Vous êtes sur la page 1sur 24

EFP Institut Spécialisé de Technologie Appliquée - NADOR

Filière Techniques de Réseaux Informatiques (TRI)

Formateur M. M. ZAZZA (mohamed.zazza@outlook.com )

Module n°18 Administration de RI (Windows Server)

Chapitre n°01 Technologie RAID


Plan
2

1) Introduction

2) Description et concept

3) Les différents types de systèmes RAID

4) Les différents niveaux de RAID

5) Les niveaux de RAID combinés

6) Tableau comparatif des RAID les plus courants

7) Fiabilisation et réglages d’une installation RAID

8) Les possibilités et les limites du RAID


Introduction [1/2]
3

 En informatique, le mot RAID désigne une technologie permettant de stocker des


données sur de multiples disques durs afin d’améliorer certaines caractéristiques
essentielles de l’ensemble en fonction du type de RAID choisi, qu’il s’agissent de la
tolérance aux pannes, de l’intégrité des données, ou des performances de
l’ensemble.

 RAID = Redundant Array of Inexpensive / Independent Disk = ensemble redondant


de disques non coûteux et ensemble redondant de disques indépendants.
Introduction [2/2]
4

 À quoi sert la technologie RAID ?


 Augmenter la capacité, grâce aux agrégats de partitions qui permettent de créer des
partitions s’étendant sur plusieurs disques.

 Améliorer les performances, grâce au stripping qui permet de lire et d’écrire sur
plusieurs disques simultanément pour en augmenter le débit.

 Apporter la tolérance de panne, on se prémunit ainsi contre les défaillances disque.


Description et concept | Concaténation
5

 Concaténation = mettre bout à bout un nombre quelconque de volumes de


stockage de données de façon à ce qu’ils n’en forment plus qu’un seul dont la
capacité est la somme de celles des constituants. La taille des constituants peut
être quelconque et différer d’un constituant à l’autre.

 La concaténation n’offre pas de réel avantage en matière de performance. La


probabilité de défaillance croit donc avec le nombre de constituants.

 Pour ces deux raisons, la concaténation est très peu utilisée.


Description et concept | Agrégation par bande (striping)
6

 Agrégation par bandes = une méthode similaire à la concaténation mais en


découpant préalablement en bandes de taille fixe un nombre quelconque de
volumes de données de taille identique. On alterne alors une bande de chaque
volume pour créer le « volume agrégé par bandes ».
Amélioration de la fiabilité | Miroitage (mirroring)
7

 Miroitage = consiste à utiliser plusieurs unités de stockage de données et à stocker


des données identiques sur chacune. Ainsi, chaque unité contient à tout moment
exactement les mêmes données que les autres, on parle alors de disques miroirs.

 Les modifications des données se font de manière simultanée sur toutes les
unités de stockage, ainsi, en cas de panne d’une unité de stockage, les données
sont toujours accessibles sur les unités restantes.

 Cette configuration pénalise légèrement les performances, mais a surtout


l’inconvénient d’être particulièrement onéreuse, la fiabilité de l’ensemble étant
directement proportionnelle au nombre d’unités de stockage.
Amélioration de la fiabilité | Parité et redondance
8

 Le miroitage s’avère être une solution onéreuse, puisqu’il est nécessaire d’acquérir les
périphériques de stockage en plusieurs exemplaires. Aussi, partant du principe que plusieurs
unités de stockage ont une faible probabilité de tomber en panne simultanément, d’autres
systèmes ont été imaginés, dont ceux permettant de régénérer les données manquantes à partir
des données restant accessibles et d’une ou plusieurs données supplémentaires, dites de
redondance.

 Le système de redondance le plus simple et le plus largement utilisé est le calcul de parité. Ce
système repose sur l’opération logique XOR et consiste à déterminer si sur n bits de données
considérés, le nombre de bits à l’état 1 est pair ou impair. Si le nombre de 1 est pair, alors le bit de
parité vaut 0. Si le nombre de 1 est impair, alors le bit de parité vaut 1. Lorsque l’un des n+1 bits de
données ainsi formés devient indisponible, il est alors possible de régénérer le bit manquant en
appliquant à nouveau la même méthode sur les n éléments restants.
Différents types de systèmes RAID
9

 Le miroitage s’avère être une solution onéreuse, puisqu’il est nécessaire d’acquérir les
périphériques de stockage en plusieurs exemplaires. Aussi, partant du principe que plusieurs
unités de stockage ont une faible probabilité de tomber en panne simultanément, d’autres
systèmes ont été imaginés, dont ceux permettant de régénérer les données manquantes à partir
des données restant accessibles et d’une ou plusieurs données supplémentaires, dites de
redondance.

 Le système de redondance le plus simple et le plus largement utilisé est le calcul de parité. Ce
système repose sur l’opération logique XOR et consiste à déterminer si sur n bits de données
considérés, le nombre de bits à l’état 1 est pair ou impair. Si le nombre de 1 est pair, alors le bit de
parité vaut 0. Si le nombre de 1 est impair, alors le bit de parité vaut 1. Lorsque l’un des n+1 bits de
données ainsi formés devient indisponible, il est alors possible de régénérer le bit manquant en
appliquant à nouveau la même méthode sur les n éléments restants.
Différents niveaux de RAID | RAID 0
10

 RAID 0 = Striping

 Les données sont réparties sur au moins deux disques sous formes d’agrégats par
bandes.

 Cette méthode de gestion des disques améliore uniquement la vitesse en lecture


et en écriture. Le débit de la grappe de disque en RAID 0 est égale au débit d’un
disque multiplié par le nombre de disques.

 Elle n’apporte aucune sécurité des données, la perte d’un disque entraîne la perte
des données de tous les disques de la grappe.
Différents niveaux de RAID | RAID 1
11

 RAID 1 = mirroring = duplexing

 Le mirroring utilise un seul contrôleur pour tous les disques, alors que le
duplexing utilise un contrôleur par disque ce qui permet de tolérer la panne d’un
contrôleur.

 Ce système accroît la sécurité des données par duplication d’un disque ce qui
permet de tolérer la panne d’un contrôleur.

 Il améliore les performances en lecture par accès simultanés aux deux disques.
Différents niveaux de RAID | RAID 5
12

 Le disque de contrôle est reparti entre tous les disques.

 Les disques travaillent tous autant.

 Si les disques sont compatibles « hot plug », ce mode permet l’échange de disque
à chaud.

 Il améliore la vitesse en lecture et en écriture.


Différents niveaux de RAID | Comrapaison
13

 Le disque de contrôle est reparti entre tous les disques.

 Les disques travaillent tous autant.

 Si les disques sont compatibles « hot plug », ce mode permet l’échange de disque
à chaud.

 Il améliore la vitesse en lecture et en écriture.


Niveaux de RAID combinés| RAID 10
14

 RAID 10 = une combinaison entre l’agrégat et le miroir. Le système se comporte


comme un Raid 1 de deux volumes en Raid 0.

 Ce système est plus sûr et plus performant qu’un Raid 5 car il permet la perte de
deux disques sur le même volume en Raid, mais son coût en espace disque est
plus important.

 Aussi appelé Raid 1 + 0.


Niveaux de RAID combinés| RAID 15
15

 RAID 15 = permet d’obtenir un volume agrégé par bandes avec redondance


répartie très fiable. Chaque grappe contenant au minimum deux disques, et un
minimum de trois grappes étant nécessaire, il faut au minimum six unités de
stockage pour créer un volume Raid 15. Ce mode est très fiable puisqu’il faut que
tous les disques de deux grappes différentes cesse de fonctionner pour le mettre
en défaut. Ce mode est cependant coûteux par rapport à la capacité obtenue.
… Les différents types de systèmes RAID

a. Le RAID logiciel

b. Le RAID pseudo-matériel

c. Le RAID matériel
… Les différents niveaux de RAID

a. Les niveaux standards

b. Les niveaux de RAID peu courants

c. Les niveaux de RAID combinés


[] Utilitaire DiskPart

a. Introduction

b. Scripts DiskPart

c. Affichage de la configuration du disque

d. Gestion des disques de base


Introduction
19

 DiskPart = un interpréteur de commande en mode texte présent dans


Windows (Windows 7, Windows Server 2008, …).

 Il permet de gérer des objets (disques, partitions ou volumes) à l'aide de scripts


ou de commandes directes à partir d'une invite de commandes.
Scripts DiskPart [1/2]
20

 Script = un ensemble de commande permettant d'effectuer des opérations plus


ou moins complexes.

 DiskPart prend en charge les opérations de script.

 Commandes de scripts DiskPart :

diskpart /s nomscript .txt


Démarrer un script DiskPart
nomscript est le nom du fichier texte qui contient le script.

Rediriger la sortie du script diskpart /s nomscript .txt > fichierjournal .txt


DiskPart dans un fichier fichierjournal est le nom du fichier texte dans lequel DiskPart écrit la sortie.
Scripts DiskPart [2/2]
21

 Par défaut, si DiskPart rencontre une erreur en essayant d'effectuer une tâche du
script, DiskPart arrête le traitement du script et affiche un code d'erreur (sauf si
vous spécifiez le paramètre noerr):
Erreur Description

0 Aucune erreur ne s'est produite. La totalité du script s'est exécutée sans erreur.

1 Une exception fatale s'est produite. Il peut y avoir un problème sérieux.

2 Les paramètres spécifiés pour une commande DiskPart ne sont pas corrects.

3 DiskPart n'a pas réussi à ouvrir le script ou le fichier de sortie spécifié.

4 Un des services utilisés par DiskPart a renvoyé une erreur.

5 Une erreur de syntaxe de commande s'est produite. Le script a échoué car un objet a été
sélectionné par erreur ou ne pouvait pas être utilisé avec cette commande.
Affichage de la configuration du disque
22

Commande Rôle

Diskpart> detail disk Afficher les informations détaillées sur le disque actif actuel

Diskpart> detail partition Affiche les informations détaillées sur la partition active actuelle.

Diskpart> detail volume Affiche les informations détaillées sur le volume actif actuel.

Diskpart> list disk Affiche les informations sur chaque disque de l'ordinateur. Seuls
les disques fixes (IDE ou SCSI) ou amovibles (1394 ou USB)
apparaissent. Les lecteurs amovibles ne sont pas affichés.

Diskpart> list partition Affiche les informations sur chaque partition sur le disque actif
actuel.

Diskpart> list volume Affiche les informations sur chaque volume de l'ordinateur.
Gestion des disques de base
23

 Diskpart prend en charge les opérations de script.

 Pour appeler un script Diskpart : diskpart /s script.txt


… Conclusion

Merci de votre attention !