Vous êtes sur la page 1sur 5

Pratique quotidienne · formation complémentaire

Le MTA (Mineral Trioxide


Agregate) est un matériau
qui a été introduit en méde-

Une revue des cine il y a quelques années


seulement. Il est utilisé pour
la fermeture des perforations
latérales ou dans les furca-

domaines d’indi- tions, en tant que matériau


pour les obturations endo-
dontiques rétrogrades après
des résections apicales ou

cation du MTA pour les obturations ortho-


grades en cas d’apex large-
ment ouverts, ainsi que pour
les coiffages pulpaires di-
rects. La première partie de
1re partie: propriétés chimiques la présente revue de la litté-
rature a comme objectif
physiques et biologiques du MTA d’évoquer les propriétés
physiques, chimiques et bio-
logiques du MTA. Plusieurs
Kathrin Schönenberger Göhring1, 2, Birgit Lehnert1, études ont démontré que le
Matthias Zehnder1 MTA se caractérise par un
1 Station d’endodontie, Cliniques de médecine dentaire pouvoir plus élevé de créa-
préventive, de parodontologie et de cariologie, Centre de tion d’obturations étanches
médecine dentaire de l’Université de Zurich en comparaison avec les ma-
2 Cabinet privé spécialisé en endodontologie, Zurich tériaux utilisés jusqu’à pré-
sent, tels que l’IRM(r), l’amal-
Mots clés: étanchéité, cytotoxicité, biocompatibilité game et parfois le ciment
Super-EBA(r). Le MTA pré-
Adresse pour la correspondance: sente non seulement une
Dr Kathrin Schönenberger Göhring faible cytotoxicité mais aussi
Praxis für Endodontologie une bonne biocompatibilité.
Färberstrasse 35 En outre, des études in vivo
CH-8008 Zurich ont permis de démontrer
E-mail: kathrin.schoenenberger@zzmk.unizh.ch que le MTA favorise et sti-
mule la régénération des tis-
Traduction française de Thomas Vauthier sus, tant pulpo-dentaires que
parodontaux. Bien que des
études prospectives clini-
ques comparatives fassent
encore défaut, il convient de
(Illustrations et bibliographie voir texte allemand, page 143) conclure, sur la base de la
littérature publiée à ce jour,
que le MTA peut être consi-
Introduction déré comme étant un maté-
L’exposition de la pulpe par rapport à la cavité buccale entraîne riau très intéressant pour
des pathologies pulpaires et péri-apicales. Des expériences sur l’obturation étanche des tis-
des animaux ont permis d’observer que, dans des conditions sus dentaires durs en regard
stériles, de telles lésions n’apparaissent pas (KAKEHASHI et coll. du parodonte. Il semblerait
1965; MÖLLER et coll. 1981). Chez l’être humain également, l’im- en outre que le MTA con-
portance de l’inflammation pulpaire est en relation directe avec vienne extrêmement bien
la profondeur de pénétration des micro-organismes dans les lé- pour les coiffages pulpaires
sions carieuses (REEVES & STANLEY 1966). Des modifications pé- directs.
ri-apicales sur des dents traumatisées ne surviennent que s’il y
a une infection du tissu pulpaire nécrosé, alors que ce n’est pas
le cas lorsque ce dernier demeure exempt d’infection par des En application de l’un des principes suprêmes de la médecine,
germes (SUNDQVIST 1994). En l’état actuel des connaissances, il «primum nil nocere» (Hippocrate, 460–335 av. J.-C.), il convient
ne fait aucun doute que les micro-organismes et les produits en médecine dentaire également de s’efforcer de préserver au
métaboliques y relatifs constituent la cause principale des modi- maximum les tissus sains et de les protéger en regard des agents
fications pathologiques au niveau des tissus pulpaires et péri- pathogènes, en l’occurrence des micro-organismes de la flore
apicaux (KAKEHASHI et coll. 1965; MÖLLER et coll. 1981; SUNDQVIST bucco-dentaire. Lorsque survient une exposition pulpaire, que
1994). ce soit en raison d’un traumatisme ou d’une lésion carieuse, sur

Rev Mens Suisse Odontostomatol, Vol 114: 2/2004 149


Pratique quotidienne · formation complémentaire

des dents n’ayant pas terminé la croissance radiculaire, respec-


Composition et propriétés physiques du MTA
tivement leur apexicfication, et qu’il n’y a pas de signes d’une
pulpite irréversible, le clinicien devrait se limiter à fermer la Le MTA est un matériau dérivé du ciment de Portland, en d’autres
plaie d’exposition, du fait qu’il n’y a alors pas lieu de craindre la termes d’un ciment utilisé dans le bâtiment; de ce fait, il se carac-
présence d’un grand nombre de bactéries dans les tissus pul- térise par un certain nombre de propriétés chimiques similaires à
paires (LANGELAND 1987). Le traitement doit également être ce dernier (MITCHELL et coll. 1999; TORABINEJAD et coll. 1995b). Les
destiné à prévenir la pénétration des bactéries s’il existe une composants principaux en sont du sel tricalcique de silice, du sel
communication entre le système des canaux radiculaires et le tricalcique d’alumine, de l’oxyde de calcium et de l’oxyde de sili-
parodonte, la modalité thérapeutique consistant alors égale- cium. Outre ces composants de base, le MTA contient un certain
ment à la fermeture étanche par des matériaux de restauration nombre d’autres oxydes minéraux. Afin d’augmenter la radio-
appropriés. Du fait que de tels matériaux sont en contact direct opacité du produit, de l’oxyde de bismuth a été intégré à la com-
avec des tissus vivants, il faut en tout état de cause qu’ils soient position du MTA. La radio-opacité du MTA correspond à celle
biocompatibles et qu’ils rendent possible la régénération des d’une plaque d’aluminium d’une épaisseur de 6,4 mm; de ce fait,
tissus environnants (SELTZER et coll. 1970). Les mêmes exigences elle est supérieure à celle de la dentine (équivalente à 0,7 mm
s’appliquent aux matériaux destinés à l’obturation rétrograde de d’aluminium), tout en étant inférieure à celle du ciment Super-
la région péri-apicale suite à des résections apicales. EBA® (équivalente à 9,9 mm d’aluminium), de l’IRM® (9,3 mm
Par le passé, un grand nombre de matériaux différents ont été d’Al), de la gutta percha (11,0 mm d’Al) ou de l’amalgame
utilisés pour la fermeture des perforations et pour les obtura- (15,6 mm d’Al) (LAGHIOS et coll. 2000).
tions apicales à rétro. Parmi ceux-ci, on peut évoquer les amal- Le MTA, alias ProRoot®, se présente sous forme d’une poudre
games, les ciments à base de zinc-eugénol, tels que le Super- conditionnée en sachets pré-dosés (fig. 3). Celle-ci est mélan-
EBA® (Harry J. Bosworth Co., Skokie. IL) et l’IRM® (Interme- gée à de l’eau distillée dans des proportions de 3:1 (soit 1 gram-
diate Restorative Material, L. D. Caulk Co., Milford, DE), le me de poudre de MTA + 0,35 grammes de H2O). La poudre se
Cavit® (ESPE, Seefeld, Allemagne), les composites, ainsi que les compose de fines particules hydrophiles. L’absorption de l’eau
ciments au verre ionomère. Les inconvénients essentiels de ces entraîne la formation d’un gel de type colloïde; ce dernier durcit
matériaux sont d’une part le manque d’étanchéité (perméabilité dans un laps de temps de 2,5 à 3 heures. Après la prise finale, le
relative = leakage) et d’autre part leur toxicité et/ou leur sensibi- matériau n’est plus du tout soluble (DEAL et coll. 2002; LEE et
lité en regard de l’humidité (TORABINEJAD et coll. 1993). coll. 1993; TORABINEJAD et coll. 1995b).
Le MTA (Mineral Trioxide Agregate) est un matériau dérivé du ci- Après le mélange initial, le MTA possède un pH de 11. Durant
ment de Portland; il a été mis au point par un groupe de cher- les trois premières heures après le mélange, ce dernier augmen-
cheurs de l’Université de Loma Linda en Californie qui visait à te graduellement à 12,5, valeur qui demeure inchangée durant
développer un nouveau matériau pour les obturations endo- au moins 22 heures (DEAL et coll. 2002; TORABINEJAD et coll.
dontiques rétrogrades et les fermetures des perforations radicu- 1995b). Le facteur présumé de ce phénomène serait la présence
laires. Depuis lors, le Mineral Trioxide Agregate est disponible sur d’oxyde de calcium qui fait partie de la composition du MTA
le marché sous le nom commercial de ProRoot® MTA Dental (MINANA et coll. 2001); ce dernier réagit avec les fluides tissu-
Cement (Dentsply/Maillefer, Ballaigues, Suisse). A l’origine, le laires, formant dès lors de l’hydroxyde de calcium. Le pH du
MTA se présentait sous forme d’une poudre grise (fig. 1). De- MTA correspond de ce fait à celui de l’hydroxyde de calcium.
puis l’automne 2002, la couleur du MTA a été modifiée et le pro- (TRONSTAD et coll. 1980).
duit n’est désormais commercialisé que sous forme d’une Jusqu’à présent, aucun essai n’a toutefois été réalisé pour éluci-
poudre blanche (fig. 2). A la base, celle-ci est composée de ci- der la question de savoir si le MTA agit alors en tant que dépôt
ment de Portland blanc et contient un pourcentage élevé d’oxy- à long terme libérant des radicaux libres hydroxylés, à l’instar
de de bismuth (20%). Du fait de cette modification, la littératu- d’une pâte aqueuse d’hydroxyde de calcium.
re ne fait état que d’un nombre restreint de publications scien- Le temps de prise du MTA est en moyenne de 2 h 45 min (TO-
tifiques portant sur le MTA de couleur blanche. Pour cette rai- RABINEJAD et coll. 1995b). De ce fait, ce dernier est sensiblement
son, à l’exception des sources spécifiquement précisées dans le plus long que celui de l’amalgame et des ciments Super-EBA®
texte, les études ayant fait l’objet de la revue de la littérature ci- ou IRM®. Certains auteurs estiment que le délai de prise pro-
après ont été réalisées sur le matériau original de couleur grise. longé représente un inconvénient, en raison du fait qu’il existe-
Le MTA a été évoqué pour la première fois en 1993 dans la litté- rait dès lors un risque que le MTA soit alors dissous ou délavé
rature scientifique du domaine médico-dentaire (HONG et coll. pouvant ainsi entraîner une irritation des tissus environnants
1993). Au début, seules des publications du groupe de cher- (ABDULLAH et coll. 2002). Il convient de noter qu’il est possible
cheurs autour de Mahmoud Torabinejad étaient disponibles. Par de réduire le temps de prise du MTA par l’adjonction de chlo-
la suite, les résultats de ces auteurs ont été corroborés en gran- rure de calcium (CaCl2) lors du mélange. Des essais portant sur
de partie par d’autres groupes de chercheurs. une variété expérimentale du MTA, appelée «fast set» ont de-
Depuis lors, les indications pour l’utilisation du MTA ont sans puis lors permis d’observer des temps moyens de prise de 17 mi-
cesse été élargies, par exemple en tant que matériau destiné aux nutes seulement (DEAL et coll. 2002). Il serait toutefois possible
coiffages pulpaires directs (EIDELMAN et coll. 2001). De ce fait, il que la réduction du temps de prise comporterait un risque d’en-
y a lieu de s’attendre à ce que le nombre d’utilisations de maté- traîner une augmentation de prise du matériau, un phénomène
riau va aller en croissant, dans les cabinets privés également. qui serait dès lors susceptible d’influencer de manière défavo-
L’objectif de la présente revue de la littérature est de passer en rable l’étanchéité des obturations. A l’heure actuelle, aucune
revue de manière plus précise les propriétés physico-chimiques étude n’a été publiée à ce sujet.
et biologiques du MTA (1re partie), de même que d’illustrer, à La résistance à la compression du MTA après 24 heures s’élève
l’aide d’un certain nombre d’exemples de cas, les applications à 40 MPa; cette valeur est dès lors significativement inférieure à
cliniques possibles de ce matériau dans le domaine de l’endo- celle de l’IRM® (52 MPa), de l’amalgame (313 MPa) ou du ci-
dontologie (2e partie, à paraître). ment Super-EBA® (60 MPa) (TORABINEJAD et coll. 1995b). Après

150 Rev Mens Suisse Odontostomatol, Vol 114: 2/2004


Une revue des domaines d’indication du MTA

21 jours, le MTA atteint des valeurs moyennes de résistance à la présentaient jusqu’à 100% de défauts d’étanchéité (leakage),
compression de 67 MPa, valeurs qui se situent dès lors dans la alors que parmi les obturations rétrogrades effectuées par du
plage de celles qui sont connues pour les ciments à base de MTA, seul un quart environ des résultats présentaient des dé-
zinc-eugénol (valeurs respectives pour le Super-EBA®: 78 MPa fauts d’étanchéité (TORABINEJAD et coll. 1994). Pour des échan-
et l’IRM®: 57 MPa). Pour cette raison, le MTA ne convient pas tillons soumis dans un simulateur de la mastication à une solli-
aux obturations soumises aux forces occlusales. En revanche, du citation correspondant à une persistance en bouche de cinq ans,
fait que les matériaux utilisés pour la réalisation d’obturations à il s’est avéré que les obturations à rétro par du MTA se caracté-
rétro ou pour la fermeture des perforations latérales ou dans les risaient par une meilleure qualité d’adaptation marginale, par
furcations ne sont en principe pas soumises à la sollicitation di- rapport non seulement à celles qui ont été réalisées par de
recte de compression provoquée par les forces masticatrices, la l’amalgame mais également à celles par du ciment Super-EBA®
faible valeur de la résistance à la compression ne devrait pas être (PETERS & PETERS 2002). Il semblerait également que même des
à l’origine de répercussions défavorables dans ces indications valeurs élevées du pH, telles qu’elles sont mesurées dans la
précises. dentine après des applications d’hydroxyde de calcium, n’in-
Dans un essai in vitro, les auteurs ont mesuré la force à la ruptu- fluenceraient pas l’étanchéité des obturations au MTA (HACH-
re, respectivement le délogement, d’obturations de perforations MEISTER et coll. 2002). En cas de valeurs plus faibles du pH, il a
réalisées à l’aide de MTA. Il s’est avéré que 72 heures après le même été observé une augmentation du pouvoir d’étanchéifi-
mélange initial, la force à appliquer était significativement plus cation du MTA (ROY et coll. 2001).
élevée, tant après un stockage dans un environnement humide Lors de tests d’évaluation du risque de défauts d’étanchéité par
(6,3 lb) qu’après un entreposage dans un environnement sec la méthode de la pénétration de micro-organismes, les résultats
(9,7 lb), par rapport aux valeurs correspondantes enregistrées obtenus par le MTA ont été supérieurs à ceux observés pour
24 heures après le mélange initial (stockage en milieu humide: les matériaux de comparaison (FISCHER et coll. 1998; NAKATA et
2,2 lb; stockage au sec: 2,6 lb). La réaction de prise ne serait de coll. 1998; TORABINEJAD et coll. 1995f). Outre l’excellente qualité
ce fait pas complètement terminée 24 heures après le mélange d’adaptation marginale du MTA, qui serait due à la légère ex-
du MTA (SLUYK et coll. 1998). pansion de prise, certains auteurs ont dès lors discuté l’hypo-
thèse d’un effet antibactérien du MTA (HONG et coll. 1993).
Il convient cependant de noter qu’il existe des études dans les-
Etanchéité et adaptation marginale in vitro quelles l’étanchéité des obturations réalisées par du MTA n’était
Les pouvoirs d’étanchéification de différents matériaux destinés pas de qualité supérieure à celle obtenue par d’autres matériaux
aux obturations endodontiques à rétro ont été étudiés d’une de comparaison, tels que l’amalgame sans bonding dentinaire,
part lors d’essais de pénétration à l’aide de colorants ou de ra- les composites avec bonding dentinaire, le ciment Super-EBA®
dio-isotopes et d’autre part par des méthodes électrochimiques, ou le Geristore® (ADAMO et coll. 1999; BATES et coll. 1996; SCHEE-
sous microscopie électronique à balayage, ainsi que par des tests RER et coll. 2001). Une autre étude n’a pas permis de conclure à
de percolation à l’aide de différents liquides. Concernant le des différences significatives entre les matériaux Super-EBA®,
MTA, la première étude de ce type publiée dans la littérature Clearfil Liner Bond 2® et le MTA; par contre, dans la même
scientifique du domaine de la médecine dentaire avait porté sur étude, des différences significatives ont été observées lors de la
l’évaluation, à l’aide de tests de pénétration de bleu de méthylè- comparaison du MTA par rapport à l’amalgame et l’IRM® (FOGEL
ne, de l’étanchéité d’obturations de perforations réalisées par du & PEIKOFF 2001).
MTA, de l’IRM® et par de l’amalgame (LEE et coll. 1993). Il s’est En guise de conclusion de ce volet consacré aux essais d’évalua-
avéré que la profondeur linéaire de pénétration observée pour tion des défauts d’étanchéité marginale (tests de leakage), tels
les obturations au MTA était significativement inférieure à celle qu’ils ont été publiés à ce jour, il convient de noter que les résul-
qui a été mesurée pour les matériaux de comparaison. En outre, tats obtenus par le MTA ont dans la plupart des cas été d’une
les obturations au MTA en excès ou en retrait en regard de la qualité supérieure à celle des matériaux de comparaison; par
perforation n’influençaient que très peu le pouvoir d’étanchéifi- contre, celle-ci n’a en aucun cas été inférieure à celle observée
cation. Par contre, dans un essai comparatif plus récent, réalisé à pour des obturations réalisées par d’autres matériaux testés.
l’aide d’une méthode de percolation par différents liquides, les
auteurs n’ont observé aucune différence significative concer-
nant l’étanchéité d’obturation de perforations réalisées soit par Propriétés anti-microbiennes
du MTA, soit par du ciment Super-EBA® (WELDON et coll. 2002). Dans des tests de diffusion sur agar-agar, les auteurs ont évalué
La première étude ayant porté sur le paramètre du «leakage» les capacités inhibitrices de différents matériaux sur des bacté-
(défaut d’étanchéité marginale) du MTA utilisé en tant que ma- ries anaérobies strictes ou facultatives; les matériaux testés ont
tériau destiné aux obturations endodontiques à rétro a été pu- été les deux amalgames Dispersalloy® et Sybralloy®, le ciment
bliée en 1993 (TORABINEJAD et coll. 1993). Dans des essais com- Super-EBA®, l’oxyde de zinc-eugénol et le MTA. Pour tous ces
paratifs de pénétration d’un colorant, les auteurs ont démontré matériaux, le pouvoir inhibiteur a été évalué directement après
que le MTA se caractérise par une meilleure qualité d’adapta- le mélange initial et après la prise finale. Il s’est avéré que les
tion marginale par rapport au ciment Super-EBA® et à l’amal- deux amalgames n’exercaient aucun effet anti-microbien sur les
game. Depuis lors, des études plus récentes ont confirmé le fait bactéries testées, ni directement après le mélange initial, ni
que par rapport à l’amalgame, le MTA permet d’obtenir une après la prise finale. Cette observation est en contradiction avec
meilleure étanchéité marginale des obturations endodontiques les résultats obtenus lors d’essais similaires effectués par
à rétro (WU et coll. 1998; YATSUSHIRO et coll. 1998), de même d’autres auteurs (GLASSMAN & MILLER 1984; ØRSTAVIK 1985;
que par rapport aux ciments Super-EBA® et IRM® (MARTELL & SCHERRER et coll. 1989; TOBIAS et coll. 1988). Le MTA, tant à l’état
CHANDLER 2002; TORABINEJAD et coll. 1995g). directement après le mélange initial qu’après la prise finale,
En cas de contamination des préparations à rétro par du sang, s’est caractérisé par un effet antibactérien sur un certain nombre
les obturations réalisées par les ciments Super-EBA® et IRM® de germes anaérobies facultatifs, alors qu’il était exempt d’effet

Rev Mens Suisse Odontostomatol, Vol 114: 2/2004 151


Pratique quotidienne · formation complémentaire

inhibiteur sur les bactéries anaérobies strictes, telles qu’elles de Portland à prise rapide (créée par l’adjonction de chlorure de
sont prédominantes dans la flore présente dans les cas de paro- calcium), par rapport à ceux d’un ciment à base de verre iono-
dontite apicale (SUNDQVIST 1994). Tant pour l’oxyde de zinc-eu- mère. Il s’est avéré que le ciment à base de verre ionomère était
génol que pour le ciment Super-EBA®, une faible efficacité inhi- sensiblement moins bien toléré par les tissus que tous les autres
bitrice a été observée pour les deux groupes de bactéries. Dans matériaux testés; à noter que parmi ces derniers, les auteurs n’ont
l’ensemble, aucun des matériaux testés ne s’est toutefois carac- par ailleurs observé aucune différence significative (ABDULLAH et
térisé par un pouvoir élevé d’inhibition antibactérienne sous les coll. 2002). Il sera nécessaire de réaliser des études supplémen-
conditions d’essai (TORABINEJAD et coll. 1995d). taires pour élucider la question de savoir s’il est possible de ré-
duire le temps de prise du MTA tout en préservant les autres pro-
priétés fort favorables de ce matériau.
Mutagénicité et cytotoxicité
En principe, les matériaux mis en contact avec des tissus vivants
devraient être biocompatibles et exempts d’effets cytotoxiques Biocompatibilité: études histologiques
ou mutagènes (GARTNER & DORN 1992). Soumis à des tests Après des implantations d’échantillons de MTA, d’amalgame,
d’Ames (STANFORD 1980), aucun des ciments testés, à savoir de Super-EBA® et d’IRM® dans des tibias et des mandibules de
Super-EBA®, IRM® et MTA, n’a présenté de potentiel mutagène cobayes, le MTA a provoqué les réactions inflammatoires les
(KETTERING & TORABINEJAD 1995e). moins marquées (TORABINEJAD 1998). Dans 60% des cas d’une
Dans des tests d’overlay sur agar-agar, l’amalgame à l’état direc- autre étude ayant porté sur le MTA, aucun signe d’inflammation
tement après le mélange initial et après la prise finale s’est ca- n’a été observé sur le plan histologique (TORABINEJAD 1995c).
ractérisé par une toxicité significativement inférieure à celle ob- Dans ce contexte, il convient toutefois de relever le fait que dans
servée pour le MTA, le Super-EBA® et l’IRM®. Par contre, dans les expériences sur des cobayes , telles qu’elles ont été évoquées
des essais de diffusion de chrome radioactif, la toxicité du MTA plus haut, les résultats observés pour des échantillons de ciment
a été significativement inférieure à celle de tous les autres maté- de Portland stérile étaient tout aussi favorables que ceux consta-
riaux testés (TORABINEJAD 1995e). tés pour les échantillons de MTA (SAIDON et coll. 2003). De ce
Osorio et ses collaborateurs ont évalué la cytotoxicité de diffé- fait, cette étude récemment publiée n’a pas manqué de soutenir
rents ciments d’obturation endodontique, à savoir l’Endomet®, l’idée selon laquelle il serait possible d’utiliser du ciment de
le CRCS® et l’AH26®, ainsi que celle d’un certain nombre de Portland stérile en tant qu’alternative plus économique en lieu
matériaux destinés aux obturations par voie rétrograde, parmi et place du MTA.
lesquels l’amalgame, le Gallium GF2®, le Ketac Silver®, le MTA Après des applications de MTA en tant que «bouchon apical»
et le Super-EBA®. Ces essais ont été réalisés sur des fibroblastes dans des expériences réalisées sur des chiens présentant des lé-
de souris (L-929) et des fibroblastes gingivaux d’origine humai- sions de parodontite apicale, les auteurs ont observé des lésions
ne (OSORIO et coll. 1998). A l’exception du MTA, tous les autres apicales de volumes moins importants que dans le groupe de
matériaux testés ont provoqué des effets cytotoxiques sur les contrôle; ces résultats ont été vérifiés par des examens histolo-
cellules étudiées. Dans cette étude, l’amalgame et le Super- giques et radiologiques après une durée d’observation de neuf
EBA® ont provoqué des réactions sensiblement plus impor- semaines. Pour les groupes de contrôle, ces expériences ont eu
tantes que celles qui avaient été observées dans une autre étude recours à des dents qui avaient été obturées par des panse-
par des tests d’overlay sur agar-agar qui avait étudié des cellules ments, soit à base d’hydroxyde de calcium, soit contenant des
rénales d’origine simienne (BRUCE et coll. 1993). facteurs de croissance (TGF-bêta, IGF-1, PDGF) (TITTLE et coll.
Dans une autre étude qui avait porté sur des cellules cultivées à 1996).
partir d’ostéosarcomes humains, les cellules ont adopté une for- Dans une autre expérience sur des rats, les auteurs ont procédé
me arrondie et étaient plutôt clairsemées après avoir été en con- à l’implantation, dans le tissu conjonctif sous-cutané, de
tact avec de l’IRM® pour une période de un et de trois jours disques créés par la section de racines obturées par du MTA de
(KOH et coll. 1998). Selon d’autres auteurs, ces phénomènes se- couleur grise ou blanche; après des délais d’observation de sept
raient dus à la cytotoxicité de l’eugénol contenu dans ce maté- et de trente jours respectivement, les examens histologiques ont
riau (HUME 1984). En revanche, les cellules cultivées en contact permis d’observer la présence de tissus minéralisés en contact
avec du MTA étaient présentes en grand nombre et adhéraient direct entre le MTA et la dentine. Les auteurs en ont dès lors tiré
même au matériau, ce qui refléterait l’excellente biocompatibili- la conclusion que les résultats et le mode d’action du MTA de
té de ce matériau. Des recherches d’évaluation des effets cyto- couleur grise ou blanche seraient très similaires (HOLLAND et
toxiques du MTA, du Super-EBA® et de l’amalgame, à diffé- coll. 2001; HOLLAND et coll. 2002).
rentes concentrations, sur des fibroblastes parodontaux d’ori- Lors de l’utilisation du MTA en tant que matériau d’obturations
gine humaine ont permis de démontrer que la cytotoxicité du à rétro, des essais réalisés in vivo ont permis de démontrer, sur le
MTA, indépendamment de la concentration considérée, était si- plan histologique, des néoformations de cément qui recou-
gnificativement inférieure à celle du Super-EBA® (KEISER et coll. vraient aussi bien la dentine de la racine réséquée que la couche
2000). Appliqués sur du composite et du MTA pour une durée de MTA (PITT FORD et coll. 1995; TORABINEJAD et coll. 1995a). La
de 24 heures, des ostéoblastes d’origine humaine se caractéri- couche de cément néoformé se prolongeait sans aucune inter-
saient par une adhésion sur le substrat, de même que par une ruption en direction de la dentine réséquée. En outre, des lignes
morphologie cellulaire et une activité de mitose normales. Par d’incréments parallèles et des cellules ont été observées dans la
contre, sur de l’amalgame ou de l’IRM®, la qualité d’adhésion couche de cément; une partie des fibres du conjonctif s’insé-
des ostéoblastes sur ces substrats était inférieure. Une partie des raient dans la surface du cément. Dans un essai histomorpho-
cellules présentaient un aspect arrondi et une activité réduite de métrique réalisé sur des chiens beagle, APAYDIN et coll. (2002)
mitose (ZHU et coll. 2000). ont comparé la fréquence de la néoformation et le volume du
Dans une étude publiée récemment, les auteurs ont comparé les cément néoformé sur des racines réséquées qui contenaient soit
effets cytotoxiques du MTA, du ciment de Portland et du ciment du MTA fraîchement mélangé, soit ayant terminé la prise. Il s’est

152 Rev Mens Suisse Odontostomatol, Vol 114: 2/2004


Une revue des domaines d’indication du MTA

avéré que la néoformation cémentaire au-dessus des racines ré- de calcium, cette formation de tissus durs ne semble pas se dé-
séquées était moins importante lorsque celles-ci étaient obtu- rouler selon le mécanisme d’une induction via une nécrose de
rées par du MTA ayant terminé sa prise au moment de la résec- coagulation (FARACO & HOLLAND 2001). Il est en principe pen-
tion, que celle observée sur des racines dont l’obturation de la sable que le MTA, à l’instar des verres bioactifs, favoriserait la
préparation à rétro avait été effectuée par du MTA fraîchement précipitation de phosphate de calcium par l’augmentation de la
mélangé (APAYDIN et coll. 2002). Il semblerait dès lors que le concentration des ions de silicium dans l’environnement immé-
MTA fraîchement mélangé est doté d’un pouvoir inducteur plus diat du matériau (KANGASNIEMI et coll. 1993).
important de néoformation cémentaire par rapport à celui exer-
cé par du MTA ayant terminé sa prise. Toutefois, des néoforma-
tions de cément ont été observées dans 75% des cas correspon- Remarques finales
dant à cette deuxième situation. Il convient de tenir compte du fait que la pertinence au plan cli-
La cémentogenèse par dessus le MTA représentent un phéno- nique des études isolées réalisées in vitro, de même que celle
mène qui n’avait jamais été observé auparavant pour les autres des expériences sur des animaux, doit être considérée comme
matériaux d’obturation à rétro. Outre l’incertitude concernant étant limitée. La majorité des études évoquées dans le texte qui
l’origine de cette néoformation cémentaire, il subsiste égale- précède semblent soutenir la thèse selon laquelle le MTA repré-
ment la question de savoir pour quelle raison le cément se dé- sente un excellent matériau permettant de réaliser des obtura-
pose sur le MTA. Selon l’une des hypothèses, le MTA, du fait de tions, des perforations et des préparations endodontiques à ré-
sa faible cytotoxicité, faciliterait simplement les dépôts de cé- tro, de même que des coiffages pulpaires. En dépit de ce fait, il
ment, alors que selon d’autres auteurs, le matériau induirait ac- ne sera pas possible de procéder à une évaluation finale de la
tivement la synthèse de cément. Pour l’instant, ni l’une ni l’autre valeur clinique de ce matériau avant que des études cliniques
de ces hypothèses n’a été prouvée de manière satisfaisante. Le prospectives n’aient été publiées à ce sujet. Du fait que de telles
bon pouvoir d’étanchéification, le degré élevé de biocompati- études en nombre suffisant font encore défaut à l’heure actuel-
bilité ou la valeur fortement basique du pH du MTA lors de la le, nous sommes contraints pour l’instant de nous référer aux
réaction de prise seraient également susceptibles de jouer des seules présentations de cas et à des études cliniques d’enver-
rôles à ce propos. Des études in vitro ont permis de démontrer gure relativement restreinte.
que le MTA est capable de stimuler la direction de cytokines en La deuxième partie de la présente contribution aura comme ob-
direction des cellules osseuses (KOH et coll. 1997; MITCHELL et jectif d’illustrer les applications cliniques du MTA et d’en docu-
coll. 1999). Ces observations semblent indiquer que le MTA est menter les utilisations à l’aide d’un certain nombre de cas cli-
à même d’induire de manière active la formation de tissus durs. niques.
Toutefois, contrairement à ce qui a été observé pour l’hydroxyde

Rev Mens Suisse Odontostomatol, Vol 114: 2/2004 153