Vous êtes sur la page 1sur 8

Cours de français médical, Faculté de Médecine, Iière année

L’offensive contre le cancer se poursuit / Unité 9


1.Lisez le texte.

Le 4 février, c'est la Journée mondiale contre le cancer. Cette


maladie est le deuxième principal ʺtueurʺ pour les êtres
humains, selon l’OMS.

Le terme « cancer » englobe un groupe de maladies se caractérisant


par la prolifération et la mutation non contrôlée de cellules du corps
durant la mitose, entraȋnant un développement anarchique. Il existe
plus de 200 types de cancers différents aux traitements et pronostic très variables. Si les cellules
cancéreuses ne sont pas éliminées, l’évolution de la maladie va mener plus ou moins rapidement
au décès de la personne touchée.
Un cancer peut être dû à des facteurs externes (extrinsèques) (mode de vie, facteurs
environnementaux ou professionnels, infections), ou internes (intrinsèques) (mutations
héréditaires, hormones, dérèglement du système immunitaire, etc.). Ces facteurs de
risque peuvent agir ensemble ou de façon successive, et enclencher ou favoriser le
développement du cancer.  Souvent, plusieurs dizaines d’années séparent l’exposition à des
facteurs externes et le déclenchement de la maladie.
Un cancer débute quand de nombreux dégâts microscopiques se sont accumulés sans être réparés
dans une cellule. Devenue cancéreuse, la cellule va se multiplier de façon
incontrôlée.Une tumeur maligne (masse de cellules cancéreuses) se constitue petit à petit dans
l’organe de départ du cancer. La tumeur grandit et envahit les tissus voisins de proche en proche.
Au fil de leurs multiplications successives, certaines cellules cancéreuses peuvent acquérir la
capacité de s’échapper de leur tissu d’origine. Via les vaisseaux sanguins ou lymphatiques, elles
peuvent alors coloniser d’autres organes et y fonder des cancers secondaires, appelés métastases.
Mais où qu’il soit situé, un cancer est toujours déterminé par son tissu d’origine. Ainsi par
exemple, un cancer de la prostate qui a envoyé des métastases dans les os ne se transforme pas
en cancer de l’os. Un « vrai » cancer osseux se développe au départ des cellules de l’os et il
s’agit d’une maladie complètement différente. Une tumeur est une masse de cellules qui peuvent
être cancéreuses ou non. On parle respectivement de tumeurs malignes (cancéreuses)
ou bénignes (non cancéreuses). Les tumeurs bénignes peuvent atteindre un certain volume et
exercer une pression sur des organes ou des tissus sains. Mais, au contraire des tumeurs
malignes, elles ne les envahissent pas et ne vont pas disséminer. Parce qu’il n’existe pas un mais
des cancers et parce que chaque maladie est unique, dfférents types de traitements peuvent être
proposés pour la soigner. Ils sont prescrits seuls ou de manière associée. Le choix des traitements
est adapté en fonction de chaque situation.
Les grands types de traitements contre le cancer sont : la chirurgie, la chimiothérapie, les thérapies
ciblées, la radiothérapie, l’hormonothérapie, l’immunothérapie. Toutes ces thérapies visent
à éliminer les cellules cancéreuses. Ils agissent soit localement, c’est-à-dire uniquement sur les
cellules cancéreuses d’un organe atteint, soit par voie générale, c’est-à-dire sur l’ensemble des cellules
cancéreuses présentes dans l’organisme. Les thérapies ciblées sont sélectives et s’attaquent à une cible
précise dans la cellule cancéreuse. La chirurgie et la radiothérapie sont des traitements dits locaux, la
chimiothérapie et l’hormonothérapie des traitements dits généraux. Ces traitements peuvent être plus
ou moins associés.
Cours de français médical, Faculté de Médecine, Iière année

L’intervention chirurgicale est la forme la plus ancienne de traitement des cancers. Elle est appliquée
lors d’un cancer in situ, c’est à dire un cancer au stade précoce lorsque celui-ci est confiné à la zone
immédiate où il a commencé et n’a pas envahi les tissus adjacents. On opère pour retirer la tumeur.

La chimiothérapie (appelée aussi chimio ) est un traitement reposant sur la prise de médicaments plus
ou moins associés. Elle vise à éliminer les cellules cancéreuses quel que soit l’endroit où elles se
trouvent dans le corps.Y compris celles qui n’ont pas été repérées par les examens d’imagerie. La
chimiothérapie agit soit en les détruisant directement, soit en les empêchant de se multiplier. La
chimio agit par voie générale. On parle aussi de traitement systémique.

Les thérapies ciblées (dite ʺde précisionʺ) est une médecine personalisée. C’est un médicament
ʺsélectif ʺ qui s’attaque aux cellules cancéreuses en repérant chez elles
une cible précise (récepteur, gène ou protéine) et en épargnant au
maximum les cellules saines.

La radiothérapie c’est l’exposition des cellules cancéreuses à des


rayons. Cette exposition provoque une transformation des cellules
malignes qui perdent alors leur faculté à se multiplier. Seule la zone où
se trouve la tumeur est exposée aux rayons afin d’éviter au maximum
que des cellules saines ne soient elles aussi touchées. C’est une méthode
de traitement locorégional. Elle peut être utilisée seule ou associée à la
chirurgie et à la chimio.

L’hormonothérapie repose elle aussi sur la prise de médicaments. Certains cancers sont sensibles à
l’action d’hormones naturellement produites par l’organisme. Les cellules cancéreuses ont tendance à
se multiplier plus vite en présence de ces hormones.L’hormonothérapie ne vise pas à détruire
directement les cellules cancéreuses. Il s’agit d’administrer des médicaments qui soit bloquent la
production hormonale, soit s’opposent à son action. Cela permet ainsi de réduire la croissance des
cellules cancéreuses.

L’immunothérapie vise à stimuler les capacités intrinsèques de défense du système immunitaires de


l’organisme contre les cellules cancérigènes .
Les principaux enjeux stratégiques de Santé publique de l’ OMS dans la lutte
contre le cancer sont :

● prévenir les facteurs de risque évitables (tabagisme, alcool, sédentarité,


obésité, expositions environnementales et professionnelles... );

● déceler et traiter les infections virus (des hépatites B et C-cancer du foie, hémopathies malignes) et
bactérie ( helicobacter pylori- cancer de l’estomac, hémopathies malignes...).

● Réaliser périodiquement des tests prophylactiques afin de dépister précocement la tumeur.

https://www.roche.fr/fr/patients/info-patients-cancer/traitement-cancer/traitement;
https://journaldesfemmes.fr./maladies/cancer -symptomes-tg;
Cours de français médical, Faculté de Médecine, Iière année

2. Répondez aux questions ci-dessous :


a) Qu’est-ce qui provoque l’ampleur du développement anarchique des cellules ?

b) A quoi est dû le déclanchement du cancer ?

c) Qu’est-ce qui favorise le début d’un cancer ?

d) Commernt se constitue la tumeur maligne ?

e) Qu’est-ce un cancer de départ ?

f) Une métastase, c’est quoi ? Comment se forme-t-elle ?

g) Comment est déterminé le type de cancer ?

h) Il y a deux types de tumeurs. Lesquelles ?

i) Quelles sont les caractéristiques qui différencient les deux types de tumeurs ?

j) Quelles thérapies applique - t –on dans le traitement du cancer ?

k) Quand recourt-on à l’intervention chirurgicale ?

l) Sur quoi repose la chimio et quel est son atout ?

m) Quelle est l’essence de la thérapeutique ciblée ?

n) Caractérisez les autres trois traitements :

- l’hormonothérapie, sur quoi repose-t-elle ?

- quel est le spécifique de la radiothérapie ?

- en quoi réside le traitement par immunothérapie ?

o) Quelle est l’orientation de l’oncologie dans la lutte contre le cancer 

3. Associez chaque mot ou expression du texte à son synonyme ou à sa définition :

1. Tumeur a) mutation

2. Dépister b) prolifération

3. Extrinsèque c) thérapie

4. Traitement d) envahir
Cours de français médical, Faculté de médecine, Iière année

5. Multiplication e) cancer in situ

6. Coloniser f) non contrôlé

7. Stade précoce g) déceler

8. Intrinsèque h) favoriser

9.Enclancher i) facteur interne

10. Transformation j) tissu d’origine

11. Organe de départ k) facteur externe

12. Anarchique l) masse de cellules cancéreuses ou non

4. On dissocie généralement les facteurs de risque d’un cancer en deux groupes : les facteurs
évitables (ceux liés à notre comportement ou notre mode de vie) et les facteurs non évitables (ceux
qui sont en nous dès la naissance ou auxquels nous n’échapperons pas). Complétez le tableau ci-
dessous:

Facteurs évitables Facteurs non évitables

tabagisme Imprégnation hormonale


Cours de français médical, Faculté de médecine, Iière année

Choisissez deux facteurs ( un évitable et l’autre inévitable) et expliquez comment se manifestent ces
facteurs sur notre santé, comme dans le model :

Model : L’imprégnation hormonale. Les hormones cultivent le terrain pour le développement


des tumeurs. Ces imprégnations hormonales varient au cours de la vie, à l’occasion d’étapes
inévitables (la puberté, la grossesse, la ménopause).

5. Vrai au Faux.

1. Boire dans une canette peut donner le cancer Vrai / Faux

2. Il existe des vaccins anti-cancer Vrai / Faux

3. Les médicaments contre le cancer font tomber les cheveux Vrai/ Faux

4. Jeûner ou adopter un régime alimentaire particulier peut aider à guérir du cancer Vrai/Faux

5. Le nombre de cancers est en constante augmentation Vrai/Faux

6. Les prothèses mammaires augmentent le risque de cancer du sein Vrai/Faux

7. La pilule contraceptive n’influence pas le risque de développer un cancer du sein Vrai/Faux

8. Les tumeurs sont toutes cancéreuses Vrai/Faux

9. Le cancer du sein se trnsmet de mère en fille Vrai/Faux

10. On peut guérir définitivement d’un cancer Vrai/faux

11.Une grande consommation de viande rouge augmente le risque de cancer Vrai/Faux

12. Les soins palliatifs sont uniquement offerts aux sujets cancéreux Vrai/Faux

13. La chimiothérapie fragilise l’organisme


Vrai/Faux

14. Le cancer, ce n’est pas du hasard


Vrai/Faux

6. Complétez le tableau ci-dessous avec les mots de la même famille :

Nom Verbe Adjectif Adverbe


Englobation, englober, globaliser Englobeble, globale Englobalement,
globalisation globalement
soin soiner soignant soinesement
medicament medicamneter medicamenteux médicalement
Defense, defendre défensif,ive ; defensivement
défendable
Patent patienter patente patemment
prévention, prevenir Preventive, prevenable preventivement
préventologie
système, sistematiser
systématisation,
systématicien

2. Lisez l’article.
La campagne d'information
Octobre Rose

Chaque année en octobre, la campagne de lutte contre le cancer du sein organisée par


l'association Ruban Rose propose de lutter contre le cancer du sein en informant, en dialoguant et
en mobilisant. Pour l’Association qui œuvre toute l’année pour soutenir la recherche médicale et
scientifique et pour informer le plus grand nombre, Octobre Rose est une occasion de mettre en
lumière celles et ceux qui combattent cette maladie, d’intensifier l’information et la
sensibilisation et de réunir encore plus de fonds pour aider les chercheurs, les soignants.  Depuis
2014, de grands évènements ont marqué les différentes campagnes d'octobre, et cette année
encore, la Tour Eiffel s'illuminera de rose pour accompagner la campagne annuelle de
l'Association et ainsi lancer de manière forte et symbolique la 27ème campagne d'Octobre
Rose.1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein. L’information sur le dépistage
précoce permet de sauver des milliers de vies. Octobre 2020 célèbrera la 27ème campagne
d'information sur le dépistage précoce et de lutte contre les cancers du sein !
Depuis 1994, époque où il était encore tabou en France de parler du cancer du sein, la campagne
d'information de l'Association a pris une ampleur sans précédent : désormais la
campagne Octobre Rose est chaque année un rendez-vous de mobilisation nationale, grâce à un
nombre d'acteurs engagés dans la lutte contre le cancer du sein, toujours croissant. Si depuis
plusieurs décennies, d’importants progrès pour la recherche médicale ou pour la qualité de vie
des malades ont été réalisés, il est indispensable de continuer le combat contre la maladie. C'est
aussi la vocation de l'Association, qui depuis 2004 a concrétisé cet engagement en faveur de la
recherche, grâce à ses Prix Ruban Rose : plus de trois millions trois cent mille euros ont ainsi
été reversés à plus de 60 équipes de chercheurs depuis la création de ces Prix.

2. Cochez la ou les bonne(s) réponse(s) :

1.« Octobre rose » est une manifestation qui se déroule :


-tous les mois.
-tous les ans.
-toutes les décennies.

2. Le rôle de cette campagne est de :


-dépister le cancer du sein.
-faire avancer la recherche sur le cancer.
-soigner des patientes atteintes du cancer.

3. Le ruban qui symbolise le cancer du sein est de couleur :


-rose.
-rouge.
-blanche.
Cours de français médical, Faculté de médecine, Iière année

Compréhension orale : Extrait RFI : „Cancer du sein, une expérience difficile”

1.a) Écoutez cette rescapée parler de son cancer et cochez « vrai » ou « faux » en fonction
de ce que vous comprenez. Justifiez vos réponses.

VRAI FAUX
1. Elle s’est aperçue qu’il y avait un problème chez son +
médecin.
Justification : dans le gratou du sange grace a qulle ele apercu
qu`elle avais un bulle, elle a pense instantenement que ca peut
etre un tumeur cancerose, mais elle espere qui se tompe, c`est
apres la biopsie quand elle aprend le chose
2. Elle a été extrêmement surprise quand elle a appris qu’elle +
avait un cancer du sein.
Justification : Ca été un cideration absolut, parce qu`elle ne
suffre de rien, tout alee bien.
3. Son premier réflexe a été d’en parler à ses proches. +
Justification : de ne parlais de tout et de se tirre dans sa peur
4. Elle a essayé de préserver son entourage. +
Justification : vrais sembablement menager ses proche,
5. Elle a parlé librement de son cancer avec sa famille. +
Justification :Elle a commence de parle a preconsoratoire avec
sa mere, son mari, a ses fiile
6. Elle conseille de discuter du cancer avec un ami. +
Justification : elle a parle beucoup avec sa meilleure copine,
les meiileurs amis sont de personnes a quelle on se peut repose

b) Quels termes utilise la femme pour parler de ses sentiments à l’annonce de son cancer
du sein. Réécoutez le témoignage et cochez ce que vous entendez.

o La terreur o L’anxiété
o L’inquiétude o La peur
o La crainte o L’étonnement
o La panique o La sidération
o L’angoisse o La surprise
o La frayeur o La stupéfaction

c) Parler de ses sentiments. Terminologie médicale et terminologie de la vie quotidienne :


cochez la bonne réponse.

Termes communs Termes médicaux


1.La terreur Peur, panique
2.L’inquiétude
3.La crainte
4.La panique
5.L’angoisse
6.La frayeur
7.L’anxiété
8.La sidération

d) Les étapes avant l’annonce du cancer. Classez les termes utilisés par la rescapée dans la
bonne colonne.
Cours de français médical, Faculté de médecine, Iière année

souffrir – aller bien – une boule – une tumeur cancéreuse – être bien portant(e) être mal
portant(e) – une biopsie – un cancer du sein.

état de santé général symptôme examen diagnostic


- - - -
- -
- -
-

e) Bien réagir face à une attaque de panique. Un patient vous explique ses peurs face à la
maladie grave dont il souffre. Vous l’écoutez et vous lui donnez des conseils pour atténuer
ses peurs.

le/la patient-e le/la praticien-ne


- -
- -
- -
- -
- -

http://www.rfi.fr/emission/20151007-cancer-sein-octobre-rose-pasteur-don
Émission : PRIORITÉ SANTÉ.Cancer du sein