Vous êtes sur la page 1sur 4

NUMÉRO SPÉCIAL ANNÉE 2018 - N°72 - AVRIL 2019

TENDANCES FOCUS
Le ralentissement de la consommation Le mauvais quart d’heure de
des ménages n’a pas vraiment de consé- l’horlogerie-bijouterie...
quences sur l’activité des TPE
La crise des « gilets jaunes » fait plonger les ventes du
Au quatrième trimestre 2018, l’Indice d’activité des secteur en fin d’année 2018.
petites entreprises enregistre un recul de 1,2  %.
Un taux similaire à celui relevé l’année dernière à la Avec un chiffre d’affaires de 5,5 © Toute la presse en parle

même période (-1 %). Finalement, l’activité des petites milliards d’euros en 2018, les
entreprises n’est pas trop impactée par le ralentisse- ventes de montres et de bijoux
ment de la consommation des ménages (0,0  % après reculent de 2 % par rapport à l’an-
+  0,4  %) et résiste globalement aux conséquences née précédente. Une mauvaise
économiques tant redoutées de la crise des « gilets performance, plutôt inattendue
jaunes ». Selon la note de conjoncture trimestrielle de d’ailleurs, puisque le marché s’an-
l’INSEE, ce sont surtout les dépenses en biens (achats nonçait stable en septembre et
automobiles principalement) qui diminuent (-  0,7  %) même positif début novembre. ment souvent coûteux et dissua-
tandis que celles consacrées aux services restent dyna- Selon l’étude annuelle de L’Ob- sifs pour les consommateurs qui
miques (+  0,5  %). En moyenne sur l’ensemble de servatoire Francéclat/Ecostat, préfèrent alors se diriger vers les
l’année 2018, la consommation des ménages décroît réalisée par Hubert Lapipe, direc- centres commerciaux. La surprise,
légèrement : + 0,8 % après + 1,1 %. teur général de la Société 5, sur en 2018, vient surtout de la vente
la base des ventes enregistrées à distance qui affiche une année
dans 2030 commerces (physiques record (+  12  %) mais qui, toute-
- 1,2 % - 0,8  %
et en ligne) de toutes tailles, c’est fois, ne profite pas d’un report des
4e trimestre 2018 / janvier 2018 - déc. 2018 / le mouvement social des « gilets ventes en magasin consécutif aux
4e trimestre 2017 janvier 2017 - déc. 2017
jaunes » qui a précipité les chiffres évènements de fin d’année.
dans le rouge. Le marché français des bijoux ter-
INDICES SECTORIELS Pour la seule période de novembre mine l’année à 3,4 milliards d’eu-
ros et perd un point par rapport
et décembre 2018, la perte est
estimée à 160 millions d’euros. à 2017 tandis que les ventes de
« Les blocages et manifestations l’horlogerie enregistrent un recul
Secteurs 4T 2018 / 12 derniers
d’activités 4T 2017 mois ont pénalisé les centres commer- de même importance (- 1 %) pour
ciaux ; les violences répétées du un chiffre d’affaires de 1,8 milliard
Commerces samedi ont été préjudiciables aux d’euros. Dans ce secteur, seuls les
et services
- 0,2 % - 0,2 % boutiques de centre-ville, notam- segments de haut et de moyen de
ment à Paris », souligne Hubert gamme continuent à progresser  :
Alimentaire + 0,9 % + 0,6 % Lapipe. Au-delà de ce contexte les ventes de montres à plus de
tendu de fin d’année, les bijou- 5  000 € restent positives (+ 4 %),
Services + 0,1 % + 0,3 % tiers-horlogers installés en milieu tout comme celles des gammes
urbain continuent à perdre du ter- entre 300 et 999 € (+  2  %) grâce
Bâtiment - 3,9 % - 1,7 %
rain (- 4 %). Comme la plupart des au développement de la montre
Équipement commerces spécialisés de centre- connectée. En revanche, les ventes
- 2,0 % - 2,5 % ville, ils doivent faire face à des de montres à moins de 300 €
de la maison
difficultés d’accès et de stationne- poursuivent leur baisse (- 4 %).
La composition des échantillons statistiques n’étant pas totalement
identique, des écarts peuvent apparaître entre ces indices sectoriels
et les chiffres de l’indice d’activité des TPE en page 2.

Étude réalisée auprès des petites entreprises adhérentes


des Centres de Gestion Agréés, membres de la FCGA.
TENDANCES
Taux d’accroissement du chiffre d’affaires : 4e trimestre 2018 / 4e trimestre 2017

AGRICULTURE SYLVICULTURE OSTREICULTURE CULTURE & LOISIRS


Parcs et jardins + 0,1 % + 0,1 % Librairie - papeterie - presse - 2,4 %
AUTOMOBILE - MOTO Articles sport, pêche et chasse - 4,3 %
Carrosserie automobile + 2,3 % Tabac - journaux - jeux + 0,8 %
- 1,9 %
Auto, vente et réparation - 0,5 % - 0,6 % Studio photographique - 5,6 %
Moto vente et réparation - 6,9 % Commerce - réparation cycles - 9,3 %
BAR - HÔTELLERIE - RESTAURATION Jouets et Jeux - 1,0 %
Hôtel - restaurant - 1,5 % ÉQUIPEMENT DE LA MAISON
Hôtellerie de plein air + 1,9 % Electroménager - TV - HIFI - 1,8 %
- 0,2 %
Restauration + 0,1 % Magasins de bricolage + 0,1 %
Café - 0,2 % Fleuriste - 1,4 %
- 1,4 %
BÂTIMENT Vaisselle - verrerie - faïence -luminaire - 1,8 %
Couverture - 3,4 % Meuble - 5,9 %
Maçonnerie - 3,1 % Ebénisterie + 2,5 %
Electricité - 3,9 % ÉQUIPEMENT DE LA PERSONNE
Plomberie - chauffage - sanitaire - 4,3 % Mercerie - lingerie - laine - 2,2 %
Plâtrerie - staff - décoration - 2,6 % - 3,9 % Vêtements enfants + 3,9 %
Menuiserie - 5,5 % Prêt-à-porter - 2,8 %
- 2,7 %
Carrelage - faïence - 5,2% Chaussures - 2,9 %
Peinture bâtiment - 4,4 % Maroquinerie et articles de voyage - 1,3 %
Terrassements - travaux publics + 0,0 % Horlogerie - bijouterie - 3,9 %
BEAUTÉ - ESTHÉTIQUE SANTÉ
Parfumerie + 1,8 % Pharmacie + 3,1 %
+ 3,0 %
Coiffure - 0,4 % - 0,3 % Optique - lunetterie + 0,1 %
Esthétique - 0,4 % SERVICES
COMMERCE DE DÉTAIL ALIMENTAIRE Laverie - pressing - 0,1 %
Charcuterie + 2,3 % Entreprise de nettoyage - 1,9 %
+ 1,5 %
Boulangerie - pâtisserie + 0,7 % Agence immobilière + 6,6 %
Pâtisserie + 0,5 % Pompes funèbres + 12,4 %
Alimentation générale + 1,5 % Réparation, retouche vêtements + 0,4 %
Fruits et légumes + 1,0 % + 0,9 % Surveillance Gardiennage + 1,6 %
Boucherie - charcuterie + 1,2 % TRANSPORTS
Poissonnerie - primeurs - 2,2 % Taxis - ambulances - 0,8 %
+ 0,5 %
Vins - spiritueux - boissons diverses - 0,2 % Transport de marchandises + 1,2 %
Crèmerie - fromagerie + 1,8 %
Les flèches indiquent la tendance du taux d’activité trimestriel par rapport à la même
période de l’année précédente.

À LA HAUSSE L A CHARCUTERIE ARTISANALE À LA BAISSE L’ARTISANAT DU BÂTIMENT

En hausse de  2,3 % au quatrième trimestre 2018, l’activité des profes- A l’exception des entreprises de terrassement-travaux publics qui
sionnels du secteur bénéficie évidemment du contexte favorable des enregistrent une croissance nulle sur les trois derniers mois de
fêtes de fin d’année. Notamment grâce à l’offre « traiteur » proposée l’année 2018, tous les autres corps de métiers de l’artisanat du bâti-
par la plupart des 3800 entreprises de charcuterie. Toutes professions ment enregistrent un taux d’activité en recul à la même période :
confondues, c’est la plus forte progression de chiffre d’affaires du com- - 3,9 % en moyenne. Les professionnels de la menuiserie (- 5,5 %) et
merce de détail alimentaire sur la période. Loin devant, par exemple, du carrelage (- 5,2 %) sont les plus exposés à cette mauvaise conjoncture.
la pâtisserie artisanale (+ 0,5 %) ou encore la poissonnerie et les pri- Sur le segment du neuf, selon une note de la Confédération de l’artisa-
meurs (- 2,2 %) qui tirent habituellement profit, eux aussi, de ce temps nat et des petites entreprises du bâtiment (CAPEB), le marché est nette-
privilégié de consommation alimentaire. ment plus dynamique avec une progression de 4 % à la même période.

- NUMÉRO SPÉCIAL ANNÉE 2018 - N°72 - AVRIL 2019


TENDANCES
Taux d’accroissement du chiffre d’affaires : évolution 2018 - 2017 / évolution 2017 - 2016
évolution 2018 - 2017 / 2017 - 2016 évolution 2018 - 2017 / 2017 - 2016
AGRICULTURE SYLVICULTURE OSTREICULTURE + 1,7 % + 2,2 % CULTURE & LOISIRS - 2,9 % - 4,4 %
Parcs et jardins + 1,7 % + 2,2 % Librairie - papeterie - presse - 2,0 % - 6,2 %
AUTOMOBILE - MOTO + 0,5 % + 0,2 % Articles sport, pêche et chasse - 2,4 % - 5,0 %
Carrosserie automobile + 1,3 % + 2,7 % Tabac - journaux - jeux - 3,7 % - 5,9 %
Auto, vente et réparation + 0,4 % - 0,1 % Studio photographique - 0,8 % 0,0 %
BAR - HÔTELLERIE - RESTAURATION + 0,5 % + 0,2 % Commerce - réparation cycles - 4,8 % + 4,5 %
Hôtel - restaurant - 0,8 % + 1,6 % ÉQUIPEMENT DE LA MAISON - 0,8 % - 2,7 %
Restauration + 0,8 % + 0,5 % Electroménager - TV - HIFI - 1,4 % - 7,2 %
Café + 0,1 % - 2,0 % Magasins de bricolage - 3,5 % + 1,3 %
BÂTIMENT - 1,7 % - 1,3 % Fleuriste + 0,7 % - 1,9 %
Couverture - 1,6 % - 3,2 % Vaisselle - verrerie - faïence -luminaire - 2,6 % - 0,4 %
Maçonnerie - 2,8 % - 3,0 % Meuble - 3,0 % - 0,5 %
Electricité - 1,7 % - 2,0 % ÉQUIPEMENT DE LA PERSONNE - 4,9 % - 2,2 %
Plomberie - chauffage - sanitaire - 0,6 % - 0,3 % Mercerie - lingerie - laine - 4,5 % - 0,9 %
Plâtrerie - staff - décoration + 0,1 % - 2,8 % Vêtements enfants - 4,1 % - 4,4 %
Menuiserie - 1,3 % 0,0 % Prêt-à-porter - 5,6 % - 2,2 %
Carrelage - faïence - 2,4% - 0,4 % Chaussures - 5,2 % - 1,3 %
Peinture bâtiment - 0,7 % - 2,8 % Horlogerie - bijouterie - 2,0 % - 4,5 %
Terrassements - travaux publics - 3,1 % + 3,8 % SANTÉ + 1,6 % - 0,6 %
BEAUTÉ - ESTHÉTIQUE - 0,5 % - 1,1 % Pharmacie + 1,7 % - 0,6 %
Parfumerie - 1,3 % - 2,4 % Optique - lunetterie - 1,3 % - 1,5 %
Coiffure - 0,6 % - 1,1 % SERVICES + 0,3 % + 1,6 %
Esthétique + 0,3 % - 0,9 % Laverie - pressing + 0,3 % - 2,8 %
COMMERCE DE DÉTAIL ALIMENTAIRE + 0,6 % - 0,7 % Entreprise de nettoyage - 1,7 % + 0,7 %
Charcuterie + 2,3 % - 0,5 % Agence immobilière + 1,9 % + 9,4 %
Boulangerie - pâtisserie - 0,1 % + 0,2 % TRANSPORTS + 2,5 % + 1,1 %
Pâtisserie + 0,7 % + 0,1 % Taxis - ambulances + 4,3 % + 0,7 %
Alimentation générale + 1,1 % - 1,6 % Transport de marchandises - 0,2 % + 1,1 %
Fruits et légumes + 2,1 % - 3,0 %
Boucherie - charcuterie + 0,9 % - 1,4 %
Poissonnerie - primeurs - 1,7 % + 0,7 %
Vins - spiritueux - boissons diverses + 1,5 % - 1,1 %
Crèmerie - fromagerie + 0,6 % - 1,5 %

À LA HAUSSE LES TAXIS À LA BAISSE LES DÉTAILLANTS EN CHAUSSURES

Avec un chiffre d’affaires en hausse de  4,3 %, les artisans taxis réalisent Vente en ligne, enseignes spécialisées, rayons dédiés des grandes
la plus forte progression d’activité en 2018. La profession se détache surfaces, nouveaux concepts low-cost... Les détaillants en chaussures
nettement de toutes les autres et s’impose comme la locomotive subissent la concurrence agressive d’une multiplicité d’acteurs qui
économique des TPE pour cette année. Pourtant, depuis l’applica- menacent les parts de marché des 4000 entreprises du secteur et leurs
tion de la loi Grandguillaume, le nombre de véhicules inscrits au 5350 magasins. En chute de 5,2 % en 2018, l’activité a aussi souffert
registre VTC s’accroît rapidement avec près de 22 000 nouveaux de la crise des « gilets jaunes » qui a sérieusement affecté la fréquen-
véhicules enregistrés entre janvier 2017 et mai 2018. Mais le secteur tation des points de vente en fin d’année. Dans ce contexte, la Fédéra-
reste dominé par les taxis qui représentent fin 2017 environ 68 % de tion des détaillants en chaussures de France vient de publier un Livre
l’offre de transport public particulier des personnes. Blanc contenant 10 propositions (principalement fiscales) destinées
à assurer la pérennité des boutiques.

- NUMÉRO SPÉCIAL ANNÉE 2018 - N°72 - AVRIL 2019


PAROLE À...
Yves MARMONT, Président de la Fédération des centres de gestion agréés

Même si leur performance globale n’est pas satisfaisante,


la capacité d’adaptation et de rebond des TPE est
impressionnante.
© FCGA

Quel est le bilan général de l’activité secteur dont on connaît l’effet d’entraîne- excellente progression d’activité. L’autre
des petites entreprises en 2018 ? ment qu’il peut avoir sur l’ensemble des bonne surprise de l’année concerne la char-
autres professions du commerce, de l’arti- cuterie artisanale dont le chiffre d’affaires
D’une manière générale, l’année a été plutôt
sanat et des services reste dans le rouge. augmente de 2,3  % en 2018 (contre
stable avec même une légère amélioration
L’autre tendance négative concerne le sec- -  0,5  % l’année précédente). Toujours dans
de l’indice global d’activité des TPE qui
teur de l’équipement de la personne dont le commerce de détail alimentaire, les
s’établit à - 0,8 % en 2018 contre - 1,0 % un
la situation s’aggrave : - 4,9 % (après - 2,2 % détaillants en fruits et légumes (+  2,1  %)
an plus tôt et -  1,9  % en 2016. Les petites
un an plus tôt). Les boutiques de prêt-à-
entreprises semblent donc reconstituer et les cavistes (+  1,5  %) s’illustrent par
porter (-  5,6  %) et les détaillants en chaus-
progressivement leurs chiffres d’affaires leur dynamisme. Il faut aussi citer les phar-
sures (- 5,2 %) enregistrent notamment des
et résistent assez bien au ralentissement maciens qui retrouvent enfin quelques
chutes importantes de leurs ventes.
de la croissance nationale (+  1,5  % après couleurs (+  1,7  %) après trois années
+  2,3  % en 2017). D’ailleurs, le mouve- A l’inverse, les professionnels du transport d’évolution nulle ou négative.
ment de reprise observé l’année dernière (+ 2,5 %) et ceux de la santé (+ 1,6 %) amé-
se confirme et même si l’activité évolue à liorent sensiblement leurs performances. Et en ce qui concerne les premières
un rythme encore lent, la tendance de fond J’aimerais enfin souligner les bons chiffres tendances observées au début de
est bien là. Evidemment, on ne peut pas du commerce de détail alimentaire dont l’année 2019 ?
se satisfaire de la mauvaise performance le taux d’activité moyen (+  0,6  %) - certes
d’ensemble des TPE, mais la capacité d’adap- modeste - ne doit pas effacer la vitalité de Il est encore trop tôt pour dresser le bilan
tation et de rebond dont elles font encore certaines professions du secteur. de l’activité des TPE au premier trimestre
preuve cette année est impressionnante. 2019. Néanmoins, les toutes premières
Justement, dans ce contexte, quelles tendances de ce début d’année sont simi-
Pouvez-vous nous dire quelles sont les sont les professions qui se démarquent laires à celles du dernier trimestre 2018.
principales tendances sectorielles qui des autres ? Pas de surprise significative du côté
se dégagent ? des chiffres d’affaires pour le moment.
Les métiers du transport de personnes (taxis
Un premier constat s’impose d’emblée  : et ambulances) se détachent nettement des En revanche, l’impact de la crise des « gilets
le bâtiment ne parvient toujours pas à autres avec des ventes en hausse de 4,3 % jaunes  » sur l’activité des commerces de
retrouver un taux d’activité positif en 2018. (après +  0,7  % en 2017). Ce sont surtout proximité et des petites entreprises artisa-
Avec un chiffre d’affaires moyen en baisse les taxis, un temps menacés par l’ubérisa- nales pourrait bien changer la donne d’ici
de 1,7   % (après -   1,3   % en 2017), ce tion de leur profession, qui réalisent cette la fin du trimestre...

Propos recueillis par Nasser NEGROUCHE

NUMÉRO SPÉCIAL ANNÉE 2018 - N°72 - AVRIL 2019

La FCGA et les Banques Populaires s’associent pour publier chaque trimestre l’évolution des chiffres Co-éditeurs : FCGA - 2, rue Meissonier 75017 PARIS - www.fcga.fr / BPCE - 50, avenue Pierre Mendès France
d’affaires des principaux métiers de l’artisanat, du commerce et des services. Les chiffres publiés - 75201 PARIS Cedex 13 - RCS Paris N° 493 455 042 www.banquepopulaire.fr • Directeur de la publication :
proviennent de l’exploitation, par la FCGA, de données communiquées volontairement par les adhé- Yves MARMONT • Directeur de rédaction : Bertrand MAGNIN • Rédaction en chef : Nasser NEGROUCHE
rents des CGA répartis sur l’ensemble du territoire. • Maquette création : créateurs2pixels / Réalisation : VE design • Impression : IMPRIMERIE JULIEN
• Crédit photos : Toute la presse en parle - FCGA • Tirage 18 000 exemplaires • Périodicité trimes-
Les indices d’activité sont calculés chaque trimestre, à partir des chiffres d’affaires d’un échantillon de
17 000 petites entreprises de l’artisanat, du commerce et des services. Pour toute demande d’infor- trielle • Cible : acteurs économiques, organisations professionnelles et consulaires, collectivités terri-
mation sur les indicateurs, contactez la FCGA : 01 42 67 80 62 - E-mail : info@fcga.fr toriales, presse professionnelle, économique et financière, nationale et régionale • N° ISSN : 1632.1014

Centres d'intérêt liés