Vous êtes sur la page 1sur 3

Introduction générale

Dans une classe de langue, maitriser la compétence de la production écrite est un enjeu
fondamental pour réussir son enseignement /apprentissage du FLE. Cette dernière est conçue
comme étant une activité extrêmement complexe, vu qu’elle exige la mise en pratique de
plusieurs opérations cognitives simultanées, entre autres : la recherche des idées, leurs
planification, leur mise en conformité orthographique, syntaxique, etc.
Ce qui a fait de son enseignement /apprentissage une situation-problème difficile à gérer par
les enseignants.

Le travail que nous proposons s'inscrit dans le cadre de la didactique du français langue
étrangère, spécialement la didactique de l’écriture.

Dans le cadre de notre recherche, nous avons mis l’accent sur l’enseignement /apprentissage
de la compétence scripturale à l’université (3ème année LMD) à travers un nouveau genre : « 
le pastiche littéraire ».

Le choix de ce sujet n'a pas été fait d'une manière fortuite, en revanche il est sous tendu par
plusieurs raisons, entre autres : la majorité des enseignants se plaignent du fait que la plupart
des écrits de leurs étudiants ne reflètent pas leur niveau, cela nous a incité à nous interroger
sur leurs difficultés en matière d’écriture ainsi que les moyens et les dispositifs qui sont
utilisés le plus par les enseignants afin de favoriser le développement de la compétence
scripturale. De plus, nous supposons que le genre du pastiche ne figure que rarement parmi les
supports didactiques utilisés pour enseigner la production écrite à l’université. Dès lors, Il
nous parait qu’il serait utile d'en accorder une place dans l’enseignement/apprentissage de la
production écrite en FLE pour un public universitaire, car il serait un moyen de
communication efficace suscitant l’expression de soi et l’acquisition des savoir-faire.

A partir de cela, nous pouvons définir différents objectifs de recherche : connaître la place
du genre en question dans l’enseignement apprentissage du FLE à l’université, et s’interroger
sur son efficacité dans le champ pédagogique et spécialement celui de la production écrite;
nous voudrions également présenter, d'un point de vue théorique, ce dispositif, son origine,
ses principes, sa mise en œuvre et son importance, en présentant des exemples pratiques du
pastiche, et ce dans le but d’apporter une contribution scientifique dans le domaine de la
didactique de l’écriture, en proposant aux enseignants une nouvelle piste qui permettrait
l’amélioration de la qualité des écrits du public visé.

Suite à ce qui a été dit ci-dessus, découle la question centrale de notre recherche, qui
consiste à s’interroger sur l’apport du pastiche dans l’enseignement/apprentissage de la
production écrite pour un public universitaire FLE. Ainsi, nous pouvons formuler la question
de recherche suivante : « le pastiche genre littéraire, a-t-il une place dans le champ
pédagogique de l’enseignement/apprentissage de la production écrite ? Si oui, quel est
son impact sur la qualité des écrits des étudiants ?  ».

Afin de répondre à cette question, nous supposons que le pastiche littéraire serait un genre
très peu utilisé par les enseignants, et que ce dispositif pourrait également améliorer la qualité
des écrits des étudiants, il permettrait l’expression et la communication correcte des pensées,
d’une manière facile, attirante et ludique.

Pour vérifier nos hypothèses, nous allons mener une enquête auprès d’un échantillon
d’enseignants de langue française à l’université de Souk-Ahras, par le biais du questionnaire,
dont les questions portent particulièrement sur : les problèmes rencontrées par les étudiants
quand il s'agit de rédiger en langue française, ainsi que la manière d'agir de leurs enseignants
face aux problèmes en question. L’accent sera mis par la suite sur le pastiche comme genre et
pratique d’écriture, s’il figure entre les dispositifs généralement choisis ? Ainsi que son
importance et son effet sur la qualité des écrits.
Pour l’analyse, nous avons choisi la méthode mixte, en combinant l’analyse qualitative et
quantitative, en nous appuyant sur les données rassemblées par le biais du questionnaire.

Pour mener à bien notre recherche, nous proposons de subdiviser notre travail en deux
chapitres, dont le premier qui s’intitule  « Au tour de l’écriture créative et du pastiche » sera
une occasion pour évoquer les soubassements théoriques par rapport à l’écriture créative et au
pastiche littéraire, tout en se basant sur certains auteurs ayant travaillé sur les concepts clés
liés à notre thème de recherche, citons : Jean-Pierre Robert, Jean-Pierre Quq, Isabelle Gruca,
Isabelle Bing…etc.
Nous y présenterons en premier lieu, quelques concepts relatifs au champ de l’écriture
créative et son utilité dans une classe de FLE, nous aborderons également l’articulation
lecture-écriture, et l’évaluation de la production écrite.
Dans un second lieu, l’accent sera mis sur la notion noyau de notre recherche qui est : « Le
pastiche littéraire comme genre », nous exposerons ses déférentes définitions, son origine, ses
principes, concluant par son utilité dans le champ pédagogique, voire quelques exemples
pratiques de son utilisation en classe de FLE.
Le deuxième chapitre, qui est en fait de type pratique, il portera sur l’étude et l’analyse de
notre enquête. Nous mettrons l’évidence d’abord sur le cadre général, le protocole ainsi que la
méthodologie de l’enquête.
Nous présenterons ensuite l’analyse et l’interprétation des résultats recueillis tout au long de
notre enquête.

Notre travail prendra fin avec une conclusion générale qui tienne compte des résultats
obtenus lors de l’analyse, suivie de quelques perspectives didactiques.