Edito

de rentrée

L’année dernière, en 6e 7, nous n’é ons que  13 en SEGPA. Ce e année, en 5e, il y a 2      nouveaux. L’année en 6e  était plutôt bien et  je pense que ce e nouvelle année sera      meilleure. En 6e, nous avons publié 3 journaux  et ce e année nous en ferons plus j’espère.  Dans notre rédac on, nous accueillerons les  6e  7 de ce e année, mais à par r du prochain  numéro. Ils pourront faire des ar cles avec  nous, et nous pourrons les aider et leur     montrer ce que nous avons fait en 6e, ca sera  plus facile pour eux !  Longue vie à SPLASH !  Marine Bruneau 

La Rédac on : Vincent Dubois , Davy Lalle‐ ment , Axelle Pierre, Julie Levrault ,  Gregory  Gavois,  Loubna Mezada,   Damien    Maillet ,  Nicolas Marchand, Kenny Gidouin,  Marine  Bruneau,Cédric Préau,  Bas en Descortes  et      Gwendoline Chapelet , Léa Schaller. Direc‐ teur de publica on : Pierre Massonneau.   Maque e : Lenhard Séverine.  Crédits photo ©Splash, 2013  
Collège René Descartes., 98, Bd Blossac, 86100  Châtellerault . Novembre 2013  

Imprimé par Mégatop 86530 Naintré  

La rentrée en SEGPA
Lors de notre  rentrée en 6éme, j’ai eu peur quand  on nous a dit qu’on irait en 6éme SEGPA,  peur qu’on se moque de moi. Au début je ne connaissais personne, j’étais  mide, j’avais peur.  Est‐ce que les 6e de ce e année ont ressen  la même chose que moi ? Je les ai interrogés. 
a rentrée au collège  c’est bizarre car on est  mide et on se sent tout pe t… Les  5/4/3émes sont plus grands. Nous, en 5e  on  se sent déjà plus à l’aise qu’en 6ème. En  plus, on a eu la chance de faire 3 journaux Splash! Et  de par ciper à un spectacle à Poi ers. Maintenant on  se connaît tous. Le collège se passe bien. Les 6e de 

ce e année ont eu aussi peur du monde, des bâ ments, et aussi un peu d’être en SEGPA car ils avaient  peur qu’on les prenne pour des « débiles ».  

J’espère que l’année à venir leur montrera qu’en  SEGPA, on est comme les autres, c’est juste des appren ssages adaptés qui nous sont proposés.                                                             Julie Levrault 

Catastrophes en souvenir
Aux informa ons : on entend souvent parler des incidents et des catastrophes. Ce qui est bizarre, c’est que les lieux des catas‐ trophes a rent des touristes.
ar exemple,  en Amérique du  Sud, où des villages ont été   dévastés par une érup on volcanique en Equateur. Cela a ramené    plein de tourisme. Les gens se bousculent pour voir les lieux où des gens sont  morts… 

En Ukraine, également où des gens  viennent visiter une région qui a été  contaminée par l’explosion du réacteur  de la centrale nucléaire de Tchernobyl,  alors que c’est dangereux pour la santé.  s’est échoué, ne voulait pas qu’on l’en- Aujourd’hui, le tourisme est bizarre   lève car  il a rait les touristes, qui vou- parce que des gens partent en vacances  Enfin, dernièrement, en Sicile, les habilaient voir l’épave.                                                                                                             là où il y a eu des malheurs.                          tants du village où le gros paquebot  Nicolas Marchand  

Conducteur de train
J'ai décidé de faire un ar cle sur les conducteurs de train pour Splash, suite à la catastrophe de train en         Espagne où un conducteur roulait trop vite et a eu un accident. J’ai donc interrogé un ancien conduc‐ teur de train qui a répondu avec plaisir à mes ques ons. 
  « J’avais plutôt une certaine appréhension face  à l’importante responsabilité qu’on me confiait ». Bien entendu pour conduire un train il faut un  “permis” qui est long à obtenir, 1 an environ  C’est une licence de conducteur de train.   Pour ce qui concerne les dépassements de vitesse : « Non je n’ai pas commis ce type d’infracon. Oui cela est arrivée à certains collègues,  mais très rarement et à ma connaissance que de  très pe ts dépassements, 5 à10 km/h sur  quelques centaines de mètres seulement sans   conséquences dangereuses pour la sécurité  mais avec sanc on professionnelle disciplinaire  à la clé ». D’ailleurs, s’il  y a si peu d’accidents ferroviaire,  c’est pense-t-il « qu’avant tout que les conducteurs ont une haute conscience professionnelle  de leur mission et puis sans doute aussi, l’épée  de Damoclès au dessus de leurs têtes, je veux dire la  machine qui enregistre toutes leurs ac ons dans la cabine de conduite ».   Vincent Dubois

l s’appelle Michel Seguy. «  j’ai 72 ans et ça fait 22  ans que je suis à la retraite. » La première fois qu’il a conduit un train sous sa  seule responsabilité, il n’a pas eu le trac mais 

Scénario catastrophe
En  2011, un tremblement de terre  a eu lieu au Ja‐ pon et un accident  s’est produit dans la centrale  nucléaire  de Fukushima. Imaginez les consé‐ quences si cela se produisait chez nous. 

n tremblement de terre  ferait s’effondrer  les centrales nucléaires et déverser des  produits radioac fs dans les rivières. Les  gens boiraient ce e eau et alors ils deviendraient  bleus ou verts, auraient des oreilles  sur le  ventre,  marcheraient comme des canards, auraient  3  pieds, 21 doigts ; plus personne ne se comprendrait.  Alors les gens se ba raient  et on aurait le droit à une  3e guerre mondiale…  Pour éviter tout cela, mieux vaudrait ne pas construire  de centrale nucléaire  dans des zones à risque…         Cédric  Préau 

Jeux vidéos violents
Pourquoi les jeunes d’aujourd’hui veulent‐ils jouer à des jeux violents, comme GTA 5 ? Pour  insulter, frapper, tuer des gens ? J’ai posé quelques ques ons à un élève  qui possède GTA 5. 
TA 5 est un jeu interdit auxmoins de 18 ans et beaucoup  de collégiens jouent à ce jeu,  malgré la violence que l’on peut y trouver. Il est très facile de l’acheter, car  même s’il est déconseillé aux moins de  18 ans, les vendeurs vendent toujours  le jeu et ne demandent jamais la carte  d’iden té. Les joueurs de GTA 5 disent  qu’ils font la différence entre la vie réelle et le jeu. Mais je pense que quel  que soit l’âge du joueur (ado ou adulte)   ce jeu est très violent, on ne peut pas  prendre du plaisir à tuer et même à  torturer les gens. Il vaudrait mieux que  l’on lise des livres ou qu’on aille faire  les magasins.                  Loubna Mezada 

Pourquoi il ne faut pas bavarder en classe ?
e m’appelle Grégory et je suis une pipele e en classe. J’adore bavarder mais  quelque fois je me fais rouspéter par les  professeurs et parfois, je suis sanc onné et  j’ai des puni ons. J’ai donc posé quelques  ques ons à des élèves qui ne bavardent pas  en classe pour connaître leurs techniques  pour ne pas bavarder.  Les élèves disent qu’ils ne bavardent pas car  ils ont peur d’avoir des puni ons ou un mot  dans le carnet. Du coup, ça les vaccine contre  le bavardage. En plus, ils sont bons élèves,  puisqu’ils écoutent au lieu de parler...  Donc même si c’est difficile, stopper le bavardage est forcément bon : plus de puni on, et  devenir bon élève !   Alors promis, je vais tenter d’arrêter de bavarder !                                                  Grégory Gavois  

De 6ème à la 5ème SEGPA
Je viens d’arriver en SEGPA. Avant j’étais en 6e générale  et il y a plein de différences, sauf qu’on  est toujours dans le même collège.  

e pense que la SEGPA est  mieux pour moi car le  travail est plus adapté  pour mes problèmes.  Quand j’étais en 6e  générale,  tout me semblait plus dur.  Avant, j’avais en permanence  des mauvaises notes. Maintenant, j’ai des bonnes notes. En  sec on générale, ce n’est pas  pareil car on a un prof par maère alors qu’en SGEPA, nos  profs font plusieurs ma ères,  comme monsieur GRAVELEAU  qui nous enseigne les maths puis  l’anglais mais aussi l’EPS.  Léa Schaller 

Les tactiques pour draguer
Les collégiens ont tous des techniques différentes  pour draguer, mais beaucoup se demandent com‐ ment faire…Alors si vous ne savez pas comment  draguer quelqu’un, lisez cet ar cle ! 
n garçon m’a dit que pour  draguer les filles, faut les  faire rigoler.  Avec les  filles, ça marche toujours. Et s’il le  faut : « je fais le charmeur pour les  faire succomber ».   Les filles sont différentes : elles sont  compliquées. Plus une fille vous  embête, plus elle vous aime, en fait.  Elle cache son jeu ! C’est bizarre une  fille, enfin sa technique de drague…  Garçon, fille, vous êtes au courant  des différentes techniques de  drague, donc restez sur vos gardes !  Kenny Gidouin 

Techniques pour ne pas bosser
Je m’appelle Davy et si vous voulez connaitre quelques techniques pour en faire le moins  possible en classe, vous avez sonné à la bonne porte…  
’ai toujours été un spécialiste. Je  fais semblant d’écouter mais je  discute pendant que le prof est  retourné. Si je suis fa gué, je demande à un camarade d’écrire à ma 

place.  Quand on n’a pas pu faire ses devoirs,  il faut dire qu’on a oublié ses  affaires… 

Le coup du mal de tête

Enfin, quand vous n’avez vraiment pas  envie de travailler, tentez la technique  du « j’ai mal à la tête » ou si vous ne  voulez pas écrire, me ez une a elle  au poignet, vous serez tranquille un  moment, mais ça ne marche pas  tout le temps…Le tout est de ne  pas abuser de toutes ces techniques !  Enfin, pour éviter un contrôle, dites  que vous avez mal au ventre, pour  aller à l’infirmerie, mais après faut  réussir à trouver l’infirmerie.  Avec tout cela, vous devriez arriver  à vous reposer en classe…  Cet ar cle est un ar cle humorisque. Toute ressemblance avec un  élève serait fortuite.  Davy Lallement 

New secrétaire au collège

En septembre, un monument du collège est par e à la retraite : Annie. Par          conséquent, une nouvelle secrétaire est arrivée au collège : Isabelle Tessereau. 

me Tessereau travaille depuis 1994.  Elle a 44 ans et elle est très souriante.  Elle remplace  Annie Sava er qui était  là depuis très très longtemps. Elle a déjà fait ce  travail dans le collège de Saint Gervais  les 3 clo-

chers. Elle s’occupe des papiers des professeurs  qui ont parfois du retard eux aussi, comme nous…  Bienvenue au collège, Isabelle.  Gwendoline Chapelet. 

Notre nouvelle prof
Ce e année, madame Abadie est par e du collège et Madame Wessang l’a remplacée. Je suis  allé l’interroger, pour apprendre à mieux la connaître. 
lle s’appelle Nathalie Wessang, elle a 39 ans et elle a 2  enfants. Elle travaille depuis 17 ans, mais avant  d’être prof, elle  a travaillé dans une industrie  agro-alimentaire. Elle inventait des plats cuisinés. En dehors du collège, elle s’occupe du  club de hockey sur glace de Poi ers. Au collège, elle  enseigne toutes les ma ères.  Bienvenue au collège Descartes madame Wessang.   Damien Maillet 

La montgolfière
La montgolfière est un ballon qui sert à vo‐ ler dans le ciel.  Pour la faire voler il faut du  gaz. J’ai toujours été impressionnée par cet  drôle d’engin volant et c’est pour ça que  j’ai rencontrée Mickael.  
                                                        ickael m’a dit qu’une montgolfière  coûte très cher. Elle coûte entre  50 000 et 80 000 euros. Il faut environ 100 000 euros avec tout le matériel. Il m’a dit aussi que pour faire 1 heure de vol, il  faut compter environ 180 euros. Pour pouvoir diriger  la montgolfière, Mickael a passé le brevet de pilote.  Quand la montgolfière est gonflée, il faut chauffer le   gaz du propane à l’état liquide à l’aide du brûleur 

pour décoller. On peut faire voler le ballon de 1 heure  à 3 heures selon la température de l’air et du poids  des passagers. Il y a plusieurs grosseurs de ballon.   12 personnes peuvent monter dans le plus gros ballon.  Un tour de montgolfière c’est cher et pourtant,  j’aimerais trop en faire.   Axelle Pierre 

Braquage à Nice
A Nice, il y a quelque temps, un bijou er s’est fait braquer et  ensuite, il a  ré sur son bra‐ queur qui est mort… Si dans le collège on avait tous une arme, ça serait la catastrophe.  
maginons, au collège tout le monde  porte un arme…  Quand les profs seraient énervés, il leur  suffirait de  rer en l’air  pour nous calmer  (personne ne voudrait  faire cours à l’étage). Et  peut être que nous serions morts à l’heure qu’il  est. Entre élèves, ça serait  la guerre aussi, et pour  pas grand-chose (une  bousculade, un mauvais  regard…etc). Donc, je  pense qu’il faut interdire  le port d’arme et éviter la  jus ce individuelle.  Bas en Descortes 

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful