Vous êtes sur la page 1sur 2

Premièrement je vais vous donne une petite introduction à propos de partie de livre que j’ai

traduit. Ensuite, je vais vous donne quelques informations sur l’autour et leur position
théorétique. Le point suivant est de parle un peu de ce que j’ai lu et donne les arguments pour
ou contre ce que j’ai traduit. Pour terminer, je vais dire ce que je pense sur la question de la
sociologie en général et aussi la position de l’auteur aujourd’hui dans le discours scientifique,
plus précisément en sociologie.

Pour l’examen j’ai traduit la partie du livre Questions de sociologie. Ce livre (ou plus tôt une
groupe des textes) a été rédigé par Pierre Bourdieu, et il a été premièrement publie en 1984.
et plus tard encore une fois en 2002. L’édition que j’ai lu et traduit a été publie en 2002 par
L’édition de minuit. Le livre est compose de 22 chapitres et j’ai préparé le premières deux
(L’art de résister aux paroles et Une science qui dérange). Apres cette petite introduction, et
avant de commencer avec la question des sujets de ces chapitres, j’ai voudrais premièrement
présenter un peu la vie de l’auteur, Pierre Bourdieu, au nom d’une meilleure compréhension
des textes.

Pierre Bourdieu (né en 1930 – mort en 2002 à Paris) a été un des plus populaires sociologues
contemporaines françaises. C’est un des raisons pourquoi j’ai choisi leur livre. Il est
considéré comme l'un des sociologues les plus importants de la seconde moitié du XXe
siècle. Par ailleurs, du fait de son engagement public, il est devenu, dans les dernières années
de sa vie, l’un des acteurs principaux de la vie intellectuelle française. Sa pensée a exercé une
influence considérable dans les sciences humaines et sociales1, en particulier sur la
sociologie française d’après-guerre. Son œuvre sociologique est dominée par une analyse des
mécanismes de reproduction des hiérarchies sociales. Bourdieu insiste sur l’importance des
facteurs culturels et symboliques dans cette reproduction et critique le primat donné aux
facteurs économiques dans les conceptions marxistes. Donc, Bourdieu a commencé son
travail intellectuel en positions d’un paradigme marxiste mais plus tard il a fait quelques
changements. C’était très important de souligner pour comprendre la position de laquelle le
livre que j’ai préparé pour l’examen a été efrit.

Ce que est aussi intéressant et important c’est que le livre «Questions de sociologie » est
compose avec des textes qui sont tous des transcriptions de discours oraux et destines a non
spécialistes (Pour moi, je ne pense pas que c’est vrai! Et je vais expliquer pourquoi j’ai dit
ça). Et c’est ce que Bourdieu a dit.
En partie avec le titre « L’art de résister aux paroles » (qui est la transcription d’un entretien
avec Didier Eribon à propos de La distinction, 1979) l’auteur et le journaliste parlent du
discours bourgeois sur la culture. La question est si ce discours tend à présenter l’intérêt pour
elle comme désintéresse. L’autour explique que les intellectuels ont intérêt a l’économisme
qui, donc, réduisant tous les phénomènes sociaux et les phénomènes d’échange a leur
dimension économique. Ensuite, l’auteur explique que c’est pourquoi il faut rappeler
l’existence d’un capital culturel, qui produire des profits de distinction. La conclusion est que
des 4 formes de capital (économique, culturel, social et symbolique) sont inégalement
distribuées.

En partie avec le titre « Une science qui dérange » (la transcription d’un entretien avec Pierre
Thuillier en juin 1980) il est demande une des plus importantes questions pour sociologie :
est – ce que les sciences sociales, et la sociologie en particulier sont vraiment des sciences?
Ce question est une des plus controversé aujourd’hui et il y a des arguments pour et contre ce
thèse. Pur Pierre Bourdieu, la sociologie a toutes les propriétés qui définissent une science,
mais la question est à quel degré? C’est vrai que il y a beaucoup des sociologues qui dit que
la sociologie et sortie de la préhistoire, c’est – à – dire de l’âge des grandes théories de la
philosophie sociale à laquelle les profanes l’identifient souvent. La sociologie est une
discipline très dispersée (au sens statistique du terme) c’est – à – dire, très répandre, elle est
au même cas très général. Le plus important est ce que elle est une discipline que dérange!
C’est – à – dire qui ? Si la sociologie est une science critique, c’est peut – être parce qu’elle
est elle-même dans une position critique. Et c’est ce qu’est très important pour moi, et peut –
être le raison pourquoi j’ai choisi les études de la sociologie. Sociologie fait problème. Elle
demande des questions, elle passe en revue la connectivité l’origine sociale au, à la
terminologie de l’auteur le capital culturel de la famille et des autres structures (par exemple
la réussite scolaire) en notre société. Donc, la sociologie est un champ de luttes.

+ mon avis