Vous êtes sur la page 1sur 42
Haute Ecole Libre du Hainaut Occidentale Rue Frisnoise, 12 7500 Tournai UPS – Les Onduleurs

Haute Ecole Libre du Hainaut Occidentale Rue Frisnoise, 12 7500 Tournai

UPS – Les Onduleurs

Rue Frisnoise, 12 7500 Tournai UPS – Les Onduleurs Cours de Périphériques M.Buseyne Année Scolaire 2008-2009

Cours de Périphériques M.Buseyne

Année Scolaire 2008-2009

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

Rasson Jérôme

2 ème Informatique

1

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

2

Table des Matières

1. Introduction……………………………………………………………

5

1.1. Définition…………………………………………………………………… 5

1.2. Utilisation d’un onduleur UPS…………………………………………… 5

2. Historique……………………………………………………………… 6

3. Les différents problèmes électriques………………………………… 6

- Coupures de courant……………………………………………………………….7

- Surtension………………………………………………………………………….7

- Sous tension……………………………………………………………………… 8

- Parasites ………………………………………………………………………… 8

- Microcoupures et variations de fréquence…………………………………………8

- Pics de tension…………………………………………………………………… 9

- Distorsion du signal………………………………………………………………10

4. Les composants d’un onduleur……………………………………… 10

Filtre………………………………………………………………………… 11

Parafoudre……………………………………………………………………11

Batterie……………………………………………………………………….12

Booster……………………………………………………………………… 12

By-Pass……………………………………………………………………….12

Commutateur………………………………………………………………….13

Convertisseur DC/AC……………………………………………………… 13

Redresseur……………………………………………………………………15

Transformateur….……………………………………………………………15

5. Différentes technologies d’onduleur et leur fonctionnement………16

5.1. Onduleur on line…………………………………………………………….16

5.1.1. Double conversion……………………………………………………… 16

5.1.2. Mono conversion………………………………………………………….18

5.1.3. Delta Conversion………………………………………………………….21

5.2. Onduleur off line…………………………………………………………… 29

5.3. Onduleur line-in……………………………………………………………

5.4. Synthèse des 3 technologies………………………………………………….33

31

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

3

6.

Puissance d’un onduleur………………………………………………33

6.1. Calcul…………………………………………………………………………33

34

6.2. Choix d’un onduleur………………………………………………………

7. Les interfaces d’un onduleur………………………………………… 35

8. Les Normes…………………………………………………………… 36

36

8.2. Norme d’alimentation……………………………………………………….37

8.1. Norme de la protection contre la foudre…………………………………

9. Critères de choix et gammes de prix………………………………

37

9.1. Critères de choix…………………………………………………………….37

9.2. Gamme de prix………………………………………………………………39

10. Conclusion…………………………………………………………….40

11. Bibliographie……………………………………………………….…41

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

4

1. Introduction

Mon travail consiste à développer le périphérique onduleur UPS avec ses différents composants, ainsi que ses différentes technologies. Dans toutes les entreprises actuelles équipées de réseaux informatiques, l’utilisation d’onduleur UPS devient un atout majeur dans la sécurité de celles-ci. Cette idée m’a poussé à m’intéresser à ce périphérique pour mon futur travail.

1.1 Définition

Un onduleur (en anglais UPS pour Uninterruptible Power Supply) est un dispositif permettant de protéger des matériels électroniques contre les aléas électriques. Il s'agit ainsi d'un boîtier placé en interface entre le réseau électrique (branché sur le secteur) et les matériels à protéger.

1.2 Utilisation d’onduleur UPS

En cas de problèmes électriques, l'onduleur UPS peut faire basculer un appareil électrique sur une batterie de secours pendant quelques minutes. Exemple :

Micro-coupures de courant : Coupures électriques de quelques

millièmes de seconde provoquant parfois un redémarrage d’ordinateur.

Coupure électrique : correspondant à une rupture en alimentation

électrique pendant un certain temps.

Surtension : lorsqu’on a un tension supérieure à la tension maximale

autorisée sur un appareil électrique.

Sous-tension : lorsqu’on a un tension supérieure à la tension maximale

autorisée sur un appareil électrique.

Pics de tension : Il s'agit de surtensions instantanées (pendant un temps

très court) et de forte amplitude qui peuvent à terme endommager les composants électriques.

Foudre, représentant une surtension très importante intervenant

brusquement lors d'intempéries (orages).

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

5

La majeure partie des perturbations électriques sont tolérées par les systèmes informatiques, mais elles peuvent parfois causer des pertes de données et des interruption de service, voire des dégâts matériels.

L'onduleur permet de « lisser » la tension électrique :

Supprimer les crêtes qui dépassent un certain seuil.

En cas de coupure de courant, l'énergie emmagasinée dans la batterie de secours permet de maintenir l'alimentation des matériels pendant un certain temps (5 à 10 minutes). Au-delà, l’UPS peut faire basculer vers d'autres sources d'énergie.

Certains onduleurs peuvent également être branchés directement à l'ordinateur (via un câble USB par exemple) afin de commander proprement son extinction en cas de panne de courant et éviter toute perte de données.

2. Historique

Les premiers onduleurs dans le domaine de réseaux informatiques sont apparus lorsque sont arrivés les premiers serveurs d’entreprises et que le besoin de sécurité s’est fait ressentir. Il n’y a donc pas de dates précises.

3. Les différents problèmes électriques

Dans certaines habitations, il est difficile pour le groupe Electrabel de fournir une alimentation électrique stable et constante. Pour éviter certaines dégradations électroniques dans le pc de ces habitations, on retrouve la nécessité d’utiliser des onduleurs. Ceux-ci vont en quelques sortes servir de « tampon » entre l’alimentation du PC et celle de la maison. L’onduleur lissera la tension et le courant pour qu’ils soient sans dommage à l’ordinateur.

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

6

- Voici les 7 défauts principaux du courant arrivant dans une habitation :

1. Coupure complète du courant: provient généralement d'une panne de

l'installation du fournisseur électrique ou d'un disjoncteur.

du fournisseur électrique ou d'un disjoncteur. 2. Sur-tension : La tension du réseau est supérieure à

2. Sur-tension :

électrique ou d'un disjoncteur. 2. Sur-tension : La tension du réseau est supérieure à la tension

La tension du réseau est supérieure à la tension pour laquelle les alimentations sont conçues (pensez aux diodes d'entrées). Ceci est spécifique aux installations proches des cabines électriques "haute tension". Même si une surtension n'est par forcément dangereuse pour les installations informatiques (dans des valeurs raisonnables), cette perturbation provoque des contraintes des composants de l'alimentation qui, à terme, provoquent les pannes.

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

7

3. Sous-tension :

3. Sous-tension : La tension est inférieure à celle pour laquelle les alimentations sont conçues et

La tension est inférieure à celle pour laquelle les alimentations sont conçues et l'alimentation du pc ne sait plus fournir une tension suffisante en sortie. Les alimentations pour PC descendent au moins jusque 180 V. Une sous tension est généralement provoquée par une augmentation soudaine de la consommation électrique sur le réseau par le

mais

démarrage de dispositifs électriques lourds: moteurs, compresseurs, ascenseurs, également par une distance trop importante par rapport à la cabine haute-tension.

4. Parasites :

par rapport à la cabine haute-tension. 4. Parasites : Signaux parasites transitant en même temps que

Signaux parasites transitant en même temps que le signal électrique de base, ces transitoires peuvent atteindre jusque 4000 V mais sont généralement nettement plus faibles

5. Micro coupures et variations de fréquences.

De faibles coupures du signal électrique pendant quelques millisecondes.

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

8

Variations de fréquences :

Variations de fréquences : Ce défaut d’alimentation intervient principalement lorsque l’alimentation est fournie par

Ce défaut d’alimentation intervient principalement lorsque l’alimentation est fournie par des groupes électrogènes.

6. Pics de tensions:

par des groupes électrogènes. 6. Pics de tensions : Sur tensions de durée très faible (moins

Sur tensions de durée très faible (moins de 1/120 seconde), mais d'intensité pouvant atteindre 4000 V et plus. Un pic de tension est provoqué par l'arrêt de différentes

machines de fortes puissances (climatiseurs, électroménager,

excédentaire sur le réseau. Ici aussi, on assiste à une usure des composants.

) qui dissipent la tension

Ce pic de tension peut aussi être provoqué par la foudre qui touche une ligne électrique.

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

9

7. Distorsion du signal

7. Distorsion du signal - Comment va se comporter notre onduleur dans ces cas: En cas

- Comment va se comporter notre onduleur dans ces cas:

En cas de coupure complète de tension, l'alimentation ne peut plus alimenter le PC. L’onduleur prendra le relais pour alimenter le pc durant un temps de 10 minutes et provoquer son mise hors tension correctement.

En sur tension, l’onduleur va réguler la tension de sortie (avec une tension d'entrée jusque 280 V pour les PC), tant que cela ne dure pas trop longtemps.

En parasites, après un premier redressement, on peut espérer qu'ils soient réduis. Le transformateur les laissera complètement passer et un deuxième condensateur (souvent couplé à une self de lissage) devrait la supprimer (devrait).

Il en est de même pour les pics de tension.

Dans le cas des micro-coupures, les condensateurs font en partie office de bouclier.

Pour la foudre, pensez directement à changer et l'alimentation et les cartes suivantes.

En Bref : les onduleurs permettent de protéger une partie, mais pas tout.

4. Les composants d’un onduleur

L’onduleur est composé de 9 parties principales : l’antiparasite (ou filtre), le parafoudre, la batterie, le booster, le by-pass, le commutateur, le convertisseur DC/AC, le redresseur, et enfin le transformateur. Les voici en détails :

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

10

L’antiparasite (ou filtre) :

∑ L’antiparasite (ou filtre) : Le filtre est composé de selfs (inductances) et de condensateurs. Il

Le filtre est composé de selfs (inductances) et de condensateurs. Il bloque les parasites de haute fréquence (HF). Ainsi il "lisse" la tension pour délivrer un signal compatible avec les équipements électroniques sensibles comme les alimentations de pc.

Le parafoudre :

comme les alimentations de pc. ∑ Le parafoudre : Il enlève les crêtes de surtensions lorsque

Il enlève les crêtes de surtensions lorsque celles ci dépassent une tension de seuil. Il se comporte comme un court-circuit dynamique. Ainsi le surplus d'énergie est atténué, le rendant compatible avec les équipements électroniques.

NB : Si la surtension véhicule une trop grande quantité d'énergie, l’appareil contre les surtensions (para-surtensioneur) se met en court circuit définitif. Il doit dès lors être remplacé. C’est un éclateur à gaz (un petit cylindre dans lequel se produit un arc électrique si la tension à ses bornes est trop élevée).

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

11

La batterie :

La batterie constitue la réserve d'énergie électrique qui va permettre à l'onduleur de continuer à fonctionner pendant les coupures de courant.

Elle est de type à recombinaison de gaz et sans entretien. En fonction de son procédé de fabrication, elle peut avoir une durée de vie de 5 ou 10 ans. La durée de vie dépend essentiellement de la température ambiante. Elle est dimensionnée en général pour une autonomie de 10 minutes dans le cas de particuliers.

Le booster :

de 10 minutes dans le cas de particuliers. ∑ Le booster : Il joue le rôle

Il joue le rôle d'un régulateur. Lorsque la tension baisse, il rehausse cette dernière pour la maintenir dans une tolérance compatible avec les équipements électroniques sensibles. Dans le cas ou la tension monte, il l'abaisse.

Le by-pass :

cas ou la tension monte, il l'abaisse. ∑ Le by-pass : Rasson Jérôme – 2 è

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

12

Le by-pass est composé d'un commutateur électronique. C'est un système de secours qui permet en cas de panne de l'onduleur ou en cas de surcharge de transférer l'alimentation des équipements vers le réseau brut. Il permet également d'effectuer la maintenance sur l'onduleur sans arrêter l'informatique.

Le commutateur :

sans arrêter l'informatique. ∑ Le commutateur : défectueux, l'alimentation de l'ordinateur vers

défectueux, l'alimentation de

l'ordinateur vers l'onduleur. Lorsque le réseau redevient correct, l'alimentation de l'ordinateur

est à nouveau reconnectée au secteur. C’est un transistor MOSFET.

Son

rôle est

de commuter,

lorsque

le réseau

est

Le convertisseur DC/AC :

Il existe plusieurs types de convertisseur DC/AC dans les onduleurs, ceux qui sortent du courant de forme sinusoïdale et ceux qui le sorte de forme pseudo-sinusoïdale.

Ils convertissent le courant continu de la batterie ou du redresseur en courant alternatif régulé et sans coupure pour alimenter l'informatique.

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

13

- Pseudo sinusoïdale

- Pseudo sinusoïdale Ce courant est appelé alternatif pseudo sinusoïdal car il est positif et négatif

Ce courant est appelé alternatif pseudo sinusoïdal car il est positif et négatif toutes les 10 millisecondes et il s'approche d'une sinusoïde. Cette forme d'onde ne peut alimenter que les alimentations à découpage des ordinateurs. Sa tension crête est de 325V soit 230V x 1.414. Ce courant alternatif pseudo sinusoïdal est délivré uniquement par des onduleurs off- line ou "line interactif" d'entrée de gamme.

line ou "line interactif" d'entrée de gamme. - Sinusoïdale Rasson Jérôme – 2 è m e

- Sinusoïdale

interactif" d'entrée de gamme. - Sinusoïdale Rasson Jérôme – 2 è m e Informatique HELHO

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

14

Le redresseur (ou chargeur) :

∑ Le redresseur (ou chargeur) : Il convertit le courant alternatif du batterie. ∑ Le transformateur

Il convertit le courant alternatif du batterie.

Le transformateur :

réseau en courant continu pour alimenter la

: réseau en courant continu pour alimenter la Il permet un isolement galvanique entre l'entrée et

Il permet un isolement galvanique entre l'entrée et la sortie. Ceci permet d'avoir un réseau électrique de haute qualité complètement indépendant du réseau brut. Grâce à l'isolement qu'il procure, il est possible de raccorder le neutre en aval de l'onduleur à la terre. Il régule la tension de sortie à +/- 3%. Il atténue les surtensions jusqu'à 6000 Volts. Avec les condensateurs, il forme une réserve d'énergie électrique, ce qui permet d'absorber les microcoupures.

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

15

5. Les différentes technologies d’onduleurs et leur fonctionnement

Il existe 3 technologies différentes chez les onduleurs : On-line, Off-line et Line-In. Chacune a ses caractéristiques bien spécifiques.

5.1. Onduleur On-Line

5.1.1. Double conversion

-

Utilisation

Voici le schéma en cours d’utilisation :

- Utilisation Voici le schéma en cours d’utilisation : Cette technologie est appelée double conversion car

Cette technologie est appelée double conversion car le courant fourni par le réseau brut est converti deux fois avant d'alimenter l'ordinateur:

Une première fois en courant continu par le redresseur (chargeur). Une deuxième fois en courant alternatif par l'onduleur.

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

16

Le redresseur convertit le courant alternatif en courant continu pour recharger la batterie. L'onduleur convertit le courant continu de la batterie ou du redresseur en courant alternatif de haute qualité et sans coupure pour l'ordinateur. En cas de coupure de courant, c'est la batterie qui délivre l'énergie à l'onduleur. Le by-pass permet de transférer l'alimentation de l'ordinateur vers le réseau en cas de surcharge ou en cas de panne de l'onduleur. Notons que le by-pass peut-être soit manuel, soit automatique. On peut enclencher le by-pass pour permettre la maintenance de l’onduleur :

le by-pass pour permettre la maintenance de l’onduleur : Si le réseau électrique venait à se

Si le réseau électrique venait à se couper, la batterie qui est en tampon continue à alimenter l'onduleur pendant le temps de l'autonomie :

l'onduleur pendant le temps de l'autonomie : Rasson Jérôme – 2 è m e Informatique HELHO

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

17

- Avantages

Cette technologie fournit un onduleur sans coupure

Cette technologie convient pour les ordinateurs en réseau

Cette technologie reproduit une onde sinusoïdale

- Désavantages

Cette technologie demande une consommation électrique importante

Elle demande un fonctionnement permanent

Les batteries s’usent très vite car le fonctionnement est permanent.

Cette technologie est fort couteuse

- Protection

Contre les coupures et microcoupures

Contre les surtensions, la foudre (selon les constructeurs)

Contre les creux de tension

Contre les variations de fréquence

Contre les parasites

5.1.2. Mono conversion

- Utilisation

Cet onduleur est appelé "on-line monoconversion" car il a les mêmes caractéristiques qu'un on-line (pas de coupure en sortie), tout en ayant l'onduleur à l'arrêt. Il allie les performances de l'on-line double conversion avec celle de l'off-line. Voici son fonctionnement :

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

18

Lorsque le réseau est présent, ce dernier est transmis à l'ordinateur par le commutateur de

Lorsque le réseau est présent, ce dernier est transmis à l'ordinateur par le commutateur de transfert à travers un transformateur à saturation. Le transformateur à saturation isole le réseau brut de l'ordinateur, régule la tension de sortie, filtre les parasites et écrête les surtensions induites par la foudre. Il assure également une réserve d'énergie de 12 ms entre la disparition du réseau et le démarrage de l'onduleur. C'est le cœur de l'onduleur. La batterie est rechargée par un petit chargeur alimenté par le transformateur à saturation. L'onduleur est à l'arrêt, il se met en route lorsque le courant brut disparaît, le temps de mise en route est compensé par l'énergie emmagasinée dans le transfo, ce qui permet de ne pas avoir de coupure en sortie.

Voici son fonctionnement lorsqu’il y a coupure de courant :

son fonctionnement lorsqu’il y a coupure de courant : Rasson Jérôme – 2 è m e

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

19

Le microprocesseur de l'onduleur scrute le réseau en permanence toute les 0,5 ms, dès que ce dernier sort d'une fenêtre de tolérance pendant plus de 3 ms, un ordre de démarrage est transmis à l'onduleur qui va convertir le courant continu de la batterie en courant sinusoïdal pendant le temps de l'autonomie. Le temps de détection et de démarrage de l'onduleur est compensé par l'énergie accumulée dans le transformateur à saturation.

- Avantages

Cette technologie fournit un onduleur sans coupure

Elle demande une faible consommation électrique (car

signal de

l’onduleur est à l’arrêt tant

qu’il

n’y

a

pas de

démarrage)

Technologie a faible prix

Elle convient pour les ordinateurs en réseau

Elle fait reproduire une onde sinusoidale

Elle procure une protection contre la foudre

Elle procure une robustesse

- Désavantages

Cette technologie demande un transformateur, et donc cela est plus volumineux

Technologie plus bruyante

- Protection

Contre les coupures et micro coupures

Contre les surtensions

Contre les creux de tension et variations de fréquence

Contre les parasites

Contre la foudre

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

20

5.1.3. Delta conversion

-

Utilisation

Cette technologie d’onduleur sera plus développée car elle est vraiment prometteuse pour l’avenir. Tous les principes de cette conversion seront décris et des exemples seront donnés.

a.

Description

Cet onduleur est appelé "delta conversion" car il insère un onduleur delta entre le réseau brut, la batterie et l'onduleur principal. Cet onduleur joue un rôle de compensateur (delta).

Schéma de l’onduleur on-line delta conversion :

(delta). Schéma de l’onduleur on-line delta conversion : Lorsque le réseau est présent, la charge est

Lorsque le réseau est présent, la charge est alimentée directement par le commutateur. L'onduleur delta scrute la tension amont et compense les variations du secteur pour avoir une tension de sortie régulée. L'onduleur principal fonctionne en mode chargeur pour maintenir la batterie chargée.

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

21

b. Rôles des convertisseurs

b. Rôles des convertisseurs Cette solution utilise deux convertisseurs alimentés par une batterie commune .

Cette solution utilise deux convertisseurs alimentés par une batterie commune. L’onduleur n° 1 est dimensionné à 20% de la puissance de sortie de l’onduleur, et il est connecté via un transformateur en série avec le réseau alimentant la charge. L’onduleur n° 2 assure la stabilité de l’amplitude de la tension de sortie fournie à la charge, régulée avec précision quel que soit le mode de fonctionnement, sur batterie, sur secteur ou même lors de transitoire secteur. L’onduleur n° 1 appelé onduleur Delta, masque toute différence d’amplitude de tension entre la sortie de l’onduleur et la tension d’entrée secteur. L'onduleur Delta corrige également le facteur de puissance d’entrée en le ramenant à l'unité utilisant un courant de forme sinusoïdale et en phase avec la tension d’entrée secteur. En outre, l’onduleur Delta contrôle la charge de la batterie. L’interrupteur secteur empêche la réinjection de l’énergie produite par l’onduleur sur le réseau amont lors de la disparition de la tension secteur. L’onduleur n° 2 est prévu pour fournir la puissance nominale prévue et joue le même rôle que l’onduleur de la simple conversion. Les 2 onduleurs fonctionnent en mode «quatre quadrants» donc réversibles.

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

22

La Figure 2 montre le «cœur» de l'onduleur de type Delta Conversion, on peut constater

La Figure 2 montre le «cœur» de l'onduleur de type Delta Conversion, on peut constater qu’il n’y a aucune distorsion appliquée au courant et à la tension, que tension et courant sont en phase le facteur de puissance est égal à 1.

c. Etude du rendement d’un tel système

Mais qu’en est-il des pertes, puisque nous avons également 2 onduleurs ? Les pertes sont négligeables, considérons les différents cas de figure de circulation des flux pour les modes de travaux normaux, leurs amplitudes et leurs sens.

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

23

Fig3 La figure n° 3 illustre le fonctionnement nominal, il n’existe pas de différence entre

Fig3

La figure n° 3 illustre le fonctionnement nominal, il n’existe pas de différence entre la tension d’entrée et de sortie, les batteries sont totalement chargées, la charge est de 100%. L’onduleur Delta ne supporte que le courant d’entrée du réseau, qui dans ce cas est égal au courant circulant dans la charge (supposée linéaire et résistive). Comme la «tension Delta» aux bornes du transformateur est nulle, il s’en suit que la consommation en entrée ou en sortie de cet onduleur Delta est également nulle. L’onduleur principal est au repos car sa tension de sortie régulée est exactement égale à la tension d’entrée du réseau. Ainsi dans ce cas idéal, toute la puissance fournie à l’entrée se trouve intégralement appliquée à la charge, il n’y a pas de conversion, donc pas de pertes.

En réalité, il y a de faibles pertes dues au circuit de puissance en repos, aux composants magnétiques et aux ventilateurs. En cas de charge non résistive possédant une composante réactive ou harmonique, les courants réactifs ou harmoniques sont fournis par l'onduleur principal car ils ne peuvent être extrait du réseau, (ceci est du ressort de l’onduleur Delta, qui gère le courant d’entrée réseau).

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

24

De tels courants réactifs ou harmoniques augmenteront légèrement les pertes totales, mais le rendement global est exceptionnellement élevé.

d. Fonctionnement de la technologie Delta-Conversion lorsqu’il y a une baisse de tension de 15% au secteur

lorsqu’il y a une baisse de tension de 15% au secteur Fig4 La Figure n° 4

Fig4

La Figure n° 4 montre un cas de fonctionnement intéressant : nous avons une tension d’entrée inférieure à la nominale (sous-tension de 15% dans ce cas). Comme la tension de sortie doit rester stable et régulée à +/- 1%, c’est l’onduleur Delta via son transformateur qui doit ajouter 15% de plus à la tension d’entrée réseau. D’où provient cette valeur additionnelle? Le courant augmentant de 15% il est tout simplement prélevé à la sortie de l’onduleur principal; Il est converti en courant continu et transformé en courant alternatif par le convertisseur Delta vers le transformateur sommateur. La grande différence avec la «double conversion» classique réside dans le fait que c’est seulement la différence entre la tension d’entrée et de sortie qui est convertie. De sorte que, si par exemple nous évaluons les pertes totales dans un onduleur traditionnel à «double conversion») 10%, et que nous supposons que les 2 onduleurs ont le même rendement, alors les pertes totales (dans le cas d'une tension à - 15% par

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

25

rapport à la tension nominale) ne seront que de : 0,15 x 10% = 1,5 % puisque seulement 15 % de la puissance totale est convertie. A - 10% de U nominale, les pertes seraient de : 0,10 x 10 = 1% et ainsi de

suite…

e.

Fonctionnement

de

la

technologie

Delta-Conversion

lorsqu’il

y

augmentation de tension de 15% au secteur

a

une

y augmentation de tension de 15% au secteur a une Fig 5 La Figure n° 5

Fig 5

La Figure n° 5 illustre le cas d’une forte tension secteur. L’onduleur Delta doit absorber 15% de la tension d’entrée afin de compenser le déséquilibre. Dans ce cas, 15 % de la puissance est routée via l’onduleur Delta, vers le réseau à courant continu (batterie) et finalement par l’onduleur principal vers la charge. De nouveau, il s’agit d’un processus de «double conversion» dans lequel les mêmes considérations que celles exposées à la Figure n° 4 s’appliquent.

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

26

f. Fonctionnement de l’onduleur lors de la recharge des batteries

de l’onduleur lors de la recharge des batteries Fig 6 Dans la figure n° 6, nous

Fig 6

Dans la figure n° 6, nous examinons une situation nominale, à l’exception du fait que la batterie est en charge. Nous voyons que 110%, de la puissance sont prélevés sur le réseau externe (secteur), comme la charge ne consomme que 100% de la puissance nominale, les 10% restants sont renvoyés via l’onduleur principal, et sont absorbés dans la batterie comme courant de charge, nous voyons un intéressant «partage de taches» entre les deux onduleurs. L’onduleur principal se contente de garder la synchronisation par rapport au secteur et contrôle la tension de sortie dans tous les modes de fonctionnement. Lors d’un passage sur batterie, la fréquence de la tension de sortie est pilotée par une référence de fréquence interne comme dans tous les onduleurs on-line double conversion. L’onduleur Delta gère la correction du facteur de puissance d’entrée et le taux de charge de la batterie en «important» plus ou moins d’énergie à partir du secteur en plus de celle de la charge. Il masque toute différence de tension et de forme d’onde entre l’entrée secteur du réseau et la tension de sortie ver la charge.

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

27

Dans le mode de charge de la batterie, l’onduleur principal envoie «l’excédant» de puissance d’entrée dans la batterie, mais le taux de charge de celle-ci est géré par l'onduleur Delta.

g. Performance de cette technologie

l'onduleur Delta. g. Performance de cette technologie Fig 7 Les diverses courbes jointes démontrent les avantages

Fig 7 Les diverses courbes jointes démontrent les avantages de cette nouvelle technologie. Figure n° 7 affiche le rendement global en fonction de la charge et de la tension d’entrée du secteur variant de +/- 15%. Il est évident que le rendement est élevé, la courbe est plate et virtuellement indépendante de la tension d’entrée du secteur. Ceci signifie de faibles pertes, même dans des conditions non optimales.

- Avantages

Cette technologie élimine les inconvénients dus à la technique mono conversion et s’approche de la solution idéale

Elle fournit un meilleur rendement

- Protection

Contre les coupures te micro coupures

Contre les parasites

Contre la foudre

Contre les variations de tension et de fréquences

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

28

5.2. Onduleur Off-Line

-

Utilisation

Un onduleur off-line est considéré comme un onduleur « de base ». Voici le schéma d’un onduleur off-line :

« de base ». Voici le schéma d’un onduleur off-line : Lorsque le réseau est présent,

Lorsque le réseau est présent, il est transmis à l'ordinateur par le commutateur de transfert à travers un anti foudre et un anti parasite qui permettent d'épurer le courant. Le chargeur est prévu pour recharger la batterie après une décharge. Le convertisseur est à l'arrêt, il se met en route lorsque le courant brut disparaît. Voici le comportement des niveaux de tension électrique :

Voici le comportement des niveaux de tension électrique : En noir la tension à l’entrée de

En noir la tension à l’entrée de l’onduleur, en vert la tension à la sortie de l’onduleur. On constate que lorsque la tension à l’entrée de l’onduleur descend en dessous de 176V, l’onduleur commute sur ses batteries jusque lorsque la tension d’entrée repasse au dessus de 176V l’onduleur re-commute sur le réseau électrique du bâtiment.

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

29

Voici comment réagi l’onduleur lorsque le réseau électrique est coupé :

l’onduleur lorsque le réseau électrique est coupé : Lorsque le réseau est absent, le convertisseur DC/AC

Lorsque le réseau est absent, le convertisseur DC/AC puise l'énergie électrique dans la batterie et le transmet au pc.

- Avantages

Cette technologie demande une faible consommation électrique car l’onduleur est à l’arrêt

Cette technologie a un prix très avantageux

- Désavantages

Cette technologie demande un temps de basculement de 4 à 20 ms lors de la disparition du secteur

Elle impose une onde pseudo sinusoïdale, qui n’est pas tolérée par toutes les alimentations

Elle doit être installée à côté de l’ordinateur (difficile pour les ordinateurs en réseaux)

- Protection

Contre les coupures et micro coupures

Contre les parasites

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

30

Contre la foudre

Ne protège pas contre les variations de tension et de fréquence

5.3. Onduleur In-Line

-

Utilisation

Cet onduleur est appelé "In-line ou line interactif" car il est en interaction permanente avec le réseau.

Schéma du principe de l’onduleur in-line :

le réseau. Schéma du principe de l’onduleur in-line : Lorsque le réseau est présent, ce dernier

Lorsque le réseau est présent, ce dernier est transmis à l'ordinateur par le commutateur de transfert à travers un anti foudre et un anti parasite. Ces deux sous ensembles permettent d'épurer le courant. Le booster est un dispositif qui régule la tension du réseau, ainsi il est possible de supporter des variations de courant brut très importantes sans utiliser les réserves des batteries. La batterie est rechargée par l'onduleur qui fonctionne en sens inverse. L'onduleur est à l'arrêt, il se met en route lorsque le courant brut disparaît, au retour il recharge la batterie.

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

31

Voilà comment se comporte l’onduleur en cas d’interruption du courant dans le bâtiment :

en cas d’interruption du courant dans le bâtiment : Le microprocesseur de l'onduleur scrute le réseau

Le microprocesseur de l'onduleur scrute le réseau en permanence, dès que ce dernier sort d'une fenêtre de tolérance, un ordre de démarrage est transmis à l'onduleur qui va convertir le courant continu de la batterie en courant sinusoïdal pendant le temps de l'autonomie. Le microprocesseur de l'onduleur agit également sur le booster lorsque la tension d'entrée est trop faible ou trop haute pour la ramener dans une valeur tolérée par l'ordinateur. Voici le comportement des niveaux de tension électrique :

Voici le comportement des niveaux de tension électrique : On voit que lors d’une baisse de

On voit que lors d’une baisse de tension en dessous de 205V, l’onduleur fait entre le booster en action tant que la tension d’entrée de l’onduleur se situe entre 176V et 205V. Si la tension d’entrée descend en dessous de 176V, l’onduleur commute sur ses batteries internes jusqu'à la remontée de la tension à l’entrée de l’onduleur et lorsque la tension remonte au dessus de 205V, l’onduleur utilise le booster.

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

32

5.4. Synthèse des 3 technologies

5.4. Synthèse des 3 technologies On peut donc conclure que la meilleure technologie est la technologie

On peut donc conclure que la meilleure technologie est la technologie On-line car elle n’a aucune coupe en cas de passage sur les batteries, elle régule, filtre et lisse le courant tout le temps, elle régule également les fréquences. Mais comme tout ne peut pas être parfait, c’est évidement la technologie la plus chère. Pour calculer quel est son besoin en onduleur, il y a le point critère de choix et gamme de prix.

6. Puissance d’un onduleur

6.1. Calcul

La puissance des onduleurs est exprimée en VA (voltampère) et non en Watt comme sur la plupart des appareils électrique. Le rapport qu’il y a entre les VA et les Watts est le facteur de puissance (ou cos phi). La formule générale est Cos Phi = Watt/VA. Les VA sont la puissance apparente (S = U * I) et les watts, la puissance active (P = U * I * Cos phi).

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

33

Explication du cos Phi :

C'est le cosinus de l'angle entre la tension et le courant, on le calcule en effectuant la division de la puissance réelle (Watt) par la puissance apparente (VA). Il est compris entre zéro et un. La puissance réelle ne peut pas être supérieure à la puissance apparente. La puissance électrique des ordinateurs est, la plupart du temps, donnée en VA car c'est la plus simple à mesurer. C'est le résultat du produit entre le courant (Ampères) et la tension (Volts).

6.2. Choix d’un onduleur

Pour choisir un onduleur, vous devez tenir compte de la pente qu'il va devoir franchir donc de déterminer le facteur de puissance de votre charge (0,7 en général). Certains onduleurs sur le marché ont été calculés pour un facteur de puissance de 0,6 (pente de 6%), dans la pratique, ceci se traduit par une obligation de décharger l'onduleur pour qu'il puisse franchir des pentes de 7%. Un appareil de 1000VA ne pourra pas alimenter 1000VA d'informatique mais seulement 857VA (1000 X 0,6 /0,7). L'unique unité de mesure qui permet de comparer la vrai puissance d'un onduleur est le Watt qui s'obtient en multipliant la puissance en VA par le facteur de puissance. Exemple: Un onduleur de 3000VA à cos phi 0,6 délivrera une puissance réelle de 3000 X 0,6: 1800 Watts. Un onduleur de 3000VA à cos phi 0,7 délivrera une puissance réelle de 3000 X 0,7: 2100 Watts. Voici un tableau d’indication qui permet de calculer la consommation en VA d’une installation informatique personnelle :

en VA d’une installation informatique personnelle : Rasson Jérôme – 2 è m e Informatique HELHO

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

34

Lorsqu’on calcule la puissance que doit avoir un onduleur, on calcule en général pour que l’onduleur ai une autonomie de 10 minutes à 75% de charges. On additionne le nombre de Watts de chaque appareil qui sera placé derrière l’onduleur, on obtient un nombre de watts, par exemple 350W. On multiplie ce nombre par 1,6 en général (en utilisant le coefficient de puissance de 0,6) et on obtient 560VA. On peut donc conclure qu’il faut un onduleur de +- 600 VA pour qu’en cas de coupure de courant, les périphériques aient 10 min d’autonomie, soit on utilise un tableau comme si dessus, et on additionne les VA.

7. Les Interfaces d’un onduleur

et on additionne les VA. 7. Les Interfaces d’un onduleur Les interfaces disponibles sur les onduleurs

Les interfaces disponibles sur les onduleurs peuvent différer d’un onduleur à un autre. L’onduleur possède une prise mâle pour se brancher sur le courant du bâtiment et suivant les onduleurs, ils ont soit une prise IEC à l’arrière, soit 3 ou 4 prises IEC (ou prise femelles). Il faut savoir que parfois, toutes les prises à l’arrière de l’onduleur ne sont pas protégées, suivant les modèles. Certaines sont ondulées et filtrées, parfois certaines ne sont qu’ondulées ou filtrées. Certains onduleurs ont aussi une entrée et une sortie RJ-11 pour protéger le réseau téléphonique lorsque l’ordinateur est relié à un modem. Beaucoup d’onduleurs ont aussi une sortie RS-232 ou une sortie USB. Cette sortie sert à la communication entre l’ordinateur et l’onduleur. Grâce à un logiciel fournit avec l’onduleur, on peut depuis l’ordinateur voir l’état général de l’onduleur, de ses batteries. Cette connexion permet aussi, lorsque les batteries de l’onduleur arrivent à

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

35

leur fin, d’envoyer un signal à l’ordinateur (ou serveur) pour éteindre « proprement » la machine pour ne perdre aucune donnée. Grâce à cette connexion, l’onduleur peut aussi (suivant les bios des serveurs) envoyer un signal au serveur pour signifier que le courant à été rétabli et le redémarrer sans aucune intervention humaine.

8. Les Normes

De nombreuses normes nationales (NF) ou internationales (CEI) concernent les onduleurs mais celles s’appliquant à la sécurité des personnes (NF EN 50091-1 et C 42810), la compatibilité électromagnétique (CEI 1000-2-2, CEI 1000-3-2, CEI 1000-4- 2/3/4/5/6 et NF EN 50 091-2) et la qualité sont prioritaires (ISO). Voici néanmoins quelques normes pour les onduleurs

8.1. Norme sur la protection de la foudre

pour les onduleurs 8.1. Norme sur la protection de la foudre L'oscillogramme montre l'onde qui est

L'oscillogramme montre l'onde qui est envoyée à l'onduleur. La surtension est de 6000 Volts et d'une durée de 5 micros secondes. Si l'onduleur est conforme aux normes IEEE 587, la surtension de sortie doit être atténuée de 2000 pour un, soit une surtension de 3 Volts en sortie. Dans ces conditions, les appareils branchés derrière l'onduleur continuent à fonctionner.

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

36

8.2. Norme d’alimentation

8.2. Norme d’alimentation Ce graphique représente la tension que peut supporter un ordinateur sans dysfonctionnement

Ce graphique représente la tension que peut supporter un ordinateur sans dysfonctionnement suivant les normes ANSI C84.1 ou les recommandations de l'association des fabricants d'ordinateurs ou de matériel bureautique. Si la combinaison temps/tension appliquée à l'équipement sensible se trouve dans la zone rose ou bleu, le matériel ne pourra fonctionner convenablement. Par exemple, suivant le graphique :

L’alimentation du pc doit pouvoir supporter une coupure totale (tension à 0V) pendant 8,3ms. Elle doit pouvoir supporter une surtension de 200% pendant 100µs. Toute tension appliquée en dehors de cette courbe peut engendrer des anomalies de fonctionnement voir des destructions de matériels. Ainsi, on perçoit parfaitement pourquoi un onduleur off-line peut alimenter un ordinateur, l'onduleur off-line commute en 4 ms et l'équipement peut supporter une coupure de 8,3ms.

9. Critères de choix et gammes de prix

9.1. Critères de choix

Il y a tout d’abord deux grandes questions à se poser : de quelle technologie ai- je besoin, et surtout de quelle puissance.

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

37

La technologie à utiliser dépend grandement de l’importance des équipements à protéger :

Si par exemple l’utilité d’un onduleur est due aux perturbations du réseau électrique et que la machine à protéger est une machine personnelle sans données vraiment critiques, alors un onduleur de type off-line suffira, sans oublier de calculer la puissance électrique que l’onduleur devra avoir. Alors que si l’on doit protéger un serveur d’application d’entreprise très important, un onduleur de type on-line ou line-in sera grandement conseillé pour la sécurité et le fait qu’aucune µcoupure de courant ne sera tolérée lors du passage sur les batteries.

Type de machine à protéger

Critères à prendre en compte

Poste individuel

L'autonomie :

L'onduleur doit posséder une autonomie suffisante pour arrêter proprement le PC. La mise en œuvre :

On privilégiera la simplicité de mise en œuvre et la facilité d'intégration de l'onduleur sur le bureau.

Serveur Local

La qualité de l’alimentation Certains matériels informatiques (stations de travail haut de gamme par exemple) nécessitent un courant de bonne qualité quand l’onduleur est en fonctionnement sur batterie. On privilégiera un onduleur produisant un signal de sortie sinusoïdal. La régulation de la tension L’onduleur doit être capable de réguler la tension en cas de variations trop importantes. Un logiciel de communication En cas de fonctionnement informatique sur réseau, il faut disposer d'un logiciel permettant d'assurer la gestion de l'onduleur à partir du réseau.

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

38

Serveur applicatif critique

Une qualité parfaite La disponibilité d'un serveur critique est primordiale pour votre entreprise. Comme pour un serveur local, il faut porter une grande attention à la qualité du courant fourni par l’onduleur. L’extension d’autonomie Vous pouvez avoir besoin d’une autonomie importante, d’où la nécessité de pouvoir adjoindre facilement des batteries supplémentaires à votre onduleur. SANS coupure L’onduleur doit fournir une alimentation de haute qualité sans aucune interruption. Pour assurer cette fonction, il faut choisir un onduleur qui assure constamment une régulation de la tension et de la fréquence. Le passage en fonctionnement sur batterie doit être complètement transparent, c’est-à-dire s’effectuer sans aucune coupure.

La puissance demandée par les équipements informatique :

Ce thème de puissance que les onduleurs peuvent fournir est expliqué en détail dans la section rappel électrique.

9.2. Les gammes de prix

Pour un onduleur personnel pour lisser le courant chez soi (700VA) de technologie off-line, il faut compter entre 60 et 90 €. Un onduleur de 1500 VA de technologie Line-In approxime les 550 €. Un onduleur de la technologie On-line de 1500 VA coûte environ 450€. Un onduleur de technologie Off-line de 1500 VA coûte lui 150 €. Il y donc une différence de prix entre les technologies.

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

39

Aux extrêmes, un des plus gros onduleurs industriel qui existe (sans redondance ni mise en parallèle de plusieurs onduleurs) est le APC Symmetra MW 1600kW, 400V qui fournit une puissance de 1,6 MW. Son prix avoisine les 250 000 €

10.

Conclusion

L’usage des onduleurs devient intéressant lorsque l’on décide de protéger électroniquement ses machines. Leur utilité dans le domaine privé est encore faible du surement au coût qu’il demande et de la non nécessité d’en posséder un. Il en est par contre différent dans les grandes entreprises équipées de réseaux d’ordinateur avec des données importantes à protéger.

L’onduleur est la solution idéale pour protéger les machines de ce type d’entreprise. On optera pour une technologie spécifique en fonction du besoin que l’on en a, incluant une gamme de prix variable. Bref, selon le prix et son utilité, chacun peut protéger sa/ses machine(s).

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

40

11.

Bibliographie

http://fr.wikipedia.org/wiki/Alimentation_sans_interruption http://stielec.ac-aix-marseille.fr/cours/abati/flash/onduleur.swf

http://www.schneiderelectric.com/cahier_technique/fr/pdf/ct129.pdf

http://www.ecus-ondulique.com/default.htm

http://www.commentcamarche.net/protect/onduleur.php3

http://fr.wikipedia.org/wiki/Onduleur

http://www.epsic.ch/branches/electrotechnique/Theorie/puialt/340.html

http://www.ybet.be/hardware2_ch12/Protections_elec.htm

http://www.s2s.fr/htmlfr/gamme/p1.htm

http://www.aidenet.com/informa9.htm#top

http://www.socomec.fr/cfml/p_faq_lire_esc2ee1c.html

http://www.choixpc.com/onduleur.htm

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

41

Rasson Jérôme – 2 ème Informatique HELHO 2008-2009

42