Vous êtes sur la page 1sur 2

Résumé: Moteur Asynchrone

1)Constitution et principe de fonctionnement d'un moteur asynchrone :


Un moteur asynchrone comporte deux parties :
Le stator est constitué de trois bobines alimentées par un réseau triphasé équilibré ; de
tension composée U, et de courant de ligne, I. Il crée un champ magnétique tournant à la fréquence
de rotation : ns = f / p ( p est le nombre de pairs de pôles)
Le rotor tourne à une fréquence de rotation n légèrement inférieure à ns .
Une relation lie ces deux parties : le glissement g = (ns-n)/ns = (Ωs – Ω)/Ωs n = ns.(1 - g)
on désigne par Ω la vitesse angulaire du rotor. On a Ω = 2.π.n ( si n est en tr/s et Ω en rad/s)
2)Le couplage
Règle : Si tension bobine = V réseau couplage ETOILE
Si tension bobine = U réseau couplage TRIANGLE

Exemples :

Réseau Moteur 127 V/230 V Moteur 230 V / 400 V Moteur 400 V/ 660 V

127 V/230V

230 V / 400 V

400 V / 660 V

3) Plaque signalétique

 Si on travaille sur un réseau 400 V (tension entre phases), il faudra coupler le stator en ………….
 Si on travaille sur un réseau 230 V (tension entre phases), il faudra coupler le stator en ………….
Dans le cas d'un couplage triangle (Δ): U = …. V ; Le courant de ligne est I = … A ; cos φ= …… .
Pa = U.I.√3.cos φ = 230x57x√3.0,88 = 20kW.
Dans le cas d'un couplage étoile (Y): U = …. V ; Le courant de ligne est I = …. A ; cos φ = …… .
Pa = U.I.√3.cos φ = 400x33x√3.0,88 = 20kW.
Rendement au point de fonctionnement nominal : η = Pu/Pa = 17 kW / 20 kW = 0,85.
Au même point de fonctionnement, le moment du couple utile Tu = Pu/Ω =Pu/ (2πn).
Tu = 17 000/(2.π 1427 /60)= 114 N.m

Résumé moteur asynchrone triphasé Nasri M. Page 1/2


La fréquence de synchronisme est 1500 tr/min ==> p =2 ==> g = (ns-n)/ns
g= (1500 - 1427)/1500 = 4.9%
4)Bilan des puissances (toutes les puissances sont en Watt (W))
T couple moteur en
Ptr=TΩs Pmr=TΩ. Pu=TuΩ
Nm et Tu couple utile

Pmr
Stator

Rotor
Pa Ptr Pu
P’

Pjs Pfs Pjr Pm


Stator Rotor
 Puissance absorbée : Pa =U.I.√3.cos φ (puissance électrique en W)
I: Courant de ligne en (A)
cos φ: facteur de puissance du moteur
 Pertes par effet Joule au stator :
 Si r est la résistance mesurée entre deux bornes du stator : Pjs = 3/2.r.I²
 Si R est la résistance d'un enroulement : dans ce cas il faut tenir compte du couplage du stator
 couplage en étoile : Pjs = 3.R.I²
 couplage en triangle :Pjs = R.I²
 Pertes magnétiques : Pfs = Constante
 Puissance transmise au rotor : Ptr = Pa - Pjs – Pfs et Ptr = T . Ωs
 5)Bilan des puissances au rotor
o Pertes par effet Joule au rotor: Pjr = g.Ptr
o Puissance mécanique rotorique : Pmr = Ptr - Pjr et Pmr = T . Ω .
o Pertes mécaniques : Pm= Constante
o Puissance utile : Pu = Tu . Ω et aussi Pu = Ptr - Pjr - Pm
6) Rendement :
 Rendement du moteur : η= Pu/ Pa
 Essai en charge : Tu =Tr= Pu / Ω en régime permanent
Si toutes les pertes sont négligeables sauf Pjr alors le rendement est η = 1 - g
7) essai à vide : (pour déterminer les pertes constantes Pc = Pfs + Pm) à vide Pu = 0.
( Tu = 0 N.m et n ≈ ns) Donc la puissance absorbée à vide est Pao = Pjso + Pfs + Pm. (Pjro = 0)
on a alors pm + pfs= Pa0 - pjs0

Résumé moteur asynchrone triphasé Nasri M. Page 2/2