Vous êtes sur la page 1sur 29

Gorard Lonorman

Les rnatins dthiver

Le petit Pninee

I)e toi

Ires jouns heuneux


PIus de soleiltt
6 au leyen du four

fre eherrrÎn

lIlten panlez pas

La fête des fleuns

Rien ntest plus beau


a

Gérardlenorman

Si I'on demande à Gérard Lenorman


de parre-r, d,essayer de se décrire,
il semble étonné (Gérard est;;;iË"r,
perpétuetement étonné) :
Moi ? je n'ai rien à.dire. ne sais pas parrer
pas parter de ce qae je n'aime
re de ce que i,aime et ne aeax
p"'.
coup trop personner et c'est roin. _i;;;;;"i;r;;i'éL , tà tà, c,est beau_
La N.o-r:;,;;;irr, ii",oi, bien, c,était
l"berté phylique et morale piri,r,' Ia
, c,est la contrainte.
Gérard esr, en effet, né à Bénouv're
un 9 février. Ir a partagé son
cette provin.., puri, ., r a*.rg";;ffi
i#:iî;?:': familre s,es_r 6na_

le cbantais partout, à l,église, dans cérémonies


uoix et i'ai touiours.su que-ie -les ; i,auais ane iolie
ferais. ailirù,ri"ï",'*ot,re les sourires
autour de nzoi. Ma fani|i.e n"y iroyoit.pas
déjà écrit ta chansoi d, àor'
du r",ii.'uii, à 12 ans i,aaais
i,i"ir", aiâ)iî ïiï"iioond ,,.
A l'âge de r4 ans, Gérard commence à chanter
dans des orchesnes. A
18 ans, un grave accident d'r.rto-àbil.l'i-J;îin*J'p.narnt
an' Lorsqu'il est rérabri, ,., pr..nir-l; prus d,un
ffi;;ffi,.t dans un club de
vacances à l'étranger. A son ..tour,
gistre des bandes:î ._À;;;;-il;il
il JIuà.î.'il#; I,acrion ; ir enre_
u..on'porées et les présenre dans
firme de disques : il enregisr.. irrnàL"r^.,iliïô'r;: une
f"nui.. 1968).
II écrir alors oour Brigitte Bardot < La
filre de pailre )> er << voudrais
perdre la mémoire o. seJf rem-i..r Je
rr*a,
ont été : << A cæur la vague ,r, ., RÀu.
d,au reur-composi teurs_interprète
>>, << Nocturne o, ;Ëi"t.
murs pouvaient parler >) < Apocalypse ;:;.gii:
o, o Sueua ,;; ;;..
En 1969, il part en rournée avec Sylvie
Vartan ; en I 970,ildevient ra
vedette de., Hair,r,;-ih;arr.'alé
jusqu'au mois de juin I 97
rr_poii. s,iiii_ùr.rin, et v resrr
date i raiu.il. il enregistre ., Ir ,r,
succès' Puis, c'esr < De roi.r,
>, qui
.rn Énor-.
n" r a. lorrl?, r,*ii-p"..a., à Ia fois :
"ri
hit-parade national, hit-paroàe';;;;;;.;
Ë'r"rr.ïr'i'.t
rarement atteint. un record
"dio,
J'aitne tont et rien. J'aime Iinstant,
a-i enuie, qu.and i'aime laire res cboses quand i,ett
i'y pehse. J'aime l,'insiant, Ie' ,rroment. J,aimerais u'iure
sans contrainte, sans..ail.cune limite (et.clla
ula t;;;; : aimer quelque
chosc, c'cst déià se.limiter, t,r*ri,p)
,Ju ,àtkiti-;;';;r; est typique de
cela. Tiens, il y a des jouri
i"d;:;, laire la àiriir.'c,est de plus en
plus rare car j'-ai de ntoins en";àoins
re tentps, ntais quand
j'aine inucnter un prat et ç(r ne prend,
,en laire pr"]ii"r'ir'r'r:"iliii''Ëo gioérar ça se
passe bien, mais je'sttis trttràiit-
fr,rlr'rrro* !
J'ai une obsession, mais alors ce qui s'appelle une obsession : le trauail.
Je n'arrête pas d'y penser. le suis obsédé par la scène. le cbercbe. le ne
sais pas exactement ce que ie aeux. J'ai presque trouué ntais n'ose pas
en parler car ie ne suis pas très sûr que ça marcbe. Et puis cela ne s'expli-
qae pas : on ne peilt pas dire auec des mots ce que l'on aimerait aniaer
à 1a;|e sur scène-; ça se nontre, c'est tout. Je aoudrais sortir du tour de
cbant classique sans uoaloir tout réaolutionner. Etre seul sur scène, sans
esbroufe. Etre entouré de 50 choristes, 50 danseurs pour être bien, ça
non !
J'aime les bêtes : les uacbes pour le lait du petit-déieuner, les cbeuaux
pour
-pas
le plat de résistance... Non, en lait i'aime araiment les animaux et
uniquement dans mon assiette. Je ne serais pas malheure_ux s-i i'aaais
un parc- plein d'animaux, mais alors pas de cages,, la liberté. Le plus beau
,odrou que I'on puisse olfrir c'est Ialiberté,lalibetté poilr tout le monde.
J'aimerais auoii une naison pour auoir des animaux en liberté : une
-aache,
un cheual, plein d'aninailx... Donner la libetté, ie trouue ça telle-
ment beau. Les hommes eux sont trop... (traduisons << bêtes rr) pour
saaoir être libres.
Mais vous, Gérard, vous n'avez pas beaucoup de conffâintes ?

Olt ! moi, i'ai la laculté de Planer...


Gérard est ce que I'on pourrait appeler un calme-violent. D'un carac-
tère entier, spontàné, volontiers excessif (si ie cours' d'un seul coup' ie
uais faire sept kilonètres ! Après, brcn
bien sur,
sîtr, le
par.la
ne peux Ptus
ie ne
vie, il est malgré tout
' il
courir :!)) , LL
plus coarç
d'un
peut'lui ur.iu", d'exploser. Angois-sé
iraturel optimiste. Il àime que les choses bougent :
It laut toujours qu'il se passe quelque cbose, ie-ne sais pas attendr.e...
Ou, ptutôt, iâ passà mon tànps i attendre. Quand ie ne chante pas, i'at'
texds...
Si Gérard Lenorman ne dit pas qui il est, c'est sans doute qu'il.ne le
sais pas vraiment. Mais il sait ce qu'iive,.tt, en particulier dans son métier
:

Je crois prolondément qae, pour laire ce


métier, il laut sauoir laisser
aller sa natare aaant de se'discipliner. le perds peut-être un Peu d'effica-
iê, p-1ois, je crois, mais i'ai î'impreision c'?:l lo seule laçon
que d'êt-re
,< Il
iii""i siière. C'ist peatâtre Pour cela,que i'ai_l'impression que >>

t ëté ma pteniàre cbanion, non prenier disque; C'est Ia première qui me


iir-Ur, qui o l'aarbiotce et b coslear Qa7 i'ain?. l-a,première où i'ai
pblic'
p opr;nâ,labe pssa ce qte ie rcssens, dawnt le
I'cdbtin dÊ h ruÉe-du public vers ce g,argon
cesr pot êrre ùssi
Gcd, dfoh @tqûs,n p* értné, iE+Ê d'un romantisme
moderhe.
Les rnatins dthiven

Chanson reprësenlant ia Francc au Grand Prir R.T-L.

Musique de
Paroles de
Daniel SEFF
Richard SEFF

$ r,,
(:oI'l,t-E'r
h'a m

tilc sollTl.'lls rnltinr d'hi rer t)ans la nuit sonrbre et glarée

Quarrrl jt'tn:tre h.ris ri cô té rlcnlotr frère Sur le che nritr rles ô co-liers Qtt:rn<l rtrts

.', ==
LûJT}
Dom t 1

nrcnrllrr.s encor'loul enllounlis de s<ltnmeil (ire. lot-tlient sotts lt's ass:tttts tltt rettl- Norts ltous

1.,
t:

Tous droits réservés


@) tgtz by Editions APRIL-MUSIC pour tous pays
3, rue FreYcinet, Paris 16"
Editions TONUS-MUSIC
6, rue des Lilas, Toulouse.
u%
Do cL

b:r't-tions :i grarttls cottgts de bottk's rle ncigt'

lctrouriorrs chatluejottrnott'e lllace Et I'on ne pour-ailplttsse ;r:rrler-

)o f^) 2"V Lor^ Atn


Illio 7 Dom F'a m

rtls par les ragues rl'ttne rlou ce chaleur

* >r',ll*

s'ti - varl:rir.rrl pour sr rejoirxlre ailleurs-

L
Ç etwl
REFRATN oT
l)
Slbm z
ath,

fail torrjours beau Oir tous les jourssont chaurls Oir I'on pls - se ;r Jou - er .S:rrts son -

f,b L* Llr*T
Sibmt
Rëb Do

-ger à I'd.-cole En plei-nc li - ber- td'- rc ( )ri

,l"-l â,L lab


Sibm 7
MibT Dom

fait toujours beau Oirtous leslours solrt chauds ()ir I'on pas - se sa lie à jou - er Sans son

ri!
p.,ëi
4*
Tb
t^T
.Sibrn 7

-ger â l'école Err plei-ne li-ber té- lrour'

Pour linir : 4 prcmières mcsnres du Relrain


'(ad lib.)

É*t
Je mtsouviens de l'odeur fade et clraude
2 >iL^ | trilib?
Je revoip les yeux tendçcs ei trisles
r
lc-s visages
,

^P rcttrg clarse ealfeutrée


{te
f ïtc! orcmièrcs lueuni pilc.s de l'aube
D"e ft.ar: lcs viires grïrees
3l'ËHi,qi $: iihfJ iiill" îl
I ir",
âg*" "l,Tr I r,r sa i s

-|f
/
.t
E.A. 1014. M.

I
L,e petit Pninee

Paroles de
Richard SEFtr'
Musique de
Daniel SEFf,,

x{
On nesait pas d.où il vienL
1eu,-neprinc,de Ia lumière.

t
)g th
Do (
Mi si#

Il est né- a_vec_ la ro-sée_


Tuconnais _ saistous_
les se- crets_

t/L /* f.{
st ÀV,

l'. ne rose en_tre sË


Les chemins del.uni
-.-lo{d
-verc_

1972 by Edirions APR|L_MUSIC


s,.rue tsreycinet, paris 16.
È,crtrons TONUS_MUSIC rus droitô reserves
o, rue des Lilas, Toulouse. pour tous pays
I
I
I
II
I
V
Mi
rtr'lu.'
Fa fim

Jus - qu'à la fin des jours ten - drai ton re - tour

b- AT Coda Ç B*'
st Mi

Prin - ce blond dc l,a_mour

CODA

<>
ÂrrÀ
Fafim b
)r

ten - drai ton re -tour- Jus - qu'à fin des jours

n
Fa
i{x (,^
s;

Prin - ce blond de l'arnour

l1l,' b >; {;, *k^'::Ëu,'',1'!-â^"::î:ïfJo,


t Il est venu sur la terre t r r -
I Et n'atîh qo'ur, *r*ta aeJ"Hoit ' cnnuyart Dlen souvent
," .Ët". a" .?" "ol;;;lDcl - , r-,
I 'Lc ru;li'x
Quelque!
L* Et un p6ète
,x
rrl
égarél
#l.i' i:gilb"
-É.
*
I'rÏ"ru" ;;ëTr."Ér lo,, .-l 0t !-.
, dEjàndé ",, lttro.Éi't
g".,,Pry'"n-.-u'çË"-u"n
De le .âhett.t chez Iui -t1i

EÀ 975. M.

tI
L

r:
?
r
r
Ir
l!

*
+

l
Poroles de Musique de I
Guy SKORNIC
Guy SKORNIC -
?j

rl ha-bi- be dans les bois- !L ne connoît qrc l'hiver-

4- lu o taiScoru ou - jourd'hd- tL nrc plus un :eul cl - mi ie cnoir-


2,-!L ne lit pa lcs jouc-nour- tL conmîE ce-lo. par ccur'dijd
3- Lo lo lo lo- la la lo. - ' La lo lcr [a. lct lo. -
lo la la-

@ tlzt by Editions ALLo-MUsIc E.A.982. M. Tous droits reserves


pour tous pays
5, rue Clément Marot, Paris 8"
Editions APRIL-MUSIC
3, rue Freycinet, Paris 16"
l
f
i
Êrfoit il rê- vc lc nuiE, fcrtois il eoupe ton borg
3L'n'deouEepas la f"cL - dio ir- prdçe-ro corpe. æt bois
La lo. ia. la la l* la- La [c ]q la ia [a, Io

't-2-!- Oui mais fu prlecurx oi

Qli mais t'u porle aux csis - sedJx ?ofois-

dnz

qrond le brmps n'esb pca brop froiÀ.

.-
E A- 9E:L I\'L
/ -l
I)e lToi
W&
liùrt SEIT Musique de
Daniel SEFF

)al 7

porrqre tl rwienrres-ar ge'_Ts où I 'anpor- est rDi.- je ôantcmo- r? æ|,-tz

-. I
>ol È

ôan-ss1 C'cstpuc toi, tu j*r- b bbt_


purq6.rc e-vienneg-on tir dan _

bras
1-I m€ rct - b àe to;
tn m" ftg- t" d" toi
Le
lc
rooc-
soove-

o tszz by Editions APRILMUSIC


3, rue Freycinet, paris 16. E A. 923. M. Tqrs droits reservê
Editions LION$MUSIC pour tous pays
6, ruc des Lilas, Toulouse
5.i7
) I r".z yo>l z- &,2 to i
lq 5orrwù!ùt,.---

Qrand tuprsnds rurmain Er-


iinetantdc-ton d4ort eraid-

A;- couvrir ensembl '


- t^, t'ec rr - torrrné
-

pcu de mon draqrrn, Et Pt,b dcrmdts- d'arnour- l*{e ri-mant


- hûlard ou - bli-i qd q['cr l€tn je-n'ai Plrt
?as
- -troiæfu-Que

l-2- Aairj'aurai-r
L'æpoit-sccret de te re- I
I
I
I
t
r lr

8.4.923. M.

t-
9ol
Ralt..

5i j. ôûtbcrcD- rr æ+-b dtâ{rsl C'c* gær toi,

D6 S.lV

t{J reviarrres-ao où l'anour- estroi.- Si Aentearco- re à,-te


F,urq0o F-F .!e

(
.tol 1LI ficDrisa
Al.ub.

dran-son Ctest pour Frrqrctr, revicûncs-onlour-tc blot.-tir dau- meg bras-

E"A.923. M.
F
I

Plus de soleil
66au lever: du fountt

Paroles de
Musique de
Richard SEFF
Daniel SEtrT

wrc dic y t'nm! mâ'3- un ,Fr,ç tr, ns çit, - tc-rar-

Arq rnois - -rur- d'afunn' prrr u - nc graf- ?c lilas

F-1+^T-1.--
F--ref._+*
t--ê--a-
*^H Éftn -

-
Ë lcs iu,r-ermt l-$

@ 1972 by Editions APRIL-MUSIC


E A. YA.rvL Tous droits reserves
3, rue Freycinet, paris 16"
pour tous pays
I

2 r-Hffi+
tll'r=-
\'..'.....g-],-i:

n'auran çlus de-rdcs â md -

-ttc dans rieeôilnc5- nusdadmla-ê?*æzrtx a, - toor dc rna malan-

plus d'âm'- pur

E.A.924. M.
fne Frtgr- scrouF- Plu: de soldl at lcvcc- du

Plos dc sbil anr lcrrcr- ll n'y aura plus c,n sall wqec-

t'insgi- rcr l'cn - vie Dc- mc laig- *r on


-

E.A.924. M.

[.
Il n'y au-ra glt.ll d'ârn'-go,t. 1rra po-bt 'e'ôoqi Flus & solcil arl lc,?r- du jôr-

Ptuc dc aobil du jor-

Plw & so- lcil

E-A.9U. lv'-
Iles jouns heur:etrx

tb = ni\ n.
Paroles de Musique de
Richard SEFF Daniel SEF'f,'

Quand de-hors enrllortée

F'.'6*-
+$b7 :
Eb

par ses'bl:rncs chevaux Quand le so-leil comrne u -rte fêt'vient :rn - non - cer le jour nouve:lu Quand la clar-

-té pâ - le de I'arùl'Vient ca-res ser tes longs chevettx Je pos'la ton é -pnule Et je chan-

,Eb
nlt Bb

les jours heu:reux é-paule les jouruheureux A-

@ 1972 by Editions APRIL-MUSIC E À 1015. LL Tous droits résenes


3, rue Freycinet, Paris 16' pour tous pays
Editioos TOIYU$MUSIC
6, nrc des Lilas, T.oulous€.
I
I

tol' - rent
ton corps

le goût du bonhenr et tous les yrarfunrs du pr.intemps Les chos's me paraissent plus bell,s euancl je les
-mis-sent sur nlâ pe:lu comlneu-ne vagu'd'é - cu - rue d'or (l'estl'lreure;tâle arr coin du jour Le nro_n.renl

dé - eouvr' dans tes yeux l.es sai-sons ;r:rss'nt


des ten - dres :l - veux Quand on sait se

-te les jours heureux Les saisons pass'nt à ti _ re-d'aile Et je chanle les jours heureux
-senrbl' les jours heureux Quanrlonsait se pâr- ler d'a-mour. Chanter ensernhl' les jours heureux

E.À r0r5. M.

b
t'
+
jours heu

CODA\

Reprise ad lib.
Db nb AV Bb7 Eb nbz

detrx joum herr - reur A vivr+ ir tleux A vivre à deux

1
-

E A. 101s. M.
I-,e ehemin

Paroles de
Musique de
Richard SEFF
Daniel SEF'tr'

e+
F I
tFT

X, Bbm

Le so- leils'est couché sur la rou te dé serte


Je n'ai Jrour scul plafond que le ciel é toi lé
Je n'ai ja
- mais cherché à vi vre au tre nrenl

Bb^

Un pe - tit ta - lus blond vient I'e po ser nra tête


Je ne veuxd'autres lits que I'her be des fo rôts
J'es-pè- re chaque jour con _ . naî tre d'au - tres gens

Gm7 c?

Je n'ai pour seul com pâ gnon _


Le murmu ne d'un ruis seau
Et s'ils re- - -fu scnt, mâ m:u

@ tgtz by Editions APRIL-MUSIC E.A. 1016. M. Tous droits réserves


3, rue Freycinet, paris 16. pour tous pays
Editions TONUS-MUSIC
6, rue des Lilas, Toulouse.
Que la chanson tl'un giil l)ès demain- je
frô-ler
Qui s'en vient ma D

Je con-ti-nue mou che D D)

:
:

al Coda
ç ,

l)ès demain- je re-pren - drai Sous le so- leil

Sous le so- leil et dans le

E.A. 1016. M.
lïlten panlez pas
Paroles de Musique de
J. DEMARNY B.ESTARDY

1.-3. Crest vrai ' Je con-nais


Crest rrrài Tout que je

G
G7

rien de Ita- mour Si-non quril mra don-né J ogr


sais de la vie Cfest vous qui me lra-vez pris

3ème Fois
al C

Et si vous -Yez perrr lnur noi trnr- lez pas Nren par-lez
Et bien que quit-te vos bras trnr- Iez pes Nlen trnr-lez

-
Pour finir molto Rit.

1972 by Editions LE VEPAR 8.124.L.V. Tous droits reserves


95, rue Championnet, Paris l8o pour tous pays
E.A. 1504. M.
EditionsAPRIL-MUSIC
3, rue Freycinet, Paris 16"
t,bzu a,b nl obz GbTM

Je ltéime per-sonne n'y peut, rien

tbt tb
^t
Je ltaime je veux croirean bon- heur Je Itaime d.e tout, mon

CODA

2. Ct est vrai 3. Ctest vlai


J9 ne vois drelle qurune imge Je ne connais rien de lramour
C t est peu pour
lnrtir en vo5r.g" Sinon qutil mra donné Ie jour
Et si vous d.outez de mon choix Ef si vousr avez peur pour mdi
Nten trnrlez 1ns Nren lnrlez pes
Nten trnr1ez pas Nten trnrlez trns.
Ctest vrai
Dlautres anant nous se sont tronlÉs
Et ça pourrait nous arriver
Mais puisque maintena,nt j ry crois.
Nren parlez pas
Nren lnrlez pas.
(au Refrain)

8.t24.L.V.
E.A. 1504. M.
La fête des fleurrs

Paroles de Musique de
Richard SEFF Daniel SEFF

l-1 t "tl^
Lam

C'est fè-te des fleurs Sai-son des merveilles Au mois de se ré-


C'est fê- te des cæurs Le iemps de l'arnour Re-naissant nouveau

La fê - te des fleurs
La fê - te des cceurs

printemps des c(Purs

@ tStZ by Editions APRIL-MUSIC 8.4.976. M. Tous droits réserves


3, rue Freycinet, Paris 16" pour tous pâys
Editions TONUS-MUSIC
6, rue des Lilas, Toulouse.
I,f Do Do s&
Do Fa Fa

fê re_ du temps-

rr.
)l('
(€
Sol
Mi
VI

nos cæurs Àmoureux de-puis le pre _ mier

)/ Lo|3r.'.
Mi

jour Chan-te ront les hymnes du prin - temps


de I'a -

\:/

[ri vr.
C'est la fête des fleurs
h;^
C'est la fête des cæurs
. Blanchies de soleil jour qui se lève
la .nature s,éveill/c n,*}t
'r'Sur l'horizou de nos ).,*
-l'linfruana f rêves- --
ùat t" fête des fleu..@
) t L'ivresse des cceurs 'l,rt-^ fête des
)l Des yergers en
"*or.**
fleurs
t4,\
ire mar

E.4.976. M.
T
I

Rien ntest plus beau I

Paroles de
Musique de
Micbel JONASZ
5 Alain GOLDSTEIN

irl^ fli!'1
Fam SibmT

Rien n'est plus beau Que la neige aux cr - mes


Rien n'est plus beau Que la mer qui é- cu-

ra
{--a I
MibT

des mon - ta - gnes Rien n'est plus bearr Que nos deux mains lorsqu'ell's re -, ioi-gnent
-me de ra - ge Rien n'est plus beau Que tes

r# #xH
yeux Pro- fonds où Je voy Quand l'amou - our l'amour

'o t97t by Editions APRIL-MUSIC


3, rue Freycinet. Paris 16"
8.4.851. M. Tous droits réservés
pour tous pays
ta*fu t)-
u$t ("'
s; bm MibT Lab

nous fait t

Sttt
Do?

Dans un ma nouveau de blan -

n,n-)
SibmT

Rien n'est plus beau Que la pluie qui par- fu -

L. È-
MibT

- me la ter - re Rien n'est plus beau Que tes bras qui me prenn'nt et me ser - rent

M'
(+
I
,'--:)

n'est plus

lÀj
I