Vous êtes sur la page 1sur 6

Université Aboubakr-Belkaid Tlemcen

Faculté des sciences


Branches : Sciences et Technologies
CHAPITRE II
Notion de chaleur Q, de travail W et colorimétrie
1) Notion de Températures :
La Température est liée à la sensation du chaud et du froid, elle traduit le degré
d’agitation des molécules elle mesure l’E des particules en mouvements.
Les échelles de la T sont :
- degré Celsius
- degré kelvin (0 degré = 273,15 k)
- degré fahrenheit eau (0 degré =32 F, 100 degrés = 212 F)

2) Principe Zéro en thermodynamique :

Deux corps (system) en équilibre thermique avec un troisième corps, sont en


équilibre thermique entre eux, ce qu’ont appelé le principe zéro de la
thermodynamique.

3) Notion de chaleur Q :

La chaleur Q est une forme d’E exprimé en J ou cal. Elle s’écoule de la source
Hawk vers source frisolée. Elle n’est pas une fonction d’état Q1  Q2  ...  Qn
La chaleur reçue par un system peut provoquer une variation de la Température on
observe dans ce cas une relation proportionnelle entre Q et T .
Q = C(Tf − Ti )
C : capacité calorifique ( J .K −1 )

1
C = m.cm Avec cm : capacité massique ( J .g −1.K −1 )
C = n.cn Avec cn : capacité Molaire ( J .mol −1
.K −1 )
La capacité calorifique est la quantité de la chaleur qu’il faut fournir pour élever la
T d’un (1°C).
Cp : capacité calorifique molaire isobare.
Cv : // // // isochore.
Gaz monoatomique (He, Ar, Ne, …) rares.
5 3 cp 5
c p = .R / cv = .R / = = = 1, 66
2 2 cv 3
Gaze diatomique (H2, N2, Co, No …)
5 7 7
cv = .R / c p = .R / = = 1, 4
2 2 5

Gaz polyatomique
cv = 15, 4.R
4) Calcul de la chaleur Q pour les Gaz Parfait ou Transformation :

( )
Transformation isobare: Q = n.c p T f − Ti = n.c p .T

Transformation isochore: Q = n.c (T v f − T ) = n.c .T


i v

 vf   pi 
Transformation isotherms: Q = n.R.T .ln   = n.R.T .ln  
 i 
v p
 f 
Transformation adiabatique : Q = 0
 v1   p2 
Transformation réversible isotherme : Q = − w = − nRT ln   = nRT ln  
 v2   p1 
 v2 
Transformation irréversible isotherme : Q = nRT ln  
 v1 
Transformation irréversible isobare : Q = nc p T

2
Transformation irréversible isochore : Q = ncv T
Transformation irréversible adiabatique : Q = 0
R = 8.314 J / mole.K
R = 1.98cal / mole.K
Exemple :
Un Gaze Parfait monoatomique, subit un Transformation isochore de la T=25°C
à T=75°C.
Calculer la chaleur mise en jeu ?
Solution :
Calcul de la chaleur mise en jeu :
Q = n.cv (Tf − Ti )
5 3
Gaze monoatomique  c p = .R et cv = .R
2 2
1.3
Q=
2.8,314((75 + 273) − (25 + 273))
T (C ) = T ( K )
4) Calorimétrie :
La calorimétrie est la mesure des transferts thermique à l’aide d’une enceinte
appelé colorimètre.
Elle repose sur le principe d’un system isolé (adiabatique).il n’y a pas d’échange
d’énergie avec le milieu extérieur.
n

Q i =1
i =0
(La loi de conservation d’énergie)

4.1) Calorimètre :
La mesure sera toujours supposée faite dans un calorimètre adiabatique (sans
échange de chaleur).
4.2) Les types de calorimètres :
- Calorimètre de Berthelot
3
- // de Bunsen
- Microcalorimètre
4.2) Calcul de chaleur latente L :
Exemple :
Dans un calorimètre contient 200g d ' H 2O à T=18°C, on introduit 50 g de glace

à T2=-5°C la T f = 3 C (après fusion de la glace). Calculer la L fusion
Q i =0
Qglace + mg Lf + Qg ,l + Qeau + Qcal = 0

Qg ,l = mg ce ( 3 − 0 ) = 50.4,18.3 = 627 J
Qeau = mece ( 3 − 18) = 200.4,18.(−5) = −12540 J
Qcal = kcal (3 − 18) = 110(−15) = −1650 J
−(522,5 + 627 − 12540 − 1650)
Lf = = 260,81J / g
50
4.3) Calcul de chaleur d’une réaction :
Q = Q i cal + QR1 + QR 2 + QRe action = 0 , QRe action = −(Qcal + QR1 + QR 2 )

5) Travail w :
C’est l’E produite par déplacement d’un objet soumis à une force. Pour exprimer
le travail w (mécanique), on utilise en thermodynamique les paramètre P et V
W = F.dl
= w = P.S.dl
= w = P.¨dV
Le travail échange avec le milieu extérieur est tjr –
v2

w = −PdV  w =  − P.dv
v1

6) Travail au cours d’une transformation réversible :


Soit un gaz parfait qui subit une transformation réversible
6.1) transformation isotherme :
4
dv − nRT ln v v2 = − nRT ln  v 2 
v2
− nRT
 v1
v2 v2

w =  − P.dv =  dv = −nRT  =  
v1 v1
V v1
v  v1 
 v1   P2 
w
= rev = nRT ln   = nRT ln  
 v2   P1 
6.1) Transformation isobare :P=cste
w =  − Pdv = − P  dv = − p ( v1 − v2 )
wp = − p ( v1 − v2 ) p : pascal v : m3

6.2) Transformation isochore : V =cste


w = − Pdv = 0 , wv = 0
6.3) Transformation isotherme : T=cste
v  p 
wT = nRT ln  1  = nRT ln  2  À T=cste  win
 v2   P1 
win =  − p2 dv = p2 ( v1 − v2 )

7) Travail au cours d’une transformation irréversible :


= p2 ( v1 − v2 )
v2 v2 v2
3
w =  − Pdv =  − Pdv = − P2  dv = wirréversible p2 : pascal v : m
v1 v1 v1

R
wrev win c p =  cv =
 −1

cp R
=  c p =  cv cv =
cv  −1

7.1) Transformation isochore : w = 0

7.2) Transformation isobare : w = − p.v = − p ( v2 − v1 )

5
 v2 
7.3) Transformation isotherme : w = − nRT ln  
 v1 

7.4) Transformation adiabatique : w = ncv T