Vous êtes sur la page 1sur 24
 
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 1947 PRIX 20 DA
ThierryFroger,
cestpresquefait
Cela s’est passé hierau siège de la FAF
Hannachi
«J’ignore les raisonsdu départ de Metref»
Réconciliation
Hannachi-Raouraoua
BelamineetBaghdadiveulent
racheterleMouloudia
BelamineetBaghdadiveulent
racheterleMouloudia
BelamineetBaghdadiveulent
racheterleMouloudia
BelamineetBaghdadiveulent
racheterleMouloudia
BelamineetBaghdadiveulent
racheterleMouloudia
BelamineetBaghdadiveulent
racheterleMouloudia
Belamine
«Si Loungar ne vient pas,on est prêts à acquérir 50 % des actions»
MCO
        B
        e
                 l
       a
          ï
          l
         i
     a
    s
    i
  g
  n
 é
 à
 l
 ’
E
S
 U S M A
 H a d d a d v e u t E z e c h i e l
Le recrutement
bloqué
ESS
Demba
«Jouer àl’Entente me tente»
USMH
Belkarouia négocié
CRBMCA
MERCREDI
JUIN
2012
6
Djebbours’est
blessé,
Guediouraincertain
Mauvaisenouvelle
De nos envoyés spéciaux au Burkina Faso
 Alors qu’ils sont 1 million deMaliens à vivre au Burkina
Mali-Algérie dans
l’indifférence
Bonnenouvelle
 Bougherraarepris
JSK 
 
 A 
J-4decetterencontreentrele Mali et l’Algérie pour lecompte de la deuxième journée des éliminatoiresde la Coupe du monde2014,lestadedu4-AtdeOuagadougou semble être prêt à ac-cueillir ce match. C’est du moins cequ’on a constaté hier lors de notre vi-site. Fidèle à sa tradition,
 Le Buteur 
est le premier organe de presse algé-rien à se rendre sur le sol burkinabépour la couverture de cette rencontrequi, faut-il le rappeler, mettra auxpriseslesdeuxpotentielsfavorisdecegroupe H, pour la quali󿬁cation autroisième et dernier tour du Mondialbrésilien de 2014. Délocalisée de Ba-mako, à cause de la situation sécuri-tairetrèsinquiétantesurlesolmalien,la rencontre aura lieu 󿬁nalement,comme l’a décidé la plus haute ins-tance footballistique du pays, au Bur-kina Faso. Le grand stade deOuagadougouestprêtpouraccueillirle second match international en l’es-pace d’une semaine après BurkinaFaso-Congo, la semaine dernière.
Une pelouse en très bon état
Au moment où nous avions pu pé-nétreràl’intérieurdustade,lesagentsde sécurité nous ont souhaité la bien- venue. C’est une réaction qui nous aparuaudébutinsoliteavantdeseren-dre compte que c’était normal du faitque cette rencontre ne concerne lesEtalons ni de près ni de loin. Si, parexemple, la rencontre allait opposerl’AlgérieauBurkinaFaso,lesagentsetresponsables du stade nous en au-raientcarrémentrefusél’accès.Bref,ànotre arrivée à la porte qui mène versla pelouse, un agent nous demandetout d’abord l’autorisation du direc-teur du stade a󿬁n de pouvoir nouslaisser y accéder. Ainsi, apsquelques minutes, on a rencontré ledirecteur du stade, le commandantZoungarana Boukaré, un haut gradéde la gendarmerie burkinabée. Aprèsdiscussion, il a 󿬁ni par nous donnerl’autorisation pour visiter le stade, lelieu de cette rencontre Mali-Algérie.De ce fait, la pelouse du stade, quipréoccupe les Algériens, était notrepremière destination. Il faut dire que,malgledéroulementd’unmatchilatroisjours,lapelouseesttoujoursenbon état. Une bonne nouvelle pour labande à Vahid Halilhodzic.
Un stade bâti en 1984 et quia accueilli la CAN 98
Le stade du 4-Août de Ouagadou-gou a été bâti en 1984 par une sociétéétrangère. Il est d’une capacité de40 000 places. Ce stade, qui est en vé-ritéjoli,adéjàabritédegrandescom-pétitions à l’échelle internationale. Ily a eu le championnat d’Afrique derugby en 2010, des compétitionsd’athlétisme et surtout la fameusephase󿬁naledelaCouped’Afriquedesnations en 1998. C’est ce stade quiavait été retenu et qui a vu les Egyp-tiens remporter le tournoi. Par ail-leurs, le terrain répond aux normesde la FIFA puisqu’il mesure 105x68.
Le vestiaire réservé à l’ENest très vaste
Pour ce qui est du vestiaire réservéàl’Equipenationalealgérienne, ilfautdire que le directeur du stade nous afait savoir qu’en sa qualité d’équipehôte, le Mali prendra le vestiaire queprend habituellement le BurkinaFaso. De ce fait, l’EN d’Algérie aura le vestiaire des visiteurs, situé juste enfacedelatribuned’honneurdustade.Nous avons eu l’occasion de visiter ce vestiaire en compagnied’unresponsabledustade.Cette visite nous a permisd’avoir une idée etn eneffet, il est très vaste et ilpermettraauxjoueursetàtouslesmembresdeladé-légation d’y être à l’aise.
Les employés dustade ont toutpréparé
Le moins que l’onpuisse dire, c’est quela Fé-dération burkinabé a prisles devants pour uneéventuelle programma-tiondecetterencontresursonsol,depuislongtemps.Après la con󿬁rmation dela FIFA, la FBF et le mi-nistère des Sports localont donné des instruc-tions aux responsables dustade de le préparer pour cette ren-contre. Ainsi, bien qu’un match del’équipe hôte ait eu lieu samedi, lesemployés du stade ont tout nettoyé y compris les gradins et les deux ves-tiaires.
Tasfaout s’y est souvenu desbons moments
Lors de sa dernière visite au Bur-kina Faso, Abdelha󿬁d Tasfaout a faitun petit tour du côté du stade deOuagadougoupourl’inspecteretéta-blir un rapport au sélectionneurVahid Halilhodzic, concernant sonétat.Unagentdustadenousaditque,lorsque Tasfaout s’est rendu au stadeen compagnie de certains membresdel’ambassaded’AlgérieàOuagadou-gou, les souvenirs de la CAN 98, sousla houlette de Abderahmane Meh-daoui, lui sont revenus à l’esprit. Bienque ce tournoi ait été catastrophiquepour les Verts, avec trois défaites enautant de matches, l’ex-attaquant del’EN a toujours en mémoire les bonsmoments.
Il a accueilli les réfugiésmaliens il y a deux mois
Ce stade du 4-Août a une histoireavec le Mali. Il y a deux mois ou unpeu plus, avant le début de la crisemalienne, et ce fameux coup d’Etat àl’encontre de l’ancien président Ama-dou Touré Toumani, un problème estsurvenu dans le sud du Mali. Par lasuite, il y a eu ce fameux putsch del’armée. Des milliers de Maliens ontdû quitter leur pays pour aller se ré-fugier au Burkina Faso, précisémentà Ouagadougou. Et là, il n’y avait pasmeilleur endroit que le stade du 4-Août pour passer quelques nuits. Lesautorités burkinabés ont accepté deles y laisser pendant quelques jours,le temps qu’une solution soit trouvée.
Hamza R.
Mali-Algérie
0
2
 1947 Mercredi 6 juin 2012
 Coup d’œil 
 Équipe nationale
De nos envoyés spéciauxà Ouagadougou (Burkina Faso)
 J-
4
Lestadedu4-Aoûtprêt
àaccueillirlesommet
P
our affronter les Aigles du Mali, la sé-lection algérienne a entamé les prépa-ratifs depuis longtemps, compte tenude l’importance de cette rencontre. Maisavec le problème de la domiciliation de larencontre survenu après la crise que vit ence moment le Mali, la FAF n’avait pu délé-guer des émissaires ni à Bamako ni versune autre ville pour faire la réservationd’hôtel. Ce n’est que la semaine passée quele manager général de l’EN, Abdelhafid Tas-faout, s’est rendu à Ouagadougou pour ré-server un hôtel durant le séjour au BurkinaFaso. De ce fait, il a choisi l’hôtel Palacecomme lieu de résidence des Verts durantleur séjour à Ouagadougou. Il est à rappe-ler que l’EN séjournera au Burkina Faso àpartir du 8 juin, jusqu’au 10 dans la soirée.Le départ serait prévu en effet juste aprèsle coup de sifflet final de l’arbitre.
L’hôtel le plus cher du Burkina Faso
L’hôtel Palace est l’établissement hôtelierle plus cher du Burkina Faso. D’ailleurs, ilest, plus que la chaîne libyenne,Laiko, réputé être parmi les meil-leurs. Justement, les deux hôtelsne sont pas loin l’un de l’autre.L’hôtel Palace est très luxueux,au point où nous avions été sur-pris lorsque nous avons atteint laréception de l’hôtel.
Pour le visiter et prendre des photosdes chambres, il a fallu inventer unehistoire
Une fois sur place, il nous fallait ruserpour pouvoir réaliser ce reportage sur l’hô-tel car les responsables de l’hôtel allaientsans doute refuser de nous laisser visiter leschambres, comme dans beaucoup de paysd’Afrique noire. Donc, nous nous sommesprésentés comme des étrangers venus pourfaire une réservation. Ainsi, on a pu visiterune chambre double et une suite, commepar hasard dans le pavillon réservé par lemanager général de l’EN, Tasfaout. Cette vi-site nous a même permis de prendrequelques photos.
La suite à 289 euros, la chambredouble 157 euros
 Après la visite des chambres, les respon-sables de l’hôtel nous ont donné quelquesexplications sur les prix et les commodités.Pour une chambre double, c’est 157 euros,tandis que pour les suites, le prix estfixé à 289 euros la nuit.
Il est situé à Ouaga 2000, lequartier le plus chic
Cet hôtel est situé dans le quartierle plus chic du Burkina Faso, appeléOuaga 2000. Il est le meilleur quar-tier et le plus calme de la capitaleburkinabé. Dans ce quartier, ontrouve la résidence d’Etat du prési-dent Blaise Compaoré, les principauxministères et les ambassades despays les plus puissants au monde.
Tasfaout a réservé des suites et deschambres doubles très luxueuses
Le manager général de l’EN a conclutoute la transaction concernant la réserva-tion des chambres pour l’EN. Sans connaî-tre notre identité, les responsables del’hôtel nous ont fait savoir que l’équipe al-gérienne de football serait logée dans cethôtel et que des chambres doubles ainsique des suites ont été misesà sa disposition.
Une piscine, une salle deconférences et unrestaurant spécial pourl’EN
Par ailleurs, l’on a aussiappris que la piscine seramise à la disposition de l’ENdès son arrivée à Ouagadou-gou. Idem pour la salle deconférences, même si Halil-hodzic pourrait ne pas enavoir besoin. Pour ce qui estde la restauration, un coin du restaurantsera aussi mis à la disposition des Verts,surtout que c’est le chef cuisinier de la FAF,Farid Nemiri, qui sera dépêché sur place.
Le Congo était dans cet hôtel
La sélection du Congo était, elle aussi,dans cet hôtel, où elle avait affronté le Bur-kina Faso, samedi dernier, pour le comptede la première journée des éliminatoires dela Coupe du monde 2014.
Un terrain situé juste à côté pourl’entraînement de vendredi
Un terrain d’entraînement est situé justeà côté de l’hôtel Palace, lieu d’hébergementdes Verts. C’est un terrain doté d’une pe-louse en gazon naturel. D’ailleurs, l’on croitsavoir qu’une séance d’entraînement estprévue vendredi en fin d’après-midi sur ceterrain justement. Le but de Halilhodzicétant de permettre aux joueurs de se repo-ser après le voyage.
Hamza R.
Tout sur l’hôtel Palace, le quartier des Verts !
HamzaRahmouni
NedjmeddineSidi Athmane
 
Une réuniond’organisationde la rencontrea été tenue hier
La Fédération du Burkina Fasodefootballaorganisé,hiermatin,une réunion au sein de son siège,présidée par le secrétaire généralde la FBF, Bertrand Kabore. Dehauts responsables du ministèrede la Jeunesse et des Sports bur-kinabé ont été conviés aussi àcette réunion, dans le but deprendre toutes les dispositionsnécessairesconcernantcetteren-contre Mali-Algérie. Selon unesource autorisée, une série demesures et de décisions ont étéprisesa󿬁ndegarantirlebondé-roulement de cette rencontre.
La réuniontechnique auralieu, samedi, àl’hôtel Splendid
Par ailleurs, la même sourcenous a indiqué que la réuniontechnique aura lieu, samedi,soit la veille de la rencontre, àl’hôtel Splendid, à Ouagadou-gou. C’est l’hôtel choisi par laration burkinabée,puisquec’estquelesofficiels,à savoir les quatre arbitres et lecommissaire au match, serontlogés. Au cours de cette réu-nion, on notera la présencedesreprésentants desdeuxsé-lections pour choisir lesmaillots qu’arboreront lesdeux équipes, ainsi que d’au-tres points relatifs au match.
H. R.
0
3
N° 1947 Mercredi 6 juin 2012
 Coup d’œil 
 Équipe nationale
 Alors qu’un million de Maliens vivent au Burkina Faso
Mali-Algériedansl’indifférence
L
e moins que l’on puisse direest que si le Mali ne seraitpas actuellement dans unesituation compliquée sur leplanpolitiqueetsécuritaire,cette rencontre aurait puavoirlieudansunclimatbienmeil-leur, avec surtout beaucoup d’en-gouement de la part du peuplemalien.Bref,cettesituationarrangebeaucouppluslesaffairesdesVerts,pourjouersanspressiondel’adver-saire.Néanmoins,prèsd’unmillionde Maliens vivent au Burkina Fasodepuis des années. Un chiffre trèsétonnant et qui, à première vue,laisse les gens penser que le stadedeOuagadougouseraarchicomble,dimanche prochain. Mais à traversles différentes discussions qu’on aeues avec les Maliens, ici au Bur-kina, on s’est aperçu qu’ils sont car-ment indifférents à cetterencontre capitale pour les Aigles,après leur première défaite à Coto-nou face au Bénin.
50 000 autres Maliens sesont réfugiés au Burkinadepuis le début de la crise
Par ailleurs, selon des chiffresavancés par les autorités burkina-bées,prèsde50000Malienssesontréfugiés au Burkina Faso depuis ledébut de la crise malienne en marsdernier. La majorid’entre euxavaient fui leur pays, de peur d’êtretués. Ce chiffre très élevé va s’ajou-teraumilliondeMaliensquiviventdepuislongtemps. En outre, lesco-équipiersdeSeydouKeïtaneserontpasdépaysés,ilsvontmêmesesen-tir presque comme chez eux.
La deuxième grandecommunauté étrangèreaprès les Ivoiriens
Officiellement, la plus grandecommunauté étrangère établie auBurkina Faso, c’est la communautéivoirienne. Après avoir recensé lesétrangers, les autorités du Burkinaont déclaré que le nombre le plusélevé des étrangers est représentéparlesIvoiriens,tandisquelesMa-liensviennentensecondeposition.
Leur seul souci : le boulotpour une rentrée d’argent
La majorité des Maliens qu’on acroisés et qui se sont montrés in-différents au match face à l’Algérien’ont qu’un seulsouci : avoir un jobpour garantir une bonne rentréed’argent, surtout qu’au Burkina,cela n’est pas du tout facile. C’est lesouci majeur des Maliens, qui vi- vent des moments très pénibles.D’ailleurs, beaucoup d’entre eux se voient obligés de mendier dans larue, pour pouvoir manger.
«On n’a même pas quoimanger»
Lundi dans la soirée, nous avonspu rencontrer un groupe de Ma-liens qui ont fui la guerre. C’étaitdans la rue à Ouagadougou. Nousles avons trouvés dans un état la-mentable tendant leurs mains auxgens, dans le but d’avoir quelquesfrancspourmanger.Nouslesavonsapprochés à propos du match, ilsnous ont déclaré :
 «Le match n’est  pas notre souci. On n’arrive même pas à trouver les ressources pour manger. On a fui la guerre au Mali.»
En d’autres termes, c’est un aperçudecequepensentcertainsMaliens.
Une surprise le jour dumatch n’est pas à écarter
Néanmoins, cela ne veut pas direquelesgradinsdustadedu4-Aoûtse-ront vides dimanche prochain. Eneffet, il y aura sans le moindre doute,des gens qui vont se rendre au stadepoursoutenirlesAigles.Silestadeaf-󿬁che comble, les Al-gériensnedoiventpass’étonner, vu le nom-bre impressionnantde Maliens qui viventauBurkinaFaso.
H. R.
Il f ai t très chaudà Ouagadougou !
Le c limat sera, sans aucun doute, un handicap trèssérieux pour la sé lection nationa le a lgérienne.Contrairement à la dernière sortie des Verts, enAriue noire, au mois de f é vrier dernier dans la capi-ta le gam bienne, Ban ju l, où le c limat a été c lément lesdeux jours q ui ont précédé le matc h, cette f ois-ci, i lrisue carrément de jouer un vi lain tour à la bande à Va hid Ha li l hodzic. Depuis deux jours, cest une trèsorte c ha leur q ui règne à Ouagadougou et dans les vi l les voisines. Se lon les pré visions météoro lo-giq ues, cette c ha leur de vrait se poursui vre aussipendant q ue lues jours, pro ba b lement jusuau jourdu matc h.
Hier, il f aisai t 39° !
Hier, par exemp le, la température était de 39° à Oua-gadougou et sa périp hérie. En dé but daprès-midi, auxen virons de 14 h, la température est même montée à40°. Un c hiff re q ui f ait très peur aux Verts, surtoutue la ma jorité des joueurs de lE N ne sont pas ha- bitués à un te l c limat, étant donné q ui ls jouentpresue tous en Europe. La diff érence est de tai l leentre les deux c limats.
Pour lhumidi té, cela dépend
Concernant le taux d humidité, i l varie de jour en jour. I l y  a deux jours, i l était trop bas, mais hier, on anoté p lus de 50% de taux d humidité. Ce la va beau-coup gêner les joueurs, dans le cas où ce taux persiste.
Ces t le mois des tempê tes
Au Bur k ina Faso, le mois de juin est ce lui destempêtes. Dai lleurs, le matc h des Eta lons f aceau Congo a fai l li ne pas a l ler à son terme, àcause dune tempête sur venue au cours de larencontre. Ce f ait a conduit lar bitre à interrom-pre la partie pendant q ue lq ues minutes, le tempsue les c hoses sarrangent et q ue cette tempête ca l-mit.
.R.
De retour du stadedu 4-Août, grande futnotresurpriselorsquenous avons croisé un jeune Burkinabé qui vend des maillots desports, notammentdes survêtements del’Equipe nationale al-rienne. Oui, dessurvêtements auxcouleursvert,blancetrouge et le logo de laFAF. C’était une sur-prise pour nous, maispar la suite, il nous aexpliqué que c’est unde ses amis qui lui aramené une bonnequantitépourlesven-dre à Ouagadougou.
«J’aime l’Algériepar rapport àZidane etBenzema»
Ce jeune qui venddes survêtements del’Algérie nous a dé-claré qu’il aime beau-coup l’Algérie et qu’ilsouhaiterait voir lesVerts battre le Mali :
«J’aime beaucoup l’Al- gérie, et cela par rap- port à Zidane et àBenzema, qui sont d’origine algérienne. J’espère que vous allez ussir à battre le Mali, dimanche pro-chain. Je suis sûr queOuagadougou sera un porte-bonheur pour vous les Algériens.»
UnBurkinabévenddessurvêtementsdel’Algérie
Le Buteur 
 et
 El Heddaf,
 premiersorganes algériens au Burkina
Comme d’habitude,
 le Buteur 
 a été le premier organe de presse à avoirfait le déplacement à Ouagadougou pour la couverture de cette rencontreMali-Algérie. Comme nous l’avons toujours fait, nos lecteurs seront misau courant de tous les détails concernant ce match.
20 Algériens ont pris attache avec l’ambassade pourannoncer leur venue
Selon les membres de la diplomatie algérienne à Oua-gadougou, environ une vingtaine de supporters tousd’Algérie ont contacté l’ambassade pour demander des in-formationssurleBurkinaFaso.Ilsontmêmeannoncéqu’ilsseront présents à Ouagadougou, dimanche prochain, poursoutenir les Verts.
100 Algériens à Ouagadougou
CentAlgérienssontinscritsauprèsdel’ambassaded’Al-gérie à Ouagadougou, c’est ce que nous ont fait savoir lesmembres de l’ambassade qui nous ont accueillis hier matin.
Tasfaout a suivi le match du Rwanda àOuagadougou
Le manager général de l’EN, Abdelha󿬁d Tasfaout, asuivila rencontreAlgérie-Rwanda,dela premièrejour-néedeséliminatoiresàOuagadougou,encompagniedesre-présentantsdeladiplomatiealgérienne.Ilétaittrèscontentde ce succès.
L’ambassade a demandé le CD de Bénin-Mali
BienqueTou󿬁kKorichiaitussiàseprocurerleCDdu match Bénin-Mali, l’ambassade d’Algérie à Ouaga-dougou a pris attache avec celle du Mali pour lui demanderune copie du match du Bénin, et ce, par précaution.
Les Verts attendus, vendredi, aux environde 14h
L’Equipe nationale algérienne est attendue, ce vendredi, aux en- viron de 14h sur le sol burkinabé. C’est ce que nous avons apprisde l’ambassade. Les Verts qui se rendront à Ouagadougou à bord d’un vol spécial devraient décoller en principe vers 10h30.
L’avion ne restera pas à Ouaga
Par ailleurs et contrairement à la Gambie, où l’avion était restéà l’aéroport international de Banjul, cette fois, l’avion retournera àAlger, juste après avoir déposé la délégation algérienne à Ouagadougou.L’appareil reviendra après le match pour les transporter vers Alger.
Lesreprésentants dela diplomatie algériennese souviennent de la chaleurlors du match de l’ASO
Au cours de notre discussion avecles représentants de la diplomatiealgérienne, à Ouagadougou, ils nous ontparlé du match ASFA Yennenga-ASOChlef pour le compte de la Ligue deschampions africaine et de la chaleurqui avait failli jouer un vilain touraux coéquipiers de Zaoui.
L’ambassadeurretenupar une réunion du Conseildes sages d’Afrique
L’ambassadeur d’Algérie au BurkinaFaso, Abdelkrim Benchiah, était retenuhier par une réunion du Conseil des sagesd’Afrique, à laquelle a pris part Ramdane Laâ-mamra, secrétaire de sécurité auprès de l’Orga-nisation de l’Union africaine. Il est à noterque le regretté Ahmed Ben Bella, ancienprésident de la République, était leprésident du Conseil des sages.
Descoupuresd’électricité courantes
Ce qu’on a remarqué ici auBurkina Faso, c’est l’existenced’un problème d’électricité. Auparavant,les Burkinabés n’avaient jamais souffert,grâce à Laurent Gbagbo, l’ancien prési-dent ivoirien qui les alimentait, maisavec la chute de ce dernier, leproblème est devenu trèsrécurrent.
576648e32a3d8b82ca71961b7a986505