Vous êtes sur la page 1sur 26
JSK En cas de défaite ce samedi face à l’ASMO Wallemme déposera Hannachi sa démission
JSK
En cas de défaite ce samedi face à l’ASMO
Wallemme déposera
Hannachi
sa démission
«Nous, on ne
songe pas à
le limoger»
JEUDI 19 MARS 2015
www.lebuteur.com
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2949 PRIX 20 DA
MCA
Raïssi fustige
Hammar
«Il parle d’un match
arrangéarrangéarrangéarrangéarrangéarrangé pourpourpourpourpourpour nousnousnousnousnousnous perturber»perturber»perturber»perturber»perturber»perturber»
«Si le Mouloudia
combinait,
il ne serait pas
relégable»
«Mes joueurs
vont lui répondre
sur le terrain»
USMA
Boudebouda
out
CRB
Chebira
«Je suis
écœuré»
De notre envoyé
spécial en Italie
USMH
Limane-Charef,
Lippi
l’explication !
«La FAF m’a contacté avant le
Mondial, mais j’ai refusé»
«L’Algérie a épuisé l’Allemagne
en Coupe du monde»
«Zidane jouait au foot dans les rues
de Turin avec des amis algériens»
«Madjer a marqué l’histoire du
football grâce à sa talonnade»
N° 2949 www.lebuteur.com 02 Jeudi 19 mars 2015 Entretien Coup d’œil LippiLippiLippiLippiLippiLippi «La FAF
N° 2949
www.lebuteur.com
02
Jeudi 19 mars 2015
Entretien
Coup d’œil
LippiLippiLippiLippiLippiLippi
«La FAF m’a contacté avant le
Mondial, mais j’ai refusé à cause
de mes engagements en Chine»
P révue à Guangzhou, troisième ville de
De notre
envoyé spécial
Chine où il a été entraîneur pendant
en Italie
trois saisons, notre rencontre avec
l’entraîneur italien Marcello Lippi
a finalement eu lieu en Italie. Le
champion du monde nous a
Brahim Hanifi
reçus dans sa ville natale, Viareggio, après
avoir résilié son contrat avec le club chi-
nois avec lequel il a gagné trois titres de
champion et la Ligue des champions
asiatique. L’ancien entraîneur de la
Juventus nous a parlé de plusieurs
sujets dont le football italien, le
Mondial-2014 et aussi la rencontre
de l’Algérie face à l’Allemagne.
«L’Algérie a épuisé l’Allemagne en Coupe du monde
et le football algérien est en progression»
M. Lippi, on vous remercie tout d’abord de
nous avoir accordé cette interview…
Ya pas de quoi !
C’est en arrivant dans cette charmante ville
de Viareggio que nous avons compris pour-
quoi Lippi est revenu ici…
Oui, d’autant plus qu’il fait beau, il y a du soleil. Ce
n’est pas le temps qu’il faisait il y a quelques jours.
Vous avez de la chance que notre rendez-vous ait coïn-
cidé avec une belle journée.
Parlons du championnat italien qui a connu
une importante régression ces dernières an-
nées, qu’en pensez-vous ?
Quand on parle du championnat italien, il ne faut
pas mélanger les choses. Actuellement, il y a beaucoup
de joueurs de différentes nationalités dans le cham-
pionnat italien, des entraîneurs étrangers et même des
dirigeants qui ne sont pas italiens. On ne peut donc pas
parler dans ce cas de championnat italien. Ce n’est pas
le football italien au sens propre. Quant à la sélection,
elle a été éliminée en 2010 et 2014 au premier tour de
la Coupe du monde. Actuellement, les équipes U21 et
U20 sont capables de relever le défi avec l’entraîneur
Antonio Conte. Le football italien n’est pas si mauvais
que ça en ce moment.
Comment voyez-vous le match retour de
Ligue de champions entre la Juventus et
Dortmund ? (NDLR, entretien réalisé avant le
déroulement de la rencontre)
Très difficile, bien entendu. Il ne faut pas oublier par
contre qu’à chaque fois que la Juventus rencontre Dort-
mund, elle gagne. Il est clair qu’avec ce score de 2 à 1
à domicile, tout reste possible du moment que l’équipe
allemande n’a besoin que d’un but. Pour ce faire, elle
doit attaquer et laisser des espaces derrière sachant
que cette équipe possède une défense moyenne. Alors
que la Juventus est au top, elle peut gagner même à
Dortmund comme cela s’est passé avant.
Quelle est la clef de cette rencontre à votre
avis ?
La clef se trouve dans les mains de l’entraîneur et
des joueurs, pas chez ceux qui suivent le match à la
télévision.
En championnat, la Juventus a creusé l’écart
sur son dauphin, peut-on dire que le titre est
déjà joué ?
Je pense que oui, tout d’abord parce que le titre
n’échappe pas à la Juventus lorsqu’elle est leader. Se-
cundo, la Vieille Dame est trop forte cette saison, en
dépit de quelques résultats négatifs. Elle est la meil-
leure équipe du Calcio tout simplement.
C’est la Juventus qui est trop forte sont-ce les
autres qui sont faibles ?
Non, c’est la Juventus qui est forte. Les autres clubs
manquent de quelque chose, que ce soit sur le plan hu-
main ou la volonté et l’envie de gagner.
Comment expliquez-vous la situation de la
Roma ?
Roma, qui a réalisé un début exceptionnel, jouait le
meilleur football de Serie A, sans oublier certains petits
clubs comme Sassuolo qui pratiquent du beau jeu. Mais
la Roma a déçu par la suite en enchaînant les faux pas.
En janvier, elle était collée à la Juventus, maintenant
elle s’est éloignée.
Que lui manque-t-il pour qu’elle re-
vienne en force en championnat ?
Je ne sais pas franchement, je ne vais pas me mêler
de sujets qui ne me concernent pas pour dire qu’à telle
ou telle équipe, il manque ceci ou cela. Cela relève des
prérogatives des entraîneurs des clubs concernés
comme la Roma, le Milan ou l’Inter.
Parlons de votre expérience à la Juventus,
quels sont les moments forts qui ont marqué
votre passage dans ce club ?
Plusieurs. La première partie était extraordinaire. En
moins de cinq ans, nous avons réussi à gagner le titre
de champion et la Ligue des champions la saison sui-
vante. Par la suite, on a gagné le titre de champion du
monde des clubs. C’était une période faste pour nous.
On a gagné plus tard deux titres du Calcio et on est ar-
rivés à la finale de la Ligue des champions. Quand je
pense qu’on a joué quatre fois la finale de C1, je suis
très fier, mais le plus triste, c’est de ne l’avoir gagné
qu’une seule fois. Cela dit, réussir à atteindre le som-
met du football mondial en l’espace de trois ans seule-
ment est une chose exceptionnelle dans mon parcours
d’entraîneur.
A votre avis, la Juventus est-elle entre de
bonnes mains pour qu’elle puisse être sacrée
sur le plan européen ?
Que voulez-vous dire par là ?
Je parle de l’entraîneur, bien évidemment…
Oui, Allegri a prouvé qu’il est un bon entraîneur. La
Juventus est, en effet, entre de bonnes mains, ce qui
lui permettra de continuer à briller sur le double plan
local et européen. En Europe par contre, la Juventus
devra gagner quatre matches contre de grandes
équipes pour qu’elle puisse retrouver la confiance.
Comment voyez-vous la situation des deux
clubs de Milan ?
Je pense qu’ils sont dans une période de convales-
cence. Les responsables essayent de reconstruire leurs
équipes, et cela prend du temps. Il y a des solutions,
comme par exemple le changement de l’entraîneur,
comme cela a été le cas de l’Inter. L’arrivée de Mancini
et le recrutement de jeunes joueurs est une bonne
chose. S’ils arrivent à se qualifier en Ligue des cham-
pions ce sera déjà un exploit. Idem pour le
Milan. Inzaghi avait la confiance des di-
rigeants du club, de Galliani en pas-
sant par Berlusconi, mais les
blessures de plusieurs de ses
joueurs lui ont compliqué la
tâche. J’ai souhaité voir le
Milan jouer avec le même
effectif huit matchs
consécutifs sans bles-
sures, il aura certaine-
ment son mot à dire.
D’aucun disent que
dans le cas d’un li-
cenciement d’Inza-
ghi, Lippi sera prêt
à prendre l’équipe,
qu’en pensez-vous ?
Non, Lippi l’a bien dit par
le passé, je le dis encore au-
jourd’hui, je ne prendrai aucun
club italien. Actuellement, je
reste chez moi pour me reposer. Si
je reçois une offre d’une sélection
qui me convient, je ne dirai pas
non.
Une sélection pas forcément
européenne ?
Pourquoi pas ? Je reste ouvert à
toutes les possibilités.
A votre avis, le Mondial-2006
est-il la meilleure consécra-
tion dans l’histoire de la sé-
lection italienne ?
Toutes les consécrations de l’Ita-
lie en Coupe du monde sont impor-
tantes. Le Brésil est le pays du
football, n’est-ce pas ? Il a gagné
cinq fois la Coupe du monde, l’Italie
en a remporté quatre et en a perdu
une contre le Brésil en 1994 au
terme de la série des tirs au but. Si
nous l’avions gagnée, on serait pre-
miers devant le Brésil, c’est pour
vous dire combien le football italien
est fort.
Lippi a construit une équipe forte qui a gagné
le Mondial-2006, peut-on dire aujourd’hui
qu’Antonio est en passe de réaliser le même
projet ?
C’est ce qu’on espère, les premiers pas sont encou-
rageants. Mais il y avait de grands joueurs dans l’équipe
que j’ai dirigée. Trois sont toujours dans l’équipe, Pirlo,
Buffon et Di Rossi. Il y avait aussi Del Piero, Totti, Can-
navaro, Nesta, Gattuso et Zambrotta. Ce sont des
joueurs exceptionnels individuellement et collective-
ment. Avec des joueurs pareils, vous arrivez au sommet
et gagnez des titres.
L’Italie a déçu lors du dernier Mondial au Bré-
sil, n’est-ce pas ?
Si on parle de l’échec de la sélection en 2014, on
devra parler aussi de celui de 2010 en Afrique du Sud
lorsque j’étais sélectionneur. C’est ça le football, vous
pouvez gagner comme vous pouvez perdre.
Avez-vous suivi les matchs de la sélection al-
gérienne lors du dernier Mondial ?
Non, je n’ai pas regardé les matchs de l’Algérie.
Même la rencontre des huitièmes
contre l’Allemagne ?
Même ce match, je ne l’ai pas
vu. Mais je sais que l’Algérie a
réalisé un grand match et une
bonne Coupe du monde.
Les spécialistes l’ont
qualifié de match le
plus difficile pour les
Allemands, qu’en
pensez-vous ?
Oui, la sélection al-
gérienne a montré un
bon niveau dans le
Mondial. Le football al-
gérien est en nette pro-
gression, il y a plusieurs
joueurs exceptionnels et
importants. Je souhaite à
votre équipe de remporter
un titre important.
L’Algérie a été justement
éliminée en quarts de finale
de la CAN par la Côte d’Ivoire. Ce qui a gé-
néré une grosse déception pour le peuple al-
gérien qui s’attendait à une consécration,
après ce grand Mondial…
Le football africain a évolué ces derniers temps.
Avant, presque tous les entraîneurs étaient des étran-
gers, maintenant l’entraîneur local commence à gagner
la confiance. Les joueurs africains qui ont fait la gloire
de leurs sélections dans les années passées sont reve-
nus pour transmettre leur expérience pour les jeunes
joueurs de leurs équipes, c’est une chose importante.
Connaissez-vous quelques joueurs algériens ?
Algériens ?
Oui…
Il y en a un seul précisément, j’avais l’honneur et la
chance de l’avoir dans mon équipe, c’est Zinédine Zi-
dane. Ces 40 dernières années, Maradona est incon-
testablement le meilleur et Zidane est le meilleur de ces
20 dernières. C’est une personnalité exceptionnelle,
très intelligent et modeste à un point inimaginable. Son
parcours est marqué par deux coups de boule, sans di-
minuer de ce qu’il a donné sur le rectangle vert.
Avant ce coup de boule contre Materazzi, les
Français disaient que Zidane est Français, et
après cette finale perdue contre l’Italie, ils
l’ont tous attaqué et qualifié d’Algérien, qu’en
pensez-vous ?
Je crois que Zidane a eu l’occasion de s’expliquer sur
ce coup de boule. Je l’ai rencontré plusieurs fois après
le Mondial-2006, et à aucun moment on n’a parlé de
sa défaite ou de la victoire de l’Italie, même pas de son
coup de boule.
Qu’est-ce qui le distingue des autres
joueurs ?
Sa modestie, son intelligence, l’esprit de groupe…
Ce qui n’est pas rien.
Zidane est l’entraîneur de l’équipe réserve du
Real Madrid, un commentaire…
Il y a des hommes comme Zidane, lorsqu’ils veulent
une chose, ils réussissent. Parce que tout simplement
leur vigueur, leur modestie et le respect des autres fait
qu’ils sont capables de gérer les choses comme il se
doit. Si Zidane veut devenir un grand entraîneur, ce ne
sera pas difficile pour lui.
www.lebuteur.com N° 2949 Entretien 03 Jeudi 19 mars 2015 Coup d’œil «Je connais un seul
www.lebuteur.com
N° 2949
Entretien
03
Jeudi 19 mars 2015
Coup d’œil
«Je connais un seul joueur algérien :
Zinédine Zidane. Il jouait au foot dans les
rues de Turin avec des amis algériens»
monde avec l’Italie, a été
une erreur.
Dans un entretien
que vous nous avez
accordé avant la
phase finale de la
Coupe du monde 2014,
vous avez dit que la Fédéra-
tion algérienne vous avait
contacté pour prendre en main
la barre technique des Verts, que
s’est-il passé ?
Oui, c’est vrai. J’ai reçu un appel télépho-
nique à l’époque de quelqu’un qui soumis l’idée
d’entraîner la sélection algérienne. Je lui ai dit
non, du moment que j’étais déjà
entraîneur en Chine.
Si une deuxième proposi-
tion vous parvient à
l’avenir, quelle sera votre
réponse ?
Pour le moment, je n’ai
rien reçu. Donc je ne peux
pas me prononcer, je préfère
parler de choses concrètes.
Parlons de votre expé-
rience en Chine, vous
avez gagné trois titres
locaux et une Ligue des
champions asiatique,
comment jugez-vous
votre parcours ?
C’est une belle expé-
rience. En trois ans et demi,
nous avons réussi à bâtir
une équipe solide et com-
pétitive. On était la meilleure
équipe de Chine, on a gagné
le titre de champion ainsi
que la Ligue des champions
d’Asie qui était un rêve pour
eux. Le président du club
est venu une fois me voir
lui a de grandes qualités.
Quel est le meilleur joueur que vous avez en-
traîné ?
Zinédine Zidane.
Après Zidane ?
Non, il n’y a pas de deuxième, il y a seulement le nu-
méro un qui est important.
Qui est le meilleur entraîneur actuellement ?
Le meilleur actuellement est Carlo Ancelotti, il a une
expérience exceptionnelle en tant que joueur et accu-
mule une grande expérience dans le monde du coa-
ching. Il a tout gagné, la Ligue des champions, la
Coupe du monde des clubs et d’autres titres. Il a beau-
coup de qualités, une simplicité dans son rapport avec
les joueurs et les stars.
Ancelotti a dit que Ronaldo est incontestable-
ment le meilleur joueur du monde,
qu’en pensez-vous ?
Si vous étiez entraîneur du Real, vous
diriez que Ronaldo est le meilleur, et si
vous êtes entraîneur du Barça, vous di-
riez que c’est Messi le meilleur. En réa-
lité, ce sont les meilleurs au monde.
Par quoi se distinguent Ronaldo
et Messi ?
Ronaldo est un joueur dont le nom-
bre de buts dépasse celui des matches
joués. Donc il est le meilleur. S’il joue
80 matchs, il marque 100 buts. Messi
possède de son côté ses propres qua-
lités. Je pense qu’ils sont ensemble
les meilleurs joueurs du monde, bien
qu’ils soient différents.
Le Ballon d’Or gagné par Ro-
naldo est donc mérité…
Absolument, il le mérite, comme
c’était le cas pour Messi avant lui. Si
l’un d’eux le gagne la saison pro-
chaine, je ne serai pas étonné.
Il y a Messi et Ronaldo, y a-
difficile que ça ?
Si vous me l’auriez demandé un jour plus tôt, j’aurais
eu le temps de réfléchir, en cinq minutes, c’est impos-
sible.
Laissons le football de côté et parlons d’au-
tres choses. Quelle est votre musique préfé-
rée ?
La musique italienne me plaît. J’aime bien écouter
«Mina», Lucio Battisti. Même les jeunes d’aujourd’hui
écoutent ces deux chanteurs, c’est ma musique préfé-
rée.
Votre repas préféré ?
(Il rit.) Je suis un amateur de poisson.
Quelle est la plus belle ville du monde à votre
avis ?
Quand on prend l’aspect historique en considération,
on ne peut choisir une autre ville que Roma.
Quel est votre ac-
teur préféré ?
Sur le plan artis-
tique et profession-
nel, je dirais Robert
De Niro, c’est une
personnalité excep-
tionnelle.
(On lui montre la
photo de Hassan She-
hata.)
C’est l’ancien sélec-
tionneur d’Egypte,
c’est un ami à moi.
C’est Hassan She-
hata…
Oui, je me rappelle
de son nom, je l’ai ren-
contré dans le cadre de
ma visite en Egypte pour
animer une conférence
de presse sur invitation
de la Fédération égyp-
tienne. Il est venu me
serrer la main. Je l’ai
«Madjer, un joueur élégant qui a marqué
l’histoire du football grâce à sa talonnade»
pour me dire : «Est-il pos-
sible de gagner la Ligue
des champions dans cinq
ans ? ». Je lui ai dit :
«Pourquoi pas, on va es-
t-il d’autres, à l’instar de
Robben ?
Il existe d’autres grands
joueurs, Ibrahimovic par
exemple pouvait gagner le
Ballon d’Or, s’il n’était pas né
en Suède, un pays qui n’a pas
de traditions dans le football.
Même Ronaldo est né au Por-
«Je ne prendrai plus une
équipe italienne à l’avenir.
Actuellement, je me repose chez
moi, en attendant une offre
intéressante d’une sélection»
tugal, un pays absent dans les
consécrations importantes. Pour
gagner le Ballon d’Or, il faut être le meilleur et rempor-
ter des titres européens, la Coupe du monde et la
Coupe d’Europe en club ou avec la sélection.
affronté aussi en
Egypte, sans oublier
en Coupe des Confé-
dérations où nous
avons été battus 1 à
0. C’est un grand en-
traîneur.
Il a remporté trois
titres consécutifs de
A votre avis, le Bayern Munich possède-t-il le
meilleur projet actuellement en Europe ?
Oui, le Bayern est parmi les trois meilleurs clubs du
monde actuellement. Je suis avec ceux qui disent que
dans le cas où le Bayern affronte le Real et que les deux
équipes se donnent à 100 % de leurs moyens, le
Je vous ai parlé de joueurs algériens, vous
m’avez cité directement Zidane alors qu’il a la
nationalité française et a joué pour les Bleus.
Cela veut-il dire que vous l’avez déjà entendu
parler de l’Algérie ?
Quand on était ensemble à la Juventus, je dînais
tous les jours à Turin, une ville qui compte beaucoup
d’immigrés. De retour à la maison, j’aperçois Zidane en
train de jouer au foot avec des amis algériens en plein
sayer.» L’énorme progrès
réalisé par ce club fait de lui
le premier en Asie actuelle-
ment. Il y avait un lien fort
également avec le public.
Tous nos matches se
jouaient devant 50 000
supporters.
Quelles sont les carac-
téristiques du football
chinois ?
L’organisation, l’assimi-
lation et l’application des
consignes de l’entraîneur.
En Chine, il n’y a pas la
culture du football, les en-
fants ne jouent pas au
foot. Ils préfèrent le ping-
pong et d’autres disciplines.
Ce qui rend le travail un peu difficile. Mais les choses
évoluent, il y a 13 entraîneurs étrangers sur 18 là-bas.
Comment voyez-vous la nouvelle expérience
de Fabio Cannavaro dans le coaching ?
C’était un grand joueur avec une forte personna-
lité. Il n’a pas beaucoup d’expérience dans le monde
du coaching, certes, mais je l’ai aidé, en lui donnant
quelques conseils pour pouvoir réussir dans sa nou-
velle expérience. J’ai quitté le club, mais le staff
technique est resté le même et sous ses ordres. Il ne
va pas rencontré de problèmes, il a une bonne
équipe, un staff exceptionnel, et
de mon pays l’Algérie». C’est ça Zinédine Zidane.
C’est la raison pour laquelle il a gagné la sym-
pathie des Algériens grâce à son talent sur le
terrain et sa modestie en dehors du rectangle
vert…
Bayern l’emportera. Mais les surprises existent, le Real
a battu 4 à 0 le Bayern qui était dans un jour sans. Sans
oublier le fait que l’entraîneur puisse exploiter certains
points en faveur de son équipe.
Cinq équipes sont qualifiées en Europa
League et une autre en Ligue des champions,
peut-on parler d’un retour du foot-
ball italien en Europe ?
Au début, on parlait du recul du
football italien, maintenant on
parle du retour des équipes ita-
liennes en Europe. Le football,
c’est des périodes. Dans les an-
nées 1990, la Juventus et le
Milan AC ont animé pas moins
de 7 finales de Ligue des cham-
pions. C’est de moins en moins au
fil des années.
Pouvez-vous nous
donner votre
onze préféré ?
champion d’Afrique…
Tout à fait.
Quel est le secret de votre cigare ?
Ce n’est pas un secret, mais une habitude, j’aime
bien le cigare. Celui-ci est spécial, je l’ai fumé après
notre victoire en 2006. Je ne fume pas sur les terrains
ou sur le banc, mais cette fois, c’était très spécial.
Lorsque nous avons brandi le trophée à Berlin, les
joueurs étaient en train de fêter le titre sur le rectangle
vert, je l’ai fumé au centre du terrain.
Quelle est la marque préférée de Lippi ?
Je fume ce cigare depuis 25 ans, ça s’appelle Mer-
cator, c’est une marque danoise.
On lui demande de nous commenter certaines
vidéos…
C’est notre demi-finale de Coupe du monde des
clubs au Maroc. On s’est qualifiés grâce à une victoire
de 2 à 0 contre un club égyptien, on a affronté le
Bayern Munich de Pep Guardiola. On a montré un bon
niveau mais on s’est inclinés 3 à 0. Là, j’étais jeune.
C’était lors de la saison 74-75 avec l’équipe de Samp-
doria, c’est une belle expérience.
milieu de la route, à 23h30. Je m’arrête et je lui dis :
«Zinédine, qu’est-ce que vous faites là à une heure
aussi tardive ?», et il me répond : «Ce sont mes amis
Non,
je
ne
peux pas.
C’est
«J’ai
aussi
Tout à fait, ses grandes qualités, sa modestie, son
intelligence le rendent exceptionnel.
gagné
plusieurs
Y a-t-il un autre joueur algérien que vous
connaissez ?
Oui, il a marqué l’histoire, presque dans le même
poste que Zidane. Il s’agit de Madjer, j’espère avoir
bien prononcé son nom. C’était un grand joueur, j’ai eu
l’occasion de le rencontrer lors de matchs caritatifs que
nous avons joués à travers le monde. C’est un joueur
titres,
mais
aucun
ne
peut
égaler
la
Coupe
élégant.
Il a marqué l’histoire du football
du
monde»
grâce à son but en finale de la
Ligue des champions…
La talonnade, n’est-ce pas ?
Vous entretenez des rapports
exceptionnels avec Gattuso,
alors que vous ne l’avez jamais
entraîné en club
C’est une expérience exceptionnelle
que j’ai eue avec Gattuso en sélection,
avec d’autres joueurs comme Zam-
brotta, Cannavaro, Buffon, Pirlo ainsi
que Totti et Del Piero. On a construit une
bonne équipe. En plus de ses qualités
techniques et physiques, il y avait aussi
des liens d’amitié et de complicité.
Quand vous voyez Gattuso venir me don-
ner l’accolade lorsque j’ai annoncé mon
départ, vous comprenez la qualité de nos
rapports. C’est la raison qui m’a poussé
à revenir dans l’équipe, alors que je n’al-
lais pas le faire. Toutefois mon retour en
sélection, après avoir gagné la Coupe du
Voilà Zizou !
Là j’étais jeune entraîneur, j’avais 46 ans. Zidane
portait le maillot du Real Madrid. J’ai affronté cette
équipe trois fois dont une en finale. On a perdu à Ma-
drid, avant de renverser la vapeur à Turin.
Ce sourire envers Zidane signifie la qualité de
vos rapports entre vous…
Oui, il y a un grand respect entre nous.
Idem pour Totti, le respect et tout, c’est un
grand joueur lui aussi.
Là, c’est la finale de la Ligue des Champions à
Rome en 1997, je suis fier d’avoir été le seul entraî-
neur à remporter des Ligues de champion euro-
péenne et asiatique.
Le premier match de Cannavaro en tant
qu’entraîneur…
Oui, il est mon héritier en Chine. Lorsque j’ai dé-
cidé de mettre un terme à mon parcours en Chine, j’ai
contacté Cannavaro pour lui demander de tenter une
nouvelle expérience. Je lui ai laissé un staff technique
avec qui j’ai travaillé durant trois ans. Cannavaro est
capable de réussir et de gagner des titres. C’est
la meilleure des choses que d’avoir gagné
plusieurs titres sur le plan local et inter-
national, mais il n’y a pas de titre qui
égale la Coupe du monde.
«Shehata est un ami, c’est un
grand entraîneur qui a gagné trois
Coupes d’Afrique d’affilée»
Zidane avec le drapeau algé-
rien…
Oui, c’est cela la modestie et le res-
pect. Zidane n’oublie jamais ses ra-
cines. Là, c’est le coup de boule de
Zidane contre Materazzi. Personne n’est
parfait.
Le match de l’Algérie contre l’Alle-
magne en Coupe du monde…
C’est le match le plus difficile sur tous
les plans pour l’Allemagne en
Coupe du monde. J’ai misé sur
l’Allemagne, trois mois avant le
coup d’envoi, mais le match de
l’Algérie a été épuisant pour
elle.
Entretien réalisé en Italie
par Brahim Hanifi
N° 2949 www.lebuteur.com 04 Jeudi 19 mars 2015 Equipe nationale Coup d’œil Belmadi : «Fekir
N° 2949
www.lebuteur.com
04
Jeudi 19 mars 2015
Equipe nationale
Coup d’œil
Belmadi : «Fekir n’a pas renié
ses origines et je ne peux
critiquer ou saluer son choix»
Le sélectionneur du Qatar, futur adversaire des Verts en amical, le 26 mars prochain à Doha, a choisi Le
Buteur pour revenir sur plusieurs sujets touchant l’actualité footballistique du moment. Belmadi
évoque pour la première fois le parcours de l’EN en Coupe d’Afrique, à la veille de croiser le fer avec
l’Algérie, son pays et celui de ses deux joueurs d’origine algérienne, Karim Boudiaf et Boualem Khoukhi
qui ont choisi de représenter le Qatar. Avec son franc-parlé, l’ex-capitaine des Fennecs nous parle aussi
du choix de Nabil Fekir et des chances du PSG en Champions League.
-«Khoukhi
et Boudiaf
d’autres
vont défendre
couleurs mais ça
ne veut
qu’ils
pas dire
ne sont pas
Algériens»
Bonjour Djamel, tout d’abord,
parlez-nous un peu de l’ac-
tualité du football au
Qatar…
L’actualité,
sont aussi Algériens. Pour ce der-
nier, rien n’est encore sûr quant à sa
participation, pour diverses rai-
sons.
choix. Ça c’est mon cas
personnel, mais
est-ce que
«J’étais
l’un
rares à
Justement, pour un staff, un
avec
Harchehe,
des Benarbia,
comme
entraîneur, ça peut
Belebey
et Kraouche
vous le
savez, ce
d’eux. A 19 ans, Boudiaf jouait de
temps en temps dans des ré-
serves à l’AS Nancy.
Pour Khoukhi s’il y a des
gens qui peuvent se sen-
tir responsables entre guil-
lemets, ce sont les acteurs du
football en Algérie. Ils l’avaient
même des équipes comme le Ca-
meroun et la Côte d’Ivoire qu’on a
malmenées à mon avis,
n’étaient pas vraiment au
top de leur forme.
Donc, on est un peu
déçus. On s’attendait à
mieux mais c’est sûr que
avoir rejoint l’EN en
1999»
sont ces deux
matchs qu’on
passer mais
pour les deux
joueurs Bou-
diaf et
jouera contre l’Al-
gérie et Oman. C’est
un petit tournoi qu’on a
organisé pour avoir l’op-
portunité de jouer deux
matchs de haut niveau. Après, jouer
face à l’Algérie était un choix qui
s’est opéré juste après ma nomina-
tion à la tête de la sélection du
Qatar, pour plusieurs raisons,
d’abord parce que je voulais jouer
contre une équipe de haut niveau,
et l’Algérie qui est dans le top 20 du
classement Mondial est pour moi
l’une des meilleures sélections afri-
caines.
Quel sentiment pouvez-vous
avoir lorsque vous pensez que
vous allez coacher une sélection
contre votre pays ?
Il peut y avoir beaucoup de senti-
ments qui peuvent intervenir dans
un match comme ça mais pour
moi, c’est une grosse fierté. Après
c’est un symbole pour moi, parce
que c’est grâce à cette équipe d’Al-
gérie que je suis arrivé à être cet
entraîneur que je suis aujourd’hui.
C’est particulier comme situation
quand-même, non ?
Je suis l’entraîneur du Qatar, mais je
ne nierai jamais mes origines. Si je
suis à ce niveau, c’est beaucoup
grâce à l’expérience vécue avec mon
pays. Et quelque part, à travers ce
travail que je fais ici au Qatar, je re-
présente l’Algérie et j’essaye de le
faire du mieux que je peux pour
donner la meilleure image de l’en-
traîneur algérien. Lorsque je gagne
la Coupe d’Asie de l’Ouest, ou la
Coupe du Golfe, c’est aussi l’Algérie
qui a gagné ça, c’est indéniable.
Vous ne serez pas l’unique Algé-
rien dans ce face-à-face Qatar –
Algérie ?
Oui, je ne serai pas le seul dans
cette situation, il y aura dans mon
staff d’autres Algériens à l’image de
l’entraîneur des gardiens (ndlr :
Khoukhi,
c’est un peu
difficile,
allez-vous les
épargner de ce
match ?
Non, sinon cela
veut dire que je ne prends
pas les choses telles qu’il fau-
drait les prendre. Si je les aligne
cela ne voudra pas dire qu’ils ont
tourné le dos à leur pays. Il faut
laisser le football loin de ces que-
relles, ce n’est pas une guerre.
Certes, on va défendre d’autres
couleurs mais ça ne veux pas dire
qu’on n’est pas Algériens.
en face d’eux et avaient la possibi-
lité de faire en sorte qu’il joue pour
un club professionnel algérien et
jouer pour l’équipe d’Algérie. Donc
aujourd’hui, ils n’ont pas regretté le
choix qu’ils ont fait. C’est le Qatar
qui a fait d’eux des joueurs profes-
sionnels, qui vivent et qui font
vivre leurs familles de leur métier.
Djamel, si on revient à la CAN-
2004, d’aucuns estiment que les
Bougherra, Yahia, Ziani, Akrour
et les autres ont été pour beau-
coup dans cette arrivée des
Franco-Algériens en sélection,
quel est votre avis ?
C’est vrai, mais me concernant, je
me rappelle que je suis venu en sé-
lection en mars 1999, j’étais l’un des
rares avec Salem Harchehe, Ali Be-
narbia, Omar Belebey et Nacer
Kraouche à avoir rejoint l’équipe
nationale d’Algérie. Bien entendu,
on est fiers d’avoir été les précur-
seurs de ces enfants fils d’émigrés
algériens, venus de France ou d’ail-
leurs pour donner un plus à notre
équipe d’Algérie.
Oui, mais ça créé un déséquili-
bre entre professionnels et
joueurs locaux
Ecoutez, ces faux débats je n’aime
pas trop en parler parce que je
crois que ça peut être réglé en
une minute mais apparemment
ça fait vivre certains. Ça nourrit
des discussions stériles et pour
moi franchement, ce discours
locaux - professionnels n’a pas
lieu d’être, il me fatigue sincè-
rement. Ça n’a aucune consé-
quence positive. C’est
seulement stupide et bête,
que je n’ai même pas envie
d’en parler. Algériens d’Al-
ger, de France, du Portugal
ou de Navarre, s’il est bon,
il faut qu’il soit pris en
équipe d’Algérie, voilà
tout.
Et si on parlait du cas
Fekir, certains anciens
à l’image d’Antar Yahia
ont regretté le fait de trop
hésiter avant de choisir entre
la France et l’Algérie, quelle
est votre position ?
Les choses doivent êtres
claires. Pour ma part, j’ai
choisi l’Algérie alors que je
n’avais que 19 ans, c’est à
dire au moment où je
frappais aux portes de la
sélection française des es-
poirs. Donc, j’ai fais un
choix que je ne regretterai
jamais. Si on me demande
de le refaire et de revivre ce
que j’avais vécu avec la sé-
lection de mon pays, je
referai le même
le fait
d’avoir choisi mon
pays me permet
de parler à la
le fait que des joueurs
comme Brahimi, Feghouli
et même Slimani pour
cause de blessures étaient
loin de leur niveau, nous
a handicapés. Ce sont des
joueurs clés, donc je dirais
qu’ils n’ont pas été au niveau
qu’on attendait.
Certains joueurs étaient du coup
mécontents des choix faits…
Les joueurs qui tirent sur l’entraî-
neur sont souvent les joueurs qui
ne jouent pas. C’est toujours ceux
qui gueulent sur tous les toits.
-«Qatar-Algérie était mon
place des
autres ? Bien sûr
que non ! Je ne me le permettrai
pas. Je respecte le choix des autres,
je ne suis pas dans la situation
Fekir, je ne connais pas ses ambi-
tions, son histoire avec l’Algérie, et
comment il vit, je ne peux critiquer
ou saluer son choix.
Même pas un petit avis personnel
Après, je ne peux pas être à la place
suis
de l’entraîneur Gourcuff.
Si je rai-
premier souhait, je
?
se concré-
fier que cela
tise»
Comment sont-ils arrivés selon
vous à jouer ou plutôt à choisir le
Qatar ?
Khoukhi est Boudiaf
sont des profession-
nels, sachez que s’ils
ne sont pas venus au
Qatar, on n’aurait
peut-être jamais
entendu
parler
Mais qui suis-je pour le juger à
8000 km de son lieu de naissance
au risque de le mettre en situation
inconfortable alors
qu’il a un rap-
port sain
avec
sonne comme entraîneur, je donne
raison au coach. Après, lui-même
sait que cette participation à la
CAN aura été une déception.
Maintenant, il faut rectifier le tir. Il
faut se remettre au boulot. C’est sûr
qu’il y a des choses qu’il va falloir
changer.
Djamel, comment les Algériens
du Qatar préparent-ils ce
rendez-vous ?
Comme une grande fête.
l’Al-
-«Le niveau
2015 n’était
remporter
on a raté une chance
gérie
et qu’il
aimait son
pays d’ori-
gine, peut-être
qu’il aime l’Algérie ? Non, je n’ai
le droit de parler que de ma
personne. J’ai eu l’opportu-
nité de jouer pour
l’équipe de France es-
poir mais j’ai choisi de jouer pour
l’Algérie, mon pays pour les raisons
que l’on connait. Il a décidé de
jouer pour l’Equipe de France,
Fekir n’a jamais dit que je n’étais
pas Algérien. Le fait qu’il a eu une
réflexion, c’est déjà positif. C’est
son choix, je le respecte.
de
la CAN
pas relevé,
de
Tout le monde attend la
venue de l’Algérie qui est
une grande nation du
football. Tous les Algé-
riens d’ici et les amoureux
de l’EN attendent ce match et
on espère que ça va être un
grand match.
Une dernière question, les Algé-
riens suivent plus le PSG avec l’ar-
rivée de Nacer Khelaïfi,
voyez-vous cette équipe aller au
bout ?
Avec ce match sorti contre Chelsea
et les énormes facultés mentales
ce trophée»
Parlons de la CAN-
2015, d’aucuns
estiment
que
les
montrées dans cette rencontre, je
dirais que oui, ce PSG-là mérite au
moins de passer un autre tour et
pourquoi pas aller en finale. Sans
parler de l’effectif que Paris pos-
sède, avec l’expérience acquise lors
des deux dernières participations,
ce PSG possède aussi tous les élé-
ments pour mieux faire.
Aziz Bouras) et le préparateur phy-
sique (Ndlr : Boudjemâa), on a
aussi des joueurs
comme Karim Bou-
diaf et Boualem
Khoukhi
qui
Verts
auraient
pu mieux
faire si un
Maintenant, si elle
peut éviter lors du
tirage au sort de ce
vendredi, le Real, le
Barça ou le Bayern,
-«Brahimi et Feghouli
n’ont pas été
au ni-
attendait !»
veau qu’on
Brahimi ou un
Feghouli avait
bien marché, est-ce
votre avis ?
Je dirais qu’il est clair, car au vu de
son parcours en Coupe du monde,
on voyait tous l’Algérie gagner
cette CAN surtout, et cela
n’engage que moi, que le ni-
veau de cette Coupe d’Afrique
n’était pas élevé avec l’absence du
Nigeria, du Maroc, de l’Egypte et
ça serait déjà une
très bonne chose
pour Paris.
Merci Djamel, cela a
été un plaisir ?
Pas de soucis, à bientôt, on
se verra à Doha, inch’Allah et
passez le salam aux amis du Buteur
et d’El Heddaf. Je voudrais aussi sa-
luer tout le peuple algérien.
Entretien réalisé par
Moumen Aït Kaci Ali
www.lebuteur.com N° 2949 Equipe nationale Jeudi 19 mars 2015 Coup d’œil
www.lebuteur.com
N° 2949
Equipe nationale
Jeudi 19 mars 2015
Coup d’œil
05
05

Lors de la rencontre qui a regroupé les deux hommes

Brahimi s’est plaint de son positionnement à Gourcuff

C omme souligné précé- demment sur ces mêmes colonnes, le sé- lectionneur national, Christian Gourcuff,
C omme souligné précé-
demment sur ces
mêmes colonnes, le sé-
lectionneur national,
Christian Gourcuff, est
allé à la rencontre de
Yacine Brahimi la semaine dernière à
Porto. Le technicien français avait
suivi des tribunes de l’Estadio do
Dragao la victoire du club portugais
en huitièmes de finale de la Ligue des
champions face à Bâle (4-0). Au len-
demain de cette partie, Gourcuff s’est
entretenu avec le joueur durant un
bon moment. L’occasion pour les
deux hommes de revenir notamment
et plus longuement sur la participa-
tion de l’EN à la dernière CAN qui
s’est tenue en Guinée équatoriale et
sur plusieurs autres sujets. Selon nos
informations, le coach national a
d’abord demandé à son poulain les
raisons l’ayant empêché de briller du-
rant cette compétition africaine. Le
numéro 8 du FC Porto a, bien évi-
demment, expliqué que les conditions
de jeu (climat, mauvais état de la pe-
louse, etc.) l’ont perturbé et mis da-
vantage en difficulté, tout en
soulevant aussi un autre problème,
notamment son positionnement sur
le terrain. En effet, le joueur lui a
avoué que le fait d’évoluer systémati-
quement derrière l’attaquant de
pointe ne l’avait pas beaucoup avan-
tagé, lui qui espérait être replacé sur
le côté gauche où il se sent nettement
meilleur et aurait pu éviter le mar-
quage strict de ses adversaires.
Le coach a su
le convaincre
Après avoir attentivement écouté
son joueur, Christian Gourcuff a en-
suite expliqué sa philosophie de jeu
durant cette CAN et pourquoi il a
tant insisté pour maintenir son meil-
leur joueur dans ce poste de 9.5, mal-
gré sa non-brillance. C’est surtout
pour des considérations tactiques
qu’il l’a mis dans ce poste, afin d’assu-
rer aussi la doublure. En effet, le tech-
nicien lui aurait avoué qu’en tant
meneur de jeu, il ne disposait pas
dans son groupe d’un joueur capable
d’assumer pleinement ce rôle. A ses
yeux, l’ancien Rennais était l’homme
parfait dans ce registre, sachant qu’il
avait déjà joué plusieurs fois dans ce
compartiment avant (Lors des élimi-
natoires), en donnant entière satisfac-
tion.
Rappelons que dans l’interview
qu’il a accordée à O Jogo dimanche
dernier, le sélectionneur a déclaré que
Brahimi était pour lui plus efficace
lorsqu’il est aligné derrière l’attaquant
de pointe que sur le côté gauche, du
moment que l’EN ne joue pas avec le
même système de jeu que le FC
Porto. Ce dernier évolue en 4-3-3,
alors que la sélection prône le 4-4-1-
1. Dans ce cas de figure, les joueurs
offensifs qui occupent les couloirs
sont plus amenés à défendre davan-
tage et perdre par conséquent de
l’énergie.
Le joueur a repris hier
le travail collectif
Par ailleurs, Yacine Brahimi, absent
mardi à la reprise avec ses coéqui-
piers en raison d’une fatigue muscu-
laire (il avait effectué des exercices
dans le gymnase), a repris hier l’en-
traînement et serait prêt à tenir sa
place lors du prochain match de
championnat face au Nacional Ma-
deira.
S. F.
Fekir pas totalement certain d’y figurer
Deschamps annoncera sa liste aujourd’hui
A lors qu’il a choisi
et lui évi-
de défendre les
Deschamps songerait à le dispenser de ce stage
ter ainsi plus de pression. L’ancien coach de
l’Olym-
couleurs de
pique de Marseille reproche aussi au joueur sa
l’Equipe de
communication catastrophique et voudrait
«déjà» le
France, Nabil Fekir saura
aujourd’hui s’il sera retenu
pour les deux matchs amicaux
que livreront les Bleus face au Brésil et le Dane-
mark, les 26 et 29 mars prochains. Le sélectionneur
français, Didier Deschamps, dévoilera en effet cet
après-midi à 14h sa liste des 23 joueurs. Toutefois et
selon certaines indiscrétions, le nom de Nabil Fekir
n’est pas tout à fait certain de figurer dans cette liste,
en raison de plusieurs paramètres. Tout d’abord,
on apprend que vis-à-vis de la tempête média-
tique qui a entouré l’affaire du jeune Lyonnais,
recadrer afin qu’il ne puisse pas perturber son groupe
qu’il façonne depuis deux ans. Aussi et connaissant
Deschamps, celui-ci ne conçoit jamais qu’on
dans ses prérogatives et par conséquent, ses
interfère
choix de
joueurs. Le fait que Jean-Michel Aulas, président de
l’OL, mais aussi Noël Le Graët, président de la Fédéra-
tion française de football, aient mis la pression pour
que le Franco-Algérien choisisse la France, l’an-
cien champion du monde pourrait alors drib-
bler tout le monde en l’écartant de sa liste.
On aura la réponse cet après-midi.
S. F.

Bentaleb : «On doit oublier notre défaite face à Manchester United»

Malaga songe à Ghilas l l Selon plusieurs rapports de médias espagnols, la direction de
Malaga songe à Ghilas
l l Selon plusieurs rapports de médias
espagnols, la direction de Malaga étu-
dierait la possibilité de recruter l’attaquant
algérien de Cordoba, Nabil Ghilas, au
mercato prochain. L’international algérien,
qui était déjà dans les plans du club il y a
deux ans, avait fini comme tout le monde le
sait par opter pour le FC Porto. Des négocia-
tions pourraient débuter dans les semaines à
venir, notamment si Porto décide de ne pas récupérer le joueur.
Djebbour aurait tout conclu avec
l’AEK Athènes
l l Selon la presse grecque, l’atta-
quant Rafik Djebbour serait de
retour dans le championnat local, après
avoir trouvé un accord avec son ancien
club, l’AEK Athènes. L’ancien internatio-
nal algérien aurait tout conclu et signe-
rait son contrat l’été prochain. L’AEK
devrait retrouver l’élite la saison pro-
chaine.
Ghoulam visera la qualif’ ce
soir à Moscou
l l Vainqueur (3-1) à domicile jeudi
dernier face au Dynamo Moscou,
le Napoli défiera ce soir le club russe en
match retour des huitièmes de finale de
l’Europa League. Ghoulam et ses coéqui-
piers viseront la qualification.
Guedioura passeur décisif
l l La formation de Watford a réussi à remporter une victoire
très importante avant-hier soir sur la pelouse de Wigan (0-
2), pour le compte de la 38 e journée de Championship. Adlène Guedioura,
de nouveau titulaire, s’est illustré en délivrant une passe décisive sur le
premier but.

Mandi : «Je ne pense pas encore à mon avenir»

L e défenseur du Stade de Reims,

Aïssa Mandi, a animé avant-hier

un point de presse pour évo-

clubs plus armés que nous, on ne pourra qu’accepter son départ. C’est un joueur qui a été formé ici, qui est de la région et reste une fierté pour nous. Il est interna- tional et il ne manque pas d’ambitions. Maintenant, est-ce qu’il est temps pour lui d’aller ailleurs ? On ne sait pas, d’autant que, pour le moment, tout ce qu’on dit sur lui n’est que rumeur. S’il devait rester en- core une saison avec nous, il n’y aura pas de souci non plus. C’est un élément très important de notre effectif.»

Lyon, Saint-Etienne et Bordeaux le suivent de près

quer la prochaine rencontre de

championnat face à l’AS Monaco di- manche, mais aussi parlé de son avenir, lui qui a de fortes chances de quitter son

club en fin de saison. Devant la situation difficile que traverse Reims cette saison, le joueur n’a pas été bien évidemment trop bavard sur ce sujet.

«La situation du club est trop préoccu- pante pour que je pense à ma situation personnelle», dira-t-il, avant d’ajouter :

ma situation personnelle» , dira-t-il, avant d’ajouter : Désormais bien aguerri, Aïssa Mandi pourrait donc quitter

Désormais bien aguerri, Aïssa Mandi pourrait donc quitter Reims à la fin de cette saison, d’autant que le président du club n’est pas totalement fermé aux négociations. Selon les médias français, trois grands clubs de Ligue 1 s’intéressent à lui et le sui- vent de près depuis plu- sieurs mois, entre autres l’Olympique Lyonnais, l’AS Saint-Etienne et Bordeaux. L’OL est le plus intéressé et pourrait formuler une offre dans les semaines à venir. Son entraîneur, Hubert Fournier, le connaît très bien pour l’avoir eu sous sa coupe lors de son pas- sage à Reims.

S. F.

Dans des déclarations accordées au site Web de Tottenham,

Nabil Bentaleb a exprimé toute sa tristesse, après la défaite concé- dée dimanche dernier face à Manchester United à Old Trafford (3- 0). Il a exhorté ses coéquipiers à vite oublier cette rencontre et passer à autre chose : «On jouait bien jusqu’à ce match face à Manchester United où on est complétement passés à côté. Il faut dire la vérité, on doit avoir honte de ce qu’on a produit durant cette partie. Nous avons perdu ce match avant même qu’il ne commence. On doit vite l’oublier et passer à autre chose.»

«Nous allons montrer un autre visage face à Leicester»

Et d’ajouter : «Je me sens vraiment mal, notamment pour nos fans après cette humiliation subie à Manchester. Je peux leur dire que nous allons revenir plus fort en montrant un visage différent le week- end prochain face à Leicester City chez nous. Nous devons absolu- ment rester forts et apprendre de nos erreurs pour ne plus refaire ce genre de match.»

«On est à quatre places de la zone des relégables. On galère en ce moment et il nous faut au moins trois victoires sur les neuf matchs restants pour s’assurer le maintien. Personnellement, je suis pleinement concentré sur cette si- tuation.»

Vasseur (son entraîneur) :

S. F.

sur cette si- tuation.» Vasseur (son entraîneur) : S. F. «Aïssa est un joueur ambitieux, ce

«Aïssa est un joueur ambitieux, ce sera difficile de le garder»

De son côté, l’entraî- neur de Reims, Jean-Luc Vasseur, a donné son avis sur le départ possible de son

latéral droit en fin de saison.

«Aïssa a grandi et ne cesse de progresser. Au- jourd’hui, on doit accepter que Reims ait un club tremplin. S’il y a des

N° 2949 www.lebuteur.com Coup d’œil 06 JSK Jeudi 19 mars 2015 Ligue 1 Mobilis C’est
N° 2949
www.lebuteur.com
Coup d’œil
06
JSK
Jeudi 19 mars 2015
Ligue 1 Mobilis
C’est ce qu’il a fait savoir à ses joueurs lundi dernier
Wallemme déposera
sa démission en
cas de défaite
C’ est l’information qui semble se préciser dans
l’entourage du club ! L’entraîneur en chef Jean-
Guy Wallemme est plus que jamais décidé à
jeter l’éponge. Sachant qu’il se trouve sur un
siège éjectable depuis la dernière défaite face à
Les joueurs décidés à lui offrir la victoire
l’Entente de Sétif pour le compte des quarts de finale de la Coupe
d’Algérie, il a été perturbé cette semaine. Même s’il fait semblant
de ne pas prêter attention à tout ce qui se dit dans l’entourage du
club, un proche du technicien français nous a révélé le contraire.
Face à cette situation, les joueurs kabyles semblent décidés à réa-
gir, non seulement pour sauver la tête de leur entraîneur mais
aussi pour sortir la JSK de cette mauvaise passe. Le moins que l’on
puisse dire est que les camarades de Azzedine Doukha veulent se
montrer solidaires avec leur coach et les dirigeants. Sachant qu’ils
sont les seuls maîtres à bord pour réapprendre à gagner, les
joueurs se disent prêts à tout pour arracher les 3 points de la vic-
toire ce samedi au stade Zabana.
L’autre raison qui le prouve est le discours qu’à tenu le coach à ses
joueurs lundi dernier. D’après nos sources, Wallemme a fait savoir
Certains dirigeants refusent son départ
à ses hommes qu’il déposerait sa démission dans le cas où la JSK
enregistrerait un nouvel échec en championnat. En d’autres
termes, la prochaine rencontre de championnat face à l’ASMO
pourrait être le dernier match de Wallemme à la tête du staff tech-
nique. À présent, tout ce qui peut retenir le coach à la JSK est une
victoire ce samedi. Il faudrait dire que ce scénario n’est pas une
première cette saison, puisque Wallemme avait déjà menacé de
partir la veille du match face au NAHD. Il avait même déclaré à la
mi-temps qu’il allait partir dans le cas où l’équipe ne parviendrait
pas à décrocher les 3 points de la victoire.
Il faut savoir que le probable départ de Wallemme de la tête du
staff technique est loin de faire l’unanimité à la JSK. Certains esti-
ment que le problème numéro 1 n’est pas Wallemme mais plutôt
les joueurs. On estime que le groupe doit faire plus d’efforts pour
essayer de sortir le club de cette crise. C’est la raison pour laquelle
on essaye de les responsabiliser davantage. Toutefois, personne
n’ose dire les quatre vérités à Hannachi de peur de se voir exclu du
club. Personne ne veut contrarier le boss. Tout le monde caresse
dans le sens du poil !
Le coach bénéficie d’un large soutien
des supporters
Tout ce qui s’est dit à son sujet l’a affecté
Il faudrait dire que Wallemme n’a pas trop apprécié tout ce qu’on
a rapporté à son sujet ces derniers temps. Le coach était déstabi-
lisé par les propos de Hannachi au lendemain de la défaite face à
l’ESS. Pour rappel, le premier responsable avait déclaré clairement
qu’il n’était pas satisfait de certains choix tactiques que Wallemme
avait effectués lors de cette rencontre. Hannachi a aussi critiqué
ouvertement la non-participation de Yesli ainsi que la non-convo-
cation du jeune Ihadjadene. Des critiques qui n’ont pas fait plaisir
Ayant ras-le-bol de la valse d’entraîneurs qu’a connu la JSK ces
dernières années, les nombreux supporters kabyles soutiennent le
coach la veille du match face à l’ASMO. On estime que si on doit
faire des changements, c’est au niveau de la direction qu’on devra
le faire et pas au sein du staff technique. Il faudra aussi revoir la
politique du recrutement, puisque de nombreux éléments recru-
tés l’été dernier n’ont pas donné satisfaction. Il va falloir faire le
ménage avant le mois de juin prochain.
A.C.
à Wallemme.
Le président kabyle change de propos au sujet du coach
Ooredoo à la rescousse de Hannachi
Hannachi «On ne songe
pas à le limoger»
Les joueurs percevront deux
mois de salaire aujourd’hui
D écidément, le président
Hannachi semble chan-
ger d’avis au sujet de
son entraîneur. Pour
preuve, le premier res-
«J’espère qu’on
obtiendra un bon
résultat ce
samedi»
afin de les intégrer au prochain conseil
d’administration. Après la fuite de nom-
breux sponsors du club, Hannachi sait
qu’il va combler ces départs par l’arrivée
de nouveaux industriels de la région.
ponsable de la SSPA/JSK tient un tout
autre discours que celui du lendemain
de la défaite face à l’ESS. Interrogé sur
Wallemme, le président kabyle dira :
Les membres du staff
technique sont eux aussi
concernés
«Il n’a jamais été question de le limoger.
On se trouve dans une phase difficile et
on tient à Wallemme. J’espère qu’il par-
viendra à sauver le club de la relégation.
Il nous reste beaucoup de matchs et ce
n’est pas le moment de faire des change-
ments au sein du staff technique.»
«Il a toute ma confiance»
Avant d’ajouter dans la foulée : «Wal-
lemme a toute la confiance du conseil
d’administration, y compris moi. Nous
devons rester solidaires dans l’espoir de
réaliser de bons résultats au cours des
semaines à venir. La saison est loin
d’être terminée. On veillera à ce que les
joueurs ne manquent absolument de
rien. Qu’ils se concentrent uniquement
sur leur travail sans trop se soucier des
problèmes qu’ils peuvent rencontrer.»
Pour ce qui est de la pro-
chaine rencontre face à
l’ASMO, le président ka-
byle a souhaité que ses
joueurs réagissent et
parviennent à décro-
cher les 3 points de la
victoire afin de s’éloi-
gner davantage de la
zone rouge : «Il est
clair que la prochaine
rencontre de cham-
pionnat est impor-
tante. Ce sera le cas
de tous les autres
matchs restants que
ce soit à domicile ou
à l’extérieur. Mais
nous devons gérer
match par match. J’es-
père qu’on parviendra à
décrocher la victoire face à
l’ASMO.»
Il s’est
entretenu avec
les joueurs hier
De retour de France au milieu de la
semaine, le président Hannachi s’est
entretenu avec les joueurs hier. Il leur
a fait savoir qu’ils pourront percevoir
deux mensualités dès ce jeudi, tout
en leur demandant d’évacuer la
pression qui pèse sur leurs
épaules et se concentrer à la
veille du match face à
l’ASMO.
C’est dans la matinée d’aujourd’hui
que les joueurs de la JSK doivent
toucher une partie de leurs men-
sualités. En effet, on parle de
deux mois de salaire ainsi que de
deux primes de match. C’est du
moins ce que nous a fait savoir
une source proche de la direc-
tion. D’ailleurs, cela fait 48h que
la direction a déposé le chèque
afin que la banque puisse effec-
tuer le virement sur les
comptes des joueurs. D’après
la même source, le club a pu
payer les joueurs grâce à l’ar-
gent de l’opérateur télépho-
nique Ooredoo qui a
débloqué une partie à la JSK.
Même si l’opérateur en ques-
tion avait encore du temps
pour émettre le chèque, les
responsables d’Ooredoo ont
fait une faveur à Hannachi, qui
se trouve en difficulté finan-
cière. Cet argent a été une bouf-
fée d’oxygène pour le premier
responsable du club. Toutefois,
le boss ne compte pas s’arrêter
là, puisque d’après un membre
du conseil d’administration, il
est sur les traces d’autres parte-
naires et industriels de la région
D’après la même source, les joueurs ne
seraient pas les seuls concernés par la ré-
gularisation des salaires. On a appris que
même les membres du staff technique de-
vraient bénéficier eux aussi de trois mois
de salaire, mais pour ce qui est des primes,
ils ne sont pas tous concernés. Les mem-
bres du staff médical devraient eux aussi
être concernés par les mensualités, qu’ils
n’ont toujours pas perçues.
Une motivation avant
le match de l’ASMO
A.C.
La régularisation à temps des joueurs
est perçue comme un grand soulagement
par les camarades du capitaine Ali Rial.
C’est une source de motivation supplé-
mentaire la veille du match de champion-
nat face à l’ASMO. Les joueurs n’auront
désormais plus aucune excuse pour aller
chercher un résultat positif afin de sauver
le club de la relégation.
A.C.
www.lebuteur.com N° 2949 Coup d’œil JSK Jeudi 19 mars 2015 Ligue 1 Mobilis
www.lebuteur.com
N° 2949
Coup d’œil
JSK
Jeudi 19 mars 2015
Ligue 1 Mobilis
07
07

Le Buteur s’est rendu à son chevet à l’hôpital Nedir-Mohamed

Ziti se porte mieux et a quitté

CHU hier soir !

le

A u lendemain de l’admission du laté- ral droit de la JSK, Khotir Ziti, au service néphrologie Nedir-Moha- med, le Buteur s’est déplacé pour lui rendre visite et se renseigner de son

état de santé, surtout que la nouvelle s’est ré- pandue telle une traînée de poudre à travers toute la Kabylie. Les supporters et tous les amoureux de l’équipe étaient inquiets pour lui. Une fois sur les lieux à 13h, c’est le joueur, bien, qui nous a reçus en esquissant son habi- tuel sourire. Ziti est hors danger et son état ne suscite pas de l’inquiétude. Les douleurs res- senties après le match de coupe contre l’ESS ont disparu. Selon les renseignements, le joueur devait quitter l’hôpital hier soir.

Toute une équipe médicale conduite par Dr Sab est à sa disposition A son arrivée au CHU, le joueur a effectué une série d’examens et de bilans pour déter- miner avec exactitude l’origine des douleurs. Le personnel du service hémodialyse s’est vé- ritablement mobilisé pour le prendre en charge. Toute une équipe médicale conduite par le docteur Sab le suivait de près et le mé- decin du club, Ahmed Djadjoua, rencontré sur place, nous a rassurés sur sa forme.

Khiat, Yedroudj, Ferrahi et Mekkaoui lui ont rendu visite Les joueurs de la JSK étaient également in- quiets sur l’état de santé de leur partenaire

qui n’ira, malheureusement, pas avec eux à Oran pour affronter l’ASMO samedi soir. A l’heure de la visite, les Khiat, Yedroudj, Fer- rahi et Mekkaoui sont venus s’enquérir de l’état de santé de leur équipier pour lui re- monter le moral. La présence de ses amis dans la salle l’a soulagé. Quelques dirigeants sont arrivés par la suite pour s’assurer qu’il ne manquait de rien.

Avec Djenadi, il s’est rappelé les bons moments de la saison 2010-

2011

C’est à travers la presse que le chauvin de la

JSK, Da Mokrane Djenadi, un habitué du stade du 1er-Novembre, a appris le transfert de Ziti à l’hôpital. Entre ces deux hommes, une très grande estime s’est tissée depuis les premières années de Ziti au club, notamment son brillant passage en Ligue des champions. Après trois ans, Djenadi retrouve avec émo- tion son ami allongé au lit de l’hôpital en ayant même les larmes aux yeux. Ces retrou- vailles ont marqué le joueur qui s’est rappelé de tous les moments fastes de la saison 2010- 2011, ce qui lui a fait remonter le moral.

Son père et les membres de sa famille l’ont contacté par téléphone N’ayant pas voulu les déranger de Sétif, Ziti a joint sa famille par téléphone pour la rassu- rer de sa parfaite santé, et celle-ci lui a sou- haité un prompt rétablissement.

L. A.

celle-ci lui a sou- haité un prompt rétablissement. L. A. «Je vais mieux et j’espère revenir

«Je vais mieux et j’espère revenir sur les terrains bientôt»

Vous êtes admis au CHU de Tizi suite à des douleurs que vous avez ressenties après le match

face à l’ESS, comment vous por- tez-vous ? Effectivement, à la première nuit de ce match de coupe contre l’ESS, j’ai ressenti des douleurs lom- baires. J’ai effectué une échogra- phie à Sétif avant de revenir le lendemain sur Tizi à l’occasion de la reprise des entraînements. Je croyais que les douleurs allaient vite disparaître, mais ça persistait toujours. J’ai encore refait les exa- mens une fois à Tizi et comme les douleurs persistaient, le staff mé- dical a décidé de me transférer di- rectement à l’hôpital pour me soigner. Que vous ont-ils dit les médecins

sur mon état de santé. Franche- ment, je n’ai pas à me plaindre, je suis très bien pris en charge et je ne manque de rien. Pour revenir à votre question, les médecins sont optimistes, je n’ai rien de grave, toutes les échographies effectuées et les analyses n’ont rien détecté.

«Je souhaite une victoire pour mon équipe ce samedi face à l’ASMO, car nos supporters attendent beaucoup de nous»

La douleur a même disparu. Quand allez-vous quitter l’hôpi- tal ? Peut-être ce soir, (entretien réalisé

? hier). Le médecin qui me suit, M. Sab, m’a promis une fois les dou- leurs dissipées, je peux rentrer chez moi. Néanmoins, il m’a de-

mandé de passer jeudi matin pour un contrôle et pour s’assurer da-

Tout d’bord, je tiens vraiment à re- mercier tous ceux qui sont autour de moi, les médecins du service et

le staff médical du club qui veillent

vantage de ma guérison. Sincère- ment, je suis reconnaissant envers eux, et j’espère me remettre sur pied rapidement car l’équipe a en- core besoin de mes services. Je n’ai pas envie de rater la fin de saison, il nous reste des matchs impor- tants à jouer pour sauver la JSK. Vous serez absent à Oran face à l’ASMO, un autre match difficile pour votre équipe, quel est votre commentaire ? Tous les matchs restants seront difficiles, pas seulement celui contre l’ASMO. A la fin de l’exer- cice, toutes les équipes vont se bat- tre pour assurer leur survie en Ligue 1 mobilis. Nous concernant, nous sommes conscients de la mission qui nous attend et tous les joueurs s’engagent à sauver le club.

Il est de notre devoir de revenir en force lors des huit derniers matchs et nous repositionner en haut du tableau. Ces douleurs arrivent au mauvais

moment aussi surtout que vous figuriez dans les choix de Gour- cuff pour le tournoi du Qatar avec l’EN, on imagine que vous êtes très déçu… C’est le destin. Sincèrement j’ai at- tendu cette convocation avec im- patience et j’ai beaucoup souhaité faire partie de l’effectif national qui se rendra au Qatar la semaine pro- chaine. Malheureusement cette blessure arrive au mauvais mo- ment. Je souhaite bonne chance à notre sélection et me concernant, je ne perdrai pas l’espoir d’être rap- pelé prochainement, inch’Allah. Vos supporters sont très in- quiets, que leur diriez-vous ?

«Il nous reste encore huit matchs, donc on peut monter au classement et la JSK ne descendra jamais en Ligue 2 Mobilis»

Je connais bien nos supporters pour avoir déjà joué à la JSK pen- dant quelques saisons avant de re- venir à Tizi. Les Kabyles sont très attachés à leur club et c’est leur fierté. Je suis très honoré de porter ce maillot qui représente une grande région et pour laquelle je vous assure que nous allons nous sacrifier pour sauver le club. La JSK ne mérite pas la place qu’elle occupe actuellement. Malheureu- sement les circonstances et les évé- nements ont compromis notre saison. Rien n’est encore perdu, il nous reste huit matchs et croyez- moi les joueurs ne vont pas lésiner sur les efforts pour améliorer notre classement et pourquoi pas termi- ner la saison sur le podium. Je suis optimiste surtout que le club re- trouve désormais son stade et son public. J’appelle les supporters à rester à nos côtés, on ne va pas mourir. Entretien réalisé par Lyès Aouiche.

Idrès (manager général) : «Il faut d’abord sauver le club, le bilan après»

A

vingt-quatre heures du déplacement d’Oran où

la

JSK est appelée encore une fois à jouer un match

très important pour la suite de son parcours, le ma- nager général du club s’est exprimé sur la nature du match et de l’obligation de le gagner afin de monter au classement général. Idrès a estimé que l’heure n’est pas aux bilans dans la mesure où l’urgence consiste à sauver le club de la relégation. La JSK doit encore récolter des points pour se mettre à l’abri de toute mauvaise surprise : «Juste après notre amère élimination en coupe, l’équipe est rentrée en pleine préparation du match de l’ASMO. On a veillé à ce que les joueurs soient mis dans de bonnes conditions. On leur a demandé de tourner la page de la défaite en coupe et de se concentrer uniquement sur le match face à l’ASMO. C’est un déplacement très difficile, il

va falloir bien gérer ce match pour revenir avec un résultat positif. Je pense qu’on n’a pas le droit de laisser filer des points qui ont une grande valeur en cette fin de saison. A mon sens, il faut sauver le club c’est plus important que toute autre chose, et les bilans, ce n’est pas encore le moment.»

«Les joueurs sont conscients et déterminés à redresser la situation»

En parlant des conditions dans lesquelles s’est dérou- lée la préparation du match, le manager général a confié : «La préparation du match de l’ASMO s’est dé- roulée dans de bonnes conditions. C’est vrai qu’on a en- registré quelques absences notamment les internationaux olympiques qui ont été retenus pour le stage d’Alger et d’autres éléments soumis à des soins à

l’infirmerie. Dans l’ensemble les choses se passent bien, le staff technique est également concentré sur ce match.»

«Nos supporters ne doivent pas lâcher l’équipe»

En conclusion, Idrès n’a pas manqué d’adresser un appel aux supporters pour rester mobilisés derrière leur équipe et la soutenir jusqu’à l’ultime journée du championnat : «Nous avons besoin de nos sup- porters pour redresser notre situation. sans eux la tâche sera difficile et nous les appelons à rester mo- bilisés. Ce match face à l’ASMO se jouera malheu- reusement à huis clos, nous espérons réaliser un bon résultat car juste après on recevra le MCA chez nous et devant notre public qui sera d’un apport considé- rable pour réaliser de bons résultats.»

L.A.

Labbane écope d’un match ferme

L’entraîneur adjoint de la JSK, Driss Labbane, ne sera pas sur le banc ce samedi après-midi face à l’ASMO. Et pour cause, Labbane a écopé d’un match de sus- pension suite à son expul- sion à Sétif lors du match de coupe ESS- JSK pour le compte des quarts de fi- nale. Même s’il sera du voyage à Oran, Labbane suivra le match de la tri- bune.

08
08
N° 2949 www.lebuteur.com Coup d’œil MCA Jeudi 19 mars 2015 Ligue 1 Mobilis
N° 2949
www.lebuteur.com
Coup d’œil
MCA
Jeudi 19 mars 2015
Ligue 1 Mobilis

Raissi «Le coup est prémédité et les Sétifiens veulent perturber nos joueurs»

Le président de l’ESS a menacé de démissionner

Raissi décrie la sortie médiatique de Hammar

démissionner Raissi décrie la sortie médiatique de Hammar «A trois jours de la rencontre face à

«A trois jours de la rencontre face à l’ESS, il est inadmissible que Hammar et Madoui évoquent la rumeur du match arrangé et me- nacent de démissionner, car ils pouvaient bien faire cette décla- ration ou bien démissionner réellement de leurs postes après la rencontre. Mais le fait de choisir ce moment pour faire une telle sortie médiatique, je pense qu’ils veulent juste attirer l’attention de l’opinion publique et perturber nos joueurs. Je doute fort de cette intention de démissionner et je sens que le coup est prémédité», affirme Raissi.

M ardi en début de soirée, le président de l’Entente de Sétif a menacé de démissionner, suite à une rumeur que certains supporters de l’ESS ont fait circuler, celle-ci faisant état que les Ai- gles des hauts plateaux allaient arranger le

« Ma conscience ne me permet pas d’avoir recours à de telles pratiques et mes joueurs vont répondre sur le terrain » «Une fois de plus, je dirais que le coup est prémédité, Hammar et Madoui ne vont jamais démissionner. Ce qui s’est passé va motiver beaucoup plus les joueurs qui vont répondre sur le terrain. Le Mouloudia est une maison propre et connue pour avoir tou- jours veillé à préserver l’éthique sportive. Ma conscience et mon éducation ne me permet- tront jamais d’acheter un match et d’avoir recours à de telles pratiques malsaines», ajoute Raissi

match au profit du Mouloudia qui a besoin des trois points du match afin de préserver ses chances de se maintenir en élite. L’entraîneur de l’équipe, Kheirre- dine Madoui n’a pas manqué à son tour d’emboiter le pas à Hammar. Une sortie médiatique qui n’a pas manqué de soulever le courroux du premier respon- sable du MCA, qui a décrié l’attitude de son homo- logue sétifien. Abdelkrim Raissi doute fort que Hammar songe à quitter son poste, en guise de pro- testation contre ces accusations, et n’écarte pas la possibilité que les Sétifiens veulent tout simplement déstabiliser son équipe, en remettant en cause les ca- pacités du MCA à sortir vainqueur de la confronta- tion de ce samedi.

« Si le Mouloudia mangeait de ce pain-là, on ne serait pas aujourd’hui en position de relégable» «Je suis un ancien joueur et je sais que ce genre de rumeur peut perturber les joueurs, car si on gagne le match, les mau- vaises langues vont remettre en cause notre vic- toire et si on perd ils vont dire que la rencontre a connu son issue logique. Ces rumeurs visent donc à nous perturber mais aussi libérer les joueurs de l’ESS sur le plan psychologique pour jouer le match sans aucune pression», conclut Raissi

Kamel M.

Une tentative de perturber la concentration des joueurs Le président du MCA, et même si cette menace de dé- mission relève des affaires internes de l’ESS, se pose la question : à quelle fin Hammar a choisi de faire de telles déclarations, à trois jours seulement de la rencontre ? Raissi estime que son homologue sétifien aurait pu reporter sa sortie médiatique après le match. Autrement dit, Raissi pense que l’ESS veut tout simplement perturber la concentration de ses joueurs

Le Mouloudia est une maison propre et gagne ses matchs sur le terrain Les Mouloudéens et à leur tête le président Raissi, pensent que les déclarations de Hammar touchent à l’intégrité du MCA et sa réputation. Ces derniers tiennent à dire que le doyen des clubs algériens n’a jamais eu recours à de telles pratiques pour atteindre ses objectifs et gagne ses matchs sur le terrain, et que le Moulou- dia est une maison propre.

L’argent après le match de Sétif

Comme nous l’avons rapporté dans notre précédente livraison, le président du Mouloudia devait se réunir hier soir afin de déterminer la valeur de la prime de match qui sera offerte aux joueurs s’ils ar- rivent à prendre le dessus sur l’ESS. Inu- tile de dire que cette gratification sera importante selon ce qui se dit dans l’en- tourage du vieux club algérois. Afin de motiver les joueurs, le président du club rendra visite aux joueurs la veille du match à l’hôtel Mercure pour les motiver et leur dévoiler le montant de la prime. Abdelkrim Raissi profitera aussi de cette occasion afin de faire part de sa décision aux coéquipiers de Hachoud, celle de leur payer aussi la prime de la victoire face à l’USMBA ainsi qu’une mensualité. S’ils ar- rivent donc à battre l’Aigle des hauts pla- teaux et faire un pas vers le maintien, les

joueurs du MCA auront donc une mensua- lité et deux primes de match. Le président du CA, qui avait pris la décision par le passé de geler les salaires et les primes, ne voulait en aucun cas priver les poulains d’Artur Jorge de leur argent, et c’était juste une manière de les mettre devant leurs responsabilités et les secouer après le passage à vide qui s’est traduit par une surprenante défaite face à l’ASMO et une élimination prématurée en Coupe de la CAF. Ainsi, toutes les conditions sont réu- nies pour que le Doyen remporte son cin- quième succès d’affilée à Bologhine, et la balle est dans le camp des joueurs, puisque la direction du club n’a ménagé aucun effort pour que l’équipe prépare ce rendez vous dans les meilleures condi- tions.

La guerre psychologique est enclenchée De cela on pourra dire que la guerre psychologique est enclen- chée, et les joueurs du MCA peuvent être perturbés, car s’ils arri- vent à gagner le match sur le terrain, certaines mauvaises langues vont peut être remettre en cause leurs mérites, eux qui ont déjà fait tomber le MOB à Bologhine. C’est pour cette raison que la direction du MCA a crié au scandale. Kamel M.

La pression commence à monter chez les joueurs

Tout le monde est unanime à dire que le stage de préparation du Mouloudia effectué à Tlem- cen a été une réussite sur tous les plans, notamment du côté psy- chologique, du fait que les joueurs ont changé d’air. Cepen- dant et dès qu’ils s’apprêtaient à rentrer à Alger, mardi après- midi, la pression commençait à monter, du fait qu’ils allaient re- plonger dans leur quotidien. Une pression qui montera d’un cran à chaque fois que la rencontre face à l’ESS approche, et à deux jours de cette confrontation, les joueurs sont déjà dans le bain, eux qui veulent éviter de trop parler du match au risque de se mettre plus de pression et qui pourra même se retourner contre eux.

L’heure est à la concentration Tenant compte de l’enjeu de la rencontre et de la qualité de l’ad- versaire, les joueurs du Moulou- dia savent bien que ce genre de rencontre nécessite le maximum de concentration, et c’est la rai- son pour laquelle ils tentent de changer leurs habitudes quoti- diennes et éviter d’évoquer ce match dans leur entourage. L’heure est donc à la concentra- tion chez les joueurs du MCA

qui auront donc recours à leur expérience pour qu’ils puissent aborder cette rencontre dans les meilleures conditions. Des joueurs comme Hachoud, Ba- chiri, Karaoui, Gourmi, Djalit et Yachir sont habitués à faire face à ce genre de situation, car la ma- jorité d’entre eux ont disputé pas moins de deux finales de coupe d’Algérie. Ainsi, l’expérience est un atout à faire valoir pour les joueurs, même si en face il y aura une équipe championne d’Afrique et dont les joueurs se sont forgés un mental en acier à travers leur participation à l’épreuve continental

Artur Jorge accorde une grande importance au volet psychologique Le technicien portugais est un habitué des grands rendez-vous, lui qui a gagné la Ligue des champions avec le FC Porto, la coupe du Portugal, la coupe de France et la Supercoupe de Rus- sie. Artur Jorge accorde ainsi une grande importance au volet psy- chologique qui pourra faire la différence, lorsqu’on sait que le match de ce samedi ressemble à une finale, et un score de parité ne pourra en aucun cas arranger les deux équipes. Kamel M.

Yachir «Prêt à affronter l’ESS et on offrira les trois points à nos supporters»

Vous allez reprendre les entraîne- ments pour entamer la dernière ligne droite de votre préparation face à l’ESS, n’est-ce pas ? Après notre préparation qui était une totale réussite car elle nous a per- mis de recharger nos batteries, nous allons profiter des trois prochaines séances d’entraînement (ndlr entretien réalisé mercredi) pour apporter les dernières retouches et affronter l’ESS dans les meilleures conditions. Pensez-vous être prêts pour affron- ter le champion d’Afrique en titre ? Nous sommes prêts pour cette confrontation qui sera très difficile car son enjeu est de taille pour les deux équipes. L’ESS est certes le champion d’Afrique en titre et affiche une belle forme actuellement, mais nous avons aussi des arguments à faire valoir sur le terrain et les rencontres ne se res- semblent pas. Soyez plus explicite… Bien qu’on soit dans une situation un peu critique et qu’on trouve parfois des difficultés pour s’imposer sur notre terrain, je pense que cette ren- contre sera différente par rapport aux autres, elle sera une véritable finale. Je reste persuadé qu’on va battre l’ESS et

finale. Je reste persuadé qu’on va battre l’ESS et offrir les trois points à nos supporters.

offrir les trois points à nos supporters. Je sais que le stade sera plein à craquer et le soutien des supporters va nous pousser à donner le meilleur de nous même sur le terrain. Ce match est une occasion pour nous afin de quitter la zone des relégua- bles et nous n’avons pas le droit de la manquer. Vous avez montré de bonnes choses lors du match amical face au WAT, le coach peut-il compter sur vous pour ce match ? Je n’ai fait que mon travail sur le terrain et je ne suis pas le genre de joueurs qui baissent les bras car je me remets en cause à chaque fois et je travaille d’ar- rache-pied pour gagner la confiance du coach. Je suis donc prêt à prendre part à ce match et à accomplir ma tâche sur le terrain. Qu’est-ce que vous appréhendez pour ce match ? Le Mouloudia n’a peur d’aucune équipe et nous n’avons rien à envier aux autres formations. Certes, nous avons manqué de réussite lors de la phase aller du cham- pionnat, ce qui nous a pénalisés à plus d’un titre, mais nous sommes en train d’effectuer une bonne phase retour du championnat et on sauvera l’équipe. Entretien réalisé par Kamel M.

Coup d’œil www.lebuteur.com N° 2949 MCA Jeudi 19 mars 2015 Ligue 1 Mobilis
Coup d’œil
www.lebuteur.com
N° 2949
MCA
Jeudi 19 mars 2015
Ligue 1 Mobilis

Artur Jorge optera pour le 4-4-2 face à l’ESS

D epuis l’entame du stage de préparation effectué à Tlem- cen, et tout essayant de corri- ger les lacunes décelées en défense et d’améliorer l’effica-

cité de la ligne offensive, Artur Jorge a axé aussi son travail sur le volet tactique, afin d’élaborer la stratégie de jeu adéquate qui lui permettra de prendre le dessus sur l’ESS. A travers les matchs d’application qu’il a programmés, le technicien portugais semble avoir pris en considération le po- tentiel de cette équipe sétifienne, qui reste difficile à manier en dehors de ses bases. C’est pour cette raison qu’il a décidé de re- noncer à son système de jeu préféré à do- micile, à savoir le 4-3-3 et opter pour le 4-4-2, afin de renforcer son milieu de ter- rain lorsqu’on sait que la bataille sera in- tense au niveau de cette zone stratégique.

Aucun changement n’est prévu en défense Au niveau de la défense, Artur Jorge qui vise à stabiliser la performance de ce compartiment, tient à renouveler sa

confiance aux mêmes éléments qui le composent, d’autant plus que l’arrière- garde mouloudéene n’a encaissé aucun but à domicile depuis le début de la phase retour du championnat. Il est donc logique qu’on retrouvera Hachoud et Zeghdane sur les deux flancs de la dé- fense et l’axe central sera composé de Ba- chiri et Berchiche à qui il fait toujours confiance, à moins d’un changement de dernière minute lorsqu’on sait qu’Aksas, qui revient d’une blessure, a montré de très bonnes choses face au WAT où il a même fait valoir son jeu de tête et son sens du buts sur les balles arrêtées.

Benbraham titularisé, Yachir ou Gherbi en milieu droit La zone stratégique où la bataille sera intense, sera composée de quatre élé- ments, à commencer par Amir Karaoui qui retrouvera son ancienne équipe et qui sera épaulé dans sa mission comme un deuxième récupérateur par Benbra- ham qui se montre généreux dans l’effort. Quant à Chita, il retrouvera son poste

comme milieu gauche et c’est probable- ment Yachir ou Gherbi qu’on retrouvera sur l’autre flanc du milieu de terrain où ils seront aussi appelés à exercer un pres- sing haut pour empêcher la défense séti- fienne à assurer la relance

Gourmi et Djallit en attaque Quant à la ligne offensive et sans au- cune surprise, elle sera composée de Gourmi et Djallit. Reste maintenant à sa- voir si Gourmi sera proche de Djalit afin de pouvoir jouer en remise et en dévia- tion, lorsqu’on sait que Hachoud et Zegh- dane vont prêter main-forte à leurs coéquipiers en attaque, ou bien Gourmi sera excentré par rapport à Djallit, si Artur Jorge confiera à Zeghdane une tâche plus défensive. Le choix final du po- sitionnement de Gourmi sera tributaire de la manière avec laquelle le schéma choisi par Artur Jorge sera animé.

09
09

Il s’est fait une idée bien précise sur son adversaire

Le coach connaît déjà les forces et les faiblesses de l’ESS

A l’approche de chaque rencontre de son équipe, le coach du MCA essaye de passer à la loupe son adversaire, avant d’élaborer sa stratégie de jeu finale et la manière avec laquelle il entamera la ren- contre. Fort de sa longue expérience professionnelle dans le haut ni- veau, Artur Jorge a cette faculté de décortiquer avec précision le jeu de l’équipe qu’il affrontera, et énumère ses forces et faiblesses et c’est à partir de ces données qu’il se fait une idée bien précise avec laquelle il abordera la rencontre. Une fois de plus, Artur n’a pas dé- rogé à la règle en visionnant la rencontre de l’Entente face à la JSK. Ce qui lui a permis de se faire une idée sur l’état de forme actuel des Sétifiens. On laisse entendre que le technicien portugais et son adjoint ont supervisé la rencontre de championnat qui a opposé l’ESS au MOB en championnat, pour mieux voir les Sétifiens lorsqu’ils évoluent en dehors de leurs bases.

Il refuse de parler des Sétifiens

En abordant avec Artur Jorge l’idée qu’il s’est fait sur les Sétifiens, il nous a affirmé qu’il ne focalisait pas trop sur son adversaire, et ce qui l’intéressait le plus c’est son équipe, arguant que toutes les ren- contres sont difficiles et qu’il faut rester vigilant quelle que soit la valeur de l’adversaire. Autrement dit, le technicien portugais ne veut pas dévoiler les points faibles et forts des Sétifiens, ce qui est tout à fait logique, lui qui veut réserver une surprise aux poulains de Ma- doui. Ce dernier met la pression sur son adversaire à sa manière, lorsqu’il déclare que le Mouloudia n’a pas une bonne équipe. «Nous n’avons pas une bonne équipe et ça tout le monde le sait», dira Artur Jorge. Le technicien veut aussi apaiser la pression qui pèse sur les épaules de ses joueurs, en évitant d’enflammer la rencontre. En refusant donc de parler de l’ESS et en faisant exprès de minimiser de la valeur de son équipe, Artur Jorge entame donc la guerre psy- chologique, car le match de ce samedi se jouera sur des détails

K. M. Chaouchi sera présent face à l’ESS
K. M.
Chaouchi sera présent face à l’ESS

Mandouga et Ouali réintègrent le groupe

Outre Chaouchi, Mandouga qui souffrait de la cuisse, a repris à son tour les entrainements, idem pour Ouali qui était grippé et qui ne s’est pas entrainé durant les deux derniers jours. Ainsi, Artur Jorge a eu tout le groupe sous sa coupe pour cette reprise des entrainements et il aura donc l’embarras du choix pour com- poser son onze rentrant, samedi prochain, face à l’ESS

Hier, le MCA a repris les entraine- ments au stade de la Protection civile en fin d’après-midi. La bonne nouvelle pour les supporters du vieux club algérois, c’est le fait que Chaouchi s’est rétabli de sa blessure au niveau de la plante de son

pied droit. Tout en étant au repos forcé depuis samedi passé, Chaouchi a reçu les soins nécessaires, et le staff médical a réussi à le remettre sur pied en un temps record. Ainsi, Chaouchi sera présent face à l’ESS et soulage le staff technique qui

redoutait son absence pour ce match qui est d’une importance capitale pour le vieux club algérois. Chaouchi s’est même entrainé avec le groupe et n’a ressenti au- cune douleur, ce qui atteste que cette blessure n’est qu’un mauvais souvenir.

ASO Boussaïd «On ne pense qu’au match de ce vendredi» Comment se déroule la préparation
ASO
Boussaïd «On ne pense
qu’au match de ce vendredi»
Comment se déroule la préparation du pro-
chain match ?
On le prépare comme il se doit, car nous devons
être prêts à tous les niveaux pour faire face aux tests
qui nous attendent surtout qu’on n’a pas droit à l’er-
reur. Les entraînements se déroulent dans les meil-
leures conditions et ça nous aide beaucoup à
concentrer sur notre travail.
L’équipe aura quatre matchs à jouer en l’espace
de dix jours, qu’en pensez-vous ?
C’est beaucoup, mais on reste motivés et
confiants car le plus important pour nous, c’est de
commencer cette série par une victoire chez nous
qui nous ouvrira toutes les portes. Notre premier
objectif est le maintien et tous les autres ne sont que
des bonus pour nous, on vise les trois points de
vendredi et on verra après.
Ne pensez-vous pas que l’enchaînement des
matchs risque de déstabiliser la concentra-
tion du groupe ?
mordial pour pouvoir le gérer à notre faveur et ne
pas entrer dans le doute. L’adversaire ne sera pas fa-
cile à manier mais on sera à la hauteur.
Les places seront chères dans le milieu du ter-
rain, qu’en pensez-vous ?
Il nous reste beaucoup de matches et dans diffé-
rentes compétitions, l’équipe aura besoin de tout le
monde et chacun aura la chance de montrer ses
qualités et le plus important c’est de jouer son rôle
et aider l’équipe à faire une bonne fin de saison pour
assurer son objectif principal, celui de se maintenir.
Entretien réalisé par
Ahmed Feknous
Une programmation intensive
attend l’équipe
L’ASO devra jouer quatre matchs en l’espace
de dix jours, une programmation intensive
pour l’équipe qui doit impérativement éviter la
défaite surtout en matches de championnat.
L’ASO commencera son aventure demain avec
le match de l’USMH, suivi mardi prochain par
les quarts de finale face à El Yachir en Coupe
d’Algérie. Les Chélifiens iront sur les hauts pla-
teaux pour jouer vendredi prochain face à l’ESS
et le dernier match aura lieu deux jours plus
tard en Coupe de la CAF dimanche. Benchouia
appréhende beaucoup la fatigue et les blessures
de ses éléments lors de ces quatre matches.
Messaoud prêt pour ce match
Mohamed Messaoud qui était blessé, a rassu-
rer Benchouia avant ce match et devrait être
dans les 18 pour demain, sa présence reste im-
portante même s’il peut être remplaçant mais
pourra jouer un rôle primordial surtout
qu’il a beaucoup d’expérience.
Le
match ne sera
pas télévisé
Même si l’ASO joue vendredi,
le match de l’USMH ne sera pas
retransmis par la Télévision, ce qui
Medouar
se réunira avec
Cherchar restera dans le
On pense seulement au match de vendredi
car il est le plus important pour nous et le pre-
mier dans cette série, il faut le gagner afin de
bien aborder les autres matches, dans une telle
situation, il faut gérer match par match pour
éviter la pression.
Comment voyez-vous ce match ?
On doit savoir gérer nos efforts dans ce match et
être surtout efficace car marquer des buts est pri-
devra inciter encore les supporters à
venir en masse pour voir ce match
et aider les joueurs à gagner la ren-
contre. Le comité des supporters
fait un travail énorme afin de ra-
mener le plus de fans possible
les joueurs
ce soir
La dernière séance d’entraînement
avant le match est prévue pour 17h00
où Benchouia fera ses derniers réglages
dans sa composante et divulguera sa liste
des 18 retenus pour ce match. Les
joueurs entreront directement en stage
d’avant match où Medouar compte
leur parler surtout que l’équipe est
onze
Iliès Cherchar auteur d’une
belle phase retour restera
dans le onze à l’occasion du
match de demain, il revient
d’une suspension d’un match
et malgré le retour de Zazou,
il reste prioritaire pour Ben-
chouia car il est plus compéti-
pour ce match capital.
entrée dans un virage dange-
reux.
tif que son camarade qui n’a pas
joué depuis trois mois déjà.
10
10

N° 2949

Jeudi 19 mars 2015

www.lebuteur.com

MOB

Coup d’œil

Ligue 1 Mobilis

www.lebuteur.com MOB Coup d’œil Ligue 1 Mobilis Amrani déplore leur comportement et prend la défense de
Amrani déplore leur comportement et prend la défense de son joueur «Pourquoi tout cet acharnement
Amrani déplore leur comportement et prend la défense de son joueur
«Pourquoi tout cet acharnement
«Pourquoi tout cet acharnement
«Pourquoi tout cet acharnement
«Pourquoi tout cet acharnement
«Pourquoi tout cet acharnement
«Pourquoi tout cet acharnement
des supporters contre Messaoudi ?»
des supporters contre Messaoudi ?»
des supporters contre Messaoudi ?»
des supporters contre Messaoudi ?»
des supporters contre Messaoudi ?»
des supporters contre Messaoudi ?»
A ccosté à l’issue de la dernière
séance de travail de son équipe
dans la soirée, le coach Abdelka-
der Amrani a tenu quand même
à répondre à nos questions.
Dans un premier temps, Abdel-
«Mon rôle est de défendre et de
protéger mes joueurs»
kader Amrani a affiché sa stupéfaction quant au
comportement de certains supporters envers
Messaoudi ces derniers jours après avoir inscrit
un but contre son camp lors du dernier match
face à l’ASMO qui aurait pu coûter cher au club.
L’enfant de Témouchent a été d’ailleurs, mardi
passé, la cible des supporters qui lui ont fait en-
tendre des vertes et des pas mûres. Un groupe
de supporters est même venu en découdre à la
Par la suite, le coach a tenu à faire savoir que
le rôle d’un entraîneur est de protéger ses
joueurs et c’est pour cette raison qu’il a pris la
défense de Messaoudi qui ne mérite pas un tel
sort. «Je ne voulais pas parler de ça, mais je pense
que lorsque nous sommes directement attaqués,
j’ai le droit de défendre mes joueurs. Je continuerai
à le faire avec les autres car je ne tolérerai pas
qu’on s’acharne contre mes joueurs comme ca sans
raison valable. Vraiment, je ne trouve pas les mots
pour expliquer ce comportement, qui vient pour-
tant de nos propres supporters qui essayent de
nous perturber à la veille d’un match important.»
drais dire un mot : qu'on nous laisse travailler
dans la sérénité car le MOB se porte bien. Un par-
cours très difficile nous attend. D’ailleurs cette se-
maine, on disputera un match très important
pour la suite des échéances. On doit juste travail-
ler pour réussir notre mission car si on continue
avec ces manières, le club risque de tout perdre
alors qu’on y est presque. Le MOB peut réaliser sa
meilleure saison depuis son existence, mais cela
passe bien sûr par l’aide de tout le monde, y com-
pris nos supporters.»
équipes. Il pense aussi que le Chabab est une
équipe redoutable malgré ses derniers faux pas
et qu’il faudra s’en méfier afin d’éviter toute mau-
vaise surprise. Amrani affirme que le groupe est
prêt pour la bataille d’aujourd’hui et fera un
grand match. «Écoutez, le match face au CRB est
un match piège, après notre dernière qualifica-
tion, tout le monde est satisfait. Toutefois, il faut
oublier ces matches et descendre de notre nuage.
On a un match très important à livrer, on devra
bien le négocier. C’est un match très difficile.»
«Je ne badine pas avec la
discipline, on doit terminer
la saison en force»
«La valeur de l’équipe se mesure
aussi par rapport aux résultats
réalisés à l’extérieur»
fin de la séance. La colère de ces supporters s'ex-
plique par le but inscrit par ce joueur contre son
camp. «Je ne sais toujours pas pourquoi les gens
«On a surtout besoin de sérénité
en ce moment»
le traitent de cette manière. Je ne comprends pas
tout cet acharnement contre Messaoudi. Je suis
très déçu et je peux vous dire que cela a affecté le
joueur à quelques heures d’un match important.
A croire qu’on veut le descendre en flammes à
chaque fois. Tout ce qui se dit à son sujet n’est
que de la méchanceté gratuite.»
«Sidibé a aussi inscrit un but
contre sans camp, mais…»
Dans ce même contexte, le coach béjaoui
ajoutera : «On est en train de préparer un match
important, voire décisif. C’est vous dire que nous
avons plus besoin de sérénité qu’autre chose dans
ces moments, et pas le contraire. Nous voulons
travailler dans le calme afin de rester sur cette dy-
namique. Tout ce qui se dit sur nous ou sur
l’équipe et certains joueurs n’arrangera pas les
choses, surtout lorsque ca n’avance à rien. Que les
supporters tiennent leur rôle, un point c’est tout.»
Connaissant l’état d’esprit du coach Amrani
qui ne badine jamais avec la discipline de
groupe, il est clair que le joueur en subisse de fâ-
cheuses conséquences. «Je pense qu’on doit
quand même appliquer des sanctions exemplaires
si on ne veut pas que les écarts disciplinaires se re-
produisent, que ce soit par d’autres joueurs ou
bien par les mêmes éléments. Chaque joueur qui
fautera le payera. Le club ne cèdera rien sur ses
droits. La complaisance et le laisser-aller, c'est fini
! Avec des sanctions sévères, on peut éviter l’anar-
chie et c’est la seule manière qui nous permettra
d’imposer la discipline au sein de notre équipe.»
Amrani nous a fait savoir que l’équipe, qui
voyage bien à l’extérieur, pourrait réaliser une
belle saison du moment que la valeur d’une for-
mation est liée bien sûr à ses résultats réalisés en
déplacement. «Pour une équipe, gagner à domi-
cile est primordial. Une équipe ne doit jamais en-
chaîner deux faux pas de suite chez elle. Toutefois,
la valeur d’un club se distingue généralement par
sa force de s’imposer en dehors de ses bases. Une
équipe qui voyage bien à l’extérieur aura certaine-
ment de la valeur et réalisera forcément un bon
parcours.»
Le coach béjaoui était dans tous ses états, sur-
tout après avoir constaté que Messaoudi a été la
cible de ces supporters pour la raison évoquée
plus haut alors que son camarade, Sidibé, qui a
lui aussi inscrit un but contre son camp, n’a pas
eu le même traitement. «Je dis ça car je suis per-
saudé que le joueur était ciblé pour rien, sinon
comment expliquer que Siddibé a nscrit aussi un
but contre son camp mais a été épargné par ce
même groupe de supporters. Ils ont oublié que ce
joueur a joué un match quelques jours seulement
après la mort de son père. Cela veut tout dire à
mon avis. Qu’on nous laisse travailler, ce serait
mieux !»
«Que les supporters cessent de
nous perturber, c’est le moment
de se serrer les coudes. On y est
presque !»
«Je ne pense pas encore au
match de coupe»
«Nos deux prochains matchs
seront cruciaux»
Amrani n’a pas hésité à lancer un appel aux
supporters pour se mobliser et rester derière
l’équipe. «On a confiance en nos supporters. Ils
nous ont habitués à nous aider dans les moments
les plus difficiles. En outre, on a besoin d'eux en ce
moment où l’équipe se porte très bien, il faut qu'ils
nous aident et qu'ils soient à nos côtés. Je pense
que c’est le moment où ils devront faire preuve de
plus de moblisation pour que leur équipe puisse
au moins atteindre ses objectifs et s’offrir quelque
chose cette année.»
Le MOB est qualifié pour les demi-finale de la
Coupe d’Algérie et va affronter le Champion
d’Afrique, l’ESS. D’après Amrani, l’équipe ne
pense pas encore à cette rencontre du moment
que les deux prochains matchs face au CRB et le
RCA sont très importants. «Pour le moment, on
ne pense pas au match de coupe. On doit tout
d’abord négocier convenablement le match face au
Chabab Belouizdad puis celui de l’Arbâa avant de
se focaliser sur la Coupe d’Algérie. Il faut y aller
match par match sans brûler les étapes.»
Pour le coach béjaoui, la clé de la réussite est
de bien gérer les deux prochaines rencontres en
déplacement face au CRB et le RCA en déplace-
ment. «Nos deux prochains matchs seront cru-
ciaux, quand on recevra le CRB et on se déplacera
à l’Arbâa. Deux équipes qui feront tout pour nous
battre. On verra après ces deux matchs si nous
avons une bonne équipe. Certes, l’équipe est sur la
bonne voie mais il faut rester serein. La tâche est
loin d’être accomplie.»
S. A.
«Le CRB ? Le match piège
par excellence»
«Un match très difficile nous
attend»
Amrani qui semblait très affecté par ce qui
s’est passé avec son joueur a déclaré : «Je vou-
Interrogé sur la rencontre de son équipe face
au CRB, le coach du MOB estime que ce sera
avant tout un match comme les autres. Il pense
aussi que sera un match difficile pour les deux
Séance
vidéo ce matin
A l’approche du match face au
CRB, le staff technique a décidé de
programmer au moins une séance vidéo
aujourd’hui. Le driver béjaoui préfère sur-
tout bien expliquer l’aspect technique à ses
capés, en visionnant plusieurs fois quelques sé-
quences des matches des Belouizdadis.
Convaincu que tout se jouera au mental, comme
l’ensemble des joueurs interrogés à propos de
ce match l’ont signifié à travers leurs déclara-
tions, Amrani ne rate aucune occasion pour les
motiver et les exhorter à bien appliquer ses
consignes sur le ter-
rain.
Affecté par la réaction des supporters
Messaoudi ne s’est pas entrainé hier
Comme annoncé par nos soins, le défenseur axial béjaoui a vécu une salle soirée, mardi dernier, lors de
la séance de reprise après avoir été malmené par une poignée de supporters. Affecté par ce comportement,
le joueur ne s’est pas rendu à l’entraînement d’hier. Affaire à suivre…
2,5 milliards du fonds de wilaya dans les caisses
Mise
au vert aux
Les caisses du MOB viennent juste d'être renflouées d'une somme assez importante cette semaine. Comme an-
noncé par nos soins, le fonds de wilaya a décidé de débloquer 2,5 milliards de centimes, dans le cadre des subventions
La vente des billets samedi matin au stade Les billets pour le match MOB-CRB, qui
La
vente des
billets samedi matin
au stade
Les billets pour le match MOB-CRB, qui
aura lieu samedi à 16h au stade de l’Unité
Maghrébine, seront mis en vente le jour du
match au niveau des guichets du stade OPOW le
jour du match à 9h30. Lors de la réunion de sé-
curité qui s’est déroulée mardi matin au stade de
l’UMA, avec la présence de 3 membres de la di-
rection du MOB, il a été décidé que 5 % de la
capacité du stade seront réservés aux sup-
porters du CRB avec un guichet spécial
pour la billetterie. Ils seront installés au
niveau de la tribune 7 avec la 6 et la
8 comme cordon de sécurité.
Les
portes du stade
seront ouvertes
à 13h30
Afin d’assurer une bonne organisation
avant l’entame de la rencontre, les respon-
sables du stade qui abritera la partie ont
jugé utile d’ouvrir les portes aux supporters
à partir de 13h30 juste après le match d’ou-
verture des espoirs. Ainsi, les incondition-
nels du Mouloudia auront plus de quatre
heures pour bien s’installer et attendre le
coup d’envoi de ce big match qui s’an-
nonce prometteur entre le leader et
le Chabab.
Hamadites Vu l’importance de la rencontre de demain face au CRB, la direction du club
Hamadites
Vu l’importance de la rencontre
de demain face au CRB, la direction du
club béjaoui a décidé de la mise au vert
à l’hôtel les Hamadites à partir de demain
soir. Juste après la séance de ce vendredi,
la dernière de cette semaine, les joueurs
regagneront directement l’hôtel où ils
vont passer la nuit avant la rencontre
de ce samedi. Les responsables veu-
lent surtout mettre les joueurs
dans les meilleures conditions et
leur éviter la pression avant
le match devant le
Chabab.

consacrées aux équipes professionnelles des Ligues 1 et 2. Une somme très importante qui aidera la direction à gérer ses dé- penses, notamment les salaires des joueurs.

Amrani soulagé

Le groupe se complète

Après une reprise tronquée, les choses semblent évoluer progressivement. Les joueurs continuent de répondre présent. Ainsi, la séance de lundi fut marquée par la présence d’un nombre important de joueurs après le retour de Hamzaoui et Rahal. Dés- ormais, la formation du MOB s’entraîne au complet sous la houlette du coach Amrani qui est en train d’augmenter la cadence afin de faire bénéficier ses joueurs de la meil- leure préparation durant cette semaine afin de ne rien laisser au hasard.

La réunion avec Cevital reportée

La présence de tous les joueurs n’a pas été sans provoquer la satisfaction de l’entraîneur Abdelkader Amrani qui est en train de travailler avec tous ses joueurs dans une bonne ambiance, ce qui donne de l’envie à ces derniers d’aller encore de l’avant et de faire de leur mieux pour améliorer leur rende- ment et enregistrer d’autres bons résul- tats, à commencer par le matcn de ce week-end. C’est un bon signe pour la suite du parcours et qui dénote de la grande dé- termination qui anime le groupe.

Prévu pour hier matin, la réunion de travail entre les dirigeants bé- jaouis et la direction générale de Cevital à Bejaia n’a pas eu lieu fi- nalement. Et pour cause, le P-DG de cette entreprise qui se trouvait à Alger n’a pas pu se libérer pour assister à cette réunion qui a été reportée pour le début de la se- maine prochaine. Le but de cette réunion est de renouveler le contrat de sponsoring liant le MOB à Cevital.

Coup d’œil www.lebuteur.com N° 2949 USMA 11 Jeudi 19 mars 2015 Ligue 1 Mobilis Hadj
Coup d’œil
www.lebuteur.com
N° 2949
USMA
11
Jeudi 19 mars 2015
Ligue 1 Mobilis
Hadj Adlene
El Orfi
«Les joueurs
ont repris
confiance
en eux»
«Il faut gagner tous les
matchs, pas uniquement
les derbies !»
Le milieu défensif des Rouge et
Noir, Hocine El Orfi, parle de son
retour en force à la compétition et
des ambitions du club. Il affirme
que l’USMA ne doit plus perdre, au
risque de se faire distancer par les
équipes du haut du tableau.
Parlez-nous de la reprise ?
Haddad veut les trois
points face au NAHD
Lors
d’une confé-
rence de presse animée conjointe-
ment avec Farid Belmellat, entraîneur
des gardiens de but de l’USMA, l’ancien
chouchou de Saint Eugène, Hadj Ad-
lene, qui est coordinateur technique du
Elle s’est effectuée le plus normalement du
monde. Après un jour de repos mardi, on a repris
le travail, car on a des échéances importantes à
préparer.
Comment préparez-vous le derby ?
On ne fait de préparation spéciale, on se pré-
pare comme pour les autres matchs, c’est-à-dire
E n marge de la
séance d’en-
où il a mis tout le monde de-
vant ses responsabilités. A
noter que le président a
contraint les entraîneurs à
décaler d’une demi-heure la
séance de travail à cause de
ladite réunion avec les
joueurs, qui devait être enta-
mée à 10h hier matin, pour
finir par remercier ses capés
de la réaction en Ligue des
champions face à l’AS Pikine.
club, est revenu sur l’actualité des
Rouge et Noir, à commencer par la
rencontre face au NAHD de ce
week-end. «On s’apprête à jouer le
NAHD, une rencontre très impor-
pour gagner nos rencontres. C’est vrai qu’on
passe à côté parfois, mais on travaille tout le
temps pour gagner. Il faut dire qu’au fur et à me-
sure qu’on avance en championnat, ça devient diffi-
cile et compliqué. On est passés par des moments
traînement
d’hier, le pré-
tante pour nous, notre but
avant était de sortir d’une
sident des
mini-crise suite à notre éli-
difficiles, mais on tâchera de ne pas retomber dans les
mêmes erreurs.
Donc votre but, ce sont les trois points face au NAHD
Rouge et
mination en coupe, on
Noir, Rebbouh Haddad, a
tenu une réunion avec ses
joueurs. En effet, profitant
de la présence de l’ensemble
de son effectif, Haddad est
revenu sur l’élimination en
coupe, la réaction en Ligue
des champions et la suite du
parcours en championnat, à
commencer par le derby face
au NAHD qu’il ne veut pas
perdre. Pour lui, il est impé-
ratif de battre le Nasria et de
poursuivre la route vers le
titre qu’il a gagné la saison
passée, ce qui pourrait ne
pas être le cas aussi cette
année. Or, pour lui, relever
le défi commence ce week-
end face aux Sang et Or, un
message du boss à ses
joueurs pour les encourager
et éviter le doute en cette
«Oubliez
l’élimination en
coupe»
Dans son intervention, le
président usmiste est revenu
sur les erreurs commises en
coupe d’Algérie, ce qui avait
coûté au club des frères
Haddad une élimination
inattendue que personne
n’arrive à expliquer. «Oubliez
cette élimination, elle est der-
rière vous, concentrez-vous
sur la suite qui est aussi très
importante», leur dira-t-il.
Haddad a aussi fait savoir
aux joueurs que les fautes
commises avant devront être
bannies du jeu de l’USMA.
Selon lui, ces erreurs ne de-
vront pas être reproduites
car tous les matchs, dira-t-il,
qui restent à jouer sont des
rencontres de coupe. Pour
lui, atteindre les objectifs du
club, entre autres la phase de
poules de la Ligue des cham-
pions, nécessite une grande
concentration et des efforts à
commencer par le derby face
au NAHD qui, pour lui,
montrera la route à ses
capés, alors qu’une défaite
sera synonyme d’un retrait
de la course au titre. Autre
fait, Rebbouh Haddad a in-
sisté en rappelant aux
joueurs le soutien indéfecti-
ble de la direction, qui met-
tra tout en œuvre pour
assurer les moyens néces-
saires à l’accomplissement
des vœux de la direction et
des supporters. Pour ceux-ci,
Rebbouh a rappelé que les
supporters ont été braves en
restant derrière leur équipe
dans les moments difficiles.
Enfin, il a soutenu son gar-
dien Zemammouche, tout
en félicitant Belaïli et Chafai
de leur retour en équipe na-
tionale.
M. Z.
s’est refait une santé en
Ligue des champions,
même la direction
s’est mise de la par-
tie, la preuve le pré-
sident s’est réuni
avec les joueurs
pour leur montrer
son soutien, et en-
suite les exhorter à
plus d’efforts face au
NAHD, il leur a dit de
Tout à fait ! L’équipe doit remporter ses matchs, que ce soit
les derbies ou les autres. Donc on doit gagner ce match qu’on
considère comme un virage important, car on sait que les trois
points du match maintiendront nos chances de jouer le titre.
OK, mais le NAHD est dernier…
On le sait, ils sont dans une position pas du tout confortable et
jouent le maintien, mais nous aussi nous sommes en mauvaise pos-
ture. On doit gagner, on a besoin des trois points. On ne se soucie
pas de l’adversaire.
Vous êtes revenu en force face à l’USMH, au CSC et en C1, vous
en voulez à ce point ?
Ecoutez, je suis resté longtemps convalescent, pratiquement la
moitié de la phase aller, donc il me fallait revenir en force. Il
garder leur concentration
n’y a que le travail qui paye. J’ai profité du stage hivernal et
et
gagner ce match», dira le
coordinateur technique de
l’USMA. Par la suite, Hadj Ad-
celui d’après pour revenir, mais je me suis blessé encore et
j’ai dû rater trois matchs.
On affirme çà et là que votre meilleur match était
lene est revenu sur l’adversaire, il
affirme que les Sang et Or sont un
celui de la C1, que répondez-vous ?
Je ne fais que mon travail, il y avait énormément
bon groupe et qu’ils feront tout pour
empocher les trois points, eux qui
sont dans une position des plus dange-
reuses au classement. «On connaît le
dernière ligne droite du
championnat. Outre sa pré-
sence au stade, Rebbouh a
usé d’un langage assez direct
NAHD, eux aussi sont en proie au doute,
ils ont été très affectés par la façon avec
laquelle ils ont été éliminés, donc ils
voudront se racheter, et nous aussi on
de pression lors de ce match, il fallait réagir après
l’élimination en coupe. On a gagné par cinq buts,
grâce aux joueurs et aux supporters qui étaient
présents.
On présume que vous pensez au match re-
tour…
Oui, un peu, mais on a d’abord deux rencon-
tres qu’on doit bien négocier ici, les matchs sont
a
été éliminés, mais on a su relever le
défi en Ligue des champions», ajou-
tera le buteur historique des
proches l’un de l’autre, on doit se préparer en
conséquence. En football, il faut penser match par
match, mais la C1 est im-
Boudebouda out,
Ferhat sera ménagé
Rouge et Noir.
portante donc on y pense un
peu. Mais j’estime qu’on a fait
Belmellat : «La
non-
de Zemma
Blessé au dos et à
l’épaule en Ligue des
champions face à l’AS
Pikine, le latéral gauche
des Rouge et Noir Bra-
him Boudebouda ne
sera pas présent ce
week-end face au
NAHD. Le joueur souf-
frant des deux blessures
joueurs, où Ben-
moussa devrait re-
trouver son poste
d’arrière gauche qu’il a
lâché avec Velud, ou
encore des jeunes es-
poirs à droite à la
place de Ferhat.
400 tickets
l’USMA pour
convocation
Lors
d’une
réunion
en EN ne va
entre
ce Usmistes
et
Nah-
pas
distes
en
plus
des
par-
l’affecter»
ties
concernées,
Par ail-
conclu,
nous
révèle
leurs, l’en-
source,
que
suppor-
traîneur des
ters
des
Rouge
et
Noir
gardiens,
un bon résultat qui nous per-
mettra de bien négocier la
manche retour.
Une dernière question, l’EN vous y
pensez ?
Bien sûr, c’est mon droit non ? Je
pense que tout joueur souhaite être
sélectionné. Moi, je travaille et j’en-
chaîne les matchs pour ça juste-
ment, je ne perds pas espoir en
tout cas.
devront
faire
la
Farid Bel-
Ils se sont
entraînés en
M. Zerrouk
bouche
et
se
contenter
a
été contraint par le
des
400
places
face
solo
staff médical à suivre un
programme spécial pour
NAHD,
ce
n’a
Hier lors de ladite
séance, Brahim Bou-
été
du
goût
fans
se
remettre d’aplomb.
surtout
de
la
direction
L’autre joueur qui sera
aussi absent face au
NAHD n’est autre que le
jeune milieu de terrain,
Zineddine Ferhat, ce
dernier, nous dit-on,
sera ménagé face au
Nasria, même si lui af-
firme pouvoir être sur le
banc. En fait, c’est un
autre casse-tête pour le
debouda et Zineddine
Ferhat se sont entraî-
nés en solo au mo-
ment où leurs
coéquipiers étaient sur
la pelouse de Bolo-
ghine. Le staff médical
les a obligés à effec-
tuer des exercices en
solo et leur éviter de
rejoindre le groupe
jusqu’à samedi pro-
chain.
de
l’USMA
n’arrive
pas
encore
compren-
dre
genre
de
sions
qui
pourraient
porter
préjudice
l’USMA
qui
pris
a l’ha- pas der-
bitude
de
jouer
les
bys
avec
sa
grand
nombre.
à de une re- en au été du de et
En
Anniversaire
vanche,
la
direction
club
de
Soustara
il déci- aurait fine deux
vieux coach de l’USMA
qui sera contraint de
composer avec d’autres
craint
des
mellat, est re-
venu lui aussi
sur la non-
convocation de
Zemammouche
qui, selon beaucoup,
a été lésé par le sélec-
tionneur national : «Je
pense que la non-convoca-
tion de Zemammouche ne
va pas l’affecter, il connaît sa
valeur, je pense aussi que le
sélectionneur national va es-
sayer d’autres joueurs, et
enfin je suis persuadé
qu’Amine reviendra en sélec-
tion nationale.»
ments
dans
genre
M. Z.
M. Z.
rencontre
tente
C’est aujourd’hui 19 mars que tu souf-
fles ta 11e bougie, notre cher Samy Naït
Athmane. À l’occasion de cet heureux
évènement, papa et maman ainsi que tes
frères Lyès et Lamine te souhaitent un
joyeux anniversaire et une vie pleine de
joie et de bonheur.
calmer
à supporters et qui qui les ce des galerie dépasse- a
les
qui
dénoncent
le
poids
deux
mesures.
12
12
N° 2949 www.lebuteur.com Coup d’œil Jeudi 19 mars 2015 Ligue 1 Mobilis
N° 2949
www.lebuteur.com
Coup d’œil
Jeudi 19 mars 2015
Ligue 1 Mobilis

CSC

Coup d’œil Jeudi 19 mars 2015 Ligue 1 Mobilis CSC Boulhabib rompt le silence «Ceux qui

Boulhabib rompt le silence

«Ceux qui veulent la présidence

du CSA n’ont qu’à ramener de

l’eau minérale à Bentobal»

L’ ancien directeur général du CSC, qui a gardé le si- lence depuis qu’il avait dé- missionné au mois de

février de l’année 2014, vient d’ac- corder un entretien à notre confrère d’El Heddaf. Ce dernier a évoqué plusieurs sujets d’actualité, notamment l’affaire du CSA où plu- sieurs personnes avaient collecté des signatures sur une liste pour la déposer auprès du directeur de la jeunesse et des sports. Il a même rappelé les circonstances dans les- quelles l’équipe clubiste s’est fait éli- miner en Coupe d’Algérie par la formation de Chéraga. Pas seule- ment, il parlera des événements qui se sont déroulés dont les supporters n’avaient pas pris connaissance. Le plus étonnant dans tout cela, c’est la disposition de Soussou et de Bou- khezra d’acheter 90% des actions que détient le groupe Tassili. Concernant la question des signa- tures et des personnes désireuses de procéder à un vote de défiance à l’actuel président du CSC, Yacine Fersadou, Boulhabib n’hésita pas à déclarer : «Les membres de l’assem- blée générale du CSA/CSC ne dé- passent pas les 105, je me demande où ils sont allés chercher les 170 voire 190 signatures des soi-disant membres de l’AG. La plupart des si- gnataires ne sont pas habilités à le faire, alors de ce côté-là, on est bien tranquille parce que la loi est de notre côté et que la dernière assem- blée a été validée par la DJSL avec une liste de 105 membres. Je consi- dère qu’il y a eu fraude et on ne va pas en rester là, on va envoyer une correspondance à qui de droit afin de faire la lumière sur ce dossier et mettre fin à toute cette mascarade.»

sur ce dossier et mettre fin à toute cette mascarade.» «Fersadou ira jusqu’au bout de son

«Fersadou ira jusqu’au bout de son mandat» Boulhabib n’a pas manqué d’encen- ser Yacine Fersadou, affirmant qu’il restera à la tête du CSA/CSC jusqu’à expiration de son mandat. «Yacine Fersadou est le meilleur pré- sident qui est passé à la tête du CSC, avec tout le respect bien sur pour les autres présidents», ajouta-t-il. En somme, Boulhabib confirme qu’il n’y aura pas de suite à cette liste et que Fersadou demeurera jusqu’à la fin de son mandat.

«Nous sommes disposés à acheter 90% des actions détenues par Tassili» Dans l’affaire de la société com- merciale SSPA/CSC, Mohamed

Travail intensif devant les bois

l lLes attaquants ont eu leur dose de travail lors des dernières séances d’entraînement. En

effet, après avoir insisté sur le travail en bloc et la conservation du ballon, le staff technique com- mence à préparer son attaque en travaillant de- vant les bois. C’est ainsi que les joueurs ont été soumis à des exercices défense-attaque au cours desquels Bracci arrêtait quelques fois le jeu afin de prodiguer des conseils. Le meilleur scénario serait de marquer en première période et rentrer à la mi-temps avec un avantage sur le plan comp- table.

Allag et Sameur hors des plans de Bracci

l lSi pour Abdelhakim Sameur, on savait au tout début de la préparation qu’il ne serait

pas concerné par le match contre l’USMBA, le cas de Fouad Allag est tout autre. Le natif d’Hussein- dey s’était plaint de douleurs au niveau des ad- ducteurs au début de cette semaine. Il s’est présenté à la séance en tenue de ville, regardant ses camarades au travail.

Boucherit retrouvera encore une fois Bichari

l lOn se souvient que Boucherit, le milieu ré- cupérateur clubiste, avait été exclu lors du

match de Coupe d’Algérie qui a mis aux prises le CSC et l’USMBA et qui avait été officié par… Bi- chari. Ce dernier n’avait pas hésité à brandir le carton rouge à la face de Boucherit pour une his- toire de contestation de décision. On assistera donc à des retrouvailles pas du tout chaleureuses pour le joueur qui aura quelques appréhensions.

JSS Pas de changement face au RCA A l'issue de la séance Toubal jouera d’entrée
JSS
Pas de changement face au RCA
A l'issue de la séance
Toubal jouera
d’entrée
Le portier Laouti sera en-
core titulaire face au RCA
pour garder la cage de son
équipe, ce qui permettra à la
défense d'évoluer avec plus
de confiance. Au niveau de
ce compartiment, Toubbal
sera titularisé sur le flanc
droit. Sur l'autre flanc de la
défense, on retrouve Ter-
bah, alors que Benzergua et
Bapendi seront associés
dans l'axe central.
Bousmaha évoluera
au côté de Tiouli
En l'absence de Mahfoud
Ameri, blessé, c'est Tiouli
qui évoluera aux côtés de
Nabil Bousmaha. L'ani-
mation du jeu sera confiée
à l'homme en forme de
cette équipe de Saoura,
Sayeh, et sur l'autre flanc
du milieu de terrain, on
retrouvera Belkhir qui a
gagné des points. Ainsi
d’hier, l’entraîneur
donc, il ne risque pas d'y
de la JS Saoura,
avoir beaucoup
de chan-
Mohamed Henkouche,
n'avait pas tranché sur le
onze qui sera aligné face
au RCA. Même s'il a déjà
une idée sur la manière
dont il abordera cette
confrontation, il pourrait
apporter un remaniement
de dernière minute. Hen-
kouche n'a pas chamboulé
son équipe et il a pris en
considération l'état de
forme de ses joueurs, car
la dernière trêve a permis
au coach de bien préparer
l'équipe, et malgré le fait
qu'il ait été perturbé par
l’arrêt du championnat,
cet arrêt lui a tout de
même permis de tirer les
enseignements néces-
saires, notamment le
match d’application entre
les joueurs.
gements au niveau du mi-
lieu de terrain.
Aoudo et Hamia
en attaque
Au niveau de la ligne of-
fensive, Henkouche comp-
tera sur Hamia qui, jusqu'à
présent, a fourni
bles prestations,
d'honora-
même s'il
n'a pas trouvé le chemin
du but. L'autre joueur qui
sera aligné en attaque est
Mohamed Aoudo que
Khezzar a marginalisé et
qui aura la chance cette
fois de prouver
que l'ex-
Boulhabib avait indiqué que tout le
monde sait que c’est lui-même et
Ahmed Boukhezra, tous deux ac-
tionnaires dans la société, qui veu-
lent acheter la majorité des actions
et devenir ainsi les nouveaux pro-
priétaires. «Nous sommes prêts à
acheter 90% des actions détenues
par Tassili», a-t-il dit. Ils vont d’ail-
leurs faire une proposition au
groupe TAL à ce sujet et se disent
prêts à payer cash. Boulhabib ainsi
que Boukhezra voudraient redon-
ner au club son statut et redorer
son blason. Ils voudraient, pour la
saison prochaine, une équipe forte
et sont disposés à redevenir les
nouveaux propriétaires.
entraîneur s'est trompé sur
son compte. En somme,
Henkouche alignera les
joueurs qui sont les plus en
forme selon lui et sur les-
quels il comptera pour ga-
gner face au RCA.
B. G
s'est adressé à ses joueurs avant l'entraînement
Il
Henkouche :
«Vous pouvez
battre le RCA»
Avant l'entame de
neur Mohamed
la séance d'entraînement d’hier qui a
eu lieu à Béchar,
l'entraî-
Henkouche a réuni ses joueurs pour les encourager.
Bien que la
mission de la JSS s'annonce
difficile, le coach estime que tout reste possible lors
matchs que vous allez disputer
de
cette rencontre. «Tous les
seront difficiles, il faut
battre le RCA. On doit réaliser
croire en vos qualités
et vous pouvez
Synthèse de L. B.
qui
nous mettra
en confiance pour les
prochaines confrontations»,
un bon résultat
dira Henkouche
à ses joueurs
avant sur
d'ajouter
: «Jouez
comme
vous avez
qu'on l'habitude
faire
et don-
PUB
nez-vous
à fond
le terrain,
et je suis
persuadé
réalisera de
un le bon
match.»
Le Buteur du 19-03-2015
Le Buteur du 19-03-2015
Coup d’œil www.lebuteur.com N° 2949 NAHD 13 Ligue 1 Mobilis Jeudi 19 mars 2015 L’entraînement
Coup d’œil
www.lebuteur.com
N° 2949
NAHD
13
Ligue 1 Mobilis
Jeudi 19 mars 2015
L’entraînement
Ils comptent
envahir le stade
Ighil remodèle
son onze-type
d’avant-hier
perturbé
Les supporters
exigent les
trois points
Les joueurs du NAHD conti-
nuent leur micro cycle de pré-
paration, en prévision du
grand derby face à l’USMA.
Une opportunité pour les
joueurs de renouer avec la vic-
toire et faire tomber leur rival.
Un match, a priori, difficile et
surtout déterminant pour la
suite du championnat. Gagner
le prochain duel est synonyme
de sortie de crise. C’est ainsi
que les supporters veulent
mettre la pression sur le
groupe et exigent les trois
points ce week-end. Ainsi, les
Sang et Or comptent envahir
les gradins du 20-Août et mar-
quer leur présence en force. Ils
veulent refaire le même décor
du vendredi dernier. De son
côté, le staff technique ne veut
pas mettre de pression sur ses
éléments et les a incités à se
concentrer plus sur le match
de ce week-end. Pour l’entraî-
neur Meziane Ighil, le Nasria
doit impérativement arracher
la victoire face à l’USMA pour
sortir la tête de l’eau. Afin de
ne pas fausser les calculs, les
coéquipiers de Ghalem sont,
d’abord, dans l’obligation de
gagner le derby face à l’USMA.
Donc, la balle est dans leur
camp et ils n’ont plus droit à
l’erreur.
D ans le cadre de sa
préparation pour
le prochain
match contre l’USMA, le
NAHD est bel et bien
prêt pour retrouver le
championnat mais sur-
tout renouer avec la vic-
toire. Afin de mettre en
place son dispositif pour
ce palpitant derby, l’en-
traîneur du Nasria n’a
encore pas tranché défi-
nitivement sur ses choix.
Meziane Ighil est
confronté à deux soucis :
Le Nasria a effectué avant-hier soir
une séance d’entraînement au stade
du 20-Août. Seulement, cette séance a
été perturbée et n’a pas eu lieu dans de
meilleures conditions. D’abord, elle a
été décalée de 20 minutes, puisque les
joueurs du CRB s’entraînaient avant le
NAHD et n’ont quitté le terrain qu’à
19h20. Ensuite, il y’a eu trois coupures
d’électricité suite à des pannes techniques.
Malgré ces perturbations, l’équipe a bien
bossé durant une heure de demi.
Ultime séance
aujourd’hui
la fatigue et les blessés.
Le coach des Sang et Or
craint un relâchement
physique, même s’il a
déjà entamé une prépa-
ration spécifique basée
sur la récupération. Ighil
aura des tracasseries à
incorporer une équipe
équilibrée et efficace
contre l’USMA en l’ab-
sence probable de deux
cisément sur le flanc droit.
Meziane Ighil veut mettre
le joueur devant ses res-
ponsabilités et ne compte
pas l’écarter du onze ren-
trant. En plus, Besse-
ghier est forfait, Guebli
demeure incertain, He-
rida et Khiter ne sont
pas compétitifs. Un
constat qui oblige le
staff technique à faire
appel à Bendebka. Ce
dernier sera face à un
défi de prouver qu’il
mérite amplement la
confiance de son entraî-
neur. Réponse samedi
après-midi.
Les derniers
réglages
C’est aujourd’hui matin
que le staff technique
nahdiste envisage de
mettre en place son dis-
positif pour le match
contre l’USMA. En effet,
un match d’application
Le staff technique du NAHD a accepté
d’effectuer une dernière séance au stade
du 20 -Août aujourd’hui à 13h. Après le
report du derby au samedi, Meziane Ighil
a jugé utile de travailler beaucoup plus
aujourd’hui afin de permettre aux joueurs
de prendre beaucoup plus leurs repères
sur la pelouse du 20 -Août. L’ultime
séance de la semaine est prévue demain
vendredi à Bensiam.
Les minimes disputeront
quatre matchs à Madrid
titulaires, en l’occurrence
Besseghier et Guebli. Le duo est in-
certain à cause de sa blessure à la
cuisse. En dépit de ces donnes, le
coach nahdiste est dans l’obligation
d’opter pour des changements sur le
plan de jeu aussi. Même s’il avait
souhaité reconduire le même
groupe qui a affronté le RCA lors
des quarts de finale de la Coupe
d’Algérie, il semble contraint de
chambouler son effectif. Pour lui,
c’est dans ce genre de situations qu’il
faut réussir à booster l’équipe vers
l’avant et prouver la valeur du
groupe. Ighil aura besoin surtout
d’hommes pour passer le cap us-
miste.
Bendebka, la solution en
défense
Malgré tout ce qui a été dit suite à
son voyage non annoncé en France,
le milieu Sofiane Bendebka sera bel
et bien présent samedi contre
l’USMA. Le staff technique ne sem-
ble plus en colère contre le joueur
qui sera aligné en défense, bien pré-
entre les joueurs est prévu
afin d’apporter les rectificatifs
qui s’imposent et essayer une
autre variante. Meziane Ighil
compte préparer l’équipe qui sera
appelée à affronter les Usmistes
samedi prochain et mettre en
place son mécanisme. Il veut voir
la réaction de ses joueurs à deux
jours de la reprise du championnat.
Ainsi, c’est aujourd’hui que le onze
rentrant sera dégagé à 100%.
Youcef M.
Les minimes accentuent leur prépara-
tion en prévision du tournoi de «LG»
Comme annoncé précédemment, les
minimes du NAHD participeront lors
des vacances du printemps à un tournoi
international à Madrid, organisé par
leur sponsor «LG». Durant leur séjour,
les jeunes talents du Nasria auront un
programme riche et disputeront qua-
tre matchs. A cet effet, le staff tech-
nique des minimes a ajouté une
autre séance afin de permettre aux
joueurs de bien se préparer pour ce
tournoi international. A noter que
la délégation husseindéenne sera
présidée par le secrétaire général
du club, Mohamed Houali.
Pub
Le Buteur du 19-03-2015
Le Buteur du 19-03-2015
N° 2949 www.lebuteur.com Coup d’œil 14 CRB Jeudi 19 mars 2015 Ligue 1 Mobilis
N° 2949
www.lebuteur.com
Coup d’œil
14
CRB
Jeudi 19 mars 2015
Ligue 1 Mobilis

Son cauchemar continue

Chebira a

La concurrence atteint son paroxysme avant le MOB

rechuté hier

mois de préparation, on voulait que Chebira reprenne cette semaine afin de le préparer pour les prochains rendez-vous. S’il devait participer à ce match du MOB, cela n’aurait été qu’en qualité de doublure de Benchrifa. Aujourd’hui la rechute du joueur ne fera pas que l’écarter officiellement du match face au MOB, mais pourrait même remettre en ques- tion son retour la semaine qui suit. Cela bien évidemment dépendra des résultats des exa- mens que Chebira passera sous peu.

Il manquera son 4e match consécutif Avec ce forfait prévu contre le MOB, Che- bira manquera ainsi son cinquième match consécutif dans cette phase retour du cham- pionnat. La dernière apparition du joueur re- monte à la rencontre face à l’USMA où il avait concédé une double sanction, un carton rouge et une blessure au mollet. Cette bles- sure l’écartera des rendez-vous face à l’USMBA, le MCEE, l’ASO et le NAHD.

Le joueur est très atteint moralement Quand une blessure tarde à guérir c’est souvent le moral du joueur qui est touché. C’est le cas de Chebira qui n’arrive plus à sup- porter sa période de convalescence. La re- chute d’hier aura plongé le joueur dans un état d’affaissement moral.

La nouvelle trêve du championnat de Ligue 1 Mobilis avait profité au staff du CRB de s’attarder un peu plus sur la prépa- ration face au MOB. Trois rencontres ami- cales avaient été orga- nisées durant cette période sans compter les dizaines de séances d’entraî nements entre Bouchaoui, Dar El Beida et le 20-Août. Une période creuse dans la saison qui aura permis à certains remplaçants de nour- rir l’espoir de se frayer une brèche dans l’équipe type en es- sayant d’attirer les re- gards de leur coach dans les rencontres amicales et les entrai- nements. Cela aura crée une certaine ten- sion de concurrence dans le groupe qui s’est accentués dans ces dernières séances d’entrainement. Le problème de Michel cette semaine ne sera pas seulement d’éla- borer son onze type sans pouvoir contra- rier certains, mais même cette liste des 18 sera difficile à arrê- ter tant tout le monde veut aller à Bejaia.

Les contreperforma nces mettent la pression sur le staff

Avec les deux contreperformances en championnat, le staff technique éprou- vera un peu plus de mal à calmer les es- prits des remplaçants qui demandent à leur tour d’avoir leur chance. Même si rien n’est encore décidé, Michel pourrait bien se sentir dans l’obliga- tion de céder et effec- tuer quelques changements afin d’injecter du sang neuf à cette équipe.

L e latéral gauche du CRB, Chebira, est en train de vivre des moments très difficiles au CRB depuis sa venue l’été dernier. En effet, ce dernier n’arrive plus à se débarras-

ser de sa blessure au mollet gauche contractée lors de la rencontre face à l’USMA. Pourtant, le championnat a connu deux trêves depuis le derby, mais les rechutes font que le joueur re- vient toujours à la case départ dans son pro- cessus de guérison. Ce fut encore le cas hier dans la séance d’entraînement matinale, Che- bira qui avait enfin reçu le feu vert la veille pour retrouver ses camarades à la prépara- tion, la première séance en groupe depuis deux mois, n’avait montré en début de séance aucun signe inquiétant, au contraire, ce qui a poussé le staff à l’impliquer un peu plus dans le travail physique. C’est vers la fin de la séance d’entraînement dans un ultime tra- vail de vitesse que les douleurs du défen- seur se sont réveillées l’obligeant ainsi à écourter sa préparation.

Le staff voulait le préparer pour le match de la JSS Même si le staff médical avait reçu l’instruction d’accélérer les soins à Chebira pour le récupérer le plus tôt possible, le staff technique du CRB ne misait pas trop sur son retour cette se- maine. En effet, ayant manqué plus d’un

Certains joueurs ne cachent plus leur déception

C’est un problème récurrent dans le groupe belouizdadi. Quand les bons résul- tats se succédaient, les remplaçants avaient du mal à évoquer leur malaise avec le staff vu que l’équipe tour- nait à plein régime. Or aujourd’hui on commence à sentir certaines frictions avec des éléments qui estiment qu’il est grand temps qu’on leur donne leur chance, surtout qu’il ne reste plus que huit matches avant la fin de la saison.

Le milieu de terrain sera le casse-tête de la semaine Pour cette se- maine le
Le milieu de
terrain sera le
casse-tête de
la semaine
Pour cette se-
maine le staff
technique éprou-
vera sans doute beau-
coup de difficultés à
choisir ses éléments
au milieu de terrain.
Cinq joueurs se bat-
tent pour trois places
dans ce comparti-
ment. Tous pour le
grand bonheur, et
malheur par la même
occasion, se trouvent
au top de leur forme.
A savoir si on aura
droit au même trio,
c’est-à-dire Ngomo,
Draoui et Tariket,
ou bien Amiri et Si-
dhoum qui au-
ront leur mot à
dire. Lamine
Amimi

«Je suis écœuré»

A la fin de la séance d’entraînement d’hier nous avons échangé quelques mots avec Chebira pour en savoir un peu plus sur son état. «Je ne sais plus quoi penser. Je suis écœuré. Pendant un moment j’avais cru que tout ça était derrière moi. J’avais repris les entraînements avec mes ca- marades depuis deux séances et je me disais que je pourrais au moins être du voyage cette semaine et me préparer au mieux pour tenter de récupérer ma place face à la JSS au pro- chain rendez-vous. Là, les douleurs se réveillent et sincère- ment je ne sais plus quoi en penser.»

«Je veux jouer face à la JSS» Même si la blessure est toujours là, Chebira ne perd pas espoir de reprendre la compétition la semaine prochaine face à la JSS. «Pour cette semaine, je sais que je ne pourrais même pas être du groupe. Je me retrouve donc dans l’étape des soins, à la case dé- part. Malgré cela je ne perds pas espoir de jouer la semaine pro- chaine, je vais essayer de bien récupérer dans les prochains jours et tenter de retrouver la préparation le plus rapidement possible.» Lamine Amimi

Départ vendredi par avion

Pour ce voyage à Béjaïa, la direction du Chabab a pensé à faire le voyage par avion afin d’éviter au groupe la fa- tigue du trajet. Le vol est prévu ce vendredi en début d’après-midi.

Khoudi «Si le staff me fait jouer à droite, je donnerai quand même satisfaction»

Plus que deux jours avant le rendez- vous face au MOB, comment se dé- roule la préparation ? Beaucoup de choses ont changé depuis la semaine dernière. Le groupe est moins tracassé par ce qui s’est passé précédem- ment et la bonne ambiance est au rendez- vous. Nous avons repris notre rythme des matches avant le NAHD et Chlef, et cela est un bon signe. Cela veut-il dire que vous êtes confiant pour ce match ? Je dirais plutôt que nous savons à quoi nous en tenir cette semaine. C’est le MOB, le leadeur, le club le plus constant du championnat jusque-là. Mais cela ne veut en aucun cas dire que nous nous dé- placerons dans la peau d’une victime car nous aussi nous avons des atouts à faire valoir. Partagez-vous l’idée que cette rencon- tre puisse être le tournant de la saison du CRB ? Sincèrement, pour moi, toutes les pro- chaines rencontres de championnat sont

un tournant important à prendre. Dans ce classement très serré on ne peut pas se contenter d’un seul match pour dire qu’on est sauvé ou qu’on peut jouer le titre. Il faut une certaine constance pour rassembler le plus de points. Sinon sur le plan moral cette rencontre sera très im- portante car c’est en réalisant un bon ré- sultat qu’on pourra effacer les deux échecs du NAHD et l’ASO. Où voyez-vous cette équipe du Chabab dans 8 matches ? Ce serait très difficile de le dire mainte- nant avec ce championnat très instable. Nous pourrons nous retrouver dans le haut du tableau si on réalise de bon résul- tats ou bien on restera à stagner tout au milieu si les choses restent ainsi. Je sais bien que beaucoup de rencontres diffi- ciles nous attendent, mais je ne vous cache pas que je suis optimiste. Parlons de vous. Il est fort probable que vous soyez remplacé samedi sur le côté droit de la défense. Accepteriez- vous cette décision du staff ?

Oui, bien sûr. Je ne suis pas vraiment habitué à ce poste de latéral droit, mais si c’est la volonté du staff je ferai le maximum pour don- ner satisfaction. C’est le résultat qui compte dans ce match peu im- porte où je joue, le plus important est que l’équipe fasse le travail. Entretien réalisé par Lamine Amimi

Une séance d’entraînement hier

Après avoir élevé la charge des entraî- nements à la reprise du lundi et mardi en programmant du biquotidien, le staff technique du CRB revient à une seule séance d’entraînement pour préparer le match du MOB. Hier les camarades de Cherfaoui se sont entraînés dans la ma- tinée au 20-Août, une séance axée dans son intégralité sur le plan tactique.

N° 2949 Coup d’œil www.lebuteur.com USMH Jeudi 19 mars 2015 Ligue 1 Mobilis Il est
N° 2949 Coup d’œil www.lebuteur.com USMH Jeudi 19 mars 2015 Ligue 1 Mobilis Il est
N° 2949
Coup d’œil
www.lebuteur.com
USMH
Jeudi 19 mars 2015
Ligue 1 Mobilis
Il est revenu cette semaine de Tunisie
récupérer tous ses moyens, jouer
un ou deux matchs de cham-
pionnat.
Il s’est chargé seul
de ses soins et
serait très en
colère envers la
direction
Cela dit, et au moment où il
va entamer une longue pé-
riode de rééducation, Li-
mane serait très en colère
envers la direction du
club, plus particulière-
ment envers le président
Mohamed Laïb qui l’au-
rait, selon nos informa-
tions, ignoré durant toute
cette période où il souffrait
seul dans son coin. Le gar-
dien harrachi aurait en effet
confié à ses proches qu’aucun
responsable du club n’a daigné
demander de ses nouvelles pen-
dant tout ce temps, ce qui l’a poussé
à remettre beaucoup de choses en

question et à entreprendre une nou- velle démarche en fin de saison. Limane aurait aussi financé seul tous les soins qu’il a reçus en Tunisie. Enfin, le keeper a également tenu à faire savoir à Boualem Charef que le président Laïb et l’ex-entraî- neur Abdelkader Iaïche étaient au courant de tout et qu’il avait obtenu leur autorisation d’aller se soigner en Tunisie. Donc, son ab-

sence était bel et bien justifiée, contrairement

à ce que certains ont voulu laisser entendre.

Le portier harrachi, que nous avons réussi à joindre, nous a confirmé qu’il va entamer une longue période de rééducation. «Effecti- vement, je vais devoir observer une période de rééducation de cinq semaine avant que je puisse réintégrer le groupe. J’espère que je re- prendrai avant la fin de la saison. C’est im- portant pour moi», nous a-t-il déclaré.

PUB

15
15

Charef serait fixé sur l’effectif qui affrontera l’ASO

Boualem Charef serait fixé sur la composante de l’équipe qu’il compte aligner ce week-end face à l’ASO. Une composante qui devrait connaître, selon nos informations, quelques changements par rapport à l’effectif qui a été aligné lors du dernier match contre la JSS. Au maximum trois postes seraient concernés par ce remaniement, car le coach harrachi tient en même temps à la stabilité de l’effectif de son équipe. Dans une discussion que nous avons eue avec lui, Charef nous a confirmé en effet qu’il y aura quelques changements, mais pas au point de chambouler la composante de l’équipe. Il nous a fait savoir que cela va concerner sur- tout l’axe central de la défense à cause de la sus- pension de Keniche.

Ziane Cherif dans l’axe avec Mazari

En effet, parmi les importants changements qui sont prévus, il y a le retour du défenseur central Ziane Cherif qui a été obligé de faire l’impasse sur les trois derniers matchs de son équipe pour cause de blessure. Il sera associé à Mazari en défense centrale, c’est désormais une certitude, car Charef aurait décidé de ne pas prendre des risques avec Ali Guechi même, s’il a pensé à lui à un moment.

Belkheir et Boulekhoua de retour et Mebarki pressenti dans le onze de départ

Et si l’on tient compte du match amical dis- puté contre l’équipe de la protection civile et des dernières séances d’entraînement, l’on s’at- tend à ce que Boulekhoua et Belkheir revien- nent dans l’équipe type en occupant les couloirs droit et gauche afin de reconstituer la défense sur laquelle il avait souvent compté la saison passée. Aussi, le coach harrachi penserait à sa- crifier un joueur dans l’entrejeu pour aligner une équipe plus orientée vers l’offensive avec la titularisation de Mebarki. H. M.

Limane explique

tout à Charef

L a semaine en cours a été caractérisée par le retour du gardien Limane, qui s’est présenté hier à l’entraînement en

tenue de ville après une absence qui aura duré un peu plus d’un mois et pendant la- quelle le portier harrachi se trouvait en Tu- nisie où il est allé soigner une blessure à l’épaule qui l’avait obligé à rester toute cette période dans le pays voisin. Bien entendu, la première chose que Limane a faite, c’est d’al- ler voir Boualem Charef et lui expliquer la si- tuation. Il a en effet exposé son cas à son entraîneur en mettant entre ses mains tout un dossier qui explique la procédure des soins qu’il a reçus en Tunisie après l’inter- vention chirurgicale qu’il a subie sur place.

Il lui a fait savoir qu’il devra observer au moins cinq semaines de rééducation

Limane a tout dit à Charef. Il lui a fait savoir notamment que le dernier contrôle médical effectué en Tunisie a été rassurant et récon- fortant, puisqu’il aurait montré que l’inter- vention chirurgicale a été un succès total. Et d’après ce que nous avons pu savoir, le portier harrachi a indiqué à son entraîneur qu’il ne pourra pas être disponible avant deux mois. Car, toujours selon nos informations, Li- mane devra observer une longue période de rééducation qui va durer environs cinq à six semaines entre soins et exercices de réadap- tation. Ce n’est qu’après qu’il pourra, si tout va bien, réintégrer le groupe. L’entraîneur de l’USMH a été très attentif aux explications de Limane et lui a promis de l’aider pendant cette période difficile en le confiant dans un premier temps à des rééducateurs de renom qui vont l’accompagner durant toute cette pé- riode. Un geste qui a beaucoup touché le gar- dien de l’USMH, lequel a confié à son coach qu’il fera tout pour qu’il puisse reprendre la compétition avant la fin de la saison. Car si les choses vont dans le bon sens et si tout marche comme prévu, Limane pourra réin- tégrer le groupe plus tôt que prévu et, en même temps, s’il est en mesure de

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

WILAYA DE TLEMCEN DIRECTION DES EQUIPEMENTS PUBLICS

MISE EN DEMEURE N°02

L’entreprise BENDDRIHEIM MOUSSA domiciliée au 08 Rue Abou Obeida Amar Ibn El Djerrah Sidi – Bel-Abbès Titulaire du marché N° 34/2014 approuvé le 07/10/2014 et L’ODS de commencement des travaux N°444/2014 du 07/10/2014 relative à la Réalisation et équipement d’un collège type B4/200R à Ain Tellout Saadnia est mise en demeure pour :

- Le retard engendré à cet effet, il est de- mandé à l’entreprise de renforcer le chan- tier en moyens humains et matériels pour rattraper le retard enregistré par rapport au planning des travaux. Faute de quoi des mesures coercitives seront appliquées.

Anep : 31004777 / Le Buteur du 19-03-2015

H. M. Entraînement cet après-midi et déplacement juste après à El Attaf Les Harrachis effectueront
H. M.
Entraînement
cet après-midi et
déplacement juste après
à El Attaf
Les Harrachis effectueront cet après-midi leur
dernier entraînement avant le match de demain
contre l’ASO. Le staff technique a programmé cette
séance sur le terrain du stade du 1er-Novembre de
Mohamadia. L’équipe se dirigera par la suite vers
la ville d’El Attaf où elle devra prendre ses
quartiers avant de rallier Chlef demain en
début d’après-
midi.
ASO-USMH
à 16h
La Ligue de football professionnel a
confirmé hier sur son site officiel l’ho-
raire du match entre l’ASO et l’USMH
qui se jouera demain vendredi. Le coup
d’envoi aura bel et bien lieu à 16h. Il
n’y a eu aucun changement dans
cet horaire.
USMH-ASMO
vendredi à 15h
En même temps, et en prévision de la
24e journée de Ligue 1 Mobilis, la LFP a
programmé le prochain match contre
l’ASM Oran le vendredi d’après. Le
coup d’envoi est prévu à par-
tir de 15h.

L’opposition s’organise

Vers le retrait de confiance à Laïb

Il semble que certains membres du conseil administratif de l’USMH et quelques actionnaires soient décidés à pousser le président Laïb à quitter son poste. Ils seraient même en train de prépare une réunion où il sera question de retirer la confiance au président actuel et l’obliger à démis- sionner. L’opposition est en train de s’or- ganiser autour du porte-parole du club,

temps-là, Mohamed Laïb continue à courir de gauche à droite pour essayer de régler le problème de la subvention du ministère de la Jeunesse et des Sports qui est toujours bloquée. H. M.

Abdelkader Manaâ, et le président du club amateur, El Hadi Hamdouche. Il y a eu en effet une réunion secrète entre ces différents membres où il a été convenu de convoquer une réunion extraordinaire du conseil d’admi- nistration après le match face à l’ASO. Une réunion à laquelle tous les actionnaires seront conviés. L’on se dirige ainsi vers un véritable bras de fer entre Laïb et l’opposition. Mais certains observateurs pensent qu’il n’y aura aucun changement. Ils pensent que Laïb, comme d’habitude, ne démissionnera ja- mais de son poste malgré ces menaces et que l’opposition ne parviendra jamais à le déloger, comme toujours. Pendant ce

de son poste malgré ces menaces et que l’opposition ne parviendra jamais à le déloger, comme
16
16
N° 2949 www.lebuteur.com Coup d’œil MCO Jeudi 19 mars 2015 Ligue 1 Mobilis
N° 2949
www.lebuteur.com
Coup d’œil
MCO
Jeudi 19 mars 2015
Ligue 1 Mobilis

Messaoud-

Zouggar ne réussit pas

trop au MCO

L e Mouloudia d’Oran, qui a réussi à briser le signe indien chez plu- sieurs équipes cette saison, est ap- pelé à en faire autant contre le MC

El Eulma demain après-midi. En effet, les Rouge et Blanc du Mouloudia n’ont pas réussi à ramener beaucoup de points de leurs matches au stade Messaoud-Zougar. En fait, les Oranais n’ont pu arracher qu’un seul point des cinq confrontations jouées à El Eulma. Les autres rencontres se sont toutes soldées par des succès avec l’art et la manière des Eul- mis lesquels ont collectionné quatre victoires de suite dont deux sur un score net et lim- pide de trois buts à zéro

Un seul point arraché sur ce terrain

Paradoxalement, c’est dans une situation très difficile que le Mouloudia a pu arracher le seul et unique bon résultat à El Eulma. C’était en 2010-2011, lorsque l’équipe s’y était rendue avec un effectif décimé par l’absence de plusieurs titulaires et renforcé par des jeunes joueurs du cru à leur tête l’actuel dé- fenseur central, Hamza Hamdadou. Les Ora- nais, présidés à l’époque par le regretté Belkacem Elimam, ont réussi à tenir bon et revenir avec ce point du match nul qui valait son pesant d’or, puisque l’équipe s’est mainte- nue à la fin de l’exercice de l’époque.

A. L.

Les résultats MCEE-MCO à El Eulma 2009-2010 : 2010-2011 : 2011-2012 : 2012-2012 : 2013-2014
Les résultats
MCEE-MCO à El Eulma
2009-2010 :
2010-2011 :
2011-2012 :
2012-2012 :
2013-2014 :
MCEE 0 – MCO 0
MCEE 1 – MCO 0
MCEE 3 – MCO 0
MCEE 3 – MCO 0
MCEE 2 – MCO 1

Les Hamraoua en

conquérants à El Eulma

MC

El Eulma. Le premier est relatif au fait

que

le Mouloudia d’El Eulma, qui a concédé

un nul loin d’être défavorable en Coupe d’Afrique, sera beaucoup plus préoccupé par

ce match retour où les chances des coéqui- piers de Derardja restent intactes. En plus, la bande d’Aït Djoudi, qui peine à trouver ses marques cette saison, évoluera certainement

avec une certaine pression due à la situation

de l’équipe en championnat. Le troisième fac-

teur

qui devra aussi jouer en faveur des Ora-

nais

est l’état de terrain qui semble dégradé.

Chose qui devrait faire l’affaire des Ham- raoua lesquels devront comme à leur habi-

tude attendre l’adversaire et procéder par des

contres rapides.

Kamel Larbi reviendra dans l’axe

Jean-Michel Cavalli, qui est beaucoup plus préoccupé par son équipe que par son ad-

versaire, devra opérer quelques changements forcés. En effet, le coach alignera Kamel Larbi dans l’axe central pour pallier l’absence de Hamza Hamdadou, suspendu suite à son ex- pulsion face à l’USM Alger. Outre ce change- ment, Cavalli pourrait modifier également

son système offensif avec l’incorporation

d’un seul attaquant en choisissant entre Hi- chem Cherif et Nekkache. L’entraîneur des Hamraoua devra par contre renforcer son milieu de terrain en utilisant quatre éléments qui sont Bezzaz, Berradja, Heriat et peut-être Ndoumbé.

Cherif et Natèche incertains

Deux éléments restent incertains pour le match de demain. Il s’agit de l’attaquant, Hi- chem Cherif, qui n’a repris qu’hier l’entraîne- ment avec le groupe et aussi Abderraouf Natèche, qui reprendra cet après-midi le tra- vail. Cavalli devra prendre la décision au- jourd’hui en choisissant entre Natèche et Belarbi et aussi entre Hichem Cherif et Nek- kache.

A. L.

et Belarbi et aussi entre Hichem Cherif et Nek- kache. A. L. V oulant franchir un

V oulant franchir un nouveau pas vers le maintien, les Ham- raoua se rendront demain à El Eulma avec la ferme intention de renouer avec le succès ou

revenir au pire des cas avec le point du match nul. Un résultat qui leur permettra non seu- lement de se rapprocher de leur survie parmi l’élite mais surtout de reprendre confiance après une série de résultats négatifs à la suite de l’élimination en Coupe d’Algérie, la défaite au 20-Août-55 face au NA Hussein Dey et le

nul concédé à Zabana contre l’USM Alger. Il faut dire aussi qu’un résultat positif leur per- mettra de rêver à nouveau à cette place au podium puisque deux unités seulement les séparent de l’USM Alger. En somme, ce match contre El Eulma déterminera à coup sûr les objectifs du Mouloudia en cette fin de saison.

Profiter de la situation de l’adversaire

Trois éléments peuvent jouer en faveur des Hamraoua au cours de ce match contre le

Bouterbiat ne jouera pas face à ses ex l lL’ancien élément polyvalent du Mouloudia d’Oran,
Bouterbiat ne jouera
pas face à ses ex
l lL’ancien élément polyvalent du
Mouloudia d’Oran, Sofiane
Bouterbiat, ne sera pas de la partie de-
main après-midi. Ce joueur, qui re-
vient de blessure, a commencé cette
semaine à courir tout en continuant sa
rééducation. Ayant déjà affronté son
ancienne équipe lors de la phase aller,
Bouterbiat devra se contenter de suivre
le match MCEE-MCO à partir de la
tribune officielle.
Une prime de
cinq mille dinars pour
les espoirs
l lLes espoirs du Mouloudia d’Oran
ont touché hier une prime de mo-
tivation de cinq mille dinars en guise de
récompense pour leur qualification face
au Widad de Tlemcen lors des hui-
tièmes de finale de la Coupe d’Algérie.
Une gratification qui témoigne de l’im-
portance qu’accordent les dirigeants du
club à ces jeunes catégories et leur désir
de les pousser à aller le plus loin possi-
ble dans cette compétition.
Fekir s’entraîne
avec les U21
l lNon concerné par la liste des 18
qui s’est rendue hier à Sétif afin
de préparer le match contre le MC El
Eulma, l’attaquant Mounir Fekif a été
convoqué chez les U21 pour s’entraîner
et prendre part au prochain rendez-
vous du championnat. C’est sur conseil
de Cavalli que le joueur a intégré les
espoirs.
A. L.

Comment s’est préparé le groupe pendant cette trêve ? La préparation s’est dérou- lée dans un bon état d’esprit. Le groupe est bien sûr conscient de la mission qui l’attend en cette dernière ligne droite de la phase re- tour. De toutes les façons on est prêts à reprendre la com- pétition officielle. Où en est le moral des troupes après ces der- nières contreperfor- mances ? Bon, le groupe n’est pas très affecté du moment qu’on est toujours bien placés au classement. On est à seule- ment deux points du po- dium. Un résultat positif ce vendredi changera complète- ment la donne. Donc, il ne faut pas trop se fier aux der- niers résultats en champion-

Nekkache : «C’est sûr que l’attaque doit réagir !»

Le meilleur buteur de l’équipe en toutes compétitions confon-

dues avec sept réali- sations cette saison, Hichem Nekkache,

sait très bien que l’at-

taque, muette depuis trois matches déjà, doit retrouver le che- min des filets si le MCO veut sortir in- demne de la confron- tation de demain après-midi contre le

MC El Eulma.

nat. Encore faut-il que le MCO

chemin des filets demain, n’est-ce pas ?

renoue avec les bons résul-

(Rires) Je sais que cela fait

tats

dès ce match contre le

longtemps qu’on n’a pas mar-

MC

El Eulma…

qué de but mais je n’avais pas

C’est sûr qu’on est appelés à réaliser un résultat positif

de chiffre exact. C’est clair que l’équipe est en panne

face à El Eulma, car notre ob- jectif primordial est d’assurer

d’inspiration ces derniers temps. Il faut bien évidem-

le plus tôt possible notre

maintien en Ligue 1 Mobilis. C’est la raison qui nous mo- tive à nous donner à fond de- main et espérer réaliser le meilleur résultat possible. Que voulez-vous dire par le meilleur résultat possi- ble ? Il est clair qu’on ira à El Eulma avec l’espoir de reve- nir avec la victoire. Mais au

pire des cas il faudra éviter la défaite, car un point ramené

de l’extérieur est un résultat

positif.

Le Mouloudia a-t-il les

moyens de revenir avec un succès d’El Eulma ? Je pense que le Mouloudia

a prouvé, notamment en

début d’année, qu’il est très à l’aise en dehors de ses bases. On a déjà ramené sept points

de l’extérieur. Ce n’est pas rien. Donc, je suis convaincu

qu’on a les moyens de revenir avec un résultat probant d’El Eulma. Mais il faut que l’équipe,

qui reste sur 345 minutes

sans avoir marqué le moindre but, retrouve le

ment qu’on mette un terme à cette inefficacité si on veut revenir avec un bon résultat d’El Eulma. Ouvrir le score là-bas nous permettra d’aug- menter nos chances pour un résultat positif et pourquoi pas la victoire. Tous ceux qui ont suivi le match de la Coupe d’Afrique face à Ashanté Cotoco redoutent l’état de la pelouse du stade Mes- saoud-Zouggar. Avez-vous la même appréhension ? Franchement, je n’ai pas eu l’occasion de voir ce match, mais j’ai eu des échos concer- nant l’état de la pelouse du stade. Me concernant, je

pense que le terrain va beau- coup plus handicaper les lo- caux appelés à faire le jeu. Mais le MCO est également une équipe qui renferme dans ses rangs des éléments très techniques, qui s’expri- ment mieux sur un bon ter- rain. J’espère que la pelouse sera praticable demain après-

midi.

Entretien réalisé par Amine L.

sur un bon ter- rain. J’espère que la pelouse sera praticable demain après- midi. Entretien réalisé
Coup d’œil www.lebuteur.com N° 2949 ASMO Jeudi 19 mars 2015 Ligue 1 Mobilis
Coup d’œil
www.lebuteur.com
N° 2949
ASMO
Jeudi 19 mars 2015
Ligue 1 Mobilis

O ubliér l’élimination

en coupe et se fo-

caliser sur le pro-

chain match de

championnat face

à la JSK, tel a été le discours du staff technique ces derniers jours. Même si cette élimination en coupe a fait beaucoup de mal au moral des Asémistes, ces derniers n’auront pas d’autres choix que de surmonter cette déception et se préparer bien comme il se doit pour le rendez-vous de ce samedi. C’est ainsi que l’entraîneur, Ben- chadli a axé son travail sur le plan psychologique en discutant lon- guement avec ses troupes. Il faut dire que le rendez-vous de ce sa- medi revêt une grande impor-

17
17

match pour oublier définitivement l’élimination en coupe : «Person- nellement, j’attends avec impatience ce match face à la JSK, qui va per- mettre aux joueurs d’oublier l’élimi- nation en Coupe d’Algérie. On n’a pas d’autre choix que d’oublier ce revers et se focaliser sur notre par- cours en championnat. Il reste en- core plusieurs matchs à jouer et je pense que nous avons les moyens de terminer la saison en force. Je ne pense pas que l’absence des suppor- ters sera un handicap pour nous face à la JSK. Nous avons joué le match aller face à la JSK dans les mêmes conditions. On va tout faire pour remporter ce match et ajouter trois points à notre besace.»

Riad O.

Cap sur la JSK

l’honneur des joueurs afin de les motiver après l’élimination en Coupe d’Algérie face au Moulou- dia de Béjaïa. Les supporters en question ont offert des fleurs ainsi qu’un livre du Saint Coran aux joueurs. Ce geste a beaucoup tou- ché les joueurs ainsi que l’entraî- neur, Benchadli, qui nous a déclaré hier matin : «Le geste des supporters nous a beaucoup tou- chés. Il est vraiement important de sentir le soutien des supporters

tance, pour les Asémistes qui n’au- ront pas d’autres choix que de re- nouer avec le succès sous peine de se compliquer davantage la tâche en cette fin de saison.

Benchadli : «Le geste des supporters nous a beaucoup touchés»

Comme annoncé dans ces mêmes colonnes dans notre édition d’hier, un groupe de supporters ainsi qu’un autre groupe des Ultras, a organisé mardi une réception en

dans ces moments précis. On re- mercie beaucoup nos fans et nous leur promettons de tout faire pour se ressaisir en championnat et ter- miner la saison en force.»

«Je ne pense pas que le huis-clos sera un handicap pour nous face à la JS Kabylie»

Par la suite, Benchadli a évoqué le prochain match de son team face à la JS Kabylie, nous déclarant qu’il est important de remporter ce

nous déclarant qu’il est important de remporter ce Trois jours de repos pour Djemaouni Comme annoncé

Trois jours de repos pour Djemaouni

Comme annoncé dans ces mêmes colonnes dans notre édition d’hier, l’attaquant, Djemaouni Antar, est très incertain pour le match de ce samedi face à la JS Kabylie. Victime d’une blessure de la cheville, le joueur n’est pas allé au terme du précédent match de l’ASMO face au MO Béjaïa. Avant-hier, Djemaouni est allé voir le docteur Remdane afin d’être fixé sur la gravité de sa bles- sure. Le buteur asémiste a bénéficié de trois jours de repos. Du coup, sa participation au match de ce samedi face à la JS Kabylie demeure très in- certaine. Si l’absence de Djemaouni au match de ce week-end venait à se confirmer, cela constituera un véri- table casse-tête pour les Asémistes au vu de l’importance du joueur dans le dispositif tactique de Ben- chadli. Le staff technique asémiste espère que Djemaouni sera rétabli d’ici à samedi, afin qu’il puisse pren- dre part au match face à la JS Kaby- lie.

«Tout se décidera ce jeudi»

Joint hier en début d’après-midi par

téléphone, Djemaouni nous a confié avoir bénéficié de trois jours de repos. «Je suis passé hier (Ndlr :

mardi) chez le docteur Remdane afin d’être fixé sur le gravité de ma bles- sure. J’ai bénéficié d’une période de repos de trois jours. Je ne sais vrai- ment pas si je serai en mesure de participer au match de ce samedi face à La JS Kabylie», nous a déclaré Djemaouni et de préciser qu’il fera tout son possible pour ne pas rater ce match : «Je vais me rendre de- main (Ndlr : aujourd’hui) à l’entraî- nement pour essayer de m’entraîner avec mes coéquipiers. J’espère être ré- tabli d’ici samedi prochain. Je pense que tout va se décider ce jeudi. J’es- père ne pas ressentir de douleur à l’entraînement. Personnellement, je veux vraiment jouer ce match face à la JSK, car l’équipe a besoin de tous ses éléments pour rebondir et retrou- ver le chemin du succès après l’élimi- nation concédée en Coupe d’Algérie face au MO Béjaïa.»

R. O.

Le DJS a soutenu l’équipe après l’élimination en coupe

Le directeur de la jeunesse et du sport d’Oran, Gharbi Badreddine, a apporté son sou- tien au club de M’dina Jidda après l’élimination en Coupe d’Algérie face au Mouloudia de Béjaïa. C’est ce que nous a fait savoir le manager général du club, Benamar Houari,

en nous déclarant : «Au lendemain de l’élimination concédée en Coupe d’Algérie face au MO Béjaïa, le DJS m’a appelé au téléphone pour apporter son soutien au club. Il m’a affirmé que l’ASMO a fait un bon match face au MOB et n’a pas à rougir de son éli- mination en coupe. On le remercie vivement, surtout qu’il a toujours été au chevet de notre équipe. Cela va nous motiver à continuer à travailler afin de terminer le cham- pionnat en force.»

Entraînement aujourd’hui et demain à Zabana

Les deux prochaines séances d’en-

traînement de l’équipe auront lieu

au stade Ahmed – Zabana

en fin

d’après-midi. L’occasion pour l’en-

traîneur, Benchadli, d’apporter

les

dernières retouches à son team

avant le match de samedi face

à la

JSK. C’est à l’issue

de la séance

d’entraînement d’aujourd’hui que

Benchadli devrait annoncer la liste

des 18 joueurs convoqués pour rendez-vous de ce samedi.

le

Sebbah apte à jouer face à la JSK

Absent des entraînements

depuis

le match de samedi

dernier face

au Mouloudia de Béjaïa, le défen- seur, Sebbah, a repris hier matin l’entraînement avec ses coéqui- piers. Le défenseur asémiste s’est complètement remis de sa bles- sure et s’est entraîné hier le plus normalement du monde avec ses coéquipiers. L’ancien joueur du Mouloudia d’Oran sera apte à par- ticiper au match de ce samedi face à la JSK.

Benayada de retour à l’entraînement,

Benkablia

et

Bendjelloul pas encore

Pour sa part, le défenseur, Be- nayada Houcine, a repris lui aussi hier l’entraînement avec ses co- équipiers. Après avoir terminé son

stage avec l’EN Militaire, Benayada

a rejoint le groupe hier en enta-

mant la préparation du match face

à la JS Kabylie. Pour leur part, les deux attaquants, Benkablia et Bendjelloul, n’ont pas encore re-

pris le travail avec le groupe.

Et

pourtant, ils étaient attendus hier au stade. Les deux joueurs ont participé à un stage de prépara- tion avec l’EN Olympique.

Bouhedda s’est entraîné avec le groupe…

Après s’être présenté avant-hier au stade en tenue de

ville, le gar- dien de but asémiste, Bouhedda, a repris hier matin le

chemin des

entraîne-

ments avec le groupe. L’ancien keeper du MCA avait le moral au plus bas, lui qui avait commis quelques erreurs lors du précédent match face au Mouloudia de Bé-

erreurs lors du précédent match face au Mouloudia de Bé- jaïa. Après avoir raté les deux

jaïa. Après avoir raté les deux pre- mières séances de la semaine, Bouhedda a entamé hier avec ses coéquipiers la préparation du match face à la JS Kabylie.

Il a encore le moral au plus bas

Avant-hier, et lors de la réception organisé par les supporters aux joueurs, Bouhedda a versé des larmes devant ses coéquipiers en re- connaissant sa part de responsabi- lité dans les deux buts concédés face au Mouloudia de Béjaïa. Joueurs, staff technique ainsi que dirigeants

et supporters ont tous apporté leur

soutien à Bouhedda qui reste après tout le capitaine de l’équipe et un de ses joueurs cadres.

… Et Touil en solo

L’attaquant, Touil Houari, n’a pas été autorisé hier à s’entraîner avec le groupe. L’ancien joueur du WA Tlemcen s’est entraîné en solo sous

la houlette du préparateur physique, Belgharbi Yasser. Selon les informa- tions en notre possession, une alter- cation s’est produite lors de la séance d’entraînement de mardi qui s’est dé- roulée au stade Ahmed – Zabana entre Touil et le jeune gardien, Bel- gasmia. Du coup, le staff technique a décidé de sévir en interdisant hier

l’entraînement au joueur.

Il a présenté ses excuses au groupe et au staff technique

Mais tout est rentré dans l’ordre après cet incident. En effet, Touil a présenté hier à l’issue de la séance d’entraînement ses excuses à ses co- équipiers ainsi qu’aux membres du staff technique. Touil devrait réinté- grer aujourd’hui le groupe pour pré- parer le match de ce samedi face à la JS Kabylie.

RCA

pré- parer le match de ce samedi face à la JS Kabylie. RCA Bourkoum pourrait retrouver

Bourkoum pourrait retrouver l’équipe A

S’il y a bien un joueur qui pro- gresse de jour en jour chez les U21, c’est bien le milieu offensif, Zoheir Bourkoum. Pur produit de l’USM Alger, ce jeune a rejoint le RC Arbâa, cette saison. Retenu en

équipe fanion au début de la sai- son, Bourkoum a été reversé par la suite au milieu de l’exercice chez les moins de 21 ans, compte tenu de la situation très délicate qu’a passée le RC Arbâa. Seulement,

malgré le fait qu’il n’ait pas disputé toutes les rencontres avec les es- poirs, Bourkoum a brillé de mille feux cette saison en inscrivant treize buts. Eh oui, un milieu of- fensif qui inscrit ce nombre im-

portant de buts, veut dire que c’est quelqu’un capable de s’imposer assez facilement avec l’équipe A. D’ailleurs, il a marqué plus que les attaquants que renferme le RCA. L’entraîneur Mohamed Mihoubi

suit avec beaucoup d’intérêt les performances de ce jeune joueur, qui devrait être promu en équipe

A d’ici à la fin de saison.

A.L.

18
18
N° 2949 www.lebuteur.com Coup d’œil Jeudi 19 mars 2015 Ligue 1 Mobilis
N° 2949
www.lebuteur.com
Coup d’œil
Jeudi 19 mars 2015
Ligue 1 Mobilis

Hammar prépare la cérémonie du centième match africain de l’Entente

Nous avons aussi appris que le président de l’Entente, Hammar,

compte mettre à profit le match retour contre les Gambiens du Real de Banjul pour préparer la cérémonie du centième match de l’équipe sétifienne en Coupe d’Afrique et ce, même si le centième match pour l’Entente à l’échelle a coïncidé avec le match aller à Banjul.

l l

L’ESS attend la confirmation de l’arrivée de la délégation gambienne

l l Après l’officialisation de la date et l’horaire du déroulement du retour,

l’administration de l’ESS attend une cor- respondance de son homologue du Real de Banjul confirmant la date de l’arrivée à Sétif ainsi que la liste nominative des membres de la délégation afin qu’elle puisse procéder à la réservation des billets des vols internes d’Alger vers Sétif.

Le président du Real de Banjul arrivera le 28 mars

l l En attendant que la correspon- dance parvienne à l’administra-

tion sétifienne, nous avons appris que le président du Real de Banjul, Willimam Abraham, arrivera en premier à Alger le 28 mars prochain pour s’enquérir des conditions de séjour de son équipe.

L’hôtel El Hidhab pour héberger les Gambiens

l l Dans le même ordre d’idées, l’ad- ministration songe à héberger la dé-

légation gambienne à l’hôtel El Hidhab durant son séjour à Sétif. Par contre, le trio arbitral, qui est de la Côte d’ivoire, ainsi que le commissaire au match pren- dront leur quartier à l’hôtel Tadj.

Les billets des arbitres seront envoyés aujourd’hui

l l Le directeur administratif de l’En- tente, Rachid Djerroudi, procédera,

aujourd’hui, à l’envoi des billets des arbi- tres ivoiriens qui arriveront le 1 avril.

ESS
ESS

L’Entente attend de connaître la date de la rencontre face au MOB

L a date de la rencontre opposant l’ESS

au MOB dans le cadre des demi-fi-

nales de la Coupe d’Algérie n’est pas

encore arrêtée officiellement par la

commission chargée du déroule-

ment de l’épreuve populaire présidée

par Ali Malek. De ce fait, la direction de l’Entente attend toujours que la date de ladite rencontre soit définitivement établie surtout que cela est consi- déré par le club sétifien comme étant un point im- portant dans son organigramme du mois d’avril. Des échos évoquent le 7, 10, et 14 du même mois comme dates plausibles, cependant rien n’a été confirmé. Le 7 voire le 10 avril conviendrait le mieux Pour l’administration de la formation de Aïn Fouara, le 7 ou le 10 conviendrait parfaitement à l’Entente, car si la rencontre est programmée pour le mardi 14 avril, l’équipe sera contrainte de se dé- placer le lendemain à Casablanca pour y affronter

le Raja dans le cadre des 8es de finale de LDC pré- vue entre le 17 et 19 avril prochain. Cela irait, bien évidemment, à l’encontre de l’intérêt de l’ESS si le match de coupe se déroulait 3 ou 4 jours seule- ment avant le rendez-vous africain. Un agenda chargé L’Entente souhaite vivement que les instances footballistiques, notamment la Ligue nationale, prennent en considération l’agenda de l’équipe sé- tifienne quant aux prochaines échéances conti- nentales. Le Raja n’est pas le Real de Banjul. Ce qui laisse supposer qu’il n’y aurait pas de demi-fi- nale le 14 avril prochain. Il aurait été plus judi- cieux pour la LNF de ne programmer aucune rencontre pour l’Entente durant la période allant du 7 au 14 avril et ce, dans le but de permettre à l’équipe sétifienne de se préparer pour le match contre les Marocains du Raja en conséquence, un adversaire qui sera totalement différent du Real de Banjul.

Contre le MOB le 7 avril et la JSK le 11 En attendant l’officialisation de la date de la demi-finale, nous avons appris que la LNF et la commission de la Coupe, songent au mardi 7 avril pour le déroulement de ladite rencontre, tandis l’Entente devrait en découdre avec la JSK le 11 du même mois dans le cadre de la 25 e journée de Ligue 1 mobilis. En tout état de cause, la LNF devra confirmer ou infirmer l’information dans les heures à venir. La Ligue et la commission de la Coupe sont en train de se coordonner pour l’éta- blissement d’un calendrier commun. La CAF OK pour 18h face au Real de Banjul La CAF a répondu favorablement aux do- léances de la direction de l’Entente, laquelle avait formulé une demande sollicitant l’instance afri- caine pour modifier l’horaire de la rencontre face au Real Banjul. Ainsi, le match retour initialement fixé le vendredi 3 avril à 20h30 aura lieu à 18h. S.B

USMBA

le vendredi 3 avril à 20h30 aura lieu à 18h. S.B USMBA Mechiche : «Nous sommes

Mechiche : «Nous sommes prêts à affronter le CSC»

S i l’on tient compte des

informa-

tions éma-

nant du

cercle du

club bel-abbésien, on peut d’ores et déjà pré- dire des ambitions affi- chées par la troupe à Mechiche laquelle sem- ble fin prête pour la rencontre tant attendue face aux Clubistes. Une joute très importante pour les Belabbésiens qui veulent s’offrir une victoire salvatrice face à la coriace formation du CSC. Pour ce faire, les joueurs seront appelés à s’intervertir pour réus- sir leur mission. De son côté, l’entraîneur Me- chiche estime que son équipe est fin prête pour la bataille de de- main. «Nous sommes prêts pour toutes les échéances, à commence par ce match», et d’ajou- ter : «Dans l’ensemble, on est satisfait du travail accompli par les joueurs. Néanmoins, on doit gar- der la tête sur les

épaules et surtout rester concentrés sur cette ren- contre. C’est nous qui re- cevrons, ce qui signifie que ne seront contraints de faire le jeu. Il faut surtout qu’on retrouve notre efficacité car nous sommes dans l’obliga- tion d’arracher les 3 points de la victoire», avant d’enchaîner :

«Notre mission sera, certes, délicate car le CSC est une équipe ac- crocheuse qui a montré de bonnes dispositions depuis le début de la sai- son. C’est pourquoi nous devons rester vigilants tout au long de la partie. Néanmoins, je suis convaincu qu’on peut réussir un bon résultat car nous aussi avons des atouts à faire valoir.»

Gaagaa, le seul absent

L’autre «bonne» nou- velle réside dans la pré- sence à l’entraînement de l’ensemble des joueurs. En effet, Ghe- zali, Yaghni et Chouih, ont, enfin, réintégré le groupe, pour la pre-

et Chouih, ont, enfin, réintégré le groupe, pour la pre- mière fois depuis la rencontre face

mière fois depuis la rencontre face au MCA. Leur longue absence n'a pas été, cependant, sans susciter des interroga- tions. Ils ont, ainsi, re- pris du service avant-hier mettant ainsi terme aux diverses sup- putations. L’absence en- registrée était celle de Gaagaa retenu en stage avec l’EN Espoirs. D’ail- leurs, nous avons appris que ce dernier réintégra

le groupe aujourd’hui. Cela dit, pour cette ren- contre, les choses se présentent plutôt sous de bons auspices pour la formation belabbé- sienne. L’entraîneur de l’USMBA dispose, donc, de la totalité de son effectif et, par conséquent, pourra enfin mettre, véritable- ment, son plan en ap- plication.

N .M

Ogbi : «On ne pense pas à la revanche mais à la victoire»

Comment est l’ambiance, avant ce grand choc face au CSC ? Le groupe a le moral, on a préparé cette confrontation dans de bonnes conditions psychologiques. Il y a une grande sérénité au sein de l’équipe et je pense que les dernières bonnes nouvelles nous ont redonné confiance. Donc, nous sommes concentrés sur ce match. Vous avez certainement une idée sur l’adversaire pour l’avoir déjà af- fronté à trois reprises… Le CSC n’est pas à présenter. C’est vrai qu’on a une idée sur cette équipe du CSC. Maintenant, avec son nouvel entraîneur, ce match sera un autre challenge pour les joueurs que Bracci saura comment motiver. Appréhendez-vous ce match ? Je crois qu’il est inutile de trop se focaliser sur l’adversaire et sa manière de jouer. Nous devons compter sur nous-mêmes. Quels que soient son nom et sa valeur, l’adversaire ne m’in- téresse pas. Nous avons une équipe capable de faire le match qu’il faut afin de réaliser le résultat souhaité. Nous ferons tout notre possible pour être à la hauteur de notre mission. On sent que vous êtes très moti- vés Assurément, et je peux vous dire que le groupe a bien trimé durant toute la semaine afin d’arracher une victoire. Tout le monde est conscient de la tâche qui l’attend, et nous sommes très motivés pour faire un grand match et glaner les trois points. De toutes les façons, que ce soit le CSC ou un autre club, nous jouerons pour la gagne sans faire trop de calcul.

Ne pensez-vous pas que cette confrontation sera un peu particu- lière ? On peut dire ça, car on va affronter une équipe qui se trouve, presque, dans la même situation que nous, ce qui me laisse penser que cette rencon- tre sera très serrée. Mais en football, il n’y a pas place aux sentiments. Cela reste toutefois un match comme les autres avec un enjeu singulier pour nous évidemment. J’espère seulement que le fair-play sera de mise. Entretien réalisé par Noureddine Mankour Ouis

nous évidemment. J’espère seulement que le fair-play sera de mise. Entretien réalisé par Noureddine Mankour Ouis
Coup d’œil www.lebuteur.com N° 2949 Ligue 2 Mobilis JSMB 19 Jeudi 19 mars 2015
Coup d’œil
www.lebuteur.com
N° 2949
Ligue 2 Mobilis
JSMB
19
Jeudi 19 mars 2015

Les joueurs sont prévenus contre un nouveau faux pas

Le staff technique exige les trois points face à l’OM

pas Le staff technique exige les trois points face à l’OM L es Vert et Rouge

L es Vert et Rouge de la JSM Béjaïa poursuivent leur préparation en prévision de la rencontre impor- tante de demain face à la formation de l’Olympique de Médéa dans le

cadre de la 23 e journée du championnat. Un match qui s’annonce capital pour les deux for- mations, notamment les Béjaouis qui n’auront pas droit à l’erreur s’ils veulent retrouver la confiance et se rapprocher du podium. Profitant de la trêve observée par le championnat la se- maine précédente, le coach français Stéphane Paille a procédé à quelques réglages en ce qui concerne le volet technico-tactique, en deman- dant aux joueurs de ne pas refaire les erreurs commises lors des rencontres précédentes et de s’imposer devant la formation de l’OM pour chasser le doute qui commence déjà à s’installer

au sein du groupe, après la défaite concédée face à l’USMM Hadjout il y a deux semaines. Les di- rigeants quant à eux ne semblent pas prêts à ac- cepter une autre contreperformance dans la mesure où cela pourrait plonger le club dans l’in- quiétude et compromettra sérieusement ses chances pour l’accession en Ligue 1 Mobilis. Le coach français n’a donc pas manqué de mettre en garde ses hommes contre un nouveau faux pas tout en leur exigeant d’empocher les trois points pour éloigner l’équipe de la zone de turbulences et la relancer dans la course à l’accession.

Les mises en garde de la direction

Le président de la JSM Béjaïa a lui aussi tenu à mettre en garde ses joueurs contre un nouveau revers à domicile. Gardant toujours l’espoir de jouer l’accession en Ligue 1 Mobilis en dépit de la

situation dans laquelle se trouve le club actuelle- ment, les dirigeants ont mis les camarades de Zeghli devant leurs responsabilités en leur de- mandant d’éviter de prendre les choses à la légère et de fournir des efforts supplémentaires pour ar- racher une belle victoire, avec l’art et la manière. Aussi, la direction de Berkati a décidé de mettre tous les moyens nécessaires à la disposition du staff technique et des joueurs pour réussir l’ob- jectif tracé, en réservant à ces derniers une prime considérable en cas de victoire face à l’O Médéa histoire de les motiver davantage pour les matches restants, surtout lorsqu’on sait que les Vert et Rouge doivent honorer un autre rendez- vous important, à Oum El Bouaghi, lors de la 24e journée, pour y affronter l’US Chaouia.

Les ultimes réglages avant le jour J

Le staff technique, qui a bien profité de la joute amicale disputée face à Gouraya de Béjaïa pour se faire une idée sur le niveau de préparation des joueurs et procéder aux réglages nécessaires, a misé sur le volet psychologique lors de la séance d’entraînement effectuée hier au stade de l’Unité- Maghrébine, sentant que le groupe avait encore besoin de quelques retouches pour qu’il soit à la hauteur et puisse réussir le résultat escompté. C’est ainsi qu’il a décidé de tester quelques nou- velles variantes au niveau du compartiment dé- fensif mais aussi offensif, afin de trouver les mécanismes nécessaires pour contrer cette équipe de Médéa qui se déplacera à Béjaïa avec le seul objectif de réussir le meilleur résultat possi- ble, après avoir été battue à domicile lors de pré- cédente journée.

Paille : «On espère récupérer tous les joueurs blessés»

Le premier responsable de la barre technique de la JSM Béjaïa, qui s’est montré satisfait de la prestation de son équipe livrée lors de la joute amicale face à Gouraya de Béjaïa, souhaite récu- pérer les joueurs blessés. Il a déclaré à ce sujet :

«Nous aimerions être à la hauteur et récupérer tous les blessés pour les prochains rendez-vous. Ainsi nous aurons l’embarras du choix pour ali- gner une équipe en mesure de réussir un bon ré- sultat.»

H. L.

Dif : «On doit impérativement gagner contre Médéa»

Le milieu de terrain de la JSM Béjaïa, Dif, estime que la rencontre de demain, vendredi, face à la forma- tion de l’Olympique de Médéa, revêt une grande importance pour l’équipe dans la mesure où ils doi- vent s’imposer et engran- ger les trois points pour se racheter de leur dernière défaite concédée contre Hadjout et par là même re- prendre confiance en prévi- sion de la suite du parcours, afin de réussir l’objectif tracé.

Comment se déroule la prépa- ration de ce match face à l’O Médéa ? La préparation se déroule comme prévu avec le programme mis en place par le staff technique et qui nous permet de reprendre nos forces pour ce match important où on doit impérativement arracher les trois points de la victoire pour re- monter dans le classement et s’éloi- gner de la zone de turbulences. Il nous reste à faire les dernières re-

touches et nous tenir fin prêts pour ce rendez-vous. Donc, vous avez bien travaillé durant l’arrêt de la compétition officielle ? Oui, nous avons bien travaillé tout au long de la semaine dernière avec cet arrêt du championnat où nous avons profité pour corriger les erreurs que nous avons commises lors des rencontres précédentes. Nous espérons renouer avec les bons résultats dès ce vendredi à l’oc- casion de la venue de la formation de l’O Médéa. Nous n’avons plus droit à l’erreur si nous voulons éloi- gner le doute. Et comment s’annonce cette rencontre pour votre équipe ? Comme tous les matches res- tants, la rencontre de ce vendredi face à l’O Médéa ne s’annonce pas facile dans la mesure où nous au- rons affaire à une équipe qui vise le même objectif et qui se déplacera à Béjaïa pour réussir un meilleur ré- sultat possible. En ce qui nous concerne, je crois que nous n’avons pas d’autre choix que d’engranger les trois points pour améliorer notre

classement et nous rapprocher de peloton de tête. La pression doit peser lourd sur vos épaules. Comment se pré- sentent vos chances pour l’ac- cession ? Je crois que nos chances sont tou- jours intactes puisqu’il reste encore huit journées avant la fin de la sai- son et 24 points en jeu. Il suffit de bien négocier ces matches pour ré- colter le maximum de points et re- monter sur le podium, bien que nous soyons conscients de la diffi- culté de la tâche dans la mesure où nous aurons affaire à des équipes qui visent le même objectif que le nôtre. Vous êtes donc confiants pour l’avenir, n’est-ce pas ? Bien sûr que nous sommes confiants. Nous sommes mobilisés pour bien négocier les matches res- tants à partir du rendez-vous de ce vendredi face à la formation de l’O Médéa où la victoire est impérative si nous voulons remonter dans le classement et reprendre confiance. Entretien réalisé par H. L.

est impérative si nous voulons remonter dans le classement et reprendre confiance. Entretien réalisé par H.
20
20

USMMH-USMB

Les supporters priés de rester chez eux

D ans un communiqué publié hier, notam- ment sur les réseaux

sociaux, la direction de l'USMB a invité les supporters à ne pas déplacer avec l'équipe à Hadjout, ce vendredi. C'est dans un souci de conserver les bonnes relations entre les deux clubs que cet appel a été lancé.

Le fair-play doit être de mise

Même si l’enjeu de ce match qui opposera l'USMMH à l'USMB est d’importance, tous les acteurs s'accordent à dire qu'il n'y a rien de spécial dans cette rencontre. Ce n’est qu’un match de football entre deux clubs voisins et amis de longue date, où le fair-play doit être de mise. Le derby de la Mitidja est au cœur de toutes les dis- cussions aux quatre coins de la ville des Roses depuis des jours. Il faut par ailleurs sa- voir que cette opposition n'est pas décisive pour l'avenir des deux équipes. S.B.

Sécurité : rien ne sera laissé au hasard

Toutes les parties prenantes veulent que la rencontre qui op- posera l’USMB à l'USMMH soit avant tout une fête du football. La toute dernière réunion, en ce qui concerne les mesures de sé- curité, s’est tenue hier après- midi. Elle a regroupé les membres de la direction du stade, ceux du comité d’organi- sation de l’USMMH, les services de sécurité et la protection civile et des représentants de la DJS de Tipasa.

Les enfants non accompagnés interdits d’entrée au stade

Entre autres mesures qui ont été prises lors de la réunion technique, il a été décidé d’in- terdire les enfants de moins 14 ans, non accompagnés, d’accès au stade.

Amalou au sifflet

Le derby qui opposera l'USMMH à l'USMB a été confié à l'un de nos meilleurs sifflets. Il s'agit d'Amalou qui sera assisté de Brahim et d'Az- rine. Le quatrième arbitre est Tizizoua. S.B.

N° 2949 www.lebuteur.com Coup d’œil USMB Jeudi 19 mars 2015 Ligue 2 Mobilis
N° 2949
www.lebuteur.com
Coup d’œil
USMB
Jeudi 19 mars 2015
Ligue 2 Mobilis

La dernière séance au stade Brakni

n nLes joueurs de l’USMB effec- tueront aujourd'hui leur toute

dernière séance d’entraînement avant le match contre Hadjout, au niveau du stade Brakni. Elle sera totalement consacrée au travail technico-tac- tique.

On prend

les mêmes…

n nAucune surprise en ce qui

concerne la composante de l’équipe de Blida qui sera à l’appel de l’arbitre ce vendredi après-midi. Elle ressemblera, à un élément près, à celle qui a débuté le match face au CAB. Un seul changement cepen- dant. Maroci, blessé, sera remplacé par Belhadj qui sera associé à Be- drane au niveau de la zone intermé-

diaire. Zidane mis au repos

n nMouassa ne veut faire courir aucun risque à son défenseur

central. Zidane, qui relève de bles- sure est exempté de match. Il effec- tuera son retour dans l'équipe lors du prochain contre le WAT.

Benayada et Zemmouchi dans l'axe de la défense

n nMouassa

apportera un seul

changement à sa ligne défensive.

En l'absence de Zidane, Zemmouchi sera associé pour former la charnière centrale. Les flancs seront occupés par Tsmanda et Benhoua.

Ceux qui feront la différence

n nMême si toute l’équipe a réussi une bonne saison jusque-là, ils

sont quatre joueurs du côté de Blida à avoir émergé du lot. C'est en grande partie grâce à leur rendement exceptionnel que leur équipe a pu se hisser en tête du classement. Litime, Benayada, Boudina et Noubli sont de ceux qui font gagner l'USMB.

Litime, en pleine confiance

n nTrès bon sur sa ligne, Litime sait mettre en confiance ses co-

équipiers. Il n’a jusque-là encaissé que très peu de buts. Il sait aussi être un redoutable relanceur. L’entraîneur des gardiens de l’USMB nous dira ce qui suit à propos de la forme affichée par Litime : «Litime n’est pas loin du top sur le plan physique. Il est fin prêt pour cela et il tiendra sa place sans aucun problème.».

Benayada,

l’assurance

tout risque

n nIncisif dans ses interventions défensives, décisif aussi offensi-

vement avec ses superbes chevau- chées, Benayada sait faire parler sa puissance et son métier pour s'impo- ser dans la zone intermédiaire.

Boudina, au four et au moulin

n nLe milieu offensif de l'USMB sait colmater les brèches au ni-

veau de la zone intermédiaire du ter- rain. Ses coups de pied arrêtés sont souvent décisifs. Il a montré qu'il était en forme grâce à ces accéléra- tions.

S.B.

A J-1 du derby contre Hadjout

Ne pas être la surprise de la journée!

contre Hadjout Ne pas être la surprise de la journée! E parlant du match que doit

E parlant du match que

doit livrer ce samedi, son équipe face à Had- jout, Mouassa ne nous

n

a pas caché certaines appréhensions. Non

pas qu’il doute des qualités de son équipe mais ce qui le chagrine c’est ce départ vers l’inconnu en affrontant une équipe qui a toutes les bonnes raisons du monde de réaliser une belle perfor- mance. Il nous dira que même si l'USMMH occupe une mauvaise place au classement, l'équipe qui se présen- tera à l’appel de l’arbitre sera gonflée à bloc. Par ailleurs, elle renferme des joueurs combatifs. Même si leur statut

actuel et les ambitions qu'ils nourrissent les obligent à faire le jeu, les Blidéens doivent le faire avec prudence car une surprise est vite arrivée en football.

Le derby sera chaud

Il va être chaud bouillant le mythique stade du 5-Juillet de Hadjout ce ven- dredi, car l'Itihad local veut garder in- tactes ses chances de rester parmi l'élite. Les joueurs de Blida que nous avons in- terrogés avant ce choc contre l'USMMH nous ont paru confiants. Par ailleurs, ils se veulent impatients d’être sur le terrain pour en découdre. Aucun d’eux n’a voulu faire preuve du moindre triom- phalisme. Ils nous diront que la pression

sera sur leurs épaules devant une équipe de Hadjout qui se battra avec toute son énergie dans cette rencontre. Cepen- dant, l’impression générale qui se dé- gage est que les joueurs de l’USMB ne doutent pas un seul instant que l’issue de cette rencontre leur sera pas favora- ble.

Le début du match décisif !

Certains cadres de cette équipe de Blida, à l’image de Tsmanda, pensent qu’il est indispensable d’assiéger la for- mation hadjoutie et éviter qu’elle prenne confiance. Il nous dira que l’idéal serait de marquer dans les vingt premières minutes. «Cette équipe de Hadjout dé- butera le match pour réaliser une belle performance afin de quitter la zone de tous les dangers. C’est certain, elle nous causera des problèmes et il nous faut la perturber d’entrée et l’empêcher de s’or- ganiser. L’idéal serait de marquer dans les vingt premières minutes et ensuite poser notre jeu.».

Il n’y aura de place à aucune approximation

Le coach de Blida considère ce match contre Hadjout, comme le match piège par excellence et il nous dit pourquoi :

«Quand on joue chez soi ou à l'extérieur face à un voisin, on est tout de suite fixés sur la qualité de l’opposition qu’on aura en face. Il est certain que les choix tac- tiques seront déterminants et il n’y a de place à aucune approximation. Il y aura chez notre adversaire un esprit de corps qui va considérablement nous gêner. Mes joueurs doivent surpasser cette peur de mal faire. Pour conclure, je vous dirai que la partie ne sera pas du tout fa- cile.».

S.B.

Noubli : «Un match important, mais pas décisif»

Tout d’abord quelles sont les nou- velles ? Elles sont excellentes, je vous remer- cie. Comme vous le voyez, nous nous préparons pour le match de ce vendredi avec le plus grand sérieux. Tous les joueurs sont motivés et le moral est au beau fixe. Les observateurs s’accordent à dire que vous êtes devenu une pièce es- sentielle de l’équipe, cette saison, qu’en pensez-vous ? Cela ne peut que me faire plaisir, mais je pense que mes coéquipiers sont aussi indispensables que moi dans l’équipe. Nous formons un groupe et nous ressen- tons tous que nous progressons au fil des matchs. Je suis certain que les résultats iront s’améliorant. Vous restez justement sur une belle victoire acquise face à Batna. Com- ment avez-vous vécu ce match ? Il faut avouer qu’il y avait une certaine tension avant le match. Les choses se sont améliorées pour nous en seconde période car nous avons réussi à trouver le chemin des filets. Nous avons eu af- faire à une très bonne équipe du CAB, bien organisée et qui s’est bien défendue. Nous la voulions, cette victoire pour continuer notre belle série et rester en course pour l'une des trois premières places. La compétition reprend ce vendredi avec ce court déplacement à Had-

jout. Un match plutôt compliqué pour vous, n'est-ce-pas? Il n'y a pas de matchs faciles et nous n’avons aucune question à nous poser. Nous occupons la première place au clas- sement et il est pour nous impératif de gagner des points pour la conserver. Nous ne devons pas uniquement comp- ter sur les matchs que nous aurons à jouer à domicile. Il nous faut être capa- bles d’aller chercher des points chez l’ad- versaire. Comment devez-vous jouer, face à cette équipe de Hadjout? Il est vrai que Hadjout, qui occupe une mauvaise place au classement, a besoin de se ressaisir. Nous ne voulons absolu- ment pas que cela se fasse à nos dépens. Il est certain que par rapport à notre der- nière sortie, les données seront tout au- tres. De toutes les façons, nous avons toutes nos chances dans ce match et nous les jouerons à fond. La pression sera plutôt sur vos épaules. Cela est-il pour vous un handicap ? Cela ne sera très certainement pas un avantage pour nous. Nous sommes déci- dés à nous battre sur tous les ballons et surtout gagner des duels. Nous devons par ailleurs imposer notre jeu. Plusieurs habituels titulaires seront absents. Un commentaire ? Il est certain qu’un joueur comme Ma- roci a un certain poids dans l’équipe.

Nous devons faire avec car ce sont là les aléas du football. L’effectif de l’USMB est cependant assez riche et l’entraîneur saura faire le nécessaire pour que l’équipe soit compétitive. Quelles sont les forces de l’USMB cette saison? Avant toute chose il faut savoir que nous serons attendus là où nous jouerons et qu’aucune équipe ne nous fera de ca- deau. Il nous faut prendre les matchs comme ils viennent et surtout se battre. Nos atouts se situent surtout dans notre grande envie de nous battre et la solida- rité qui existe entre nous. Un dernier mot… Nous sommes prêts pour ce match face à Hadjout et nous ne viserons qu’une seule chose, la victoire. Entretien réalisé par S.B.

La révélation Assez discret lors de la phase aller, Noubli est en train de s'atti-
La
révélation
Assez discret lors de la phase
aller, Noubli est en train de s'atti-
rer les feux de la rampe en étant
flamboyant à chacune de ses sorties.
En plus de demander sans cesse
des ballons, il sait être décisif. Il
est d'ailleurs le meilleur bu-
teur de la L2 Mobilis.

USMMH

USMMH
d'ailleurs le meilleur bu- teur de la L2 Mobilis. USMMH Marengo veut réussir l’essentiel : gagner

Marengo veut réussir l’essentiel : gagner !

A près la victoire ac- quise contre la JSMB, les choses semblent aller pour le mieux

pour les hommes de Boudjella qui veulent réussir une belle opération, ce vendredi. Il leur faut damer le pion à une équipe de l'USMB qui caracole en tête du classement. Prendre des points contre les poulains de Mouassa ne sera pas du tout fa- cile. Les Hadjoutis auront, pour arriver à ce résultat, à jouer juste et ils doivent surtout faire preuve d’efficacité et de réalisme.

Le plan d’action de Boudjella

Le coach hadjouti veut certes que son équipe réalise la meil- leure performance possible, c’est- à-dire gagner, mais il est conscient qu’il lui faut mettre en place un plan d’action pour d’abord ne pas encaisser de buts. Il est certain que ce vendredi, il faut prendre des risques et surtout éviter d’adopter une situation attentiste. La formation de Marengo aura d’abord à faire preuve d’une vigi- lance de tous les instants. Il est

certain que Boudjella ne va pas se priver des moyens de gagner et il alignera pour cela un nombre suf- fisant de joueurs à vocation offen- sive.

Bouzar : «Nous ne devons compter que sur nous-mêmes»

Le défenseur central de l’USMMH reconnaît que la mis- sion de ce vendredi après-midi s’annonce délicate. Il reste cepen- dant confiant, en ce qui concerne les chances de son équipe. «Il est vrai que nous avons gagné des

places au classement, mais le plus important, c’est de se mettre en tête que le plus dur est à venir. Cette rencontre face à l'USMB s’annonce difficile pour les deux équipes. On est conscients qu’on n’aura pas la tâche facile. Ceci dit, on a aussi des atouts à faire valoir. Pour tout vous dire, aucune équipe ne nous fait peur. De toutes les façons, nous ne devons compter que sur nous- mêmes. Il nous faut faire preuve de sérieux et ne rien lâcher de la pre- mière à la dernière minute.»

S. B.

Le fair-play sera au rendez-vous

Soucieuse de voir ce derby se dérouler dans de bonnes conditions, la direction de l'USMMH souhaite la bienvenue aux joueurs et aux supporters de l'USMB. C’est une louable initiative de la part des Hadjoutis qui précisent que leurs amis de Blida seront bien accueillis, tout en appelant les deux galeries à plus de sportivité. Plus la date du derby ap- proche, plus la fièvre de cette confrontation s’empare des supporters hadjoutis. Ces derniers veulent que cette ren- contre se déroule dans un fair-play total, entre deux clubs de la même région. Par ailleurs, des banderoles aux cou- leurs de l'USMM ont été déployées à travers les déférentes artères de la ville.

L'infirmerie totalement vide

L'ensemble de l'effectif hadjouti s'est entraîné avant-hier. Les joueurs qui étaient blessés ont repris et Boudjella n'aura que l'embarras du choix pour composer la liste des 18 pour le match de ce vendredi.

S. B.

20
20
N° 2949 www.lebuteur.com Jeudi 19 mars 2015 Coup d’œil Clubs de Kabylie
N° 2949
www.lebuteur.com
Jeudi 19 mars 2015
Coup d’œil
Clubs de Kabylie

Régionale 2

Aghiles Ihaddadene (AS Tizi-Ouzou):

Thameur–AS Tizi-Ouzou

Thameur–AS Tizi-Ouzou

Le choc des poursuivants

E n l’absence du leader, l’Olympique de Tizi-Ra- ched, pour cause d’exemption, les regards seront braqués ce ven-

le moral des coéquipiers du buteur de l’équipe, Mohad Hicham, qui cumule 16 buts à son compteur, pour effacer de leur tête la débâcle face à la JS Bordj Menaiel (0-3). De son côté, l’AS Tizi Ouzou ne veut pas lâcher prise et vien- dra à Bouira en conquérant pour gla- ner les trois points de la victoire et revenir à un petit point de son voisin et leader, Tizi-Rached. Les Tizi-Ouziens, qui restent sur une difficile victoire ven- dredi dernier face à la JS Bordj Menaiel, n’auront certainement pas la tâche fa- cile. La rencontre s’annonce promet- teuse.

Mohand Arezki

dredi sur le stade Said-Bourouba de Bouira qui accueillera une belle empoi- gnade entre le dauphin, l’AS Tizi- Ouzou, et la formation locale du CR ameur, locataire de la troisième marche du podium à six points de son invité du jour. Les deux équipes affi- chent la grande forme. Les Banlieu- sards de Bouira restent sur une belle victoire ramenée de M’chedallah, face à la JSM locale, une victoire bonne pour

 

Ce vendredi à 15h

 

Sour El Ghozlane : US Auzia –

WR Bordj Menaiel

Aokas:

CRB Kherrata – ES Bir Ghbalou

Bouira :

CR ameur –

AS Tizi Ouzou ES Timezrit JS M’Chedallah ORB Akbou

Bordj Menaiel (huis clos) :JSBM –

Béjaia :

Gouraya –

Ain Bessam :

HCAB –

 

Honneur Béjaia (22 e journée)

Gare aux matches-pièges

Gare aux matches-pièges

L e championnat de division d'Honneur abordera demain après-midi sa vingt-deuxième

leurs chances aussi minimes soient- elles. Parmi les équipes du milieu du classement, la jeune et fougueuse for- mation du CR Mellala tentera de confirmer son honorable parcours

journée avec six matches au pro- gramme dont des affiches intéressantes

suivre. Ainsi, l’occasion est offerte au leader bougiote de conforter son fau-

à

pour sa première expérience dans ce palier en recevant une bonne et accro- cheuse équipe du CRB Souk El Tenine dans un duel passionnant et indécis. Enfin, dans le bas du tableau, la JSB Amizour, qui se morfond à l'avant-der- nière loge, tentera de profiter de l'avan- tage du terrain pour engranger les trois points en jeu face à la JS Ighil Ouazzoug qui n'a plus rien à espérer. En revanche, la mission des gars d'Ait Smail s'an- nonce très délicate, eux qui rendront vi- site au SRB Tazmalt qui n'a pas encore assuré son maintien puisqu'il y a pas moins de vingt-sept points en jeu. En somme, l’on doit s'attendre à un statu quo dans les deux parties du classe- ment, à moins d'un renversement spec- taculaire.

Zahir Ait Hamouda

teuil, lui qui aura à évoluer au stade Be- nallouache face à la formation des pompiers du CSPC qui ne devrait pas constituer un dur obstacle à franchir et ce au vu des capacités des uns et des au- tres même si le leader a intérêt à faire très attention à un adversaire qui lutte avec l’énergie du désespoir pour sa sur- vie. Match-piège par excellence donc. Le dauphin, lui aussi, est confronté au même genre d’adversité, sauf que, chez lui, à El Kseur, l’OSEK part plus rassuré face à une équipe de Sidi Aich qui n’est plus que l’ombre d’elle-même. Quoi qu’il en soit, le suspense sera toujours de mise à mesure que l'on s'approche de la fin du championnat tant l'écart entre le leader et son poursuivant immédiat est vraiment insignifiant. De son

côté, le RC Seddouk, qui occupe la troisième marche du podium, mais un peu loin derrière le duo de tête suite à la dernière défaite face au

leader, évoluera sur du velours face

Programme

CSPC Bejaia - OS El Kseur - RC Seddouk - CR Mellala - JSB Amizour - SRB Tazmalt -

USM Bejaia SS Sidi Aich CRB Aokas

CRB Souk El Tenine

Ighil Ouazzoug US Ait Smail

à

une formation du CRB Aokas en

net déclin et qui n'a plus rien à ga- gner dans ce championnat. Une oc- casion pour les Vert et Noir de conforter leur position et garder

 

Inter-Régions (22 e journée)

L’US Béni Douala veut rebondir face à Ruisseau

L’US Béni Douala veut rebondir face à Ruisseau

T enus en échec le week-end dernier au stade Oukil-Ram- dane par le NRB Achir, les

hommes de Karim Kaced doivent re- faire surface dès vendredi lors de ce déplacement, au stade 20-Août d’Al- ger. Les gars d’Ath Douala donneront la réplique à l’OM Ruisseau, un adver- saire qui occupe une place au milieu du tableau avec 28 points à son actif. Les camarades de Salim Medjbour doivent se retrousser les manches pour rester au contact du leader, l’USM Sétif, qui a remporté son match retard face à la JS Azazga, mardi, sur le score de 3 à 1. Les Ath Douala accu-

sent deux points de retard sur le lea- der et, s’ils veulent reprendre les com- mandes, ils n’ont pas d’autre choix que d’aller chercher la victoire à Alger en battant cette équipe de Ruisseau et ce même si ce ne sera pas facile. Les joueurs sont conscients de la lourde tâche qui les attend et doivent faire preuve de plus de sérieux et de rigueur tactique et surtout de concentration tout au long du match, pour espérer revenir à Tizi-Ouzou avec les trois points, tout en espérant un faux pas de l’USM Sétif qui jouera face au CRB Ouled Djellal.

Y.M.