Vous êtes sur la page 1sur 20

ISET de Nabeul Cours de systèmes logiques (1)

Chapitre 4

LES CIRCUITS LOGIQUES COMBINATOIRES

1. OBJECTIFS
 Etudier les principaux circuits logiques combinatoires utilisés dans les systèmes
numériques (tels que : les circuits arithmétiques, les codeurs, les transcodeurs, …),
 Réaliser des fonctions logiques en utilisant les circuits combinatoires.

2. LES CIRCUITS ARITHMETIQUES

2.1 Les additionneurs

Un additionneur est un circuit capable de faire la somme de deux nombres binaires


A et B. Une addition met en œuvre deux sorties :

La somme, généralement notée S,


La retenue, généralement notée R (ou C : carry).

Comme en décimal, nous devons tenir compte de la retenue éventuelle, résultat


d’un calcul précèdent. La figure suivante montre la décomposition de l’addition de
deux nombres binaires de 4 bits.

a0 S0
A a1 S1 a3 a2 a1 a0 Nombre A
a2
a3 S2 + b3 b2 b1 b0 Nombre B
Additionneur 4 bits
= S3 S2 S1 S0 Somme A+B
S3
CI : 74283  r3 r2 r1 r0 Retenue
b0
B b1
b2
b3 R3

2.1.1 Le demi-Additionneur (2 bits)

C’est un additionneur 2 bits sans tenir compte de la retenue précédente.

a Demi-
S
Additionneur
b R

BEN AMARA M. & GAALOUL K. Page 39 A.U. 2015/2016


ISET de Nabeul Cours de systèmes logiques (1)

Table de vérité Equation des sorties Logigramme

A
A B S R S=AB+AB=AB S
0 0 0 0 B
0 1 1 0 R=AB
1 0 1 0 R
1 1 0 1

2.1.2 L’Additionneur complet (2bits)

Il possède trois entrées A, B et Re et deux sorties S et RS : Re représente la retenue


de rang n-1 et Rs celle de rang n.

Table de vérité Equation des sorties Logigramme

A B Re S RS A S
0 0 0 0 0 Additionneur
S=ABRe+ABRe+ABRe+ABRe B
0 0 1 1 0 Rs
0 1 0 1 0 =ABRe Re
0 1 1 0 1
1 0 0 1 0 RS= Re AB+AB Circuit intégré :
1 0 1 0 1 74LS183
1 1 0 0 1
1 1 1 1 1

Logigramme :

AB
A Demi- S= ABRe
Demi-
Additionneur Additionneur
B A.B
RS
Re

2.2 Les soustracteurs

Un demi-soustracteur ne tient pas compte d’une éventuelle retenue provenant des


bits de poids inferieurs. D représente le résultat de la différence (A-B) et R la retenue.

BEN AMARA M. & GAALOUL K. Page 40 A.U. 2015/2016


ISET de Nabeul Cours de systèmes logiques (1)

Table de vérité Equation des sorties Logigramme

A
A B D R D=AB+AB=AB D
0 0 0 0 B
0 1 1 1 R=AB
1 0 1 0 R
1 1 0 0

2.2.1 Le soustracteur complet (2bits)

Il possède trois entrées A, B et Re et deux sorties D et RS : Re représente la retenue


de rang n-1 et Rs celle de rang n.

Table de vérité Equation des sorties Logigramme

A B Re D RS
0 0 0 0 0
D=ABRe+ABRe+ABRe+ABRe
0 0 1 1 0 A S
0 1 0 1 0 =ABRe Soustracteur
B
0 1 1 1 1 Rs
Re
1 0 0 1 0 RS= Re AB+AB
1 0 1 0 1
1 1 0 0 1
1 1 1 1 1

Logigramme :
AB
A Demi- D= ABRe
Demi-
soustracteur soustracteur
B A.B
RS
Re
2.3 Additionneur-soustracteurs

Un nombre codé sur n bits peut prendre une valeur comprise entre 0 et 2n-1.
Le complémentaire d’un mot de n bits est obtenu en prenant le complément
de chacun de n bits. Ainsi, on a :
A+A=2n-1 -A= A+1-2n

BEN AMARA M. & GAALOUL K. Page 41 A.U. 2015/2016


ISET de Nabeul Cours de systèmes logiques (1)

Pour une variable codée sur n bits : 2n=0. C’est à dire qu’il est possible
d’écrire un nombre entier négatif comme " le complément à 2" de sa valeur
absolue.
-A=A+1
Nous pouvons utiliser cette propriété pour écrire la soustraction de deux mots
de n bits sous la forme suivante :
A-B=A+B+1
Un seul dispositif représenté à la figure ci-dessous peut servir pour l’addition
et la soustraction selon le code opération O :
 O=0 : addition
 O=1 : soustraction

A n S
n
Additionneur
n
B n
1
R
n 0

O
2.4 Comparateur
C‘est un circuit qui permet de comparer 2 nombres binaires. Il indique si le premier
nombre est inférieur (S2), égal (S0) ou supérieur (S1) au second nombre.

a0
a1
A a
... 2 Comparateur S0 (A=B)
an à n bits S1 (A>B)
b0
b1 74HC85 (4 bits) S2 (A<B)
B b. 2
..
b3

Principe de base

Le principe de consiste de comparer d’abord les bits les plus significatifs (Most
Significant Bit ou MSB). S’ils sont différents, il est inutile de continuer la
comparaison. Par contre s’ils sont égaux, il faut comparer les bits de poids
immédiatement inferieur et ainsi de suite

BEN AMARA M. & GAALOUL K. Page 42 A.U. 2015/2016


ISET de Nabeul Cours de systèmes logiques (1)

2.4.1 Le comparateur de 1 bit

Equation des
Table de vérité Logigramme
sorties

A
S0=AB+AB=AB S0
B A S0 S1 S2 B
0 0 1 0 0 S1=AB
S1
0 1 0 1 0 S2=AB
1 0 0 0 1
1 1 1 0 0
S2

2.4.2 Le comparateur de 2 bits

Schéma de fonctionnement Organigramme

a1=b1

A a0 S0 (A=B) a1>b1
a1
Comparateur S1 (A>B) a0=b0 a0>b0
b0 à 2 bits
B b1 S2 (A<B)

S0=1 S1=1 S2=1 S1=1 S2=1

Table de vérité
b1 b0 a1 a0 S0 S1 S2 b1 b0 a1 a0 S0 S1 S2
0 0 0 0 1 0 0 1 0 0 0 0 0 1
0 0 0 1 0 1 0 1 0 0 1 0 0 1
0 0 1 0 0 1 0 1 0 1 0 1 0 0
0 0 1 1 0 1 0 1 0 1 1 0 1 0
0 1 0 0 0 0 1 1 1 0 0 0 0 1
0 1 0 1 1 0 0 1 1 0 1 0 0 1
0 1 1 0 0 1 0 1 1 1 0 0 0 1
0 1 1 1 0 1 0 1 1 1 1 1 0 0

BEN AMARA M. & GAALOUL K. Page 43 A.U. 2015/2016


ISET de Nabeul Cours de systèmes logiques (1)

Equations

On a S0 vaut 1 si a1=b1 et si a0=b0

S0=(a1b1).(a0b0).

Et S1 vaut 1 si a1>b1 ou si (a1=b1 et a0>b0)

S1=a1b1+(a1b1)a0b0

Et S2 vaut 1 si a1<b1 ou si (a1=b1 et a0<b0)

S2=a1b1+(a1b1)a0b0

S2=S0+S1

Logigramme à l’aide des portes logiques de base

a1 a0 b1 b0

S0

S2

S1

Logigramme à l’aide des 2 comparateurs 1 bit.

a0 S’0 (A=B) a1 S’’0 (A=B)


Comparateur S’1 (A>B) Comparateur S’’1 (A>B)
b0 à 1 bits S’2 (A<B) b1 à 1 bits S’’2 (A<B)

BEN AMARA M. & GAALOUL K. Page 44 A.U. 2015/2016


ISET de Nabeul Cours de systèmes logiques (1)

S0=(a1b1).(a0b0) =S’’0S’0.

Et S1 vaut 1 si a1>b1 ou si (a1=b1 et a0>b0)

S1=a1b1+(a1b1)a0b0=S’’1+S’’0S’1

Et S2 vaut 1 si a1<b1 ou si (a1=b1 et a0<b0)

S2=a1b1+(a1b1)a0b0=S’’2+S’’0S’2

S2=S0+S1

S’0
a0 S0
Comparateur S’1

à 1 bits S’2
b0
S1

S2
S’’0
a1
Comparateur S’’1

à 1 bits S’’2
b1

2.5 Codeurs et décodeurs

2.5.1 Les codeurs

C’est un circuit qui traduit les valeurs d’une entrée dans un code choisi. Un codeur
(ou encodeur) est un circuit logique qui possède 2n voies d’entrées dont une seule
est activée et N voies de sorties.

I0
I1 S0
I2 S1
I3 Codeur
.. S.2
. ..
I2n-1 Sn-1

BEN AMARA M. & GAALOUL K. Page 45 A.U. 2015/2016


ISET de Nabeul Cours de systèmes logiques (1)

Exemple : Codeur DCB

Table de vérité Equation des sorties Logigramme

Sorties
Entrées
a3 a2 a1 a0 0 a3
0 0 0 0 0 1
2 a2
1 0 0 0 1 a0=1+3+5+7+9 Codeur
.. a1
2 0 0 1 0 . DCB
a1=2+3+6+7 a0
3 0 0 1 1
4 0 1 0 0 a2=4+5+6+7 9
5 0 1 0 1 a3=8+9
6 0 1 1 0
7 0 1 1 1 Circuit intégré :
8 1 0 0 0 74LS147
9 1 0 0 1

Logigramme :

1
a0

2
3 a1

4
5 a2
6
7

8
a3
9

BEN AMARA M. & GAALOUL K. Page 46 A.U. 2015/2016


ISET de Nabeul Cours de systèmes logiques (1)

2.5.2 Les décodeurs


Un décodeur est un circuit à N entrées et 2n sorties dont une seule est active à la
fois. Il détecte la présence d’une combinaison spécifique de bits (code) à ces
entrées et l’indique par un niveau spécifique de sortie.

S0
I0 S1
I1 S2
Décodeur S3
I2. ..
.. .
In-1 S2n-1
Exemple : Décodeur DCB

Table de fonctionnement Equation des sorties Logigramme

Entrées S0=a3 a2 a1a0


Sorties
a3 a2 a1 a0 S1=a3 a2 a1a0 a3 S0
0 0 0 0 S0 S1
S2=a3 a2 a1a0 a2 S2
0 0 0 1 S1 Décodeur
S3=a3 a2 a1a0 a1 DCB ..
0 0 1 0 S2 .
S4=a3 a2 a1a0 a0
0 0 1 1 S3
0 1 0 0 S4 S5=a3 a2 a1a0 S9
0 1 0 1 S5 S6=a3 a2 a1a0
0 1 1 0 S6 S7=a3 a2 a1a0 Circuit intégré :
0 1 1 1 S7
S8=a3 a2 a1a0 74145
1 0 0 0 S8
1 0 0 1 S9 S9=a3 a2 a1a0

2.5.3 Le décodeur DCB 7 segments


Le décodeur 7 segments accepte en entrée les 4 bits DCB (a0, a1, a2, a3) et rend
actives les sorties qui vont permettre de faire passer un courant dans les segments
d’un afficheur numérique pour former les chiffres décimaux (de 0 à 9).
a
a
a3 Décodeur b f b
a2 DCB c
a1 d g
7 segments e
a0 f e c
g
d

BEN AMARA M. & GAALOUL K. Page 47 A.U. 2015/2016


ISET de Nabeul Cours de systèmes logiques (1)

Remarque : Il y’a 6 combinaisons intitulés 10, 11, 12, 13, 14, 15 que l’on
notera . Les autres chiffres sont affichés comme suit :

a a a a

f b b b b f b f

g g g g

e c c e c c c

d d d d

a a a

f b f b f b

g g g

e c c e c c

d d

Table de vérité

Entrées Sorties Affichage

a3 a2 a1 a0 a b c d e f g
0 0 0 0 1 1 1 1 1 1 0 0
0 0 0 1 0 1 1 0 0 0 0 1
0 0 1 0 1 1 0 1 1 0 1 2
0 0 1 1 1 1 1 1 0 0 1 3
0 1 0 0 0 1 1 0 0 1 1 4
0 1 0 1 1 0 1 1 0 1 1 5
0 1 1 0 0 0 1 1 1 1 1 6
0 1 1 1 1 1 1 0 0 0 0 7
1 0 0 0 1 1 1 1 1 1 1 8
1 0 0 1 1 1 1 0 0 1 1 9

BEN AMARA M. & GAALOUL K. Page 48 A.U. 2015/2016


ISET de Nabeul Cours de systèmes logiques (1)

Exemple : Décodeur DCB

Segment a Segment b
a3a2 a3a2
a1a0 a3a200 a3a201 a3a211 a3a210 a1a0 a3a200 a3a201 a3a211 a3a210
a1a000 1 0  1 a1a000 1 1  1
a1a001 0 1  1 a1a001 1 0  1
a1a0 11 1 1   a1a0 11 1 1  
a1a010 1 0   a1a010 1 0  
a=a2a1+a2a0+ a2a0+a3 b=a2+a1a0+a1 a0=a2+a1a0

Segment c Segment d
a3a2 a3a2
a1a0 a3a200 a3a201 a3a211 a3a210 a1a0 a3a200 a3a201 a3a211 a3a210
a1a000 1 1  1 a1a000 1 0  1
a1a001 1 1  1 a1a001 0 1  0
a1a0 11 1 1   a1a0 11 1 0  
a1a010 0 1   a1a010 1 1  

c=a2+a1+a0 d=a2a0+a3 a0+a2a1+a1a0+a2a1a0

Segment e
Segment f
a3a2
a1a0 a3a200 a3a201 a3a211 a3a210
a3a2
a1a0 a3a200 a3a201 a3a211 a3a210
a1a000 1 0  1 a1a000 1 1  1
a1a001 0 0  0 a1a001 0 1  1
a1a0 11 0 0   a1a0 11 0 0  
a1a010 1 1   a1a010 0 1  
e=a1a0+a2a0
f=a1a0+a2a1+a2a0+a3

BEN AMARA M. & GAALOUL K. Page 49 A.U. 2015/2016


ISET de Nabeul Cours de systèmes logiques (1)

Segment g
a3a2
a1a0 a3a200 a3a201 a3a211 a3a210
a1a000 0 1  1
a1a001 0 1  1
a1a0 11 1 0  
a1a010 1 1  

g=a2a1+a2a0+a2a1+a3

Remarque : L’afficheur est composée de 7 LEDS (segments), a, d, c, d, e, f, g qui


nécessitent en fonction du type d’afficheur (anode commune ou cathode commune)
une polarisation spécifique :

Pour un afficheur à anodes communes : Les anodes sont reliées ensembles


au niveau haut et les sorties du décodeur sont actives au niveau bas
(CI : 74LS47) et sont reliées aux cathodes de l’afficheur.

Pour un afficheur à cathodes communes : Les cathodes sont reliées


ensembles à la masse et les sorties du décodeur sont active au niveau haut
(CI : 74LS48) et sont reliées aux anodes de l’afficheur.

a
+Vcc

a
b

c b

c
d

e d

e
f

g f

Afficheur à cathodes Afficheur à anodes


communes communes

BEN AMARA M. & GAALOUL K. Page 50 A.U. 2015/2016


ISET de Nabeul Cours de systèmes logiques (1)

2.6 Transcodeurs

Un transcodeur est un circuit qui permet de faire passer une information écrite
dans un code C1 vers un code C2.
Il est généralement formé d’un décodeur en cascade d’un codeur.
a3 a’3
a2 a’2
Operateur Transcodeur Machine
a1 a’1
logique
a0 a’0

2.6.1 Transcodeur Binaire Naturel-Binaire Réfléchi

Exemple : Transcodeur BN/BR (4 bits)

Table de vérité

Décimal
Entrées BN Sorties BR
a3 a2 a1 a0 a’3 a’2 a’1 a’0

0 0 0 0 0 0 0 0 0
0 0 0 1 0 0 0 1 1
0 0 1 0 0 0 1 1 2
an-1 a’n-1 0 0 1 1 0 0 1 0 3
.. .. .. ..
. . . . 0 1 0 0 0 1 1 0 4
Transcodeur
a2 BN/BR
a’2 0 1 0 1 0 1 1 1 5
a1 a’1 0 1 1 0 0 1 0 1 6
a0 a’0 0 1 1 1 0 1 0 0 7
1 0 0 0 1 1 0 0 8
1 0 0 1 1 1 0 1 9
1 0 1 0 1 1 1 1 10
1 0 1 1 1 1 1 0 11
1 1 0 0 1 0 1 0 12
1 1 0 1 1 0 1 1 13
1 1 1 0 1 0 0 1 14
1 1 1 1 1 0 0 0 15

BEN AMARA M. & GAALOUL K. Page 51 A.U. 2015/2016


ISET de Nabeul Cours de systèmes logiques (1)

Table de fonctionnement Equation des sorties et logigramme

Bit a’3
a’3=a3
a3a2
a1a0 a3a200 a3a201 a3a211 a3a210
a’2=a3a2
a1a000 0 0 1 1
a1a001 0 0 1 1 a’1=a2a1
a1a0 11 0 0 1 1 a’0=a1a0
a1a010 0 0 1 1

Bit a’2 a0
a’0
a3a2
a1a0 a3a200 a3a201 a3a211 a3a210
a1a000 0 1 0 1
a1a001 0 1 0 1
a1
a1a0 11 0 1 0 1 a’1
a1a010 0 1 0 1

Bit a’1 a2
a3a2 a’2
a1a0 a3a200 a3a201 a3a211 a3a210
a1a000 0 1 1 0
a1a001 0 1 1 0
a1a0 11 1 0 0 1 a3 a’3
a1a010 1 0 0 1

Bit a’0
a3a2
a1a0 a3a200 a3a201 a3a211 a3a210
a1a000 0 0 0 0
a1a001 1 1 1 1
a1a0 11 0 0 0 0
a1a010 1 1 1 1

BEN AMARA M. & GAALOUL K. Page 52 A.U. 2015/2016


ISET de Nabeul Cours de systèmes logiques (1)

2.6.2 Transcodeur Binaire Réfléchi -Binaire Naturel

Exemple : Transcodeur BR/BN (4 bits)

Table de vérité

Décimal
Entrées BR Sorties BN
a’3 a’2 a’1 a’0 a3 a2 a1 a0
0 0 0 0 0 0 0 0 0
0 0 0 1 0 0 0 1 1
0 0 1 0 0 0 1 1 2
a’n-1 an-1 0 0 1 1 0 0 1 0 3
.. .. .. .. 0 1 0 0 0 1 1 1 4
. . Transcodeur . .
a’2 BR/BN
a2 0 1 0 1 0 1 1 0 5
a’1 a1 0 1 1 0 0 1 0 0 6
a’0 a0 0 1 1 1 0 1 0 1 7
1 0 0 0 1 1 1 1 8
1 0 0 1 1 1 1 0 9
1 0 1 0 1 1 0 0 10
1 0 1 1 1 1 0 1 11
1 1 0 0 1 0 0 0 12
1 1 0 1 1 0 0 1 13
1 1 1 0 1 0 1 1 14
1 1 1 1 1 0 1 0 15

BEN AMARA M. & GAALOUL K. Page 53 A.U. 2015/2016


ISET de Nabeul Cours de systèmes logiques (1)

Table de fonctionnement Equation des sorties et logigramme

Bit a3
a’3a’2
a3=a’3
a’1a’0 a’3a’201 a’3a’211 a’3a’210
a2=a’3 a’2= a3 a’2
a’3a’200
a’1a’000 0 0 1 1
a’1a’001 0 0 1 1 a1=a2 a’1
a’1a’011 0 0 1 1 a0=a1 a’0
a’1a’010 0 0 1 1
a’0
a0
Bit a2
a’3a’2
a’1a’0 a’3a’200 a’3a’201 a’3a’211 a’3a’210
a’1a’000 0 1 0 1
a’1
a’1a’001 0 1 0 1 a1
a’1a’011 0 1 0 1
a’1a’010 0 1 0 1

a’2
a2
Bit a1
a’3a’2
a’1a’0 a’3a’200 a’3a’201 a’3a’211 a’3a’210
a’1a’000 0 1 0 1
a’3 a3
a’1a’001 0 1 0 1
a’1a’011 1 0 1 0
a’1a’010 1 0 1 0

Bit a0
a’3a’2
a’1a’0 a’3a’200 a’3a’201 a’3a’211 a’3a’210
a’1a’000 0 1 0 1
a’1a’001 1 0 1 0
a’1a’011 0 1 0 1
a’1a’010 1 0 1 0

BEN AMARA M. & GAALOUL K. Page 54 A.U. 2015/2016


ISET de Nabeul Cours de systèmes logiques (1)

2.7 Les multiplexeurs et les démultiplexeurs


La transmission des informations d’une station à une autre nécessite plusieurs
lignes en parallèle, ce qui est difficile à réaliser et très couteux lorsque les stations
sont géométriquement éloignées l’une de l’autre.
La solution est alors, transmettre en série sur une seule ligne, en utilisant à la
station émettrice un convertisseur parallèle/série (Multiplexeur) et à la station
réceptrice un convertisseur série/parallèle (Démultiplexeur).

D0 S0
Synchronisation
D1 S1
D2 Y B S2
D3 S3
Multiplexeur Démultiplexeur
D4 S4
.. .. 2n vers 1 1 vers 2n ..
. ..
. . .
D2n-1 S2n-1
… …
En-1 E3 E2 E1 E0 En-1 E3 E2 E1 E0

Station émettrice Station réceptrice


2.7.1 Les multiplexeurs

Un multiplexeur (MUX) est un circuit logique qui possède 2n entrées (D0, D1, D2, … D2n-1), n
entrées de sélection (E0, E1, E2, … En-1) et une seule sortie Y. Il est dit : MUX 2n vers 1 ou
MUX 2n x 1.
Sa fonction consiste d’effectuer l’aiguillage de l’une des entrées vers la sortie en fonction
du code d’adresse appliqué sur les entrées de sélection.
Table de vérité

Table de vérité Logigramme

Entrées Sorties D0
Décimal
En-1 … E2 E1 E0 Y D1
0 0 … 0 0 0 D0 D2 Y
1 0 … 0 0 1 D1 D3
Multiplexeur
2 0 … 0 1 0 D2 D4
.. .. 2n vers 1
3 0 … 0 1 1 D3 . .
4 0 … 1 0 0 D4 D2n-1
5 0 … 1 0 1 D5 …
…. … … … … … … En-1 E3 E2 E1 E0
2n-1 1 … 1 1 1 D2n-1

BEN AMARA M. & GAALOUL K. Page 55 A.U. 2015/2016


ISET de Nabeul Cours de systèmes logiques (1)

Circuit intégré :
74LS157 MUX 1 parmi 2
74LS153 MUX 1 parmi 4
74LS151 MUX 1 parmi 8
74LS150 MUX 1 parmi 16

2.7.2 Les démultiplexeurs

Un démultiplexeur (DEMUX) est un circuit logique qui possède une seule entrée B, n entrées
de sélection (E0, E1, E2, … En-1) et 2n sorties (S0, S1, S2, … S2n-1). Il est dit : DEMUX 1 vers
2n ou DEMUX 1 x 2n.
Il effectue la fonction inverse d’un multiplexeur, il transmet la donnée d’entrée vers une
des sorties selon le mot écrit aux entrées de sélection, il fonctionne comme un
commutateur.

Table de vérité

Entrées Sorties
Décimal
En-1 … E2 E1 E0 S0 S1 S2 … S2n-1
0 0 … 0 0 0 B 0 0 … 0
1 0 … 0 0 1 0 B 0 … 0
2 0 … 0 1 0 0 0 B … 0
3 0 … 0 1 1 0 0 0 … 0
4 0 … 1 0 0 0 0 0 … 0
5 0 … 1 0 1 0 0 0 … 0
…. … … … … … … … … … …
2n-1 1 … 1 1 1 0 0 0 … B

Logigramme

S0
S1 Circuit intégré :
B S2
S3 4067 DEMUX 1 vers 16
Démultiplexeur
S4
1 vers 2n .. .. 74LS154 DEMUX 1 vers 16
. .
74LS138 DEMUX 1 vers 8
S2n-1
… 74LS156 DEMUX 1 vers 4
En-1 E3 E2 E1 E0

BEN AMARA M. & GAALOUL K. Page 56 A.U. 2015/2016


ISET de Nabeul Cours de systèmes logiques (1)

2.7.3 Réalisation d’un multiplexeur 1 parmi 16 en utilisant 4 multiplexeurs 1 parmi 4 et


un décodeur 1 parmi 4

D0 D4 D8
D1 Y D5 Y D9 Y
D2 D6 D10
D3 D7 D11
MUX MUX MUX
4 vers 1 4 vers 1 4 vers 1
E1 E0 E1 E0 E1 E0
CS CS CS

D12
D13 Y
D14
D15
Décodeur MUX
1 parmi 4 4 vers 1
E1 E0
CS

D C B A
S

2.7.4 Réalisation des fonctions logiques à l’aide des multiplexeurs

Problème

Soit la fonction F(A, B, C, D)=(0, 2, 5, 7, 11, 13, 14, 15). Réaliser cette fonction à l’aide
d’un multiplexeur.

Solution

 Utilisation d’un multiplexeur 16 vers 1 (nombre de variables égal au


nombre des entrées de sélection).

BEN AMARA M. & GAALOUL K. Page 57 A.U. 2015/2016


ISET de Nabeul Cours de systèmes logiques (1)

Entrées Sorties
Décimal +VCC
E3=D E2=C E1=B E0=A Y S
0 0 0 0 0 D0 1
1 0 0 0 1 D1 0 D0
D1
2 0 0 1 0 D2 1 D2
D3
3 0 0 1 1 D3 0 D4
4 0 1 0 0 D4 0 D5
5 0 1 0 1 D5 1 D6 Y=S
D7
6 0 1 1 0 D6 0 D8
7 0 1 1 1 D7 1 D9 Multiplexeur
D10
8 1 0 0 0 D8 0 D11 16 vers 1
9 1 0 0 1 D9 0 D12
D13
10 1 0 1 0 D10 0 D14
11 1 0 1 1 D11 1 D15 E3 E2 E1 E0
12 1 1 0 0 D12 0
13 1 1 0 1 D13 1
D C B A
14 1 1 1 0 D14 1
15 1 1 1 1 D15 1

 Utilisation d’un multiplexeur 8 vers 1 (nombre de variables inférieur au


nombre des entrées de sélection).
CBA CBA(000) CBA(001) CBA(010) CBA(011) CBA(100) CBA(101) CBA(110) CBA(111)
D
D(0) 0 1 2 3 4 5 6 7
D(1) 8 9 10 11 12 13 14 15
D0=D D1=0 D2=D D3=D D4=0 D5=1 D6=D D7=1

D +VCC

D0
D1
D2
D3 Y=S
D4
D5 Multiplexeur
D6 8 vers 1
D7
E2 E1 E0

C B A

BEN AMARA M. & GAALOUL K. Page 58 A.U. 2015/2016