Vous êtes sur la page 1sur 1

0123

Mardi 28 octobre 2008 Europe & France 11


mes CENTRE PREMIÈRE CONFÉRENCE NATIONALE DU MODEM

M Aubry et Royal profitent du faible François Bayrou renvoie dos à dos


élan de la campagne de M. Delanoë le capitalisme et le socialisme
A dix jours du vote plaider en faveur d’un pôle Aubry-Dela- rents. Alors que le parti résonne des passes C’EST Marielle de Sarnez, vice-présiden- l’élection présidentielle : celui de
noë. « Il me semble que – on verra bien l’or- d’arme entre M Delanoë et Mme Aubry, elle te du Mouvement démocrate (MoDem), l’opposant numéro un à la politique de
des militants, la maire de Lille dre – Martine Aubry et ceux qui la soutien- se tient à l’écart des combats de personnes qui a exhumé la proposition du candidat M. Sarkozy.
est au centre des tractations. nent, et Bertrand Delanoë, sont tout à fait mais fait activement campagne. Privée de Nicolas Sarkozy à l’élection présidentiel- Ainsi a-t-il balayé sans ménagement
faits pour travailler ensemble à l’issue du l’appui de la majeure partie de l’appareil le de « faire de chaque Français le proprié- « la tentative un peu burlesque de redorer le
L’ancienne candidate Congrès de Reims », a-t-il jugé lors du mais forte de sa popularité parmi les mili- taire de son logement ». « Les ménages blason du capitalisme ». « Il n’y a pas beau-
à la présidentielle fait campagne « Grand-Rendez-vous Europe 1-Le Pari- tants (et du soutien de plusieurs grosses français sont aujourd’hui les moins endet- coup de chances que ça marche », a jugé
auprès de la base sien-Aujourd’hui en France » fédérations comme les Bouches-du-Rhô- tés d’Europe », regrettait-il alors, plaidant M. Bayrou. « Je regrette d’avoir à le dire à
ne), la présidente de la région Poitou-Cha- pour « changer les règles prudentielles l’actuel président de la République, a-t-il

S
ans attendre le vote des adhérents, « Marques de nervosité » rentes en dit le moins possible sur le imposées aux banques et développer le cré- poursuivi, mais l’adhésion au capitalisme
prévu le 6 novembre, le Parti socialis- Ces appels autour de la motion Aubry congrès du PS lors de ses interventions dit hypothécaire » sur le modèle améri- comme modèle de société est à peu près le
te se projette déjà dans les jeux d’al- ressemblent fort à la constitution d’un publiques. Elle préfère se concentrer sur cain. « Si le recours à l’hypothèque était contraire de ce que nous pensons, de ce que
liances qui constitueront la majorité front « tout sauf Ségolène ». En décidant les enjeux de la crise financière, n’oubliant plus facile, les banques se focaliseraient nous voulons, de ce que nous espérons. »
issue du congrès de Reims, du 14 au de « mettre au Frigidaire » ses ambitions pas de gauchir ses propositions alors que moins sur la capacité personnelle de rem- L’ancien candidat à l’élection présiden-
16 novembre. Alors que la campagne de de devenir premier secrétaire (à moins que la campagne radicale de M. Hamon ren- boursement de l’emprunteur et plus sur la tielle, qui dit « ne pas croire plus à la refon-
Bertrand Delanoë patine, malgré les le vote des militants ne l’incite à revenir en contre un écho favorable chez les mili- valeur du bien hypothéqué », ajoutait-il. dation du capitalisme qu’à celle du socialis-
appuis dont il dispose au sein de la direc- arrière), Mme Royal a destabilisé sesconcur- tants. Pour le reste, elle a confié à une équi- François Bayrou ne pouvait trouver me », veut s’efforcer de faire émerger « un
tion, de l’appareil et parmi les élus, ses pe de quadragénaires, animée par Vincent meilleure illustration du peu de crédit que projet humaniste ». Il entend repousser ce
concurrents commencent à croire en leur Carnets secrets : M. Jospin Peillon, le soin d’occuper le terrain lors des lui-même accorde aux déclara- qui, à ses yeux, ressort d’« un
capacité de s’imposer comme la principa- réclame une commission d’enquête assemblées générales. tions récentes de M. Sarkozy modèle de société inégalitaire et
le force d’attraction. Ces derniers jours, une rumeur faisait appelant à « refonder le capita-
« C’est ce consumériste ». « Le bouclier fis-
Laurent Fabius, partisan de Martine L’ancien premier ministre socialiste Lio- état d’un rapport confidentiel rédigé par lisme ». Devant la première
modèle cal et la loi TEPA, ce n’est pas
Aubry, a lancé, dimanche 26 octobre, sur nel Jospin a réclamé dimanche 26 octo- le jospiniste Gérard Le Foll, spécialiste conférence nationale du
[américain] autre chose que cela », a-t-il réaf-
Radio J « un appel au rassemblement » à bre une « commission d’enquête » sur les des études d’opinions, mettant en garde MoDem, qui a réuni près de
que l’on voulait firmé. S’emportant contre la
destination de Benoît Hamon qui activités de l’ancien directeur des Rensei- le premier secrétaire sur l’existence d’un 2 000 personnes, dimanche
nous imposer volonté de « tout livrer à l’uni-
conduit la motion de l’aile gauche du PS. gnements généraux, Yves Bertrand, dont risque très sérieux de voir l’ancienne can- 26 octobre à Paris, il a une nou-
en France et vers marchand », il s’est élevé
« Ses thèses sont très proches des nôtres », les carnets secrets ont provoqué une didate virer en tête à l’entrée du congrès. velle fois durement critiqué les
c’est cela que contre l’extension du travail du
assure l’ancien premier ministre. Si série de plaintes au premier rang desquel- L’émoi a été vif, contraignant M. Le Gall à choix du chef de l’Etat. Face à
nous avons eu dimanche, s’est dit en désac-
M. Hamon n’exclut pas, sous réserve d’in- les celle de Nicolas Sarkozy. « Le mieux apporter un démenti officiel. Pour sa une crise « d’ampleur séculai-
bien raison cord avec la privatisation de La
de refuser »
ventaire, un tel rapprochement lors du est qu’indépendamment des procédures part, François Hollande dénonce une re », M. Bayrou s’est dit « fier » Poste, s’est inquiété d’une réfor-
congrès, il n’est pas dit que ses alliés (Hen- de justice (…) la majorité, dont le chef por- « manipulation ». d’avoir fait « de cette question me du lycée qui le ferait entrer
ri Emmanuelli, Jean-Luc Mélenchon, te plainte contre M. Bertrand, et l’opposi- François Lamy, proche de Martine du modèle américain un point de séparation dans la « culture du zapping » et a vive-
Marie-Noëlle Lienemann, Marc Dolez) tion (…), tous disent : “Il faut constituer Aubry, s’efforce de considérer ces « mar- et de confrontation avec Nicolas Sarkozy ». ment dénoncé la prochaine réforme de
partagent ce point de vue. une commission d’enquête autour du ques de nervosité » avec détachement. « C’est ce modèle que l’on voulait nous impo- l’audiovisuel public.
Certains privilégient un ralliement à fonctionnement des RG pendant cette « En réalité, chacun sait que la motion arri- ser en France et c’est cela que nous avons eu Un ton et un discours qui ne déparaient
Bertrand Delanoë, d’autres préfèrent res- période.” », a-t-il déclaré lors du « Grand vée en tête devra forcément faire alliance et bien raison de refuser », a-t-il insisté. pas dans cette salle de la Mutualité où les
ter autonomes. Par ailleurs, la main ten- Rendez-vous Europe 1-Le Parisien ». que ces alliances se noueront en fonction du Moquant la « conversion socialiste » de ténors de la gauche, de toutes les gauches,
due de M. Fabius pose problème aux « Ce qui m’importe, c’est que ces prati- vote des militants. Or, ajoute-t-il, absolu- M. Sarkozy – « ce qui doit bien faire rigoler ont connu leurs heures de gloire. Le
autres partisans de Mme Aubry, notam- ques soient révélées, qu’elles soient ment personne ne peut préjuger aujour- du côté du Fouquet’s » –, le président du président du MoDem s’efforce, précisé-
ment aux strauss-kahniens réunis derriè- condamnées absolument, qu’elles ne d’hui de ce que seront les rapports de for- MoDem s’est attaché à démontrer que les ment, de profiter d’une période où la gau-
re Jean-Christophe Cambadélis, attachés soient pas perpétuées », a ajouté M. Jos- ce ». A l’Elysée, où les joutes socialistes actes politiques de son gouvernement che apparaît atone – à l’exception de son
« à une ligne résolument sociale-démocra- pin, cité dans ces carnets. sont observées avec intérêt, on considère vont à rebours de ses discours. S’il se aile radicale conduite par Olivier Besance-
te ». Tenté de pencher à gauche, l’alliage M. Bertrand a aussi déposé plainte après que l’éventualité de voir Mme Royal pren- réserve « la liberté d’approuver ce qui va not –, ou accaparée par ses querelles intes-
hétérogène que fédère la maire de Lille la publication, par Le Point, de ses car- dre le contrôle du PS doit être revue à la dans le bon sens », le député des Pyrénées- tines, pour marquer des points dans cet
est aussi sollicité sur sa droite. Dimanche, nets tirés du dossier d’instruction Clears- hausse. a Atlantiques n’entend pas s’écarter du électorat. a
Lionel Jospin est sorti de son silence pour tream. Jean-Michel Normand sillon qu’il laboure inlassablement depuis Patrick Roger

JUSTICE LES REPRÉSENTANTS DE L’USM SONT REÇUS À L’ÉLYSÉE

Nicolas Sarkozy se substitue à Rachida Dati


comme interlocuteur de l’institution judiciaire
L’ELYSÉE a pris la main sur les pour la justice de M. Sarkozy, l’Ely- menacé d’un blocage des prisons.
questions qui relèvent de la chan- sée veille sur les nominations des Après le suicide d’un adolescent
cellerie. Nicolas Sarkozy devait postes-clés de la magistrature. à la prison de Metz, les surveillants
recevoir, lundi 27 octobre, les Cet homme de l’ombre a gagné le n’ont pas été inquiétés, mais les
représentants de l’Union syndica- rapport de forces qu’il entretenait magistrats ont été interrogés en
le des magistrats (USM, majoritai- avec la ministre de la justice, son pleine nuit. Mme Dati s’est rendue
re et modérée) après la mobilisa- influence grandissant au fur et à sur place à la veille du congrès de
tion du corps judiciaire, jeudi, mesure que semblait se confirmer l’USM, où elle a préféré ne pas
contre la politique menée par la la disgrâce de l’ancienne « minis- aller. Une absence qui a été consi-
garde des sceaux Rachida Dati. tre préférée » du président. dérée comme une faute politique à
Vendredi, le président de la Les erreurs de communication l’Elysée.
République était intervenu de et le manque de sens politique de Dans un entretien au Journal du
Pékin pour réclamer que le par- la garde des sceaux ont élargi le dimanche du 26 octobre, la garde
quet général de Paris fasse une fossé entre l’Elysée et la Place Ven- des sceaux s’efforce de rectifier le
requête en rectification d’erreur dôme. Plusieurs conseillers de tir. « Je rencontre des magistrats
après la libération d’un violeur M. Sarkozy évoquent désormais tous les jours, assure-t-elle. Cette
présumé, suite à une faute de frap- son remplacement à la chancelle- semaine, je me suis entretenue avec
pe dans une décision judiciaire. rie lors du prochain remanie- les représentants des trois syndi-
La chancellerie s’était conten- ment. cats. » Des entretiens d’où ces der-
tée de demander un rapport sur niers sont sortis en parlant
les dysfonctionnements qui Faute politique d’« incompréhension totale » et de
avaient conduit à cette libération. Sous la pression de l’Elysée et « dialogue de sourds ». « Je suis
Selon Le Parisien du 27 octobre, le face à la colère des magistrats et allée lundi à Metz pour dialoguer
président a appelé sa ministre des surveillants de prison, avec les magistrats », ajoute la gar-
depuis la Chine pour la répriman- Mme Dati donne l’impression d’agir de des sceaux. Sans préciser que
der : « C’était à toi de demander au à contretemps. Une semaine après lesdits magistrats l’ont alors boy-
parquet de déposer une requête un meurtre entre détenus dans cottée en brandissant des affi-
pour rectifier l’erreur de procédure. une cellule, elle s’est rendue à la pri- ches : « Justice bafouée, démocratie
Ce n’est pas à moi de tout faire », son de Rouen, pour suspendre en danger ». « Elle est dans la déné-
lui aurait-il dit. deux gardiens – réintégrés trois gation systématique de tous les pro-
Cette affaire intervient dans un jours après – et faire des annonces blèmes qui se posent », commente
contexte d’intervention croissan- précipitées. Résultat : les syndi- le président de l’USM, Christophe
te de la présidence. Sous la houlet- cats de surveillants de prison se Régnard. a
te de Patrick Ouart, conseiller sont unis et ont même brièvement Alain Salles

PROCÈS Montpellier. « Après les réquisi- ne s’opposerait pas « à un amen-


Fuite d’un accusé avant tions, Bruce Allaire a dit à son avo- dement parlementaire » actuali-
sa condamnation pour viol cat : “Je vais à l’hôpital, je ne me sant la loi Evin « en autorisant
Un homme qui comparaissait sens pas bien.” », a ajouté M. Char- la publicité [pour l’alcool] sur
libre pour viol devant la cour d’as- matz. Il a alors quitté le tribunal. Internet », dans un entretien
sises de l’Hérault a profité de l’in- Mais il n’est pas revenu. L’accusé paru dimanche 26 octobre sur le
terruption de séance intervenue n’avait jusqu’alors « jamais site Lefigaro.fr. « Les produc-
à la suite des réquisitions de l’avo- défailli à aucune des journées de teurs français s’inquiètent de la
cat général pour fuir, vendredi procès » et il s’était présenté à l’en- grande incertitude juridique qui
24 octobre, juste avant d’être tretien préalable avec le prési- entoure la vente d’alcool en ligne.
condamné à dix ans de réclusion dent de la cour d’assises qui vise Dans le même temps, les sites de
criminelle. Bruce Allaire, 31 ans, « à juger du risque d’évasion », a vente à l’étranger, eux, prospè-
était jugé en compagnie de trois précisé David Charmatz. (-AFP). rent », observe la ministre. Elle
autres accusés – tous niant les juge nécessaire de « moderniser
faits – pour avoir drogué une étu- LOI ÉVIN la loi Evin », mais avec des gar-
diante et abusé d’elle en septem- La publicité pour l’alcool de-fous en excluant notamment
bre 2005, a indiqué David Char- bientôt autorisée sur Internet les sites dédiés à la jeunesse et
matz, substitut du procureur La ministre de la santé, Rosely- aux activités physiques. (–
général de la cour d’appel de ne Bachelot, a annoncé qu’elle AFP.)