Vous êtes sur la page 1sur 2

La Ministre de la Santé, Mme Roselyne Bachelot,

a récemment présenté au Conseil des Ministres un projet


de loi réformant les internements psychiatriques.

Actuellement selon la loi, un psychiatre peut interner quelqu'un sous


contrainte dans le cadre d'une hospitalisation sur demande
d'un tiers (HDT). Ce type d'hospitalisation nécessite l'accord de
la famille et deux certificats médicaux.

Si cette nouvelle loi est votée, un psychiatre pourra à lui


seul interner de force en psychiatrie n'importe quel
citoyen français, sans l'accord de la famille et sur la
base de sa seule opinion.

De plus, une obligation de soins psychiatriques en ambulatoire


va être instaurée. Cela signifie que de nombreux citoyens seront
obligés de prendre des drogues psychiatriques à leur domicile,
faute de quoi ils seront internés de force.

C'est la porte ouverte à la mise sous camisole chimique


de la population française.
ai
:>
Nous refusons le vote de cette loi menaçant nos libertés et droits .S!
:E
fondamentaux. :>
Q.
QJ
ë5
>
Nous demandons plus de contrôle dans les hôpitaux .!!l
...
:>
II>

psychiatriques. ~
.:!!,
II>
'"
Q.
Consulter notre site internet pour plus d'informations: Z
QJ

www.ccdh.fr II>
c:
'Si

oc:
II>

Téléphone: 01 40 01 09 70 ...
'"
Q.
Email: ccdh@wanadoo.fr ~
E
,:::
Adresse postale: BP 10076 - 75561 Paris Cedex 12 Q.
oS

*CCDH marque déposée. ©2010. Tous droits réservés. CCDH et le logo de CCDH sont des marques déposées
appartenant à Citizen Commission for Human Rights International et utilisées avec sa permission.

Témoignez contre les abus psychiatriques, ce sont des actes condamnables!