Vous êtes sur la page 1sur 1

M.

(ou Mme) le (la) président(e)


du groupe …… du Conseil de Paris

Objet : demande de rencontre au sujet de la réforme de la catégorie B

Madame, Monsieur,

La CGT souhaiterait attirer votre attention sur la mise en œuvre de la réforme de la catégorie B. Les
négociations concernant les modalités d’application doivent débuter dès le mois de septembre à la
Ville de Paris. Les décrets concernant les secrétaires administratifs sont sortis, et plus rien ne
s’oppose à ce que la Ville les transpose lors du prochain CSAP.

Le corps des secrétaires administratifs est riche de 1800 agents. D’après le statut, ces agents sont
recrutés au niveau BAC.
En réalité, les agents qui réussissent le concours ont souvent un niveau BAC + 3, voire BAC + 5. Les
secrétaires administratifs peuvent exercer des fonctions d’encadrement dès leur prise de fonction.
C’est un corps transversal qui exerce ses missions dans toutes les Directions de la Ville.

On retrouve les SA sur des fonctions comptables à la DF, sur des fonctions juridiques à la DAJ, et
même sur des missions d’expertise technique dans les missions communication de la DPP ou au
service informatique de la DSTI.
Les compétences requises pour devenir SA sont de plus en plus pointues. Le niveau du concours a
augmenté. Malgré cela, ce corps n’a pas bénéficié d’une revalorisation de carrière lors de la réforme
DURAFOUR. Ces agents sont resté bloqués dans le B TYPE.

La réforme de la catégorie B entérine l’allongement de la durée du travail avec un déroulement de


carrière plus restrictif. Elle favorise la mobilité subie des personnels et vise à supprimer le statut pour
créer une fonction publique de métier.

Les secrétaires administratifs qui travaillent au service des parisiens demandent une application plus
favorable de cette réforme à la Ville. Notamment, le corps des SA ne saurait accepter d’être fusionné
avec d’autres corps tels que celui des secrétaires des services extérieurs ou celui des secrétaires
médico sociales. Les métiers exercés sont différents et requièrent une formation spécifique.
Les Secrétaires de services extérieurs relèvent des métiers de l’animation. Les Secrétaires médico
sociales relèvent des professions sociales.
Donc, un agent ne saurait permuter d’un corps à l’autre sans avoir suivi une formation spécifique.

La CGT vous remercie de bien vouloir lui accorder un rendez-vous pour aborder ces questions, et
réfléchir conjointement à la mise en œuvre de cette réforme.

Dans l’attente de vous rencontrer, nous vous prions de croire, Madame, Monsieur, en l’assurance du
dévouement de la CGT au service des Parisiens.

Pour le syndicat des cadres

La Secrétaire Générale

Ida Cohen

Centres d'intérêt liés