Vous êtes sur la page 1sur 196

e@

- 1

. ,lol,
L:-1.-))(L
l q F r q n c eq d m i n i s t r o t i v e
Purr{ sEl,if.-
\ s4tM,Drivls
¿iifi:\:'#,'
DE-SHNEu;t-;t/ra'NE

eutr6R€

les déportementsd'outre-me¡/ les territoiresd'outre-mer

f;
ffiffiffi RégineMérieux
Yves Loiseou

hode de frongois

n
[|

I Wffi*idi*r"
f (-JÍJCJJ

Public et durée d'apprentissage portirde cesobiectils


générouxpuisplusspécifiques,
qu'onf été dé{¡nisles outilslinguistiques
d l'oide
Co¡mexiotr est un ensemblepédogogiquesur
desquels lesopprenontsvonlpowoirmelfeen @uvre
Irois niveouxqui s'odresse d un publicde gronds
diversescompétences, tellesque comprendre,polen
odolescenlset d'odultes ll cor¡'neIOOó l2O heurcs
d'enseignement-opprentissoge por niveou. écr¡re,e+c.

Objectifs
Évaluation
ToistypesdároluotionsontpoposésdonsConna<ions :
Connexions cherched rendrelesopprenonlscopobles - destestssommoft'kpourchocunedes 12 unilés.
d'occomplirdesftichesdonslesdomoines voriésde
llsproposentdesoctivités de compréhension, d'ex-
grdceü locquisition
lo üe sociole, de sovoiretsovoir- pression, et de grommoire. permeltonl
de vocobuloire
linguistíques
foirecommunicofi{s, et por lo
et culturels
de vérifierlesocquis.le boéme de nofofionestindi-
miseen plocede Éellesstrotégiesdopprenlisscge. quéouxopprenonts et un conigéestproposé dons
Cadreeuropéencommunde référence le guide pédogogique.
- desbilonsdo¡¡ioá¡qluofionopreschoquemodule.
pourles langues
Lesopprenontspeuventtesterimmédiotement leurs
L¡esobiectifset les conlenusde Connexionsont été connoissonces pordesoctivités courtesetlés ciblées.
définisdonsle plusgrond respeades butsdéfinisdons Un résultotleur permelde se situeroussilótet des
le Cadrc européen commun de néfté¡encepour les renvoisd cedoines octiülésdu liweet du cohierleur
longues (ÉditionsDldier,2001). llopproche retenue donnent lo possibilité
de remédierü leurslocunes.
est égolemenf en toble odéquofion ovec ses pré- - despogesde pÉporulion ou DElf opés choque
conisotions: frovoil sur fdches,évoluotionformotive, module.Desoctivités oroleset écritespermeltenfoux
outoévoluofion,.ouverfure d lo plurolitédes longues opprenonbde linitierouxéprewesde l'unitéA2 du
el des cultures.A l'issuedu níveou2, lesopprenonls DELF i " degé.
devroienfwoir ocquislescompétences du niveouA2
et certoines du niveou Bl du Codre européen Mémentopour I'apprenant
communde référencepour leslongues. Un mémentode 48 pogesoffred l'opprenontun
précisde phonélique,un pÉcisde grommoire, des
Démarche tobleouxde coniugoison,un lexiqueplurilingue,les
Connexionsest une méthodefocile ó utl'liseret hés de
lestonscriptions
conigésdesouloévoluotions. tous
éoliste, d lo fois por sescontenus,so progressionei et un guide des contenus.
les enregistrements Ce
lo mise en ewre du hovoil proposé. mémentoestl'oufil indispensoblede I'opprenonL
[orgonisolion estcloirc el éguliérc et lesconlenus
poloitement bolisés. Ensembledu matériel
l-esprocessus d'opprenfissoge sontsoigneusement - un liwe pour l'éléve occompogné de deux CD
respectés et choque poini de longueesloppéhendé ou de cosselfespour lo closserenfermontfoutesles
dons so totoliié.Ainsi l'utilisoteurprend en chorge ocfMtés enregistréesdu livre de l'él¿ve oinsi que
son opprentlssoge: ¡l décowre, déduit,réemploieel les octiütés complémenloiressonores du guide
sysfémotisechoque {onctionnemenL pédogogique.
- un guide pédogogique proposontdesexplicotions
Structure de I'ouvrage tresdétoilléessur lo m¡seen ploce des octMlés,leur
Quohe modules de trois unités. Choque module déoulement,leurcordgq diversesinformolionsculturelles
pésente un obieclifgénérol: échongerdes opíníons, utileset des octivilés complémenloires foculiotives
iuger; situer des événements dans le temps ; (oudio pour certoines) pouvont permettre de
expliquer se iustiher¡ argumenter,Dechocunde ces moduler lo durée de l'enseignement-opprenfissoge
ob¡ectifs découlenl d'outres objectifset sovoir-{oire selon les besoins.
Épondont oux besoins de lo communicotion ; por = un cohier d'exercicesovec €D oudio inclus qui
exemple,dons échonger des opiníons,iuge¡ on vo suitpos d pos lo progressiondu livrede l'éleveel qui
de,toirdemonder d quelqu'un son opín¡on,expdmer proposedes ociivitéssonoresef écrites.Ce cohier peut
un iugement de voleur,comparet etc.Cest donc d étre ul¡liséen outonomieou en closse.
ñr¡éputE . Ethunger tles o1rirtions. juger

pogeI page 18 page 28

Décrire
lesoctions Demonder d quelqu'un Exprimer
un iugement
d'uneioumée sonopin¡on oe voteur
Décrire
desoctionspossées Exprimer
sonopinion Comporer
Lesregisires
de longue le but(1)
Exprimer

Comprendre unechonson Exprimer


sonopinion Comprendre lesdifférences
frongoise suruneceuvred'ort de deuxéléments comporés
Sexprimersursesgor)ts Intenoger
quelqu'un Comporer deuxvilles
mus¡couxet leslendonces sursesgoüts d podird'informotions
de sonpoys données
S'exprimersurun lexte
surlo publicité

Rédigerun récit(oupésent/ Comprendre


un courtorticle Comprendre desdocumenls
ou possé)d portird'uneBD ¿lo nacco <,,r l'¡rr publicitoires
Ecrire
un récitou possé Comprendre leséchonges Vonierun produitdons
Posserdu registre
fomilier d'unelistede dillusion unepublicité
ou registre
stondord Comprendre uncommuni- Comprendre un messoge
Comprendre leséchonges quéofficiel(moirede Poris) élecironique
d'ungroupede discussion Écrire
un oriiclesurune Comprendre un orticle
Comprendre unodiclesur expos¡t¡onort¡stique de pressesurlo publicifé
lo chonsonfrongoisedes Donner sonopinion sur
onnées 2000 lo publicité

Lespronoms possessifs llintenogolion (écopitulotion) la négotionne pos,


[e pÉsenl,le possé . ovecinversion el nomen ne plus,ne iomais
composé sliet (Poulo-t-¡|...) Encore, tou¡ours,déiit,
Iimpoloit(formotion) . ovecqu¡esf-cequ¡/queel n i . . .n i
Legenreei le nombre qu'esf-cequi/que Lecomporotif (nom,odiectif,
desodiectifs Pour,pourque, olin de, odverbeverbe)
Loplocedesod¡ectifs olinque Lesuperlotif de l'odiectif
lesobietset équipemenls le subionctif (Le,lo, Ies)mieux/
de lo moison meilleule)(s)
Lestdchesménogéres el le genre
Lonominolisolion le vocobuloire de lo publicité
desnoms
Lesseptorts

Pr|o$ft{,¡ lessons[i] [y] Iul iessons[e],[a], [i] lsssons[t], [d]

Lochonson
frongoise [of et lo culture l-opublicite
{I{¡Usanor¡
oesonneesluuu

Engrus: > lest l, poge178 > lesf 2, poge179 > lesl 3, poge180
tévisions
du niveouI

> Auloévalualiondu rnodulel, poge38

> PÉpcxrtion ou DEIF,poge40


&&&@&$e6 Sinter des óaénen¿ar¡fsclcutsÍ.e tenq)s

Page42 Poge52 Poge62

Évoquerdessouvenirs, Exprimer /
l'ontériorité Exprimerle but(2)
porlerdu possé lo postériorité Exprimerle mécontentement
Exprimerl'inquiétude
/ Exprimerlo ioie/ lo colére Louerun opporiement
réconforterquelqu'un Exprimerlo fréquence

Roconteruneonecdote gexprimer surlesdifférenies Comprendre un proiet


ou pqssé formes de discriminoiion orchiieciu
roI
Commenler desphotos Exprimersojoieou socolére Exprimer desobjectifs
surl'évoluiion
lechnique en siluoiion Exprimersonmécontenlemeni
Comprendre le réciid'un Sexprimer surlo quesiion
voyoge du logemeni

Nominoliser Comprendre untexlelitiéroire Exprimersonmécontentement


Rédiger uneonecdote Comprendre uniémoignoge Comprendre leséchonges
ou possé surunelisie
et desinciiolions d'un groupede discussion
Comprendre leséchonges de diffusion Comprendre unodiclesur
d'ungroupe de discussion S'exprimersurlo fréquence lesiendoncesde l'immobilier
Rédiger undiologue de sespropres octions Exprimerdesrevendicolions
o portird'illustrotions Comprendre uneBDsur
Comprendre un orticle lesdiscriminofions
surl'évolution technique
S'exprimer surlesprogrés
iechniques

[imporfoitet le possé Leplus-que-porfoit(formotion) Lesfomilles


de mots
composé lmporloitpossécomposé et Lesdoublespronoms
Aussi/non plus plus-que-porfoit (Poulne Io donne)
les occordssimples Ende lieu Lesmoyens de honsporl
du porticipepossé Indicoteurs de chronologie: le vocobuloire
de l'immobilier
Ioccorddu porticipe possé ovont(que),apres(que)
ovecovoir Legérondil
llodiectif
méme Touiours,
souvenf, ..
iomois.
Depuis,pendant,il y o,.. llodieciiffout
Qo foif que,il y o que
Lonominolisotion
et lessuffixes

présentpossé
Dislinction tgsSOnS
lr i, lvl lessons
[s],fl
PHofiÉnou¡ omposé,impoÉoit:¡epense
(oi pense,ie pennk

[évolution
technique et discriminotions
Différences f hobitot
urboin/régionol
€!M!.¡sai¡**

EnEus: > Iest 4 poge 181 > Tesf5, poge 182 > Testó poge183
dunivecu1
évisions

> Autoóv¡lusliondu nrodule2, pogeZ2

> Pr6porufionou DEIF,poge74

4
Poge76 Poge8ó Poge96

Exprimerl'obligotion, Exprimer
lo couseet Exprimer lo condition
interdire lo conséquence et l'hypothése
Nuonces de sensdons Reprocher,
seiustifier Exprimer lo tistesse
/
lesénoncés (intentions) lo déception
Exprimerdesimpressions

Comprendre desonnonces Comprendre desprises Comprendre despersonnes


de répondeun téléphoniques de position
surunsujet quiporlentde leurengoge-
Jouerunescéne de sejustifier
Reprocher, dons mentpourde grondes couses
renconiredonslo rue dessituolionsdonnées Distinguer
desociesde
Exprimersesimpressions Réogird un texlede presse porolevoriésexprimés
donsunesituotion donnée Orgoniserle progromme ovecle condiiionnel
S'exprimersurdiverses d'unemonifesiation Résoudre desénigmes
réglesde sovoir-vivre Exprimerlesréves
de quelqu'un

Comprendre lesponneoux Écrireun couriiexted lo forme Comprendre descommen-


de lo ville possve toiresexplicotifs
Comprendre lesinformotions Comprendre deséchonges Compléter desénoncés
d'unsiteinternet surunsiteintemet ovecdessi
Comprendre et formuler Comprendre deslémoignoges
desinstructions surunforum
Créerdesponneoux
Distinguer desinteniions
donsdesénoncés

Lesemploisdu subionctif
et Donf Lecondiiionnel préseni
lesconiugoisonsinégulidres Se¡vird (formotion et emplois)
le, en,y reprenonl
une Profifer
de Roppel destemps de
propos¡iion Lolormepossive l'¡ndicotif
: présent,
impérotif,
Verbemonquer Parceque,comme,puisque.
.. futur,imporfoii.
Dongolors,por conséquenf... Donsce cos,ou coso¿ elc.

ProrÉmu¡ lessons[n],[¡] Lessons[k], [g]

{¡$r!$&floN Bonnes
moniáesetsoroir+ivre l¡ semoinede lo mobilité Grondes
couses
el solidorité

> lest 7, poge 184 > lesl 8, poge 185 > lesl 9, poge l8ó

> Astoéu:luüt¡on du module t poge 10ó

> PÉpnrolion au DEIF,poge 108


-Arguntenter
,**{{}s,,l*i;.li

Pogell0 Page120 Page130

Ju$Íerunchoix Exprimer
l'opposition Exprimerlo surprise
Protester
/ seploindre Diologuer
ou téléphone Approuver uneopinion
Orgoniserundiscoun écrit
ou orol

Comprendre desexplicoiions Rehouverlo chronologie Étoblir


iesrelotionslogiques
et desorgumenis d'unrécit donsuncoufdiologue
Prolesier
el seploindre
dons Exprimer
l'opposiiion
dons Exprimerlo surprise
cerloines
siiuoiions cedoines
situotions Approuver uneopinion
Jouerunesituoliondons Jouerdesdiologues
ou donsdessituolions
un mogosin de vétemenis téléphone 9exprimersurle phénoméne
Discuier
desorgumenis dessoldes
d'unlournolite

Comprendreleséchonges ldeniifier
lesregishes Comprendre unlexte
d'unsolonde discussion qe rongue orgumeniotif
Comprendreunoriicle
sur Reconsiiiuerdeuxdiologues Comprendre leséchonges
to mooe mélongés d'ungroupe de discussion
Prolester
conireunedécis¡on Comprendre deséchonges Relierdesidées
S'exprimer
surlo mode électroniquesen direct Comprendre l'oriiculotion
Comprendre desonecdotes d'uniexte
Roconler uneonecdoie Ufiliserlesoriiculoteurs
du discours donsuniexie
Étoblirdesrelotions logíques
Rédiger untexieorficulé

Lespronoms démonstrotifs Loformotion desodverbes Lesoriiculoteurs du discours


celui,celle,co... en -menf en foit,en eflef,de plus,
Lespronoms inierrogoiifs Depuis,i/ y o et lestemps pdr o¡lleurs...
lequel,laquelle... grommotrcoux Lesorticuloteurs logiques
Lomiseen relief Deplusen plus,de noins en raisoncle,avoirbeou,
Levocobuloire de lo mode en motns ou fieude...
[e vocobuloire du monde
du hovoil
[e vocobuloire du téléphone

tessons
fjl,fql,[w]

Lofoliedessoldes

> TesllO, poge187 > lest ll, poge188 > Test12, poge189

> Ardoévslu¡liondu module4 poge140

> Éprcwe de DELF


Ai!, poge142
ffi

tr
d*

t
8c Iwnger des opiniüts) jugn,

Au quotidien
Testl, p, 178
?

!o*o* de l'ort
tv¡ | ¿, p,179
1
J

plus
Toujours
Test3, p. 180

utoévoluotion
poge38

éparation
duDELF
poge 40
o_
lr

;\ r,Lc_ll_1<-)il
c_Jl

Lisezle texteet imaginez


I'appartemeni avanisonmariage.
de I'homme
[omnléiez le tableau.

Avont le morioge quond I'homme vit seul. ApÉs le morioge.

1. ll y o une brossed dentsdons lo solle 1. ll y o deux brossesd dentsdqns lo sqlle


de boin. c{ebqin.
2. 2. Donsle frigo,il y o des fruiiset des légumes.
3.. 3. Donslq cuisine,il y o des sochetsde thé.
4. 4. Le lit est bien foit.
5. 5. ll y o du polum el une ioliedécorotion
d o n sl o s o l l ed e b o i n .
ll

ll

-g

$ Écoutez
la chanson,
lisezle texieei répondez.
l. Lo vie de l'hommec chongé
) porcequ'¡ls'estmorié.
porceque so femmel'o quitté.
porceque so femmeet lui ont eu un enfont

2. Qu'est-cequi o chongé?
so cuis¡ne son frigo
so vo¡ture so sollede boins
son trovoil so mére

, [ e r t a i n e sp h r a s e sd e l a c h a n s o ns o n t e n ''- ., 0bservez
.: I'exemple
et associezlesmots
F r a n q a iFs a m i l i e rÉ. c r i v e z - l eesn F r a n g a i s de qaucheauxmotsde droiie.
standard.
trimeslriel une foispor jour
l. Y c¡ des détoilsqui lrompentpos.
onnuel une foispor semeslre
2. Lesdrops,lo couetteei lo toie d'oreillersont
plus déporeilles. hebdomodoire une foispor semoine

3. A cótéde mesfringuesen boule,y o mensuel u n e f o i sp o r o n


des vétements
pliésel repossés. q uotidien une {oispor mois
4. Je croisqu y o une fille qu'hobitechezmoi I semestriel une fois por trimestre
5. Un messogesur le répondeurd'une mére
qu'estpos lo mienne.
onslo moison
tnUiqu.t
lesobjets
et équipements
qu'ontrouvedanschaque
piéce.
t!*

4. une douche Z un lovobo

5. un évier

l. un lit

3. des drops

ó. une couette

Donslo cuisine: no- - - un oreiller


Donslo sqllede boin : n'- - -
Donslo chombre: no- - - une bo¡g

s tóchesménogéres
Rssoc¡ez
chaque á undessin.
action
i|l)
1a cuisine
1e lit
1a vaisselle
les vitres
l e m én a g e

1e repássage
1es courses

reposser: no-----
f o i r el o v o i s s e l l e : n o , - - - -
foire lo cuisine: no- -, - -
p o s s e lr' o s p i r o l e u nr ;o - - , , -
foire lo lessive: no- - - - -
runger: n"-----
Pardeux.associez chaoue mot
d un numérode la ohoto.
[Aidez-vous
d'undictionna ire
si vousavezbeso¡n.l

- - couteou:
, -e cuillére:
, re fourchette:
,'t verre:
-,re servietfe:
- ne tosse:

ez la BDet écrivezcequefaii la jeuneFemme


al Regard pendanf
son
apr¿s-m
idi.

Filil

¡m

Cloireveutécrireun livre.Mqisellen'o pqsd'¡dees.


Ellese léveet...
bl RÉcrivez
volretexteau passécomposé.
Moisellen'o postrouvéd'idées...
Hier,Cloireo vouluécrire.
11
< Ah,oui,ga,c'estvraileschosesnesontplus
pareiltes.Avant,quandj'invitaislescopains et
qu'ilsvenaientchezmoi,on mangea¡t n'importe
quoi: despizzas, dessandwichs... Maintenant,
avecStéphanie, jevaisaumarché, onachéte des
fruits,deslégumes...
et onfaitdelavraiecuisine.
Etl'appartement estbienrangé. Avant,ily avait
deslivreset desdisquespartout,je faisaisla
va¡ssellequandl'évierétaitplein...
Maintenant,
toutestenordre,toutest propre,c'estbien! D

al Lisez
le texteet soulignez quiprÉsentent
lesverbes la vie
deI'homme avantsonmariage. Pourquoi
cesverbes
oni-ils
unetormedifFérente ?
bl tomplétez
le tableau lesformes
et comparez descolonnes
1 et l.
veóe ó l'imporfoit inftnitif du verbe verbe ou pÉseni
i'¡nvito¡s nous¡nv¡lons
les copoinsvenoient nous
on mongeoit nous
il y ovoit nous
ie foisois nous
l'évierétoit

cl A I'imparFait, le verbepour:
setermine
comment
il/on:..--. ils:

[o mnlÉiez
le tableau.

ie illelle/on
inviter invitois
monger monqeoit
venir
foire foisois
ovoir ovoit ouons
étre étqit

r i) Louiseraconiesessouvenirs
d'enfance.
a- Z ¡ Ecrivezlesverbesentreparenthéses
á I'imparfait.
Ledimonche,nous(ovoid , - , - -, un grond reposde fomille.Sowent,mon oncle
et mo tonte(venid-,,,.. déieunerd lo moison.Mo mére(péporer),,,- -
un bon repor llopres-midi,ie (iouer).-- - - -. ovec mescousins.Quond il (foire)
-,,.-- beou,on (seprornener) - -, -, presd'un loc ou donsune foÉt
,¿
'.:,"/ Regardez la cartepostaleet imag¡nez
comment onv¡vaitdanscette
E
petitevilleen1905lvétements, transporfs,
nourriture,
magasins...J.
Écrivezvotre texteá I'imparfait.

I'imparfait
lJimporfoifpermetde décrire
une siluotiondu possé.
En 19O5,il n'y wait posde voilurcs
Quand linvítoisdes copains,md mére
foisoitun ghteau au chocolat,
Fomofion : on utiliselo forme
du verbeou présentovecnous+ lester-
minoisons de l'imoor{oit:
venir"+ nous\renons ie venois
tu venois
illelle/on venoii
nousvenions
vousveniez
ils/ellesvenoient
Soufpour le verbeéfe : féfois,vousétiez

onétique

[i] G¡)- [v]Gu)- lul (sous)


et so.ulignez
O Écoutez le sonindiqué b)[i] lul
0 l. U n ed i z o i n e . Une douzoine.
0 a n 5t a D r e mr e r ec 0 t 0 n n e .
2. ll est porti. ll est portout.
lilGi) ll y o une {illequi hobitechez moi. J. E eS SOnt OtX. Ellessonl douces.
Donsle frigo,elle o misdes légumes
et des {ruits.

lil G,) Tu os vu ces petifesboules pour


.) l-v f'l
polumer lo moison?
l. Une fille russe. Une fille rousse.
Juliene veut plus monger
de légumescrus. 2. Tuvos bien ? Toulvo bien ?
3. T uo s v u ? Tu ovoues?
lul (sous)
Oü sontportistousvos omis du Pérou?
Vousouvrezle livre d lo poge douze.

d )l i l- I y l l " l
O Cochezce.quevousentendez,
O l. d¡t d0 OOUX
pursrepefez.
2. l:n lu roup
')lil lil 3. mille mule moule
l. C'estPoris. Cest poru. 4. lo mire lo m0re l'omour
2. C'estkop dire. Cest trop dur: 5. mori mo rue mo roue
J. L est OlVn. Cest du vin. ó. vie VU VOUS

13
FrchÉ¡ Edtio¡ Afich¡qe Favoris Outile ?
p¡écédenre''r,:j
L C J ft ,er n*r",** ¡! ra** d veai"@

amattera@wanadoo.fr
Wanadoo.fr - France
samed¡21 ju¡n200419 : 09
:
Groupesde d¡scuss¡on fr.rec.arts.mus¡oue.var¡ete
Objet : Re:Vendsplacespourjohnnyhallyday
"Anne Mattera"<amattera@wanadoo.fr> a écr¡tle 21 iuin 2OO4á 19h09:
Mais y en avait certainementque ces billets intéressaient! Moi, en tout cas, j'étais contente
d'avoirle mien.Le concertde Lyonétaitgénial.C'estpas parceque tu n'aimespas Johnny
qu'ilfaut en dégoüterles autres.C'estun grandartiste,et un bon chanteur!
"JeanNICOLAS"<jnicolas@a2points.fr> a écritle 20 juin 2OO4á 20h11:
> Gardeles,tes billets!Y en a marreI Ce Johnny,on le voit partout: des affichesimmenses
> partout,un tas de pubs,mémeá la télé avantle journalde 20h sur France2 !!! Toutesces
> histoireslamentablesde fr¡c et d'intox,ga me dégoüte! Toutest polluépar ce vieux type
> sanstalentqui n'a riená dire,beurk!
"Biche"<biche@laposte.net> a écritle 20 juin 2004á 18n27.
>> Bonjour,4 bonnesplaces,donc,pourle concertde Bordeaux le 13 juilletau stade.
>> Fa¡tesvos offres á part¡rde 80 euros.

i-ii----
a Dón.rúl iJ É (,

q,nl Lisez
lesmessages auxquestions'
et rÉpondez
l. Qu'est-ceque Bichepropose?
2. Qu'esi-ceque Jeon Nicolosproposeo Biche?
3. Qu'est-ceque Jeon Nicolospensede JohnnyHollydoy?
4. Qu'est-cequAnneMotlero répondo Jeon Nicolos?

rffiLp ploce des odjectifs


m a s c ul i n féminin v
grand grande
.q .) 0bservez
lesénoncés dansle tableau.
lesadjectits
et classez
fócrle factle
bon bonne un grond chqnteur ce vieux lype un petit codeou
délicieux délicieuse un bon chonteur 4 bonnes ploces un livre inlércssont
des off¡chesimmenses une iolie ville un concertgéniol
Attention
ceshisto¡reslomentobles un beou voyoge un,gOteoudélicieux
beau bel le
doux douce
vleux vi.ei1le
deniére le nom
devonl le nom
fou fol1e
grand immenses

14
Lisezle tableaulesodjectifs
puisremetiez
dansl'ordrele nomet I'adjeclit
Faites
fodiecti{seplocele plussowenfoprésle nom:
lesaccords nécessaires.
des offichesímmenses.
:' z-tple: vieux/ unevDiture+ unevie¡llevoiture ,, Mois, on ploce générolementovonf le nom
: o n / u n eo m i e les odiectifs : beau, ioli, gros, grand, petit, ieune,
v¡eux, bon, mauvaíg nouveou, outre, premíer
- .iranger/ des étudionts
- : e o u / u n eé g l i s e A effion :
1. Io demiére semoine de yqconces mos
: r i e l l ¡ g e n i ,u/ n e f e m m e lo semoine demiére
:- -cuveou,/ un opportement
: : r i n o i s , /u n o c t e u r

üeux '-r vieil : un vieil homme

* Lptien,lo tienne
-
al Dansla phrasedu message d'Anne<<j'Étaiscontente
d'avoir
le mien>>,queremplace
le nien?
bJAssociez
lesphrases
de gauche
auxphrases
de droite.
'
C'estmon livre. o. C'estle vótre ?
l. ll est d ioi ? b. Cest le sien.
:. C'estd vous? c. C'estle nótre.
:. LesVlo esi d Julien. d. Cest le leun
j. Oui, c'estle filsde Sylvieet Lionel.
e. Cesi le mien.
¡. Cest notre ovion. T. L esr te llen i

| 2 ' 3 : 4: 5 6 '

Lisezfetabfeau
lespronoms
possessifs
*.r,
et remplacez
lesmotssoulignÉs,
l. - Pordon,Cestvotre volise,lO,prés de lo porte ?
- Non, non, ce n'eslpos mo volise
I
-
2. Vousovez mon numérode portoble?
- Attendez...J'oi le numérode Poblo,
mois ie n'oi pos votrenuméro.
-
3. Je me suiskompé,i'oi pris le soc d'lsobelle.
- Etelle,elle o priston soc.
4. - Alors,Vncent est le fils de Lucos,Cestgo ?
- Non, non, c'estmon fils.Le fils de
Lucos,c,estSimon.
-
5. Ah, tu peux me donnerton odresseélectronique ?
- Oui. Ettoi,lu me donneston odresse
électronique !
ó. - Aitends,ce n'estpos lo voiturede Philippeet Béo ?
- Non, leur voitureest verte.
15
froneoisedesonnées2000

auxquesiions.
Utrr letexteet rÉpondez
4P
oui non ?
l. LesFrongoisochéteni beoucoup de disques
de chonteursou de groupesfroncophones.
2. PohickBruel est un chonteurfrés connu en Fronce.
3. Mickey3D o des originesontilloises.
4. Tétéchonte depuis lrés longtemps.
5. Beoucoupde Frongois
connoissent
le groupe
BissoNo Bisso.
ó. Donsles chonsons, on peut entendrebeoucoup
d'instrumentsde musiquedifférents.

Écoutez.ces
extraitsmusicaux
et associez
chaque
extraii
U9 O
a unsryte0emusrque,

hip-hop exlroit n" reggoe exfroit n'


iozz exlroit no rock ex|roit n'
musette exlroit n' zouk extro¡tno
roi exlro¡tn" disco extro¡tno

Regardez la publicité
ei remettez
lescinqchaussures
á leurplace.

L&&% 4

I punk | rcsgoe I i"u I disco iongo


.ñ;;{- I | :
[ansvotrepays? Qu'est-ce
qu'onécoute?
Etvous,quelstyledemusiqueaimez-vous?
C { ' I A C U N fS. t S L
,W
l-'clrrlo l : t_lf (

;Ii ii\üi[¡ii,]',
¡:i¡iT-ii"!
i-illii
: : t . , ; .* !! J t ! l ; i t
: I ' l - - ! . - , *

il;i rli,ril:I-iill'i: I

A f i n d e c o m p t é t esre s c o l t e c t i o n Ise,
muséedes Beaux-Arts de la vitle v¡ent
d'acheter deuxceuvres d'artde[adeuxiéme
o i t i éd ux x ' s i ¿ c l e .
Ce$deuxtabtea¡xcontemporains vant l ' ¡ l ó n n e m é n tb,i e n s ú r , e l a u s s id e s
reioindre lestr¿sbeltescuvresdesxvlll" réactions trls diverses ch€:1eshábitantg.

^..: - - - - -- - - - - -- - - - - - - - --

quiconvient'
la réponse
et cochez A s s o c i eá zc h a q uPe h o t ol e n o md e
,i,_, ( \ Écoutez "
la discipline ariisiique qu¡correspond'
vroi foux ? - lo peinture - lo donse-
l'orchitecture
l. MonsieurBeniodoroime l'otf o photogrophie -
losculpture- o
conlemporoin. -
lo musiqueIe cinémo
2. ll pensequ'il {out chercher
d comprendreun tobleou.
3. ModemoiselleDupuyoime
l'crt itolien.
4. PourMlle Dupuyquond
c'estnouveou,Cestbeou.
5. Ellen'oppréciepos lesmessoges
de Io mode et de lo publicité.
ó. MonsieurLoisonest Pe¡ntre.
Z Pourlui, l'¡mpodontest lo force
des tobleoux.
8. ll penseque lestobleoux
sont chers. I

18
le passé nécent
L. ril:e vient
d'acheter derx
eu\rres o ¿rl-.
lu¡ I Paul vient
o e p d r E 1 r . ,'
: n c o r e L r n: h o . o i i t ?
ll¿is tu viens d'en
manger un i

^ a
cespersonnes
(\ Ecoutez quiparlenldesdeux
la casequi convient.
et cochez
tableaux
o¡me n'oimepos
MonsieurBeniodor
ModemoiselleDupuy
MonsieurLoison

du texteet du dictionnaire,
complÉ1ez
le fableau.

NOMS GENRE
.:KóE)
-ure -menf mosc. fém.
peintq¡g x
sculpture
estimqtion

oppréciotion

réflexion

c h ong e m e n t

nueremarquez-vous ?
:. -ion... Lesmots en -ment... L e sm o r se n - u r e . . .

19
f,.ronder ó quetqu'un
sonoprnron
$ encore
$.1 Écoutez et,parmitesquestions,
I'enregistrement
lestroisquele journaliste
retrouvez utilisepourdemander
á quelqu'un
sonopinion.
l. A combien estimez-vousces euvres ?
2. EsFceque les tobleoux vous ont plu ?
3. Vousétessculpteur,Cestbien 9o ?
4. Qu'éfudiez-vous?
5. Commentovez-voustrouvéces deux nouvellesceuvres?
ó. Vous ovez oimé les deux demierstobleoux ochetéspor lo ville ?

bl Lisezcesphrases cequ'elles
ei retrouvez expriment.
Cochezlescases
dutableau quiconviennent.
l. Qu'esFceque vousovez penséde cesdeux lobleoux?
2. llsfont combien,cesdeux tobleoux?
3. Vousvoulez bien me décrirece tobleou, dil vous ploll ?
4. Selonvous,ces tobleoux sont-ilsinléressonh?
5. Tu les os vus ou muséedA* moderne?
ó. A vohe wit ceseuvres sonf-elles¡mportontespour le muséedes Beoux-Arts
?
Z L,,etobleou est d gouche ou d droite de l'entrée?
2 g 4 5 6 7 :
d quelqu'un
demonder sonopinion.
demonderd quelqu'unde situerdons I'espoce.
demonderle prix.
demonderquelquechosed quelqu'un.
demonderune informolibnd quelqu'un.

interrogotion
lesquestions
Relisez deI'activitÉ4 bl el trouvezuneauire fagon
deposerlesquestions
1, Z et 3.

Ces t¿bl eaux .t!


nñf. i 1< I o!,F ñl ¡.o
[:B (i Ecoutez
et trouvezquellequestion á chaque
correspond réponse.
a u m u s é e?
Questlonn" Réponse
(es ceuvnes
o. Pcrceque je dois quitter mon poys
sont-e1les b. Julie,lo copinede Poscol.
inportantes ?
c. Moi, l'odore Bénobor.
llonsieur Benj adon d. A lo boulongerie,il n'y o plusde poin.
¿'t'iL a:né e. Minuit
c e s t d b l e a u x? f. On se reposed lo moison ou on vo voir des omis.
g. Ah non, on hob¡te dons un oppoñement
'20 h. J'oi son odressemois je n'oi pos son numérode téléphone
-. Lisezle tableau demonderd quelqu'unson opinion.
\ /- -
[ o m p l é t e zl e s d i a l o g u e sp u i sj o u e z - l e sd e u xp a r d e u x .

ce film ?
/...'..'-'.--''.....'..
que Cestune histoire¡ntéressonte. demanderá quelqu'un
- - -T uc r o i sq u e c e f i l m -----, ? son opinion
- Moi, je ne supportepos - - . - y'ous avez ainé ce -filn ? |
- aui, nais j'ai préféré
I - Qu'est-ceque vous de ce iournol? :
- A mon ovis,
eMr,anue¿le Eéart
- - - . A l o r st,o n v o y o g ed C h y p r e , -------, ? - eé;t-ce gue ga vou6 a
- Jqi

: -Tu ,-,-- l e sn o u v e o u xc h o n t e u rfsr o n g o i?s - aui, moi j'ai a.doré !

- qu'est-¿e gue tu pen'


6e5 de ce tableau 2
- Te trauve
tu'il e,t
, - Pargroupes
de deux,choisissez
une@uvre
et exprimez
votreopinion.
un peu triste.

- Tu ¿ro¡s
9ue ce livre
e6t ¡r'téressant ?
- Ou¡ ha¡s á. man avis,
it est di/fieile d tire.

- Cathheñt trouvez-lau,s
ceCD?
- TÍ * 6lpporte pa,
, l
..
.-tt'ry' :

Muier en Io aocino,
,a¡meSaavedra

t T r a n s t o r m e lze s o u e s t i o n ss e l o n \a/ unequeslionpourchaque


1 , lmaqinez réponse.
a.t
t e se x e m p t e S ,
:-,:-tles: Aueveux-tu l.
? + Tuveuxquoi? - J'en oi 20.
ll hobiteoú? + ?ithabite-t-il?
-- Cirecteurport b¡entotd New York?
2.
- A' ¿UnCn,
- . 1
en )utsse.
--
- cs combiende fréresel seurs ?
3.
- : :nivent quond, vos enfonts? - Cestle 05 41 05 2ó ]5.
- : .=z-vousl'heure,s'ilvousploil?
/l

I :=¡ez-vous un peu de loit donsvoke thé ? - Porceque n'oimepos


ie 9o.
: i,e dge o Fonny? 5.
- - On y vo en troin ou en voiture.
. ¡ o ü?
i : --. loitesquoi demoin soir?

¿lf| Dans lesphrases soulignez
suivantes, quiexprimenf
leséléments
-
le buf.
l. Je t'oi invifé pour que lu voies une @uvrecontemporoine.
2. Je vois en ville oour ocheterdes choussures.
3. Ellem'o donné des recettes de cuisineofin que ie puissepréporerde bons
olob d mesomis.
4. On se léverotóf pour portir ovont 8 heures.
5. J'oi féléphonéd momon pour qu'ellene soitpos inquiéte.
ó. Je te préte mo vestepour que tu n'oies pos froid.
Z ll m'o posé cettequeslion ofin de connoitremon opinion.

etditesquelesllebutexprimé'
EiP n Écoutez
cesdialogues
L Pourquoipod-il enseignerle {rongoisd Mexico?
2. Pourouoilo ville oJ-elleochefécestobleoux?
avoir i 3. Pourquoiest-cequ'ils quittenl Poris?
.'. pouf que j 'aie,
nous ayons
étre : ,i.
,.. pour que je sois, thoisissez l'élément pourcomplÉfer
quiconvient lesphrases.
l$9
aous soyons : [afinde/ pourqueJ+ Écoutez
Exemple oflndepouvoir
le débutde I'histoíre,
pouvolr: ímoginer lo suite.
... pour que je puisse,
l. On hie lesdéchets(pour/pour que) - - -, - préserver l'environnement
nous puissions
2. ll porletouiounnésfort(oftndelofin que) -,-. toul le monde l'entendebien.
3. Je suisvenue(ofinque /pour) - - , - - te porlerde notreoven¡r.
4. Je vois oppelerMorio et Wes(pour que /ofin de) , - - - - ilsviennentdiner
demoin.

Zl,
avecpourou plur que,
Reliezlesdeuxphrases
a_
: -- ;; r part en vorunces
Jepréporelesbagages,0n cettenuit.
¿ 1o nrónnro h n n n n o c plur qu'anporte en voconces
I o c --r-r-i
.-- cette nuit.
'
Potririo prépore les bogoges.Flle port en vlcznrcs. exprimerle but
- Dofririoprépareles bagagespourpnrfit en vlclnrcs. It tralai¿le paur s o./.frir
-: -::is o déménogé.ll o un plus grond opporiemeni un voSage d 9ali.

Te va¡6 répéter pour gue


: : : cchetéun téléphoneportoble.Sesom¡speuventl'oppelerplussouvent
Vaus puí55¡ez noter te6
::: - cld foit de lo sculpture.
ll se détend.
, : jes tobleouxde grommoire.Vousrelisezles réglesd lo moison.
Etle nous a po6A des
l - :csse por lo rue Posteur.
On voit si Morio est chezelle ? guestiond a-fin cle uieur
- :'-ci d quelleheureion troin orrive.le n'ottendspos deux heures. nauS cannaitre.
--: =' Mortinesontrentrésde voconces.llsvont voir leur pére d l'hópitol. Partez /ort aftn que
-: -: : du thédfre.Je prendsconfionceen moi. : tout ¿e honde vau.s

,5 subjonctif
L lbservezlesphrases puisrépondez.
précédentes,
desactivités
v
l'indicotif le subionctif I'inl¡nitif
1. -=t 3)ur, on utilise
::-=: aour queton utilise
:-- =: :iin de on utilise
:: =: :jin oue, on utilise

R a v e zl a F o r m ed u v e r b eq u i n e c o n v i e n tp a s .
¡_
. : - :rofesseurl'o oidé ofin qu'il (réussit - o réussi- réussisse)
le subionctif
.: - :xomen.
- :-rieu veutque Mélonie (réponde- répondro- répond) Formolion:
ó portirdu présentde l'indicot¡f
: ::' messoge.
(exemple: verbevoid
: ::is que Moriine (vienne- viendro- estvenue)dimon-
:-= crochoin.
- .: :- s s0rqu'il (vo téléphoner- téléphone- o téléphoné)
::-oln mot¡n.
':,- que tu (portir- portes- pors)d 17 heures.
- : rpporté troislivrespour que tu en (choisisses - choisis-
- : : h o i s i ru
) n.

I Posezdesquestionsá unepersonne de la classe.


le
Elledevraexprimer but danssa rÉponse.
: -: e : - Pourquoiest-cequetu veuxétre nédecin? Il repétepou que tu comprénnes,
- Pourtrovoillerd I'hópítal. Elleaimerait bien que tu viennes somedi,
- Pourquemesparentssoíentfiers de moi.
FichÉr Edilion Affc¡Egó F¡vo¡b Ouli6 ?
précédenrev
!_, 6;' Lü el db l,O R"d'"d*,*' F"*';" qf uEar.
@

vendredi
ARTSlistes
Partagezvospassions!
a7 fér,rier
2OO4

Adresse: amisdesarts@egrouPs.fr
De ; Just¡neCott¡neau
Envové : mercredi 25 févier 2004 - 18 : 26
Objet : [am¡sdesarts]Nicolasde Staél

> >Je n'ai pas pu vo¡r l'expos¡tionNicolasde Staél au centre


PomDidouá Paris.Étudianteen histoirede l'art, je dois faire
un travail sur ce peintreque j'a¡me beaucoup.Qui est-cequi
aurait des livres¿ me conseillerou des photosde l'expost¡on
paris¡enne?
Justine,N¡ce,France
>Je rentre de Russieet jh¡ vu l'expositionqui est ma¡ntenant
á Saint-Petersbourg. Je m'¡ntéresseá Nicolasde Staéldepuis
trés longtempset j'a¡ beaucoupde textes, photos,amches, E
sur lui et sur son oeuvre.Qu'est-cequ'il vous faut exactement?
le peux vous aider.
Paul,Dusseldorf,Allemagne 6
Que voulez-vous,Just¡ne? J'ai des livres,des catalogues
d'expositions,des photoset je Peux !
vous les préter pour votre trava¡1.Bon courage.
An¡ta,Louvain,Belg¡que

BÉ E)

et répondez.
ü|16 Ur.r ceséchanges
L Qui demondequelquechose? Quelleestso demonde?
2. Qu'esf-cequAnito propose?
3. Qu'esFceque Poulo foil d Soint-Pétersbourg
?

ui est-cequi,
u'est-ceque,,, ?
puisreliezlesÉléments'
cesphrases
0bservez
l. Qui eslce qui ouroitdes livres 4. Qui demondequelquechose?
d me conseiller?
5. Qu'est-cequAnito propose?
2. Qu'est-cequ'ilvous{out exociement?
3. Que voulez-vous,Justine? ?
ó. Qu'o foit Pould Soint-Pétenbourg

Au début de lo question,
On uliliseque qu'pour porler d'une chose
On utilisegui pour porler d'une personne
| ) -.r'plétez
le tableau
suivant.
ovec inversion
r-c ec-<e qui /que sonsesl-cequi /que
suiet-veóe
Q:r =<e que Tuoimesqui ?
_* : -=: ?
C"'--ce qu'Anito Que proposeAnito?
* - - - , 4

C.¡ =l<e qui ouroit imposs¡ble


-d ! -i tr me conseiller?
3-- esr-<equi est impossible
--=-=::r'ri dons ceite {il vousplat ?
:.: :: _:n ? . Oü habitez-wus?
. frurquoi n'as-tupos
repondu?
. Quand Píer¡eonive-ríl?
l qui convient,
!ochezla rÉponse
v . Q.Jest-ceque tu veux?
r'' r ^^r¡-. ? 3. Qui est-cequi o pris les pholos? . Elle s'oppelleomment ?
: petiteMorie Loure . Combiende A oslu ?
. Qui est-cequí vo fairc
=: photosde lo petiteMorie l'opporeil-photonumérique
ce truvoil?
- - :llce qUe VOUSOVeZ Olme 4. Qu'est-cequi vo portir ce soir ?
: : - : : e f i l m? les enfonts . Quel áge ovez-wus?
;:nord Berry . Quek poysannais-tu?
resDogoges
^lsioire . Qudh heu¡eest-il?
qui estorigincle . Quellessonlies coor-
données?
lesphrases
!omplétez avecquiouquelqu'!.
Ll
tu lui os dit ? 4 . Q u ' e s t - c.e. - - sonne?
vous ovezvu hier? 5. Qui est-ce- - c roconié9o ?
- oouffoitvousoider ? ó. Qu'est-ce- , , , vousvoulezfoire ?

ho nét iqu e

lsl(lin), [i] (lons)


[a](lent),
n'*
o o[Tinx','1"'n1,o"H
i"'ii' c) ou son [ó]
l. llssonttrésnombreux.
2. Anloineo onze ons.
: - s o n¿ l :
3. Cest ton téléphone?
. . ' e n n e ndt e m o i nm o t i n?
l - c des exomenscettesemoine.
':-ez lundi,c'esl¡mporlontI
et cochez
O Éroutez la casequiconvient
O
:- ¡on o 2 3 7 8
- -
nnrt ¡l¡nc ¡nua inlrc tEl l
-: ,'eni o une iombe cossée. Ia]
l:sr ou vingtet un rue du Temple. l5l

¿5
'1,

L'ort.€tlo culture

du mairede Pariset diiessi lesaÍfirmations


e. i) L¡sezcecommuniqué
\r' s o n t v r a t e S0 u l a u 5 s e 5 .
vfgl foux
l. Le moirevoudroilque Porissoitle symbolede lo cullure.
2. ll penseque peu de personnesdoiventconnoitrel'émotion
de l'ortet de lo culture.
3. llentréedes muséesest grotuite.
I 4. Lescollections permonentesdes muséessontune gronde
! richessepour le poys.
5. Beoucoupd'orgentpeut étre utilisépour ocheter
I des ceuvreset moderniserles muséesde Poris.
ó. Le moireespéreque mointenont, tout le monde pourro
découvrirles lrésorsodistiques.

r Reqardezcesprésentations.
[hoisissez et imaginez
uneexposition
- ) journaliste demande votre opinion
qri vousI'avez
visitée.
Un vous
et vousdevezluirÉpondre á écriresonarticle
parécritpourI'aider
deses
Aidez-vous
surceiteexposition. questions.
- Avez-vousoimé l'endroitchoisi pour cetle exposition?
- Est-ceque cetteexposit¡onvous o plu ? Pourquoi?
- Que pensez-vousdes oeuvresprésentées?
- EsFceque vous direz d vos omis que cetteexposilionest intéressonte?

VqxPouVa¡tqmfa¿r¡n
voi(cesGuvREs
6R4IUITEI4ET{T,IAJNT

?6
GRA:UIÍE
DESCOLLECTIONS
PERMAI\ENIES
DEsMUSEESDELAVIITEDEPARIS
Porisest l'unedes copitolesinternotionoles de lo cuhureet ie sou-
hoitequ'ellesoitle lieu de lo culturepour tous.Cest fondomentol
pour lo démocrotie. Toutle monde doit ovoirlo possibilitéde découvr¡rl'oriet lo culture.
C'estpourquoilo municipolité o décidéd'ouvrirgrotuitement d touslesmuséesde lo Vlle
de Pcris.LescollectionspermcnentesdArt et d'Histoireconstituentun potrimoineextroor-
d¡noire,hop peu connudu publicporisien. Cettepolit¡qued'ouvedure s'occompogne d'une
oide {inonciéreconsidéroble pourlescollectionset de lo modernisotiondesgrondsmusées
de lo Ville,ovecpor exemplelo rénovotion complétedu PetitPoloiset du muséeCernuschi.
A troven cei effort concret,nous espéronsdonner d tous le ploisir de connoitre ces
qui ont réellementunevocolionuniverselle.
trésorsorfistiques
A chocuneet d chocund'en profiter, ovecémotion,ploisiret enthousiosme.
BerfrondDelonoé
Moire de Poris

PierreBURAGLIO
Prclongements el pÉlévements
MuséeZodkine
16oc¡obre- l* févier PIANTU
Pierre
Buraglio estdepuis lemitieu Sculptureet dessin
desannées 196o MuséeComovalet
unefigure majeure
28 moi- 26 octobre
det'artcontemp0rain franqais.
Son
euvrea fait t'obietde trésnom- Réputé [ejourna-
poursesdessins,
breusesexpositions etrétrospectives listeet éditoriatiste
Plantuest
enFrance et ¿ l'étranger,ainsique aussisculpteur.
demonographies. Sesstatuettes,
méconnuesdugrand
pubtic,
manifestent
entroisdimen.
s¡onsetencouteurs
sescenttes
d'in.
tér€tprin€ipaux:
la politique,
[ajustice,
[esortdeshumains et
de la planéte.
Cetteexposit¡on permet plusieurs
de découvrir
facettes
de['art¡ste [aprésentat¡on
a travers deprésdedeuxcents
dessins,unec¡nquantainedescutpturesetdesfilms.
f -^ l
MARTENE DlEfRlCH,créoliond'un myhe
MuséeGolliero- Muséede Io Modede la Víllede Poris
14ivín- 12octobre
Pourla premiérefoisenFrance,une
grande expositionestconsacrée e
Marlene (r9om99z).
Dietrich Réalisée
parle muséeGalliera,elleestorga-
niséeen collaboration avecle
Filmmuseum deBerlinoüestconser-
vée[acollection
deMarlene Dietrich.
Ptusdez5opiéces,présentéesseutes
oucombinées pourreconst¡tuerdes
silhouettes,
serontexposées.
l r ; t , l ) ) t _l lj ,O]L]

Qa m'intéresse,
c'est encoreplus
intéressant ',,*

d'y étre
abonné ! P/asYiÍe aYec
fouioars
\' nxl'Pll6

'. ) Écoutezcespersonnes
et ditessi thaqueatFirmation
estvraie
,,
\., - \
0u rausse.
1 2
vro I
foux

¿8
ll$ ¡

' ^^i\\\$e\
\eY*
-^..e\our\\i
$"'¡ec\o'

0bservez
lesdocuments. le numérode la publicitÉ
Ecrivez
correspondant produitou marque.
á chaque
publicitén" :
une vo¡ture
un grond mogosind'olimenfotion
un produitpour m¡ncir
une sociétéde toxi
une morquede chocolot
un mogozine
un téléphoneportoble
une compogniede télécommunicotion

Pourchacun desproduits
prÉsentÉs,
mettezl'accent
--"
surla/lesraison[s]
deI'utiliser
ousursonrésultat.
lesmodéles
Utilisez dephrases proposés. utilisation
- an ut¡l¡,se le pradu¡t K
porceque le mogozineest intéressont
f n l¡t Co m'íntéresse et l'obonnement
:si bon morché. - On utilise x Lguañd ?)..
- On ut¡t¡6e X Loü2)..
- 3n vo d Correfourpovr économiser
de I'orgent.

résultats
- oñ ut¡t¡se x péur..
- ón utitide x paur gue.
_ x, 9a..

¿9
omporer
Relisez
lesslogans
pourcompléier
le tableau.

ovec un odiecif fbeoul


l'pci on¡nro nlrrc odverbe (lentement) ovec un nom ovec un vel6e
íntéressant d'y 0tre
abonné I
+ : plus+ od¡ectif/odverbe
(+ que) + : plus de (d') * norn t . y¿¡f,e+ plus
exemple: plus intéressont
Ie tícket qui va vous
fai¡e économiser
encsre plus d'argpnt.
exemplP
Snrfez moins:lier Dépensez
m0tns...
sur lnternet I
Au5si spacieux á
I'avant qu'á I'arriire :
vos amis soni enfin
aussi bien traités
I
mto lo¡rrc rr¡li<oc
q$rt [hristophecomparesonappartement
avecle n0uveau
llangez autant que oüil habitera
bientdt.
Écoutez-le
et complÉtez le tableau.
vous voulez avec
Mincetvit'l
PM( 9¡¡l-" - 1".
ñnirr eorrl óm o¡+

la a0 € n¡v -"i" I

Toujoursplus vite
avec Taxí Plus I
Hum..,l{oins de suc¡e
mais autant de !laisir
Í \ ^.
dans le chocolat q, Ubservez
cetableau
et complétez
le fexte.
5ibon...

LEsPRATIQUE5CULTURELTES
Á L'ÁGEADULTE
AUCOURS DEsDOUZEDERNIERS MOIS
Fr Lecture Musée,i
de livres
I neatre
j
exposrlr0n ou concert
. -.trf o um o n u m e n t
historique
,
t
/l l \
igu
,|,r';', 15-24ans o/o 89% o/o
0|Jvtnll|nt
m¿0?84040u||tJ.0PtnA-ilttr.rB 72 46'/" 4o
25-44 an9 59"/" 61o/" 49% 3t
"/"
45-64ans j6'/" "k o/o
40% 47 3o
65-74 ans "/" zt o/o o/o
49 39'/" z4
Sexe
Femme 66% o/" "/.
So 45 30%
Homme 5o"/o
o/. "a 28 "/o
57 45
Lieude résidence

'lt
-.

O n v o i tq u e l e si e u n e sd e i 5 d 2 4 o n s l i s e n t, - , - . . , , l i v r e s- , , . .
les personnesplus ógées.Lesó5 ons lisent- -,, que l'ensemblede
l o p o p u l o t i o nl l.sv o n t - - - - - s o u v e n i o uc i n é m o- - - - , o u t h é O t r e t
les personnesplus ieunes.
: ,: :s hommesvisitent muséeset de monuments
:: -:nmes. En revonche,il est cloirque lesfemmeslisenlbeoucoup
ies nommes.
:: de moinsde 100 0OOhobitonts,on vo ou cinémo
: : -. es muséesou expositions.

- ;:: e iab,leau,récapitulaiif
et complétez
lesphrasesavecníeux
¡, -:
:- teurlellsl,
-i - ::'oon mois trouve
ie
comparer
moins
: - - - : é t é m o l o d em o i s oussi + odiecrif/odverbe
(+que) l::ll9j:1i: o* "'
L esl oussl Dlen'
.- - _ plus
mctintenonf.
Aftention :
: : u e S o r o hc u i s i n e moinsbon(ne)(s)
< oussibon(neXs)< meilleuleXs)
: -e moi. moinsmouvois(eXs)< oussimouvois(eXs)
< pire(s)/ plus mouvois(e)(s)
- moinsbien < oussibien < mieux
- : : ce promettreun trovoil
-: :::' de lefoire... ptus
.- : ngo, il estd,une
verbe + outont(que) Elledor+moinsque sonfrére.
moins
, -:,:'ouire.
-=, moins de
crépessontencore Tuveuxplus de solode?
outont de + ¡6¡¡ (+ que)
:,: d'hobitude! plus de
Elleo oufont d'orgentque lui.

-: -:arez oralement
cesdeuxvillesFrangaises.
¡_

. r - : ; 8 0 k ma us u dd e P a r i s S¡tuation : ¿ 260kmausud-estde Paris


-: .: -:litants:90ooo Nombre d'habitants : 150ooo
-: ;:::-0tants:7000 Nombre d'étudiants | 25ooo
- :i : : - . - i i m o y e n ndeej a n v ¡ e r : 1 0 0 Tenpératures I moyenne dejanvier:2o
r n o y e n ndeej u i l l e t :2 7 . m o y e n ndeej u i l l e t :2 0 .
' ' : , - ¡ r p a ra n P ( u i e: 6 9 9 m mp a ra n
i : - a,lt: 2 8ooheuresparan E n s o l e ¡ l l e m e n t : 1h
7e0u0 r epsa ra n
¡ - - : - ! P o nS t a i n t - B é n é(zxe"ts i é c l e;)P a L a i s Monuments: (xrv"
Cathédrale siécle); Pala¡s desDucs
: : : : : ' , ! s i é c l e; d) i xm u s é e s (xvrfs¡écle); huitmusées

l1
unjugement
Exprimer
de voleur

L"Auberae
- l t

aes gorqes
l . -

>' Ll

La plus belle
terrasse
surplombant
les gorges
de l'Aveyron
(¡19.&
25, rue Mélane- 12500 ESPALIoN
0565 7312 00

.{ j ( \ Ecoutez
r Z \ ¡
et associez publicité
chaque i un document.

3 j Lisez
fetableau
tesupertotíf el relevez
del'adjecttf lessuperlatits
w
0 an 5 t e s T r 0 t s0 o c u m e n T s .

Cesttoí qui aurs h plus vite.


CestPienequi travoíllele mblor.
Superloti{s
irégulien:
bon -r le meilleur,
lo meilleure,
lesmeilleu(e)(s)
bien+ le mieux
Lo plocede l'odiectifn'estposfixe:
Cestlatiste le plvsgrund de so générution.
Ce* le plusgnnd adistede sa générolion.

t ") Associez á un ÉlÉment


un élémentde oauche de droiteet retrouvez
\.2 ,
r e ss r0 g an 5 p u D I c r T a r r e s .
'1.
Lesplus beoux cheveux o. Gusfq le meilleurdes co{és.
2.lhuile Viergextro b. pour les meilleuressolodes.
3. Lo moinschéreet lo plus ropide, c. sonl lovés ovec VolvmJiff.
4. Lesplus bellesfemmes d. s'hobillenten Mod Plus.
5. 100 % Brésil,buvez e. le nouveoutéléphoneportoble15251.
ó. Lemoinslourdet le plus petit, f lo nouvelleSmorty,4 ploces.
[omplétezavecle nieux,le meilleur,la neilleure,lesmeilleurs,
lesmeilleures.
-,
Dons lo closse,CestMork qui comprend - - - - - , mo¡sCest Khodl¡o
dud¡onte.
l- A ton ovis,quel esf - - - - - de ces deux CD ?
i..¡'oi choisicelte morque d'ordinoleur,ie croisque Cest - - - - - .
r - b u r m o i , - - - - - f i l m ss o n fi t o l i e n s .
: -u porles bien chinoismois croisque Cestto seur qui porle - - -
ie

.'
Pargroupesdedeux. quelques
imaginez publicitaires
slogans
llrf
pourunderesproduils
oupourunaliment,
unleuvidé0.
unevoiture,etc.

It] (tót) / [d] (doO


etcochez
Écoutez quiconvient.
lacase cesphrases,
É.ort.ret rÉpétez
OO QO
l. llsentendent 4. Quelle idiote !
fl€me son 2. Lesétudionfs. 5. ll est détendu.
(J 3. Cest le docteur.
¡n drfurent
@
la casequiconvient.
É,out.tet cochez
É,out.tei rÉpÉtez
cesmots. $(\
@(\
4. dors - tort
lAdom - oftends 5. dord - tord l
: *rym - doim
l
Je ne suis pas panti
á o¡ze heures.
11 n'a pas d'ami.

ne.. . plus
Elle n'a plus ma1
á 1'estomac.

ne... janais
0n n'a jamais pensé ujours,déjó, encore
ne... ni..'. nl rochez
tarÉponse
lesens
ei devinez desmors.
(négation de ou et dF
de et) il,:,:m[;essase
- llarti.n préfére Ia deborde(e) efficoce
viande ou 1e poisson ? qui esl molode fotigué
- IL n'aine ni la qui esf porli(e) octi{,copoble
viande, ni le poisson. qui o trop de chosesd {oire sourionf

le stress popoter (fomJ


probléme de lension,de fotigue mongerun peu
octivilé sportive discuter,bovorder
probléme d'olimenfotion r¡re
0 b s e r v e zl e s p h r a s e sp u i s a s s o c i e zl e s é l é m e n f s .

:!.ce quAntoineest ld, s'ilvous ploil?


: rtoine? Non, il n'estpos ld. ll n'estpos encore rentré.
, es encore molode?
- . on, ne suisplus molode, suis
ie ie iusteun peu foiiguée.
: e hobite touiours d Poris?
- . cn, elle n'hobiteplus d Poris; elle est portied Morseille.
-,
- - os déiü monge ou ChínoClub?
- .Jn, pos encore.Je vo¡speut-étrey ollerce soir.
- .:us ovez déiá visitéle muséede lo Morine ? , ne... plus: négotion de encore ef de fouiour*
- .on,je ne l'oi
iomois visité. - Poul hobite touioursrue Posteur?
:. =se offirmotive phruse négotive - Non, íl n'habite plus ld depuis deux ans.

encore ne...plus '-


Tues encore molade ?
toulours ne... pos encore - Noo
ie ne suisplus molade.
déió n e .. . i o m o i s
r ne... iomois: négotion de foujours* (souvent,
porfois...) et de dé¡rü
R é p o n d enzé g a l i v e m e nat u x q u e s t i o n s , - Somvo touiourschez ses porentsle dimanche.
..
- Ah ! Non. Turigoles, íl ne va
: -: voulezencoreun peu de {roises? iomais les voir !
-- -, - Tv as déíd rencontré Ie morí de Béa ?
nes touiours,Dominique?
-- - Non, ne l'oi
:: de¡a essoyéle porfumque ie t'oi offert? ie iamois renconÉ.
- -:c i vo touioursd l'écoled pied ? ne... pos encore : négotion de déjd
: : : m i s s o n td é i d c h e zv o u s?
,: :oiiestoujoursbeoucoupde sporl? , - L $esdéiá otlé ou noweou théAtu ?
,. .. Noa le n'y suís pos encore allé.
:: CéldvisitéPompéi?

v -¡chezla fleslréponses
::rrespondre
quipeut[peuventl
question.
á chaque

:; -:ujoursto pelitevoiturerouge?
: l'oi déid.
: - e ne l'oi plus.
-- :jr; ie l'oi encore!
- :: omoisvu lo tour Eiffel?
:- : ne l'oi iomoisvue.
= 3 voisencore.
= ci déid vue.

.' :.:z dé¡dprisl'Eurostor de Porisd Londres


?
- cus l'qvonsdéid prisplusieursfois.
: - .ous ne l'ovonsplus pris.
: - -ous ne l'ovonspos encorepr¡s.

- : esi encoremolode ce molin ?


- : e esi encoremolode.
- : e n'eslpos encoremolode
, : e estdo¡a molode.
Lopwblie!fé

e "] Lisezle texfe el répondezi ces quesfions.


\C¡/

l. Commentcomprenez-vouslo phrose Tropde pub tue Io pub?


2. Donsquelle phrosede lo 2" portiedu textecetteidée estelle reprise?
esscientd'étretouioun plus
3. Pourquellesroisonsesl-ceque les publicitoires
originoux?
4. Quellesidéesoriginolesvoit-onno'itredons lesvilles?

¡ :) Quelles
sontvosréactions á la lecturedesdeuxexemples
5t
de publicités
? Trouvez-vous eFficaces,
tes idÉesoriginales,
amusantes, efc.
choquantes, ?

et trouvez
enclasse
0iscufez pourrépondre
desarguments
á cesquesfions,
1.A quoi sert 2. Pourquoiest-ceque lo 3. Quels problémespeut
lo publicite? publicitépeut étreutile? couserlo publicito?
t .- _ _ .
2 .- , , -
?

S-fJ dela publicité


Etvous,quepensez-vous unpetitlexte.
? Écrivez
t/

ilrSTouTQA,
},IÉMEMSUNÉ
PU6 DÉ
PouR
/asriaxu/

YU
áf.lfu
,r
_+
35 >&g
tflirldélire
Tropde pub I e
probléme avecla pub, de promot¡on, n'ontqu'une poupéesBarb¡e.k Mattel a
ru'eIo pub. I c'est qu'¡ly en a trop. obsess¡on3 : softirdu lota,trou- pe¡ntd'unrcseqiord touteune
Poursortirdu lot, l-Chaque sema¡ne, nous verunsupportencore capable rue de Solfod enAngleterre
publicitoircs sommesexposése ptus de d'aftirerl'attentiondesconsom- - ma¡son, porche, srbrc,
es
l OOO
i¡¡enlent des supports ciauxI kmessagesCommer- mateursblasés5.D'oü des choussée, tofto¡t ch¡enset vo¡-
25ospotstélév¡sés, idéesde ptus en plus lou- turet totitdevenont décorWr
ñálits et invesfissent j5o affiches, messages foques6.Exempledans les
$o les célébtut¡onsdu mo¡s en
3eslieux rod¡o,4Sost¡nuli plocésdons grandesv¡lles: les autobus, rosedeBa¡b¡e, r?(,ontela jour-
mprobobles... Ies mqgosins, et 3 bandes tax¡souvo¡tures part¡cul¡éres nalistecanadienne Naom¡
)é<opont ! public¡to¡resavont le film ,, transformésen panneaux KeindansNologoI Ia tyrunn¡e
Douriez rapporteFlorenceAmalou
PorBeniomin publicitaires surroues.Onne desno¡qres(Éd,Actes sud).
danslelivte Lel¡weno¡rde la s'enétonnemémeplus, Dansunervironnement satur€
puá (Éd.Stock).Devantcette Plus extravagant : I'opéfa- de publicité, lesannonceurs
lespubl¡citaires
aydlanchel, qui tion menée¡l y a quelques d¡ffusent leursréctames [áoü
confoivent{es campagnes annéespar le fabricantdes vousnevousyattendezpas,..

L cette gronde guontité. 4. ne pos fo¡rc conne tout 6. tr¿sor¡ginoles,unpeu


2. séies de publicités le nonde, étrc d¡ffércnt, folles.
sur un meme prcdu¡t. 5. ¡ndifférents, díff¡ciles d 7. ovectrcp depubl¡cité.
3, une seule ¡dée. sutprendrc.

Mordont Pressqnl
Un ponnequ ou-dessus
publicitqirefrongqis.
des toileftes
Pourl'qnimqf,
Méme oux toilettes,vous Lesbo¡reschocolotées
le boulof n'esipos bien n'échopperezpos d lo Mors,por exemple,
compliqué: pub. Lo soc¡étéLoomed¡o offichentun slogonsobre
se promene¡tout o plocé 3 OOOcodres ou-dessus destoilef|es:
publicitoiresdons les WC ( On n'esfp.ls bienld ? >
un oprés-midioutour
des bors et restouronls
__,s{
dl¡ Forumdes Holles
bronchésde l'Hexogone.
d Poris,pour étre vu f...1 a CesÍ un pel¡t endroi¡
por le moximum oi ¡l n'y d ñen d dutre
de Personnes, d faire que de líre.
Les enquéles que nous
¡o-tn est un chien Signeporticulier: avons réalisées coníirmenÍ --t
:crceux En ce sqmedi Mdrv¡n porle,totoué que les gens sonl aontents
lj -cvembre 2002, sur le corps,le nom d ovoír un supporl visuel
dux toíleltet En fait, Ia pub
= cprodor couleursoble d'un ieu üdéo but iuste pcrtícipe du confoñ t>,
r,r : f o¡r histeo sorti,< Redfoction2 >. explique, le plus sérieu-
c :r¡¡ége de deven¡r t...1 sement du monde, Benoíl
é :r-!'n¡erch¡en Poget,diredeur générol
de Loomed¡o. [...]

(yoprés Réponsed tout de


¡uillet2003)

.,i"
' -"
I p e u x d e m o n d e rÓ q u e l q u ' u n
s o no o i n i o n
Comptez I point por bonne lesphrases
0anscetteliste,retrouvez pourdemander
utilisÉes
1
tépanse.
á quelqu'un
sonopinion.
Vousovez..,
- 5 poínts: lélicita¡¡ons! 1. Qo fo plu ? ó. A bn ovis,c'estutile d'ochefer
- mo¡nsde 5 Po¡n¡s,rcvoYez des ceuvresd'ort ?
2. Tu es ollé voir l'exposilionMiro ?
Ies poges 2O, 2l de votre Z Commentovez-voustrouvéle
liwe et les et<ercicesde 3. Qu'est-ceque tu pensesde ce romon ?
volrc cohier 4. Est-ceque lu os oimé cestobleoux? muséeVon Gogh ?
5. Vousovez lrouvé le muséeVon Gogh ?

Comptez I point por bonne


réponse. l. le but
o.r><exprimer
Vousovez.., pas.
- 4 po¡n|6: lél¡círations! 2 la formeduverbequineconvient
Rayez
- moins de 4 poinb, revoYez
l. Arrivezbien d l'heureolin qu'on ne (perd /perde) pos de temps'
les pog* 22, 23 de votre
2. Je pensequ'il o dit 9o pour ie (foire/fosse)ploisir.
Iivre et les exercicesde
votre cah¡er, 3. Pourque tout (soit/est)cloir,le professeurnoloit touioursles égles ou tobleou'
4. Vousievriez relirecette lettreofin de bien lo (compreniez/comprendre)'

ft moniéres
peuxinterrogerde différentes
3 lesquestions
TransFormez dansI'exemple.
comme
Complez I point por bonne Exemple: Phílippeestvenu híer soir¿ Phílippeest-ilvenu híer soir?
réponse.
Vousqvez... 1. Ben o répondud ton messogede lundi ?
- 6 points : fél¡citotions! 2. Vousollez d l'onniversoirede Méloniesomedi?
- mo¡nsde 6 po¡ntF"Eloyez
3. Soohie et Svlvieviendrontcourir ovec toi demoin ?
Ies poges2A 21, 25 de
4. Pierreétoitd lo réunion,jeudi ?
vofre liv¡e et íes exercíces
de vohe cohie¡ 5. Ellehobiteoü, to cdusineMorie-Pierre ?
ó. Vos omis sont orrivés?

IV
peux p o s e rd e s q u e s ti o n so v e c
qui esf-ce qu¡lque, qu'est-ce qu¡lque
4 avecle pronomqui convient'
lesminidialogues
tomplÉtez
l . - - - - - - e s t - c eq u i e s tv e n ud l o m o i s o n?
Comptez I point por bonne
- Mo copine Florence.Ellefoisoit des coursesdons le quortier'
réponse. Vous avez".
Vousovez... 2 . - Q u ' e s F c e- - - - - t u d i s?
- 4 poinls : [él¡c¡tot¡ons! - Rien. n'oi pos porlé.
' moins de 4 po¡nts,rcr/oYez ie
les pages 24 25 de votre 3. - - , - - esf-ceque tu os vu ou cofé ?
líwe eÍ les exe¡cicesde - ll y ovoit Froncket Lourence.
votre cqhie\
4. - Qu'est-ce - - - - - f o i t c e b r u i f?
- Ne linquiéte pos,Cestle loveJinge.
c slt l{-??!lr-opá.?t 9clr-l|\2/'¿
....{li.)/
I o " r * u t i l i s el 'ri m p o r f o i t Comptez I point por bonne
Éponse.
I le verbeentreparenthises
t'teftez á I'imparfait.
Vousqvez..-
Je(etre)
| fu=) ----- trésfroidd Londres. ----- donsunbel
h6tel
d - 5 po¡nts: Íelic¡tations!
- moins de 5 poin$ revoyez
bs rgton. Avec Adom, nous (visiter)- - - - - lo ville toute lo iournée,nous
les poges 12, 13 de votre
$e-dre) , - - - - beoucoupde photoset nous(finir) nos soiées dons liv¡e et les exercícesde
L= :'- bs. votrc cdh¡eti

I
I
p e u x c o m p o r e rd e u x é l é m e n t s
lltilisez proposÉs
lesélÉments et faitesunephrase
pourcomparer
Compez 1,5 point por bonne
téponse.
Vouswez...
leséléments, - ó po¡nb : {él¡cítations!
- moins de 6 po¡nq rcYoyez
lL -r¿ funori - une Peugeot30ó - rouler - vite
les poges 3A 3l de votre
L -r 4o de popier - un kilo de pommes- éke - lourd livre et les exercicesde
t r.-;order lo télévision- foire du sport - fofiguer votre cdhíer
4 r.'f,non - Diion- il y o - soleil

!e peux comporeret exprimer


L - j u g e m e n td e v o l e u r
J tompfÉtez lesphrases avec.
nieux,le mieux,
neitleur[e)[s],
te[s]meilleurleltsJ. Comptez I poinf par bonne
téponse.
-'=
i: crépesétoienllrés bonnesmoiscellesde Morc sont - - - - -. Vousavez...
-- - 6 po¡nts: [él¡c¡Íotians!
2- oé trovoille bien mois elle trovoilloit - - - - - l'onnée derniére
- moins de ó poínk, revoyez
a 1 : i e n B o r t h eo z été ----- spodid f e I'onnée.
"ron les poges 3l, 32, 33 de
4 r ovis, - - - - - vins sonl ceux de Bourgogne. votrc livre el 16 exerc¡ces
5 ins mo fomille,Cestmo petiteseur qui chonfe de votre cqhier
á . 3 , - e l ss o n l v o s- - - - - d e s s e r ?
ts

peux répondre ovec toujours,


elcore, déjd, ne pas encore..,
I lesphrases.
tomplétez
r - - u v l s _ _ _ _o D o r o e o uIx
- \on,
ie n'y vis plus.Mo¡ntenont,¡'hobitea Lo Rochelle. Co¡nplez I point por bon
¡not rdyé.
2 - / o u so v e z - - - - - f i n i?
- \on, Yousovez...
ie n'oi pos encoref¡ni.ll me fout cinq minutes. - 4 po¡nb : íélicirot¡ons!
A - / o u so v e z , , , - , f o i m? - moínsde I poin! reoyez
- Cui, un peu. Je vois prendre un dessert les pog* 34, 35 de votre
livre et les exercicesde
4- - lest vro¡ que tu vos - - - - - déieuner ou petit cofé pés de lo poste? vo¡rc cohiet
- '¡1oi? Mois non, ne déieunejomoisdons ce cofé !
ie

t
o t ) !l 1_lD E | F ; \ l e i ; \ 2
..: : I

Orol
puisditescequelespersonnes
1 fb Écoutez, font.tompléiez
le tableau.
r ' : 2 3 i 4 l s : ¿
Demondeó quelqu'unson opinion
Exprimeson opinion
Exprimeun iugementde voleur
Compore
Exprimedes souhoits

t Discutez
pardeux,llundemande á sonvoisinsonopinion surle dernier
livrequ'ila lu oule plusbeauFilmqu'ila vu et I'autrerépond.

Ecrit
$ Remettez dansle bonordre.
le dialogue
o. - An I óon I Tourouot I
b. - C'estvroi mais luslement,on peut moins réveret imoginer
devqntles euvres de Longlois.
-
c. Pourquoipos,chocunsesgoOls,opréslout...
d. - Je ne peux pos ie dire mois i'oi rorementdétestéoutont
un tobleou.Tu l'oimegtoi ?
e. - Oui. J'oimeI'ortcontemporo¡n el i'oimemieuxce tobleou
que celuide Longloisque tu odores.
f. - Tu le trouvescommentce tobleou ?
g. - C'estvroi,ie l'oimebeoucoup,ce tobleou de Longlois.
ll est bien plus lumineuxel on comprendce qu'il décrit!
-
h. Trésmoche.
i. - Peut-étre mois moi,ie préférece genre de peiniure.
1 1 2 , 3 , 4 s ó 7 Q c ¡

4 Écrivez unproduit,
unpetittextepourprésenter uneeuvred'art
ouunepersonne Utilisez
devotrechoix. chacun
decesadjectifs
quevousvoulez,
á la Forme
dernier- bon - joli - inte.essoni
- vreux

5 l'lettezcetexteaupassÉ.
ll foit trésbeou et lo mer est colme.ll y o des m¡lliersde personnesollongées
sur lo ploge.Lesen{ontsiouentdons l'eou ei es odultesse boignentou lisent
tronquillement sur le soble.J'observecetlescéneet j'imogineque ie suisseul
sur cettebelle plooe...
Sifircr dcs éuénemenÍs
dnns Ie temps

LeTourdu mondeen B0jours


Test4, p, 181
5

ffii"t oilleurs
Tesi5. p. 182

Projets
Testó, p 183

utoévoluotion
page 72

éparation
au[)ELF
poge 74
I
/l
--J

i p o n d eazu xq u e s t i o n s .
E c o u t eázn o u v e alu' e n r e g i s i n e meetnr É

1 .D c r n cs l u e l l ev i l L eP h i l e c ¡Fso g gc r - t - ci Lo n r n r e n c é 4. Pourcluoies étucliclntsr-r'onlils pos pris les nrénres


el fini son voyoge ? nroyer-rs
cle lfcr'rsllor ciue PhilecrsFogg ?

Ncr'ries Lonclres Pcrris S i n g op o ur Porcec1u'iisn'crvc,ierri


pos becrucoupde temps.
Pcrrcees crviors o ri iern¡:locé les boleoux.
2. Que jour es cleux éiudionfsoni i fini leu- voycrge? Pcrrcec1,r'iis ieril irrieux prerrclre l'ovion.
crir''rc,

Le 2 oc¡obre 2OO2 Le 20 ociobre 2002


5. Quel c, éi-Ále lctrti:¡¡r: ovoc ic lroirr en r¡dc ?
Le 3l octobre 2002 Le 2l décenrbre 2002
Le trcii¡i¡¡ éié .r.faié ircrruir éiéplrcnl.
Le ircrins'¿-si¡ ei-; e r :],oi¡recclnrpog¡e.
3. Pourquoi l'crr¡née2002 é1eilel e une llor.r.re
Le l¡¡i¡' 'e i:j.r,: -).is tres viie
clrnée pour lcrirece voyoge ?

Pcrrcequ-- le 2 ocfob¡e 2AO2 é1er1u ¡ n¡erc¡ecli.


ó. Pourcle,o,. .,!',.. : : es éiuclio¡ts n'o-t-il 1:osété
Porceclue celcrfoisoil 130 ons clue JulesVerr¡e crussio r-c ' : ! . ': . ic ,¡oyoge de PhileosFogg ?
étcritr¡orr. Pclce : - : ::-s r¡o\¡crqéd dos cl'é éphont.
Porceclue les éiudiqnts éioie¡¡ten vqcqnces Pcrrce: ¡ i' -- r -s rerconfré de ¡oiie ieune fi le.
er¡ octobrc 2002. l - - c r r c e , : .:. : :.: -.-c'll'eur-ou><.

47
() t. J A I. : ,E:. :

f{:
*,

ít?ri.'
f'1
(1 Écoutez
I'enregisirement
et rÉpondez. #
l. Oü lesdeuxétudionts hobitent-ils
?
2. Pourquoilo stotionde rodio inferroge+-elle,í-
lesdeuxétudionts? ;\ '
3. Qui o écritle ¡omonLeTourdu monde
en 8Oiourc?
4. Qui estPhileos Fogg?

, ÉcoutezunederniérefoispourvériFier
vosréponses
ei lisezle
texte, 1 e m 6 m e. ," ( q u e )
1 ¿ m é ¡ ¡ e. .. ( q u e )
: : é c o u t eRza d iG o ,i l e s to n z eh e u r eoso u z e , Y o r ke t L o n d r e sÉ. v ¡ d e m m e notn, a a u s s i
l e s m é ¡ r e s. ,, l q u e )
- r . i qu el o c a l e
a v e cJ e a n - C h a rDl eusp r é . respecté lesdatesquelulesVerne a données dans
:: -.Charles Dupré: Deuxétudiants de Nantes, sonlivre,etonétaitderetour á [ondres lesamedi 0 n 1 6 v ai t d e f ¡ i r *
- i . , r n L e b o u é d eect G u i l l a u mG e o u s s i n , 2 1d é c e m b r e . 1 e m G m ev o y a g e q r e
: - - e n t d e f a i r eu n t o u rd u m o n d eu n p e u lean-Chartes Dupré: Maisvousn'avezpasuti- P h i l e a s F oE g'
: : :ulier.Nous[es avonsrencontrés pour lisétesmémes moyens detransport ?
- ; nousracontent Leurvoyage. Augustintebouédec r Non,les paquebots du
- - irstinLebouédec I Bah,onestdeNantes tous x r x ' s i é c Lne' e x i s t a i epnltu s .A l o r so n a p r ¡ s
. : : . u x ,e t N a n t ecs' e s at u s s[ia v i l l e d e J u L e sI'avionquelquefois. 6 ui 1 1 a u n e h a b i ¡ e
- -:. Alors,on conna¡ssait Lefourdu monde Guitlaume Goussin : Maisc'estamusant, parce ¡ Nantes, Augustin
;J /ourset,touslesdeux,on révaitde faire que,enInde,ona eupresque [emémeprobl¿me ¿¡uss1.
. -arnevoyagequePhileastogg.Et puis,le quePh¡leas. C'était lesoir,onétaitdansletrain, Elle n'aime pas
: : : o b r e2 o o 2é t a ¡ tu n m e r c r e dEi .t c o m m e onallaitversAltahabad, et puis,toutá coup,le 1e thé noir.
: ' : a sF o g g ac o m m e n sc o é nv o y a glee m e r c - trains'estarrétéen pleinecampagne. Onéta¡t lloi non plus.
. : 2 octobre 1872, (a faisait juste130ans,alors un peuinquiets. J'aidit á Augustin : vaacheter Tl : ',icifó Rnmh:r;
- : décidé de partir. u né l é p h a n! t et ll est aussi
. : - - C h a r l eD s u p r é :E l v o u sa v e r t r a v e r s é Guitlaume Goussin : Etpuisle trainestreparti
¿11é ¿ Calcutta,
.-:spays? a p r ¿qs u e t q u emsi n u t e s . 0anb e a u c o ur ¡p.
. - ¡ -stinLebouédec I1 ne parle p¿s
: Alors,on a suivile méme August¡nLebouédec : Malheureusement, ce
japonais el i1 fl€
: : : ! r s q u eP h ¡ t e aFso g gO , n e s t p a r t i sd e iour-lá,on n'a pascroisé[a iotieAoudaque
^ : - l ^ ^ : . r h ^ l : i c
. :'es et onestpassés á Paris, Brindisi, Suez, PhileasFogga rencontrée. Lafin du voyagea
: : - -.ay, Catcutta, Singapour, SanFrancisco, New d o n cé t éu np e um o i n rso m a n t ¡ q u e . non p1us,

43
'exprimer
ou posse

b,
doÉ 0bservez
ceouedit Guillaume
Goussin lesóléments.
et associez
Cétoit le soir,on étoit dons le hoin, on olloit versAllohobod, et puir lout d coup le iroin Jest orrétéen
pleine compogne.On étoit un peu inquiets.J'oi dit d Auguslin: vo ochelerun éléphonf! On o beoucoup ri.

, presenrcdes octionsou des étolsqui n'ont Posde limitesde tempspÉcises


LepossecomPose ou qui ne soni pos terminés.
limporfoit pésenle des octionsou des étotsqui sontterm¡nés.
.b. ,
entreparenthéses
lesverbes
Écrivez ouaupassÉ
á I'imparfait composé.
iF
l. Je (ottendre)- - - -, d l'onél de bus quond ¡e (voir) - -,, - Coroliede l'outrec6lé de lo rue.
2 . A h ! T e v o i l ó! A l e x( o t e n d r e -) - - - - 3 0 m i n u t eps u i si l ( p o r t i r-). - ' - . l l ( e t r e )' - - - - h é sf d c h é .
3 . E l l e( d o r m ¡ r-)- - - - q u o n d l e t é l é p h o n e ( s o n n e r-)- - - - .
4 . l l ( d i r e )- - - - - < m e r c >i e i i l ( s o r f r -) - - - - d u b u r e o u .

,l\ ^ ¿
r? fr ¡\' Ecoutez et écrivez lesverbes.
t,t
Oh, mordi soir,on regordoitlo félé.ll ----- environlO heures.Touló coup,quelqu'un----- d lo porte.
A l O h e u r e s ! O n n ' - - - - - p e r s o n n eb¡i e ns ü r J e - - - - - o u v r i rA. l o p o r t e i,l y - - - - - d e u xt o u r i s l e s ,
u n g o r ce t u n e f i l l e l.l s - - - - - u n h o t e l l.l - - - - - { r o i d o, l o r si e l e u r - - - - - d ' e n t r e r '

occorddu porticipepossé
.\ .,\ .
{0 puisrépondez
phrases
0bservez.les le verbeentreEarenih¿ses
Ecrivez
auxouesTt0n5. ¡p
aupasse c0mpose,
o. Le joumolisteo rencontréGuilloume et Augustin.
b. Nous les ovons rencontés pour qu'ils nous l. Oui, Lisoest ld, ie lo (void - - -, - ou premier
rocontentleur voyoge. étoge.
c. Evidemment,on o oussi respectéles dotes
2. Génioles,tes choussures! Oü esl-ceque
que JulesVeme o donnéesdons son livre.
d. Pendonlle voyoge on n'o pos croisélo iolie t u l e s( o c h e t e -d- - - - ?
Aoudo que PhileosFogg o renconlrée. 3. l.,eschocoloh ? Euh,Volérie les (ropporter)
l. Quel ed le complémentdu veóe dons ,,--- de Belgique.
lo phrose o ? Esf-ilovont ou oprés Ie verbe ?
4. Attends,tu vos vo¡r les pholos qu'on (prendre)
2. Qu'est-ceque le pronom les remplocedons
lc ohrose b ? ----- d Tohiti.
3. Qu'eslce que le pronomgue remplocedons 5. Quels livrestu (l¡re) - - - pendont
les phrosesc et d ?
les voconces?
4. le pronom /esest le complémentde quel verbe ?
Est-ilovonf ou oprés le verbe ? ó. Chérie,ie ne trowe pos tes clés.Oü esl-ceque
5. Lespronomsgue sontles complémenls de quels t u l e s( m e t h e-)- - - - ?
veóes ? Sontils ovont ou oprés Ie verbe ?
ó. Regordezlo fin des veóes rencontreret donner Z Ellessont bonnesceslortes,hein ? Cest Lourence
dons les quotre phroses.Que remorquez-vous? qui les (foire) , ,
{4,:,
al Regardez
lesdessins
et racontez,
oralement,
I'histoire
deLaurent
Perrot. le passÉ
Utilisez
composÉ
ei I'imparfait.

6onjour,Laurenl,
Vouspouvezpao taire altention I

Laurcnl,
, al,fe ren¿ez-vous, imparfaitet passécomposé
tlimporfoitet le possé composépésentenl
des octionset des étotsdons le oossé.
uimporfoil
présenledes octionsou des élots sons
limitesde temps précises.ll présente
le coniexie,le décor d'une siiuotion.
Cétoit le soir On étoit dans le train.
On alloit versAllohobod.
Le possé composé
bl Ecrivez
maintenant
l'histoire
deLaurent
Perrot. présentedes octionsou des étots{inis/
terminésd un moment précis.ll pésente
les événemenlsde lo situolion.
Toutd coup, le troín s'estonété.
loí dit d Augustin: vo ocheterun éléphont !

Eroutez la casequi convienl.


et cochez

:'ts pflse
j:ii
foite
__5
mises I'accord du participe passé avec dvo¡r,
: JVETT ouvelle
Au possé composé,quond le complémentdirect du verbe est ovonf
: lef offerie le verbe, le porficipe possé s'occordeovec ce complément
déku¡tes
- auec l', le; me, te, nout vous 1
::int pernte
Ma grond-mére ? Oui, ie loí beoucoup aimée-
Vncenl et Maríe ? Oui, ouí, nous les oyons rencontrés.
- ovec oue :
On a respecté /es doies que Jules Veme a données dons son l¡vre.
- ovec gue/s,quelle, quelles:
Quelles ülles ovez-vous v¡sítées?
Atlention d lq prononciotjonde certqinspori¡c¡pes possés(pns,nie foif, etc.).
Teslíwes ? Julien les o pni. les cossefes? Julien les o prises.

45
que
foit,.. - llYo,,,que
f,.

q$ P É.out..etróPondez'
L Quond est-ceque Cofherine
o renconfréGuilloume ef
Augustin?
2. Pourquoiesl-ceque Guilloume
d"mánde d Cofierine si elle o
deux iourc?
3. Qu'esFcequ¡ lest Possédons
le froin de Douvres?
4. Pourquoiles tois omis rienfils ?

t. lesÉléments'
¡{h 0b..wez¡uisassociez

I Je suisonivé ici il Y o un on'


ll y o un on qu'il hobite d Bordeoux'
!
Co foit deux semoinesqu'on est revenus
Douvres'
ll y ovoir une heure que le troin rouloitvers
l Qo foisoit deux ioursqu'on voyogeolt'
On utilise:
il y o pour indiquerune duréequi conlinueouiourd'hui'
ily o... que pourindiquerune duée qui continuedonsle
possé'
9o foit...que
pour indiquerun momentpécis por roPportd oulourd'hui'
il y ovoii...que
go foisoit...que

detemps, puisiransformez lesphrases


¡ñ Lisezfetableaulesindicateurs
V lesmotsindiqués entreparenihÉses'
enutilisant
en mai2000' icídemoi1995
EIleo trovoillé d noi 2000'
'- Elleestpurtie
exemnle:
-'-
mai?000'll yavoít5ons
l¡tv o,i¡t"' quel+ Elteestpartieen
qu'elletravoilloitici'
en l98o'
l. Le Portugolest devenumembrede l'Unioneuropéenne
(il y o) -r
l'eurodepuis2002'
2.Douze poys de l'Unioneuropéenneutilisent
(qo foit... que) + - '
',V 3. Lefronco disporuen 2OO2'On l'o utiliÉ
pendont207 ons' de 1795 d 2OO2'
(il y ovoit... que) 4 -
4. Lo tour Eifnelo été constru¡teen ]889'
( i ly o . . . q u e )' + - ' -
1252
5. [universitéde lo Sorbonneexistedepuis
( ¡ ly o ) +
:4ti
[omplétez lesphrases
avecdesindicaieurs
de temps: pendont,
__,
u y 0t deputs...

,' lo photo,c'estJulie.Elleest née le l7 ovril 1975.Quond elleestnée,


deuxons que sesporentsétoientmqriés.Julieet sesporentsont hobité
3esongon 5 ons.Puisle pére de Julieo commencéd beoucoup
:,,oger pour son hovoil. - , .... - l0 ons,Julieo vécu dons douze poys
:érents,en Asie et en Afrique.Elleest revenueen Fronce.,,, - l0 ons
:¡r étudierl'électronique et l'informotique. Avec un bon diplóme,
: n'o pos eu de problémepour irouverun trovoil.
. 1999,elle lrovoilledons l'entreprise Thomson.Ellevit seule,
-: s elle o un petitomi. llsvont se morier , un on.

les indicateursde temps

Depuis: ll hobited Bordeouxdepuisun on / depuissonmorioge.


ll y o : Julieestport¡eil y o une heure.
Fendonl: Qu'esi-ceque tu vosfoirependontlesvoconces.
Dons: Je voisd Berlin.Je reviensdonsune semoine.
En: PhileosFoggo foit le tourdu mondeen 79 jours.
Jusqu'ü: Je seroiou bureouiusqu'd18h30.
Pourindiquerune duréequi continueoulourd'hui:
Qa foit/ll y a un on que i'apprendsle fnngaís.
., Pourindiquerun momentprécispor ropportó ouiourd'hui:
;1Qa lait/Il y a un on que (ai commencé.

'
'' 1\,o.
N.8.:: 9a loisoilpeut oussr
fo¡t/gato,sorrpeur
co rctru9a {éc¡ire cels [oit/cels foiioit (plusformel).
ouss¡5{
, I

honétique
je pense,je pensois,
j'oi pensé

¡! {n É.ort.tPuis
réPétez.
9 o i:',"ffllm:ez raphrase
,: pense.- Je pensois.- J'oi pensé.
. L ^ ^ ^ - - r l . 1 " ^^ ^ - ^ ; r l. ll pense. ll pensoit
: e porlevite.- Elleporloilvite. 2. J'étcismolode. J'oi été molode.
,: choisis. - J'oi choisi. 3. Je finislo voisselle. J'oi fini lo vqisselle.
,1
s'estlevé.- ll se levoit J'oi pré{éréportir. Je préfércisportir:
ln orréte.- On orrétoil - On o orréfé. 5. Ellem'oppelle. Ellem'o oppelé.
: e ochéte.- Elleochetoit- Elleo ocheté. 6. J'écrisune lehre. J'oi écrit une lettre.
,: l'oi oidé.- Je l'oidois. 7. ll lesr fdché. ll se fdchq¡t
8. Je l'oi oimé. Je l'oimois.
9. ll I'odore. ll l'odoroit

47
Internet

oralemenf'
et répondez
r 1) Lisezle messaqe
v
l. Oü estGégé?
2. Est-cequ'ilvoyogeseul?
3. Pourquoi veutcommuniquer
est-ceque Corinne oveclui?
4. Pourquoi < !> ?
est-ceque Gégédit d Corinne: Tues incroyoble

G EXprimerI
'inquiétude
\üt réconforfer
q$¡ onrr*., lesÉnoncés dansle tableau.
et classez-les
J'étoisinquiéte! Ne t'inquiétepos. J'étoispos rossurée.
Mois tu te rends pos comPte Toutvo bien.

exprimerl'inquiétude , réconforter
--T-

l
li Écoutez
et complÉtez
le tableau.

expñessrons expnesgons s'inquiéter


suiefde
ufiliséespour dirc utilisées . Te 6ui6 intu¡et
lo discussion 'Te ne suia pa,s ra^j6uré(e).
son inquiétude pour Éconforter
.
Qa M'an7o¡sse
: c l o g u eI ' Tu ne te .ends pas aupte !
: clogue2 , . An ñe vajolhaj, g arriver ! ,
: :logue3

unesituation
, Pardeux.choisissez et écrivez
undialooue
- - rémnforter.
.n uou,s
aidantdestableauxs'ínauiéter
réconforter
. Me t:injuiéte pas.
. ue fen
/ais pas
. <Tu (as L/ó¡r.) On Va
trouler une Satut¡an.
'(Tu Vas Vaír.) On VaJ

. (Tu verra-s.) Taut íra bien


. Te vais laider
. Ce n e6t pas grdve.
=-:- -

,.!¡rnominolisotion
Dansle message,
retrouvez
lesnomsquicorrespondent
la nominalisation
á cesverbes:
l]esnoms sont sowent formés
i - n'o pos pu communiquer. -+
d poriir des verbes.Cerioines
:-s n'ovezpos modifiéle progromme? -l Írcnsformotionssont simples:
I -roin, on port pour Colcutto t + - contóler - un contróle; üsiter -
l - vo troverserl'océon Indien, ---f une visilet ocheter- un ochot
- troverser- une hoversée ;
I - o nive d Singopourle ieud¡31. --'f
I :¡ ne vo chonger? --+ oniver - une onivée
Allenlion : pqrtir- un déport

ceprogramme
Récrivez de voyageen remplaqant Pourd'outres,on oioute,
.. por exemple :
te5verDes
Daroesnoms.
-t¡on ou -atíoni diminuer -
-,"di : on portde Porisd 17 heures; une diminution; communiquer -
on onived lstonbuld 19 h 30; une communicction
on s'instolled l'hótelPoholi. -menf : loger - un logement;
.':rdi : on visitele quorlierhistorique. chonger - un chongement
-oge : Posser- un possoge ;
=-:-:di : on ochétedes souvenirsdons le Grond Bozor; -r
on lroverselo mer de Mormoro. décoller- un décolloge
-ure ; lire - une ledure ; owrir -
.:,Ci , on explorelo régionde Burso.
une ouvenure
-- : -=di: on retoumed Poris.
n technique

') auxquestions.
.r le texteet répondez
Lisez oralement
v
l. Quelssontles exemplesde l'évolutiontechniquedonnéspor le texte?
2. Commentétoii lo vie ovont cefte évolutiontechniquedu xx'siécle ?
3. Quels sonf,d votre ovis, les outresexemplesimportontsde l'évolution
technique?

3l lespholos.
0bservez ? Quelle
0uereprésenient-elles relation
\,
ont-elles avec le texte i

ouunmalériel
unemachine
[hoisissez unpeiittexte
et écrivez
oucemafériel
cettemachine
comment
expliquant a modifiÉla vie
dansvotrepays.

l,t€Rci,
NON Uhirour \
t-lAf'tAr'¡,
ti¿r¡urh htqArsor{.
Ceeu'it-
N,Esr.CE
PAsHEcToR?

50
.:France0 clnnu,0ucaursdescentdernidres lnnées,uneévolutiontethnique
..i a rodicalement tronsforné
la viequotidienne. 0 eteposs¡ble
Cetteévolution
r(e 0udevpllppentpnt desdeuxprinctpoles qu?sontI'elertricite
slurcesd'enerqie
'. tepétrole,et ellea 0crcmplgnédepetitesrévolutions
slc¡0les.

vedsen óié et des


¡crngeoil des hc1¡cols s o ¡ r ¡ c r x i ¡ u r ¡d o n s l e s o ¡ ¡ é e s 1 9 9 0
lr. horicotsbloncsen hive ). 'exiens
crvec on des réseoux cre
ié éphones poriclbes qui penrelle¡l
ur'reiolo e ouionoi¡iellde 'i¡diviclu
es cl-ouxn'¡ocl¡ines es p us enrblé pouf sescor¡r¡uniccliiois¿ldisfc¡nce.
rc tic¡ues de l'évoluiion iech- Pour es personneselles-nrér¡es, lou-
riclue clcrnses rolso¡s so¡i lcj iefois,lo iéléportoiionn'esipos e¡core
:ri ¡e d lcrver el e réfrlgéraleuI o u i r o ir l . . .
' or 95 % clesfoyersfrcr¡goisont Lc révoltio¡ des lúnsporisc1eu poul
.l ¡l'hui une mochinetr lcrveret 99 % .'i conséquence des chcrngenrenls
.-:rgetoleuI ' , socioLix.Avcrnl le /.x" siécre, es
.r'oudél)ui du xx' siéce, c'esidons -. popr:lofonsvoyogecrieni peu.llem¡:loi,
ere,do¡rsun lclvoifou crvecl'eou le con¡¡erce et e lourismeont mocli-
-.riiscu'o¡ lcvcriison llnge.Desmcrchi- fié cettedonnée. Lescrutomobies
-: :r crverrnéconques,en bois,exis I oni co|r]mencé o re ¡p crceres c¡e-
:ri d lo fir clu xx' sléce i uow ou clél¡utdu XX'siécle(céotior,
'
ce n'esi c¡u'oprés1930 clue les des usinesoulon¡obies Peugeoier 1910,
¡ ¡es ir lcvernroclenres oni 1:rispcrce de Ciiroé¡en 1919)ovontd'envohirles
.: es noisonslcrnccrises pour libérer vil es.Lesircrins ont gcrgnéen confot ei
: : ¡nres cle ce ircrvoilcllfficile. en viiesse(e TGVcirculed 300 km/h
-_ lgéroteuro co rr¡uu¡e évoluiion sur les nouveles ignes).Mcrlsc'estsur.
. l . l - r ^ - , ^ . 1 , . 1 ^ . . . 1 , , + , -- . 1 , , ioul le déve o1:pementdes ovions de
.,onreslique o cor¡¡rencéen 1931. urtl¡l e /J: siéce, on o becru lignes(d pcrrlircle 1933) c¡uio bou e
' i y crvcrile gcrfdenrcrlger;lcl cc¡ve c o u p l c r i l p o L r r é d u i f e l e s verse les lrcrnsportsel penlrs que, en
Srerrier; ies crlinrenlsélaie¡l clppro clislonces. Aveclesiéléconrmu quelquesheues,horrnresei morchondises
- .-r nrocle de conseñcrtion(e (tóépho¡re, tó óvision,télé-
rlccriior-rs porvle¡ne¡l o 'ouhe boui du rno¡de.
r r r n éiciii pcrssous p osiicluen'rc1is ffoiique),lclvoix,puis l'ircrge et 1'éci¡ /. ./u¡ ¡ronneD¡,és bien.
: :aré cru rlruf c1e o cuisine)ei es font instclnicnéme¡ie lour clu nronde- 2. qú¡ {onctionnetourseul,sans1'oid--
r -¡rcrteuts roins exigeonts (on LcrévoLu]non cle lo comrnunicoiioncliteini d'une oune .hose oú d'unep-é/ionre.

51
-

f,
l-t
I

lcL 9 J clill

une
son match des poids plume, il polrrrait acheter
.\pres. il y a eu l'hiver. Jamais je n avais eu aussr avec Hourila
ce qu'il auto. et on descendrait tous r'"ersle Sud
úoid. iagardit m'avait raconté autrefois tout par E\'ry-
en hiver : le ciel gris-noir' les lumié- et le bébé par la grande route qui passe
\' a en France qrri sont coÍlfne
da¡rs les rues á quatre heures' la neige' Corrcoufonnes, avec ses huit voies
ies allumées á Nice' á Monte-Carlo
les arbres touL nus tordus comme des r¡n fleuve. On ilait á Cannes,
le rerglas. el awil
c'etait encore plus dur que ce qu'elle J meme ;usqu a nome' en Italie On attendrait
specties. Mais soit bien grand et puisse
ou mai pour que le bébé
alait dit. devais
tupponár le uoyuge.Ou memejuin puisqueje
l,e bébé de Houriya est arrivé en féwier' Ouand Uac Mais on n'irait pas au-delá'
la pre- anapratatt,at a"
Ie bébé est né, j'ai pensé que Cétait peut-etre
un enfant qui naissart p*". qt" Qa serait trop long, trop tard' qu'on ne
miére fois que qa arrivait, pl,-ts.¿uin etait bien Justemenl' le grand
jour' comme la¡i¡ir
sous la terre : si loin de la lumiére du enLrai-
grolte L"t.it ¿. selection avait tieu le S Nono s
au fond d une immense pas á la salle
nait tout le temps. Ouand il n'était
C'est peut-Ctrc á cause de 8a que j'ai commence dans son garage ll
que áu boulevard Barbés' il boxait
á penser au Sud, á retoumer vers le soleil' Por[ avec un sac de
qu'i1ne conti- sletait fabrique un punching-ball
le'b¿bé ¡t du soleil sur sa peau, pour
l air pourri de cetl e rue sans ciel' patates qu'ii avait rembourré avec des chiffons'
nue pas á respi¡er Blanche (Gallimardj
ll alait gagner J.M.G. l,e Cléáo, Potsson d'or Collection
Avec Nono, on faisait des plans

qui chaque
[omplÉtez avecI'undesmots
phrase
la réponse
R.tit"t le texteet cochez
ü Faites
proposés. nécessaires'
lesactords
tonvlen''
vroi foux
) n h i v e rl,e - - - - -
1 . ( v e r g l o-s s o l e i lE est

l. Le bébé est né sousun beou soleil' dongereux sur les routes'


-----
2. Nono Protiquelo boxe' 2. (nu - iordu) Lo roue de mo bicycletteest
3. ll o une voiture. depuisque ie suistombée'
-----
4. Lo route est comporée d un {leuve' 3. (pouni - nu) Morie, ne le proméne pos
5. L:esPenonnogesde l'histoire dons lo moison,s'il te Ploit !
port¡ronten ovrilou en moi' 4. (se présenter- s'entroiner)Poul.esl inquiel cor
ó. Lo personnequi rocontel'histoire i l - , - - , d s o n e x o m e nm o r o r -
doit posserun exomen'
5. (supporter- boxer)Mo vieille grond-mére
Z Le grond motch de Nono est o du mol d - - lo choleur'
le 8 iuin.
ó . ( v o i e- p l o n )V o u so v e zd e s - - - - - pour
8. Nono ne s'estPos bien PréPoré
les prochoinesvoconces?
pour son moich.
,.\r.

\ il¿
n¡i

- * cLf'1'ro
*

D'oR
tolssoN tosas

0ui ? LisezcetextraitdePoisson
d,0rdel.l'i.G.Leflézioet
Nsn? répondezoralemenf auxquesiions.
ü'eetqa l. Dons quel poys se posse cettescéne?
2. Enquellesaisonse situeceftehístoire
?
úf 3.Comment s'oppelle
lo momondu bébé?
4. Pourquoiest-ceque lo personnequi rocontel,histoire
penseou Sud?
5.A quoi réveJ-elle
? Pourquoi?

.-,, Reirouvez
sixphrases
c0rrecteS. tout, tous. . .
: bien compristoute a.te ropportde Jeon_Louis Nonos'ent.dinait
?
::oluloutes b.lesenquéiessur ce suiel tout 1e temps.
ceux m'expliquertoute c. l'explicoiiondu direcfeurfinoncier: 1l s'entnaine t oute
rs bien compristout d.l'orgonisotion de cetteentreprise I 'année.
?
fin¡tout e.lesrendez-vous de lundi. Tu travai I I es tous
secrétoireo onnulétous f. le trovoilque vous m,ovezdemondé. 1es jours ?
Tout l'i||lmeuble ¿ été
IomPlÉiez repetnt.
,, lesphrases
avecfout,toute,tousou toutes,
I1 y a eu du bnuit
: fqf mesétudesd l'universifé
de lo Sorbonne. toute 1a nuit.
l . l 1 o m o n g é - ..- lo torteoux pommes?
,Je n'ai p¿s toutes
] TEVU les photos de notrevoyoge ou Libon. Ies inf ormations.
^ o donsé
lo soirée,c,éto¡igéniol I
: dormi pendont _ l,heurede cours...
. ce trovoilest d {oirepour demoin,s,ilvous ploít I

53
. Mois c'étoitencoreplusdur que ce qu'elle
ovoil dit. éioit
. ll boxoit dons son goroge. ll s'étoitfobriqué ovoit dit
boxoit
un punching-bollovec un soc de pototes
s eTorrToor¡que
qu'il ovoit rembourréovec des chiffons.
ovait rembourré
. J'oi lu le romon que tu m'ovoisprélé cet été.
oi lu
. ll o repenséd l'histoire
que son pére lui ovoit ovois prété
roconfee.
ovoit rocontée

bl tomplétez.
seformeovecovo¡rou , .
Leplus-que-porfoit ou verce.

cJ[ochezla réponse
qui convienl.
Le plus-que-porfoit
expr¡me:
une octionposséequi continuedons le présent.
une octionqui se possedons le possé,ovqnt une outreocfior,.
une octionqui se possedons le possé,oprésune ouire oction

rfrExprimer
l'ontériorité/
t postériorité
0bservez et classez-les
lesohrases dansle iableau.
d'obord ensuite
J'étoisongoisséoprésovoir regordéce {ilm. I'ai reqordé
cefilm. I'etoisongoissé.
J'ovoiscomprislo situotionovont que tu me l'expliques.
Je l'oi revueoprésqu'elleo eu son bébé.
On o oltoché nos ceinfuresovont le déporL
On o fini le trovoil ovont de portir.
Aprés le concerl,on o diné ou restouront
Pierrem'o oppelée ovoni que le troin porte.

*r ' r ' Ecoutez cesquatreénoncés


qui correspond
d chacun.
et choisissez
ci-dessous
la phrase

L o. J'oi revuDidier,puis i'oi repenséd mo vie possée.


b. Je repensoisd mo vie posséeovont de revoirDidier:
2. c. Porleoprésque tu os réfléchi!
d. Pqrleet réfléchisplustord.
54
fleitezlesverbes
indiquÉs
auplus-que-parfait
,., le plus-que-parfait
- o réponduqu'il (ne pos recevoir)
- r eÍre. Formotion:
étreou avoird l'imporfoit+ portic¡pepossédu veóe.
- -: re sovoispos que Morie-Anne(portir)...
Elles'é¡ait levée á t heures. n'ovait rien compñs.
-- Amériquedu Sud.
Emploi:
- -=. en{oniséto¡entrentrésmoiselle (ne pos les
pourdécrireune octiononférieure d une outredons
: --:nore,/ le possé.
- :: soit froid et lo neige (recouvrir)- - - les toits Je sovaís qu'elle
étoit dé¡d poñie. Ellem'o montré
:: o ville. les photos qu'elle ovait prtsesou Combodge.
poysoged'Auveryne
1 l'fettez
lesverbesaulempsquiconvient
: possé
composé,
v , imporfoit
ou ptus-que-p0rJ1tt,
;'-- ¡ hds heureusede revoirDidierce 17 moi.Je (ottendre),, - -
: '':rnps ce moment On (foire) ., -.-, tellementde chosesensemble,
:-:-r on - , ( 0 t r e p) l u sj e u n e sq, u e D i d i e r( d e v e n i r-)_ - u n t r é sb o n
. . )lcnc, ce 17 moi, il (venir) , (r" donner) rendez-
- d Poriset on . -
- , tronsun petitcofé présde mon trovoil.On (d¡scuted..,.__, ptusieurs
-, :: de nos souvenirs possés: le voyogequ'on (foire) en Syrieovec
- : : =ur et notregroupe
d'omis,les bellesvoconcesqu,on(posser) - , , en
-, :'gne ou dons le Périgord. Ensuite, on (oller) . , dinerdons un petit
- ---ont du Moroiset on (rire)- commeovont,de tout ! On (éhe)
irds gois et lo so¡rée(éhe) , - vroimentogréoble. Cesf bon
: - : - de vroisomisI

. (rvonl + délerminont + nom


: : erre orrive ovonl que tu roconleston h¡stoire. Renheovant Ia nuü !
' -- roconteston histoire, . ovonf de + inftnitif
puis Pierrecrrive.
- : ) obord,voustéléphonerezd Morie, ensuitevous{inirez Je vous donnercí mon adrcsseavant de pañin
.3treirovoil. . ownt que + subiondif
,:us finirezvotretrovoilovont de téléphonerd Morie. Le profexeur o posé des queslionsavant
q.fon lise le texte.
Lisezle tableau,puiscomplÉtez
lesphrases avec . opés + défermindtrl + nom
..
svant,ovontde,ovontque,oprés,aprésque. Qu'esf-ceque nt fois apfrs les couts ?
. oplés + inftn if possé
: =-piissez cetie fiche - - . .- poyer votre
inscripfion. Apes avoir visite (église, nous sommesallés
Phiiippeest porti,elle s'esimised pleurer: dans h víeille ille.
Je lui oi téléphoné aprÉJsét e anivée d fh6bl.
. opÉs que + indicofift
Toutle monde était trisb dptés que tu es parli.
- + Cetemploiestmoinsféquentei
: - ro prendreun vene - .. le trovoilou fu dois renfrer on utiliseplus
- =: 'Oi? sowent
. quand: Toufle mondeétoit ttistequqnd tu espadi.
l'éte,les orbrescommencentd perdre leursfeuilles. . _opÉs+ nom: lout le mondeétq¡tttisÍeo/préslon
- ::the, ronge fq chombre - - lon pére revienne! dépott

55
ff. riont,
enchontont,
* Écoutez.la
conversation
entreLailaet Nono
t9
puiscorhez
lesréponses
quiconviennent.
l. Nonodit que...
Loulouest tés fort mois qu'il le bottro.
Loulouest hop fort pour lui.
Loulouest fort mois qu'il est fofigué.
2. Loilopenseque...
Nono peut gogner son motch.
Loulouvo écroserNono.
Nono doit orréterde s'enlroiner.
3.Nono...
ne vo pos tout oréter
vo s'entroinermois ne fero pos son motch contre Loulou.
fero son mofch contreLoulou.

LaForme engrasestaugÉrondif.Lisezla phrasepuisrelevez


dans
le textetroisautresformesaugérondiÍ.
ll vientde devenirchompionde Froncedes poids plumeen écrosontLuigi
Serpentini.

- Je ne suis pas fatigué mais Loulou a gagné En yivant dans le Sud, le bébé verra de belles
tous ses matchs, cette saison. Il vient de deve- choses autour de lui, pas de la neige, du
rfr drampton de Ftance des polds plume e.r:récra- verglas et des arb¡es nus ! Pense aux bons
sant Luigi Se¡pentini á Monaco. Tt¡ le sais Qa ? moments qu'on aura tous les quatre, On !'i\Ta
- Et alors ? Ércoute-moi, Nono : tu sals qu'il faut heureux en regardant la mer et en se chauffant
qu'on qultte cette ville pouIrie, ce climat pouri. au soleil !

(! É.out..lesphrases
et retrouvez
le suietdugórondif.
{$
l. Qui olloit chez le médecin? Christophe Louise
2. Qui ottendoiile bus ? Julie Christophe
3. Qui morchoitdons lo rue ? Yves Akiko
4. Qui o vu ce film ? Colherine Christion
5. Qui estollé ou cinémo? Cotherine so mére
ó. Qui s'estblessé? Michel Emmonuel

qS Associez
leséléments
pouroblenirunephrase
correcie.
l. SyMes'estcossélo jombe o. en ollont d Nice il y o du verglossur les routes
2. Fqilesoftention b. en suivonlles coursde MonsieurDony.
3. ll chontetouioun c. en l¡sontlo corte postole.
4. On o beoucoupri d. en foisontdu sul des neiges
5. J'oi beoucoupoppris e. en prenontso douche.
Transformez lesphrases commedansI'exemple.
.,
: : = :J'oipenséd toi quondj'oi vucettephoto.
+ J'oipenséd toi en voyontcettephoto.
, :¡lué touile mondequondil estorrivé.
. :: o souriquondelleo compris
lo situotion.
' : : J U t e s d e l o m u s i q u e q u o n d t u f o i 's t e s e x e r c i c e s ? . .
- _ - .-d Ior revuD¡dier,j'oi repenséo nos
le gérondif
ioyeuses
-_ ces. ll est rnvorioble.
Formotion : nous ollen¡ + en ollonl I
- - : -d i'oi découverlcetle petite moison, me suis nous prengñs..+ en prenont
ie
: , le suitesenti chez moi. excepfions : ofte-r en élonl - qvo¡r-+ en oyonr-
'rur comprisquond --t
sovotr en sochonl
¡'oi lu ion messoge.
- - -:.fles Emploi : il indiqueque deux octionsse font
quond tu dors?
en méme temos :
, : su quond on o vu Morionne ovec Olivier. Je morche sois la pluíeen chantant.
Allenlion : Legérondi{o touioursle mémesu¡elque
le verbeprincipolde lo phrose.
En olldnt du cinéma, ¡'o¡ rcnconhé Noé.
(Je suísollé ou cinémo ; loi renconhéNoé)

lr"nerrque
ffl (font) t
t - l l"l (vont)
e.-
fl O É,out..etcochez
lacase
quiconvient. lt( | af Ecoutez
et complétez
avecf,ff,ph,
2 3 4 s 6 7 8 ou v.
-:-:
50n l. Tuos l'oir roiment ., otigué, rongois.

'._^..¡ 2. Nous o ons o ed un iol¡ ose


d . olériepour son onni ersoire.
3 . . . o u sq . ez .. os otos
' du ietnom?
¡) O É,ort.r.t ditessi le sonlr est
au debufdu motlvro¡1, au milieu 4. J'oi dix-neu ons dons ingi ei un iours.
á
ldévalerl, la fin /acflve/ou si on 5. Christo. e q . . oit beoucoupd'e ofs
ne f'entendpas[refuse]. pour orri.., er ct. .. ont les en -. onts.
[ochezla casequi convieni.
ó. . lo ie, lo nou elle emme
1 2 3 4 5 6 7 8 9 1 o de Xo ier est trés oct¡ e et roimeni
::3Ut sympoihique.

- 1 b j R e l e v e zu n e x e m p l eo ü o n é c r i l /
-:rtend e To n e n t e n dI v I ,

c7
Ficni€r Ediüon Aff.hrqe Faw¡É Olds ?
préc+de¡rev r-J frt¡ n""r'."r*
L L,,,:j ¡| r"-d"r3lMédbq;i8' U a. .t
adlselél rl llox r.*"
De : Mohamed L¿ffi< mohlaff¡@wanadoo.fr>
A : Lesébangersde France
Date: Dimanche 23 janv¡er2005- 20 : 17
Objet: ¡4anlldu 26janvier

On lit souventdesmessages détrangeBqui se sententb¡enen France, qui sontheureux. Ons'en


rejouit,biensür.Malheureus€ment, parfo¡s,
certa¡ns
témoignages sontplustristes.plusdouloureux ...
Je m'¡ndigne encoreaujourd'hui carce qu¡vientd'arriverá Taharest intolérable! Il cherchait
un emplol
de serveurcarc'estle métierqu'ilexergait á Beyrouth.Il sétaitdéjáprésenté dansplusieurs caféset
restaurants,sanssuccés.
Samedi, suiteá uneannoncedansle journal,¡l estallédansun petitcaféde Montmatre.Il y avait3
candidats pourle poste.Taharétaitle seulqui avaitunelongueexpérience du trava¡ldu bar.Ils ont
discutéindividuellement avecle partondu café.Taharn'a pasétéchoisi.Quandil a demandé pourquoi
il n'avaitpasété pr¡s,le patrona tout simplementréponduqu'ilpréféraitemployer desFrangais car
"cétaitplussür"! On ne peutpasaccepter ! On gratuit,Vo¡lá
Ea en a assezde cesactesde racisme
unenouvelle raisonde participer á la manifde mercredi.Lamanisfestat¡on paftirade la placede la
Concorde mercredi26janvierá 15 heures.Nousmarcherons ensemble pourdénoncer les¡njust¡ces
et la discrimination
raciale.
De : Nivethalvanesh.
A : Lesétrangersde France
Date : leud¡ 27 janv¡er2005- t0 | 24
Objet: La manifI

La man¡festationa été un grand succ¿s.J'en arrive et il y ava¡t quelque 30 000 personnesd'apÉs la police.
Beaucoupdétrangers, bien sür, ma¡sausside nombreux Frangaisont marchéavec nous et dénoncé les
¡njust¡ces.Je suls ravie de cette partic¡patjon!

l€ e'owruew,,es

:& j L i s e zl e m e s s a g ee t c o c h e zl a r é p o n s eq u i c o n v i e n l .
vroi foux ?
l. Tohorvientdu Libon.
2. ll o trésvite trouvé un trovoil de serveurd Poris.
3. Beoucoupde serveurs se sontprésentés ou petitcofé
de Montmodre.
e ? 4. Tohorn'o pos voulutrovoillerdons ce cofé cor le pohon
trS, éto¡f raciste.
5. Une moni{estotion estorgoniséemercredi2ó jonvier:

f4EXpr¡mer
lo joie I la colére
v
qrlR e l i s e zl e m e s s a g ee t d i t e ss i c e se x p r e s s i o nes x p r i m e n tl a j o i e
ou la rolire
exprime lo ioie exprime lo colére
On s'en réiouit.
Je m'indigne.
Cest intolérobleI
On ne peut pos occepter90.
On en o ossez!
Je suisrov¡e.
58
L - -
ilil Ecoutez cespersonnes. la joieou la
0itessi ellesexpriment
- $
colére et indiquez ci-dessousquellesexpress¡ons
ellesutilisenf.
Aidez-vous desencadrés.
-.
exprime
lo ioie:/a sulstréscontente! exprimerla ¡o¡e
, Te 5ui5 (tr¿6)
.le su¡, rat/¡Ce).
' Te ,sui,s -fau de joie.
' Cahne je suis content !

.
Qa Me réjou¡t.
. Te Me rAjauis.

\
dites.-vous ? Pargroupes
danscessituations jouez
dedeux,
l9 9u.
desminidialogues
correspondant
á cessiluaiions. exprimerla colére
. C est iñ'uppartable !
-
Vousopprenez por un omi, que bient6f,il vo folloir trovoillerplus et gogner ' On ne peqt pd.s tolérer ga
' AA ne peut paa o4¿epter
oulonl
ga!
: Votreomi(e) qui hobite trés loin vous onnonce so visile dons volre ville. ' C'est intatérable/

l- Vousovez rendez-vousd 20 heuresovec un(e) omi(e).Illelle vous oppelle .len ai assez.


d 19 h 45 pour vous dire qu'il/elle ne sero pos ou rendez-vous. '
Qa suff¡t.
. len ai marre. ([om)
¿-Vousovez gogné un voyoge pour deux personnesdons unede de éve...
.
Qa n'énerve !
i Votrefemme/mori vous informeque so mére vo vous occompognerdons
vohe voyoge de réve.

primerlo fréquence
¡.
T^ouiou.rs
ouio.moisexpriment
la tréquence
d'uneaction.
\l-
0ansle premier message,
relevez quiservent
deuxexpressions
á exprimerla frÉquence.

t tL ^r
gf Entourez les10motsquiexpriment
ci-dessous la fréquence. tadt Jaal

de tempsen lemps- choque iour - demoin-


tous les mordis- enfin - ensuife- fouiours-
rorement- ici - souvent- quelquefois- deniére -
iomo¡s- ce motin - porfois- lous les ons

LisezI'encadrÉ,puis Écrivezune phraseavec chacundes indicaieurs


defréquence.
0itescequevousfaiiestoujours,
detempsentenps, tgujours > souvent >
quelquefois, de tenps
l0n0ts,,,
en tenps, parfois >
:-tenple : vois souventau cinémo, ne suisjanois ollé d l'opéro.
le le rarenent ) (ne) jamais
Diff et discriminotion

.¡&,
f$i Lisezla Btlet répondez.
l. Quellessoni lestroisformesde discr¡m¡noiionévoquéesici ?
Connoissez-vous d'oufresformes de discriminolion?
2. Lequelde cesquotrehommeso certoinement le plusde d¡ff¡cuh¿s
?
Pourouoi?

qS q} Écoutez
etrÉpondez.
1. D'oü vienl cet homme?
2. A quel dge o-t-ilrencontréle rocisme?
3. A son ovis,d'oü vient le rocisme?
4. Esf-ceque, d'opréscet homme,l'écoleioue bien son r6le? Pourquoi?
5. Quelles sont ses idées pour combottrele rocisme?

0iscutez
enclasse:lesformesdediscriminalion
oeuvent
éirenombreuses:origine
ethnique,
religion,
handicap,
áge,habitudes
culturelles...
Avez-vous
déjásouFFert
dediscrimination
?
Avez-vous-,
vous-m6meFaitpreuvedediscrimination
parFois
? A quelle
occasion
? Pensez-vous sérieusement
que l'efficocitédépend
Selonvous,quelssontlesmeilleurs pour
moyens
éviierlesdiscrim
inations
? de lo couleurou dü nom?

Difesouir ro

60
UN MONDE DE DIFFÉRENCE'

atal gl !/'úul
,ltP.tÁ naur-pur
U t¡oiiÁuie I s,,ítWf¡./

7'-,!er ¡toí¡ugsll,..QA$Fft( ht€<6-rr€ W AaasÍ,é¡t;ñ


) Scpt it{rt:ztt 3ú?í08 ,/ et' *Sc{hlaúe1,..
?!paw i€ $íe ñqe/

f( NoíB!,,"
lerír,opu
'e,e¿ nvrcw!
l"ui üi ,¡*t ,r
cÁooii?¡s ¿i;a¿ovr

,m t{
,"1(
I
J
ttxt¡¿rit de la BD Mo¡ Rac¡s¿e.porr l.¡ Comm¡.siJ2neurop¿enne 61
./

O
¡

x.
l

Le Va¡sseou de p¡eÍre,
E n l ( iB i t a t e t P i e r r eC h r i s t i n

dn
" r n j e ti l e c o n s i r u r l i n nu,u E tm o r . ¿ e
: , - l ¡ . : n1l . p e i r a n s p n i -vtd ¿ i l e ' d e r a n o u v e I l vei i i e
' - ,i ¡ v i e i l l ev i l l e?

y'lr5$i'u"

.'+rÉr-{t rN
s3P,i,Ú,
--,'-,5'-.

u¡ télépirériclue uLr1élésiég-- ti¡ it_a1l|\rcly u- lunlculolr,. uir crutobus

c i I a n r l ' e n n e g i s i n e m eün t ,p a r l Pd F r r s ) / e n d s É ' : r n n s p mnr¡rr' : ! o l i u a n í s "


r i
A v o f r e a v i s ,q u e l ss o n i t P s r i n o ' V e n s Ei r d n s F ¡ l rl t¡ n ¡ n l i u a n ¡ 'fsl u É : u r ¡ l i u a n i g l ,

un q ulollus un TGV u¡lc ¡lolo ui¡c'.,oi u e é ectl-iclue


ulr h-qnrwcry ur. r,élo u L'lovio - urr L¡¡¡:cr.ltr rroies
f-
, r;'

i¡\'

"-
, É c o u i e zI ' e n r e g i s t r e m e nett c o c h e zl a r é p o n s eq u i c o n v i e n t .
vroi foux
l. On vo corrsiruire une nouvelleville.
2. On vo détruirel'oncienneville.
3 . O n v o d e t r u i r el e v i e u xc h o l e c- .
4. Un hótelserc instqllédons un grond bótiment.
5. Leshc¡bitqnts du villogepourrontresterdons leur moisorr.
ó. On vcrconsiruire une cruioroule.
/. ll y ouro beoucoupd'orbresdcns lq ville.

s e zl e i e x l ep u i sr e t r o u v el ze sm o t sp o u rc o m p l é t el eri a h l e a u
: -i VcrnEekedei Fcrivre crpour b¿linre¡lscu turcls(cinótnc1, nruséerógio ouronsici une des plusbeliesécr iscriions
- ::éer ici u¡ nouvecruce¡tre ¡cr , il¡édtre,mécliolhéque. . .). de Froncec¡uicrssociero lcrvi e ei lo corr
_: 'ricluequi prendroen conrpie U r l . ¡ u L " r '¡ r " l ro d l . , r o . . l - l - pog¡e, e développemeniéconomiqucct
- rs humoineset le €spect de . o u . - o r , ,| é l o r , , - i , l l .
9- \6.r..,16r l'indiviciu,
lo i¡odernité ei i'écologie.
:':|. ré¡over enliérementles vieillesmcllsons
- aonrpole cl'crborcl un pro . ' l l ' . ' , , 9 é p u i . ,, , , r l r . o o r -
- -.énclgemenld L'oucstdu ' o \ - . r ' - . . a . o . . 1 o . .o r , o . -r n . o t r r o nom verbe
: , : . c r s | u l r o r su n g r c r n db d l i - clificciilon, poLlrcrreccvoirlesl:oiecruxde
t-- 1ofcrlcrise, d lo plcrcedu plcrisonce. lcr cr'écriion créer
-- rous o o¡s détrui-e,pour Enlin,nouscrvonsprévude plonierde nom respecter
l¡reuxc,rb',-sle lo¡g clesruesde lo rou o nréncger
: : arssurcrnce...) cf, clonsles vele ville pour que les hcrbitortscrient
lo conslruclion
: ...r; un hóiel de uxe.A clroile crser)soiior'r .le vivJelr utól dons un por(
:.r, ar-¡sLrlll)cllf-ame¡ls ovec . . - . 1 o . . . u, ¡, ¡ . ¡ - 1 , 1 . j . 1 - ¡ , , o, lo destruclion
. : 5 U C 1m e [ protéger plus ercore l'envio¡nemeiti, vo lr
=': rs Icrnouvellevilleclerrldrc rrouscrvo|1s 'inienlion
cl'ouvrirlorgerneni lct rénovqtion
- !cu5 y regÉuperons, ouiou' | | . , i . , _ t t o . . . - o . ..,ó L . . t qar. ó c o 'cr
ccuei]
:enircrLe, clcscrpportenrenis, o , i , . - . . . 1 t é a r ' l ) e . ^ s o / L I d ^
: : l ¡ c r g o s i n sd ' c r i i m e n l o l i o n , trclnsporf nor'rpol uoltls- (se) dévelo¡:per
:s .rurcr|ris, lrdlels...let c]--s Grdce o l'enserrl¡lecles irovoux, ror's moditiel

6l
Exprimer
le but
f-
qf al Soulignez quiexprimenl
leséléments le bui.
l. Nofe cobinei Von Eekertet Foivreo oour obiectif de créerun nouvequ
cenlrerégionol.
2. Nous construirons un vostebótimentoour occueillirun ensemblede sociélés
de service.
3. Nous ollonsrénoverlesvieillesmoisonsofin que le villogepuisseoccueillir
¡ll .l¡."+* les touristes.
l-i-l-'-.la¿;-.;'¡- 4. Enfin,nousovonsprévude plonterde nombreuxorbresle long des rues

H##¿':, 4.. a, .- ts
de lo ville nouvellepour que les hobitontsoient lo sensolionde vivre plut6t
dons un oorc oue dons une vi[e.
5. Pqroilleuts,de fogond souvegorderplus encorel'environnement, nousovons
l'intentiond'ouvrirlorgementlo ville oux innovotionstechniquesécologiques.
7,-4t
bl flassez soulignés
leséléments dansle tableau.
Sonlsuiüs d'un verbe coniugué
Sontsuivisd'un verbeü l'infrnitif (ou subloncfifl
o pourobjectifde

r,.
*\ct i) 0bservezla ohoto.tesoersonnes
manifestent
contrela construction
d'unaéroporl.
lmaginezcequ'elles
disent
et complétezlesphrases.

exprimerun but,
un ob¡ect¡f
Ces formes sont suivies
de l'¡nfin¡t¡f:
. ovoir pour obiectif de
' pévoir de
. ovo¡r I'intentionde
' envisoger de
. pour
. ofin de
' de fogon o
On envi6a?e de partir
deux ¡nois d Tatiti

Ces formes sont suivies l. Nous monifestonsoour oue


du subjonctif:
. pour que 2. Nous ovons prévu de
. ofin que 3. Nous ollonsrenconlrerle moirede lo ville de {ogond
' de fogon que 4. Nous ovonsl'intentionde
fai contacté M. Legal
5. Nous ovons rencontrédes iournolistesofin de
a/in 9u'il arganise une
autre réunian lundi

quevousvoudriez
Qu'est-ce dansvotretravail,votre
changer
ouvotrevie? tltilisez quiindiquent
leséléments le butpourfai
despropositio
ns,

64
-
, al Écoutez
et compléiez
le tableau.

rypederronsporr "T¡r9;#¡j" lieux lroversés


'l
-:c.
a ) c .z
::c.3

bJAssociez
lesillustraiions
d undesprojets.

nive¡slÍ,é

Monpla
i ri,f
iii¡:r:r
iiril
Exprimer
le mécontentemen
' F ¡ t a l

Kq
*:;
{t
r r
l !

S n Écouiez cequeditchaque
etretrouvez personne.
Ce n'estpos normol.
PersonneI Ce projetestscondoleux!
Personne2 Je suisvroimentdé9ue.
Personne3 Je trouvego lomentoble.
Personne4 Nous prolestonscontrece proiet
Personne5 . On o voulu nous tromper.
Personneó \
On n'estpos d'occord.
On ne peut pos l'occepler.

qS tomplétez
lesdialogues
aveclesphrases
suivantes.
On o voulu nous tromper.- Je suisvroimentdégu(e).- Cest scondoleux!

l. - ll y o un probléme,MessieursDomes?
- Oui. On eslvenushieret on o ochetéce vose.On nouso dit que Céto¡t
un voseMing. - -, - - : ce n'estpos un voseMing ! Regordez,ici,c'est
écrit fabriqué d Mdcon.

2. - Alon, tu os eu le trovoil ?
- Non, ils onl dit que
i'éto¡shop ieune.- - - - -
3. - Je suisdésolá nous ovons de pelits problémes.fovion ne portiro pos
ovont l7 heures.
- Quoi ?Vous voulez nous foire ofiendre toute lo
ioumée ? - - - - - Trouvez
un outre ovion !

et diiessi la personne
Écoulez quirépond
estcontente
ou
US O
meconlenle.

65
Pardeux,choisissez
undessin
el préparez
undialogue
[7 á 10lignesl, ensuite.
Jouez-le

erprimerle
mécontentement
Ce ie-st pas norua!.
dert ta.uentahte
C'e't '¿dadateux
Te sui6 ca¡Ment dégr&e).
Te suis trés hé¿onte-n6¿.
Te ne suis pa6 dazcord.
Te ne peux pa.s dtcefter ga.
Te prote,ste
Te refusa
vouS vou6trahpez
Vaus avez uauú) iae trol,tper.

é t c{u
[s](pense)/ lll(penche)
É.out..puisrépÉtez.
Q(l
'i.
seize; choise 3. sonté ; chonler 5. douce; douche Z une fosse; une toche
2. des bus ; des büches 4. cosseri cocher ó. sole; ch6le 8. Cest9o ; seschots

Écoutez
puiscochez
lacase
quiconvient.
OO
l. ,,¡1Voiló lo sienne. - Voild lo chienne.
' '.
2. Je n'oi pos de sous. '' Je n'oi pos de choux.
3. ,i..,:ll vo boisser '..:,ll vo
bécher.
4. ,,:, Oh ! Quelle '.
iolie brosseI r Oh ! Quelle iolie brocheI
5. : , Ellene pensepos. . Ellene penchepos.
ó. Lo fosseest importonfe. Lo {ouche esl imporfonte.
7. " ll est dégu.
ll est déchu.

É,out..puisrÉpÉtez
lesvirelangues.
Q(1
l. Ce chef séchesessochets 2. Six chotscherchent 3. Sousces souches,
si chic. six sushis. ce chot chosse.
Afi(hage F¿vofs Oulls ?

' r1 tj {f '.() ne"r'"*r'"'¡f r**e *3\ r,,reoi,


@ .rl

de discussionl
fGroupe autresgroupes
I
Sujet: ¡mmo: commentfaire?
Ecritpar : Johan
Date : le 15 octobre2004á 08:27:23
> .levaislouerun appaftement, ma¡sje ne saispascommentfaireaveclesclés,
> l'état des lieux,le contrat,l'électricité,et tout Ca! Qu¡peutme renseigner
?
> Merc¡,Johan
Le plusdifficileest de trouverun appartement libreet un propriétaire
Nom :
qu¡veutbiente le louer! Le reste,tonfuturpropriote l'expliquera.
I Tomas En gros: en entrantdansl'appartement, tu doisfaireun étatdes lieux
Adresse: avecle proprio(notebientousles problémes, ouvreles robinetset les
fenétres,regardesousl'évier...). Quandtu as signél'étatdes lieux,le
tom@voila.fr propriot'en donne un exemplaire.S'iloublie,n'hésite pasá le lui
Objet : demander. ll doitaussite donnerun exemplaire du contratde location.
Re:immo:com Pourlesclés,le propriodoitte lesdonneraprésla signature de l'état
deslieux.Ah,et toi,tu luidonnes la caution(2 mois de loyeren
général),+ un chéquepourle '1ermoisde loyer! Boncourage et bon
déménagement ! Tomas
]déménagementI Tlmqs I L-l o*
i i (9 hrernel
-
It ps-'ó'l L.rle Q.r

lescasesqui conviennent.
el cochez
Lisezle messaqe
vroi foux ?
l. Johon o écritd Tomqs.
2. Tomqsveut chongerd'oppodement
3. Johon ne soil pos commenton loue un oppqrtemenl
4. ll est d¡fficilede lrouverun oppqrtemenl.
5. Johonesi un omi de Tomos.
ó. Pourlouerun oppqrtement,il fouf signerun étot des lieux.
Z Le propriétoiredoit foire un controtde locolion.

.*. V o i c il e s d i F F é r e n i eá st a p e sd ' u n el o c a t i o nd ' u na p p a d e m e n tP' a rd e u x ,


m e f t e z - l e sd a n sI ' o r d r ec h r o n o l o g i q uqeu i c o n v i e nát c e t i es i i u a t i o n .
o. Apportersesmeubles.
b. Lireles onnoncesdons le iournol.
c. Obtenirun rendez-vous ovec le propriétoire.
d. Obtenirles clés.
e. Signerun chéquepour lq couiionel un crutrepour le loyerdu premiermois.
f. Signerun controtde locotion.
g. Signerun étol des lieux.
h. Visiterl'opportemeni. 1 2 3 4 5 ó 7 I

68
'.!psdoublespronoms
0bservezlesphrases et relrouvezdansle message deTomas
._
cequeremplacent lespronoms.
,: -esie,
tonfuturpropriéloire 3. N,hésite
posd le lui demonder
:: Jrrote l'expliquer: t ^ -

t= 4. Le propriodoit te les donneroprés


- -: :ropriolen donneun lo signoturede l'étotdes lieux.
=,=mploire.t' = en = .. les =

Relisez
lesphrases
de I'activité
prÉcÉdente
et cochez
lesrÉponses
*,
quiconvien
neni.
Lond il y o le pronomte dons 2. Quond il y o le pronom/ui dons
: chrose,le secondpronom (/e,en) lo phrose,l'outre pronom (/e)
::'plocé est plocé
ovont le pronomfe. ovont le pronom/ui
oprds le pronom le. oprésle pronom /uL

. Lisezle tableau /es doublespronomspuis


r e m p l a c e lze m o t s o u l i g n ép a r u n p r o n o m . I
EMre ./es t¿Mtes
- /ous n'ovez pos les clés?
- :uh, non, voisvousdonner
ie les clésdemq¡n.
- .lqi ochetéIe dernierdisque
de Tryo.
3h, tu peux me posserle disquede Tryo?
- -e guide ne m'o pos rendu
mon billet
- fout lui demonderton billetI
- - Oh, ld, ld, Mur¡ello dit ? ll y o un probléme!
- Non, elle ne m'o pos porlé de
ce problémeI
Sylviem'o demondéde l'orgent
- Tu ne lui os pos prété d'orgent,j'espére
!
: - Destomotes? Oui, combien?
- Donnez-moideux kilosde tomofes,
s,ilvous ploft.
- -
Euh,co y est,i'oi f¡ni lesexercices !
- Demoin, vois vous opporter
ie d'oufresexercices.

les doublespronoms
me
le
sujel + + verbe
se
nous
VOUS

ll va me la donner ll vo les lui demonder


va vous en of{rir va lui en poner
Attenliond I'impérotif
:
Donnez-m'enun k/o I Ne lui en pole pos!
ionol
i.. . -"

qp RÉpondez
Ur.r le texteet le tableau. auxquestions.
oralement
présenlé
l. Quelestle probléme donslesdocuments ?
2. Pourquoi et
lesopportemenls lesmoisons plus
sont-ils chersdonscertoines
v tes I
3. Quellessontles personnes qui n'ochétentpos de moisonou d'opportement
moisqui les louent?
4. PourquoiÉricet Anno vont-ilsdevoir se serrerIo ceínture?

dansvotrepaysavecteux
lesprixdeslogements
[omparez
pratiqués
enFrance.

quicorrespond
R.kouu.,laphoto description.
á chaque
Ejp
l. Donsle nord de lo Fronce,présde Lille,beoucoupde moisons
sonten briquesrouges.Letoit est couvertde tuilesrouges
égolement L:esmoisonsse ressemblentbeoucoup.
Ellessoni étroileset colléesles unes oux outres.
2. Le long de lo c6te Atlonlique,en Vendée por exemple,
les moisonssont peinles en blonc. Ellesont des portes
et des voleb de couleur,souventbleu ou vert Le toil est
foif de luiles rouges.
3. Dons lo vollée de lo Loire,en Aniou et en Touroine,
les mursdes vieillesmoisonssonl en pierresblonches
et le toil est {oit ovec une pierre noire,l'ordoise.
4. En Alsoce,les mursdes mo¡sonstypiquessont en bois
et en brique. On peut voir les structuresen bois d l'extérieur,
les briques sont peintesen blonc. Letoit est en tuilesgrises.
5. Dons les Alpes,beoucoup de moisonssonl construiles
entlérementen bois.On oppelle ces moisons,les cholets.
yon,présduparccieiaTéied'0r. D ar s i - " sg r a n d e s e l r o p o t eps o . g qLLe ))incliant ¿ L'achat toutef déva'
É r i ce i A ¡ n ev i s i i e n[ 't a p p a r t e - v ¡ n c i a t e ts\ ,i t a r s e i s, lue¡ f es u r u n e iorisan i aLt 0 c a l i odfa n sl ' e s p rdi te
- ¡ e r i qu ' i i s v i e n n e ndt ' a che t er r a u s s eo e : i j % . B o r d e a ugxr i Í n p e oeaucoC u pej e u n egse n se td ei e u r s
.'ioe o u r o smi ' , i i s s ¿ v e r tq u e " d ' e r v i r 01 n c¿ 1 2% l ' a f , l \ / l 0 n t p e t l i e l p a r e n t Iso, c a t i oqnu ir e s t te0 u t e f 0 i s
r : n c l a nqtr i n z ea n s i,t sv o r rd e v o i r a v e a ' J n e¡ A U s s ed e r o - o /a¡ i t e i n i L r n es o l u t i o nd e s m é n a g easu x
r s e r r ei fac e L n r ü l e . ' li ea snmi e n - d e s p r i x d e r a i s o n r a b i e\sa,n r e s p e t i t sb u d g e tesx p u i s édsum a r c h é .
, . r a l i t ésso n i m p c r t a n t eAsn. r a l + : c . 3 % ) e r R e n n e(s+ 8 . 7% ) s o n i t....
. inn, ioip m¡i< :rir ¡ ¡ n:< np rpo e 4 p l e i ne s s o rt.o u ic o m m eL y o no, ü Certains professionnels{:raignent que
'..i"( An anna ce deptti: detDron:
r{ ,Lieles ptix vani s aft¿terde gritn'
l e sp f i xo f i a u g n e n i ,dÁe 32 , 2% e n
¡ i r q a n s .. . . 1 D ' a ! l r veisl I e cs 0 r n m e
Ia remoi]lée d u c h 0 m a g en ' a f f e c t e
l a b o n n es a n t é d u m a r c h é L , es

-{
I Et ])pur
. t'en1¡s
anhntLpnjpnr<

tnescntp0ssessousLenez
nlt\n)tpl. r \ i c eA, i x ,T o u t o fA, n g e r sd é p a s s e n t
e n c o ' €t e s- . t c% C eh a u s s e .
m é n a g e rsé f f é c h i s s a an td e u xf o i s
a v a n td e c h a n g e d r e Loger¡ent.
r . p i i q u ei i i . i 3 ¡ e n t ó i ,! e s i o u ) l la faretéae i'0fffe,l'amélioration cie s u r i O usti l e c l i m ast 0 c i asi ed é g r a d e .
t !tnonteront.I' ai préféréprendre ie t ' i a D i i a t , l ' a i ti l ! de b l e n \ . , e i l i a n t €
J ' a } ¡ sY l e sL eG 'x e l D o¡ i f i q u cT h l é b a ! l t ,
: q L t e ., E t l ( ,n ' e s rp a s i e s e u i á c e sb a f q L r e lse, si n c i t a t i o nf iss c a , , l ¡ o b r t l elre. s, f i x d e1 ar e f i r é e, ,

l . r i s onner d e c e t t ef a q c n . 1 . . . 1 i e so i r ia r e é , - r n< eb u i l ep s v c h o t o

F r i x m o y e n se n e u r o s p a ¡ n é l ¡ e . : o t r é
rr i\lrirv¡rl0bseryo¡e¡rf

t0lrS.lft¿ it -A llLA:'lL[
l" 2025

r. L¡rt¿.l ! ái ]'¡sLNrR l

:l: :'
¡;l Sj¡ a.Fi
ir, t lr5
2 225 1 \41 i,1 .i,rTt¿5:t:i!J'
a ha mo n l x 419ó 1j,,
2 zra
ion {:') t!::
Il¡Jl !:il

r ¡ .r i s1 1 6 ' l
i li9
I813 r.8.5 1ai5
irfp 3fr¡fr 2 453
'uilt"I 5.t
2 i 3 a,!
ló3
',,troili".
/ó) /o\

. d l r ¡
# 1 { tl
:''{¿* ri!¡
il.f¡
I "*¿J¡* :t;

71
. 2
luc.¡iiort
I o . r * r é c o n f o r tq
eur elqu'un
1 Choisissez quiconvient.
la rÉponse
Co,rp¡ez I po¡n¡ por phrcse
coÍecte. l. - J'oiun exomende mothsdemoin!Je croisque ie ne voisposréussir.
- $ Toutiro bien.Tu,rerros. I Oui,9om'ongoisse. ! C'estgrove.
Vovsqvez..-
- 3 poinb : Íélíc¡tot¡ons! -
2. Oh, non,ce n'esipospossible !Je voismonquerl'ovion!
- moinsde 3 po¡nb, rc\.oyez - &ü On ne vo ¡omoisy on¡ver! | Tune te rendspos compte!
les poges 44, 45 de votre
livre et les exercicesde ffi Ne len {oispos!
votre cohier 3. - ll ne resteplusque deuxiourspourloutorgoniser
- f Je ne suispos rossuré| ! On vo y oniverTuvenos.I Qo m'inquiéte.

I
le p e u x e x p r i m e rl o j o i e o u l o c o l é r e
2 lesphrases
Associez auxphrases
soulignÉes dedroite.
Comptez I poinf por phrase
l. - Aloo tu vos ollerou Moroc ?
cor¡ecte. - Oui, ie suishés content o. Cestintoléroble
!
Yousovez...
- 4 points : [él¡citalions! 2. - Lelroin ourcl une heure de retord ! b.Je suisrovi!
- moins de 4 po¡nfs.rcvoyez - Encore! Je su¡strés mécontent! c. Je me Éiouisde trovoiller
les poges 58, 59 de vot¡e 3. - Lourevo venirl'oider demoin. ovec elle.
livre el les exercicesde - Ah, ie suisconfentde fovoiller ovecelle. d. .J'en oi mone de trovoiller
votre cah¡er 4. - Demoin,tu vos lrovoillerovec Loure. ovec elte.
- Ah, non, ie n'oime pos trovoillerovec elle.

p e u x e x p r i m e rl e b u t
Complez t point por phruse
coftec¡e. pas.
3 le motquineconvient
Rayez
Vousqvez.,.
- 3 poinb : [élíc¡tafions! l. Je vqis Éserver[de {ogonque; pourl élre súrd'ovoirune toble.
- moins de 3 poinb, revoyez 2. On vo revoir9o lundi lofin que; de fogond] tout soitpÉt pour lo réunion.
les pog* ó1, ó5 de vot¡e 3. Fobiennevo le contocter[ofinde; pour quel il vienneici plust6t
livre et les exercicesde
volre cdhíe|

I o . r * u t i l i s el er si n d i c o t e u d
r se t e m p s
4 lesphrases
al Transformez aveclesmotsenlreparenfhises'
soulignées
l. Nous sommesle 30 moi.J'oi envovélo commondele l5 moi'
( i ly o . . . q u e ) - - - . .
2. ll est 2l heures.Je t'oftendsdepuis 20 heures.
(co foif... que) - - -
Comptez I point por phruse
aon€cte. 3. Le roi LouisXIVest morten 1715.ll étoit roi de Froncedepuis ló43.
( i ly o v o i t . . .q u e ) - - -
Vousqvez.--
- 7 po¡nts: [élic¡tolions!
- moínsde 7 poin9 revoyez lesphrases
bf tompfÉiez avantde,ovontque,oprés,
avecovont, que.
apnés
l* poges 42, 43 de votre l. On essoiede se revoir - - - - - fu quitteslo Fronce,d'occord ?
lív¡e et les exercicesde
2.Je suissür que j'oi fermélo ported clé - - - - - podir ou frovoilce motin.
vo¡¡e cahie¡
3. Etqu'est-cequ'il o foit ,,, - - lu lui os lout roconté?
4. Le direcfeurveuf le porler - - - - - lo réunion.
i\2 / il
Cr-lr-lte9u/r) r:óerl I rtjy?rJl-J

peuxsituerun événementdonsle possé


5 Écrivez
le verbeentreparenthÉses
autempsquiconvient.
Comptez I point par phrose
1.On regordoil lo ,élévisionquond que)qu'un(sonner)- , - - - d Io pone. aorrecÍe.
2. J'oi couruiusqu'dlo gore, moisIe hoin (portir)- - _- - depuisdeux minutes. Vousovez-..
3. ll l'o vue dons lo rue.ll l'o oppelée moiselle (ne pos l'entendre)- - - - . - ó poínb : hl¡cifof¡ons!
- moins de ó poínfs,revoyez
4. Tuos perdu ? TuvoislJe te (dire) - - - - - de ne pos iouerovec lui.
les poges4O,41, 54 55
5. Je n'oi pos eu le temps de lui porler porce que ¡e (étre) - - - - - trésen retord.
de vot¡e lívre et les exerci-
ó. J'oi ocheté le dernierlivre de Shon So. Anivé d lo moison,i'or vu que mo cesde votÉ cahier.
f e m m e( o c h e t e r-)- , - - l e m é m el i v r e .

p e u x o c c or der le por ti c i p e p o s s é
Ecrivez
le verbeentreparenihéses
aupassé
composÉ. Coñptez I point par phrose
cofÍecre.
l. Aloo cettephoto,CestJuliequ¡ lo (prendre) Yousovez,.,
2.Sylvie,oui,¡e lo (voir)- - - hier. - 6 points : [élíc¡¡ations!
- moins de 6 poínb, revoyez
3.Quelles villesest-cequevous(visited- -, - - en Slovoquie?
les pages 4A 1l de votre
4. Je ne trouve pos mes luneües.Je ne sois pos oü ie les (mettre)___ _-.
livre et l* exercícesde
5. Attends,je vois le montrerlo bogue que Vncenl me (offrir) - , - - _. vohe .oh¡eti
ó. Non, Améliene vo pos venir,pourtontie lo (inviter)- - - - -.

p e u x u t i l i s elre g é r o n d i f
7 Transformez
lesphrases
comme
dansI'exemple.
Exemple : J'oi pensé d toi quond ¡'oi vu ceftephoto.
Comptez I po¡nt pot phruse
+ J'oi pensé d toi en voyant cefte photo.
conecte.
l. ll o cloqué lo portequond il est sortidu bureou. Vousavez...
2. Quond ie suismontédons l'ovion,i'oi vu quelquechosede b¡zone. - ó poinh : lél¡citations!
- moíns de 6 poín[ rercyez
3. Quond Philippeo vu Anne,il o toui de suitecompris.
les pog* 56, 57 de votre
4. ll esttombé quond il est monfédons le boleou.
livre et les exercicesde
5.J'oi foit une erreurquond j'oi recopiélo lisle. votre cdh¡eÍ
ó. On o cueillides fleursquond on s'estpromenés.

peux utiliser
deux pronomscompléments
Remplacez
le motsoulignÉ
par un pronom. Comptez I point par phmse
cone<re,
l. Ce n'estpos grove si tu n'os pos de codeou pour Léo,tu lui offrirosun codeou Vousovez.,.
plustord. - 5 po¡nts: lél¡citarions!
- ¡noínsde 5 po¡nts,rcvoyez
2.Je soisque tu os des problémeset foimero¡sque tu me porlesde tes problémes.
lo page 69 de votre livre
3. Oui, ie voisvous donner l'odressede Modome Zhong. Un instonl s'ilvous ploiL
et les e><ercices
de vohe
4. Mojilis ? Non ! Tu pourroisme présenterto collégueMo'irlis? cohíet
5. Oui, le récept¡onnistede l'hOtelnous o indiqué tro¡sresiourontsvégétoriens.

t
l(-ifl Ltt,tDEI-Fi\2

Orol
1 f{ Écoutez,
puisrépondez
auxquesiions.
l. Quel est le trovoilde l'homme?
2. DonsquellevilletrovoilleJ-il
?
3. So femmeet lui gognent,ensemble,por mois:
ffi moinsde I ó00 euros $ I ó00 euros ffi plusde I ó00 euros
4. Quel est le problémeque l'hommeo rencontré?
5. Quelleest lo cousede ce probléme?

2 QuereprÉsente
le dessin
?
A quel[sJ
probléme[s]
taii-ilréfÉrence
?
lluepensez-vous
decedocument ?

3 0uelgrandvoyage aimeriez-vous
faire? 0ü iriez-vous
et pourquoi
?

Ecrit
4 Lisez
le texleei rÉpondez
auxquestions.

L nront le vourqrs ils ont d¡vorcé,j'ovois3 ons. lls m'ont direct¡onle p6le Nord. gétoit pos
L étre comme les plocé chez mon grond-péremoternel, lAmérique,mois ie m'en ropprochois!
héros de weslerns ou Hovre.Une fomille de morin, de De retourou Hovre,j'étois un peu le
I...1 sons ottqches, pére en filsI Au débr¡ du siécle,mon héros de lo fomille.J'étois{¡er,mois
libre. Mon réve? orriére-grond-pére noviguo¡tsur le quolremoissonsescole,dotrzeheures
Devenirle Chnlophe Tronsotlonque.[ui oussirévqitd'oven- de kovoil quotidien,c'étoittrop dur.Je
Colomb des temps ture, il ovoit d¿c¡d¿de vivre d New suis rctouméd l'école.Devenucopi-
modernes: troverserlAtlontiqueet York...J'ovoisó ons quond mo mére toine,j'oi reprislo mer surdes boteoux
portir d lo conqude de lAmérique. est venue me chercher.Elle ovoii un de ploisoncecettefois.C'estégotsteun
Mes porents m'ovoient tronsmis le nouvequ mori, qui voyogeoit beou- r6ve.[...]
virus! lls ont voyqgé d trqverstoute coup.J'oi suivi le mouvementiusqu'd
Sfeeve,cqpitoinedons lo morine.
l'Europed choque nouvellemutotion 14 qns. J'qi olors emboqué comme
de mon pére,owrier métollurgiste.
Puis moussesur un boieou de péche rous n t, oec zL,ruJ

l. Quelle est lo orofessionde cet homme?


2. Quellessontlesquotre¡disonsqui lui ont donné envied'exercercettepro{ession
?
3. Pourquoiest-cequ'il o élé <<un peu le héros de lo fomille r?
4. Pourquoiest-cequ'il est < retournéd lécole , ?

$ V o u sv e n e zd ' e m m É n a g edra n su n n o u v e la p p a r t e m e nm t a i sv o u s
é t e s d É q u I e ]V. o u sé c r i v e zu n e l e t l r e á u n a m i F r a n q a ips o u r l u i p a r l e r
d e s p r o b l é m e sd e c e n o u v e la p p a r t e m e n t[.1 0 0 m o t s e n v i r o n l
sejusffier
e*plr.qtrery

Sovoir-vivre
Test7, p, 184

nsvoiture
Test8, p, 185

n mondesolidoire
Test9, p, 18ó

utoévoluotion
poge l0ó

Éparation
aunELF
.l08
poge
J c l Y O l-f ' Vl V

É,outrtetassociez
chaque
minidialogue
á undocument.
$p fi

-"!\taÉ
&!"*8{ + Eroutez et ditesdanslequel
encoreunefoislesminidialogues
la personne
v0u0ratT.,,

mongerun sondwich.
pouvoircirculeró pied.
qu'on fossele ménogedons so chombre.
collerune offiche.
s'ollongersur les pelouses.
que son om¡ éte¡gneson téléphone.
*Js,l,,;
I\¡USER,
CONVERSIR, 3

X!ff€qETUD]ER,
r
Pourla tranquiliié
de tous,veuillezj ffiffiffi
i éteindre votre i
{ télépnone I
I
I -nnrtahla
-*--_J I

//. ¿))
4:- lo
ezuT:D-
?,:1ásé z i:t\

0ui ? 0itesoüonpeuttrouverchacun
decesdocuments,
N o n?
parmi
[hoisissez ces pro
posiiions.
- dons un ¡ordinpublic-
g'est Qa dons un restouront
dons une école- dons un musée- sur un mur
de lo ville- dons un h6tel- dons une piscine-
dons Io rue - dons une bonque

documento : documentd :
documentb:... documenie :
documentc : d o c u m e nfl:

.; a J t o c h e zl a r é p o n s eq u i c o n v i e n t .
Lo phrose (Angleterre me monque. signifie:
LAngleterreme ploit
Pourmoi, c'estdifficilede vivre loin de l'Angleterre.
Je n'oime pos du tout l'Angleterre. manquen
Je ne connoispos lAngleierre. Ce verbe a
une conslrucll0n
b f L f t i l i s e zl e v e r b em a n q u epr o u r é c r i r ed e s p h r a s e sé q u i v a l e n t e s . .:.f i-' I iÁ.o o.

Exemple:PourLouíse,r'est dilficile de vívre sonsMorc. Prurrcu'

--+llorc nlnque d Louise/ l'larc lui monque. l,' E11e est loin
de ses eniants.
l. En Fronce,Fotimopensesouventtr son poys, I l s 1 u i m a n q u e n-l
Son poys ¿' 0n est en .etard,
2.Je ne suispos bien quond lu n'espos ovec moi. on va $anquer
Tu le tnain :
3. Je vois étre tristesqns mes enfonts! l. el,qo €" Zut, je
Mes enfqnts n ' a i q u e E 2 , 3 0I
4. Augustinn'estpos trésheureuxd Poris.ll o besoindu soleilde son poys. 1 1 m e m a n q u eü , 5 8 € l
Lesoleil
77
ffi
-
l'obligotion
ffi*p,irer
interdire
Relevez,
danslesdocumentsdela page76,lesdiFFÉrentes
fagons
d'exprimer
I'obligation
oud'interdire.
o<primerl'obligofion iniendirc
llerci de foire mochanbre Ne pasdéronger

quiditquoi.
S n 5:::t.ff.li:."'nnesetretrouvez Eochez
racase
onnonce
I onnonre
2 onnonce
3 annonce
4
Vousdevez loisservotremessoge.
Surune portede goroge...
Loisseton messoge.
Confiezvoire messoged mon épondeur
l¡isse tes coordonnées.

EiS n¡t.,si onutilise


cesphrases
á l'oralouá l'écrit.
l. Priérede ne possonner 5. Intedictionformellede pénéirerdons ce bÓtiment
2. Ecris-moi
üte I ó. Vousdevezessoyerde comprendre...

'"*1l,-6ffi 3. Défense d'entrer


4. Mointenont,
Z Ne pos déronger
il foutécouter 8. Interditde mongerdonsle mogosin.
d l ' o r o: pl h r o s ne os- - - - . - - - - - - . d l ' é c r ipt :h r o s e
n s" - - , . - . .--..
""";;::::"iüffiiRt'"^",
1---,..]il'*'"."ffi;"^*. lompléiezcesinsiructionsavecle verbequiconvienlá la Forme
*::::::
correcte.

monget vouloh
iouer
fumer
morcher toucÁer
/orsse¡
oüocher

l. Ne -, -,, p o s o u b o l l o nd o n sl o p i s c i n e .
2 . I n t e r d ¡dte - - - - - d o n sl e m o g o s i n .
3 . M e r c id e - - - - , v o sc l é sd l ' o c c u e i l .
4 . F r o g i l eI N e p o s - , - - - .
5. - - - -, votre ceinturede sécurilé.
ó. Priérede ne pos - - - - sur |es pelouses.
Z D é f e n sdee - - , , - .
8. ----- éteindrevos téléphonesportobles.
cesÉcriteaux.
tomflétez
1.:jF
erprimerI'obligation
. Merd¡ de Me rappeter.
. Pr¡¿re de re'pecter ¿d
tranguillité des voisins.
. Attd¿Aez vatre
^¿'l\ ce¡ñture de sécurité.
, y'eu¡ltez éteiñdre '/otre
I \ tI
\.v ll est télépÁone portable.
. sanaez a(ant /entrer.
Priére interdit . lt
fdrt écouter.
. y'au6 devez répandre
de ne pas
aux ruest¡a^6.

Pargroupes,
imaginezlesannonces queI'onpeuttrouver
Écriies ¡nterd¡re
. Merci de ^e pa.6
danschacune proposées.
dessiluations déraager.
. Priére de ne pas faire
l. Pourinterdirede fumerdons un oéroporL
' Ne .f)Mez pa,s datls ¿es
2005
3. Pourdemonderde ne pos se gorer dons lo rue le ll novembre
6aJte5 de caurs
de I heuresd 19 heures. . Veu¡llez ñe pa.6 taucAer
4. Pourdemonderde ne pos porlerou chouffeurdu bus. te' abJet6;.
. Ne
P46 6oa^er.
5. Pourdemonderde ne pos boire,ni mongerdons lessollesde closse. . lnterdit de prendre

' Défente lentrer.


ces.¡11onnes,puiscomplÉtez
lesdifférentes
fagons
f.b n !1oute.z
| 00||gaTr0n.
0'expnmer
). ----- q u e t u v i e n n edse m o i n
2. ----- finirvotreteslovonl midi.
3. ll est obsolumentnécessoireque - - - - - d loufes ces quesfions.
on doit , - -, - podir dimonche.
4. On n'o pos le choi>r,
5. Tufois lo voisselleef - - - - -
ó . - - - - , i é l é p h o n e r df o b o n q u e!
Z Le professeurexige - - - -- d t heurestous les motins.

Sn Toutescespersonnes
qu'onFerme
expriment
la fen€tre,Écoutez
la méme iniention
bienet classez
: ellesveulent
cesrépliques
dela plusaimable á la plusauioritaire.
1.Tu peux fermer lo fenétre?
2. Mois, Cestpos possible,tu es sourd ou quoi ? Qo foit vingt fois que
ie fe le dis !
3. Ouh..., il ne {oit pos tréschoud,ici !
4. Pordon,est-ceque lu pourois fermer lo fenétre,s'il le ploit ?
5. Qo coilleI
ó.Ah ! mois,tu vos lo fermerceftefenélre.oui ou non ?
Z Tufermeslo fenéhe,oui ?
fo,imer desimpressions
¡b (1 negardez
le documentei Écouiez
le dialogue
enireAnneet Philippe.
RÉpondez
auxquestions.
l. Oü sontlesdeuxomis?
2. Que pensePhilippe de l'écriteou
qu'il découvrepresd'un lobleou?
3.Anneest-elled'occord?
4. PourquoiPhilippeest-ilsurpris?

ClaudeMonet,/mp¡ess¡on
sole¡llevant,:.873.

-I\^ ,.
.l Ecoutez
encoreunefoisle dialogue
lfJ \ f el complétez
le texte.
- Je - - - - - on oit enfin un peu de temps pour visiterle l.,ouvre I
- B o hl m o i o u s s !i D e p u i sl e f e m p sq u e - - - - - o n v i e n n ei c i . . .
- Tu os vu, - - - - - on ne puissepos lire ces inscriptionsiusqu'ou boul, non ?
- Bof... Cesf - - - - - on soitobligésde devinerle messoge.Céfoit plus
simple de l'écrireen entier,non ?
- Oh !Tu porleslC'est pos difficiled comprendre...Et puis on voit
erefimerdes impressions
' tout de suile ce qui se posse si on louche les ceuvresI
Te re7rette, je réve,
- D'occord,mois moi - - - - - on me dise les chosescloirement
je dés ire... gue taut
aille bien. - Pourquoitu dis 9o ? Cest pluiót dr6le, ie lrouve.Tu es bizone por moment I
' Te 6u¡s leureux) - Bon, on vo pos se disputerpour 9o, Philippe.On est heureuxd'étre
désalé, aurpris...
ju'el¿e ne 6ait pa6 lá. ensembleici, pro{ifons-en!
' C'est domnage, génia!, - Tuos roison,mois ie - - - - - que fu oies si peu d'humourI
a1rédble,. 9u' il pleuve -oh!
- Bon, me tois, promis.Viensvoir l'expo
. ll n'e6t pd-5 bon, ie Delocroix Cestpor ld.
éiouAaitab¿e...
?ue aou6 .or1dais¡a4' bl Relevez lesexpressionsquiexpriment
desimpressions
une reunlon,
. fai envie, peur, besoin... et ditesquelleeslla formeduverbequisuitchacune.
gu'il vienne dvec ñaut. Je suiscontentque

iP
*r deux,
préparez etjouez
undialogue lascéne.
. Deux omis A et B se renconlrentdons lo rue. lls ne se sont pos vus depuis
trés longtemps.
. lls se soluent,sont heureuxde se revoiret A invite B ó son onniversoire
somediprochoin.
. B est désoléporce qu'il doit portird Lyonpour son tavoil le week-endprochoin.
. A regrettebeoucoup.
. B regrefteouss¡el pense que Cestvroimentdommoge.
. A et B se prometfentde se téléphonerplus souvenfet d'essoyerde se voir.
. B dit d A qu'il l'inviterod posserun week-end dons so moison oe cqmpo-
gne orrecd'outresomis ou prinfempsprochoin.
. A et B se quittent
E¡nplois
du subjonctif
t
A s s o c i euzn é l é m e ndi e g a u c háe u n é l é m e ndte d r o i t e .
-', quelquesformations
Exemple: t h irréguliéresau subjonctif
L Je suissurpris o. que tu peux en pcrrlerd tes porents.
roppel :
2. Je pense b. que iu oies si peu d'humour:
3. Cesi tristepour elle c. q u'il réussiro.
ovoir : i'oie,nousoyons
éhe: ie sois,noussoyons
4. Pierreesl súr d. que vousne puissiezpos ven¡r
pouvoir: ie puisse,nouspuissions
5. Nous sommesdésolés ernoiremorioge.
e . q u e s o n p é r en e v e u i l l ep l u sl o v o i r vouloir: je veuille,nousvoulions
devoir : ¡e doive, nous devions
oller: i'oille,nousollions
foire: je fosse,nousfossions
'' ,a| Écoutez sovoir: je soche,noussochions
-",. cesrépliques et ditessi le Z"verbeesiá
il pleut..+il plewe- il fout --+¡l fo¡lle
I'indicatiF
ouausubjonctif [ochez la casequiconvient.
: |.le uoisqu'ilest ld.- 2.Jesuisheureux
Exemples qu'ílsati ld.
2 3 4 5 6 7 8 9 t O emploisdu subjonctif
d l'indicoti{ X . pour décriredes octionsnon < reolisées>
ou subioncii{ X
qui expriment:
- un souhoil :
i'oi envie,¡e désíre,
b J R a y e zl a f o r m eq u i n e c o n v i e npt a s .
ie souhoite... qu'il vienne ce soír
.- une volonfé : voudroig veux,
1.Je penseque Pierre(soit/est)pr6i pour son exomen. ie ie
2. Je suisétonnéque iu me (dis/dises)cq. ie demonde... que mo mére soít ld.
- un jugement : il faut, il estbon,
3. Elleesttrésfiéreque son fils(c¡réussi,/oit réussi).
il est impoñont,il est nécessaire-..que
4. Vouscroyezque Moiid et Inds(viennent /viendront)? tu comprennesbien.
5. Je regretteque vousne (puissiez
/ pouvez)pos venirovec nous. - un doute : doute, il n'est pas ceioin,
ie
íl n'est pos possible,ie ne cro¡spas... que
nous rentrionssomedi.
. pour exprimerune impression ;
regrelte, i'oi peu¡ ie suisheurcux, triste,
L i s e zl e t a b l e a ue t m e t t e zl e v e r b ee n i r e p a r e n t h é s e s ie
- ", . désolé,surprís...
á l a t o r m eq u i c o n v i e n t .
. oprés certoinesexpressionsi pour quel
1.J'espéreque iu (comprendre) bien ce que je veux dire. a n que, sonsquet avont que...
2. Mes porenisont peur que ie (sortir) seuleIe sojr: Remotque : pour porler d'une oction
3. Je ne croispos que tu le (connoíire) (ou d'un événement)terminée,on utilise
4. Je croisque tu (pouvoir) m'oider. le subjoncfifpossé.
5. C'estgéniol que tu (éire) l-e27, íl fout que tu prépares la reunion.
ovec moi.
Le2Z il faut que fu aiespépore lo réunion.

, 0 b s e r v e zl a s i t u a t i o n; l i s e ze t i m a g i n e cz e q u ep e u v e ndt i r e c h a c u n
o e sp e r s 0 n n aqes.
Pourlo premidrefois,Alicevo décolleren qile delto.Son petitomi esi trés
inquietet lo mdredAlicevo essoyerde le rossurer.Son pdre estiresfier
de so f¡lle.

Lepetitomi (¡'oipeur,ie regrefe,ie douie,i'espére...)


- Lo mdre(il n'estpos possible, ne pensepot
ie ie ne croispos...)
Le pdre (ie suisheureuxque, ie suissOrque, il {out que...)
81
Regardez le sensdesmots
la pagedecesiteet retrouvez
ns.
et exnressio
o débronchep
penserd outrechose porfir ne pos porler
une muhítudede
quelques trop de beoucoupoe
obuser
ia, rar ^v^dárÁr rire

*,
propositions,
Parmi.tes lesdeuxquisonttraitÉes
retrouvez
tFÜ
d an s l ' e x l r a t Tc t - 0 e s s u 5 ,
'1.
Pourne pos géner lesgensoutourde vous,éteignezvolre portoblequond
vous ne l'ovez pos tout prés de vous.
2. Avontd'oppelerquelqu'un,ossurez-voustouioursque vousétes
dons une otmosphéreogréoble,loin du bruitet de l'ogitotion.
3. Veillezd ne pos choisirune sonnerietrop originoleet hop forie.
4. Donsles lieuxpublics,déplocez-vous dons un endroilisolépour que
toú le monde ne profite pos de vos conversotions.
5. Pensezd éteindrevoire téléphone quond vous éles entouréde gens.
ó. Si vous ne pouvez pos répondre,n'oubliez pos d'octivervotre messoger¡e
pour qu'on pu¡ssevousloisserdes messoges.
8¿
tla
.J, e n ,y
lesphrases
- ,, Relisez oüonretrouvelestroisexiraits
ci-dessous,
lespronoms
0ueremplacent le,y el en? Reliez
lesÉléments.
. . . o n l e s o i l . . .- P e n s e z - y .- . . . . v o u sd e v e zé t r ec o n s c i e n t s . . .

Vousdevez Otreconscients qu'il {out oubliersessoucisquotidiens.


On soit d éieindrevotretéléphoneportoble.
Pensez que lesoulresn'ontpos choisi
d'entendrevos drólesde sonneries.

Lisezle tableau¡uis transFormez lesohrases le, en,y


e n r e m p l a g alnetsé l é m e n tsso u l i g n Ép sa ru n p r o n o m . reprenantune proposit¡on
: Moisoui,je feroi ottentiond bienrefermer
Exemple lo porte. /e, e¿ y permettentde reprendreune idée
- Moisoui,j'y feroi ottention! déid expriméeen évitont des répétitions.
. I'idéeest complémentdirectdu verbe
pos de trovoillerplussonsgogner plusI
1. Nous n'occeptons "+ le
J'oímeraís vous revoir.Je Ie souhoite vrai-
2. Elleest possionnée de plus
d'od moderne.Elles'intéresse
ment (Je souhoitevroimentvous revoir.)
en plusd l'ori moderne.
. le veóe utilisése conslruitovec de - en
3. On o bien profitéde nosvoconcesou Sénégol.
ll faut que tu m'explíques ! len oi besoin.
4. Je soisbien qu'il est porti ou Brésill'onnéederniéreI (J'oi besoin que tu m'expliquesJ

5. Je suissOrequ'ilsne viendrontpos somediI . le verbe utilisése construitovec d -, y


Oú on port en oolt ? On n'y a pos encore
ó. ll est omoureuxdes poysogesqu'il o vus dons le grond
réfléchí.(On n'o pos encore refléchioü on
Ouestoméricoin.
portoit en ooútJ

ffi honétique

lrrl(ciné)/ hrl(signé)
$ n Écoutez la casequiconvient.
et cochez
So Ecoutez et ditessi vousentendez
le sonl¡ Jaudébut,aumilieu
| 2 3 4 5 6 7 I ouá la Findumot.
memeson
l r 2 3 4 5 6 7 I
sondifférent
(É) ef
m||reu
I
fin I
qP O Écoutez la casequiconvieni.
et cochez

2 3 4 5 6 7 I

8l
csñ.r cesétrangers
Écouiez quelques
quiracontent
enFrance.
qu'ilsontconnues
surprenantes
expériences

á
Retrouvez quellephoto hisloire'
chaque
correspond
desrégles
bl lonnaissez-vous trésdifférentes
desavoir-vivre
devotrepays? D'oüviennent-elles
decelles ?
de
Quepensez-vous ces régles?
déjátrouvÉ
cl Etvous,vous6tes-vous comme
dansdessituations
quevousvenez
celles Racontez'
d'Écouter'

FERI¡

t)
* Lisez surlesbonnes
I'article maniires.0itessi lesatFirmaiions
\,
sontvraiesoufausses si ellessontfausses'
el corriqez-les
l. En Fronce,les bonnesmoniéressonl démodées.
les hommesloissoient
2. Aulre{ois, louioursenlrerles{emmesles premiéres
ou resTouronf
3. Dons les grondesvilles,on n'o pos envie de respecterles outres.
lesfemmesne pq¡entiomoisl'oddition.
4. Au restouroni,
5. Qu'est-ceque le SBAM?
ó. Au hovoil,on o le droif d'étreun peu impoli le vendredi.
7 On ne se solueplus beoucoup,surtoufdons lesgrondesvilles.
8. Pourécrirepolimentd quelqu'un,il ne fout pos utiliserle messoge
élechonique.
9. On peut trés bien vivre heureuxsons connoilreloutes les régles
de comportement sociol.

84
:S
rq
-*
+
S !a
=;=

rtF:'

' - ,. jr, J, l r t
3
I -,
\ (
' ¿,t
\,"

a -, , i n

ar¿
#,,"
' 'ili'
¡:\
I

ffi

!ans lesphrases
I'enregistrement.
á nouveau
a) Écoutez suivantes'
ei
quisontFausses
lesinFormalions
repérez Ies
Faites t0rrect¡ons
¡res.
nécessa
1. Lo jounrée sorrsvoiture ct Jieu urre fois ¡lor ot.t.

2. Lq moirie irrletditcruxvoituresd'crllerdclns le cenlre ville de t heures


le ncriin u.o' cl 9 Loulo' le so r

3. Lesbus soni inler.ditsdctns le centreville toute ct iournée'


voilufe durclnt les clertriéres
4. Cetie ville cr déiir orgcrnisésept ioumées scrlr-rs
o nnées.

5. Le chcruffeurde toxi pense que, clvec lo iourr.réesol.lsvoitufe,lotrt le nrot¡de


esi plus gentil dqtrs lcl rue.

ó. Pourle 'esponsoblecle lAssocicrtiorr des usogersdu vélo, cette ioufnée rronlle


qu'on lteul vivre ovec un nrc¡xirllullde cent voiluresdqlls le cenhe ville'

Z Urre femnre clir que lo lournée sclnsvoiture seroii lrrieux ovec lllus de bus

B. Lclr¡oirie de lc¡ville vcr réolisercles nresuresde poLlutionde I'eou


et cles éiudes sociqlessur les conrt'trergot.tts

86
$ Écoutez
et complÉtez
le tableau.
qu'elle
Est-ce oime
Quieslcelleoenonne? Pouquoi
?
lo ioumée
sonsvoilure
?
l'" personne
2" personne
3'personne une femme (qui foit
Iés mogqs¡ns)
- Lesbussontorctuiis
- ll foutÉflechi;dlo plocedesdifErents
moyens de ionsport

le iextepourvériFier
b) Lisez vosréponses. ^h^f
P' u,
i +^h
¿lEr
¡ ^E
q

- Laiournée sansvo¡ture ?Vousdemandezu n ec h o s e i:l y a e n c o rdee sv o i t u r eqsu i


- ,lo v¡i < h.^fi té.

Eaá unchauffeur detaxi? Bon,sincérement, arrivent¿ passer, tenez,regardez, et puis de mes vac¿nces
gaserti quoi,hein?Canesert¡ rien.C'est ¡l y a lesbus.Alors,cen'estpasvraiment pour 1ire plein
deladémagogie pure! C'est touiours pare¡l : s a n sv o i t u r eh, e i n? l l f a u tq u a n dm é m e
de romans.
ilfautétregentilavect0utle monde, alors, faireattention...
deuxfoisparan,lespolit¡ques décident d'é' - V o u sv, 0 u sa i m e r i eqzu ' i ln ' ya i t p a sd e Inmno nn n¡<<o

tregentilsaveclesécolos... C'esttout! ll y b u s? á R o u e n ,o n v ¿
a b i e nd ' a u t r eosr o b l é m edso n tl a m a i r i e - Ah,bah,ou¡ceseraitencore m¡eux !Allez,
e n p l . of i t e r p o u r
devrait s'occuper. t o u tl e m o n d¡ep i e d!
- Cette iournée sansv0iture a étéorgan¡sée- Lavillepaficipeá (etteopération pourla ¿11er vous voir'
par[ama¡rie avecnotreassociation, l'Asso- septi¿me annéeconsécutive. Auiourd'hui, - 0n p.ofite du be
ciationdesusagers du vé10. Et,aveccette touteslesruesducentre villesontfermées
j o u r n é e0,n m o n t r q temps pour se
e u ' o np e u vt i v r es a n s a u xv o i t u r edse 9 h e u r e ¿ s 1 9h e u r e se.t
v o i t u rdea n s[ ec e n t rvei l l e C . ' e sut n ev é r ¡ - lesbussontgratuits toutela lournée. Afin p r o m e n e n¿ v e c
tablechance pourlescvclistes. Mais,c'est d e c o n n a i t lreesc o n s é q u e ndc e lsa j o u r - l e s e n fa n t s .
dommage : (a n'arrive quedeuxfoisparan. néesansvoiture, desmesures depollution - a'ó<f ^F:tL'i r
D0nc auiourd'hui, il fautenprofiter, et fa¡re d e I ' a i re t d e sm e s u r edse n i v e a su o n o r e
duvélo! ser0nt réal¡sées. Etuneenquéte auDrés des a uj o u r d ' h u i ,
- Ah,ou¡,oui,moi,j'aimebien.J'enprofite c o m m e r C aenst sté g a l e m epnrt é v u eC. e l a profitez-en !
o o u rm eo r o m e n e d ra n sl e c e n t r ve¡ t l ee t nouspermettra d'obtenirlesinformations
f a i r el e s m a g a s i n sA.h , b a h , 0 u i ,c ' e s t d o n tl a m a i r i a e b e s o ip n o u r é f l é c hii rl a
b¡enparcequ'iln'ya pasde brüit,pasde placedesdifférents moyens de transport
p o l l u t i o nE.n f i ni ,e r e g r e t tqeu a n dm € m e danslaville,
87
t"orocher- sejustifier
lesphrases
Observez puis,pourlesdeuxdessins,
écrivez
unmini-
dialogue
aveclesÉlémentsengras.
l. Cesttouioursporcil : il foul étregentilovectout 3. Cesl dommoge,Cesttrop cherpournous!
le mondg olors,deuxfoispor on, lespolitiques 4.Je rcgrctüequond mémeune chose: il y o
déc¡dentd'étregenfilsoveclesécolos... encorcdesvoiluresqu¡oniventd posser.
2. Cest dommoge : 9o n'oniveque deuxfois 5.Je rcgrcttemoisvousne powez pos entrer
oor on. sanscrovote.

Sl Associez auxjustifications.
lesreproches
reproches iustificotions
Cestdommoge,Ceslun peu cher: Je sois,ie l'oi lu el puisi'qi oublié!
Ah, te voild,i'ottendsdepuisune heure! J'oi eu un problémeovecmo voifure.
Tun'ospos répondud sonmessoge? Tuexogéres! Mois,Ceslde lo bonnequolité

ont
., phrases. cequedontremplace
Retrouvez etrÉcrivez
tD i.:il:zles
- ll y o bien d'outresproblémesdoni lo moirie devroits'occuper.
+ L,omoirie devroil s'occuoer - - - - -.
- Lesenquétes,dont les resultoisserontconnusen décembre.ont été éolisées
en colloborotionovec le minisférede l'Écologie.
--i Lesésultofs - - - - - serontconnusen décembre.
- Celo nous permettrod'obtenir les informotionsdont lo moirie o besoin.
- - +l . ¡ om o i r i eo b e s o i n- - - - -

bl tochez quiconvienneni.
lesrÉponses
Dons ces phroses.donf remploce: Dons ces phroses donf remploce:
un complémentdirecl un complémentdu nom
un complémentovec < d > un complémentdu verbe
un comolémentovec < de >
' ,:89
qrr | \ Écouiez
les.dialogues
et indiquez
si lesphrases
servent
á reprocher
0ua selu5Íter.
rcprocher se iusfi{ier reprocher
. D¡te' dan¿) vaué; a(ez
l. Nous ovonsfoit tout notrepossible.
2. Ditesdonc,vousovezvu l'heure? . AA, te vaild, j'attends
3.Vouspourriezfoire moinsde bruit! depuis une Aeure !
. ll ne .rtut pas @us
4. ll n'estméme pos minuit. Jéher !
' ex¿usez,haí, Ma¡6
5. ll ne {out pcs vousgénerI l
j'étd¡5 avant vous.
ó. Je fois ce que ie veux ! . Te regrette,
i'é¿d-¡s l
Z Excusez-moi, mois i'étoisovont vous. d(dñi vaus,
, ll faut faire la gueue !
8. ll fout foire lo queue,modome. :
. C'ett tot4)aurt pareit ! :
9. Je suispressée. . C eSt daqraa?e) ¿ est

. tuexa9e.es!

.# Pardeux,choisissez
unesituation
ef iouezla scéne.
se ¡ustifier
l. Vousétesdons un bus.VousvousétesossisDorceoue vousvousétes . ñou6 avan6 /ait taut
blesse(e)d lo iombe en {oisontdu spod el vous ne pouvezpos resterdebout notre poss ibte.
Une personnedgée vousreprochede ne pos loisservotreploce o . Te /ais ce jue je veux !
une femmeenceintequi vientde monterdons le bus. . ll nedt méne pas ninuit
. Te 6u¡5 pres6ée.
2. Vousorrivez(encore)en retord d votre trovoil (ou d votre école). . Íai eu un probléne.
Votredirecteur(ou vohe professeur)vous demonde des explicotions.
3. Vousovez commondéun livredons une libroirieil y o deux mois.Le livre . Mais ¿'est de la bonne
n'estpos encoreorrivé.Vousdemondezdes explicotions ou libroire. . gualité.

., Lisezle lableaupuistaitesuneseulephraseen utilisantdont.


\./ )
Exemple: Tute rappellesce rlíent ? Nousovonsparlé de ce client lundi.
-- Tute roppellesle dient dont nous ovonsporlé lundi ?
On utilisedonf pour remplocer
1.Comments'oppellele livre? Tuos besoinde ce l¡vre.
un complémentconstruitqvec de :
2. Corcossonne est une petiteville merveilleuse.
J'oppréciele colme - complémentd'un verbe (parler de,
el Io beoutéde cettepetiteville merveilleuse. réverde, ovoír besoinde.-.):
3. [étudionteioponoiseveutvous rencontre[Vousm'ovezporlé Nous oyons regu les enquétesdont
de cetteétudiontece mot¡n. nous vous pa ions lundi.
- complémentd'un nom :
4. Lo Chine est un beou poys.J'oi touioursrévé de ce poys.
les commerqdntspotf¡c¡pent d une
5. Est-ceque lu connoiscettefille? Alex est omoureuxde cettefille. enquéte dont les r*sultsls seront
ó. Lesen{ontsonl entre 5 et 8 ons.Je m'occupede ces enfonts. connusen décembre.
- complémentd'un odiectif ;
Z Ledirecteurm'o porlé d'une personne. J'qi oublié le nom de
a trouvé un opportement dont íl est
cefe personne.
trés conlen .
8. ll q {¡n¡por ocheterlo grossevoiturerouge.ll ovoii enviede
ceite grossevo¡turerouge.

t9
Lo forme possive
BÉve
t¡r.. le texte,compléiez
puisrépondez
auxquestions. outeslesruesdr¡centrevillesontfermees
Ijj I
I or-riourd'huide t heuresd 19heuresdons
l. o) Celie iouméesonsvoitureo éte orgoniséepor lo moirie. le codrede l'opérotion(JouméesonsvoituE).
b) ----- o orgonisécetiejournéesonsvoiture. Cetteiouméeo eté orgoniséepor lo moirie
en colloborotion ovecIADEMEet le minisiére
2. o) Toutesles ruesdu centreville sont ferméesde t heures de l'Écologieet elle permeitrqde menerdes
ó 19 heures. étudessurlesdéplocements en centreülle.Des
mesuresde pollutionde l'oir serontréolisées
b) Lo moirie - - - - - toutesles rues du centreville
el une enquéteouprésdes comme4onr esr
de t heuresd 19 heures. égqlementpÉvuecetteserñqine. Lomo¡rieq,
en outre,misen ploceplusieunonimolions sur
3. o) Desmesuresde pollutionde l'oirsercnt Éolisées
lesmcryensde tronsportet fenvironnementurboin.
b) Lo moirie - - - - - des mesuresde pollutionde l,oir Lesbusserontgrotuitstoutelq ioumée.
4. o) Et une enquéfeouprésdes comme4ontsesi
égolementpévue.
b ) L o m o i r i ep é v o i f é g o l e m e n -r - - - - o u p r e s
des comme4onts.

l. Quel est le suietdu verbe dons choquephrose?


2. Quelssontles complémentsdu verbe dons choque phrose?
3. Que remorouez-vous?
4. Quel est le tempsdes élémentsen gros ?
5. A quel tempsovez-vousécritle verbedons les phroses2.b
et 3.b ? Pourouoi?

TransFormez
lesphrases
commedansI'exemple.
Exemple:Lo maírieréaliserauneenqu?teou moisde mai.
-+ Uneenquétesera réoliséepor lo moirie
uu nois de moi.
'1.
Ledirecteurorgoniseroune nouvelleréunion.
2. Lo bonque n'o pos occeptémon chéque.
3. LeséditionsGoll¡mordvont publiermon livre.
4. Chonelo crééune nouvelleeou de toilette.

g j Transformez
lesphrases
commedansI'exemple
[sansreprenore
YZ
le sulell.
Exemple:Lo secrétaireo envoyélo Iettre hier. --+La lettre o été envoyéehier.
l. Sesomisvont trésbien occueillirIsobelle.
2. On conkÓleles mochinesfousles moiins.
3. Lo femmede ménogen'o pos {oit lo chombre.
4. Lethédtreovoitvendu toutesles ploces.

(\ Écoutez la casequi convient.


et cochez
lo phroseest... I , 6 , 7 ,
l . a
d lo forme octive l .l .
d lo bme possive.- i

90
T
-----'l-
I
I
H
icrivezuntexteá la Formepassive
pourprÉsenter
les la formepassrve
- - journal.
étapes
dittérenies de production
d'un - Lo forme possive: Lesrueson¡
effectuerdes reportoges- écriretous les orticles- mettreen poge les été ferméespar la mairie.
odicles- choisirlesphotos- imprimerle ioumol- vendrelesiournoux
s'opposed lo forme octive:
In mairieo íerméles rues.
- Formofion3éire + porticipepossé
du verbe.
Lesrues ont été ferméespor
la moirie.
[Lamoiríea fermé les rues]
Desmesuresde pollution de l'oír
serontréolísées.
n mairieréolísentdesmesures...l
- Emplois:
, Lo lormepossivepermelde donner
plusd'imporfonce oux octions.
Donslo moin'eo fermé lesrues,
on porlede lo moirie (et de ce
qu'ellefoit).
DonsLesrues ontété fermées
par la moírie,on porledes rues
(et de ce qui onivedonslesrues).
. Pourindiquerqui foif l'oction,on
ulilisepor
Lesruesont été ferméespar
la maiñe.
Ir

r;
mat¡n
_ _ _ _ _
onét I qu e

fsl(soine)I lz](zen)/ [] (choine)/ [s](séne)


puisrépÉtez.
O Écoutez
&
l . [ ' ] somedi z. zl ze(o 3.ljl cnevoI 4. [5] ¡oune
cosseTTe douzoine mochine logique
Fronce froise bouche voyoge

0fs et cochez
S Écouiez
7
la casequi convient.

tJl t3)
dl
v- ¡ -
C\ Écoutez
et rÉnÉtez
cesvtretanqu
es.
I q";.-i- .L^. .- .1"^' c,^. - ?
l. cosse cose cocne coge
2. soPe zqPPe cnope ioPPe 2. Douzechouxsuisses hochéssons
3. loissont lésqnt les chonts lesgens eou et onze squcisses
séches.
ll
rossé rosé rocher Roger 3. Six ongesógés choisissent
"^-L^ six chontsenchqnteurs.
5. cesse seize sqis-ie

91
I
fr rao* qf rueo*@
n"d'ercrrer

et pollution: foire auxquestions


Environnement -{> pose¡ une question I

isur une bombe contre/es mousfigues, il y a un symbotequi inaique Q


"présw la couched'ozon&Est-ce que c'est vrai ? / ' .\
Ñon, cela ne veut rien dire parceque, en 1996, les gaz qui détru¡s6g&la couchedozone
aérosolsavecce dessinne préserventpas
les'bombes
soni ¡nterdits.Parconséqúent,
us la couchedbzoneque lesautresbombes.
3:|j-l --..1r-: j. .- -: :,: .:: . : :, i .-. jj:j -:1r:i::r1r:¡j'tn:l'1¡

+ Fsf-cequ'onpeutjeter ies vie¡llespilesá la poubelb ? rJQ


lNon,commeellescontiennentdesprodu¡tstoxiques,il faut les rilppofterdansles
Dansles petitespilesboutonsdesmontres,par exemple,il y a du mercure.
--- ^--^--¡^ :t.. - ¡., É^,,
magas¡ns.

e@r ñmÍil ffinñn fñ¡lr lrcil GEEgr


¿ Déñ.'re4 L'J& (,

.¡ j qui conviennent.
lesréponses
Lisezle texteet cochez
1. Lesquelsde ces produitstrouve-t-on 4. Le mercureest un produittoxique
hobituellementdons une bombe vroi {qux
oérosol?
un produitcontreles mousttques. 5. ll y o sécheresse
du loit quond lo terre est tréschére.
de lo peinture. quond lo terre est trésséche.
du jus de fruit quond lo tene estlréspolluée.
quond lo ierre est kés froide.
2. Leverbe < préserver> signifie:
détru¡re. ó. Lesforétstropicalessont
ne pos détru¡re. des forétssituéesprés des
foire devenirplusgrond. trop¡queset de l'équoteur.
foire devenirplus petit. des forétssituéesdons
des zones trés polluées.
d e s n p i l e so d o n s :
3.On utilise des {orétstrés pouvres.
les montres. des forétstrés petites.
lesfours.
les bombesqérosols.
lestélév¡sions.

9Z
4E¡primerlo couse
üt lo conséquence
: ,. al Relisez
le document lesmotsquiindiquent
et frouvez la cause.
Lesymbole< préservelo couched'ozone, n'estpos utile lesgoz
qui détruisentIo couched'ozonesontinterd¡ts
depuis 199ó.
. - les pilescontiennent
des produitstoxiques,il fout les ropporler
dons les mogosins.
Leclimotvo étre mod¡fié réchouffement de lo plondte.

lesmoisquiindiquent
bl Relrouvez la consÉquence.
Lesgoz qui déhuisentlo couched'ozonesontinterdits- . . . les bombes
oérosolsovec ce dessinne sonl Dosmeilleures.
Leclimotvq étre modifié il y ouro plusde sécheresses
ei plusd'inondotions.

Associez
lescauses
et lesconséquences.

porceque Ie réchouffement de lo plonéte.


ll y ouro plus de sécheresses
d cousede le climotde lo plonétevo chonger.

les goz qui défuisentlo couched'ozonesont


ll n'y o plus de < mouvois> porceque interditsdepuis 199ó.
goz dons les oérosols por conséquent les bombesovec le symbole< préservelo couche
d'ozone, ne sontpos meilleures que lesoutres.

porceque il fout les roppoderdons les mogosins.


Lespilespeuventpolluer
por conséquent ellesconliennentdes produitstoxiques.

. RÉoondez oarécritá la derniére


'-./
- la cause et la conséquence
questiondu document: <<Pourquoi
- porce que (ovec porce que on explique lo couse)
esi-cequ'ilfaut protÉgerles Fordts
Le clímot vo changer porxe que lo Tenese réchauffe.
? > Vouspouvezuiiliser
tropicales
- comme (wec amme lespenonnesqui porlentconnoissent
lesÉlÉmenlssuivants.
lo couse)
Beoucoup d'onimoux viventdonslesforéts. Comme la Tenese réchouffe, le climot vo chonger
- puisque (ovec puisque,lo csuse esl connue et éüdente)
y o beoucoup de plontes qu'onne connofr
Puisque la lene se réchauf{e, le climat vo changer
pos encore.
- d couse de (pour pÉsenter une chose négotive)
Lesforétsproduisentde l'oxygéne Le dímot w changer á rr,use ds écllauffement de la Ter¡e.
- grúce á (pour présenterune chose positive)
tl fout des centoinesd'crnnées
pour obtenir
La pollution vo díminuer grdce au reqcloge.
;ne forétiropicole.
- donc, olors, por conséquent, en conséquence
)n coupedes orbresqui sonttresvieux. In Tenese Échau{fe donc / alos / par consequenl /
en conséquence le climat vo chonger
Certoinsveóes exprimenfégolement lo couse ou lo
conséouence:
Le réchaul{ement de lo planéte va causer / prcvoquer /
áre responsoble de beaucoup de chongemenb d¡mat¡ques

9l
g
:
F

{--
ri.
ne de lo mobllité

Les chiffres
r .) Lisezlestroisdocuments< LeschifFres
de la mobilité>. de la mobilité
\a- -..
Diiesquellesinformations
sonflesplussurprenantes, Lesusagers
uezpourquo
Expliq i.
- Présde 27%millions
¡. de Frangais
ut¡lisent
q¡) L i s e zl e d o c u m e n<t <L a b o i t e á i d É e s> p u i s r É p o n d e a
zuxquestions. lestransportspublics
'1. urba¡ns.
Qui o écritce document? Pourqui ?
2. Quels sont les oblectifsdes idées proposées? - 20%desdéplacements
3. Lesquelles de cesoctivitéspeut-onporticuliéremenf proposer: ontlieuentrele domicile
- d des enfontsel odolescenls ? et le trava¡let ils
- d des odultes? représentent 20%de
- d des personnes I'ensemble des
dgées?
- d des outomobilistes kiloméfesparcouruspar
? un automobiliste.

lmaginez
unesemaine
de la mobilitédansvolreville.
Que proposer
pouvez-vous pourI'organisation
de cettesemaine
?

-SOUR|TZ
&&' I-
c't$tAstllAiN_t
DrlI ll08¡
{rtu*,
i¡,',il!;

94
E erTrailTe
Les chiffresde la mobilité
EI
oPeenne
t

Lestransportspubl¡cs

mobil¡té - 1 tramwaypeutcontenir240 personnessoit3 autobusou


177 voitures.
- Le coútmoyend'unbilletestde 0,99eurosen France.
- 1 km de métrocoüte61 millionsd'eurosá la construction.
l,lt C'estle pluscherdestransportsen commun,maisaussile
plusrapide.

"
LA A
BO1TE IOÉTS

?#::t:,:*,,"n'-^:,"';;::!:ili::

n***;'ru*l*'u*rW t0t
Ift¡
Tmry
H\
Les chiffresde la mobilité
La voiture
- En France,la circulation
automobile

;t:¡;r¡;^,tz?itr;:'t;"'*;;r'' a étémultipliée par4,4 depuis1960.


- 28%des déolacements en voiture
en milieuurbainne dépassent pas
:í:,[?';:ii#i9t*déi,,,","
_ DlstrrPuu" ,,-,----'4"
1 kilométre.
- Unepersonne qu¡se déplaceen
automobile est resoonsable d'une
pollution
10 á 20 foisplus importante
quesi ellese déplaceen bus.
; ' i
[?]3*?i,H3B]l:*l:
:?Hi:l#l$r,l,fllli,
",'""" " o'
!""10¿i::';"'j;;;;''

;. _ présentáes le tableau.
? [omplÉtez
qi) chacune
s'occupe
0. queldomaine desassociations
I r lufie contre --¡---^ , rcspectdesdroifs entrside,
I sonlé I entonce ie lhomme solidorité
t p"rr*i¿
documents

ceuxqui correspondent
et retrouvez
.t U Lisezcescommentaires prÉsentÉes.
auxassociations
\,
l. Cetteossociolionq pour missionprincipoled'ogir pour que méme les plus,pouvres oient un logement
Sesoctionscons¡stent d occueillirles personnes qui vivent dqns lo rue et d lo
finoncer consfruction
et lo rénovotionde logementssur l'ensembledu poys
2. Cetieossociotiono pour objecti{d'oider les enfontset les ieunesissusde fomilles pouvresd béné{ic¡er
de séjoursen cenlresde voconcesel de loisirs.
3. Cetie ossociotion,créée en 1920, lutte contre le concer Elleopporte son qide d lq recherche,méne une
oclion ouprés des molodes el s'occupede lo préventionde cettegrove molodie.

95
: p a r i o udt a n sl e m o n d er h a c u n
: ' : i i l e sd r o i t sd e I ' h o m meet d e I ' e n f a n t ,
: n n ' a u r a ipt a sb e s o i nd e n o u s . . .

AI'EG NOUS, COñI|BATTEZ LA FAI|I,|;

AcF 4, rue Niepce 75014 Par¡s www.acf-fr.org

Regardezlesdocumentset Iisezlesslogans.
. ¡ r , - :
Associez
chaquesloganá un document.
l' .'.. :..
',r 1 , . i"

d o c u m e n t A B C D E
slogcn

Lo missionpremiérede cetlecssociotion, fondéeen 1988,est l'oide chirurgicole


oux enfonismolodes
ou blessésqui ne peuvenipos étreopérésdons leur poys d'origine.Cesenfqnlssontprisen chorge
bénévolemeni por des spéciolistes
de lo chirurgiepédiotriqueet occueillispendontquelquessemoines
Ccrnsdes fomilles,quond ilssortenide l'hopitcrl.

'.. Ecouiez
cespersonnes
qui parlentd'auiresassociaiions
puisc o m p l é l e zl e l a bl e a u .
,

- Associolion
Médecins Jeunesse FÉres )ecours
populqtre oes Dororyses
sons frontiéres ou plein oir des hommes
oe rronce
::omqinetroité
:onté, pouvreté,etc.)
::ul de l'ossociqtion
:cmmenllo personne
:'ide l'ossociotion

97
conditionnel
b
Regardez lesformes
Relevez
cessituations. aucond¡tionnel
tP
et ditescequechacune [ochez
exprime. quiconviennent
lescases
dansle tableau.

< Cetteassociation fournirait ( Tupourra¡s


trava¡er avec ( Qu'est-cequetu dirals
du trava¡lauxplusdémunis Eat'aidera¡t.''
d'autresétudiants, d'unpetitrestochino¡sceso¡r? t
et leuroffriraitde nombreuses
possibilités de logement.r

un souhoit
un conseil
une demonde
polie
une ínformolion
incerloine
une proposilion
( qa me plaira¡tbien de Yivre ( Tu Dourra¡sm'aider á
au soleil toute ['année.> déménagersamedi
Drochain? r'

*,
0bservez
lesFormes quevousavezrelevées.
verbales

pursc0mprefez,
Leconditionnelpésent se formecommeou - -, - - - - moisovec les
t e r m i n o ¡ s odnes - - - - . : o i s ,- - - i o n s ,- - -

*,
lD l'leftezle verbeproposé prÉsent.
auconditionnel
l. Tu(pouvoir)----- répondred celtequestion,s'ilfeplof ?
2. Tu (devoir) , - -, écrireplus souvenfd les gronds-porents.
3. Qo vous (ploire) - - - - , d'¡nyiterles Bollet pour féfer les voconces? On
les oppelle?
4. Ce (étre) - - - - - vroimenl géniol que lu viennesovec nous ou Métnam
l'été prochoin !
5. Le pésident(devoir)- - -,, orriveró Yooundédons lo motinée.
ó. ll (folloir)- - - - - m'expliqueroü vous hobitez; ie ne le soispos.
Z Vous(oimer)- - - - - portird Kotmondoul'onnéeprochoine?
8. Tu (vouloir) - - - - - bien revoirle lest de frongoisovec moi ?
',-/- l m a g i n el za r É p l i q uqeu im a n q udea n sc h a c udne c e sm i n i d i a l o g u e s .
l. - Qu'esi-ceque ie pourroisfoirepour ovoirde meilleures
notesen frongois?

2. - Tuos entendu? ll y o des grévesd'étudionts?

3.-
Oh ! Excuse-moi,
tu veux un outrethé ? Je vois en refoiretout de suite.
A -

- Au ciné? Oui, d'occord.Cest sympo.

5. - Tu révesde quoi pour tes prochoines


voconces?

6.-
- Ah !oui olors,go nousploiroitbeoucoup.

;l (\'l une
Ecoutez
cesrépliques
ei retrouvez
formeauconditionnel.
quicontiennent
celles
[ochez
la caseouiconvient,

r 2 3 4 s 6 7 8
condit¡onnel

('1bl Lisezle iableau.Écoutez


encorecesrépliqueset relevez
chaqueForme au conditionnel,
:vomnlo ' io nnrlirnic
le conditionnelprésent
fomolion :
formesdu futursimpleovecterminoisons
de l'imporfoit: ie ferois, nous porfirions...
emplois : ¡l peut exprimer
- une demondepolie :
Vouspouniez m'oider ?
- une proposition;
Qa te dirait un bon restourant ?
- un souhoÍ:
On oímeroit bien vous revoir
- un conseil:
ll {audraítdemonder ou professeur
- une informotionincertoine:
L-/ l-odirection signeroitles nouveoux
occordsieudi motin.
o

99
tu veux,sion chontoit,..

Lisez puiscochez
lesrépliques la oules
qui
réponse[s] convieni
Iconviennentl.
l.,everbe directemenl lloutreverbe oeut étre :
opréssi peufCtre: ou présent
ou présent d l'impérotif
ou futur ou futur
d l'impérotif ou conditionnel
5 i o n¿ o n n e
d l'imporfoif un Peuó arqent,
o n p e u l ' a u v e rl a v i e
d'unenlant.
5i chaqueyereonne
aiAeun peul associa,iaí.
an'trauvera de nouveaux

.!a, -. .
I9 ( ) Ecoutez
et compléiez
le tableau.

condition/hypothése Ésultqt
l . Si ie ne suispos ld d 5 heures, commencez
lo réunionsonsmoi
je n'iroiposfoirelesmogosins
somedi.
Si tousles omiséto¡entld,
4- opperez-nousl
5. Si i'étoisriche,

qs* al Ecoutez
et relevez
Iomolétez.
lesdifFÉrentes
fagons
d'exprimer
la condition.

3.: 5.:
4.: 6.:

,fE NE suis tA'


-oB $nl Écoutez unefoiscesphrases
encore engardant
et rérrivez-les
Li6¿ DÉ
nefáPER le m6me
senset enutilisant
si.
L¿ ¿ETooR
l. Si - - - -, - - -, dinezsonsmoi.
2.Si ---- d e m o n d eu n p l c n d P o t r i c i o .
3. S'il -, - - qu'est-cequ'il fero l'onnéeprochoine?
4. Téléphone-moi
ou bureou,si
5.Si-- ---,,,- - - - , , , o ñ p o r t i r so o m e dm
i o l i no v o n t7 h e u r e s .
ó . S iv o u s v o u s, - , , , ,
[ o m p l é t e zl e s p h r a s e sa v e cl e v e r b ep r o p o s éá l a F o r m eq u i c o n v i e n t .
__,.
l. Si tu (vouloir) , on peut oller iouerou squoshdemoin soir.
2. Je n'ottendrois pos iusqu'd20 heuressi tu (ne pos éhe sOr) de venir!
3. Jeon-Lucnousemméneropeut-étre. Dqns le cos controire, on (prenore,t
te ous.
'1.Somedi,on iro d lo piscines'il ({oire) beou ?
5. Si tout le monde (oimer) le fromoge,je {oisun grotinde pótes.
ó. Si on ovoitson numéro,on (oppeler). . Frédéric pour so fétele 18 iuillet
Z (Rentred si tu os froid !

l m a g i n eczeq u im a n q udea n sc h a q upeh r a s e .


,,r,
l. Siie .. , ie podirois d Brestle week-end
prochoin.
2. Posde probldme,on voustéléphonerosi
3.On vo ecouterce CD si
.1.5itu veux oller ou concedde Mickey3 D,
i. Coursvite si

,. Essayezde résoudre
ceiteÉnigme en discuiant
tousensembleet en
interrogeant
votreproFesseur
qui ne peulrépondre
á vosquestions
quepar<(oui>>ou <<non>>lsolutionpage104).
-ouisville
esten portiefrongoiseet en podieongloise.
Si7Oo/o
de lo populotion porleongloiset óO%de lo populotion
porlefrongois,
quelpourcentoge de lo populotion porlelesdeuxlongues?

Regardez
ceiieillustraiion ce quejuliettepense.
et imaginez
Aidez-vous
desexpressions proposées
et exprimez sesréves.
.ouloirétre une gronde chonteuse,étre hés célébre,ovoir un public enthousiqsfe,
.'endredes milliersde disques,posserd lo télévision, fqire des concertsdons
e monde entier,gogner becrucoupd'orgent,se morierqvec un octeurirés
:cnnu,connofredes gens intéressonts, oller dc¡nsles grondshótels...

la condition / I'hypothése
- Avec si : - On peut oussi exprimer lo condition ¡
s¡+présent+présent l. ovec des expressions:
Sí tu veux tu peux reprendre un cofé. Vousvenez somedi? Dons ce ca1 ie préporení
si+présent+futur un bon toiine.
Si vous voule4 on iro au muséedu Louvre. On pai ensemble,dons le cos contmhe, on
si+ préseni+ impérotif s'oltend d Rodez
Si Luc estld, porlonsJui du probleme t Au ccrsott vous voudriez reveni¡ appelez-moi.
si + imporfoit+ conditionnelprésent lmaginez que vous gagnez au loto, qu'est-ce
Si i'étoís riche, ie feroís le tour du monde. que vous ferez ?
Remorques: En cas de pluíe, le concertsero onnulé.
- St + ¡ll¡ls- s'¡l(s)
- On peui porfoiskouverd'or¡tresmotsovecsi : 2. Avec deux propos¡tions :
Méme si elle lu¡ o tuconté, il q tou¡ oubl¡é. Tu viens d 14 heures, on aura le temps de pren-
J'ariveroi d 5 heures,soul si loi un probléme. dre un petit café.

101
Fichier Ediüon Aí¡chag€ Favon¡ Ouüls ?

e,e*a"nr"v
S'Ef !¿ €b

Rassemblons-nous ! C'está cet appelquej'avaisrépondule I novembre2003.


Je voulaismoiaussim'engager dansunecausehumanitaire et gaa marché.CommeGérald,
je suispartipendant6 moisdanscespayspauvres. C'estvraiqu'ona pu aiderdesgens
malades en lesréconfortant,
en leurmontrantqu'ilsn'étaient
passeuls...
Maiscelanesuffitpase soulagerleurmisére Oui,j'aurais
et leursmaladies. lellement
voulu
qu'onpuisselessoignerI Maispourcela,aucunmoyenI Legouvernement estprét
frangais
e envoyerdesbénévoles surplacepourveniren aideauxpeuplesen d¡fficulté
ma¡s...
comment troppeuimportantes,
faireavecdesaidesfinanciéres tréspeude médicaments,
troppeude personnes,de médecins...
?
Tropsouvent, je mesuissentiimpuissant devantla misdredesgens.Je ne m'attendais
pas
á qa et je ne pensepasrepartiren missionpouruneassociat¡on human¡taire.
Qa me rendtrop
malheureux de voirqu'enfait,on ne peutpasaidertouslesgensquien ontbesoin.

l'
llD Lisez
cemessage
et choisissez quiconviennent.
lesrÉponses
Lo personnequi écrit est
sotisfoite. impotienle. dégue. heureuse.
Lespouvreset les molodes ont pu élre
guéris. soignés. réconfortés. soulogés.
D'opréslo personnequi écril, les oides opportéesoux poys pouvressonl
tréssuff¡sontes. suffisontes. insuffisonfes.

primerlo tristesse
/
déception
u\
0ans.lemessageélectronique,
relevez
unefaqon
d'exprimer
llf-
satristesse
et deuxfaqons
d'exprimer
sadéception.

102
O Écoutez quelespersonnes
ei dites.ce expriment.
$
Pourchaqueréplique,
cochezla casequiconvienf.
, 5 t , ¿ :.,::'r:' exprimerla tristesse
. ¿'est plut¿'t tristq non?
lo histesse . VraiMerrt, guel donnage !
une décepfion . Qa ne rend triste/
uneobligolion . Íai du naf d supporter
un conseil
94.
un but

"h ..
It-l Lisez puis,pargroupes
lesencadrés, jouezlasituation
dedeux, suivante.
Vousétes porti(e)en voconcesdons un poys de Éve: plogo soleil,mer
bleue... Molheureusement,vous ovez eu des problémesovec votre ovion,
l'hdteléto¡t incon{ortobleet tés cher,il o plu, etc Vousétes décu(e)de votre erpr¡merla déception
voyoge.A votre retour,vous rencontrezun(e) omi(e) qu¡ vous pose des . Te ne h'a&enddi6 pa.6
queslionssur ce voyoge. dEo!
. ó/1! s¡j'a@¡6 su !
. Te 6u¡s d¿Et{a.
. ¿'ert +¿s d¿re@'re
. ¿e ie6t pas du tout
ce queje crlyais !

qu e

[k] (cor) / [g] (gore)


ei rÉpÉtez
O t, Écouiez lesmots. la casequiconvient
O É,out..ei cochez
O @
l. coup - goüt
2. ongle - oncle
mémeson
3. griller- crier (J
4. grec - Greg
sondifférent
_--J--
5. écort - égord (f)
et répétezlesphrases.
(1 bl Écoutez
l. Quellegolére! etcochez quiconv¡ent.
lacase
2. Je me coupe lesongles. Q(lÉ.out.r
3. Elleestsur le quoi de lo gore.
4. ll y o lo queue ou guichetquohe.
5. On vo mongerun gros coq.
couseset solldorité

parcertaines
Lisezle iexteet d¡tessi vousOtesétonné[el opinions
desjeunes. Pourquoi ? Eies-vous
d'accord ?
avecioutescesopinions
0iscutez.

UnruppoÉcritique Défendre unegrqnde bien,parcesréponses, quelesjeu-


nesveulent biens'engager maisen
ó Io société cquse: lesqssocislions
? préservant toutefoisdesmarges de
Uneenquéte récente detaS0FRES' Pourdéfendre une.cause, 39 % des manceuvres, deI'efficac¡téet sur
montre que90%desjeunes de18 jeunespréférent agirdansle cadre toutleurliberté.
á z5 anssesentent biendansla d'uneassociation. Denombreux aut-
société franeaise. Seulement 2o7o resmodesd'actionsontc¡tés: agir [e Éle desenheprises
déclarent s'ysentirtrésbien. en dehorsde toute assoc¡at¡on
o/odes 18-25ans, les
Cependant, cesjeunes interviewés(617o),avecdespersonnes de mon Pour7z
sonttréscrit¡ques surcertains de entourage(r9 7o),dansuneorga- entrepr¡ses nedoivent pasavo¡r un
5e5a5pecrs. nisationinternationale non gou- rOle strictement économique mais
A laquestion (r8
: quelssontlesprin- vernementale 7o),de maniére ellesdoivent s'engager demuLtiples
cipaux déíbuts delasociétéfraneaise, individuelle(ro 7"),dansun club faqons dans lasociété.De plus,jouer
la premiére réponse est( I'argent (8 7d, dans un syndicat(4 7o), un16ledansledomaine de[asoli-
ytientuneplace tropimportante),. dansun partipolitique(z 7d. Onvoit darité ne doit passe lim¡terá don-
Ensuite,3Z % des ner de ['argent. Ces entrepr¡ses
personnesinterro- doivent semobiliser concrétement
gées pensentque surLeterraindelasolidarité : inser-
LaFrancen'estpas tion de populations en difficultés,
27 o/.esti-
égalitaire, resped desdroitsdeleursemployés,
ment qu'elle ne droit a laformation, etc.
donnepasassezde llestdonc ftappantde constater que
placeauxjeuneset pour les jeunes, lesentreprises peu-
24 o/oqu'elleesttrop ventet doivent ag¡rdansdenom-
indiv¡dualiste. breux domaines. Leurróledoitétre
llssontaussi62 % e fortet multiple.
p e n s eqr u eL ep a y s
évoluevers moins
de sotidarité(38%
1. SOFRES(Soc¡étéFrcnCa¡sed'Enquéte
vers pLusde soli- pat Sondage): ¡nst¡tutde sondage,d'é-
darité). tudesmatket¡nget d'opin¡on.

Solution de foct¡vité 14, pagé


Etvous,querÉpondriez-vous¡éponse : 30 70
lestroistableaux.
f.D lisezet commentez
-
auxtroisquestions
posées? Quelles
sontlesressemblances
et Si70 7" parlentanglais,30%
lesdiltÉrences et cellesdesjeunesinterrogÉs
entrevosréponses ? ne le po entpos.
Si 60 oÁparlentftanca¡s,40% ne
Pourquoi,á votreavis? le porlentp4s.
Onpeut don( direque70 % (3o +
de lo populat¡onneporlentpassoit

oonc70 % desgensne parlentpas


cesdeuxlangues,
30o6de lo populot¡on(tuo- 7o),
pa ent donclesdeuxlongúes.
.)uestion
: le va¡svousciterdesmots.Pourchocund'eux,d¡tess'¡lrcpÉsentepourvous
quelquechosede tñs pos¡t¡l assezposit¡f,pos tr¿spos¡tifoupospos¡t¡fdu tout.
fra:i ABsez ?as.r¡s í;Ésdu :cüt
:]osilii Fosiiif pDsii:f
Lafam¡lle 82 15 2 1,
L'am¡t¡é 7A 21 1 o
Laliberté 74 20
L'égalité 6o 29 7 4
Latolérance 56 3o 10
Lesensdesresponsab¡lités 52 42 5 7
Letrava¡l 38 54 6 2
L'effort 52 10 1
L'engagement 37 5o 12 1
L'écologie 40 t6 7
L'argent 19 7
L'autorité 47 28 8
Laret¡gion 36 33 18
Leprofit 8 35 36 z7

l.iestion: Parmiles causessu¡vantes,quellessont Citeen lrem¡ére


cellesqu¡ vousporoissentles plus ¡mportantes?
en Secocde reponse
Enprem¡er? Et en second?
% Rang R¿ng
Lalutte contre['enfancemaltraitée 38 I 1
LeSlDA(prévent¡on, aidesauxpersonnes
atte¡ntes...) 2
Lafaim dans [e monde 9 4
Larecherche médicale
icancer,maladiesgénét¡ques, etc,) 9 3
La pa¡xet [e désarmementdans[e monde 8 4
Laluttecontrele rac¡sme 7 4
Ladéfensede l'erlv¡ronnement 4 9
L'insertiondespersonnes en difficulté
(personnes défavorisées,
chdmeurs, femmesseutes...) 4 7
Ladrogue 9 11
L'alphabét¡sat¡onet Lesout¡enscola¡re 3 o 10
L'aideauxmatadeset auxhandicapés 11 8

.test¡an: Fa¡tes-vous
ou ser¡ez-vous prét A fo¡repottie d'une orgon¡sat¡on in te¡tpa{ie Seraitpr6iá
)u d'une assoc¡otionde type su¡vont: er fairepa*ie
Uneassoc¡at¡on pour['¡nsertiondespersonnes en difficulté
lpersonnesdéfavorisées, chOmeurs,femmesseules...) 7, 73 26
Uneassociation DourI'alohabét¡sationet le soutienscolaire 3 26
Uneassoc¡ation contrel'enfancemaltraitée ou d'aideauxenfantsmaltra¡tés ! 28
llneassociationde luttecontrele SlDAou de soutienauxDersonnes atteintes 2 67 31
Uneassoc¡ation contrele racisme 67 31
lJneorganisationnongouvernementale contrela faimdansle monde 2 66 32
lJneassociationpour la recherchemédicale(cancer,maladiesgénétiques,etc.) 2 65 33
Uneassoc¡at¡on pourla oaixet le désarmement dansle monde 7 65 34
Uneassociat¡on d'aideauxmaladeset auxhandicaDés 6o 38
Uneassociation de défensede l'environnement 1 46
Uneassociation contre[a drogueou de sout¡enauxpersonnes dtoguées

: .qúéteÉol¡séeauprésd'un échant¡llonnat¡onalreryésentat¡fde 4oo jeunesAgésde 18 ons et plus.


105
'.,
) Ir.-l.; ij c;rl . .)
p e u x e x p r i m e rl ' o b l i g o t i o n/ i n t e r d i r e
,'' Comptez I poin pú bonne
réponse. lesphrases
[omplétez proposés
avecI'undesverbes qui
á la Forme
Vovsavez... convient,
- 6 poínk: lélicitctíons mqrcher- éteindre- sonner- vouloir- remolir- ottocher
- moins de ó poínÍs,revoyez
l . - - - - - o v o n td ' e n t r e r 5 . V o u sd e v e z - - - v o t r ec e i n f u r e
les poges 76, 7Z 78, 79
de vofrc l¡vreet íes exercices 2. ll fout -,,.- - lo f¡ched'inscriotion. de sécurilé.
de votre cohier 3 . N e - - , - - p o s s u rl e sp e l o u s e s . ó. Priére d e - , - - - v o sl é l é p h o n e s
portobles.

l e p e u x r e p r o c h e rq u e l q u ec h o s e
o q u e l q u ' u nI m e j u s t i f i e r
Co.nptez I poínt par bonne 2 n¡tessi cesphrases ou á sejustifier.
serventá reprocher
Éponse.
[ochezla rÉponsequi convient'
Vousavez..- reprocher se iustifier
- 5 points: lélíc¡¡o¡¡ons l. Désolémoisi'oi eu un grosprobléme.
- moinsde 5 poinb ranoyez
W K
2.J'oifoitmon possible
! m *
Iespag* 88, 89 de vohe
livre e, les exercicesde 3.Vouspourriez peut-étre ?
m'écoufer re W
votrc cdhíet 4. Pordon,moisi'éfo¡sovontvout Modome! Kg ffi
5. Je foisce que je veu><,
quond ¡eveuxI H$ ffi

Comptez I point por bonne


o e u x u t i l i s elre c o n d i f i o n n e l
Éponse.
3 ilettezle verbeproposé préseni.
auconditionnel
Vousavez.-.
- 5 po¡n¡s: fél¡.¡td¡¡ons
l. Nous (oller)- - - - bien d Bilboopour visiterle muséeGuggenheim.
- moins de 5 points, revoyez
2.Tu (vouloir)- - - - - une fille ou un goqon ?
Iespoges 98, 99 de vot¡e
Iivre et les exercicesde 3. Vous(pouvoir) - - , - - m'oider,s'il vous ploit ?
votre cahíe¡ 4. Quelquesétudionis(rencontrer) - - - - - le pésidentde I'universiié
cet oprés-midi.
5. Je te (conseilled- - - - - plufót d'oller '¡oir le DocteurSoufflet

p e u x e x p r i m e rl o c o n d i t i o n
4 Relormu phraseavecI'expression
lez chaque proposÉe.
l. Si mon troin o du retord,
ie vousoppelleroi.
(ou cos oü)
Co¡np¡ez , point pc,¡ bonne
2. Si le temps est mouvo¡t le motch sero repodé ou 22 mors.
réponse.
(en cos de)
Yousovez.,.
- 5 po¡nk.: félic¡tdt¡ons! 3. Si un iour tu gognesou loto,qu'esFceque tu feros?
- moins de 5 points, rcvoyez (imogineque)
Ies poges 98, 99, l0O, l0l 4. Si tu viensovec moi, ie pourroile montrerle nouveoumusée.
de vohe live et les exercices
(dons ce cos)
de vo¡¡e cohíe¡
5. S'il fo¡t beou, on iro d lo ploge ; s'il ne foil pos beou, on resterod lq moison.
(dons le cos conlroire)
c.l g!e ?Lry?f) r.i -{li:/'r !l l-l .^2/'i ,l
-a--?I
locondition
tr o"r, exprimer et l'hypothése
romptarz r potnf psf oonne
5 tomplÉtez avecle verbeentreparenth¿ses
lesphrases á la forme
Éponse.
quiconvient.
Vousovez..,
- 5 po¡n¡s: íél¡c¡tar¡ons!
l. 5i on (pouvoir) - - - , - , oir irqit ou théAtueplus souvenl
- moinsde 5 poínb rwoyez
2. Demonded Dominiquesi iu ne me (croire)- - - -, pos !
les poges lOO, lOl de
3. Si vous (vouloid - - , - - , ie peux vous réserverune toble pour ce soir. vohe livre et les exercices
4 . l l t ' é c r i r os ' i l( p e n s e d- - - - - d t o i . de votre cohie¡
5.Je prendroile lroin de l8 h 05, soufsi ie (sortir) plust6i du bureou.

o e u x u t ilis erlo f or m e p o s s i v e Complalz I po¡n pclr phltlse


corecte,
6 Transformez á la voixpassive.
cesphrases
Vovswez...
l. Des cenloinesde personnesonl signé cette lettrede protestolion. - 4 po¡nb : Íélíc¡¡ations!
- moinsde 4 poín9 revoyez
2. On demondele DocleurSonneville d lo réception.
les poges 9O, 9l de vohe
3. Le 23 décembre,le moire recevroles personnesdgées. liwe el les exercícesde
pour lo poix
4. On ottendroitplusde l0 000 personnesou rossemblement vohe cohier
le 30 iuin orochoin.

I
le p e u x e x pr im erdes im p re s s i o n s
Compbz I point por bonne
7 l'leftezle verbeentreparenthises
autempsquiconvient, réponse.
Vousqvez,..
1.Je suisdésoléque tu ne (powoir) - - - - - posvenirovecmoi le week-endprochoin. - 5 poínts: Íél¡ci¡ot¡ons!
2. Tu croisque Liso(oller) - - - - - d Son Fronciscoen iuilletdernier ? - moínsde 5 poinb rano,¡ez
les pog* 84 8l de votre
3. Pieneestlrésélonnéeque vous(ne jomoislbppele) - - - - - quond il étoitmolode.
livre et les exercícesde
4.Je suissOrqueN¡no (étre)- - - - - médecinen 2008; elle o d'excellents ésultots. vohe cdh¡er
5. Cestbienque tu (sovoir)
- - - - - toutgo ovontde porlirTun'ourospos de surpriseI

I
I e p e u x ex pnm err o c ou s e
et lo conséouence
:'Co^pa, I po¡nt por bonne
't
8 lesphrases
Complétez quiconvient.
averuneexpression Éponse.
I Vousovez..,
l. - - - - - vous comprenezl'onglois vous pouvez m'expliquerce que Bob o d¡t ? :-
5 po¡ní, fél¡c¡tdr¡ons!
2 . l l e s tm o l o d e ,- - - - - i l n e s e r op o s d l o é u n i o n d 1 7 h e u r e s . - mo¡nsde 5 points, rcvoyez
t la page 93 de vone livre :
3. Appelle-moi de lemps en temps - - - - - tu n'os pos le temps d'écrireI j et les exercicesde volre :)
4. Elleestfotiguée - - -, - de son trovoilqui est de plusen plusdur:
5. Ellepleure - - - - - elle n'o pos d'omiset elle se senttrésseule.
',,
-coh¡er: l
+
l r J f l CJI-] DE]-F
A2

0bservez
ceftesituationet imaginez
cequepeutsedirechaque personne.
Exemples.'Lepére : Je suiscontentque, sotis-
fait que, fíer que... ,/ Lo mére : J'oi peur que,
ce n'est pos bon que, ie penseque . . . / La +illeI
Je suissúre gue, mesporentsveulentque...

Regardezcetiephoto,qui,pour
beaucoupdepersonnes,reprÉsente
le bonheur.
A votreavis,pourquoi
?
Etvous,quepensez-vous decette
pholo?

Lisez
cetarticlepuisrépondez
auxquestions.

22 septembro: Journéesansvo¡ture!
lgs cenhes¿e 99 villés seront htmés, oux promeneunde découwirdons les tre fermé oux voitures{ élendro sur772
me¡rredi, d Io chtulation ovtomobile meilleuesconditions lesrichesses qrchi- heci¡rcs,et les Forisienspounonl excep-
afin &encourager les modes de tecturoles. tionnellemenioller iusqu'd Boulogne-
hunsporfs oltemotiÉ. Succósgmndissont Billoncourtpor lesvoiessur berges.
f ommechoque22 septembre, des A Bordequccommunequi orgoniseune Lo iouméesonsvoifurerencontreoussi
\¿ onimotionsse tiendrontdons tou- iouméesonsvoiturepor mois,des novet- un succésgrondissonihon des fronti!
treslesülles porticipontes: oclivitéspédo- tesélectriques el_unbus ou goz seront rcsfrongoisesSoutenuepor [Unioneu¡o-
gogiquessurlesrovogesde lo pollution misen circuldion.A Bourgeolesruescom- péenne, l'opérotionconcemerocetfe
2
de l'oh, pÉt de vélos et de iroitinettet merconles seronirecouyertes de pelou- onnée78 ülles européennes, .5
rondonnéesvélos-rollerc... ses.A Lo Rochelle,ville oionniérede four lo premiérefob trobüllesonodiennes
Desilinéroiresfléchésserontmisen ploce fopérulion,un pique-niquegéqnl setien- sesontégolemeniossoc¡ées d lo mqn!
donsde nombreuses üllespour permeltre dro surle port Enfin,d Poris,le périmé-
g
felotion : Moniéql, Toronloet Vctoriq.

voi foux ?
l. Lescenfresdes villesserontferméspour encouroger
les gens d resterchez eux
N L I
2. On pourro {oire du vélo ef de lo tottinetfe grotuilement I I T
3. ll y ouro des indicotionspour que les gens puissent
découvrir,d pied, les monumentsde leur ville.
n I I
4. A Bordeou>gd Bourgeset d Porisil y ouro de lo pelouse
dons les rues.
I T I
5. Berlin,Porioet Mologo porticipentd l'opérotion ¡ ¡ I
< iouméesonsvoiture>.
ó. [Amérique ne s'inféressepos du loui d cetteopérot¡on. I I I
:Si lmaginezquevouspuissiezchangerde vie.Queferiez-vous
?
0ü habiteriez-vous
? Ouelle
vie méneriez-vous
? Etc.
Qrgumeruter

10

Modeset morques
Test10,p, 187
11

ü'"
octive
T e s1t 1 ,p . 1 8 8

1¿

Abusde consommotion
Tesi12,p l B 9

utoévoluotion
poge l40

éparation
du[)ELF
poge 142
wffi
tVl.t.l = tf e (

" Ecoutezet lisezle dÉbutde I'interview.


['aprÉsle contexte,
donnezun synonyme
*1
ou expliquez oralement
lesmotsen bleu.

Journal¡ste : Vosenfantsportent-¡ls desmarques? Lesado- ,oumal¡ste: Cesontlesmarquesquidonnentunepersonnal¡té?


lescentssemblentaccroslauxrnarques queceso¡tpourles V.Ducroc: Hé,ou¡,c'estcequ'itspensent. Lesmarques,
c'est
véternents ou lesderniersmodélesdetéléDhones Dortables. pourse donnerune ¡mage,ga sert e direá quel groupeon
Lesfiltess'habillenten lolita, et les garConsadorentles logos appartient, quelgenred'hommeon est.Au seind'un méme
liésau mondedu sport.Nousavonsessayéde comprendre groupe,tout Lemonde les mémesmarques.S¡ par
comment,dansles famiLles, on vit aveccettefol¡eDourles exemple,un groupea adoptéla marque,ie nevaispasciter
marques. VincentDucroc, vousétessoc¡ologue. Vousavezécrit de nom,la marqueTartempion, touslesmembres du groupe
un livreintituléBos¡esmorques!Vouspouveznousexpliquer parcettemarqueTartemp¡on.
vont se reconnaftre Voyez-vous,
ce phénoméne ? eadevientunemarquedugroupe.Etparcequ'ilssereconna¡ssent
V. Ducroc: Chezlesjeunes,les marquesont un doublerdle. dansle groupe,parcequ'ilsse sententreconnus grácee [a
D'abord,lesmarques!a permetde autres,á marque,alorsils plusforts.[...]
sescopains, et s¡on n'apasde marques, on estun peu
parlesautres.5i on n'apasde marques, lesautresd¡sentqu'on
n'estpasá ta mode,qu'onn'a pasd'argent,Alors,c,estpour
1,occro: de accrc.hé; dépendontd'une chose,qui ne peut pas
qaquelesjeunesportentdesmarques, pourétrecommeles
v¡vresans cette chose,
autres.Etpu¡s,il fauten avoirpour autres 2. lol¡to : ¡euneÍ¡lle (de Z á t3 ans environ)qu¡ adopte le compofte-
groupes.Et les ieunesont I'impression, avecles marques, ment vestiment1heet lesnani¿resde femñes adultes(vétements
d'acquérir uneDersonnal¡té, d lo node, maquillage...).

il0
.").^r

-!)
(f Écoutez quiconvieni.
et corhezla réponse
I'interview
vroi foux ?
qa? 1. Lesieunesportentdes vétementsde morque
quond ils ont beoucoupd'orgent
2. SelonVincentDucrocpour élre occeptédons un groupe
de ieunes,il {out porterles morquesdu groupe.
3. Gróce oux morques,certoinsgroupes sonl plus forts
oue d'oulres.
4. Corolinedit quq pour étre bien, il fout porterles morques
qu'on voit d lo télé.
5. Lesenfontsde Corolineporlentdes vétementsde moque.
ó. Lesodulteschoisissenldes vélementsplus pour le style,
que pour lo morque.

lesphrases
Dans quisuivent, pas.
rayezle motquineconvient
ar)
1.Tues prét? Tu n'os pos (mis; porté)de pull ? ll foit froid ce motin!
2. Ah ! tiens,vo¡ldVirgin¡e.Oh, tu os vu lo vestequ'elle(hobille; porte)!
Quelle horreurI
3. Oui, oui.Je prendsune doucheet ie (m'hobille;hqb¡lle).Je suisprét
dons cinq minutes.
portenldes mqrquespour (s'identifier
4. Lesodolescents de)
d ; se différencier
leursqmis.
5. Boh,qu'esf-ceque tu os ? Qo vo ? Tu ne (sens; te sens)pos bien ?
Assieds-toi
!Tu veux un verred'eou ?
ó. Hum I Qo (senf;se sent)bon !Tu os foit un g6teou?

111
unchoix
Irrr,rier
ei relevez
dans phrase
chaque cequipermet
delustifier
i|} ffi;::
l. Lesjeunes porient des véfementsde morque porce que leun copoins
en portenl oussi.
2. Dons choque groupe, il y o des moques, c'estpour 9o que les ieunes
porient des morques.
3. Lesmoques, Ceslpour se donnerune imoge.
4. Si on n'o pos de morques,les outresdisent qu'on n'esfpos d lo mode.
5. Lesmoques, 9o permet de lidentifier oux outres.
ó. Qo sert d dire d quel groupe on opportient

rlP nssociez
lesélémenis
entreeux.
Si on resteen métropole, Cest pour 9o qu'on vo d lo Guodeloupe.
L¡es
voconcesoux Antilles, co permelde viwe deux semoinesoons
HubertconnoÍlquelqu'un un outre monde.
d Poinle-d-Pitre, on n'o pos l'impressiond'éte en voconces.
On pré{érelo Guodeloupe porce qu'on trouveles ploges plus lolies.

protester/seplaindre
. C eé;t une /1orÉe !
otester/ se ploindre
. C'ett u^ s¿andoJe I
. C est scandaleux !
, C ¿st ¿oJventable !
, C est in¿olérdble !
tlr¡ Écoutez á nouveau cequedit tarolinepuiscochez
qu'elleutilisepourdirequ'elleproieste,
lesphrases
qu'ellen'estpasd'arcord,
. C est ¡^d¿tri66ible ! Je m'élévechoque fois que je le peux conlre le systémedes morques.
. Te su¡6 cantre ! LLes
morques,Cestune honfe,Cest lomentoble.
. Te ae suis paó ¿a¿cord.
les pubs disent sons cesseque pour étre bien il fout porier telle morque.
. Te trouve jue ce n'est
A l'école,chocunchercheó époter le copoin ovec des boskebou un blouson.
. Atteñdez, c'e6t Tu es bien si iu portesles choussuresde lo bonne morque.
tn¿raSable) ñoA ?
. Te proteste Cesf honible, non ?
Cco/ftre...).
. Te M'in'ur7e <caAtre..).
, Te h é¿¿ve <cohtre'). I
Lisezfe tablea_u
pro.tester/se
plaindre.
lmaginez
uneréplique
TF p0urrnaque sttuatt0n.
l. A lo poste: Non, ie suisdésolé modome, votre poquet o été perdu.
2. Dons un mogosin r Non, monsieur,on ne peut pos réporervotre lecleur
de cédes,il est cossé,il fout en ocheter un oufre.
3. Dons une école, le directeur sbdresse oux parents d'éléves; Lesliwes
ne serontplus donnés grotuitementoux élévesou début de l,onnée.
lls devront mointenontles ocherer.
1l?
lr.Uinrr unerÉponse enutilisant proposée.
la slructure

Exemple : - Tuveuxvenirplustót 7- plrceque
- Non,non,je neviendraiqu'd2l heures porcequeje doisvoir
uneam¡e0v0nt,
- 0ui,j'aineraisbienporcequ'iln'yo pasbeaucoupdehusoprés
Zl heures.
l. Tui'esinscritdonsunclubde sport? --+Cesipou¡to que...
2.Tuoimesbeoucoup9o,le sport? -r go seÉd...
3. Etpourquoitu foisdu yogo? --r 9o permetde...
4. Tufoisousside lo nototion? + Ceslpou¡...
5.Mois tu possesbeoucoupde tempsó foiretouscessports? r si...

¡ust¡fierun choix
. Te vaia prendre le rauge parce gueje n'aine pas beaucaup le bleu.
. Le ^aar¡a7e sera en ju¡¿let, c'e1t pour ga gueje veu4 une veste lé3ére.
. La petite podl,e, ld, c'e6t pour Mettre votre télépÁone partable !
. Si on va au mariage, il .faut ye j'aehéte uñe ñouvel¿eve,te.
, Uae (e;te en cuir, ga permet de b¡ek se praté7er du.fraid.
. Les jalis (¿tement6, 9a 6ert d 6e 6ent¡r b¡en.

Pardeux,
cho¡sissez et prÉparez
undessin undialogue
[7 á 10lignes).
ensuite,
louez-le

2 h e u r c| 5

L
|'D Votrevillea décidéde dÉlruirele petitparcquisefrouveprésde chez
vouspoury installerunesallede sport.Delrés vieuxarbresvontÉtre
coupés.Vousécrivezunelettreau mairede la villepourprotesier
[150mots].
ce l e - l ó,,, -
-Co,celui-ci,
lequel,loquelle

( t Écoutez et lisezle dialogue. lespronoms


Associez en gras
.iro
a teur equtvatent.
: Hé,tu asvuqa?
Carine
Vatérie
: Quoi?
Carine
: Leschaussures, lá |
Valérie
: Lesquelles
? Celtes-tá ?A 8o€ ?
Carine
: Non,lesblanches, lá,á r49€.
Valérie
: Ah,lesblanches ! Hum... Cetlese Z5€, ellessontpasmalI
Carine
: Quoi? Lesgrises, lá !Ah,non! Jen'aime pasdutout!
Valérie
:C'est lesmémes quecelles deNathalie, non?
Car¡ne
: 0ui.maisellessontmoches !
Valérie
: Pasptusmoches queceltes quetu portes aujourd'hu¡!
Carine
: Oui,bon...Viens,le vaislesessayer.
Valér¡e
: Lesquelles
tu veuxessayer ? Lesgrises ?
Carine
: Maisnon,lesbtanches !
Valérie
: Pourouoifaire?
Carine
: Bah,rien,¡ustepourlesessayer ! Pourvoir,quoi!

9o rescnoussures
les ceschoussures
ce es ceschqussures-ld
cellesld quelleschoussures
lesquelles cettechose

slralr' - 0uepeuveniremplacer lespronoms


? Rayezlesmots
q u in e c o n v i e n n epnaf s .
1.Oui, lesquellesvousvoulezessoyer? (lo veste- lesskis- les choussures)
2. Tu os vu celui que Mothios o ocheté? (le vélo - lo voiture- les potinsd gloce)
3. Je voudroisvoir celle d 29 €. (le réveil- lo montre- les lunettes)
4. Lequel iu préféres? (le tobleou - lo peinture- les dessins)
5. J'oi contoctétousceux qui étoientld hier (le voisin- lesétudionts- lesomies)
ó. Je ne soispos loquelle prendre.(le livre- lo cosseite v¡déo- lescédés)
Z Non, celles-ld sont trop vieilles! (l'offiche- les textes- les photos)
8. Alors,tu os prislesquels? (le poin - lo torte- les góteoux)
114
.. Remplacez pardespronoms
lesmotssoulignés :
- -¡
celui,cette...,lequel,loquette... gd, celu¡, celle,ceus* celles
l. - Tuos des livresdAmélieNothomb,toi, non ? Je cherche -Tuosvugo?
- Quoi?
un de ses livres.
- Ah, bon, quel livre? - Tume conseilles quel livre ?
- Celui-ld./ Celui-ci(moinsufilisé)
2. - Mois,iu conno¡smon omie de Tokyo,non ?
- Boo olors? Tuprendsquelleveste?
- Euh,quelleomie ? Tonomie qui estvenue l'étédernier?
- Celled 170€.
3. - Tusois,tu n'os pos besoind'un ordinoteursuperpuissonl - Tuos invitéquelsomis pour
- Oui, tu os roison,je vois prendrel'ordinoteurd I 200 euros.
le réveillon?
- Ceuxqui sontollésd Niceovec
4. - Je pourroisvoir lo vestenoireque vousovez dons lo vitrine?
- Oui, bien s0r,quellevestenoireexoctement ? nous,cet été.
- Cetteveste-ld,ovec les royures. - Cest d qui cesluneffes?
- Ce sonicellesde Myriom, crois.
ie
5. - Non, désole,¡e n'oi pos l'odresseélectronique
de Stéphone.
- Etest-ceque tu ouroisl'odresseélechoniquede Cecile? I
les pronomsinterrogatifs
ó. - Tute souviensde ce petit restouront?
- Oui, bien súr,Cestle-petll-restor:rodoü on éto¡t ollés pour Quel pontolon tu pré{éres?
+ Lequeltu préféres?
foterton diplóme.
Quelle chemise est-ce que tu vos
ocheter?
á partirdela situation
Partrois,créezundialogue - loquelle est-ceque tu vosocheter?
proposée et jouez-le. Quelsétudiontsporientle 5 iuin?
a Lesquelsportentle 5 iuin?
Deux omi(e)senlrentdons un mogosinde vétementsou Quellesülles vousollezvisiter?
un mogosinde choussures. Un vendeurlesoccueille - Lesquellesvousollezvisiter?
et leur proposediversvétementsou poiresde choussures,
Atlenlion : le proñominterrogoti{esforJssi
moisrien ne leurconvient utilisédons ce type de phrose:
Qvelle vesb ie vois Prendre ?
- Je ne sois pas loqvelle (ie vois)prendre.

honÉtique

lol (boron)/ lll (bollon)


puisrépétez.
Écoulez O Écoutez la case
et cochez quiconvient.
OO &
1. ln] - regorde- prendre- restourqnt - mercredi- l-l lll
ouverl t. retne loine
2 . l l l - l o i s s e- b l o n c h e- q l l u m e- m o u l i n- g é n i o l 2. robot lobo
3. froiche fl¿che
bourreou boulot
efrÉpÉtez.
&OÉcoutez 5. croquer cloquer
L région- légion 4. correction- collection 6. encore enco e
2. cours- coule 5. morin- molin 7. orréter olloiter
3. bronche- blonche ó. royol- loyol 8. l'omour tq moute

115
<Zig>C'estLilaqui a raison.On devraitpouvoirporterles vétements @petiLd¡ablounet
ou'onveut. @psygma
<Lila>Le gouvernement pourra¡ts'occuperde chosesbienplus @Robot
Ce qui est vraimentinquiétantpourles écoles,c'estle
importantes. lEva-111
2nanas
manquede profset aussile manqued'argent! Beber
<Caro>Ou alors,commeen Anglelerre,¡l faut imposerun uniforme b¡lbao_02
danstoutesles écoles. Caro
<@psygma> Enfait,Cestbienune sorted'uniformequ'onveutimposer chocoT2
dansles écoles: il faut venirá l'école"en civil".Ce qui est autor¡sé, Lila
ce sontdesvétementsde villebanals,que tout le mondepeutporter. LouNissart
NaTh75
<Zig>C'estI'expression personnelle qu'onn'aimepas,á l'école. Nikkolas
<@psygma> Ou¡,et donc,ce queje veuxdire,c'estqu'onarriveau zig
mémerésultatqu'enAngleterre.
<Zig>A vraidire,á l'école,on devra¡tsurtoutapprendreá réfléchir.
<Caro> Je ne voispas le rapportavecles vétementsI

U:;j¡ Lisezle message


et cochez qui convient.
la rÉponse
vrqi foux ?
l. Zig est d'occordovec Lilo.
2. SelonLilo,il n'y o pos ossezde professeursdons les écoles.
3. Selon Coro, l'uniformeest trés b¡en occeptédons les écoles
en Angleterre.
4. @psygmod¡t que, mo¡ntenont, on o une sorted'uniforme
dons les écoles.
5. Zig penseque les odolescenls ne peuventpos lexprimer C
librementd l'ecole.
d
c
comprendtrésbien ce que Zig veutdire.
c
ra
C
le
miseen relief
tomparezles phrasesei rÉpondez,
.t
1Z
i q
l. Cest Liloqui o roison. o. Lilqo roison. 1
2. Cest une soded'uniformequ'on b, On veut imposerune sode 2.
veut ¡mposerdqns les écoles d'uniformedons lesécoles. 3.
3. C'estl'expressionpersonnelle c. On n'oime pos l'expression
qu'on n'oimepos,d l'école. personnelled l'école. 5.
115
- Quel est I'effetproduitpor c'esl... gui, c'est.
.. que dons les phroses?
- Pouquoi ufiliseJ-onqui dons lo phrose I et que (quJ dons les phroses2 et 3 ?

lmaginezlesphrasesde baseen supprimant


la miseen reliet
qui, que,
c'est... r'est...
: t'estÉd¡thquiestorrivée
Exenple + Édithestorrivée
lopremíére. tapremiére.
l. Cest Io questionn" 5 que ie ne 5. C'esttoi qui os pris le diclionnoire?
comprenospos. ó. Cest d Porisqu'il est ollé ?
2. Cest chezVolériequ'on vo ? 7 Cest l'ordinoteurde Xio qui ne
3. C'estd toi que le porle,Vincent morchepos.
4. C'estd ce moment-ldque Fronck 8. Cest ovecChorlesqu'elletrovoille.
est offivé.

Transtormez lesphrases en meftanten reliefl'Élément souligné.


*l
Exemple:- Moriea gagné?
"'r Nln,(est Ed¡thquiestorrivée
- Nln,Édíthest lrrivée lo premiére.
lo premiére.
-
l. Ah,Cloro!To réunionovecM. Rokoniewski s'estbienpossée ?
- Euh,lsobellel'o rencontré.
Posmoi I
-
2. Vousovez oimé lo Mortinique?
- On est ollé d lo Guodeloupe.
3. - Etvous l'ovezvu mordi?
- Oui, il est orrivéce Lo mise en relief permet de donner plus
iour-ld. d un élémentde lo phrose.
d'importonce
4. - Momon, Boptiste, il o pris mon nounoursI
- Ce n'estpos vroi ! Mothilde l'o prisI - o\rec un nom ou un pñonom
Elleka d Porís."+ Cest elle qui i¡s d París.
5. - C'eslvroi ! ll y o des gensvroimenlidiots!
- Euh, porle dc&-, ld. loi polé d Hube¡t. + gesf ¿ Hubert que
ie (ai porlé.
toi besoín de ce livre. + Cest de ce lívre
. al 0anslesphrases suivanies, relevezlesélÉments que i'oi besoín.
\) ,, '
oui serventi metire en relief, - qvec un verbe
Soncompoúementm'énerve.'+ Ce qui
Ce qui estvroimentinquiétontpour lesécoles,c'estle monque
m'énerve, ¿es¡ son comporlement
de profs.
Je voudrois podír loín d'ic¡. - Ce que ie
Ce qui estoutor¡sáce sontdes vétementsde ville bonols.
voudroi, ¿es¡ pañir loin d ici.
Cui, et donc,ce que ie veux dire,Cestqu'on qrriveou méme Je me demandepourquoíil n'estpas
résultotqu'enAngleterre. --+Ce que ie me demande,é*t pourquoi
le que i'oimeroisvroiment,c'estéire librede porter il n'estpasvenu.
esvéfements que i'oime.

lesphrases
bl Retrouvez la miseen relieF.
de baseen supprimant

j lesphrases
TransFormez en meffanfen relieFl'élément
soulignÉ.
L Ellevoudroitqu'on puisseposserplus de tempsensemble.
L lqrchitecturem'inléresse le plus.
3.J'oi comprisqu'il n'ovoitplusd'orgent.
L Elleoimeroitque tu lo loissestronquille.
5.Je ne comprendspos commenl¡l o réussid ovoirce poste.
117
.. j Lisez
le texteet répondez
auxquestions.
\L/

L Que {out-ilfoire pour opporlenird un groupesocioculturel ?


2. Pourquoil'outeurdit-ilque lo mode est une ( d¡ctoture> ?
3. Pouquoi est-cequ'il Íout < maigri7se muscletluftercontrele víeíllissement
>?
4. Que signifie lo phrose ..r, Lo mode, c'estce quí se démode r?
5. Quelsconseilsl'outeurdonneJ-ilpour bien vivreovec lo mode ?

-, j a] Etes-vousd'accord
aveclesidéesprÉsentées
parl'auteur?
{'z
Discutez.
bJPensez-vousquelesphénoménes de modesontdiFFérents
en France
et dansvotrepays? Écrivez
un textecomparant
lesdeuxpays[200mots].

lesphotosei dilesquellemodevouspréFérez.
0bservez Expliquez
pourquo¡.

I
'*.qlj

118
ü toutprix
Lamode
Qu'onIe veuilleounon,lo modes'imposeá noussansquenousnousen nécessa¡rement l'expressiondu
rendionscompte.Noussommescontroints,d'uneÍagonou d'uneautre, beauet de I'esthétique, puisque,
á odopterlesproduitsquenousproposentl'¡ndustr¡e et le commerce. de toutefaEon,des gootset des
On peutprendre plaisir d suivrecette perpétuelle,
évolution il faut cepen- couleurs... C'estun signede ral-
dontessayerde ne posen étreaccro. [¡ement á unecutture,un signede
reconnaissance sociale: il faut6tre
différentde ta masse,maissavoir
s'identifierá quelques-uns. Mais
commetoutle mondefin¡tparvou-
loir ressembleraux autres, la
modedoitsanscesseserenouveler.
( Lamode,c'estcequ¡sedémode))
disait[a couturiére CocoChanet.
5i on n'yfait pasattention,on entre
rap¡dement dansI'engrenage de la
mode:pourrester((dans[eventr,
on finitparsubirla d¡ctaturel de la
modeet par l'accepter sanss'in-
terrogersurcequ'elleapporte.En
voulantconserverune ptaceau
sein d'un groupesoc¡ocutturel,
on oublieparfoisde remettreen
causele < bon> gootet lescho¡x
d'unepoignéed'individus.
Admironslespersonnes quisuivent
la mode,encourageons-les !Elles
permettentde faire fonctionner
a choseestclaire: désle pre- qu'ilappartient á ungroupesocio- l'économiepour le plus grand
mier regard,avant méme culturel.ll fera donc tout son prof¡tdetous.Sachons cependant
quenousayonsprononcé le possiblepour satisfaireles exi- trouverun,usteégu¡tibre entreles
moindremot,noussommesjugés gencesdesautres.Dansla maio- choixde la modeet nos propres
setonnotreapparence. Nosvete- rité descas,iI essaierade suivre goots.PourCtreconnuet reconnu,
ments,notreatturegénérale,notre les idéesles plus en vogue: les il fautavanttoutetreb¡endanssa
comportement nousrangentdans modétessont jeunes, forts et peauet b¡endanssa tete.
minces,alorsiI fautma¡grir, semus- YvesMichaux,Po¿¡e¿les,2oo4
certaines et, du méme
catégories
1.Réginepoliique stridef.oúfoito¡re,
coup,nousexcluentdesautres.Pour cler,et luttercontrele vieillissement. éfabl¡pot une
non démocratique,
vivre,I'hommea besoinde sentir La mode n'est pas, avouons-le, pe'onne ou ún groupede personnes.

T\P
\,,t'j
?
tl a_fl-t t \"1"

I
-|*

1s

i : c rL i i e ze n c o r ei e U i a l o g u e Marc?
¡ i ' r e i r o n c l eozr a l e m e n r " - 0 u ¡ ,s aL u C
t atherine.
.lue esl e prob énrede Morc ? - 5atut.qava ?
,..Pourc¡uol esi ce c¡u'iL té óplroned CqtlrerirTe
- o u i .E u h .E. .n f i n .n. o. n C
. o m mteu e s
r L u i óql u ' c ru n ( e ) r ec o l l é g u e
q u l ? je
du personnet,t'appetLe parceque...
- Oui,je sais,tu as un probléme au
ii i.)ui est Mor¡sieurBorsier?
- Borsier t'ena parlé?
r. Qu'o i il proposéo Mcrrc?,Vtorccr-l-iélé
- Non,il nenousa riendit,pourtant on a eu notre
cl'ciccord ovec o proposilion?
5. Pourquoiesl-ceque lv\or.cesi irésen co ére ? mensuelLe avecLuicetaprés-midi. C'est
ó . G r u ep e n s eI i l d e A ¡ \ o n s l eB
u ro r s i e?r Christian quim'ena parlé.Maisbon,raconte-
Z Quc ¡lenseCcrll¡erine de lcrsilucrlior¡ ? m o ru n p e u , . ,
- B a h . .T. us a i sq u e B o r s i e m
r 'a dansson
i i q o T¡ o i p y l p - { r rd i ¡ i n n u ee n ¡ r ei a t i r e r r n e lI m'aproposé
lundidernier. de changer
e t l ' l a r re i c o m p l É i e z - iaev e ¡ l e s m o t s de
nnoposés" - Ou¡.
- l l v o u l a i tq u ej e t r a v a i l l ea u x r é c l a m a t i o n M
s .o i ,
proposilionco¡iqcief éunion- instolié c]éOguee
j e s u i st r é sb i e nd a n sm o n , e t b ¡ e nq u e
orclinqleuf posser renvoyeTbureou- cl¡oil-
quilte- bouot oppelé- s--rvice
- plcrce lruré i'aie r e f u s éc e t t e , i l a d é i á Francl(

1¿0
*:¡i ?
s. Écoutez
le dialogue
et remettez
lesvignettes
ii** ? dansl'ordrepourreconstiiuer
I'histoirede llarc.
f '!r+i ** no

Lemeunier á monposte.ll n'apaste . , R e l i s e zl e i e x t e d u d i a l o g u ee t r e i r o u v e z


quandméme! Rassure-moi, i[ n'apas
Catherine, l e m o t c o r r e s p o n d aán tc h a c u n de e c e s
tedroit! dé F i ni t i o n s .
- Attends...
Franck estdéjáau marketing? [ensembledes empioyésd'une entreprise:
- Oui.Quand je suisarrivéau bureau
cematin, le
F r a n cé
l (t a i ti n s t a l [ éá m a , d e v a n tm o n
! C'estvraiquej'ai réagiviotemment... Lesecteur,le déportemenidons lequelon irovqille
(le morkeiing,les réclomolions...)
: le
le suisallé dans[e bureau de Borsieret i'ai
. Jen'aipeut-étre pasétépoti.,.maisj'étais Lo ploce occupéedons une entreprise:le
:r¿sencolére, tu comprends...ll m'amenacé de
Lefoit de se retrouver pour prendredes décisions
ne , tu te rendscompte?
- 3on... o u d i s c u t edr e p r o b l é m e su: n e
Cen'estpasnorma[. c'estvraimaisil faut
"éf[échir catmement. Jevais tesautres Lespersonneschoisiespour représenier
l'ensemble
iélégués du personnel et demain, dés9 heures, des employésd'une entreprise:Ies
¡n seréunitpourquetu nousparlesdetoutqa.
- )'accord. Maistoí,qu'est-ce quetu en penses ?
- ittendsMarc,on sonneá la porte.Ne
las,ie reviens...

1¿1
Exprimer
l'opposition
Laphrasell nenouso riendit,pouftont
ono euuneréunion
hier,
exprime I'opposition,
Parmiles phrasesci-dessous,
retrouvez
lestroisquiexpriment aussiI'opposition.
l. Commelesconditionsde hqvoilsontmouvoises, les employésfont lo gréve.
2. Bien que i'oie re{uséso proposition,le potron me chonge de service.
3. Je ne veux pos chonger de service,olors ie resfed mon poste.
4. Méme si on me proposebeoucoupplusd'orgent,ie refusede chongerde poste.
5. J'oime cetteentreprisemo¡s ie ne veux pos occepterde chonger de poste.
ó. Je m'odresse oux déléguésdu personnelpuisqu'ils peuventoider lessoloriés.

l\i ( \ al Ecoutez
cesrépliques,
puiscomplÉtez
letableau.
Louren'oimepos beoucouple sport Elleo réussison test
Ellene veut pos épouserJeon-Louis. Ellefo¡t de l'oquogymtousles lundis.
ll foit choud. Jeon-Louisest trésgentil.
Moriq devoithovoilleren iuillet Elleest ollée donsertousles soirs
Ellen'ovoitpos du touttrovoillé. ll fout ollertrovoiller

l situotioninitiole ésul¡ot inqttendu


I
1. Jesuisolléplusieurs
fois en Espogne le n'aijamoisvisitéBarcelone.

3.
4-

5.

6 Lesodverbesen -ment
o
o o ld
Dansle dialogue
entrel'1arc
et [atherine Z),retrouvez
[activité
lesadverbescorrespondant proposés.
auxadjecfifs
poli + poliment
Exemple:
v i o l e n t : . , , c o l m e.' , . , ,

.t i al tomplÉtez
avecI'adiectiF
ou I'adverbe.
:t
: méchomment dr6le :
: heureusement

bj Lisezle tableausur la formation


desadverbes
et trouvezá quelle
rAglede tormationcorrespond chaque
adverbe
ci-dessus,
b) 0anslesrépliquesdesactivitÉs
4 et 5, relevez
lesmots
quiexprimentI'opposition.
: 1,+ hienque
:xemple
1. .. 3. 4. 5..,., 6. 7.,,
erpr¡merI'opposition
tomplÉiez quiconvient.
avecl'élément .l¿ e,t.sJrrpa paie trés
-l
'. sévére.
On n'o plus beoucoupd'orgent,(ou controire /pouriont/bien que) . E{.1e55e re55eMbler,t,
on vo oller ou reslouront pourtant et¿esne sont
:. (Mémesi /Alors que /Molgré) - . so molodie,Jeon-Michelviendro , Te su¡s Malade, je r'a¡6
d mo féte d'onniversoire. guand néue trava¡ller.
:. (Poufont/ Bienque,/ Quond méme).. . . Thomosn'oimepos leslongues, (Attention: quond méme
il éiud¡el'ongloiset l'espognoldons son écoled'ingénieurs. se ploceoprésle I "'verbe)
: (Porconhe/ Molgé / Méme si) . tlon, je né cannd¡5 pa6
¡'oienviede reslerovectoi, ie dois porfir: Tean-Noét j Pa. Lónt.e,
)e connais bien s"n
frére, Nicolas.
á partirdessiiuations
..: Lréezdesdialogues et jorcz-les.
proposées . Ma¡, trap cÁaud ? Au
' Lantraire)j a¡ 'fraid ici !
Vousdéménogez.llopportementque vousquittezesttréspropre.Vousl'o- , Tenvaie une carte d
vez bien orrongé(peinture,popier,etc.)depuisque vousl'hobiiez.Le pro- Pau¿a bieñ gu'on soient
priéto¡rene veut pos vous rendrelo coutioncor il y o quelquestochessur lo un peu -f6.eAées.
(Attention : b¡en que est su;vi
moquette. Vousdiscutez...
du subjonctif)
. Vousdlscutezdes prochoinesvoconcesovecvotreomi(e).lllelle voudroit . Mé¡we s i Louis 'a¡t
ollersur lo Cóte d'Azur,commechoqueqnnée.Vousoimez beoucouplo guelgue c6a6e, ¡l ne d¡rd
Cóted'Azurmoiscetteonnée,vousvoudriezchonqerd'endroit.
(Attent¡on ; mémé si est suivi
de l'indicotif.)
, y'ou' éte' déjd dervi
ators gue v"us étes
arrivé aprés uoi !
, MaUré nan envi¿,je ñ a¡
pa' repr¡s de ¿Aacalat.,
(Attention : mo/gré est suivi

les adverbesen -ment d'un nom.)

Remorque : en revonche el par


odieaif mosculin ftonlormqlion o<emple cor¡fresont strictementsynony-
terminépor une voyelle odi. mosculin+ melú wqi -'+vo¡ment mes (mois s'opposentpqr le
term¡népor une consonne odi. fémin¡n+ menf sérieuse-f sérieusemeril code écritlorol).

lerminépor -ont eñ++ ommenl élégont-r élégomment


term¡népor -enf en++ emmeni üolent-) üolemmenl

5¡ ta!t ¡. c.ñpt.¡.2 pot 9!0¡d l.


al tomplétez
le tableau. t¿lt 1. d¡r 4¿4i¡n.¡t : i. rr¡. tolt t. d¡r.
_rl ', n ' ¿ c h o n n ¿!¡!t -
odiectifmosculin i odverbe
violeni (ogir)violemment
qOUX ( P o r l e -r -) - - '
rop¡de ( l ¡ r e,), ,
potient ( o t t e n d r e, ,). . . ,

deuxdesadverbes
b| [hoisissez du iableauel construisez
uneohraseavecchacun.
[,o'oguer ou tétéphone

qp ñ.1 Écoutez
etcochez quiconvient.
larÉponse
3 4
se pésenter
demonder d quelqu'unde se pésenier
demonder d porler d quelqu'un
demonder de pofienler
proposerun seMce

bl Associez
lesélÉments.
l. Esf-ceque je pourrois o. d l'opporeil
?
2. Oui, oltendez b. me posserMonsieurMofi s'ilvousploit
3. Mois qui est c. un instonts'ilvousploi.
4. Poscol? Oui... Cest d. de lo portde qui ?
5. Pouniez-vous e. porlerd Cotherines'ilvousploit
ó. Vousvoulez I loisser un messoge ?

i'S Trouu..laréponse
á cesquestions.
l. Allo, est-ceque ie pourroisporler d 3. Boniour,pouniez-vousme posser
GuiloineMoéchol, s'ilvousploii? Ie direcleur,dil vous ploñ ?
Merci d'ovoir oppelé. ll n'y o personnede ce nom ici.
Elleest en rendez-vous.Pouvez-vous Oui, i'écoute.
roppeler plus tord, s'il vous ploit ? C'estde lo port de qui ?
Je roppelleroidemoin.
4. Allo ie suisbien chezModome
2. Allo, Modome Lehoux? Mohé ?
Ah ! Non, vous foiles erreur Ah ! non, vous ovez foit
Voulez-vousloisserun messoge? un mouvo¡snuméro. I
Vous pourriez me posserModome Cest ó quel suiet? I
Richord,s'il vous ploil ? Vous n'étespos ou bon seMce. I
:..
1:74
tomflÉtez cesdialogues
auiélÉphone. Ntc0
# NICO
l. - AlloJul¡ette
?

- Oh ! excusez-moi. Je peux roppeler ce soir,elle sero ld ?


- O u i ,e l l er e n t r vee r s1 9 h e u r e s . ------------- ?
- Cest Guilloume.GuilloumeDurond.

2. - Socié1é
MGP boniour!
- Boniour.Puis-ieporlerd MonsieurSubileou,s'ilvous ploit?

- Monsieur Bouquet
-Fr ')
- Au suietde monopportement,
rue Ropin.

qsn Ieuxconversations
téléphoniques
puisvérifiez
lesdeuxdialogues,
ontétémélangées,
Reconstiiuez
aveclesenregistremenls.
o. Oui, tronquille.J'oi reguton texlo i. Oui, c'esfporfoiLMerci.
moisie n'oi pos eu Ie tempsde te
i. Allo ? Cest d nouveouMonsieur
répondre. Lenoir.Vousm'entendezmieux dialoguerau téléphone
b. Ouois Nico, c'esfmoi. Qo vo ? mointenont ? . Est-ce jue je peux/
c. Lo ligne esi mouvoise;moi oussi, k Tu es ovec Jérém? Vousétes oü ? paurrais parler d
ie vous enlendstrés mol. J'oimerois l. Bonjour:MonsieurLenoirde fogence Ma¿d|e 6retoñ,
porler ó Modome Berton,service L:enoir-Boron.
Puis-ieporler d 6'il vou6 p¿di't ?
'é¿ltjaur. CAristine
publicite,dil vous ploit Modome Berton,Jil vous ploii ?
Legros, société
d. Ouois, ie veux bien. On se relrouve m.Modome Bertonest en ligne.Vous La¿a¡ne. y'ou6 pouvez
oü ? Vife mo botterieesf d plot, potientezun instqnt? Me pds5er Mon6;¡eur
90 vO COUper! n. Attends,ne quiffe pos, il y o , éaa.)aur. E6;t-¿e
e. Pourriez-vousrefoirele numéro,s'il Jéémie qui me porle. íue
Lou¡5 Fortier e't ¿d,
vous ploít?
o. Oui, i'ottends.Merci. s'¡l @u,5 plait ?
f. Je vousentendstés mol.A qui
p. Ne quittez po9 ie vous posse . UA instant,5'¡l vous
voulez-vousporler ?
Modome Bertonlout de suite. pld¡t.
g. D'occord,ie vousroppellelout de Ellen'estplusen ligne. . Me
?u¡ttez pd6, je
suife... /ou6 le pa65e.
q. En ville.Tuviens?
. C'est de la part de
h. Ruede Bordeoux.On l'ofiend
gui ?
devont lo FNAC. . Maic, jui est d

DiologueI : Diologue2 : . l¿ A'e6t pa6 ld. Vou6


vaulez ¿4¡55er un
Me65a7e ?
dedeux,jouezlessituations
n.r.groupes suivantes.
lP . Te rappellerai denain.
A téléphone ó lo sociétéDubreuilpour porler d Monsieur Loforét . Pauvez-vóu' lu¡ ¿ire

B, lo secÉtoire,répond,demondequi oppelleet pourquoi. gue Mo^é¡¡eur aa¿ds

A expliquequ'il/elle oppelle pour le polet de consfruction


d'une nouvelleécole.
B explique que Monsieur Lo{oréin'est pos ld et elle propose un rendez-vous
dA
A occeple le rendez-vousovec Monsieur Lofoét et propose une dote.
B réoond.
A et B prennenfnofe du rendez-vouset ils se soluent
Fich¡er Ediüon Aclions Oúib ?

f, LE g &,'& rrsi,
Invler Envoyerdesfchiers Vvebcañ Audio Lanceu¡

Luciedít :
J'en oi mone de ce boulot Je suisshesséeen permonence. J'oi mémel'impression que ie su¡s
de plusen olustriste.
Jeon-Frongois dit :
gest vrqi.Je ne l'oi pqs senlieoussimol depuislongtemps.Qu'est-cequi se posse?
Luciedít :
Depuissix moisbeoucoupde chosesont chongé: foi un nowecruchefet plusrien ne vo I
ll surveilletout ce que le fois,il ne me foif pos confionce...J'q¡ l'impression
qu'il ofiend
que ie fossedes eneurspour me foire des ennuis.
Jeon-F¡oncoisdit :
Ah ! bon ? Tiensbon, ne te loissepos foire.ll o s0rementun problémed égler ovec lui-méme
tu ne croispos ?
Luciedit :
PeuFétre mois moi, ¡e me sensde moinsen moinsbien dons mon trovoil,je n'oi plusoucun
ploisird y oller et ie suistoulourctendue.Moi qui odoroisle mondede lo pub !
Jeon-Frongoisdíf :
Demqnded chongerde seMce!Tu soismo¡,90qlloii mql ovec mon chel mois mointenont
que j'oi chongéde posleie me sensbeoucoupmieux
Luciedit :
Tuqs oeul-étrerqison.,.
Jeon-Frongoisdíf :
Tusoisbien que les hommesont iouioursro¡son!
,r ..¡is,*,:, ,t;ifl
o¡---,1 i á e x gr c' i I rw+¡er,set

ur., ceséchanges
et répondez
oralement.
iF
l. Est-ce
que Lucievo bien? Pourquoi ?
, J e s uj . s d e p l u s e n 2. Depuisquond Lucieo-t-elleun nouveouchel?
plus triste '
3. Est-ce
qu'il o desproblémespersonnels ?
Je l'aine de plus 4. Qui esfJeon-Frongois
? Que propose-t-ild Lucie?
en p1us.
5. Etvous,que feriez-vous
si vouséliezd lo plocede Lucie?
,Je me sens de moi.ns
en moins bien.
I1 est de moins en
morns synpa avec
mor.
epuis,il y o
rr\
lesphrases deuxaulresphrases
et relevez avecdepuisdans
Tl- ll:=
l'échangeentreLucieet Jean-Fran$ois.
Lucielrovoille dons lo sociéfédepuis cinq ons.
Depuishoisons,elle fovoilloitdons lo pub.
ll n'ovoit pos trovoillédepuis so molodie.
Depuis une semoine,le boteou seroitou lorge de lo Mer rouge.

On ut¡lisedepuisovec:
Ie pésent _ le futur -.., l'impornoit le possécomposé
"rl¿n le plus-que-porfoit le subionctif le conditionnel
: ) Lisez
\i.^z
el associez
ces0hrases leséléments.
Pierreo quittélo sociétéil y o huil ons.
ll étoii lo ¡l y o une semoine.
l'octiondure encore.
Elleo chongéde trovoildepuisdeux ons.
l'oclionestterminée.
Je n'oi pos trovoillédepuislongtemps.
ll ovoit connulo sociétéil y o dix ons.

. depuis,il y a
, ; Lisez : roppel : I
Euismettez
le tableau le verbeentre I
v depuisindiquelo duÉe d'une octionqui
parenthéser.uirtp, quiconvieni. :, conlnue: Je suis¡ci depuisune heure.
r i/y o indique un momentprécis: ll estporfiily o I
l. Je ne l'ovoispos encorerevu.ll (vivre) , . -, d Lyondepuis
., une semdine.
quelquesonnées.ll (quitter), ".-, " Porisl8 ons plustÓt,
depuispeuts'utiliser ovecle pésent
et depuiscettedote, il (ne écrire),. . ,, d personne. 1' l'impor{oit,
le plus-que-porfoii,
2. Mointenont,9o suffit! Piene(étre)- devontlo télévision r, le conditionnelet le possécomposé.
' Aliention ¡
depuisl0 heuresdu motin! ll y o deux heureset demie i' - pour lesverbesou possécomposénégofi{:
qu'il Ge lever)- , - ..-, il o prisson petitdéieuneret il (ne rien Je n'oi pos vu Eíisedepuis longtemps/ depuis
fo¡re)- - -.. - d port s'osseoir devontlo télé ! Ie 31 décembre.
- pour certoinsverbesou possécomposé(verbes
3. J'oi (rencontrer)....- - - Berlrondil y o troisons déjd et depuis qui sign¡f¡eniun chongementde situotionduro-
' ble) : Gilbe* q beoucoup chongé depuis six
ce premieriour;beoucoupde choses(chonged '
moís/ depuis léfé demier Non, Poul n'esfpaii
Nous (quitter)- - ., Nice depuisdeux ons dé¡d; nous : depuis hois semoines/ le 15 awiL
(hobiter) , - - - ici,d Antibesdepuis2002. On (ne pos voir)
il y c ne peut s'utiliser qu'ovec un lemps
- - - - - le temps posserdepuis noire premiérerencontreI i: du possé:Nouséfi'onsen Egypteily o un

Quelqueshomophones Deshomophones sont


des motsqui se prononcent
de lo mémemoniéremqis
Urrr lesdéfinitions
ettrouvez
unhomophone motproposé. qui ont un sensdifférent
á chaque
$
J'adore Iq nc!. - Elleétoil
l . d u v i n- n o m b r ep o i r: - - - - - ovec sq ¡¡lére.- Le mohe de
2. un porli - morceou: ... - . nofre ville esf t¡ésoc f.
3. mois- ioli moisdu printemps: - mellreou présentovec il : - - fu es ptü ? - Regarde
4. sqng - contro¡rede ovec : - - nombre po¡r : les vochesdons le pté ! -
Je suisplt! du cenfreville.
5. y g l g- u n ec o u l e u: r - - - - p o u rb o i r e :- , - -
ó . p o t e - o n i m o ld e l o f e r m e : - , - - - - l e sb o t e o u xs ' yo r r é t e n t :, , . ,

Écoutez lesphrases.
etcomplétez
SA
l . - - - - , e s t - c qe u ' i lh o b i t e? A A n g e r s- . - . . - d 4. Cloire o - , - -. - s'orrélerpour ocheter -
Tours,i'oi oublié. pq¡n pour ce so¡r.
2 . L e cs l é ss o n t , , , - - l q t o b l e , t eu n e s , , . - - ,
5 . T u . . , - , - m e d o n n e r u n- . . - - - d ' o r g e n ¡
Poul?
s'il te plo'ii?
3 . l e c r o i s - , - - n ' o p o ss u d - - . . . , p e r s o n n e
lodresser ó. On ne , - - . pos d qui sont vétements.

1¿7
a
l
a
I *'.,4. , r l

| ¡{_lv il,..
t ---l:.-------_

T
L.
ht
-..) Lisez puisrÉpondez
I'article, auxquestions. P
\,/ Le
L Quellesnouvellesorientotions prennenllesentreprisespour motiver nl
leurséquioes? e¡
2. Que représententlessporlifsde hout niveoupour lo pluportdes gens?
3. Quellesquolitésutilespour l'entreprise
oooorier?
lo protiqued'un sportpeut-elle I
4. Que pensez-vous de ces nouvelles tendonces? so
to
5. Quelleréponsedonneriez-vous d lo derniérequesiionde l'orticle? qF
d(
dL
se
d1
dl
t'e

(l

J
for
les
ic(
on
et
m(
ho

fer
elc
di
ell
of
foi
esl

lesquatreanecdotes
üÉcouvrez et retrouvez
dansla listeI'activifÉ
de chaque
perso
nne,
- photogrophe
cuisinier - jordinier
- étud¡ont
- coiffeuse
- d
employéde bonque- responsoble - serveuse
du recrutement -
- - -
musicienneprofesseur¡ournolistevendeuse

Etvous,est-cequevousvous6tesdéjátrouvé[e]dansde telles
siluations
á l'ácoleou au travail? Écrivez
au magazine
pour
racontervotreanecdote en quelques lignes.

128
PARtE SPORT
: tE DEVETOPPEMENT
ENTREPRISES
Le dirccteu¡modemeloue les spoñik de ionnedu mondeen 199&Bemordloporie, lessolqrÍés,il fout leur porlerde ploisir:
hqvt niveau.El les entrep¡¡sesn'hésiienf entniineurde féquipede Froncede nrgby Cespruliquesdeviennentsi courqnlesque
posd encourogerle spoñ en ¡n¡eme. eic Toussontoppeléslelempsdun sém¡- les oremiersJeux not¡onouxdu sport
Lebul : un compélilionspott¡veel éco- noire pour, en quelque sorte, d'enfreprise sontorgonisésd Clermont-
nomíquepour mol¡verle perconnel,., < motiverleséquipesde l'entreprise >. funonden iuin2004 suMsen 2005 des
el p¡ocu¡e¡ du bien-ét¡e ? Bien évidemmentces sporiifssont tés XVbJeuxeuropéensdu sportd'enireprise.
connusel celo intéresse les enireprises, Quelquessociologues voienidesdédves
A pés so plocede seconde ou demier moisCestbienle spod,w commeun qxe ¿ cesnouvellestendonesG¡es ono besoin
AV.nd¿" Globe,lo novigotriceEllen de performoncedons l'entreprise, qui d'employés biendonsleurcorpsei dons
üocArthurest posséede centioun de pouse leschek d'enlreprised foireoppel leurtéiepourétrecopoblesde surmonler
,olitude d de iés nombreusessollici- d cessoortifs.Dqilleurs,de nombreuses le stressde l'enlreprise et le sportdéve-
-otions.Bequcoup d'entreprisesl'onl sociétéin'hésitentposd instollerdessol- loppe égolementle sentimentd'oppor-
rppelée pourvenirporlerou personnei lesde sportdons leurslocouxpour per- tenqnced uneéquipe.Mq¡scesproliques
Jesospectspositilsde lo peformonceel mettre oux employés de s'entrolner ne peuvent-elles pos étre un moyenpour
lu déoossement de soi.Ellen'estpos lo pendontlesheuresde déieuneroule soir: exigerencorcplusde truvoil,de ésultoh,
eule soorlivede hor¡tnivequque leschet Ceitoineso€onisentmémedesencontrcs dons des déloisencorepluscouris?
l'entrepriseslonochent: Dqüd Douillet, sporiivescontred'outressociétés.
*umpion olyrnpQuede iudo AiméJoquet, encoreun peu
Eh! oui. les direc-teurs D'oprés TGVmogozine
'enhoineur de féquipede Éoncechomp éticenhdoived fqccepter: Dourmoliver féwier 2004

u Encorevous! ,t
e trwoilledonsun resto eux de mes clienies
I étoientvois¡nes. Elles
r, fex-mexgenre< on met
'¡mbionce,on semore ovec m ' o v oi e n t c o m m q n d é
.s clients.) Un soit le res- ensembledes plontsde
-curont bl¡nd4deuxcouples dohliospour décorerleur
:niventllsdqientd Íoccueil iordin.Moischocunen'woit
:i ie m'qdressed un des posle mémebudget...Je
¡essieurscommedil ár¡it un ne soispos ce que i'oi foit,
-obitué:o Encorevous I o, en toutcos,loimélongéles
-istoirede foiresympo.So sqchetsde groines.Cof
::mme o imoginé qu'il quelquessemoines oprés
:toifdéidvenusonsle lui mes plontqtiont quond
: re.Elleen o dédtritqu'illo trompoitJ'oieu beou m'explique¡ lesfleursont commencéd éclore,les plus beoux dohlios, donc
- le n'o jomoisvoulu croireque Cétoitiuster',lneblogue.Elle lespluscheo pousoientdu ( mqwoisc6té) : ilsétoientmogni-
: foitunescéneincroyobleen pleinrestouronlJe me suisbien fiqueschezcellequi ovoitpoyé le moint et peu < gomisn chez
':ittirerlesoreilles
por monpohon: < EnrestouEtion,lodiscétion Cesdeux domessontdevenues
cellequi ovoit poyé le pl,-rs.
:J incluse donsle service.,Je n'oi posoublié!Mointenont, oprés,pour des roisonsque i'ignore,des ennemiesiurées
: e veuxfoiresympo,ie souris.Christine Lesdohliossonidevenusun suietde discordedémesuré. Íune
occusontl'ouhed'ovoirdéterréet échongeren douce,lo nuit,
< Mon éléve était oussi le neveu lespiedsde dohlios...Etmoi.i'oi étéviré,Por l'unepu¡spor
l'outre. ,
du proviseurt
U:.#:"Í:';':ff:ir: S*l.elre: q$i:l'ld'ucus **ru:
élévesde troisiéme,porce Jlr:ri
que ses seulesréférences ü?€t¡?ssg€r.i.'
étoientlesémirsions de télé ,1*gécemmenlie me suis
qr-r/il
ovoitregordées lo veille. ${. pésenréó un postede
Jeluioisignifiéquele petit vendeurpour lesvoconces
écrontuoitles¡elolionsfomi- Cétoiientredeux
scoloires.
lioleset que ie ne com- cours,je n'ovoispos eu le
prenorspos commenlses tempsde déieuneretfy su¡s
porenlspouvqientle loisser olle, le sondwichd lo
s'obrutirde télé. ll m'q m'od¡ide
moin.l-erecruteur
:condu que je pouvoisposerlo questiondireciementd son revenirdons quelquesonnées,quond i'ouroi{ini de monger !
,.re qui étoitle fréredu direcieurde l'éfoblissement !Viclor Je croisque lo, j'oi foit une bourde | .'"':1i':

2001 - ionv¡er2OO4
-: n' l, décembre 129
ffi,
;\-ctt-t¡ :l
c o f I j c J r r l r If ! i J l ( - J t,l,.

POURUNE ou coursdu siéclepossé.D'une port,


cerlo¡nesféies,qui ovoientdes rocines
c9NtoMMATtON troditionnelleslointqines,
néespor le commerce;
ont étédétour-
ellesontétemodi-
REFTECHIE fiées,dérqcinées,pourdevenir un ob¡etde
consommotion de mosse: Noél lo Soin¡-
La logique économiqve de note pays Vqleniin,lo Soint-Pqtrick et Hqlloweer,.
repose essenlíellemenl sur la consom- Doutrepo4 de nouvelles . fétes> ontéie
mqlion. SelonBemotd Locoutu¡e,pÉ- inventées pour nounirlo mqchineéco-
sidenfde fAssociotionpour une éthique nomique: lo léie des Péres, puislo féte
commerciofe, cette consommdrl¡on desGronds-méres, et plusÉcemmentle
ne nous dutodse po,sd rcfléchhe, elle Beouioloisnouveou.
foil de nous des ma¡ionnertes]. Porcequ'elles ont pourobjectilpremier
Señons-nous,ous monipulés ? io consommotion, cesfdtesontperduleur
quolité moroleet, por oilleurs,ellesne
les fétes détournées nousinciient plusqu rossemblement et
por le commerce d lo froternité2.

l,cfétede Noél estle svmbolele olusfort


Pour une consommqlion
desprincipolesfétesde nohepoys.Féte
chÉtienne d l'origine,
responsoble
ellecéléb¡oit
lo nois
soncede Jésus-Christ; foirecommerciole qlorstouts¡mplement
For-rlil cesser de
oujourd'hui, ellecelébrel'onivéedu Pére profiterdes bonheursfesiilset refuserle
6 Noé1.Mois lesdeux personnoges n'oni ieu de célébrotionscommercioles qu'or
pos lo mémegrondeur:le premieres veutnousimposer? Entrelesdeuxextré-
porteurde voleun moroles,l'outrees' mes,l'obuset l'obondon,il doit étrepos-

':::'ffi."^ii*"
ñ
devenuun représentoni

fétesontd¡sporu.
de commerce.
Mqisouiourd'hullesvoleursmorqlesdes
Cetted¡spoñtion
estl¡ée
siblede trouverun iusiemil¡eu.
Unesolution
hobitudes
estd'odopterde nouvelles
de consommotion plusrespon
d deuxphénomdnes quisesontproduits soblesDeuxmowemenlssontoinsioppo.

rr¡ Analysez
le parfiprisde I'auteur,
Répondez
auxquestions.
L Selonl'outeu¡quellesétoienioutrefoisles quolitésdes fétes?
2. Quellessontlesquolitésque l'ouieurdonne aux nouvelleshobítudesde
consommotíon?
3. Relevezles mois relotifsd lo consommotion el ou commerceoctuels.euels
sontles plus négotifs?
4. [ouieur écril , de nowelles < fétes> ont été ínventéespour nounír lo machine
économíque.Á quoi vous font penserles mots nounir et mochine?
5. Quels sont /es excéset /es déñes du commerceinternolionoldont l,outeur
porle ?
ó. Expliquezpourquoi il est d¡ff¡cilede so¡ir du cerclevicieuxdu profit et de
lo consommot¡on.

[hacunede cesphrases
résumeun descinqparagraphes
du iexte,
MettezcesphrasesdansI'ordrelogiquedu texte.
l. Ces nouveouxmodesde consommot¡on permettentde retrouverune forme
de froternitémois leursuccéspourroitleurfoire perdreleursquolités.
1t0
¿:á

ruscesdemiéresqnnées' le comme¡ce ochots.Ellespermeftent oux ocheteursde


équitoble ei le commerceéthique. Dons éf1échir oux conséquences de leursocles
le commerceéquitoble,lesimportoteurs surles oukeset sur le monde.Toutefois
!ixent un prix d'ochot minimum on voil toul de suiteopporollreles déri-
pour les productions du tiersmonde3; ves possibles' phénoménede mode et
de cettefoton, le prodtrcteuresl sOrde donc ouverturemercontilea, exploitotion
louioursgogner un peu d'orgent l.:e de lo culpobilites,
etc.ll sembledoncdil-
commerce éthique,quonld lui,o pour ficilede so*ir du cerclevicieuxdu pro{it
d'inciterlesfoumisseurs
ob¡ectif étrongeE, et de lo consommotion.
'nois oussiIes irñportoteursfrongois,o
omélio¡er d'emploiet de tro-
lesconditions L pe¡sonnesqu'on conÍ¡óle,qu'on influence
voil sur les lieux de produciionet d commeon veuf.
'especterles droitsélementoiresde lo 2. rclaf¡on enÍe Hom¡ñes¡denique d
personne: inlerdictiondu i¡ovoil des une relot¡on enhe fréres.
enfontsde moinsde 14 ons,non discri- 3. ensemb/edes poys /es pluspouvres
4. commercialeavec &abord un ob¡eaif
minotion, environnement de lrovoil...
Ces nouvellesformes de commerce
5 /esgens se sententcoupobles de la
rossemblenf desconsommoteurc souhoi- pouvreÍé ef des prcblémesqú¡ eislent
tont étre plus responsobles dons leurs

Oui ? LisezI'articleet rorhezla réponsequi convieni,


N o n? r . A ? vroi foux ?
t'est Y-- lesfétesn'ontplusde quolifésmoroles.
l. Auiourd'hui,
2. Lesgrondes fétesont un objectif commerciol.
3. Lofétede Noél o été inventéepourdévelopper
lo consommolion.
4. Le commerceéfhique et le commerceéquitoble sont
de nouveouxfypes de commercesplus responsobles.
5. Le commerceéquiloble s'esldéveloppé dons le tiers monde.
monoe.
l.,e
ó. commerceéthiqueexploifelo culpobilitédes consommoteurs.
Z Le commerceéouiloble ei le commerceéthioue onf pr¡s
une ploce tres importontedons l'économie.

2. Lesfétesonl perdu leur coroctéresocréet lo froternitéqui les foisqientvivre.


3. Lesfétesovoient un coroctéresocréet des quolités moroles.
4. Lesfétessont devenuesdes {oirescommercioles.
5.Méme si on ne veut pos obondonnerles{étes,il est possibled'odopter
un mode de consommotion plus responsoble.

j le tableau.
Complétez

le verbe
consommer
produ¡re
importer
créer
conserver
13'l
discours
Érrr:üz,.Hn
_],
r D al Observez
lesphrases.
0anschacune,deuxidÉessontprésentées.
-
lesmotsquiservenl
Relevez á liercesdeuxidées,
1. D'une port, les principolesféfesonf éfé défournéespor le commerce.
D'outre porf, de nouvelles( fétes> ont été inventées.
2. Ces fétesont perdu leursquolités moroleset, por oilleurs,elles ne nous
incifentolusou rossemblemenl-
3. ll est possiblede refuserle ieu de célébrotionscommerciolesqu'on veut
nousimposer.ll estoussipossibled'odopterde nowelleshqbituoesoe
consommolionplus responsobles.
4. Dons le commerceéquitoble,un imporloteurs'engogesur le prix d'ochot
minimum.Lecommerceéthique,quont d lui,cherched gorontirl'origine
des produits.
5. L¡qSoini Volentinexide depuis plusieurssiécles.Quont d lo féte des Gronds-
Méres elle o élé créée en 1985.

auxquesfions.
b] Répondez
l. Quelle est lo ploce de d une poñ... d'outre port, de par oilleurs,de oussi?
2. Quels sonl les mots plocés ovont guonf d dons lo phrose 4 ?
3. Que remoloce/ui dons lo ohrose4 ?
4. Quels sonl les mols plocés oprés quonf o dons lo phrose 5 ?
5. Que remplocee/le dons lo phrose 5 ?

i
qP Récrivez
lesphrases
enuiilisantlesmotsentreparenihises.
l. (d'uneport; d'outreport)Nous ovonsdeux obiectifs. Nous voulons
développernos exporiol¡ons et nousollonsloncerune nouvellecompogne
de publiciteen Fronce.
2. (por oilleurs)Le directeuro onnoncéqu'il seroiten visited Bomokodu 23
ou 29 moi. ll o reportélo réunionovec le conseild'odministrofion
ou 3 iuin.
3. (oussi)Vouspouvez me téléphonervendredi molin. Vous pouvez m'envoyer
les informotionsd : moylis.leclerc@infonie.fr
4. (quont d) Voléries'occupedes commondeset des fournisseurs. Sobine
doccupe des venteset des relolionsovec les clients.

*.
lesphrases
ñ18 0bservez puisassociez
leséléments,
l. Téléphonercoülero moins cher I'onnée prochoine.En effet,FronceTélécom
vo boisserde 1,5% le prix des communicoiions locoleset notionoles.
2. Non, non, lo consommotion n'o pos diminué.En foit elle o ougmentéde
1,3 % cetteonnée.
3. Legouvernement d¡t qu'¡ly o 2,3 millionsde chómeurs, en réolitéil y o plus
de 3 millionsde personnes oui cherchentun frovoil.
en effet
permet de présenterune explicot¡on.
en foit
permet de pésenter une oppos¡t¡on.
en réol¡té
., j tomplétez
lesphrases
avecenefJetouenflít.
\-Z
l. Noél est une féte chétienng mois, , - Cestdevenu une féte commerciole.
2. Vousovez seulementune heurepour visiferle musée. . , nousovons
prisdu retordei on nousoftendpour le dinerd l9 heuresprécises.
3. ll fout véri{iertoutesles botes. . , si cedoinesboilessont cossees,on vo
les retournerou {obricont.
4. Je l'ottendois d 8 heuresdu soir - . elle estvenued 8 heuresdu motin!

y' K a y e zt e m o Tq u t n e c o n v t e n p
t as,
l. ll foudro d'une porl ogrondirl'usine,(d'outreport; por ojlleurs)emboucner
plusd'employés.
2. Un employede bureoufoit 35 heurespor semoine.Un ogriculteu¡(por oilleun;
quont d) lui,foit 50 ou ó0 heurespqr semorne.
3. Nous ovonsougmenlénosventesen Pologne.Nous ovons(en effet; oussi)
ougmenténosvenfesen Slovoqure,
4. Deuxphénoménes se produisentLesFrongois consomment moins.(Poroilleurs;
En foit), les ventesd l'étrongersont moins importontes.
5. Elleo dit que lesvétements étoientfobriquésen ltol¡e.(Enréolité; En effet),
ils sontfobriouésen Chine.

*,,] (l Écoutez
I'enregistrement lesmotsquiservent
et cochez
á introduire
lesdittérentes
idées.
premiéremeni ensuite oe prus por oilleurs
deuxiémement puis d'une pod olors
d'obord donc d'ouke port enfin

, j R é c r i v e zl e t e x t e e n m e t t a n tl e s p h r a s e sd a n sI ' o r d r e .
- D'outrepo4 ilsveulentdes produits< éthiques) qu¡ respecteni
lestrovoilleurs,
lo noture.
- D'uneport,ilsveulentdes produitsbonset bien foits(produifs
bio, produits
lobell¡ses...).
- Enlin,¡lsveuleniun bon ropportquolité/prix.
Ensuite,ils ne veulentplusochetern'importequoi.
- Lo consommolion des Frongois o connudes chongements ¡mportonts.
- Premiéremenf, en roisondes crÍseséconomiqueset politiques,ils ochétentmoins.

organiserun discoursécrit ou oral


. morquer lo succession . oiouter une idée
des idées - d'une port, ... d'oufre port
premiérement - por oilleurs
deuxiémement - oussi
d'obord - égolement
.nrr¡1s = puis - de plus
olon - quont d
enftn - en effel
- en foit
- en réolité
113
rticuoteurslogiques

i ¡ - , i
',, ) rcourezef reponoez.
Qrf
l. Volérieoime{-ellelesfétesen Fronce?
Pourquoi?
2. PourquoiÉricoime-t-il{éter lo Soint-Potrick
?
D'oü vient cettetrodition?
3. Que proposeÉri. d Voléri"? A..epte+-elle?
4. Est-ceque Ericoime Holloween? Pouquoi ?
5. En quellesoisonse déroulecettescéne?
Commenl le sovez-vous?

¿$ al Lisezresextraiisdudialogue cequecharun
et retrouvez expnme.
v
l. Tu féteslo Soinl Potrickiustepour posserune bonne soirée,non ? J'oime
sortirel rigoler,Cestpourquoiie ne monqueiomoisune occosion.
2. Au lieu de me foire des reprochegtu pourroisvenir ovec moi.
3. Je ne peux pos te répondre étont donné que cetie féte ne m'inféresse
obsolumenlpos.
e x p r i m el o c o u s e ;n o - . -- - - exprimele but: no- - - - -
e x p r i m el o c o n s é q u e n c en:o - - . - - exprimel'opposition;no- - - - -

bl Trouvez
uneautremaniére
deformuler decesphrases.
charune

u9<r
Ecoutezet,parmilespropositions,
utilisée
danschaque d¡alogue.
retrouvez
I'expression

'1.
puisque- en roisonde - ó cousede 4. étonl donné que - comme- porceque
2. ovoirbeou - pourtonf- bien que 5. ou lieu de - en revonche- olorsque
3. donc - si bien que - por conséquent ó. en conséquence - olors- Cestpouquoi

Formezquatregroupes de deuxphrasesqui ont le mOme sens,


en choisissant foisunephrasedanschaque
á chaque lisle.
0iiesensuitecequechaque groupede phrasesexprime
conséquence.,.l.
lcause,
I liste 1
l. Je n'iroipos d Tohitien ovrilde fogond orgoniserlo réunionintemotionole.
2.Je n'iroipos d Tohitien roisonde I'orgonisotion de Io réunioninternotionole.
3. J'orgoniselo réunioniniemofionole, si bien que ie n'iroipos d Tohiti.
4. J'oi beou devoirorgoniserlo éunion internotionole, l¡roi d Tohiti.
I liste2
o. Je n'iroipos d Tohitiofin d'orgoniserlo réunioninternotionqle.
b. Je n'iroipos d Tohitiétontdonné que i'orgoniselo réunioninternotionole.
c. Méme si ie dois orgon¡serlo réunionintemotionole, i'iroid Tohitien ovril.
d. J'orgoniselo réunion internotionole,olors ie n'iroi pos d Tohiti.
134
Pourchacune decessituations, imaginez quiprécéde
la réplique
e t c e l l eq u is u i tl a r é p l i q udeel a b u l l e .

críYí,¿,fak l¿. vaLG?s. aúi. t aLL" Lesr¿:,uLtats3úr


I a ^ ? a f t ¿ ^ . t , r ^ s ea 4 s a r . e t l |^t¿rv,¿tJaLtDkt rat¿ |)e sak ce
\ _)ai w\dq t afiaft¿n¿^t a\t.ev0ú s a&22 ¿waar¿Me dtre.
\. d¿PArLt?AAAAActrn.


@ _li

fr ) ffi
Lisezle tableau et reconstituez desphrases
correctes.
Atlention,
-o ,
d a n , l a c ol on n e dedroiie,il y a toujours
unephrase
entropI
A Cestpourquoi o. qllerd A onto.
L Ellecr besoind'un viso B.étontdonné qu' b. elle doit otiendreun peu.
C. pour c. elle n'estpos frongoise
d. ellepuisseollerd Atlonto.
A ou l¡eude o. prendrecellede gouche.
2. J'oi prislo rue de droite B.ofin de b. montrerlo stotued Morfine.
C. en rcisonde c. (les)trwoux rue de Rome.
d. ie n'oi pos lrouvéle mogosin.

i-l
[hoisissezI'undessujelsproposÉset écrivezun textepourdonner
votreopinion,Utilisezlesmotsnécessairespourorganiser
et ariiculervotrefexte.
1. Est-iltrésimporfontde porlerplusieurslongues? Pourquoi?
2. Commentezcetieoffirmqtion: < Lecommerceéihiqueet le commerce
équitoblesontlesseulesformesde commercecopoblesde rendre
le consommoteur responsoble de sesochots.>

les articulateurs logigues


. pour exprimerlo couse : po¡ce . pour exprimerIo conséquence: maís,pouñont,quond méme,
que, commq puísque,d cousede donc, oloa por conséquent,en en reronche,bien que, méme si...
grtice d (rcppel) conséguence(roppel) (roppel)
- en ¡oison de : - Cest pourquoi - ovoir beou :
En roísonde hbsence de tétois malade, c'estpourquoi ie Le professeura beou nousexpli-
Madome Roche,lo réunion est ne suis pas venu hier queÍ pe¡sonnene comprend
reportéeau 28 juin d ló h 3O. - si bien que ['exercice.
- Etont donné que : ll a pété de lorgent á tous ses - ou lieu de :
Je ne peux pas te donner mon amis,s¡ b¡en qv'il n'o plus ien Nde-moi ou lieu de me regorder !
avis étont donné que ie n'ai pas POUrVMre, . pour exprimerle bvl : pou¡ pour
vu ce fílm. . pour exprimerl'opposition : que, ofín de, ofin gue... (roppel)
Fichier Edilion Affcha96 Faw,is Orjlils ?

_ péé*rr€'L''¡ E S I !' n"*"".r*j! r"*'i"gl' r.rea;"@

<Delph>Noél? Ah ! moi,je déteste! C'estdevenula fétedu commerce. llfaut courir @vivi24


danslesmagas¡ns acheterdes cadeauxpourtoutela famille,il fautadmirerles Delph
décorat¡ons desvilleset puissurtoul, ¡¡laut manger,s'empiffrer,mCme: le foiegras,la Xmas
dinde,lesmaffons... BeurkI
Calou
<Calou>Ah I bon? Tu n'a¡mespas Noél! Maisc'estunebelleoccasionoe se rerrouver Mr PeeBee
en famille,de se fairedescadeaux...Et pu¡s,c'estavanttoutuneféterelig¡euse, ne
pasI
I'oublions
@sam
Beber
<Lou2000> Entiérement de ton avis.Delphoubl¡eque Noélest la fCtede ta narssance bilbao_02
de Jésus.C'estagréablede se retrouveren fam¡llepourcélébrercettenaissance. Lou2000
<Trého>Je n'enrevienspas ! VousattendezNoélpourvousréuniren famille,faireun coco70
bonrepaset vousoffr¡rdes cadeaux? On peutfa¡rega n'importequand,il me semble! Léna
<Léna>ll n'y a pasde doutelá-dessus. Tréhoa ra¡sonet la dimens¡on commerciale Choubab
Noéla prisedepu¡squelquesdécennies est ¡nsupportable.C'estd'a¡lleurs recasoe Gigi
toutescesfétescrééesou développéespar la soc¡étéde consommatjon : fetedes Rvé
Péres,fétedes amoureuxet ma¡ntenant Halloween qui ne fait Dartied'aucunede nos Trého
trad¡tions
! FantomT5
<Choubab> J'aidu malá le croire: on parlede Noé|,on se disputesurle pet¡tJésus,la Rég¡na
créche,la dinde,alorsqu'onest bientóten áé ! Parlonsdoncdu 14juil¡et! B¡rdy
<1ou2000> Maisou¡! Vo¡láuneexcellente idée!

¡\|.t- $ Lisez
lesmessaqes
et ditespourquelles
raisons personne
chaque
aimeou n'aimepasNoé1.
Etvous,quepensez-vous
de ceiiète?

primerlo surprise
/
pprouveruneopinion
Relevez danslesmessages
troisFaqons d'exprimer
la surprise
et troisfaqons
d'approuver
uneo p i n i o n .

exprimer lo surpr¡se opprouverune oprnron

136
f&l fir.r lestableaux
et imaginez
cequevousdiriezdanscessifuations,

l. Vousopprenezpor sonfréreque votremeilleu(e)omi(e)o déc¡de erpr¡merla surpr¡se


de portirvivredonsun poyslointoin. . (C e't) incréJable !

2. Vousn'ovezplusd'orgentsurvotrecompleboncoireet votrebonquier . ¿ert vra¡ ? / ¡l"a ! C'est


vous¡nv¡ted le rencontrer
. Te n'en revien5 pa5.
3.Au trovoil,vousdeviezobtenirun posteplusintéressont
moisCesfun . Íai du MdJ á- le craire.
de voscolléguesqui prendcelteploce.Vousollezvoirvotrepofron. . Te ne I'aurais jarra¡s ¿ru.
¡ é'est étannaat !
. C'est 'fau/diryue (Íon)
1*¡.
f{l Pargroupededeux,prÉparez ei jouezlesscénes.
desdialogues
approuverune opinion
L Votrefére/seur célibotoirevoustéléphonepourvousdke qu'il/elleest . C'e6t évident.
omoureux(omoureuse) et qu'illelleveutse morierdonsdeuxmois. . Ce6t Sttr
?ue tu a6
2.Vofremori/femmevousonnoncequ'il/elleesttresfotigué(e)ei qu'il/ellevo , (U i! ñ pas de doute !
portirseul(e)en voconces. . Sdné¡dlcun ¿oute !
.Ce'tes!cc'est
¡l (elle)vo porticiperó
3. Un(e)omi(e)vousexpliqueque,cet opres-midi, certd¡^)
une monifeslotion
en fqveurdu commerceéquitoble. , Absolune¡¡t !/íien sür !/
Évidennent !
. {e 6ui6 ehti¿re4erlt
áa¿¿ord/de ton avis.

. Cest ¿lair !

l¡l (hier)/ [q] (lu¡,buée)/ [-] (Louis)


@(1
É,out..etrépátez.
t'l t,¡ -
[,{] [*]
Oo Écouiezet ditessi lessonssont
diffárents
ouidentiques. Cochez
lescasesquiconviennenf.
l. scier- suer -
ó.lui l.¡ouis
2. mielte- muette 7 suoit- souhoif
3. nler- nuée 8. buée - bouée mémeson
4. sieur- sueur 9. enfuir - enfouir
5. pied - puer lO. huis- oui

o o 5:":T r¡l OO
;1ln;:fi1.Jrendez !:Ufi:
et.ochezre
sonque
vous
. .¡É' sñ.

-rG|re
a . '
o essoldes
.

-:.{Í''-------- - - ---'
r

ü'd Lisez
le texteet réoondez.
!/
1.Qu'oppelle+-onlessoldes? Quond ont-ilslieu?
2. PourquoiI'ochefeur
oimeJ-illessoldes?
3. Foiteslo listedes huif fypes d'ocheteursque distinguel'oufeurde cet orticle.
4. Pouquoiesf-ceun si grond ploisird'ocheteren soldes?
5. Quelleest lo démorchedes spéciolistes
de lo ventepour pousserlesgens
d ocheter?
ó. El vous,que pensez-vousdes soldes? [ochefeur est-ilgognont ou perdont?
Pourouoi?
Z Quel Vpe d'ocheteurétes-vous?

) ¡ -'
r\ ) tEcoutez
.?_',,; res personnes
et complétez
le tableau,
= t \

Giséle
. : - ..
réduction surI'objet
(exemple:-20Y")
typedocheteur(voi n' 3 I
:
de l'odivié22)

Lessoldes
existent-ils
dansvotrepays? Quand
ont-ilslieu?
ü./
cettepériode
Aimez-vous ? Pourouoi
?

138
I jei ct ¡i Ll té,

,-. i ic c ¡:,s :¡ ¡ c: rcu: e¡r,cri¡i


rrlc si_r ,.r rcLrrari rcuscLriaaea,
a ilpuiar! .. ia r "ar .éie
'ara
rÉr,¡u O rs
, ; ( - ; { - a r : - r . r ' . i r ¡ : , f f cet i. . e ¡ r , i - . s : l c :
D¡SPARA¡TRE
TOUTDO¡T !
a l i c a l o 5g a o r a ¡ : e 5 ¡ a l - i . . - r ! 5 , - x . i i

¡ c es; ¡le ¡léc oche lc c c c ¡¡:
- Á ' . , -¡o.Sr r ¡ : . , r ¡ ¡ r:
:isi \
I
nl; cllr:cur:r;e¡: ¡c,, 1 ¡: c , cé
tc
-"'/
i--:re latrr(t ¡;Ilr] u;t,o ei éco
O _ _i l , a a rl a l : . a : I t :Otltl¡ ll ::
:!riri!.r _ ! a a : ! i a i . - -. . r L - l : : . c ¡ a r c

r : , ir r ¡ i a ' : o . r c¡eu ic ' Lcr¡,-. , -c l


lc : : i c : r ¡ r ; a -r r : i : . .,. .l)1 ll t ir.rll
! . a u ¡ r a . - -a l i l a . - ; I ! . , ,) . - =i: . r a l r c i a : J i -
: L--:¡rqcr r's.1:,:l¡i ri r i: r JLrir cr :o ¡ q
: - - . l i . . ! r / t i ) , a .r L r , r - . t s e r a L | i a l _ i
, / - éa a I - e : , a ' : l | ] ] - . ! ! a l l i I a a ¡ ¿

rr ru sll..a ! a a i r e / . :i a r r t r l , l a r_ , ¡ :
:t--lail-:!a:- Ii irr c al¡ti ae
éacLrv ¡irlÉ ia'i] .r r¡(-'i c! p )i,
. - si o \ ' c a t e L:-ri : . - , a j i r: r - ; a j a , o n q r i a l c : r s
.-.!-qronae: 1l És tc.r a a r-.r-. 1r5a ratJs
i | e i o . l . - 1t r a , l ! a r ¿ - . ! i a t ! / i ra
,s
'oi-rlei
r e s e v e c r ' r : . J i . t L r - . -1o ' ( risi e
L I s c Ja! a , - a ' L! : c ' p r l ) a: ¡ a L r r L r t r : r ai .
c5ccc¡isa:alu o r i e u r : t ¡ h c r i s¡ r r ' . - o r
u ¡ e r : c r i ¡ r l i :i e , ,r. ir . . -,
i r la!:a :) ) a¡a : lererri-i-. ,, sirócr.riisie
.le c borrri-.
, . , L l i aI a e ¡c t¡ :¡ e're Il ¡ r - .e . i : .l, ¡cle ¡h¿c,ii.i ¡ r o , r o : u r : u , rc l u ¡ : ¡ iic', e r' pc¡ss-- c5 a c )eieura al
a uc a c al.-:sl5, a 3 éves -; a -¿ f oJ/,a¡i... ¡or¡Í L ire e.r s .,: rarr5a, a Lr';s sonl usós, l¡te igents.
r: ia'/ ir . ar: . arcis .-.ii !r,o a ci¡,,iir'l c l o l : r : I : ¡ - ' ¡ ¡ rt s e t'ct s i'c ,. v -. r1--
' J a i a ! e r ' r r i l o u , L r ' r ::,¡ t e c ] e o , . - . . rrr i.i---¡( ! .), Fi ,a,,. ne ri, o r clssisier-r-ré fe at urr r¡
- r u t p ts e . D : 1 5 r o r ' - :s ¡ a e t ' . -i : l ¡ ra a r s o ¡ l : r : a o i ' ¡ n r e r a a l rs , - - t , i r u b c a i e s , - l ,.,e:9 jieni c e 5ilucll!o¡c cl ¡s '-.s1.¡ il r:],-
¡ c I c ' , a t at , f i É r; i , - I c | ' - Á r t e r a t a r 5 a 5 a L r l , e ;: r ! . é ca r i 5 l 3 sa l - - a f e . i r ¡ r r i c n
'.r.rei-our
: i c I i / u s i oI c ¡ e c e i l , .i o s ,
roul . Les ar! : a .:: .s lla a es |a .¡¡r1r 's .r :hr _o¡ir¡e ,.r ¡'hé:i erl a'r: !i cJli qargre e cofr )ati alc c1r
, - l 1 c i r a 1 ,a- lse s . , p e r ¡ a I a i r , ; 5 a r ) . : t i t L , i L' 5r l ta l a !L-el su - o s- i f r ¡ r r c r s r : r : ¡ : u : . e : i j I r , . s l l r l u sn c r ¡ i p u él ) L j s . l L , j
olsl ¡le,r¡:rs:: iiL,c,rr o_ rrs es 1-:ri;r . e.is,, f i r r r i : .e r i - o . ,(rt:cLre r:-iussi cr icrie cles ercro¡i.--:, -o¡
rcrisrer, É r al: '-ot ao.r¡|. l ! i : a l L r eiso u : r . . ' i r c u a l a c i ] ¡ c r a L 1 ¡ cheior'¡r --¡ sc-. rlo:.
li:s ic ,¡ c ¡b ;ou c]a5sc oes, lr arssste :.--¡i re[i a]u arr rca a re: ae Lr a l r-.
:r ales al :Dir es : LroLr l ! _ ra rict o¡ ail 'cLr llars ¡ral r ,,-- c :o r¡e cffcr '-.. D. r-s Icl r 2

[ts sr]LLt
EsE[(ttiI L-ti.Es
r'p<i l¡ n¡, i rlpq <nldc< a t t e n d e nLt e ss o l d e sp 0 ! t fr é a l i s e r d É pe n s e n lp, e n d a n t
d a n sl e c h i t r r ed ' a l l ai r e s l e u[ s ac l ] d t sv e s t i m e n i ¡ i r e s . l e ss o l d e sd ' h i v e r , n ' ¿c hÉ l e n t
du c 0 m m e r c ea nn ue i L ep o u r c e n t a gmeo n t eá 6 l % d e3 1 á 5 0 % d e p l u s d e sv 0 1 e m e l t 5
d u t e x t i i ee n ¿ 0 0 ¿ , c h e zl e s ¿ 5 - 3 4a n s ,p o u rr h u t e r q u ep e ¡ 0 a n t q u ' e np é r i o d e
s o i l Z 5 % c i ut o l a i " á 4 l % c h P Zl e s6 5 a n se f p i u s . u n m o i sn o T m a l . d es o l d e s .

t:"j
l - t-l

I r_lr_lJl rJll . !¡

Comptez I poinl par bonne f o " u * u t i l i s el e


r vocobutoire
ráponse.
1 tomplÉtez
lesphrases
avecrertains proposÉs.
desverbes
Vousavez...
- ó poínb : félicítations! composer- contocter- importer- portir - ploire - produire - quitter - cesser-
' ¡noínsde 6 points, revoyez roccrocher- renvoyer- se senl¡r- sentir- s'élever- servir
les poges llA llL 120 d
l. ll ovoit des problémesovec le directeur,il o préféré - - - - - l'entreprise.
125, l3O, l3l de vot¡e livre
et les exetcicesde vofre 2. Hum !Qo - -- -- bon !Qu'est-ceque tu os préporépour le diner?
cqhiet 3.Ah !Virginie.ll fout vite -,,,, Moud Péhupour l'informerdes modificotions.
4. Oh, elle qvoitfoit tellementd'eneurs!On nb pos pu lo gorder Elleo été -- - - -.
5.Tusoisd quoi - - - - - cettemochine?
ó. Posd'occord!Je -, , - - forlementcontrcceltedécision!

le peux protesterou me ploindre


2 thoisissez
la réplique
quiconvient.
Comptez I poinl por bonne
réponse.
l. Je regrette,
modomgvousme devezencorel5O euros.
Yousovez.., $ Quoi? Cestéquitoble l f Quoi? Cestformidoble lfi Quoi? Cesrlomenfoble !
- 4 po¡nts: félíc¡tot¡ons! 2.Je suisdésolée, monsieur,il n'yo plusde plocesdonsl'ovion.
- moinsde 4 points,revoyez
les poges ll2, ll3 de votre ffi Non ! C'estinodmissibleI f Non ! Ceslfou ! [ Non I C'estoccupé!
lív¡e et les exercícesde 3. Nousollonsdoncdonner5 000 eurosd l'Associat¡on desioueursde quilles.
votre cdh¡er proteste
$ Je I f Je suisde votreovisI S Eneffet,c'estévidentI
4. Je crois,molheureusemenl, que nousovonsperduvotrelettre.
ffi Moig 9o m'ongoise! H Mois,Cestun scondole ! | Mois,il n'yo posde douteI

peux év i te r l o ré p é ti ti o n
Comp|ez I point par bonne
Éponse. 3 Rempfacez
lesmoissouligné
s parceluitcetle...lequel,
toquelte,,.
Vousavez.-.
- 6 poink : fél¡ci¡atíons! l. [H6tel de Fronceou l'H6telde lo gore ? Quel h6tel préfdres-tu?
- moínsde 6 poin¡s,rcvoyez 2. Si tu n'oimes pos les tossesblonches,prends ces tosses-ldI
Ies pages ll4, ll5 de votre 3.J'oi trop d'omies,ie ne soispos quellesomiesinviterd mon onniversoire.
livre et les exercícesde 4- 2,1O€ ce jus d'orongeI Non, on vo ocheterle iusd'oronged 1,50€.
volrc cahier 5. Comme il y o beoucoup d'étudionfSon vo foire deux groupes.Lesétudionfs
qui veulenl foire du thédtrevont ovec Mme Lecomte,les outresovec moi.
ó. Foisvoir ces lunettes? Oui, ce sont les lunettesde Myriom.

Comptez I point por bonne


rePonse.
I" o.r* mettreun élémenten retief
Youswez... 4 Transformez
lesphrases
enmettant
enreliefl'élément
souligné.
- 6 po¡nb : Íél¡citot¡ons!
- moins de 6 poính, evoyez L Euh,ottendez! Mo femmevouso dit 9o ?
les poges lló, ll7 de votre 2. Mois,si ! Biens0r que ie le sovoisllg t'en oi porlOlundi I
livre et les exercicesde 3. Elleoimeroit qu'on porte en voconcesovec so mére !
votrc cdh¡er 4. Oui, oui, il estonivé ce iour-ló. 4
5. Euh,pordon,mois...vous porlezde moi ?
ó. Je ne comprendspos commentil o pu foire une ereur poreille
9 -!-qlte?Uf-o:{l r \ 2/ 3 J
i_?rl . {1ry_e_!l!J
l" o . r * e x p r i m etr' o p p o s i t i o n
5 lesmoisquineconviennent
Rayez pas.
l. On le fero lou lieude / molgré/ mémesi] le directeurn'estpos d'occord.
2. ll n'o pos dit qu'il n'oimoitpos le projel,[ou controire
/ bien que / pourtontl,
il l'odorece proietI
Comptez, pointpar bonne
3. Ellesoithesbienque je n'oimeposlo merlporcontre / pourtont/quondmémel éponse.
elle me proposetouioursd'olleren voconcessurde petilesilesfopicoles. Yousovez..,
4. Non, ie n'oi pos besoinde vousouiourd'hui.[Au coniroire/ En revonche - 6 po¡nts: kl¡ci¡o¡¡ons
!
/
- moinsde 6 poínb rwoyez
Molgrel,j'oimeroisbien que vousvenieztrovoillerovecmoi ieudlmolin.
les poges122, 123de
5. Oui, elle vo essoyerde venirlou controire/ ou lieu de / molgrelle peu de vohe livrcet les et<ercíces
tempsdonfelled¡spose. de votre cohíe¡
ó. ll estportilbienque/ mémesi/ porconirelie luioie demondéde m'ottendre.

I6
peux situerun événementdons le oossé
Écrivez
lesverbesentreparenthéses
autempsquiconvient.
Complez I point por.bonne
,ePonse.
Vovsqvez...
1.Je (renconlrer) ----- Amélie il yo cinq ons dé¡d et depuisnoke rencontre, - I po¡nb : Íél¡c¡Ío¡ions!
b e o u c o u pd e c h o s e s( c h o n g e r )- - - - - N o u s ( e t r e )- - - - - m o r i é sd e p u i s - moins de I poính, revoyez
deux ons dé¡ó. Nous (hob¡ter) - - - - - ici, d Lorientdepuis l'onnée demiére. les poges 12ó, 127 de
vohe l¡we el les er<ercices
2. J'ovoisrevu Philippeen iuin 2003. ll y ovoit longtempsqu'il n'étoit pos venu
de vohe cohíe¡
d Lyon.ll (trovoilled - - - - - A Strosbourgdepuis l0 ons, et depuis son déport
de Lyon,il (ne pos m'é_crire) - - - - -.
3. Mo fomille (ocheter) - -cgjtemoisonil y o 127 ons.Elleo beoucoupvieilli.
Depuisun mois,nous (foire) des fovoux pour lui rendreloute so beouté.

I p e u x e x p r i m e rl o c o u s e ,l e b u t
OU lo conséquence
7 Rayezlesmolsqui ne convienneni
pas,
l. Lorouteo été fermée(en roisonde,/ou lieudelof¡n de) lo neigequi esftom- Comptez I point por bonne
bée hier soir. réponse.
2. Non, vous ne pourez pos lroverserle poys (de fogon que / étonf donné que / Vouswez..:
si bien que) vous n'ovez pos de viso. - I poinb : félíc¡tc/tions!
- mo¡nsde 4 poinb, rcvoyez
3. Ledirecteuro roté son ovion, (Cestpourquoi,/ ofin que / étont donné que) lo
les poges 134, 135 de
réuniono éfé onnulée. vohe livre et les a<ercices
4. Je vois vous envoyerun plon (si bien que / porce que / pour que) vous puis- de vohe cohíe¡
siez trouverfocilemenflo moison.
c-l=DEIF r - J f l i i á ; \ 2

1 Présentez
cedocument, le problime
dÉgagez posÉ
et exposez
votre
pointde vuepersonnel.

M t t1,'-rev r lt: D Lr eLlatt r


tr r\^ eft ez v'a2t d,t.,t o r,t:- offr'
I Mat\ a<tlzez va^s
,/wIelk;" gauva^úd.( lvÍs
,/w I ellt 9auva^rr
VqatlwCe<t'/LMnvl

ñMwt
2 Lisez
cedocument
puisrépondez
auxquestions.

LAFRANCE
OUINOUS
REND
FIERS
ETMOINS
FIERS L

LesFmngaisson¡-ilsfrercde leur ptys ?


I
I
CesI souvenice que pensentles élmngercmo,isqu'en est-íla<ociemenl? I

p ormi les poys occidentouxles plus Jean P.,71 ans J


I riches,lo Fronceestceluioü le sen- Cest un poys mognifique, le plus beau I
timentde fierténotionoleestle plusfoi- Flore 8., 19 ans
ble.Dopresun Écentsondoge,seuleune Frcnco¡sa ltol¡enne,
dfu¡W lkl.s awr des, ploin* d* nets,
des montagnes,un bon cl¡mol et notre
I
minoritéde Frongois (35 %)se décloro¡i Épdgnob,/Jhña& cuisine estlo meilleu¡edu monde.Ah ! I
fiéred'6irefrqncois.[o fierténqtionole qudle x Io difltrerce, ouí foime monpqs et suísheureuxd&
étoitplusforteoilleurs: en ltolie(41 %), du ¡uste? Moi ¡'oí¡ne tre né frongais! F
en Angletene(54 %Lou Conodo (ól %) lesgensde toutesori-
d?\mé¡que(7ó %).Seuls gínes, de toules couleurset ¡e n'q¡ pas
et o(x Etots-Unis
I
lesAllemonds étqientencoremoinsfierc de senlhnent d'appoñenonce. Fiére T
de leur poys(20 %). ¿éhe ltangaíte?Moí ? Passpécíoleme* T
Pourquo¡seruís-¡efrérc ?
Lucie L- 37 ans
laur¡e M., 29 ans Je me sens plut't
NolÉ poysestmogni- Oanisl G,, 45 ans eurcpéenne.J'oi vtoi-
frqued p*attq duÉ On dit qe Cat h plusbeou pct¡ole poys mentle senlirFJntque É
¡égíoná uneoule, des de lo cuhure... Mois ce constot est trés lesbonnes voleun se
pysoges tésútráena éhiqué, héségoÉte-On ne devroit pas petdenl en Fance.Je ,4
::l
Sincércment, ¡e ne oublier que le monde ne s'qÍéÍe pas d howe que depuis quelquesonnées,ily
suis pos tiste &étre nolre pory et qu'il y o de mognifiques o moínsde solidoité et de fotemité e¡re
frangoise! tenitoiresou-deld de notrc Hexogone. lesgens et ¿est wa¡mentdommoge !
1.Quel estle suietde ce texte?
I le senfiment des Frongoisa l'égordde leurpoys.
] le sentiments des Frongoiset desétrongersa l'egordde lo Fronce.
I le sentimentdes FrongoisO l'égorddespoysétrongers.

2. Quellepersonnepounoil prononcerchocunede ces phroses? Associezles


élémenls.
LoFroncen'estpos le seulbeou poysou mondeI o a Lourie
Vivelo FronceI o o Doniel
Ce sontlesgensqui font les poys.o a Lucie
Je suisheureuse de viwedonsce beou poys.o a Jeon
l.¡es
voleundisporoissentou lil desonnées.o o Flore

I Cochez quiconviennent.
lesrÉponses
Lourie
I n'estposftéred'éfe frongoise.
I oimel'Europe.
f esfcontented'6trefrongoise.
Doniel
I odorelo Fronce.
I pensequ'il ne fout pos oublierqu'il existed'outrespoys.
I penseque lo Fronceesfle poysde lo culture.
Lucie
I opprécielo solidoritéfrongoise.
I ne comprendpos I'Europe.
I trouvequ'enFronce, il y o moínsde frolemitéqu'ovoni.
Jeon
! oimetouslespoysd'Europe.
I trouveque lo cuisineeuropéenne
estlo meilleuredu monde.
I odorelo Fronce.

Flore
I ne comprendpos pourquoion pounoitétrefierd'étrefrongois.
I se senttreseuropéenne.
! o voyogédonsle mondeenfier

Etvousquepensez-vous
devotrepays? Enétes-vous
fier[eloupas?
Expliquez
pourquo¡
enunecenta¡ne
demofs.
a\ r )-i
= J - I J :)

o Transcriptions
o [orrigésdesautoévaluations
. Precisdegrammaire
¡ Conjugaisons 158
. PrécisdephonÉtique
e LexiQue
plurilingue
e Tests[unités1a 1Z]
r Guidedescontenus
Transc
guérisseviteet qu'il viveb¡en. - Boniour!
¡@ . Phonéfique i page¿5
- Boh,ou¡ !solut Cothedne!
L'amour de I'art B. l,lls sonltlésmignons!2. Ellepodedes - 9o foii deux semoinesqubn estrevenus!
. 0u¡? Non? t'esi Ea? : pagel9 wl¡emenhbloncs3. Vousoimezbien.e vin?
'18 4. Donnez-moiun poin,s'ilvousploñ! 5. - Géniol !
. Ari¡vilá1: page - Mois, ld,tu os deux
Elles sonl omérico¡nes.ó. Quelqu'un iou|spour qu'onlie
. ArlivilÉ 4 : page¿0 sonned lo porte.Z llestgrond,cetenfont! roconletout?
- Vouséiesprofesseur de fongoit Monsieur - Vousovez fo¡i le lour ?
8. Ellesn'onfpos roisonI
BeniodorVousovezoimé lesdeux der- - Sons,probléme ! Pour qu¡ tu nous
nierstobleouxochetéspor lo ville?
- Moi, foppéc¡e l'drtconliemporoin; Cest
T¡¡IEI Prenos.r
- Bon,olle¿ roconlez!
touioursun émeweillement de découvdr Touiours plus - Toto to lfout o commencépor un mer-
de nouvelles céotionset cesdeuxeuv- 'l credibrumeuxlly ovoit une heureque
resme ploiseni.llnefoulposchercherun o AclivitÉ : pageZB
l. Ce mogozines'oppelleCa m'¡n¡éresse le lroin rouloilve¡sDouwesToutd coup !
sens.une vérite,il fout iusl,eregorderet Ah ! néns-ic¡b¡en: le connbleur!Aooh ! ll
porcequ'ondécowre ple¡nde suietsinté-
lo¡sserven¡rsesémotions. e6lori\¡s et.. . nouso demondénosbillets!
rcssonfs, 2.Ios w, ovecce tickei,on poiem - Oh, non I Commentest-cepossible!
ModemoiselleDupuy.rous étesétudionte.
moinscherdonsle mogosin.3.Iélé2 pro-
Qu'éfudiez-vous? . Ari¡v¡iÉl5 : p¡qe45
- llespognolJesuisen premiéreonnéed oosedes Drixovonl,ooeux Dourl'¡ntemel
4. lly o b"or.orp d"-plocepour lesomis D¡alog.reI
l'universitéde Toulouse. -Qovopos?
- etun peu de plocepourlesvolises 5. Boh,
Trésb¡en.Commentovez-voushowé ces - Non,poslrop.J'oihop de hwoil. Jevois
oui Illltoulmongerun
llfout peu mo¡nspourmo¡-
deux nouvellesceuvres?
Moi, le n€ s¡rpporiepos cettenouvelle
grir ó. On o plusde tempsde communi- iomoisy oniver
cotionpour
cotion oour i9,90
i9,90 €. Z Avec
Avecloxi
loxi P/us,
Pluson - Boh,je peux foider si tu veur
lormed'orl et ie n'oi pos du toul oppré- - Non, non,lu peux pos ! Cesi mon huvoil,
peutgognerdu témp6. 8. Hum...Cechoco-
cié cestobleoux.Lo mode lo publicite il fout que ie le fosse!
loi eslousi bon que le chocolotplus sucÉ|
essoie de nous dile que ce qui esl - Mois enfin,colme-toi.
nouveouest beou.Moi ie ne suispos . Artiv¡iÉ5 | page30
- Ah bon,ludéménoges - Non, peuxposme colmerJesuisfoti-
d'occord ! ?Mois pouqud? ie
- Ettu vosoü, d'obord? guée,i'oitrop de trovoilet sigo morche
Monsieurloison,vousétessculpieur,Cesl -.fo¡howé un oppoÍemeniun peu mo¡ns pos,ie perdsmon boulotJe ne soispos
bien 9o? Vousovezw lesdeux nouveotx quoifo¡teCo m'ongoisse. Je n oniveplus
tobleouxodretéspor notreulle Esr<eqr,rils grondmoiseuh...plusogéoble.Cest
rue de lo vieilleTou¡tu sois,une pelile ¿ domir lo nu¡tI
vousont plu ? - Afends, fes pos loule seuleici. Expliqrle-
- Oui,voussovez,I'espoce, lo lumiére,les rue,pés de lo bosiliqueSoint-Mcrlin.ll
yo ouliontdepiécesmoisCestpluscloir moi quel est le problémeel lu vosvo¡r,
bóniques donnentoux lobleouxleurforce on vo lfower une soluJion.
mo¡sl'impoñoniesiceque choqueper- ei sufoul,ily o moinsde bruii
- Ei Cestun opporlementoncien? Diologue 2
sonneressenl - Oui et non [opporlemente* plusmoderne - On estoü, ld ?
- A combieneslimez-vous cescewres? _ Euh, croisqu'on esl perdus!
- Ah ! [ort n'o pos de prix Choqueewre que l'outremoisl'immeubleestoncien. ie
- Eilu ne po¡espos irop cher? - Affends,tu ploisonlesI Fourquoion o
voutle pü qL/on\letf bien lo pqpr quond - Un peu moinscherque ¡'oulfemois quittéle boulevordpourvenirdons ces
i'oi
oulqntde óog€s ! Jesuisuuimeniconlenl peliles rues?
. ActiviiéI I page¿0 Une outrevie commencepour moi !
- Boh, pensoisque Cétoiipluscourt
ie
l. Quelestton chonteurpéféé ? 2. Que - Elmol suisbiencontente pourt¡ci.JiÉi - Et¡l y o peFonnedons cesrues!
foites-vousle dimonche? 3. Oü estre que ie - Ahhh !
te vok I
tuvos? 4. Vouswez un jordin? 5. Quelles - Ah,si, ily o un chot !
soni les coordonnées de Jeon-Philippe ? r Artivité9: page32 - Anéte,Cestpos dr6le.Jesuispos mssu-
ó. Foulquoiiu pleures? 7. Qui est-ce? o) Unecuisinerolffnéeef un service ollenlil
8. Ouelleheupes-il? pourvotreplusgrondplois¡r...b) DécouÍez - Mais finqu¡¿tepos !
sessouleroin' son pont-leüt sesécurieg _ Désolée,mois les pelitesrues,lo nuif,go
. AciivilÉl¿: paqe¿¿ et dégustezlesvinsde lo proprié|,e.Un des
l, - Qu'est-ceque tu vos foire ó Mexico ? ódaow leemoinsconnusmoispos le moins m'ongoisse,
- Commeici seroiprofesseurde frqn- - N'oie pos peur ! Ju vo¡slo lumiéreou
ie intéressonl,.. a)Progrommez vossortiesef
gois vosbolodesdons lo copitoleovecle plus bouide lo rue? Cestnoireh6iel.On est
- Mo¡spouquo¡ est-ceque lu pqrssi loin onivés !
bronchédes guidesporisiens.
pourfoirelo mémechose? Diolog.re3
- Pourque mo femme,qui osl Pono- . Phonétique: paqe33 - Bonjourmomon.
A l. donne- donne 2. codre- quoire3. - Ah, boniourI Qo vo ce motin?
méenne,vo¡e plussowent son poysel - ' -
so fomille. i,oute doute4. monde monte5. pájole - Non, l'honeu¡j'oi pos do¡mide lo nuit!
pdule ó. pordon- portonsZ boteou- botecu - lúe.Mois 9ovo ollerpourion exomen?
2.- Je ne comprends pospouquoi lo ülle
8. defte- i€te D. l. Ce$ débile I 2. Mo iéte ! - Non,
o ocheÉcesdeuxbbléouc llsontco0lé pos ¡'oitout oublié.90 m'ongoisse.Tu
3. Cest net 4. J'oimelo mode.5. l,o
lellemenlcherI le rendspos compleI Je vois iomo¡sy
- Cest de l'ort contemporoin.Toi tu n'oi- belletresse! ó. Qud outeur! Z Cestquelle
oÍiver !
stotion? 8. Quelleodeur! - Afiends, tu vos prendre un bon petit
mespos morsoeoucoupoe person-
déieuneretopÉs,tu venos,toutj¡o bien.
lpprectenr.;'oilu Lns l" ¡or.olqrJ Ne fen lois pos !
lo ville o ochetecesceuvresofin de - Je ne soispos siievo¡spouvoirmonger
Le Tour du monde
compléterles collectionsdu musée quelquechose!
des Beoux-A¡ts.
en 80 Jours
- Ben,moi, péfére lesceuvresdu xx'
ié . A.fivitá 9 : page41
L Non, ie ne l'oi pos pris 2, CestVirg¡nie
E@
- Toioui. moispos lout le monde! qui l'o foite.s.ll leso misessurl,onbureou. Ici et ailleurs
3.- Mois pouquolvousollezhobiter¿lo 4. Je l'oi ouvertpor ereur 5. Sébosfien . ArtiviféI : page54
montogne? Vousne supportezplus me fo ofbrte somedisoiró- On leso déhui- l. J'oirew monposséopés ovoirrehou!é
Poris? ies.Z ll I'o peinten 185ó. Did¡er2. Rélléchis
ovontde porler! 3. Tu
- Sumoisnotrebébé es molode.llespire . Ari¡v¡té10 : paqe42 roconl¡eston h¡sioir€ ovonl que P¡eíe oflive.
mol iciet nousdevonspodirofinqu'il - Tiens! Solut!Votrevoyogeestfrni? 4. Vous teléphonerez d Mode oprés ovo¡r
ffnivotrefmvoil. des communoulésopporte une richesse powoitfoirequelquechoseensemble !
r ActiviiÉ11 : page56 essentielle
d chocun. Non,fronchement-..
- Non, ne voispos m'entroiner.
ie lojio.Je TTEEI:T 5. - Fo-ur
obienirun rendez-rouqil foutpo'€r
ne pouroi ¡omoisgognercontreLor¡lou
Beoupointll esthopfortei i'oidecidéde Projets - 15 euros? Non, moistu ploisontes!
toul orréte[ . ActivitÉ5 : page55 CeslscondoleuxlJustepourovoirun
- Non, Nono Ce n'estpos posible Tupeu l. Nousovonsen projetl'instollotion rendez-vous ?
d,une
¡e bottrelMoi, i'en suissúreI Tues foti- nowellelignede homwovCehelioneoor- ó.- Non,touteslesinscriptions sonfteml
gue Cestfout tirode l'esidelo ülle pouire¡oindriou'sud néesel votredoss¡erestonñé opés le
- Je ne su¡sposfrfigué moisloulouo gogné le quortierMonploisir:
quorlier Affnque lessitespriñ- 15 octobre.
toussesmotchs.ceifesoison.ll üent de cipouxde lo villepuissentprofiterde cette - Mois,oui,d'occord,moisc'estpos
de
devenirchompionde Froncedes poids nouvelleligne,elleposseroporl'hópitolet mo foub. Ce$ lo postequi vóus l,o
plume en écrqsontlu¡gi Serpénlinid le centreville.Ellerencontrero lesorondes oppodé en retord.Mo¡, ie l'o¡ envoyé
Monoco.Tule sois90 ? lignesde buspourquelesusogen-howent le I "'octobre.Cestpos normol.Jene
- Etolon ? Ecoute-moi, Nono: tu soisqu'il |esme reu€sconespondonces; un orÉl esl peuxposocceplergo.Vouspouvezfoire
foutqu'onquitt€cettevillepounie,cecli- doncpÉw pÉs de lo stotionde bus,pjoce une except¡on,non ?
mol pouri.Envivontdons le sud,lebéb¿ RomeouElleposero por le cent¡ecommenjol
veno de belleschosesoutourdelui,oqs Espoce de liArtois
ovontde reioindrele sr¡d
de lo neige,,
du vergloset deso6es nusI de lo ülle.Nousenüsoqeons de reliercette
fenseoux bonsmomenls qu on our.otous nowelleligned uneoJhedonsles5 d l0 Savoir vivre
lesquohe.On virq heu€uxen reqordont ohnéesd venir2 la ülle o en proietlo céo- .Art¡vité16¿:page76
lo meret en sechoufionfou soleiliEtpr.ris, fiond'unenowellelionede bus óettelione l. - Eh! tu so¡spos lire? Tune collespos
fu soisque ¡ecroisen toi Nono Fensehru- portirode l'ouestde-lovillepour reioinire d'offiche ¡c¡,d'occord ?
ioursd Foen lentroinont:ie croisen ¡oi ! ou sud le quortierMonploisirDe focono - Oh eh !
- Hum.. . Doccod ldcr Tuos roison Qovo !Tuesde lo police,trci?
Jedisprr ofrirouxusogendesionsporlsen commun 2.- ll estogéoble ce porc,hein?
lemi ce mdtch. un seMcequi épondeo leursbesoins, (efie - Oui mois,en Anqletene,on peuts'ol-
o Aciivitá13: page56 ligne posero por funiversitéel le ceniretou- longerdons l'heibe.Qo r" ronqu..
l. Chdstophe o rencoñtrél¡ouiseen ollonf risique Elletroversero lesgonds boulevords lci,Cesttouioursinierdit!
chezle médecin.2Julie le quortierdu P¡lod,et lo zone industrielle -
3. Finis}on gateou ovontd'enhetMorion.
o w Christophe en
ottendontle bus.3. En morchontdons lo sud b üllepmo egolement de dáelopper - Mojs ofendez-moi encop un
foi sond-
rue, Wes pensoit d Ak¡ko.4. Envovont ce encorele éseou des bus dons les5 ó lO wich !J'oi foim,moi !
flm Chri$bno but de suilepensed Cofieñna onnéesd venir 3. Leconseilmunicipolo 4.- fos bn teléphonedonston soc?
5. Cotherineo oppeléso méreen rentront en prcieilo conshuction dune nouvellelione - OuLmoisne linqu¡étepo5 il n,estpos
du cinémo.ó, Eniouonlou footdvecMichet de métro.Cetteligneportirode l'estdélo
Emmonuels'e$ blessé. ü¡lepouréioind€ou nod le quortier Grond 5.- Vouspoñez,Monsieur?
MenhirDefogonque lesprin¿ipor.jx points - Oui, quitte l'h6telce motin.Vous
r Phonélique: page57 ie
de lo villesoitreliésou métro,des stotions powez foire le menoge.
A l. spoaif- sportive2. foux - foux 3. vroi - sonfpÉvuesd l'universiléBloiseFoscolpés -
frois4. neuf- neuve5. ovoler- ovoleró. ó. Mois¿estunehistoire d=efou! Ios w ?
du cenireülle ei ou cceurdu p6le de déve- On morcheoü. olors?
ülle - fileZ neuve- neuve8. enfer-enven loppementindushiel. - Boh... Surlo roufe,non ?
Leconseilmunicipol
B. l. pouvoir 2. vérifie 3. fovori 4. revu o déió pévu de prolongerlo ligne,dons
5. fleuve ó. difficile Z envers 8. enlin . Arfivitá 5 : paqe78
les5 onnéeso veniriusqu'ou Volde Sér¡es. l. Eh I Zyvo.eh qu'est-cetu veux ? lLoisse
9. molodivelO. revendre
. Aciiv¡té7 : page55 ¡on messqge,et fouslo poix !2. Cherom|
. Arfiv¡lÉl8 : p¡qe 59 l. On n'estpos d'occordovec les hons- commevoustevoye4p ne peuxpqsvous
l. Dqvidorive demoinde Tohili.Jesu¡s trs formolions qu'onveutoppoderdnoheville. éponde moisie ne monquemipos de vous
contenle| 2. J'en oi mone du rocismeI ll 2. Moi je peuxdirequ'unechose:ce pro- roppelerdésque monemplo¡dutempsme
fout pro¡ester13,Chersomis,ie me éiou¡s
iel estscondoleux! On ne peut pos l,oc- le permelho.Conffezvotremessoged mon
de vollepÉsenced mononnvenoirele l0 cepter3. Nousproliestons énergiquemeni épondeur.3. Je ne suispos ld, ie dois
iu¡lletprocho¡n.4.Tuestouiounen retordI contrece pro¡elporcequ'ilourodesconsá bosserou bien me promene¡: Vousdevez
Cq sufttmoinlenont! 5. B¡enibtNoé|.. . Toure quencesgrovespourleshobitonts. 4.Vous bien súrloisservohe messogeel voscoor-
lo fomillevoéheÉunie,jesuisfollede ioie! sove¿,9ofoit trenteonsque /hobite ic; mon- données.4. giour Cestmoi,Moq. Tuvos
ó. Co m énervelouscesbrufs en ülle lVve sieurJehor.we 9o lomentoble !5. Oh ld ld I bien ?J'espérete porlerbientóiL;issetes
ro compogneI Jesu¡svoimentdeue On o vou¡unoustlorn- coordonnéeset ie te roppelle irés ü¡e.
. Act¡v¡iÉ24 i paqe60 per:ó. Bol'¡pouquoionnouso iomo¡sporlé Doccord?...
Cesi en Frsnceque fo¡ €nconhé le rccisme de ce proieiovont? Ce n'estpos nomol. . Artiv¡lél0 : paqe79
pourlo premlérefois'J'ovoisiO onset mes . Acfiv¡fÉI I page56 I. ll for.rtqLreruüánriesdemoin2 Vousdaez
como¡odesde closseéto¡enttouiourstés l. - Excusez-moi, modomg mois vous t¡nirvotretestovontmidi.3. ll estobsolu-
dursoveclesNoirs.Jonivoisde lo Guode- el¡ez.ensunésewotion et il n'y o plus menlnécessoire que iu épondes d toutes
loupe oü de nombreusescommunoutés de plocedons I'ovion. cesquestions. 4. On n'o pos le choix on
üventensemble. Je n'ovoisiomoisressenii - Pordon? Non,vousvoustrompez,ce doit portirdimonche.5. Tufoislo voisselle
de dhcrim¡notion rociolé. n'estpos possiblaVousne pouvezpos et tu ne discutespos | ó. Je ts dis de télé-
Le rocismen'estpos noturel.ll vient des phonerd to bonque ! Z l€ professeurexige
odullesqui di$ingueddesdif{érences entre 2.- Alors,ton voyoged Osnobrück? que nousonMonsd t heurcGlous lésmoljns
les couleursde peou et les cultures.Je - Oh. su¡sfoliguémo¡scontentJ'oipu
ie . ActivifÉ1¿ E 1l: paqe80
trouveque le r6lede l'écoleestessenfiel ; rencontrer des collégues, on o beou- - Je suiscon¡entqu'onoitenfinun peu
on derroily enseignerlés tót qu'¡ln'existe de
couplrovo lá Un bon petitvoysqequoi. iempspourvisiterle Louvre!
posdes< ¡oceshumoines > moisrJneseule -
3. Ah I MonsieurDr.¡bois, - Boh! mo¡qussiI Depuisle tempsque
roceet différentes ¡esuii.dZsoiae, foi
communouiés. le ne peuxposvousdonnerlo voifure enviequ'onvienneic¡.,.
Ihi+oiredespeuplespounoiféie mieuxensei- que vousoviezÉservée.Je voisvous - fos vu, Cestdr6lequ'on ne pu¡ssepos
gnée.Foro<emple, on ne porledesNoirsqr-rd en donnerune d'unecotégoriesupé- lirecesinscriplions
popos de leedowge MoislesNoircne cons- iusqu'oubout non ?
rieure,pourle mémepdxévidemment - Bof...Cestun peu nulqu'onso¡tobligés
lituentposuneseulecommunouté. Ce sont - Moit euh, dons cescond¡tions, Cest de devinerle messoge. Céto¡tpluss¡m-
despeuplesdifférents quiontchocunconnu pofoil Je ne voispos púfeste[EtCest ple de l'écrireen entief non ?
unehislciÉef uneojtu€ specifiques lesBloncs quoi commevoitureolors? - Oh !TuporlesI Cestpos difffc¡le d com-
s'opposenl enheeux de lo mémefogon! 4. - Mois enffo essoiede comprend€,Cesi prendre...Etpuison voittoú de suitece
fuur moi unuq¡ h(f\,oilde mánoi€ esiessen- nonnolqr.rellepéféreollero\éc sesqmis. qui se possesi on toucheleseuwes !
iiel si on espéreun iourvoirdisporofrre le - Oui, veuxbiencomprendre, moisie - Doccord,moismoi
EcismeJesuiscedo¡noussiquele mélonge
ie foime bienqubn me
suisvroimentdé9u.Pourunefois qr./on diseleschosescloirement
- Fourquoitudis 90 ? Cestplutótdr6le, ioui nohepossible,moisdeux de nos n'iroiposfoirelesmogosinssomedi.3. Ce
ie
trouve.T'esb¡zoíe por moment! serveurs n'ontpos pu venirce soir.,. sero¡loéniol si ious les omis étoientlo.
- Bon onro possedisputerpour9o Fhilippe 2.- Bonsoir? 4. App-elez-nous si vousne lrouvezpos le
On est heureux d'étre ensemble ici, - Ditesdong vousovezw fheure? Vous chemin.5. 5i féhis dche,i'ochéterois une
proffion+en ! pouniezfoire moinsde bru ! petitemoisonou bord de lo mer
- Túos roison,mois suissuqcdsque tu - Oh, bolu excusez-noutmoisCestune . Aclivité11 ipage 100
ie
oiessi peu d humourI petiteféte d'onniverso¡re... ei il n'est l.Je rénheloipeuf-éhetord,ce soir.Dons
- oh!... mémepos minuil ce co$ dinezsonsmoi.2. Au cosoü fu vou-
- Bon, me tois,promis.Vensvoir l'expo - Oui,eh bien.moi ie ror¡drqisdormir dnis nousrejoíndre d h compognedennnde
ie - Bon, vo¡svoir ce que peux foire.. .
Delocroi)lCesipqr ld. ie ie un plon d Pohicio.3.lmoginequ'¡lne éus-
- Merc¡. sissepos,qu'est-cequ'il feo l'onnéepo-
. ArlivitÉ 15 al : page8'l
l.Je cloisq/ilesi |d.2.Jesuisheureuxqu/il 3.- Euh...fout pos vousgéner,hein I choine? 4. Téléphone-moi ou bureouen
- Quoi? cosde pobléme.5. Normolement, on quille
soitId.3.Je regre$ebeoucoupque tu doi-
- Vospiedssurle siégaVouspouvez{oire ForisvendredlDonsle cosconhuire.on por-
vespodirbienn5i4. Je penseqllil üent ovec
so sceur5, Tucois qu'il m enl,end? ó. Je qo chezvous,moispos dons le |ioin. tiro somedimotinqvoni 7 heures.ó. Vous
- Jefok ceque verx ! Non,mob,hé oh ! o@zeu unemou\¡oise nole,\ous dev€zcher-
ne suispossúrcquevouscompÉniezbien i'e
- Eh bien,non, cherpourquoi.
mo demonde.ZMo mé€ eslceÍoineque iustemenl!
toutle mondele soit8.ll éto¡itésÍerque 4.- Un kilo de tomotes,lil vousplofr. . A c t ¡ v i t1é9 : p a g e1 0 1
9. On espéreque - mais Iéto¡s ovont vous
le publicl'opploudisse. l.J'oi décidéde poriiren Moudtonieofin
touslesomissontld. lO.Tun'esposélonné F;::sez-mot de mieuxconncflrelo cultuedu oeuola2 Je
- Cesi mon iour.ll fout foire lo queue, pensoispouvohoiderlesmolodes,
que Frongois veuillevenirdemoin? moisen
. Phonétique: p¡qe 8l modome. loit,ce n'estpos du toutce que ie üoyoi'
- Oui, boh, suispressée.
A l. non - gnon2 ¡esine- esigne3. peine- ie
- Boh,fout posveniror.rmorchésivous 3. Tupouroispeui-éheprendreun peu de
peinerl, bome- borgne5. ogneou- ogneou voconces ? 4. Vroimenl, queldommogede
6. line - ligneZ connoi- cogner8. Connes- éljes pressée. Et il fout quond m6me voi oul,ontde molheur! 5. ll foudrq¡tinteF
CognesB. l. Tuos un peigne? 2. Tr.: vos foire lo queue. dire de fumerdons touslescofés! ó. on
- Ah !Mois... voisollervoiroilleurs!
ou ciné? 3, Cesl mon omi Rémi.4. Vous ie pensoitque le spedodeseroitmeilleur; Sylvie
- gest irjésbien! Boniourmonsieutune
ovezsigné ? 5.llssontmognifiques !ó.Je et Sergefovoienibeoucoupoimé Z Sovoir
n'oi riend fo¡re.Z Non I Cognesn'estpos livrede froises,lil vousploi. qL/onfubriquede6vclemenlsorcc despeoux
en Bourgogne! 8. Quel médecinvouso . Ari¡viiÉ11 : page90 d'onimoux?... Cest pluiotlrisl,e, non ? 8.
soigné? C l. gnole2. mognifique3. chó- l. Esi-ceque ton ordinoteuro été époié ? Ah ! oui.Cesfvroimentdommogede voir9o !
loigne 4. gogne 5. bognole ó. signoler 2. l,epoliciero demondémon posseporl. o Phonéi¡que: paqe103
Z vignoble8. gnon 3. Lehoin estorivé d l0 her¡res.4.Elles B, l. gore- cor2 eclot- édot 3. boc - bogue
o Aclivité?3 al : paqe84 n'ontpos été occeptées. 5. Lq moisonvo 4. oigri - écñt5. moque- moqueó. voque -
6iredéhuite.ó. te film m'o beoucoupplu. voqueZ mongue- monque8. goúi- goúi
l. Moi ie n'oublieroi iomoislo premiére lois
q'je i'oi prisun toxi ü Pods.Je su¡smontée Z Est-ceque mo chemiseo été repossée? C l. ll estcoÍá 2 Tufégoultes3. ll e$ goÉ
d l'ovontde lo vo¡ture,d c6té dr¡ choufieur 8. Kimikoestpoñie d BordeouL 4. Guy esionivé? 5.llo des mongues.ó.
commeie le foislouioursdons mon poys. Tul'écoutes. 7. Qui esi onive? 8. ll o des
le chouffeurdestmistrésen coláe et ie ñ oi
posdu toutcompris pouquoi!2.AhlBoh
IIEE
ün monde solidaire
moi,Cesllo premiérefoisque ie suisollé
ou resiqurontovecdesomisfrqncojs.llsdfo- . AEi¡viiÉI : páge97
¡IdEE
voientproposéde cfiñeroveceux et pour l. A¡oi,choqueonnée,ie donneun peu dor- lfodes et marques
mol ilsolloientpoyerl'odd¡tion. Quellesur- gent d MédecinssonsÍontiérespour qdon . 0u¡? Non? t'e5i qa? : page111
pdsed lo fin du dinérquondchocuno d0 puisseguérirplusde molodesdonsle monde C.aroline: Je m'oppelleC,oolineet foi deux
mellreun peu dorgenl pour poyeriusteson enlier2. Jeunesse ou ple¡no¡restuneosso- enfqntsde 13 et lO ons
epos ! Cheznous,uneseulepersonnepoie ciolionBs sáieuse.Ellepermetoux enfonb Journdl¡de : Co¡oline,vousovez une posi-
pourl,outle monde! 3, Alorsmoi,9o me ei oux ieunesissusde fomillesdéfovorisées lion ossezshiclelqce oux morquesque peu-
roppellele premierdrherchezmesomisfron- de porli en voconcés. Choqueé¡e,¡e pors venl oorterlesenfonts?
to¡s.On o prisl'opérififou solonpendont ovecun goupe ou bord de lo mer Cestmo Coroline: Ou¡,ioüs ce problémeou quo-
une heure.llyovoitdilférents lypesdeün, fogondoider fossociolioncorie ne peuxpos fidienqvecme6énfuñb et le m'élévechoque
des gAieou&des olives...On o d¡scute, donnerd'orgenl3. Beoucoupde poysoni foisque je le peux contrele syslémédes
Céto¡tiés sympo.Quond on s'esfleÉ, i'o¡ besoinde l'oide des poysriches,olorsie morouer L€smorquegCesiune honl¡e,¿est
prismon monleoupourpo¡lirmoismesomis me suisengogédons fosociolion fuias des lomentoblalesieunecen sontdsvenusesdo-
m'ontdit : ( Mo¡svienr mo¡nlenonton vo Hommesoü é trovqilleI heu¡e6oor semoine ves.lly o plein de pubsd lo téléqui leur
monger On o iuslepds l'opédtif...,. J'o¡ Je suispourlo solidoriteenhelespeuples. disentsonscesseoue pouréirebien ilfoul
éié surpriset ie n'ovoisplusfoim ! 4. Grüce ou Secour Populoire,on peut porterÍelle molque et d l'école,mémed
4.Je suisolléeovecdesomishongo¡s chez écon{orterlespersonnes qui ont lróspeu lO ors il v o de v¡oisoncor¡Eenie lesenfunrs
detx de ler.¡rsomislvlesomisñongo¡s o\i,oient d'orgentpourvñre.MoL i'opportesowent lChocuncherched époierle copoinove€
emporléun beou bouquetde feun blen desvétemenls €f de lo nounifued celleosso- des bosketsou un blouson.
embollé.Quqnd ils ont olfertle bouquet, ciotion.5. AvecI'orgentqu'elleregoit,l'As- Joumoli¡ie : Oui, mois,cct,ce lesl posspé
ils l'onf donné commego, ovec le popier w;aa da prc/'¡e de Fon@ped odeter ciftoueoux enfonb,lesodules font lo méme
d'embolloge(oiété surprise- Plustord,(oi du motérieloouroiderleshondicoóAo mieux chose,non ?
en oi ooilé¿ monom¡eef ellem'odil: boh, vivre Cefieonnée,foi foit un don de l0O € Coroline : Non, non,posvqimenl l€s odo-
noo án n'enléveiomoisfembolloge! . Acl¡v¡tÉI : paqe99 lescenls subissent beoucoupplusfinfluence
l.Je feroisbien un peiilvoyogeou soleil, de leursomis,de lo publ¡ciie, desmorques
El¿esten foncliondes oulresqu/ilsse com-
¡!E@ Dostoi? 2. Vousüendriezqu cinémoovec
nousdemoin? 3.Je ne so¡sposce que ie poÍent Chez¡esoduhegceslpits pesonnel
Sans voiture feroifonnéeprochoine. 4. l€urloin devrqit ilschois¡sseni unvéiemenlpoureu&pospour
. AcfivitÉ4 : page89 qÍi\€r o\eci¡er e minulesde Éiqrd 5. Jespde lesoutres.Cesl vroi,cedoinsfrimeniovec
l. - Lediners estbien possé? ouevousüendez nousvoiren iu¡lleró. Cet desmorques, moissowenlCesile sve qul
- Oui, eh bien,on m'qvoitdit que Cé- été le podiÉ¡cedo¡nemenl ou Mo<iqueovec eslimpod¡onf,pos lo morque.Enfo¡t,ce qui
ñois ld, ¡e su¡s
loit un bon restouronf. Blondine. Z Nousooufionsoeut-éirenous esthonible,Cestqubn o opprisoux enfonb
un peu dégue. c|sseoir en ofiendonü ? & NouspouÍonspeui- d conshuire leurüeoulourdercleusmolá
- Ah, bon, pouquoi? éhe ¡e revoir un oulre iour ? dolistes: tu es bien si tu poriesleschous-
- Toulélo¡thésbon,mo¡sle seMcen'é- '10 su¡esde lo bonne momue.Elpu¡sCesllout
. A.f¡viié : paqe100
euh... merveilleux.
loil oos vro¡ment, l. S¡ie ne su¡spos ld ¿ 5 heurcscommencez Cest honible non ?
- Ah,bu¡,ie su¡sd¿solánousovonsfoit lo réun¡onsonsmoi.2.S ilfottrop fro¡d,ie . PhonÉt¡que: page'115
C. l. loine2, robot3. froiche4. boulot5. - Co fo longlemps qu'ons'estposws ! - Et ou¡.Moi,
- ¡'o¡mesortiret rigoler,c'est
cloqueró. encoreZ oréter 8, I'omour Euh,oui...qui estd l'opporeil ? pou.quo¡ ie ne monque ¡omois une
ffalEtl 5.--
-
Est-ce
Esf-ce que MonsieurFontenoy
Fontenov e¡ lo ?
e$ occosion.ft ou lieude me hire desrepro-
Non, ie suisdásolé.Voulez-vous lui lois- ches, lu pourrois venir ovec moi.
Vie active serun messoge? Cestlo semolneprochoine,d'oilleurs...
. 0u¡? Non? t'€st !a ? : page1¿0 ó.- 4116? Boniourmodome.Est-ceque - Oh ! Eric,onéte un peu et écoutece que
o ActivitÉ1 : page1?0 Modome Moreou est ld, lil vous ie veuxd¡re.Moioussi,i'oimem'qmuser
- Alló, bonior-rr
Morc Ollier Est-ceque ie plofr? moisce n'estpos lo queslion.Je houve
pounoisporlerd Cothednelil vousploi ? - Oui,otlendezun instont, s'ilvousploi. seulementque leslétesdeüennentde
- OuL un instoni,lilvous ploít... . Adivité'15: page1¿5 plus en ph..rs commercioles et perdent
- 4116? Ne quittezpos ; Coúerineonive l. - BonjourlVrlenoirde l'ogencelLenoir- pelit ¿ pelit ¡eurodgineet leursensTiens,
but de suite. Borcn.Puis-ie porler¿Mme Befon,sil tu soisd'oü vientHolloween,toi?
- D'occord.Merci. vousploit? - Euh...non.[d, je ne peuxpos le épon-
- Je vouseniendshésmol A qui voulez- dre étonl donné que cetteféte ne m'¡nté
- OuL solutCothedne. vouspo er ? resseobsolumentpos.Co m'énerveces
- l-oligneeslmoLr\i,oise;moi oussi¡evous ciholilleset cessorciéresportolll dons les
- OuLEuh...Enffn... non Commetuesdélé entendstrésmol.J'oimeroisporlerd
guéedu personnel p foppellepore que.. . Modome Berton,servicepublicite,lil . Ariiv¡tÉ13: paqe'l14
- Oui, so;s,lu os un problémeou bou- vousplol. '1.
ie Enroisonde forteschutgsde neiqes,fou-
lot - Pouriez-vous .efoirele numéro,Jil vous loroule Aó est fermée depuis ñier soir:
- BoB¡erl'en o porlé? plol ? 2. Pieneo beou se soigner,il esttouiours
- Non, ¡l ne nouso dendit, pourtoniono - Uacco¡d, rous roppelletoutde suite.. .
F molode3.Tun'osposossezhovoillési bien
eu noke éun¡on mensuelle oveclui cet 4116 ? Cestd noweot:M. LenoirVous que mointenonf,lu ne comprends plusrien.
opésnidi. CestChñ$onqui m'eno porlá m'enljendez m¡euxmointenont? 4. Je ne vo¡spos pouvohvous Épondre
Mo¡sbon, roconfe-moi un oeu-.- - Oui, Ce$ poloii Merci. étoni donné que le direcleurn'estoos ld
- Boh.. . Tusoisque Borsierm'o oppelédons - Modome BerloneÍ en ligne.Vous or-¡iourd'hui.5. Ce soir,ievois me coucher
sonbureoulundidemier:ll m'o proposé polientezun ¡nslonl? t6t ou lieu de regorderbétementlo télé-
de chongerde seMce. - Oui, j'oftends. Merci. üsion. ó. Je détesteles6tet Cestpourquoj
- Ne qui¡ez pos" vousposseModome
- llvouloitqueje trwoilleoux éclomqtions ie ie resteroichezmoi le 3l décembre.
Berton¡oul de suite.Ellen'estplusen . Phonétique: page137
Moi, je suistrésbien dons mon service, lrgne. B. l. pont - pion 2. frlle- fioe 3. honter-
et bienque i'oierelusécetteproposition, 2.- Ouois Nico,Cestmoi.Qo vo ? entiei4. p¡le- oille 5. relouler- refouiller
¡lo dé¡dinstolleFronckl,emeunier d mon - OuLhunquille.J'oireguton SMsmois
ó. C l. nouer-nuée2. oui- oui3. puer-
poste.ll rlo pos le droitquond méme! ie n'oi poseu le iemp6de te épondre. pied 4. iuin- iuin5.souhoit-suéeó. enfui
Rossure-moi, Cotherineil lo posle droft ! - Attends,ne quifleporyo JéÉmiequi - enfu¡7 mouelle- mueite8. mietle- muette
- Attends.. . fronckestdép ou morkefing? me porle
- Oui. Quond su¡sqnivéou bureouce - les ovecJérém? Vousétesoü ? D. l. ll estdoué.2. Lo bonnebouill¡eI 3.
ie Prendsune bouée! 4. ll s'estenfu¡.5. Cest
motin,Frdnckétoit ¡nstollea mo ploce - Enville.Tuviens?
- Ouoig un iotouoge.ó. Ceseroen iuin.ZJo¡louá
devontmon odinoi¡eurI Cestv¡oi que foi fveux bien.On se retowe oü ? 8. Anétez de nier
réogiviolemmenl...Je suisollé dons le Vte, mo boitede est d plot, 9o vo
bureoude Bonieret foi hu¡lá.Jen'oi peut- . Acl¡v¡tÉ ¿l : page'138
étre pos été pol¡... mois i'étoisiés en - Ruede BordeouxOn lottend devont l. Nolholie, 23 on., Besoncon
colére,lucompr€nds... ll m'q menocéde ljáé deÍ er loi oóeé un oo r¡londe billeur
lo FN]AC
me renvoyei lu te rendscompie ? Fourlrouverlo veste,foi fol tous lesmogo-
o PhonÉlique: page127 sinsde mo égion puisie suisolléed Volence
- Bon...Cen'esfposnomol ¿estvs¡ mois
B. l. Oü esi-cequ'il hob¡te?AAngers ou et enfin¿ tyon.gestdons une oeliiebou-
¡l fout Éfléchh colmement Je vois d Touofoi oubliá 2 lesclesso* surlo tqble
contocterlesoutes dél€ues du penonnel ique tonnoiseque foi entnircuÉ lo fumeuse
tu en essorfuul ? 3.Je cois qr-/elle
rlo pos veste.llm'ofollu48 heures,beoucouode
et demoin,des9 .heules" on seÉunit pour su d quellepersonnelodresser.4. Cloire
que fu nousporlesde tout go. kiloméhesmo¡sie su;scontente! En ;lus,
o dú s'onéterpour ochebr du poin pour : toui éirf d -50 %
- Doccod.Moisbt q¡i'est-ce que lu en perF loi foif unesuper-offuire
cesoir:5.Iu peuxme donnerun peu d'or- 2.Sylvoin,3O ons, ModyJe-Roi
ses? gent,s'ilte ploit? ó. On ne so;tpos d qu¡
AtiendsMorc,on sonne¿ lo porte.Ne Ouond ie voisdessoldes,ie ne peux pos
sontcesvé¡emenls, rfemo&her docheter| .todorefo¡e de bo.-
quitlepot ie reviens...
nesoÍoies. Fourleshouver;je regordedons
. Acfivité5 : page'l¿¿ touslesroyonsdu mogosin,ie prendsen
l.Je n'oi iomo;svisité Borcelonebien que pholosleséliquettesde prix et ie suweille
ie soisollé plusieurs bis en Espogne2 L:ure Abus de consommation
lo boisse.Je üens d'ocheterce hioo d
n'oimeposbeoucouple sport; ellefoitquond . Aciiv¡tÉ
9: page1ll -óO %. Posmol.non ?
mémede l'oquogymtousleslund¡s.3.Elle Loconsommolion desFtongois o connudes 3.Jeon-Foscol,4l ons, Lyon
o éussisonl¡e$010lsqy'ellen ovoitposdu chongemenls importonls. Mon lruc,Cesileschoussures
touttrovoilléI4. Morio devoittrovoilleren de moroue
Premiérement, en roisondes criseséco- et désque lessoldesoniventie ne monque
iuillet; ou conftoiÉ,elle estollée donsertous nomiquesel pol¡tiques, ilsoché¡entmo¡ns. iomoisd'en ocheterdeux ou troisooires.
lessoirs.. . 5. Ellene veutpqs épouserJeon- Ensuite, ilsneveulentplusochebrlimporte Enionvierdemiet i'oiochetédeux poirés
louis,pourtonlil eg hésqentil.ó. Mcloré quol üune port,ilsveulentdesproduixbons de Bowend moins40 % et commetous
lo choieuril fout oller troioiller... et bien fo¡b (produitsbio, produitslobel- les prix éto¡enilrés bos, i'o¡ oussiocheté
. Adivifé1¿ : page1¿4 lisés...).
tyoute pod,¡lsveulent desproduis deux pontolonsel une chemise. Cestvroi
l. - AIIOboniourMorcOllierEst-ce que ie ( éthiques> qu¡ respeclent lestrovoilleun, qu'ouffnolmeschoussures montcoútéun
pounoisporlerd Cotherinqs'il\,ousdd ? lq noture.Enfin,ilsveulentun bon ropport peu cher...
- Ou¡,un insionts'ilvousploii... quolité/pñx. 4.Giséle,ó2 ons, Neuilly-sur-Seine
2.- Est-ceque ie peux porlerd Poscol, s'il . Aci¡vitÉ 11 : page134 Moi, i'o¡mele luxeettouice ou¡estbeou.
vousptor I - MoL llol,veque cerloinesl€bs en Éonce J'ottendsbuiours lessoldeschezHermés
- Cestde lo portde qui? ie
n ont plusoucunsens. et ie suiscopobledofiendrequote ou c¡nq
3. - Founiezr¡ous me posserMonsieurlvloty - Ah ! bon ? Boh moi,
i'oimebien foirelo heurcsdevontlq boufioueoou¡ochererun
s'ilvousploft? féte,olors¡edjsviveNoéLFAqueslo Soini- foulordque foi repeÉdepuisquelquetemps f
- Biensor,un ¡nsiont... Potricket lo fétedes qronds-méres ! Forceque Ceslun vroitmvoilpourmoLles I
4.- Alló, Pohice? - Mois lo SoinnPohick;entúlrlonde ITu soldes: ie cherched'obordr¡nmodéleoui
Eteslo SointPohickiustepour possérune me ploftet j'ottendsque le prix deüenne
- Commenlvosju ? bonneso¡Éeel boile quelquesbiéresovec inié€ssontpourfochelerJhi eu -35 % sur
- Bien,bien merci. tescopo¡ns.non ? mon demiórfoulord; il estbeou.non ?
C o r r ig é s d e s
AutoévoluofionI . poge38 Auloévoluotion 3 . poge l0ó
I p h r o s e1s, 3 , 4 , 6 , 7 I l. Sonnez2. remolir3. morchez4. Veuillez
2 l.€€C 2. {esse 3. es+ 4. €emereñiez 5. ottocheró. (d') éteindre
3 l. Benol-il épondu ó ton messogede lundi? 2 reprocher:3,4; se iustifier:l, 2, 5
2. Allez-vous d I'qnnivenoire de Mdqnie somedi? 3 l. irions2. voudrois3. pourriez4. rencontrero¡ent
3. Sophieet Sylvieviendronf-elles courirovectoi 5. conseillerois
demoin? 4. Pieneétoit-¡ld lo éun¡on,ieud¡? 4 L Au cosoü monhqinouroitdu retord...2. En
5. Oü hobite-t-elle to cousineMorie-Piene ? cosde mowoisfemps...3. lmoginequ'uniour
ó. Vosomissont-ilsonivés? tu gognesou loto... 4. Tuüensovecmoi,dons
4 l. Qui est-cequi 2. Qr/est<eque 3. Qui est<e ce cos,ie pouro¡te montrerle noweou musée.
que 4. Qu'est<equi 5. Sil foit beou,on irrod lo ploge; donsle cos
5 ll {oisoit...J'éfo¡s... nouspre-
nousv¡sit¡ons... conhoire, on reslerqd lo moison.
nions...nousfinissions 5 l. powoit 2. cois 3. voulez4. pense5. sors
ó l. UneFenorirouleplusüte qu'unePeugeot 30ó. / ó I. Ceitelettrede potestoiiono étésignéepor des
UnePeugeot30ó roulemoinsüte qu'uneFenori. centoines de penonnes.2. LeDocfeurSonneülle
2. Un kilode popierestoussilourdqu'unkilode estdemondéd lo éception.3. l.:e23 décembre,
oommes/ Un kilode oommesestoussilourd lespenonnesógéesseont regues por le moire.
qu'unkilode popier3. Regorderlo télévision foti- 4. Plusde l0 000 oersonnesseroientottendues
gue moinsque foiredu spori./ Foiredu sportfoti- ou rossemblement pourlo poix le 30 iuinpro-
gue plusque regorderlo télévision. 4. ll y o plus cho¡n.
de soleild Aügnonqu'd Diion./ ll y o moinsde 7 l. puisses 2. eslollée3. ne loyez¡omoisoppelé
soleild Dijonqr/d Avignon. 4. serq5. soches
7 l. meilleures 2. mieux3. le meilleur4. lesmeilleun 8 1.Comme,/Puisque 2. donc/ olors/ por consé-
5. le mieuxó. meilleun quent/ en conséquence 3. puisque4. d cousede
I L touioun./encore 2. déid 3. encore4. touiours 5. porcequ'

Autoévofuqlion2 . poge72 Auloévoluot¡on4 . poge t40


I l. Toufiro bien.Tuvenos,2. Ne fen foispos I l. quitter2. senl3. contocler4. renvoyée5. sed
3. On vo y oniver Tuvenos. ó. m'éleve
2 l. Je suisrqvi2. Cestinioléroble ! 3. Je me é¡ouis 2 l. Quoi ? Cestlomentoble! 2. Non ! Cest
de hovoillerovecelle.4. J'enoi monede trovoiller inodmissible ! 3. Je profeste! 4. Mois,Cest
ovece e. un scondole!
3 l. de{eeen-g$e 2. de-{eeen-,*3. eáflte 3 1.lequel2. celles]a3. lesquelles 4. celui
4 o) l. ll y o quinzeioursque i'oi envoyélo com- 5. Ceuxó. celles
monde.2. Qo foit uneheureque je fottends. 4 l. ... Cestmo {emmequi vouso dit go ?
3. ll y ovoit72 onsqu'¡létoitroi de Fronce. 2. ... Cestmoi qui fen oi porlélundi!
b) l. ovontque 2. wont de 3. opés que 3. Ce qüelle oimero¡t, Cestqu'onporleen vocon-
4. ovoni/ opés cesovecso mére!4. ... Cestce iourJdqu'ilest
5 l. o sonné2. étoitport¡3. ne l'o pos entendu venu! 5. .. . Cestde moi que vousporlez?
4. (f) ovoisdit 5. (¡')éircisó. ovoit ocheié ó. Ce que je ne comprends pos,Cestcommentil
ó l. l'o prise2. I'oivue 3. ovezvisitées 4. lesoi mises o ou foireuneeneurooreille!
5. m'o offerteó. l'oi inütée 5 l. eu-[eu-de/ me!r-á 2. bienjue / per*e*
7 l. ll o cloquélo porteen sortontdu burequ. 3. ee++er¡+¡e / euon#e 4. A,t¡-eer*ai¡e/
2. Enmontonldons l'ovion,j'oi vu quelque Me[r: 5. eu-eeateie / eu-lieu-de ó. méme+i /
chosede bizone.3. EnvoyontAnne Philippeo eereF#e
toutde suitecompris.4. ll esttombéen montont ó l.J'oi renconté...ontchongé...sommes...
donsle boteou.5.J'oifoit uneeneuren rccopiont hobitons2. trovoilloit... ne m'ovoit oos écrit 3. o
lq l¡ste.ó. On o cueillidesfleursen se Dromenqni qcheté...fqisons...
8 l. qurezterminé2. qurontfoit 3. le serosmoquillée 7 l. es-Me / €+iftCe 2. de-keen-We ¡
9 l. tu lui en olfrirosun 2. tu m'enpqrles si*ie+gtre 3. €*nfüe / etan|d€fféfüe
3. je voisvouslo donner4. Tupounoisme a. sileiea-que / p€ree-que
lo pésenter? 5. nousen o indiquélrois
d e rammalre

e s p r o n o m sc o m p l é m e n t s
O fn et y -p.sa,óe,83
o) Pourremplocerdes compléments introduitspor de et d:
- En remploceun complémentdu type < de quelquechose,:
. Cette onnée, oi vroiment profíté gb mes vacances au bo¡d de Ia mer + J'en oi
f
vroiment profité !
. Híer soir on o porlé de mon avenir ovec mes parents.+ Hier soír on en a parlé
avec mes porents-
- Yremploceun complément du typeu ü quelquechose> ou < ü foirequelquechose,.
. Sí penséá bien rcfenner h potte en sofiornt? + Oui, (y aí pensé,ne {inquiéte pos.
loi
. Molheurcusement,on n'a pas paÉicipé á la ¡éunion. + Non, on n7 o pos porticípé.

b) Pourexprimerle lieu :
. Je ne vaís plus d lo piscine le lundí, vois d Ia piscine le vendredí soir ) J'y vois
ie
Ie vendredi so¡r
. Je ne vois pos chez Béo demoín, voís chez elle lund¡. + J'y vais lundi.
ie
' No¿
le ne pors pos en Provence,ie víensde Provence.+ len viens.

@ Les doublespronoms , p.óe


o) Phrosesdéclorofives

me, te, nout vous + le, lo, les me,le, le, lo, les,nous,vous + y

me me
le
Piene lo oonne.
nous le
les
VOUS Piene lo v rerouvero.
tes
Píerre ne Ie Ie donne pos. nous
Píerrefe l'o donné. YOUS
Piene ne te lo pos donné.
Piene nous y o retrouvésd midi.
Píene ne nous y o pos retrouvésd midí.

le,lo, les+ lui, leu¡ me (m'),te (f), lu¡, nous,vous,leur + en

te m'
lui r
Piene tq oonne.
leur lui
tes Pierre en donne.
nous
VOUS
Píerre ne le lui donne pas.
Píerrele lui o donné. leur
Pierre ne le lui o pos donné.
Pierre ne lui en donne pas.
Píene vous en o donné.
Píerre ne leur en a pos donné.
P r é c i sd e
impérofives
b) Phroses

le,lo, les+ moi nous,lui, leur me (m') nous,lui,leur+ en


-mot. -m' en.
-te
-nous. ^ i -nous -en.
Donne -to ,onn.
-lui. i _lri
-tes
-teur -leur -en.

A lo forme négof¡ve,lo constructionest lo méme que celle des phrosesdéclorolives:


. Ne /e leur difes pos. / Ne m'en porle plus. / Ne les luí donnez pos.

1", pronoms relotifs-,p.24,2s,88,s',4,,5


QUI Tu connoislo fille qui parle avec Mothíeu?
OUE Le film que i'ai vu hier esttrésbeou.
Je n'oime pos beoucoup le quoñíer oú elle habite.
d'un verbe
Complémenl Cest lamí dont ie t'oi souventporlé.
d'unnom
Complément Je te conseillede voir ce fílm dont le scénarioestexcellent.
d'unodjeclif Cest un produit donf je surslréssoÍsfoif.
Complément

-,0.,,n,,u
1", pronomsdémonstrotifs
Masculin Férnin'in
Singulier Cel homme+ celui Cette{ille + celle
+ -ci / -lo Cef homme-ld+ celui-ci/ celui-ld Cette{illeld -r celle-ci/ celle-l¿
+ de... Celuide Nice. Cellede Nice.
+ pronom relotif Celui qui frovoilleovec Jeon. Celleque tu os vue chez Louise.
Pluriel Ces livres-r ceux Ces moisons+ celles
+ -cí/ -lá Ces lñres-cir ceux-ci/ ceux-ld Ces moisons-ci--+celles-ci/ celles-ld
+de Ceuxde lo bibliothoque. Cellesde mo rue.
+ pronom relotif Ceux que fu veux lire. Cellesoü mes voisinshobitenl

Celo (= 9o ó l'orol et le plus souventen frongoisstondord) reprend une phrose ou un groupe


de mols :
: . taí déiá vu tout celo. / Antoínen'est pos encore orrivé; celo m'inquíéteun peu. / Donne-moi
9o, s'íl te plot !
d e rammalre

s p r o n o m sp o s s e s s i_f s, 0 . , ,
Singulier Pluriel
mascul¡n féminin mascul¡n féminin
Cest d moi. Cest (ce sont)... le mien lo m¡enne les miens les miennes
gest d toi. Cest (ce sonf)... le tien lo lienne les tiens les tiennes
C'ed d lui / elle.C'est(ce sont)... le sien lo sienne lessiens les siennes
Cest d nous.Cest (ce sont)... le n6he lo n6fre les nólres
Cest d vous.Cest (ce sonl)... le vótre lo vÓtre les v6fres
C'esfd eux / elles.Cest (ce sont)... le leur lo leur les leurs

I
I e s p r o n o m si n t e r r o g o t i f+
sp.,,4,,5
Singulier Pluriel
- Posse-moivn stylo,s'ilte plotl - J'ai parlé ovec Es amis,
MaSCUfin - Lequel?
i/s sonf fres sympos.
- Lesquels ? Fabienne ei
Nrco/os ?
- ladore cene - Je voudroisdes pommes s'ilvousplafr.
Féminin ¡upe.
- Loquelle? La noire? - Oui. Lesquell* voulez-vous?

I",, temes - p.r,40,41,54,s5


ztr^-___ |
!, Le passe compose
On I'ufilisepour porler d'une oction ou d,un événementpossé(e)et ochevé(e)ou
momentoü on oorle.
Formofion : verbe ovoir ou élrex+ porticipe possé du verbe.
. J'ai eu tréspeur.
. Elles sont ponies d New York
* verbesqui seconiugueni
ovecéfreou possécomposé : ollerveni¡;enhet,so¡tt,aÍive¡;pañ¡anrli_
lre,mouiÍ monle,descendre,posse¡tombenrestetrefourne¡; oppdrofrrcoinsiqu. t.. u".Uu,a" io
mémetqmifle(devenir¡emonfe¡.) et touslesverbespronominoux (se/over s'oppeler, seleve¡etc).
. /s se sont /evés tard ce motin.
Attention:si le verbeou possécomposé eslcoñ¡uguéovecéfré,le porticipeposséloccordeen
geñreet en nombreovecle suiel:
. Sylvie esfpoñie d Paris,
. EIIessonf pc,/i¡esvers t heures.

@ uimpartait -+)p.12,13,4f.,41,54,55,
roo ror
On l'utilisepour :
- porlerd'une oct¡on
ou d'un événementqu¡ esten rroinde se déroulerdons le possé.
P r é c i sd e
. II faísait froíd et le bus étoit en retard.
- exprimerune hobitude possée.
, Quond elle trovoíllait Poris, elle prenoít le train d 7 heures tous les jourc.Elle prenoit
le métro puis un bus et elle orrivaitou bureau d t heures.
Formolion: on supprime-onsdu ve6e conjuguéd lo l'penonne pluriel(nous)du pé
sent,puison oioufelesterminoisons de l'imporfoit: oís,ois, oít íonsíez aient(nous{¡nissons
-' finissen¡-r finissois,
etc.)souf pour le verbe étre: i'étoís, nousétions-
¡e

@ Passécomposé ou ¡mparfa¡t? --+p.40,4t,s4,ss


Quond deux foitssontsimultonés :
, Je me promenoissur les bords de la Loirequond ie lai rencontré.
On ne connoil pos les limitesde lo premiéreoction (l'octionde se promener peut se
situerovont, pendonl ou opres lo rencontre),olors que lo rencontres'estdérouléed un
momenl orécisdu oosséel esf ochevée.
[imporfoitdécrifle décor; le possécomposéploce l'ocfionou premierplon.

@ Le plus-que-parfaitj p.54,5s
ll exprime l'ontérioritéd'un événemenfpor ropporl d un outre événementpossé.
Formqtion z Étreou ovoír d l'impofoit + porticipe possé du verbe.
, Il ne m'o iomois rdconté ce qu'íl avaít laít ovont notre rencontre.
, J'étoissúr que mes omrs avd¡entpréporé des surprisespour mon anníversoire.

@ te passé récent , p.re


ll décrit une oction qui o été éolisée il y o tés peu de temps.
Formotionzvenir+ de + infin¡t¡f
, Poul n'est pas ld ; c'est dommage, íl vient de portír
, On venait de rentrer quond le téléphone o sonné.

il., modes
Q Le subjonct¡f r p.22,23,64,65,ao,81
e sub¡onaifdécritquelquechosequi n'estpos éolisé (souhoit,voloné doute,etc).On le
rowe le plus sowent opés lesexpressionsqui hoduisentun iugementou un sentiment

un jugement
exemples
ou un sentiment
Veóes Je voudrqis,ie regrefte,ie préfére, Je voudroísque tu viennesavec moí
ie déteste,j'oimerois... Je péfére qu'on prenne la rue de Non¡es.
Expressions ll esl imporlont,il est bon, 9o me ll fout que tout Ie monde soitId somedi.
impersonnelles ploit, il fout, il est nécessoire... Il est bon oue vous vous leviez ossez t6t.
Adiecfifr Je suisconlenl,heureu>csurpris, Je suiscontent que fu pu¡ssesven¡r
désolé,triste... EIIeest trísteque Píene n'oit pos Éussi.
de
On trouveoussile subionctifoprés certo¡neslocufionscomme pour que, alin que, bien
que, iusqu'd ce que, etc.
. Bien qu'il me connoissepeu, il est restéovec mo¡ toute la soirée.
Fol1o¡ion: on supprime.-enfou verbe coniuguéou présentd lo 3. penonne du plu-
riel iils) puis, porr ¡e, tu, il, elle,ils,elles,on oioute les terminoisonsdu pésent de l,indi_
cotif.(ils prennea*--+ie prenne,etc)
Pournous et voug on supprime-ons d lo l' personne du pluriel(nous),
pulson oioute
ions el iez.
indicotif pÉsent subionctifpÉsent
( ie prenne
ils prenneat
ru prennes
1 il prenne
( ils prennent
nou. pon"o.
nousprenions
{ vouspreniez

€) l" cond¡t¡onnel -rp.e8d ror


Leconditionnelest utihsépour expflmer:
- une demonde polie : Je voudrois
un thé, s,¡lvous plofr.
- un souhoit: J'oimeraisvroímentpoñir
en vocdncesen févier
- une proposition: Vousvoudriezqu'on
oílleou restourant?
- une informotionnon
confirmée: Lesétudiontssero¡enten gréve depuisce matin.
... un conseil,une suggesfion
: On pounait oller ou cínémo lo^.d¡ ?
- une hypothése : Sí
i'étois ñche, laiderois les outres.
Formotion: il se forme comme le futur (d portir de l,¡nf¡nit¡0 et ovec les terminoisons
de l'imoo#oit

1 " , r e l o t i o ntso g i q u e s
f) u cause -r p.e3,r34r35
Force que 2Je su¡spott¡ porce que fétais molode-
Puisque: Puisqu'ilne fait pos beou, on n'iro pos se promener / Venezovec nous
pursquevous en ovez envie.
Comme : Comme tu connais I'histoíre,ie ne te roconte pas tout depuis le début.
Á cquse de : Elleest trísted ,orse d. ,o disputeovec Tho.or- / Á ,our" de toi, ie voís
étre en retard d mon coursde yogo !
GÉce ó : J'oi possé un bon moment gr1ce d vous. / Gráce d mon frére, (aí visité de
nombreux povs.

€) U conséguenco -r p.s3,rs4,rgs
Donc: ll n'o pos eu ses exomensl il restedonc d luniversíté encore une onnée.
Afors : Je l'oime bien, olors ie l'invite samedí prochoín.
Por conséquent: Je n'ai pás regusa lettre;'por conséquent, ne peux pas étudier
ie
so demande,
En conséquence: Vousovez bien répondu, en conséquencevous pouvez reiouer

@ rc bUt + p.zz,23,64,6s,r34,rss
Four (+ ¡¡f¡n¡¡g:.Je suisvenupour te paler
Four que (+ subionaifl: Le professeur a épété pour qve tout le monde comprcnnebien.
P r é c i sd e
Afin de (+ infinilifl: Nousourcnsuneréuniona{in de ¡epoler de cetlequestion.
Affnque (+ subionctifl : fulez fot a[inque toutb mondepuísse wus entendre.
De fogonó (+ infinitiO : -fonn¡emien ovancede Íagond lrouverlaúessedu rcndez-wus
Defofon que (+ sub¡onctifl : Appel/eto seoétaire
de fuon qúelledéphcecercndez-vous
!

@ La condition / I'hypothése--+p.roorol
'
imoérotif
- $i + présent+ pÉsent = l'hypothésepeut se Éoliser.
rurur
. Sí tu peux, viens nous voír ce week-end !
. 5i fu os du temps, veux bíen Íoire une paftie de sqvash ovec toí.
ie
. S'ilpleut, nous resferonsd la moison.
- Si + ¡mporfo¡t+ condifionnelpésent = l'hypothéseo peu de choncesde se réoliser
. Si i'é¡ois chonteur, ie voyogerois dons le monde entier pour loirc des conce¡ls.

Expressions diverses:
. Sylvio passero nous voir, sauf si elle sort plus tord du bureau.
Tun'aimes pos voyager en voiture ? Dans ce c*, prenons le lroín !
Roppelez-moi ovont somedi pour confirmer Dans le cas conhairc, lannule vohe
réservotion.
Au casoú vous ne comprendríez pos,vous pounez relírc les informotionssur not¡e site,
lmagine que Cloudio revíenneen Fronce,qu'est-ce que tu ferais ?
En cos de mouvok temps, le repas sero pris dans lo solle des fétes.

@ Bopposition -- p.122,r23,
134,
1t5
mois : Je n'ai pos faím mois f oi trés soif.
poudont : Píene n'a rien dít, poutont il connoissoítlo éponse.
quond méme z Elleva étre tiste, ie dois quond méme lu¡ díre lo véité.
en rcr,|ronche/por contrc (ü l'otall z Dominiquen'étoit pasld ; por conhe/en ¡evonche,
on a pu discuterwec Emmonuel.
ou conlroire z ll n'aíme pas le soleil, ou controire, íl adore le froíd et la neíge.
bien que : Bien qu'elle puisseveni¡; Chrislinene serctpclsd lannivercoi¡ede Stéphane.
méme si : liai couir le long de lo Loire méme s'il pleut
ofon que : E//en'est pos trésgentílleavec sesporenls,o/orsq úils font beoucoup pour elle.
mofgé : /s soni entrés dons la solle molgré linterd¡ct¡on.

@ La compara¡son i p.3od 33
l. Le comporotif pour :
o) Comporerdes odiectifset des odverbes
moins (-)
oussi(=) + odiectil / odverbe (+ que) . Mon omíe Ankenoge plusvite que moí.
olus(+)
b) Comporerdes noms
moinsde (-)
outqnt de (=) * nor (+ que) (+ de) . ll y o moins de femmes que d'hommes íci.
plusde (+)
c) Comporerdes verbes
moins(-)
verbe + outont (=¡ (+ que) . Antoíne s'amuseautont ou'íl tnvoílle.
plus (+)
de rammalre
Exceotions:
- Bon(ne)G)-, Meilleu(eXs) . Cesgdteoux
sont bons maís ceuxJd sont meilleurc.

- Bien + mieux . ll chonte bien moísso seur chonte mieux.

2. [e superloti{
. Sophieestlo plus ágée de lo closse.
- Leplus/ le moins+ odiecfifou odverbe .
Oui maisc'estIa moinsgronde !
. Cest vroí.Cest Béofice lo plus gronde.
- bon(neXs) - le (lo, les)meilleu(eXs) . ,4h! oui,íl estbon,ce vin.Cestle meilleur
de la rcgion.
- bien-r le mieux . Cesf Nodio quí chontele míeux.

- mouvois(eXs)
- Ie (lo,les)plusmouvois(eXs),
le (lo, les)pireG) . Cestlo pire dessolutíons.

lo onrose
f) u phrase interrogative +p.2o,2t,24,2s,
114,1t5
Cosporticuliendesphrosesovecl'inversion suielverbe(Voulez-vous,As-tu...):
. Entredeuxvoyelles, on oiouteun i pourfocililerlo prononciotion.
- Que regarde-t-il? Pa¡lio-t-il avec vous? Oú vo-t-elle?
. Quondle suietesfun nom,il foutoiouterun pronomsuietdonslo queslion :
- Sylvie est-ellerevenuedu Bresil?
- Piene prendro-t-ille hoin ce soir?
- Ton hérc est-ilplus
ieuneque toi ?

€) U phrase négative r' p.34,35


. négofionde el ou de ou: ne,.. ni.,. ni
- Tupréféres le bleu ou le ve¡t ?
- Désolée, moís n'aime ni le bleu,
ie ní le ve¡t.
- Vous avez des fréreseÍ seurc ?
- No¿
le n'oi ni frére, ni seur
. négotion de encoreet de toupurs : ne... plus
- Tuos enco¡e foim ?
- Ah ! non, mercí.Je n'aí plus fa¡m. Cétoit
délíc¡eux.
- Ta seur o touiours son oppoñement
rue du Cherche-Midí ?
- Noa elle ne lo plus. Elle o quítté Poris.

. négofion de tou¡burc(= tout le temps)et de déld: ne.,.


- Beaucoup de gens po¡lent touiours en iomois
vaconcesou méme endroit.Vous aussi?
- Non, ou controire ! On ne part
iamais ou méme endroit
- Tues déiá allé oux Étots-lJnis?
- No¿
le n'y suis iomais allé.
. négotion de dé¡d : ne.., pos encor€
- Tuos déiét foit ton trovaíl pour lundí
?
- laí commencé mois n'oi pas encore fíni.
ie
P r é c i sd e

lorticulorités
Q Uaccorddu participe passé .)p.4o,41
o.l ovec éfre
Le porficipe possés'occordeen genre et en nombre ovec le sujet:
. Elle étoit sortie avec Mathieu.
. lls sont porlíssons nous díre ou revoír
b) ovec ovoír
- Pos.d'occorddu porticipepossé
si lo phrosene compodepos de complémenfdirect
ou si le complémentdirect est plocé oprés le verbe :
. Nous oyons tÉs bien mangé.
. lls ont donsé toute lo nuit
. lls ont lu tous ces /iwes.
- Accord en genre et en nombre ovec
le complémentdirect s,il est plocé devont le
VEÍDE :
. Vouslesovez oimét cesfromoges?
. Lesphotosque lu os pr¡sessonl t és éussies.
. Quelslivresos-tulus pendant les vaconces?

9 rc gérondif --+p.56,57
ll pert servird indiquerque deux ocfionsse possenten
. Elle monge des bonbons en trovoillant
. lit touiours sonioumal en mongeclnt.
ll est invorioble ei se forme sur le rodicol du verbe ou pÉsent qvec nous:
Nous podens-+ en portonl - nousfinissens-.r en finissont- nousprenens-r en prcnont
Exceptions: éhe -f en étonl ovo¡r r en oyonf sovoirr en sochonf
Legérondifdo¡t toujoun ovoirle mémesuietque le verbe principol.

€) u forme pass¡ve,+ p.eo,


er
Ellepermet de mettreen voleur le complémentdirect d,un verbe.
Formofion : éhe ou femps désiré + porticipe possé.
Le complémentpeut étre exprimé (phroseo) et inhoduit por porou non (phroseb).
a) l-esc¡toyensélisent le president de la République.
. Le presídent de lo Républíque est élu par les cítoyens.
6) Lo police lerne¡a la rue Montoult de I h 30 d t2 h 30.
La rue Montoult se¡a fetmée de 8 h 3O á 12 h 30.
Aftentiond l'occorddu porticipe possé : De nombreuxprix ont été rempoftés.

@ U m¡se en rel¡ef -, p.t16,tl


On utilisece procédé quond on veut donner plus d,imporlonceó un élément de lo
pnrose:
Michel a annoncé la nowelle. - Cest Michel gui o onnoncé lo nowelle.
J'oi écrit á mon ami ahicain..+ gest d mon ami ahicain oue i'oí éctit
J'aí envíe de ce gros gáteau. + Ceg de ce gros gáleau g1p-e iioi envie.
laimerois tevenir en Fmnce. + Ce que i'oímemís, g@! tevenir en hance.
La lit étsÍurc m'intéresse.+ Ce quí m'intéresse,¿eü Id líttémtv¡e.
q+iqan-e-.
Présent lmpératif Passé
composé
Je suis J'oi été J'étois
Tues Sois Tu qs été Tu étqis
Il est ll o été ll étqit
ETRE Noussommes Soyons Nous oYonsété Nous élions
Vouséles Soyez Vous qvez été Vous éliez
llssoni lls ont été lis étqienf

J'oi J'qi eu J'qvois


Tu os Aie Tu os eu Tu qvo¡s
llq l lq e u ll qvqit
AVOIR Nous ovons Ayons Nous qYonseu Nous qvions
Vous qvez Ayn Vous qvez eu Vous qviez
llsont llsont eu lls qvqient

Je pqne J'oi podé Je porlois


Tuporles tone Tuos porlé Tuporlois
Verbes ll o porlé ll porloit
EN.ER Nousporlons Pqrlons Nouswons porlé Nousporlions
Vousporlez Pqrlez Vouswez porlé Vousporliez
llsporlent llsont porlé llsporloient

Je finis J'qi fini Je finissois


Verbes tu nnrs Finis tu os nnl Tufinissois
ll {inii ll o f¡n¡ ll finissoit
réguliers Nous finissons Finissons Nous qvonsfini Nousfinissions
en -lR Vousfinisez Finissez Vous qvez fini Vousfinissiez
lls frnissent lls ont {ini llsfinissqient

Je viens Je suisvenu(e) Je venqis


Tuviens Vens Tu es venu(e) Tuvenois
ll vient ll e$ venu ll venoii
VENIR Nous venons Venons Nous sommesvenu(e)s Nous venions
Vousvenez Venez Vousétesvenu(e)(s) Vousveniez
llsvienneni lls sonl venus llsvenoienl

Je sors Je suissoÉi(e) Je soÉois


Tu sors 5on Tues sorti(e) Tu sortqis
ll sorl ll estsorti ll sorloit
SORTIR Nous sorions Sortons Noussommes sorli(e)sNous sorlions
Vous sorlez Sorlez Vousétessorti(e)(s) Vous sorliez
lls sortent llssonisorlis lls sortoient

Je vois Je suisqllé(e) J'qllqis


Tuvos Tuesqll¿(e) Tuollois
VO ll estollé ll olloit
ALLER Nousollons Allons Noussommes ollé(e)sNousqllions
Vousollez AIlez Vousétesqllé(e)(s) Vousolliez
llsvont Ilssoniollés llsolloient
C_q_njugeisons
i l
j
Plus-que-parfait Futu jConditionnet
présenti Subjonctif
présent

J'ovo¡sété Je serqi Je serqis Jesois


Tu ovqisété Tu serqs Tu serqis Tusois
ll ovqit été ll sero ll serqil ll soit
Nous ovionsété Nous serons Nous serions Noussoyons
Vousqviez été Vousserez Vousseriez voussoyez
lls ovq¡entété lls seronl lls serqient llssoient

J'ovo¡seu J'ouroi J'qurois J'oie


Tuqvqis eu Tuouros Tu ourqis Tuqies
ll qvoit eu ll cturo ll ourqii ll qii
Nous qvionseu Nousqurons Nousourions Nous oyons
Vousoviez eu Vousqurez Vousouriez Vous oyez
lls qvqienteu llsouronl llsourq¡enl llsqlent

J'ovoisporlé Je porleroi Je polerois


Tuovoisporlé Tuporleros Tu porlerois rupqnes
ll qvqitporlé ll porlero ll porleroit ll porle
Nousovionsporié Nousporlerons Nous porlerions Nousporlions
Vouswiez porlé Vousporlerez Vousporleriez Vousporliez
llsovoientporlé llsporleront lls porleroient llsporlent

J'qvoisfini Je finirqi Je finirois Je finisse


Tuqvoisfini tu T¡n¡ms tu Ínrfors Tufinisses
ll ovoit fini ll finirq Il finiroit ll finisse
Nous ovionsfini Nous finirons Nous finirions Nous finissions
Vousqviezfini Vousfinirez Vous{¡n¡riez Vousfinissiez
lls ovoientfini Ilsfiniront llsfiniroient lls{inissent

J'étoisvenu(e) Je viendroi Je viendrois Je vienne


Tuétoisvenu(e) Tuviendros Tuviendrois Tuviennes
ll étoit venu ll viendro ll viendrqit ll vienne
Nous étionsvenu(e)s Nous viendrons Nous viendrions Nous venions
Vousétiezvenu(e)o Vousviendrez Vousviendriez Vousveniez
lls étoientvenus llsviendront lls viendrqient lisviennent

J'étqissorti(e) Je sortiroi Je sod¡rqis Je sorte


Tuétoissorti(e) Tusortiros Tusortirois Tusoñes
ll étoit so¡1¡ ll sorlirq ll sortirqit ll sorte
Nous étionssorti(e)s Nous sort¡rons Nous soriirions Nous sortions
Vousétiezsorti(e)(s) Voussorlirez Voussortiriez Voussof¡ez
lls étoientsodis Ilssoriiront lls soriirqient lls sortent

J'étqisollé(e) J'iroi J'irois J'oille


Tuétoisollé(e) Tu iros Tu irois Tuqilles
ll éro¡iollé ll iro ll iroit ll qille
Nous étionsollé(e)s Nous irons Nousirions Nousollions
Vousétiezollé(eXs) Vousirez Vousiriez Vousolliez
Ilsétoientollés lls iront lls iroient llsoillent
g.+lqarr_9_
...

Je prends J'oi pÉs Je preno¡s


Tuprends Prends Tuos pris Tuprenois
Verbes ll prend ll o pris ll prenoit
EN-ENDRE Nousprenons
Vousprenez
Prenons Nousovonspris Nousprenions
Prenez Vousovezpris Vouspreniez
Ilsprennent llsont pris llsprenoieni

Je connqis J'oi connu Je connqissqis


Tu connqis peu utíl¡sé Tu os connu Tu connqissqis
Il connqft O COnnU ll connqissoil
CONNAITRE Nous connoissons peu utilise Nous ovonsconnu Nous connoissions
Vousconnoissez peu u isé Vousovez connu Vousconnoissiez
lls connqisseni llsonl connu lls connqissoient

Je peux J'oipu Je powois


Tupeux Tuos pu Tu pouvois
ll peut l lo p u ll powoii
POUVOIR Nouspowons n'exis¡e pas Nouswons pu Nous powions
Vouspowez Vousovezpu Vous pouviez
llspeuvent llsontpu lls powoient

Jeveux J'oivoulu Je voulqis


Tuveux pasuf¡lké Tuos voulu Tuvoulqis
ll veut ll o voulu ll voulqit
VOULOIR Nousvoulons pos ulilisé Nous qvonsvoulu Nous voulions
Vousvoulez Veuillez Vousqvez voulu Vousvouliez
llsveulenl lls onl voulu llsvoulqient

Je dois J'oi d0 Je devqis


lu dors Tu os d0 Tu devois
ll doit l lo d 0 ll devqit
DEVOIR Nous devons n'ex¡sle pos Nous qvonsdo Nous deüons
Vous devez Vousqvez d0 Vous deviez
lls doivent lls ont d0 lls devoient

Je vois J'oi w Je vq/ois


Tuvois Vois Tu qs vu Tu voyois
ll voit l lq w
votR Nous voyons Voyons Nous ovonsw
ll voyoit
Nous voyions
Vous voyez Voyez Vousqvez vu Vous voyiez
llsvoient lls ont vu lls voyoient

Je bois J'oi bu Je bwois


tu bors Bois Tu qs bu Tu buvois
ll boit l lq b u ll buvoit
BOIRE Nousbwons Bwons Nous ovons bu Nous bwions
Vousbuvez Bwez Vous qvez bu Vousbwiez
llsboiveni llsont bu lls buvoient
F-qfiuqi

Jovqis pris Je prendrui Je prendruis Je Prcnne


Tuovoispris Tuprendus Tupendrois Tuprennes
ll ovoil pris ll prendo ll prendroit ll prenne
Nousovionspris Nousprendons Nousprenddons Nousprenions
Vousoviezpris Vousprendrez Vousprendriez Vouspreniez
llswoient pn! llsprendront llsprendruient llsprennent

J'owis connu Je connqfooi Je connofrois Je conno¡sge


Tu orrqisconnu Tu connoirqs Tuconnoñruis Tu connoisses
ll ovoit connu ll connqñro ll connoiroit ll connoise
Nous ovions connu Nous connqircns Nousconnolrions Nous connqkions
Vous oviez connu Vous connoñrez Vousconndtn-ez Vousconnqissiez
lls q\¡oientconnu lls connoi[ront llsconnqiEient lls connqissent

J'ovoispu Je pounoi Je pouro¡s Je puisse


Tuovoispu Tupounos Tupounois Tupuisses
ll ovoitpu ll pouno ll pounoil ll puise
Nouswions pu Nouspounons Nouspounions Nouspuissions
Vousoviezpu Vouspourez Vouspouniez Vouspuisiez
llsovoienfpu lls pounonl llspounuient lls puissent

Jqvois voulu Jevoudroi Jeroudmis Jeveuille


Tu qvois \.oulu . Tuvoud¡os Tuvoudrois Tur¿euilles
ll qvoit \oulu ll roudlo ll roudroit ll veuille
Nous ovionsyoulu Nousvoudrons Nousvoudrions Nousvoulions
Vous qviez \.oulu Vousr¡oudrez Vousrrcudriez Vousvouliez
lls owient voulu llsvoudronf llsvoudroienl llsveuillenf

J'ovqisd0 Je devroi Je devrqis Je doive


Tuovqisdú Tudsvrqs Tudewois Tudoives
ll o\oit d0 ll de¿o ll devroit ll doir¡e
Nousovionsd0 Nousdsvrons Nousde¡¡rions Nousdgvions
Vousoviezd0 Vousdevrez Vousdevriez Vousder¡iez
llsq\¡ciedd0 llsdevront llsdevrqienl lls doivent

Jqvois w Je veroi Je venqis Jevoie


Tu qvqis w Tur¡enqs Tuvenois Tur¡oies
ll qvoil w ll r¡e¡¡o Il venoif ll voie
Nous qvions vu Nous r¡enons Nous venions Nousvoyions
Vous qviez w Vousr¡enez Vous veniez Vousvofez
lls qvoieni w lls venonl Ils venq¡ent llsvoient

J'ovois bu Je boin:i Je boinis Je boive


Tu ql¡qis bu Tuboiros Tuboirqis Tuboives
ll ovqit bu ll boiro ll boiroit ll boi,¡e
Nous qvions bu Nousboirons Nousboirions Nousbwions
Vous qviez bu Vousboirez Vousboiriez Vousbwiez
lls qvoient bu llsboiront llsboiruient lls boirent
lmparfait

Je cro¡s J'qi cru Je croyois


Tucrois Crois Tu qs cru Tu croyois
ll croit ll q cru ll croyoit
CROIRE Nous croyons Croyons Nous qYonscru Nous croyions
Vous croyez Croyez Vous ovez cru Vous croyiez
lls croient lls onf cru lls croyoient

Je fqis J'qifoit Je foisois


tu tots Fo¡s Tuos foit Tufqisois
ll fqit ll o foit ll foisoit
FAIRE Nousfqisons Foisons Nousovonsfoit Nousfoisions
Vousfoites Foites Vousovezfoit Vousfoisiez
llsfont llsontfoit llsfqisoient

Je sqis J'oi su Je sqvqis


Tusois Sqche Tu qs su Tu sqYqis
ll soii l lq s u
sAvotR Nous sqvons Sqchons Nous qvonssu
ll sqvqit
Nous swions
Vous sqvez Sqchez Vous qvez su Vous sqviez
lls soyenl lls ont su Ilssqvqienl

J'écris J'qi écrit J?crivqis


Tuécris Ecris Ju os écfit Tu écrivois
ll écrit
ÉcR¡Re Nousécrivons Ecrivons
ll o écril
Nous qvonsécril
ll écrivoit
Nous écriüons
Vousécrivez ECnVeZ Vous qYez écril Vous écriviez
llsécrivent lls ont écrit lls écriyq¡ent

Je dis J'o¡ dir Je disois


tu ots Dis Tu os dit Tu disois
ll dir ll q dit ll disqit
DIRE Nousdisons Disons Nous ovonsdit Nous disions
Vousd¡tes D¡les Vous qvez dil Vousdisiez
llsdisent lls ont dil lls disqient

Je mets J'oi mis Je meltois


Tumels Mets Tu qs mis Tu meifqis
ll met ll o mis l¡ mettoit
METTRE Nousmetlons Mellons Nous qvonsmis Nous meilions
Vousmettez Mettez Vous qvez mis Vous meitiez
llsmeifent lls ont mis lls mettoienl

Verbesimpersonnels

FALLOIR ll fqut N'exisfrepos ll o fqllu

PLEUVOIR
nj u gr
E-q
i i i
Plus-que-parfaiti Futur présenti Subjonctif
lConditionnel présent

J'qvqiscru Je cro¡ro¡ Je croirois Je croie


Tu qvois cru Tu croirqs Tucroirois Tucroies
ll qvoit cru ll croirq ll croirqit ll croie
Nous qüons cru Nous croirons Nous croirions Nouscroyions
Vous oviez cru Vouscroirez Vouscroiriez Vouscroyiez
lls qvoientcru lls croironl lls croin¡ient llscroient

J'ovoisfqit Je feroi Jeferqis Je fose


Tu ovqis {qii Tuferos Tu{erqis Tu foses
ll qvqit fqil ll fero ll ferqit ll fqse
Nous qvionsfqit Nousferons Nouslerions Nous {qssions
Vousqviezfqit Vous{erez Vousferiez Vous{qssiez
lls qYqientfqit llsferont llsferqient lls fqssent

J'ovoissu Je souroi Je squrq¡s Je soche


Tu qvqis su Tusourqs Tu squrqis Tusoches
ll wqit su ll sourq ll souroit ll sqche
Nous qvionssu Nous squrons Nous squrions Nous sqch¡ons
Vousqviezsu Voussourez Voussquriez Voussqch¡ez
lis ovqientsu lls souont lls sourqient lls socheni

J'ovois écrit J'écriro¡ J'écrirqis J'écrive


Tu qvqis écrit Tu écriros Tu écrirqis Tu écn'ves
ll ovqit écrit ll écriro ll écrirqit ll écn've
Nous ovionsécrit Nous écrirons Nous écririons Nous écriüons
Vous qviez écrit Vousécrirez Vousécririez VousécrMez
lls qvqientécrii lls écriront lls écrirqient lls écrivent

Jovois dit Je diroi Je dirq¡s Je dise


Tu ovoisdit tu otrds tu olro6 Tudises
ll qvoit dit ll d¡rq ll diroit ll d¡se
Nous ovionsdit Nous dirons Nous dirions Nousdisions
Vous qviez dit Vousdirez Vousdiriez Vousdisiez
lls ovqientdit lls diront lls diroient llsdisent

J'ovoismis Je mettroi Je mettrqis Je mefte


Tu qvois mis Tu mellros Tu mettrois Tu meltes
ll ovoit mis ll meitro ll mettruit ll mette
Nous qvionsmis Nous metlrcns Nous melhions Nous metlions
Vous qviez mis Vous metirez Vousmetriez Vous meitiez
lls qvoientmis lls mettront lls mettrqient lls mettent

ll qvoii follu ll fqudro ll {oudroit ll foille

ll woit plu ll pleuvro ll pleuvroii ll plewe


d e p-hp-n-Étiq
ue

P r o n o n c i a t i o :n l e s c o n s o n n e s

ssftÑ 9*l$t!99

lo pointede
lo longueest
l¡escordesvocqles terre,
t,l en contoctqvec
lo pointedesdents ne übrenl pos.
tl

th rhé
du hout

Lo pointede
lo longueest
Lescordesvocoles
ldl en conloctovec donne
lo poinledesdenh vibrenf.
du hout

l,esdeux léwessonf
l.,escordesvocoles p' pére,
tpl en conloct,pu¡sse
ne vibrenlpos. b (+s) obsolumenl
séporent

Lesdeuxlévressont
Lescordesvocolés
tbl en contoct,puisse
vibrent
b boire
séporenf.

LLolongue est
en conioct ovec dk écrire,kilo,
l.¡escordes vocoles
lkl les denh du bos.
ne vibrent pos.
qu, ch, quel,technique.
l.,edos de lo longue x
est relevé.

Lolongueest
en conloctovec regorde,
l]escordesvocoles gu, diologue,
tel lesdenb du bos
vibrent x, exerc¡ce,
Ledos de lo longue
est relevé. second
P r é c i sd e
$\\tÑf-$$
$$fiÑ r*s$túg

Lesdents du hout
sontlégérement
ffl Lescordesvocoles f, enfin,
en conloct ovec
ne vibrent pos. ph phormocie
lo lévredu bos.

W
l.¡esdents du hout
sont légérement Lescordesvocoles v envte,
l'l en contoctovec vibrent wogon
lo lévredu bos.

s/ ss/ sorl¡r,possen,
Lo pointe de
Lescordesvocoles q9' ploce, gor9on,
['] lo longueest
ne vibrent pos. t I+bn,onl, potient relotion,
en bos.
x toxi

W
mogozine,
LLopointe de
l¡escordesvocoles s/ rose¡
l'l lo longueest
v¡brent x deuxiéme,
en oos.
exerctce

Lo longue est ch, d¡monchq


Lescordesvocoles
[] en hout, ossez sh, shompoing,
ne vibrent pos.
en ovont sch schémo

Lo longue est vl rmogrne/


t-l Lescordesvocoles
lJl en hout, ossez 9e, mongeons/
vibrent
en ovon¡. j iombe

Lo poinfe de
lo longuevient
trl se colleren hout
I lil
et en ovonl
d e ph_o_n_É_tique
$srtÑ d.É$1195
Lo pointe de
lo longueest
en bos et en ovont,
en contoctovec
[*] r mete
les dents d'en bos.
Lo longuene bouge
pos.

Lesdeux lévres Un peu d'oir posse


[-] m monsreur
sonl en conlocl por re nez.

L,clongue esl
en contoctovec Un peu d'oirposse
["] n ltnrr
lo poinle des denls POrre nez
du hout

Lo longueesl
en contocfovec
Un peud'oirposse
tnl lesdentsdu bos-
Ledos de lo longue
por le nez.
gn gogner

est relevé.

mreux

W
Lo longue est
en ovont et en bos. Lo bouche est v yeu)i
til Le dos de lo lcngue orrondie.
i+l trovoil,
OU
est relevé.
i+ll {ille

Lo longueest
en bos el lrds en
Lo bouche esf U t*¡1, nuit,
[,-r] ovont Le dos
orrondie. U (+é) buée
de lo longue
est un peu relevé.

i",l r|} Lo longue est


trésen orriére
et le dos est relevé.
Lo bouche esl
onond¡e.
oU'
o¡,
ou{,
to¡,
week-end
L,e-x-iqu
e-
EUW @[E rf+fiilin aE¡ED t@
s'Abonner to subscibe abona¡se sich abonnieren üiT élJ¡jl
absolu absolute absoluto absolut gxtffJ ór!"
absolument absolutely absolutamente unbedinst €riü ÉIL
abstinence;f abstinence abstinencia Abstinenz ffih raj
abusn. abuse abuso Missbrauch .¡l!
acc¡ocher to hang enganchar heften, haften fift
accueillir to welcome acoger empfangen ürry
achever to finish acabar beenden .¡l
acquérir to acquire adquirir erwerben #€ sjñl
acteru. aú acto Handlung tl4J ¿J,j
adopter to adopt adoptar annehmen JRH
affectif emoüonal afectivo affektiv cÉ-l*{ÉEt dt1,
affiche/ poster cartel Plakat 4IIE. ó,J,
afin de / que so astolso that afinde/deque um hf d.Jü.
agressiüté aggressiveness agresiüdad Aggessiütát Effi,IT U¡¡i
s'allongo to lie down tende¡se sicblegen ft s"i
allumer to tum on encender anzünden ,Hffi d,.ir
alors que while mientras que wáhrend m
alphabetisation/ literacytuition alfabetización Alphabetisierung ÉE ¿!.Yl dLi
dmeJ. soul alma Seele R4
améliorer improve meJora¡ verbessem ET# CÉ"r
aménager ro conven acondicionar einrichten #4 crtj.. jú
amenet to le¿d traer mibxehmen ,iñ.x J_!l
s'amuse¡ to have fun diverti¡se sich ami¡sieren frg .ló
ansedote/ anecdot€ anécdota Anekdote ü8rE issi ,¡iJt
angoisse/ anxiety angustia TX.
annoncer to announce anuncia¡ ankiindigen FLTI'
annuel annual anual jiürlich E4Ét
appartenr
&r*
to belong pertenecer gehóren érr ,ü-j'
apporter to bring aportar mitbringen H*
appréciatiorj.f. assessmont apreciación Beurteilung lÍtl $il
apprécier to like apreciar schá¿en i+6¡ J¡¡
aspectm. aspect aspecto Aussehen ñffi :l¡ ,JLl"
aspirateu n. vacuum cleaner aspiradora Staubsauger ry4á* tui-b.Jé ¡¡¡iS¡
assiottcjf plate plato Teller #f, fi7 (+.¿r*
associationf association asociación Verband V¡+
s'assurerde/que to make swe comprobar que sichvergewissem ffiü ir" ¡Sk
attacher to tie amarra¡ befestigen t,& l-...¡ ,ób
atteindre to reach alcarrzar e¡reichen i&4ü
au cas oü in tlre event that en casode que im Falle lHtr crld-é
au aontrare on the contra¡y al contrario im Gegenteil fHEü Lj''S'll {Je
au cours de during duante im Verlauf E,..trIFJ ü:
au lieu de instead of en lugar de anst€llevon E t+á¿ c¡ 1{
au sein de within en el senode mitten in 4...Ég[ d=lr q¡
augmente¡ to ¡ncrease aumentar e¡hóhen rgr0 rlj
autobusm. bus autobús Bus o-L r¡.1¡lÁ
autoriser to allow autorizar gestatten )E.r+ + u-i-r .+ ¿)-
autrefois in the past antaío f¡iüer Añf
avoir beau no matter what pese a nochsosebrtur re* ;
kónnen

Baccalauréat)2. baccalaweate bachillerato Abitur H++ü L"''¡lts¡


baisser to lower senken Fp.tft
baladef. walk paseo Spaziergang ñ4 ¡Aj¡
banal commonplace ba¡al banal .F,¡LÉ!
batiment n¡. building edificio Gebeuds É&M
benéfice¿, profit beneficio Vorteil ñiJiE
bénéficie¡ to e4joy beneficia$e Vofeil habenvon Ftu (tr4t) ¡tl!¡l ¡a '
I¡MB EII¡Iil r$ltilillill ffll¡llf,rtir
benévolez. voluntee¡ benévolo freiwilligerHelfer X40! ¿J"!
benévolement voluntadly voluntariamentc fieiwillig x+ü
bien que although pose a que obwohl ,ll c.
bisous(fam.)m. kisses besitos Kuss úty
bizarre strang€ ruo komisch á,trÉt
bombe (aerosol)/ spray bomba(aerosol) Spraydose ryry¿ñ !t3-.r
bonhommez, fellow hombrecillo Mann n+w, L rJ..-.¡,c*,ü
bo¡d z. side orilla Shand &ü dsr!
bougie/ oandle vela Ketze HH ¡¡i
boulel bowl bola Kugel S 6Js
bouleverse¡ to change llaslomar erschüttem +y''dA órrl,.J$
boulotn?. job fabajo ATbeit iÉi.i
bousculade./ jostling bullicio Gedr¿inge z\#.,\ e¡rj¡ .¡aj
boxer to box boxear bOXEN Fü
brique/ brick ladrillo Ziegel üt
brochuref brochure folleto B¡oschüre 4'M7
hosse ¿ dentsf toothbrush c€Dillode dientes Zahnbürste TÑI) i,b-l it¡J¡
budgetz. budget presupuesto Budget 1¡t;-

Cafard m. cockoach cucaracha Schabe BH


calculette/ calculator calculadora Taschenrechner Mb+H# ¡_¡JA
catasfiophef disaster cat¡ástlofe KatasÍophe xft
cauchemarz. nighftnarc pesadilla Alptraum s9 c¡¡5
causer to cause causa¡ veruTsachen 5tE c{^"1
caution/ deposit aaución Kaution F#é
celle(s) she/theone/those aquellas diejenige(n) i¡4
celui helthe one aquel derjenige ü+ g.ll
certainement certainly cr€rtamente bestimmt ÉÉü i5f$¡
certes admittedly por crerto sicher gt*
ceux those aquellos diejenigen i*4 asXll,¿ciil
changementn, change cambio Ánderung y+t -t*ü
chauffeurz. drive¡ chófer Fahrer
chiffonrz. cloth Tuch wñ, yr.ñ llJÁ
chirurgicale surgical quinirgico chirurgisch 4.ñlÉs !.1->
chirurgiel su¡gery cirugía Chirurgie ,tf+ LIJ+
:F-
ciel m. sky cielo Himmel
crrcúl m. tour circuito Rrmdreise we, ¡.rJJ
ci¡cule¡ to get a¡ound circular fahren ffi4 llt
citer to quote cltar zifíercn ÉtH J le,ú-l
-a,
ciaouille/ pumpkin caTabaza Kiirbis Ifl/l{ jt
ciül civilian civil zi.url RHÉ!
codem. code código Code ftE
coltrel ange¡ cólera Wut ffie
collectionjf collection colección Sammlung &tr
coller to stick pegar kleben TÉ
cofr¡mandet to o¡der encafgar bestellen Ét6 qlt
comme¡cial commorcial comercial kaufmiinnisch ÉüÉ! fJH
se aompoltgr IO act comportarse sich verhalten +rL .jl.-i
comDortementm. behaüou¡ compodamiento Verhalten ftk
compose! to dial Írarcar wáhlen &tr
concevoir to design concebir entwerfen i*,¿:r;
9oncourstn. competitiYeexamoonculso Priifung áifr JLúi.t ¡¡;,1*
concIétement in concretetems concretamsnte konket q164
confidentiel confidential confidencial vertraulich flsÉ! (t-)-
conflit n. conflict conflicto Konflikt )++ "l ')
confort m. comfort comodidad Komfort t-t-.r
confortable comfortable cómodo bequem *füÉ!
confré¡e r¿. colleague colega Kollege l-FJ+ dr"j
connexion;f connection conexión Verbindung ¡€1S
ñililrm @[E frrfiilrilr fflilalrir Elllutr! lr![fifil
conscient aware/conscious consciente bewusst áÉüÉ!
consécutif conseculrve consecutivo hintareinander É&BJ
conseille¡ to adüse asesor beruten
conséquencef consequence consecuencia Konsequenz {.i
,l.,!i
conserver to keep consery¿u bewah¡en RE slc él ,J Lk-l
aonsotnmer ¡o consume consuÍlf konsumieren iHñ éll.l-l
consommation/ consurption consumo Konsum iHñ él\!l
constatet to note notar feststellen ffiR ¡¡a rEr)
construire to build construit bauen ÉÉ é
contacte¡ to contact comactarcon kontalfieren 5...&fi{ d*fl
contemporarn conternpor¿ry conte¡nporáneo zeitgenóssisch gftÉ!
couchef layer capa Schicht E
couettef duvet manta en frmda Federbett ffi& úlal .ú¡lJ¡
coüt n. cost coste Kosten d+
couteau¡z. knife cuchillo Messe¡ )J ¿5-
créationl c¡eation qeación Kreation E!]CÍ d.r .JlSlll
créche/ crib belen K¡ippe &Éé4r ¡_¡t-
crée¡ to oeate cr€a¡ (er)schaffen a!É
cisef. crisis crisis K¡ise tufr| LjI
critiquel ¡eview crítica K¡itik iBlf ¡lftt ¡¡il
qoire to believe creer glauben iFG .ri:cl ,¡1
gro$er to pass sÍ1EAl begegnen 5...t#l¡-ü + sjjll ,.it-
cuillére f. spoon cuchara Lóffel '.J-r á.r¡r¡
cuisinef kitchen cocina Küche W E +
cultiYer to glow cultiva¡ anbauen f+É ?¿j
cycliste ¡a. cyclist ciclista Radfahrer ClÉlÍFÉty'' Clr¡.¡'llr ',<lJ
D'ailleurs besides adernás uDngens ütl X-l ,elh .Jc .r_.¡
danscecas in that case en este caso in diesemFall É&ffinT ¡i¡l .iA q¡
d'autropart moleover por otro l¿do andererseits ntl a¡I1+r¡
de ternps en terps tom time to time de vez en cuando vonzerlztZert 6rftr, {Efi >Y ir. ¡.¡
débordé overwhelmed desbordado überlastet it|t d-\ o¡,¡
débrancher unplug desconectar he¡ausziehsn ffifr .rr$lte4
décennie/ decadc decenio Jahrzehnt ie
déception/ disappointrnent decepción Eattáuschung 9<4. ül irrr ,&11-"r
décevoir todisappoint decepcionar enttAuschen +...*g ¿Élr,&!1,=¡:
déclarer to declare declarar erkláren FU a"r-,¿).\
décont¡acté relaxed/casual rclajar ü+'*Él ¿rr- .cuJ.
dec¡ochsr to pick up descolgar abheben E ..é\¡¡JdreJ
dfuu disappointed decepcionado entt¿iuscht trEÉt üL¡l.nE
dédui¡e to infer deducir abloiten RglHú. aff-l
défaut defect defecto Fehler S'C,R L:l¡c
défavorisé disadvantaged desfayo¡ecido benachteiligt *#FffJ
défensede No[verb]-ing prohibido verbotslr +rL a*
dégoüter to disgust asquear anwidem
déléguém. delegate delegado Verheter fiA s. Jr¡¡
démagogiel popularityseeking demagogia Demagogie HdifjÉF ¡i"l¿rJ¿
démenager to move Oouse) mudarse umziehen ftrf LJilil .¿<-ll L$j
démodé old-fashioned pasadode moda ysraltet iiFf Ét
démonn. deül demonio Diimon *E ú11+J
dénoncer to dsnounce denrmciar ar\zergefl ññ ..rl¡
depareillé odd,/incomplete deshermanado unvollstiindig ARéÉi U-l+1" -!á
depasser to excaed superar überscbreiten Elx ,rl.5
se deplacer to moye desplazarse sich fortbewegen &AJ
derivel drift deriva Entgleisung ,tñiñ ólr¡¡il rúlJñjl
détzil m. detail detalle Detail #4 .!,-r
détoumer to divert desviar urfenken ft*ra .t¡¡yt cI¡
détruire to destroy destruir zelstóren &jF
deüne¡ to guess adivinar raten Fil! j.
se diffe¡encie¡ to be diffe¡e¡rt diferenciarse sich unte¡scheiden 6lElf úlL:r .jÉ,ó
diffuser to spread ditundir verbreiten f€*
tiNEE 6EEil rllilrirüin EI@ ]@
diminue¡ to ¡eduao disminuir senken !ñ4' - W.D ' 'rr ¡u'¡i
dinde/ tu¡key pavo Truthahn 4A 4¡.t.-.l+J
dingue (fam.) qazy loco übergeschnappt W,7 ¡jJ .i* .üJj}.
discorde/ dissention discordia Zwiehacht 6f[
discrétion/ discretion discreción Dislsetion ié'F üt"is .Ájt-J
discrimination;f discrimination discriminación Diskriminierung t&U ir'
disparaitre todisappear desaparecer verschwinden iH* diir
se disputer to argue pelearse sichstreiten +v) J¡ !ü ¡t-É,1
dommage shame daño schade ü¡* ,J¿ ,6Jt*i,
dont ofwhich cuyo dessen,deren ...É!... l-aj- .¡j"
drapm. sheet sábana Betth-rch &4
droguel drugG) droga Droge *fü jÁ¡ ¡Jlje
droit n. right derecho Recht üñJ i' .it! .ii'

Écolo environmentalistVerde(ecologista) Umweltschützer frRill .¡¡+l ,.r-.iÉ-l


(écologiste)
économique economical económico spa$am áW#J g$..61
économiser to saYe ahorar sparen fih r,-Él
éqítsau m. sigr letrero Schild ¡j!)
efficace efficient eficiente effizient á*ffJ
électricité/ electricity electricidad Elektrizitát 't'"#
élernentaire basic elemental elementar a+Ét Lt..¡.dJl .eJt'lJ
s'élever(contre) to Fotest sublevarse protesneren tv, ¡rE ,"J' 6:-l
eürmener to take llevaTso mitnelmen rF¡T
émotion/ emotion emoción Gemütsbewegungl$tÉ
s'emparerde to take hold of apoderarsede überkommen &/8* dr¡,+#-r
empecher to prevflt impedir hindem PEA e.
s'empiffrer tostuffoneself atracarse sichvoll slopfen +A i'il
emporter to take llevarse mitnehmen +É i:l
emprunte¡ to borow toma¡ prestado borgen -.¡Ltul
en cas de in caseof en caso de Im Falle 4...tÉüúT dl-,¡r!
en conséquenca as a result po¡ umto infolgedessen trtlt rJSl+¡ ,+L¡
en effet indeed eri efecto rn cer lal +ik tltil{
en fait actually de hecho in Wirklichkeit SF-L erJr,J
en fonction de accordingto en función de gemiiB fa6 J lii¡ c-..r,o
en hautde at the top of arriba de oberhalb É...ÉtÉ'4b "l"l .r.
enpermanence constantly en permanencia st¿indig zlAü JIJú"1.1
en raison de owing to por causa aufgrund tHf
en réalité in fact en realidad in Wftklichkeit C6l' :!r-lt.c
en revanche however en cambio hingegen iEE}ü üt¡.s
enceinte pregnant embarczada schwanger Effi ,!-,.!.
éneryer goton sb'snerves enojar entnerven *üW
s'engager tojoin comprometerse sich einsotzen & EJE
.lJ|!'
gnnul m. boredom aburrimiento Langeweile fiW
enquétel investigation investigación Umftage rEÉ qg¡.1
enregistrer to record registrur auftiehmen i¿* cj+-
antainer to lead to acaxT€ar nach sich ziehen S4
envahir to invade invadir eindringen E cEJ
enüsagerde to plan contemplar beabsichtigen tÉ. .¡¡ ,.lt e..1"
épreuve;f ordeal/test suftimiento Prütung !^r"1
équilibre rz. balance equilibrio Gleichgewicht YlF
équitable fai¡ equltahvo gerecht AÉÉ!
esclaYem. slave esclavo Sklave W.*
esthétique aesthetic estético iisthetisch tfü,trJ ;11-*
estimationjf ostimate estimación Schátzung ffiít JJs
étant donné que given that dado que in Anbetracht Sf .jl t.r
état des lieux appraisal estadodel lugar O¡tsbefund EETANüEE ¿Él-!l 11L
to switsh off apagar ausschaltcn ilEX u!t
éthique ethical ético ethisch lteffJ 'ifl:l
étonnementn. surprise asombro Erstaulen ffi'tf r..rl_.¡i3ulrfrir:
I¡ilHB GE[il Ef,IEI AEM G@ filE
éherassuré to be relieved estarÍanquilo benrhigtsein ü,ü Lul
éroit narTow estrecho €fig EffJ ü,¡
éüdent obüous evidente offensichtlich !E@É! Ll. ,e-l¡
éüer sink fregadero Spülbecken ffimiü
évoluer to evolve evolucionar en¡vickeln &J¿ ;F
exagerel to exaggerale exagerar überheibe¡t c\
oxc€ptionnel exceptional excepcional auBergewóhnlich F\tfffi
exclure exclude excluir ausschlieBen
exemplairez. copy ejemplar Exemplar hx u+J- ,,rlu,
exercet to practise deseripeñar ausüben qi.z
existance/ exrstsnce existencia Existenz
exploitationl exploitation explotación Ausbeutung ñJHÜ
expositionf exhibition exposición Ausstellung WrtJ
extmordinaira extraordinary ext¡ao¡dina¡io ffir|lÉ!
auBergewóhnlichffit'lÉ!
extravaganl extravagant extravagante extravagant ffiVffJ

Fai¡e to trust conñar en vertrauen


coufiance(d)
faire la cuisine to cook cocinar kochen :Í,1.1:.
faire la lessive hacer la colada
to dothe washing waschen ü&
faire la queue to queueup hace¡ la cola aristehen ñFe\ 'r' llC,.i¡-,

faire la vaisselle to wash up lavar la vajilla ¿bwaschen Ü8ffi '1r


faire Ie lit hacer la cama
to make the bed das tJett macner ffirI( .+¡
+-,,.11
putzen '"'lltl'"il¡i
faire le ménage hacerla lim.piez¿
to dothe cleaning
fairele repassage to fuon planchar bügeln w&¡E .¡j
fai¡elescourses to shop hace¡ las compras einkaufe¡t ik^Et ¿r4l
faire les vitres cleanütewindows limpiar los cristales Fensterputzen #*fiB el+j¡l .jlá3
faire partie de to be patt of formar parte de gehórenzu €...Ét-gsri i¡ f'j+ OIS
falaisel cliff acantilado Steilki¡ste ñfE
festif festive festiYo fesdich ñ E ffSÉ!
financer to finance fnanciar finanzieren $É ,_ty
financial financiero finanziell M*VJ 1¡L
financiere
to set establecer befestigen ú-
fixsl
fleuve nr. river río Fluss {r. t4
folie/ madness locu¡a Wahnsirm fi&
foie gras foie gras Stopfleber ¡8ffitr ú* rÉ
foie gras n.
fair feria Messe ñfr ó.l-
fondationl foundation fi¡ndación Griindung &aá !,-+,L*J,"
strength fusrza St¿irke
foulard m. scarf fula¡ Schal *rtr a!$ .¿t i_¡
fourchettef fork tenedor Gabel *X
foumisssurrn. supplier proveedor Lieferant #ññ í¿s^
francophone French-speaking fiancófono frankophon n$i*iFE! q¡¡¡S-¡
fric (fam.) z. money pasta (fam) Kies, Geld e. ,J.J¡,
frigo (fam.) n. fridge nevera Ktülsch¡ank ,1ffi llJl

fruir n. &uix fruta Frucht zXR ¡J- ,léli

funiculaire z. funicula¡ funicular Seilbahn t RVliÉ ¡eSt¡ JlJ.¡

shopping centre galería comercial Einkaufspassage Éffiffi ,+-ja¡e¡-


Gaterie Áo¡.-
üjti.
marchandel
gem. gas gas Gas Jb
géne¡ to bother molestar stóren ffiñ
gráced thanks to gacias a dank &- J.¡i!
gaircf, seed ¡e¡nilla Kom, Saatgut tr7 4i- .¡¡¡
gatuit free graturto kostenlos hfrw
g¡atuitement for free graturtamente kostenlos 4.ñfr Lf+..
g¡aYa emst PÉ Éir
g¡av€ senou¡¡
gnmper to climb erklifnfnen *É
guérir to cure cur¿t¡ heilen táfi
acechar lauem *fr ': ju,L'
guetter to watsh
ffitf,,flE llfltiilltil EiliID EI@ t@
Habiller to d¡ess vestir anziehen * ..F*ñ& u"'I
s'habille¡ to getdressed vestirse sichanziehen F*ñE ,J"il
habitude/ habit costumbre Gewohnheit Zffi ¡¡l,o
handicapéz. disabled minusválido behindert fr,*^ ór.-
haussef inclease/rise alza e+-i--,-- Ffl
¡* .¿ujJl
hebdomadai¡e weekly se¡nanal wóchsntlich €ElÉ! i"r'-i
shame verg¡jenza Schande áqt -¡l- .cJ¡:
horairem. timetable hora¡io Zeirplan NrtJ'- ¿+!-!
horreur hor¡o¡ horror Grauen fl'}ft cI9 ,s--r
humanitaire humanitarian humanitario humanittu ',\rÉt-V.Ét , iL"il
hurler to yell vociferar schreiel q,Ftl éP,(V

s'Identifier ¿ to identify v/ith identificarse a sichidentifizierenülEI C!L'l

rgnorer not to l$o\¡/ ignorar nicht wissen K.M t¡+


illusionl illusion ilusión Illusion nfr ¡Al
imiter to imitate imitar imitiereri &ft l¡!

impoli rude mal educado unhóflich ,E+LÉIJ i¡ .c{¡élt Lbl¡


importatew m. importer importador Importeur ütrÉ ¡i*
lmposer to rmpose rmponer auferlegen tf;jg ,É'!
impressionf impression impresiónl Einclruck qJ*
¿l+Inl,e!
iripuissant powe¡less impotente machtlos rtffihh#r ¡J^lJ .L+,á
impulsif impulsive impulsivo impulsiv wafrt éll-i.l ,ég
inacceptable unacceptable inaceptable inakzeptabel ^ÉÉ*gÉi ¿trÉ
inadmissible intolerable inadmisible unzuliissig 6ffiá1+ffJ d¡+r. +¿ ,u¿¡"j.
incitcr to encourage incit¿r affegen WqJ
lnconnu unknown desconocido unbekannt *fiát <J¡e+'
indicatif ¡n. dialling code prefijo Vo¡wahl B€ ¿.)
indicez. sign/clue índice lmlz tñrd -fi,
s'indigner to be outraged indignarse sichempóren €,tfi lEél .Li-
indiüdu ¡2. individual indiüduo Individuum +^ lJ¡
indiüduellernent indiüdually indiyidualmente einzeln +5t!¡ fr¡Jr
infini infinite infinito u¡endlich 'ERft¡ tuldy
influencef influence influencia Einfluss VW J¡"u
initiatiyel initiatiy€ iniciatiya Initiative latffi ;Jj+"
injustice
innovation/
injustice
innoYation
injusticia
in¡ovación
Unge,Íechtigkeit TAÉ
Innovaüon
cr
etr .,js4l
inondationf flood inundación Überschwemnungi*^ iJ'+
inquiet worried inquieto beunruhigt 4*Ét (,l!
inscriptionl enrolment inscripción A¡meldung Éü1 +¡ ,d¡¡,"s
s'inscrire to cffol inscribiÉe sichanmelden Éi¿ d;¡
instant¿nément instantly instantáneamente sofort ffilE !t-. t ¡
s'insurger(contre) to ris€up (against) sublevarse sichauflelnen ,qREFj ¡l¡ .('lo -jE
intentionjf int€ntion intención Absicht ÉK
interdiction da no [verb]-ing se prohlbe verboton *rL u. e-
interdit de [verb]prohibited prohibido vqboten *lt ¿r*
s'interesse¡d to be interestedin interesa$e a sichinte¡essieren rf ...dxtr 4 d'¡aYl
intitulé title/heading titulado betitelt üig ül+ ,¿tJ¡c
intolérable intolerable intolerable unertr¿glich TÉKÉÉ! úrl+y
issude to result from procedentede hervorgegangen
aus SÉ iP é+
Jamais never jamás nie /r{,* f¡l
jouer un r6le to play a role desempeffarun papel eine Rolle spielen if;Éé I-,r¡ +.1
j,,ger tojudge juzgar
procisely/just precisamente
urteiler H9l #."r.é-
Justement genau EIJF l¡ltr
sejustifier to make excuses justificarse sichrechtfertigen #Édi*f 1,r¡ JJ,¡

La¡ne¡rtable pathetic lamentable beldagenswet ü6 ft! ái¡,6ll J*L .úF


laquelle who/which la cual welche At
lavaboz. washbasin lavamanos Waschbecken *ffifi ¡1,Á.
@E @[il EnMr ffn¡ilil,rn rilnilil ll![rilI
le mien (la mienne) mine el mío (a nía) dasmeine fiÉt o, i-t3, ,or <.¡.lÁ
le sien (la sienne) his/hers el suyo (la suya) das seine .ldtüffi - roÉ! qH¡J-li .¿+u-1j,
le tien (la tienne) yous el tuyo (la tuya) das deine ryrff) e! "=B .4
lequel who/which el cual welchsr ü+ c¡¡¡l
lessive;f washing colada W¿ische *&¡R d.¿
locationf rentrng ou¡ alquiler Vermietung ü&
loger ro slay viü¡ wohnen ¿É-
logique/ lógica Logik w#. éLr.
logo rz. logo logotipo Logo m&5 JL-¡
lointain distant lejano fem EEÉ!
ludique rec¡eational lúdico spielerisch iFüÉI ¿J- ,s+l
lumiére/ liohr Itlz Lichx )t
Iutter to fight lucha¡ kiimpfen ,e's ,¿Jl-
luxe luxury lujo Luxus *+ t\ .ú-É
Majorifé/ üIajority maYoría Mehrheit *fr 4&t
malgré despite a pesarde rolz EÉ ü. ÉJ&
malheureusement unfoíunately desgraciadamente unglücklicherweise ñ*iü .:-!t ¿.
manquer(á qqn) to benissed (by) echar de menos jdn. verletzen ffia ó.¡- C-r. ¿tS
¡rxmquer to miss falxar Yerpassen &4> cFil
marchandisef goods mercancía Ware Éft loL¡i .¡¡l-
marque/ brand ¡na¡ca Marke üIHF L)¿
marron/ chestnut castaña Marone etti¡¡S
massacrer to massacre ¡nasacr¿rr massakrieren Eñ .+é:i,i
de masse mass de masa Masse +g ¿r'+'
matfialiste materialistic materialista M¿terialist rfi&.txÉ! grt"
méchant mean malo bóse D!trffi J'}
médicamontzr. medicine medicamento Medikament üw ,l.l¡
meilleur(e)(s) best mejor (es) besser &F¡t d.¡¡l
msme sl evenif incluso si selbstwerm Epft J.,3.
mgnacer to threaten amenazar bedrohen ñ.Br Ji¡
ménagern. household lirnpieza Haushalt ^* i! ,dj.r.ll J¿|ll
mensualitéjf montl y instalment mensualidad Monatsrate E,H 9JÉl.,¡
mensuel monthly mensual monatlich Eñffi fJ+^!
melcvÍe m. mercury mercuno Quecksilber
messagem. mossage mensaJe Mitteilung 1FI+,IHB JÉ .¡i.-J
mieux better mejor besser F'frtrJ J.rl ,clll ,¿-'l
mobilité f. mobility moülidad Mobilitát {ü4JÉ tSJ.
se mobilise¡ to rallylmobilize moülizarse sichmobilisieren 4ñ ¡.¡. ,t+¡
modez. waylmode modo tur nfr, ,qi ,¡i ü
modéle m. model modelo Modell clri",¿:r.i
modificaüon f. modification modificación Ánderung Me\. .!"'l
moitiél half mitad H¿ilfte
motiver to motivate motivar motiüeren üfr
moyoft m. meandway medio Mittel fr* ¡!,¡.
moyens de meansof modiosd€transporte Transportmittel tüIR ü1,¡
transportm.p¿ tra¡sportation
muttiplier multiply multiplicar vervielfiiltigen &É€
multitude/ multitude muchedumbre Vielzahl ¡JK .jlJ JJ6.+
muset to wandetaround yagar flanieren FiE ¿If ,és.,d

Niveau m, level nivel Eb€ne AY


notarrment notably en particula¡ insbesonde¡e ffisl€ LáJ.-i ¡14!y
¡u naked desnudo naclc, bloB Hg
Ou¡ectif objective objotivo Ziel ED5 q¡$

obsédé obsessed obseso besessen EfrÉ! csr-.:;¿.


occasionl occ¿tslon oportunidad Gelegenheit ilL* ¡¡.u-
euwe d'art.r{ work of art obra de arte Kunstwerk ¿^& !3¡ ¡j.l
offrir to offar ofrece¡ anbieten.schenken €A
frlmriltr uE[il EilNIr cM I@
oporcr to carry out op9rar vomehmen + ft¡
ordinateur computer ordenador PC i.fHfr j4ré ,,Ji c,.,'-
o¡eillerz. pillow almohada Kopfkissen tt* i,:tu¡
originalitéI originality originalidad Originalitát #x ¡rU

Panneauz. cartel Schild EÍ6 ? ¿

papote¡ to chatter chacharcar schwatzen ñm -ij


paquebot m. line¡ paquebote Passagierschiff ÉFfff ¡JÁL .flJ¡{
par ailleurs in addition por oüa pane übrigens F¿t. u,¡
,¡".¡-l¡^.
par conséquent as a result por consiguiente infolgedessen Eü duq
par contre on theotherhand en cambio andere$eits t¡8tr J.,.li.tL,
parcou6 m. tour recorrido St¡ecke W*, -¡Lu
parfois sometrmes a veces ma¡chmal árf U+-l
parfumer to perfume perfumar parfiimieren iEázK F
pauentn, paüenr paciente Patient ffi^ .h).
Patnmomem. heritage pammo o Vermógen 4r ¡Jj.s'JJ
skin piel Haut ¡J& ,J+
peindre to paint pmtar malen ¡El-@ .,J .EJ
perrrlIem. painter pintor Malsr @x ¡[Á¡ ,,ti" '
pelouse./ lawn césped Ra¡en Fra ¡-. J.
penétrer to penekate penetraf eindringen TÉT¿I Cl¡,tJ.¡
lost perdido ve¡loren :¡(AFJ ir¡¡
pennenxe to allon' permitir erlauben 4EI Cul.l e*
personnalitél personality figura Persónlichkeit ^ryJ ¡+.-¡,1
palit écIar,m. TV televisión Femseher Éu, ¡Jii€ l.iL,¡
pétrole m- oil pefóleo E¡dó1 á)E ¡J¡-r+&
phenomenez. phenomenon fer¡ómeno Phiinomen w&
'fr/'
¡J^tL
piéton m. pedestrian peatón FuRgiinger d+lJ .u¡t"
pile f. battery pila Batte¡ie tu--.ru+
placef. j ob/position puesto Platz TqJ 5-¡ ,¿ts,
se plaindre to coÍrplain quejarse sich beklagen ruffi Ú>'ldI
plaisance pleasueboats navegacióndoportiva Jacht iFE ,¡rj¡ ü¡-
(bateauxde) rz. +t l ü¡-
plaisanter tojok€ bromear scherzelt 7 '
plaí m. map mapa Ebene +EE iLJJ.
plan m. plan pla¡ PIan i+fl ¡].j,
plein de full of lleno de voll von ñiñ....Ét + 6+ .+'uJ"
plier to fold plegar falten ffi4. é ,"¡¡¡"
plusieurs several varios mehrere t¡lt+ lrÉ.UJJ{6
poli polite educado hóflich É'iLÉ! elj¡ ¡qJ{¡
politessef politeness conesla Hóflichkeit 4L#. .+¡l ,..+"e
polluor to pollute gontaminar verschmutzen i€* gJ¡

populaire popular popular populiir ÉrI10Ét e¿lJ.s+l


porter to ca¡ry llevar tragen i¡E ,J^
pose¡une to ask a question plantearunapregunta fragen €Flru !r¡ c-.¡!
question
poste ,n. position /j ob coÍeos Arbeitsplatz 4Alü Áiü.¡ r s-¡
pour que so that para que damit hÍ é,,J.1O.
ronen podrido faul ffiflftÉ! tt_r*^
por¡rtant though no obstante deruroch tÁñ 4re
premierement fi¡stly primero e$tens ljl
prendre en to take into conside¡a¡ berücksichtigen ZÉ. .úl¿Jl \¡ lrl
compte account JtÍcyl r¡ ril
préserver to presgrve preservat bewahren Rf (jL lll¡ ,üL-
pressé in a hurry apresurado dringend, eilig é'EÉ! d+.1*
prévenir to wam prevemr benachrichtigen Añ¡6fi ér,Jl"il ¡4:l
préventionl prevention prevención Vorbeugung !Pn ¡,1.!Jil
prevolr to plan preve¡ vo¡sehen a.[. -¡ ., ¡"-r ...¡iúr¿!-É
please [verb] seruega bitte il-' -,r
productew ,tr. producer productor Produzent Erá d-
produit z. product producto Produkt eú!.,e¡¡,¡l¿
GilmB @[E ll+ilriilin fmilnln Íllllltril ÍilE
profttm. benefilprofit ganancia Nutzen, hofit fIiE e.J
profiter de maketh€ mostof aprovecharsede etwasnutzen ñJH ¿!¡'$¡!l
sepromener to go for awalk pasearse spazierengehen ffib 'jf
promiscuité/ lack ofprivacy promiscuidad Aufeinanderbocken iE* ¡xil
propositionf p¡oposal propuesta Vorschlag fgi!. Cl..iÉl
prop¡e clean limpio sauber +S ' iJLr
proprio (fam.) z. landlorcl dueño Eigentt¡mer E^ ¿J-
proiection/ protection protección Schutz frF ¡át-
protester (contre) to protest prot€star(contra) protestieren ñü ¿.Ll ,.ÉJÉ"1
proyoquer to cause provocar hervom¡fen 9* +.',í^¡
í"ni to setonethinking moscadébásdela oreja Argwohn enegen llÉtrH íit¡¡l(J'lD
puisque since ya que da trf* uÍ!
puits nt. well pozo Brunnen * -F+
purrre purc Pura rein frffJ l¡-LÉ '8..¡atl

all the same incluso trotzdem Ep'lE éllr c'


Quand méme
quant d as for en suanto a was ... betrifft áT J Ar.¡lL tli
quelquefois sometimes a veces manchmal Hgt üts.I
quelqu'un someone alguien jemand X^ r'l .L ¡,r-iü
quotidien daily diario táglich EEffi sát

tohangup colgar auflegen # ¡¿Li"Jl¡t'l


Racooche¡
racmef. root taiz Wurzel lR .rr.
raconter toGll contar erzáhlen fiS .S.,J$l
radicalement radically radicalm€rite vollst¿¡ndig ffi+É! !¡+
raisonnable reasonable razonable vemi¡nftig Á'4trJ )iLc
ralliement z. mllying reunión Sarn¡neln ÉtrFá tL.,5l .ólslll
rame (de métro)/ metro train tren (de metro) Zug fu*rtJ+ -¡l!l
range¡ to put awayltidy ordenar autáumen lgg !i. J
rapporter to bring back devolve¡ zurfickbringen áE* c.l.
¡are r¿re raro selten +nffi J¡tl
rarcmcnt rarely escasamente selten tE4* fJ"!$
rassurer to reassu¡e tranquilizar beruhigen 'lÉü,ü ii-J.
't - ,4).
¡avi delighted encantado erfreut ñX
réagir to react reacciona¡ reagieran E4 r.J¡tu| ru!Á-,
réaliser to ñrlfil realizatr verwirklichen *'[ ébl ,j*J,ú¡-
récemment recently recientemente vor kurzem Érf l¡¡¡
recevoi¡ to receive recibir enpfangen ffiÉ d¡if-l
rz. warming
réchauffement calentamiento Erw¿irmung Etr*E tuF" ,4ilü¡j¡r3
réclamation/ complaint reclamación Reklamation g* ¡+IlL
réconforter to comfort reconforta¡ trósten EH ,s7\]-,rs'P
¡éfléchir to think (about) pensar tiberlegen Eá d.u ,-É
reconnaissancef g¡atitude leconoqimiento Anerkennung l$t úlJiel
'ftF
recrutcur ¡n. recruite¡ ¡eclutador We¡ber -¡ljil J,3- r 'rr '
réflexion/ thought ¡eflexión Überlegung ,Sá ük,..,,És¡3
refuser to refuse negar verweigem EA t*!¿
régler to settle solucionar beilegen fi+* ¡J-,,s!-
regretter to regret lamenta¡ bedauem EtS .'L ft¡ ..¡.1
rejet€r to reject rcchazn ablehnen üÚ* ü¡ .u;¡¡
rejoindre to meet up with r€unir treffen 5...+á .{ ó.i1,l,51
réjouir to delight alegrar erfreuen '{ÉÉ)X -pl ,c>l
seréjouir de to be deliglrted alegarse de sich freuen über ÉX C.r ,Aél
religieux religious religioso religiós +#Éi .r+
¡eÍrbourer to stuff rellenar polstem É*+#l ti-
¡encontler to meet encontrara feffen iEE + "S .éy .é
serendre to rc¿,7ize darsecuentade bemerken 'f++5tl ¿lll .#
compte de
¡énovation/ ¡enovation renovación Renovierung F# e.J¡.+¡*
rénover to ¡enovate renovar renoviere'n É# É-¡ .."+
renvoyer to fire despedir kiindigen fiW :¡J.
EUI@ llrñril Ef,¡EE Í@ 3@
repasser to 1ron planchar bügeln W ,Sé
repérer to mark localiza¡ auffinden 'tü rÉtcr "x
répondeu¡m. answerphone contestadot Anrufbeantworter &áü[ AF* -¡r.¡l+.
représentantrx. representatiye represgntante Verteter ft* q.
Jri" .¿F-
répressionf repression represión Unterdriickung ffiÉ
reprocher to criticize
-c.
reprochar vorwerfen ñ& slo ri'l .rY
respectef to respect rgspetar respektieren Sü . Írl
respirer to breathe respirar atmen WW d¡r
responsablez.f personin charge resionsable Verantwortlicher ñfr ^ tJ¡J*
résultatz. result resultado Ergebnis *X 4J,r
réunion;f meeting reunión Versammlung +iL ¿l¡+l
revenir to come back volver zurt¡ckko¡nnen Erk e' J ¡i's
rigoler to laugh ¡eírse de lachen Ft C-F 'é¡r'¡
robinet m. tap gnfo Wasserhalm )n*, :J¡t- . rJjis
r6Ie m. ¡ole papel Rolle ñ&
rusé cunning/crafty astuto schlau &&#J d1l_
rytbme m. rhythm rit¡no Rlytlmus ft É. ¡¡ !r.

Sachetz. bag bolsa Beutel *f !jJ! ,JJ¡* ,Jé


sacré holy sagrado heilig tS4Et u.3i.
sans without sin ohne &á ;'.!
sansabri homelessperson sin hogar obdachlos frffi,9ft ,.¡-lL ürrl
saprnn. ñrhee abeto Tanne & 9J¡ AJ+¡
sauver to save salvar retten # u|"¡: ,:úil
savoir-üwe malmers usos sociales Lebensart Étf Étüiñ ul¡IJr ,-rtJ
savo¡t'tl. soap jabón Seife ¡EE
savoureux xasty sab¡oso kóstlich *4EJ tr ÉT ,=ri" ,+.1
sca¡rdaleux scandalous escandaloso skanclalós +/l€ffiÉt ,..ln ,¿É,i.
Éri
sculpturef sculpture escultu¡a Skulptur EEXIJ ¡jJ.j.
séche-cheveuxz. hairdryer secado¡ Haartrocleer 4Eti* "F,j fu¡+.
sécheressef d¡ought sequía Trockenheit +x. L¡t¡r
séduisant atÍacttYe alrac¡lvo verlockend ü/\Ét ¿Fr
séjourrz. stay estancia Aufenthalt Eg L14
au sein de within en el seno de mittsn in 4...Égs l-¡ ,cü,¡É
se¡nblable similar semejante ¿¡hnlich iFl4É! 4J,! .4tlL
semestriel twice-yearly semestral halbjiürlich €zr-tE-&ffi
se sentfubien to feel good sentirsebien slcn Mnl lr¡hlen l&3|lgf ¡E ¿tJtYt+:;
'
serTe¡ to tighten apretar anziehen ñF ,'{,:,L: ¡i,i
se sefler la to tighten one's apretarseel cinturón d€n Gii¡tel enger ñF##
ceinlu¡e belt schnallen
seryour,z. waiter mozo Ober lF*F ü'l .rjlj'
seryice z, depaúment servicio Abteilung,Dienst ¡84
sorviettejf napkin servilleta Serviette *fr .¡¡ ,¡¡¡"
servfud to be used for serür a dienenzu HIE Iri'dÉ
si bien que so much so that si bien que sodass Eg ül ¿+s+ ¡.)l sj¡
si¿gem. seat asiento Sitz ts& üi¡
slgne¡ to sign firmar unterzeíchn€n SE é¡
sincerement sincerely stnceramente auaichtig Hid!! ó¡-t
slogann. slogan eslogan Slogan tr€ -,¡Lrn
sociénéf. company sociedad Gesellschafi a\Él
sociologue/ sociologist sociólogo Soziologe i1é+* ¿l-!+l alt"
soigner to heat cufar pflegen ffifl r -+G.Ícl
soldesn. sales saldos Ausverkauf ,b4Éfr
solidaritél solidarity solidaridad Solid¿¡itát Wfr-*. u-t ¡5
solitude/ solitude soledad Einsarnkeit ffi& ¡ljé ,i¡rJ
sqmerief timbre Klingeln ++mÉ r.l,-¡+ drp¡
sorciére/ witch Hexe eq
souhaiter to wish desea¡ wünschen 4E
soulager to relieve aliüar erleichtern ffiE . :¡:
¿l-.¡l ,¿a
souvent often a msnudo oft 4H
spacloux spacrous espacioso ge¡Aumig ñüÉt *-.¡ ,g¡-r ,¿-l-r
IIME G@Eil EEilTI G@ 3ilH
spécifique specific específico spezifisch H*É!
stable stable estable stabil ÍáÉÉr
statuef stafue estatua Statue Efi&
$lessn. stress gstrés Stress )l!)J úaJ ¿i,¿
stressé to beundershess eshesado gestr€ssr HEJ1fi
strict strict estricto strild FgÉ!
subir úobesubjectedto sufrir ertragslr
suffire to be enough bastar reichen ]fii/€

suilre to follow seguir folgen ffiffi .¡¡t ,e.tr.ci


superficiel superficial superficial oberfláchlich frmÉ!
überflüssig **ff) rilj
superflu unnecessary superfluo
supérieur upper supenof obere(r) rÉüt ¡-.1+.-,¡
to üthstand soportar ertragen aff di.r
supporter
surpeuplé overpopulated superpoblado übervólkert ^trü*lÉl ¿1S.,1'+LsS.
surveiller to keepaneyeon vigilar überwachen ffiu ir..r
symbole z. symbol símbolo Symbol *?Í ¿"¿

Hausarbeit ** :rtj,- dt",l/f'..-


Teches household ta¡easdomesticas
menagéresl chores
pillowcase fundadealmohada Kopfkissenbezug t[€ 3¡t ¡ a+¡
taied'oreillerl
tailleurn. (woman's) suit t¡aje de chaqueta Kosti¡m *,& t'!
un tas de a heap/pile of varios ein Haufen w* ¡lSr

télephériquez. cable car teleférico Drahtseilbahn *e*iE Éi!¡13

chair lift telesilla Sessellift gt+.1¡


télésiégern.
Zeugenaussage iÉffi 6¡L'¡
témoignag€z. story/account testimonio
temporary iemPorul voriibergehend ErtÉ! cn¡ ,,r.fr
teÍrporaire
gespamt frFÉ! L ú,¡.. . ,iJL
tendu tense tenso
terrassef te¡race teÍaze Te[asse +á ¡¡J,i
tercer mtmdo ffritte welt ¿$ '.ne
tie¡s monde z. Third World
tolerance/ tolerance tolerancia Toleranz Ei+ c.t"ú
tolerer to tolerate tolerar dulden ñi+ eu'+rji
tordu twisted torcido verbogen flffiüt
rnmer t(E f.rlr
toujours always Sremp¡e
toujouls still aún immer noch ,ts8 drj r.
toxique toxrc tóxico f¡*[J ¡tu
traditionl tradition t¡adición T¡adition 1+ +l¡1
fruteú]e.nim. treatment t¡atamtento Behandlung 4t4 e)-e ,1rll*
Íaitre traito¡ Íaidor heimtiickisch frft. ¿31j
tramr¡r'aynt. tlamway tranüa StraB€nbahn É-#rÉ+ Lr-L.J{sd¡t .dJ¡
lrr. sorting se'l€cción Auswahl fift J}

trimestriel quart€rly trimest¡al viertelj iihdich €+E-&É! .t-r,-eJ,sIE¡


tromper to deceiYe engañar fiuschen
Íopical tropisch *ffiÉE (¡lJjll¡fJl¡-
tropical tropical
acer& Bürgersteig r¡¡É-)
trottor m, pavement -,¡\ fflE

teJof. Dachziegel ;Jr.J5


tuile/ tile
hpo Tvp q1-$ .,J-.¡
twe m. chap

uniform unifo¡me Uniform fi!¡E


IJniforme z.
urbano stádtisch fii: ffi g;J,¡¡ .v¡r¡
urbain u¡ban

Vaccin m. vaccine vacuna EÉ*tr Cl¡l ,a*!


crockery/dishes vajilla Geschir ItJt 1¡l
vaissellel
valeur value valo¡ Wert UITE ic
la veillel the daybefore la víspera Vorabend EU,I4 4.i"
verglas z. black ice hieloelelDavimsnto Glatteis É)i +l+ úu..r
üeux, vieil old üejo alt e-.¡A'ej
violeÍrnent üolently violentamente heftig ffin{!c siú,r

voie/ way/lane vía weg rÉH L!¡- ,¡!JL


voilel veil vela Segel llfi, zti
lrai tue verdadero vr'ahr F*É! eF-
Test
1 $ Écoutez
ei Écrivez
comment
Étaitla vieil y a 50ans. +G
l.
2.

6
o.
7.

2 Écrivez
le nomdechaque
élémeni
du rO
n o l :
n"2:
n'J:
n "4 :
n o5 :

a
o
t a ,
tcnvezcequerattchaque
personne. r{ D
l .l l - - - - - --- 2.Elle - - _ - - - - 3 .t l

4 Remettez
dansI'ordrele nomet I'adjectiF.
Faites nécessaires. + (n
lesaccords
l. délicieux/ un gdfeou 4. premier/ lo poge
2.vieux / une voifure -- 5. nouveou / un omi
3. oulre/ desexercices - - ó. brésilien,/ une éfudionte

b l'letfezle verbeenire parenthéses


á I'imparFait. +E
l. Quondie (éte) -- - - - pet¡t,lesordinoteurs
(neposexister)
- -- --.
2. ll (foire)
----- {ro¡dd MontÉol?
3. Oü esl-ceque tu (vouloir)- - , - - oller?
je (ne pos sovoir)
4. Excuse-moi,

6' Remplacez
lesmotssoulignés
parunpronom. t (n
l. - ll est d qu¡ ce téléphoneportoble?
- Ah, merci,Cest mon féléphone portoble I

2. - Tu os mon odresseélectronique?
- Euh,non, non,
i'oi l'odressede Luciemois je n'oi pos ton odresseélecfonioue.
-
3. Vos informotionsne sont pos lrés bonnes I
- Ellessont oussi bonnes que vos informolionsI

4. - Tu os une échelle?
- Non, mois mesvoisinsvonf me préter leur échelle.
Test
'lii!, r-
(\ Écoutez lesphrases
ef complétez proposées.
l. ll vo portirou Joponl'onnée
prochoineofinde --------
2.Jeon-Philippe porlebeoucoupde sonmétierd so ftllepourqu'-
3. Mortineexpliquelenfement ofinque

2 $ Écoutez et diteste quelespersonnes


v¡ennent
defaire. r(I
lltilisezle oassérÉcent.
l. Alice
2. Louis
3. Emmonuel
4. Modome et Monsieur Legros

3 Indiquez le nomcorrespondant verbeproposé


á chaque et rayez +-I
quineronvienf
I'article pas.
peindre : le, lo réfléchir: Ie, lo
créer: le, lo chonger: le,lo

& PosezlesquesiionscorrespondantauxrÉponses.
Utilisez + (D
qu¡est-cequi/queouqu'est-ce
qui/que.
l. -
- C'estLuciequi o pris les clés.

- Morie? Elleo préférélo


iupe rouge.
3.-
- Demoin ? Je ne sois pos.Je resteroid lo moison ou j'iroi voir des omis.

5 Posezdesquestions
[avecI'inversion
sujel-verbel
pouvant r-
correspondre
á cesráponses.
Je pors demoin soir,ü l9 heures.
Je croisqu'ils y vont en voiture.
A Poris,dons le lll" onondissemenr.
J'en oi deux.
Cest le 05 28 lO 02 23.
Porceque je n'oimepos le rock

6-l frtt.. le verbeentreparenlhéses


á la formequ¡ronvient. +-
l. - Tues sOrque Pierre(venir)- - - , - demoin soir?
- Non..J'oimerois bien qu'il (venid , - - - -, mois ie n'en suispos s0re.
2. - Tu me demondes90 pour que ie te (dire) - - - - - que tu es belle?
- Mois non, so¡sdéid que (étre) - - - - - belle !
ie ie
-
3. Tuveux qu'on (olled -, - - - chez Lucensembleou tu y vos tout seul?
- Je préféreque vous (m'ottendre)- - - - -, Cestplus sympo d'y oller ensemble.
- D occord, mois il foul qu'on (portir) - - - - - d huif heuresou plus tord.
Test
ll (\ Écoutezef compléiez
lesstogans
enutilisanidessuperlaiifs +-
et descomparafifs.
Aidez-vous
desadjectifs
proposés.
cher- bon - efficoce
l. Colilinge lo - - - - - des lessivespour votre linge frogile et délicot
2 . L e- - - - - l o u r d e t l -e- - - - p e t i t téléphonesportobles: le GH2l3.
3.Mognifiteint: lo ----- ef loplus----- descrémes de beoutéI
4. - - - - - de go0t et coloriesdonsles nouveouxdesserts Sveltime.

0bservez
cesdessins et faitessix phrases
pour r-
comparer
[Élineil y a 20anset [élinemaintenant,
l.
¿-

4.
5

6.

Q lesphrases
fumplétez avecle comparatiF
ou le superlatiF
quiconvient. +O
l. Tu porles bien frongoismois Cestlcuro qui le porle - - _ __.
2. So premiérechonsonéioif trés bonne mois celle-ciest __ __ - .
3. Réver,
Cestbien; ogir,Cestencore
4. CélineConoestune trésbonnenogeuse.Elleest - - - - - de lo égion Centre.
5. Posmol ton idée moisWeso deux - - - - - propositions.

ffi R.y.rlesadjectifs
quineconv¡ennenf
pas. +-
l. L:esgóteoux Poquiersont si (efficoces- sc¡voureux- spocieux)qu'ils ploisentd toute lo fomille.
2. Tu ne dewois pos ocheterce fouteuil; il n'est pos (séduisonf- confortoble- efficoce).
3. cest trés(ogéoble - spocieux- ropide)de se promeneren fomilledons lo nowelle Renoult
4. Cette nouvelleboissonoux orongesest vroiment(délicieuse- ropide - spocieuse).

@ tomplÉtez
lesrÉponses. r{ I
l. - Tuos desfréresel dessceurs?
- Non,

2.- Leoo déjd vu ce film?


- Non,

3. - Cest vroi que vous ovez touioursbeoucoup d.orgent sur vous ?


- Non,

4. - ll étoif sympo ce petit cofé pés de lo moirie.Tuy vos touiours?


- Non,

5. - Tu os encore des bonbons d lo froise?


- Non,

ó. - Tues déid ollé en Asie?


- Non,
Test
1 (\ Écoutez
et complÉtez
le tableau. +{re
suietdelo discussion
i o,p¡ess¡ons
uriliséesi oeressionsdilisées
dirc
ipour son
inquiétudei pourÉconforbr
diologueI
diologue2

2 lesphrases
tompfétez averous5,ou nln ptus. +{re
1.- On portpendontlesvoconces
de Pdques.
On vo d lo Morfinique.
- LoMortinique
? C'esfomusont:Bénédicte
et Corlosy vont - ..- - -.
2. - Tupeux cller d lo réuniondu Conseildemoinsoir? Porceque, moi,ie n'oi vroimentpos le temps!
- Oui, boh, moi - - - - , n'oi pos le temps!
ie
3. - Ledirecteurleuro demondéde hovoillersur le projetmultimédio,moisSophien'y connoÍtrienen
informotioue.
- B v o l é r ¡ e- - - - , !

3 lompfétez
lesphrases
enuiilisantle/lo/tes
n1me[s]
...[que].
l. Anne o lu le textede Io poge 3ó. Medh¡ o lu le textede lo poge 4ó. --+Anne n'o pos lu
2. L¡ méreo de longscheveuxnoirs.Lc f¡lleo de longscheveuxnoirs.+ Ellesont --, -,.
hob¡terueGuérin.-' Élod¡ehob¡te
3.J'hobirerueGuérin.Élod¡e

4 Écrivezles verbesenlre parenthéses


á I'imparfaitou au passec0mp0se. +{mnm
1 .J e ( é t r e )- - - - - s o u sl o d o u c h eq u o n dq u e l q u ' u n( s o n n e r-)- - - , d l o p o r t e .
2. Non, nous(ne pos sortid ,-- -- hiersoir,mon mori (vouloir)---.... se couchert6t.
3. Sondrine(discuter)- - -,, ovecMothildequond,tout d coup,le directeur(entrer) dons son
bureou.

5 Écrivez
lesverbes
entreparenthÉses
aupassé
composÉ. rm
l. Attends,iu vos lire lo lettreque Julienme (écrire)- - - - -.
2. Chérie,tu sois,les chocolotspour tq mére,le ch¡en les (monger)
3. Alors quels livresvous (lire) - - - - - r
4. Je ne retrouvepos mo disquette.Est-ceque quelqu'un lo (prendre)

6 lesphrases
Transformez entreparenthéset.+ lffi
enutilisantlesmoisindiqués
'1.,
l. Lo Lithuoniefoit portiede l'Unioneuropéennedepuisle moi 2004.
- r ( i ly o . . . q u e )
2. LesJeux olympiquesmodernesexistentdepuis 189ó.
- r ( 9 of o i t . . .q u e ) - , , - - .
3. Frongois Mitterrondo quittélo vie politiqueen 1995.ll o été présidentde lo République
pendoni 14 ons,de l98l d 1995.
--+(il y ovoit... que) - - - -,

7 ceprogramme
RÉcrivez devoyage
enremplaqant pardesnoms.+ üm
lesverbes
Dimonche: On porl de Lyond 17 heures.
On orrived Robotd 19 h 10.
Lundi: On visitelo Médino, le quorlierhistorique.
Mercredi : On troverseles montognesde llAtlos.
Vendred¡: On explore lo région de Morrokech.
Test
1' (1 Écoutez
ledialogue
enlreEmma
et Pascal
et cochez + (f
quironviennenr.
lesrÉponses
L Emmoef Poscolsont 4. Emmoo léléphoné
I fére et sceur. ! a Benoit
I moriet femme. I d Poscolou bureou.
I omis. I d Loureet Bruno.
I collegues de bureou. I d Poscolsursontéléphoneportoble.
2. Emmo 5. Poscol
dit ou'il
I estolléeseulechezLoureel Bruno. | étoitdonssonbureou.
I estolleechezLoureel BrunoovecPoscol. I o quittéle bureoud l8 heures.
! estolléechezL,cureef BrunoovecBenoíL I ottendoitEmmoó lo moison.
! n'eslpos olléechezL,oureet Bruno. | étoitdonsle bureoude Benoit
3. Poscol
dit qu'il
! verroBenoitpour un dossierurgent
! o porlOovec Benoildu dossierurgenl lo semoinedemiére.
f o vu Benoitce soir pour porlerdu dossierurgent
! ne peut pos voir Benoilporce qu'il porr en ltolie.

2 lesphrases
tomplÉtez avecúouf,toute,tousou toutes. +O
l. Ne t'inquiétepos, i'oi - - - - - mon temps. 3.Ah! bon? Tuvoscourir^---- lesmofins?
2. - , - - - mesomiesm'ontfoif une trésbelle 4. On s'estbeoucoup omusés.
On o donsé
surpr¡sepour mon morioge. - - - - - l on u i L

3 lesverbesentreparenth¿ses
Écrivez auplus-que-parfait. +-
l. Vous(comprendre) son explicolion, 3. Anne (ne pos recevoir)- - - - - m e sm e s s o g e s
vous ? électron¡ques.
2. lls (se leved - - - - - fresf6t pour voir le lever 4 FIl.. l.^r."J'.l leur méremoiselles
du soleilsur les montognes. n e ( p o s l o v o i r- )- - - - .

4 [hoisissez
la oulesréponsefsl
quipeut[peuventl
convenirá situation.+-
chaque
l. Vousvenezde gognerun beouvoyogeou soleil.
J 9o me réiouit I Qo m'énerve. I Je su¡srovi(e). I Cest intoléroble!
2. ll y o destrovouxdevontchezvousel beoucoupde bruitiusqu'd23 heures.
I Je me réiouis. ! J'enoi ossez. I Je m'indigne. I Cestinsupportoble !

5. Mettez lesverbesproposés aupassé composé,á I'imparfaii


ouauplus-que-parfait+ (n
'1. (ovoir)
Elle ----- un petitoccident (neposvoir)----- qu'une
porcequ'elle (oniver)
voiture ---,-
ou momentoü elle (sortir)- - - - - qe songoroge.
(med¡re)----- qu'elle
2. Sylvie (neposrecevoir) ----- mo corfedu Véinom.
quevous(éfléch¡r)
3. Est-ce ----- d lo proposition que ie (vousfoire)----- ?

6 T r a n s f o r m e lze s p h r a s e se n u t i l i s a n tu n g á r o n d i f , +-D
l. J'oi renconfréEmmonuelle quond ¡e suisollée d l'université.
2. Tu écoutesde lo musiquequond tu trovoilles?
3. Quond tu portiros,{erme bien lo porte d clé I
Test
1 (\ Éroutez auxquestions.
et répondez rü
'1.
Lesdeux personnessoni:
ffi un hommeet so femme. I deuxomis.
f un propriétoire
et une locotoire. I de tovoil.
deuxcolldgues

ilssonf.
2.Au débutde lo scéne,
I donslo cuisine. ! donsIo sollede boin.
f donslo chombre. I donsle solon.

3. Qu'esf-cequ'on peut ouvrirovec les clés?


.)
l . _ _ _ _ __ -_- - - - - - - 2 .

2 Écrivez
unminidialogue decesphrases.
avecchacune +{D
l. Cest lomentoble! 2. Vousvouslrompez! 3.Je suisdé9u(e).

3 le motquineconv¡ent
Rayez pas. +Q
l. ll fout ovoir un bon diplóme(pour que; de fogond) obtenirensuiteun bon trovoil.
2. Je vous roppelleplustord (ofinque ; pour)on fixe un rendez-vous
lo semoineprochoine.
3. Téléphonez ou 0.800.930.930(de fogonque; ofin de) nousdonnervolreovissur ce produit

4 cesphrases.
tomplÉtez 'G
l. Commeie voudroischongerde fovoil, on envisogede
2. Nous ovons perdu beoucoup d'orgent Nous ovons l'¡ntenl¡onde
3. Lo moison est trop petite,on o pévu de
4. Le nouveou direcleuro pour objectif de

5 tomplétez
le tableau. +(rc
l'occueil I lo céolion i le respect desiruction

verüe occueillir oménoger construire

6 Remplacez parunpronom.
lesmotssoulignés 'G
l. Audrey ? Je vois vous présenterAudrey.
2. Non, ie n'oi pos tout mongé lJe f'oi gordé un morceoude gdteou
3. Oui, oui, il m'o porlé de son proiet
4. Non, ie voischezelle demoin pour montrermes photoso Volér¡e.
5. Coroline nous o opporté les résultotsce motin.
ó. Attende¿ ie vois vous {oire une copie de mo lettre.
Test
1t O.l Écoutez
et associez
chaque
document
á unminidialogue, rt-

d i o l o g u eI : d o c u m e n l - - - - diologue 3 : document- - - -,
diologue2 : document- - - - - diologue4 : d o c u m e n-f- - - -
b) 0ü peut-ontrouverchacundecespanneaux? tochezla casequiconvientt (D
dons
un¡eslouronldonsunpon donsunmusée donsunebonque
ponneou I I I I I
ponneou
ponneou
2 f I I r
3 I I I T
ponneou 4 | I t I
2 Transformez
chacune
decesphrases
enutilisantle verhenonquer. +O
l. PourKofio, Cestdi{ficilede vivre sons Poul.
2. Qo co0te22 € et ie n'oi que 2l €. ll me fout I €.
3. Dépéche{oi, le troin vo port¡rsons toi !
4. Je vois étre histesons mes omis.

3 tomplÉtez enmettanile verbequiconvient


á la tormecorrecie. +O
jeter- déronger
- fumer- pénéfer- entrer
l. Ne pos vos déchetsdons lo noture; des poubellessonl d vofre disposition.
2 . - - - - - p o r l o p o r t eó l ' e s td u b d f i m e n t
3. Défensede - -, - - dons lessollesde cours.
4. ll est interditde dons ce bdfimenl sons ouior¡sotion.
5. Pridrede ne pos

4 llettezle verbeentreparenthises
ausubjonctiF. iO
l. ll fout que ie (fo¡re)- - - - - Ie ménogesomedi.
2. J'oimeroisque nous (pouvo¡d - - - - - nous revoirbientót
3. Vos porentsvoudroientque vous (oller) - - - - - les voir plus souvent
4. Tuos foit 9o pourque ie (prendre) le troin ovec foi ?

I'leffezle verbeentreparenthéses
á l a f o r m eq u i r o n v i e n t . +-
l. J'oi envieque nous(portir), - -, - tousensembleou Moroc.
2. ll n'est pos bon que tu (olled - " - - - chez Morc d cette heure-lo.
3. Je pense que Pierreet Louis(éhe) - , - - - d lo moison.AppelonsJes.
4.Je suisdésoléeque tu (ne pos comprendre)- -, - - lo situotion,
5. Elleest súre que Fédéric (ovoir) , - - , , l'odressedu restouront?
ó. J'oi bien peur qu'il (pleuvoir)- , , , - dimonche...

6 Remplacez
lesélÉments
soulignés
parunpronom. +O
l. Je ne sovoispos que tu n'hobitoisplus d Poris.
2. Pensezd fermertoutesles fenélreset lo porte quond vous portirez.
3. Nous ovons besoin que quelqu'un nous oide d foire cet exercice.
Test
et complétez
1 fi Écoutez le tableau. +ffi
probléme expressionut¡l¡sée e)er€ss¡on utilisée
pour rcprocher pour se ¡ustifter
diologueI
diologue2
diologue3

2 Écrivez
unminidialogue
avecchacun
de cesverbes. +m
l. servird 2. profiterde

3 Fa¡tes
uneseuleDhrase
enutilisant
donf. rffi
l. C'estune offoirepersonnelle. Je ne veux pos porlerde cefieoffoirepersonnelle.
2. On o trouvé un pet¡t hótel.On est trés contenisde ce petit hóte,.
3. ll foul rencontrerles porentsdes éléves.Lesrésultotsde ces élévessont trés mouvois
4. [Éiotdonnerode l'orgentoux propriétoires. Lesmoisonsdes propriétoires ont été inondéesen 2003.
5. Cest un nouveouproduil Je suisossezsotisfoifde ce nouveouproduii
ó. Jevoisessoyerde trouverle livre.Vousovezbesoinde ce l¡vre.

4 Écrivezles phrasesá la formepassive. +{ffiffi


l. Le DocfeurMonco o ooéré mon mon.
2. Tousles mois,lesservices
de sécuritévérifientles mochines.
le nouvelimmeuble.
3. Lo sociétéBrochordconstruiro

5 lesphrases
Écrivez á la formepassive
fsansreprendre
le sujetl. i{ffi
l. Est-ceque vous ovez contoctéModome Chouveou?
2. On vousenverroles résultolslo semoineprochoine.
3. Ledirecteuro modifiéle progromme.

6 tomplétezlesphrases. +{ffi
l. Ellene peut pos venirdemoin porceque - -, -
2. Commemo femmen'estpos fronqoise
3.Je n'iroipos d l'université puisque - - -, - -
4. ll y o de lo neige sur lo route,
olors
5. Non, ie n'oi pos son odresse,por conséquent, ,

7 le motquineconvient
Rayez pas. r{re
l. On o pu trouverune solution(d cousede; gróce d) lo directrice.
2. ll y o souventdes problémesen été (d cousede; grdce d) lo choleur
3. On vq fqire beoucoupd'économies(d cousede; gróced) cettenouvellemoch¡ne.
Fl-t I

I EST
+
1 $ Écoutez
et ditescequ'exprime personne.
chaque [ochez
¡escases +m
qurc0nvrennent.

demondepolie
informotionincerio¡ne
proposilion
condition/hypothése

2 nefiezle verbeentreparenthéses prÉsent.


aucondiiionnel +{w
). Nous (pouvoir), - -, - inviterFobienneet Nicolos,dimonche?
2. ll (follo¡d- - - - - que tu roppellesto mére,elle o oppelé cet oprés-midi.
3.Je (monger)- - - - - bien une petitetorteoux pommes,pos toi ?
4. Si tu le sovois,tu me le (d¡re) - - - - - ?
5. Vous(devoir) , - , - en porler d votre médecin.
ó. Béo et Lionel(portir) troissemoinesen Chine cet été.

3 Associez
unélément
dechaque
colonne. r{mm
l. ll lécriro o. si tu os le femps.
2. Appelle-moi b. si lu ovois le temps.
3. ll lécriroit c. s'ilo le temps.
4. Promis.Je viens d. si i'ovoisle temps.
5. J'oi trop de hovoil.Je viendroiste voir plus souvent e. s il ovoif le temps.
ó. Tu pourois prendre un cofé ovec moi f si i'oi le temps.

4 Rayez
I'expression
quineconvient
pas. +w
l. (Au cos oü - Dons ce cos) - - - - - tu ne pounois pos me ioindre,oppelle sur le portoble de Frongois.
2. (dons le cos conlroire- ¡mog¡neque) Tuvos réussir; - , , - - , tu recommencerosl'onnée prochoine,
ce n'est pos un drome.
3. (Au cos oü - En cos de) molodie, vous devez prévenirpor féléphone.

5 $ Écoutez
et tochezlesrÉpliques
quiexpriment
la trisiesse + {W
oula dÉception.

6 Écrivez
un minidialogue
avecchacune
de cesexpressions. rffi
l. Cest trésdécevont 2. Cest plutót triste,non ?
Test
I S Écoutez
et Écrivez d'une(<lolita,r.
lescaractÉristiques r-
1.
2.

4.
5.

lmaginez enutilisant
uneréponse proposÉe,
lastructure +O
l. Tuos chongéd'ordinoteur ? r Ceslpour go que...
2. ElCestquoi,louscesprogrommes ? + Cesfpour...
3. Tuutilisesbeoucoup l'intemet
? + 9o permetde..,
4. Tuos oussiun groveurde CD? + 9o serfd...
5. Mois tu os vroimentbesoinde loul co ? + si...

Q n.y.r le moiquineconvieni
pas. r-
1.Oh ld ld, ie ne [sens;me sens]posbience molin.J'oimoldormi...
2. ll o prisfroid.ll n'ovoitpos [mis; portélde monlreou
poursorlir.
3. Sondrine lhobille; s'hob¡llel.
Elle serold donscinqminuies.

Q Écrivez
unminidialogue. r-
l. Cestlomentoble
! 2. Je protesle(contre...).

Rempfacez pardespronom
lesmohsoulignés s i celu¡, tequet,
celle,.., + -
loquelle...
Q
l. - Vousoveztouteslesodresses ? 4. - Euh,chete,¡'oi cosséton ioli vosebleu !
- Non, n'oi postrouvél'odresse - Ah, non I Posle voseque j'oi ropportédu
ie
de PhilippeLebel. Jooon?
2. - Tume donnesune photo? 5. - Etlesdeuxordinoteurs sontou mémeorix?
- Oui, quellephototu veux? - Ah, nen,cetordinoleurldcoOle990 euros,
3. - ll y o deux hótelsqui poroissent
bien. l'oufreI 340.
- Quel h6telestle pluspés de lo gore?

Q lesphrases
Transformez enmeftantenreliefl'Élément
souligné. r(-
l. - Commenttu os su que Corinnen'étoitpos 3. - Quel iour on voil Modome Sugohoro?
olléed Brest? Lundi ou mordi ?
- MonsieurLeclerc me l'o dit - Elleonive lundi,mois on o rendez-vousmo¡di.
-
2. Qui vo d Grenoble,Lucienou toi ? 4. - Euh... ie n'o¡ pos beoucoup de iemps,
- ll vo d Grenoble; mo¡, vo¡sd Annecy. tu peux revenirdemoin ?
ie
- Non ! Je veux le porler mointenontI

I lesphrases
Transformez enmeftantenreliefl'ÉlÉment
souligné, 'T
l. ll voudroitque toutso¡tterm¡néle 30 owil. 3. Votre mouvois résuhot d lexomen m'ennuie
2. J'oi comprisqu'il n'ovoitplusd'orgent oeoucoup.
4. llbú montrerque tu n'ospos peur
Test
$ tomplÉtez
lesphrases
avecle motquiconvient. r-
Je hovoilledons une sociéféde communicotionet ie suisou - - - - - des éclomotions.Avonl i'étoisqu
morketing et i'oi chongé de depuis un on. J'oime beoucoup mo sociéfé; nous sommes
40 employései nous ovons hois - - - - - qui nous représentenlouprés de lo direction.lls porticipentd
oes el discutentdes problémesque nous pouvons renconfrerdons le codre de notrelrovoil.

Q $ Écoutez
cesminidialogues
et ditessi lesaffirmations
sontvraies * -
oufausses.
wq¡ foux
l. MonsieurGorroud n'eslpos ld. I I
2. LcuisMoutier roppellero plus toro. I I
3. Som oublie de se présenfer. t I
4. Som téléphonedons une société. T T
5. Notholie est ld et vo porler d Som. I I

S Remplacez
lesexpressions
soulignÉes
parunadverbe. r-
l. Émilieporle ovecdouceur. 4. Tu dewois frovoillerovec sérieux.
2. ll m'o épondu ovec colme. 5. Elle morche ovec élégonce.
3. ll fout écouterovec potience.

S tomplÉtez
lesphrases
avecl'express¡on
quironvient. +(I
qloJ,s.qve
-,!!.,4gue,,,molgré.-
@s.st8$"cnd .qtQr-rrg
l. - - - - - Somuel ne soit pos ld en ce moment,i'oi inviié des omis d diner vendredi soil:
2. Tuos foit de lo choucroute- - - - - ie ne monge jomoisde porc.
3. - - - - - lo gréve des pilotesd'oüon, ie vois essoyerde portir ce so¡r pour Modrid.
4. - - - - - le le sovois,ie ne vous dirois rien.
5. Je soisque celo ne vous ploitpos,je vois - - - - - en porlerd mes pqrenÉ...

@ (\ Écoutez
ei retrouvez
lesrépliques
quiexprimenl
I'opposiiion. r-
[ochezlescasesqui conviennent

@ f.mr le verbeentreparenthises
autempsquiconvient. .'(I
l. Ah ! Boh, te voild en{in.On (flottendre)- - - - - depuis une heure r
2. Morto (trovoilled--- -- ¡.¡ il yo cinq ons.Ellen'estrestéeque deux mois.
3. ll o été molode et il (moigrir)- - - - - de lO kilosen quelquesmois.
4. ll yo un on, nous(éfre)----- ou Conodo ei nousfoisionsdu tounsme.
5. Bruno (ne pos me roppeler) - - - - - depuis nolre dispufe.
ó.A l0 heures.le troinest enlin porti,olorsque je (monter)----- depuisdéid une heure.
1 S Écoutez
thristine
et Jean-Michel
et cochez quiconvieni.
la réponse +m
vroi fqux ?
l. Christineodore offrir des codequx. ffi w f f i
2. Elleoime beoucoupNoé|. w w f f i
3. PourJeon-Michel, Noél est lo fétedes enfonts. ffi w f f i
4. Jeon-Michels'ochételui-memeleschosesdont il o besoin. ffi ffiffi
5. Jeon-Michelodore Io SoinfPotriclc ffi ffiffi
ó. Christineoime bien lc fétedu Beouioloisnouveou. ffi w f f i
2 S Écoutez
cesrépliques
et cochez
la casequiconvient. +ffi

exprimelo surprise
opprcuveuneopinion

3 Rayez quineconvient
l'Élément pas. +ffi
1.Je pensoisqu'il orriveroitle mctin,(en effet/en loit),il est orrivéen fin de journée.
2. Vousremplirezcettefiche,s'ilvousploit; (por oilleun/en r¿ol¡tO),
il foudro nousfournir
deux enveloooestimbrées.

; (quontd /de plus)so sceur,elle développedes sitesinternet


3. Delphines'occuped'informotique
4.J'oi porlé ovec lo secrétoire,puis ovec le lechnicieninformotique.Mois penonne ne pouvoit m'oider.
(Enréalité/Alors),ie suisportie.

5. On peut défendrele commerceéthiqueet on peut (donc/oussi)encourogerle commerceéquito-


ote.
(ou lieu de /en roisonde) un incidenttechnique,le trcin n' 8825,
ó. Mesdomes,Messieurs,

4 E x p r i m e zc e sp h r a s e sd ' u n ea u t r e m a n i i r e e n g a r d a n tl e m é m es e n s . rtffi
l. ll o beou trovoillerdur,il n'o pos de bons résultots.
2. Puisqu'ilpleutouiourd'hui,on n'iro pos se promenerdons lo forét.
3.J'oi hés mol d lo gorge,Cestpourquoiie ne peux plus porler.
4. On orrivero plus tól de fogon d t'oider d préporer le repos.
5. ll y o beoucoupde neige,por conséquent, on risqued'étreun peu en retordou rendez-vous.
ó. ll esl tord, ie vois quond mémefinir ce trovoil.

5 lesmotsquiconvienneni
thoisissez pourcompléter
le texte. +w
dépenses- économie- bousculodes- publicités- boutiques- fétes-
rues - ochots - soldes- économies- offoire

Choqueonnée,en ionvieret en juillet,c'estle momentdes -, - - -. Beoucoupde monde se rue


d o n sl e s - - - - - p o u rt e n t e rd e t r o u v elro b o n n e - - - - . l l y o m é m ep o r f o i sd e s ef
des disputesI Lescommergonls poussenileursclientsd foire leurs, -, " -. trésvite et leur donnent
le sentimentqu'ils{ont olorsdes
contenus
U = unite
A = qctivité
> oprés / qprü dvohtné.
Je podimi oprést heures, u5 48,9, tO ll
> opés gue Elleo pleué aprésqlil estporti.

> oussi(que),ounnt (que) Je cgursqussiite que fo¡. u3A4,5,ó8


llsn'ont posoutonl de chanceaue nous,

> auxi, non plus Moi qussi,lo¡ héshin,. U4 p. 39


Je n'oimeposgo el Prenenon plus

> cryont Je ne te veÍa¡ pas ovan ce so¡r. u548,9,t0


> e,ronl de Embmsse loutle mondewant de polir.
> d\/ont que Je lui oi polé want qdelle poñe.
'fu
>g annois gs,toi ? ulo 49,12
'r3
> 9o foit... que fu hit un noisqueie n'oi posvulnwo, u4Alt,lz
> celui,celle(s),
ceux,celui-ci,celle-ld Les
beow ponlolons
! J'oinebienelui-ld uto49,to ll, 12
Je n'oipi mo cla Ott estcelh dAgothe
i
Cevxquiveulenfpewentsotircinqm¡nules,
> dqli lu os dela, ltnt ! u3 A16l7
> de plusen plus loi de plusen plus enviede chongerde trwoil U l l p .1 2 ó
> de mo¡nsen mo¡ns Il o de moinsen moins{omis.

> depuis lhobite ici depuis20 ons/ depvis 1986. u4Al3 'r9,
Je ne lai posvu depuislongtenp, ut¡ Al8, 20 2l
> do¡t lu connaiscetéctívoindont le liv¡eo ¡ecu u8M,7
le pñx Femino?
(homne donl elle estomou¡euse rclliient
d Pdis.
Ia clé dont lo¡ beso¡nes¡lesléedonsma voifue.

Je ne pan posd lo piscine, (en viens! U5p.58


ll foul que vousm'oidíezlen ai besoin u7 Ml,22
loi beoucoupñ en voyontce speclocle. u5Ar3,14]' ró
'r7
> encore hobite encorcd Nce ? u3Aló
>ilyo Il estpotí I y o deux ons. u4At3,Ul| At9,20
> i l y a . . ,q u e ll y o 400 onsque ce chílrc,ou
d été consfu¡¡. u4 A , 12,13
>le lo¡netu¡s voyagerpdtout donsle nonde.
Je le souhoífe
vminent u7 ML22
> b lui,le bur ll b lui dit uóAl3,t4 15
> la lui, Io leur ll lo leu¡ donne.
> fen, ly ll ly conduit
> Ieslui, lesleut lesen,la y les luí o donnés.
> Ie-noi,Io-moi,les-moi Donne-le-noi!
> Ie-nous, Io-nout les-nous RendezJo-novs !

> Ie mien,Io lienne,lesleurc... Iu os monodressemoisie n'ai posh líenne, ur Al51ó


Mon{ik estgond. Le ñtre estpluspetít?

> b (lo,les)meilleu¡(e)(s) Cestle meilleu¡¡""s¡ourc,nt


de lo v¡lle, u3 Al2
> le míeux CestJuonqu¡ conprendh nieux le {rongois U3AI2
> Ie plus,Ie noins Cestle plusgrond. u3 49,]O , 13
Noussommesles rnoins¡icfies
G u i d ed e s
U = unilé
A = octiüté

> Iequel,loquella lesquelles


lesquels fu oinresceslives? LeqvelpreÍeres-ru
? U|OA9,lO,ll, 12
lasquellestu veux? Celles<i
?
> lu¡ en,leuren fu leur en pdems ? uóAi3,14i5
> ne le, me lo,ne les Tume la donnes? uóAl3,t4 15
> ñ'en m'en pole.
> n'y On m'y o w,

> méme loi lo mémemontreque toL U4 p. 39

> neilleule)(s),nieux Cellegloceeslmeilhvre que loutre. u3M


> moins(que) eslmoinsgrond. u3A4s,ó8
Il cout mo¡nsvíte,
ll a moinsd orgent
pole moinsqueso fenme.

> ne...Pos Il n'o pas{enhnt. u3 A16,17


> ne...plus Je n'oi plusfoin.
> ne...iomois Je n'oí iomoisisité le muséePicosso
> ne,, , Pdsencote Ellen'estpos encorepotie.

> nousle, nousIo, noushs Tunovsle donnes? uóAl3,t4 15


> nousen ll nousen pode.
> nou5y Onnousyawt

> plus(que) ll estplus grond. u3 44,5,6,I


cout plusite.
ll o plusJorgent
ll pole plusqueso fenme.

> qu'eske qui ? Qlest-e qui foit toutce brvil ? u2 A19,20,21,22


> qu'est<eque ? Olest<e due tu ds dil ?

> qu¡ eslcequ¡ ? Qui sl-ce qui veutépondre? u2 419,20,21,22


> qui est-ceque ? Qui esl-ceque tu annois ?

> se /e,se lq se les Il sele/h/l* love. uóAl3,t4 15


>s'n ll {en sowien|
> s'y Only plú beoucoup.
>si 5i tu veux,tu peux venirsamedi. U9 A9, 10 I l, 12,13,14,15
Si ie powaig ie poninisen vocances
au soleíl.

> le lq te la, le les ll te lesdonnes? w A13,14,15


> len I fen pole.
>(y On(yow.

> fouf ll pole tout Ie temps. U5p. 53


> loute laí ddnsétouteIo nu¡¡.
> tous J'oimetous lesgáteov<
> Íoules Tuos écoutélout* les nowelles?

> fou:loutt Je deieunetovioun donsle méñe restou¡ont U3 Aló, 17


Tuqs tou¡ou¡sto v'teillevoi¡wenoie ?

> vousle, ¡ouslo, vousles ll wvs le donne? uóAl3,t4 15


> vous en ll vovsen pole,
>wusy Onwvsyovu.

>y Ce que ie vaisfaite ? Je n'y o¡ posrcfléch¡. U7 A21,22


Toble des cÉdi*

Cout/edue:OMoxDio/Getiylmoges-p8:Younefllequ'hobitechezmol',ForoleselMusique:BrunoNicoliditBenobqAÍüngem
O Un¡*'softvtrslcPublishing;p. ló:hO Alo¡nBenolhous/Gommo -mO EricCotorino/Gommo- bO n
FobriceRwel-Chopuis
- " Tireis
D¡ord/Plonet ReportersRéo ; p. 18 ,fonds O Dove G. Houser/Corbis i iouneoronge"kongoisMorellet,195ó
ioune.ioune-veir,
- o Nemousus Nimesde.JeonNourel@ ChrisBlond,/Eye
Building. Ubiqu¡tous/Coóis - Adogp Poris2004 - b'Felit
O MuséesdlAngers
"l€ concours'demierbolletde MouriceBéiortO Emmonuel
busid Albertoéiocometi O Phoi,osl2.co;- ARJ/Adogp,Pods2OO4- c
- d HenriCodierBresson -
Scorcellefli/Gommo O sipohióglu/Sipo; p, 19: fondsO DoveG. Houser/Corbis2'Tutfiftulti"RobetMolovol,
"PeftOiseou"de Femondo
1973@ Muséesdi{ngers:p.2O: O MuséeNqlionoldArtModeme- CentreGeorgesFompidou;p.2l :
p
Boteo O JeremyHomer/Coóis; 24 : Nicolosde Sfoél"Les Mortiguef, 1953,/1954 O Kunstmuseum Wntedhur, Pél en pemonence
de lo FondofonVolkot,1966; p.i6 -27 : fondsAveclesremerciemenh Poiis(¡ntéñeur
de l¡cHolleSoint-Piene, du Musée); P. 27 : h DR
- I "Fenetre" de PieÍe Burogli;,l9Z CenhePompidou-MNl,r,A4-CC| Poris/OPhotoCMC/MMN disr RMN - Adogp Foris2004 - 2
'Juged dossiers" - -
@ Plontu @ Colleaioncinémo/Photosl2.comO Moiriede Foris(pourlestexl,es);
--3 P.28: I O PrismoPresse Qo
m'i;téÉsse-2OFiotAutoFron€e-óOJomR)niolceltylmoges-TOCorefour-8OTEIE2;p.30:OPoscolColrot-@INSE
p.3l :dO Fronz-Morc Frei/Corbis g O ThierryPenin/Hoo-Qui ; p. 32 : 1 O Zuóon-3O Chaieoude Bézé (wwwchoteoudebre-
ze.com);p33:2OFotomorgono/Corbis;p,35:@PMoscort/Reporte¡s-Réo;p.3ó:fonds@Mourilius/Photononstop;p37:fon
- g On - d O lu{o" Aiimentoire - -
O Mquritius/Photononstop ; p.42: fondsO E.Berocossot/Hoo-Quig O HocheÍeLivrePhotothéque
d @ HochetteLiv¡ePhototheque; p.43 : fondsO ColleaionJonos/Khorbine-Topobor ; p,48 : O JoséFusieRogo/Coóis;p.50: h O
- b O ND/Rog;Voiler; p.5l : h @ Huhon-Deutsch Colleaion/Corbis- bg@ ND/Roger-Vollet - bd @ 2O8ólGommo;
lon Honning/Réo
'Dun Monde o
p.52: O ÉlioneSulle/Getty lmáges;p. i3, O Gollimord;p. 55 ' O AnneMorie Dowilliers;p. óO: O y'.ssociolion
li{utre'(23 rue RogerSol"ng. - 592ó0 Tou'.oing- Tél:03 20 2ó 08 8ó Fox: O3 2O 2ó O3 22 - wwwlrotenetorg/dmol); p. ól :
"Moi Rocisie'OCóncerro SPRIBruxelles; oó2:h @ LesHumonodesAssociés SA Genéve- l O PhilippeTenonde/Coóis Sygmo- 2
O GunterMorx Phobgrophy/Corbis- 3 O BrunoFeousse/Hoo-Qui- 4 O Aloin l€ Bot/Gommo 5 O \ryPvPouzet2omn/Sipo; p. ó3 :
OLesHumoncidesAssociésSAGenéve;p.ó4:OAloinDenonfes/Gommo;p.óó:OMortoNo$cimenl'o/Réo;p.70:o@
- b O MorcGoronger/Corbis - cO Proit/Phoiononstop -d O l¡itlPhotononstop - eO Philippe-- Roy/Hoo-Qut ;
l€scou€t/Photononslcp
p.80:" Levont " de Clo¡ldeMonet@ AKG Poris; p. 84 : @ Robeal,offoni;p.9l : hg
p7l :d O Prott/Phoiononstop ; lmpression Soleil
OPhilippeDesmozes-StF/AtP-hdOCufiico/C.onhdsfo-Réo-mg@RichordDomone/Réo-mdOlonHonning/Réo;p
Bios/p'empool p. 93 : Bios/Edwods
Pictures,
kilr/UNEP/$ill Mo*,/$ill Pictures;p,94-95 : @ Ministere de fEcologie et du Développement
-
Duroble,/TBWA Corporote(BoulogneBilloncourt); p 9ó : o O AmneslyIntemolionol(7ó, boulevo¡dde lo Vlllette- 75019 Poris Tél: Ol
- Abbé Piene(3-5,
53 38 ó5 ó5 - Fox: 0l 53 38 55 00 - www.omnesryosso.fr )/TBWACorporote(BoulogneBilloncou*) b O Fondolion
ruede Romoinülle 75019Poñs- Tél:01 55 5ó 37 00 Fox:01 55 5ó 37 Ol - www.fondqtjon-obbepienef )/@ LjubisoDoniloüc/O
SébosfienGodef¡oy- c O UnicefFronce{3. rue DuguoyTrouin- 75282 Pois cedex06 - wwwunicef.ossoÍr ); P.97: d O Fondofion
-
Recherche Med¡coL(54 ruedeVorenne 75335 Po¡iscedex07 - Iél:O1 4439 7575Fox:01 '+4 39 75 99 www.frm.org )- e O
Acfioncont€lo foim(4 rueNiepce- 75014Poris Tél:01 4335 8ó0ó Fox:01 43 35 88 0O - wwwocf-ftorg ); p.98 : O LCI;p l0O:
de "l,esucculent
Extrcít du chof'dePhilippe Geluck/@ Costermon SA;p. lO8,b DR; p. ll2:O WorldPictures,/Sunset; p ll8:1 O
Dovid l,ees/Genylmoges- 2 O FobioCordoso/Age/Fotoslock/Hoo-Qui -3OMourilius/PhoicnonsloptP, Il8-ll9: fonds O
-mbO EricAudros/Phobnonstop - d OJohn
Amoury/Sipo;p 124'g O RegChoñty,/Coibismh O Tereso Fonsef/Age/Hoo-Qui
(lllustrotion
et Grophisme- www-slryggecom ); p l3l :
¡ellZény tmoges;p. 128 , Emmonuel 3corcellefli/Gommo ; p. l3O: O Strygge
; p 134: h O ChorlesSchuck/Age/Hoo-Qui
@ SreveCroft/Mosterfile - b O JosétusteRogo/Hoo-Qui;p. 138: h O Age/PhotononstoP
-hmOErikDreyer/Getlylmoges-bmOSunset-bORolfBruderer/Corbis-g@Fellous/Réq

lllushdions: CydlleBerger10 (6os),22,28(3),4\, 45,49 (1), 59,64,67 (l ), 79 81,82 (hout,88, IO1.i 13(gcuche).111135' 142' 178
- Jeon-Pie¡reJoblin 15,75,66,68,69,99,1o3,114,122,129 125 - Yonnickl,efroncois 2ó. 2I l4),36, 42, 43,45 (3), 46,
ll, 17 (ho,.¡t),
47 49 l3),50,60,67 (2),71,76,82 \hos),84,94 104 l19, 12& 139- VoléneGibeft45 (2J,49l2),67 (3)'74,1O8,1]fJ.111,113 (d¡oite)J80
- Jeon-LcuisMorri l0 (hout),I ó, 17 lhos),29 (5-6),32 (2),33 0), n

Photogrophies : BrunoArbesu8, 9, 53 (houü 5ó, l7B, 85 (o-c-d),8ó (fond),8Z 90, 121 - Amond¡neBollord 11' 1Z 26-27 (ond), 42-
43 (cenhe),53(bot,84 85 (b) 8ó 8z 98 (3-45), 120.
-
tvlontEgesphotogrophiques : Ehersom7 (fond),4l (fond) 52-53,74 \Íond\, 86-82 9495. lO9 (fond). 120-l2l Jeon-LcuisMorti 28-
29,38-39,96-92

en voin lesouteunou leso'r'onbdro¡bde certoins


Nousovonsrecherché documenls oux
repoduibdonsce liue.l€ursdroilssonlÉservés

Couvertureet conceptionmoquell€ : ChryslelProupuech


Mise en poges r lsobelleAubourg
Phologrqvurc: Euronumérique
.9
c
o
-c
o-
o
U
:;

c .,.
ó

6
o
o
o
o
c
o ¡il]".*'aili
E
o

3:i^
s
'l#b
iir

! 5

! !

í"i-.^¡j
\i I
lil-'lit_,gXjg
VercionEspagne

Méthodede Franqalspour
grands-adolescents
et adultessur 3 n¡veaux
connexlons 2 consolldelesacqulsde connexlons1 et permetaux
apprenants d'atteindrelesnlveauxAZB1 du Cadreeuropéencom-
munde référencepour leslanguesgrAceA un enrlchissement pro-
gressifet maftrisédesdocumentssonoreset écrlts proposés.
Ladémarched'enselgnement-apprentlssdge adoptéedans
connexlons respectelesorlentatlonsdu Cadreeuropéencommun
de référencepour leslangues.(édltlonsDldler,2001)
- apprentlssage
connefonspermetun ense¡gnement guidé,
completet efr¡cace
:
. Lescontenus,la progresslonet la mlse en @uvnedu travall
prcposésont rÉallstes.

. Les compétences de communlcatlon sont trava¡llées de


manléreéqulllbrée,
o L'organlsat¡onest cla¡re,égullére, rythmée par des
tableauxde synth¿sesystématlques et sescontenussont
f6cllementr€pérables.
. Chaquepolnt de langueesttravalllé en profondeur,de la pré-
sentatlone ló phasede f,xatlon,
¡ Lesdocumentssonoreset écrlts sont rlcheset varlés.

. Lesmodesd'évaluatlonsont multlples: testssommatlÉ,bllans


d'autoévaluatlonet préparatlonA l'unlté A2 du DELFl*degré,

MATÉilELPOUR
tE NIVEAU
2:
- un llvre de l'éléve
- un cahler d'exerclceslllustré (avecCDaudlo Inclus)
- un guldepédagoglque
-2 CDaudloou cassettesaudlo pour la clas!¡e