Vous êtes sur la page 1sur 3

En 470 av. J.-C.

, un homme révolutionne la façon de voir les choses,


cet homme est Socrate. Il est considéré comme un des premiers
philosophes. En 428 av. J.-C., c’est au tour de son élève Platon à
explorer la manière de penser idéaliste. En 384 av. J.-C., Aristote fait
son entré dans le monde des grands philosophes et fonde Le Lycée, la
première école de philosophie. Aujourd’hui, au Québec, il y a trois
cours de philosophie obligatoire au niveau collégiale, au même titre
que le français et les cours d’éducation physique. Mais, est-ce qu’après
ces 2479 ans, la philosophie devrait encore être enseignée dans les
écoles? Est-ce que la philosophie est encore utile de nos jours? Cette
question apporte son lot de débats mais d’après moi, la philosophie est
encore extrêmement utile à l’époque où on vit. Et cela s’explique par
le fait que la philosophie apporte une paix intérieure et qu’elle favorise
la liberté de penser.

Tout d’abord, la philosophie apporte une paix intérieure. En effet, la


philosophie étant générale, peut nous aider avec tout. Elle est une
arme pour aider chaque individu à affronter ses problèmes. Elle nous
aider à combattre les doutes et les craintes à l’intérieur de chacun de
nous, elle est notre allié contre l’angoisse existentielle. Ceci peut être
illustré par un soldat en état de siège, il des tonnes de pressions
externe qui ont comme but de briser le siège. De la même manière,
nous subissons des multitudes de pressions externes qui ont comme
but de nous faire craquer mais la philosophie est là pour nous apporter
une paix intérieure. Peu importe quel est notre façon de penser, la
philosophie nous aide à passer par-dessus des moments redoutables
comme l’a si bien dit Épicure dans sa Lettre à Ménécée; «Il ne reste
plus rien à redouter dans la vie pour qui a vraiment compris que hors
de la vie il n'y a rien de redoutable.»1

Ensuite, la philosophie favorise la liberté de penser, l’esprit critique et


l’autonomie intellectuelle. Un exemple bien simple est de dire à un
enfant qu’il comprendra plus tard. Cela ne lui fait pas développer les
trois qualités mentionnées ci-haut. Selon Aristote, «Le doute est le
commencement de la sagesse.»2 Ce philosophe essaie ici de nous faire
comprendre que de douter nous pousse à réfléchir. Et, lorsque nous
réfléchissons, nous raisonnons afin de prouver. Essayer de prouver
quelque chose est, par définition, rationnel. Si nous considérons que la
philosophie est une réflexion rationnelle, et que le sens étymologique
de philosophie est l’amour de la sagesse, nous en arrivons à la
conclusion que douter est le commencement de la philosophie.
Dans un autre ordre d’idées, certains pensent que la philosophie a le
défaut d’être trop subjective et par conséquent, elle n’est pas assez
objective pour être encore utile à notre époque. C’est certain que si on
prend comme exemple les paradoxes de Zénon, on peut trouver des
failles au raisonnement. Ils on raison, ces paradoxes ne sont pas fiable
mais c’est justement là que la philosophie est utile. Nous sommes
justement face à une contradiction et le seul moyen de mieux
comprendre ou de résoudre un problème tel que celui là est de
raisonner ou bien discuter, c’est incontournable. Comme on la vue
précédemment, la philosophie est une réflexion et la réflexion nous
pousse nécessairement vers le raisonnement; donc nous pouvons
avancer que la philosophie est incontournable. C’est en effet cette
pensé qui a amené Blaise Pascal à déclarer : «se moquer de la
philosophie est très philosophique»3. Car, pour se moquer de la
philosophie, il faut réfléchir à des arguments contre la philosophie et la
réflexion est à la base même de la philosophie.

En définitive, la philosophie est nécessaire de nos jours car elle


apporte une certaine paix intérieure et elle développe aussi
l’autonomie intellectuelle. Nous pouvons aussi penser à la
connaissance qui ne cesse de s’agrandir grâce a la philosophie, et nous
savons très bien que personne ne sait tout. Puisque la connaissance
est dépendante de la philosophie, elle sera utile tant et aussi
longtemps que nous ne saurons pas tout ce qu’i y a à savoir.
1 La paix (10 novembre 2009), Philagora, http://www.philagora.net/citations/paix.htm, p.2.

2Citations (10 novembre 2009), l’internaute http://www.linternaute.com/citation/3388/le-doute-


est-le-commencement-de-la-sagesse-aristote/, p.3.

3 MONTMINY .J. Notes de Cours, Cegep de Sainte-Foy, Québec, 2008