Vous êtes sur la page 1sur 3

Vc bA

D Ir P,üjrpUENLpE ÿIED-E CI NE LÀB o 8l\T OI RE D' Il\'IliUNo Lo GIE


AI{I\EEU i.rMEl-S ITÀIRP-2 0 r 3/r 4
3ème ANNEE DE MEDECII.IE
NIoDULE D'IilIMUN0LûcIE (lu'" EMD 13/0r/201.{)
2û QCll l)urée : ,10 rninutes.

i',1 Lc tlilmus (InClquer ta ott les r'.-Un-u.:SflN-EIâçÏE$ :

':) Est :jn ( r;rn. tl'=pt',-.*;--i,':,.t:tËZ-


@ Conslitue le lieu privilégié de Ia réponse rmmwiratrei/
@ Aneint son rJéveloppement complet aprè- Ia naissance à la favew des stimulations antigéniques.
C) Terr,.rine son ontogdr:ùse arl cours de la vie foet.,rleèg
o) Ëst le siège de la sélection du répertoire T.
2") l-es thymocytes doublesPositifs (D.D) (Indiquerls ou les réponsqs IFjEX-ÀCTES) :

@ Exprinrent le TCR (1,ô),iCD3.


lr) Sont clits DP car ils peuvent reconnaitre les pepridts prJsentés par les molécules du Ctr1Fi de classes I
et ii.
c-) Sc.irt iociliisÉs au ilive:u du coricx tt ymiqrr"t-,'/
,l) Sont candidâ'rs à Ia sélection positive,
{'') Hxprirrent à la tnembrane les rnolécu}es suivantes: CD2, CD3, CD4 et CD8.

..,") L.':, i1 rr,phc,r:1 tes T (Indiqtter !:r ou les riponse's L'{-}iX.{CTES) :


ir) Connûlent la majorité des iéponses immunitaires à médiation htunorale.
b) Exprimer:t le marqueur CD25 après activation.
i.) ..\cquièrent dans le thyr::us urre manùation lonctlonnelle ei cles maiqueuis spécifiques.
6'l\ S,rrit responsables exclusivemerrt iles réponses immrrnitaires à médiation ceiluiaire.
Èf; H.prés.nt.rt l. tiers <ies lymphocytcs circulants.
,io) Les lymphocytes B (Indique r la o, tes t'grr""scs I]\{EXAC'|ES) :
a) Sont les seules cellules de I'organisme à exprirner cles Ig rnerrrbranaires.
6j\Expriment rarement ie complexe moléculaire CD3.
, c) Ont la capacité de se comporter en ceilules présr'ntatrices rJ'antigène.
rl) Secrètent principalernent lss igA après différenciation en p)asmocltes dans les muque'rses.
@-',rr.r, trn rô]e minime lors de la réponse imrnunitake lhy'mo-indépendante.
j') i-rs if inphocytes B maturcs exprinrent les mojécul,:s survantes (Indiquer Ia ou les rénon$s II{EXÂCTES) :

a) Les IgM membranaires.


: . t; l;D n,emb:':n:,ires,
t:) Le CD]0.
./l\
(:1rt t \-L)aN-L'
r
, ..4t- -/
.) | e CDlq
-, j...',.',r l.'.'.uilules:;uiuarriÇs,irrC:qr;.2-.'.les.1r:.,..:.; ,l:rl.,r:rir:'s(lntiitiuurls,;i'lt-s:Ir,onst'sEI.!el-L-Ll
@ .. mircraphagen--'
@ l.o c:tlluie dendritique i'oilicuiaire
O t " ;-'oi';nLrcléaire neur.rophile 4--l
,11 i-e n'r:,,:r,-,cr'Le. ÿt''
.') l-.e lr'T!l{-cy:iÈ
'i'l i-a ce llule dendritique (Intliquez ia ou Ies réponse-s §-E-XÂCM) :

::,r iix;,:-iure un taux élevé ,le rroiécules HLA de c!asse II.


h) ..\ un taux d'expression éler'é des molécules de cosiiniuiiiion.
r) Pemet ci'activer les lymphocytes B naiis.
@ L-.sf ia xleilieure ceii,rie prescnii,u'ice rj lintigèric en rcpu:is€ \ccLrrrualic.
r) Est ;eprésentée par la cellule de Lalger-hans clans la peau.
8o) Les cellules tucuses naturelles ou cellules N.ts'. (Indiqïer lg-ou l"§ rérlonses fN
@ Sont des ccllules tymphocytairesnonCDI-r. par le complexe majew d'histocompatibilité.
§ Sont douées d'une c),totoxicité restreinteoati-rumorarle et I' jmmunité anti-virale.
.j Jou"nt un rôle primàrdial dans l'imrnunité
(-iDPeuvent :;écréter de l'lnterféron 7.
e) Expriment les marqueurs CDI6 et CD 56-
"i
9") Les antigènes (Indiquer la ou les rÉponses INEXÀCTE§) :
a) Scnicles substances capables d'être reconnues par les récr:;i:iris de l'immunité s;-'1;'ii:r'':'
b) Sont formés d'une mosarrlte d'épitopes.
(ô Soot gén,lralement de nature protéique quand ils sont T i,n<1épendants
d) Existent sous fcrme soluble et particulaire
6ï Sont tous immunogènes.

10o) Les haptènes (Indiquer la ou les réponsg,s'l§EX'\'Ç-IE§ :

@ Sont des suL'stances de hartt poids rnoiécu)aire


6l Sont des mclécules antigdniq'.:es non irnmuncgèncs,
c) Coup)és à une proréine porteuse donnent un conjugué ilaptcnù-ponerir im:runogène.
r[I Sont de r;alure Protéiquc.
é Scnt cap,:ibles de réagir spécifiqucmeot avec ies:rtt;coi'ps llixlç,1i 3lics.
11") I-es mcldcules In-A.Je classe I et II (Indiquer ia ou lcs ri'pcnrcs INEX:\CIE§) :

..a) possèdent toutes un site par lequel elles fixent et présentent ries pcprides ù'ornunogènes au I CF:-
./
b) v, C^^+ codé:s
Sont -^.i.i -c par r'l-c gènes
^-- des citrréc sur
oi'nec silués <rrr ie 6.
lp chrom<15'r;11e
r'|,rôm(rcr)i1-le 6 \
(j r \ ,

c) Sont responsables d'ailo immunisation post-tranl;fl:sionlelle i f, T'


6D Ont toutes une distribLrtion ubiquitaire. \;
ô Sont pol,vmorphes.

12") Les rnclécules liLA cle classe iI (Indiquer la ou lff :S::3:f;g1iÏâç.T!§) :

a) Sont constinrées .i,iu:e chaine o et cl'une chaine p panicipant toules derrx à la forrnation du rept;cle itnmuncciite
' f6I) S'assccrcnt à des pepticles dérir'és d'artigènes exogènes'
ÈÉf son, cotiées pur les gèn"s DR, DQ, DP du complexc FIL"\'
E Sont impiiquées Cans [a préscntai'tn tie pepti,.ies aur i."n',pltccy'tes T CD8-r.
r) Sont caiactérisées par un polymorphisrne iocalisé ilans les dc:'naines a2 etÿ). I

13o) Le Fragrnerri F(ab')2 cl'une immunoglobr-riine (trnr:iiqrlcr la orr lts rénonses INEI.A(llES) :

a) Permet la recorLnajssance spécifique cie i"a-r,tigèi-'e. tâ"r^,2


b) Renfèn.ue ,lans sa siructure la régicn charriière \|!..1!ÿ
N'est conr;:c:é quc cle domaines variables' z-1 i
-. I
I';,..:
Pcrte C es cÉterminanis al lor.v-p iclu es et i d iotlp iqtrcs,

Est respc,ns:i'ole cle l'actjvaiion des celhrles NK,

140) I-e fragrner,t Fc des immr:noglobulines (Intliqrierln ou le's rÉponses INEXAÇÏIlf) I

a) Ëst constitLré des domaines constants des chatnes iourdes.


@, t'o-. i'errré:nité COOFI ternrinale.
1fr1 f rt resp(,nsable de sa spéciiicrté anticolos'
È5\ f r, i;npliqué dans Ie passa:e trnnsplect t:taire dcs I::)"i'
E 5st in;pliqui r.lans les fonc;iorrs c1-1,::irices clcs lg.
15o) Les h1bridomes murins (lndiqrrer Ia crr lg§ réoon§cs Ili-[Yr.lLjLE§ :
6§) Sont 1e prorluit de Ia fusjon Ce cellules myélomateuse:; rnuri;es avec des splérrccl't':s ric :':,i::'j-i
lmmun,se es.
bl Procitrisent des anticorps utilisés pour I'irnnrunophdnotypage'
chimériques.
@ Proclursenl des anticorps
i:i) I.e:ie;;i:i]'i-,iiidiiser jcs il;r'iicc1*s hc':,'L'i''-e":tt: '': î1"- r'r:''rcl'-tral mais ca;'2!'!s5 rl': 11;r'1r'rrilit''"'
plusieurs spéc i iicité s antiSéniques difi'érente s.
e) Frocluiseut des immunoglobulines déconse illées en immunoihérapie chez l'l-Iomme,
lcs rérronse:
16,) l,e récepteur spécifTque de l'antigène exprirné par les iymphocytes T (Indiquer la ou
TIJFXACJES):
,) Ett *nttitue, dans 95 o/o des cas, par l'héterodin:ére (o' Ê)'
Li possècle d.s rorrus hlpervariables ar rein des domaines variables (Vo, VÊ) ct (V"1, Vô)'
c) i:xDrinre des déterrninants idiorypiques'
ÆT) qu'à partir du stade de thymocye mériull'rire
-{ n'irrurait
V
e tt parfc,is associé au complexe multimérique CD3 '

Le récepleilr pour l'antigène dcs lymphocyies B (BCR) possède la


(ou 1es) caractéristiques
l?,)
sriivatnes {lndiquer *-- ;-
l3-ou --- -réponses
-- Les ' EXACTE§) :

Il est constirué a'ury tgM;G u* Igp *-.trturaires sur les lymphocyaes B naiis' et
à ua ]:d,,ércdimere igtiigB dont chaque chaîne est consrjruée
d'une ie;;ion
I! cst assccié 'ariable
r!' urre région cons'rante.
;) ll ne recomaît pas I'antigène sr-tus sa fonne ttaiile' différe,ts'
c) Sur un mênieiÿ*pfr".yi., I'Iglr4, et l'IgDrn Feuvetrt reconnaitre cies artigènes
d'lg et sans [gDo'
.rt .""ii;*e, àu nireuu dis 1j'n-.phoi1'tes B ménioires, que d'une c)asse
,ô,iî
on peut ciler (Indiquer la ou les r'irronses
1,1g") plnni lcs conr'osnnts de Ia C5 converîa-se c)assique'
EXÂCTES):
(1 l-c Clb.
§ Lc(-('r."'
@ IcL-3b
d) Lt C5b--z
,, i,.r'"h

19") L'interleukine 6 (L6) (Indiquer la ou les répon:Zsl}{83ÀÇE-E) :

a) Est urre cytokine pro-inflarrmatoire'


b) llst un Ïàcleur rie croissance des plasnrocyies'
c) lnlribe la production des cy'tokires Thi
.l) PeLit ôtre s)'nthétisée par les rnonocytes'
6I Aug:r:ente i'expression des rr,oJécules I'iL'{ 'le classe I1
:
; ii' i i-' ler le,.rl.ine l 0 (Il, 1 0) (I ud iq u er iC-oCles leEglj;rfIt{EXÀCT'E§).
i n
ir) e:jl une c,l'to!line anti'inflarnlnaioi.ri.
ij,) e:rt s)'rlthétisée par les lymphocytes 1h2'
I-t1) c-;t imoiiouée Cans la commutetion isclvpique p''«'
c1'tokine pro-Thl -..
é::'L'ire
e) drrllnue, a*pr"rrion des antigènes LILA ts classe
rle -r,cce II rr surface
,r à,r la ( cellules présentatrtce s
cr,rra..e des J ant;gc,re,

.1

'' lli

i:
ti,
,i

li i

-.'. rr11i",l:
rr-q i.!(-ârl.rr',lr:t:s I :1, !,:,i-r :.ar'.r(

/'l\
I IA}
v