Vous êtes sur la page 1sur 9
LE ROYAUME DES FJORDS BRETONS M365 France - FR Le Finistère ou région des “fjords”

LE ROYAUME DES FJORDS BRETONS

M365

France - FR

LE ROYAUME DES FJORDS BRETONS M365 France - FR Le Finistère ou région des “fjords” bretons

Le Finistère ou région des “fjords” bretons est restée très préservée. Au fil du sentier, on y croise

A chaque

détour, le paysage change avec la marée. Nous passons de l’intimité d’une vallée silencieuse à un

littoral balayé par le vent et l’écume.

des pêcheurs à pied professionnels, des ostréiculteurs ou des éleveurs d’ormeaux

Les points forts de cette randonnée

• Des paysages marins superbes : lagons, “fjords”, chaos rocheux, dunes.

• La découverte du Finistère nord, une région authentique.

• Les lumières, une atmosphère paisible et tonifiante.

Points de repère

Randonnée : pour aborder une région ou un pays en profondeur. Marches en traversée ou en boucle, faciles d’accès.

Niveau 2 : marche de 4 à 5 heures les jours de randonnée, sur chemin, piste, sentier ou parcours vallonné.

sur chemin, piste, sentier ou parcours vallonné. LE ROYAUME DES FJORDS BRETONS Du 02/08/15 au 07/08/15

LE ROYAUME DES FJORDS BRETONS

Du 02/08/15 au 07/08/15

Les prix sont disponibles sur notre site : www.allibert-trekking.com

Durée :

6 jours

Portage :

Uniquement vos affaires de la journée

Hébergement :

Hôtel

Encadrement :

Accompagnateur spécialiste de la région

Groupe :

De 4 à 14 participants

Du 06/09/15 au 11/09/15

Au jour le jour

J 1/ R-V à Brest

Accueil à 18 heures à l’hôtel à Brest en tenue de randonnée. Nuit dans la cité du Ponant et dîner dans une crêperie.

J 2/ Landeda - aber Wrac’h

Transfert en bus vers Landeda et installation à l’hôtel. Boucle autour de l’aber Wrac’h, la randonnée autour du plus long des abers nous offre des

paysages bucoliques en sous-bois, puis à l’embouchure de l’estuaire, nous découvrons les innombrables îlots : l’île Wrac’h, l’île Cézon et son fort. Transfert à Landeda.

4

h 30 de marche. M = D : 200 m.

J

3/ Randonnée côtière

Du port de Perroz-Guirec, nous randonnons vers la chapelle dédiée à l’archange saint Michel le long d’une côte découpée où se succèdent des

plages de sable blanc abritées et des presqu’îles rocheuses. En chemin, les ruines de Iliz-Kog et l’eperon barré de Beg Monom et tout le long du trajet, vue sur l’île Vierge.

4

h de marche. M = D : 100 m.

J

4/ Baie des Anges - île Vierge

Cheminement le long de la baie des Anges, vers le massif dunaire de Sainte-Marguerite. Vue sur les îles Guénioc, la malouine et le fort de l’île

Cézon. L’après-midi, petite croisière commentée de deux heures dans l’estuaire avec une escale sur l’île Vierge et son phare en granit, le plus haut d’Europe (visite du phare payante hors forfait, environ 2,5 €/personne).

4

h de marche. M = D : 50 m.

J

5/ Aber Benoît - Saint-Pabu

Nous cheminons le long de l’aber Benoît jusqu’à son embouchure. Vue sur le charmant port de Saint-Pabu et ses maisons en pierre bordant la ria.

4

h 30 de marche. M = 150 m. D = 200 m.

J

6/ Lampaul-Ploudalmézeau

De Lampaul-Ploudalmézeau, nous marchons de plages en pointes vers Portsall à la découverte d’un archipel d’îles accessibles à marée basse. Séparation à 15 heures à la gare de Brest.

3 h de marche. M = D : 50 m.

NB : le programme a été établi selon les derniers éléments connus lors de sa rédaction. Des impondérables sont toujours possibles et des situations indépendantes de notre volonté peuvent en modifier le déroulement. Nos accompagnateurs feront de leur mieux pour s’adapter à ces aléas, avec leur expérience et leur professionnalisme. M : dénivelée ascendante. D : dénivelée descendante.

Votre budget

Le prix comprend

— L’hébergement tel que décrit dans le programme.

— La pension complète.

— Les transferts routiers et maritimes indiqués au programme.

— Le transport des bagages.

— L’encadrement par un accompagnateur spécialiste de la région.

Le prix ne comprend pas

— L’assurance annulation/interruption de séjour/perte de bagages et l’assistance.

— L’acheminement jusqu’au lieu de rendez-vous et depuis le lieu de séparation.

— Tout ce qui n’est pas indiqué sous la rubrique “Le prix comprend”.

Vos dépenses sur place

— Les trajets de votre domicile jusqu’au pont de rendez-vous et du point de séparation à votre domicile.

— La visite facultative du phare de l’île Vierge (2,5 € par personne).

— Les visites et transferts non prévus au programme.

— Les boissons.

— Les pourboires.

Les pourboires Vous avez été satisfait de votre voyage. Un geste de remerciement fera plaisir à votre guide.

Le programme de fidélité Allibert Dès l’inscription à votre premier voyage, vous bénéficiez d’une réduction de 10 % dans la boutique Allibert Trekking, premier des avantages de notre programme de fidélité. Au quatrième voyage, vous devenez membre du Club Caravane, qui récompense votre confiance par des offres exclusives.

Découvrir le programme de fidélité sur www.allibert-trekking.com

Ces conditions ne s’appliquent pas aux journées anniversaires Allibert (fiche B100).

Votre assurance et votre assistance

Un circuit aventure comprend des risques qu’il convient de pallier en étant bien assuré.

• L’assistance couvre essentiellement les frais de recherche-secours, le rapatriement et les frais médicaux. Elle intervient dès lors qu’un constat

médical permet de décider du rapatriement. Au préalable, dans les régions éloignées des infrastructures médicales et difficiles d’accès, vous devez accepter l’organisation des premiers secours par des moyens locaux (porteurs, chevaux, 4X4, etc.). Elle indemnise la perte ou le vol de bagages.

• L’assurance protège du risque financier d’annulation.

Nous vous proposons de souscrire l’un des trois contrats que nous avons sélectionnés :

assistance étendue, contrat Premium (regroupant les garanties d’assistance et d’assurance), contrat Premium carte bancaire, sachant que nous

servons uniquement d’intermédiaire entre vous et l’assureur. Si vous choisissez de souscrire l’une de ces formules, la notice vous sera envoyée avec votre facture.

Notre conseil Si vous choisissez d’autres contrats d’assurance et d’assistance, vérifiez que la couverture recherche-secours est adaptée : zone de couverture, montant, risques couverts (à titre indicatif, un montant minimal de 15 000 € est recommandé, les cartes de crédit offrent peu ou pas ce type de garantie).

 

Contrat

Contrat Premium CB* 2,8 %

LES PRINCIPALES GARANTIES

Assistance étendue 1,7 %

Premium

3,6 %

FRAIS D’ANNULATION

OUI, en complément de votre assurance CB

Annulation pour motif médical (franchise 30 €)

NON

OUI

Annulation pour toute cause, imprévisible au jour de la souscription, indépendante de votre volonté, et justifiée (franchise 75 €)

ASSISTANCE RAPATRIEMENT

     

Rapatriement ou transport sanitaire, frais réels

OUI, en complément de votre assurance CB

Remboursement complémentaire des frais médicaux hors du pays de résidence, jusqu’à 150 000 €

OUI

OUI

• Frais de recherche-secours, jusqu’à 15 000 €

 

• Assistance juridique à l’étranger

BAGAGES

OUI, en complément de votre assurance CB

• Vol de bagages, 1 800 € par personne (franchise 30 €)

OUI

OUI

• Retard de livraison 300 € par personne

• Matériel sportif 1 800 € par personne (franchise 30 €)

FRAIS D’INTERRUPTION DE SEJOUR

OUI, en complément de votre assurance CB

• Jusqu’ à 7 000 € par personne

OUI

OUI

• Jusqu’ à 30 000 € par évènement

RETARD D’AVION • Retard de plus de 4 heures, 100 € par personne

OUI

OUI

OUI, en complément de votre assurance CB

* Contrat Premium CB. Pour souscrire cette garantie, il vous faut impérativement bénéficier des garanties d’une carte bancaire multiservices proposant une assurance annulation et une assistance rapatriement : Mastercard type Gold, Platinum, World Elite, ou Visa type Premier ou Infini, à l’exclusion des autres types de cartes bancaires. Seules les cartes bancaires délivrées par une banque française, belge ou suisse sont acceptées.

NB : ces taux de souscription comprennent la taxe sur les conventions d’assurances de 9 %, les frais de dossier et de gestion.

Sur le terrain

Ce circuit est élaboré et réalisé en collaboration avec un spécialiste de la région, partenaire d’Allibert.

Les déplacements pendant le circuit

— Transferts routiers en bus ou en taxi pour rejoindre les points de départ des randonnées.

— Transferts en bateau pour rejoindre les îles.

L’encadrement Guide-accompagnateur spécialiste de la région.

Le portage et le transport des bagages Uniquement vos affaires de la journée et le pique-nique.

L’hébergement pendant le circuit

Hôtel deux étoiles à Brest (une nuit) et à Landéda (quatre nuits) en chambre de deux personnes. NB : si vous arrivez la veille, nous vous demandons de prendre contact directement avec les hébergements à

— Hôtel de la Gare, deux étoiles, 4 bd Gambetta (face à la gare). Tél. : 02 98 44 47 01.

— Hôtel de la Paix, trois étoiles, 32 rue Algégiras. Tél. : 02 98 80 12 97.

A voir à Brest : le château, le musée de la Marine, l’arsenal, le musée de la Mer, Océanopolis, le vallon de Stangalard.

Pour d’autres adresses ou des visites, contacter l’office de tourisme de Brest au 02 98 44 24 96 ou sur le site : www.brest-metropole-tourisme.fr

Les repas Pension complète avec pique-nique le midi.

Brest (paiement sur place).

Les devises La France fait partie de la zone euro. Les guichets automatiques permettent de retirer de l’argent en toute facilité. Prévoir des espèces pour vos dépenses personnelles dans les zones plus isolées (boissons en refuges de montagne, par exemple).

Accès

L’accès sur place

• En train

— Aller

TGV Paris Montparnasse-Brest Horaires et réservations SNCF : 36 35 www.voyages-sncf.com

— Retour

TGV Brest-Paris Montparnasse.

Transports publics Consulter le site des transports collectifs en Bretagne www.breizhgo.com. Ce site vous facilite le voyage dans toute la région, d’un réseau à l’autre. Il vous permet de calculer vos itinéraires dans toute la Bretagne en transport collectif (train bus, car, etc.).

• En voiture

— Itinéraire :

De Paris : autoroute (A 11) jusqu’à Rennes et voie express de Rennes à Brest (N 12).

— Parking à Brest :

• Vous pouvez laisser votre véhicule en stationnement gratuit, non surveillé avenue Réveillère ou boulevard Gambetta, à proximité de la gare SNCF.

• Parking payant couvert et gardé en centre-ville : parking Liberté, entrée place de la Liberté, côté rue Jean-Jaurès, 30 € la semaine, tél. :

02.98.33.11.20 (se munir de votre carte grise et demander à la caisse un ticket pour sept jours). http://www.stationner-a-brest.com Fin du séjour à la gare SNCF de Brest, soit à 400 mètres environ du parking Liberté.

• En avion

Aéroport international Brest-Bretagne. Liaison en navette avec la gare SNCF de Brest (25 mn environ). http://www.aeroport.cci-brest.fr/fr/

A prévoir avant le départ

Les formalités administratives

— Pour les ressortissants français, belges, luxembourgeois et suisses : carte nationale d’identité ou passeport valide.

Pour les personnes majeures de nationalité française, les cartes nationales d’identité délivrées entre le 2 janvier 2004 et le 31 décembre 2013, même si elles présentent une date périmée ont, sans modification du document, une validité de 15 ans.

— Pour les ressortissants canadiens : passeport valide 3 mois après la sortie prévue de l’espace Schengen (visa inutile pour un séjour inférieur à 90

jours).

— Pour les autres nationalités, veuillez vous renseigner auprès des autorités consulaires françaises dans votre pays.

La santé

Vaccins

Vaccins obligatoires Pas de vaccin obligatoire.

Vaccins conseillés Nous vous recommandons fortement d’être à jour des vaccinations classiques : diphtérie-tétanos-poliomyélite +/-coqueluche, tuberculose, fièvre typhoïde, hépatites A et B.

Dentiste et médecin Nous vous recommandons d’effectuer une visite de contrôle avant votre départ.

Consulter notre fiche conseils de guides : la vaccination. Pour plus d’info : www.diplomatie.gouv.fr/ ou www.pasteur.fr/

Vous préparer à partir

Préparation physique Pour profiter pleinement de votre voyage, n’oubliez pas d’entretenir votre forme en marchant une fois par semaine (12 à 15 km).

Votre pharmacie individuelle

Celle-ci sera validée avec votre médecin en tenant compte des caractéristiques de votre circuit. Elle contiendra :

— Un antalgique.

— Un anti-inflammatoire (comprimés et gel).

— Un antibiotique à large spectre.

— Un antispasmodique, un antidiarréique, un antiseptique intestinal, un anti-vomitif.

— Un désinfectant, des pansements (tailles variées) et double peau, des compresses stériles, de la bande adhésive, du Steri-strip, du tulle gras, une bande de contention.

— Un antiseptique.

— Un veinotonique.

— De la crème solaire et de la Biafine.

— Un collyre.

— En complément : pince à épiler, ciseaux, 2/3 épingles de nourrice, une paire de gants, somnifère léger et/ou bouchons d’oreilles, vos

médicaments personnels. Voir le chapitre "La santé" qui peut vous donner des indications sur des traitements particuliers : altitude, palu,

Votre équipement L’ensemble de vos affaires est réparti entre un sac à dos porté pendant la marche et un sac de voyage avec cadenas transporté par l’équipe logistique sur place.

Equipement spécifique au circuit

— Un short, un maillot de bain et une serviette de bain.

— Une paire de tennis, un survêtement ou un vêtement ample pour le soir.

— Serviettes de toilettes ( pour le centre de vacances à Brignogan).

Equipement de base

— Des sous-vêtements respirants (séchage rapide).

— Une veste en polaire type Polartec (si possible coupe-vent) ou Wind Pro (excellent rapport poids/isolation).

— Une veste imperméable et respirante en Goretex.

— Des pantalons de trek.

— Un bonnet et paire de gants (hors juillet et août).

— Une casquette ou un chapeau.

— Des lunettes de soleil.

— Une crème solaire et une crème labiale.

— Une cape de pluie.

— Une gourde (ou gourde poche à eau, pipette).

Chaussures et matériel technique

— Des chaussures imperméables à tige montante et semelle offrant une bonne adhérence, type Contagrip ou Vibram. Exemples dans la gamme Trekking Salomon : la Protrek 6 GTX et la Mega Trek 6 GTX.C2.

— Une lampe frontale.

Exemple chez Petzl : la Tikka Plus.

— Des bâtons de marche télescopiques (facultatifs).

Bagages

— Un sac à dos équipé de bretelles larges et d’une armature anatomique réglable, d’une contenance de 30 à 40 litres, pour vos affaires de la journée. Exemple chez Millet : le Hiker 38.

— Un sac de voyage souple, au maximum 15 kilos, transporté par véhicule.

Pour les piques-niques prévoir

— Un couteau de poche.

— Des couverts.

— Un gobelet

— Une boite hermétique en plastique type Tupperware.

Divers

— Une paire de lacets de rechange.

— Des chaussettes de marche.

— Des vêtements de rechange.

— Une trousse de toilette et une serviette de bain.

— Des serviettes humidifiées type lingettes.

— Du papier toilette et un briquet pour le brûler si besoin.

— Un couteau de poche.

— Quelques sachets plastique pour protéger vos affaires.

— Une aiguille et du fil.

— Une pochette antivol, à garder toujours sur soi, avec vos papiers d’identité, argent, attestations d’assurance, d’assistance.

La boutique Allibert Trekking vous propose l’équipement adapté à votre voyage. Dès l’inscription à votre premier voyage, vous bénéficiez d’une réduction de 10 % sur les produits et matériels sélectionnés par les guides Allibert. Cette réduction se monte à 15 % pour les membres du Club Caravane.

Pour accéder à la boutique : www.boutique-allibert-trekking.com

Réservez votre voyage

Par Internet Découvrez nos destinations et faites votre choix en vous appuyant sur nos fiches techniques.

Avantages :

— Réservez et payez votre voyage en ligne (paiement 100 % sécurisé).

— Préparez votre départ grâce à nos rubriques “Allibert pratique” et “conseils de guides”.

Pour vous inscrire :

— Sélectionnez votre voyage et cliquez sur “réserver”.

— Choisissez votre départ et indiquez le nombre de participants.

— Indiquez vos prestations supplémentaires.

— Saisissez vos coordonnées bancaires pour régler les 30 % d’acompte nécessaires à l’inscription.

— Terminez votre réservation en complétant les informations sur votre niveau sportif.

Vous recevrez automatiquement un accusé de réception de votre règlement, qui sera débité après validation de votre dossier par un conseiller en voyages.

Dans nos agences Auprès de l’un de nos conseillers.

Par téléphone En France : 04 76 45 50 50. En Belgique : 02 526 92 90. En Suisse : 022 849 85 51.

Nos conseillers en voyages répondent à vos questions, vous confirment la disponibilité des places pour votre voyage et les tarifs, vérifient les disponibilités des Services Plus (départ de province, hébergement individuel, extensions, etc.).

Vous hésitez encore ? Vous pouvez préréserver votre voyage, sans engagement, pendant une période donnée.

Frais d’inscription par participant : 15 € Frais d’inscription par dossier pour les voyages Familles : 15 € . Frais offerts aux membres du Club Caravane et aux participants aux voyages en groupe privatif. Frais offerts aux participants aux journées anniversaires 40 ans Allibert (fiche B100).

aux journées anniversaires 40 ans Allibert (fiche B100). Ce circuit est une co-production Sentiers Croisés.

Ce circuit est une co-production Sentiers Croisés. L’association Sentiers Croisés rassemble des professionnels du trekking et de la randonnée. Unis par les valeurs du tourisme responsable, par une passion commune de leur métier et de la nature, ils ont choisi de créer et produire ensemble certains circuits. L’objectif des associés est d’améliorer encore, au travers de cette collaboration, la satisfaction de leurs clients.

La sécurité

Aucune région du monde ne peut être considérée comme totalement sûre.

Allibert Trekking vous informe des risques éventuels de manière transparente, en multipliant ses sources : recherches personnelles, veille permanente des sites spécialisés, rencontres avec le Quai d’Orsay, missions “sécurité” sur le terrain, échange continu avec nos spécialistes de région, nos équipes locales, l’association de voyagistes ATT-ATR.

Il est essentiel, cependant, de rappeler que nous ne pouvons nous substituer à votre propre décision.

En présence de risque avéré, nous nous réservons donc le droit de :

— renforcer notre encadrement (pour les circuits accompagnés) ;

— modifier l’itinéraire de nos circuits ;

— fermer un circuit ou une destination pour une période plus ou moins longue lorsque nous estimons que le niveau de risque n’est pas acceptable.

Votre sécurité et votre plaisir sont notre priorité.

Pendant votre voyage

Hébergement individuel

Vous pouvez opter pour un hébergement individuel :

— Chambre individuelle pour les nuits à l’hôtel uniquement (non disponible en gîte, refuge et chez l’habitant).

— Tente individuelle pour toutes les nuits en campement.

— Tente individuelle pour toutes les nuits en campement. Chambre individuelle : 185 € Pays Bretagne

Chambre individuelle : 185 €

Pays

Bretagne - France

La Bretagne, pays de marins et de légendes, péninsule bordée d’eau sur trois côtés… Aucune autre région n’offre des paysages aussi extraordinaires, sculptés par la force des éléments, vents et tempêtes balayant régulièrement ses kilomètres de côtes sauvages et son littoral ponctué de ports, de baies abritées du vent et d’îles. La nature est reine, et l’Océan règne en maître. A l’intérieur, champs et pâturages autour des hameaux révèlent le caractère rural de la Bretagne. De petits villages de pêcheurs en criques isolées, au rythme de la randonnée, découvrez ces univers très contrastés, baignés par cette lumière si particulière qui a inspiré bien des peintres. Pays de traditions, la Bretagne est également une terre d’histoire, auréolée de mythes et de légendes, celle de Brocéliande ou encore de Merlin l’Enchanteur… Autant d’invitations à la découverte du patrimoine naturel et culturel de cette région de l’extrême ouest de la France.

Géographie

La Bretagne est délimitée au nord par la Manche, à l’ouest et au sud par l’océan Atlantique, l’est constituant la partie continentale du pays. Son littoral est abrupt sur la Manche et moins élevé côté Atlantique, mais partout les pointes rocheuses alternent avec des plages de tailles variées. Chaque portion de côte porte un nom lié aux couleurs des roches ou au climat : la Côte sauvage, la Côte d’Emeraude, la Côte du Goëlo, la Côte de

La falaise la plus haute se trouve

Jade, les côtes sableuses de la baie d’Audierne, de celle du mont Saint-Michel et de l’embouchure de la Vilaine

à Plouha (Côtes-d’Armor) et culmine à 100 m. Armor et Argoat, “pays de la mer” et “pays des bois” en breton, font référence aux deux paysages de

cette région. Forêts et falaises, landes et bords de mer caractérisent la diversité du site. Représentant 5 % du territoire national et constituée de cinq

départements – le Finistère, les Côtes-d’Armor, le Morbihan, l’Ille-et-Vilaine, la Loire-Atlantique, qui est rattachée administrativement à la région des Pays de la Loire –, la Bretagne est également entourée d’îles merveilleuses, comme Bréhat ou Belle-Ile.

Climat Le climat est extrêmement doux, surtout le long des côtes, avec des différences de températures entre l’été et l’hiver d’environ 15 °C. Ces différences varient aussi en fonction de la proximité du littoral. Le vent de nord-ouest domine au nord. Malgré les préjugés, le climat breton n’est pas “pourri”. Les jours de précipitations sont un peu plus fréquents que la moyenne française, mais les cumuls, assez variables d’une région à l’autre, restent dans la moyenne nationale.

Economie Cette région à forte identité culturelle possède un rayonnement économique important. La Bretagne se situe en cinquième position parmi les régions françaises. L’abondance de la production en matières premières agricoles et maritimes a permis le développement d’une puissante industrie agroalimentaire. C’est le deuxième pôle national dans les télécommunications et la cinquième région française pour l’électronique. Enfin, elle est historiquement liée à la construction navale civile et militaire : les arsenaux de Brest et de Lorient demeurent des fers de lance de l’économie régionale et occupent une place prépondérante au sein de la production nationale. Le tourisme estival, principalement sur la côte, représente aussi une force économique très importante.

Société Très peuplée, la Bretagne a longtemps fait partie des régions à forte natalité. Une émigration massive, commencée avant la Première Guerre mondiale, s’est poursuivie jusque dans les années 50. Il faut attendre 1975 pour voir s’inverser les flux migratoires. La croissance démographique est désormais voisine de la moyenne française, et la Bretagne accueille aujourd’hui plus de 3,1 millions d’habitants. Terre de forte tradition catholique, la Bretagne reste profondément empreinte de légendes datant de son passé celte. Nombre de traditions locales évoquent des pratiques druidiques. Composée historiquement de deux aires linguistiques – Basse-Bretagne, à l’ouest, et Haute-Bretagne, à l’est – la Bretagne a gardé deux langues régionales, le breton et le gallo qui ont malheureusement perdu l’un comme l’autre un grand nombre de locuteurs. Le breton reste néanmoins la troisième langue celtique parlée au monde, après le gallois et l’irlandais.

Pardons Aucune terre d’Europe ne possède autant de monuments religieux que la Bretagne. Nombre d’églises ont été édifiées, des calvaires et des croix, sculptés. C’est de ce fond religieux multi-séculaire que les pardons découlent naturellement. Ils rendent hommage chaque année au saint local. Chaque paroisse abrite le sanctuaire de son éponyme, parfois même plusieurs, disséminés dans la campagne, au hasard des chapelles.

Traditions

A l’occasion d’un récent sondage, 69 % des Bretons se sont déclarés très attachés à leur culture et à leurs traditions. Celles-ci perdurent dans la

musique et les chants où s’entremêlent héritages anciens et influences modernes. Manifestations populaires et fêtes religieuses retrouvent les airs d’antan, au rythme des accordéons diatoniques, des violons, des binious (famille des cornemuses), ou des bombardes (instruments à vent de la famille du hautbois). La danse est à l’honneur avec les fest-noz, “fêtes de nuit” en breton, des bals populaires très prisés des jeunes et des anciens.

Les festivals et fêtes folkloriques sont nombreux sur tout le territoire et attirent chaque année de nombreux touristes. En Bretagne, la gastronomie est toute aussi importante que le folklore : n’oubliez pas de goûter les spécialités : galettes et crêpes, kouign-amann et far sont incontournables !

Quelques mots en breton

Bonjour : demat. Comment ça va ? : penaos ‘man kont ? Au revoir : kenavo. Bonsoir : nozvezh vat. S’il vous plaît : mar plij. Merci : trugarez. Excusez-moi : digarezit.

Il

fait beau : brav eo an amzer.

Il

pleut aujourd’hui : glav ’ra hiziv.

L’hermine héraldique L’hermine héraldique, dont le motif répété est appelé queue d’hermine ou moucheture d’hermine, est issue des armes de Bretagne. Dès le XVIe siècle, elle a colonisé les médailles, les papiers timbrés, les documents officiels et privés, les ex-libris, les façades et les cursives de nombreux bâtiments, les bibelots et, plus récemment, les autocollants… Contrairement aux armoiries qui représentent la Bretagne elle-même, l’hermine est la marque de ce qui est breton. C’est ce qui l’a rendue si populaire, au point que le président du Conseil régional de la région Bretagne l’a choisie comme logo en septembre 2005.

Le triskèle Cet ancien symbole à trois branches, symbolisant probablement des triades bardiques, une roue solaire ou les éléments primaires : l’eau, le feu et la terre, se retrouve dans les cultures celtes comme dans de nombreuses autres cultures à travers les cinq continents. Devenu très populaire dans les années 70, en Bretagne surtout et notamment dans la jeune génération de l’époque, ce symbole s’est propagé aux marques et au tourisme bretons.

Crêpe ou galette ? Tout dépend du coin de Bretagne dans lequel vous posez la question. Pour certains, la galette est à base de blé noir et la crêpe à base de froment. Vous trouvez en Haute-Bretagne des galettes à pâte épaisse et en Basse-Bretagne des crêpes très fines, toutes deux également savoureuses.

Les oiseaux

La Bretagne présente une exceptionnelle richesse ornithologique. Quatre grands sites permettent d’observer des colonies d’oiseaux. Accessible de mai à septembre, la réserve de Falguérec, dans le golfe du Morbihan, est une zone protégée pour les oiseaux migrateurs, nicheurs ou endémiques.

A l’automne, bernaches et spatules y font une halte sur le chemin de l’Afrique. De mars à septembre, les échassiers viennent s’y reproduire avant de

partir pour le Sénégal. Aigrettes, hérons, cormorans vivent là toute l’année. Guillemots et pingouins se rassemblent quant à eux sur les falaises de la réserve ornithologique du cap Sizun, près de la pointe du Raz. Au large de Perros-Guirec émerge l’archipel des Sept-Iles, la plus importante réserve ornithologique de France. Sur 40 ha, ce royaume incontesté des oiseaux abrite 27 espèces différentes, dont 13 espèces marines : macareux

moines, fous de Bassan, cormorans huppés, petits pingouins, en tout plus de 25 000 couples. Près de 30 % du territoire breton sont protégés par une trentaine de réserves et de parcs naturels.

Bibliographie Guides Aux îles anglo-normandes, guide Hachette Visa. Côtes d’Armor, guide Gallimard. Grand Guide des îles anglo-normandes , éditions Gallimard, Bibliothèque du Voyageur. Jersey, Guernesey, guides Bleus Evasion. Le Finistère Sud, guide Gallimard. Le Finistère Nord, guide Gallimard. Le Morbihan, guide Gallimard.

Documents Atlas d’histoire linguistique et ethnologique des îles britanniques, Jean Berton, Martorana. Belle-Ile-en-Mer, Louis Garan, éditions Palantines. Bretagne est univers, Charles Le Quintrec, éditions Signatures. Des îles et des hommes, François Péron, éditions Ouest-France. Histoire de Belle-Ile, Yvonne Lanco, éditions Découvrance. La citadelle de Belle-Ile , Patrice Boussel, éditions La Citadelle. Le Pays bigouden, Noëlle Cousinié-Kervennic, éditions Ouest-France Ouessant, l’île sentinelle, François Péron, éditions Presses de la Cité. Le Temps des thoniers, Dominique Duviard, éditions Gallimard. L’île aux Moines, chronique maritime et sociale d une île du Ponant du XVIIe au XXe siècle , Jean Bulot. Monographies Ouest-France : Jersey et Guernesey, Sercq, Aurigny, La Côte d’Emeraude au fil de ses couleurs , Le Pays de Fréhel, Le Fort La Latte, La Presqu’île de Crozon, Ouessant, Les Phares d’Ouessant, Lannion, La Côte de Granit rose, Ile de Bréhat, Les Oiseaux du bord de merMor Bihan, Jean Noli et Philip Plisson, éditions Ouest-France. Promenades dans l’archipel de la Manche avec un guide nommé Victor Hugo , Gérard Pouchain, éditions Charles Corlet. Vannes et le Golfe, Tal Houarn, éditions Ouest-France. Exilum vita est, Victor Hugo à Guernesey, Collectif, Paris-Musées.

Photographies Les Côtes d’Armor vues d’en haut, Yann Arthus-Bertrand, éditions La Martinière.

Romans

Ces messieurs de Saint-Malo, Bernard Simiot, éditions Albin Michel. Les Canons de Béninou, de Michel Le Louet, éditions Michel Le Louet. La Mer, de Bernhard Kellermann, éditions PyréMonde.

Tourisme responsable

France

Une histoire de passion

Allibert, créé en 1975 par des guides de haute montagne, est aujourd’hui reconnu comme une équipe de professionnels de la montagne et de la grande nature. Organisateurs de randonnées, trekkings et expéditions dans le monde entier, nous sommes installés à Chapareillan, entre les massifs de la Chartreuse, de Belledonne et des Bauges. Nous concevons des voyages et des circuits qui peuvent aussi être réalisés en étroite collaboration avec nos partenaires “terrain” partageant notre philosophie et nos engagements. Ils s’engagent en particulier à respecter notre cahier des charges sur les plans de la sécurité, du respect de l’environnement et de la qualité. Bien entendu, gage d’une parfaite connaissance de leur terroir, ils sont solidement enracinés dans leur massif ou leur région. Nos actions de tourisme responsable Depuis longtemps, Allibert s’implique dans une démarche responsable dans le monde, et notamment en France dans les Alpes. Voici quelques-unes de nos actions.

- 1993 : restauration du moulin de Saint-Christophe-en-Oisans (avec l’association l’Oisans de Saint-Christophe).

- 2003, 2004, 2005 : nettoyages de massifs alpins en collaboration avec Mountain Wilderness.

- De 2007 à 2009 : opérations régulières d’entretien et de nettoyage de sentiers dans la réserve des Hauts de Chartreuse (Savoie-Isère) en

partenariat le parc, la réserve et l’association du même nom. Pour suivre toutes nos actions de tourisme responsable, rendez-vous sur notre site http://www.allibert-trekking.com/84-tourisme-responsable- equitable.htm. Le respect des us et coutumes Pays extrêmement divers sur le plan géographique, la France l’est tout autant sur le plan culturel. Et si le mode de vie occidental moderne a atteint jusqu’aux coins les plus reculés de l’Hexagone, les caractères régionaux restent encore parfois assez marqués. Ainsi, de l’exubérance du Sud à la “rugosité taiseuse” de certaines populations montagnardes en passant par la prudente circonspection normande, les clichés ne manquent pas, qui recouvrent pourtant souvent des réalités. La richesse des folklores français reste une source de réjouissance pour le voyageur. La préservation de l’environnement La diversité des milieux naturels se traduit par une grande richesse de la flore et de la faune sauvages. L’agriculture intensive, la pollution et l’urbanisation croissante ont toutefois entraîné la quasi-disparition de certaines espèces fragiles, comme le petit bouquetin des Pyrénées, le mouflon corse, l’ours brun, le loup et la loutre. Plusieurs espèces de mammifères et d’oiseaux ont été réintroduites dans certaines régions : le chamois, le grand bouquetin, le castor, la cigogne, le vautour ou l’ours dans les Pyrénées. Les forêts, composées essentiellement de chênes, de conifères et de hêtres, couvrent un cinquième du territoire. Mammifères et oiseaux vivent avant tout dans les forêts et les régions marécageuses. La France a adopté une loi sur la protection de la nature dès 1976. Depuis 1982, plus de 14 000 espaces, répertoriés dans 896 zones naturelles d’intérêt écologique faunistique et floristique, ont été identifiés et étudiés. Depuis 2004, le réseau Natura 2000 regroupe tous les sites intéressants et assure la conservation de la biodiversité au sein de l’Europe.

Les parcs nationaux, dont la partie centrale est inhabitée, restent les fleurons du dispositif de protection des espaces naturels. Il en existe six en France métropolitaine et un en Guadeloupe. Quatre projets sont à l’étude : la forêt amazonienne de Guyane, la mer d’Iroise en Bretagne, les Hauts de la Réunion et le parc marin corse. Ces parcs couvrent au total 992 000 ha dont 371 000 de zone dite centrale, sous haute protection. Alors que les parcs nationaux, à l’exception de l’île de Port-Cros, sont situés dans des massifs montagneux, les trente-cinq parcs naturels régionaux sont répartis sur l’ensemble du territoire : monts d’Arrée, ballons d’Alsace, Camargue, Brenne, Luberon Dotés d’une législation plus souple que celle des parcs nationaux, ces parcs régionaux sont voués à la protection de l’environnement, mais aussi au développement équilibré des différentes activités économiques. Il existe enfin de nombreuses réserves naturelles qui appartiennent à l’Etat, aux communes ou encore à des propriétaires privés. Elles constituent parfois le dernier refuge d’espèces menacées. Il existe aujourd’hui 132 réserves naturelles, parmi les plus connues figurent celles des aiguilles Rouges dans les Alpes et du banc d’Arguin dans le bassin d’Arcachon.

Pour conserver ce patrimoine naturel d’exception, essayons d’être des voyageurs responsables :

- Laissons les espaces naturels que nous traversons aussi propres que possible, y compris nos campements.

- L’eau est généralement potable. Sinon consommons de l’eau naturelle traitée avec des pastilles (type micropur) afin d’éviter les bouteilles

plastiques et de minimiser la pollution.

- Evitons la cuisine au feu de bois, et évitons les feux d’agrément.

- Evitons de laisser les déchets de nos voyages dans les zones rurales et rapatrions les déchets difficilement triables et recyclable (piles, plastiques, lingettes…) dans les grandes villes.

- Evitons de trop nous approcher de la faune, il ne faut surtout pas oublier que nous sommes seulement invités dans son propre territoire.

- Préservons la flore car celle-ci est la source de vie des animaux et des hommes.

- Evitons de prélever des objets archéologiques ou culturels à valeur historique ou symbolique unique.

- Economisons l’eau et évitons de souiller les points d’eau notamment avec les produits d’hygiène (savon, gel douche, etc.).

- Evitons de rapporter des souvenirs qui font partie du patrimoine naturel.

- Utilisons les toilettes parfois prévues dans les campements ; s’il n’y en a pas, éloignons-nous absolument des sources d’eau. Dans la nature, brûlons, sans risque d’incendie, notre papier hygiénique après usage.

- Respectons les règles des parcs nationaux.

Nous vous invitons par ailleurs à télécharger la charte éthique du voyageur :

Comment participer à la préservation de l’environnement et limiter les émissions de CO2 ?

Afin de limiter les émissions de CO2, nous vous invitons à covoiturer pour vous rendre au départ de votre séjour. En partenariat avec www.123envoiture.com, nous vous proposons une solution de covoiturage. Rendez-vous sur notre site ou directement à la page covoiturage