Vous êtes sur la page 1sur 4

SS2 C66

(Un esprit collectif et en même temps un esprit particulier. Pourquoi la forme


générale d'une communauté céleste est celle humaine ? Indications sur la
substance animique générale, après la grande chute, et la Création
visible. L'homme, en tant que forme collective d'innombrables vies
antérieures. La vraie doctrine de l'évolution, par conséquent, aussi au
Ciel, la forme collective est celle humaine. Comment peut apparaître, en
tant qu'homme, un esprit spécial d'une grande communauté ? Secret de
l'éloignement et de la proximité spirituels. Un coup d’œil sur notre * Soleil
Spirituel *. )

-19 août 1843- de 17h15 à 18h30-

-1- La façon dont, pour ainsi dire, on peut être un esprit particulier ou
collectif, tandis que pour soi-même, on est un esprit particulier, nous voulons le prouver
encore avec quelques petites poussées.
-2- L'une de ces poussées, on la trouve de manière évidente et claire, dans
une Parole du Seigneur, quand Il dit: * Je suis la Vigne, vous êtes les sarments.* Comment se
prête-t-elle pour
-3- Le Seigneur est le véritable Esprit collectif, étant donné que chaque
esprit d'homme ou d’ange est parfaitement Son image; et ensuite, tous les innombrables
esprits, pris ensemble, sont parfaitement semblables, comme UN, à l'Unique Esprit de Dieu.
-4- Cependant, comme c'est le cas que, par le Seigneur, tout est rassemblé
en UN, vis à vis de chaque esprit, et vis à vis de tous les esprits, il en va de même et de la
même façon, entre les esprits des hommes.
-5- Cet esprit de l'homme qui, avec son amour, l'humilité et la sagesse est
déjà le plus près du Seigneur, un esprit collectif le devient toujours plus, puisque son amour,
son humilité et sa sagesse, ont déjà attiré beaucoup d'autres esprits dans sa sphère; et il y a
même certains de ces esprits humains collectifs qui continuent à exercer une telle attraction,
même quand ils ne vivent plus corporellement sur la Terre.
-6- Cependant cela représente dans le monde spirituel une communauté qui
est formée, d'une certaine manière, en de plus grandes proportions, comme l'esprit particulier
est par lui-même singulier et personnel.
-7- Ici viendrait spontanément une question: Comment une telle
communauté peut-elle prendre réellement la figure de cet homme spirituellement commun ?
-8- Elle pourrait très bien avoir l'aspect d'un monde habitable: pourquoi
donc, dans le haut Royaume des esprits, ce qui forme la partie essentielle d'une communauté,
habitable par des esprits célestes, doit avoir la silhouette d’un homme ?
-9- Pour pouvoir répondre de façon compréhensible à cette question, je dois
attirer votre attention sur le fait que les mondes, naturellement habités ne sont par eux-mêmes
qu'un agglomérat chaotique d'âmes sur âmes, lesquelles à l'origine des temps, comme vases
donnés par Dieu, conformément à Son Ordre, furent entraînées dans la chute générale du
grand esprit collectif.
-10- A partir de ces âmes, ou vases spirituels, furent créées seulement après
les mondes, par la force de Volonté Miséricordieuse et infinie du Seigneur, tels qu'ils sont
justement ici, afin que de telles âmes, avec leurs esprits, puissent être à nouveau réunis, selon
une sage graduation proportionnelle établie d'avance.
-11- Regardez un peu tous les degrés de progression que l'on peut à peine
dénombrer, et demandez-vous, étant donné les connaissances que vous avez déjà acquises :
Quel est le but d'une telle progression par degré ? Et la réponse vous donnera l'idée la plus
exacte en regardant chaque homme en particulier.
-12- En conséquence qu'est-ce qu'un homme ? Semblable à Dieu dans sa
forme parfaite, il est, d'une certaine manière, un agglomérat d'innombrables vies précédentes.
-13- Vie qui commença à développer les premières manifestations dans les
mousses de la pierre, pérégrinant ensuite à travers tout le monde des plantes, passant de celui-
ci en celui des animaux, et seulement à partir du monde ordinaire de ceux-ci pour prendre la
forme parfaite de l'homme.
-14- C'est donc réellement dans l’homme que, pour la première fois, toutes
les essences animiques et spirituelles, jusqu'alors fragmentaires, commencent à acquérir de
nouveau leur forme originaire.
-15- Par conséquent il est naturel que, dans le Royaume des esprits parfaits,
en dernière analyse, il ne peut y avoir d'autres formes si ce n'est justement la forme originaire
de l'homme semblable à Dieu.
-16- Donc, une communauté, dans la forme d'un homme, est réellement la
forme juste, et peut être appelée, au sens le plus vrai et le plus profond, un splendide monde
habitable pour esprits; car cette forme correspond en soi, à chaque partie singulière de
l'homme.
-17- C'est pourquoi, aucun habitant d'un tel monde n'a besoin de semer, et
ensuite de récolter - comme sur la Terre - mais bien plutôt il trouve en ce monde parfait, à la
place qui lui est destinée, tout ce dont il a besoin.
-18- De la même manière, aucun nerf dans le corps humain, n'a besoin de
semer et ensuite de récolter pour lui, pour ensuite se nourrir et vivre; en effet, réellement à la
place où il se trouve dans le corps, il est pourvu déjà de tout, et il n'est pas nécessaire qu'il
fasse autre chose, sinon que de vivre à son gré.
-19- Je suppose que cette petite poussée assez forte, vous aura paru
suffisamment claire; il y a seulement encore un détail qui nécessite quelques explications, et
précisément pour ce qui concerne la vie de la Sphère du Seigneur, du collectif spirituel dans
une personne; et pour ce détail, nous nous servirons encore d'une petite poussée, car, peut se
poser la question:
-20- Comment donc un esprit spécial dans son unité, peut-il être élevé au
point d'apparaître comme seulement une personnalité, bien qu'il rassemble une multiplicité
spirituelle entière?
-21- C'est justement un point assez difficile, mais, comme dit, une poussée
assez énergique rétablira le nécessaire équilibre.
-22- Pour pouvoir exploiter le plus possible cette poussée, faisons d'abord un
essai dans le monde naturel: Pouvez-vous embrasser d'un coup d'œil toute votre Terre ? Vous
dites: non, car sa surface est trop étendue pour pouvoir la parcourir d'un coup d'œil.
-23- Bien, dis-je; et pourquoi alors pouvez-vous apercevoir d'un coup d’œil
tout le Soleil, qui est tellement grand ? - Vous dites: Parce qu'il est beaucoup plus éloigné de
nos yeux:, et que tous les rayons qui partent de toute sa surface, frappent notre œil dans un
angle tel que, en raison de sa conformation, il peut-être commodément accueilli.
-24- Très bien, maintenant nous sommes arrivés à bon point. Vous voyez
comment dans le monde naturel, il y a des apparitions où l'on peut dire: Cette chose est
proche, celle-ci très éloignée, quant à l'espace.
-25- Ainsi il y a aussi dans le monde spirituel, des états ou des conditions
apparentes, où un objet se retire à une grande distance, et bien qu'il puisse être grand, et se
composer d'une incommensurable multiplicité spirituelle, cependant dans la distance, il est
facilement visible dans son ensemble, comme une chose unique saisissable et concrète.
-26- Cependant, la distance spirituelle n'est pas constituée dans la même
mesure que celle naturelle, dans laquelle les objets que l’œil aperçoit comme lointains, sont
réellement loin dans l'espace.
-27- Dans l'esprit par contre, ces objets qui semblent en apparence se trouver
distants dans l'espace, ne sont absolument pas éloignés de l’œil de l'observateur, mais bien
plutôt ils peuvent être tout aussi proches, que ceux qui paraissent proches, étant donné que
pour l'esprit, les distances apparentes ne comptent point.
-28- Et même, au contraire, des objets qui en apparence semblent être très
proches, peuvent même être énormément éloignés, bien que toutefois il semble que l'on puisse
les toucher.
-29- Malgré cela, ils sont, comme dit, spirituellement très éloignés. Vous
dites: Cela semble quelque peu énigmatique ! Mais, moi, je vous dis: Absolument pas; une
petite indication en plus, et vous aurez cette énigme complètement résolue devant vous. On
demande:
-30- Quand est-on, en esprit, le plus éloigné de tous les autres êtres ? -
certes, seulement quand on se trouve dans le voisinage immédiat du Seigneur; car, entre Lui et
tout autre être, il y a constamment présent un éternel abîme insurmontable; et cependant, dans
la sphère du Seigneur, au contraire, en est le plus près possible de toutes les choses dans leur
ensemble, parce que le Seigneur en elles, est Tout en tout.
-31- Mais vous, sur le premier Soleil spirituel que vous avez vu, vous étiez
immédiatement dans la Sphère du Seigneur ; c'est pourquoi, en quel rapport devaient se
trouver, eu égard à vous, toutes les communautés des esprits célestes ?
-32- Comme il est facilement compréhensible, pas autrement que très
éloignées; toutefois vous les avez aperçues comme si elles avaient été très proches de vous.
-33- Donc, cela dérive du fait que le Seigneur, avant tout, est Tout en tout;
et, en outre, l'œil de chaque esprit, dans la sphère du Seigneur, est semblable à celui des
enfants très petits, qui allongent leurs petites mains pour saisir la Lune et les étoiles, comme si
elles étaient proches d'eux; alors que, comme vous le savez, elles se trouvent loin de nous à
des distances énormes.
-34- Je suppose que maintenant devrait vous paraître clair tout ce qui
concerne le Soleil Spirituel que vous avez vu en premier dans la sphère du Seigneur.
-35- C'est pourquoi nous voulons regarder à nouveau un peu autour, dans les
prés, dans les bosquets et dans les jardins de ce véritable Soleil spirituel, correspondant à
votre Soleil naturel, en faisant également connaissance de plus près avec ses très jeunes
habitants; et le jardin le plus près que nous voyons réellement devant nous, nous accueillera à
cette fin.