Vous êtes sur la page 1sur 8

Sidi

InfoSidi
« NOUS MILITONS »
Par Christian Schmitz, Président du Directoire
Dans le dernier numéro d’InfoSidi, j’avais souli-
gné l’importance de poursuivre l’élan des journées
SIDI d’octobre 2008 qui avaient célébré les 25 ans
N°20 - Sept. 2009 - Solidarité Internationale pour le Développement et l’Investissement de la « Chaîne de Solidarité pour le Finance-
ment ». Vous vous êtes tous largement mobilisés
La SIDI et le CCFD
CCFD--Terre Solidaire au pour réussir la dernière augmentation de capital
lancée à cette occasion : soyez-en à nouveau cha-
Maroc: les épargnants témoignent leureusement remerciés.
Aujourd’hui, vous êtes donc près de 1300 action-
En mai et juin 2008, plus de quarante actionnaires de la SIDI et épar- naires et 5000 épargnants à avoir confirmé votre
gnants au FCP « Faim & Développement » sont partis au Maroc pour un engagement dans une finance plus solidaire. Vous
voyage, organisé par la SIDI et Voyager Autrement, destiné à découvrir partagez les convictions de la SIDI, pour qui la
des acteurs de la société civile œuvrant pour le développement, notam- microfinance n’est pas la « panacée » pour la lutte
ment : contre la pauvreté. Depuis des années en effet, la
SIDI milite pour une approche plus globale de
• Al Amana et AMSSF, deux associations de microfinance partenai- partenariat, qui passe avant tout par le partage des
res de la SIDI, objectifs sociaux poursuivis et par la cohérence de
• et Femme Action et Sodev, partenaires du CCFD-Terre Solidaire. leur mise en œuvre dans le temps, ceci dans une
Ce fut l’occasion pour les voyageurs de découvrir leurs actions sur le ter- perspective de développement socialement dura-
ble.
rain, mais surtout de rencontrer les paysans, artisans commerçants béné-
ficiant de leurs services. Le présent infoSIDI constitue donc un témoi- Nous militons sans cesse pour que le secteur de la
gnage de terrain, raconté par les voyageurs eux-mêmes. microfinance reste dans le champ d’une finance
« patiente », « solidaire », en évitant de rechercher
une rentabilité sans adéquation avec les besoins
réels des bénéficiaires finaux. Nous agissons sans
relâche pour que les acteurs locaux diversifient
leurs services (épargne, crédits d’investissement,
…), les adaptent aux besoins des exploitations
familiales, dans une démarche de développement
local et d’une véritable insertion socio-
économique. Nous militons pour une approche,
nécessairement différenciée selon les contextes, où
l'économique, le social et le culturel sont mêlés
afin de contribuer au mieux être des communautés
humaines au service desquelles s’inscrit la
« Chaîne de Solidarité pour le Financement ».
Cette approche par la valeur ajoutée sociale est le
socle de la durabilité des changements sociaux, par
la prévention et la réduction de la vulnérabilité des
bénéficiaires.
Notre rapport d’activités 2008 a largement détaillé
les axes importants qui caractérisent la Valeur
Ajoutée Sociale générée par les activités que la
SIDI mène en tant qu’investisseur social :
• En apportant un accompagnement accessible et
souple, conçu pour les besoins spécifiques de
chaque partenaire,
• En partageant les risques de manière adéquate et
patiente,
• En adaptant son offre de service au contexte
local,
• En assurant la viabilité institutionnelle et le
maintien de l’objet social,
• Enfin, en créant des effets de levier pour mobili-
ser des ressources complémentaires pour ses
partenaires.
Mme Zara est tapissière à Mrirt. Grâce à 12 prêts solidaires successifs obtenus au-
près d’AMSSF, elle a pu acheter du matériel et de la matière première, et elle a aussi Après les voyages au Vietnam, au Pérou ou au Séné-
démarré une activité de vente de tapis (fabriqués ou achetés) dans des souks et dans gal, le Maroc, vous êtes des centaines d’actionnaires
et d’épargnants à avoir visité les partenaires de la SIDI
lieux touristiques. Le dernier prêt, de 800 € sur un an, lui permet d’aller vendre dans
et vous témoignez de la réalité sur le terrain de la
des foires. Elle a aménagé sa maison, et augmenté sa trésorerie. Elle veut maintenant
Chaîne de Solidarité pour le Financement. La lecture
bénéficier de prêts individuels. Elle ne peut toujours pas emprunter auprès de ban-
de ce numéro d’InfoSidi est riche de vos témoignages.
ques traditionnelles, faute de titre de propriété pour sa maison.
Voyage des actionnaires et épargnants au Maroc

La Chaîne de Le 19 mai 2008, 21 voyageurs prennent le • formation au crédit pour chaque client
départ, épargnants au FCP « Faim et

Solidarité pour le Développement » ou actionnaires de la
SIDI et venus de tous les coins de France.
suivi de l'activité pour laquelle le prêt a
été obtenu
Financement ? Une Certains ont connu la SIDI par le CCFD, ce
• accompagnement des personnes dans
les démarches vis-à-vis de l’institution
réalité humaine qui est logique. D’autres ont cherché un
• contrôle des remboursements…
placement d’argent vraiment utile et ont été
orientés par le Crédit Coopératif.

U n voyage au Maroc pour Nous sommes impressionnés par leur


comprendre l'activité de la SIDI « UN BÉNÉFICE HUMAIN dynamisme et leur courage. Tous nous
dans ce pays ? Quelle chance! Je IMPORTANT » expliquent l'organisation, les types de crédit
vais peut-être mieux comprendre ! accordés et répondent avec patience,
Nous avons rencontré des responsables et gentillesse et franchise à nos nombreuses
Actionnaire de la SIDI depuis une dizaine des agents de terrain de deux partenaires de questions.
d’années, je connais la théorie : la SIDI : ceux d’AMSSF, Association
Marocaine de Solidarité Sans Frontière à Une femme, agent de terrain, qui se trouve
• Les épargnants, en France, mettent une Fès, Azrou, Mrit et Azilal ; ceux d’Al au guichet témoigne spontanément de
partie de leur argent à disposition de la Amana, l'organisation financière de l'intérêt de son travail : "l’amélioration de la
SIDI (actions ou fond commun de microcrédit la plus ancienne du Maroc à vie des gens est nette : femmes plus
placement). Rabat, Marrakech, Ouarzazate. autonomes, habitat amélioré…Le progrès
• Les partenaires de la SIDI, dans les économique entraîne le progrès social"
pays pauvres, mettent des outils financiers Ces deux associations sont organisées
au service des populations exclues, et ainsi comme des banques : différentes sortes de A les entendre je comprends que leur travail
promeuvent le développement. prêts, service clientèle, service n'est pas uniquement le placement de
informatique, analyse des risques… produits financiers adaptés à un public
C’est clair, et généreux : je fais confiance à Pourtant, c'est le travail de leurs agents de particulier : leur réflexion et leur activité
la SIDI, mais je ne sais pas comment elle crédit qui nous apparaît d'emblée le plus vont bien au-delà : Ils s'intéressent aux
agit réellement, et je ne sais pas non plus ce important. Ils cherchent de nouveaux personnes et n'évitent pas les questions
que sont les organisations qui font du clients à qui ils proposent des prêts, mais difficiles.
microcrédit. surtout ils assurent un travail
d'accompagnement extraordinaire : Toutes les rencontres, d’agents de crédit
Comptant sur la rencontre vivante des mais aussi de nombreux bénéficiaires, nous
partenaires SIDI et de leurs bénéficiaires • explications du fonctionnement aux les avons faites au fil du voyage, en même
pour comprendre vraiment ce mécanisme bénéficiaires potentiels (dont nombre temps que la découverte du pays, entre
de finance solidaire, je me suis donc émotion et admiration, éclats de rire et
d'entre eux sont analphabètes)
inscrite au voyage Maroc. explications.

Je me rappelle la remarque d’un voyageur :


"c'est toujours pareil, une petite somme
prêtée, une activité économique créée ou
confortée et un bénéfice humain important".

Au départ, c'est surtout la pauvreté qui est


toujours pareille. Mais, avec un peu de
microcrédit, ce sont des artisans, des
commerçants, des paysans, des inventeurs,
des entrepreneurs qui se mettent à vivre
dignement, à faire vivre leur famille, à faire
vivre d'autres salariés parfois.

Je voulais comprendre "la finance" et c'est


l'aspect humain que je retiens finalement.
C'est pourquoi je confirme : la Chaîne de
Solidarité pour le Financement, ce n'est pas
d’abord un outil financier, mais une chaîne
humaine : vous ou moi, solidaires de ceux
qui au Maroc ou ailleurs inventent ou
financent des activités économiques à
caractère durable. Pendant notre voyage, les
maillons de la chaîne se sont rencontrés,
M. Azedou (ici avec la chargée de crédit de Al Amana, à Ouarzazate) a découvert la vente de par- découverts, appréciés. La finance à des fins
fums en franchise pendant ses études. Après son bac, et au sein d’un groupe solidaire, il a obtenu humaines, j'en suis encore toute étonnée…
trois prêts successifs de 300, puis deux fois 3000 €, sur un an, pour ouvrir sa boutique et constituer
son stock. En prouvant à Al Amana sa volonté d’entreprendre, il a pu créer son propre emploi. Marie-Madeleine CHABANON

Infosidi n°20—septembre 2009 / Page 2


Voyage des actionnaires et épargnants au Maroc
crée en complément le « Fonds Hassan II » la plus grande institution de microfinance
Sup’herbes pour le développement social, puis le du continent africain.
« Centre Mohamed VI de soutien à la
microfinance solidaire ». Son directeur général, Fouad
Rabat - 20 mai 2008—André Blervaque Abdelmoumni, ancien militant des droits de
Organisation du microcrédit: Le champ l’homme, est aujourd’hui le « Monsieur
d’action du microcrédit est immense au microcrédit » marocain. Il a présidé la
Quels arômes ! Maroc, et il a connu en 10 ans un SANABEL, réseau arabe de microfinance,
développement foudroyant : 13 associations et il est membre du groupe de Conseillers
Thé, menthe ou thym
de microcrédit de taille très variée existent des Nations-Unies pour l’Année Mondiale
Et tant d’autres comme cumin ! aujourd’hui officiellement. Elles sont du Microcrédit. Il nous a reçus pour nous
Et le chantre proches des Pouvoirs publics, issues expliquer les missions, les valeurs, les
Le chimiste et l’entrepreneur, d’initiatives privées militantes, ou encore objectifs et les perspectives d’Al Amana.
créées par des organismes bancaires ou des
D’un accord vibrant fondations. Depuis leur création, elles ont Al Amana veut contribuer à l’intégration
Du cosmos au végétal, fait 4.5 millions de prêts pour 15 milliards sociale des exclus et au développement
Et de l’homme en forme d’harmonie ! de dirhams (1.5 milliards d’euros). Elles économique par la microfinance, rendue
Tout paraît offert regroupaient fin 2007 près de 1 400 000 accessible sur la totalité du territoire
clients actifs (64% de femmes), marocain.
A qui est humblement réceptif représentant un en-cours de prêts de 5
A celui qui ose expérimenter 600 000 000 DH, soit au total environ 490 Al Amana compte 2 283 salariés (en 2008),
En jouant des lois mêmes des choses ! millions d’€ (en moyenne 350 € par client). dont 2 027 agents locaux, répartis dans 432
Appartenir aux choses Le taux de remboursement des prêts est de antennes et agences. Les agents de crédit
98%. que nous avons rencontrés dans les
Avant de les faire siennes antennes et agences sont diplômés des
Et ne les posséder Produits: Destinés au monde rural, à universités marocaines. Ils rencontrent chez
Que pour en offrir les richesses l’artisanat et au petit commerce, les eux les commerçants, artisans et
Qu’elles portent en elles-mêmes microprêts sont d’un montant de 1 000 à agriculteurs désireux d’emprunter,
50 000 dirhams (100 à 4 400 euros), établissent les dossiers de prêts,
Et dans du si petit, remboursables par échéances accompagnent et conseillent leurs clients
Penser universel hebdomadaires ou mensuelles, sur une dans l’évolution de leur activité, notamment
durée de 6 à 12 mois, parfois jusqu’à 3 ans. la commercialisation de leur production.
Merci
90% des prêts sont des « prêts solidaires », L’association soutient 494 000 clients actifs
accordés à 4 ou 5 promoteurs de (47% de femmes), répartis en 41% de
microentreprises qui se cautionnent clients solidaires urbains, 42% de clients
Le microcrédit et mutuellement. Ils financent leurs besoins de
trésorerie ou de petits stocks ou
solidaires ruraux, 9% de prêts individuels et
8% de prêts au logement. Soit un total d’en-
les partenaires de équipements. cours de prêts de 2 568 300 000 dirhams
(environ 223 millions d’euros), et une
la SIDI au Maroc 10% sont des « prêts individuels », qui moyenne d’en-cours par client de 440 €.
financent les équipements de
microentreprises, et l’amélioration ou La SIDI lui octroie un prêt de 220 000 €,
Nos rencontres avec les deux partenaires de l’acquisition de logements, avec une simple elle est membre du CA et de la commission
la SIDI au Maroc, et avec plusieurs dizaines caution personnelle. « finance », elle accompagne aussi les
de leurs clients, nous ont permis de travaux de « valeur ajoutée sociale ».
découvrir les deux faces essentielles de la Taux d’intérêt : ils sont généralement de
microfinance dans ce pays : d’un côté de 2% par mois, soit 24% l’an. Ces taux qui Al Amana cherche aujourd’hui à étendre
très nombreux microemprunteurs très nous paraissent exorbitants sont acceptés son implantation à la totalité du territoire, à
précaires ou déjà mieux installés, et de par les emprunteurs, car ils leur permettent développer l’ensemble des services
l’autre une organisation solide de diverses de réaliser en quelques mois une marge 3 à financiers nécessaires à ses clients, abaisser
structures de microfinance. 4 fois supérieure à la somme des intérêts le coût de ses prêts grâce aux économies
payés. Et s’ils devaient recourir aux d’échelle et aux dépôts à vue
LE MICROCRÉDIT AU MAROC usuriers, les taux seraient de l’ordre de
100% l’an. AMSSF/MC: l’association Association
Histoire: Après quelques années où le Marocaine Solidarité Sans Frontières
microcrédit a connu un premier démarrage LES PARTENAIRES DE LA SIDI MicroCrédit a été créée en 1994 à Fès par
modeste dans les années 1990 grâce à des cadres de la société civile marocaine.
différentes ONG internationales, il a été Al Amana: L’association a été créée en
officiellement pris en compte et règlementé 1997 à Rabat sous l’égide du Ministre du Elle veut participer à la réduction de la
par le gouvernement marocain à l’aube du Commerce (devenu ensuite son premier pauvreté, à la création d’emplois, à
21e siècle. Président) ,et avec l’aide de la coopération l’intégration de la femme au développement
internationale. Elle a reçu en 2000 social et économique, toucher davantage de
L’Etat fixe en effet en 2000 un cadre l’agrément de la Banque Centrale, et s’est femmes, de zones enclavées, et assurer la
législatif aux organismes de microcrédit, et développée très rapidement jusqu’à devenir pérennité financière de l’association. >>

Infosidi n°20—septembre 2009 / Page 3


Voyage des actionnaires et épargnants au Maroc
>> Pour ce faire, elle compte sur 142 Tamounte s’est associée à onze autres
salariés (51% de femmes), dont 113 agents coopératives de la région d’Essaouira
de crédit et coordonnateurs, répartis au exerçant divers métiers. A travers ce
siège de Fès et dans 39 antennes locales, regroupement (GIE) les coopératives
dont 32 en zone rurale. veulent renforcer l’activité de
commercialisation des produits de
Depuis la création, 146 615 prêts ont été chacun. Ainsi trouve-t-on dans le
distribués pour un total de 30 millions magasin de la coopérative Tamounte
d’euros. A fin Mars 2008, 20 150 clients les produits de la coopérative des
actifs (71% de femmes), avec un en-cours femmes productrices d’huile d’argan.
de prêts de 47.7 millions de dirhams
(environ 4 millions d’euros). Il s’agit de Omar a aussi d’autres rêves : Il suit
prêts solidaires à des groupes de 4 à 12 des cours par correspondance pour
microemprunteurs urbains, périurbains et obtenir son diplôme de responsable
ruraux, de prêts individuels pour de coopérative et construit un projet
l’aménagement de logements, de prêts pour de commerce équitable passant par la
les équipements des microentreprises ou le commercialisation de production
tourisme rural. artisanale à travers le monde.

En 2008, la SIDI assure un prêt de 77 000 Je suis arrivée dans ce pays avec
€, et une assistance à la comptabilité et à la quelques certitudes, et j’en reviens
gestion de la trésorerie. avec beaucoup d’interrogations et de
l’admiration pour ceux qui cherchent
AMSSF veut maintenant développer les un chemin de développement
prêts pour l’éducation des enfants, pour économique et social, pour eux
l’élevage, et le financement de la et pour ceux qui les entourent. Et j’ai
commercialisation des olives via le Idir est tailleur à Azrou, au Sud de Fès. Il a emprunté approfondi ma connaissance de la
commerce équitable. auprès d’AMSSF 500 € sur un an , qui lui ont permis SIDI et du microcrédit. Ma certitude
d’acheter deux machines à coudre pour ses employés. q u e l a p a i x p a s s e p a r l e
UN OUTIL EFFICACE, MAIS PAS développement en ressort renforcée.
UNE SOLUTION MIRACLE
La Coopérative Nathalie VERHULST
La rapidité et l’ampleur du développement
d’art sur bois
du microcrédit au Maroc montrent qu’il
répond de façon effective aux besoins réels Autour d’initiatives
des populations auxquelles il s’adresse. Et
le nombre des bénéficiaires de prêts depuis Le Maroc est un très beau pays tant par ses de microcrédit
l’origine, la possibilité d’en obtenir paysages variés et son architecture que par
plusieurs successivement, le montant des ceux de ses habitants qui se sentent
concernés par l’avenir de leur pays et le Nous avons fait un voyage magnifique au
sommes ainsi injectées atteignent désormais
sort de leurs frères. Maroc! La rencontre avec deux associations
un niveau économiquement significatif
marocaines de microcrédit Al Amana et
même si les besoins restent immenses.
Il est difficile de choisir un partenaire parmi AMSSF et les échanges sur le terrain avec
tous ceux que nous avons rencontrés. Je des hommes et des femmes bénéficiaires de
Quel que soit l’organisme prêteur, les
parlerai d’Omar, président de la prêts ont bien sûr représenté les moments
diverses études d’impact économique et
coopérative Tamounte d’art sur bois de forts de notre voyage.
social du financement par le microcrédit des
besoins professionnels : création ou thuya à Essaouira.
Al Amana et AMSSF s’adressent à des
développement d’activités rémunératrices,
Dans les ateliers de la coopérative, personnes exclues du système bancaire et
création d’emplois montrent qu’il
travaillent 15 artisans et plusieurs jeunes nous avons pu mesurer le rôle du
contribue à améliorer les conditions de vie,
apprentis confiés à la coopérative par l’état microcrédit dans la lutte contre la pauvreté
la condition des femmes, l’intégration
dans le cadre d’un programme d’insertion et le soutien à la création d’activités. Un des
sociale, le développement local…
des jeunes en échec scolaire. Les objectifs enjeux étant notamment de favoriser
des artisans, en fondant cette coopérative, l’intégration des femmes (qui sont les plus
Mais tous disent aussi que ce n’est pas la
étaient de travailler ensemble, de pauvres) dans la société. Les femmes
solution miracle pour réduire la pauvreté.
commercialiser ensemble y compris à représentent, sauf dans les zones reculées,
Pour cela, on ne peut faire l’économie d’un
l’international, de se former et de créer un la majorité des bénéficiaires des prêts.
a c c o mp a g n e me n t s o c ia l , d e l a
généralisation de l’éducation, de la création atelier pilote, outil de formation et de
démonstration. Dans les deux Associations, l’accès aux
d’infrastructures, de l’évolution de la
crédits s’effectue selon des modalités
législation et de la politique foncière, d’une
Avec le soutien de la SODEV (Solidarité proches : un agent de crédit accompagne la
meilleure justice sociale, … qui ne relèvent
Développement : association soutenue par personne dans l’élaboration et la mise en
pas de la microfinance.
le CCFD ayant pour objectif le œuvre de son projet, l’aidant à déterminer
développement du commerce équitable et le les montants, l’usage des prêts et les
Bruno CHAIGNE
développement social), la coopérative échéances de remboursement. Les prêts
sont modestes (de 50 à 300 ou 500 euros) et
Infosidi n°20—septembre 2009 / Page 4
Voyage des actionnaires et épargnants au Maroc
malgré un coût du crédit élevé (2% par prêts, il nous a semblé qu’ils n’étaient pas un grossiste qui les revend le double du prix
mois) le remboursement ne semble pas toujours en mesure d’assurer le nombre de d’achat.
poser de problèmes majeurs. Le suivis qui leur revenaient. N’est-ce pas
renouvellement des prêts est possible et regrettable ? L’enjeu de l’accompagnement Mr ALI a fait des études de biologie. Ne
fréquent, et contribue à renforcer le ne serait-il pas aussi, idéalement, d’aider le trouvant pas de travail dans cette branche, il
développement de l’activité. créateur à gérer et envisager l’avenir de son a repris le métier de son père qui possédait
activité ? une échoppe dans la médina, où il
A Fès, Marrakech et dans les villes confectionne des djellabas.
moyennes d’Azrou, Ouarzazate, Madeleine LEFEBVRE Avec ses prêts solidaires, il a monté sa
Essaouira… nous avons rencontré des propre entreprise, a acheté une machine à
hommes et des femmes très engagés dans le
développement de leur activité et avons été Rencontre de coudre et emploie actuellement quatre
personnes. Chacun fournit un travail très
impressionnés par leur dynamisme, leur
volonté de réussir. Pour la plupart les
clients à Fès précis : coupe, couture (montage de la
djellaba), finitions (ourlets, boutonnière),
revenus et les conditions de vie vont en décoration (fabrication de boutons
s’améliorant ; et les femmes ont su dire recouverts de tissus, pose de galons).
comment l’accès au crédit contribue à leur Dans la médina de Fès, nous venons Les ouvriers sont payés à la pièce.
autonomie au sein de la famille. rencontrer les clients d’AMSSF Monsieur ALI souhaite acheter une autre
bénéficiaires de crédits. Nous traversons les machine pour employer une personne
C’est le cas d’Amira dans le souk de Fès ruelles encombrées d’étalages, de mulets et supplémentaire. Il continue a emprunter.
qui assure la conception et la réalisation de d’ânes chargés, de travailleurs exerçant
robes de fêtes et a su se faire une véritable leurs activités : fabrication d’objets en bois, Mme FABELA nous a reçu dans son
clientèle, ou de cette jeune femme d’Azrou, en métal, fabrication de tresses avec fil de appartement. C’est là qu’elle travaille, avec
qui anime une école maternelle et accueille soie de toutes les couleurs pour la son deuxième prêt solidaire, elle a acheté
60 enfants, ou encore de cette coiffeuse décoration de djellabas. une machine pour broder des babouches.
reconnue pour sa compétence et qui a Elle vend ses toiles brodées à un artisan qui
étendu son activité à la location des robes Nous arrivons enfin chez Mme LEILA, qui monte les babouches. Elle souhaite
de mariage…Autant de femmes loge dans un appartement auquel on accède employer une autre personne et acquérir
« battantes », pour lesquelles le microcrédit par des marches de plus en plus hautes. Il une deuxième machine, mais pour cela, elle
offre des perspectives. s’agit d’une grande pièce carrelée, doit trouver un appartement plus grand.
recouverte de tapis, entourée de divans où Mme FABELA apprécie son groupe
Le secteur de l’artisanat, notamment à elle vit avec son mari et ses deux enfants, solidaire : grâce à l’échange de savoirs,
Marrakech et Essaouira, ouvre aussi sur la une fille de 8 ans et un petit garçon de 18 chacun s’enrichit des connaissances des
création d’activités rémunératrices. En mois. Pièce qui lui sert également d’atelier. autres. Des rencontres vivantes de
effet, l’artisanat est loin de se limiter au personnes qui, grâce au microcrédit,
tourisme, les Marocains sont attachés à leur Mme LEILA brode des ceintures de caftan. peuvent sortir de la précarité et faire des
artisanat traditionnel resté très vivant et de Elle a bénéficié de plusieurs prêts solidaires projets pour elles- mêmes et pour les leurs.
qualité, et les couches moyennes achètent de 3000 dirhams chacun, qui lui ont permis
tapis et objets de décoration pour leur d’acheter la matière première nécessaire à Bernadette UHRES
intérieur…Il faudrait aussi parler des son activité : ceintures, fils de soie de
activités de commerce considérées souvent toutes les couleurs, dorés ou argentés,
parmi les plus lucratives et du tourisme aiguilles.
rural : projets de gîtes et circuits Elle s’est constitué un stock de
touristiques dans la vallée de Tadart produits finis et ne dépend plus d’un
présentés par l’AMSSF. seul revendeur. Son activité lui
permet de payer son loyer de 100
Il nous est aussi arrivé de rencontrer des dirhams par mois, et d’améliorer le
femmes dont l’activité se déroule dans des revenu de la famille, car son mari n’a
conditions difficiles : broderie dans un pas un revenu régulier dans la
logement exigu, vente de pains dans la rue fabrication de mosaïques. Son
plusieurs heures par jour : des situations objectif est de monter son entreprise
encore trop aléatoires pour envisager une et d’embaucher des personnes pour
sortie de la pauvreté… l’aider.
Avec AMSSF, elle a appris à
épargner et à calculer le coût de son
En définitive, au regard de nos rencontres et
travail : prix des matières premières,
des échanges tout au long de ce voyage, on
temps passé. Mme LEILA épargne
peut dire que le microcrédit est à la fois un
car elle souhaite reprendre des
outil de lutte contre la pauvreté et un facteur
études ; elle apprend aussi le métier à
de valorisation et de reconnaissance sociale.
sa fille.
Pour terminer, quelques réflexions
Mme KADIJA décore des coussins,
concernant l’accompagnement. Si la
elle travaille avec sa belle-mère qui M. Adbelouahed, ici avec son agent de crédit, a
rencontre des agents de crédits a permis
s’occupe de tout car elle ne connaît ouvert un petit restaurant. Il a obtenu un prêt indi-
d’apprécier leur engagement et leur
rien à l’argent, le prêt est cependant à viduel de 2000 € sur un an, afin de pouvoir financer
compétence dans le suivi des projets et des
son nom. Les coussins sont achetés par l’équipement en matériel de froid et de cuisson.
Infosidi n°20—septembre 2009 / Page 5
Voyage des actionnaires et épargnants au Maroc
pièce à vivre. De à écrire et à compter en arabe, encore grâce
ses fils argentés, à Femme Action. Devant nous, deux
elle brode des d’entre elles lisent une phrase au tableau
babouches de cuir noir et écrivent leur nom. Avec obstination,
blanc destinées efforts, elles abattent le mur de l’ignorance,
aux cérémonies de la fatalité de l’exclusion. Neuf femmes sur
mariage ou de dix sont analphabètes dans les campagnes.
fêtes. De ses Celles-ci veulent savoir lire les papiers
doigts naît un de administratifs et les signer, porte ouverte
ces motifs de l’art vers une vie sociale reconnue.
andalou musulman
admirés partout au Femmes courage, toutes ces femmes des
Maroc, sur le cèdre villes, mais aussi des campagnes aperçues
des plafonds, les dans la chaleur du Haut Atlas, femmes
zelliges des murs, moissonnant à la faucille de maigres gerbes
les peintures des arrachées à un sol ingrat, femmes en route
portes. Cette vers le puits pour l’harassante corvée d’eau,
brodeuse est pour femmes courbées sous les meules d’herbes
moi une artiste qui vertes qui rentrent la fenaison.
A Beni Mellal, un groupe de femmes assiste au cours d’alphabétisa- perpétue l’art et
tion de Femme Action, association soutenue par le CCFD l’histoire de son Femmes courage, des médinas et des
pays. douars, je vous salue, je vous admire, je
Ces « femmes Femme courage, cette femme rencontrée
vous aime !

courage » dont je dans le souk d’Azrou. Soutenue par Marie-Thérèse CLAIR


l’AMSSF qui lui a accordé un prêt vraiment
me souviendrai… minime à nos yeux, pour acheter un four,
L’activité
elle confectionne tous les matins une

Je ne connaissais pas le Maroc. De ce pays


quarantaine de pains, de ces galettes dorées,
légèrement sucrées qui sont de vraies d’apiculture de
attachant, contrasté, je ramène mille
impressions, paysages magnifiques, villes
gourmandises ! Dans le souk, elle est là
tous les après-midi, debout dans le
«Femme action»
chargées d’histoire et débordantes de vie, brouhaha, pour améliorer son sort, conjurer
mais surtout rencontres extraordinaires avec la fatalité de la misère si omniprésente,
Le 9 juin 2008 nous rendons visite à
nos partenaires et tout particulièrement ces accrochée à ce petit métier, comme tant
l'association « femme action », partenaire
«femmes courage» dont je me souviendrai. d’autres artisans ou commerçants sur les
du CCFD-Terre Solidaire. Nous
trottoirs des rues, devant une échoppe dans
rencontrons d'abord les personnes donnant
Femme courage la présidente de «Femme le souk, innombrables petites gens !
des cours d'alphabétisation et leurs
Action ». Femme d’énergie, de volonté, de « élèves » : des femmes de tous âges. Elles
charisme ! Depuis 1991, elle est l’âme de Femme courage cette jeune épousée,
nous expliquent les différentes activités
ces ateliers d’alphabétisation, de couture, de rayonnante de fraîcheur et de vivacité,
menées par l'association, et plus
pâtisserie, d’apiculture… qu’elle a créés. rencontrée dans l’atelier de couture de
particulièrement l'apiculture
Autant d’occasions de réunir des femmes Femme Action à Fès, où elle réalise un
jeunes, moins jeunes, ces femmes caftan magnifique en velours pourpre. La
Développer une activité d’apiculture auprès
marocaines souvent oubliées, de les mettre monitrice l’a aidée à couper le tissu, lui a
des femmes constitue dans ce pays une
debout. appris à coudre le vêtement à la machine, à
sorte de défi puisque c'est une tâche
broder à la main ces merveilleux motifs
traditionnellement réservée aux hommes.
Femme de tête pour animer et consolider sa géométriques aux couleurs vives.
structure, convaincre les financeurs, les Maintenant, dans un bavardage joyeux et
avec l’aide de quelques amies, elle coud ces Les femmes suivent une formation
administratifs, mais femme de cœur pour théorique et pratique d'une quinzaine de
encourager ses «élèves», pour les parements et nous explique que c’est là son
premier modèle. «Si je le réussis, j’en ferai jours. Dans ce but l'association a édité un
accompagner. Elle est pour moi l’image de livret en arabe, très illustré, expliquant les
la femme marocaine moderne qui participe d’autres que je vendrai ». C’est le premier
pas vers l’indépendance, elle se projette bases de l'apiculture, ce qui a aussi permis
à la marche en avant de son pays. Il en un exercice concret d'écriture et de
existe comme elle dans la finance ou les dans le futur. Elle a un garçon de dix huit
mois et nul ne doute qu’elle veut, pour elle rédaction pour les femmes qui suivent les
affaires, mais elle, elle est du coté des cours d'alphabétisation.
petits, des femmes oubliées et je l’admire. et les siens, un avenir meilleur.

Femme courage, cette vieille femme fière Le travail dans les ruches s'effectue le soir.
Femme courage encore cette mère de Celles-ci sont actuellement gérées sous
famille, brodeuse dans la médina de Fès, de nous montrer l’ardoise où elle a d’abord
lu quelques chiffres, de 1 à 5, puis écrit la forme de groupements d'intérêts.
qui a emprunté notamment pour s’équiper L'association envisage une évolution vers le
d’une machine à coudre. Accompagnés de suite 6, 7, 8, 9. Avec beaucoup d’autres, des
jeunes, des mamans et leur bébé, des statut de coopérative pour cette activité
deux jeunes femmes agents de crédit d’apiculture. Elle concerne actuellement 50
d’AMSSF, nous arrivons chez elle, dans grands-mères, ces Berbères viennent de
leurs douars du Haut Atlas apprendre à lire, femmes qui travaillent sur 55 ruches et
une pièce servant d’atelier, de cuisine, de dégagent un bénéfice de 5 à 600 dirhams
Infosidi n°20—septembre 2009 / Page 6
Voyage des actionnaires et épargnants au Maroc
par mois et par femme. catalane, UN SOL MON. Le projet activités économiques complémentaires,
comprend de nombreuses facettes : des formations, l’amélioration des
Femme Action pratique une apiculture conditions de vie, l’intégration des femmes.
• Des prêts pour construire et améliorer
Pour celles-ci, citons la coopérative de
moderne, en opposition à l’apiculture
des gîtes
traditionnelle en Afrique du nord où production de Tikniouine, créée par 10
l'essaim est détruit pour récolter le miel. • La réalisation de circuits de randonnée jeunes femmes qui produisent fromages,
Les ruches, comme chez nous, sont pour les touristes huile de noix, miel, confitures, vendues
déplacées en fonction des floraisons. essentiellement aux gîtes.
• Un site Internet pour information et
réservation (consultez le site Le projet Tadart apporte donc une véritable
Trois miels différents sont produits : miel
www.tadart.ma pour préparer votre voyage) valeur ajoutée sociale dans une région
d'euphorbe, miel d'oranger et de caroubier.
Il est vendu dans les locaux de l'association, • Diverses actions de formation (en pauvre et enclavée.
sur commande et auprès d'un réseau partenariat avec le Programme des Nations
d'acheteurs habitués de la région. Unies pour le Développement) : l’hygiène Odile MATHIS
et la sécurité du gîte, l’entretien et
Philippe BALLU l’aménagement, la commercialisation des
services (hébergement, restauration, guide Réflexions sur le
Développer le muletier), la gestion financière, et la
valorisation des produits du terroir
microcrédit
tourisme rural (élevage, agriculture, artisanat, patrimoine
culturel, festival culturel).
Le microcrédit contribue t-il réellement au
développement et si oui, à quelles
Les prêts octroyés sont soit solidaires entre
Le nombre de touristes au Maroc a été de conditions ? S’il a un effet positif sur le
plusieurs entrepreneurs, soit individuels
7,4 millions en 2007, ce qui rend crédible développement social, est il aussi créateur
pour des projets plus importants. Leur
l’objectif gouvernemental de 10 millions en d’entreprises, et donc d’emploi? Malgré
montant se situe entre 300 et 5000 €, pour
2010. Sur place, nous avons rencontré deux l’engouement des organismes
des durées de 6 à 24 mois. En haute saison,
associations partenaires du CCFD et de la internationaux pour le microcrédit depuis
entre avril et octobre, les gîtes font des
SIDI qui partent des besoins des acteurs quelques années, les praticiens et les
bénéfices et le taux de remplissage est très
locaux. experts se posent ces questions et il est
important. En basse saison touristique, les
donc utile d’essayer d’aller au fond des
emprunteurs ne paient que les intérêts des
A Rabat, l’association SODEV (Solidarité choses, et de s’interroger concrètement sur
prêts. Pour cette action, AMSSF dispose de
et Développement), partenaire du CCFD, les succès et les limites de chaque
deux agents de crédit, au service de 257
insiste sur la nécessité d’intégrer l’activité expérience.
clients (propriétaires de gîtes, restaurateurs,
touristique aux autres activités guides-muletiers, artisans).
économiques de la région, en concertation Lors du voyage, nous avons rencontré
avec la population locale. Elle insiste aussi différents partenaires de la SIDI et du
Le projet Tadart fait participer les
sur la préservation et la gestion concertée CCFD, qui nous ont apporté des éléments
communautés rurales aux bénéfices de
des ressources naturelles du territoire (eau, de réflexion passionnants sur ces
l’activité touristique. Il associe plusieurs
sols, végétation) dans l’activité questions. L’émotion et une
touristique. certaine dose d’enthousiasme ont
souvent été nos premières
SODEV propose une démarche de réactions lors des rencontres.
formation et d’accompagnement
des porteurs de projets associatifs Car le microcrédit, c’est plus
de tourisme solidaire. Elle octroie qu’un revenu supplémentaire !
des prêts pour la construction de Les femmes rencontrées ont
gîtes ou leur amélioration pour acquis de l’autonomie à l’intérieur
l’hébergement, la restauration, les de la structure familiale, de la
randonnées et la valorisation du dignité, et une reconnaissance
patrimoine local (en particulier la sociale. A des degrés divers, elles
musique traditionnelle). Elle a nous ont toutes parlé d’une
aussi ouvert des boutiques dans amélioration de leur activité avec
plusieurs zones touristiques qui le temps, d’une amélioration de
permettent aux coopératives leurs conditions de vie familiale
qu’elle soutient d’écouler leur (avoir aidé ses enfants à démarrer
production, sans intermédiaire. dans la vie) et parfois, d’une
amélioration de leur logement.
A Azilal, dans le Haut Atlas, nous Avec sa famille, cet artisan crée et vend des objets à partir de pneus,
avons rencontré une antenne De fait, plusieurs aspects nous ont
notamment ces cadres pour photo prisés des touristes. Ses emprunts
d’AMSSF qui soutient en paru particulièrement positifs :
contractés auprès de Al Amana lui permettent d’acheter de la colle,
particulier un projet de tourisme
du verre… • le microcrédit, dont le
rural, appelé Tadart, dans la vallée
Son activité a particulièrement bénéficié des prêts obtenus dans son démarrage au Maroc date de
d’Aït Bouguemez, avec l’aide
groupe solidaire : il emploie maintenant quatre salariés, et son chif- 1993, n’est plus une activité
spécifique d’une fondation belge,
fre d’affaires moyen est passé de 60 à 3000 dirhams par jour. confidentielle : Al Amana a >>
GILLES, et d’une fondation
Infosidi n°20—septembre 2009 / Page 7
Voyage des actionnaires et épargnants au Maroc
>> 494000 clients actifs. AMSSF en a plus émigrés, est plus propice pour le commerce. microcrédit qui varient selon les
de 20 000 dont 80% de clientes. Son circonstances et les lieux.
antenne de Mrirt, dans le moyen Atlas,
• Le risque d’endettement des
bénéficiaires parait faible .en raison de la
compte 600 clients pour une population de Favoriser l’accompagnement individuel ou
qualité de l’appui et de l’encadrement des
35000 habitants ! collectif des bénéficiaires du microcrédit
prêts qui nous a paru assuré par un
parait aussi une priorité des partenaires les
• dans les activités développées grâce au personnel qualifié et très professionnel. En
plus investis. Cela ne signifie pas vouloir
microcrédit, la part des activités artisanales contrepartie, le coût du suivi est important
peser sur les choix des emprunteurs, mais
(souvent « de qualité ») parait assez et les taux d’intérêt sont élevés (2% par
les aider à maitriser les informations utiles
importante, au regard d’autres pays où il mois), supportés par les seuls emprunteurs,
pour définir et gérer leurs activités, ainsi
s’agit souvent de très petites activités liées car non subventionnés par l’Etat marocain
que la commercialisation de leurs produits
au commerce de rue qui donnent un peu ou des organismes internationaux..
C’est d’ailleurs une priorité de la SIDI, qui
d’aisance financière mais ne permettent
que très rarement de sortir durablement de
• autre limite, le microcrédit ne s’adresse se démarque des réseaux bancaires en
qu’à des personnes ayant déjà une petite accordant autant d’importance à
la pauvreté. Lorsqu’il s’agit d’une activité
activité rémunératrice. Les femmes du l’accompagnement qu’à l’aspect financier.
de service, l’activité prend parfois la
Moyen Atlas, accompagnées par la
dimension d’une petite PME (une agence
dynamique association « Femme Action », Nicole MACKIEWICZ
de tourisme à Ouarzazate), ou n’est pas
ou même celles ayant émigré vers Rabat,
l o in d e s o r t ir d e l ’ é c o n o mi e
analphabètes pour la plupart, sont dans une
informelle (petit snack, salon de coiffure et
de location de robes de mariées).
situation trop précaire pour pouvoir La SIDI au Maroc en 2009
emprunter. Et l’association se débat avec
• le microcrédit en milieu urbain et dans des moyens réduits pour les accompagner, Du fait des évolutions importantes du secteur de
les zones touristiques fonctionne peut être les former et les faire accéder à de petites la microfinance marocaine, et aussi des problè-
avec plus d’efficacité qu’en milieu rural activités génératrices de revenu qu’elle mes de remboursement mis au jour dès la fin
car la société est diversifiée. A Mrirt, dans pourront peut être, plus tard, développer 2008, la SIDI a revu sa stratégie dans le pays.
le moyen Atlas, les agents de crédit nous grâce au microcrédit L’appui financier à Al Amana a été maintenu, et
ont fait part de soucis pour commercialiser la SIDI a renforcé son suivi de la gouvernance,
localement les tapis traditionnels, en raison
• Enfin, si une des deux associations
pour accompagner l’institution dans son dévelop-
rencontrées, AMSSF, a le souci de
de la sécheresse qui sévit dans la région qui pement et dans sa transformation en banque (qui
développer les compétences des
réduit les ressources. En revanche, l’été, pourra donc collecter l’épargne).
bénéficiaires, elle se heurte au désintérêt
période des mariages et de séjour des
des bailleurs de fonds classiques pour Concernant les autres IMF du pays, la SIDI
financer l’accompagnement des attend la réorganisation du secteur (fusions,
clients. C’est ce que nous répète sa stabilisation des problèmes d’impayés) avant de
présidente à plusieurs reprises, qui reprendre des partenariats financiers. Le prêt à
ajoute « aujourd’hui, grâce à la AMSSF est arrivé à terme, et n’a donc pas été
notoriété acquise, ce n’est pas renouvelé.
l’argent qui pose problème, mais c’est
Enfin, malgré la volonté de la SIDI d’appuyer
l ’ a c c o mp a g n e me n t , q u i r e s t e
des producteurs ruraux, les diverses pistes étu-
ponctuel. » De ce fait, créer des
réseaux, aider à la commercialisation diées depuis 18 mois n’ont pas abouti:
équitable des productions réalisées • le projet « terroirs solidaires du Maroc » de
notamment par les femmes reste pour vente de produits de qualité dans des réseaux
elle « un grand souci stratégique » car de distribution du pays, mené avec la fondation
les femmes n’ont généralement pas Zakoura, importante IMF du pays, a été ré-
conscience du travail incorporé dans échelonné du fait de sa fusion en cours avec la
leur production. Et elles ont affaire à Banque Populaire du Maroc.
de trop nombreux intermédiaires,
notamment dans le moyen Atlas, • Les piste de financement de coopératives de
comme on nous l’indique à l’antenne producteurs ont mené à la conclusion que
d’Azrou. beaucoup d’entres elles ne sont pas suffisam-
ment organisées pour faire face à des comman-
En conclusion, le microcrédit semble des de pays du Nord. D’autre part l’Etat a lan-
être au Maroc un instrument précieux cé un programme de subvention qui rend bien
de lutte pour la dignité humaine, et entendu les prêts moins intéressants pour les
contre la pauvreté En tant qu’acteur coopératives.
extérieur, intervenant en appui et en La SIDI poursuit donc son travail avec Al Ama-
soutien des acteurs locaux, nous na et reste, en lien avec le CCFD-Terre Solidaire,
Cette cliente de Al Amana (avec une em- devons cependant être attentifs aux
ployée) fabrique des tissus d’ameublement en recherche d’éventuels nouveaux partenariats.
conditions de la réussite des opérations de
en laine et soie. Elle a sept employés, dont
quatre tisseurs. Elle vend sa production aux InfoSidi - Solidarité Internationale pour le Développement et l’Investissement
touristes de Marrakech, et aux décorateurs.
Les prêts octroyés améliorent sa trésorerie, Directeur de la publication : Christian Schmitz ■ Réalisation : Laurent Chéreau
qui lui permet d’acheter les matières premiè- Photos : SIDI ■ Imprimeur : Impression Directe
res, première dépense avec les salaires. 12 rue Guy de la Brosse - 75005 Paris - 01 40 46 70 00 - Fax : 01 46 34 81 18 - www.sidi.fr
Infosidi n°20—septembre 2009 / Page 8