Vous êtes sur la page 1sur 11

Chapitre B

Leçon B3

Objectifs :
………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………
A- Mise en situation :
1- Système d'étude : cintreuses industrielle de production
Fonctionnement : voir manuel de cours page 243.
2- Problèmes posés :
- Qu’est ce qu’un moteur asynchrone?
- Quel moteur asynchrone peut-on choisir pour une application industrielle?
- Quel équipement doit-on utiliser pour alimenter et protéger un moteur asynchrone?
B- Principe de fonctionnement :

1- Phénomène de champ tournant :


s s L’aimant permanent (1) tourne avec une vitesse
angulaire  s crée dans l’espace un champ tournant.
Cas 1 :
1
1

  L’aiguille aimantée suit l’aimant permanent avec une


vitesse angulaire  de telle sorte que : … s
Cas 2 :
Le disque métallique suit l’aimant permanent avec une
vitesse angulaire  de telle sorte que : … s

2- Création d’un champ tournant :


Ce même phénomène peut être obtenu autrement en plaçant 3 bobines (fixes) disposées à 120°
l’une par rapport à l’autre et alimentées par un réseau alternatif 3.

Les trois bobines constituent le stator du moteur. La


partie tournante doit pouvoir suivre le champ tournant
et est appelée rotor.
  Cas 1 : moteur…………………..
L’aiguille aimantée tourne à ……………………que le
champ tournant crée par les 3 bobines.
Cas 2 : moteur…………………..
Le disque métallique tourne à une vitesse……………..
à celle du…………………..…crée par les 3 bobines.

Le rotor en aiguille aimantée n’est pas stable car si on soumet le rotor à un couple résistant, il devient
incapable de suivre le champ tournant et par conséquent il décroche. En remplaçant l’aimant par un disque
métallique (aluminium, cuivre ou alliage léger) il est placé à l’arrêt dans un champ variable. Il est alors
parcouru par des courants induits et sera donc soumis à un ensemble de forces de Laplace qui tenteront de le
faire tourner dans le sens de rotation du champ magnétique.

C- Constitution :

Cours 4ST GE Moteurs asynchrones triphaseé s Page 1/11


1- Le stator :
Il est constitué de trois enroulements (bobines)
parcourus par des courants alternatifs 3. Chaque
bobine est divisée en p tranches réparties sur tout
le stator et appelés paires de pôles. La vitesse de
rotation du champ magnétique tournant dépend du
nombre de paires de pôles du stator p.
ωs 2. .f Ωs : vitesse synchrone de rotation du champ tournant en rad/s.
Ωs  
p p ωs : pulsation des courants alternatifs en rad/s.
[rad/s] p : nombre de paires de pôles.
Ωs ......... f : fréquence réseau en Hz.
ns   ns : vitesse de rotation de synchronisme du champ tournant
2π .........
[tr/s] (tr/s).

Activité1 :
a- Observer sur la plaque à borne, la disposition des enroulements du stator et représenter ces
enroulements :

b- Faire le branchement nécessaire pour avoir les deux types de couplage :

Couplage étoile Couplage triangle

2- Le rotor :
- Rotor bobiné pour les machines de fortes puissances :
Les tôles de ce rotor sont munies d’encoches où sont logés des
conducteurs formant des bobinages. On peut accéder à ces bobinages
par l’intermédiaire de trois bagues et trois balais.
- Rotor à cage d’écureuil pour les machines de moyenne ou faible
puissance : Il est constitué de barres conductrices très souvent en
aluminium. Les extrémités de ces barres sont réunies par deux
couronnes également conductrices. On dit que le rotor est en court-
circuit. Sa résistance électrique est très faible.
Constatation :
Pour un moteur asynchrone, Le rotor tourne à une vitesse Ω plus
petite que la vitesse de synchronisme Ωs.On dit que le rotor
"glisse" par rapport au champ tournant. Ce glissement g va
dépendre de la charge (couple mécanique résistant).

3 – Vitesse et glissement :

Cours 4ST GE Moteurs asynchrones triphaseé s Page 2/11


Le rotor tourne un peu moins vite que le champ tournant ; en notant n’ sa fréquence de rotation et ’
sa vitesse angulaire, nous aurons :
n’ ns et ’  s

* Vitesse angulaire de glissement :  g = s - ’

De même, la fréquence de glissement est :


ng = ns – n’

* Définition du glissement :
On appelle glissement d’un moteur asynchrone le rapport de la fréquence (ou de la vitesse) de
glissement à la fréquence (ou vitesse) de synchronisme :

g= = ou g= =

* Fréquence de rotation du rotor


………………………………………………………………………….. n’ =
…………………………………………………………………………..

* Vitesse angulaire du rotor :


’ =
…………………………………………………………………………..

Au démarrage la vitesse nd = … donc gd = ………… A vide la vitesse n0 est voisine de ns donc g0 = …………
P ns [tr/s] ns [tr/mn] P ns [tr/mn] n [tr/mn] g
Activité2 : 1 2 1410
Compléter les tableaux si 2 750 3%
f = 50Hz. 3 1000 975
4 4 4%

Nbr de pôles P ns (tr/s) ns (tr/mn)


Remarque : Bipolaire (2 pôles) 1 50 3000
Tétrapolaire (4 pôles) 2 25 1500
Hexapolaire (6 pôles) 3 16.67 1000
Octopolaire (8 pôles) 4 12.5 750
D- Branchement sur le réseau :
1- Couplage du stator :
Le choix du couplage va dépendre des informations de la plaque signalétique :
Ph1 Ph2 Ph3 Ph1 Ph2 Ph3

U V W U V W

Z X Y Z X Y

Exemple : le réseau est en 133/230V - 50 Hz (c'est-à-dire tension simple/tension composée – fréquence)


De la plaque signalétique on déduit que la tension nominale d’une phase du moteur est de ……….

Cours 4ST GE Moteurs asynchrones triphaseé s Page 3/11


Si on branche ce moteur en étoile, la tension à la borne d’une phase sera de…….….ce qui est insuffisant.
Ce moteur peut être branché uniquement en……sur le réseau 133/230V ou en…...sur un réseau de
…………
Ph1 Ph2 Ph3 Ph1 Ph2 Ph3
2- Inversion du sens de rotation :

U V W U V W
Pour inverser le sens de rotation d’un
moteur asynchrone triphasé, il suffit d’inverser
deux fils d’alimentation du moteur
Z X Y Z X Y

Sens 1 Sens 2
E– Bilan des puissances, couple et rendement
1-Bilan des puissances :

p fs
pm

Pa= P tr= P '= P u=

p jr
p js

S TA TO R R O TO R

2-Puissance absorbée : Pa [W] C’est la puissance absorbée par le moteur :

Pa = ……………………………

3- Pertes statoriques :
3-1) Perte par effet joule dans le stator (pjs)

R : résistance par phase (résistance par enroulement).


r: résistance entre phase (résistance entre borne).
-Exprimer r en fonction de R dans les deux types de couplage :

Cours 4ST GE Moteurs asynchrones triphaseé s Page 4/11


R
r
r R R
R R

……………………………………
……………………………… …………………………………
………………………………… …………………………………
………………………………….
.
- Exprimer les pjs dans les deux types de couplages en fonction de r et I:
………………………………………… …………………………………………
………………………………………… …………………………………………
………………………………………… …………………………………………
………………………………………… …………………………………………
…………………………… ……………………………
Conclusion :
Quelque soit le couplage étoile ou triangle, les pertes par effet joules du stator s’écrit :

Pjs =

3-2) Perte dans le fer du stator (pfs) en [W] : Elles sont pratiquement indépendantes de la charge.

4- Puissance transmise au rotor « Ptr » [W] :C’est la puissance absorbée diminuée des pertes
au stator.

Ptr = ……………………………………………..…………………………

 Couple électromagnétique « T » [N.m]

La puissance électromagnétique transmise au rotor est Ptr = …………………


Le moment du couple électromagnétique est T em= ……………………………
5- Pertes rotoriques :
………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………

 Les pertes fer au rotor « pfr » Elles sont généralement négligées pfr  0

6- Puissance électromagnétique (Puissance mécanique rotorique) « P’» [W] :


P’ = ………………………………………………….

P’= (1- g) Ptr [W]

Cours 4ST GE Moteurs asynchrones triphaseé s Page 5/11


7- Les pertes fer au stator « pfs » et les pertes mécaniques « pm » :

Les pertes fer du stator pfs et les pertes mécaniques pm sont pratiquement indépendantes de la charge.
Elles sont déterminées généralement par un essai à vide.
A vide, Pu = 0 , pjr=0 alors la puissance absorbée à vide : P0 = pjs0 + pfs + pm

Po =pjso + pfs+pm =3/2.r Io2+pfs+pm

Remarque :
Les pertes constantes (pc), ce sont les pertes dans le fer du stator et les pertes mécaniques pc= pfs +pm
8- Puissance utile « Pu » [W] :
Pu = Pa - pertes = Pa – ( pjs + pfs + pjr + pm ) = Tu. ’

 Moment du couple utile « Tu » [N.m] : Tu = Pu / ’

9-Rendement du moteur asynchrone :  = Pu / Pa = Pu / ( Pu + pertes)


Nota :
La puissance inscrite sur la plaque signalétique en KW est :
la puissance utile sur l’arbre Pu ( Pu = puissance mécanique )
F- Caractéristique et point de fonctionnement :
On a relevé les valeurs suivantes sur un moteur asynchrone triphasé :
Tu(N.m) 7 5 10 16 10.5 3.5
n(tr/mn) 0 400 800 1000 1200 1400
I(A) 15 14.5 13 11.5 8 4
a- Tracer la caractéristique mécanique Tu=f(n) et la caractéristique électromécanique I=f(n).
Tu(N. I(A)
m)
1 1
5 5

1 1
0 0

5 5

n(tr/m n(tr/
0 20 40 60 80 100 120 n) 0 20 40 60 80 100 12 mn)
0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 00

b- A partir des caractéristiques mécanique et électromécanique, déterminer graphiquement :


-Couple de démarrage : Td =………
-Couple nominale : Tn =…….…
-Courant nominale In =………..
-Vitesse à vide : n0 = ……….…
-Courant à vide : i0 =……….…
c-Ce moteur entraîne une charge qui impose un couple résistant Tr donnée par l’équation suivant :
Tr =3. 10-3n
Tracer cette caractéristique sur la même caractéristique de Tu= f(n)
d- Déterminer les coordonnées de point de fonctionnement en régime établi :
……………………………………………………………………………………

Cours 4ST GE Moteurs asynchrones triphaseé s Page 6/11


G- Commande d’un moteur asynchrone :
Le moteur asynchrone est branché au réseau par l’intermédiaire d’un certain nombre de dispositifs de
sécurité et de commande :
- le sectionneur d’isolement avec (ou sans) fusibles permet de déconnecter le moteur du réseau pour
des opérations de maintenance par exemple. Il protège également le dispositif en aval contre les
risques de court-circuit grâce aux fusibles.
- le contacteur permet d’alimenter le moteur avec une commande manuelle ou automatique avec un
automate programmable.
- Le relais thermique protège le moteur contre les surcharges de courant.
1- Schéma des circuits pour un seul sens de rotation :
Circuit de…………………..…… Circuit de………………………

L2
L1

L3
S1 :…………………………………………
1 3 5
F1 :…………………………………………
Q1 S2 :…………………………………………
2 4 6 1KM1 :………………….…………………
………………………..……

1 3 5
KM1
2 4 6 S1

………………………..……

F1
1 3 5

F1
2 4 6

………………………..…… S2 1KM1
V
U
W

M A1
KM1
3~ A2
A2

………………………..……

Voir tableau au manuel de cours page 258

Cours 4ST GE Moteurs asynchrones triphaseé s Page 7/11


2- schéma des circuits pour deux sens de rotation :
Verrouillage électrique :

Il empêche l'alimentation simultanée des bobines de deux contacteurs qui ne doivent pas être
enclenchés en même temps. Exemple: inverseur de sens de rotation d'un moteur asynchrone triphasé. La
fermeture simultanée des deux contacteurs provoquerait un court-circuit entre phases.

Verrouillage mécanique :

La fonction est la même. Les contacteurs sont liés mécaniquement et ne peuvent s'enclencher
simultanément. Ce dispositif est plus sûr que le précédent. On trouve souvent les deux dispositifs associés
afin de garantir une sécurité maximale.

Fonctionnement :

 Fermeture manuelle du sectionneur Q1.


 Appui sur le bouton poussoir S2 :
 Alimentation de KM1 : démarrage du moteur dans le sens 1 et verrouillage mécanique de
……
 Fermeture de 1KM1 : auto-alimentation de ………
 Ouverture de 2KM1 : verrouillage électrique du circuit de KM2.
 Appui sur le bouton poussoir S1 ou déclenchement du relais thermique F1 : ……..
 Appui sur le bouton poussoir S3 :
 Alimentation de …..… : démarrage du moteur dans le sens …. et verrouillage mécanique de ……
 Fermeture de ……….. : auto-alimentation de ………
 Ouverture de ……… : verrouillage électrique du circuit de ………

Cours 4ST GE Moteurs asynchrones triphaseé s Page 8/11


L1

L2
S1 :…………………………………………

L3
F1 :…………………………………………
1 3 5 S2 :…………………………………………
S3 :…………………………………………
Q1
1KM1 :………………….…………………
2 4 6 1KM2 :………………….…………………
2KM1 :………………….…………………
2KM2 :………………….…………………
:………………….…………………

S1

1 3 5
F1
KM1 KM2
2 4 6

1KM1 1KM2
S2 S3
1 3 5

F1
2KM2 2KM1
2 4 6
V
U W A1 A3

M KM1 KM2
3~ A2 A4

3- Démarrage étoile-triangle :
Le principe du démarrage étoile triangle consiste à sous-alimenter le moteur durant presque toute
la durée du démarrage en le couplant en étoile.
Il faut donc utiliser un moteur normalement couplé en triangle et dont toutes les extrémités
d’enroulement sont sorties sur la plaque à bornes.
Exemple : Sur un réseau 230/400 V il faut donc utiliser un moteur 400/660 V

Soit : Id, Jd: courants absorbés lors d’un démarrage Y-D


Idd, Jdd: courants absorbés lors d’un démarrage direct.

R
r
r R R
R R
R

Cours 4ST GE Moteurs asynchrones triphaseé s Page 9/11


- Relation entre les courants "Id" et "Idd" :
 Id = Jd = ……………..=…………… ; Z : impédance d'un enroulement du stator.

 Idd = Jdd* = ………….. = ……………. = ………….. d’où Id = Idd/3


Avec le démarrage étoile –triangle le courant de démarrage est ……….au ………. par
rapport à celui appelé lors d’un démarrage …………………

- Relation entre les couples "Td" et "Tdd" :


Le couple est proportionnel au carré du courant dans chaque enroulement T = K.J2 d’où :
 Td/Tdd = (Jd/Jdd)2 = …………….=……… Alors Td = Tdd/3

Avec le démarrage ……………………., le couple produit au démarrage est ………. au


tiers par rapport à celui produit lors d'un démarrage direct.
Schémas :
On dispose pour ce démarreur de trois contacteurs : KM1 qui couple le moteur en étoile au début
du démarrage, KM3 qui le couple en triangle à la fin du démarrage et KM2, contacteur de ligne,
dont le rôle est de commander le moteur

1er temps : Nous devons alimenter le moteur à l’aide de KM2 tout en le couplant en étoile à l’aide de
KM1.
2ème temps : Nous maintenons l’alimentation du moteur par le biais de KM2, KM1 est remplacé par KM3
qui assure le couplage du moteur en triangle. Chaque enroulement doit alors se retrouver entre deux
phases différentes.

Cours 4ST GE Moteurs asynchrones triphaseé s Page 10/11


Chronogramme : Courbes

Remarque : On constate que le couple et l’intensité au


démarrage sont réduits d’environ 3 fois par rapport à
un démarrage direct.
En raison de la diminution sensible du couple de
démarrage le moteur ne peut pas démarrer en charge.
En il y a coupure de l’alimentation entre les
positions étoile et triangle.

Cours 4ST GE Moteurs asynchrones triphaseé s Page 11/11