Vous êtes sur la page 1sur 8

Mise en place d'un serveur

web, DHCP, DNS et SMTP


Cisco Packet Tracer est un logiciel édité par la société Cisco (connu pour ses matériaux informatiques
liés au réseau). Il permet de simuler le fonctionnement d’un réseau dans ses moindres détails. Le but
de cet aticle est de vous montrer les bases de Cisco.

I/Les bases du logiciel


Voici la vue générale du logiciel :

Sur la droite vous avez l’ensemble des outils d’édition : (de haut en bas) sélection, annotation,
suppression, inspection, dessin de zone, redimensionnement, test, test personnalisé.
En bas à gauche vous avez le choix du matériel avec les différents matériels disponibles : routeurs,
switches, hubs, matériels sans fils, câbles, ordinateur, sécurité, émulation WAN, matériels personnels,
matériel multi-utilisateur.

Quelques définitions :

-Routeur : permet de connecter plusieurs réseaux entre eux.

-Switch/Hub : permet de connecter plusieurs ordinateurs sur un même réseau. La différence vient du
fait qu’un Hub envoie des paquets à tous les ordinateurs présents sur le même réseau tandis que le
Switch agit de façon intelligente et envoie les paquets seulement au destinataire. Il est à noter que
les Hubs ne sont presque plus utilisés justement car il sature le réseau.

-Emulation WAN : simuler une Wide Area Network (un réseau très étendu : relier des pays ou des
continents par exemple).

Bien évidement nous disposons de différents types de câbles suivant le matériel que nous utilisons :

(De gauche à droite)


-Choix automatique : si vous ne savez pas quel câble utilisé alors vous pourrez vous servir de cette
option qui le choisira pour vous.

-Console : est utilisé pour se connecter en mode console à un matériel.

-Câble droit : permet de connecter un PC à un Hub, un PC à un Switch ou un Switch à un Routeur.

-Câble droit croisé : permet de connecter un Switch à un Switch, un Hub à un Hub, un Routeur à un
Routeur, un PC à un PC, un Hub à un Switch ou un PC à un Routeur.
La différence entre ces deux câbles est que l’un permet une communication à sens unique (droit)
tandis que le second permet une communication à double sens (croisé).

-Fibre optique : à utiliser lorsque les débits sont plus importants

-Câbles liaisons téléphoniques : à utiliser lors de liaisons téléphoniques

-Câbles coaxiaux : câble à deux conducteurs utilisé pour l’envoie de signaux numériques ou
analogiques.

-Câble modem-modem

-Câble PC-modem

-Câble octal : sert à connecter un matériel à 8 autres matériels en mode console


realtimesimu.png

Sur ce logiciel nous disposons d’une partie simulation qui nous permettraImage
de not found ortester si nos
type unknown

branchements sont faits correctement. On peut d’ailleurs filtrer les protocoles utilisables.

Nous allons maintenant faire notre premier réseau. Nous allons créer deux sous réseaux composés
chacun d’un switch et quatre PC. Nous aurons besoin d’un routeur pour connecter les deux sous
réseaux.

Pour sélectionner un pc, il faut se rendre sur « Ends Devices », en cliquant sur l’icône vous aurez
accès à un ensemble de device :

Voilà notre réseau sans le câblage :

Maintenant il faut mettre les bons câbles puis il faudra configurer le matériel.
Pour le câblage, vous pouvez utiliser l’outil automatique, ou directement utilisez les bons câbles si
vous les connaissez.

Voici le premier réseau. Les quatre ordinateurs sont connectés à un switch qui est lui-même relié à un
routeur. Ce routeur est relié au routeur du second réseau. Les points verts signifient que la
configuration est opérationnelle, les points orange qu’elle est en cours et les points rouge qu’elle
n’est pas fonctionnelle. Très rapidement les connexions pc-switch vont être opérationnelles.
Cependant la connexion routeur-switch et routeur-routeur nécessitera quelques ajustements.

Voici notre réseau au complet :

Actuellement rien ne fonctionne, en effet nous n’avons pas configuré les adresses IP de nos machines
ni des routeurs. Les Gateway ne sont pas non plus configurés bref il reste du travail !

Petite réflexion :

Ici nous allons avoir besoin de trois réseaux, un pour la partie de gauche, le second pour la partie de
droite et le dernier qui fera le pont entre les deux routeurs. Nous avons 8 PC qui devront tous avoir
une adresse IP statique.

Voici notre réseau annoté cette fois :

Vous pouvez voir que j’ai écrit 192.5.2.0/24. Le « /24 » indique qu’il y a 3*8 bits (24) utilisés pour la
partie adressage réseau (cela équivaut à un masque de sous réseau égal à 255.255.255.0). Il reste
donc huit bits réservés pour l’adressage hôtes (2^8 =256 hôtes).

Les « 1 », « 2 », « 3 », « 4 » correspondent aux numéros des ordinateurs. L’ordinateur 1 a pour


adresse IP 192.5.2.1. J’ai l’habitude de mettre une adresse IP qui se termine par 254 pour mes
routeurs.

Nous allons donc ajouter les adresses IP à chacun de nos matériels informatiques. Pour cela il faut
cliquer sur la machine à configurer :

(Tous sauf les switchs, eh oui les switchs utilisent la couche liaison, ils n’ont donc pas besoin
d’adresse IP. En revanche ils possèdent une liste de toutes les machines qui leur sont connectées).

Sur la gauche vous avez l’ensemble des connectiques disponibles sur l’ordinateur, port jack, micro
phone, port USB etc… (En soit ils nous seront très peu utiles mais Cisco a décidé de pousser la
simulation au maximum de ses possibilités. Il vous sera demandé parfois de redémarrer le matériel à
l’aide du bouton on/off (dans notre cas c’est la petite pastille rouge)).

En haut vous avez les différents onglets :

-config : permet d’accéder aux paramètres globaux ainsi qu’aux paramètres des interfaces.

-Desktop : nous donne accès à un ensemble d’options tels que le web browser (navigateur internet),
le terminale CMD, un éditeur de texte, un pare feu, la fonction mail etc…
-Software/Services : nous permet d’installer des logiciels sur notre ordinateur.

Dans notre cas nous voulons configurer l’adresse IP de notre PC. Pour cela nous allons dans Desktop
puis IP configuration :

Nous avons donc la possibilité d’attribuer une adresse IP statique ou dynamique via un serveur DHCP.
Ce qu’il faut savoir c’est qu’un serveur DHCP attribue automatiquement les adresses IP aux
matériaux utilisés par un réseau. Dans notre cas nous allons attribuer notre adresse IP de manière
statique.

Nous sommes sur la machine 1 du réseau : 192.5.2.0, donc son adresse IP sera 192.5.2.1 et son
masque 255.255.255.0. Bien évidement il faudra ajouter une adresse IP à tous nos PC. Ensuite il
faudra indiquer à l’ordinateur quelle est l’adresse IP du routeur sur ce réseau, c’est ce qu’on appelle
la Gateway (dans notre cas : 192.5.2.254).

Une fois faits-nous passerons aux routeurs.


Comme vous pouvez le voir, les routeurs disposent de deux points d’entrées sorties :

Autrement dit, le Router0 communique avec les PC sur le réseau 192.5.2.0 et avec le Router1 sur le
réseau 10.0.0.0 et vice versa pour la Router 1. Sur un routeur il y aura donc au moins deux interfaces
fastEthernet :

FastEthernet 0/0 et FastEthernet 0/1.

L’une de ces interfaces sera connectée au réseau 192.5.2.0 tandis que la seconde sera connectée au
réseau 10.0.0.0.

Dans les configurations de mes interfaces je mettrais donc 192.5.1.254 pour la première et 10.0.0.1
pour la seconde.
Il ne faudra pas oublier d’allumer l’interface en cliquant sur On :

Tout semble bon !

Sauf que si on fait un test ping entre l’ordinateur 1 du réseau 192.5.2.0 et l’ordinateur1 du réseau
192.5.1.0 et bien on aura cette erreur :

Ce qu’on nous dit là, c’est que l’ordinateur avec lequel on exécute la commande ping ne reçoit pas de
réponse de l’ordinateur pingé. Et c’est tout à fait normal puisque nous n’avons pas définir la « route
IP ».

Reprenons notre schéma, le Routeur0 est directement connecté au réseau 10.0.0.0 et 192.5.2.0.
Cependant il n’est absolument pas connecté au réseau 192.5.1.0. En effet il n’est pas lié
physiquement. Il faut donc indiquer quelque part qu’à partir du Routeur1 on peut accéder au réseau
192.5.1.0 et qu’à partir du Routeur0 on peut accéder au réseau 192.5.2.0. Pour cela je vais me servir
de la ligne de commande (routeur > CLI ).

Il faudra entrer le code suivant : 192.5.1.0 255.255.255.0 FastEthernet0/1 :

En premier nous avons l’adresse du réseau étranger, en second son masque et en dernier l’interface
à utiliser pour joindre ce réseau.

Notre route est dorénavant créée, il faudra juste faire de même pour le second routeur. Et à partir de
là notre réseau sera fonctionnel (le fichier test est présent dans l’archive). Il faudra juste faire
attention à bien connecter les switchs aux bonnes interfaces de chaque routeur, sinon votre réseau
plantera !

(Tout ce que nous avons fait en utilisant une interface graphique peut-être fait en utilisant une invite
de commande.)

II/Serveurs DHCP, HTTP,DNS, SMTP


-Un serveur DHCP (Dynamics Host Configuration Protocol) est un serveur dont le rôle est d’allouer des
adresses IP à nos matériels. Comme vous le savez un ordinateur a besoin d’une adresse IP pour
communiquer sur le réseau, hors vous n’avez pas eu besoin de configurer l’adresse IP de votre
ordinateur avant de vous rendre sur internet ? C’est tout simplement parce que les boxs agissent
comme des serveurs DHCP. Concrètement, ce genre de serveurs permet d’allouer des adresses IP
dynamiques pour une durée déterminée (défini par l’administrateur réseau).

-Un serveur DNS (Domain Name System) est un serveur qui permet de faire la jointure entre une URL
et l’adresse IP du serveur contenant le site. (Pour plus d’explications je vous redirige vers le cours sur
le fonctionnement d’Internet).

-Un serveur HTTP (Hyper Text Transfer Protocol ou serveur web), c’est le serveur qui vous renvoie vos
pages web, c’est celui qui contient les pages HTML, le CSS, les images et autres éléments utilisés par
vos sites web favoris. Lorsque vous demandez à accéder à une page d’un site web, c’est à ce serveur
que vous faites la requête et c’est lui qui vous renvoie la réponse (la page).

Bien évidement Cisco Packet Tracer nous permet d’utiliser ce genre de matériels.

1) Configurons un serveur DHCP

Voici la configuration que nous allons utiliser :


Deux possibilités, soit on utilise deux serveurs DHCP (un pour chaque sous réseau), soit on en utilise
un seul qui sera situé dans un sous réseau mais qui fonctionnera pour les deux.

Prenons le second cas. Tout d’abord nous allons ajouter notre serveur DHCP. Pour cela prenait un
serveur générique et déposer le dans le sous réseau de gauche puis relier le au switch.

Ensuite cliquez sur l’icône du serveur et aller dans « Services » puis « DHCP » :

Un ensemble d’informations vont devoir être configurés.

En premier nous avons le nom du Pool (nommez le comme vous le voulez), ensuite nous avons le
Gateway. Comme pour le premier exemple il faudra indiquer l’adresse IP de l’interface du routeur lié
au sous réseau contenant le serveur DHCP : 192.5.1.254.

Le serveur DNS, on va le laisser à 0 pour le moment puisque nous l’ajouterons plus tard. Le début de
l’adressage IP indique au serveur à partir de quelle adresse il doit commencer : dans notre cas il
commencera par l’adresse 192.5.2.1. Le masque sera 255.255.255.0.
Le maximum d’utilisateur, on va en mettre 25 (tout dépend des besoins de l’entreprise). Quant au
TFTP server on ne va pas y toucher (TFTP signifie Trivial File Transport Protocol, c’est la même chose
que le protocole FTP mis à part que TFTP utilise le protocole UDP et non pas TCP pour communiquer).

Ce qui nous donne ceci :

Bien évidement on n’oubliera pas de donner une adresse IP à notre serveur DHCP sinon

rien ne fonctionnera. Par la suite il faudra aller pour chaque ordinateur dans « Desktop » puis « IP
configuration » et cliquez sur « DHCP ». Vous obtiendrez ceci :

La manière la plus simple de vérifier que tout fonctionne est de pinger deux ordinateurs. C’est
d’ailleurs un petit test rapide à faire pour voir si tout va bien !

Notre sous réseau 192.5.1.0 est donc fonctionnel. Cependant si on tente de faire la même chose avec
les ordinateurs du réseau 192.5.2.0 est bien on aura une erreur. En effet l’adressage dynamique ne
se fera pas. La première chose à faire va être de créer un deuxième pool qui nous servira pour
répartir les adresses IP sur notre second réseau :

Ensuite nous irons dans les paramètres du routeur puis dans l’invite de commande (CLI) et il nous
suffira d’indiquer au routeur que le serveur DHCP situé à l’adresse 192.5.1.253 s’occupera de
distribuer des adresses IP dynamiques aux matériels du réseau 192.5.2.0 à l’aide de la ligne suivant :
ip helper-address 192.5.1.253

Voilà, notre serveur DHCP est fonctionnel !


2) Configurons un serveur http

En réalité notre serveur http est presque tout fait, en effet si nous nous rendons dans l’onglet http du
serveur nous avons ça :

On pourra d’ailleurs s’y connecter en nous rendant sur un ordinateur puis dans l’onglet « Web
Browser ». Il nous suffira de taper l’adresse IP du serveur pour accéder à son contenu:

Comme nous avons bien configuré nos deux réseaux, n’importe quel ordinateur pourra s’y connecter.

3) Configurons un serveur DNS

Encore une fois c’est très simple, nous allons nous rendre dans l’onglet « DNS » de notre serveur :

Il suffira d’activer le service DNS en cliquant sur ON, dans le champ Name on mettre l’URL de notre
site par exemple http://www.monsite.com et dans le champ Address on mettra l’adresse IP du serveur
http soit : 192.5.1.253. Pour finir il faudra ajouter à notre serveur une adresse de serveur DNS, puis
relancer l’adressage IP pour chaque ordinateur :

Notre serveur DNS fonctionne!

4) Configurons un serveur E-mail

Pour envoyer un e-mail nous allons utiliser trois protocoles : SMTP (Simple Mail Transfer Protocol) qui
permet l’envoie, POP3 (Post Office Protocol) qui permet de recevoir l’e-mail et DNS (en effet le
gmail.com des adresse mail gmail correspond à un nom de domaine donc nous avons besoin d’une
adresse IP).

La première à chose à faire est donc d’indiquer à notre serveur DNS que nous ajoutons un nouveau
nom de domaine : emailsend.com. Par la suite il faudra se rendre dans l’onglet e-mail, activer le
service SMTP et POP3 puis entrer dans la case « Domain Name » le nom de domaine crée auparavant.

Ensuite il faudra ajouter des utilisateurs avec leur mot de passe :


(Dans mon cas nous avons a test1 // bob test2 // alice test3).

Une fois cela fait nous allons configurer notre explorateur mail. Pour cela choisissez un ordinateur
(n’importe lequel) allez dans config puis E-mail, vous aurez un formulaire qu’il suffira de compléter :

Puis il faudra compléter ce même formulaire sur un deuxième ordinateur afin de recevoir le mail.

Testons le service :
On reçoit bien le mail donc le service est fonctionnel.

5) Configurons un serveur FTP

Encore une fois : serveur > service > FTP :

Nous allons créer un utilisateur puis lui accorder des droits : a test1 écriture (w), lecture (r),
suppression (d) etc…

Puis nous allons nous rendre sur un ordinateur et ouvrir l’invite de commande et nous connecter au
serveur FTP :

Nous voilà connecter au serveur FTP, à partir de là libre à vous de faire ce que vous voulez, ajouter
des fichiers, lire, réécrire etc…

Révision #1
Créé Thu, Nov 14, 2019 3:48 PM par Defte

Mis à jour Fri, Nov 15, 2019 9:45 AM par Defte