Vous êtes sur la page 1sur 1
Maître, une question ! Texte : Maria E. Pontigo Drabs Ce mois-ci, Maître Maria E.
Maître, une question ! Texte : Maria E. Pontigo Drabs Ce mois-ci, Maître Maria E.

Maître, une question !

Texte : Maria E. Pontigo Drabs

Ce mois-ci, Maître Maria E. Pontigo Drabs, avocate francophone au barreau de Barcelone, répond à vos questions concernant l’endettement.

répond à vos questions concernant l’endettement.  Pour me relancer dans ma vie professionnelle j’ai

Pour me relancer dans ma vie professionnelle

j’ai décidé il y a 3 ans de faire un emprunt en France de 30 000 euros afin de m’inscrire dans une grande école de commerce. Je ne suis pas allée au bout des 3 ans prévus et désormais je vis à Barcelone où je suis sans emploi depuis 3 mois. La date de mon premier remboursement approche et je suis in- capable de faire face à mes dépenses journalières si je dois rembourser cet emprunt. Je souhaiterais donc savoir s’il existe un recours quelconque pour repousser cette date ?

Ce souci est identique en Espagne et en France : Renégociez le remboursement du prêt ! Avant tout, calculez la somme que vous pouvez rembourser mensuellement (une moyenne et un maximum). Prenez rendez-vous avec le directeur de votre suc- cursale en début de semaine et d’année (janvier-avril). Informez- le de votre disposition à rembourser votre moyenne mensuelle calculée et demandez-lui ce qu’il vous propose (un taux d’intérêt). Négociez à la baisse le taux proposé et, au besoin, montez la som- me de remboursement à votre limite maximale, en tenant compte des possibles frais de gestions. N’attendez pas un avis de paiement de la banque pour négocier, agissez en acheteur d’un service (ban- caire) et avant que votre obligation de remboursement n’arrive.

Je suis gérant d’une petite entreprise de deux sa-

lariés. Pour faire face à la crise, j’avais opté dans ma gestion d’entreprise pour retarder les paiements de mes fournisseurs afin de ne pas pénaliser mes sala- riés. Aujourd’hui, je me rends compte que la crise est toujours aussi forte et que j’atteins plus que les limites de ce système, car plusieurs fournisseurs me récla- ment le paiement immédiat des sommes que je leur dois et me menacent même de m’amener en justice. Depuis deux mois, j’ai du retard dans le paiement des salaires et un de mes salariés me menace également de porter plainte contre moi si je ne régularise pas cette situation. Quelle est la bonne décision qui me permettrait de débloquer cette situation ?

De même ici : Calculez les sommes mensuelles que vous pouvez actuellement débourser et les sommes à payer réellement (sala- riés, services et fournisseurs). Planifiez un remboursement bi ou trimestriel, de sorte que tous les deux ou trois mois tous perçoi- vent une quantité. Négociez ce paiement avec chacun et tenez- vous à ce compromis réalisable. D’autre part, réduisez les coûts sociaux ou restructurez tout le fonctionnement de la société en ce sens au besoin. Les salariés sont-ils nécessaires ? Si oui, négo- ciez avec eux un salaire minimum mensuel de compromis et un réajustement tous les deux ou trois mois. Si vous vous trouvez en état d’insolvabilité imminente, pensez à vous déclarer en « concours volontaire », une procédure judi- ciaire (faillite) à court terme qui rend possible la remontée. Si la moitié des créanciers acceptent votre plan de remboursement, le juge l’acceptera aussi et forcera tous les créanciers à s’y soumet- tre. Ainsi vous maintiendrez le contrôle de la société, suspendrez les intérêts moratoires existants et empêcherez toute saisie de l’actif social.

Notre conseil : agissez dès que surgit la situation économique critique au sein de votre foyer ou commerce, soyez réalistes et faites vos comptes afin de vous diriger vers vos créanciers avec un plan de remboursement faisable selon vos possibilités et intérêts. Que votre plan soit le parachute de votre économie et permette votre survie.

Dans notre prochain numéro…

Loi espagnole de Protection de Données Person- nelles : est-ce que ça me concerne ? Être filmé dans un magasin, est-ce légal ? Que fait l’entre- prise de mes données personnelles ? En temps qu’autonome, dois-je changer quelque chose ?

Faites parvenir vos questions à : info@piloteurbain.com, Maria E. Pontigo vous répond.

Maria E. Pontigo Drabs contact@avocatfrancophone.com - 931 846 840

44 | Pilote Urbain | mars - avril 2010

PiloteNº53-casa.indd

44

1/3/10

10:13:01