MINISTERE DE L’INTERIEUR, DE L’OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

NOTICE D’INFORMATION
RECRUTEMENT

INGENIEUR DES SERVICES TECHNIQUES
DU MINISTERE DE L’INTERIEUR
au titre de l’année 2010

SG/DRH/SDRF/BRPP/IT 2.06.2010

SOMMAIRE

PRESENTATION DU MINISTERE DE L’INTERIEUR LA CARRIERE D’INGENIEUR DES SERVICES TECHNIQUES Qu’est-ce qu’un ingénieur des services techniques ? Nomination : stage et titularisation Rémunération Avancement et promotion Avenir professionnel INSCRIPTION ET DEROULEMENT DES CONCOURS I – CONDITIONS D’ADMISSION A CONCOURIR A – Le concours externe B – Le concours interne II – MODALITES D’INSCRIPTION C – Inscription par voie télématique D – Inscription par voie postale III – DEROULEMENT DES EPREUVES E – Centres d’examen NATURE DES EPREUVES DES CONCOURS Epreuves du concours externe Epreuves du concours interne RESULTATS Règlement des concours Notification des résultats Affectation des lauréats ANNEXES 1 – Les ressortissants européens 2 – Les centres d’examen 3 – Les personnes handicapées 4 – Le programme des épreuves 5 – Les équivalences de diplômes (Arrêté du 26 juillet 2007) 6 – Nomenclature des professions et catégories socioprofessionnelles (PCS-ESE)

pages 2 à 8

page 9 page 9 page 10 page 11 page 11

page 12 page 13

pages 13-14 page 15

page 16

page 17 page 18

page 19 page 19 page 19

page 20 pages 21-22 pages 23-24 pages 25-28 page 29 8 pages

1

LE MINISTERE DE L’INTERIEUR, DE L’OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITES TERRITORIALES
Depuis deux siècles, le ministère de l’intérieur est au cœur de l’administration française : il assure sur tout le territoire le maintien et la cohésion des institutions du pays. Son organisation, ses moyens humains et matériels constituent l’outil privilégié de l’Etat pour garantir aux ème citoyens l’exercice des droits, devoirs et libertés réaffirmés par la Constitution de la V République. Ses cinq missions essentielles s’ordonnent aujourd’hui autour de deux grands pôles.

Administrer le territoire Assurer la représentation et la permanence de l’Etat sur l’ensemble du territoire national. Garantir l’intégrité des institutions publiques. Veiller au respect des libertés locales et des compétences des collectivités territoriales dans le cadre de la décentralisation. Garantir la sécurité des citoyens et des biens Elaborer et faire respecter les règles garantissant aux citoyens l’exercice des libertés publiques, notamment par le suffrage universel. Protéger la population contre les risques ou fléaux de toute nature et contre les conséquences d’un conflit éventuel.

Ces missions sont remplies par les services rattachés au ministre, le secrétariat général, les directions générales, les directions spécialisées de l’administration centrale du ministère, et assurées sur l’ensemble du territoire par les préfectures et sous-préfectures, la police et la gendarmerie nationales et la sécurité civile. Ces dernières sont confrontées aux réalités de la société française, au plus près des attentes des citoyens.

Pour compléter votre information, vous pouvez utilement consulter le site Internet du ministère de l’intérieur (www.interieur.gouv.fr)

2

le secrétaire d’Etat à l’intérieur et aux collectivités territoriales dispose. Dans la limite des attributions qui lui sont déléguées. en tant que de besoin.LA MINISTRE CHARGEE DE L’OUTRE-MER La ministre chargée de l’outre-mer connaît de toutes les affaires que lui confie. de l’outre-mer et des collectivités territoriales. tous actes. à SaintBarthélemy. en particulier en matière de collectivités territoriales. conjointement avec le ministre de l’intérieur. de l’outre-mer et des collectivités territoriales. des services placés sous l’autorité du ministre de l’intérieur. de l’outre-mer et des collectivités territoriales. dans le respect de leurs compétences propres . de l’outre-mer et des collectivités territoriales. de l’outre-mer et des collectivités territoriales pour signer. Pour l’exercice de ses attributions. arrêtés et décisions. Elle participe aux conseils et comités interministériels relatifs à l’outre-mer. Elle contresigne. Pour l’exercice de ses attributions. – élaboration et mise en œuvre de la politique du Gouvernement à Mayotte. pour signer. en Nouvelle-Calédonie et dans les Terres australes et antarctiques françaises . des services placés sous l’autorité du ministre de l’intérieur. en matière d’outre-mer. les décrets relevant de ces attributions. conjointement avec le ministre de l’intérieur. LE SECRETAIRE D’ETAT A L’INTERIEUR ET AUX COLLECTIVITES TERRITORIALES Le secrétaire d’Etat à l’intérieur et aux collectivités territoriales. auprès duquel elle est déléguée. à Saint-Pierre-et-Miquelon. de l’outre-mer et des collectivités territoriales. notamment relatives aux questions suivantes : – coordination de l’action du Gouvernement dans les départements d’outre-mer. la ministre chargée chargé de l’outre-mer dispose. en Polynésie française. 3 . en son nom. – administration de l’île de Clipperton. élaboration et mise en œuvre des règles qui y sont applicables . préparation et mise en œuvre des règles applicables à ces collectivités. dans les îles Wallis et Futuna. la ministre chargée chargé de l’outre-mer reçoit délégation du ministre de l’intérieur. pour l’exercice de ses attributions. Elle dispose. Il contresigne. en tant que de besoin. des services des administrations centrales des autres ministères. en outre. le ministre de l’intérieur. connaît de toutes les affaires que lui confie le ministre de l’intérieur. le secrétaire d’Etat à l’intérieur et aux collectivités territoriales reçoit délégation du ministre de l’intérieur. en son nom. à Saint-Martin. tous actes. Dans la limite des attributions qui lui sont déléguées. arrêtés et décisions. de l’outre-mer et des collectivités territoriales. les décrets relevant de ces attributions. de l’outre-mer et des collectivités territoriales.

de l'outre-mer et des collectivités territoriales.98 000 militaires : officiers et sous-officiers de gendarmerie. le rassemblement des preuves et la recherche des auteurs d’infractions. volontaires . la gendarmerie traite plus du quart des crimes et délits commis en France. de 2007 à 2017. ORGANISATION • Gendarmerie départementale La gendarmerie départementale est une force de proximité au contact de la population qui assure la sécurité des personnes et des biens. officiers et sous-officiers des corps de soutien technique et administratif. Au niveau du département. ouvriers d’Etat et contractuels. Les missions judiciaires comprennent la constatation des crimes. en passant par la recherche du renseignement et les missions de secours et d’assistance. le groupement est subdivisé en compagnies. techniques et spécialisées. Elle assure le maintien de l’ordre public. l’exécution des lois et participe à la défense de la Nation. des gendarmeries maritime. la prévention la protection et la projection. Elle assure la prévôté aux armées. alerte et porte secours. • Gendarmerie mobile La gendarmerie mobile assure le maintien et le rétablissement de l’ordre. renseigne. Elle est organisée en groupements et escadrons. de l'outre-mer et des collectivités territoriales s'est vu confier la responsabilité de la tutelle organique et budgétaire de la gendarmerie. délits et contraventions. MISSIONS DE LA GENDARMERIE NATIONALE • Administratives La police administrative recouvre un domaine allant de la surveillance générale aux missions de police de la circulation routière. des transports aériens. RECRUTEMENT DE PERSONNELS CIVILS L’effectif total de 100 000 personnels est actuellement réparti en : . En 10 ans. Pour le recrutement des civils de la gendarmerie. Elle garantit la protection des personnes et des biens. les concours externes sont organisés par le Ministre de l'intérieur.LA GENDARMERIE NATIONALE La gendarmerie nationale est une institution militaire créée pour veiller à la sûreté publique. • Militaires La gendarmerie participe aux quatre grandes missions de défense que sont la dissuasion. de l’air. • Formations spécialisées Il s'agit notamment de la garde républicaine qui assure les missions de sécurité et des services d’honneur pour les hautes autorités de l’État.2 000 civils : fonctionnaires. 4 . le Ministre de l'intérieur. de la Justice et de la Défense. Elle participe aux côtés de la gendarmerie départementale à la sécurité publique générale. de l’armement. • Judiciaires Chaque année. Depuis le 1er janvier 2009. Les postes seront pourvus par la voie du concours ou de la sélection externe ou par celle du détachement. Son action s’exerce sur l’ensemble du territoire national au profit de tous les départements ministériels. et plus spécialement de ceux de l’Intérieur. la gendarmerie prévoit de recruter 4 800 personnels civils dans les filières administratives. ellesmêmes divisées en brigades territoriales ou en communautés de brigades. Ces personnels ne seront pas soumis aux exigences du statut militaire.

gouv.interieur.fr 5 .fr/gendarmerie et www.Pour plus de renseignements : www.lagendarmerierecrute.

l’organisation des consultations électorales. Les préfectures exercent cette mission aussi bien pour des compétences déconcentrées relevant du ministère de l’intérieur que dans un contexte plus interministériel. les procédures d’autorisation de toutes sortes (par exemple. La garantie de la sécurité intérieure –ordre public. En résultent les compétences relatives à la délivrance des titres (cartes d’identité. permis de chasser. autorisations de séjour. d’assurer l’égalité des citoyens devant le service public. d’action et d’adaptation. le concept d’utilité publique. élément essentiel du dispositif de décentralisation. Elles accomplissent cette mission avec le souci constant de promouvoir. départements. etc. arrêtés. un service public de qualité. communes et leurs groupements). Le contrôle s’organise avec le concours des services déconcentrés de l’Etat et nécessite une articulation avec les tribunaux administratifs et les chambres régionales des comptes. PERMANENCE DE L’ETAT ET SECURITE DES CITOYENS La permanence de l’Etat et la continuité du service public nécessitent une capacité de réaction. à l’intention des usagers. les installations classées). Aux missions traditionnelles des préfectures touchant à la permanence de l’Etat. marchés publics) émanant des collectivités territoriales (régions. protection des personnes et des biens. permis de conduire. cartes grises. à la garantie des libertés publiques et au contrôle de légalité sont venus s’ajouter le suivi des politiques interministérielles et la recherche d’une meilleure gestion des moyens de l’Etat. des réseaux de communication et de transport. Toute réglementation a pour objectif d’éviter l’arbitraire. la préfecture est organisée à deux niveaux : l’échelon départemental dès l’origine. budgets. d’organiser et de favoriser l’exercice d’un droit en conformité avec la réglementation française ou européenne. les enquêtes publiques. LE CONTROLE DE LEGALITE Le contrôle de légalité. en matière d’environnement et d’urbanisme par exemple. et depuis 1964. prévention et traitement des risques naturels ou technologiques. consiste à vérifier la conformité à la loi des actes (délibérations.constitue une condition préalable à l’exercice de toute activité organisée et par conséquent au fonctionnement normal de la démocratie. les préfectures et les sous-préfectures assurent une fonction de régulation et d’arbitrage avec le double souci de faire respecter la loi et d’aider et de conseiller les élus locaux. Le contrôle administratif des collectivités locales comporte à la fois le contrôle de légalité et le contrôle budgétaire de leurs actes et de ceux de leurs établissements publics. 6 .). passeports.LES MISSIONS DES PREFECTURES Le ministère de l’intérieur dispose d’une préfecture dans chaque département et d’une sous-préfecture dans chaque arrondissement. en particulier pour tout ce qui relève de la « sécurité » au sens large du terme. Ce contrôle administratif s’applique également aux organismes publics exerçant une mission d’intérêt général et utilisant des fonds publics. REGLEMENTATION ET GARANTIE DES LIBERTES PUBLIQUES Il en est de même de l’application de la règle de droit par les préfectures qui couvre un large éventail : la police administrative. la nationalité. A la fois service déconcentré du ministère de l’intérieur et siège de la représentation territoriale de l’Etat. l’environnement et l’urbanisme. Ainsi. la citoyenneté et l’exercice des droits qui y sont liés. l’échelon régional. avec des adaptations résultant de la mise en place des institutions régionales.

La capacité de synthèse de la préfecture est irremplaçable et résulte du pouvoir de direction des services de l’Etat reconnu au préfet. La nécessité d’éclairer l’avenir. communes) et en cohérence avec les orientations définies à l’échelon national. Dans un environnement marqué par l’évolution des technologies et la nécessité d’assurer le meilleur accueil des usagers. Cette évolution s’inscrit dans un contexte marqué par l’application de la loi organique relative aux lois de finances (LOLF) que les préfectures ont su anticiper avec la globalisation. D’autres ont une vocation à caractère interministériel. gérer les enveloppes financières réparties à l’échelon régional (en investissement) ou à l’échelon départemental. RATIONALISATION DE LA GESTION DES RESSOURCES ET DES MOYENS DE L’ETAT La bonne gestion administrative sera un atout dans l’Europe de demain et un élément de la compétitivité. 7 . d’initiative et de synthèse . les sous-préfectures doivent y tenir leur place. L’Etat tout en assumant les responsabilités qui lui sont propres doit créer les synergies susceptibles d’entraîner ses partenaires publics ou privés. aménagement du territoire). ville. départements. le souci de la prospective et du développement équilibré du territoire. La préfecture -« la maison de l’Etat ». Ce souci d’un développement équilibré du territoire nécessite des relais au plus proche du terrain. associations). susciter et organiser les actions communes susceptibles de bénéficier à l’ensemble des services territoriaux de l’Etat. sous l’autorité et l’impulsion du préfet. un réseau dense de relations avec tous les acteurs du développement (collectivités locales. une capacité d’arbitrage. elle assure l’explication. La préfecture doit avoir aussi. Son contact avec le terrain garantit à l’échelon central une information adéquate et une connaissance aussi fine que possible du contexte dans lequel doivent agir les pouvoirs publics. entreprises. Il devra le faire avec le souci d’une utilisation optimale de ses moyens. les préfectures voient leurs tâches évoluer en tenant compte de la dimension du département et des spécificités locales. de dépasser le stade de la programmation et de la répartition des crédits implique en effet une réflexion prospective sur les stratégies de développement dans le département et la région en tenant compte des projets des acteurs locaux (régions. notamment en matière de recrutement.CONDUITE ET COHERENCE DES ACTIONS DE L’ETAT Le préfet a la charge des intérêts nationaux. la coordination et la mise en cohérence à l’échelon territorial des politiques interministérielles (emploi. solidarité. Les missions des préfectures concernent plusieurs domaines qui relèvent pour une part importante des fonctions dites « régaliennes » de l’Etat. de formation et d’action sociale.est ainsi le siège de la représentation territoriale de l’Etat. principalement dans le contexte européen. notamment au niveau régional. A ce titre. de médiation. Les préfectures ont ainsi un triple rôle : gérer leurs moyens propres. il représente chacun des ministres et assure la direction des services de l’Etat dans le département ou la région.

dans le cadre d’une coordination régionale assurée par un état-major zonal. finances – commande publique – performance). laboratoire de toxicologie. service des objets trouvés. à la fois ville et département. il assure le commandement unique du service régional de la police des transports.LA PREFECTURE DE POLICE La situation spécifique de Paris. 8 . le crime organisé et le terrorisme. le préfet de police réglemente le stationnement et la circulation dans les secteurs regroupant des sites sensibles. Dans la capitale. prépare les plans et les mesures de défense à caractère non militaire. Ces dispositions sont mises en œuvre pour faire face à des catastrophes naturelles. unité militaire placée sous l’autorité du préfet de police. Le préfet de police coordonne la lutte. institut médico-légal. des accidents technologiques ou au risque terroriste. et sur certains axes stratégiques du point de vue de la circulation. Le préfet de police. inspection générale des services) et ses directions administratives (police générale. infirmerie psychiatrique. laboratoire central. lutter contre l’incendie et organiser les secours. LES MISSIONS DE LA PREFECTURE DE POLICE Le préfet de police doit garantir la sécurité des personnes et des biens. fait de la préfecture de police une administration unique en France. ressources humaines. mais aussi à la protection de l’environnement et à la lutte contre les nuisances. au niveau régional. renseignements généraux. S’agissant des transports en commun en Ile-de-France. Il assure également la délivrance des titres administratifs et l’application de la réglementation des transports et du commerce. police judiciaire. logistique. le préfet de police est responsable de la sécurité dans l’acceptation la plus complète du terme. ordre public et circulation. Placé sous l’autorité du Ministre de l’intérieur. à garantir la poursuite des activités indispensables à la vie de la population et à prévenir et organiser les secours. ainsi que certains services spécifiques : service interdépartemental de la protection civile. Elles visent. laboratoire de police scientifique. L’ORGANISATION DE LA PREFECTURE DE POLICE L’originalité et l’efficacité de la préfecture de police résident dans la synergie entre ses directions de police (police urbaine de proximité. en tant que préfet de la zone de défense de Paris qui regroupe les huit départements de l’Ile-de-France. transports – protection du public. capitale et siège des pouvoirs publics. veiller au respect des règles de sécurité. d’hygiène et de salubrité dans les lieux recevant du public. sur les itinéraires de manifestations de voie publique. A ces directions s’ajoutent la brigade des sapeurs-pompiers de Paris. contre la délinquance. à maintenir l’ordre public.

les fourgons pour les Compagnies Républicaines de Sécurité (véhicule léger et moyen 4x4 de secours en montagne. qu'est née et s’est développée l’activité d’aménagement de véhicules. véhicules Tracking. . véhicule d’intervention et de transmission. célèbres voitures noires reprises à l’occupant ou récupérées auprès des FFI.les fourgons d’interventions (police-secours. que le bureau d’études de l’ACAPN conçoit les équipements et aménagements qui sont ensuite réalisés dans ses ateliers. . L'ACAPN est un établissement unique en son genre au sein des services de l'Etat et seul aujourd'hui capable de proposer ces prestations d'aménagement à l'ensemble des services opérationnels. poinçonneuse.les fourgons dédiés à des missions très spécifiques (véhicule de contrôles et mesures pour la DSIC. le cinquantenaire du débarquement en Normandie. machine à thermoformer. . cette première activité s’est arrêtée pour laisser place à d’autres fabrications comme la réalisation de meubles métalliques. est équipé d’un logiciel de Conception Assisté par Ordinateur en 3D . C'est à la fin des années 60. Les Douanes font également appel à son savoir-faire. scie radiale…).) . transport de détenus. En effet.la réalisation de matériels divers (enseigne lumineuse police.. l'activité de l’Atelier Central Automobile de la Police Nationale. 9 . en concevant et en réalisant pour cette dernière des véhicules spécifiques.. l’Atelier Central Automobile de la Police Nationale (ACAPN) a eu pour première mission de doter la Police de moyens mobiles en reconstruisant des Citroën traction avant. équipements radio…. . fourgon de commandement et de transmission. les jeux méditerranéens.) . fourgon armurier…) . Cette faculté de réagir et de répondre rapidement aux divers besoins des services de police a amené l’ACAPN à participer à différentes missions de secours (en Guadeloupe suite au cyclone HUGO. de barrières Vauban… toujours pour les services de police. constat accident. Le Bureau d’étude.) . . d’ordonnancement et de lancement utilise un logiciel de Gestion de Production Assisté par Ordinateur. avec l’évolution des besoins des moyens mobiles des services de police. affût de sécurité pour arme de poing…). direction de surveillance du territoire…). fort de 6 dessinateurs projeteurs. Sont notamment réalisés par l'ACAPN : .les équipements divers sur véhicules légers et sur motos (équipements police banalisé ou sérigraphié. bouclier de protection embarqué. dans les années 90. par arrêté du 26 décembre 2007. l'ACAPN a fédéré le rapprochement police gendarmerie. . les constructeurs automobiles nationaux ayant retrouvé leur activité industrielle. Cette évolution des demandes entraîne aussi une évolution des moyens humains et matériels.) . le Bureau de préparation du travail.les fourgons et fourgonnettes de surveillance .. renseignements généraux. police judiciaire. et l’Atelier de production possède plusieurs machines à Commandes Numériques (cisaille. .les véhicules pour le déminage . presse-plieuse. Créé en 1947 à Limoges. ils intègrent souvent des modifications de la carrosserie du véhicule porteur et nécessitent l’implantation d’accessoires et d’équipements électriques et électroniques coûteux et complexes. dans des locaux ayant abrité successivement un atelier de décoration de porcelaine puis après agrandissement une usine métallurgique. à Nîmes suite aux inondations…) ou comme soutien logistique dans le cadre de grandes manifestations (le bicentenaire de la révolution. véhicule de mesures goniométriques…. car d’intervention. le G8…). .les fourgons et fourgonnettes transport d’armes . C’est à partir de cahiers des charges élaborés par les services de police (sécurité publique.L’ETABLISSEMENT CENTRAL LOGISTIQUE L’Etablissement Central Logistique de la Police Nationale a intégré. Dans le début des années 50.la réalisation de matériels de protection (barre-pont. patrouille cynophile. Les aménagements demandés sont de plus en plus précis et complexes.

s'ils étaient déjà fonctionnaires. L’arrêté du 2 juin 2006 fixant les modalités d'organisation de concours pour le recrutement d’ingénieurs des services techniques du ministère de l’intérieur précise les spécialités prévues à l'article 7 du décret n° 20051304 du 19 octobre 2005. de conception ou de contrôle. soit. dans lesquelles sont ouverts les recrutements d’ingénieur des services techniques du ministère de l'intérieur : 1° . Elle peut être prolongée dans la limite d'un an à la demande du chef de service auprès duquel les ingénieurs stagiaires sont affectés. ils sont soit licenciés. dans les services déconcentrés du ministère de l'intérieur ou dans les établissements publics de l'Etat qui en relèvent. les ingénieurs stagiaires reconnus aptes à l'exercice des fonctions d'ingénieur sont titularisés dans le grade d'ingénieur. est régi par le décret n° 2005-1304 du 19 octobre 2005 modifié portant statut particulier du corps des ingénieurs des services techniques du ministère de l’intérieur. Le corps des ingénieurs des services techniques comprend 2 grades : 1) ingénieur des services techniques .LA CARRIERE D’INGENIEUR DES SERVICES TECHNIQUES QU'EST-CE QU'UN INGENIEUR DES SERVICES TECHNIQUES ? Le corps des ingénieurs des services techniques du ministère de l’intérieur. Elle est prise en compte pour l'ancienneté dans la limite d'un an. Dans le cas contraire. NOMINATION : STAGE ET TITULARISATION En cas de réussite aux concours externe et interne d’ingénieur des services techniques : Les lauréats des concours sont nommés en qualité d’ingénieur stagiaire. réintégrés dans leur corps. Ils peuvent également être chargés de fonctions d'encadrement. La durée du stage est fixée à un an. Les ingénieurs des services techniques du ministère de l’intérieur exercent leurs fonctions en administration centrale. cadre d'emplois ou emploi d'origine. 2) ingénieur principal des services techniques.Logistique Les ingénieurs des services techniques sont chargés de travaux d’études. A l'issue de leur stage et de sa prolongation éventuelle.Immobilière 2° . 10 . classé dans la catégorie A prévue à l'article 29 de la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l'Etat.

Ils sont soumis à des règles d’attribution particulières tenant compte d’un certain nombre de critères (revenus imposables. Toutefois. qui comprend un élément fixe et un élément proportionnel au traitement. . auquel s'ajoutent des primes et indemnités : . le bureau des politiques sociales et du handicap (Sous-Direction de l’Action Sociale) participe. ● Logements du secteur privé proposés et gérés par le bureau du logement de la préfecture de police.REMUNERATION En cas de réussite aux concours externe et interne : Le traitement principal est calculé sur la base d'indices correspondant au grade et à l'échelon.une indemnité de résidence qui évolue proportionnellement au traitement . * Une prime d’installation peut être accordée aux fonctionnaires débutants.un remboursement forfaitaire de transport . . un supplément familial. alloué en plus des prestations familiales et variable selon le nombre d'enfants. 11 . Avantages annexes : Proposer des logements à ses agents n'est pas une obligation légale pour le ministère.une prime de rendement et une indemnité pour travaux supplémentaires .le cas échéant. . nombre de personnes vivant au foyer…). dans le cadre de son activité. à l’attribution d’un certain nombre de logements locatifs pour les agents affectés en administration centrale constitués de : ● Logements sociaux réservés. La rémunération mensuelle nette (environ 2 100 €) comprend plusieurs éléments : le traitement principal.

Les fonctionnaires nommés dans un tel emploi sont placés en position de détachement de leur corps ou cadre d’emplois d’origine. au choix. les ingénieurs ayant atteint depuis au ème échelon de leur grade et justifiant de six ans et six mois de services effectifs en qualité moins un an le 5 d’ingénieur des services techniques ainsi que les ingénieurs reclassés dans le grade provisoire d’ingénieur des services techniques. Le statut particulier précise les modalités d’avancement. par voie d’inscription sur un tableau annuel d’avancement établi après avis de la commission administrative du corps. Cet ensemble constitue la grille indiciaire qui vous est applicable. une prolongation exceptionnelle de détachement dans le même emploi peut. lui être accordée pour une période de deux ans maximum. sur sa demande. Les fonctionnaires placés en position de détachement dans le corps des ingénieurs des services techniques du ministère de l’intérieur concourent pour l'avancement de grade et d'échelon avec l'ensemble des fonctionnaires de ce corps. ayant atteint au moins le 5ème échelon de ce grade et justifiant d’au moins deux ans d’ancienneté dans cet échelon [anciennement « ingénieurs des travaux des services techniques du ministère de l'intérieur » (décret n° 65-338 du 14 avril 1965 relatif au statut particulier des ingénieurs des travaux des services techniques du ministère de l'intérieur) abrogé par le décret n° 2005-1304]. AVENIR PROFESSIONNEL La nomination dans un emploi de chef des services techniques (décret n° 2005-1305 du19 octobre 2005 relatif aux emplois de chef des services techniques du ministère de l’intérieur) Peuvent être nommés dans un emploi de chef des services techniques par arrêté du ministre de l’intérieur pour une durée maximale de cinq ans. 2) les ingénieurs civils et militaires ainsi que les autres fonctionnaires appartenant à un corps ou à un cadre d’emplois classé dans la catégorie A ou de niveau équivalent dont l’indice brut terminal est au moins égal à l’indice brut 966 qui sont titulaires depuis au moins trois ans d’un grade d’avancement de catégorie A et qui ont atteint au moins l’indice brut 759. renouvelable une fois dans le même emploi : 1) les ingénieurs principaux des services techniques du ministère de l’intérieur qui ont atteint au moins le ème échelon de leur grade et qui comptent au moins trois ans de services effectifs en qualité d’ingénieur 3 principal . A chaque échelon sont associés une durée de service et un niveau de rémunération déterminé à partir d’un indice de référence.AVANCEMENT ET PROMOTION La promotion interne dans le corps des ingénieurs des services techniques s'opère par avancement d'échelon et par promotion au grade supérieur : a) L'avancement d'échelon Celui-ci est automatique et intervient lorsque la durée de services requise pour accéder à l'échelon supérieur est accomplie. 12 . Ils peuvent se voir retirer leur emploi dans l’intérêt du service. b) La promotion au grade supérieur Peuvent être promus au grade d’ingénieur principal. Dès lors qu’un fonctionnaire en fin de détachement se trouve dans la possibilité de faire liquider ses droits à pension dans le délai de deux ans maximum. en application de l’article 33 du décret n° 2005-1304 du 19 octobre 2005 modifié.

soit de qualifications reconnues comme équivalentes à celles sanctionnées par l’un des diplômes mentionnés au a. 13 .INSCRIPTION ET DEROULEMENT DES CONCOURS I – CONDITIONS D’ADMISSION A CONCOURIR Les concours externe et interne pour l'accès au corps des ingénieurs des services techniques du ministère de l’intérieur sont ouverts aux candidats des deux sexes remplissant l'ensemble des conditions générales suivantes requises pour accéder aux emplois publics de l'Etat : .soit d’un diplôme d’architecte . . 642-1 du code de l’éducation (1) . équivalente à une durée totale cumulée d’au moins trois ans à temps plein et relevant de la même catégorie socioprofessionnelle que celle de la profession à laquelle la réussite au concours permet l’accès. b) . La condition de diplôme peut être supprimée pour les mères et pères d'au moins trois enfants et les sportifs de haut niveau inscrits sur la liste fixée chaque année par la commission nationale du sport de haut niveau. un institut. c) . . A – LE CONCOURS EXTERNE est ouvert aux candidats : Titulaires : a) . annexe 1) . b ou c (2) . exercée de façon continue ou non.remplir les conditions d'aptitude physique exigées pour l'exercice de la fonction compte tenu des possibilités de compensation du handicap. ainsi que les stages et les périodes de formation en milieu professionnel accomplis pour la préparation d’un diplôme ou d’un titre ne sont pas prises en compte pour le calcul de la durée d’expérience requise ». peut également faire acte de candidature à ce concours. annexes 5 et 6) au vu des dispositions de l’arrêté du 26 juillet 2007 fixant les équivalences de diplômes requises pour se présenter aux concours d’accès aux corps et cadres d’emplois de la fonction publique subordonnés à la possession de diplômes ou titres sanctionnant un niveau d’études déterminé relevant d’une formation générale ou de plusieurs spécialités de formation pris en application de l’article 6 du décret n° 2007196 du 13 février 2007 relatif aux équivalences de diplômes requises pour se présenter aux concours d’accès aux corps et cadres d’emplois de la fonction publique : « Art. d) . salariée ou non salariée. une université ou un grand établissement habilités dans les conditions prévues à l’article L.soit d’un diplôme d’ingénieur délivré par une école. Les périodes de formation initiale ou continue.posséder la nationalité française ou être ressortissant d'un Etat membre de la Communauté européenne ou d'un autre Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen (cf.se trouver en possession d'un casier judiciaire dont les mentions portées sur le bulletin n° 2 ne sont pas incompatibles avec l'exercice des fonctions . .jouir de ses droits civiques (pour les communautaires dans l’Etat dont ils sont ressortissants) : . quel que soit le statut de la personne.soit d’un diplôme universitaire de troisième cycle dans les domaines scientifiques . – Toute personne qui justifie de l’exercice d’une activité professionnelle. (2) Les candidats ne possédant pas un des titres ou diplômes requis mais pouvant justifier d'une qualification reconnue comme équivalente à l’un de ces titres ou diplômes peuvent demander l’équivalence de leur activité professionnelle (cf. La durée totale cumulée d’expérience exigée est réduite à deux ans lorsque le candidat justifie d’un titre ou d’un diplôme de niveau immédiatement inférieur à celui requis. (1) Arrêté du 18 janvier 2010 fixant la liste des écoles habilitées à délivrer un titre d’ingénieur diplômé.se trouver en position régulière au regard du Code du service national (pour les communautaires dans l’Etat dont ils sont ressortissants) . 6.

14 .

fr ou par courrier adressé au centre d’examen choisi par le candidat (cf. 2 de la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires : « La présente loi s'applique aux fonctionnaires civils des administrations de l'Etat. Les données saisies lors de l’inscription par voie télématique sont reprises automatiquement par le système automatisé de gestion des concours. Lorsqu’il a saisi l’ensemble des renseignements demandés. ce qui limite les risques d’erreur de saisie. soit la mettre en attente et la valider au plus tard aux date et heure limites prévues. Les candidats doivent avoir accompli. C1) Modalités d’inscription Pour procéder à son inscription par voie télématique. à l'exclusion des fonctionnaires des assemblées parlementaires et des magistrats de l'ordre judiciaire. et qui ont. des régions. le cas échéant. L’enregistrement de l’inscription est confirmé au candidat par mail. immobilière et logistique – Catégorie A») au plus tard aux date et heure de clôture prévues pour ces inscriptions. des communes et de leurs établissements publics y compris les établissements mentionnés à l'article 2 de la loi n° 86-33 du 9 janvier 1986 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière. en détachement ou en congé parental). des départements. 15 . ». La condition « en fonctions » n’est pas opposable aux ressortissants communautaires. Ce concours est également ouvert aux candidats justifiant. II – MODALITES D’INSCRIPTION C – INSCRIPTION PAR VOIE TELEMATIQUE Il est recommandé d’utiliser cette procédure.B – LE CONCOURS INTERNE est ouvert aux candidats : Fonctionnaires et agents non titulaires de l'Etat. sa demande d’inscription.gouv. soit valider immédiatement sa demande d’inscription. L’annulation de la demande d’inscription et les modifications après validation ne peuvent pas s’effectuer par voie télématique. plus rapide et plus sûre. au 1er janvier de l'année du concours.gouv. Les renseignements signalés comme obligatoires sont indispensables au traitement informatique de sa candidature et doivent donc être complétés avec soin. annexe 2).sicmi@interieur. Dans les services et les établissements publics à caractère industriel ou commercial. Le candidat complète ensuite le dossier informatif qui s’affiche à l’écran. s’il le souhaite. Elles ne sont possibles que par mail à l’adresse suivante : admin.fr» – rubrique «A votre service – Métiers et concours – Filière Technique. Art. au 1er janvier de l'année du concours. En effet. le candidat se connecte sur le site Internet du ministère de l’intérieur («www. elle ne s'applique qu'aux agents qui ont la qualité de fonctionnaire. quatre ans de services publics (les candidats doivent être en activité. le candidat ne pourra en aucun cas valider. de quatre ans de services accomplis dans une administration. reçu dans l'un de ces Etats une formation équivalente à celle requise par les statuts particuliers pour l'accès au corps des ingénieurs des ST.interieur. si tous les champs obligatoires ne sont pas correctement remplis. Il communique son identité et les différents renseignements qui lui sont demandés afin de créer un compte (authentification). le candidat peut. un organisme ou un établissement d'un Etat membre de la Communauté européenne ou d'un Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen autres que la France dont les missions sont comparables à celles des administrations et des établissements publics dans lesquels les fonctionnaires civils mentionnés à l'article 2 de la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 exercent leurs fonctions. aux militaires et aux agents en fonction dans une organisation internationale intergouvernementale. des collectivités territoriales et des établissements publics qui en dépendent.

un curriculum vitae impérativement limité à deux pages .interieur.soit un certificat médical établi par un médecin agréé compétent en matière de handicap (*) déclarant le handicap compatible avec l'emploi postulé et précisant les aménagements qui doivent être accordés . au centre d’examen choisi au plus tard à la date de clôture des inscriptions fixée pour les inscriptions par voie postale : b1) Les candidats qui sollicitent des aménagements pendant les épreuves du concours au titre des personnes bénéficiaires de l’obligation d’emploi instituée par l’article L.soit une attestation de la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) du département du candidat (anciennement COTOREP) reconnaissant la qualité de travailleur handicapé et déclarant le handicap compatible avec l'emploi postulé ainsi qu’un certificat médical établi par un médecin agréé compétent en matière de handicap (*) précisant les aménagements qui doivent être accordés. a3) Pour les ressortissants communautaires candidats au concours interne le formulaire «les ressortissants communautaires» téléchargé sur le site («www. en vue de l'épreuve orale d'admission .gouv. 10° et 11° de l’article L.C2) Production des pièces justificatives a) En complément de leur demande d'inscription par voie télématique. au centre d’examen choisi au plus tard à la date de clôture des inscriptions fixée pour les inscriptions par voie postale. 5212-2 du code du travail et mentionnées aux 1°. les documents suivants : a1) Pour le concours externe . annexes 5 et 6) doivent adresser le formulaire «la demande d’équivalence» téléchargé sur le site («www. annexe 3) doivent adresser : .fr» – rubrique «A votre service – Métiers et concours – Filière Technique. 2°.une copie du titre. (*) Une liste de médecins généralistes agréés compétents en matière de handicap est établie dans chaque département par le préfet. diplôme ou qualification équivalente du candidat.gouv. 5212-13 de ce même code (cf. .interieur. b) Les candidats qui sollicitent des dérogations aux conditions générales d’inscription et/ou de déroulement des épreuves doivent adresser les pièces justificatives nécessaires. par voie postale uniquement (le cachet de la poste faisant foi). immobilière et logistique – Catégorie A – Concours externe») complété avec précision et accompagné de tout document justifiant la demande. b2) Les mères et pères d'au moins trois enfants qui sollicitent la suppression de la condition de diplôme doivent adresser le formulaire «la demande de suppression de diplôme» téléchargé sur le site («www. en vue de l'épreuve orale d'admission.interieur.interieur.fr» – rubrique «A votre service – Métiers et concours – Filière Technique.gouv.une note manuscrite de deux pages au plus mettant en valeur l'expérience des candidats et leur motivation à occuper un poste d'ingénieur des services techniques. par voie postale uniquement (le cachet de la poste faisant foi). 3°. b3) Les sportifs de haut niveau inscrits sur la liste fixée chaque année par la commission nationale du sport de haut niveau qui sollicitent la suppression de la condition de diplôme doivent adresser le formulaire «la demande de suppression de diplôme» téléchargé sur le site («www. 4°. .gouv. 16 . b4) Candidats sollicitant une équivalence à la condition de diplôme (cf. les candidats doivent adresser. immobilière et logistique – Catégorie A – Concours externe») complété avec précision et accompagné de tout document justifiant la demande. immobilière et logistique – Catégorie A – Concours externe») complété avec précision et accompagné d’une copie intégrale du livret de famille. a2) Pour le concours interne .fr» – rubrique «A votre service – Métiers et concours – Filière Technique.un curriculum vitae impérativement limité à deux pages. 9°.fr» – rubrique «A votre service – Métiers et concours – Filière Technique. immobilière et logistique – Catégorie A – Concours interne») complété avec précision et accompagné de tous documents justifiant des services accomplis dans une administration communautaire. .

8 s’ils souhaitent concourir en province : au Secrétariat Général pour l’Administration de la Police de leur choix (cf. SG/DRH/SDRF/BRPP (Pôle concours). accompagné des pièces justificatives requises et d’une enveloppe autocollante (format standard) affranchie au tarif « lettre » en vigueur (libellée aux nom et adresse du candidat). dûment rempli. daté et signé (3). 27 cours des Petites Ecuries. 77185 LOGNES . SG/DRH/SDRF/BRPP (Pôle concours). Toute déclaration inexacte fera perdre le bénéfice de l’autorisation à concourir. .pour les candidats résidant en outre-mer : 8s’ils souhaitent concourir en région Ile-de-France : au Ministère de l'intérieur. Tout dossier incomplet sera rejeté.pour les candidats résidant en région Ile-de-France : au Ministère de l'intérieur. 27 cours des Petites Ecuries.par téléchargement sur le site Internet du ministère de l’intérieur («www. 8auprès des bureaux des ressources humaines des préfectures d’outre-mer. 27 cours des Petites Ecuries. centres d’examen mentionnés au paragraphe E1). SG/DRH/SDRF/BRPP (Pôle concours). centres d’examen mentionnés au paragraphe E1) . de l'outre-mer et des collectivités territoriales.gouv.interieur.D – INSCRIPTION PAR VOIE POSTALE D1) Modalités d’inscription Le dossier d’inscription par voie postale doit comporter le formulaire d'inscription au concours (externe ou interne). Le centre d’examen accusera réception du dossier d’inscription par courrier à l’aide de l’enveloppe fournie par le candidat.par courrier [en joignant une enveloppe (format A 4) affranchie à 1. pour l’inscription par voie postale. D3) Transmission du dossier d’inscription et/ou des pièces justificatives par voie postale Les candidats doivent transmettre leur dossier d’inscription et/ou les pièces justificatives requises. de l'outre-mer et des collectivités territoriales. 8auprès des bureaux du recrutement des Secrétariats Généraux ou des Délégations Régionales pour l’Administration de la Police . 77185 LOGNES . par voie postale uniquement.35 € (libellée aux nom et adresse du candidat)] ou par retrait sur place (cf. annexe 2) : 8au Ministère de l'intérieur. 17 . 3 ( ) Le candidat certifie sur l’honneur l’exactitude des renseignements fournis. D2) Production des pièces justificatives Les candidats sont soumis.fr» – rubrique «A votre service – Métiers et concours – Filière Technique. de l'outre-mer et des collectivités territoriales. 77185 LOGNES .pour les candidats résidant hors de la région Ile-de-France : au Secrétariat Général pour l’Administration de la Police de leur choix (cf. Le formulaire d’inscription peut être obtenu (au plus tard à la date limite de retrait) : . au plus tard à la date de clôture des inscriptions (le cachet de la poste faisant foi) : . . à la production du formulaire d'inscription accompagné des pièces justificatives requises mentionnées au paragraphe C2. immobilière et logistique – Catégorie A»). .

pour les candidats résidant hors de la région Ile-de-France : dans les 6 centres d’examen indiqués ci-dessous : LILLE LYON MARSEILLE METZ TOULOUSE TOURS E2) Les épreuves orales d'admission aux concours externe et interne se déroulent en région Ile-de-France.pour les candidats résidant en région Ile-de-France : à ARCUEIL (Val-de-Marne) . Toutefois. . 18 . il est recommandé d’entrer en relation avec le service gestionnaire du centre d'examen choisi lors de l’inscription. tant pour l’épreuve écrite d’admissibilité que pour les épreuves orales d’admission.III – DEROULEMENT DES EPREUVES E – CENTRES D’EXAMEN E1) L’épreuve écrite d’admissibilité aux concours externe et interne se déroule : . Les candidats sont convoqués individuellement. le défaut de réception de la convocation ne saurait engager la responsabilité de l'administration. Si ces convocations ne vous sont pas parvenues 5 jours avant la date des épreuves.

techniques.2006) fixant les modalités d'organisation de concours pour le recrutement d'ingénieurs des services techniques du ministère de l'intérieur. 1. financières et urbanistiques pour la spécialité immobilière. du 23. techniques.06. 2. Durée Coefficient 15 minutes de préparation 1 15 minutes de conversation Arrêté du 2 juin 2006 (J. L’épreuve consiste en un entretien avec le jury ayant pour point de départ une présentation du candidat de cinq minutes maximum et permettant au jury de vérifier ses capacités à conduire un projet immobilier ou logistique ainsi que ses aptitudes à l'encadrement. économiques et financières pour la spécialité logistique et devant faire appel à des connaissances juridiques. L’épreuve orale obligatoire de langue vivante étrangère consiste en une conversation à partir d'un texte rédigé dans l'une des langues suivantes : allemand.NATURE DES EPREUVES DES CONCOURS (cf. anglais ou espagnol. annexe 4) spécialités Immobilière et/ou Logistique Epreuves du CONCOURS EXTERNE d’Ingénieur des ST du ministère de l’intérieur EPREUVE ECRITE D'ADMISSIBILITE Toute note inférieure à 6/20 est éliminatoire. Durée Coefficient 30 minutes (dont 5 minutes maximum de présentation) 5 EPREUVE ORALE OBLIGATOIRE DE LANGUE VIVANTE ETRANGERE Toute note inférieure à 8/20 est éliminatoire. économiques.O. La phase d'admissibilité comporte une seule épreuve écrite consistant en l'étude d'un cas concret à partir d'un dossier de 50 pages maximum devant faire appel à des connaissances juridiques. Durée Coefficient 4 h 00 4 EPREUVES ORALES D'ADMISSION EPREUVE ORALE Toute note inférieure à 8/20 est éliminatoire. 19 .

Durée Coefficient 4 h 00 4 EPREUVES ORALES D'ADMISSION EPREUVE ORALE Toute note inférieure à 8/20 est éliminatoire.2006) fixant les modalités d'organisation de concours pour le recrutement d'ingénieurs des services techniques du ministère de l'intérieur. anglais ou espagnol. Durée Coefficient 30 minutes (dont 10 minutes maximum de présentation) 5 EPREUVE ORALE FACULTATIVE DE LANGUE VIVANTE ETRANGERE Seuls sont pris en compte pour l'admission les points supérieurs à 10/20 L’épreuve orale facultative de langue vivante étrangère consiste en une conversation à partir d'un texte rédigé dans l'une des langues suivantes : allemand. des galops d’essai. des simulations d’examen.Epreuves du CONCOURS INTERNE d’Ingénieur des ST du ministère de l’intérieur EPREUVE ECRITE D'ADMISSIBILITE Toute note inférieure à 6/20 est éliminatoire. Durée Coefficient 15 minutes de préparation 1 15 minutes de conversation Arrêté du 2 juin 2006 (J. du 23.O.06. 20 . Dans la panoplie des préparations figurent des apports méthodologiques. La phase d’admission consiste en un entretien avec le jury ayant pour point de départ une présentation de dix minutes maximum à partir de la demande d'admission à concourir du candidat et permettant au jury d'apprécier sa motivation professionnelle et de vérifier ses compétences pour conduire un projet immobilier ou logistique ainsi que ses aptitudes à l'encadrement. etc. La phase d’admissibilité comporte une seule épreuve consistant en la rédaction d'une note à partir d'un dossier ayant pour objet de vérifier la capacité d'analyse et de synthèse des candidats et faisant appel à des connaissances générales relatives à l'activité professionnelle d'ingénieur de chaque spécialité. Diverses formations sont organisées pour permettre aux agents de se préparer aux concours et examens professionnels avec les meilleures chances de succès.

date. Pour compléter votre information et obtenir les résultats d’admissibilité et d’admission. 21 . Seuls les candidats qui ont obtenu une note fixée par le jury. 4 ( ) Les candidats inscrits en liste complémentaire peuvent être affectés afin de permettre le remplacement de candidats inscrits sur la liste principale qui ne peuvent être nommés ou éventuellement. pour chacun des concours et par spécialité.fr (rubrique «A votre service – Métiers et concours – Filière Technique. le jury établit. immobilière et logistique – catégorie A») AFFECTATION DES LAUREATS Il est rappelé que les candidats admis aux concours externe et interne sont affectés dans l’ordre de classement aux concours. La validité de la liste complémentaire cesse automatiquement à la date du début des épreuves du concours suivant et.interieur. la liste des candidats définitivement admis ainsi qu'une liste complémentaire (4).gouv.RESULTATS REGLEMENT DES CONCOURS Il est attribué à chaque épreuve une note variant de 0 à 20. afin de pourvoir des vacances d'emploi survenant dans l'intervalle entre deux concours. vous pouvez consulter le site Internet du ministère de l’intérieur : www. par le service du personnel dont il relève (pour les communautaires par l’Etat dont ils sont ressortissants). prévoir un état détaillé des services accomplis (nature. A l'issue des épreuves orales d'admission. sur ce fondement. durée). qui ne peut être inférieure à 6 sur 20 avant application du coefficient correspondant. sur demande du candidat. NOTIFICATION DES RESULTATS Les résultats obtenus aux épreuves seront notifiés par courrier individuel à chaque candidat à l’issue des concours. son installation peut être reportée à une date ultérieure par décision de l’administration. Pour chacun des concours et par spécialité. sont autorisés à participer à la phase d'admission. au plus tard. le jury détermine le nombre total de points nécessaires pour être admissible et. Cet état doit être établi. En cas d'égalité en nombre de points entre plusieurs candidats. Chaque note est multipliée par le coefficient de l'épreuve correspondante. Passé ce délai imparti ou s'il ne présente pas les justifications nécessaires. Pour les candidats au concours interne. Les candidats devront présenter tout document justificatif pouvant être demandé par la direction des ressources humaines. Tout candidat admis qui n'entre pas en fonction à la date fixée par l’administration perd le bénéfice de sa nomination. S'il présente des justifications jugées valables. Nul ne peut être déclaré admis s'il n'obtient pas au moins une note fixée par le jury qui ne peut être inférieure à 8 sur 20. l'ordre de classement est déterminé par la note obtenue à l'épreuve orale d'entretien avec le jury de la phase d'admission. arrête la liste par ordre alphabétique des candidats admis à se présenter aux épreuves d'admission. par ordre de mérite. il perd le bénéfice de son admission au concours. deux ans après la date d'établissement de la liste complémentaire.

05.Autriche .Belgique .Italie (25.ANNEXE 1 Pays européens dont les ressortissants ont accès à la Fonction Publique Les 27 pays de l’Union Européenne (date d’adhésion) .01.2002 2008 1994 L'attention des candidats est appelée sur l'article 1er du Décret n° 2010-311 du 22 mars 2010 relatif aux modalités de recrutements et d'accueil des ressortissants des Etats membres de l'Union européenne ou d'un autre Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen dans un corps. cadres d'emplois ou emplois dont relèvent les fonctionnaires mentionnés à l'article 2 de la loi du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires par concours ou par voie de détachement.01.05.03.05.Slovénie .05.2004) (01.2007) (01.1957) (01.Luxembourg .01.03.2004) (01.01.Islande .1986) (01.1995) (25.05.1995) Les Etats parties à l’accord sur l’espace économique européen .1957) (01.Roumanie .01.1995) (25.01.05.Liechtenstein .01.1973) (25.Irlande . peuvent accéder aux corps.01.1957) (01.Grèce .05.Principauté d’Andorre 1.Slovaquie . » 22 .2004) (25.05.2004) (01. Toutefois.Norvège 1996 1996 1996 .Lettonie .03.Pologne .Allemagne .Malte . un cadre d'emplois ou un emploi de la fonction publique française qui précise : « Les ressortissants d'un Etat membre de l'Union européenne ou d'un autre Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen.Suède (01.05.05.2004) (01.1957) (01. autres que la France.2004) (25.1981) (01.03.Royaume Uni .Finlande .03.Hongrie .Danemark .Principauté de Monaco .2007) (01.1973) (01.Chypre .03.Espagne .05.France .Estonie .05.Lituanie .1973) (01.1957) (01.01. ils ne peuvent occuper un emploi dont les attributions ne sont pas séparables de l'exercice de la souveraineté ou comportent une participation directe ou indirecte à l'exercice de prérogatives de puissance publique.2004) (01.1986) (01.06.1957) .Bulgarie .2004) (01.Portugal .2004) (01.2004) (01.Pays Bas .République Tchèque .Confédération Suisse .

(86) VIENNE. 30 321 31776 COLOMIERS CEDEX ℡ 05 34 55 49 22 Direction des Ressources Humaines du Secrétariat Général pour l'Administration de la Police de l’Ouest / Tours Bureau du Recrutement 30 rue du Mûrier B. (92) HAUTS-DE-SEINE. (89) YONNE. (91) ESSONNE. (95) VAL-D'OISE.P. (09) ARIEGE. (70) HAUTE-SAONE. (79) DEUX-SEVRES. (53) MAYENNE. (975) ST-PIERRE ET MIQUELON. (58) NIEVRE. (972) MARTINIQUE. (27) EURE. (39) JURA. (36) INDRE. (45) LOIRET. (33) GIRONDE. (17) CHARENTEMARITIME. (52) HAUTE-MARNE. (976) MAYOTTE. (60) OISE. (40) LANDES. (01) AIN. (06) ALPESMARITIMES. (10) AUBE. (67) BAS-RHIN. (28) EURE-ETLOIR. (21) COTE-D'OR. (47) LOT-ETGARONNE.P. (90) TERRITOIRE-DE-BELFORT. (71) SAÔNE-ETLOIRE. (63) PUY-DE-DÔME.gouv. (66) PYRENEES-ORIENTALES. (72) SARTHE. (35) ILLE-ET-VILAINE. (64) PYRENEES-ATLANTIQUES. (41) LOIR-ET-CHER. 51 064 57036 METZ CEDEX 01 ℡ 03 87 16 11 27 Direction des Ressources Humaines du Secrétariat Général pour l'Administration de la Police de Lille Bureau du Recrutement Direction des Ressources Humaines du Secrétariat Général pour l'Administration de la Police de Lyon Bureau du Recrutement Cité Administrative rue de Tournai ème étage) (15 59012 LILLE CEDEX ℡ 03 20 62 48 80 215 rue André Philip 69421 LYON CEDEX 03 ℡ 04 72 84 54 54 04 72 84 54 55 (69) RHONE. (80) SOMME. (87) HAUTEVIENNE. (37) INDRE-ETLOIRE. (971) GUADELOUPE. Ministère de l’Intérieur Sous-Direction du Recrutement et de la Formation Bureau du Recrutement et de la Promotion Professionnelle Pôle Concours Direction Administrative du Secrétariat Général pour l'Administration de la Police de Marseille Bureau du Recrutement (13) BOUCHES-DU-RHONE. (03) ALLIER. (19) CORREZE. (77) SEINE-ET-MARNE.P. (59) NORD. (07) ARDECHE. (18) CHER. (44) LOIREATLANTIQUE. (24) DORDOGNE. (85) VENDEE.ANNEXE 2 LISTE DES SECRÉTARIATS GÉNÉRAUX POUR L'ADMINISTRATION DE LA POLICE DOMICILIATION DU CANDIDAT SERVICE COMPETENT ADRESSE DU SERVICE COMPETENT 27 cours des Petites Ecuries 77185 LOGNES ℡ 01 60 37 12 88 01 60 37 12 62 01 60 37 10 19 01 60 37 13 21 Fax : 01 60 37 12 18 299 chemin de Ste-Marthe 13313 MARSEILLE CEDEX 14 ℡ 04 95 05 93 78 (75) PARIS. (22) COTES-D'ARMOR. (57) MOSELLE. (55) MEUSE. sgap69-recrutement@interieur. (25) DOUBS. (974) REUNION. (43) HAUTE-LOIRE. (93) SEINE-STDENIS. (65) HAUTESPYRENEES. (12) AVEYRON. (51) MARNE. (26) DROME. Délégation Régionale du Secrétariat Général pour l'Administration de la Police du Sud-Ouest Bureau du Recrutement ZI en Jacca 4 chemin de Bordeblanque B. (88) VOSGES. (38) ISERE. (32) GERS. (76) SEINE-MARITIME. (74) HAUTE-SAVOIE. (68) HAUT-RHIN. (31) HAUTE-GARONNE. (73) SAVOIE. (46) LOT. (50) MANCHE. (48) LOZERE. (42) LOIRE. (83) VAR. (14) CALVADOS. (29) FINISTERE. (11) AUDE. 10 700 37542 ST-CYR-SUR-LOIRE CEDEX ℡ 02 47 42 85 35 Direction Administrative du Secrétariat Général pour l'Administration de la Police de Metz Bureau du Recrutement Espace Riberpray rue Belle Isle B. (2A) CORSE-DU-SUD. (49) MAINE-ET-LOIRE. (15) CANTAL. (23) CREUSE. (82) TARN-ET-GARONNE. (34) HERAULT. (54) MEURTHE-ET-MOSELLE. (02) AISNE.fr 23 . (05) HAUTES-ALPES. (16) CHARENTE. (78) YVELINES. (08) ARDENNES. (30) GARD. (2B) HAUTE-CORSE. (62) PAS-DE-CALAIS. (973) GUYANE. (61) ORNE. (81) TARN. (56) MORBIHAN. (94) VAL-DE-MARNE. (84) VAUCLUSE. (04) ALPES-DE-HAUTEPROVENCE.

4200 97500 SAINT-PIERRE ℡ 05 08 41 10 10 B.LISTE DES PREFECTURES D’OUTRE-MER DOMICILIATION DU CANDIDAT SERVICE COMPETENT ADRESSE DU SERVICE COMPETENT Palais d’Orléans rue Lardenoy 97109 BASSE-TERRE CEDEX ℡ 05 90 99 39 00 rue Victor Sévère 97262 FORT-DE-FRANCE CEDEX ℡ 05 96 63 18 61 rue Friedmond B. 20 97610 DZAOUDZI ℡ 02 69 60 10 54 Av.P.P.TAHITI ℡ 00 689 46 86 86 B. 7008 97307 CAYENNE CEDEX ℡ 05 94 39 45 00 Place Barachais 97405 SAINT-DENIS CEDEX ℡ 02 62 40 77 77 Place du Colonel Pigeaud B.P. Bruat B.P. C5 98844 NOUMEA CEDEX ℡ 00 687 26 63 00 MATA UTU ℡ 00 681 72 27 27 (971) GUADELOUPE Préfecture Secrétariat Général (972) MARTINIQUE Préfecture Secrétariat Général (973) GUYANE Préfecture Secrétariat Général (974) LA REUNION Préfecture Secrétariat Général (975) SAINT-PIERRE ET MIQUELON Préfecture Secrétariat Général (976) MAYOTTE Préfecture Secrétariat Général (987) POLYNESIE FRANCAISE Haut-commissariat de la République Secrétariat Général (988) NOUVELLE-CALEDONIE Haut-commissariat de la République Secrétariat Général Préfecture Secrétariat Général WALLIS ET FUTUNA 24 . 115 98713 PAPEETE .P.

. . Dans la mesure du possible. d'adapter la durée et le fractionnement des épreuves aux moyens physiques des candidats ou de leur apporter les aides humaines et techniques nécessaires précisées par eux au moment de leur inscription.ANNEXE 3 Les personnes handicapées Possibilités d’aménagement des épreuves Des dérogations aux règles normales de déroulement des recrutements et des examens sont prévues afin. Les personnes bénéficiaires de l’obligation d’emploi.sujets et toutes précisions complémentaires donnés par écrit .temps de composition éventuellement majoré d’un tiers lors des épreuves écrites . principalement.temps de composition ou de préparation majoré d’un tiers (un temps de repos suffisant doit être prévu entre les épreuves) . 4°.temps de composition ou de préparation majoré d’un tiers . 5212-2 du code du travail et mentionnées aux 1°. utilisation de la communication écrite lorsque la finalité de l’épreuve est. peuvent solliciter des aménagements pendant les épreuves du recrutement : (Extrait du « Guide pour l’emploi des personnes handicapées dans la Fonction Publique ») Candidat ayant un handicap des membres supérieurs qui l’empêche d’écrire normalement : . Candidat ayant un handicap visuel : . instituée par l’article L. . . soit rédaction manuscrite en braille (l’administration assurant la transcription).textes des sujets remis en braille ou lus par un secrétaire selon la demande faite au moment de l’inscription . agréé par elle). 25 . . Candidat ayant un handicap auditif : .possibilité d’utiliser un ordinateur fourni éventuellement par le candidat .si le concours comporte une épreuve d’orthographe. entre deux épreuves successives. Candidats ayant des troubles graves de la parole : . le texte est dicté. 5212-13 de ce même code (5). soit par un orthophoniste ou un professeur spécialisé. en corrigeant les fautes d’orthographe qui y ont été introduites . Installation matérielle Regroupement dans une salle spéciale. assistance d’un secrétaire (choisi par l’administration ou.les candidats peuvent également recopier un texte écrit qui leur est soumis. Des temps de repos suffisants sont notamment accordés à ces candidats. .lors des épreuves orales. 10° et 11° de l’article L. Epreuves pratiques Un tiers du temps supplémentaire peut être accordé aux candidats handicapés sur avis du médecin.rédaction de la composition. 9°. 2°. . de manière à leur permettre de composer dans des conditions compatibles avec leurs moyens physiques. les candidats composant sur un ordinateur ou assistés d’un secrétaire sont isolés. au choix du candidat : soit utilisation d’un ordinateur ordinaire ou de type braille fourni par l’administration (demande à faire lors de l’inscription). . au choix du candidat.pour les épreuves orales. s’il est présenté par le candidat. notamment. 3°. utilisation de la communication écrite lorsque la finalité de l’épreuve est principalement le contrôle des connaissances.si le candidat ne peut écrire ni se servir d’un ordinateur. le contrôle des connaissances. soit par un traducteur de langage gestuel .

Les intéressés doivent remplir. 4° Les bénéficiaires mentionnés à l’article L. 4° Aux victimes d'un acte de terrorisme . les intéressés sont titularisés sous réserve qu’ils remplissent les conditions d’aptitude pour l’exercice de la fonction. 146-9 du code de l’action sociale et des familles . instituée par l’article L. 5212-2 1° Les travailleurs reconnus handicapés par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (anciennement commission technique d’orientation et de reclassement professionnel) mentionnée à l’article L. soumises à un statut législatif ou réglementaire. B et C pendant une période correspondant à la durée de stage prévue par le statut particulier du corps dans lequel elles ont vocation à être titularisées. 2° Aux victimes civiles de la guerre . dans le cadre de leurs fonctions professionnelles au service de la collectivité ou de leurs fonctions électives au sens du code électoral. 9°. 5212-2 du code du travail et mentionnées aux 1°. Le contrat est renouvelable. 6° Aux personnes qui. 241-3 du code de l’action sociale et des familles . 2°. 3° Aux sapeurs pompiers volontaires victimes d'un accident ou atteints d'une maladie contractée en service ou à l'occasion du service . se trouvent de ce fait dans l'incapacité permanente de poursuivre leur activité professionnelle . 3°.Une voie complémentaire d'accès à la fonction publique est ouverte aux bénéficiaires de l’obligation d’emploi : le recrutement direct. 10° Les titulaires de la carte d’invalidité définie à l’article L. Les deux voies d'accès à la fonction publique que sont le recrutement et le recrutement direct ne sont pas exclusives l'une de l'autre. 10° et 11° de l’article L. 2° Les victimes d’accidents du travail ou de maladies professionnelles ayant entraîné une incapacité permanente au moins égale à 10 % et titulaires d’une rente attribuée au titre du régime général de sécurité sociale ou de tout autre régime de protection sociale obligatoire . --------------------------LES BENEFICIARES DE L’OBLIGATION D’EMPLOI (5) Extrait de l’article L. Les personnes intéressées doivent adresser directement leur demande auprès des directions des ressources humaines des différents ministères. A l’issue de cette période. peuvent être recrutées en qualité d’agent contractuel dans les emplois de catégories A. 4°. Extrait de l’article 27 de la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l’Etat : Les personnes bénéficiaires de l’obligation d’emploi. 5° Aux personnes qui. les mêmes conditions de diplômes que celles exigées des candidats aux recrutements correspondants. directions régionales ou départementales des administrations. des conseils régionaux et généraux ainsi que des mairies. 11° Les titulaires de l’allocation aux adultes handicapés. 5212-13 du code du travail : Bénéficient de l’obligation d’emploi instituée par l’article L. à titre habituel ou non. exposant leur vie. Ce mode de recrutement direct n’est pas ouvert aux personnes qui ont la qualité de fonctionnaire. 3° Les titulaires d’une pension d’invalidité attribuée au titre du régime général de sécurité sociale. ont contribué à une mission d'assistance à personne en danger et ont subi une atteinte à leur intégrité physique ou ont contracté ou ont vu s'aggraver une maladie lors de cette mission. de tout autre régime de protection sociale obligatoire ou au titre des dispositions régissant les agents publics à condition que l’invalidité des intéressés réduise au moins des deux tiers leur capacité de travail ou de gain . ont subi une atteinte à leur intégrité physique. 394 du Code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de la guerre : 1° Aux invalides de guerre titulaires d'une pension militaire d'invalidité en raison de blessures reçues ou de maladies contractées ou aggravées dans le cadre du service au cours des guerres ou des expéditions déclarées campagnes de guerre par l'autorité compétente . pour une durée qui ne peut excéder la durée initiale du contrat. 26 . 9° Les titulaires d’une allocation ou d’une rente d’invalidité attribuée dans les conditions définies par la loi n° 91-1389 du 31 décembre 1991 modifiée relative à la protection sociale des sapeurs-pompiers volontaires en cas d’accident survenu ou de maladie contractée en service . 5212-13 de ce même code (5). le cas échéant. ont contracté ou ont vu s'aggraver une maladie en service ou à l'occasion du service et se trouvent de ce fait dans l'incapacité permanente de poursuivre leur activité professionnelle .

27 .

Connaissances spécifiques liées au futur cadre d'emploi des postulants : . . électronique.armement : . .habillement : . . textile selon la spécialité du candidat.carburant . Savoir-faire professionnels Conduite de projets.balistique . . Lecture et analyse de documentation technique. SPÉCIALITÉ LOGISTIQUE Connaissances scientifiques et techniques Les diplômes délivrés par l'éducation nationale attestent du niveau acquis par leurs détenteurs.connaissances générales textiles (tissage.munition .armes . filature.. armement ou habillement). . ..cuir . . Connaissances sur l'industrialisation des produits : leur développement et leur fabrication. mécanique.) ... Mise en place de bilan d'exploitation de structure de production. Autres connaissances théoriques Connaissances juridiques de base en achat public. L'épreuve de langue vivante étrangère sera du niveau baccalauréat.ANNEXE 4 Programme du concours externe d’Ingénieur des ST du ministère de l’intérieur CONNAISSANCES ET COMPÉTENCES À CONTRÔLER POUR LE CONCOURS EXTERNE. 28 . . Connaissances en métallurgie. Connaissances sur les réglementations européennes et nationales de la spécialité. . qualité de production).technologie .matériaux composites..automobile : . Encadrement d'équipes techniques. Hygiène et sécurité.technologie automobile . Maîtrise d'outils d'optimisation de la production. Il ne s'agit donc pas lors de ce concours de valider de nouveau ces connaissances mais de confirmer l'adéquation de ces dernières avec la spécialité de l'emploi envisagé par l'administration (automobile. Maîtrise des concepts « qualité » (qualité de service. confection.maintenance . . . Qualité relationnelle nécessaire à un dialogue fructueux avec l'entourage professionnel.

pilotage des acteurs. coûts d'investissement. financière et économique .. durées de vie et renouvellement. les épreuves n'ont pas pour objet de les vérifier une seconde fois et sont plus orientées sur les connaissances et compétences spécifiques des emplois à pourvoir dans l'administration...études d'opportunité et de faisabilité d'une opération immobilière dans toutes ses dimensions : technique.principales méthodes d'élaboration d'un programme fonctionnel : recueil et analyse des besoins.. Pour cette raison. urbanistique. exploitation technique.la conduite d'un projet immobilier dans toutes ses composantes : juridique. . Savoir-faire professionnels Il sera recherché la maîtrise des méthodes et démarches suivantes : .CONNAISSANCES ET COMPÉTENCES À CONTRÔLER POUR LE CONCOURS EXTERNE. urbanisme. coûts des services à l'occupant (facilities management). Connaissances des concepts. Le cadre économique plus particulier du marché immobilier (secteur tertiaire) : achats et cessions. L'épreuve de langue vivante étrangère sera du niveau baccalauréat. Lecture et analyse de plans.. Autres connaissances théoriques Connaissances juridiques générales liées à la construction et aux transactions immobilières. diagrammes GANTT et PERT. . réglementaire. marché de la location. durée de vie. Les principes et méthodes de la gestion de projet : ordonnancement des tâches.. le poids de l'immobilier dans l'économie nationale. économique... SPÉCIALITÉ IMMOBILIÈRE Connaissances scientifiques et techniques Le niveau du diplôme délivré par l'éducation nationale doit sanctionner ces connaissances.le pilotage du maître d'oeuvre . principes et méthodes de la gestion technique immobilière : niveaux de maintenance. ... diagnostic. Connaissances juridiques de base en achat public. Connaissances minimales liées à un projet immobilier : coût global. processus de pilotage. coûts d'exploitation maintenance. Connaissances de base des théories économiques de marché (offre/demande). 29 . évaluation de bâtiments existants. ...

il sera recherché en priorité des capacités de réflexion et de rédaction sur des sujets présentant une certaine complexité. 30 . les candidats au concours interne seront supposés avoir acquis une expérience professionnelle de bon niveau au sein de l'administration. textile selon la spécialité du candidat.. Pour cette raison.) . Maîtrise des concepts « qualité » (qualité de service. Connaissances sur l'industrialisation des produits : leur développement et leur fabrication.technologie automobile . . . .. .technologie.cuir . Connaissances en métallurgie. . Mise en place de bilan d'exploitation de structure de production. SPÉCIALITÉ LOGISTIQUE Connaissances générales A défaut de la détention d'un diplôme de niveau élevé délivré par l'éducation nationale. Encadrement d'équipes techniques. Maîtrise d'outils d'optimisation de la production.Programme du concours interne d’Ingénieur des ST du ministère de l’intérieur CONNAISSANCES ET COMPÉTENCES À CONTRÔLER POUR LE CONCOURS INTERNE. Savoir-faire professionnels Conduite de projets.. L'épreuve de langue vivante étrangère sera du niveau baccalauréat. Hygiène et sécurité.armement : . Lecture et analyse de documentation technique.. filature. Qualité relationnelle nécessaire à un dialogue fructueux avec l'entourage professionnel. . confection.munitions . Connaissances spécifiques liées au futur cadre d'emploi des postulants : .matériaux composites. . Elle signifie la capacité à traiter un nombre important d'informations sur un sujet suffisamment complexe afin de vérifier que le candidat est capable d'aller à l'essentiel et de rédiger une note de problématique.armes .. qualité de production).. électronique. mécanique.habillement : . .maintenance .connaissances générales textiles (tissage.carburant . . .balistique .automobile : . La capacité de synthèse sera recherchée en priorité. Autres connaissances professionnelles Connaissances juridiques de base en achat public. Connaissances sur les réglementations européennes et nationales de la spécialité. .

diagrammes GANTT et PERT.. Les principes et méthodes de la gestion de projet : ordonnancement des tâches. coûts des services à l'occupant (facilities management). Savoir-faire professionnels Il sera recherché la maîtrise des méthodes et démarches suivantes : . Autres connaissances professionnelles Connaissances juridiques générales liées à la construction et aux transactions immobilières. SPÉCIALITÉ IMMOBILIÈRE Connaissances générales A défaut de la détention d'un diplôme de niveau élevé délivré par l'éducation nationale.études d'opportunité et faisabilité d'une opération immobilière dans toutes ses dimensions : technique. Pour cette raison. évaluation de bâtiments existants... réglementaire. financière et économique .le pilotage du maître d'oeuvre . pilotage des acteurs. il sera recherché en priorité des capacités de réflexion et de rédaction sur des sujets présentant une certaine complexité. . . économique... exploitation technique.principales méthodes d'élaboration d'un programme fonctionnel : recueil et analyse des besoins. .la conduite d'un projet immobilier dans toutes ses composantes : juridique. Le cadre économique plus particulier du marché immobilier (secteur tertiaire) : achats et cessions. coûts d'exploitation maintenance.CONNAISSANCES ET COMPÉTENCES À CONTRÔLER POUR LE CONCOURS INTERNE.. Connaissances minimales liées à un projet immobilier : coût global. processus de pilotage. L'épreuve de langue vivante étrangère sera du niveau baccalauréat. urbanistique.. le poids de l'immobilier dans l'économie nationale. La capacité de synthèse sera recherchée en priorité. coûts d'investissement. les candidats au concours interne seront supposés avoir acquis une expérience professionnelle de bon niveau au sein de l'administration.. urbanisme. Lecture et analyse de plans. diagnostic. durée de vie. Elle signifie la capacité à traiter un nombre important d'informations sur un sujet suffisamment complexe afin de vérifier que le candidat est capable d'aller à l'essentiel et de rédiger une note de problématique. . 31 . Connaissances des concepts. Connaissances juridiques de base en achat public. marché de la location..... durées de vie et renouvellement. principes et méthodes de la gestion technique immobilière : niveaux de maintenance.

DES COMPTES PUBLICS ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Arrêté du 26 juillet 2007 fixant les équivalences de diplômes requises pour se présenter aux concours d’accès aux corps et cadres d’emplois de la fonction publique subordonnés à la possession de diplômes ou titres sanctionnant un niveau d’études déterminé relevant d’une formation générale ou de plusieurs spécialités de formation NOR : BCFF0762090A Le ministre du budget. du niveau de qualification nécessaire ainsi que des principales fonctions attachées à cet emploi. Art. Arrête : er Art. A défaut des documents mentionnés aux deux précédents alinéas. Elle peut demander la présentation des documents originaux . 122-16 du code du travail. exercée de façon continue ou non. les candidats qui remplissent les conditions fixées à l’article 6 du décret du 13 février 2007 susvisé peuvent faire acte de candidature à ce concours dans les conditions définies aux articles suivants. Vu le décret no 2007-196 du 13 février 2007 relatif aux équivalences de diplômes requises pour se présenter aux concours d’accès aux corps et cadres d’emplois de la fonction publique. du domaine d’activité. − Peuvent faire acte de candidature aux concours visés à l’article 1er les candidats qui justifient de l’exercice d’une activité professionnelle. Fait à Paris. salariée ou non salariée. − Le candidat qui demande à bénéficier des dispositions de l’article 6 du décret du 13 février 2007 susvisé doit fournir à l’appui de sa demande un descriptif détaillé de l’emploi tenu. équivalente à une durée totale cumulée d’au moins trois ans à temps plein et relevant de la même catégorie socioprofessionnelle que celle de la profession à laquelle la réussite au concours permet l’accès. des comptes publics et de la fonction publique. l’administration se réfère au descriptif des professions de la nomenclature des professions et catégories socioprofessionnelles des emplois salariés d’entreprise (PCS ESE) 2003. − Les autorités compétentes sont chargées de l’exécution du présent arrêté. – pour les périodes d’activité relevant du droit français. Il doit en outre produire : – une copie du contrat de travail . Lorsque les documents ne sont pas rédigés en langue française. du positionnement de l’emploi au sein de l’organisme employeur. 1 . Art. un certificat de l’employeur délivré dans les conditions prévues à l’article L. qui sera publié au Journal officiel de la République française. L’exercice d’une ou plusieurs activités professionnelles doit avoir été accompli dans des fonctions d’un niveau au moins équivalent à ceux des emplois du corps ou cadre d’emplois auxquels le concours donne accès. il peut produire tout document établi par un organisme habilité attestant de la réalité de l’exercice effectif d’une activité salariée ou non salariée dans la profession pendant la période considérée. 3. 4. Sont également prises en compte les périodes d’activité professionnelle dans l’exercice de professions appartenant à des catégories socioprofessionnelles comparables dans d’autres Etats. 2. − Lorsque le recrutement par voie de concours est subordonné à la possession de diplômes ou titres sanctionnant un niveau d’études déterminé relevant d’une formation générale ou de plusieurs spécialités de formation. L’administration a la possibilité de demander la production de tout ou partie des bulletins de paie correspondant aux périodes travaillées. ces documents ne peuvent être conservés par l’administration que pour le temps nécessaire à leur vérification et doivent en tout état de cause être restitués à leur possesseur dans un délai de quinze jours. il en produit une traduction certifiée par un traducteur agréé. Art. notamment son article 6. le 26 juillet 2007.ANNEXE 5 Les équivalences de diplômes 25 août 2007 Journal officiel de la République française MINISTÈRE DU BUDGET. La durée d’activité professionnelle exigée est réduite à deux ans lorsque le candidat justifie d’un titre ou d’un diplôme de niveau immédiatement inférieur à celui requis par le statut du corps ou du cadre d’emplois. Pour le ministre et par délégation : Par empêchement du directeur général de l’administration et de la fonction publique : 32 . Pour apprécier la correspondance de l’activité professionnelle exercée avec celle à laquelle donne accès le concours.

G.Le sous-directeur. PARMENTIER 33 .