Vous êtes sur la page 1sur 54

Efficacité des énergies

alternatives

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 04/12/2015 1


Efficacité des énergies
alternatives
1. LA COMBUSTION

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


Définition
- Type de combustion
 Le combustible
 Liquide :
 Caractéristiques
- PCS, PCI
- Relation PCS-PCI
- Viscosité
- Teneur en soufre
 Gazeux :
- PCS, PCI
- Chromatographie
 Le comburant
- Définition de l’excès d’air
 Les produits de combustion
 Rendement de combustion, rendement d’un four
 Exemple de rendement d’un four
- à F.O
- à F.G
 Application aux économies d’énergie
 Facteurs influençant le rendement 3

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


DEFINITION

 La combustion est une réaction chimique entre un


combustible et l’oxygène.
 La réaction étant exothermique, elle se produit avec un
dégagement de chaleur.
 Le combustible peut être solide, liquide ou gazeux.
Solide : exemple le charbon
Liquide : exemple le fuel-oil n°2
Gazeux : exemple le fuel gaz de raffinerie
 L’oxygène nécessaire à la combustion est amené par un
comburant :
l’air atmosphérique par exemple ou l’air suroxygéné.
 Les produits de la combustion dépendent du combustible
brûlé et du type de
combustion réalisée.

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015 4


TROIS TYPES DE
COMBUSTION
 Combustion neutre : réaction stoechiométrique, la combustion se
produit avec la quantité d’air théorique nécessaire à la réaction.

Exemple : CH4 + 2O2 --------------------- CO2 + 2H2O


1 volume de méthane + 2 volumes d’oxygène

 L’air contient 20.8% d’oxygène

 Le volume d’air correspondant est donc : 2/0.208 = 9.6 volumes

 La combustion neutre complète n’est pas réalisable en pratique.


- Combustion oxydante : combustion complète avec excès d’air.
- Combustion réductrice : par défaut d’air la combustion est
incomplète, il en résulte des imbrûlés (perte de rendement).

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015 5


Le combustible :
A- Combustibles liquides :

- Il s’agit principalement des fuel-oil lourds dont les


constituants principaux sont : le carbone, l’hydrogène
et le soufre avec la présence de traces de métaux (le
vanadium peut atteindre 0.1%), de l’eau (0 à 0.5%) et
des sédiments (0 à 0.5%).

- Composition moyenne du F.O n°2 :


C=85%, H= 11%, S=3%, (eaux, sédiments, O, N, . . ) = 1%

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015 6


Caractéristiques des combustibles liquides

o Pouvoir calorifique : la quantité de chaleur libérée par unité de volume ou


de masse.

- PCS : la quantité de chaleur dégagée par la combustion à pression


constante exprimée en kilocalories par kilogramme (ou Nmc) du
combustible, l’eau provenant de la combustion étant complètement
condensée, les produits de la combustion étant ramenés à 0°C.

- PCI : répond à la même définition, sauf que l’eau est supposée


restée à l’état vapeur à 0°C.

Le pouvoir calorifique d’un combustible dépend de sa composition, il est


déterminé au laboratoire par calorimètre.

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


Relation entre PCS et PCI :

PCS - PCI = L * [E%/100 + 9H%/100]

L : chaleur latente de vaporisation de l’eau à 0°C en kcal/kg.

E% : teneur en eau dans le combustible exprimée en % poids.

H% : teneur en hydrogène du combustible exprimée en % poids.

H2 + ½ O2 ---------------- H2O
1 mole 1 mole
2 kgs 18 kgs
1 kg 9 kgs

Comme la teneur en eau du F.O est négligeable, la relation devient :

PCS - PCI = L * 9H%/100

D’où PCS - PCI = 53 * H%

L = 588 kcal/kg à 15°C ( PCI et PCS déterminés à 15°C)


8

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


-Viscosité :

Caractéristique importante puisqu’elle conditionne la température de réchauffage


du F.O pour obtenir la viscosité adéquate au brûleur et donc une pulvérisation
correcte.

En général, pour les brûleurs dont on dispose v = 3 °E (Engler)≈ (21 cst).


La viscosité cinématique décroît quand la température augmente et obéit à la loi
de WALTHER :

Log ( log ( 100 V + 0.6 ) ) = log A + B log T

V : viscosité cinématique en stockes.


A, B : dépendent du F.O considéré (constantes)
T : température du F.O en °K

Si l’on porte en abscisses log (log (100 V + 0.6) et en ordonnée log T, on obtient
une droite viscosité - température pour un F.O déterminé.

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


-Teneur en soufre :

En général, pour un F.O le PCI décroît avec la teneur en soufre et la densité


augmente.

Le soufre étant présent sous forme de composé organique et de sulfures, il


est donc brûlé lors de la combustion et se trouve dans les fumées sous
forme de SO2 et éventuellement SO3.

En présence d’excès d’air :


SO2 + ½ O2 ---------- SO3

Signalons que le pentoxyde de vanadium V2O5 catalyse la réaction de


formation de SO3.

La présence de SO3 dans les fumées est indésirable puisqu’en présence de


condensât d’eau, on a une formation d’acide sulfurique H2SO4 qui corrode
les surfaces métalliques du circuit fumées.

Dans les zones industrielles où il y’a des contraintes de pollution (quota de


SO2), il est nécessaire de disposer de F.O n°2 BTS %S< 2% poids ou
TBTS %S < 1% poids, pour les utiliser occasionnellement si la10 teneur en SO2
estTanger
ENSI supérieure
– Filière : Génie au quota.
industriel 03/12/2015
B – Combustibles gazeux

Leur composition est variable suivant les procédés d’origine.

Cette composition est déterminée au laboratoire par chromatographie.

11

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


Caractéristiques des F.G

- densité par rapport à l’air :


(masse d’une quantité de gaz de volume V à (P,T) ) / (masse d’une quantité
d’air de même volume à (P,T)

-pouvoir calorifique :
il est généralement exprimé en kcal/ Nmc, il diminue sensiblement avec
l’augmentation de la teneur en hydrogène.

PCI (kcal/Nmc) PCS (kcal/Nmc)


Hydrogène 2610 3090
Oxyde de carbone 3060 3060
Méthane 8714 9574
Éthane 15272 16801
Propane 21655 23610
Butane 27941 30329

Le F.G de raffinerie est généralement composée de :


H2, H2S, CH4, C2H6, C3H8, iC4H10, n C4H10 et peut contenir du pentane.
12

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


Le comburant :

Le comburant utilisé est l’air atmosphérique.

La composition moyenne de l’air est comme suit :

Oxygène : 20.8%
Azote : 78.2%
Argon : 0.93%
Gaz carbonique : 0.03%
Hydrogène+ ozone+gaz rares : traces

Pour les calculs, nous considérons que l’air contient 20.8% d’oxygène en
volume et que le complément est de l’azote : 79.2% en volume.

Soit en poids : 23% d’oxygène et 77% d’azote.

Industriellement, pour que la combustion soit complète elle doit être oxydante,
et donc s’effectuer avec un excès d’air.
13

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


Définition de l’excès d’air :

Excès d’air e% =
(quantité d’air en excès) /(quantité d’air stoechiométrique)* 100

Si VA est le volume réel d’air utilisé pour la combustion, et


Va le volume d’air stoechiométrique

e% = (VA - Va) / Va * 100

Si VA = Va e% = 0

Si VA --------- infini e% ---------- infini

L’excès d’air nécessaire dépend de la qualité des brûleurs, les valeurs usuelles

sont comprises en 5% et 30%.

14

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


Les produits de la combustion :
-Combustion neutre ou réductrice :

la combustion serait incomplète, on va trouver dans les fumées :


CO2, H2O, SO2, mais aussi du CO et éventuellement H2;

Signalons que la réaction :


C + ½ O2 ------------------- CO dégage 29400 kcal/mole
(température de référence 0°C)

Alors que la réaction :


C + O 2 -------------------- CO2 dégage 97600 kcal /mole,

donc trois fois plus de calories, d’où la perte importante en rendement


dans le cas d’une combustion incomplète.

15

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


Aussi, les limites d’inflammabilité dans l’air en % volume étant :

LIE mélange idéal LSE


12.5 28.5 74

L’oxyde de carbone est susceptible de brûler en proportion quelconque dans


l’air, il est donc très dangereux. C’est le cas aussi de l’hydrogène.

LIE mélange idéal LSE


4 % vol 28.5 75

LIE : limite inférieure d’explosivité


LSE : limite supérieure d’explosivité

- Combustion oxydante :

Les fumées contiennent du CO2, H2O, SO2, SO3, N2, O2

Le rendement est d’autant faible que les pertes par chaleur sensible des
fumées sont importantes. 16

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


Rendement de combustion :

- cas du F.O

Analyses effectuées sur F.O : PCS – PCI – densité (d ) - S% poids

Analyses sur les fumées : O2% volume - CO2% volume sur fumées humides.

Valeurs relevées :

température de l’ambiance ou de référence : t0

température du F.O vers brûleur : tf

température de la vapeur d’atomisation : tv

température de l’air vers la chambre : ta

température de sortie des fumées : ts


17

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


Calories apportées : nous considérons 1 kg de combustible
- Par le combustible
chaleur sensible Q1 = Cf * ( tf - t0 )

Cf chaleur spécifique moyenne du F.O en kcal/kg °C

Elle peut être déterminée pour des températures de F.O entre 0 et 200 °C
et une densité à 15 °C entre 0.75 et 0.96 par la formule empirique :

( 0.388 + 0.00045 *t )
Cf = -------------------------------------------
d
t : température du F.O en °F
d: spécific gravity 60/60 °F = densité d
dans ce cas t = ( tf + t0 ) / 2
Cf : en BTU / LB °F ou kcal / kg °C

- La combustion de 1 kg de F.O dégage :

Q2 = 1 * PCI
18

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


- Chaleur sensible de la vapeur d’atomisation

Q3 = Mv * Cv * ( tf - t0 )

En général pour un F.O n°2 et pour les brûleurs usuels Mv = 30% poids de
la quantité de F.O brûlé, donc pour 1 kg de F.O, Mv = 0.3 kg ;

Cpv chaleur spécifique moyenne de la vapeur

Cpv = 8.1 + 0.00029*t en kcal / kmole.°C

Cpv = (8.1 + 0.00029*t ) / 18 en kcal/kg.°C ;

t =( tv + t0 ) / 2 en °C

Q3 = 0.3 * Cpv * ( tv - t0 )

19

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


- Chaleur sensible de l’air :

A prendre en considération si l’air est réchauffé par une source extérieure.

Q4 = MA* Cpa * ( ta - t0)

MA: quantité d’air en (kg) utilisée pour brûler 1 kg de combustible

MA = Ma * ( 1 + e% / 100)

Ma : quantité d’air nécessaire pour une combustion neutre d’ 1 kg de combustible.


e% : excès d’air en %
Cpa : chaleur spécifique moyenne de l’air
Cpa = 6.8 + 0.0006 * t en kcal/ kmole °C
t = ( ta + t0) / 2
Cpa = ( 6.8 + 0.0006 * t ) / 29 en kcal / kg °C

Le total des calories apportées au système : ( four ou chaudière )

Q = Q1 + Q2 + Q3 + Q4 20

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


Calories perdues

-Par les parois :


Dans la pratique, on considère les pertes par les parois comme un
pourcentage de la chaleur dégagée par le combustible

Q1’ = x% * Q2

En général, x% varie entre 1 et 2%

- Par les fumées :


Composition des fumées :
Connaissant % S du combustible et sa teneur en %H
= ( PCS – PCI ) / 53

Nous déterminons sa teneur en carbone


%C = 100 - %H - %S

Pour une combustion oxydante, nous avons les réactions suivantes :


C + O 2 --------------------- CO2
S + O2 --------------------- > SO2
21
H2 + ½ O2 ------------------- H2O
ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015
Pour 1 kg de combustible:

Le contenu en carbone est : 1*%C kg soit : (1 * %C) / 12 kmoles

Le contenu en soufre est : 1*%S kg soit : (1 * %S)/ 32 kmoles

Le contenu en hydrogène est : 1*%H kg soit : (1*%H)/2 kmoles

- Comme 1 mole de C ------------ 1 mole de CO2

nous aurons dans les fumées : (1 * %C) / 12 kmoles de CO2

Si y = % CO2 dans les fumées, nous aurons donc :


(1 * %C) / 12 * (100/y) kmoles de fumées
Si w = %O2 dans les fumées

L’oxygène des fumées représente :


(1 * %C) / 12 * (100/y)* ( w / 100) kmoles
= (1 * %C) / 12 * ( w / y ) kmoles
Le SO2 formé provient de la combustion du soufre : 22

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel


Soit : ( 1 * %S ) / 32 kmoles 03/12/2015
La vapeur d’eau provient d’une part de la vapeur d’atomisation :

( 0.3 * 1 ) / 18 kmoles

et d’autre part de la formation due à la combustion

soit : ( 1 * %H ) / 2 kmoles

L’azote représente le complément pour obtenir la quantité globale de fumées.

Récapitulatif :

CO2 : ( 1 * %C ) / 12 kmoles de CO2 dans les fumées


SO2 : ( 1 * %S ) / 32
O2 : (1 * %C) / 12 * ( w / y )
H2O : ( 0.3 * 1 ) / 18 + ( 1 * %H ) / 2
N2 : (1 * %C) / 12 * (100/y) - [( 1 * %C ) / 12 +(1 * %S ) / 32
+ (1 * %C) / 12 * ( w / y ) + ( 0.3 * 1 ) / 18 + ( 1 * %H ) / 2 ]

= fumées - (CO2 + SO2 + O2 + H2O )


23

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


-Les pertes de calories par les fumées:

CO2 : ( 1 * %C ) / 12 * Cp1 * ( ts - t0 ) = Hco2

SO2 : ( 1 * %S ) / 32 * Cp2 * ( ts - t0 ) = Hso2

O2 : (1 * %C) / 12 * ( w / y ) * Cp 3 * ( ts - t0 ) = Ho2

H2O : ( 0.3 * 1 ) / 18 + ( 1 * %H ) / 2 * Cp4 * ( ts - t0 ) = HH2O

N2 : nN2 * Cp5 * ( ts - t0 ) = HN2

Avec Cp1 = 8.5 + 0.00037 * t en kcal / mole °C


Cp2 = 0.18 kcal / kg °C soit 64 * 0.18 = 11.5 en kcal/kmoles°C
Cp3 = Cp5 = 6.8 + 0.0006 *t en kcal / mole °C
Cp4 = 8.1 + 0.00029 * t en kcal / mole °C

t = (ts + t0) / 2 en °C
24

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


Ceci étant pour des valeurs de température moyenne de 300 °C.

Pour des températures éloignées de 300 °C, voir PERRY page 3-130

La perte globale des calories par les fumées :

Q’2 = Hco2 + Hso2 + Ho2 + HH2O + HN2

25

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


Estimation des pertes par chaleur sensible des fumées :

On les détermine par la formule :

Tf - Ta
Pertes fumées% = k * -------------------------
(CO2+ CO + CH4)

Avec :
 Tf : température des fumées en °C,
 Ta : température de l’air de combustion en °C,
 CO2 : taux en % de gaz carbonique dans les fumées,
 CO : taux en % d’oxyde de carbone dans les fumées,
 CH4 : taux en % de méthane dans les fumées
 K : coefficient caractéristiques du combustible
- k = 0.47 pour le gaz naturel,
- k = 0.57 pour le fuel domestique,
- K = 0.59 pour le fuel lourd. 26

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


Rendement de la combustion:

Q – Q’2
Rc = --------------- * 100
Q

Rendement de la chambre de combustion:

Q - Q1’ - Q’2
Rcc = ---------------------- * 100
Q
27

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


1.Excès d’air :
La consommation d’oxygène provient de la formation de CO2, SO2 , et H2O.

C + O2 -------- CO2 : ( 1 * %C ) / 12 kmoles


S + O2 --------- > SO2 : ( 1 * %S ) / 32 kmoles
H2 + ½ O2 ----- H2O : ½ * ( 1 * %H ) / 2 kmoles

La quantité d’oxygène nécessaire à la combustion stoechiométrique :

%C %S %H
nO2 = ----------- + ------------ + ----------------
12 32 4

L’oxygène résiduaire dans les fumes:

%C w
n’O2 = ------------- * ----------
12 y
L’excès d’air sera :

n’O2
e% = ------------- * 100 28

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel nO2 03/12/2015


Exemple : rendement d’un four à F.O

- analyses du F.O :

densité d = 0.96

PCI = 10700 kcal / kg

PCS = 11240 kcal / kg

Teneur en soufre = 3.4 % poids

Température du F.O, tf = 130 °C

- analyse moyennes des fumées :

O2 : 5.3 % volume sur fumées humides

CO2 : 10.1 %
29

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


- calories apportées au four :

La température de référence t0 étant prise égale à 31 °C

- la chaleur sensible pour 1 kg de combustible :

Q1 = 1 * Cf * ( tf - t0 )

Cf = ( 0.388 +0.00045 * t ) / 0.96 ; t en °F


NOTA :
°F = °C * 1.8 + 32 ----------- 31 °C = 87.8 °F et 130 °C = 266 °F
°C = ( °F – 32 ) / 1.8
°F = °K * 1.8 - 459.67
°K = ( °F + 459.67 ) / 1.8
t = ( 130 +31 ) /2 = 80.5 °C converti en °F
soit : t =80.5 * 1.8 + 32 = 176.9 °F
Cf = ( 0.388 + 0.00045 * 176.9 ) / 0.96
Cf = 0.487 kcal / kg °F

ainsi, Q1 =1 * 0.487 * ( 266 – 87.8 )


30
Q1 = 86 kcal
ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015
-la combustion dégage :

Q2= 10700 kcal

-chaleur sensible de la vapeur d’atomisation:

température tv vers brûleur : 200 °C.


Q3 = 0.3 * Cpv * ( 200 – 31 )
Cpv = ( 8.1 + 0.00029 * t ) / 18 ; t = ( 200+ 31) / 2
Cpv = 0.45 kcal / kg °C

Q3 = 22.815 kcal

-L’air étant introduit à la température ambiante:

Q4 =0

Ainsi : Q = Q1 + Q2 + Q3 + Q 4

Q = 86 + 10 700 + 23 = 10 809 kcal


31

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


4. Calories perdues

- Par les parois :

Q1’ = 1.5 % * Q2 = 0.015 * 10700


= 160.5 kcal
- Par les fumées :

Température sortie fumées : 370 °C

Composition du F.O :
%H = (PCS – PCI) / 53 = 10.2 % poids
%C = 100 – 10.2 – 3.4 = 86.4 % poids
Hydrogène : 0.102 kg = 0.051 kmole
Carbone : 0.864 kg = 0.072 kmole
Soufre : 0.034 kg = 0.001 kmole
Quantité de CO2 formée : 0.072 kmole
Teneur en CO2 dans les fumées : 10.1 %

Quantité de fumées : ( 0.072 * 100 ) / 10.1 = 0.713 kmole


32
SO2 formé : 0.001 kmole
ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015
L’oxygène représente 5.3 % des fumées :
= 0.713 * 5.3 / 100
= 0.038 kmole

La vapeur d’eau provenant de la vapeur d’atomisation :


= 0.3 / 18 = 0.0167 kmole

La vapeur provenant de l’hydrogène :


= 0.051 kmole

Soit vapeur totale : 0.0167 + 0.051 = 0.068 kmole

L’azote représente le complément :


0.713 – ( 0.072 + 0.001 + 0.038 + 0.068 ) = 0.534 kmole

Résumé :
CO2 : 0.072 kmole
SO2 : 0.001 kmole
O2 : 0.038 kmole
H2O : 0.068 kmole
N2 : 0.534 kmole
33
Total : 0.713 kmole
ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015
Calcul des chaleurs spécifiques :

Pour O2 et N2 ( valable aussi pour H2 et CO )

Cp = 6.8 + 0.0006 * ( 370 + 31 ) / 2 = 6.920 kcal / kmole °C

Pour H2O :

Cp = 8.1 + 0.00029 * ( 370 + 31 ) / 2 = 8.158 kcal / kmole °C

Pour CO2 :

Cp = 8.5 + 0.00037 * ( 370 + 31 ) / 2 = 8.574 kcal / kmole °C

Pour SO2 : température moyenne 200 °C

Cp = 0.17 kcal / kg °C --- 64 * 0.17 = 10.88 kcal / kmole °C

34

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


-Perte d’enthalpie par les fumées:

CO2 : 0.072 * 8.574 * ( 370 – 31 ) = 209 kcal

SO2 : 0.001 * 10.88 * ( 370 – 31 ) = 4 kcal

O2 : 0.038 * 6.916 * ( 370 – 31 ) = 89 kcal

H2O : 0.068 * 8.158 * ( 370 – 31 ) = 188 kcal

N2 : 0.534 * 6.916 * ( 370 – 31 ) = 1252 kcal

Total Q’2 : = 1742 kcal

35

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


Rendement de combustion :

Rc = ( Q – Q’2 ) / Q * 100

Rc = ( 10 809 – 1742 ) /10809

Rc = 84%

Rendement du four :

Rcc = ( Q – Q’1 – Q’2 ) / Q * 100

Rcc = ( 10809 – 160.5 – 1742 ) / 10809

Rcc = 82.4%

36

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


Excès d’air

- L a quantité d’oxygène nécessaire à la combustion neutre :

Pour la formation de CO2 : 0.072 kmole

SO2 : 0.001 kmole

H2O : 0.051 / 2 kmole

Total : 0.0985 kmole

- L’oxygène résiduaire dans les fumées : 0.038 kmole

Excès d’air = quantité d’air en excès * 100 / quantité d’air stoechiométrique


Ou quantité d’O2 dans les fumées *100/ quantité d’ O2 stoechiométrique

e% = 0.038 *100 / 0.0985

e% = 38.5 % 37

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


-Cas du F.G

La démarche à suivre est similaire au F.O, nous traitons


directement un exemple de calcul de rendement d’un four à gaz.

1- Analyse du gaz :
Chromatographie
CH4 : 18.9 % vol
C2H6 : 21.95%
C3H8 : 16.20%
iC4H10 : 1.80%
n C4H10 : 1.45%
C5H12 : 0.60%
H2S : 0.10%
H2 : 39.0%

Masse molaire Pm = 19.89

PCI = 11218 kcal / kg


38

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


2- Analyse des fumées :

%O2 = 2.2 %
%CO2 = 8.1 %
température des fumées : 458 °C

- Le F.G et l’air sont introduits à la température ambiante.

3- Calories apportées par la combustion :

Q1 = 11218 kcal pour 1 kg de F.G

4- Quantité de chaleur perdue par les fumées :

CH4 + 2O2 ----------------------- CO2 + 2H2O


C2H6 + 7/2 O2 --------------------- 2 CO2 + 3 H2O
C3H8 + 5 O2 ------------------------ 3 CO2 + 4 H2O
C4H10 + 13/2 O2 ------------------ 4 CO2 + 5 H2O
C5H 12 + 8 O2 ------------------- 5 CO2 + 6 H2O
H2 + ½ O2 ---------------------- H2O
H2S + 3/2 O2 ---------------------- SO2 + H2O
39

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


1 kg de gaz brûlé correspond à :
1 / 19.89 = 0.050 kmole

Nombre de moles de CO2 formé :

( 1* 0.189 + 2* 0.2195 + 3*0.162 + 4*0.0325 +5*0.006 ) * 0.05

= 0.064 kmole

Nombre de moles de SO2 formé :

(1*0.001)* 0.05 = 0.00005 kmole

Nombre de mole de H2O formée :

( 2*0.189 + 3*0.2195 + 4*0.162 + 5*0.0325 +6*0.006 +1*0.001) * 0.05

= 0.0942 kmole

40

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


-L’oxygène nécessaire pour la combustion stoechiométrique :

( 2*0.189 + 7/2 *0.2195 + 5*0.162 + 13/2*0.0325 +8*0.006 +1/2*0.39 +

3/2*0.001 ) * 0.05 = 0.121 kmole

-Quantité globale de fumées en considérant %CO2 = 8.1%

0.064*100 / 8.1 = 0.79 kmole

Quantité d’oxygène résiduaire dans les fumées :

0.79 * 0.022 = 0.0174 kmole

Excès d’air : 0.0174 *100 / 0.121 = 14%


e% = 14%

Nombre de moles d’azote dans les fumées :

0.79 – ( 0.064 + 0.0942 +0.00005 + 0.0174 ) = 0.614 kmole


41

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


CO2 : 0.064 kmole
H2O : 0.0942 kmole
SO2 : 0.00005 kmole
O2 : 0.017 kmole
N2 : 0.614 kmole

Total : 0.79 kmole

Pour O2 et N2 : Cp = 6.8 + 0.0006*(458+31)/2 = 6.947 kcal/kmole°C

Pour H2O : Cp = 8.1 + 0.00029*(458+31)/2 = 8.171 kcal/kmole°C

Pour CO2 : Cp = 8.5 + 0.00037*(458+31)/2 = 8.591 kcal/kmole°C

Pour SO2 : Cp = 0.175 kcal/kg°C = 0.175*64 = 11.2 kcal/kmole°C

42

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


-Perte d’enthalpie par les fumes:

CO2 : 0.064*8.591*(458 – 31) = 234.77 kcal


SO2 : 0.00005*11.2*(458 – 31) = 0.239 kcal
O2 : 0.017*6.947*(458 – 31) = 50.428 kcal
H2O : 0.0942*8.171*(458 – 31) = 328.7 kcal
N2 : 0.614*6.947*(458 – 31) = 1821.35 kcal

Total = 2435.487 kcal

Rendement de combustion :

Rc = (11218 - 2435.487) / 11218 = 78.3%

-Pertes par les parois : 1.5% * 11218 = 168.27 kcal

Rendement du four :

Rcc = (11218 – 2435.487 – 168.27) / 11218 = 76.8%

43

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


-Cas d’un four qui marche en mixte F.O et F.G :

On suit la même démarche, en écrivant les équations de

combustion pour le F.O et le F.G séparément puis on additionne les

enthalpies apportées et les enthalpies pour les calculs de rendement.

44

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


Applications aux économies d’énergie :

1 / On reprend l’exemple du four à F.O :

En procédant à un bon ramonage, on arrive à baisser la


température des fumées de 370 °C à 330 °C.

Recalculons le rendement de ce four :

-Pour O2 et N2 : Cp = 6.8 + 0.0006*(330+31)/2 = 6.908 kcal/kmole°C

-Pour H2O : Cp = 8.1 + 0.00029 *(330+31)/2 = 8.152 kcal/kmole°C

-Pour CO2 : Cp = 8.5 + 0.00037*(330+31)/2 = 8.567 kcal/kmole°C

-Pour SO2 : Cp = 10.88 kcal/kmole°C

45

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


-Perte d’enthalpie par les fumes:

CO2 : 0.072 * 8.567 * ( 330 – 31 ) = 184.43 kcal


SO2 : 0.001 * 10.88 * ( 330 – 31 ) = 3.25 kcal
O2 : 0.038 * 6.908 * ( 330 – 31 ) = 78.5 kcal
H2O : 0.068 * 8.152 * ( 330 – 31 ) = 165.74 kcal
N2 : 0.534 * 6.908 * ( 330 – 31 ) = 844.75 kcal

Total = 1276.67 kcal

Rendement du four :

Rc = ( 10779 – 1276.67 – 161) / 10779 = 86.66%

Nous avons gagné 4.26% en rendement, en général une baisse da la


température des fumées de 20°C correspond à un gain en rendement d’un
peu plus de 1%.

46

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


-Si dans le 1er cas la consommation du F.O est de 1.013 t/h,

déterminons la consommation du F.O dans le 2ème cas :

R = 100* Q absorbée / Q entrée

Q absorbée = Q entrée*R / 100

Pour les deux cas, la quantité de chaleur absorbée par le fluide du


procédé étant la même :

( Q entrée * R / 100 )cas1 = ( Q’ entrée * R’ / 100 ) cas2

Q*R = Q’ * R’

Q’ = Q * R / R’ = Q * 82.4 / 86.66

Q’ = 0.95 Q

47

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


Pour 1 heure :

Q = 10 779.245 * 1013 = 10 919 375.19 kcal / h


Q’ = 0.95 * 10 919 127 = 10 373 406.43 kcal / h

Q’ = Mf * Cf * ( tf – t0) + Mf * PCI + 0.3* Mf *(tv – t0)

Q’ = Mf *( 0.57*(130 – 31) + 10700 + 0.3 * 0.45 *( 200 – 31) )

Q’ = Mf * 10 779.245

Mf = 10 373 406.43 / 10 779.245 = 962 kg / h


Mf = 0.962 t / h

Le gain par heure est de :

G = 1013 – 962 = 51 kg / h

Si le prix du F.O est de : 4000 dhs / t

Le gain par jour est : 4 * 51 * 24 = 4896 dhs


Le gain par mois serait : 146 880.00 dhs 48

ENSI Tanger –Le gain


Filière pour 11 mois : 1 615 680.00 dhs03/12/2015
: Génie industriel
2 / Par réglage du four, on arrive à réduire l’excès d’air :

- analyse moyenne des fumées


O2 : 4 %
CO2 : 12 %

- température des fumées : 330 °C

Les calories apportées au four sont les mêmes que l’exemple 1.

Déterminons les pertes par les fumées

Quantité globale de fumées :

0.072 / 12 * 100 = 0.600 kmole

Quantité d’oxygène résiduaire dans les fumées :

0.6 * 0.04 = 0.024 kmole

L’azote constituant le complément :


49
N2 : 0.6 – ( 0.072 + 0.001 + 0.024 + 0.068 ) =
ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 0.435
03/12/2015 kmole
Pertes d’enthalpie par les fumées :

CO2 : 0.072 * 8.567 * (330 – 31 ) = 141.25 kcal


SO2 : 0.001 * 10.88 * (330 – 31 ) = 2.5 kcal
O2 : 0.024 * 6.908 * (330 – 31 ) = 38 kcal
H2O : 0.068 * 8.152 * (330 – 31 ) = 127 kcal
N2 : 0.435 * 6.908 * (330 – 31 ) = 688.14 kcal

Total = 996.89 kcal

Rendement du four :
Rc = ( 10779 – 996.89 – 161) / 10779

Rc = 89.25 %

Le gain en combustible sera :


par rapport au 1er cas ( rendement = 84 % )

Q’ = Q * 84 / 89.25 = 10 919 375.19 * 84 / 89.25

Q’ = 10 277 059 kcal / h

Mf= 10 277 059 / 10 919 375.19 = 0.941 t / h50


ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015
Gain = 1013 – 941 = 72 kg / h

Le gain par jour est : 4 * 72 * 24 = 6912.00 dhs

Le gain par mois : 297 360.00 dhs

Le gain pour 11 mois : 2 280 960.00 dhs

L’excès d’air avec cette marche :

e% = 0.024 / 0.099 * 100

e% = 24.24 %

51

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


Facteurs influençant le rendement :

1- Liés à la conception du four :

- les rendements élevés sont plus facilement accessibles pour les


fours de grande dimension.

- la présence d’une chaudière de récupération, d’un économiseur


ou d’un pré chauffeur permet de mieux épuiser les fumées.

- la performance des brûleurs :

Des brûleurs permettant la marche d’un four à faible excès d’air


tout en réalisant un bon mélange air combustible conduisent à de
bons rendements.

52

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


2- Liés à l’exploitation

 Réglage

- Fournir l’air primaire nécessaire pour positionner le front de flamme,


mais un excès d’air primaire refroidit l’ouvreau et dévie le cône de
flamme.

- Agir sur les vantelles d’air secondaire et le registre pour avoir un


excès d’air minimum mais suffisant pour que la combustion soit
complète, une dépression en zone de convection la plus voisine de
zéro ( - 2 à - 5 mm de colonne d’eau ), des formes de flamme
correctes.

- Eviter les entrées d’air anormales :


Faire marcher les brûleurs avec la pression F.O au brûleur nominale
pour mieux répartir la chauffe.
Fermer les vantelles des brûleurs éteints.
S’assurer que tous les regards sont bien fermés.

53

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015


 La maintenance des éléments constitutifs du four :

- le nettoyage des brûleurs

- décokage des tubes du four ou détartrage pour une


chaudière

- élimination des suies : ramonage et nettoyage périodique

- l’état du réfractaire, ….

Cette liste concernant les facteurs influençant le rendement d’un four n’est
qu’indicative et peut être explicitée de façon détaillée dans un cours sur la
conduite des fours.

54

ENSI Tanger – Filière : Génie industriel 03/12/2015