Vous êtes sur la page 1sur 2

L'Économiste Page 1 of 2

Edition électronique du 10/7/2008

Economie

A La Une
Editorial "Le Maroc est mûr pour le tourisme durable"
Affaires
Economie
International Experte en tourisme, Françoise Alaoui se déplace fréquemment entre la France et d’autres
pays africains, notamment pour donner des conférences et prendre part à des séminaires.
De bonnes sources
Elle met ici l’accent sur le tourisme durable et sa relation avec le développement durable.
Société
Culture - L’Economiste: Si l’on revient sur cette question de concept de tourisme durable…?
- Françoise Alaoui: Je pense personnellement que le concept de tourisme durable est
l’appellation la plus appropriée, d’ailleurs c’est le concept consacré par les grandes
Gestion des déchets conventions comme celles de Rio et Kyoto. Lorsqu’on évoque le tourisme durable, l’on se
ménagers situe de manière incontournable dans un processus qui repose sur la durabilité.
37 milliards de DH pour le
programme national - Mais quand est-ce qu’on pourrait parler de tourisme durable?
Textile-habillement - Il s’agit de la volonté de pérenniser une donne naturelle qui s’offre en tant que produit
La crise plane sur le secteur bénéfique pour toute l’humanité. Toutes les générations ont le droit de bénéficier des
"2008, une année difficile" richesses de la terre. Le développement touristique, à titre particulier, nécessite des
Entretien avec Mohamed fondements de durabilité qui lui permettent d’être supportable à long terme sur le plan
Tamer, président de l’Amith
écologique, viable sur le plan économique, et équitable sur le plan éthique et social pour les
Conseil des ministres: La
populations locales, comme cela est stipulé par la Charte du tourisme durable, adoptée par la
charte communale adoptée
conférence mondiale du tourisme durable en 1995. Mais, l’on ne peut parler de durabilité
Plan Energie: Les
sans qu’il y ait pérennité des sphères économique, sociale et environnementale. Certes, le
opérateurs réagissent
processus est clair, mais n’empêche qu’il existe une complexité en matière d’assimilation.
La demande intérieure dope
la croissance
- Ce concept peut-il se développer partout dans le monde?
Nationalité
- Contrairement à une idée bien fausse, le tourisme durable est intrinsèquement lié au
Brouille juridique entre Rabat
et Amsterdam développement durable, et ce dernier concept reste étroitement proche d’un espace public
Marrakech: Un plan pour
bien anticipé sur le plan démocratique. Le tourisme, il faut le souligner, se développe dans les
gérer la circulation pays riches (France, Espagne, USA…). Certes, bien de pays sont disposés à le développer,
Fès/INDH: Bilan d’étape
mais encore faut-il que cela soit accompagné d’une politique globale efficiente.
Agadir: Un nouveau siège
pour le consulat de France
- Comment le tourisme durable peut-il contribuer au développement durable?
- Ce n’est pas un choix, en fait, mais une nécessité. Cette contribution devrait se traduire
dans les faits, à travers l’intégration dans le milieu naturel, culturel et humain et le respect des
équilibres fragiles qui marquent de nombreuses destinations touristiques dans le monde. Si
Les dépêches mises à jour vous allez voir les petites îles et les zones écologiquement fragiles, vous allez vous rendre
régulièrement compte du défi à relever.
- Mais, le tourisme peut-il constituer à lui seul une source de développement?
- Je ne crois personnellement pas en un développement par le seul secteur touristique.
D’abord, on a affaire à un secteur des plus ambivalents dans ses propensions, ce qui
Vos offres d'emploi
nécessite des planifications globales et multidimensionnelles dont le tourisme pourrait être
l’axe central.

Consultez les archives - Et le Maroc dans cette dynamique?


stockées depuis 1991 - Le Maroc est bien mûr pour cette expérience de tourisme durable qui nécessite la mise en
application de l’approche participative, puisque tout le monde doit être conscient des
difficultés et proposer des solutions pratiques. L’émancipation des populations marocaines
ces dernières décennies a permis de développer des formules de développement et de
Bourse de Casa
création de richesses.
Les OPCVM
Marché des taux - Qu’est-ce qui ferait la singularité du Maroc dans ce sens?
Marché des devises - Les paysages et décors existent partout, mais je pense que la particularité du Maroc reste
son offre culturelle assez riche et variée. D’abord, c’est le carrefour de multiples facettes
culturelles, dont les aspects amazigh, arabo-islamique, africain, andalou, juif et d’autres
anciennes civilisations qui ont traversé le Maroc, puis sa cuisine variée, son patrimoine
Participez aux forums de artistique. Il faut tout capitaliser.
L'Economiste

Propos recueillis par


Ali RACHDI

http://www.leconomiste.com/article.html?a=87154 11/07/2008
L'Économiste Page 2 of 2

BAM: Rapport annuel 2007

© 2001 L'économiste - Réalisation : Lnet Multimedia


Tous les chiffres clés de
l'économie Marocaine

http://www.leconomiste.com/article.html?a=87154 11/07/2008