Vous êtes sur la page 1sur 8

Tous les travaux de fabrication doivent être conformes à la présente norme et aux options

autorisées spécifiées dans la demande de renseignements ou la commande de client.

1. Mise en forme :
1.1 Finition des bords des tôles:
Les bords des plaques peuvent être cisaillés, usinés, déchiquetés ou coupés à la machine.
Le cisaillement doit être limité aux plaques d’épaisseur inférieure ou égale à 10 mm (3/8’’)
utilisées pour les assemblages soudés bout à bout et aux plaques d’épaisseur inférieure ou
égale à 16 mm (5/8’’) utilisées pour les soudures par recouvrement.
NOTE : Avec l’approbation de client, la limite de cisaillement sur les plaques utilisées pour les
joints soudés bout à bout peut être augmentée à une épaisseur inférieure ou égale à 16 mm
(5/8’’).
Les bords circonférentiels des plaques de toit peuvent être coupés manuellement au gaz
Lorsque les bords des plaques sont coupés au gaz, les surfaces résultantes doivent être
uniformes et lisses et doivent être libérées des dépôts de tartre et de scories avant le
soudage.
Après avoir brossé les bords des bords coupés ou cisaillés, il n’est pas nécessaire d’enlever le
fin film de rouille adhérant aux bords avant le soudage
1.2 Roulage des tôles de ponton:
La figure ci-dessous fournit des critères pour le roulage des tôles en fonction de la courbure
du ponton avant son installation. La mise en forme des plaques en même temps que
l’installation dans la paroi de ponton est autorisée si le diamètre de toit flottant dépasse la
limite indiquée à la même Figure ou si la procédure alternative du fabricant, quel que soit le
diamètre, a été accepté par le client.
Figure : Roulage des tôles
1.3 Marquage:
Marquage Toutes les plaques spéciales découpées avant expédition ainsi que les éléments de
structure soutenant le toit doivent être marqués comme indiqué sur les dessins du fabricant.
1.4 Livraison:
Les plaques et le matériel de réservoir doivent être chargés de manière à assurer la livraison
sans dommage. Les boulons, écrous, mamelons et autres petites pièces doivent être emballés
dans des fûts ou mis en sacs pour l'expédition. Toutes les faces des brides et autres surfaces
usinées doivent être protégées contre la corrosion et les dommages matériels.

2. soudage :
Le toit et leurs montage structurelles doivent être soudées par un des procédés
suivant : SMAW ; GMAW ; GTAW ; FCAW ; SAW
Tout le soudage de la citerne doit être effectué manuellement, à l'arc semi-
automatique, à la machine ou automatique conformément aux exigences de la section
9 de la présente norme et aux spécifications de la procédure de soudage décrites à la
section IX du code ASME. Le soudage doit être effectué de manière à assurer une
fusion complète avec le métal de base.
2.1 Propriété du joint :
Aucune soudure d'aucune sorte ne doit être effectuée lorsque les surfaces à souder sont
mouillées de pluie, de neige ou de glace. Quand la pluie ou la neige tombe sur ces surfaces;
ou pendant les périodes de grands vents à moins que le soudeur et le travail ne soient
correctement blindés. De plus, le préchauffage doit être appliqué lorsque la température du
métal est inférieure à la température requise par les tableaux 7.1a et 7.1b. Dans ce cas, le
métal de base doit être chauffé à au moins la température indiquée dans les tableaux 7.1a et
7.1b à moins de 75 mm (3 po) du lieu de soudage et doit être maintenue à 75 mm (3 po) en
avant de l'arc.
Groupe de matériaux Epaisseur (e) en mm Température de préchauffage
Groups I, II, III & IIIA e<32 0°C
32<e<40 10°C
e>40 93°C
Groups IV, IVA, V & VI e<32 10°C
32<e<40 40°C
e>40 93°C
Tableaux : Température de préchauffage de surface a soudé

Groupe I Groupe II Groupe III Groupe IIIA


A283M C A131M B A573M-400 A573M-400
A285M C A36M A516M-380 A516M-380
A131M A G40.21-260W A516M-415 A516M-415
A36M Grade 250 G40.21-260W G40.21-260W
Grade 235 Grade 250 Grade 250
Grade 250
Groups IV Groups IVA Groups V Groups VI
A573M-450 A662M C A573M-485 A131M EH 36
A573M-485 A573M-485 A516M-450 A633M C
A516M-450 G40.21-300W A516M-485 A633M D
A516M-485 G40.21-350W G40.21-300W A537M Class 1
A6662 B E275 D G40.21-350W A537M Class 2
G40.21-300W E355 D A678M A
G40.21-350W S275 J2 A678M B
E275 C S355 (J2ou K2) A737M B
E355 C A841M, Grade A,
S275 J0 Clsse1
S355 J0
Grade 275 A841M, Grade B,
Clsse2
Tableau : les groupes des matériaux

Chaque passe de soudure ou de soudure multi passe doit être nettoyée avant
l'application de la passe suivante.
Toutes les soudures doivent être exemptes de : ondulations grossières, rainures,
chevauchements, crêtes abruptes et vallées qui interfèrent avec l'interprétation des
résultats de CND.
Pendant le soudage, les plaques doivent être maintenues en contact étroit à tous les
joints à recouvrement.
1.2 Tolérance du joint :
1.2.1 Soudure par recouvrement :
Epaisseur (T1 ou T2) en mm Tolérances en mm
R T < 75 5 max
T ≥ 75 8 max
T≤6 3 min
Pied 6 < T < 12 5 min
12 < T < 20 6 min
20 < T 8 min

W en mm C en mm
W≤8 2 max
8 < W < 25 3 max
W ≥ 25 5 max

1.2.2 Soudure bout à bout :

Procédure de Epaisseur T Grandeur a mesuré Tolérance


soudure
SMAW R=0-3
- f=0-3 R : +2 ; -3
α = 60° f : ±2
GMAW R=0-3 α : +10° ; -5°
FCAW - f=0-3
α = 60°
12 < T < 25 R=0
f = 6 max
α = 60°
25 < T < 38 R=0 R : +2
SAW f = 12 max f : ±2
α = 60° α : +10° ; -5°
38 < T < 50 R=0
f = 16 max
α = 60°
1.3 Montage de pont :
Le montage des tôles de pont doit être réalisé à l’aide des joints à recouvrement à double
soudure ; c’est-à-dire Joint entre deux tôles se recouvrant dans lequel les bords se
chevauchant des deux éléments sont soudés avec des soudures d'angle.

Figure : joints à recouvrement à double soudure


*Les tôles de pont soudées par recouvrement doivent être raisonnablement rectangulaires.
De plus, la tôle peut être de coupe carrée ou peut avoir des bords de fraise. Les arêtes de la
fraise à souder doivent être relativement lisses et uniformes, exemptes de dépôts nuisibles et
avoir une forme permettant la réalisation d'une soudure d'angle complète. Sauf indication
contraire de la part de l'acheteur, les plaques soudées par recouvrement sur des fonds
inclinés doivent se chevaucher de manière à réduire la tendance des liquides à se former des
flaques pendant le soutirage.
*Une fois que les plaques inférieures ont été disposées et collées, elles doivent être
assemblées en soudant les joints dans un ordre que le fabricant a constaté comme entraînant
le moins de distorsion possible par retrait et permettant ainsi de fournir le plus fidèlement
possible une surface plane

1.4 Montage de ponton :


Toutes les tôles des compartiments de ponton doivent être soudées avec un seul filet
le long de leurs bords. Les autres soudures doivent être effectuées aux jonctions
requises pour assurer l'étanchéité de chaque compartiment.
1.4.1 Tolérances de circularité de ponton :
Diamètre de ponton (m) Tolérance de circularité (mm)
<12 ± 13
De 12 à 45 ± 19
De 45 à 75 ± 25
>75 ± 32

1.4.2 Déviation local :


a) Les écarts (maximum) des joints de soudure verticaux ne doivent pas dépasser 13
mm. Le sommet des joints de soudure verticaux doit être déterminé à l'aide d'une
planche de balayage horizontale de 900 mm de long. Le plateau de balayage doit être
fabriqué dans le rayon nominal du ponton.
b) Les écarts (bandes) des joints de soudure horizontaux ne doivent pas dépasser 13
mm. Les bandes aux joints de soudure horizontaux doivent être déterminées à l'aide
d'une planche de balayage verticale à bord droit de 900 mm de long.

2 WPS ; PQR ; WPQ :


3 Inspection :
Le toit flottant doit être étanche aux liquides afin de fonctionner de manière sûre et
efficace. Tous les joints de soudure et les joints doivent être étanches aux liquides
4.1 Inspection de pont :
Les soudures des tôles soudées de pont doivent être contrôlées quant à l'étanchéité
aux liquides par la méthode de la boîte à vide.
4.2 Inspection de Ponton :
Avant que les plaques supérieures des pontons ne soient installées, les joints suivants
doivent être testés pour vérifier leur étanchéité, en utilisant des agents pénétrants
pour colorants liquides.
- Les soudures mono-filet sur la surface supérieure des plaques inférieures du ponton.
- Les soudures mono-filet entre le fond et les parois latérales du ponton.
- Les soudures mono-filet entre les têtes de corps et les parois inférieures et latérales
du ponton.
- Les soudures au fond des têtes de vrac. Celles-ci doivent être testées avec un soin
particulier, car les têtes de corps sont généralement formées en ces points pour
dégager la soudure longitudinale entre les parois inférieure et latérale. Les espaces
ainsi formés dans les angles doivent être efficacement fermés, car des fuites dans un
compartiment permettent à l'huile de pénétrer dans les compartiments adjacents.
- Les soudures longitudinales reliant le pont central au ponton
4.3 Contrôle de la qualité de l'air dans les compartiments de pontons :
Après la fin de l'essai d'étanchéité des pontons à toit flottant, chaque compartiment
de ponton sera également vérifié en le remplissant d'air comprimé à une pression
maximale de 0,25 bar. iv) Vidange de toit Les systèmes de tuyauterie de vidange de
toit pour le toit flottant seront testés avec une pression d'eau de 3,5 bars. Pendant
l'essai de flottation, les drains de toit doivent être maintenus ouverts et surveillés afin
de détecter toute fuite éventuelle du contenu du réservoir dans les canalisations de
drainage.