Vous êtes sur la page 1sur 6

SEMINAIRE SUR LE DROIT DU

CONTENTIEUX

THEME : LE TRIBUNAL DE GRANDE


INSTANCE

GROUPE : N° 1

MASTER
AUDIT ET
CONTROLE DE GESTION
FSEG : 6ème Promotion
Sommaire
I- Introduction

II- Historique

III- Définition

IV- Composition- Organisation

V- Compétences

VI- Saisine du Tribunal de Grande Instance

VII- Conclusion
I- Introduction :

Au Mali, selon l’article 1er de la loi N° 2011-037 du 15 juillet 2011 portant organisation
judiciaire, la justice est rendue par :

 Une cour suprême


 Une cour Constitutionnelle
 Une haute cour de justice
 Des cours d’appel
 Des cours d’assise
 Des cours administratives d’appel
 Des tribunaux de grande instance
 Des tribunaux d’instance
 Des tribunaux du travail
 Des tribunaux de commerce
 Des tribunaux administratifs
 Des tribunaux pour enfants
 Des tribunaux militaires

Cependant, notre thème d’exposé porte sur le tribunal de grande instance.

Selon l’article 3 de la loi N°2011-038 du 15 juillet 2011 portant création des juridictions, il est
créé un tribunal de grande instance dans les localités de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou,
Mopti, Tombouctou, Gao, Kidal, Kita, Kati, Koutiala, ainsi que dans chacune des VI
communes du district de Bamako.

II- Historique :

L’organisation judiciaire est le fruit d’une longue évolution remontant à la période coloniale
et d’une série de textes complémentaires. Pendant la période coloniale nonobstant
l’intervention en 1946 d’une loi octroyant la citoyenneté aux populations autochtones, la
dualité judiciaire qui prévalait à continuer à être une réalité. Elle se caractérisait par la
coexistence de juridiction de droit local qui connaissaient les affaires intéressant les citoyens
ayant gardé leur statut d’autochtone et les juridictions du droit moderne compétente pour
connaître, impliquant les citoyens français et non indigènes métis ;

Si les juridictions du droit local reflétaient fort logiquement les réalités statutaires et
culturelles des autochtones, les juridictions actuelles elles-mêmes résultent de l’unification
des juridictions opérées après l’accession du Mali à la souveraineté du 22 Septembre 1960.

III- Définition :

Le tribunal de grande instance est une juridiction civile de premier degré qui est compétente
pour une partie des litiges entre personnes privées (particuliers, associations etc.).

Son rôle et ses compétences sont définis par la loi (article 25 et suivants de la loi N°2011-037
du 15 juillet 2011 portant organisation judiciaire).
IV- Composition-Organisation:

Selon l’article 26 de ladite loi, le tribunal de grande instance est composé :

- D’un président ;
- D’un vice-président ;
- D’un ou plusieurs juges au siège ;
- D’un ou plusieurs juges d’instruction ;
- D’un procureur de la république ;
- D’un ou plusieurs substituts du procureur de la république ;
- D’un greffier en chef responsable du greffe ;
- De greffiers en chef ;
- De greffiers ;
- De secrétaires de greffes et parquets

Selon l’article 29 de ladite loi, le tribunal de grande instance comprend au moyen deux
chambres

 Une chambre civile qui siège en outre en matière coutumière ;


 Une chambre correctionnelle qui siège en outre en matière de simple police.

Dans les tribunaux de grande instance, les jugements sont rendus par un président et deux
juges au siège (Article 30 de ladite loi).

V- Compétences :

La compétence est le pouvoir donné à une juridiction de connaître un litige et de statuer.

Il y en a deux :

- Compétence territoriale qui détermine l’étendue géographique de son pouvoir de


juger ;
- Compétence matérielle qui est fondée sur la nature ou l’objet du litige.

Cette juridiction est compétente dès lors que l’affaire n’entre pas dans le champ de
compétence d’une autre juridiction civile comme par exemple (Tribunal d’instance, Tribunal
de commerce).

Les Tribunaux de grande instance connaissent en premier et dernier ressort des actions civiles
et coutumières dont le montant pas n’excède pas 500.000F en principal et 50.000F de revenu
mensuel déterminé soit en vente, soit en prix de bail.

Ils connaissent en premier ressort seulement des actions s’élevant au-dessus des sommes ci-
dessus indiquées et des actions concernant l’état des personnes ainsi que les successions,
donations, et testaments dont le montant est supérieur aux mêmes sommes.

Il faut en outre indiquer que les juges du tribunal de grande instance dans les localités où il
n’y a pas de tribunal de commerce jouent le rôle de juges de commerce.

La même règle est applicable aux juridictions pour enfants.


En matière correctionnelle, les tribunaux de grande instance connaissent de tous les délits
commis dans leur ressort.
En matière de simple police, ils connaissent de toutes les infractions dont la connaissance est
attribuée par des textes spéciaux aux tribunaux de simple police.

VI- Saisine du Tribunal de Grande Instance :


Il existe deux moyens pour saisir le tribunal de grande instance.

Il peut être saisi sur requête dès lors que les parties sont d’accord pour se départager devant un
juge. A défaut, le tribunal est saisi par assignation.

VII- Conclusion :

En définitive, le tribunal de grande instance tout comme toutes autres juridictions a ses
compétences et ses limites. Un tribunal de grande instance est souvent la première juridiction
qui doit examiner et rendre une décision.
Par la suite certains recours à l’encontre de ce jugement peuvent être disponibles notamment
l’appel et le recours devant une juridiction suprême.

LA Liste des Exposants du groupe N°1 :


N° Prénom Nom
1 Mohamed Amadou Gouanlé
2 Boura Bocoum
3 Souleymane Coulibaly
4 Hamadou Sow
5 Aboubacar Harouna
6 Aminata Ibrahim Samaké
7 Assitan Sidibé
8 Djibrilla Abdoulaye
9 Moussa Sadio Coulibaly
10 Sidy Diallo
11 Bakary Diallo
12 Jamilla Maïga