Vous êtes sur la page 1sur 2

Les différents types de rejets

Type de rejet Délai d’apparition Mécanisme Histologie – Clinique Effecteurs impliqués


Ac anti-HLA, anti A ou Anti B préformés, qui se lient Thrombose des artères + AC naturels Anti-A ou B de groupe sanguin
aux Ag HLA I des capillaires et activent le complément, nécrose hémorragique qui AC anti-HLA I préformés après Allo
Le rejet Hyper Dans les minutes ou les composants C3a et C5a attirent et activent les PNN conduira à un Infarctus du immunisation (grossesse, transfusion,
aigu heures suivant la qui libéreront des enz. Lytique détruisant les cellules transplant et des lésions transplantation)
(rejet humoral) transplantation endothéliales, Les plaquettes adhérent au tissu lésé et irréversibles
provoque la thrombose  Transplantectomie
immédiate
Migration des CD du donneur dans la rate pendant  CTL CD8+ : libération de perforines et de
laquelle elle acquièrent des CMH II, molécules granzymes B
Fin de la 1ère semaine – d’adhésion et de co-stimulation  Activation des LT Présence d’infiltrat  CTL CD4+ : mécanisme d’apoptose
Le rejet aigu après 3 – 6 mois ou à par voie directe et prolifération clonale  migration cellulaire lors de la biopsie Fas/FasL + TNF
cellulaire n’importe quel des LT (CD4+ et CD8+) et infiltration du greffon où il rénale  NK : action indépendante de la
(présentation directe) moment après l’arrêt y’aura destruction du parenchyme par les LTC, NK et Absence de Thrombose reconnaissance du peptide, phénomène
du TRT IS macrophages. d’ADCC (IgG) + perforine et granzyme
 Inflammation : Th 1  HS retardée avec
IFN 𝛾 et TNF 𝛼
Le rejet aigu Production d’Ac anti-HLA II et II spécifique du donneur Thrombose des artérioles
(DSA) : Opsonisation, cytotoxicité dépendante du rénales
humoral complément, ADCC
Rejet chronique Des mois et des Mécanisme immunologique mixte : cellulaire et
(présentation indirecte) années après la humorale
transplantation

Présentation des allo-antigènes


Directe Indirecte
- Origine : CD du donneur - Origine : CD du receveur
- Il n’y a pas d’apprêtement préalable : activation directe des LT - Apprêtement : captation des Ag HLA libéré au niveau du greffon,
- CD avec HLA I et II + signaux de co-stimulation internalisation, présentation au LT
- Disparaissent progressivement - Ne disparaissent pas : réponse qui dure dans le temps
- Rôles : 1ère vague de stimulation allogènique, réponse intense, génération de - Rôles : réponse moins intense, génération d’allo-Ac anti-HLA
CTL spécifique de l’allogreffe avec HS retardée - Impliqué dans : le rejet chronique (tardif)
- Impliqué dans : le rejet aigu cellulaire précoce
SELECTION IMMUNOLOGIQUE R/D (TRANSPLANTATION RENALE)
En Amont de la greffe Just avant la greffe
1. Typage HLA :
 Receveur et donneur familial : Groupage HLA générique, sérologie, BM (ADN)
- Détection juste avant la greffe d’Ac Anti-HLA du donneur
2. Recherche et identification des Ac ant-HLA : - Nécessaire pour prendre la décision de greffer
 Dirigés contre les Ag : HLA I (Anti A, B, C) et/ou HLA II (Anti-DR, DQ, DP) -
 Apparaissent après : Transfusion – grossesse (Ag paternel) – transplantation

- Quand : Après un évènement immunisant, les sérums doivent être isolés, étudiés,
congelés à -80°C  sérothéque et à J-3 mois et J-1 la transplantation
 Microlymphocytotoxicité complément dépendant (LCT standard)  Cross Match :
- Dans des puits : Sérum du patient + complément de lapin + Panel d’Ag - Réaliser avec les Cible HLA I et II du donneur + sérum du receveur
- Détermination du PRA (%) :
 PRA = 0 : patient non immunisé - Choix du sérum : Variation des titres des Ac (Négativation, remonté après
 1 > PRA > 80% : patient immunisé contact), l’absence d’Anti-D ne signifie pas l’absence d’immunisation, il faut
 PRA > 80% : patient hyperimmunisé réaliser le CXM avec des sérums représentatifs des évènements immunisants :
- Détecte : Les Ac Cytotoxique IgM, IgG 1 et 3  Patient non immunisé : dernier sérum testé
 Patient immunisé : le plus récent, le plus positif anti-T et le plus positif Anti-B
 LCT + AGH (Anti-globuline humaine) :
- Détecte de faible quantité d’Ac et aussi les Ac qui ne fixent pas le complément - En pratique :

 ELISA : ► IgG anti-HLA I (même faiblement + ) : REJET HYPER AIGU  Contre


- Ag HLA purifié sur un support en plastique (en complément de la LCT) indiqué
- Détecte toutes les sous classes des IgG sans FP dus aux auto-Ac ► Ac anti-HLA II : effet controversé (important 2ème greffe)
► Auto-Ac : IgM ou IgG  non délétères
 Luminex :
- Ag HLA purifié sur billes
- Détecte toutes les classes d’Ig complément dépendant et indépendant  Cross match virtuel :
Ces techniques permettent aussi l’identification des Ac anti-HLA  Technique de
« haute définition » ou « Single Antigen » - Identification de la spécificité des Ac présents chez le receveur

► Ag HLA interdit : reconnus par les Ac, ne doivent pas appartenir au futur donneur
► Ag HLA permis : non reconnus par les Ac et appartenant au futur donneur

- Intérêt dans e choix du protocole thérapeutique (TRT IS) et la sélection d’un donneur
optimal