Vous êtes sur la page 1sur 26
Il compte aligner Bouhenna, Benbraham et Abid face au RCR MCA Ighil en colère contre
Il compte aligner Bouhenna, Benbraham et Abid face au RCR
MCA
Ighil en colère
contre les cadres
Merzougui : «On se
rachètera face à Relizane»
JSS-MCA à huis clos
QUOTIDIEN NATIONAL
SPORTIF N° 3250 PRIX 20 DA
MARDI 19 JANVIER 2016
www.lebuteur.com
JSK-MOB
J-4
USMA
Haddad
conforte Hamdi
Le match des tickets
«Il est et restera
l’entraîneur
en chef»
a commencé !
Hamdi : «Faux, je n’ai
jamais demandé une
revalorisation salariale»
Bennaï : «On exige 5 000 billets»
Rial : «Je
jouerai le
derby»
Harrouche :
Simondi : «Je suis
le responsable
technique, pas le
coach !»
«Prêt à
affronter le
MOB»
CRB
Nemdil : «Voilà
pourquoi j’ai pleuré»
Equipe nationale
Le Sporting réagit à l’offre
de Manchester United
Slimani, c’est 30
millions d’euros
USMH
Charef reprend
Aboutrika : «Je voyais
Brahimi remporter le
Ballon d’Or africain»
N° 3250 02 Mardi 19 NATIONALE EQUIPE janvier 2016 L’Inter de Milan : Ounas a
N° 3250
02
Mardi 19
NATIONALE
EQUIPE
janvier
2016
L’Inter de Milan :
Ounas a demandé son
passeport algérien
une opportunité
pour Bentaleb
L a presse britan-
nique évoque le
cas Nabil Benta-
leb. Le milieu de
terrain des Spurs
de Tottenham ne joue plus.
Même s’il s’est complète-
ment rétabli de sa blessure,
l’entraîneur du club an-
glais, Maurizio Pochettino
ne compte plus sur lui et ne
l’a pas retenu pour les deux
dernières rencontres de
Premier League face à Lei-
cester City et Sunderland.
Le joueur, pour sa part,
continue à s’entraîner le
plus normalement du
monde et cravacher dur
dans le but de regagner la
confiance de son entraî-
neur. La blessure contrac-
tée par le joueur lors de
l’été dernier semble lui
avoir joué un mauvais tour
et ça l’a éloigné des plans
du coach. Ainsi, face à
cette situation, la presse
anglaise a évoqué l’éventuel
départ de Nabil Bentaleb
restants de la saison. Hier,
la presse anglaise a évoqué
encore une fois le départ
du milieu de terrain algé-
rien, mais en parlant d’une
nouvelle piste. Il s’agit de
l’Inter de Milan, actuelle-
ment troisième de la Serie
A. Les médias britanniques
ont qualifié l’éventuel dé-
part du joueur vers l’Inter
de Milan de bonne oppor-
tunité pour lui. Reste à sa-
voir ce que va nous
réserver le mercato.
Les dirigeants du club an-
glais ont proposé du coup
un échange Bentaleb - Jo-
vetic. Pour ce qui est des
dirigeants de l’Inter de
Milan, ils ont émis le sou-
hait de faire l’échange avec
Erik Lamela. Les pourpar-
lers seraient ainsi en cours
avec le joueur entre les
deux parties.
La concurrence
sera plus rude à
Milan
Les Anglais
souhaitent
l’échanger avec
Jovetic
vers un autre club en An-
gleterre ou même en Eu-
rope pour les six mois
Dans cette affaire, les diri-
geants de l’Inter de Milan
et ceux des Spurs de Tot-
tenham sont en contact
permanent afin de faire un
échange. Les dirigeants
londoniens ont montré un
intérêt particulier à l’atta-
quant serbe du club mila-
nais, Jovetic, qui connaît
parfaitement la Premier
League après avoir fait un
passage à Manchester City.
Mais Milan pourrait ne pas
être la bonne solution pour
Nabil Bentaleb. Le milieu
de terrain algérien retrou-
vera une concurrence très
rude avec la présence de
Kondogbia, Medel, Guarin
et d’autres joueurs. Du
coup, Bentaleb pourrait se
retrouver dans la même si-
tuation vécue à Tottenham
même si à l’Inter de Milan,
avoir la chance est très
plausible contrairement à
Tottenham où l’entraîneur
s’acharne contre lui pour
des raisons que tout le
monde ignore.
Alors que le rendez-vous entre Christian Gour-
cuff et le milieu de terrain des Girondins de Bor-
deaux, Adam Ounas, est prévu ce jeudi, on croit
savoir que le joueur a déposé son dossier au ni-
veau du consulat le plus proche de Bordeaux.
L’information nous a été donnée par une source
très au fait des affaires de la sélection nationale
qui nous a fait savoir qu’après des discussions
entre des responsables de la FAF et le joueur,
l’intéressé a déposé la demande de passeport
biométrique pour éventuellement rejoindre
la sélection algérienne, même si le tête-à-tête
avec Gourcuff est prévu ce jeudi. Mais ce
qu’il faut savoir, c’est que du côté de la fédé-
ration on ne veut en aucun cas anticiper
les choses. L’épisode Fekir puis Benzia
semble avoir donné une leçon aux res-
ponsables de la FAF. Du coup, ces der-
niers ne veulent pas crier victoire tant
que le milieu de terrain de Bordeaux
n’a pas encore remis la lettre d’engage-
ment à la fédération. Reste à savoir ce
que va rapporter la discussion de
jeudi entre les deux hommes. Moha-
med Raouraoua a été clair avec
Christian Gourcuff lors d’une der-
nière discussion en exigeant de son
coach d’être clair avec le milieu de
terrain bordelais et ne pas le sup-
plier de venir en sélection. Le
président de la FAF compte
ainsi faire le nécessaire pour
convaincre Ounas, mais sans
pour autant le supplier. Gour-
cuff semble avoir compris la
nouvelle politique de la FAF.
H.R.
Hamza R.
Raouraoua est
rentré à Alger
Desmazon (son agent) : « Bentaleb à
l’Inter ? Ce ne sont que des rumeurs »
Le président
la
FAF,
Mo-
à hamed
Raouraoua,
est
rentré
Alors que l’information de l’intérêt de l’Inter de Milan pour Nabil Bentaleb a fait
le tour du web hier, l’agent de l’international algérien, Marc Desmazon, a tenu à
éclaircir la situation pour le site italien, fcinter1908.it : « Je n’ai pas eu vent de cette
information. Je ne sais rien de l’intérêt de l’Inter et je n’ai jamais entendu personne
parler du départ du joueur. Je pense que ce ne sont que des rumeurs. En plus, je ne
crois pas que Tottenham veut vendre le joueur cet hiver. Par la suite, en été, tout
reste possible. On verra bien. »
Alger
hier
après
à avoir
passé
un
court
l’étranger.
Dés
que
patron
de
la
FAF
s’était
éclipsé,
les
de spéculations imaginé
battu
leur
plein.
Beaucoup
Pour Benzia, la porte
ont
que
le séjour avaient Raouraoua
s’était
n’est pas encore fermée
rendu
en
France
La situation de Taïder
pour régler
les af-
faires relatives
à la
s’est beaucoup améliorée
venue
L a venue de Yas-
sine Benzia en sé-
lection nationale
Sa mère souhaite le
voir avec le maillot
algérien
Ounas
et
Yassine
L a situation de Saphir Taï-
der s’améliore de jour en
jour. Le milieu de terrain
l’Inter de Milan et le fait
d’avoir été mis sur le banc de
touche avait influé sur son ni-
veau.
Benzia.
Finale-
Mohamed
Raouraoua
était
au
n’est toujours pas com-
promise, comme nous
l’a indiqué hier une
source très proche du
joueur. En effet, le
des Verts qui a vécu une situa-
tion très délicate lors du début
de la saison, a vu sa situation
Rwanda
pour
assister
la
cé-
rémonie
d’ouverture
du
114 matchs en Serie A
pionnat
d’Afrique
des
a de pour nations.
A
l’occasion de cette rencontre
s’améliorer en devenant un ti-
tulaire à part entière dans
l’échiquier de Roberto Dona-
doni. L’Algérien a enchaîné
avant hier une autre titularisa-
tion face à la Lazio de Rome à
l’occasion de la vingtième jour-
née de Serie. L’Algérien a dis-
puté l’intégralité de la
rencontre et a fourni une pres-
tation très honorable au cours
dudit match, ce qui a réjoui
l’ex- sélectionneur de la Squa-
dra Azzura.
Le
président
n’a
assisté
qu’à
face à la Lazio de Rome, Saphir
Taïder a honoré sa 114e appa-
rition en Serie A. Le milieu de
terrain algérien, qui a fêté
ses 23 ans, il n'y a pas long-
l’ouverture
du
tournoi
avant
de
regagner
Alger
des
obligations
professionnelles.
D’ailleurs,
dès
son
arrivé,
Mo-
hamed
Raouraoua
rallié
le
temps, joue depuis qua-
tre ans ou plus dans le
haut niveau. Seule-
ment, les observateurs
sont tous unanimes à
dire que le joueur n’est
pas à son meilleur ni-
veau, celui qu’il avait
montré il y a de cela trois
saisons à Bologne, ce qui lui
a valu un intérêt et un for-
cing de la part des dirigeants
centre
technique
de
Sidi-
Moussa
suivre
l’état
d’avancement
des
travaux
de
rénovation
d’extension
au
niveau
dudit
centre.
à cham- Raou- Adam
raoua
aura
gérer
le
dossier
de
la
nouvelle
académie
de
la
joueur n’a pas fermé la
porte devant la sélection
nationale pour la rejoin-
dre prochainement.
Son discours avec le
sélectionneur national
était clair. Le
joueur sou-
haite porter
le maillot
de l’Algé-
rie mais
veut
comme
même
avoir
FAF
qui
sera
à pour ment, et installée
dans
ce
plus de
centre.
Par
ailleurs,
Mohamed
Donadoni lui a donné
plus de confiance
Raouraoua
ralliera
une
se-
temps de jeu en club
pour s’imposer
au début du
Selon les médias italiens, le re-
tour en force de Saphir Taïder
en Serie A, ces dernières se-
maines, est beaucoup plus dû à
la confiance placée en lui par
Roberto Donadoni. Ce dernier
a beaucoup responsabilisé le
joueur sur le terrain et lui a
donné beaucoup de confiance
après deux saisons difficiles
dues au passage du joueur à
conde fois Kigali
comme un élément
clé dans l’échiquier
prendre
Selon nos informations, la
famille du joueur souhaite
que Yassine porte le maillot
de la sélection algérienne et
non pas celui de la France,
puisque la Fédération fran-
çaise de football s’intéresse
beaucoup à lui et l’a
convoqué en sélection
espoir pour prendre
part au championnat
d’Europe de cette caté-
gorie en juillet pro-
chain. Mais notre
source nous a
révélé que la
mère du
joueur
exerce
une pres-
sion en
lui de-
mandant
de por-
ter le
maillot de l’Algérie.
de l’Inter de Milan pour l’en-
gager. L’Algérien est le on-
zième joueur africain au
nombre de matchs en Serie A.
mois de février pour
lillois. Autrement dit, il
Du coup, les choses
part à la réunion
du comité
y
a de très fortes chances
exécutif de la CAF et assister
aussi au tirage
au sort des éli-
minatoires des
Il
a même égalé George Weah,
CAN 2017
que le joueur soit en sélec-
tion dans les prochains
mois. Cette option n’est pas à
qui a fait les beaux jours du
Milan AC, et juste derrière
pour les U17 et les U20.
écarter du fait que la porte
H.R.
est toujours ouverte. La FAF
Abdelkader Ghezzal.
H.R.
a
décidé de ne pas exercer
trop de pression sur lui et le
laisser faire son choix libre-
ment.
paraissent réglées. La
venue de Yassine
Benzia n’est qu’une
question de temps,
sauf si le destin
nous réserve
une surprise.
H.R.
N° 3250 NATIONALE Mardi 19 EQUIPE 03 janvier 2016
N° 3250
NATIONALE
Mardi 19
EQUIPE
03
janvier
2016
N° 3250 NATIONALE Mardi 19 EQUIPE 03 janvier 2016 Mesloub « Le Qatar ? Ce n’est

Mesloub

« Le Qatar ? Ce n’est pas encore le moment »

Le journal Record révèle

Manchester United prépare une seconde offre pour Slimani

L a presse portugaise a

évoqué hier encore

l’intérêt confirmé en

Angleterre de Man-

chester United pour Islam Sli- mani. Slimani, meilleur buteur en Europe de l’année 2016 avec 6 réalisations, est en ce moment très convoité. Crystal Palace et Manchester United ne sont pas les seuls à vouloir l’engager puisqu’on apprend que Sunder- land et Leicester voudraient aussi profiter d’une éventuelle vente de Vardy ou Mahrez pour engager l’Algérien du Sporting Lisbonne.

Le Sporting est catégo- rique, 30 ME ou rien !

Supervisé au moins à 3 re- prises par les émissaires de Luis Van Gaal, l’Algérien Islam Sli- mani serait l’attaquant idéal

Ranieri

pour Manchester United. Selon la presse portugaise, les dirigeants mancuniens pré- parent une offre pour Slimani. Après avoir tenté une première of- fensive en présen- tant le montant de 16,5 millions d’eu- ros, on apprend que le Sporting a été très clair à propos de son international algérien. Le club qui veut s’atta- cher les services de son meilleur buteur, doit payer 30 millions d’euros, représentant sa clause libératoire. M.A.

« Mahrez doit

s’habituer à être tout le temps marqué par ses adversaires »

à être tout le temps marqué par ses adversaires » Un peu en déclin lors des

Un peu en déclin lors des 3 derniers matchs de son équipe, Riyad Mahrez suscite l’interroga- tion des médias anglais sur sa forme actuelle. Pour l’entraineur de Leicester City, Claudio Ranieri, cette baisse de régime est

Galatasaray et Bursaspor se disputent Medjani

Le capitaine d’équipe de l’EN, Carl Medjani, est en ce moment en train d’étudier quelques offres émanant de plu- sieurs clubs en Turquie et même ail- leurs. Courtisé par Toulouse et Nantes en France, Medjani qui n’est plus lié par un contrat avec son désormais an- cien club employeur, Trabzonspor, a été annoncé hier quasi acquis pour le Bursas- por. La presse turque annonce qu’une guerre est enclenchée entre Bursa et Galata- saray pour le recrutement du solide défenseur algérien. Le Trabzon qui veut récupérer son in- ternational algérien, n’a pas encore dit son dernier mot étant donnée qu’une tentative de le récupérer serait aussi à l’étude. Son agent aurait, selon la presse turque, négocié avec les responsables du Bursa, mais pour l’heure rien n’est fait.

L’Algérien n’est pas encore fixé sur son avenir ! Dans les plans du coach de Galatasaray, Carl Medjani ne se presse pas et préfère at- tendre encore pour voir. En tout cas, l’an- cien joueur de Liverpool, Monaco et Valenciennes n’est pas encore fixé sur son avenir. C’est ce qu’il nous a affirmé dans un bref échange. Medjani qui ne veut pas se louper sur le choix de son avenir, surtout que son avenir interna- tional est aussi important dans le choix de sa future équipe.

M.A.

Brahimi

intransférable !

Le FC Porto qui tra- verse une crise de résultats, ne compte pas pour cela se séparer de ses meil- leurs élé- ments. Ainsi, l’offre présen- tée pour Yacine Brahimi par le club anglais de Crystal Palace a été repoussée, affir- ment quelques sites spécialisés au Portugal. Brahimi qui re- vient en force avec son club, suscite l’intérêt de pas mal de grands clubs, mais préfère aller au bout de l’actuelle saison avec son club. Par ailleurs, dans ce duel livré par son équipe avant- hier soir contre Vitoria Guima- rães, Porto a encore perdu sur le score d’un but à zéro. Ainsi, les camarades de Brahimi n’ont pas profité du nul concédé par le Sporting à la maison et comptent désormais 5 points de retard sur le leader de la Liga Zone Sagres.

Aboutrika : « Je voyais Brahimi remporter le Bal- lon d’Or africain »

L’ancienne star de la sélection d’Egypte, Mohamed Aboutrika, a estimé dans une interview qu’il a accordée au journal Al Ahram qu’il voyait Yacine Bra- himi remporter le Ballon d’Or africain, décerné par la CAF dernièrement au Gabonais, Au-

décerné par la CAF dernièrement au Gabonais, Au- « J’aurais souhaité que Salah remporte cette dis-

« J’aurais souhaité

que Salah remporte cette dis- tinction, mais je voyais bien Brahimi comme lauréat pour cette année ou bien Yaya Touré », a-t-il dit, lui qui déplore le fait qu’aucun joueur arabe ne gagne ce trophée depuis plu- sieurs années maintenant.

bameyang.

M.A.

au mar- infligé au buteur : a ? et si on peut faire
au
mar-
infligé
au
buteur
:
a
?
et si on peut faire

« Mon objectif est d’améliorer mes statistiques en Ligue 1 »

essentiellement due

quage

«Mahrez a été fantastique durant la première partie de saison et, aujourd'hui, tous les adversaires lui tournent autour et cherchent à lui prendre le ballon ou carré- ment le pied. Ces choses sont nouvelles pour lui et il est important qu’il les réalise. Tout le monde cherche à l'arrêter de bonne ou de mauvaise manière et s'il veut contourner ça, il lui faudra être intelligent». M.A.

De retour au premier plan avec son club, Walid Mesloub revient, dans cet entretien, sur la dernière déconvenue contre Monaco qui vient les refroidir après une belle performance réalisée à Rennes où Mesloub a été élu homme du match. Walid nous parle aussi de la prochaine double confrontation qui attend les Verts en mars contre l’Ethiopie.

tour au premier plan… Hamdoulilah, ça marche très bien pour moi cette saison, je fais mes matchs, je suis bien à Lorient et je veux encore améliorer mes statis- tiques. Pour ma seconde saison en Ligue 1, on peut dire que tout va bien jusqu’ici. On a évoqué votre départ au Qatar où des clubs seraient intéressés par vos services, une confirmation ? Faux, je n’envisage pas de quitter Lorient, cet hiver. Je veux réussir ma saison et surtout contribuer à la réalisation de l’objectif du club. J’espère vraiment y parvenir. Maintenant, pour ce qui est des contacts, on a parlé beau- coup de mon départ au Golfe mais il n’y a rien

de vrai dans tout cela. Des équipes de Ligue 1 seraient aussi sur vos traces ? (Rires.) Ecoutez, je suis bien à Lorient et je veux aller au bout de la saison. Vous avez suivi les Olympiques qui sont qualifiés pour les JO 2016, pensez-vous que l’Algérie aura son mot à dire à Rio ? Bien sûr que oui, je suis tout ce qui touche au football de mon pays. J’espère qu’on fera honneur à l’Algérie et qu’on continuera à his-

ser le drapeau très haut. La double confrontation face à l’Ethiopie arrive, elle sera décisive pour la qualifica- tion à la prochaine CAN 2017, comment appréhendez-vous ces deux matchs ? Ça va être deux matchs très difficiles. Il est vrai que le résultat de la première confronta- tion sera déterminant, c’est pour cela qu’il va

falloir très bien se préparer, surtout mentale- ment, pour sortir avec deux succès face à l’Ethiopie. Cela passe par une présence régu- lière en clubs et par de bonnes performances. Entretien réalisé par Moumen Ait Kaci Ali

Après un match plein contre Rennes, vous êtes tombés contre Monaco, un commentaire ? C’était un match très difficile qu’on avait livré face à Rennes, on a bien

Abeid en perte de vitesse

Le Panathinaïkos a concédé le nul à la maison dimanche soir en champion- nat contre Pa- nionios.

réussi notre pari lors de ce derby mais malheureusement on

eu du mal à enchai-

ner contre l’AS Mo- naco. On a quand même eu un bon ren- dement en première mi-temps qu’on n’a pas pu confirmer en seconde période. Après une bonne première moitié de saison, l’équipe

semble accuser le coup, vous allez jouer pour le maintien

Ecoutez, nous dès le début on voulait assurer notre survie et le plus vite

serait le mieux. Je le dis en- core une fois, notre ob- jectif est d’éviter le stress de fin de saison

mieux pourquoi pas, on ne va pas ménager nos efforts, soyez-en sûr. Une passe décisive contre Rennes et un match assez bon dans l’ensemble, c’est le re-

et un match assez bon dans l’ensemble, c’est le re- Les co- équipiers de Mehdi Abeid

Les co- équipiers de Mehdi Abeid n’ont pu faire mieux qu’un zéro à zéro décevant devant leur public. Abeid qui a retrouvé sa place de titulaire, a joué 76’ avant de céder sa place. L’Algérien n’arrive pas à re- trouver sa verve au milieu de terrain.

Avec une note de 7/10 Ghezzal élu homme du match contre Saint-Etienne

L'Olympique Lyonnais a perdu son derby, dimanche soir, contre son rival, l’AS Saint-Etienne, sur le score d'un but à zéro. Le milieu offensif algérien de Lyon, Rachid Ghezzal, a joué toute la rencontre avec un rendement qui vient confirmer son regain de forme depuis le départ de l'entraineur Hu- bert Fournier. Marginalisé jusque-là, Ghezzal qui a envisagé un prêt cet hiver, est en train de renaitre avec l'OL. Le joueur formé à Lyon se porte bien et, ce dimanche, contre Saint-Etienne, il aura été très bon. Plusieurs sites français spécialisés dont Europsport.fr l'ont désigné homme du match.

il aura été très bon. Plusieurs sites français spécialisés dont Europsport.fr l'ont désigné homme du match.
N° 3250 04 Mardi Ballon d’or 19 janvier 2016
N° 3250
04
Mardi
Ballon d’or
19 janvier
2016
N° 3250 04 Mardi Ballon d’or 19 janvier 2016
N° 3250 INTERNATIONAL Mardi 05 19 janvier 2016 Koscielny : «A Lorient, j'avais énormément travaillé
N° 3250 INTERNATIONAL Mardi 05 19 janvier 2016
N° 3250
INTERNATIONAL
Mardi
05
19 janvier
2016

Koscielny : «A Lorient, j'avais énormément travaillé sur le plan tactique avec Christian Gourcuff»

«Avec Gourcuff, tu es calé en 4-4-2»

Pour Rio Ferdinand, il est « le meilleur défenseur de Premier League ». Lau- rent
Pour Rio Ferdinand, il est « le meilleur défenseur de Premier League ». Lau-
rent Koscielny apprécie le « joli compliment » de l'ex-défenseur de Manches-
ter United mais l'évacue avec pudeur. L'ancien Lorientais enchaîne sa sixième
saison à Arsenal, six exercices probants malgré des scories comme contre
Sunderland en Cup la semaine dernière. À 30 ans, il est une valeur
sûre des Gunners, en course pour leur premier titre de champion
depuis 2004, et des Bleus, où il est parti pour former la charnière
à l'Euro avec Raphaël Varane.
dans cette situa-
tion. Ils ont
l'amour des
Bleus, ont fait
sol, la
beaucoup
vitesse. Un
peu ce que
j'avais vécu à Lo-
rient [2009-
2010]. Là-bas,
j'avais énormément
travaillé sur le plan tactique
: en une saison avec Chris-
tian Gourcuff, t'es calé en 4-
4-2 ! À Arsenal, j'ai dû
davantage bosser physique-
ment. Au début, cela a été
compliqué car je n'étais pas
prêt à ça en venant de L1.
pour l'équipe.
Sans Karim, on
se mettrait un petit
handicap à l'Euro.
Mais on a des alterna-
tives.
Quels souvenirs gar-
dez-vous de la soirée du
13 novembre au
Stade de France ?
Vous imaginez-vous finir
à Arsenal ?

Pour le moment, je n'ai au- cune raison d'aller voir ail- leurs. J'ai tout ce qu'il faut pour m'épanouir. J'ai eu des touches, mais je me suis toujours demandé si ça valait le coup de prendre le risque. J'ai vu pas mal de joueurs partir pour un plus grand club et se retrou- ver remplaçants. Au début de ma carrière, j'ai souvent été sur le banc.

J'ai détesté. Je me suis dit : plus ja- mais ça. J'ai fait des choix risqués :

en quittant Guingamp [2004-2007] pour Tours, en National [2007- 2009], je ne savais pas où j'allais. Mais je savais que j'avais les qua-

où j'allais. Mais je savais que j'avais les qua- lités pour la L1. À Arsenal, votre
où j'allais. Mais je savais que j'avais les qua- lités pour la L1. À Arsenal, votre

lités pour la L1.

À Arsenal, votre bilan positif est pollué par des expulsions et des bourdes marquantes.

«Je connais un peu Bernadette Chirac, mais pas trop Jacques Chirac»
«Je connais un
peu Bernadette
Chirac, mais
pas trop
Jacques
Chirac»

Sur le coup, je n'ai pas fait attention aux détonations, j'ai joué mon match normalement. Au coup de sifflet final, j'ai tiqué quand il y a eu des messages sur les écrans géants. Dans le tun- nel, j'ai vu des images. Aux vestiaires, on était tous sur nos télé- phones. Ensuite, on est restés avec les Allemands au stade. Lukas Podolski, mon ancien coéquipier à Arsenal, m'a raconté qu'ils avaient eu une alerte à la bombe à leur hôtel le matin même. Puis on est rentrés à Clairefontaine vers 4 heures du mat. Avec quelques joueurs, on a regardé la télé pour sa- voir ce qui se passait dans Paris, comme tout le monde. On vit vrai- ment dans un monde de barges !

Aviez-vous envie de vous entraî- ner le lendemain?

Non… On en a discuté avec Griez- mann, Schneiderlin et Lloris. D'un côté, on n'avait pas la tête à ça. On avait juste envie de rentrer chez

En 2013, la défaite lors du barrage aller en Ukraine (0-2) vous a coûté cher.

C'est sûr. J'aurais même pu louper la Coupe du monde. Quand on re- garde bien, je fais mon match. Mais, sur le penalty que je concède, je suis mal placé au départ. Le rouge, c'est de la frustration. J'étais énervé par le scénario. Didier Deschamps ne m'a pas mis de soufflante, il n'avait pas besoin de parler… Au retour, Mamad [Sakho] joue et met un dou- blé : c'était écrit comme ça. Peut-être que si je ne concède pas le penalty et qu'on ne perd que 1-0, on ne fait pas le même match au retour…

La France peut-elle gagner l'Euro

?

J'y crois, bien sûr. On se doit déjà de faire un parcours exemplaire en phase de poule. Notre groupe est abordable, mais il faut toujours faire attention. Il y aura une attente in- croyable. Disons qu'on a le droit de terminer premiers de notre poule… Depuis le Mondial, on sent un groupe solidaire, content d'être en- semble, avec des jeunes à l'écoute entourés par quelques anciens. On vit un mois et demi ensemble, il faut que l'ambiance soit bonne.

Que pensez-vous de l'affaire Ben- zema-Valbuena ?

C'est dommageable, mais il faut lais- ser faire la justice. Les deux joueurs doivent être peinés de se retrouver

Les deux joueurs doivent être peinés de se retrouver «Ma fabrique d’accordéons a au repris son
Les deux joueurs doivent être peinés de se retrouver «Ma fabrique d’accordéons a au repris son
«Ma fabrique d’accordéons a au repris son activité et onze emplois ont été sauvés»
«Ma fabrique
d’accordéons a
au
repris son activité
et onze emplois
ont été
sauvés»

C'est l'an- née ou ja- mais pour Arsenal ?

Le titre n'est pas acquis, mais je préfère être dans cette position que

courir après les au- tres. Il reste quatre mois, ça va être com- pliqué. La Premier League est de plus en plus homo- gène. [Grâce aux droits TV] les équipes moyennes peuvent recruter de très bons joueurs qui auraient signé dans le Big Five jusqu'ici. Mais après dix ans sans trophée, les vic- toires en Cup [2014, 2015] nous ont fait du bien. Il fallait passer ce cap. Depuis trois ans, on a gardé une os- sature. On se connaît mieux, ça nous permet de remporter des matches qu'on perdait auparavant.

En Europe, que vaut Arsenal par rapport au Barça ou au Bayern ?

On doit progresser en régularité et avoir un effectif plus étoffé… [Il se reprend.] En fait on l'a, mais on perd trop d'éléments [sur blessure] en cours de saison. C'est compliqué quand tu ne peux pas compter sur quatre ou cinq mecs pendant six mois. C'est comme ça tous les ans, je ne sais pas d'où ça vient. Cela nous empêche de passer un palier pour

atteindre les équipes du top 5.

poignant. Je ne suis pas du genre à extérioriser, mais parfois ce qui se passe à l'intérieur déborde…

Comment va la fabrique d'accor- déons de Tulle (Corrèze), dans laquelle vous avez investi 600.000 euros ?

Elle a repris son activité et se remet doucement sur les bons rails. Onze emplois ont été sauvés. Un accor- déoniste argentin est venu faire fa- briquer ses instruments et promouvoir cette entreprise quasi centenaire. Comme je rentre en Cor- rèze dès que c'est possible, je pense aller y faire un tour à mes pro- chaines vacances.

Corrézien, entretenez-vous des relations privilégiées avec Jacques Chirac et François Hol- lande ?

Je connais un peu Bernadette, mais pas trop Jacques Chirac. François, c'est différent…

François ? Vous le tutoyez ?

Oui, je le tutoie, mais j'avoue que c'est compliqué aujourd'hui : c'est quand même le Président. Maire, il était assez proche de ses adminis-

trés. Tous les samedis matin, il pas- sait au marché, faisait la bise à

tout le monde. Tulle, c'est un

village de 15.000 habitants. Il connaît mes parents. J'ai

À votre signature en 2010,

L'époque des Fren- chies m'avait marqué, Londres m'attirait. Et puis j'aimais cette philoso- phie axée sur la jeu- nesse, le jeu

vous aviez dit : « C'était Arse- nal et rien d'autre. » Pour-

quoi ?

C'était Arse- nal et rien d'autre. » Pour- quoi ? J'ai joué plus de 220 matches

J'ai joué plus de 220 matches [229]. Je n'ai pris

que quatre cartons rouges et j'ai concédé quelques penalties : ça ne représente pas grand- chose au total. Mais c'est vrai, j'ai fait des bons matches qui ont été éclipsés par des fautes bêtes. J'ai tra- vaillé là-dessus. J'ai un jeu tourné vers l'anticipation mais, par moments, il faut savoir laisser le ballon à l'attaquant…

«Oui, je tutoie François Hollande, il connaît bien mes parents»
«Oui, je tutoie
François Hollande,
il connaît bien
mes parents»

nous. Mais il fallait aller jouer à Wembley pour dire que la vie continue. Et cela a été au final

pour dire que la vie continue. Et cela a été au final passé une journée avec

passé une journée avec lui

parce qu'il était venu à un tournoi que j'avais organisé : il avait discuté avec les enfants, on lui

avait même fait tirer

un moment de fraternité ma- gique avec nos amis Anglais. Un hom-

mage pour mon- trer que rien ne pou- vait tuer notre pays.

Vous avez 30 ans. L'âge pour être enfin titu- laire chez les Bleus ? C'est une ambition. Ça évolue bien mais rien n'est acquis, je l'ai bien vu…

«Au lendemain des attentats du 13 novembre, je n’avais pas la tête à m’entraîner»
«Au lendemain des
attentats du 13
novembre, je
n’avais pas la
tête à
m’entraîner»

un penalty! On s'est recroisés avant la Coupe du monde. Il avait déjeuné avec nous à Clairefontaine. C'était cor- dial, ça lui avait permis de parler d'autre chose que de politique.

In Le Journal Du Dimanche

Vous étiez en larmes pen- dant La Mar- seillaise…

C'était vraiment

N° 3250 06 LIGUE Mardi JSK 19 janvier 2016 Berchiche «Le derby f a c
N° 3250 06 LIGUE Mardi JSK 19 janvier 2016
N° 3250
06
LIGUE
Mardi
JSK
19 janvier
2016

Berchiche «Le derby face au MOB sera une grande fête de la Kabylie»

Le défenseur axial des Canaris du Djurdjura, Koceïla Berchiche, revient dans cet entretien qu’il nous a ac- cordé sur ce premier succès de la saison hors de Tizi et le bon départ de la JSK pour cette reprise du championnat. Comme il nous parle du derby kabylo-kabyle prévu ce week-end au stade du 1 er -Novembre de Tizi Ouzou face au MO Béjaïa.

Avec du recul, un commentaire sur cette victoire arrachée à Constantine face au CSC ? C’est une belle victoire acquise en dehors de nos bases et c’est la première du genre à l’extérieur. Le match n’a pas été facile devant une équipe du CSC qui voulait aussi arracher les trois points pour s’extirper de la zone rouge. Mais on a su comment marquer au bon moment de la partie. On a réussi à annihiler les tentatives des joueurs du CSC, qui ont créé plusieurs oc- casions de buts. On a géré cette avance jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre. Tant mieux pour la JSK qui respire un peu et qui est sur la bonne voie après ce succès réussi haut la main au stade Ham- laoui. Après l’ouverture du score, vous vous

êtes repliés en dé- fense et le CSC aurait pu égaliser surtout vers la fin du match. N’est-ce pas ? C’est vrai, après l’ouverture de la marque on s’est repliés en défense pour préserver le score. Je crois qu’on a bien tenu le coup, en fermant tous les espaces et en annihilant toutes les actions des joueurs du CSC. C’est vrai qu’on a subi le match, mais l’essentiel a été fait en empochant les trois points de la victoire. On a un groupe soudé qui a su com- ment se transcender lors de ce premier match de la phase retour. Les nouvelles recrues ont réussi leur baptême du feu en réalisant un match plein, comme le témoignent ce but marqué par Ferhani et ces arrêts dé- cisifs du portier Boultif… Tous les joueurs ont tenu leur rôle sur le terrain face au CSC et pas unique- ment les nouvelles recrues. On forme un groupe soudé et je crois que si les nouveaux ont réussi une belle prestation, c’est parce qu’ils n’ont pas trouvé de difficulté d’adaptation. Ce qui leur a permis de se libérer et je pense que les dirigeants ont fait un bon choix en engageant des éléments comme Boultif, Ferhani, Me- barki et aussi Harrouche qui n’a pas joué lors de ce match. Ferhani a marqué et Boultif s’est illustré en annihilant plusieurs tentatives, tant mieux pour eux et pour la JSK. Peut-on dire que c’est le grand retour de la JSK ? Il ne faut pas s’enflammer et garder les

pieds sur terre pour aller de l’avant. Ce n’est que la reprise du championnat et ce succès va certainement nous booster, mais cela ne va pas nous empêcher de redoubler d’efforts, pour continuer sur cette dynamique de vic- toires, gravir les échelons et nous rapprocher de plus en plus des équipes du haut du ta- bleau. La JSK est née pour jouer les premiers rôles et pas le bas du tableau. On s’est bien préparés durant cette période de trêve hiver- nale. On a fait des sacrifices et inch’Allah, avec la succession des matchs, on cueillera les fruits en fin de saison, avec au finish un bon

Rial

d’attaque

face

AU MOB

Bonne nouvelle pour l’équipe kabyle mais aussi pour les sup- porters. Le capitaine Ali Rial est totalement rétabli de sa blessure. Il sera d’attaque face au MOB lors du derby kabylo- kabyle. Après avoir effectué des radios hier, il s’est avéré qu’il ne ressent plus de douleurs et il se porte mieux. D’ailleurs, le mé- decin de l’équipe, après avoir consulté son rapport médical, a donné son feu vert pour que le capitaine reprenne le travail. Du coup, Rial a repris le che- min des entraînements hier avec le groupe, le plus norma- lement du monde et se tient prêt à rejouer, dès ce week-end, face au MOB, lors de ce match comptant pour la seconde journée de la phase retour du championnat de Ligue 1 Mobi- lis, prévu à Tizi Ouzou. «Le médecin m’a donné le feu vert et je serai d’attaque pour le derby kabyle» On a eu une discussion avec le capitaine concernant son re- tour aux entraîne- ments et ses chances de le voir jouer le derby ka- byle face au MOB. Il nous déclare à ce sujet : «J’ai passé des radios et une consulta- tion médicale, et c’est rassurant. D’ailleurs le mé- decin m’a donné le feu vert de reprendre les entraînements et m’a rassuré en me confir- mant que je peux rejouer les matchs officiels dès ce week-end face au MOB. Je ferai tout mon possible pour être d’attaque et aider la JSK à confirmer son re- gain de forme. Je sais très bien que l’équipe a besoin de mes services et inch’Allah je serai présent ce sa- medi.»

1
1

Hannachi

et Azlef

présents

Le premier respon- sable du club, Mohand Cherif Hannachi, et son bras droit, Azlef, sont plus proches des joueurs et cela s’est vérifié hier lors de la séance de reprise. Les deux hommes ont suivi la séance avec beaucoup d’attention. Une manière de moti- ver les coéquipiers de Berchiche en prévision du derby face au MOB, où ils comptent d’ailleurs réserver une prime spéciale.

Un groupe de supporters a suivi la séance de reprise

Alors qu’aupara- vant les portes du stade étaient toujours fermées aux suppor- ters, en préférant que l’équipe s’entraîne à huis clos, hier après le succès réalisé par la JSK face au CSC, les dirigeants ont décidé d’autoriser les suppor- ters à assister aux séances de leurs favo- ris. Lors de la séance de reprise, il y avait un groupe de suppor- ters venu suivre avec attention les entraîne- ments, mais aussi pour encourager les joueurs à aller de l’avant.

classement et pourquoi pas une place qualifi- cative à une compétition africaine. Et si on parlait maintenant du derby ka- bylo-kabyle, comment l’appréhendez- vous ? Ce sera une fête en Kabylie, sachant qu’il va mettre aux prises deux équipes de la même région. On est des frères et on fera tout notre possible pour que ce derby se déroule dans un total fair-play, soit sur le terrain ou dans les gradins entre les deux galeries, qui à vrai dire sont une seule galerie, celle de la Kabylie. Ce sera un match difficile pour les deux équipes, qui feront tout pour confirmer la victoire ac- quise lors de la première journée de cette phase retour. Pour nous on jouera à domicile et devant nos supporters, donc on ne doit en aucun cas les décevoir et seule la victoire compte à nos yeux. C’est aussi le cas pour les joueurs du MOB qui ont battu le RC l’Arbâa et qui se présenteront au stade du 1er-Novem-

bre dans le but de repartir à Béjaïa avec un ré- sultat positif. Le derby sera très disputé et il y aura certainement beaucoup d’engagement physique de part et d’autre. Que le meilleur l’emporte et espérons que la victoire sera du côté de la JSK (rire). Mais ce ne sera pas facile devant cette équipe du MOB qui est sur le podium ? On sait très bien que la rencontre ne sera pas facile devant cette coriace équipe du MO Béjaïa. Mais on n’a pas le choix et si on veut continuer notre ascension dans le clas- sement on doit gagner ce derby. Car un faux pas et on va se retrouver à nou- veau dans le bas du tableau. Pour vous dire qu’on est appe- lés à enchaîner avec des vic- toires pour nous éloigner de plus en plus de la zone de turbulences et nous rapprocher davantage du trio de tête. Je pense qu’on n’est pas loin des équipes du peloton de tête. Un message à transmettre au public ka- byle ? Je sais pertinemment que les tribunes du stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou seront pleines à craquer lors

de ce derby. Le pu- blic de la JSK ou

du

le

même. Ce sont des sup-

porters de la JSK et du MOB. Je sais bien qu’ils vont prendre

celui

MOB

est

doit pas nous échapper»
doit pas nous
échapper»

«Le MOB est un

celui MOB est doit pas nous échapper» «Le MOB est un coriace adversaire, mais la victoire

coriace adversaire,

mais la victoire ne

place ensemble dans les gradins

comme à l’accoutumée et qu’un

fair-play total règnera dans les gradins. Quant au match, que le meilleur gagne et l’équipe la plus concentrée sur son sujet l’emportera au finish. Entretien réalisé par Saïd Djoudi

Pas moins de six joueurs ont reçu un avertissement face au CSC

Bijotat avertit ses poulains

L es joueurs de la JSK ont reçu-

beaucoup de cartons jaunes

face au CS Constantine lors

du match de la 16 e journée du cham- pionnat de Ligue 1 Mobilis disputé au stade Hamlaoui et qui a vu les partenaires de Koceïla Berchiche l’emporter sur le score d’un but à zéro. Mais au-delà du résultat qui a sanctionné les débats et qui a fait le bonheur du coach Bijotat, ce dernier n’est pas du tout content des avertis- sements pris par pas moins de six

joueurs entre autres Ferhani, Malo et compagnie. Ce qui ne fera que pé- naliser l’équipe à l’avenir, dans le cas où ces derniers prennent d’autres cartons lors des prochains matchs en commençant par ce derby face au MO Béjaïa. Dominique Bijotat a donc demandé à ses joueurs d’éviter de prendre des cartons jaunes bêtes. D’importants matchs attendent les Kabyles, la vigilance doit être de mise Si les coéquipiers de Malik Raïah

ne font pas attention à l’avenir, ils risquent de priver leur équipe de leurs services, ce qui ne fera pas les affaires de Bijotat, qui veut que la JSK reste sur sa lancée et enchaîne avec d’autres succès, pour remonter la pente au classement et se rappro- cher davantage des équipes du haut du tableau. Les Ferhani, Malo, Ber- chiche et autres doivent faire très at- tention en évitant de prendre d’autres avertissements, sachant que des matchs importants comme celui

contre le MOB ce week-end puis l’USM Alger, le CR Belouizdad et d’autres rendez-vous qui seront dé- terminants et décisifs pour la suite du parcours attendent les Canaris du Djurdjura. Bijotat, qui a déjà des blessés à l’image de Rial, Aïboud et Harrouche, ne veut pas perdre d’au- tres joueurs pour cause de suspen- sion. Le driver des Jaune et Vert veut bénéficier des services de l’ensemble de ses éléments, pour qu’il puisse avoir plus de solutions face à ses

prochains adversaires. La vigilance doit être de mise du côté des joueurs et ces derniers doivent faire le jeu, tout en évitant d’écoper de cartons bêtes en contestant les décisions de l’arbitre. Bijotat a averti ses poulains et ces derniers ont bien saisi le mes- sage, et comptent faire preuve de plus de concentration sur le jeu pour éviter de se retrouver suspendus d’un match à un autre. Saïd Djoudi

N° 3250 LIGUE 1 JSK Mardi 07 19 janvier 2016 Harrouche, Rial et Aiboud ont
N° 3250 LIGUE 1 JSK Mardi 07 19 janvier 2016
N° 3250
LIGUE
1
JSK
Mardi
07
19 janvier
2016

Harrouche, Rial et Aiboud ont travaillé avec Ikiouane

l l Les trois joueurs blessés Harrouche, Rial et Aiboud

ont repris du service hier et se sont entraînés avec le préparateur physique Ikiouane. Ils sont en

principe d’attaque ce samedi contre le MOB.

Il a intégré le groupe hier

Harrouche : «A moi maintenant

de prouver ma valeur ! »

Après de longues se- maines de suspense, le me- neur de jeu Hocine Harrouche a fini par rejoin- dre la JSK. Ce dernier, qui était resté plusieurs jours sans entraînement, ne pou- vait pas accompagner l’équipe à Constantine pour affronter le CSC. Mais comme il a repris hier soir avec le groupe, il aura suf- fisamment de temps pour récupérer et être prêt pour jouer son premier match face au MOB. Interrogé par nos soins, hier après-midi, l’ancien joueur du RCA es- time qu’il est prêt à livrer son premier match sous le maillot de son nouveau club. Entretien !

Après quelques jours de préparation, la JSK a bien entamé la phase retour en décrochant une belle vic- toire face au CSC. Qu’avez-vous à dire là- dessus ? Je suis très content que mon équipe ait gagné face au CSC. C’est un excellent début pour nous. Ce qui prouve que la préparation que les joueurs ont effectuée durant la trêve a été bénéfique. Le match face aux Constantinois s’annonçait difficile, vu que l’adversaire négocie générale- ment bien ses matchs à do- micile. Mais la détermination de nos joueurs a fait la diffé- rence. J’étais très content pour Ferhani qui a bien dé- buté en inscrivant un joli but.

Vous auriez certainement aimé être avec vos coéqui- piers, n’est-ce pas ? Effectivement, j’aurais aimé effectuer le déplace- ment avec l’équipe et prendre part à mon premier match officiel avec la JSK. Malheu- reusement, j’ai ressenti des douleurs à l’adducteur et je n’étais pas aussi prêt physi- quement. Donc, je ne voulais pas prendre de risques. J’ai préféré faire l’impasse sur ce premier match pour être pré- sent lors du derby. Ressentez-vous toujours des douleurs au niveau de l’adducteur ? Non, je vais beaucoup mieux. J’ai profité de cette se- maine pour bien me reposer. Aujourd’hui, je me sens en super forme. Je pense que je suis à 100% pour reprendre le travail avec mes nouveaux coéquipiers. J’ai vraiment hâte de découvrir l’ambiance à la JSK. Ça me manque énormément. Seriez-vous présent à la reprise ce soir (entretien réalisé hier matin ndlr) Actuellement, je suis en route vers Tizi Ouzou. Je serai inch’Allah présent à la reprise et préparer le pro- chain match de champion- nat. Le fait que les nouvelles recrues aient réussi leur baptême du feu vous en-

courage à faire de même, non ? Tout à fait, les nouvelles re- crues ont brillé face au CSC. Le gardien a été à la hauteur, sans oublier Mebarki et Fer- hani. A moi maintenant de prouver ma valeur. Je ferai de mon mieux pour être à la hauteur face au MOB et ap- porter le plus attendu de moi. Vos grands débuts inter- viendront-ils lors du pro- chain match face MOB ? Pourquoi pas ? Je n’aime pas trop parler de mes quali- tés mais je peux dire que je saurai convaincre le staff ainsi que les supporters. Je vais donner le meilleur de moi-même pour gagner le respect de tout le monde. Si j’ai rejoint la JSK, c’est pour apporter un plus et faire la différence. Comment s’annonce pour vous ce derby ? C’est une rencontre très spéciale vu qu’il s’agit d’un match entre deux équipes qui se connaissent parfaitement bien. C’est un derby très at- tendu par les supporters qui vont se déplacer en masse au stade. Nous allons faire de notre mieux pour jouer notre jeu habituel et confirmer la victoire obtenue face au CSC. Il n’est pas question d’être ac- crochés, il faut aller de l’avant.

Entretien réalisé par Saïd D.

il faut aller de l’avant. Entretien réalisé par Saïd D. Doukha poursuit les soins à Sidi

Doukha poursuit les soins à Sidi Moussa

l l Azzedine Doukha continue les soins

pour reprendre le plus vite possible. Il poursuit les séances de soin au Centre technique des équipes na- tionales de Sidi Moussa. Bi- jotat comptera encore une fois ce samedi sur Boultif pour garder la cage contre les Crabes.

Bijotat a programmé du biquotidien pour aujourd’hui

l l Après une légère séance effectuée hier,

le coach Bijotat passera à la

vitesse supérieure au- jourd’hui avec la program- mation de deux séances de travail. La première ce matin consacrée au volet physique et la seconde ce soir qui sera dédiée au technico-tactique.

L’équipe s’est entraînée avec de nouveaux ballons Joma

l l Alors que d’habi- tude les joueurs s’en-

traînaient avec des ballons de marque Adidas, hier les dirigeants kabyles ont ra- mené des ballons de marque Joma. Ce qui a ré- joui le groupe qui en a pro- fité.

Zaoui : «La réaction des joueurs a été positive»

L’entraîneur adjoint de la JSK, Karim Zaoui, s’est exprimé au lendemain de la victoire face au CSC, pour remercier les joueurs qui ont fourni de gros efforts ainsi que pour leur réaction sur le ter- rain devant une bonne équipe constan- tinoise qui gère bien ses matchs à

domicile. A ce sujet, il dira : «Pour re- venir au match face au CSC, je dirais que les joueurs étaient vraiment à la hauteur. Leur réaction a été positive. Malgré quelques ratages en première période, nous avons réussi à trouver la faille par la suite. Cette victoire est très importante pour la suite du parcours. Il est important de débuter la phase re- tour par un bon résultat.»

«On a été supérieurs au CSC»

trois points de Constantine, c’est parce que nous étions supérieurs au CSC, que ce soit physiquement ou technique- ment. Les joueurs ont su prendre leur adversaire très au sérieux. Ils étaient bien concentrés et on a fini par être ré- compensés. Dieu merci !»

«Il faudra rester sur sa lancée»

Avant de conclure, Karim Zaoui a bien évidemment évoqué le prochain match

qui verra la JSK accueillir dans son fief le MO Béjaïa dans un derby au cours du- quel les Canaris devraient à tout prix confirmer leur grand retour devant leurs supporters : «Effectivement, c’est un match très difficile qui nous attend. Le MOB va beaucoup mieux et notre tâche ne s’annonce pas facile. On doit garder les pieds sur terre et poursuivre notre préparation le plus normalement du monde. Il faut rester sur la lancée et en- chaîner un deuxième succès et annon- cer la couleur.»

Poursuivant son intervention, le bras droit de Bijotat estime que la JSK a été supérieure
Poursuivant son intervention, le bras
droit de Bijotat estime que la JSK a été
supérieure au CSC, que ce soit physi-
quement ou techniquement. C’est ce
qui a fait la différence, selon lui : «Si
nous avons réussi à revenir avec les
Alors que Ferhani a été confirmé au poste d’arrière gauche Medjkane veut jouer en milieu
Alors que Ferhani a été confirmé au poste d’arrière gauche
Medjkane
veut jouer
en milieu
gauche

C’est avec brio que la JSK a battu le CS Constantine, samedi dernier, au stade Hamlaoui. Les Canaris se sont rachetés de la défaite concédée au match aller grâce à son nouveau joueur, Houari Ferhani. Lancé en profondeur par Raïah, l’ancien joueur du RCA, sans trembler, a placé le cuir au fond des filets, of- frant une victoire précieuse à son équipe. Mais avant le coup d’envoi de la partie, et même si Ferhani était pressenti titulaire, personne n’aurait imaginé que Medjkane al- lait débuter la partie sur le banc. Ce dernier, qui brille de jour en jour, commençait vraiment à gagner la confiance de son coach avec des prestations excellentes. Mais face au CSC, le Franco-Algérien n’a pas été aligné d’entrée. Pas très inquiet, Medjkane a pris son mal en pa- tience et a su encore une fois se dis-

le respect des supporters, compte s’entretenir dans les prochaines heures avec son entraîneur pour lui
le respect des supporters, compte
s’entretenir dans les prochaines
heures avec son entraîneur pour lui
dire qu’il souhaiterait être aligné au
poste de milieu gauche et ce, pour
ne pas se retrouver sur le banc.
D’après le joueur, il sera très utile à
ce poste, vu qu’il est très rapide et
possède d’énormes qualités tech-
niques. Une demande que Bijotat
devrait prendre très au sérieux.

tinguer, après que le coach l’ait in- corporé en seconde mi-temps. Sera-t-il laissé sur le banc face au MOB ? Comme il est impossible de reléguer Ferhani sur le banc, lui qui a été sans doute l’homme du match samedi dernier, une source bien in- formée nous a confié que Medjkane souhaiterait retrouver son poste de prédilection, celui de milieu de ter- rain. En effet, il croit dur comme fer qu’il pourrait apporter un grand plus à l’équipe, s’il est aligné comme milieu gauche, comme ce fut le cas lors du précédent match.

Il compte s’entretenir avec Bijotat Même s’il n’a à aucun moment réclamé une place de titulaire, lui qui a été annoncé partant quelques journées après le début de la saison, Medjkane, qui commence à gagner

Face au CSC, il a brillé de mille feux Ce qui pourrait changer l’avis à l’entraîneur Bijotat, c’est le fait que Medjkane ait brillé à ce poste face au CSC. Incorporé en seconde mi- temps, il a apporté un grand plus au compartiment offensif, avant que Ferhani n’ouvre la marque et donne l’avantage à la JSK.

Saïd Djoudi

N° 3250 08 MCA LIGUE Mardi 19 janvier 2016 Une réunion est prévue ce mercredi
N° 3250 08 MCA LIGUE Mardi 19 janvier 2016
N° 3250
08
MCA
LIGUE
Mardi 19
janvier
2016

Une réunion est prévue ce mercredi à Saint-Michel

Ighil axera son travail sur le plan psychologique

qu’une victoire laissera le doute s’installer dans l’équipe. Le coach du MCA va donc faire de son mieux pour que son équipe sorte vainqueur de cette empoignade, elle qui sera appelée à effectuer un périlleux déplacement à Béchar pour donner la réplique à la JSS. Mainte- nant si les coéquipiers de Hachoud parviennent à passer ces deux tests avec succès, on pourra dire qu’ils seront bien partis pour réaliser une nouvelle série de bons résultats.

Ighil souhaite une bonne réaction des supporters

Déçu de la prestation de son équipe face au Chabab, sachant que cer- tains joueurs endossent une grande part de res- ponsabilité, du moment qu’ils sont les premiers acteurs sur le terrain, le coach du MCA souhaite une réaction positive des supporters samedi pro- chain à Bologhine, car les joueurs ont besoin d’être soutenus pour qu’ils puis- sent repartir du bon pied. Kamel M.

1
1

Betrouni discutera avec les joueurs au sujet de leur argent

Le dossier du règlement intérieur sera débattu une nouvelle fois

Le président du Mouloudia évoquera avec les joueurs le rè- glement intérieur que ces derniers refusent de signer, du fait qu’ils rejettent la clause qui ouvre le droit à la direction du club de les priver d’une partie de leur argent, s’ils ne terminent pas la saison sur le podium. Ce point sera débattu lors de cette réunion pour trouver une solution qui puisse arranger les deux parties, car le Mouloudia est dans son droit d’exiger des résul- tats, lorsqu’on sait que les joueurs du MCA sont les mieux payés du championnat. Cependant et à croire une source digne de foi, on laisse entendre que Betrouni, en concertation avec ses pairs au CA, et même lorsque l’argent renflouera les caisses du club, a décidé qu’aucun joueur ne touchera son argent s’il ne signe pas le règlement intérieur, et c’est la raison pour la- quelle il a ouvert les portes du dialogue avec les poulains d’Ighil Meziane, tout en étant certain qu’il réussira à les convaincre de le signer. Une source digne de foi nous a confié que même le barème des primes des matchs sera débattu, car les joueurs sont payés pour gagner des matchs et que la prime n’est qu’une faveur, pas une obligation pour le club.

Des responsables de Sonatrach seront présents à la réunion

Selon une source digne de foi, des responsables de Sona- trach prendront part à ladite réunion afin de faire le point et de rassurer les joueurs, mais aussi de les mettre devant leurs responsabilités. Ce qui illustre l’importance que Betrouni ac- corde à cette réunion qui sera décisive, car elle sera sans aucun doute un nouveau départ pour l’équipe, car même s’il y a une confiance mutuelle entre la direction et les joueurs, il n’en de- meure pas moins que le volet financier a quelque peu perturbé l’équipe.

Kamel M.

D éçu de la défaite concédée face au CRB, Ighil Me- ziane se montre

serein et compte trouver les mots justes pour remettre ses joueurs en confiance. C’est dire qu’il accordera une grande importance au volet psychologique. Fort de son expérience, l’ancien sélectionneur national sait pertinemment qu’il est très dur pour un joueur de di- gérer un échec concédé en fin de partie, de surcroît lors d’un derby, mettant fin à une série une invincibilité de huit rencontres. Ainsi, et tout essayant d’apporter les correctifs nécessaires, il fera de son mieux pour li- bérer ses joueurs sur le plan mental, eux qui sont soumis à une terrible pres- sion.

Tout pour aligner une nouvelle série de matchs sans défaite

Maintenant que le compteur est remis à zéro pour le Mouloudia, Ighil fera de son mieux pour que l’équipe puisse aligner une nouvelle série de matchs sans défaite, à commencer par le match contre Relizane que l’équipe doit impérative- ment gagner, car tout autre résultat

A près avoir réussi à calmer les esprits, la veille du

derby face au CRB, Achour Betrouni a pris la déci-

sion de se réunir mercredi matin avec ses joueurs,

à Saint-Michel, pour discuter de leur argent, mais

aussi d’autres volets. En effet, tout a commencé ven-

dredi dernier lorsque le président du MCA s’est dé-

placé à l’hôtel Soltane pour motiver les poulains d’Ighil Meziane, mais certains ont profité de l’occasion pour réclamer à leur prési- dent de leur payer les quatre mois de salaire qui leur reste à per- cevoir. Une situation à laquelle le premier responsable du club ne s’attendait nullement, car il avait déjà évoqué le sujet avec certains

cadres de l’équipe, mais aussi du fait que les joueurs devaient être beaucoup plus concentrés sur le derby que de penser à leur ar- gent. Face à cette situation, Betrouni a su leur parler, leur de- mandant de fixer eux-mêmes le montant de la prime du derby face au CRB afin de les mettre devant leurs responsabilités. Ce dernier n’a pas manqué de leur faire savoir que Sonatrach a tou- jours honoré ses engagements et qu’ils seront payés dès qu’une partie du budget de la saison sera débloquée. Tout en calmant les esprits, Betrouni a pris la décision de provoquer la réunion avec les joueurs cette semaine afin de faire le point, même s’il n’a pas caché son mécontentement après la défaite concédée face au Cha- bab, car toutes les conditions étaient réunies pour réaliser un bon résultat. Les joueurs ne doivent plus parler d’argent, avant que le budget ne soit débloqué

A travers cette réunion, le président du MCA n’est pas prêt à tenir aux joueurs un discours creux, il va tout simplement leur demander de prendre leur mal en patience et ne plus par- ler d’argent, avant qu’une partie du budget de Sonatrach soit débloquée. Betrouni expliquera aux joueurs que les contrats qu’ils ont signés stipulent qu’ils toucheront l’argent qui leur re- vient de droit. Toutefois, il exigera des coéquipiers de Hachoud de réaliser de bons résultats, eux qui font partie des joueurs les mieux payés du championnat, car s’ils réclament leur ar- gent, ils doivent justifier leurs salaires par de bonnes prestations sur le ter- rain.

Le Doyen défiera Saoura à Béchar à huis clos

La Ligue nationale vient de punir la JSS de la sanction su- prême. Ainsi, lors de la 18e journée, le MCA ira défier la JSS dans son jardin à huis clos. Une aubaine pour les Al- gérois de réaliser une belle performance chez les Sudistes.

Le Mouloudia renégociera avec la direction de Bologhine Le président du Mouloudia n’arrive pas à
Le
Mouloudia
renégociera avec
la direction de
Bologhine
Le président du Mouloudia n’arrive pas à
comprendre le fait que son équipe ne bénéficie
même pas d’une partie des recettes lorsqu’elle évo-
lue au stade de Bologhine. Ainsi, il compte prendre
les choses en main et renégocier la convention signée
avec la direction du stade, tout en sollicitant les auto-
rités locales à trouver une solution qui puisse arranger
toutes les parties. Le président du Mouloudia n’a pas
voulu égratigner ses prédécesseurs qui ont signé la
convention qui est toujours en cours, mais il ne
compte pas rester les bras croisés. D’autre part, il
tient une fois de plus à solliciter la direction de
l’OCO, afin de réactiver la convention si-
gnée à l’époque du président Boumella
et qui a été gelée, après la ferme-
ture du stade.
Betrouni demande un audit à Sonatrach Un groupe au complet face à Relizane A travers
Betrouni demande un
audit à Sonatrach
Un groupe au
complet face à Relizane
A travers les bilans financiers qui lui ont été présentés lors de la précédente réunion
du CA, le président Achour Betrouni s’est étonné que l’argent du club ne soit pas dé-
pensé de manière rationnelle, et c’est la raison pour laquelle la maison mère ne
compte plus débloquer l’intégralité du budget alloué à la SSPA/MCA estimé à 30
milliards de centimes. Dorénavant, il faudra s’attendre à ce que Sonatrach dé-
bloque à chaque fois une partie du budget à la demande du CA, et que cette struc-
ture sera appelée à formuler la demande au premier responsable de Sonatrach,
mais aussi en justifier le motif. On laisse entendre que le président Betrouni est fa-
Privé des services de Bouhenna
et Chita lors du dernier derby, pour
cause de blessures, l’entraîneur du Mou-
loudia bénéficiera de leur retour dès le pro-
chain match de championnat face au RCR. Si
tout marche comme prévu, Ighil aura l’ensemble
de ses joueurs à sa disposition pour préparer
cette confrontation. Ce qui lui offrira un large
choix au moment de composer son onze rentrant.
En effet, Karaoui était diminué lors du derby du
vorable à cette idée, car il a constaté que ses prédécesseurs n’ont pas su gérer l’argent
qui a été mis à leur disposition, en accordant de gros salaires aux joueurs. Ainsi le
président du MCA a officiellement demandé un audit à Sonatrach, afin de faire le point
sur sa gestion, lui qui ne veut pas qu’elle soit associée à celle de ces prédécesseurs, comp-
tant ainsi faire une révolution en fin de saison, afin que tout joueur ne perçoive que le salaire
qu’il mérite.
moment qu’il revenait de blessure, idem pour
Benbraham qui était sur le banc. Karaoui sera
donc en meilleure forme, samedi prochain,
alors que Benbraham aura retrouvé tous
ses moyens. Reste à savoir si le coach
les fera jouer.
K. M.
N° 3250 LIGUE 1 MCA Mardi 19 09 janvier 2016 Furieux contre certains cadres
N° 3250
LIGUE
1
MCA
Mardi 19
09
janvier
2016
Furieux contre certains cadres
Ighil veut aligner Bouhenna, Benbraham et Abid face au RCR F ace à la prestation
Ighil veut aligner
Bouhenna, Benbraham
et Abid face au RCR
F ace à la prestation très moyenne de certains joueurs face au CRB,
il est évident que Meziane Ighil devra effectuer quelques change-
ments en vue de la venue de Relizane, samedi prochain, à Bolo-
ghine. Très en colère contre certains cadres qui ont beaucoup
déçu par leur attitude, le coach ne devrait pas hésiter à en mettre
quelques uns sur le banc. Une mise à l’écart dont devraient profiter Ra-
chid Bouhenna, Sofiane Benbraham et Mohamed Lamine Abid. Les trois
éléments précités ont de très fortes chances de se retrouver au coup d’en-
voi face au RCR de Youssef Bracci. Même Abdelmalek Mokdad pourrait
lui aussi profiter de la méforme de Walid Derrardja, transparent contre le
Chabab, pour se faire une place au soleil après avoir nourri des velléités
de départ. Il est certain que quatre, voire cinq joueurs qui étaient sur la
pelouse du 20-Août, samedi passé, pourraient se retrouver relégués sur le
banc à cause d’un état d’esprit défaillant affiché face à une formation du
Chabab pourtant très prenable. C’est aussi cela le principe de la concur-
rence instauré par Meziane Ighil qui doit faire confiance aux éléments les
plus en forme du moment. Et contre le CRB, on a constaté que certains
joueurs étaient aux antipodes de ce que pouvait exiger un match derby
face au CRB comme concentration et combativité.
T.Che
Benchikh
encense le jeune
Benmouma
Ali Benchikh sur le plateau d’El
Heddaf TV n’a pas hésité à encenser le
jeune défenseur central, Benmouma, qui
a été exceptionnel contre le Chabab. Dé-
couverte d’Ali Benchikh lorsqu’il était
DTS du Mouloudia, le champion
d’Afrique affirme que Benmouma à
tout pour être le libéro du club
dans les années à venir.
Zeghdane
dans l’œil du
cyclone
À travers sa prestation tout
juste moyenne, Toufik Zegh-
dane est plus que jamais dans
l’œil du cyclone. Le Franco-Al-
gérien devrait faire les frais du
changement qui sera opéré
par le staff technique.

Merzougui

«On se rachètera face à Relizane pour se relancer dans la course au podium»

Très attendu face au Chabab, Merzougui n’a été que l’ombre de lui- même dans un derby où les attaquants ont manqué d’inspiration et d’audace. Kheirredine promet de se racheter contre Relizane dans un match capital.

C’est la consternation dans le camp mouloudéen après ce revers face au CRB… Nous étions tous abattus à la fin de la rencontre. On avait le senti- ment que le ciel nous est tombé sur la tête. Nous avons pris ce but dans les dernières minutes alors qu’on avait la maitrise du match. Le CRB n’a jamais été en mesure de nous mettre en difficulté. Malheu- reusement, nous avons perdu. Après cette dé- faite, il sera très difficile pour vous de maintenir le cap sur cette deuxième place… Tout reste possible. Nous n'en sommes qu’à la 16e journée de championnat. Beau- coup de choses peu- vent arriver d’ici la fin de la saison. A

nous de nous accrocher pour refaire surface et regoûter aux joies du suc- cès. Nous avons encore toutes nos chances de terminer sur le podium. En championnat, depuis le match contre le MCO, vous n’avez plus marqué. Une situa- tion qui doit peser négative- ment sur votre moral, non

?

Je suis un compétiteur. Je veux marquer à cha- cune de nos sorties. C’est sûr que j’ai eu l’opportunité contre le CRB d’adresser un tir puissant mais j’ai totale- ment manqué ma frappe. Je m’en veux beaucoup. Mainte- nant, nous allons nous concen- trer sur la réception de Relizane chez nous. Une victoire nous permettrait de nous relancer dans la course au podium. Entretien réalisé par

Tarek-Che

dans la course au podium. Entretien réalisé par Tarek-Che Le derby face à l’USMH aura lieu

Le derby face à l’USMH aura lieu le vendredi 26 février au 5-Juillet

L a LFP vient de publier sur son site internet la date des 19 e, 20e et 21e journées de championnat. Ainsi, le

Mouloudia recevra le vendredi 5 fé- vrier, l’USMB à Bologhine dans un match revanche qui aura lieu à 16 h. Le samedi 13 février, les Algérois

se rendront au stade Bouakeul pour croiser le fer avec l’ASMO lors d’une affiche dont le coup d’envoi sera donné à 15h. La 21e journée sera marquée par le derby face à l’USMH au stade olympique. Les Chnaoua devront prendre acte de ce rendez-vous programmé pour le

vendredi 26 février à 18 h dans l’en- ceinte olympique. Trois dates donc et trois rendez vous qui seront dé- terminants pour les gars de Bab El Oued dans la quête d’une place africaine.

T.Che

Betrouni veut proposer à Drif d’être le conseiller du club

Lors de son intervention sur les ondes d’El Heddaf TV, les propos de Ab- delkader Drif, l’ancien prési- dent charismatique du Mouloudia, ont eu des échos au niveau de la di- rection actuelle du club. Achour Betrouni n’est donc pas resté insensi- ble à cette sortie mé- diatique de Drif qui a toujours voulu agir dans l’intérêt du Mou- loudia. Betrouni nous a d’ailleurs fait savoir à son tour qu’il voudrait proposer à son illustre aîné d’être le conseiller du club. Le président du CA veut profiter du vécu de Drif qui doit être mis au service du Mouloudia.

du vécu de Drif qui doit être mis au service du Mouloudia. « Il n’y a

« Il n’y a pas de honte à demander conseil à Drif qui a beaucoup d’idées » «Drif est un homme d’expérience qui a remporté la coupe d’Afrique avec le Mouloudia. Il n’y a vraiment pas de honte de lui deman- der conseil car c’est un homme qui a plein d’idées. Je n’hésiterai pas à me rendre à son domicile pour le consul- ter sur certains dossiers. Il sera certainement d’un bon conseil. Dans l’intérêt du Moulou- dia, nous devons profiter du vécu d’un personnage aussi charismatique.»

« Je serai très heureux et honoré de travailler avec lui » «De par son charisme, Drif peut apporter beaucoup au Mouloudia. En ce qui me concerne, je serai très heureux et honoré de travailler avec une personne de cette enver- gure. Je voudrais profiter de chaque conseil qu’il pourrait me prodiguer afin d’aller de l’avant. Et je peux vous dire que je prendrais pour argent comptant tout ce que Drif pourrait me dire», nous a confié le prési- dent du conseil.

T.Che

Betrouni : « Drif est un homme qui pense toujours à l’intérêt du club » «Je respecte beaucoup Abdelkader Drif qui est une figure emblématique du club. C’est l’histoire qui parle pour lui. Je ne peux qu’être admiratif face à un tel person- nage du Mouloudia et du football national en général. Drif est un homme qui pense toujours à l’intérêt du club avant toute chose. Il n’a pas besoin de se montrer élo- gieux envers qui que ce soit car il connait mieux que quiconque comment fonc- tionne la maison.»

Derrag met fin à 78 jours d’invincibilité du MCA

Avant de se rendre au stade du 20-Août, le Mouloudia version Ighil restait sur une série de huit matchs sans défaite, toutes compétitions confondues. Les Algérois avaient pris la mesure du MCO et su MOB en championnat sans oublier l’USMO et l’USB en coupe d’Algérie. Les gars de Bab El Oued avaient obtenu des points contre le CSC, l’ESS et l’USMA. Depuis l’avènement d’Ighil,

le vieux club algérois n’a plus perdu depuis le 24 octobre 2015 et ce revers essuyé face au Nasria au stade du 5-Juillet sur le score de 2 à 1. Fort de cette période d’invincibilité de 78 jours, les cama- rades de Hachoud avaient les cartes en main pour réussir à déjouer tous les pronostics. Mais au final, alors qu’on se dirigeait vers le partage des points, voilà que Mohamed Derrag saute plus haut que tout le monde pour catapulter le cuir au fond des filets de Fawzi Chaouchi, qui n’a pu qu’effleu- rer la sphère. Le destin aura voulu qu’un ancien joueur du Mouloudia, qui avait remporté le titre avec le Doyen en 2010, plonge les hommes d’Ighil dans la crise. Après cette défaite, tout est à re- faire du côté algérois car cette réalisation de Der- rag aura des conséquences ravageuses sur l’avenir de cette équipe mouloudéenne qui vient d’hypo- théquer sérieusement ses chances d’accrocher cette deuxième place synonyme de qualification pour la Ligue des champions.

Imbattable depuis 577’, Chaouchi encaisse son 1er but

A force de persévérance, Fawiz Chaou- chi était parvenu à retrouver une forme olympique. Décisif contre l’ESS dans les ul- times minutes, le natif de Bordj Menaiel était dans les meilleures dispositions psy- chologiques avant de se rendre au Ruis- seau. Il faut dire que la dernière fois que Chaouchi est allé chercher le cuir au fond des filets, c’était contre le CSC avec ce but signé Yacine Bezzaz à la 50’. Depuis le 28 novembre dernier, Fawzi a su garder sa cage vierge face respectivement au MOB, l’USMO, l’USMA, l’ESS et l’USB. A trois mi- nutes près, Chaouchi était sur le point de quitter le 20-Août sans prendre de bande- rille. Mais voilà, il y a eu cette succession d’erreurs qui auront permis à Derrag de se mettre en évidence. Un but qui met fin à l’invincibilité de Chaouchi qui restait sur 577’ sans prendre de but. En l’espace de quelques secondes, les Algérois ont vu toutes leurs certitudes remises en question même si Chaouchi entend bien se remettre de nouveau dans le sens de la marche, surtout que la phase retour s’annonce très compliquée pour le Doyen.

T.Che

Hier après-midi, Ain Benian comme refuge pour préparer Relizane

Bien évidemment, les joueurs du Mouloudia se sont remis hier après- midi au travail à l’Ecole supérieure de l’hôtellerie de Ain Benian. Endroit très sécurisé où tout accès est interdit, les par- tenaires de Karaoui ont pu s’entraîner sans être confrontés à la colère de leurs supporters. Désor- mais, pour les Algérois, il faut tourner la page en mettant le cap sur la ré- ception de Relizane à Bologhine, le week-end prochain. Le match de la dernière chance pour les hommes d’Ighil qui n’ont pas le droit à la moindre erreur à domicile.

Hachoud autorisé à s’absenter Le capitaine Hachoud a obtenu l’autorisation de son staff technique afin de s’absenter lors de la reprise. Le joueur fera son retour aujourd’hui.

Chita en sélection olympique Oussama Chita a lui aussi brillé par son ab- sence en raison de sa présence en Equipe na- tionale olympique. En stage à Sidi Moussa, Chita devra réintégrer le groupe, ce jeudi.

L’échographie a révélé une élongation à l’ischio-jambier

Karaoui est incertain face au RCR

Souffrant de son ischio-jambier gauche, Amir Karaoui a passé hier une échographie qui a révélé une élongation. Le joueur a obtenu qua- tre jours de repos total. Le milieu de terrain était hier aux soins pour ten- ter de se rétablir même si sa participation au match contre Relizane est plus que jamais re- mise en question. T.Che

N° 3250 10 LIGUE Mardi USMA 1 19 janvier 2016
N° 3250
10
LIGUE
Mardi
USMA
1
19 janvier
2016

Hamdi se lâche

«Faux, je n’ai jamais demandé

«Faux, je n’ai jamais demandé

une revalorisation salariale»

une revalorisation salariale»

une revalorisation salariale»

une revalorisation salariale»

une revalorisation salariale»

«Faux, je n’ai jamais demandé

une revalorisation salariale»

«Faux, je n’ai jamais demandé

«Faux, je n’ai jamais demandé

«Faux, je n’ai jamais demandé

Comment évaluez-vous votre parcours en championnat jusqu’à présent ? Si on parle du championnat, je pense qu’on a réalisé un très beau parcours, avec une seule défaite et une série, qui est toujours en cours, de 15 matchs sans défaite. C’est donc un bilan plus que satisfaisant. Malgré une bonne première partie de championnat, certains trouvent le moyen de critiquer à un moment où votre président, lui, affiche sa satisfac- tion quant aux résultats décrochés jusqu’à présent. Un commentaire ? Tout d’abord, je voudrais une fois de plus remercier mon président pour la confiance qu’il m’a portée depuis le début. Il ne m’a ja- mais lâché. Je rends hommage aussi à nos supporters qui ont été d’un très grand soutien pour moi et pour tous les membres du staff qui travaillent avec moi. Maintenant, en ce qui concerne les critiques, je suis passé des- sus. On est premier du championnat avec une avance de 8 points sur le deuxième, je ne comprends donc pas comment on peut criti- quer une équipe comme l’USMA qui réalise un excellent parcours. Et c’est d’ailleurs notre parcours qui gêne beaucoup de personnes qui sont habités par le mal. Je trouve ça bien dommage. C’est-à-dire ? La réussite de l’USMA ne fait pas le bon- heur de certaines personnes. Je ne vais pas citer des noms mais quand on voit ce qui se passe dans les médias et toutes les mauvaises choses qu’on raconte sur le club et sur moi- même, notamment après le match du NAHD, je trouve ça catastrophique et déplorable. On remet tout notre travail et tout ce qu’on a réa- lisé en cause par rapport à un match qu’on n’a pas gagné et qu’on n’a pas perdu d’ailleurs. C’est vrai, on a rencontré des problèmes dans le jeu, mais il ne faut pas aussi enlever le mé- rite au NAHD. Est-ce qu’on peut dire alors que Hamdi dérange certaines personnes ? Je ne pense pas que je dérange mais une critique méchante et gratuite me fait beau- coup plus de la peine qu’autre chose. Très sin- cèrement. Au lieu de ça, on peut parler des belles choses que réalise l’USMA. Ces cri- tiques sont un manque de respect pour le pré- sident, le club et ses supporters, car quand on critique un membre de l’USMA, c’est toute la famille usmiste qui est visée. C’est comme ça que je le vois. Le président vous a-t-il réconforté après

ce semi-échec ? Oui, très sincèrement. Je n’ai aucun pro- blème avec mon président. Bien au contraire. J’ai cru lire sur les journaux que le président était en colère contre moi après ce match nul. Ce n’est pas de la co- lère, mais de la déception parce qu’on n’a pas gagné ce match à la maison et qu’on n’a pas fait une belle partie. C’est donc tout à fait normal. Les supporters aussi ne sont pas contents. Maintenant, il ne faut pas s’alar- mer. On est toujours les premiers du championnat, il faut donc patienter car il y aura cer- tainement des jours meilleurs. Ne trouvez-vous pas qu’il y a une certaine

«C’est moi qui ai demandé à Simondi de venir faire des séances avec moi»
«C’est
moi qui ai
demandé à
Simondi de venir
faire des
séances avec
moi»

manipula-

tion der-

rière

toutes ces

critiques

alors que

vous êtes

les pre-

miers du

cham-

pionnat et que vous avez joué une finale de la LDC ? Les

gens

qui veulent me déstabiliser n’y arriveront jamais car j’ai un mental d’acier. Je suis là pour faire mon travail. Je suis motivé, déterminé et am- bitieux pour le club. Je plains aussi les entraîneurs qui sont classés 9e ou 10e du champion- nat, car si on critique les pre- miers du championnat, qu’est-ce qu’on doit dire des autres. Est-ce qu’avec toutes ces cri- tiques, vous vous sentez à l’aise avec votre club ? Très sincèrement, je suis plus qu’à l’aise parce que ce ne sont pas des critiques qui me touchent, même

s’il faut aussi écouter la critique car il peut y avoir une petite part de vérité. Vous savez, quand on fait le métier d’entraîneur, il faut prendre le bon et le mauvais. En d’autres termes, il faut accepter les critiques mais quand celles-ci sont fondées. Et au- jourd’hui, je pense qu’elles ne le sont absolument pas. Êtes-vous allé vraiment

voir le président pour

une revalorisation sala- riale ? Alors celle-là m’a bien

fait

rire

parce

Hamdi

n’a

de

plus.

ni

bon travail au niveau des jeunes depuis son arrivée au club. C’est son rôle d’observer toutes les catégories du club, y compris les sé- niors. Et c’est moi d’ailleurs qui le lui ai de- mandé, suite à une réunion qu’on a faite tous les deux sur quelques points concernant l’équipe, de venir faire des séances et mettre en place certaines choses. Cela fait

des mois que le groupe travaille sous mes ordres, c’est donc in- téressant de voir de nouvelles méthodes, de nouveaux entraîne- ments qui ne feraient que faire

«Des gens veulent nous nuire avec leurs men- songes»
«Des gens
veulent nous
nuire avec
leurs men-
songes»

que

jamais

Ni

celle

grandir notre équipe. Aujourd’hui, il ne faut pas s’affoler. Simondi est quelqu’un de compétent qui possède beaucoup d’expé- rience. Je pense qu’il faut associer toutes les forces dans un club pour aller de l’avant.

Il n’y a donc rien d’inquiétant ? Oui. Il n’y a pas le feu à l’USMA. Vous savez, dernièrement, on a reçu la visite de Aziz Bouras, un très grand entraîneur des gardiens qui a fait une formation sur ça, et ce n’est pas pour autant que notre entraîneur des gardiens, Lyes Benhaha, était sur la sellette. Il faut donc arrêter de raconter n’importe quoi. À l’USMA il n’y a aucun problème. C’est moi l’entraîneur de l’USMA. Simondi est là pour apporter quelques choses qui manquent peut-être à l’équipe et on va voir comment cela se passera dans les prochains jours. Il y a aussi l’affaire Aoudia, qui a

demandé un euro

de

prime de qualifi- cation de LDC,

de

c h a m p i o n

Je

ne suis pas à l ’ U S M A pour de l’ar-

gent. Je suis arrivé dans

club

m’a

o u v e r t

s

portes, je me

e r -

m e t -

i o n c

jamais d’a l l e r voir mon président, pour lui dire que j’ai

d’Algérie.

un

qui

s

ne

p

t

d

e

r

a

«Comment on peut critiquer une équipe qui pointe à la première place avec 8 points
«Comment
on peut
critiquer une
équipe qui pointe à
la première place
avec 8 points
d’avance»

ter.

«Je suis l’entraîneur en chef de l’USMA»
«Je suis
l’entraîneur
en chef de
l’USMA»

fait couler beaucoup d’encre. Certains ont évoqué

son départ durant le dernier mercato. Qu’en est-il ? Amine traverse une

très mauvaise passe. Il est très critiqué et ce n’est pas une surprise parce qu’on attendait beaucoup de lui. Les supporters re- tiennent le Aoudia qui marquait beaucoup de buts lors de son premier passage en Algérie et en Allemagne. Cela prouve qu’il a des qua- lités. Maintenant, psychologiquement, il n’est pas au mieux. Nadji ne l’était pas aussi, mais il commence à enchainer les buts. Seguer aussi et il est actuellement notre meilleur buteur. Je pense qu’il faut patienter un peu plus et lui donner sa chance. J’attends en tout cas plus de soutien pour Amine, surtout dans les mo- ments qu’il traverse et j’espère pour lui que cette deuxième partie de championnat sera une réussite.

Entretien réalisé par Hamza R.

fait de bons résultats et qu’il faudra m’augmen-

Je ne suis pas une

prétentieuse.

Et celui qui a écrit ça de- vrait d’abord se renseigner avant d’écrire ce genre de mensonges.

On a aussi dit que l’USMA prépare votre départ à travers l’intro- nisation de Bernard Si- mondi au poste de DTS. Un commentaire ? Simondi a fait un très

personne

Rebouh Haddad

1
1
Rebouh Haddad 1 N° 3250 LIGUE USMA Mardi 11 19 janvier 2016 «Hamdi est et restera
N° 3250 LIGUE USMA Mardi 11 19 janvier 2016
N° 3250
LIGUE
USMA
Mardi
11
19 janvier
2016

«Hamdi est et restera le premier responsable de la barre technique»

Malgré le très joli parcours réalisé jusqu’à présent avec l’USMA en championnat et dernièrement en LDC africaine, le technicien de 44 ans garde toujours la tête sur les épaules et continue à travailler et à se faire un nom dans le panthéon des grands entraineurs de notre championnat, et ce, dès sa première saison en tant qu’entraineur principal d’un club professionnel. Le dernier épisode survenu lors de la séance d’avant-hier avec la participation de Bernard Simondi, le directeur technique usmiste, témoigne du profes- sionnalisme de celui qui fut le premier technicien à hisser les Rouge et Noir à une finale continentale. En effet, sportivement et psychologiquement, Hamdi sait très bien ce que cela peut apporter à son équipe. Et cette dé- cision est toute à son honneur. D’ailleurs, Bernard Si- mondi n’est pas resté insensible à ce geste. «Tout s’est fait de son propre chef. Et c’est tout à son intelligence que de partager ça pour le bien de l’équipe», nous-a-il confié. Afin d’avoir de plus amples informations, nous avons pris attache avec le président usmiste, Rebouh Had- dad. Ce dernier nous a déclaré : «Il n’y a aucun pro- blème. Hamdi est et restera notre entraineur en chef, et Simondi occupe le poste de directeur technique. Il n’y a donc pas lieu de faire toute une histoire et de créer des problèmes autour d’un fait normal. Ce n’est d’ailleurs pas dimanche que Bernard a commencé sa mission au club. C’est vrai qu’il est descendu sur le terrain, mais c’était à la demande de Hamdi. Je pense que le poste de DTS ne se résume pas au simple fait de rédiger des rap- ports, assis dans son bureau. Le foot se joue sur un ter- rain et un DTS doit être amené à travailler sur le terrain».

Islam T.

L’USMA connait son programme du mois de février

Bien placés pour décrocher un septième titre de champion d’Algérie, les Usmistes connaissent à présent leur programme dans cette compétition pour le mois à venir. Ainsi se joueront durant le mois de février les 19e, 20e et 21e journées. En effet, après leur déplacement à Sétif, ce samedi, et la réception de la JSK, le 30 janvier prochain, les Rouge et Noir se rendront à Oran le 5 février pour affronter le Mouloudia local. Une se- maine après, soit le 12, ils accueilleront le CSC à Bologhine avant de jouer le MOB, à Bejaia, le 23 février, dans un match avancé de la 21e journée en raison de la participation des Crabes à la LDC africaine.

Simondi

« Je suis le responsable technique de l’USM Alger, pas l’entraîneur »

Ces dernières heures, beaucoup de spéculations ont été faites sur l’ave- nir de Hamdi à la tête de la barre technique de l’USMA, en liant son départ à l’arrivée de celui qui est actuellement DTS du club, Bernard Simondi. Contacté par nos soins, ce dernier a bien voulu mettre les choses au clair. «C’est Hamdi qui m’a demandé de participer à la séance d’entraînement pour aborder un sujet technico-tactique, et je l’ai fait sous sa responsabilité. C’est d’ailleurs la façon avec la- quelle il a présenté les choses aux joueurs. Je ne vois donc pas où se situe le problème. Comme il l’a précisé, je suis engagé à l’USMA comme directeur technique et j’ai en charge de dé- velopper un projet de jeu et de club. Pour cela, nous nous voyons et discutons au quotidien. Vous savez, on n’a pas attendu d’être à l’USMA pour se connaitre. On s’est connus ailleurs et on a même envisagé de travailler ensemble et dans d’autres lieux», a-t-il précisé.

« On ne pourra jamais empêcher les gens de raconter n’importe quoi »

Le DTS des Rouge et Noir est aussi revenu sur ces rumeurs sans fondement. «On sait ce qu’on fait et ce qu’on est en train de mettre en place ensemble pour travailler dans l’intérêt du club. Le reste n’est que propos infondés. Vous savez, on ne pourra jamais empêcher les gens de raconter tout et n’importe quoi, d’interpréter des faits sans connaitre pourquoi ils se sont pro- duits. C’est des voix malveillantes qui préten- dent tant de choses qui sont en réalité fausses. De notre côté, on reste dans notre cadre de tra- vail, sur le terrain, à une démarche sportive commune où j’interviens sur un sujet précis. Je le redis, ce n’est pas moi qui dirige l’USMA, ce n’est pas moi qui ai la responsabilité de l'équipe», a-t-il déclaré. Par ailleurs, Simondi s’est aussi exprimé au sujet de la relation Hamdi-joueurs : «Ce serait grotesque de dire ou de penser qu’il règne une ambiance détestable au sein d’un groupe qui est premier du cham- pionnat et qui a atteint la finale de la LDC. Tout se passe très bien entre Hamdi et les joueurs». Propos recueillis par Hamza R.

RCA
RCA

Le match contre le Chabab a déjà commencé

Beaulieu pour préparer le CRB

Zaâlani «Les Belouizdadis n'ont rien à espérer»

Avec du recul, quelles sont les raisons de la dé- faite que vous avez concédée, samedi der- nier, face au MOB ? Je suis personnellement très déçu, car depuis que je joue au football je n’ai ja- mais connu pareille situa- tion. Nous avons dominé cette équipe du MOB et nous nous sommes créés un très grand nombre d’occa- sions. Nous n’avons pas pu les concrétiser à cause d’une incroyable malchance. Ce qui n’a pas été le cas de nos adversaires qui ont eu un maximum de réussite. Peut-on dire que cette défaite a laissé des traces sur le plan moral ? Nous sommes tous abat- tus car nous n’avons pas été battus par plus forts que nous. Nous comptions sur ce match pour nous rache- ter après nos dernières contreperformances et amorcer une remontée au classement. Je ne sais pas, peut-être que la pression était trop forte et cela a fait qu’en fin de match, nous nous sommes désunis. Pensez-vous avoir appli- qué comme il se doit les

l l Si sur le plan technique, les consignes de votre en- traîneur ? Aucun
l l Si sur le plan
technique, les
consignes de votre en-
traîneur ?
Aucun problème de ce
côté, chacun de nous savait
ce qu’il avait à faire et il a
essayé de le faire au mieux.
Notre entraîneur ne nous a
fait aucun reproche, bien au
contraire. Il nous a récon-
fortés et nous a demandé
d’oublier ce match au plus
vite.
Les deux prochains
matchs, dont le premier
contre le CRB, s’annon-
cent très compliqués.
Dans quel état d’esprit,
allez-vous les aborder.
Cette défaite à Bejaia,
même si elle est doulou-
reuse, nous a rendus très
forts et elle a raffermi l’es-
prit de solidarité au sein du
groupe. Quels que soit l’ad-
versaire et la place qu’il oc-
cupe au classement, nous
allons nous battre et mettre
toutes nos forces pour réali-
ser de belles performances.
Les joueurs du CRB n'ont
rien à espérer. Par ailleurs,
l'apport des nouveaux
joueurs, dont celui de
Djeghbala en défense, nous
sera précieux.
Entretien réalisé par
M. A.
préparatifs concernant le
match contre le CRB ont
commencé, il en est de
même hors du terrain. Les
dirigeants se sont déjà
réunis une première fois
pour que la réception du
Chabab se fasse dans les
meilleures conditions.
Les Belouizdadis
persona non
grata à Larbâa !
l l Entre les décisions qui
ont été prises, sur le
plan organisationnel, il y en
a une qui est assez
surprenante. En effet, il a
été décidé de ne vendre
aucun billet aux supporters
du CRB. Par ailleurs, aucune
partie des gradins ne leur
sera réservée. Un dirigeant
nous dira que le principe de
la réciprocité sera appliqué
et cela suite à l'accueil
exécrable qui a été réservé
aux Vikings lors du dernier
déplacement du RCA au
stade du 20-Août.
D'habitude, de 300 à 500
billets sont réservés aux
équipes visiteuses.
Dix jours de
repos pour
Nouigues
l l Nouigues s'était plaint
de douleurs au niveau
de la cuisse, lors du match
disputé à Bejaia. De retour à
Larbâa, il a effectué
plusieurs examens médicaux
et un diagnostic assez précis
a été établi. Nouigues
souffre d'une contracture à
la cuisse. Son médecin lui a
accordé un repos de 10
jours. Il ne prendra donc pas
part au match de ce samedi,
contre le CRB.
M. A.

C’est sur la pelouse du stade Ismaïl-Makhlouf que les joueurs du RCA joueront le match amical de cet après-midi. Ils auront à en dé- coudre avec leurs homologues du club de Régionale, le RC Beaulieu. Pour le match de ce soir, Saâdaoui compte aligner les habituels titu- laires et aussi voir à l'œuvre les nouvelles recrues. À propos de certains joueurs qui étaient en baisse de forme ces derniers temps parce qu’ils ont repris en retard, les membres du staff comptent mettre les bou- chées doubles pour atteindre une rapide remise à niveau.

Les nécessaires correctifs

Le coach du RCA ne manquera pas de mettre le doigt sur certaines insuffisances. Pour ce qui est du secteur défensif, il y a encore du tra- vail. L’équipe du RCA a encaissé plusieurs buts suite à des fautes de placement, entre autres qui doivent être corrigées au plus vite. Il y a aussi cette indispensable maîtrise de la zone intermédiaire qui n’est pas tout à fait au point. Les hommes qui évoluent dans ce secteur se mar- chent encore sur les pieds.

M. A.

Saâdaoui

«Disposer des nouvelles recrues au plus vite»

Le moins que l'on puisse dire est que le coach Saâdaoui ne fait preuve d'aucun décourage- ment. En plus de cela, il veut inculquer cet état d'esprit à ses joueurs. Il nous dira que l'idéal est que les nouvelles recrues soient mises à sa disposition dès le match contre le CRB. «Ce

n'est pas un secret. L'équipe a besoin d'être ren- forcée. Nous manquons de joueurs d'expé- rience. C'est pour cela que les dirigeants doivent faire en sorte que les joueurs qui ont été recrutés soient qualifiés au RCA et cela dès le prochain match contre le CRB.»

M. A.

N° 3250 12 LIGUE Mardi MOB 1 19 janvier 2016
N° 3250
12
LIGUE
Mardi
MOB
1
19 janvier
2016
N° 3250 12 LIGUE Mardi MOB 1 19 janvier 2016 Les joueurs ont touché le salaire

Les joueurs ont touché le salaire du mois de décembre

C omme rapporté dans notre précédente édi- tion, le bras de fer entre la direction du club et les joueurs

concernant le problème financier a connu son issue hier après la réu- nion des dirigeants. La direction et les supporters ont poussé un grand ouf de soulagement après le dé- nouement heureux de cette affaire de régularisation des joueurs. Lors de cette rencontre entre les respon- sables du Mouloudia, il a été décidé, d’après notre source, que les joueurs percevront un mois de salaire, celui de décembre, avant le match de ce samedi. Ce qui ne leur fera que du bien et les soulagera en prévision de la suite du parcours. Cette bonne nouvelle n’est que la bienvenue et l’équipe drivée par Amrani prépa- rera la rencontre face à la JSK sous de bons auspices et avec un moral au beau fixe. Toutes les conditions seront donc réunies pour que les Mobistes abordent cette chaude empoignade qui se profile à l’hori- zon avec beaucoup plus d’assurance et de concentration.

7 millions pour la victoire face au RCA

Suite à cette victoire arrachée diffi- cilement face au RCA, samedi der- nier, sur la pelouse du stade de l’Unité-Maghrébine, la direction du MOB compte malgré tout récom- penser ses joueurs en leur accor- dant une belle prime suite à ce résultat. Selon notre source, une somme de sept millions, sera oc- troyer aux joueurs dans les tous prochaines jours, et ce, afin de les motiver encore une fois pour glaner les trois points de cette rencontre face aux Canaris à l’occasion de la 17e journée du championnat de Ligue 1 Mobilis dans un match derby.

Une motivation de plus pour le derby

Ainsi, il est fort possible que la di-

rection du MOB procède à la régu- larisation des joueurs avant samedi. Ces derniers toucheront leur argent officiellement avant la prochaine rencontre. La direction béjaouie voudrait, par ce geste, motiver ses capés afin qu’ils réagissent et décro- chent une victoire samedi prochain à Tizi. Donc, il faut dire que les Crabes n’auront plus à penser qu’à gagner et rendre la pareille à leurs dirigeants qui n’ont jamais hésité à mettre la main à la poche afin de les encourager. C’est dire que les joueurs n’auront plus droit à l’erreur, ils doivent faire de leur mieux pour battre la JSK chez elle, malgré que la tâche s’annonce d’ores et déjà dif- ficile avec le retour en force de cette équipe.

Le staff technique soulagé

Le staff technique du MOB semble soulagé, car il n'a pas cessé d'attirer l'attention de la direction sur la né- cessité de payer les joueurs pour les motiver encore plus afin qu'ils puis- sent se concentrer sur leur travail et réaliser de bons résultats. Il savait pertinemment qu'en tardant à payer les joueurs cela pouvait se ré- percuter négativement sur leur moral. Une situation qui a fini par provoquer sa réaction lorsqu'il a constaté un certain relâchement, que ce soit en matchs officiels ou lors des séances d'entraînement. C'est ainsi que le staff technique a haussé le ton, car désormais les joueurs n'auront aucune raison de ne pas se donner à fond. Même s'il s'était montré compréhensif, le staff technique béjaoui a toujours essayé de les motiver à faire preuve de vo- lonté, même aux entraînements. Désormais, avec la régularisation de ses joueurs, le staff technique pour- rait travailler dans un climat em- preint de sérénité, ce qui lui permettra de préparer son équipe comme il se doit.

S.A.

permettra de préparer son équipe comme il se doit. S.A. Communiqué Promesse Tenue : Mobilis offre

Communiqué

Promesse Tenue : Mobilis offre la 3G++ à tous les Algériens dans les 48 wilayas

Mobilis est très fier d’annoncer la couverture de toute l’Algérie avec son réseau 3G++, après le lancement du service sur les wilayas supplémentaires : Mila, Mosta- ganem, Mascara, El Bayadh, Tindouf, Naâma, Aïn Témouchent, Saïda et Tissemsilt. En considération de la délibération du Conseil de l'Autorité de régulation lors de sa réunion du 17 janvier 2016, résultante de l’opération d’audit effectuée pour les qua- tre wilayas obligatoires, qui sont considérées satisfaisantes, quant aux obligations mi- nimales de couverture et de qualité de service, au titre de la 3ème année, pour les wilayas de : Jijel, Bordj Bou Arreridj, Khenchela et Illizi. Ainsi, Mobilis a tenu sa pro- messe de couvrir les 48 wilayas du pays, en réseau 3G++, et être à cet effet, le pre- mier, le seul et l’unique opérateur à offrir à tous les Algériens le meilleur de 3G++. Mobilis le plus grand réseau 3G++ en Algérie, avec plus de six (06) millions d’abon- nés, invite tous les Algériens à rejoindre la plus grande famille 3G++ en Algérie. "Être le N°1 c'est connecter tous les Algériens en 3G++ dans les 48 wilayas" enga- gement pris, promesse tenue ! Le respect des engagements, une raison de plus d’être et de rester chez le N°1. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de Mobilis, www.mobilis.dz ou sur la page Facebook.

N° 3250 LIGUE 1 MOB Mardi 13 19 janvier 2016 Hamzaoui déclare forfait pour le
N° 3250
LIGUE
1 MOB
Mardi
13
19 janvier
2016
Hamzaoui déclare forfait pour le derby
Lakhdari sera d’attaque
Contraint de s’entraîner en solo en début de cette
semaine suite à sa blessure contractée la veille du
match face au RCA, le défenseur axial béjaoui,
Adel Lakhdari qui a été soumis un travail
spécifique sans ballon, sera quand même
prêt pour prendre sa place lors du pro-
chain match de derby face à la JSK. Le
joueur ressent des douleurs à la cuisse,
mais cela ne l’empêchera pas de participer à
ce match.
Ayant raté la rencontre de samedi dernier face au RCA suite à cette même blessure
Ayant raté la rencontre de samedi dernier face au RCA suite à cette même
blessure à cheville, l’attaquant béjaoui, Okacha Hamaoui ne sera pas
aussi de la partie ce samedi contre la JSK. Le joueur devra donc
poursuivre son travail spécifique durant toute la semaine avant de
reprendre le travail collectif avec le reste du groupe à partir de la
semaine prochaine. Il pourrait être de retour face au MCO
Les rencontres
pour le compte de la 18e journée à domicile. Hamzaoui qui
a ôté le plâtre avant-hier devra donc prendre son mal en
patience. Ainsi, le staff médical lui a prescrit pas moins
de cinq jours de repos supplémentaires. Pour rappel, le
joueur a déjà entamé les soins, hier, afin de se remettre le
plus tôt possible.
de
l’ESS
et l’USMA
avancées
Programmé
pour
le
samedi
février,
le
match
MOB-ESS,
a à comptant
pour
20e
journée
de
à gérer championnat, initialement avant,
été
avancé
de
qua-
tre
jours,
soit
un
du
même
le 13 mois. 26
Ce
sera
le
cas
contre
l’USMA,
comptant
de
21e
journée.
le
samedi
la fé-
vrier
Béjaïa,
jouera
finale-
ment
jours
23
même
mois.
La
LFP
décalé
la ladite pour aussi Ce
le pour rencontre de
cause
des
engage-
ments
du
MOB
et
9, soit l’ESS
dans
du se la
compétition
africaine.
qui
risque
de
chambouler
a programme trois prochain
du
staff
ce le ses technique période. le match mardi, match Prévu
du
MOB
qui
devra
revoir
plans
afin
de
cette
Finalement,
départ
pour
le
Ghana le
11 février
Prévu
départ
les pour
9 février,
dé-
placement
au
Ghana
est
reporté
deux
jours,
soit
11
février.
Ce
le février match changement
est
après
programmation
du
contre
Asante
Gold
février
Obuasi.
Le à
MOB
s’envo-
lera
la pour le la donc
mercredi
à 11
destination
d’Acra
pour
le au le le retour, rencontrer, 14 des
l’Asante
Gold
Ghana
pour
compte
du
match
aller
des
32es
de
finale
de
Ligue
champions
africaine.
de du le Concer-
nant
leur
Béjaouis
regagneront
le
lendemain
face que
à
pays le Gold.
l’Asante
Il utile du de match
signaler
la délégation béjaouie prendra le
même chemin
de l’aller. que celui

Amrani «Le derby face à la JSK est tout ce qu’il y a d’ordinaire»

derby face à la JSK est tout ce qu’il y a d’ordinaire» Messaoudi «C’est clair, on

Messaoudi «C’est clair, on ira à Tizi-Ouzou pour chercher la victoire»

pourvu que ça dure. Tout cela nous

a énormément fait de bien et nous a

mis dans le droit chemin en vue des

échéances à venir.

Donc c’est de bon augure pour l’avenir…

Oui, je pense ça, il est clair qu’après ce qu’on a réalisé jusqu’à présent, le moral du groupe est gonflé à bloc, désormais notre but est de conti- nuer sur cette même voie afin de rester sur le podium. Je pense qu’ac- tuellement tous les joueurs travail- lent sérieusement dans le but de réaliser d’autres succès prochaine- ment à partir de la rencontre de ce samedi face à la JSK.

Justement, comment se présente pour vous cette rencontre ?

Tous les matches sont difficiles, sur- tout à ce stade de la compétition où la lutte est vraiment serrée. S’agis-

sant de cette rencontre face à la JSK, c’est sûr qu’elle s’annonce très déli- cate au vu de la valeur de l’adver- saire et le cachet du derby. Mais on tentera le tout pour le tout pour le contrer et s’offrir les trois points de

la victoire. Certes, notre mission est

difficile mais pas impossible du tout, surtout que dans un match tout peut arriver. On va se donner à

fond dans l’espérance de battre la

JSK et rester sur cette même dyna- mique victorieuse.

A quel genre de matchs faut-il s’attendre ?

Je pense qu’il sera un match assez engagé, où nous devons nous com- porter comme de véritables guer- riers, car il faut essayer de réaliser un bon résultat, qui passe forcé- ment par un match plein du début jusqu’au coup de sifflet final, face à un adversaire qui fera de son mieux pour réussir une belle performance.

Pourtant, il faudra se montrer très costaud pour prendre la me- sure d’un adversaire qui voudra confirmer sa dernière victoire en déplacement ?

Malgré la qualité de notre adver- saire, on doit quand même essayer de le faire douter dès le départ. Ils ont une bonne équipe, nous aussi, on a des atouts à faire valoir. Il faut qu’on soit onze combattants sur le terrain pour mettre à mal notre ad- versaire qui lui aussi jouera pour les

trois points. Et ce n’est jamais facile d’affronter la JSK. Il y aura une forte pression sur nous. Mais on doit réa- liser un bon résultat.

Entretien réalisé par S.A.

Joint pas nos soins, le coach Abdel- kader Amrani a tenu quand même à répondre à nos questions. Interrogé donc sur la prochaine rencontre de son équipe face à la JSK, le techni- cien béjaoui estime que ce sera avant tout une fête entre deux clubs frères et que ça reste toute- fois un match de football. «Avant tout je dirais que cette rencontre sera une fête entre le MOB et la JSK. Ce sera un match tout comme les autres avec l’aspect de derby et bien sûr chaque équipe va essayer de gagner ce match qui vaut trois points. Je suis persuadé que sera un grand challenge entre deux bonnes équipes qui pratiquent un bon football en Algérie.»

Avec du recul, quel commentaire faites-vous sur la victoire acquise face au RCA ?

Nous avons réalisé l’es- sentiel. Je crois que notre volonté de rem- porter cette rencontre a fait la différence. Nous avons fourni une très belle pres- tation et fait preuve d’une grande solidarité. En somme, on a récolté les fruits de notre labeur. C’était difficile certes, mais on a su comment gérer notre match et remporter les trois points mis en jeu.

«C’est un match qui ne vaut pas plus que trois points»

Amrani pense aussi que sera un match difficile pour les deux équipes et que le groupe est prêt pour la bataille. «Écoutez, on jouera sans faire trop de calculs. Certes c’est un derby mais pour moi, il reste un match ordinaire qu’on doit aborder avec nos meil- leurs atouts. On va bien le préparer surtout qu’on a quand même une se- maine devant nous. La formation de la JSK ne va se laisser faire aussi fa- cilement que ca mais nous aussi on a notre mot dire. On est prêt pour cette rencontre. Certes, ce sera très difficile mais, on fera tout pour faire un grand match.», a-t-il dit

S.A.

Comment est l’ambiance au sein du groupe ?

Elle est très décontractée, donc je peux vous dire que groupe se porte bien surtout après nos derniers succès. En plus, avec un groupe très soudé l’ambiance ne peut être que détendue. Tous les joueurs ont le moral au beau fixe et tout le monde nage dans le bon- heur. Tant mieux pour nous,

Ils comptent envahir la ville des Genêts

Les Crabes exigent 5 000 places pour le derby

B ien qu’il ne reste encore pas moins de cinq jours avant le match derby ka- bylo-Kabyle entre la JSK et le MOB prévu samedi

prochain, la direction béjaouie qui veut réussir sa sortie a déjà entamé les préparatifs de cette affiche qui s’annonce prometteuse. Concernant les supporters mobistes qui seront sans aucun doute, l’atout majeur des

camarades de Zahir Zerdab face aux

Canaris, ils exigent d’ores et déjà 5

000 places. Ils restent l’une des meil-

leures galeries au niveau national cette saison avec leurs déplacements réguliers avec leur équipe favorite et comptent envahir la ville de Tizi en prévision du match. Convaincus que leur soutien sera plus que nécessaire cette semaine pour espérer une vic- toire, les inconditionnels des vert et

noir préparent un déplacement en masse du côté du Djurdjura. Néan- moins, les fans redoutent que la di- rection de l'OPOW de Tizi-Ouzou limitera les places aux visiteurs à moins de 5 000 supporters. Ainsi, ils interpellent la direction du MOB pour avoir plus de places. Les Bé- jaouis vont maintenant user de tous les stratagèmes pour grappiller des billets du côté des Canaris, afin de satisfaire les fans du club le plus po- pulaire de la vallée de la Soummam qui peuvent, à eux seuls, remplir deux fois le stade du 1er-novembre de Tizi-Ouzou. Tous les chemins mènent à Tizi-Ouzou Cinq jours seulement nous séparent de la grande affiche. La tension est montée d'un cran dans les fiefs du Mouloudia Béjaïa depuis hier, c'est-

à-dire depuis la reprise des entraîne- ments. Dans les quartiers de Béjaïa, les supporters ne cessent de déclarer qu'ils effectueront le déplacement à Tizi-Ouzou en grand nombre pour célébrer la victoire sur place. Ainsi, on vient de confirmer que les sup- porters en collaboration avec les Ul- tras ont déjà mis à la disposition des Crabes plusieurs bus pour assurer le transport. Hier, lors de la séance de la reprise, certains supporters nous ont déclaré : «On va se déplacer au stade de Tizi-Ouzou, il n'y a aucun doute. On sera présent aux côtés de notre équipe pour passer le cap de la JSK. Que ce soit à Tizi ou dans un autre stade, on sera toujours au ren- dez-vous.» La direction demande de garantir leur sécurité Donc, en prévision de ce match au

sommet, la direction du MOB va prendre attache avec les autorités lo- cales de la ville de Tizi-Ouzou pour leur demander de garantir la sécu- rité à la délégation du Mouloudia de Béjaïa le jour du match. Sachant que la saison écoulée, les Crabes ont vécu une mésaventure à Azazga sur le chemin du retour à Béjaïa. Ainsi, la direction béjaouie ne veut pas mettre les coéquipiers de Messaoudi devant une pression terrible. C'est pour cela que les Béjaouis vont de- mander aux responsables des forces de l'ordre de la ville de renforcer la sécurité de la délégation demain, y compris celles supporters. Ainsi, les Crabes seront en sécurité dans le petit virage qui leur sera réservé, surtout que beaucoup de supporters sont attendus pour ce match.

S.A.

Arab Benaï «Que la fête soit grandiose ce samedi à Tizi !»

L e président du CAS, Arab Benaï estime que la rencon- tre de ce samedi sera avant tout une fête entre les deux clubs de la Kabylie. Il pense

que toutes les conditions sont réunies pour réussir ce derby. En outre, il tient à lancer un appel aux supporters des

deux clubs pour faire preuve d'un grand fair-play et contribuer ainsi à la réussite de ce match. «Vous savez, je pense que c'est inutile de vous dire que

ce match est spécial. Ce sera avant tout une fête entre les deux équipes, no- tamment pour toute la région de la Kabylie. Donc que la fête soit gran- diose. Toutes les conditions sont réu- nies pour réussir un tel événement et je pense que les supporters vont assis- ter à un bon match.» «Nos supporters comptent se déplacer en masse, alors on veut 5 000 places» Concernant le vœu des Crabes qui veulent avoir un grand nombre de places pour ce match derby, notre in- terlocuteur dira : «C’est un match derby, donc c’est une affiche impor- tante pour nous et pour nos suppor- ters. Ils veulent se déplacer en masse pour soutenir l’équipe est c’est pour cette raison que nous exigeons aussi 5

000 places pour eux. Vous savez, Les

Crabes sont connus pour être nom- breux alors, moins que ce nombre, sera insuffisant pour eux». «Les Kabyles de Tizi-Ouzou sont nos frères mais on exige la sécurité» Afin de connaître l'avis de la direction du MOB sur le déplacement des Crabes cette semaine, Benaï nous dira : «Ils sont des frères, et les deux

Benaï nous dira : «Ils sont des frères, et les deux équipes ont toujours entretenu de

équipes ont toujours entretenu de bonnes relations. Je pense qu'il faut tourner la page et éviter de tomber dans le piège de la manipulation, car le football est avant tout un spectacle et une fête. Le sport est fait pour tisser des liens d'amitié entre les équipes, et non être à l'origine d’hostilités. Toute- fois, nous exigeons la sécurité, car il y a toujours ceux qui veulent gâcher la fête, et il ne faut donc pas leur donner l'occasion. Certes, la saison écoulée nos supporters ont vécu un calvaire après le match, mais je pense qu'il est temps pour que la hache de guerre soit

enterrée. Cette situation ne profite à personne, et nous avons toujours ap- pelé à ce que la violence soit bannie de nos stades». «Je veux que notre équipe soit mise dans de bonnes conditions» Toujours dans le même contexte, Arab Benaï a expliqué les raisons qui l'ont poussé à afficher ses appréhensions au sujet de cette rencontre, du point de vue sécuritaire : «Vous savez, je n'ai ja- mais douté de la sincérité de l'actuelle équipe dirigeante de la JSK, qui n'a rien à voir avec le passé. Je veux que notre équipe soit mise seulement dans de bonnes conditions et ce, à l'image des autres formations qui se sont dé- placées à Tizi-Ouzou. Je tiens donc à ce que le MOB ne soit en aucun cas pénalisé et que la sécurité soit assurée, c'est la seule chose qu'on demande». «La JSK a été souvent bien accueillie à Bejaïa» Il a tenu aussi à parler du match aller, entre les deux équipes qui s'est déroulé au stade du l’UMA où les enfants du Djurdjura ont été bien accueillis : «Au match aller que nous avons disputé à Béjaïa, la rencontre s'est déroulée dans de bonnes conditions et la formation de la JSK a été bien accueillie, et vous pouvez vérifier même avec les respon- sables de cette équipe, bien que la ren- contre se soit soldée par un score vierge, on a tenu quand même à bien accueillir nos frère de Tizi. C’était le cas d’ailleurs, lors de chaque déplacement de la JSK à Béjaïa. De notre côté, nous avons fait prévaloir la sagesse, et nos deux prestigieux clubs doivent toujours entretenir de bonnes relations». S.A.

Rahmani et Benali ont négocié hier une prolongation de contrat Poursuivant l’opération pro- longation des contrats, la di- rection s’est réunie, hier soir, avec deux joueurs. Il s’agit de Rahmani et Benali dont les contrats arrivent à terme cet été. C’est ainsi qu’on a pu sa- voir que les deux parties se sont entendues sur tous les détails du nouveau contrat, mais il reste un point sur le- quel il y a divergence. Il fau- dra attendre encore quelques jours pour qu’un accord final soit trouvé. Evidemment, cette prolongation de contrat, si elle venait à être conclue, permettrait aux deux joueurs de voir leurs salaires sensible- ment augmentés.

En amical : MOB-ORBA, aujourd’hui à 15h

Afin de bien préparer le derby face à la JSK, le staff technique du MO Béjaïa a programmé pour cet après- midi un match amical face à l’ORB Akbou (Régionale 2) sur le terrain du stade de l’Unité-maghrébine. La ren- contre aura lieu cet après- midi à partir de 15h. Le but principal est de maintenir le rythme en ce début de phase retour où il est important de rester compétitifs par rapport aux enjeux de cette période cruciale du championnat. En parallèle, l’entraîneur béjaoui en profitera pour revoir cer- taines choses, aussi bien sur le plan technique que sur le plan tactique, tout en corri- geant les erreurs constatées jusque-là.

N° 3250 14 LIGUE Mardi 19 USMH 1 janvier 2016 La grève évitée de justesse
N° 3250
14
LIGUE
Mardi 19
USMH
1
janvier
2016
La grève évitée
de justesse

H ier matin avant le

début de la

séance d’entrai-

laires ainsi que deux primes de matches de la phase aller. Je me- sure l'inquiétude de certains élé- ments quant à leur dû. Mais sitôt que l'argent arrive dans nos caisses, ils seront payés. Ils doivent savoir que la direction a toujours honoré ses engagements avec les joueurs. La plupart des clubs souf- frent du même problème. On at- tend une entrée d'argent cette semaine. Cela veut dire que les joueurs percevront leurs salaires dans les dix prochains jours, au plus tard.»

La prime du MOB pour calmer les esprits

Constatant l'inquiétude chez certains joueurs qui s'impatien- tent pour leur argent, le groupe des sept a décidé de leur octroyer rapidement les primes des matchs gagnés contre le MOB. Notre source nous a révélé que Gharbi et ses camarades ont perçu une prime de 6 millions. N.R.

nement, les

joueurs avaient songé à la grève, réclamant leurs salaires. Il a fallu l'intervention de certains diri- geants pour les rassurer. En l’ab- sence de Mana qui se trouve ainsi que Nessas à l’étranger, Mohamed Zoubiri a dû se rendre en catas- trophe, hier matin, au stade Lavi- gerie pour tenter de désamorcer la crise. Les joueurs, lassés par les promesses de la direction de les régulariser, ont menacé donc de recourir encore une fois à la grève. Sur place, Zoubiri a encore une fois fait des promesses, ar- guant que l'argent des sponsors n'est pas encore entré dans le compte du club. Dans le but d'en savoir davantage sur cet incident, nous avons pris attache avec un membre de la direction, lequel reconnaît que les joueurs n'ont pas encore touché leur dû :

«Certes, les joueurs n'ont pas en- core touché quelques mois de sa- En amical aujourd’hui
«Certes, les joueurs n'ont pas en-
core touché quelques mois de sa-
En amical aujourd’hui
USMH-Kourifa
Pour bien préparer son rendez-vous avec l’USMB prévu
ce samedi, les Jaune et Noir affronteront en match ami-
cal ce matin la formation de Kourifa. Charef saisira
l’occasion de cette
confrontation pour
mettre en applica-
tion son plan de
jeu sur lequel il
compte pour
battre l’USMB.
Travail phy-
sique avec
ballon
Un nul qui vaut
5 millions
Après ce nul à Béchar, les
joueurs devraient empocher
dans les jours à venir une
prime de l'ordre de 5 millions
de centimes. En fait, cette
somme est conforme au ba-
rème établi par la direction
après accord avec les
joueurs
En perspective du match
contre l’USMB, Charef a depuis
hier entamée la préparation de cette
confrontation. Le coach et ses deux
assistants comptent axer leur travail
sur le volet physique avec ballon. Cela
leur permettra de préparer dans de
bonnes conditions les prochaines
échéances pour un nouveau départ
avec l'espoir de réaliser de meil-
leurs résultats et espérer ar-
racher un succès.
meil- leurs résultats et espérer ar- racher un succès. L’homme d’affaires qatari et l’industriel eulmi que

L’homme d’affaires qatari et

l’industriel eulmi que des mensonges !

Le club se retrouve de nouveau confronté aux revendications sala- riales de ses joueurs. Ces derniers ne veulent plus revivre de fausses pro-

messes. Ils veulent être payés, et vite

! En tant que club professionnel,

l'USMH ne peut fonctionner de cette façon, n'attendant que les sub- ventions de l'Etat. Ce problème qui empeste la vie du club s'était déjà posé depuis longtemps et les sup- porters avaient cru que c'était juste un passage et que la situation finan- cière du club allait s'améliorer. On avait aussi soulevé le problème du sponsoring et de l'éventualité de la venue d’un homme d’affaires émirati ou un industriel d’El Eulma. Finale-

ment, il n’y a rien de vrai dans ce qui

a été avancé par le premier respon-

sable. En attendant, Mana veut ga- gner du temps et absorber la colère des supporters qui réclament tou-

jours son départ. Il va sans dire que

si la trêve a permis d'éloigner la

pression sur l'équipe, le moindre faux pas à la reprise, prévue ce week-end contre Blida, sera syno- nyme de révolte du côté de Lavige- rie.

Nessas prendra en charge les salaires… Les dirigeants de ce club doivent agir au plus vite, avant que la situa- tion du club ne se dégrade davan-

tage. Abdelkader Mana le président de l'USMH, qui avait promis à tous les joueurs de percevoir leur argent bientôt, se trouve en France. Il a laissé Aziz Nessas pour assurer l’in- térim. Ce dernier ne sait plus com- ment procéder pour les convaincre de patienter. Le hic, c'est qu'il ne sait toujours pas quand l'argent atterrira dans les caisses du club. C'est pour- quoi, il se retrouve à court d'argu- ments à même de lui permettre de rassurer les joueurs sur leur dû. Mais, selon des sources proches du

club, on apprend que le président in- térimaire qui s’est réuni avec Charef ainsi que d’autres dirigeants di- manche soir a promis de mettre la main à la poche, si jamais l’argent

des sponsors prévu cette fin de se- maine n’arrive pas. En d’autres termes, Aziz prendra en charge les salaires des joueurs en attendant l’ar- rivée des sponsors.

Il était présent hier à l’entraînement

Charef convaincu par le groupe des sept

A près avoir boycotté le déplacement à Béchar, l'entraîneur de l'USMH a repris

son travail hier matin. Ce re- tour de Charef fait suite à l'intervention de certains di- rigeants, dont il convient d’appeler le groupe des sept. Non sans lui avoir promis de ré- gler tous les antécédents finan- ciers des joueurs. En effet, les Cherfaoui, Nessas, Bouslimani, Zoubiri, Haddad et les deux Boulabe ont eu une longue discussion, di- manche soir, avec le coach. La réunion a

eu lieu dans une des salles de conférences de l’hôtel Hilton. L’entraîneur a dû poser certaines conditions. En fait, il s'agit sans aucun doute de la régularisation des joueurs. Finalement, un accord a été trouvé entre les deux parties. Charef a accepté de revenir.

Il s’est réuni avec les joueurs hier matin

Boualem Charef a tenu un discours à ses joueurs dans lequel il est revenu sur le résultat réalisée nul réa- lisé contre la JSS. Il a remercié ses poulains pour leur prestation et les a exhortés à continuer avec la même détermination. Charef n'a pas omis de leur parler des deux prochains matches qui les attendent en les invi- tant à travailler davantage pour récolter le maximum de points sur les six points mis en jeu. N.R.

Younes : « On ne veut plus vivre de promesses »

Pour commencer, un mot sur l'ambiance qui règne au sein du groupe ? On n'a pas à se plain- dre de ce côté-là, l'am- biance est formidable au même titre que le

moral qui est au beau fixe malgré les pro- blèmes. Justement on croit savoir que vous avez revendiqué vos salaires et cela a provoqué un retard pour l’entame de la séance d’hier. Peut-on savoir ce qui s’est passé ? Rien, sauf qu’on a voulu rappeler à la di- rection que les délais fixés pour le paye- ment des salaires est dépassé. Donc on voulait connaître du nouveau après les promesses qui nous ont faites par le prési- dent il quelques semaines. Finalement vous avez décidé d’enta- mer la séance avec un retard de près de deux heures… En effet, on a repris les entraînements après avoir eu des assurances de la part des dirigeants quant à notre régularisation financière. On ne veut plus vivre de fausses promesses Ce qui est surprenant, c'est que mal- gré les problèmes financiers et avec des joueurs moyens, l’USMH arrive à rivaliser et parfois surclasser les té- nors du championnat. Un commen- taire ? Je viens de dire que ce n'est là que le fruit de plusieurs semaines de travail. Il faut donc comprendre que seul le travail est la clé de la réussite. Une bonne équipe ce n'est pas d'avoir forcément les meilleurs joueurs. On peut ramener les meilleurs en Algérie sans parvenir à bâtir une grande équipe, parce que ce n'est pas une évi- dence. J'ajoute à cela, la stabilité du staff technique qui a permis à , l'entraîneur en

du staff technique qui a permis à , l'entraîneur en chef, de poursuivre avec la même

chef, de poursuivre avec la même philosophie après six ans à la tête du club. Avec ces derniers succès, vous êtes en pleine confiance, on sup- pose que vous allez pouvoir bien négocier vos prochains rendez- vous, n’est-ce pas ? Avant tout, je dirai que notre po- sition actuelle au classement est am- plement méritée. Mais, il est vrai aussi qu’elle nous met dans une si- tuation telle que nous serons soumis à une certaine pression due au fait que nos supporters seront plus exi- geants et cela nous obligera à fournir plus d’efforts pour arracher d’autres résultats positifs et aborder le reste de la compétition avec la même dé- termination. Notre souhait est de garder cette cadence pour arracher d’autres bons résultats. Comment se présente pour vous cette rencontre ? Elle est autant difficile que toutes les autres. Blida est une équipe qui est en train de faire ses preuves dans le championnat de Ligue 1 Mobilis. Nous devrons donc nous en méfier. Par rapport à vos prestations, on pense que vous avez retrouvé votre top niveau. Un mot ? A mon avis, c'est surtout par rap- port à l'ambiance qui règne parmi le groupe. Le fait de bien se sentir met le joueur dans une grande confiance En ce qui me concerne, j'ai trouvé un groupe jeune où j'évolue à l'aise. La confiance que m'accordent les supporters, les dirigeants ainsi que les joueurs sont pour moi autant d'atouts qui me permettent de me

transcender. Entretien réalisé par Nacer-Eddine Ratni

N° 3250 LIGUE 1 CRB Mardi 15 19 janvier 2016 Michel a reproché aux dirigeants
N° 3250 LIGUE 1 CRB Mardi 15 19 janvier 2016
N° 3250
LIGUE
1
CRB
Mardi
15
19 janvier
2016

Michel a reproché aux dirigeants d’avoir fui leurs responsabilités et jeté l’équipe en pâture

L ’entraîneur du CR Belouizdad, Alain Mi- chel, s’est réuni hier avec les dirigeants du
L ’entraîneur du CR Belouizdad, Alain Mi-
chel, s’est réuni hier avec les dirigeants du
club pour discuter de plusieurs sujets
ayant trait à l’actualité de l’équipe. C’est
une réunion qui est devenue presque hebdoma-
daire pendant le championnat au lendemain de
chaque match où les responsables du club se
réunissent pour analyser la situation et mettre
les choses au point. Mais cette fois-ci, c’est Mi-
chel qui a demandé à voir ses responsables, car
tout ne lui a pas plu ces derniers temps, avant,
pendant et après le derby contre le Mouloudia.
en Coupe d’Algérie, sans oublier le fait que
l’équipe s’est vue obligée d’aller s’entraîner ail-
leurs pour fuir la pression. Il a également évo-
qué le cas Nemdil qui a vécu des moments très
difficiles au point où il est resté cloîtré chez lui
de peur des représailles des supporters au point
où Alain Michel a été obligé de le ménager à
l’occasion du derby en ne faisant pas appel à lui.
Ce sont des comportements, dit-il, inaccepta-
bles. Ce qui l’est plus selon lui, et c’est pour cela
qu’il a voulu en parler à ses dirigeants, c’est que
pendant toute cette période, les responsables du
club avaient brillé par leur absence, jetant
l’équipe en pâture, alors qu’ils devaient être là
pour soutenir les joueurs et assumer leurs res-
ponsabilités devant les supporters.
mandé à ses dirigeants de
tout faire pour réunir les
conditions nécessaires afin
d’atteindre cet objectif et d’as-
surer la protection des joueurs
qui ont besoin de travailler
dans la sérénité.
Objectif immédiat, les
trois points du RCA
Il a rendu son rapport technique
du derby
Le coach belouizdadi a d’abord parlé de ce der-
nier match contre le MCA où il a rendu son rap-
port technique sur la rencontre en soulignant le
sérieux, la rigueur et le comportement de ses
joueurs durant le match comme en atteste le
but de la victoire qui est survenu peu avant le
coup de sifflet final. Cela montre, si besoin est,
que les joueurs sont restés concentrés sur leur
sujet jusqu’à la fin et qu’ils y ont cru jusqu’au
bout malgré toutes les difficultés et toute la
pression qui était sur leurs épaules. Michel n’a
pas omis de noter que les changements appor-
tés en seconde période avaient été judicieux,
ces mêmes changements que certains avaient
critiqués face à l’ESS, en faisant allusion à Der-
rag, l’auteur du but, et à Rebih, l’auteur de la
passe décisive.
Michel et Malek ne veulent pas
parler du titre pour le moment
Il a rappelé à Malek le mois
d’octobre de la saison passée
Ça, c’était sur le plan technique et ça concernait
le match uniquement. Mais le sujet le plus im-
portant que le coach voulait aborder avec ses di-
rigeants, c’est surtout ce qui s’est passé durant
toute la semaine qui a précédé la rencontre où
les joueurs et le staff technique ont affronté
seuls la colère des supporters après l’élimination
Après avoir parlé du match et de tout ce qui
s’est passé autour de ce derby, il a été question
par la suite de se projeter dans l’avenir et de
voir quel objectif on pourrait se fixer à présent.
D’emblée, Michel et Malek Reda ont refusé tous
les deux de parler de titre. Il est vrai que l’écart
s’est un petit peu réduit avec l’USMA, puisque
huit points séparent aujourd’hui le Chabab du
leader, mais ils pensent tous les deux que cette
différence est toujours considérable et que ce
n’est pas encore le moment d’en parler, repor-
tant cela aux semaines qui viennent. Pour le
moment le plus important c’est de défendre
cette deuxième place, d’essayer de la conforter
davantage en attendant mieux.
générale du club, de l’entraînement de l’équipe,
des problèmes que le staff technique rencontre
chaque semaine et des soucis financiers des
joueurs qui n’ont pas été réglés. Alain Michel a
fait savoir au président Malek Reda qu’il n’aime
pas qu’on parle du CRB comme si tout allait
bien. Il a rappelé qu’il rencontre d’énormes diffi-
cultés pour mettre en place son plan de travail
de la semaine en raison de l’absence des cré-
neaux d’entraînement qu’il désire, que les
joueurs s’impatientent pour leur dû et que cela
les empêche de se concentrer entièrement sur
leur sujet et risque d’absorber leur enthou-
siasme et leur détermination. Le technicien fran-
çais pense que les joueurs ne sont pas
suffisamment motivés à ce sujet et que l’ab-
sence des dirigeants sur le terrain fait qu’ils se
sentent livrés à eux-mêmes. Michel n’a pas omis
aussi de reprocher à ses dirigeants d’avoir raté
le mercato en se contentant d’une seule recrue,
le défenseur central Mâamar Youcef.
Le coach a énuméré tous les
problèmes que rencontrent le
staff technique et les joueurs
Le responsable technique du Chabab, tout en
évoquant les problèmes actuels qui doivent être
réglés le plus vite possible afin d’assurer la
bonne marche de l’équipe, a rappelé à ses diri-
geants le scénario du mois d’octobre de la sai-
son passée lorsque le CRB avait concédé trois
défaites de suite qui l’ont complètement ébranlé
et qui ont fait que les conflits entre les joueurs
et la direction refassent surface, compliquant
davantage la situation. Il a souhaité ne pas vivre
de nouveau cette situation, car il vise une place
sur le podium qui va permettre au CRB de re-
nouer avec la compétition africaine, c’est son
principal objectif, un objectif qu’il avait raté de
peu, en effet, à cause justement de ce qui s’est
passé durant ce mois d’octobre. Michel a de-
Avant de se séparer, les deux
parties ont parlé de l’objectif
immédiat de l’équipe et du
prochain match contre le
RCA. L’objectif est de confor-
ter cette deuxième place en
allant chercher les trois
points à Larbâa, d’autant
qu’il y a de fortes chances
de réduire encore l’écart
avec le leader qui sera en
appel à Sétif face à l’ESS
où il risque de laisser des
plumes. À cet effet, le
président Malek Reda a
promis à son entraîneur
de lui réunir toutes les
conditions pour bien
préparer ce match
et faire de son
mieux pour régler
tous les pro-
blèmes que le
coach a évoqués
durant cette réu-
nion. F. A.
L’occasion était aussi de parler de l’organisation
Nemdil : «J’ai pleuré avec Derrag car
j’ai ressenti la même chose que lui»
Reprise
aujourd’hui
Après avoir vécu une semaine
compliquée suite à la colère des
supporters, le défenseur Nemdil
a accepté de revenir sur ce qui
s’est passé après l’apaisement
de la situation.
D’abord, dites-nous si vous vous sen-
tez mieux aujourd’hui ?
Oui, ça va mieux sur le plan moral, sur-
tout après notre victoire contre le Mou-
loudia, cela a fait du bien à tout le
monde.
Revenons à ce qui s’est passé la se-
maine dernière où vous avez vécu des
moments extrêmement difficiles suite
à un acharnement de certains suppor-
ters sur votre personne. Que pouvez-
vous nous dire à ce sujet ?
Ce qui s’est passé la semaine dernière fait
partie des choses qui arrivent après une
élimination en Coupe d’Algérie. On ne
peut pas reprocher aux supporters
d’avoir été en colère parce que leur
équipe a été éliminée en coupe. Mais ce
que je ne comprends pas, par contre, ce
qui n’est pas normal en fait, c’est qu’on
m’a rendu seul responsable de cette éli-
mination, c’est moi qui ai pris sur la
gueule comme on dit, sans oublier mon
ami Cherfaoui qui a été également la
cible des supporters. Cela, je ne le com-
prends pas.
Que s’est-il passé exactement ?
Mardi dernier, j’ai été surpris par la pré-
sence de quelques supporters qui m’ont
fait entendre des vertes et des pas mûres.
L’un d’entre eux a même essayé de m’em-
pêcher de rentrer au vestiaire en me de-
mandant de faire demi-tour et de
retourner chez moi. Il m’a dit : «Ce n’est
pas la peine de t’entraîner, tu n’as rien à
faire ici, nous n’avons pas besoin de toi.»
Bien entendu, j’ai évité de répondre,
d’autant qu’en même temps ce groupe de
supporters s’étaient dirigés vers d’autres
joueurs. Ils étaient en colère et il y avait
trop de pression.
Vous pensez que vous avez payé seul
les pots cassés ?
Je pense que j’ai été la seule victime, ou
du moins celui qui a le plus été désigné
du doigt et ce en dépit des efforts que
j’avais fournis et du fait que j’avais ac-
cepté en tant que professionnel les di-
rectives de l’entraîneur qui m’a demandé
de jouer à gauche.
Les supporters jugent en effet que
votre rendement à gauche de la dé-
fense est très insuffisant au point où
vous êtes, selon eux, le maillon faible
à ce niveau. Que répondez-vous ?
Cela surprend, car c’est totalement faux.
Je vous rappelle que depuis que je joue
comme arrière gauche au milieu de la
phase aller, l’équipe n’a encaissé que sept
buts. Je ne comprends donc pas où est le
problème.
Il y a des joueurs qui n’ont pas accepté
de jouer dans d’autres postes. Pour-
quoi n’avez-vous pas fait pareil ?
Chaque joueur est libre de faire ce qu’il
veut. Je parle uniquement de ma per-
sonne, j’ai mis l’intérêt de l’équipe en
avant et j’ai accepté de jouer comme ar-
rière gauche. L’entraîneur avait besoin de
moi à ce niveau, je ne pouvais pas lui
dire non, parce qu’il sait ce qu’il fait et
parce qu’il s’agit de l’intérêt général de
l’équipe.
Vous a-t-on soutenu après ce qui s’est
passé ?
Oui, je remercie les joueurs qui m’ont ap-
pelé pour me soutenir et pour me re-
monter le moral, c’est aussi le cas du staff
technique. Tout le monde m’a réconforté
et cela m’a beaucoup touché.
Derrag a pleuré lorsqu’il a marqué
contre le MCA, lui aussi a vécu des
moments difficiles après l’élimination
en coupe. Un commentaire ?
Lui aussi a passé une semaine difficile.
Lorsqu’il a pleuré, j’ai pleuré avec lui, je
n’ai pas pu me retenir. Je ressentais ce
qu’il ressentait à ce moment, c’était à
cause de ce qu’il avait vécu et non parce
qu’il a marqué contre le Mouloudia. Je
l’ai dit d’ailleurs à ma mère et nous avons
été très contents pour lui.
Il paraît que les supporters se sont
rendus compte qu’ils avaient dépassé
les limites, non ?
Oui, certains m’ont appelé pour s’excu-
ser, ils ont demandé des excuses que j’ai
acceptées. Je ne leur tiens pas rancune,
ce sont des choses qui arrivent. Je re-
prendrai demain (aujourd’hui) l’entraî-
C’est au-
jourd’hui, mardi,
que le Chabab va
reprendre les en-
traînements avec
du biquotidien au
menu. Il est possi-
ble qu’un match
amical contre
l’équipe de Dely
Brahim soit pro-
grammé dans
l’après-midi.
Aoudou
devra
réintégrer
le groupe
aujourd’hui L’attaquant bé-
ninois du CRB,
Aoudou, est at-
tendu aujourd’hui
à l’entraînement.
Le joueur avait bé-
néficié de
quelques jours de
repos qui lui ont
été accordés en
raison de son ma-
riage.
nement. Entretien réalisé par Farid A.
voir que j’étais malade et j’en ai les preuves. Certaines personnes croyaient que j’étais en
voir que j’étais malade et j’en ai les preuves.
Certaines personnes croyaient que j’étais en
train de négocier avec d’autres clubs, mais
c’est faux. Je peux tomber malade comme
n’importe quelle personne.» Pour ce qui est
de sa situation actuelle, Larbi attend un
signe du président pour crever l’abcès :
«On m’a dit que le président voulait me voir,
moi aussi, j’ai demandé à le rencontrer afin
de lui expliquer les raisons de mon absence.
Cela n’a rien à voir avec l’argent car j’ai tou-
jours joué et mouillé le maillot sur le ter-
rain», ajoute Larbi qui se dit prêt à jouer si
on lui fera appel : «Comme vous le consta-
tez, je me présente
le plus normale-
ment du monde à
l’entraînement. Je
travaille en solo
pour entretenir ma
forme. Si on réglera mon cas et l’en-
traîneur me demandera de jouer, je
répondrai présent, comme je l’ai d’ail-
leurs toujours fait.»
A. L.
Premiers pas de
Premiers pas de
Premiers pas de
Premiers pas de
Premiers pas de
La défaite face à l’ESS
n’étant pas
encore digérée
Premiers pas de
Dahar au Mouloudia
Dahar au Mouloudia
Dahar au Mouloudia
Dahar au Mouloudia
Dahar au Mouloudia
Dahar au Mouloudia

L a troisième et dernière recrue ora- naise à savoir Merouane Dahar a pris part avant-hier après-midi à son pre- mier entraînement avec sa nouvelle

équipe, le Mouloudia d’Oran. Arrivé au stade Zabana au moment où les joueurs s’apprê-

taient à parler avec l’entraîneur, Fouad Bouali, le joueur a débarqué à l’entraînement. Pré- senté par son coach, l’ancien attaquant du CRB et de l’ESS a pris part à cette allocution de Bouali avant de s’entraîner le plus normalement du monde avec le

préparer ce prochain match du championnat. Personnellement, je suis prêt à jouer. Mainte- nant, le dernier mot revient à l’entraîneur», nous dira le joueur à la fin de sa première séance d’entraînement avec le groupe avant d’ajouter : «J’aurais aimé rejoindre ma nouvelle équipe dans d’autres conditions. J’aurai voulu le faire après une victoire. Mais il faut accepter la loi du football et penser à bien réagir dès la semaine prochaine.»

«Je me suis bien intégré»

Il a rendez-vous le 22 janvier avec son médecin Bourzama va bientôt commencer à courir
Il a rendez-vous le
22 janvier avec son médecin
Bourzama va
bientôt
commencer
à courir
L’arrière droit, Cahfik Bourzama continue
sa rééducation afin de préparer son re-
tour à la compétition. Le joueur attend
le feu vert du médecin afin de com-
mencer à courir. Il sera fixé le
22 janvier prochain.
A. L.

Le joueur qui a enfilé sa nouvelle tenue se dit bien accueilli par le groupe :

«C’est vrai que je ne connais pas trop mon nouveau groupe encore moins l’équipe, mais je me suis bien senti. En plus, j’ai déjà travaillé sous la houlette de Bouali lorsque je portais les couleurs du CR Be- louizdad.» A. L.

groupe. Le joueur s’est intégré facilement avec sa nouvelle équipe et ce, en dépit du fait qu’il ne connaît pas beau- coup de joueurs.

«Prêt à jouer si le coach me le demande»

Le nouveau du Moulou- dia se dit prêt à jouer si le coach lui demande : «Je suis compétitif et prêt à jouer. J’ai une semaine devant moi pour

Le staff médical prépare Natèche pour le CSC

N on utilisé contre l’ES Sétif à cause d’une blessure à l’épaule, Abderraouf Natèche est en train de suivre un traitement spécial pour être de la partie ven-

dredi prochain face au CS Constantine. Le portier numéro 1 des Rouge et Blanc qui a repris le plus normalement du monde l’entraînement avec le groupe, sera soumis à un traitement spécial afin qu’il soit à 100%. Avant-hier, le médecin de l’équipe, Hakim Brahmi ainsi que le soi-

gneur, Amar Benarmas traçaient la feuille de route pour soumettre le portier en question à un programme spé- cial. «En principe, Natèche sera opérationnel face au CSC. Il se porte très bien. C’est une bles- sure banale. Néanmoins, il devra suivre son traitement afin qu’il soit à 100% de ses moyens le jour du match», nous dira une source du staff médical.

A. L.

Condoléances

C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris le décès de la sœur cadette du membre de la société du Mou- loudia d’Oran, Abdelhafid Belabbès, survenu avant-hier. En cette douloureuse occasion, le collectif du journal Le Bu- teur présente ses sincères condoléances à la famille de la défunte et prie Dieu Tout-Puissant de l’accueillir en Son Vaste Paradis.

Condoléances

Suite à la disparition tragique de l’ancien employé de l’OPOW Abdelhafid Boutaleb qui est également le beau- frère de l’ex-président du Comité de supporters du MCO, Salem Fodil, le collectif du Buteur présente ses sincères condoléances à la famille du défunt, l’assurant en cette douloureuse circonstance de sa profonde sympathie. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournerons.

N° 3250 16 LIGUE Mardi MCO 1 19 janvier 2016 Larbi interdit
N° 3250
16
LIGUE
Mardi
MCO
1
19 janvier
2016
Larbi interdit

d’entraînement

«J’ai demandé à voir le président»

L e milieu de terrain des Hamraoua, Kamel Larbi, qui s’est présenté au retour de la délégation oranaise du stage de la Tunisie, ne s’en-

traîne plus avec le groupe. Le joueur se contente de quelques tours de piste et d’exercices en solo. Sur demande du prési- dent en personne, le joueur a été interdit d’entraînement avec le groupe. «C’est une décision que le président aurait prise. Cela a certainement un lien avec mon absence du- rant le stage en Tunisie», nous dira le joueur avant le début de la séance d’entraî- nement d’avant-hier : «Les gens doivent sa-

Nessakh et Berradja ratent la reprise

l l Deux éléments ont raté la reprise des entraîne-

ments. Il s’agit de l’arrière gauche, Nessakh Chemsed- dine et Seddik Berradja. Si ce denier souffre d’un problème au bas du dos qu’il est en train de soigner, pour le pre- mier les raisons de son ab- sence restent obscures.

Helaïmia

en sélection

l l L’arrière droit des Rouge et Blanc, Réda

Helaïmia n’était pas présent à la reprise. Le joueur a été retenu pour le stage de la sé- lection nationale olympique. Il devra reprendre demain l’entraînement avec le groupe afin de prendre part à ce match contre le CS Constantine où le Mouloudia aura besoin de tous ses élé- ments.

L’énigme Benchâa

l l Apparemment, le cas de Benchaâ n’arrive pas à se

régler. Le joueur qui a passé toute la période de prépara- tion de l’hiver, notamment lors du stage de Yasmine Hammamet à se contenter de quelques tours de piste n’ar- rive pas à se débarrasser des douleurs qui ont accompagné l’intervention chirurgicale qu’il a effectuée du côté de la capitale. Le staff médical du Mouloudia est en train de réunir toutes les pièces médi- cales nécessaires afin de diagnostiquer l’état de santé de Benchaâ qui vient de rater toute une phase aller.

Dispositif sécuritaire impressionnant à la reprise

l l Un dispositif impres- sionnant de service

d’ordre a été déployé avant- hier lors de la reprise des en- traînements qui a eu lieu à huis clos au stade Ahmed-Za- bana. Plusieurs policiers ont assuré la sécurité des joueurs et du staff technique au cours de cette reprise des en- traînements, qui a connu la présence d’un groupe de sup- porters composée d’une cin- quantaine de fans qui étaient très remontés contre leur équipe suite à cette défaite à domicile face à l’ESS.

Du biquotidien hier et aujourd’hui

l l

Les joueurs du Moulou-

dia sont passés au biquo-

tidien depuis hier. Les camarades de Benchaïb se sont entraînés à la salle de musculation le matin avant de passer dans l’après-midi au stade Ahmed-Zabana pour une séance tactique. Un pro- gramme identique les attend aujourd’hui avant de revenir à la normale dès aujourd’hui

Une reprise difficile pour les Hamraoua

C’ est avec des

jambes

lourdes et

des visages fermés que les joueurs du Moulou- dia d’Oran ont repris avant-hier après-midi le chemin des entraîne- ments au stade Ahmed- Zabana, pour préparer ce prochain match du championnat prévu ven- dredi prochain contre le CS Constantine. Il faut dire que la défaite (inat- tendue ?) subie contre l’ESS vendredi passé semble avoir laissé des séquelles sur le mental des coéquipiers du por- tier, Abdellah Belarbi. Tenus de responsables de cette défaite par leurs di- rigeants à leur tête le président Ahmed Bel- hadj, les joueurs du Mouloudia affirment pour leur part d’être per- turbés non seulement par le chemin du retour du stage où ils ont mis 12 heures pour arriver au bercail sans parler de cette histoire des chèques qui a déçu plus d’un. De toutes les fa- çons, la tension était pal- pable avant-hier à la reprise des entraîne- ments.

L’allocution de Bouali

Mieux placés pour connaître l’état psycholo- gique dans lequel se trouvait ses poulains, l’entraîneur, Fouad Bouali a commencé son travail avant-hier après- midi à la reprise des en- traînements par une allocution qui a duré presque une demi-heure avant que les joueurs

n’entament leur travail. Il est clair que le coach du Mouloudia est revenu sur le match de vendredi passé. Bouali a essayé beaucoup plus à remon- ter le moral des troupes que de les blâmer, sa- chant qu’un match en- core plus important va attendre l’équipe ven- dredi prochain. Bouali aurait évoqué les erreurs de marquage commises par les joueurs au cours de ce match qui ont fina- lement été fatales au Mouloudia.

Absence totale des dirigeants

La reprise des entraî- nements a été marquée par l’absence totale des dirigeants du club. Mis à part, le secrétaire de l’équipe aucun dirigeant ne s’est présenté à l’en- traînement ni pour ré- conforter les joueurs ou bien de les sermonner. Chose qui prouve si be- soin était que la défaite face à l’ESS a eu un effet négatif sur l’ensemble des pensionnaires du club.

Ouasti jette l’éponge

Selon nos informa- tions, Ouasti Zoubir, peiné par les insultes dont il a fait l’objet en marge du match face à l’ES Sétif, vient de jeter l’éponge de son poste de manager général qu’il a occupé pourtant depuis deux mois et demi. Maintenant, l’on verra quelle sera la réaction de Baba qui entretient d’ex- cellents rapports avec l’ancien libero des Ham- A. L.

raoua.

N° 3250 LIGUE 1 MCO Mardi 17 19 janvier 2016 Ouasti : «J’ai démissionné à
N° 3250
LIGUE
1
MCO
Mardi
17
19 janvier
2016
Ouasti : «J’ai démissionné à cause d’une
Ouasti : «J’ai démissionné à cause d’une
Ouasti : «J’ai démissionné à cause d’une
Ouasti : «J’ai démissionné à cause d’une
Ouasti : «J’ai démissionné à cause d’une
Ouasti : «J’ai démissionné à cause d’une

poignée de supporters manipulés»

poignée de supporters manipulés»

poignée de supporters manipulés»

poignée de supporters manipulés»

poignée de supporters manipulés»

poignée de supporters manipulés»

D eux mois seulement après son installation au poste de ma- nager général de l’équipe du Mouloudia d’Oran, Zoubir Ouasti a fini par jeter

l’éponge. La montée au créneau d’un groupe de supporters à la fin du match contre l’ESS a été la goutte qui a fait déborder le vase. «Je n’accepterai jamais qu’on ternisse mon image ni qu’on m’insulte à tort. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de jeter l’éponge», affirme

Ouasti Zoubir avant d’ajouter : «C’est une poignée de supporters manipulés qui s’en sont pris à moi. Heureusement que la plupart des fans du Mouloudia me connaissent bien et me portent dans leur cœur.»

«Ma décision est irrévocable»

Pour Ouasti, la décision de quitter le Mou- loudia est irrévocable et n’est point prise sous l’effet de la colère. «Je suis venu travail- ler au Mouloudia d’Oran car je suis un en- fant du club. Je n’ai pas hésité à répondre à l’appel du cœur. Malheureusement, des per- sonnes malintentionnées ont essayé de salir mon image en s'en prenant à ma personne gratuitement. Qu’ils sachent que Ouasti est blanc comme neige et n’accepte pas qu’on l’in- sulte. Ma démission est irrévocable, je de- mande pardon à toutes les personnes qui s’attendaient à me voir percer dans ce do- maine et Dieu sait combien ils sont nom- breux.»

«Je dis à Salem que Berramla a été engagé par le président, et Dahar et Yaâlaoui, par le coach»

Accusé par l’ancien président du comité de supporters d'être derrière le recrutement tout en ayant touché une commission, Ouasti a tenu à lui répondre : «Que cette personne sache que Ouasti n’a rien à voir avec le recrutement effectué cet hiver. Tout le monde sait que c’est Baba qui a engagé Ber- ramla alors que Yaâlaoui et Dehar ont été re- commandés par le coach lui-même. Donc, on est en train de m’accuser gratuitement.»

de réaliser un grand boulot. Pour sa première année, il a réussi à décrocher la troisième place alors que l’équipe jouait uniquement pour le maintien. Je pense qu’un président pareil doit être soutenu au lieu d’être décou- ragé.»

«Il a fait des erreurs, à cause de son inexpérience»

L’ancien manager général avoue que Baba a fait quelques erreurs dues essentiellement à son manque d’expérience. «Je ne vais pas dire que Baba est parfait. Il a fait des erreurs, notamment lors de l’opération de recrute- ment. Mais ce n’est pas la fin du monde. Il est en train d’acquérir de l’expérience. Je sais que dans quelques mois ou quelques années, il ne va pas commettre les mêmes erreurs. Donc, on doit l’aider et ne pas le casser.»

«Il a résolu le problème financier»

L’ex-libéro des Hamraoua estime que Baba a réussi à mettre un terme à un problème qui a perduré au Mouloudia. «Il faut avouer que Baba a mis un terme à un problème finan- cier qui était devenu propre au Mouloudia d’Oran. On ne cessait pas d'évoquer ce pro- blème dans les colonnes de presse et les mé- dias auparavant. Aujourd’hui, ce problème n’existe plus.»

Propos recueillis par Houari B.

problème n’existe plus.» Propos recueillis par Houari B. «J’ai refusé de l’argent pour rester au Mouloudia»

«J’ai refusé de l’argent pour rester au Mouloudia»

Ouasti a tenu à rafraîchir la mémoire à cer- taines personnes en évoquant certaines his- toires avec le Mouloudia. «Ces gens qui n’arrêtent pas de me critiquer, doivent savoir que Ouasti a refusé un pont d’or émanant d’un club saoudien afin de venir en aide au MCO qui se trouvait en D2. Je l’ai fait par amour du club. Je suis l’un des rares joueurs à n’avoir jamais affronté le MCO lorsque je portais d’autres couleurs. Et des histoires comme ça, j’en ai à la pelle.»

«Baba doit être soutenu»

Pour Ouasti, un président comme Baba, ça ne court pas les rues. «Ces gens qui insultent l’équipe doivent savoir que Baba est en train

CSC
CSC

Alors que Hamiti a différé son limogeage

Le coach sermonne ses joueurs

Alors qu’il était prévu que la direction limoge

le Portugais Didier

Gomez, voilà que ce dernier a repris le tra- vail avec l’ensemble des joueurs à la séance de reprise d’avant-hier. Il semble que le directeur général du club ait dif- féré son rendez-vous

avec le technicien à une date ultérieure, laissant ainsi l’initiative aux responsables de Sonatrach qui détien- nent le pouvoir de dé- signer X ou Y, en plus

la

core préparer son plan

B au cas où Gomez

viendrait à partir. Il les a réunis dans les vestiaires Avant le début de la séance, Didier Gomez s’est longuement éclipsé dans les ves-

direction n’a pas en-

tiaires en compagnie de l’ensemble de son

effectif. Il est revenu sur la piètre prestation face à la JSK qui a in- duit à une défaite à do- micile. Gomez a par la suite parlé de leurs points faibles et surtout la nécessité de relever le défi pour au moins sauver le club en fin de saison. Il se faisait entendre de loin Une fois les points fai- bles évoqués, le coach portugais a élevé le ton

et n’a pas arrêté de ral- ler, en usant un lan-

gage assez difficile à entendre. Il se faisait entendre de loin, prati- quement du terrain tel- lement sa voix portait, ce qui explique le cour- roux et le désarroi du technicien en cette pé-

riode de disette qui pourrait coûter cher au club de Constantine. Sonatrach dit non à son limogeage De son côté, la firme pétrolière qui détient le pouvoir de désigner les entraîneurs au CSC voit d’un mauvais œil le dé- part de Didier Gomez en ces temps de mai- gres labeurs. Sonatrach a en fait préféré différer la sentence ainsi que sa réponse au directeur général Hamiti. Par ail- leurs, on a été informé que ce dernier devrait se réunir prochaine- ment avec les responsa- bles de la firme pétrolière pour étudier sérieusement le cas du club en général et évo- quer celui du coach. M. L. Ghrib

Cela s’est passé lors de la séance de reprise

Les Sanafir blâment les joueurs

Comme toutes les équipes qui alignent les mauvais résultats, les joueurs du CSC n’ont pas échappé à leur tour aux critiques acerbes et remontrances des supporters.

Ces derniers ont profité de la tenue de la séance d’entraînement d’hier pour se re- grouper et demander des explications aux concer- nés. Ils étaient environ une trentaine de fans

Cheklam et Aksas out face au MCO Comme c’est le temps des vaches maigres au
Cheklam
et Aksas out
face au MCO
Comme c’est le temps des vaches
maigres au CSC, après les problèmes
avec l’administration, c’est au tour de l’ef-
fectif. En effet, les deux défenseurs axiaux
Farid Cheklam et Amine Akssas ont dé-
claré forfait pour la rencontre de vendredi
face au MCO. Le premier souffre d’étire-
ment à l’arrière de la cuisse, alors que
le deuxième a contracté une petite
inflammation au genou qui l’a
contraint au repos pour
quelques jours

en colère sur les gradins du stade Ham- laoui, et au fur et à mesure que la séance avançait, le nombre s’est élevé, ce qui a constitué un groupe assez

nombreux. Les supporters ont par

la suite fait entendre aux joueurs

des vertes et des pas mûres, en les sommant de mouiller le maillo- tet sortir le club de cette situation

délicate au risque de se retrouver en fin de saison en Ligue deux. Les reproches se sont poursuivis tout au long de la séance. Ils ont même demandé le départ de cer-

tains éléments, qui, selon eux, n’ont rien à voir avec le club. H. S.

qui, selon eux, n’ont rien à voir avec le club. H. S. Comme l’entraîneur n’a pas

Comme l’entraîneur n’a pas voulu le laisser partir en France

Koné fait du chantage

O n l’avait bien dit par le passé, il n’y a pas un jour qui passe sans que la maison CSC ne soit ébranlée par un

fait divers ou un cas d’indiscipline. Aujourd’hui, c’est le tour de l’atta- quant ivoirien Koné de faire des siennes. En effet, selon les informa- tions qui sont à notre niveau, il a de- mandé à ses dirigeants de lui remettre son passeport afin de rallier la France pour aller régler des af- faires personnelles, ce qui n’a pas été du goût de Didier Gomez qui a caté- goriquement refusé. Cette histoire a commencé hier matin, lorsque Koné s’est approché d’un des dirigeants pour lui demander son passeport, ledit dirigeant n’a pas voulu prendre

de décision à lui seul et a envoyé le concerné au directeur général du club, Hamiti.

Gomez dit non à Koné

Une fois mis au courant des inten- tions de son joueur, Didier Gomez s’est carrément opposé au départ du joueur en France. Il lui a fait savoir qu’il avait besoin de ses services lors de la prochaine empoignade face au MCO et qu’il lui était impossible de lui accorder cette faveur, ce qui n’a pas été du goût de l’Ivoirien.

Il ne s’entraîne plus, en signe de protestation

Koné, de son côté, n’a pas apprécié que son entraîneur ainsi que sa di- rection lui disent non, il a décidé de ne plus se présenter aux séances d’entraînement et que son retour au

travail est lié à l’obtention de son passeport. En fait, Koné s’est mis sur le dos non seulement son entraîneur, mais aussi ses dirigeants qui croient plutôt qu’il est en train de les faire chanter pour obtenir son document aéroportuaire.

Son manager est intervenu hier

Outre le chantage du joueur, ce der- nier a par la suite mis au courant son manager, un certain Daniel, qui s’est vite déplacé à Constantine. Une fois sur place, il s’est entretenu avec l’en- traîneur pour ensuite chercher au- près des dirigeants une issue à ce problème qui ne dit pas encore son nom. Hamza S.

«Les dirigeants ont confisqué mon passeport. Je ne reviendrai pas aux entraînements tant que je ne l’ai pas récupéré»

De son côté, Koné a donné sa version des faits et compte aller au bout de ses intentions. Il n’arrive pas encore à com- prendre l’attitude des dirigeants : « J’ai un rendez-vous très important en France où je dois finaliser quelques affaires personnelles, mais les dirigeants ont confisqué mon passe- port et m’ont fait perdre ce rendez-vous. Cela fait deux se- maines que je leur parle de mon visa, mais aucune réponse, cela m’a poussé par la suite à sécher les entraînements en guise de protestation.» Le joueur revient par la suite sur l’action facile qu’il avait ratée face à la JSK : «J’assume mon ratage, je ne sais pas ce qui m’arrive, je ne suis pas chan-

ceux car celle-ci m’a tourné le dos, mais il reste quatorze rencontres pour me rattraper.» « Les supporters ont le droit de me critiquer, car je suis là pour aider le club » Répondant à la question des critiques des supporters et au- tres, là Koné ne tourne pas et reconnaît : «Oui, les supporters ont le droit de me critiquer car je suis venu au CSC pour ap- porter le plus et aider le club à réaliser de bons résultats et non le contraire. Pour être franc, je voulais aider le club pour un des trois premières places et non jouer la survie.» Hamza S.

N° 3250 18 Mardi ESS LIGUE 1 19 janvier 2016 La pelouse du 8-Mai-45 toujours
N° 3250
18
Mardi
ESS
LIGUE
1
19 janvier
2016
La pelouse du 8-Mai-45 toujours impraticable…

Bouchar à Constantine pour son Service national

l lC’est dans la journée d’hier que So- fiane Bouchar s’est déplacé à

Constantine pour régulariser sa situation au niveau de la caserne afin de passer son Service national. Il a présenté tous les documents nécessaires afin d’intégrer la 5e Région militaire.

Amokrane, Rebaï, Keniche et Haddouche avec la sélection olympique

l l Afin de préparer les prochaines olympiades, quatre Sétifiens se trou-

vent depuis le début de semaine au Cen- tre de préparation de Sidi Moussa. Amokrane, Rebaï, Kenniche et Haddouche ont reçu leur convocation il y a une di- zaine de jours. Ils devraient retourner à Sétif jeudi prochain pour intégrer le groupe et préparer ainsi le prochain ren- dez-vous qui les mettra aux prises avec l’USMA.

Le président demain à Alger pour le tirage au sort de la Coupe d’Algérie

l l C’est ce mercredi qu’aura lieu le ti- rage au sort de la Coupe d’Algérie. Le

président Hammar sera le représentant de l’Entente de Sétif et prendra part à ce tirage. Il sera accompagné de quelques dirigeants du club. Bien évidemment, l’Entente espère éviter un club de l’élite afin d’augmenter ses chances d’aller le plus loin possible dans cette compétition.

Djahnit et Djabou poursuivent les entraînements en solo

l l Depuis le début de semaine, les deux nouvelles recrues de l’Entente

de Sétif Djahnit et Djabou s’entraînent en solo. Ils suivent à la lettre le programme que leur a tracé le staff technique mené par le technicien suisse Alain Geiger. Et si Djabou n’est pas encore prêt pour la com- pétition, Djahnit, lui, est à 100% de ses moyens. Il n’attend qu’un signe de son entraîneur pour affronter les Usmistes.

Leurs licences seront récupérées ce matin

l l Et c’est dans la matinée d’au- jourd’hui que le secrétaire du club

devrait se déplacer au niveau de la Ligue nationale de football professionnel pour récupérer les deux licences des nouvelles recrues.

Les entraînements seront

délocalisés

C omme nous l’avons déjà annoncé, les joueurs de l’Entente de Sétif ont quelque peu du mal à s’entraî-

ner, à cause de la neige qui couvre la pelouse du stade du 8- Mai-45. C’est la raison pour laquelle le pré- sident Hammar ainsi que ses diri- geants se sont réunis dans la soirée de samedi dernier afin de trouver une solution et tracer par la même occasion le programme lors des prochains jours en prévision du match du week-end face à l’USMA. Il a été décidé dans un premier temps que les séances d’entraînement pourraient être dé- localisées dès aujourd’hui dans trois lieux. Les choix de la direc- tion se sont portés sur les villes suivantes : Aïn Oulmène, Salah Bey et Aïn El Hadjar. D’après les

Suisse a donné son accord et le programme sera donc appliqué à partir d’aujourd’hui.

Le risque du report toujours d’actualité

Pour ce qui est du risque du report du match du week-end face à l’USMA, il est toujours d’actualité. D’ailleurs, Hammar est en contact permanent avec le directeur du stade du 8-Mai- 45 afin d’en savoir davantage sur les conditions dans laquelle se trouve la pelouse. Le président sétifien espère tout de même que d’ici jeudi, une grande partie de la neige soit dégagé de la pelouse. Et dans le cas où une autre vague de froid s’abattrait sur la ville, la rencontre sera officielle- ment reportée.

S. B.

derniers renseignements, les villes en question sont dotées de terrain qui sont dans un état praticable contrairement à la pelouse du 8- Mai-45. Dans le cas où la neige ne serait pas dégagée de la pelouse d’ici ce matin, la direction prendra sa décision finale.

Pas question de préparer l’USMA dans une salle !

Au départ, la direction avait pris la décision de programmer les séances d’entraînement au niveau de la salle afin de permettre aux joueurs de rester dans le rythme mais surtout maintenir leur forme physique. Finalement, les diri- geants ont changé d’avis. Il a été

décidé à ce que les joueurs doivent se préparer dans un stade de foot- ball afin que la préparation du match face à l’USMA se déroule dans les meilleures conditions possibles.

Geiger a donné son accord

Quant au technicien suisse Alain Geiger, il n’a pas pris part à la réu- nion avec les dirigeants. Rensei- gnements pris, il était en déplacement à Alger. Et c’est donc le président Hammar qui a pris at- tache avec lui dans la soirée de sa- medi pour lui communiquer le programme. Le

S. B.
S. B.

Hammar attend l’argent du transfert de Benyettou pour régulariser les joueurs

Comme il fallait s’y attendre, la direc- tion est sur le point de régulariser les joueurs après avoir réalisé de bons résul- tats depuis le début du mois de janvier. Avec une qualification pour les 8 es de fi- nale de la Coupe d’Algérie et un premier succès en déplacement face au MCO pour le compte de la 1re journée de la phase retour du championnat, l’Entente ne pouvait espérer un meilleur début d’année. C’est la raison pour laquelle Hammar a pris la décision de motiver ses joueurs comme il peut en leur ver- sant quelques indemnités. D’après nos sources, la direction du club a fait savoir aux joueurs que tout le monde sera payé jusqu’au dernier centime dans les pro- chains jours. Renseignements pris, le boss attend de récupérer l’argent du transfert de Benyettou du club saoudien avant de payer ses joueurs. La somme en question devrait être versée dans les caisses dans les prochains jours.

Une prime de 30 millions et un salaire, après le match de l’USMA

Aux dernières nouvelles, la direction du club a pris la décision d’accorder une prime de 30 millions pour chaque joueur et qui correspond à la qualifica- tion en Coupe d’Algérie face au CRB ainsi que la dernière victoire contre le MCO. Au départ, le président s’était en- tendu avec les joueurs sur la somme de 32 millions de centimes avant de leur soustraire 2 millions chacun. La somme en question ira pour le patient Saïd qui souffre d’une maladie rare et doit se

Les dates de la Coupe d’Algérie, du championnat et de la Ligue des champions désormais connues…

Un calendrier démentiel attend les Sétifiens

faire opérer en Europe dans les plus brefs délais.

Le club saoudien a versé les 350 000 $ au niveau de la banque

Le moins que l’on puisse dire est que l’Entente de Sétif est sur le point de jouer, une nouvelle fois, une moitié de saison très complexe. Pour cause, le club est engagé dans les trois compé- titions possibles, à savoir la Coupe d’Algérie, le championnat ainsi que la nouvelle édition de la Ligue des champions. Ce qui veut dire que la programmation sera marathonienne pour les camarades de Khedaïria qui

devront gérer toutes ces rencontres. En jetant un coup d’œil sur le pro- gramme de l’ESS, on s’aperçoit que le club sera appelé à jouer en moyenne cinq à sept matchs en l’espace d’un mois seulement sans compter les nombreux déplacements. C’est dire que le programme sera rude et très chargé pour les joueurs.

S.B.

Une source digne de foi nous a confié que le club saoudien vient d’envoyer une copie du reçu de la banque prouvant que la somme de 350 000$ a bel et bien été versée en début de semaine. La somme corres- pond à la première tranche du transfert de Benyettou. Bien évidemment, la seconde tranche de la même somme sera versée d’ici la mi-avril, ce qui fera un total de 700.000 $.

La transaction prendra quelques jours

Toutefois, la direction de l’Entente de Sétif devra pa- tienter quelque temps avant de percevoir le montant. Pour cause, la transaction prendra en moyenne une se- maine avant que l’argent ne soit versé dans les caisses. C’est la raison pour laquelle le prési- dent Hammar a fait savoir aux joueurs et aux membres du staff technique que tout le monde sera régularisé après la rencontre de cham- pionnat contre les Usmistes.

Programme complet jusqu’à la fin de la saison :

Samedi 23 janvier : ESS – USMA Vendredi 29 janvier : CSC – ESS Vendredi 5 février : ESS – RCR

Mardi 9 février : MOB – ESS (match avancé)

18 et 19 février : 8 es de finale de la Coupe d’Algérie

Samedi 26 février : ESS – JSS

4 et 5 mars : ¼ de finale de la Coupe d’Algérie Mardi 8 mars : USMB – ESS (match avancé)

12 et 13 mars : (vainqueur entre Mangasrpot et Etoile du Congo) – ESS

Mercredi 16 mars : ESS – ASMO (match avancé)

20 et 21 mars : ESS - (vainqueur entre Mangasrpot et Etoile du Congo)

Samedi 2 avril : CRB – ESS

Mardi 5 avril : ESS – DRBT (match avancé en cas de qualification pour les 8es de la LDC) 8, 9 et 10 avril : 8es de finale aller de la LDC à l’extérieur

15

et 16 avril : ½ finale de la Coupe d’Algérie

19

et 20 avril : 8es de finale de la LDC match retour au 8-Mai-45

Samedi 23 avril : USMH – ESS Mardi 26 avril : ESS – NAHD (match avancé au cas où l’ESS serait quali- fiée pour la finale de la Coupe d’Algérie)

1 er Mai : finale de la Coupe d’Algérie Samedi 7 mai : RCA – ESS Samedi 14 mai : ESS – JSK Samedi 21 mai : MCA – ESS

N° 3250 18 LIGUE Mardi ASMO 1 19 janvier 2016 Naâmane : «Conscient de la
N° 3250 18 LIGUE Mardi ASMO 1 19 janvier 2016
N° 3250
18
LIGUE
Mardi
ASMO
1
19 janvier
2016

Naâmane : «Conscient de la gravité de la situation mais tout reste jouable»

de la gravité de la situation mais tout reste jouable» Un bon test pour la bande

Un bon test pour la bande à Medjahed

Après avoir bénéficié d’un jour de repos et repris l’en- traînement durant la journée de lundi, les coéquipiers de l’attaquant El-Ghomari vont disputer une joute ami- cale ce matin au stade Habib-Bouakeul face à l’équipe locale du RCG Oran. L’occasion pour les protégés de Nabil Medjahed de remporter un large succès pour faire le plein de confiance à quelques jours d’affronter le NAHD, surtout que l’équipe est en panne de résultats ces derniers matchs.

mais je peux vous affirmer que je serai encore meilleur dans l’avenir. J’ai débuté la
mais je peux vous affirmer que je
serai encore meilleur dans l’avenir.
J’ai débuté la rencontre avec beau-
coup de volonté en espérant appor-
ter un plus à l’équipe, surtout que je
me sens vraiment à l’aise en évo-
luant au côté de nombreux joueurs
de qualité, à l’image de Sebbah,
Oussaâd ou Belaïd.
La situation est devenue nette-
ment plus alarmante. Comment
envisagez-vous de gérer cela ?
Dès le départ j’étais conscient de la
gravité de la situation. Il reste en-
core 14 matchs avant la fin du
championnat, et c’est illogique de
baisser les bras dès maintenant,
surtout que les autres résultats de la
journée nous sont favorables, avec
des faux pas pour la majorité de
nos concurrents pour le maintien.
Quel est votre pronostic avant
d’affronter le NAHD ?
C’est un choc entre deux grandes
écoles de football. Certes, le
NAHD est nettement mieux que
nous à l’heure actuelle, mais cela ne
veut nullement dire qu’il va rem-
porter ce match. Nous devons nous
déplacer à Alger avec l’ambition de
réussir une grande performance et
revenir avec un probant résultat
qui va beaucoup nous aider pour le
reste de notre parcours.
Entretien réalisé par
Ali B.
Le match se jouera à huis clos
Consciente que le public asémiste est en colère contre
les Vert et Blanc depuis l’enchaînement des contreper-
formances au point de se retrouver reléguables en
championnat mais aussi éliminés en Dame coupe, la di-
rection a décidé de programmer ce match amical à huis
clos afin de permettre aux joueurs de le disputer dans le
calme absolu et loin de la moindre pression hostile.
Sebbah a zappé la séance de reprise
Comme souvent le cas cette saison, le
Les
supporters
menacent de faire
une
marche
Nullement satisfait par le parcours des
hommes de Medjahed en championnat depuis
l’entame de l’exercice 2015-16, sans oublier la
joueur polyvalent Sebbah n’a pas jugé
utile de prendre part à la séance de
reprise. Celui qui a disputé l’inté-
gralité de la rencontre face à
l’USMB semble souffrir tou-
jours de quelques douleurs au
grosse désillusion en Coupe d’Algérie, le public asé-
miste est en train de
s’activer sur les réseaux so-
ciaux et notamment
sur facebook pour programmer
une marche durant les
jours à venir, afin de montrer
le désarroi des amoureux de l’AMSO envers la si-
tuation actuelle.
genou, mais sans pour autant
qu’il soit privé de garder sa
place pour le prochain match
capital face au NAHD.
Benkablia présent avec
la sélection olympique
Ils
veulent
envoyer un
message fort au wali
Afin de tenter de sauver l’ASMO d’une
nouvelle descente à l’étage inférieur, les
fans du club phare de M’dina J’dida son-
gent par cette marche à sensibiliser le wali
de la ville d’Oran, afin qu’il intervienne
dans les plus brefs des délais, en orga-
nisant une réunion avec les dirigeants
pour tenter
de trouver le meilleur
moyen de sortir le club de la
zone rouge.
Ali B.
Retenu de nouveau par le sélec-
tionneur Schürmann, le jeune atta-
quant Benkablia était logiquement
absent lors de la séance de reprise,
lui qui se trouve actuellement en
stage bloqué à Sidi Moussa. Pas de
quoi chambouler les plans de son
entraîneur, vu que le joueur est
d’ores et déjà suspendu pour le pro-
chain match face au NAHD, après
avoir écopé d’un carton jaune pour
protestation.
Ali B.
RCR

Bourdim : «On n’a pas le droit d’insulter mes parents»

Le joueur le plus visé par les sup- porters du RCR, Abderahmane Bourdim, n’a pas fui ses responsabi- lités. L’ex-joueur de l’USMA a bien voulu expliquer sa situation et celle du club en ces moments difficiles.

Le joueur relativise et tente de trou- ver la meilleure formule pour éviter que les choses ne dégénèrent avec les supporters. «C’est normal que les supporters soient en colère, après la lourde défaite face au DRBT. C’est leur droit, surtout qu’ils espéraient nous voir gagner cette rencontre, mais malheureusement on les a déçus en s’inclinant lourdement à do- micile. C’est mon explication à cette réaction des supporters qui ont le droit d’afficher leur mécontente- ment», a expliqué le joueur du Rapid. Par la suite, le joueur a tenté de trouver une explication à la dé- bâcle du week-end passé : «Vous savez, on ne s’attendait pas à cette dé- faite face au DRBT, mais cela est dû à l’arrêt de la préparation durant un bon moment et aux problèmes qu’on

a vécus après la rencontre face à

l’USMH. Toutes les autres équipes préparaient leur phase retour, et nous on était à l’arrêt durant dix jours.

C’est ce qui s’est répercuté sur notre condition physique. Sinon, c’est la faute à tout le monde, pas seulement

à un joueur», a confié Bourdim.

Toutefois, l’ex-joueur de l’USMA re- grette les insultes visant ses parents. «Bien que les supporters aient le droit d’être en colère, j’ai été très touché

le droit d’être en colère, j’ai été très touché qu’on ait insulté mes parents. Heu- reusement

qu’on ait insulté mes parents. Heu- reusement que mes coéquipiers sont intervenus pour me remonter le moral», estime le joueur du RCR.

«Je n’ai pas été payé»

Quant à l’information du payement de ses arriérés, Bourdim dira : «Que les gens sachent que je ne suis pas payé

et que je n’ai reçu que les trois premiers mois. Ceci dit, je suis venu à Relizane pour jouer, pas pour de l’argent.» Pour montrer sa bonne foi, le joueur parle aux supporters : «Je me suis entretenu avec la direction, pour récupérer mes papiers de l’USMA, car je veux rester

ici à Relizane, et j’espère que les diri- geants vont pouvoir ramener mes do- cuments», a conclu Abderahmane Bourdim.

Ishak S.

Parlez-nous du nouveau revers concédé en déplacement face à l’USMB ? C’est très dur de revenir sur ce match après avoir concédé une nouvelle défaite. En effet, nous avons effectué le déplacement à Blida avec la ferme détermination de revenir avec un résultat positif, en tenant dans un premier temps à contrer les assauts des locaux avant d’imposer notre jeu par la suite. Malheureusement, nous avons concédé un but sur pénalty, ce qui a faussé nos plans, surtout que nous n’avons pas réussi à concréti- ser quelques occasions franches de scorer par la suite pour espérer re- venir au moins avec le point du match nul. On a constaté une nette amélio- ration dans le domaine défensif, non ? Je n’étais pas présent durant la phase aller et je ne peux donc pas répondre à votre question. Néan- moins, je peux juste vous dire que nous étions bien placés sur le rec- tangle vert, et nous étions capables de décrocher un point si l’USMB n’avait pas obtenu ce penalty. Peut-on dire que votre recrute- ment a apporté plus d’assurance à ce secteur de jeu ? Je préfère laisser le soin à mon en- traîneur de juger mon rendement,

laisser le soin à mon en- traîneur de juger mon rendement, Les supporters s’en prennent aux

Les supporters s’en prennent aux joueurs

L a reprise de l’entraîne- ment de la formation relizanaise ne s’est pas déroulée dans le calme. Et pour cause, des sup-

porters surexcités se sont rendus au stade spécialement pour invec- tiver les joueurs. La lourde défaite à domicile face au DRBT a coûté cher aux coéquipiers de Bourdim qui sont appelés à rectifier le tir lors des prochaines rencontres, au risque de voir le RCR retourner en

L2.

Les supporters ont défié la direction et le service de sécurité

Bien que la direction du Rapid ait décidé de fermer les portes du stade, pour permettre aux joueurs de s’entraîner dans le calme, cette dernière s’est finalement ravisée en ouvrant les portes devant la furia des supporters amassés devant le grand portail. Ces derniers, en présence de quelques agents de sé- curité, n’ont pas reculé. Bien au contraire, ils ont envahi les travées du vieux stade de Relizane, et ont commencé à insulter les joueurs un par un. Voyant que ces derniers avaient dépassé les limites, quelques dirigeants se sont appro- chés d’eux pour tenter de les cal- mer, mais rien n’y fit.

d’eux pour tenter de les cal- mer, mais rien n’y fit. Bourdim en a eu pour

Bourdim en a eu pour son grade

Bien que tous les joueurs du RCR étaient ciblés, les supporters ont surtout visé le milieu de terrain Abderahmane Bourdim qui, selon eux, aura été le responsable de la débâcle face au DRBT. L’enfant d’El Eulma ne savait pas où donner de la tête tellement il était visé par les fans. Deux autres joueurs ont en eu pour leur grade aussi, il s’agit de Bitam et Youcef Zakaria qui ont été apostrophés par les supporters qui ne les ont pas ménagés.

Bouhenni ciblé également

Les dirigeants n’ont pas été épar- gnés eux aussi, à leur tête Hakim Bouhenni qui a été traité de tous les noms d’oiseau, ce qui l’a mis hors de lui au point de quitter les lieux, avant le début de la séance même. Les supporters lui ont fait rappeler la période d’arrêt du championnat et les problèmes qui avaient secoué le club sans qu’il ne puisse les régler. C’est du moins ce que les supporters lui ont repro- ché.

Ishak S.

N° 3250 LIGUE 1 NAHD Mardi 19 19 janvier 2016
N° 3250
LIGUE
1
NAHD
Mardi
19
19 janvier
2016

Se mettre à l’abri passe obligatoirement par un succès contre M’dina J’dida

A près deux jours de repos bien mérité, les joueurs du Nasria ont repris hier après-midi le chemin des entraîne-

ments à Bensiam. L’ambiance était parfaite et bon enfant au sein du groupe et les coéquipiers de Zeddam ont le moral gonflé à bloc. Décidés, ils le sont les joueurs de cette équipe du NAHD à réussir un résultat pro- bant lors de leur prochain match du championnat contre l’ASMO. Les Sang et Or attendent avec curiosité la prochaine sortie de leur équipe qui aura à confirmer la sortie défini- tive de la zone de turbulences. Ils ne veulent pas s’arrêter en si bon che- min, eux qui restent sur trois belles victoires et un nul de suite. Après avoir retrouvé leurs sensations et leur équilibre, les camarades de Sed- diki, qui sera retenu pour le match de ce samedi, veulent confirmer leur bonne santé et prolonger surtout la dynamique de bons résultats. La mission ne s’annonce pas du tout fa- cile pour les protégés de Youcef Bouzidi, néanmoins ils seront capa- bles de se surpasser pour ne pas re- tourner à la case départ. Tous les joueurs husseindéens avec qui nous avons pu nous entretenir ces der- niers jours ne veulent parler que d’une seule chose, arracher les trois points et gagner ainsi des marches au classement. Certains, comme Ouali, pensent qu’ils ont largement les moyens de gagner cette confron- tation. «Si dernièrement nous avons manqué surtout d’efficacité, car l’équipe ne gagnait plus, aujourd’hui c’est loin d’être le cas. Nous avons re- pris confiance et samedi prochain face à l’ASMO nous devons confir- mer notre bonne santé.» Samedi après-midi, les joueurs seront devant

santé.» Samedi après-midi, les joueurs seront devant leurs responsabilités puisque pour se mettre à l’abri,

leurs responsabilités puisque pour se mettre à l’abri, un succès contre l’ASMO s’impose obligatoirement.

Un match à six points

Le ton est donc donné, on est plus que décidé au sein de cette forma- tion husseindéenne à ne rien lâcher. Youcef Bouzidi a pris la précaution de rappeler à ses joueurs qu’ils de- vront mettre les pieds sur terre, gar- der leur concentration et surtout ne pas se précipiter au risque de perdre leur jeu. L’objectif, ce week-end, sera donc de rester sur cette lancée et ré- colter trois précieux points pour le maintien. Les joueurs en tous cas ne jurent que par la victoire. Tous ceux qui ont été interrogés sont conscients de l’importance de ce rendez-vous déterminant pour la

suite du championnat. Les Oranais, quant à eux, ne l’entendent sûrement pas de cette oreille, eux qui sont dans le gouffre et n’auront plus droit à l’erreur. Ils viendront jouer l’une de leurs cartes pour le maintien et gar- der ainsi leurs chances intactes. Il est certain que la rencontre s’annonce très disputée entre ces deux forma- tions qui se présenteront avec les mêmes objectifs même si le NAHD est condamné plus que jamais à la gagne afin de ne pas décevoir ses supporters.

Attention à la déconcentration !

Après avoir retrouvé le circuit, le staff technique axera le travail sur les buts et devrait revoir probablement

En amical : NAHD 4 - Rapid de Belouizdad 1

probablement En amical : NAHD 4 - Rapid de Belouizdad 1 Bon pour le moral Le

Bon pour le moral

Le Nasria a disputé lundi après-midi une joute amicale contre le Rapid de Belouizdad au stade du 20-Août. Le staff technique avait incorporé une équipe composée essentiellement de remplaçants puisque les titulaires

ont été laissés au repos. L’équipe s’est imposée largement sur le score de 4 buts à 1. Choubani et Herida ont inscrit les deux premiers buts avant que Chabi ne réussisse un doublé en seconde période.

Ouhadda «La victoire est vitale»

Le compte à rebours a commencé pour le match face à l’ASMO. Comment se déroule votre préparation ? On se prépare dans les meilleures condi- tions. Le nul arraché contre l’USMA nous a boostés et donner plus de sérénité. Je dirais même qu’il a complètement apaisé la pres- sion. Moralement, nous sommes beaucoup mieux et motivés à la fois. Donc, on peut avancer que vous êtes prêts pour cette empoignade ? Naturellement, nous sommes prêts pour ce duel. Nous allons continuer à travailler sé- rieusement durant toute la semaine et le staff technique continuera aussi à corriger les la- cunes constatées lors des précédentes ren- contres. Le staff technique est en train d’accomplir un énorme boulot pour amélio- rer notre rendement défensif et offensif. Comment voyez-vous cette empoignade ? Sans le moindre doute, ce sera très difficile pour les deux formations. On a bien super- visé l’ASMO qui reste une bonne équipe malgré sa mauvaise posture. On aura affaire à une équipe blessée en quête du rachat. Ce qui nous poussera à nous méfier de notre adversaire et d’être prudents. On doit absolu- ment éviter toute mauvaise surprise dans la mesure où nous avons besoin des trois points. Je dirais que la victoire est vitale pour nous. Apparemment vous craignez votre adver- saire, non ? On appréhende le match mais on ne craint pas l’ASMO. Je dis qu’il faut être vigilants afin d’atteindre notre objectif, qui reste les

trois points. Ce qui est sûr, c’est que les joueurs sont conscients de ce qui les at- tend face à l’ASMO et sont dé- terminés à arracher les trois points au stade du 20-Août. On fera le maximum pour battre l’ASMO car la victoire nous mettra beaucoup plus à l’abri. À votre avis, quelles seront les clés de la victoire ? On doit impérativement entamer le match en force et viser à marquer à la pre- mière occasion. Être effi- caces nous permettra d’éviter le poids et la pression de la rencontre. On doit faire le jeu et gérer par la suite les dif- férentes étapes du match. En plus, la concentration sera notre mot d’ordre jusqu’au coup de sifflet final. Un dernier mot pour conclure ? Je rassure nos supporters que les joueurs sont déterminés à arracher un nouveau succès à l’occasion de la venue de l’ASMO. Ainsi, on leur donne rendez-vous samedi afin qu’ils soient présents en force et nous prêtent main-forte pour que nous restions sur notre lancée.

Entretien réalisé par Youcef M.

DRBT
DRBT

Match amical au menu des Tadjenanetis

Le DRBT renoue avec la compéti- tion aujourd’hui en affrontant le CR Ain Djasser. L’ex-international La- mine Bougherara veut se fixer sur

l’état de forme de ses joueurs, après

le match intense qu’ils ont fourni

face à Relizane la semaine passée. La rencontre, qui se jouera à partir de 15h au stade Lahoui-Ismail, entre également dans le cadre de la préparation du match contre la JS Saoura de samedi prochain.

Bougherara veut s’offrir la JSS

Au-delà de l’enjeu purement spor- tif, le match DRBT-JSS constitue surtout une bonne opportunité pour les deux équipes de marquer

les esprits et leur territoire. En cas

de contre-performance, le Difaa re-

viendra à la case départ. Il faut dire que cette rencontre est l’une des plus attendues, vu le classement des deux clubs.

Le DRBT veut marquer les esprits

A ce stade de la saison, ce duel est

l’occasion de marquer les esprits aussi bien pour le DRBT que pour

la JSS. Peut-être même davantage

pour les Sudistes qui veulent reve- nir en force, après leur nul concédé à domicile. Il faut dire que le club sudiste a obtenu de bons résultats à l’extérieur. Si l’équipe de Saoura se ressaisit contre Tadjenanet, elle frappera encore plus fort dans la suite du championnat de Ligue 1 Mobilis.

Une victoire pour retrouver le podium

Il est certain que les joueurs de

Bougherara ne se laisseront pas

faire. Depuis le début de la saison,

le DRBT a fait plaisir à ses suppor-

ters. La qualité de jeu et les résultats ont suivi, jusqu’au bon résultat ac- quis contre le RCR. Un test réussi devant une équipe difficile à jouer,

malgré l’échec à domicile face à l’USMA. Si le groupe du DRBT confirme et y met encore la ma-

nière, il aura surtout porté un coup

au moral de tous ses rivaux. A com-

mencer par les équipes du podium, l’USMH, le CRB, le MCA et le MOB, présentées comme les plus dangereuses. Bouabdellah

Guitoune «On va se préparer convenablement pour battre Saoura»

Le défenseur du DRBT, Guitoune, affirme que le match contre Reli- zane est ou- blié. Pour lui, le bon résultat ra- mené de l’ex-

térieur va permettre au joueur de préparer la prochaine rencontre face à la Saoura dans de bonnes conditions. «La victoire face au Rapid de Reli- zane nous a permis d’évacuer la pression. Maintenant, toutes les conditions sont réunies pour bien préparer le match face à la JSS.»

sont réunies pour bien préparer le match face à la JSS.» sa ligne avant. Une préparation

sa ligne avant. Une préparation ex- ceptionnelle devant les buts sera en- clenchée dès aujourd’hui et devrait continuer durant toute la semaine. En parallèle, l’entraîneur des Sang et Or craint une certaine déconcentra- tion de la part de ses joueurs, no- tamment après ce retour au premier plan. Le NAHD a fait ses preuves face aux ténors du championnat mais il trébuchait souvent face aux modestes formations. C’est pour cela qu’il fera du match face à l’ASMO un véritable baromètre pour mesurer le degré de concentration de ses pou- lains. Samedi après-midi, les coéqui- piers de Gasmi devront bien s’appliquer s’ils espèrent passer le cap oranais sans encombre. En tout cas le staff technique n’a pas cessé de le rappeler à ses joueurs depuis la re- prise des entraînements.

Bouzidi ne découvre pas ses cartes

À la veille de chaque confrontation, le staff technique du Nasria n’est ja- mais fixé sur le onze rentrant. En dépit des matches amicaux disputés et des différentes séances d’entraîne- ment de la semaine, Youcef Bouzidi maintient toujours le suspense et ne dévoile jamais ses cartes. Même pour le recrutement hivernal, rien n’a filtré et le Nasria s’est contenté de deux nouvelles recrues même si l’une est remise en cause. À chaque fois, l’étau est serré et tout se prépare en catimini. Bref, tout porte à croire que le coach husseindéen recon- duira la même composante qui a af- fronté l’USMA, jeudi dernier. À l’exception d’un seul changement, Bouzidi fera confiance à l’équipe qui a arraché le nul contre le leader de la Ligue 1 Mobilis.

Youcef M.

Gasmi rate la reprise l l La reprise des entraînements a été mar- quée par l’absence d’un seul joueur. En

effet, seul le buteur de l’équipe, Ahmed Gasmi, ne s’est pas entraîné dimanche après-midi avec ses coéquipiers et a été autorisé à prolonger son sé- jour auprès de sa famille à Skikda.

Les titulaires ménagés pour le match amical l l Les joueurs qui ont disputé le derby face à l’USMA ont effectué hier

matin une séance d’entraînement sous la houlette du duo Bouzidi- Dziri. Ce dernier ne les a pas convoqués pour le match test face au Rapid de Belouizdad disputé dans l’après-midi au stade du 20-Août. Ils ont bénéficié ainsi d’un temps de récupération afin de bien se préparer pour le duel contre l’ASMO.

Seddiki et Mokhtar ont raté la séance d’hier l l Le staff technique du NAHD est sou- lagé de la disponibilité de l’ensemble

des joueurs et du retour des blessés. Désor- mais, l’infirmerie affiche vide au grand bonheur de Youcef Bouzidi. Depuis hier déjà, les deux nouvelles recrues, Lyès Sed- diki et Hichem Mokhtar, ont rejoint le groupe et s’entraînent le plus normale-

ment du monde. Le duo a fait l’impasse sur la séance d’hier. Seddiki n’a pas joué le match amical contre le Rapid, contrairement à Mokhtar, qui a joué presque 85 minutes. L’ex-Canari sera d’attaque samedi contre l’ASMO, ce qui soulage le coach nahdiste, tandis que l’ex-Relizanais sera sur le banc.

La prime du CSC perçue aujourd’hui l l Les joueurs du NAHD de- vraient toucher aujourd’hui

l’une des deux primes de matche que leur doit le club. En effet, la prime de la rencontre gagnée contre le CSC à domicile devrait être distribuée ce matin à la

fin de la séance d’entraîne- ment à Bensiam. Youcef M.

N° 3250 20 LIGUE Mardi USMB 1 19 janvier 2016 Bedrane : «Nous devons Bedrane
N° 3250
20
LIGUE
Mardi
USMB
1
19 janvier
2016
Bedrane : «Nous devons
Bedrane : «Nous devons
Bedrane : «Nous devons
Bedrane : «Nous devons

La reprise

hier

C'est hier lundi que les joueurs ont repris le chemin des entraînements. La séance s'est déroulée sur la pelouse du stade Brakni. Avant toute chose, Bacha a fait un large débrie- fing de la rencontre jouée et gagnée sa- medi dernier contre l'ASMO.

Des petits

bobos, sans

plus

Plusieurs joueurs souffrent de petits bobos divers et sont pris en charge comme il se doit par le staff médical du club qui fait un tra- vail de titan afin qu’ils soient remis sur pied dans les plus brefs délais. Bacha veut dispo- ser de tous ses joueurs très vite, afin qu’il puisse préparer comme il se doit les prochains rendez- vous.

C'est OK

pour Mellika

L'attaquant blidéen Mellika est totale- ment remis de sa blessure à la cuisse. On se rappelle qu'il avait quitté ses co- équipiers lors de la deuxième période du match contre l'ASMO.

Ksar

El Boukhari

en amical

Les joueurs de Blida donneront cet après-midi, la ré- plique en amical à la formation de Ksar Boukhari. Cette ren- contre qui se dérou- lera sur la pelouse du stade Brakni permet- tra à Bacha de jauger l'état de forme de ses joueurs et cela à quelques jours du choc contre l'USMH. S.B.

La reprise reportée pour Laïfaoui

Un autre joueur de Blida qui s’est

blessé samedi dernier, s'est vu pres- crire un repos supplémentaire. Il s'agit de Laïfaoui qui ne reprendra

le chemin du stade qu'aujourd'hui.

On se rappelle qu'il s'était blessé à la cuisse suite à un choc avec un joueur de l'ASMO, ce qui lui a valu

de quitter le terrain prématurément.

Maroci en solo

Lors de la séance de reprise, Tayeb Maroci s'est entraîné tout seul. Il a effectué quelques tours de piste avant d'aller prendre sa douche. Il sera très probablement intégré au groupe aujourd'hui. Il en

a reçu le feu vert de la part de son médecin.

USMH-USMB ce samedi à 15 heures

La rencontre qui doit opposer l'USMH à l'USMB pour le compte de la 17e journée du championnat Mobi- lis, se jouera ce samedi et son coup d'envoi sera donné à 15 heures. Elle se déroulera sur la pelouse du stade du 1er -novembre d'El Harrach.

Les U21 caracolent en tête du classement

À la faveur de la large victoire ac- quise samedi dernier contre l'ASMO (3-1), les espoirs de l'USMB ont conforté leur place de leader. En effet, les poulains de Haddou Sid Ali occu- pent la toute première place au classe- ment et cela depuis plusieurs journées. Ils totalisent 31 point et ils sont talonnés par le CRB et l'ESS.

S.B.

nous méfier de l'USMH»

nous méfier de l'USMH»

nous méfier de l'USMH»

nous méfier de l'USMH»

Bedrane, le milieu de ter- rain de l'USMB est l'une des pièces maitresses du dispo- sitif du duo Bacha-Me- khalfa. Grâce à sa faculté d'anticiper, il donne une certaine assurance à son équipe. Il nous dira que le prochain match contre l'USMH s'annonce plutôt compliqué.

Tout d’abord qu’éprouvez-vous, après le parcours effectué par votre équipe jusque-là en cham- pionnat ? Un peu de frustration, car certains résultats ne sont pas ceux que nous at- tendions. Il y a eu des matchs où nous ne méritions pas de perdre car les meilleures occasions étaient pour nous. Il y a aussi les énormes efforts que nous avons fournis au cours de ces matchs et qui, au final, ne se sont pas toujours avérés payants. Vous avez gagné assez difficile- ment face à l'ASMO, samedi der- nier. Un commentaire ? Il est vrai que nous avons gagné assez difficilement, mais nous avons réalisé l'essentiel. C’est le fait de ne pas avoir baissé les bras, après les nom- breuses occasions ratées par nos atta- quants. Nous y avons cru et nous avons fait les efforts nécessaires pour

dominer notre adversaire et aussi mar- quer un but important avant la fin de la première mi-temps. Cela prouve que nous avons un excellent mental et un grand esprit de solidarité. Pour ce qui est du match, nous l’avons abordé avec la volonté de réaliser une belle perfor- mance. Je peux vous dire que nous avons mouillé le maillot pour nos sup- porters. Le fait que vous vous en êtes bien sorti lors du dernier match que vous avez joué, ne peut que nous faire dire que vous êtes en pleine forme, n’est-ce pas ? Je n’ai fait que mon travail, en es- sayant de m’appliquer du mieux que j’ai pu. Comme mes coéquipiers, j’ai donné le meilleur de moi-même au cours de ce match. Je m’applique à sui- vre les conseils de mon entraîneur et surtout être à la hauteur de sa confiance. Considérez-vous cette victoire contre l'ASMO comme un déclic ? Très certainement, et non pas parce que notre adversaire était l'ASMO. Nous restions sur une mauvaise série. Le fait d’avoir gagné un match difficile nous a remis en confiance et c’est dans cette voie que nous devons continuer. Il nous faut maintenant confirmer lors des prochains matchs. Rien n’est en- core acquis Justement, votre prochain adver-

saire en championnat sera l'USMH, dans quel état d'esprit allez-vous aborder cette rencontre

?

Il existe une grande motivation chez l’ensemble des joueurs. Nous devons impérativement réaliser une belle per- formance et cela pour confirmer notre bonne santé. Ce sera difficile, car la pression sera sur nos épaules. Vous n'êtes pas sans savoir que cette équipe de l'USMH réalise un bon championnat et reste sur une belle performance à Béchar. Ceci va-t-il compliquer votre tâche ? Pas du tout, même si cette équipe fera tout pour gagner, pour confirmer et gagner des places au classement. Les joueurs qui sont dans l’effectif de l'USMB ont des qualités et des argu- ments à faire valoir et c’est ce qu’ils voudront montrer. Je voudrais cepen- dant souligner qu’il nous faut prendre cette équipe très au sérieux car elle a de la qualité. Un dernier mot Je ne peux que remercier nos sup- porters pour leurs encouragements lors du match de samedi dernier et aussi leurs messages de soutien. Je sais ce qu’ils attendent de nous et nous leur promettons de faire honneur aux cou- leurs du club.

Entretien réalisé par Slimane B.

aux cou- leurs du club. Entretien réalisé par Slimane B. Boudina de retour ce samedi Le

Boudina

de retour

ce samedi

Le milieu de terrain blidéen Boudina est tota-

lement remis de sa bles- sure à la cheville. Il s'est entraîné avant-hier et cela sans ressentir la moindre gêne. C'est très certainement une excel- lente nouvelle pour Bacha qui pourra comp- ter sur le porteur d'eau de son équipe.

«J'ai hâte de

rejouer» «Je peux vous dire que je n'ai pas du tout eu de chance cette saison. Après une première blessure, j'ai repris et j'ai cru que j'en avais fini avec les mauvais jours. Ce ne fut pas le cas, car dès que j'ai repris, j'ai rechuté. Dieu merci, je suis totalement guéri et j'ai vraiment hâte de re- jouer pour aider mon équipe.»

PUB

République Algérienne Démocratique ei Populaire

Wilaya de Tlemecen Daira de Marsa Ben Mhidi Commune de M'Sirda Fouaga NIF: 098413309059512

MISE EN DEMEURE N° 01

Vu le marché N° 02/2015 du 07/07/2015 notifié à l'entre- prise SPA ELSECOM domiciliée a Rue BAHA Ahmed B P N° 200 Bab Ezzouar -Alger- relatif à l'Acquisition d'un Camion Benne Tasseuse au profit de la commune de M'Sirda Fouaga. Vu le bon de commande N° 32/2015 en date du

09/07/2015

Vu la correspondance adressé a l'entreprise sous le N° 3490/2015 en date du 02/11/2015 Vu le retard enregistré à ce jour Une première mise en demeure et adressée à l'entre- prise pour fournir le camion dans un délai de Huit (08) jours à compter de la première parution du présent avis dans les journaux nationaux ou le Bulletin Officiel des Marchés de l'Opérateur Public (BOMOP), passé ce délai il sera procédé à la résiliation du marché aux torts ex- clusifs de l'entreprise et ce conformément à l'article 112 du décret présidentiel n° 10-236 du 07/10/2010 modifié et complété.

Anep : 31000666 / Le Buteur du 19-01-2016

N° 3250 LIGUE 2 Mardi 21 19 janvier 2016
N° 3250
LIGUE 2
Mardi
21
19 janvier
2016
MCS
MCS
N° 3250 LIGUE 2 Mardi 21 19 janvier 2016 MCS Reprise au grand complet équipe du

Reprise au grand complet

équipe du MCS a repris les entraîne- ments avec un bon moral et les joueurs ont retrouvé la confiance

après la victoire arrachée contre le MCEE. L’en- traîneur Rahmouni avec son adjoint Moussouni se sont remis au travail dans de bonnes conditions, surtout que l’infirmerie est vide après que Bou- hedda et Aïbout ont réintégré le reste du groupe. Ainsi Rahmouni a sous sa coupe l’ensemble de l’ef- fectif et c’est rassurant pour l’avenir.

Amar B.

Hamidi risque de perdre sa place de titulaire

L ’

L’avant-centre du MCS, Cheïkh Hamidi, de qui les supporters attendaient beau- coup cette saison, a du mal à retrouver son efficacité au moment où son équipe a plus que jamais besoin de succès pour sortir de la zone de re- légation. En effet, force est de

constater que vendredi der- nier, Hamidi n’a pas montré grand-chose et cela poussera certainement l’entraîneur Rahmouni à se passer de ses services et accorder sa confiance au revenant Hanifi. Sans oublier l’autre joueur offen- sif, Sellami, qui jouera le prochain match contre son ex-club, l’USMMH.

Mebarki interdit d’entraînements

son ex-club, l’USMMH. Mebarki interdit d’entraînements Il n’a pas été retenu dans la liste des joueurs

Il n’a pas été retenu dans la liste des joueurs qui ont af- fronté le MCEE. Le défenseur central du MCS, Mebarki, au- rait fait du chantage à la di- rection en exigeant pas moins de quatre mois de salaire alors qu’il a déjà touché trois mensualités au même titre

que ses coéquipiers. La direc- tion du club n’a pas apprécié l’insistance du joueur et il est interdit d’entraînements jusqu’à nouvel ordre. Le président du MCS ne badine pas avec la discipline et Mebarki pourrait même se voir écarté du groupe pour longtemps. A. B.

même se voir écarté du groupe pour longtemps. A. B. ASO Cette victoire signifie quoi pour
même se voir écarté du groupe pour longtemps. A. B. ASO Cette victoire signifie quoi pour
même se voir écarté du groupe pour longtemps. A. B. ASO Cette victoire signifie quoi pour

ASO

Cette victoire signifie quoi pour vous ? Beaucoup de choses, il fal- lait commencer la phase re- tour avec une bonne note, se rapprocher aussi des trois premières places et continuer sur cette série de bons résul- tats. C’est l’espoir qui revient fort en ce début de phase re- tour. Cela devrait apaiser la pression des résultats sur l’équipe, n’est-ce pas ? Effectivement, nous avions besoin d’un tel résultat pour travailler sereinement et loin de la pression d’une contre- performance. On est en train de retrouver la confiance chez nous et redorer notre ré- putation à domicile après la défaite du CAB qui nous a fait très mal. Vous aurez une autre af- fiche cette semaine face au PAC. Comment la voyez- vous ? C’est aussi une affiche à ne pas rater pour nous si on veut rester parmi les premiers. Il faut confirmer le résultat de samedi dernier et faire un grand match lors de ce dépla- cement. Cette rencontre sera très difficile car on affrontera une bonne équipe, mais on garde le moral et la confiance. L’équipe a du mal à s’imposer loin de ses bases. Pourquoi ? Il n’y a pas de cause directe, chaque match

a sa propre particularité. On essayera de changer cette règle et ramener une victoire

de ce déplacement car l’équipe a repris toute

sa forme et aura son mot à dire. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

Reprise hier

Le groupe a repris le travail hier en fin d’après-midi pour préparer le prochain match du Paradou, après un jour de repos donné aux joueurs. Le travail physique était à l’ordre du jour afin de recharger les batteries.

La prime du CRBAF cette semaine

La prime du dernier match gagné par les joueurs face à Aïn Fakroun leur sera versée en fin de semaine et avant le prochain match afin de les motiver. Cette prime est de 50 000 DA. La di- rection devrait doubler ce mon- tant en cas de victoire à l’extérieur face au PAC.

PAC – ASO à Dar El Beïda

Le prochain match de l’ASO se jouera au stade de Dar El Beïda vendredi prochain à 15h00 comme a assuré la ligue natio- nale. La rencontre des U21 se tiendra pour sa part au stade de Hydra.

Badni prêt

Le jeune Sid-Ali Badni a re- pris tous ses moyens et se trouve prêt pour le prochain match. Cet élément souffrait d’une blessure au niveau des adducteurs qui l’a privé d’être sollicité lors de la se- conde partie de la phase aller. Wallemme est averti de la bonne forme du joueur et devrait cer- tainement l’utiliser.

Kara de retour aujourd’hui

L’attaquant Ahmed Kara est attendu aujourd’hui pour re- prendre le travail. Il devrait sui- vre un programme de remise en forme spécial afin de récupérer ses moyens avant d’entrer en groupe. L’entraîneur espère son retour pour le match du week- end prochain.

A. F.

Boussaïd : «Nous avons

assuré l’essentiel»

A. F. Boussaïd : «Nous avons assuré l’essentiel» Quel commentaire faites-vous sur la dernière victoire ?

Quel commentaire faites-vous sur la dernière victoire ? Elle était bien méritée car on a fait un match acceptable après une période de repos. Certes, on n’a pas pu sortir le grand jeu car on manquait de rythme, notamment en seconde période, mais dans l’ensemble on n’a pas démérité et le plus important reste les trois points.

pas démérité et le plus important reste les trois points. CABBA Plus de peur que de

CABBA

Plus de peur que de mal pour Hamimid

Hamimid est décidem- ment poursuivi par la poisse puisque juste après son re- tour de blessure au genou qui l’avait privé de jouer les qua- tre matchs, il est sorti sur une civière dès la 65’ contre Boussaâda pour être évacué en urgence à l’hôpital. Il faut dire que le jeu viril des Bous- saâdis a fait des dégâts et on se rappelle qu’au match re- tour, Attafen et Boulahia ont été évacués sur la civière, ce qui leur a coûté par la suite une longue absence qui avait duré plusieurs matchs. C’est pour dire qu’à chaque fois que les Boussaâdis croisent le CABBA, on a l’impression qu’ils jouent leur match de la saison en usant d’un jeu loin d’être élégant. Bekakchi lui aussi est blessé (une fracture au nez).

A. B.

Bouafia : «Je sens que j’ai une dette envers les supporters»

A ligné d’entrée sur le

flanc offensif droit,

Bouafia a été l’un des

éléments les plus bril-

lants en attaque car ayant multiplié ses incursions déroutantes qui ont donné le tournis à son adversaire direct. L’attaquant du CABBA a joué son meilleur match depuis son arrivée et il promet d’être au top au cours des prochains rendez-vous :

«Je me sens plus à l’aise, surtout psy- chologiquement puisque je suis en- tièrement au service de mon équipe après la navette à répétition entre Bordj et Constantine. Sachant que j’étais sous les drapeaux auparavant. Maintenant que je me suis acquitté de mon devoir national, je peux me concentrer pleinement sur mon sujet avec plus de stabilité. J’ai fait le maximum pour être à la hauteur de la confiance placée en moi, seule- ment et comme je l’ai déclaré ces contraintes m’ont empêché de tenir mon rôle convenablement. Au- jourd’hui, je sens que j’ai une dette envers l’équipe et surtout les suppor- ters qui attendaient un plus de ma

part depuis mon arrivée. Face à l’ABS, je pense que j’ai tenu mon rôle convenablement mais j’estime que je peux donner un peu plus à l’avenir à l’instar de tous mes co- équipiers. Au cours de cette ren- contre, on pouvait gagner plus aisément mais l’expulsion de Bou- guelmouna nous a porté préju- dice. À onze, on aurait pu plier le match en première mi-temps. Ce n’est qu’un début après la reprise du championnat et on aura l’op- portunité de confirmer dès le pro- chain match contre El Eulma. Nous ferons notre possible pour ramener un bon résultat et pour- quoi pas les 3 points de la victoire qui nous rapprocheront encore plus du podium, notre objectif majeur. Ce sera bien sûr un dé- placement difficile, mais tout reste possible en 90 minutes. Je déplore enfin l’absence des supporters, car on a envie d’évoluer devant des tribunes pleines, ce qui nous mo- tivera davantage.» A. B.

des supporters, car on a envie d’évoluer devant des tribunes pleines, ce qui nous mo- tivera
N° 3250 LIGUE 2 Mardi 21 19 janvier 2016
N° 3250
LIGUE 2
Mardi
21
19 janvier
2016
N° 3250 LIGUE 2 Mardi 21 19 janvier 2016 JSMB Hammouche remobilise ses troupes est la

JSMB

Hammouche remobilise ses troupes

21 19 janvier 2016 JSMB Hammouche remobilise ses troupes est la remobilisation générale chez les Vert

est la remobilisation générale chez les Vert et Rouge. Après une jour- née de repos accordée par le staff technique samedi dernier, les Bé- jaouis ont entamé les préparatifs de la prochaine rencontre face au

CRB Aïn Fekroun et cela depuis dimanche dernier à l’oc- casion de la reprise des entraînements au niveau du stade de l’UMA. Suite à la déception qui a gagné les joueurs après la défaite concédée à domicile devant la JSM Skikda, le coach Hammouche a jugé utile de remobiliser ses troupes afin de les exhorter à être à la hauteur des attentes pour réussir le résultat escompté. De ce fait, il compte pro- fiter des séances d’entraînement prévues au courant de la semaine pour apporter les correctifs qui s’imposent et as- surer une meilleure préparation possible, surtout que la tâche ne s’annonce pas facile devant une équipe du CRB Aïn Fekroun qui n’est pas facile à manier chez elle.

Il a longuement discuté avec ses poulains

Conscient de la tâche qui at- tend ses poulains dans ce match mais surtout de l’obliga- tion de se racheter afin de res- ter en contact avec le podium, le premier responsable de la barre technique de la JSMB, Saïd Hammouche, a discuté longuement avec les joueurs après la séance de la reprise où il est revenu sur le revers subi vendredi dernier à domicile

C