Vous êtes sur la page 1sur 47

REHABILITATION 3

BATI TRADITIONNEL ET PATHOLOGIE

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 1
REHABILITATION 3

ƒ MURS
ƒ ENDUITS
ƒ MENUISERIES
PORTES
ƒ FENETRES
ƒ VOLETS
ƒ MENUISERIES

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 2
Les carrières

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 3
LES MURS

ƒ Murs en pierre de taille

• Provenance:
carrières régionales
• En générale pierres
calcaires
• Sensibles aux
remontées d ’humidité

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 4
Murs en pierre de taille

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 5
LES MURS

ƒ Murs en pierres
« tout-venant »
• Provenance : carrières
régionales
• Pierres non équarries
• Appareillées avec un
mortier de chaux
• Concernent l ’habitat
modeste

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 6
Murs en « moellons »

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 7
Murs en pisé

ƒ Appelé « tapy » en
provençal
ƒ Epaisseur de 50 cm
environ
ƒ Terre stabilisée par
de la chaux (30 à
50kg par m3)

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 8
LES FACADES
ƒ Badigeons
ƒ Enduit-ciment
ƒ Enduit à la chaux

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 9
Badigeons

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 10
Peintures

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 11
Enduits-ciments

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 12
Enduits à la chaux

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 13
Enduits à la chaux

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 14
Enduits à la chaux

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 15
Enduits à la chaux

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 16
Les portes

Porte à linteau droit et décharge Porte cintrée


S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 17
Les portes Portes médiévales

Il n ’y a pas de clef: les deux


segments de l ’arc se rencontrent
sur un joint

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 18
Les portes Portes médiévales

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 19
Les appuis Les appuis

Type médièval

Type traditionnel
avec feuillure à
volets

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 20
Les appuis Renaissance
Les appuis +m

Type renaissance

Type XVIII°

Renaissance + médiéval

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 21
Les bandeaux

Type renaissance
classique

Classique classique
S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 22
Les fenêtres ƒ Fenêtre médiévale :
• jusqu ’à la
renaissance,vitraux
• un seul vantail,volets
intérieurs
• au XVII°, le croisillon de
pierre est supprimé

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 23
Les fenêtres XVII°

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 24
Les fenêtres Les ouvrants

ƒ Fenêtres à petits bois


XVIII°
• Volets intérieurs
• Les dimensions se
réduisent,apparition
d ’un impôt sur la
surface des fenêtres

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 25
Les fenêtres

ƒ Fenêtre du XVIII°les techniques


de fabrication du verre permettent
d ’avoir des vitres de dimensions
supérieures

(Ajout de volets extèrieurs postèrieurs)

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 26
Les fenêtres
• XIX° : Apparition des
volets
• Ensuite les linteaux
deviennent droits

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 27
Les façades . Rue Andanson Aix en Pce – XVII°

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 28
Les façades . Rue Andanson Aix en Pce – XVIII°

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 29
Les façades . Rue Andanson Aix en Pce – XIX°

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 30
Les façades . Rue Andanson Aix en Pce – Actuel

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 31
PATHOLOGIE LES MURS

ƒ L ’humidité

-Les sels remontent par


capillarité.
-Enduit trop étanche.
-Eclatement de l ’enduit

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 32
PATHOLOGIE LES MURS

ƒ La capillarité , les remèdes:


• Laisser « respirer » la
maçonnerie
• Réaliser un enduit qui
permette l ’évaporation.
¾ ----
• Introduire un produit
• créant une barrière étanche
¾ ----

• Procédé d ’électro-osmose
• Siphons atmosphériques
S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 33
PATHOLOGIE LES MURS

ƒ L ’humidité,autres causes ,autres remèdes:


• Infiltrations dues à la pluie:
– enduit étanche
– reprise des fissures
• Condensations:
– mieux chauffer les locaux
– meilleure ventilation
• Fondations dans l ’eau:
– drainage à réaliser
S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 34
PATHOLOGIE LES MURS

Déformations en façades - affaissement

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 35
PATHOLOGIE LES MURS

ƒ Les fissures
• Vérifier leur état,pose de
témoins
• Trouver l ’origine
• Adapter la solution de
reprise (tirants,reprises
en sous-
œuvre,confortement)

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 36
PATHOLOGIE LES MURS

ƒ Fissure diagonales:
• Proviennent en
général d ’un
tassement
• Trouver l ’origine
• Pose de témoin
• Reprise en sous-
œuvre si nécessaire.

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 37
PATHOLOGIE LES MURS

ƒ Dans ce cas de
désordre, les pierres
s’organisent selon un
arc de décharge, créant
une nouvelle stabilité,
mais précaire en cas de
nouveaux désordres.

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 38
PATHOLOGIE LES MURS

ƒ Fissures linteaux

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 39
PATHOLOGIE LES MURS

Diagramme des fissures :


3 types

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 40
PATHOLOGIE LES MURS

Diagramme des fissures

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 41
PATHOLOGIE LES MURS

Diagramme des fissures

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 42
PATHOLOGIE LES MURS

ƒ Tassement stabilisé :
• Mesures conservatoires (étayement mise
hors d’eau)
• Stabilisation définitive:
– Suppression de niveaux
– Création de nouveaux refends
– Consolidation des sols(micropieux, reprise en
sous-œuvre, création de butée)

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 43
PATHOLOGIE LES MURS

ƒ Tassement stabilisé
• Désordres :
– Fissures de rupture entre refends,pignons,façades
– Fissures dans murs : « coup de sabre »
• Actions :
– Chaînages aux niveau des planchers, tirants
– Chaînage en haut de murs en associant la
charpente

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 44
PATHOLOGIE LES MURS

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 45
PATHOLOGIE LES MURS

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 46
PATHOLOGIE LES MURS

S7UE3 - JF QUELDERIE -
2007/08 47