Vous êtes sur la page 1sur 4

Mr Akka

Si vous aimez déguster la crudité de la vie, si votre cœur jaillit à chaque rencontre avec la nature, si c’est l’abri de vos souvenirs d’enfance et le lien avec un passé florissant, vous pouvez vous éloigner de ses champs comme vous voulez, mais sachez qu’un jour elle sera votre dernière campagne et votre seul confort.

C’est ainsi que se résume l’ambition d’un cœur animé de passion, d’acharnement et de ténacité à la vraie vie, au bonheur, à la nature … .

Mr Akka est cet Homme, il est cet Homme à l’air modeste mais au cœur plein de défis de la vie, il est cet Homme qui vous sourit à peine si vous le rencontrez dans un bureau, et qui vous inonde de gaieté en riant de tous ses sens s’il est dans son élément ; s’il est au milieu des champs, … s’il entend le gazouillement de la nature.

Né en 1969 à Youssoufia, marié et père de 2 enfants Ali et Houssam, il incarne la pureté d’un homme qui ne demande à la vie que le bonheur d’être en bonne santé et de pouvoir vivre aisément au milieu de ses rêves. Il a fallu que Mr AKKA ait un Baccalauréat Science Mathématiques,un DEUG à la faculté Maths Physiques, pour se rendre compte que ce n’est guerre la carrière à laquelle il aspirait et que son bonheur était ailleurs, ailleurs dans la nature, dans sa petite ville chaleureuse, à El Youssoufia.

Pour pouvoir atteindre ses rêves, Mr Akka a été en premier lieu chauffeur de taxi, un petit métier qui peut rapporter « relativement » beaucoup en présence d’une

forte volonté, ce qui lui a permis d’épargner et d’acheter ultérieurement un terrain de 3 Hectares à 6

km de

EL Youssoufia vers Bouchane.

Quelques années plus tard, ses pensées stratégiques lui ont dicté de vendre le taxi et d’acheter une maison en plein centre de El Youssoufia, et aussi de vendre la terre et de s’associer avec quelqu’un dans une téléboutique pour pouvoir jouir d’un revenu mensuel fixe.

Vendre la terre ! Une politique imprévue de la part

de Mr Akka mais qui était en fait une sorte de sacrifice pour pouvoir exploiter une autre, une autre qu’il loua selon un contrat OCP renouvelable en fonction des résultats de la ferme avec l’avantage de ne payer que le montant de location 8000 Dhs/an durant les 3 premières années et 50 % du montant locatif de la 4 ème à la 6 ème année. C’est ainsi qu’en Septembre 2002 fut organisée une visite sur les lieux pour délimiter le terrain en présence du promoteur et du service juridique de la Direction des exploitations minières de Gantour. Une semaine plus tard, fut signé le contrat de location

de la part du Directeur Général du groupe OCP,

Mr

Mourad CHERIF et avec l’appui de la DEG notamment le chef de la Division Réhabilitation et Valorisation du patrimoine ; Mr ARAFAN. Suite à cet événement, Mr Akka a décidé de vendre sa maison pour pouvoir investir dans son projet en ce qui concerne, l’équipement ; le rafraîchissement de la peinture, l’achat d’une moto pompe de Marrakech, Achat et installation de l’énergie solaire…. Et sa vie se déroula ultérieurement comme suit :

19/11/02 : Début de labour et semis (blé, orge, avoine, Bersim)

16/12/02 : Déménagement de sa petite famille à la ferme pilote.

05/01/03 : Visite de Larbaat Moul El bergui (près de Khmiss Zmamra ) pour prospection d’achat d’une serre et rame d’aspersion

02/02/03 : Début des travaux de construction de la serre, une serre qui fut exploitée en premier lieu dans un projet d’aviculture plus précisément ; l’élevage de 2 500 poussins. Cette opération lui a permis de faire un bénéfice de 6000 Dhs sur 45 jours, mais le risque était grand vu que le marché était sinusoïdal et pouvait lui causer des séquelles inévitables. Résolution faite ! Vaut mieux se concentrer sur l’agriculture. Les Six mille dirhams épargnés furent alors investis dans l’approfondissement du puit qui s’est déroulé en 2 étapes :

  • La première à bras d’homme en juin 2003

  • La deuxième moyennant une sondeuse Juillet 2003.

20/03/03 : La participation à un stage de 3 mois concernant les techniques d’irrigation à la station de Recherche ESSAADA EL Haouz à Marrakech.

Après le stage, et pour pouvoir réaliser plus confortablement ses projets, Mr AKKA a procédé à des négociations avec le Crédit Agricole pour pouvoir discuter la possibilité d’un crédit. Cette initiative a été soutenue par Mr Arafan, ce qui représentait une grande partie de sa réussite à le décrocher sous réserve de garantie. L’essence de ses projets se résumait en « l’entretien de 3 Hectares destinées à des plantes

médicinales et aromatiques », ses partenaires étaient l’INRA Settat, le Groupe OCP, La DPA représenté par le Centre de Travaux de Chemaia.

Le 12 /12/03 jusqu’à avril 2004, récolte de cumin ce qui représentait un essai concluant, vu qu’il a appris davantage les méthodes de culture de cette plante aromatique et se sentait prêt à persévérer encore plus dans cette branche d’activité. C’est ainsi qu’il a procédé en Décembre de la même année à l’installation des conduites d’irrigation (goutte à goutte et aspersion) pour la culture de ces plantes. Les résultats étaient formidables non seulement pour le cumin mais aussi pour le Coriandre, le Fenugrec, le Nigelle et le Cresson plantés sur des surfaces de 400 m2 chacun le 06/02/04.

03/04 : Essai pastèque et melon sur une superficie d’un demi hectare avec paillage et achat de 2 génisses, et de30 têtes d’ovins, pour l’engraissement.

Mr Akka a trouvé enfin son plaisir et sa « vraie vie » et encourage tout passionné de la nature à le rejoindre, à Vivre Heureux… .