Vous êtes sur la page 1sur 2

UNIVERSITÉ DE L’OUEST DE TIMIŞOARA

FACULTÉ DES LETTRES, HISTOIRE ET THÉOLOGIE
DÉPARTEMENT DES LANGUES MODERNES

IIème ANNÉE LMA
PREP. DANA UNGUREANU
danamariaungureanu@yahoo.com

TRADUCTION GRAMMATICALE
LE TEXTE NARRATIF
TRAVAUX DIRIGÉS

OBJECTIFS GÉNÉRAUX
Ces TD ont pour objectif de contribuer à la formation des traducteurs possédant de solides
connaissances linguistiques ainsi que les compétences requises d’un traducteur professionnel capable
de s’intégrer au marché du travail.
Ces compétences sont :
- des compétences linguistiques :
• maîtriser parfaitement les normes de la langue maternelle ;
• approfondir les connaissances des structures langagières en français ;
• faire preuve d’une approche contrastive dans les exercices de traduction
- des compétences thématiques :
• améliorer les connaissances de vocabulaire français ;
• comprendre et respecter l’importance des références socio-culturelles du texte ;
- des compétences en matière de traduction :
• comprendre les textes en langue source et les rendre correctement en langue cible en
respectant le niveau de langue, les conventions et les spécificités culturelles correspondant à la
nature du texte à traduire
• maîtriser la traduction assistée par ordinateur, les outils terminologiques et bureautiques

ÉVALUATION
La vérification des compétences acquises se fera par un examen de fin de semestre qui
consistera dans la traduction d’un texte de 150-200 mots.
* La qualité des devoirs et l’assiduité des étudiants seront aussi prises en compte pour établir la note
finale.

BIBLIOGRAPHIE
Théorie
DURIEUX, Ch., Apprendre à traduire, La Maison du dictionnaire, 1995.
GOUADEC, D., Profession, traducteur, La maison du dictionnaire, 2009.
LADMIRAL, J. R., Traduire, Gallimard,1994.
LUNGU-BADEA, G., Tendances dans la recherche traductologique, Editura Universităţii de
Vest, 2005.
SELESKOVITCH,D., LEDERER, M., Interpréter pour traduire,
ŢENCHEA, M., Études contrastives, Hestia, 1999.
ŢENCHEA, M.(ed.), Études de traductologie, Mirton, 2000.
Exercices
GORUNESCU, E. Exercitii de limba franceza, Teora, 2003.
TOMA, D. Exercitii de traducere, Polirom, 1998.
FRENTIU, O. Exercitii de traducere, Polirom, 2008.

Le point de vue du narrateur ou focalisation  La focalisation externe: le narrateur ne joue aucun rôle dans les évènements  La focalisation interne : le narrateur est un personnage de l'événement. Le schéma narratif  Situation initiale : situation de départ de l'histoire. pensées) à tout moment et partout. c'est lorsque un récit (récit enchâssé ) est intégré dans un autre récit (récit cadre). mais inachevée. notamment le passé simple: action entreprise et achevée (“premier plan"). sans participer à l'histoire... Le récit est souvent à la troisième personne. met fin aux actions.parfait (action antérieure à une action passée)... + l'ellipse : un saut dans le temps ( "dix jours plus tard. + l' anticipation : récit d'un évènement futur. L'ordre et la durée des événements  L'ordre : + l'enchâssement. ."). une action qui progresse dans le temps. le présent de narration : (actualisation d'un évènement -“gros plan”).  Élément perturbateur (déclencheur): évènement qui va déclencher l'action (tout à coup.  La focalisation zéro (regard omniscient) : le narrateur.. Indices de la narration : Les temps du passé prédominent.LE TEXTE NARRATIF Définition : Le texte narratif raconte des faits réels ou imaginaires.  La durée: + le sommaire: un évènement long est résumé.  Élément équilibrant: événement qui résout une situation. . le lendemain. et l'imparfait (“arrière plan"): action entreprise. D'autres temps interviennent : le plus.)  Actions (péripéties): déroulement des actions.  Situation finale : nouvel état de stabilité. sait tout des personnages (actions.. + la scène : un évènement est détaillé. + le retour en arrière: récit d'un évènement antérieur dans le déroulement de l'histoire. les indicateurs de temps sont nombreux et se situent par rapport aux événements et non par rapport au moment où est écrit le texte = adverbes de temps : la veille.que.