Vous êtes sur la page 1sur 71

Engie

Principaux contributeurs Nicolas Garin et Thibaud Brejon


Directeur de la publication Laurent Faibis
Date de publication Juillet 2018
Code étude 8ENT22

Site www.xerfi.com
e-mail etudes@xerfi.fr
Adresse 13-15 rue de Calais 75009 Paris
Téléphone 01 53 21 81 51
Fax 01 42 81 42 14

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Stimuler l’information

Le groupe Xerfi, leader français des études sur les secteurs et les entreprises,
apporte aux décideurs les analyses indispensables pour surveiller l’évolution des
marchés et de la concurrence, décrypter les stratégies et les performances des
entreprises, en France comme à l’international. Le site Xerfi.com met ainsi en
ligne le plus vaste catalogue d’études sur les secteurs et les entreprises.

Au sein du premier bureau d’études spécialisé en France, les experts sectoriels du


groupe Xerfi sont animés d’une passion commune : traiter l’information avec une
très grande rigueur intellectuelle, réaliser des analyses professionnelles au plus
près des réalités de la vie économique, s’engager sur des conclusions rédigées
avec l’ambition de la probité et de la qualité.

Pour atteindre ces objectifs, le groupe Xerfi s’est donné tous les moyens de
l’indépendance : son capital est détenu par ses dirigeants, son développement
repose pour l’essentiel sur l’édition des études réalisées à sa propre initiative, des
méthodes de travail éprouvées, des règles déontologiques strictes.

Des milliers d’entreprises, comme tous les réseaux bancaires, les investisseurs et
financiers, les leaders du conseil et de l’audit ont fait des études du groupe Xerfi
l’outil indispensable pour appuyer leur réflexion.

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 2
Nos collections d’études
LES ÉTUDES LES ÉTUDES LES ÉTUDES
XERFI FRANCE XERFI RESEARCH XERFI PRECEPTA
Xerfi France est un véritable La collection Xerfi Research Les études Xerfi Precepta
service d’informations et vous propose des études apportent aux dirigeants une
d’analyses en continu pour approfondies sur une sélection réflexion structurante et des
rester connecté à votre secteur : de secteurs et marchés clés de idées stimulantes pour élaborer
prévisions, vie des entreprises, l’économie française. leurs décisions stratégiques et
concurrence, etc. piloter le changement.
Chaque titre décrypte les Les experts de Xerfi Precepta
Pour chacun des 350 titres de évolutions de l’activité et du mettent l’accent sur l’impact
la collection, vous profitez jeu concurrentiel à travers une des innovations technologiques
d’une étude actualisée en analyse détaillée des et des nouveaux usages sur les
permanence ainsi que d’un flux déterminants du marché, des business models et la
d’informations gratuit tout au facteurs de mutation de l’offre concurrence.
long de l’année sur le secteur, et de la demande ainsi que des Les études Xerfi Precepta sont
ses entreprises et leur axes de développement des volontairement percutantes et
environnement. opérateurs. synthétiques. Notre objectif :
mettre en valeur l’essentiel
Vous disposez enfin d’un accès Une attention toute pour clarifier la vision
privilégié à Xerfi Previsis, notre particulière est accordée aux stratégique des dirigeants et
lettre sur la conjoncture et ses prévisions d’activité à court et décideurs sur les mutations en
conséquences concrètes pour moyen terme. cours, et les préparer à l’action
les entreprises. dans un univers incertain.

LES ÉTUDES THE GLOBAL LES ÉTUDES


XERFI GROUPES BUSINESS REPORT SUR MESURE
Chacune des 60 études de la Global Business, the Xerfi Mci est le département
collection dresse le portrait international department of d’études sur mesure du groupe
complet d’un groupe français, Xerfi Group, provides decision Xerfi. Présent sur l'ensemble
tous secteurs d’activité makers with the information, des secteurs, l’offre de services
confondus. Notre analyse met analysis and forecasts they de Xerfi Mci se veut avant tout
l’accent sur les forces et need to understand the key opérationnelle et adaptée aux
faiblesses de l’opérateur, son issues of all the 60 sectors of besoins de ses clients. Elle
positionnement par rapport the global economy. porte sur des domaines divers,
aux marchés, ses orientations tels que les lettres de
stratégiques, sa politique conjonctures, les études de
d’investissement et sur les marché, les rapports
grands enseignements de d’entreprises ou la définition
l’analyse de ses comptes. de plans stratégiques.

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 3
Votre abonnement Xerfi 7000

AVEC XERFI 7000, RESTEZ CONNECTÉ À L’INFORMATION SUR LES SECTEURS TOUTE L’ANNÉE !

Votre activité nécessite une connaissance approfondie de plusieurs secteurs d’activité ? Nous
vous recommandons la solution Xerfi 7000. Cette formule vous permet de disposer en
permanence de plus de 400 études, prévisions et analyses sur les secteurs, les entreprises et leur
environnement.

Xerfi 7000 c’est l’outil de référence indispensable adopté par les établissements financiers, les
entreprises, les cabinets de conseil et d’audit, les grands établissements publics et parapublics
pour appuyer leurs analyses et étayer leurs décisions.

PLUS DE 400 ÉTUDES UN FLUX D’INFORMATIONS UN PORTAIL POUR SUIVRE


ACTUALISÉES EN CONTINU TOUT AU LONG DE L’ANNÉE LA VIE DES SECTEURS

Xerfi 7000 c’est un catalogue Le service d’informations Un système d’alertes mail et


de centaines d’études mises Xerfi 7000 vous donne accès une page personnalisée sur
à jour en permanence : à des vidéos et des flashs sur notre site internet vous
• 350 études sectorielles de l’économie, les prévisions permettent de profiter au
la collection Xerfi France. macro-sectorielles françaises mieux de votre abonnement
• 60 études des principaux et internationales et des et de suivre en temps réel la
groupes Français. focus sur les secteurs de vie des secteurs qui vous
• 100 études de la collection votre choix. intéressent : accès aux
Global Business. Tous les mois vous profiterez études, à leurs mises à jour,
Avec votre abonnement, également d’un accès aux ratios financiers de
vous disposez aussi des privilégié à Xerfi Previsis, plusieurs milliers
ratios financiers des notre lettre sur la d’entreprises et à tous les
entreprises de vos études conjoncture et ses contenus additionnels (flash,
(mis à jour tous les mois). conséquences concrètes vidéos, Xerfi Previsis, etc.).
pour les entreprises.

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 4
TABLE DES MATIERES

LE GROUPE EN UN CLIN D’ŒIL 8

L’ANALYSE SWOT DU GROUPE ENGIE 9

LA SYNTHESE 11

1. LE PROFIL DU GROUPE 14

1.1. VUE D’ENSEMBLE 15


La fiche d’identité du groupe 15

1.2. LA PRESENTATION DU GROUPE 16


Le panorama des activités 16

1.3. LES ACTIVITÉS DU GROUPE 18


Amérique du Nord / Amérique Latine 18
Afrique-Asie / Benelux 19
France / Europe hors France et Benelux 20
Infrastructures Europe / GEM & GNL 21
E&P / Autres 22

1.4. LES RESSOURCES HUMAINES 23


L’évolution et la structure des effectifs 23

1.5. L’ACTIONNARIAT 24
La structure de l’actionnariat 24

1.6. LES DONNEES BOURSIERES 25


La fiche identité boursière 25

1.7. L’ORGANE DE DIRECTION 26


Le conseil d’administration 26

1.8. L’ENVIRONNEMENT CONCURRENTIEL 27


Les principaux concurrents européens 27
Les principaux fournisseurs de gaz naturel en France 29

2. LA DYNAMIQUE DU GROUPE ET DE SES ACTIVITES 30

2.1. L’ANALYSE DE L’ENVIRONNEMENT 31


Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 5
TABLE DES MATIERES

Le marché mondial de l’énergie 31


Le marché du gaz en Europe 32
Le marché de l’électricité en Europe 33
La consommation de gaz naturel en France 34
Les tarifs du gaz naturel pour les utilisateurs finaux 35
Le marché de l’électricité en France 36
Les prix spot de l’électricité en France 37
L’évolution des températures en France 38

2.2. L’ACTIVITÉ DU GROUPE 39


Le chiffre d’affaires consolidé 39
Le chiffre d’affaires par secteur 40
Le chiffre d’affaires par zone géographique 41
Focus sur l’activité en France 42

2.3. LES PERFORMANCES DU GROUPE 43


Le résultat d’exploitation du groupe 43

2.4. L’ANALYSE CONCURRENTIELLE 45


Les performances des principaux énergéticiens européens 45

3. LES AXES DE DEVELOPPEMENT ET LES FAITS MARQUANTS 46

3.1. LA STRATEGIE DU GROUPE 47


Vue d’ensemble 47

3.2. REVENDRE DE NOMBREUX ACTIFS 48


Simplification du portefeuille d’activités 48
Les principaux faits marquants 49

3.3. DEVENIR UN ACTEUR DE REFERENCE DES ENERGIES RENOUVELABLES 50


Renforcement dans les énergies vertes 50
Les principales initiatives récentes en matière d’économie verte 51

3.4. SE POSITIONNER PARMI LES LEADERS DES SERVICES ENERGETIQUES 53


Une politique ambitieuse 53
Les principaux faits marquants 54

4. LES DONNEES FINANCIERES 56


Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 6
TABLE DES MATIERES

4.1. LE PANORAMA DES ELEMENTS FINANCIERS 57


Les chiffres clés 57

4.2. LES INDICATEURS ECONOMIQUES ET FINANCIERS 58


Le compte d’exploitation 58
Le bilan consolidé en valeur 59
La structure du bilan consolidé 60
Les principaux ratios 61
Les définitions 62

5. LA BASE STATISTIQUE 63

5.1. LA BASE STATISTIQUE 64


Les principaux tableaux de données 64

6. SOURCES D’INFORMATION 69

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 7
LE GROUPE EN UN CLIN D’ŒIL

Engie (ex-GDF Suez) est implanté dans 70 pays à travers le monde. C’est un acteur de premier plan sur le
LE GROUPE EN UN CLIN D’ŒIL

secteur de l’énergie où il est présent à la fois dans la production et la distribution de gaz naturel et
d’électricité. En 2016, le groupe se positionnait parmi le top 3 européen dans le secteur de l’énergie avec un
chiffre d’affaires de 65 Md€ (+0,3% sur un an).

Début 2016, le groupe a restructuré son organisation en 24 Business Units (BUs), constituées pour la plupart
à l’échelle d’un pays ou d’un groupe de pays. Chacune de ces Business Units correspond à un « secteur
opérationnel ».

Pour s’imposer parmi les leaders de la transition énergétique, Engie mise sur un développement accéléré
dans les services énergétiques et les énergies renouvelables. Le groupe étend aussi son influence à
l’international (hors Europe), dans les pays émergents notamment, en se renforçant dans la production
d’électricité et les infrastructures gazières qui soutiennent son activité de gaz naturel liquéfié (GNL).

Chiffre d’affaires du groupe Engie


Unité : million d’euros

100 000 97 038


90 673
87 898
90 000 84 478
83 053
79 908
80 000 74 686
69 883
70 000 64 840 65 029

60 000

50 000
2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Source : Engie

Principaux concurrents du groupe Engie (*)

Chiffre d’affaires
Concurrents Pays d’origine
en 2017
ENEL Italie 74,6 Md€
EDF France 69,6 Md€
RWE Allemagne 44,6 Md€
SSE Royaume-Uni 35,2 Md€ (**)
CENTRICA Royaume-Uni 31,6 Md€
IBERDROLA Espagne 31,3 Md€
VATTENFALL Suède 13,7 Md€
(*) Liste non exhaustive / (**) Chiffre d’affaires au 31/03/2018
Source : Xerfi d’après opérateurs

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 8
L’ANALYSE SWOT DU GROUPE ENGIE

Analyse SWOT du groupe Engie

Forces / atouts Faiblesses / limites

- Parmi le trio de tête des énergéticiens européens en


termes de chiffre d’affaires ;

- Réduction de sa dette au cours des dernières années ; - Forte dépendance au marché européen (78,4% du
chiffre d’affaires en 2017) dont la consommation en
- Acteur historique sur le marché du gaz en France et en énergie tend à se réduire ;
Belgique ;

- Recentrage sur les énergies renouvelables (production - Activités sensibles à la conjoncture et aux prix de
et distribution); marché de l’énergie (fluctuation de la demande en
fonction des températures notamment).
- Développement des activités à plus forte valeur
ajoutée (services énergétiques) ;

- Complémentarité entre le gaz, l’électricité et les


services énergétiques.

Engie

Opportunités / moteurs Freins / menaces

- Importance accrue de l’optimisation énergétique,


notamment en Europe ;
- Développement d’offres de fourniture d’électricité - Fin des tarifs réglementés du gaz naturel pour les
« verte » ; clients non résidentiels permettant aux fournisseurs
alternatifs de concurrencer les acteurs historiques sur
- Libéralisation du marché mondial de l’énergie ;
ce segment ;
- Forte demande en énergie des pays émergents
(industrialisation, croissance démographique, etc.) ;
- Décisions de fermeture de centrales nucléaires par
- Essor du marché du GNL (gaz naturel liquéfié) à long les gouvernements.
terme en raison de son faible coût
de production et de sa facilité de transport ;
- Lutte contre les émissions de gaz à effet de serre à
l’échelle mondiale qui favorise les énergies non
émettrices (nucléaire, renouvelables).

Source : Xerfi

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 9
LA SYNTHESE

LA SYNTHESE

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 10
LA SYNTHESE

MODESTE REGAIN DE CROISSANCE EN 2017


1 Après quatre années consécutives d’érosion, l’activité d’Engie s’est stabilisée
LA SYNTHÈSE

en 2017. Progressant de 0,3%, le chiffre d’affaires du groupe s’établit à plus


de 65 Md€. À périmètre et taux de change constants, l’appréciation se porte à
1,7%. Ce regain de croissance s’explique par plusieurs éléments tels que
l’accroissement des volumes de commodités vendus en Europe, un effet-
prix positif (notamment en Amérique latine) et des mises en service d’actifs
(centrale de production d’électricité et d’eau potable à Abu Dhabi, parc
solaire Holman aux États-Unis, etc.).
En France, les revenus du groupe ont progressé de 3,3% en 2017, assurant
ainsi près de 40% du CA consolidé. Cette hausse résulte principalement de
l’augmentation de la consommation des industriels, dans le sillage du rebond
de la production manufacturière et de la revalorisation des cours mondiaux
du gaz (conséquence de la progression de la demande des pays émergents).
Autre Business Units dynamique (*), l’Amérique latine (Chili, Pérou, Mexique,
Argentine et Brésil) a enregistré une hausse de 10,7% de son chiffre d’affaires
en 2017. Encouragé par l’essor économique et l’expansion démographique de
la région, le groupe y accélère le déploiement de solutions de fourniture
d’électricité produite à partir de sources renouvelables, de centrales
thermiques, et d’offres gaz (contrats d’approvisionnement de GNL et gestion
d’infrastructures gazières).
Représentant plus du quart des revenus totaux en 2017, le département
GEM&GNL a affiché une croissance de 2,8% de son activité, bénéficiant du
développement du GNL comme carburant pour les navires et pour les
industriels non raccordés au réseau de gaz.

NOUVELLE EROSION DES PERFORMANCES D’EXPLOITATION


2 Les performances d’exploitation d’Engie se sont de nouveau dégradées en
2017, en raison d’un effet périmètre. En effet, pour la troisième année de
suite, le taux d’EBITDA du groupe s’est dégradé, pour tomber à 14,3% du
chiffre d’affaires (-0,3 point). En données organiques, l’indicateur s’est
néanmoins apprécié. Cette érosion résulte essentiellement d’opérations de
revente d’actifs de production électrique thermique (États-Unis, Indonésie,
etc.) et d’une hausse des coûts de restructuration, liés aux différents
programmes de réduction d’effectifs mis en œuvre dans le cadre du plan de
transformation. En 2017, ces charges se sont ainsi élevées à 671 M€, contre
450 M€ pour l’exercice précédent.
(*) : depuis le 1er janvier 2016, Engie a restructuré son organisation en Business Units (BUs), constituées pour la plupart à l’échelle d’un
pays ou d’un groupe de pays. Chacune de ces Business Units correspond à un «secteur opérationnel».
Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 11
La synthèse (suite)

ABANDON DES ACTIVITES DANS L’AMONT DE LA FILIERE


3
LA SYNTHÈSE

Dans le cadre de son plan de transformation Lean 2018, destiné à recentrer


ses activités sur les énergies renouvelables, la fourniture de gaz et les
services d’efficacité énergétique, Engie entend céder 15 Md€ d’actifs. À la fin
de l’exercice 2017, le groupe a réalisé 88% de son objectif. Dans ce contexte,
l’opérateur historique de la filière française du gaz a décidé de se
désengager progressivement de ses activités d’approvisionnement. En
novembre 2017, Engie a vendu ses activités dans l’approvisionnement de gaz
naturel liquéfié (GNL) au Français Total pour 1,3 Md€. Cette transaction
portait sur une flotte de onze méthaniers et d’un navire de soutage qui
approvisionne en GNL des navires en escale, sur des participations dans les
terminaux Cameron aux États-Unis (16 %) et Idku en Égypte (5 %). Engie
conserve toutefois ses activités aval (infrastructures de regazéification et
commercialisation de détail) et devient le fournisseur prioritaire de Total pour
le biogaz et l’hydrogène renouvelable. Autre opération d’envergure, Engie a
officiellement cédé ses activités E&P (exploration et production pétrolière et
gazière) au groupe anglais Neptune Energy en février 2018.

RECENTRAGE SUR LES ENERGIES RENOUVELABLES


4 Ces cessions s’inscrivent donc dans la volonté d’Engie de se recentrer sur les
énergies renouvelables. À l’horizon 2020, le groupe ambitionne d’atteindre
une part de 25% d’énergies renouvelables dans son portefeuille de capacités
de production d'électricité. Il souhaite ainsi réinvestir le produit de ses
reventes d’actifs dans des secteurs jugés stratégiques comme la biomasse,
l’éolien, le solaire, la géothermie, ou encore l’hydroélectricité. En 2017, Engie
a renforcé ses capacités de production dans ces différents domaines, à l’image
de l’inauguration d’un parc solaire à Gréoux-les-Bains (04). Géré par sa filiale
Solairedirect, le site possède une capacité de 82 MW. De manière plus
globale, Engie a remporté à l’été 2017, 10 projets photovoltaïques en France,
soit une puissance installée 94,59 MW. Dans le cadre de la seconde session
des appels d’offres solaires, la Commission de régulation de l’énergie a en
effet choisi le groupe pour mener à bien ce programme. Engie a également
décroché d’importants contrats à l’étranger comme celui concernant un parc
éolien en mer au Royaume-Uni de 950 MW. Le groupe poursuit aussi une
politique de croissance externe, en témoigne l’acquisition en juin 2018 de
Langa. Implanté en Bretagne, l’opérateur est spécialisé dans la production
d’énergies renouvelables, détenant un portefeuille d’une capacité installée de
215 MW, dont 165 MW d’énergie solaire et 39 MW d’éolien.
Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 12
La synthèse (suite)

L’ATTRACTIVITE DES PAYS EMERGENTS


5
LA SYNTHÈSE

Si le continent européen continue d’être sa principale région d’activité (78,4%


du chiffre d’affaires consolidé et près de 87% des effectifs en 2017), Engie
entend se positionner au sein de régions émergentes disposant d’un fort
potentiel pour ses métiers. Le groupe a ainsi multiplié les opérations en Inde
avec la mise en place, en septembre 2017, d’un partenariat avec un acteur
local pour la construction d’une plateforme de projets éoliens, pour une
capacité totale de 1 GW. Par ailleurs, à l’occasion de l’inauguration du parc
photovoltaïque de Mirzapur en mars 2018, Engie a signé un contrat d’achat
d’électricité pour le parc photovoltaïque de Kadapa (338 MWc) et obtenu la
direction de deux projets éoliens de 30 MW et de 50 MW. Le continent
africain est également ciblé du fait de son essor économique et
démographique. En octobre 2017, le groupe a notamment racheté Fenix
International, une entreprise ougandaise spécialisée dans les énergies
renouvelables et proposant des installations solaires domestiques en
Afrique. Dans le même temps, Engie a remporté un contrat pour développer
un parc éolien de 250 MW en Égypte.

HAUSSE DE L’ACTIVITE AU 1ER TRIMESTRE 2018


6 Au cours des trois premiers mois de l’exercice 2018, le chiffre d’affaires
d’Engie a progressé de 1,2%, pour atteindre 17 523 M€. Le groupe a bénéficié
d’une bonne tenue de l’activité sur le Vieux continent mais également de la
mise en service d’actifs en Amérique latine. Parmi les segments contribuant à
cette bonne performance, la France a affiché une hausse de ses revenus de
10%, en raison principalement d’acquisitions de plusieurs sociétés de services
à l’énergie sur le segment des professionnels (MCI, CNN MCO, Icomera), de
l’augmentation de la production d’électricité hydroélectrique et éolienne et
de la progression des ventes de gaz et d’électricité sur le segment des
particuliers (conséquence d’un effet température favorable).
Par ailleurs, avec la revente de sa filiale Glow (producteur d’électricité en
Thaïlande) en juin 2018, Engie a bouclé son plan de cession dont le montant
s’élevait à 15 Md€.
Enfin, la future loi Pacte sur la croissance, présentée à l’été 2018, pourrait
entraînée la revente totale ou partielle des parts de l’État dans le capital
d’Engie.

Nicolas Garin, juillet 2018

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 13
1. LE PROFIL DU GROUPE

LE PROFIL DU GROUPE

1.1. VUE D’ENSEMBLE 15


La fiche d’identité du groupe 15
1.2. LA PRÉSENTATION DU GROUPE 16
Le panorama des activités 16
1.3. LES ACTIVITÉS DU GROUPE 18
Amérique du Nord / Amérique Latine 18
Afrique-Asie / Benelux 19
France / Europe hors France et Benelux 20
Infrastructures Europe / GEM & GNL 21
E&P / Autres 22
1.4. LES RESSOURCES HUMAINES 23
L’évolution et la structure des effectifs 23
1.5. L’ACTIONNARIAT 24
La structure de l’actionnariat 24
1.6. LES DONNÉES BOURSIÈRES 25
La fiche identité boursière 25
1.7. L’ORGANE DE DIRECTION 26
Le conseil d’administration 26
1.8. L’ENVIRONNEMENT CONCURRENTIEL 27
Les principaux concurrents européens 27
Les principaux fournisseurs de gaz naturel en France 29

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 14
1.1. VUE D’ENSEMBLE
La fiche d’identité du groupe
Engie (dénomination sociale du groupe GDF Suez depuis juillet 2015) était auparavant connu sous le nom de
GDF Suez, entité constituée en juillet 2008 lors de la fusion entre Gaz de France (distributeur historique de
gaz naturel dans l’Hexagone) et Suez (production et distribution d’électricité et de gaz, services
énergétiques).
Le groupe ainsi formé s’est hissé aux premiers rangs mondiaux des groupes de l’énergie. Avec l’acquisition
du Britannique International Power en février 2011, le groupe est devenu le premier producteur d’électricité
non nucléaire au monde.

Présentation du groupe

Raison sociale Engie

Directeur Général Isabelle Kocher


Production, transport, distribution et commercialisation de gaz
Activités principales
et d’électricité
CA consolidé au 31/12/2017 65,0 Md€

Effectifs au 31/12/2017 155 128 salariés

Site internet www.engie.com

Source : Engie

Historique de la constitution du groupe


Dates Événements
Création de la Société Lyonnaise des Eaux et de l’éclairage intervenant
1880
dans la distribution d’électricité, de gaz et d’eau.
1946 Création de Gaz de France, EPIC en charge du service public du gaz.
Lyonnaise des Eaux fusionne avec la compagnie financière Suez pour former Suez
1997
Lyonnaise des Eaux.
2005 Gaz de France est introduit en Bourse.
2008 Naissance du groupe GDF Suez suite à la fusion entre Gaz de France et Suez.
Le rachat du Britannique International Power (IP) par GDF Suez est officialisé
en début d’année. Le groupe apporte 22 milliards d'euros d’actifs à IP en échange
2011 e
de 70% du capital et devient ainsi le 2 producteur mondial d’électricité en termes
de capacités de production.
GDF Suez rachète les 30% restant d’International Power (IP) pour un montant de
8,3 Md€. Ce renforcement permet à l’énergéticien français de bénéficier de la hausse
2012
de la demande des marchés asiatiques en électricité et en gaz naturel liquéfié grâce
au positionnement d’IP sur les marchés émergents.
GDF Suez perd le contrôle exclusif de Suez Environnement. Le pacte d’actionnaire
2013
du spécialiste des services à l’environnement n’a pas été renouvelé.
2015 GDF Suez change de nom de marque puis de raison sociale pour devenir Engie.
2016 Présentation du Plan de transformation Lean 2018.
Engie cède ses activités dans l’approvisionnement de gaz naturel liquéfié (GNL) et E&P
2017
(exploration et production pétrolière et gazière).
Source : Engie

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 15
1.2. LA PRESENTATION DU GROUPE
Le panorama des activités
Groupe mondial de l’énergie et des services, Engie fonde son activité sur trois domaines : la production
er
d’électricité bas carbone, les infrastructures énergétiques et les solutions clients. Depuis le 1 janvier 2016,
Engie est organisé en vingt-quatre Business Units (BUs), constituées pour la plupart à l’échelle d’un pays ou
d’un groupe de pays. Chacune de ces Business Units correspond à un «secteur opérationnel». In fine, le
groupe contrôle directement ou indirectement environ 2 300 filiales.

Panorama des activités d’Engie

Solutions
Production
Chaine du gaz décentralisées
centralisée
pour les villes
d’électricité
et les territoires

Les 5 métiers d’Engie

Solutions pour
Solutions les particuliers
pour les entreprises et les
professionnels

Source : Engie

Organisation en 24 Business Units

Afrique
Amérique du Nord
Amérique Latine
Asie Pacifique
Benelux
11 Business Units en Europe
Brésil
et dans le monde Chine
Europe du Nord, du Sud et de l’Est
Génération Europe
Moyen-Orient, Asie du Sud et Centrale et Turquie
Royaume-Uni

Elengy
France BtoB
France BtoC
France Renouvelables
8 Business Units en France
France Réseaux
GRDF
GRTgaz
Storengy

Exploration et Production International (*)


Global Energy Management
5 Business Units globales Global LNG
GTT
Tractebel

(*) Ne fait plus partie du groupe depuis le 15/02/2018 / Source : Engie

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 16
Le panorama des activités (suite)

Le marché français demeure la principale source de revenus d’Engie. En 2017, le groupe a en effet réalisé
plus de 39,6% de son chiffre d’affaires dans l’Hexagone. L’Europe a assuré 78,4% de l’activité (en valeur).

Répartition du chiffre d’affaires par secteur reportable (*)


Unité : part en % du chiffre d’affaires en valeur
Autres
10,6%
Amérique du Nord
France 3,8%
21,4%
Afrique/Asie
5,1%
Amérique Latine
5,7%

GEM&GNL Infrastructures Europe


20,9% 8,5%

Europe hors France et


Benelux
Benelux 11,5%
12,5%

(*) Hors éliminations / Traitement Xerfi / Source : Engie, données 2017

Répartition du chiffre d’affaires par zone géographique


Unité : part en % du chiffre d’affaires en valeur
Afrique
France 0,6%
Autres pays d'Europe
39,6% 1,8%

Amérique du Nord
6,0%
Amérique du Sud
6,6%

Asie/Moyen-
Orient/Océanie
8,4%
Autres pays Union
européenne
24,0% Belgique
13,0%

Traitement Xerfi / Source : Engie, données 2017

Méthodologie : Engie a procédé à des regroupements de secteurs opérationnels. Le groupe présente une information sectorielle
organisée autour de 10 secteurs reportables : 3 correspondant à des secteurs opérationnels (Amérique du Nord, Benelux et
Exploration & Production) et 6 correspondant à des regroupements de secteurs opérationnels. Un 10e secteur reportable, «Autres»,
comprend des secteurs opérationnels ne pouvant être regroupés (Tractebel, GTT, Génération Europe, Solairedirect) du fait de la
spécificité de leurs métiers et de leurs marchés ou de leur profil de risque particulier. Par ailleurs, le secteur reportable France
regroupe les secteurs opérationnels France BtoB, France BtoC, France Réseaux et France Renouvelables, c’est-à-dire les activités
françaises dans l’aval des métiers de l’énergie (prestations de services commercialisation directe de gaz et d’électricité aux clients
BtoB, BtoT et BtoC), et la production d’énergies renouvelables. Cette organisation explique la différence entre le chiffre d’affaires de la
France par secteur reportable et par zone géographique.

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 17
1.3. LES ACTIVITÉS DU GROUPE
Amérique du Nord / Amérique Latine
La zone Amérique du Nord gère les activités d’électricité, de gaz et de services énergétiques du groupe aux
États-Unis, au Canada et à Porto Rico. Ses opérations sont organisées en quatre divisions : distribution
d’électricité, production électrique, gaz naturel/GNL et services énergétiques. Elle exploite un parc de
production électrique de 3,2 GW, composé essentiellement de centrales thermiques au gaz, et dont 800 MW
sont générés par des sources d’énergies renouvelables.

L’Amérique Latine regroupe les activités de la Business Unit Brésil et de la Business Unit Amérique Latine
(Argentine, Chili, Mexique et Pérou). Les filiales interviennent sur les métiers de la production centralisée
d'électricité (à partir de sources renouvelables solaire photovoltaïque et éolien terrestre, ainsi que par des
centrales thermiques), les métiers de la chaîne du gaz (gestion d’infrastructures gazières, terminal de
regazéification, réseaux de transport et de distribution) ainsi que les services à l’énergie.

Chiffres clés du secteur Amérique du Nord

Indicateur Données en 2017


Chiffre d’affaires 2 967 M€
Variation -22,2%
Part dans le total du groupe (*) 4,6%
EBITDA 169 M€
Variation -64,4%
Taux d’EBITDA 5,8%
Résultat opérationnel courant (ROC) après quote-part
120 M€
du résultat net des entreprises mises en équivalence
Variation -72,1%
Taux de ROC après quote-part du résultat net des entreprises
4,0%
mises en équivalence
(*) Avec éliminations / Traitement Xerfi / Source : Engie, données 2017

Chiffres clés du secteur Amérique Latine

Indicateur Données en 2017


Chiffre d’affaires 4 511 M€
Variation 10,7%
Part dans le total du groupe (*) 6,9%
EBITDA 1 711 M€
Variation 0,9%
Taux d’EBITDA 37,9%
Résultat opérationnel courant (ROC) après quote-part
1 278 M€
du résultat net des entreprises mises en équivalence
Variation -0,5%
Taux de ROC après quote-part du résultat net des entreprises
28,3%
mises en équivalence
(*) Avec éliminations / Traitement Xerfi / Source : Engie, données 2017

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 18
1.3. LES ACTIVITÉS DU GROUPE
Afrique-Asie / Benelux
La zone Afrique-Asie regroupe les activités des Business Units Asie-Pacifique (Australie, Nouvelle-Zélande,
Thaïlande, Singapour, Indonésie et Laos), Chine, Afrique (Maroc, Afrique du Sud) et Moyen-Orient/Asie du
Sud et Centrale et Turquie (incluant l’Inde et le Pakistan). Ces régions ont été regroupées car elles possèdent
des perspectives de croissance importantes dans les métiers de l’énergie et de services à l’énergie. Dans cet
ensemble, Engie est à la fois présent sur des activités de production et commercialisation d’électricité,
distribution et commercialisation de gaz, les services à l’énergie ainsi que le dessalement d’eau de mer dans
la péninsule arabique.

Le Benelux comprend les activités d’Engie en Belgique, aux Pays-Bas et au Luxembourg : production
d’électricité à partir de son parc de centrales nucléaires et de capacités de production renouvelables,
commercialisation de gaz naturel et d’électricité et activités de services à l’énergie. La BU Benelux exploite et
maintient les centrales nucléaires de Doel et Tihange en Belgique, représentant une capacité installée totale
de 5 918 MWe. En matière d’énergies renouvelables, la BU détient une capacité éolienne terrestre de
318 MWe en Belgique et 56 MWe aux Pays-Bas, et une capacité solaire de 10 MWc en Belgique et de
11 MWc aux Pays-Bas. Sur le marché du retail, elle gère environ 2,7 millions de contrats en électricité et
1,4 million en gaz naturel en Belgique et environ 270 000 contrats en électricité et en gaz naturel aux
Pays-Bas. Elle dispose également d’un portefeuille de clients professionnels, en électricité (13,2 TWh vendus
en Belgique, 8,5 TWh aux Pays-Bas) et en gaz naturel (17,0 TWh en Belgique et 8,1 TWh aux Pays-Bas).

Chiffres clés du secteur Afrique-Asie

Indicateur Données en 2017


Chiffre d’affaires 3 984 M€
Variation 4,6%
Part dans le total du groupe (*) 6,1%
EBITDA 1 323 M€
Variation 13,9%
Taux d’EBITDA 33,2%
Résultat opérationnel courant (ROC) après quote-part
1 067 M€
du résultat net des entreprises mises en équivalence
Variation 15,6%
Taux de ROC après quote-part du résultat net des entreprises
26,8%
mises en équivalence
(*) Avec éliminations / Traitement Xerfi / Source : Engie, données 2017

Chiffres clés du secteur Benelux

Indicateur Données en 2017


Chiffre d’affaires 8 865 M€
Variation 4,7%
Part dans le total du groupe (*) 15,1%
EBITDA 551 M€
Variation -27,0%
Taux d’EBITDA 6,2%
Résultat opérationnel courant (ROC) après quote-part
-9 M€
du résultat net des entreprises mises en équivalence
Variation -102,4%
Taux de ROC après quote-part du résultat net des entreprises
-0,1%
mises en équivalence
(*) Avec éliminations / Traitement Xerfi / Source : Engie, données 2017
Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 19
1.3. LES ACTIVITÉS DU GROUPE
France / Europe hors France et Benelux
La France regroupe les Business Units France BtoB (services et vente d’énergie pour les bâtiments et
l’industrie, les villes et territoires et les grandes infrastructures), France BtoC (commercialisation de l'énergie
et des services associés auprès de clients particuliers et professionnels, France Renouvelables
(développement, construction, financement, exploitation et maintenance de l’ensemble des actifs de
production d’électricité d’origine renouvelable en France, hors Solairedirect) et France Réseaux qui conçoit,
finance, construit et exploite des infrastructures décentralisées de production et de distribution d’énergie
(réseaux chaud et froid).

La zone Europe hors France et Benelux rassemble les activités au Royaume-Uni (gestion des actifs de
production d’électricité d’origine renouvelable et du portefeuille de distribution, fourniture de services et de
solutions énergétiques, etc.) et en Europe du Nord, du Sud et de l'Est (commercialisation de gaz naturel et
d’électricité et de services et solutions énergétiques associées, exploitation d’actifs de production
d’électricité d’origine renouvelable, gestion d’infrastructures de distribution). Au Royaume-Uni, Engie détient
plus de 2,2 GW d’actifs de production électrique.

Chiffres clés du secteur France

Indicateur Données en 2017


Chiffre d’affaires 16 659 M€
Variation -17,5%
Part dans le total du groupe (*) 25,8%
EBITDA 1 475 M€
Variation 12,2%
Taux d’EBITDA 8,8%
Résultat opérationnel courant (ROC) après quote-part
882 M€
du résultat net des entreprises mises en équivalence
Variation 26,9%
Taux de ROC après quote-part du résultat net des entreprises
5,3%
mises en équivalence
(*) Avec éliminations / Traitement Xerfi / Source : Engie, données 2017

Chiffres clés du secteur Europe hors France et Benelux (*)

Indicateur Données en 2017


Chiffre d’affaires 9 008 M€
Variation 9,5%
Part dans le total du groupe (**) 13,9%
EBITDA 655 M€
Variation 7,0%
Taux d’EBITDA 7,3%
Résultat opérationnel courant (ROC) après quote-part
439 M€
du résultat net des entreprises mises en équivalence
Variation 7,1%
Taux de ROC après quote-part du résultat net des entreprises
4,9%
mises en équivalence
(*)’Allemagne, Autriche, Espagne, Grèce, Hongrie, Italie, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Slovaquie
et Suisse / (**) Avec éliminations / Traitement Xerfi / Source : Engie, données 2017

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 20
1.3. LES ACTIVITÉS DU GROUPE
Infrastructures Europe / GEM & GNL
Le département Infrastructures Europe regroupe les Business Units GRDF, GRTgaz, Elengy et Storengy qui
exploitent, essentiellement en France et en Allemagne, des réseaux et installations de transport, de stockage
et de distribution de gaz naturel ainsi que des terminaux méthaniers. Elles commercialisent également les
droits d’accès des tiers à ces infrastructures. Toutes les activités présentes dans ce secteur sont régulées (ou
susceptibles de l’être).

Le GEM & GNL comprend les activités des Business Units Global Energy Management (GEM) et Global LNG.
GEM a pour mission de gérer et optimiser, pour le compte des Business Units qui détiennent les actifs de
production d’électricité, les portefeuilles d’actifs physiques et contractuels du Groupe (hors infrastructures
gazières), notamment sur le marché européen. Elle est également en charge des ventes d’énergie auprès des
grands comptes industriels paneuropéens et nationaux et propose à des tiers des solutions liées à son
expertise dans les marchés financiers de l’énergie. Global LNG gère un portefeuille de contrats
d’approvisionnement long terme, des participations dans des infrastructures GNL et exploite une flotte de
méthaniers.

Chiffres clés du secteur Infrastructures Europe

Indicateur Données en 2017


Chiffre d’affaires 6 712 M€
Variation -0,7%
Part dans le total du groupe (*) 10,3%
EBITDA 3 384 M€
Variation -2,2%
Taux d’EBITDA 50,4%
Résultat opérationnel courant (ROC) après quote-part
1 940 M€
du résultat net des entreprises mises en équivalence
Variation -6,2%
Taux de ROC après quote-part du résultat net des entreprises
28,9%
mises en équivalence
(*) Avec éliminations / Traitement Xerfi / Source : Engie, données 2017

Chiffres clés du secteur GEM & GNL

Indicateur Données en 2017


Chiffre d’affaires 16 400 M€
Variation 2,8%
Part dans le total du groupe (*) 25,2%
EBITDA -82 M€
Variation ns
Taux d’EBITDA -0,5%
Résultat opérationnel courant (ROC) après quote-part
-137 M€
du résultat net des entreprises mises en équivalence
Variation ns
Taux de ROC après quote-part du résultat net des entreprises
-0,8%
mises en équivalence
(*) Avec éliminations / Traitement Xerfi / Source : Engie, données 2017

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 21
1.3. LES ACTIVITÉS DU GROUPE
E&P / Autres
Le secteur E&P regroupe les activités de prospection, de développement et d’exploitation de champs
pétroliers et gaziers d’Engie. Depuis février 2018, ce département a été définitivement cédé à Neptune
Energy.

Autres comprend les activités de Génération Europe qui regroupe les activités de production d’électricité
d’origine thermique en Europe, la Business Unit Tractebel (spécialisée dans les domaines de l’énergie, de
l’hydraulique et des infrastructures), de GTT (conception de systèmes de confinement à membranes
cryogéniques pour le transport maritime et le stockage sur terre et en mer du gaz naturel liquéfié) ainsi que
les activités holdings et corporate qui comprennent les entités dédiées au financement centralisé, les
activités de Solairedirect (développement, financement, construction et exploitation de centrales
photovoltaïques au sol, de capacité supérieure à 1 MW) et la contribution de l’entreprise associée Suez.

Chiffres clés du secteur E&P (*)

Indicateur Données en 2017


Chiffre d’affaires 1 754 M€
Variation -2,5%
Part dans le total du groupe (**) nd
EBITDA 1 274 M€
Variation 6,3%
Taux d’EBITDA 72,6%
Résultat opérationnel courant (ROC) après quote-part
nd
du résultat net des entreprises mises en équivalence
Variation nd
Taux de ROC après quote-part du résultat net des entreprises
nd
mises en équivalence
(*) Activité non intégrée aux comptes consolidés d’Engie en 2017 car ne faisant plus partie du groupe depuis le
15/02/2018 / (**) Avec éliminations / Traitement Xerfi / Source : Engie, données 2017

Chiffres clés du secteur Autres

Indicateur Données en 2017


Chiffre d’affaires 8 327 M€
Variation 76,7%
Part dans le total du groupe (*) 12,8%
EBITDA 128 M€
Variation 753,3%
Taux d’EBITDA 1,5%
Résultat opérationnel courant (ROC) après quote-part
-308 M€
du résultat net des entreprises mises en équivalence
Variation ns
Taux de ROC après quote-part du résultat net des entreprises
-3,7%
mises en équivalence
(*) Avec éliminations / Traitement Xerfi / Source : Engie, données 2017

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 22
1.4. LES RESSOURCES HUMAINES
L’évolution et la structure des effectifs
Au cours de l’exercice 2017, les effectifs d’Engie ont progressé de 1,3%, pour atteindre 155 128 personnes.
Avec près de 47% des effectifs totaux en 2017 (72 589 salariés), la France représente la principale zone
géographique d’emplois du groupe. 86,7% des effectifs sont employés sur le continent européen. En 2017, le
nombre de salariés employés en Afrique a augmenté de 87,5% (à 707 personnes) et de 12,7% en Amérique
du Nord.
En 2017, plus de 93% des salariés disposaient d’un CDI et 56,3% des effectifs avaient un âge compris entre
30 et 49 ans. Le taux de féminisation s’élevait à 22,2% (+0,3 point sur un an).

Effectifs du groupe Engie (*)


Unité : nombre de salariés

250 000
218 905 219 253
213 987
220 000 Sortie
201 971
194 920 de la branche
190 000 Environnement

152 882 154 935 153 090 155 128


160 000 147 199

130 000

100 000
2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

(*) Effectifs des sociétés en intégration globale


Traitement Xerfi / Source : Engie

Effectifs du groupe Engie par zone géographique


Unité : part en % du total des effectifs
Autres pays
d’Europe Amérique
29,2% du Nord
3,2% Amérique
du Sud
Belgique 4,0%
10,7% Asie/Moyen-
Orient/Océanie
5,6%
Afrique
0,5%
France
46,8%

Traitement Xerfi / Source : Engie, données au 31/12/2017

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 23
1.5. L’ACTIONNARIAT
La structure de l’actionnariat
Avec plus de 24% du capital du groupe à fin 2017, l’Etat reste l’actionnaire de référence d’Engie. Outre sa
forte représentation au conseil d’administration via ses cinq administrateurs (4 élus et 1 nommé), l’État
dispose d’une action spécifique visant à protéger les intérêts de la France dans le secteur énergétique. Il peut
ainsi user d’un droit d’opposition sur les décisions de cession d’actifs concernant les canalisations de gaz, la
distribution, le stockage souterrain ou encore les installations de GNL.
En janvier 2017, l’État a cédé 4,1% du capital, pour 1,1 Md€. Début septembre 2017, l’Etat a de nouveau
vendu une partie de ses actions (4,5% du capital du groupe pour un montant de
1,53 Md€).

Actionnariat du groupe Engie


Unité : part en % du capital

CNP Assurances
1,0%
Autodétention
1,9%
CDC
1,9%
BlackRock
5,1% Public
63,3%
Salariés
2,7%

Etat
24,1%

Traitement Xerfi / Source : Engie, données au 31/12/2017

Actionnariat du groupe Engie


Unité : part en % du droit de vote
CNP Assurances
0,9%
Autodétention
1,6%
CDC
2,0%
BlackRock
Public
4,5%
59,0%
Salariés
3,9%

Etat
28,1%

Traitement Xerfi / Source : Engie, données au 31/12/2017

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 24
1.6. LES DONNEES BOURSIERES
La fiche identité boursière

Fiche d’identité boursière d’Engie

Secteur d’activité Producteur et fournisseur d’énergie et de services associés

Capitalisation boursière au 08/06/2017 32 901 M€

Nombre de titres au 08/06/2017 2 435 285 011

Cours de l’action au 08/06/2017 13,51 €

Place de cotation Euronext Paris

Code ISIN FR0010208488 ENGI

Traitement Xerfi / Source : Euronext, données au 08/08/2016

Dividende par action distribuée par Engie


Unité : euro par action

1,6 1,5 1,5 1,5 1,5 1,5


1,4
1,3
1,2
1,0 1,0 1,0

0,8 0,7

0,4

0,0
2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Source : Engie

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 25
1.7. L’ORGANE DE DIRECTION
Le conseil d’administration

Le conseil d’administration d’Engie est constitué de 19 membres dont 10 administrateurs ont été désignés
par l’Assemblée générale des actionnaires, 5 représentants de l’État français, 3 administrateurs
représentants des salariés et un administrateur représentant des salariés actionnaires.

Conseil d’administration d’Engie


Administrateurs désignés par l’Assemblée Générale
Gérard Mestrallet Président du Conseil d’administration
Isabelle Kocher Directeur Général
Présidente du comité d’audit et du comité pour l’éthique, l’environnement
Ann-Kristin Achleitner
et le développement durable
Edmond Alphandéry Président du comité de la stratégie, des investissements et des technologies
Membre du comité des nominations, des rémunérations
Fabrice Brégier
et de la gouvernance
Membre du comité d’audit / Membre du comité de la stratégie,
Aldo Cardoso
des investissements et des technologies
Membre du comité pour l’éthique, l’environnement et le développement
Barbara Kux
durable
Président du comité pour l’éthique, l’environnement et le développement
Françoise Malrieu
durable / Membre du Conseil d’administration et du comité d’audit
Marie-José Nadeau Présidente du comité d’audit
Lord Ricketts Membre du comité des nominations, des rémunérations
of Shortlands et de la gouvernance

Administrateurs représentants de l’État


Patrice Durand Membre du comité de la stratégie, des investissements et des technologies
Catherine Guillouard Membre du comité de la stratégie, des investissements et des technologies
Marie-Noëlle Jégo- Membre du comité pour l’éthique, l’environnement et le développement
Laveissière durable
Membre du comité pour l’éthique, l’environnement et le développement
Stéphane Pallez
durable
Lucie Muniesa Membre du comité de la stratégie, des investissements et des technologies

Administrateurs élus représentant les salariés


Représentant du personnel / Membre du comité pour l’éthique,
Alain Beullier l’environnement
et le développement durable
Représentant du personnel / Membre du comité de la stratégie,
Philippe Lepage
des investissements et des technologies
Représentante du personnel / Membre du comité des nominations
Olivier Marquer
et des rémunérations

Administrateur élu représentant les salariés actionnaires


Christophe Aubert Représentant des salariés actionnaires / Membre du comité d’audit
Source : Engie, données au 31/12/2017

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 26
1.8. L’ENVIRONNEMENT CONCURRENTIEL
Les principaux concurrents européens
Fort d’un chiffre d’affaires de plus de 65 Md€ en 2017, Engie se positionnait au troisième rang en termes de
chiffre d’affaires sur le marché européen de l’énergie (ou utilities) derrière l’Italien Enel et son compatriote
EDF.
Après une période de dérégulation visant à ouvrir le marché européen de l’énergie à la concurrence, la
volonté des groupes de l’électricité et du gaz d’être présents simultanément sur les deux marchés a participé
à la consolidation du secteur.

Principaux concurrents d’Engie en Europe

Gaz Électricité

Des offres
multi-énergie

Grands Grands
XXXX
groupes XXXX
XXXX groupes
XXXX
intégrés intégrés

Structure du marché
Structure du marché
– Oligopoles nationaux – Chaque marché en Europe
est concentré autour de quelques
– Séparation de plus en plus groupes. Certains marchés sont
marquée des activités de transport plus concurrentiels que d’autres,
et de distribution au sein comme en Allemagne et au
des opérateurs historiques Royaume-Uni.
sous la pression des autorités A l’inverse, le marché français reste
de la concurrence. Ces dernières dominé par EDF
entendent faciliter l’accès
du marché aux opérateurs
alternatifs

Principaux intervenants
(extraction-transport) Principaux intervenants
Total (FR), BP (GB), Repsol (ES),
Statoil (NO), Shell (PB), Eni (IT), EDF (FR)
Gazprom (RU) + électriciens Enel (IT)
et distributeurs de gaz Engie (FR)
Iberdrola (ES)
Principaux intervenants RWE (ALL)
(distribution- Vattenfall (SE)
commercialisation) + Autres distributeurs de gaz.

E.ON (ALL), Gas Natural (ES),


Engie (FR), RWE (ALL).

Source : Xerfi

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 27
Les principaux concurrents européens (suite)

Chiffre d’affaires des principaux énergéticiens européens en 2017


Unité : million d’euros

ENEL 74 639

EDF 69 632

Engie 65 029

RWE 44 585

SSE (*) 35 195

Centrica 31 585

Iberdrola 31 263

Vattenfall 13 744

0 10 000 20 000 30 000 40 000 50 000 60 000 70 000 80 000

(*) Chiffre d’affaires au 31/03/2018


Traitement Xerfi / Source : opérateurs

Capacités de production d’électricité des principaux énergéticiens européens en 2017


Unité : GW

EDF 129,3

Engie 112,7

ENEL 84,9

Iberdrola 48,4

RWE 43,3

Vattenfall 31,2

Centrica 20,3

SSE (*) 11,2

0 20 40 60 80 100 120 140

(*) Donnée au 31/ 03/2018


Source : opérateurs

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 28
1.8. L’ENVIRONNEMENT CONCURRENTIEL
Les principaux fournisseurs de gaz naturel en France
Engie (ex-Gaz de France) demeure le premier fournisseur de gaz naturel auprès des particuliers et des
professionnels en France, avec une part de marché de 35% en 2016. Sa domination historique est toutefois
mise à mal par la réglementation (fin des tarifs réglementés de ventes pour les professionnels) et la montée
en puissance des fournisseurs alternatifs. En conséquence, sa part de marché a diminué d’environ 20 points
depuis 2012.

Classement des 10 principaux fournisseurs de gaz naturel en France en 2016 (*)


Unité : part en % des volumes livrés totaux (exprimés en TWh)
Part de marché en volume
Groupes
Acteur Pays d’origine de gaz naturel livré en France
stratégiques
en 2016
Opérateur
Engie France historique 35%
dans le gaz
Opérateur
EDF
(dont Dalkia)
France historique 11%
dans l’électricité
Groupe
ENI Italie énergétique 10%
intégré
Opérateur
Total
historique
(Total Énergie Gaz France
dans les produits
8%
et Total Spring)
pétroliers
Groupe
Equinor (ex-Statoil) Norvège énergétique 4%
intégré
Groupe
Gas Natural Fenosa Espagne énergétique 4%
intégré

Groupe chimique
Solvay Energy Services Belgique
intégré 4%

Groupe
Endesa Energia Espagne énergétique 3%
intégré
Groupe
Gazprom Russie énergétique 3%
intégré

Entreprise locale
Gaz de Bordeaux France
de distribution 2%
e
(*) Liste non exhaustive (Direct Énergie se positionne par exemple en 14 position avec 1% de part de marché, dont 7%
dans le segment résidentiel) / Source : Xerfi d’après opérateurs et CRE, dernières données disponibles 2016

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 29
2. LA DYNAMIQUE DU GROUPE ET DE SES ACTIVITES

LA DYNAMIQUE DU GROUPE
ET DE SES ACTIVITES

2.1. L’ANALYSE DE L’ENVIRONNEMENT 31


Le marché mondial de l’énergie 31
Le marché du gaz en Europe 32
Le marché de l’électricité en Europe 33
La consommation de gaz naturel en France 34
Les tarifs du gaz naturel pour les utilisateurs finaux 35
Le marché de l’électricité en France 36
Les prix spot de l’électricité en France 37
L’évolution des températures en France 38
2.2. L’ACTIVITÉ DU GROUPE 39
Le chiffre d’affaires consolidé 39
Le chiffre d’affaires par secteur 40
Le chiffre d’affaires par zone géographique 41
Focus sur l’activité en France 42
2.3. LES PERFORMANCES DU GROUPE 43
Le résultat d’exploitation du groupe 43
2.4. L’ANALYSE CONCURRENTIELLE 45
Les performances des principaux énergéticiens européens 45

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 30
2.1. L’ANALYSE DE L’ENVIRONNEMENT
Le marché mondial de l’énergie
Pour la huitième année consécutive, la consommation mondiale d’énergie primaire a progressé au cours de
l’exercice 2017. En hausse de 1,9%, elle s’est établie à plus de 13,5 milliards de tonnes équivalent pétrole.
Depuis 2010, elle enregistre une croissance annuelle de 1,6% par an. Elle demeure soutenue par la vitalité
économique du continent asiatique, plus particulièrement de la Chine. A contrario, l’atonie économique et
les technologies innovantes liées à l’efficacité énergétique ont été des éléments de maîtrise de la
consommation des pays occidentaux.

Sur le plan géographique, la hausse a concerné toutes les régions du monde en 2017. Elle a été
particulièrement soutenue au Moyen-Orient (+3,2%), en Asie-Pacifique (+2,8%) et en Afrique (+2,6%). L’Asie-
Pacifique représentait, à elle seule, 42,5% de la consommation mondiale totale en 2017.

Consommation mondiale d’énergie primaire (*)


Unité : million de tonnes équivalent pétrole

14 000
13 511
13 259
12 954 13 060
12 829
13 000 12 589
12 414
12 119
12 000

11 000

10 000
2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

(*) Données incluant le trading de combustibles et les énergies renouvelables utilisées pour produire de l’électricité
Source : BP Statistical Review

Consommation mondiale d’énergie primaire par zone géographique (*)


Unité : % des variations annuelles en volume entre 2016 et 2017

Moyen-Orient 3,2%
Asie-Pacifique 2,8%
Afrique 2,6%
Total Monde 1,9%
Europe 1,8%
CEI (**) 0,6%
Am. Centrale et du Sud 0,5%
Am. du Nord 0,4%

0% 1% 2% 3% 4%

(*) Données incluant le trading de combustibles et les énergies renouvelables utilisées pour produire de l’électricité /
(**) Communauté des États Indépendants
Traitement Xerfi / Source : BP Statistical Review

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 31
2.1. L’ANALYSE DE L’ENVIRONNEMENT
Le marché du gaz en Europe
En 2017, la demande de gaz en Europe a de nouveau progressé, pour atteindre 457,2 millions de tonnes
équivalent pétrole (+5,2%). Cette appréciation est notamment la conséquence de l’amélioration de la
conjoncture économique et de conditions climatiques favorables (hiver rigoureux avec des
températures basses). En outre, le gaz apparaît comme complémentaire avec les énergies renouvelables et
bénéficie de l’abandon progressif du recours au charbon.

Les cours mondiaux du gaz ont fortement progressé en 2017. En cause, la reprise de la production de
l’activité manufacturière en Europe et aux États-Unis qui a entraîné un rebond de la demande. En outre, la
volonté de certains pays, comme la Chine, de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre s’est traduite
par un report de la consommation de charbon et de pétrole vers le gaz, ce qui a contribué à intensifier les
tensions sur l’offre. L’ampleur du rebond en Europe s’explique aussi par une pénurie momentanée, mi-
décembre 2017, suite à la brève fermeture du terminal gazier de Baumgarten, en Autriche, au sein duquel
une explosion a eu lieu.

Consommation de gaz en Europe


Unité : Mtep

600

477,5 475,1 473,5 484,2 488,1


500 453,9 450,0 440,5 435,2 457,2
434,7
394,6 409,1
400 347,5

300 272,8

193,3
200

100
1975 1985 1995 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Traitement Xerfi / Source : BP Statistical Review

Prix du gaz naturel par zone de marché


Unité : % des variations annuelles

60% Europe (NBP) Japon (GNL) États-Unis (Henry Hub)

39,0%
40% 31,3%
18,7% 17,1% 18,3%
20%
8,2% 5,3% 7,5%
0,2%
0%
-3,7% -3,2%
-6,8%
-20%
-20,2% -22,5% -20,9%
-25,3% -28,3%
-40% -35,3%
2012 2013 2014 2015 2016 2017e

Traitement et estimation Xerfi / Source : SDES et World Data Bank via Gas in Focus

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 32
2.1. L’ANALYSE DE L’ENVIRONNEMENT
Le marché de l’électricité en Europe
Pour la troisième année consécutive, la production d’électricité sur le continent européen a été orientée à la
hausse (+1,1%). Cette augmentation résulte principalement de conditions climatiques favorables à la
consommation d’électricité (hiver rigoureux avec des températures basses) et d’une conjoncture
économique bien orientée, entraînant une augmentation de la demande d’énergie.
Le nucléaire, le charbon et le gaz naturel restent les principales sources de production d’électricité en
Europe. À elles trois, elles représentaient 63,3% pour la production d’électricité en 2017.
Alors que la France avait traditionnellement l’électricité la moins chère d’Europe, la diminution de la
production d’électricité d’origine nucléaire et hydraulique (les deux sources d’électricité les plus
compétitives) a entraîné un rebond des prix. Dans le même temps, le recul des cours des combustibles a
permis à d’autres pays, dont l’Allemagne, de gagner en compétitivité prix (le mix-électrique outre-Rhin étant
dominé par les centrales au gaz et au charbon). Par ailleurs, l’accroissement de la capacité éolienne installée,
notamment en mer du Nord, se matérialise par des épisodes de surproduction lorsque les vents sont
importants et que la consommation est faible. Cette situation favorise alors la baisse des prix, qui peuvent
parfois être négatifs.

Production d’électricité en Europe


Unité : TWh

4 000
3 897,8 3 901,3
3 900 3 870,1 3 878,6
3 855,1 3 857,8
3 823,9 3 826,0 3 827,8 3 818,7
3 800 3 775,3
3 755,1
3 722,8
3 700

3 600

3 500
2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Traitement Xerfi / Source : BP Statistical Review

Prix spot moyens sur les bourses de l’électricité


Unités : €/MWh, % des variations annuelles
Prix spot Prix spot Prix spot Variation Variation
Pays
en 2017 en 2016 en 2015 2016-2017 2013-2017
Italie 53,96 42,77 52,3 26,2% -14,3%
Espagne 52,24 39,67 50,3 31,7% 18,1%
Grande-Bretagne 51,73 49,12 55,7 5,3% -12,4%
Suisse 46,00 37,88 40,3 21,4% 2,8%
France 44,97 36,75 38,5 22,4% 4,0%
Belgique 44,58 36,62 44,7 21,7% -6,0%
Pays-Bas 39,31 32,25 40,1 21,9% -24,3%
Allemagne 34,19 28,90 31,6 18,3% -9,5%
Nord Pool (*) 29,41 26,91 20,98 9,3% -22,8%
(*) Norvège, Danemark, Suède, Finlande, Estonie, Lettonie, Lituanie, Allemagne et Grande-Bretagne
Traitement Xerfi / Source : RTE

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 33
2.1. L’ANALYSE DE L’ENVIRONNEMENT
La consommation de gaz naturel en France
Après avoir fortement augmenté en 2015 et en 2016, la croissance de la consommation française de gaz
naturel a brusquement décéléré en 2017 (+0,4%). La consommation des secteurs résidentiel et tertiaire a
diminué en raison de la clémence des températures qui a entraîné un recul des besoins en gaz pour le
chauffage. Dans le même temps, la consommation de gaz pour l’industrie a progressé, dans le sillage d’une
bonne tenue de la conjoncture.

Consommation primaire de gaz naturel en France


Unité : TWh

600
544,9
550
491,1 498,1 491,3 493,2
500 470,7
449,4
450 416,9
400

350

300
2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Traitement Xerfi / Source : SDES

Consommation primaire de gaz naturel en France


Unité : % des variations annuelles en volume

15% 12,2%
9,3%
10% 7,8%
4,3%
5% 1,4% 0,4%
0%

-5%

-10%

-15%
-13,6%
-20% -16,3%
2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Traitement Xerfi / Source : SDES

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 34
2.1. L’ANALYSE DE L’ENVIRONNEMENT
Les tarifs du gaz naturel pour les utilisateurs finaux

Suivant l’évolution des cours mondiaux, les prix du gaz pour les utilisateurs finaux avaient fortement diminué
au cours des deux années précédentes. En 2017, ils ont rebondi de 7% pour les professionnels. Côté
particuliers, ils ont continué de reculer ce qui s’explique en partie par le mode de calcul des tarifs régulés qui
comporte un décalage temporel.

Évolution des tarifs du gaz naturel pour les utilisateurs finaux (*)
Unité : centime d’euro / kWh (données semestrielles)

Particuliers Professionnels
8

2
2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

(*) Toutes tranches confondues / Traitement Xerfi / Source : Eurostat via SDES

Évolution des tarifs du gaz naturel pour les utilisateurs finaux (*)
Unité : % des variations annuelles

15% 12,5% Particuliers Professionnels


11,6%
10% 8,0% 7,9%
5,6% 5,8% 7,0%
5%

0%
-0,2% -0,5% -0,5%
-5% -1,9%
-3,6% -4,0%
-4,7%
-10% -7,0%

-15% -13,0%
2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017e

(*) Toutes tranches confondues / Traitement et estimation Xerfi / Source : Eurostat via SDES

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 35
2.1. L’ANALYSE DE L’ENVIRONNEMENT
Le marché de l’électricité en France
La consommation primaire d’électricité en France a diminué de 2,5% en 2017 pour retomber à 416 TWh, soit
son niveau le plus bas depuis 2003. Cette consommation historiquement faible traduit premièrement la
baisse tendancielle des besoins énergétiques, en lien avec la désindustrialisation de l’économie française
ainsi que l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments et des équipements. En outre, les
températures particulièrement clémentes de l’année 2017 ont favorisé une moindre utilisation de
l’électricité pour le chauffage. À noter par ailleurs, que plusieurs centrales nucléaires étaient à l’arrêt cette
année ce qui a entraîné une baisse de la consommation d’électricité de la part de la branche énergie.
Dans ce contexte, la production nette d’électricité en France a continué de reculer en 2017, pour retomber à
moins de 530 TWh, soit un niveau inférieur à celui de 2002. L’explication provient essentiellement du recul
de la production électronucléaire. Compte tenu de l’arrêt prolongé de plusieurs réacteurs (Paluel 2,
Fessenheim 2, etc.) ainsi que l’interruption de la production au sein de la centrale du Tricastin (3 600 MW) au
cours du second semestre 2017, la génération d’électricité nucléaire a diminué de 1,3% alors qu’elle avait
déjà sombré de 8% l’année précédente.
La production hydroélectrique s’est réduite en raison d’un important déficit de précipitations en 2017.
Même si la production éolienne et photovoltaïque a continué d’augmenter en lien avec l’accroissement de la
puissance installée, le volume d’électricité renouvelable (dont hydraulique) généré en 2017 a reculé de 7,7%.
Pour compenser ces mauvaises performances, les opérateurs ont recouru à la production d’électricité à
partir des énergies fossiles (charbon, gaz et fioul) qui a ainsi augmenté de plus de 16%. Ils ont également
accru les volumes importés alors que les exportations françaises ont continué de décroître.

Consommation primaire d'électricité en France


Unité : % des variations annuelles

6% 4,9%

4% 3,2%
1,7%
2%
0,4%
0%

-2% -1,1%
-4% -2,8% -2,5%

-6%
-5,9%
-8%
2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Traitement Xerfi / Source : SDES

Production nette d'électricité en France


Unité : % des variations annuelles

8%
5,9%
6%

4%
1,6%
2% 1,1%

0%
-0,3% -0,5%
-2% -1,3%
-1,9%
-4% -2,7%
2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Traitement Xerfi / Source : SDES


Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 36
2.1. L’ANALYSE DE L’ENVIRONNEMENT
Les prix spot de l’électricité en France
Après avoir reculé de 4,8% en 2016, les prix spot moyens de l’électricité en France ont bondi de plus de 22%
en 2017. Le déficit de la production nationale s’est effectivement traduit par d’importantes tensions sur
l’offre, en particulier lors des « pics de consommation » en hiver et à l’automne. Toutefois, les fournisseurs
français ayant signé un accord-cadre avec EDF pour bénéficier de l’Accès régulé à l’électricité nucléaire
historique (ARENH) ont pu continuer à s’approvisionner à un moindre coût (le prix de l’ARENH étant fixé à
42€/MWh depuis 2012).

Prix de marché spot de l'électricité en France


Unité : €/MWh (moyenne trimestrielle)

70

60

50

40

30

20
2014 2015 2016 2017 2018

Traitement Xerfi /Source : CRE via EPEX, dernière donnée disponible 09/2017

Prix spot de l’électricité en France


Unité : % des variations annuelles

40%

22,4%
20%
10,8%

0%

-4,8%
-20%

-40%
2015 2016 2017e

Traitement Xerfi / Source : CRE via EPEX

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 37
2.1. L’ANALYSE DE L’ENVIRONNEMENT
L’évolution des températures en France

En 2017, les températures moyennes sur l’ensemble du territoire ont été légèrement plus élevées qu’en
2016, en particulier au premier semestre. Sur l’ensemble de l’année, les températures ont été 0,2°C plus
élevées qu’en 2016. Ces conditions climatiques plus clémentes que la moyenne de long terme ont entraîné
de moindres besoins énergétiques pour le chauffage ce qui a pesé sur la consommation de gaz.

Évolution des températures moyennes en France


Unité : degré Celsius

14,5
14,0
14,0 13,8 13,8
13,6
13,4
13,5
13,1
13,0
12,7
12,5 12,2
12,0

11,5
2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Traitement Xerfi / Source : Agreste via Météo France

Indice de rigueur climatique


Unité : indice basé sur 1 DJU (degré jour unifié) (moyennes trimestrielles)

1,4
1,3
1,2
1,1
1,0
0,9
0,8
0,7
0,6
2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018

Note de lecture : un indice de 0,9 indique que les conditions climatiques du trimestre ont été moins rigoureuses que la
moyenne de la période de référence 1986-2015. En conséquence, la consommation d’énergie a été de 10% inférieure à
ce qu’elle aurait été pour un climat « normal » / Traitement Xerfi / Source : SDES, dernière donnée disponible 01/2018

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 38
2.2. L’ACTIVITÉ DU GROUPE
Le chiffre d’affaires consolidé
L’activité d’Engie s’est stabilisée au cours de l’exercice 2017. En hausse de 0,3%, le chiffre d’affaires du
groupe a dépassé 65 Md€. L’augmentation a néanmoins été limitée par l’impact des cessions d’actifs de
production d’électricité aux États-Unis, en Pologne et au Royaume-Uni, partiellement compensées par le
rachat de Keepmoat Regeneration (conception, rénovation et amélioration des bâtiments). Ainsi, à
périmètre et taux de change constants, la progression s’élève à 1,7%.

Les revenus du groupe ont été soutenus par la hausse des volumes de commodités vendus en Europe, un
effet-prix positif et des mises en service d’actifs (centrale de production d’électricité et d’eau potable à Abu
Dhabi, parc solaire Holman aux États-Unis, etc.).

Chiffre d’affaires consolidé du groupe Engie


Unité : million d’euros

110 000
97 038
95 000 90 673
87 898
83 053 84 478
79 908
80 000 74 686
69 883
64 840 65 029
65 000

50 000
2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Traitement Xerfi / Source : Engie

Chiffre d’affaires consolidé du groupe Engie


Unité : % des variations annuelles en valeur

20% 16,6%
15%
10% 7,3% 7,0%
5,7%
5%
0,3%
0%
-5%
-3,8%
-10% -6,4% -7,2%
-8,0%
-15%
-15,0%
-20%
2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Traitement Xerfi / Source : Engie

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 39
2.2. L’ACTIVITÉ DU GROUPE
Le chiffre d’affaires par secteur
En 2017, le secteur le plus dynamique a été l’Amérique latine (Chili, Pérou, Mexique, Argentine et Brésil)
dont le chiffre d’affaires a progressé de 10,7%. Dans ces pays, le groupe déploie des solutions de fourniture
d’électricité produite à partir de sources renouvelables (solaire, photovoltaïque et éolien terrestre), ainsi que
par des centrales thermiques, et de gaz (contrats d’approvisionnement de GNL et gestion d’infrastructures
gazières). Autre secteur dynamique, le Benelux a enregistré une hausse de près de 9% de ses revenus en
2017. En Belgique, Engie est notamment le leader de la fourniture d’électricité et de gaz. Assurant plus du
quart du chiffre d’affaires consolidé en 2017, le secteur GEM&GNL a vu son activité croître de 2,8%. Il a
notamment bénéficié de la promotion et du développement du GNL comme carburant pour les navires et
pour les industriels non raccordés au réseau de gaz (France, Belgique, Royaume-Uni et États-Unis).

Évolution du chiffre d’affaires d’Engie par secteur reportable


Unités : part en % du CA, % des variations annuelles en valeur
Croissance du chiffre d'affaires 2016-2017

90%
Autres

75%

60%

45%

30%

Europe hors France


et Benelux
Amérique Latine GEM & GNL
15%

Afrique / Asie
0%

Infrastructures Europe

-15% France
Benelux
Amérique du Nord

-30%

-45%
0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35%
Part dans le chiffre d'affaires en 2017
Part dansréalisé
Note : la taille des bulles est proportionnelle au chiffre d’affaires le chiffre d'affaires
dans chaque ensecteur
2017
Traitement Xerfi / Source : Engie

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 40
2.2. L’ACTIVITÉ DU GROUPE
Le chiffre d’affaires par zone géographique
Le chiffre d’affaires réalisé par Engie en France a progressé de 3,3% en 2017, représentant ainsi 39,6% des
revenus totaux. En Europe, marché qui assurait plus des trois-quarts de l’activité du groupe en 2017, les
revenus ont progressé de manière distincte. En Amérique du Sud, le chiffre d’affaires s’est apprécié de près
de 11%. Le groupe entend renforcer sa présence dans cette région, plus particulièrement au Brésil. En raison
de son essor économique et démographique, Engie poursuit ses efforts pour se positionner dans la
production d’électricité centralisée (via l’éolien, le solaires et le photovoltaïque) et de gaz. Le Français
entend également devenir un acteur important dans les services à l’énergie (solutions de maintenance et
d’efficacité énergétique, etc.). En Amérique du Nord, les revenus se sont tassés (-17,4%), conséquence de la
revente de ses actifs de production thermiques (capacité de 8,7 GW).

Évolution du chiffre d’affaires d’Engie par zone géographique


Unités : part en % du CA, % des variations annuelles en valeur
Croissance du chiffre d'affaires 2016-2017

40%
Afrique

30%

20%

Amérique du Sud
France
10% Autes pays Union européenne

Asie / Moyen-Orient /
Océanie
0%

Autres pays d'Europe


Belgique

-10%

Amérique du Nord

-20%
0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% 45% 50%

Part dans le chiffre d'affaires en 2017

Note : la taille des bulles est proportionnelle au chiffre d’affaires réalisé dans chaque secteur
Traitement Xerfi / Source : Engie
Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 41
2.2. L’ACTIVITÉ DU GROUPE
Focus sur l’activité en France
Au cours de l’exercice 2017, le chiffre d’affaires d’Engie réalisé en France (39,6% du chiffre d’affaires
consolidé en 2017) a renoué avec la croissance. En hausse de 3,3%, il s’est porté à plus de 25,7 Md€. Cette
bonne performance s’explique par la conjonction de plusieurs facteurs favorables : la forte hausse des cours
mondiaux (imputable à la progression de la demande des pays émergents), le maintien à un niveau élevé des
besoins en gaz pour la production d’électricité ainsi que l’augmentation de la consommation des industriels
alimentée par la reprise de la production manufacturière. L’appréciation des revenus d’Engie dans
l’Hexagone résulte également de la hausse des prix, principalement sur le marché de détail des
professionnels.
Il faut cependant souligner que la demande en gaz des particuliers s’est quant à elle repliée, conséquence
des efforts réalisés en matière d’isolation des bâtiments, qui engendre une réduction des besoins d’énergie
pour le chauffage.

Chiffre d’affaires du groupe Engie en France


Unité : million d’euros

40 000 35 914 34 954

30 000 27 834
25 066 24 898 25 722

20 000

10 000

0
2012 2013 2014 2015 2016 2017

Traitement Xerfi / Source : Engie

Part du chiffre d’affaires du groupe Engie en France


Unité : % du chiffre d’affaires consolidé

45%

39,6% 39,8% 39,6%


40% 38,4%
37,3%
35,9%
35%

30%
2012 2013 2014 2015 2016 2017

Traitement Xerfi / Source : Engie

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 42
2.3. LES PERFORMANCES DU GROUPE
Le résultat d’exploitation du groupe
Pour la cinquième année consécutive, l’EBITDA d’Engie s’est contracté en 2017, pour tomber à 9 316 M€
(-1,8%). Le taux d’EBITDA du groupe a également reculé, pour atteindre 14,3% du chiffre d’affaires en 2017.
Il faut cependant souligner qu’hors effet périmètre, l’EBITDA a été orienté à la hausse.
Cette nouvelle contre-performance est notamment la conséquence des cessions d’actifs de production
électrique. Par ailleurs, le groupe a été pénalisé par une augmentation des charges de restructuration,
comprenant principalement des coûts liés à divers plans de réduction d’effectifs mis en œuvre dans le cadre
du programme de transformation. En 2017, ces charges se sont ainsi élevées à 671 M€, contre 450 M€ pour
l’exercice précédent. En outre, l’activité nucléaire en Belgique a contribué négativement à l’EBITDA
(-142 M€). Seule satisfaction, les impacts de change ont été favorables, essentiellement du fait de
l’appréciation du réal brésilien vis-à-vis de l’euro.
Dans le détail, quatre secteurs reportables ont affiché une progression de leur EBITDA au cours de l’exercice
2017, la plus importante étant à mettre au compte du secteur Afrique-Asie (13,9%), devant la France
(+12,2%). Dans le même temps, le repli le plus important a été enregistré par le département Amérique du
Nord (-64,4%).

EBITDA du groupe Engie


Unité : million d’euros

20 000

16 525 17 026
17 500

15 000 14 223

12 138
12 500 11 262
9 491 9 316
10 000

7 500

5 000
2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Traitement Xerfi / Source : Engie

Taux d’EBITDA du groupe Engie


Unité : % du chiffre d’affaires consolidé

20%
18,2%
18% 17,5%
16,2% 16,3% 16,1%
16%
14,6% 14,3%
14%

12%

10%
2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Traitement Xerfi / Source : Engie

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 43
Le résultat d’exploitation du groupe (suite)

Taux d’EBITDA des secteurs reportables


Unité : part en % du chiffre d’affaires des différents secteurs

Infrastructures Europe 50,4%


Amérique Latine 37,9%
Afrique/Asie 33,2%
Total 14,3%
France 8,8%
Europe hors France et Benelux 7,3%
Amérique du Nord 5,7%
Benelux 5,6%
Autres 1,5%
GEM&GNL -0,5%

-10% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60%

Traitement Xerfi / Source : Engie, données 2017

Évolution de l’EBITDA des secteurs reportables entre 2016 et 2017 (*)


Unité : % des variations annuelles en valeur

Afrique/Asie 13,9%

France 12,2%

Europe hors France et Benelux 7,0%

Amérique Latine 0,9%

Total -1,8%

Infrastructures Europe -2,2%

Benelux -27,0%

Amérique du Nord -64,4%

-70% -60% -50% -40% -30% -20% -10% 0% 10% 20%

(*) L’évolution des secteurs GEM&GNL et Autres n’est pas traité du fait d’écart trop important
Traitement Xerfi / Source : Engie

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 44
2.4. L’ANALYSE CONCURRENTIELLE
Les performances des principaux énergéticiens européens
Les principaux énergéticiens européens ont enregistré des évolutions contrastées de leur chiffre d’affaires au
cours de l’exercice 2017. Certains ont profité de la nette accélération des cours mondiaux du gaz, à l’image
de l’Anglais SSE (+7,5% sur un an) ou de l’Espagnol Iberdrola (+7%). A contrario, d’autres groupes
d’envergure ont vu leur activité se replier, à l’instar du Français EDF (-2,2%), de l’Allemand RWE (-2,7%) ou
encore du Suédois Vattenfall (-2,8%).

Évolution du chiffre d’affaires des principaux énergéticiens européens


Unité : % des variations annuelles

SSE (*) 7,5%

Iberdrola 7,0%

ENEL 5,7%

Centrica 3,4%

Engie 0,3%

EDF -2,2%

RWE -2,7%

Vattenfall -2,8%

-4% -2% 0% 2% 4% 6% 8% 10%

(*) Évolution du chiffre d’affaires du 31/03/2017 au 31/03/2018


Traitement Xerfi / Source : opérateurs

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 45
3. LES AXES DE DEVELOPPEMENT ET LES FAITS MARQUANTS

LES AXES DE DEVELOPPEMENT


ET LES FAITS MARQUANTS

3.1. LA STRATÉGIE DU GROUPE 47


Vue d’ensemble 47
3.2. REVENDRE DE NOMBREUX ACTIFS 48
Simplification du portefeuille d’activités 48
Les principaux faits marquants 49
3.3. DEVENIR UN ACTEUR DE RÉFÉRENCE DES ÉNERGIES RENOUVELABLES 50
Renforcement dans les énergies vertes 50
Les principales initiatives récentes en matière d’économie verte 51
3.4. SE POSITIONNER PARMI LES LEADERS DES SERVICES ÉNERGÉTIQUES 53
Une politique ambitieuse 53
Les principaux faits marquants 54

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 46
3.1. LA STRATEGIE DU GROUPE
Vue d’ensemble
En 2016, Engie a mis en place un nouveau plan stratégique, Lean 2018, dont les grands objectifs sont le
recentrage sur les énergies renouvelables, la cession d’actifs jugés non stratégiques et le développement de
prestations et de services énergétiques. Pour le groupe, il s’agit de sécuriser ses marges opérationnelles, en
s'éloignant des activités dépendant des prix de gros de l'électricité et de gaz. Ainsi, d’ici 2018, 85% du chiffre
d’affaires doit être généré dans des activités régulées (ou bénéficiant de contrats de vente à long terme).
Engie s’est ainsi lancé dans un vaste programme de revente qui doit lui permettre de financer de nouveaux
investissements dans les activités régulées (énergies vertes, transport de gaz, services d’efficacité
énergétique) mais aussi de se désendetter. Engie ambitionne se séparer de pans entiers de son activité,
notamment dans les énergies fossiles.

Plan de transformation Lean 2016-2018 du groupe Engie

Prendre le virage des énergies renouvelables


- Création d’une Business Unit dédiée au développement
de l’hydrogène durable
- Priorité aux solutions les moins émettrices de CO2

Engie

Restructurer le portefeuille d’activités Se développer dans les services


- Désengagement de la production d’électricité à énergétiques
partir de charbon et de fioul (vente d’actifs) - Mise en avant des innovations technologiques
- Réalisation d’investissements pour assurer et digitales
la croissance

Source : Xerfi, d’après Engie

Principaux objectifs à atteindre dans le cadre du Plan Lean 2016-2018

Mission 2016 2017 Objectifs


Part d’énergie renouvelable dans le mix des capacités
19,5% 24,5% 25,0%
de production
Réduction du ratio d’émission de CO2 pour la
-11,3% -18,1% -20,0%
production d’énergie par rapport à 2012
Programme de rotation de portefeuille
8,0 Md€ 13,2 Md€ 15,0 Md€
(cession d’actifs)

Programmes d’investissements de croissance 12,0 Md€ 13,9 Md€ 14,3 Md€

Dépenses dans les technologies émergentes et le digital 0,5 Md€ 1,0 Md€ 1,5 Md€

Taux de satisfaction des clients BtoC 81% 83% 85%

Source : Xerfi, d’après Engie

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 47
3.2. REVENDRE DE NOMBREUX ACTIFS
Simplification du portefeuille d’activités
Dans le cadre de son plan stratégique, Engie a prévu de céder 15 Md€ d’actifs d’ici 2018. À la fin de l’exercice
2017, le programme de cessions d’actifs s’élevait à 13,2 Md€, soit 88% de l’objectif.
Les ventes concernent notamment les centrales électriques fonctionnant aux énergies fossiles. Le groupe est
en effet confronté à une forte baisse de la rentabilité des centrales électriques alimentées par des énergies
thermiques (gaz naturel, charbon et fioul). Une détérioration des performances économiques qui résulte des
surcapacités de production, conséquence de la baisse tendancielle de la demande d’énergie en Europe, et de
la montée en puissance de nouveaux modes d’électricité « verte » (photovoltaïque, solaire, éolien)
encouragés par les pouvoirs publics.

Fin 2017, Engie a cédé à Alinta Energy 70% du capital qu’il détenait dans la centrale Loy Yang B de production
d’électricité à partir de charbon. Installée en Australie, cette centrale possède une capacité de 1 000 MW.
Suite à cette vente, le charbon représente désormais 6% du portefeuille de production d’électricité du
groupe français dans le monde, contre 13% fin 2015. Dans le même temps, Engie a engagé la cession au
pétrolier Total de ses activités amont (liquéfaction, transport maritime et négoce international) de Gaz
Naturel Liquéfié (GNL). Engie conserve ses activités aval, comprenant les infrastructures de regazéification et
la commercialisation de détail aux clients finaux. Dans le cadre de cette opération, Engie devient le
fournisseur prioritaire de Total pour le biogaz et l’hydrogène renouvelable.

Autre opération d’envergure, en février 2018, Engie a officiellement revendu ses activités E&P au groupe
anglais Neptune Energy. Cette opération comprend l'exploration et la production pétrolière et gazière.

Activités ciblées par Engie dans sa stratégie de cession d’actifs

Cession d’actifs à hauteur de 15 Md€ d’ici 2018


(13,2 Md€ déjà finalisées fin 2017)

Désengagement Vente des parts


Réduction de la part
de la production minoritaires
de l’activité exposée
d’électricité à partir dans des actifs
à la volatilité des prix
des énergies thermiques non stratégiques
de marché de l’énergie
(excepté le gaz naturel)

Traitement Xerfi / Source : Engie

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 48
3.2. REVENDRE DE NOMBREUX ACTIFS
Les principaux faits marquants

Principales cessions d’actifs du groupe Engie

Mois Opérateurs Commentaires

Engie revend à une joint-venture (composée de Dynegy et ECP)


8,7 GW d’actifs thermiques. Le montant de l’opération s’élève à 3,3 Md€.
Février Dans le même temps, le groupe français conclut la vente de ses
Engie
2017 participations dans Meenakshi (à India Power) et Paiton (à Nebras Power),
deux centrales à charbon situées en Inde et Indonésie, représentant une
capacité de production électrique de 3 GW.

Engie supprime plusieurs centaines de postes en Royaume-Uni dans le cadre


Avril
Engie de la réorganisation de ses fonctions support qui d’inscrit dans son plan de
2017
transformation et d’économies sur 3 ans.

Engie entre en négociations exclusives avec le Britannique Neptune Energy


pour lui vendre son activité d’exploration et de production d’hydrocarbures
Mai Engie / Neptune (E&P). Cette opération s’inscrit dans le plan de cessions 2016-2018 du
2017 Energy groupe destiné à recentrer ses activités vers les énergies renouvelables
(éolien, solaire, etc.), la fourniture de gaz et les services d’efficacité
énergétique.

Engie revend à Energy Capital Partners sa part de 75% dans trois centrales de
production d’électricité au Royaume-Uni. Cela concerne les centrales de
Octobre Engie / Energy
Saltend et Deeside (production d’électricité à partir de gaz) et celle d’Indian
2017 Capital Partners
Queens (centrale de pointe alimentée au fioul), représentant une capacité
brute totale de 1 841 MW.

Engie conclut avec Total un accord en vue de la cession de ses activités


amont de Gaz Naturel Liquéfié (GNL). Le montant de l’opération, qui
Novembre
Engie / Total concerne la liquéfaction, le transport maritime et le négoce international,
2017
s’élève à près de 2 Md€. Engie conserve ses activités aval, les infrastructures
de regazéification et la commercialisation de détail aux clients finaux.

Engie revend à Alinta Energy sa participation (70%) dans la centrale Loy Yang
Novembre Engie / Alinta
B de production d’électricité à partir de charbon implantée en Australie.
2017 Energy
Cette centrale a une capacité de 1 000 MW.

Le secteur E&P, qui regroupe les activités de prospection, de développement


Février Engie / Neptune
et d’exploitation de champs pétroliers et gaziers d’Engie, est officiellement
2018 Energy
cédé à Neptune Energy.

Engie cède au groupe thaïlandais Global Power Synergy sa participation de


69,1% dans Glow, producteur d’électricité. Le montant de la transaction est
Juin Engie / Global évalué à 2,6 Md€. Cette cession s’inscrit dans la stratégie du Français de
2018 Power Synergy réduire son empreinte carbone. Suite à cette opération, Engie n’exploitera
plus de centrale de production d’électricité à partir de charbon en Asie-
Pacifique.

Juillet Total finalise l’acquisition du portefeuille d'actifs amont de gaz naturel


Engie / Total
2018 liquéfié (GNL) d’Engie pour un montant de 1,5 Md€.

Liste non exhaustive / Source : Xerfi, d’après presse et opérateurs

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 49
3.3. DEVENIR UN ACTEUR DE REFERENCE DES ENERGIES RENOUVELABLES
Renforcement dans les énergies vertes
Suivant un mouvement mondial, Engie a, depuis quelques années, décidé de prendre le virage des énergies
renouvelables. Le groupe s’est en effet fixé des objectifs ambitieux dont celui d’atteindre une part de 25%
d’énergies renouvelables dans son portefeuille de capacités de production d'électricité à l’horizon 2020. Par
ailleurs, dans le cadre de la restructuration de ses activités lancée en 2016, Engie a créé la Business Unit
France Renouvelables, chargée de développer, construire, financer, exploiter et effectuer la maintenance des
actifs de production d’électricité renouvelable du groupe en France, à partir d’énergie hydraulique, éolienne,
photovoltaïque ou marine.

Outre le lancement de nouvelles offres commerciales destinées aux particuliers (my Power, Mon Elec, Mon
gaz vert), Engie ne cesse de développer de nouvelles capacités de production d’énergies renouvelables. Tout
au long de l’année 2017, le groupe a remporté de nombreux appels d’offres pour la construction et
l’exploitation de parcs éoliens, à l’instar du contrat signé en Mongolie en août 2017, ou de sites de
production d’électricité à partir de source solaire (inauguration à Gréoux-les-Bains (04) d’un parc de 300 000
panneaux solaires d’une capacité de 82 MW en septembre 2017).

Part des énergies renouvelables dans le total des capacités installées d’Engie
Unité : part en % du total

26% 24,5%

21,5%
22%
20,2%
18,8% 18,8% 19,3%
18,5% 18,1% 18,3%
18%

14%

10%
2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Traitement Xerfi / Source : Engie

Répartition des capacités de production électrique installées


Unité : part en % du total installé en GW et évolution en point par rapport à 2016
Hydraulique
19% (+2 points)
Total : 102,7 GW
Eolien
5% (+1 point)
Biomasse/Biogaz
1% (0 point)
Solaire
2% (+1 point)
Gaz naturel Nucléaire
56% (-2 points) 6% (0 point)
Charbon
7% (-2 points)
Autres non
renouvelables
4% (+1 point)
Source : Engie, données 2017

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 50
3.3. DEVENIR UN ACTEUR DE REFERENCE DES ENERGIES RENOUVELABLES
Les principales initiatives récentes en matière d’économie verte

Répartition des sources d’énergies Répartition des sources d’énergies


renouvelables dans la production renouvelables dans la production
d’électricité et de chaleur en 2015 d’électricité et de chaleur en 2017
Unité : part en % du total des énergies renouvelables Unité : part en % du total des énergies renouvelables

Biomasse
Biomasse et biogaz
et biogaz 12,0%
11,9%
Eolien
Eolien 9,9%
Hydrau- 5,4%
Hydraul- Solaire
lique
Solaire ique 1,1%
82,2%
0,4% 76,9%
Géothermi
Géother-
que
mique
0,1%
0,1%

Traitement Xerfi / Source : Engie

Activités récentes d’Engie dans le développement des énergies renouvelables


Mois Secteur Commentaires

Dans le cadre de la seconde session des appels d’offres solaires organisés par la
Juillet
Solaire Commission de régulation de l’énergie, Engie remporte 10 projets photovoltaïques
2017
en France, soit 94,59 MW de puissance installée sur les 500 MW attribués.

Engie remporte un contrat pour la construction et l’exploitation du parc éolien de


Août
Éolien Sainshand en Mongolie. Celui-ci aura une capacité totale installée de 55 MW et sera
2017 e
mis en service au 2 semestre 2018.

Engie et EDP Renováveis remportent un contrat pour développer un parc éolien en


Septembre
Éolien mer au Royaume-Uni d’une capacité de 950 MW. Le projet porte sur une durée de
2017
15 ans.

Septembre Le groupe Abraaj et Engie concluent un partenariat pour construire une plateforme
Éolien
2017 de projets éoliens en Inde, pour une capacité totale de 1 GW.

Solairedirect, filiale d’Engie, inaugure le plus grand parc solaire du groupe en France,
Septembre à Gréoux-les-Bains (04). Grâce à ses 300 000 panneaux solaires et ses 50 postes de
Solaire
2017 transformation électrique, le site produira 128 GWh par an pour une capacité de
82 MW.

Engie remporte deux contrats de concession pour deux centrales hydroélectriques


Septembre au Brésil. L’un porte sur une usine (Jaguara) d’une capacité installée 424 MW, l’autre
Hydroélectrique
2017 sur une usine (Miranda) d’une capacité installée 408 MW. Les contrats sont signés
pour une période de 30 ans.

Engie rachète Fenix International. Installée en Ouganda, cette entreprise est


Octobre
Solaire spécialisée dans les énergies renouvelables, proposant notamment des installations
2017
solaires domestiques en Afrique.

Liste non exhaustive / Source : Xerfi, d’après presse et opérateurs


Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 51
Les principales initiatives récentes en matière d’économie verte (suite)
Activités récentes d’Engie dans le développement des énergies renouvelables (suite et fin)
Mois Secteur Commentaires

Octobre Engie remporte un projet d’énergie renouvelable en Égypte, pour développer un


Éolien
2017 parc éolien de 250 MW.

Novembre Engie remporte 4 projets d’énergies renouvelables (éolien et solaire) en France,


Éolien / Solaire
2017 représentant une puissance totale de 687,8 MW.

Engie et Crédit Agricole Assurances signent un accord pour que leur filiale FEIH
Décembre
Éolien / Solaire (Futures Energies Investissements Holding) pour acquérir près de 500 MW de parcs
2017
éoliens et solaires photovoltaïques d’ici fin 2018.

A l’occasion de l’inauguration du parc photovoltaïque de Mirzapur en Inde (capacité


de 101 MWc), Engie annonce plusieurs décisions : la signature d’un contrat d’achat
Mars Photovoltaïque
d’électricité pour le parc photovoltaïque de Kadapa (338 MWc), l’obtention de
2018 / Éolien
projets éoliens de 30 MW dans l’Etat de Gujarat et de 50 MW dans l’Etat de Tamil
Nadu.

Avril Engie remporte un projet éolien de 200 MW en Inde, portant à 1 GW les capacités
Éolien
2018 renouvelables du groupe dans le pays.

Avril Engie et Meridiam remportent deux projets solaires photovoltaïques au Sénégal,


Photovoltaïque
2018 représentant une puissance totale de 60 MW.

Engie lance une offre commerciale d’autoconsommation pour les particuliers.


Avril Nommée My Power, elle permet de stocker sur batterie l’électricité produite par des
Photovoltaïque
2018 panneaux photovoltaïques installés sur le toit, et ainsi la consommer même en
l’absence de soleil.

Engie signe avec Forestalia, General Electric et Mirova un contrat pour développer
Mai
Éolien en France neuf parcs éoliens non subventionnés d’une capacité totale de
2018
300 MW. Une grande partie de l’électricité produite sera rachetée par Engie.

Engie acquiert le groupe breton Langa. Celui-ci est un producteur d’énergies


Juin renouvelables présent à la fois dans le solaire, l’éolien, le biogaz et la biomasse. Il
Éolien / Solaire
2018 détient un portefeuille d’une capacité totale installée de 215 MW dont 165 MW
d’énergie solaire et 39 MW d’éolien.

Engie inaugure la plus importante flotte utilitaire hydrogène et la première station


Juin multi-carburants alternatifs en France. Implantée au Marché International de
Hydrogène
2018 Rungis (94), la station alimentera une flotte de 50 véhicules utilitaires roulant à
l’hydrogène.

Dans le cadre du projet GRHYD (Gestion des Réseaux par l’injection d’Hydrogène
pour Décarboner les énergies), le premier démonstrateur Power-to-Gas en France
Juin
Hydrogène est inauguré. Installé à Cappelle-la-Grande (59), il teste l’injection d’hydrogène dans
2018
le réseau de distribution de gaz naturel pour répondre aux besoins de chauffage,
eau chaude et cuisson.

Liste non exhaustive / Source : Xerfi, d’après presse et opérateurs


Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 52
3.4. SE POSITIONNER PARMI LES LEADERS DES SERVICES ENERGETIQUES
Une politique ambitieuse
Engie entend se positionner comme un acteur de référence dans le domaine des services énergétiques. Par
le biais de sa marque Cofely, le groupe figure parmi les leaders européens des services à l’énergie. Il propose
des solutions d’efficacité énergétique et environnementale aux industriels, clients du tertiaire (privé ou
public) et à diverses infrastructures (réseaux électriques et gaziers, ports et aéroports, réseaux d’éclairage
public, etc.). Depuis 2013, Engie a pour objectif d’accroître son chiffre d’affaires dans les services à l’énergie
de 40% d’ici 2018 et de doubler ses ventes hors d’Europe dans ce segment à l’horizon 2020.
Afin de mener à bien son objectif, le groupe a développé une stratégie offensive de croissance externe
comme en témoigne les acquisitions, fin 2017, des entreprises sud-africaines Thermaire et Ampair,
spécialisées dans l’installation et la maintenance de chauffage, ventilation, climatisation.

Stratégie de développement d’Engie dans les services énergétiques

Développement dans les services à l’énergie

Investissements
Conforter son leadership Renforcement des « services »
et acquisitions

- Accentuation - Développement de services Croissance externe


de la dynamique commerciale à destination des métiers de gestion Acquisitions d’actifs
(réponses aux appels d’offre) et de maintenance
Croissance interne
- Développement de l’offre - Ciblage des segments à haute valeur Développement en propre
(contrats de performance ajoutée nécessitant une expertise
énergétique, partenariats public dans de nouvelles zones
métier importante
privé, nouveaux services, etc.) géographiques ciblées
ou de nouvelles activités

Source : Xerfi

Part des prestations de services d’Engie Part des prestations de services d’Engie
en 2010 en 2017
Unité : part en % du chiffre d’affaires Unité : part en % du chiffre d’affaires

Prestations
Prestations de services
de services 32,9%
31,5% Ventes
d'énergie
68,5% Ventes
d'énergie
67,1%

Traitement Xerfi / Source : Engie

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 53
3.4. SE POSITIONNER PARMI LES LEADERS DES SERVICES ENERGETIQUES
Les principaux faits marquants

Principaux faits marquants dans les services énergétiques

Mois Opérateurs Commentaires

Engie remporte la délégation de service public pour le nouveau réseau de


Janvier
Engie chaleur à base de géothermie de la Plaine Rive Droite de Bordeaux
2017
Métropole.

Engie acquiert Keepmoat Regeneration, leader sur le marché britannique des


Mars Engie / Keepmoat services de rénovation pour les collectivités locales. Le rachat s’élève à
2017 Regeneration environ 390 M€. L’expertise de l’entreprise dans la rénovation contribue à
l’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments.

Engie signe deux accords de partenariat avec Sime Darby, un conglomérat


Mars basé en Malaisie, pour co-développer des opportunités commerciales
Engie / Sime Darby
2017 dans l’énergie solaire et des services intégrés de facility management haut
de gamme.

Engie conclut un partenariat avec Bolloré et Senoko Energy pour co-


Mars Engie / Bolloré / développer des solutions dans le domaine de la ville intelligente (mobilité
2017 Senoko Energy électrique et stockage d’énergie), et pour explorer des opportunités dans les
services aéroportuaires à Singapour.

Engie (50%) et Axium Infrastructure US (50%) remportent une concession de


Avril Engie / Axium
50 ans d’environ 1,1 Md€ pour assurer la gestion durable de l’énergie de
2017 Infrastructure
l’Université d’Etat de l’Ohio, à Colombus (Etats-Unis).

Via sa filiale Engie Ineo, Engie rachète la société suédoise Icomera, leader
Mai
Engie / Icomera dans le développement de solutions de communication embarquées dans les
2017
transports publics (connexion Wi-Fi et ses dérivés).

Engie acquiert une participation de 40% dans Tabreed (National Central


Cooling Company), qui reste détenue à 42% par Mubadala, société
Juin
Engie / Tabreed d’investissements basée à Abu Dhabi. Tabreed deviendra l’une des
2017
principales plateformes de développement du groupe français pour les
réseaux de froid dans la région.

Septembre Engie acquiert CNN MCO, spécialiste français de la gestion technique


Engie / CNN MCO
2017 (maintenance, gestion et entretien) des navires militaires et civils.

Engie / Thermaire Engie rachète deux entreprises d'Afrique du Sud, spécialisées dans les
Décembre
et Ampair services énergétiques (installation et à maintenance de chauffage,
2017
ventilation, climatisation), Thermaire et Ampair.

Engie remporte la concession de lignes de transmission électrique pour une


Décembre
Engie durée de 30 ans au Brésil. Ce contrat comprend la construction,
2017
l'assemblage, l'exploitation et la maintenance des infrastructures.

Liste non exhaustive / Source : Xerfi, d’après presse et opérateurs

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 54
Les principaux faits marquants (suite)

Principaux faits marquants dans les services énergétiques (suite et fin)

Mois Opérateurs Commentaires

Engie rachète les activités (génie électrique, génie climatique, systèmes de


Décembre
Engie / Spie télécommunication et maintenance multi-technique) du groupe français Spie
2017
au Maroc.

Engie rachète Electro Power Systems. Basée à Paris (75), l’entreprise est
Engie / Electro
Janvier spécialisée dans les solutions de stockage d’énergie et les microgrids
Power Systems
2018 permettant de résoudre les défis liés à l’intermittence des énergies
renouvelables.

Engie et Axium Infrastructure acquiert un micro-réseau d’électricité et un


réseau de chaleur et de climatisation sur le campus de médecine de
Avril ENGIE / Axium Longwood, à Boston (États-Unis). D’une capacité de production de 99 MW
2018 Infrastructure d’électricité, l’ensemble dessert cinq hôpitaux et des écoles de médecine et
de santé publique dans le cadre d’un contrat de long-terme conclu jusqu’en
2051.

Engie rachète l’entreprise suisse Priora FM, spécialisée dans la gestion des
Mai
Engie / Priora FM bâtiments, des infrastructures et le facility management. Ses principaux
2018
clients sont les aéroports de Genève et Zurich.

Liste non exhaustive / Source : Xerfi, d’après presse et opérateurs

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 55
4. LES DONNEES FINANCIERES

LES DONNEES FINANCIERES

4.1. LE PANORAMA DES ÉLÉMENTS FINANCIERS 57


Les chiffres clés 57
4.2. LES INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET FINANCIERS 58
Le compte d’exploitation 58
Le bilan consolidé en valeur 59
La structure du bilan consolidé 60
Les principaux ratios 61
Les définitions 62

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 56
4.1. LE PANORAMA DES ELEMENTS FINANCIERS
Les chiffres clés

Stabilisation de la marge brute en 2017


En 2017, le taux de marge brute d’Engie s’est stabilisé à 43,5% du chiffre d’affaires. L’évolution du
montant des achats a en effet été similaire à celle de l’activité du groupe.

Érosion du taux du taux de résultat opérationnel courant


Dans le sillage du recul de l’EBITDA, le taux de résultat opérationnel courant du groupe s’est
également replié au cours de l’exercice 2017, pour tomber à 7,4% du chiffre d’affaires (-0,1 point).
Cette contre-performance résulte de la poursuite du plan de transformation Lean qui vise à des
reventes d’activité. En 2017, des cessions d’actifs de production électrique thermique,
notamment aux États-Unis et en Indonésie, ont ainsi été réalisées. En outre, le groupe a pâti de la
contribution négative de l’activité nucléaire en Belgique (-142 M€).

Hausse du résultat net part du groupe


Dans le rouge en 2016, le résultat net part du groupe d’Engie a renoué avec la croissance en 2017,
s’établissant à 1 423 M€. Cette nette amélioration intègre notamment des gains enregistrés sur
les cessions de centrales thermiques d’électricité aux États-Unis, en Pologne et au Royaume-Uni,
sur la revente de participations au sein du capital de diverses sociétés (Petronet LNG en Inde et
NuGen au Royaume-Uni) et de la réduction du coût de la dette.

Réduction de l’endettement financier


En 2017, l’endettement financier net d’Engie s’est de nouveau contracté, se portant à 22,5 Md€
(-2,3 Md€ sur un an). Ce repli est la conséquence de la génération de cash-flow d’un montant de
8,3 Md€ et des effets positifs du programme de rotation de portefeuille, avec notamment la
revente d’actifs de production d’électricité thermique et la cession de nombreuses participations
dans le capital d’entreprises (Opus Energy, Elengy etc.).

Principaux chiffres clés du groupe Engie


Unités : million d’euros, part en % du chiffre d’affaires et % des variations annuelles
Date de clôture de l'exercice 31/12/2017 31/12/2016

Chiffre d'affaires 65 029 64 840


Évolution du chiffre d’affaires (%) 0,3% nd
Marge brute 28 289 28 220
Évolution de la marge brute (%) 0,2% nd
Taux de marge brute (en % du CA) 43,5% 43,5%
Résultat net part du groupe 1 423 -415
Part en % du chiffre d’affaires 2,2% -0,6%

Actifs non circulants / immobilisations 92 171 98 905


Actifs circulants 58 161 59 595
Capitaux propres 42 577 45 447
Dettes non courantes 52 960 55 461
Dettes courantes 54 795 57 591
Total de bilan (actif / passif) 150 332 158 499
Source : Xerfi, d’après les données financières du groupe

Méthodologie : les éléments financiers 2016 et 2017 sont aux normes IFRS. Ils portent sur des données auditées, publiées par le
groupe en avril 2018.

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 57
4.2. LES INDICATEURS ECONOMIQUES ET FINANCIERS
Le compte d’exploitation

Compte d’exploitation consolidé du groupe Engie


Unité : million d’euros
Date de clôture de l'exercice 31/12/2017 31/12/2016

Chiffre d'affaires 65 029 64 840

Marge brute 28 289 28 220


Amortissements, dépréciations, provisions -3 736 -4 223
Frais de personnel -10 082 -9 996
Autres charges opérationnelles -11 077 -10 407
Résultat opérationnel courant 4 835 4 884
Produits financiers 827 889
Charges financières -2 122 -2 210
Résultat financier -1 295 -1 321
Impôts 425 -481
Résultat net consolidé 2 238 163
Intérêts minoritaires 815 578
Résultat net part du groupe 1 423 -415

Effectifs 155 128 153 090


Source : Xerfi, d’après les données financières du groupe

Compte d’exploitation consolidé du groupe Engie


Unité : part en % du chiffre d’affaires consolidé
Date de clôture de l'exercice 31/12/2017 31/12/2016

Chiffre d'affaires 100,0% 100,0%

Marge brute 43,5% 43,5%


Amortissements, dépréciations, provisions -5,7% -6,5%
Frais de personnel -15,5% -15,4%
Autres charges opérationnelles -17,0% -16,1%
Résultat opérationnel courant 7,4% 7,5%
Produits financiers 1,3% 1,4%
Charges financières -3,3% -3,4%
Résultat financier -2,0% -2,0%
Impôts 0,7% -0,7%
Résultat net consolidé 3,4% 0,3%
Intérêts minoritaires 1,3% 0,9%
Résultat net part du groupe 2,2% -0,6%
Source : Xerfi, d’après les données financières du groupe

Méthodologie : les éléments financiers 2016 et 2017 sont aux normes IFRS. Ils portent sur des données auditées, publiées par le
groupe en avril 2018.

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 58
4.2. LES INDICATEURS ECONOMIQUES ET FINANCIERS
Le bilan consolidé en valeur

Actif du groupe Engie


Unité : million d’euros
Date de clôture de l'exercice 31/12/2017 31/12/2016

Actifs non circulants 92 171 98 905


dont immobilisations incorporelles 23 789 24 011
dont immobilisations corporelles 51 024 57 739
dont immobilisations financières 10 357 10 227

Actifs circulants 58 161 59 595


dont stocks 4 155 3 656
dont créances clients 20 311 20 835
dont disponibilités 8 931 9 825

Total de l'actif 150 332 158 499


Source : Xerfi, d’après les données financières du groupe

Passif du groupe Engie


Unité : million d’euros
Date de clôture de l'exercice 31/12/2017 31/12/2016

Capitaux propres 42 577 45 447


dont part du groupe 36 639 39 578
dont intérêts minoritaires 5 938 5 870

Dettes non courantes 52 960 55 461


dont provisions 18 428 19 461
dont dette financière 25 292 24 411

Dettes courantes 54 795 57 591


dont fournisseurs 16 432 17 075

Total du passif 150 332 158 499


Source : Xerfi, d’après les données financières du groupe

Méthodologie : les éléments financiers 2016 et 2017 sont aux normes IFRS. Ils portent sur des données auditées, publiées par le
groupe en avril 2018.

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 59
4.2. LES INDICATEURS ECONOMIQUES ET FINANCIERS
La structure du bilan consolidé

Actif du groupe Engie


Unité : part en % du total du bilan
Date de clôture de l'exercice 31/12/2017 31/12/2016

Actifs non circulants 61,3% 62,4%


dont immobilisations incorporelles 15,8% 15,1%
dont immobilisations corporelles 33,9% 36,4%
dont immobilisations financières 6,9% 6,5%

Actifs circulants 38,7% 37,6%


dont stocks 2,8% 2,3%
dont créances clients 13,5% 13,1%
dont disponibilités 5,9% 6,2%

Total de l'actif 100,0% 100,0%


Source : Xerfi, d’après les données financières du groupe

Passif du groupe Engie


Unité : part en % du total du bilan
Date de clôture de l'exercice 31/12/2017 31/12/2016

Capitaux propres 28,3% 28,7%


dont part du groupe 24,4% 25,0%
dont intérêts minoritaires 3,9% 3,7%

Dettes non courantes 35,2% 35,0%


dont provisions 12,3% 12,3%
dont dette financière 16,8% 15,4%

Dettes courantes 36,5% 36,3%


dont fournisseurs 10,9% 10,8%

Total du passif 100,0% 100,0%


Source : Xerfi, d’après les données financières du groupe

Méthodologie : les éléments financiers 2016 et 2017 sont aux normes IFRS. Ils portent sur des données auditées, publiées par le
groupe en avril 2018.

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 60
4.2. LES INDICATEURS ECONOMIQUES ET FINANCIERS
Les principaux ratios

Ratios financiers du groupe Engie

Date de clôture de l'exercice 31/12/2017 31/12/2016

Taux de marge brute (%) 43,5% 43,5%


Frais de personnel / chiffre d'affaires (%) 15,5% 15,4%
Chiffre d'affaires par salarié (millier EUR) 419,2 423,5
Couverture de l'actif net (%) 28,3% 28,7%
Taux d'endettement (%) 59,4% 53,7%
Rentabilité nette des capitaux propres (%) 5,3% 0,4%
Source : Xerfi, d’après les données financières du groupe

Évolution de l’activité du groupe Engie


Unité : % des variations annuelles
Date de clôture de l'exercice 31/12/2017 31/12/2016

Variation du chiffre d’affaires 0,3% nd


Variation des achats consommés 0,3% nd
Variation de la marge brute 0,2% nd
Variation des frais de R&D -11,5% nd
Variation des frais de personnels 0,9% nd
Variation du résultat opérationnel -1,0% nd
Variation des impôts ns nd
Variation du résultat net consolidé ns nd
Variation du résultat net part du groupe ns nd
Source : Xerfi, d’après les données financières du groupe

Évolution de la structure financière du groupe Engie


Unité : % des variations annuelles
Date de clôture de l'exercice 31/12/2017 31/12/2016

Variation des immobilisations -6,8% nd


Variation de l'actif circulant -2,4% nd
Variation du total du bilan (actif/passif) -5,2% nd
Variation des capitaux propres -6,3% nd
Variation des dettes non courantes -4,5% nd
Variation des dettes financières 3,6% nd
Variation des dettes courantes -4,9% nd
Source : Xerfi, d’après les données financières du groupe

Méthodologie : les éléments financiers 2016 et 2017 sont aux normes IFRS. Ils portent sur des données auditées, publiées par le
groupe en avril 2018.

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 61
4.2. LES INDICATEURS ECONOMIQUES ET FINANCIERS
Les définitions

Définitions des ratios et indicateurs

EVOLUTION DE L’ACTIVITE

Variation du revenu (%) Variation annuelle


Variation des achats consommés (%) Variation annuelle
Variation de la marge brute (%) Variation annuelle
Variation des frais de R&D (%) Variation annuelle
Variation des frais de personnel (%) Variation annuelle
Variation du résultat opérationnel (%) Variation annuelle
Variation des impôts (%) Variation annuelle
Variation du résultat net consolidé (%) Variation annuelle
Variation du résultat net part du groupe (%) Variation annuelle

MARGES D’ACTIVITE

Taux de marge commerciale (%) Marge commerciale/Ventes de marchandises


Taux de marge brute (%) Marge brute/Production

VARIATIONS DE LA STRUCTURE FINANCIERE

Variation des immobilisations (%) Variation annuelle


Variation de l’actif circulant (%) Variation annuelle
Variation du total du bilan (%) Variation annuelle
Variation des capitaux propres (%) Variation annuelle
Variation des dettes non courantes (%) Variation annuelle
Variation des dettes financières (%) Variation annuelle
Variation des dettes courantes (%) Variation annuelle

GESTION ET STRUCTURE FINANCIERE

Couverture de l'actif net Fonds propres/actif immobilisé net


Taux d’endettement (%) Dettes à caractère financier/Fonds propres

RENTABILITE

Rentabilité nette des capitaux propres (%) Résultat Net / Fonds propres
Source : Xerfi, modèle Mapsis

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 62
5. LA BASE STATISTIQUE

LA BASE STATISTIQUE

5.1. LA BASE STATISTIQUE 64


Les principaux tableaux de données 64

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 63
5.1. LA BASE STATISTIQUE
Les principaux tableaux de données

Chiffre d’affaires consolidé du groupe Engie


Unités : million d’euros, % des variations annuelles en valeur
Chiffres d’affaires Évolution
2008 83 053 16,6%
2009 79 908 -3,8%
2010 84 478 5,7%
2011 90 673 7,3%
2012 97 038 7,0%
2013 87 898 -8,0%
2014 74 686 -15,0%
2015 69 883 -6,4%
2016 64 840 -7,2%
2017 65 029 0,3%
Traitement Xerfi / Source : Engie

EBITDA du groupe Engie


Unités : million d’euros et part en % du CA
EBITDA Taux de ROC
2011 16 525 18,2%
2012 17 026 17,5%
2013 14 223 16,2%
2014 12 138 16,3%
2015 11 262 16,1%
2016 9 491 14,6%
2017 9 316 14,3%
Traitement Xerfi / Source : Engie

Résultat net part du groupe Engie


Unités : million d’euros, part en % du CA
Résultat net Taux de Résultat net
2009 4 477 5,6%
2010 4 616 5,5%
2011 4 003 4,4%
2012 1 544 1,6%
2013 -9 646 -11,0%
2014 3 110 4,2%
2015 -4 617 -6,6%
2016 -415 -0,6%
2017 1 423 2,2%
Traitement Xerfi / Source : Engie

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 64
Les principaux tableaux de données (suite)

Effectifs salariés du groupe Engie (*)


Unités : nombre de personnes et % des variations annuelles
Effectif Évolution
2009 201 971 3,6%
2010 213 987 5,9%
2011 218 905 2,3%
2012 219 253 0,2%
2013 147 199 -32,9%
2014 152 882 3,9%
2015 154 935 1,3%
2016 153 090 -1,2%
2017 155 128 1,3%
(*) Effectifs des sociétés en intégration globale / Traitement Xerfi / Source : Engie

Répartition géographique des effectifs salariés du groupe Engie (*)


Unités : nombre de personnes, % des variations annuelles ET part en % du total
2017 2016 Variation Part
France 72 589 72 651 -0,1% 46,8%
Belgique 16 658 16 697 -0,2% 10,7%
Autres pays d’Europe 45 266 43 946 3,0% 29,2%
Amérique du Nord 4 903 4 350 12,7% 2,8%
Amérique du Sud 6 147 6 256 -1,7% 4,1%
Asie/Moyen-Orient/Océanie 8 858 8 813 0,5% 5,7%
Afrique 707 377 87,5% 0,7%
Total 155 128 153 090 1,3% 100,0%
(*) Effectifs des sociétés en intégration globale / Traitement Xerfi / Source : Engie

Actionnariat du groupe Engie


Unités : part en % du capital et % des droits de vote
Part en % du capital Part en % des droits de vote
Etat 24,1% 28,1%
Salariés 2,7% 3,9%
BlackRock 5,1% 4,5%
CDC 1,9% 2,0%
Autodétention 1,9% 1,6%
CNP Assurances 1,0% 0,9%
Public 63,3% 59,0%
Total 100,0% 100,0%
Traitement Xerfi / Source : Engie, donnés au 31 décembre 2017

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 65
Les principaux tableaux de données (suite)

Dividende par action distribuée par Engie


Unités : euro par action et % des variations annuelles
Dividende Évolution
2008 1,4 11,1%
2009 1,5 5,0%
2010 1,5 2,0%
2011 1,5 0,0%
2012 1,5 0,0%
2013 1,5 0,0%
2014 1,0 -33,3%
2015 1,0 0,0%
2016 1,0 0,0%
2017 0,7 -30,0%
Traitement Xerfi / Source : Engie

Chiffre d'affaires par secteur reportable


Unités : million d'euros, % des variations annuelles et part en %
Variation
2016 2017 Part en 2017
2016/2017
Amérique du Nord 3 814 2 967 -22,2% 4,6%
Amérique Latine 4 076 4 511 10,7% 6,9%
Afrique/Asie 3 808 3 984 4,6% 6,1%
Benelux 9 044 9 842 8,8% 15,1%
France 20 332 16 764 -17,5% 25,8%
Europe hors France et Benelux 8 230 9 008 9,5% 13,9%
Infrastructures Europe 6 762 6 712 -0,7% 10,3%
GEM&GNL 15 959 16 400 2,8% 25,2%
Autres 4 712 8 327 76,7% 12,8%
Éliminations -13 550 -13 488 -0,5% -20,7%
Total 64 840 65 029 0,3% 100,0%
Traitement Xerfi / Source : Engie

EBITDA par secteur reportable


Unités : million d'euros, % des variations annuelles et part en %
Taux d'EBITDA
2016 2017 Variation
en 2017
Amérique du Nord 475 169 -64,4% 5,7%
Amérique Latine 1 696 1 711 0,9% 37,9%
Afrique/Asie 1 162 1 323 13,9% 33,2%
Benelux 755 551 -27,0% 5,6%
France 1 315 1 475 12,2% 8,8%
Europe hors France et Benelux 612 655 7,0% 7,3%
Infrastructures Europe 3 459 3 384 -2,2% 50,4%
GEM&GNL 3 -82 ns -0,5%
Autres 15 128 753,3% 1,5%
Total 9 492 9 314 -1,9% 14,3%
Traitement Xerfi / Source : Engie
Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 66
Les principaux tableaux de données (suite)
Résultat opérationnel courant après quote-part du résultat net des entreprises mises
en équivalence par secteur reportable
Unités : million d'euros, % des variations annuelles et part en %
Taux de ROC
2016 2017 Variation
en 2017
Amérique du Nord 430 120 -72,1% 4,0%
Amérique Latine 1 284 1 278 -0,5% 28,3%
Afrique/Asie 923 1 067 15,6% 26,8%
Benelux 371 -9 -102,4% -0,1%
France 695 882 26,9% 5,3%
Europe hors France et Benelux 410 439 7,1% 4,9%
Infrastructures Europe 2 068 1 940 -6,2% 28,9%
GEM&GNL -74 -137 85,1% -0,8%
Autres -472 -308 -34,7% -3,7%
Total 5 635 5 272 -6,4% 8,1%
Traitement Xerfi / Source : Engie

Chiffre d'affaires par zone géographique


Unités : million d'euros, % des variations annuelles et part en %
2016 2017 Variation Part en 2017
France 24 898 25 722 3,3% 39,6%
Belgique 9 359 8 475 -9,4% 13,0%
Autres pays Union européenne 14 940 15 584 4,3% 24,0%
Autres pays d'Europe 1 272 1 178 -7,4% 1,8%
Amérique du Nord 4 691 3 873 -17,4% 6,0%
Asie/Moyen-Orient/Océanie 5 531 5 524 -0,1% 8,5%
Amérique du Sud 3 857 4 272 10,8% 6,6%
Afrique 292 401 37,8% 0,5%
Total 64 840 65 029 0,3% 100,0%
Traitement Xerfi / Source : Engie

Production nette d'électricité en France


Unités : GWh, % des variations annuelles
2012 2013 2014 2015 2016 2017
Production 540 145,1 548 793,7 538 360,6 544 176,8 529 482,9 526 642,9
Variation -0,3% 1,6% -1,9% 1,1% -2,7% -0,5%
Traitement Xerfi / Source : SDES

Prix spot de l’électricité en France


Unités : €/MWh (moyenne annuelle), % des variations annuelles
2015 2016 2017 (e)
Prix 38,8 36,9 45,2
Variation 10,8% -4,8% 22,4%
Traitement Xerfi / Source : CRE via EPEX

Évolution des températures moyennes en France


Unités : degré Celsius, % des variations annuelles
2012 2013 2014 2015 2016 2017
Moyenne annuelle 13,1 12,7 14,0 13,8 13,4 13,6
Variation -5,1% -3,5% 10,7% -1,5% -2,9% 1,3%
Traitement Xerfi / Source : Agreste via Météo France
Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 67
Les principaux tableaux de données (suite)

Consommation primaire d'électricité en France


Unités : GWh, % des variations annuelles
2012 2013 2014 2015 2016 2017
Montant 434 572,3 441 964,8 429 465,1 431 164,1 426 619,3 416 017,4
Variation 3,2% 1,7% -2,8% 0,4% -1,1% -2,5%
Traitement Xerfi / Source : SDES

Consommation primaire de gaz naturel en France


Unités : TWh, % des variations annuelles en volume
2012 2013 2014 2015 2016 2017
Volume 491,1 498,1 416,9 449,4 491,3 493,2
Variation 4,3% 1,4% -16,3% 7,8% 9,3% 0,4%
Traitement Xerfi / Source : SDES

Évolution des tarifs du gaz naturel pour les utilisateurs finaux (*)
Unités : centime d’euro / kWh, % des variations annuelles
2012 2013 2014 2015 2016 2017
Particuliers 6,9 7,2 7,7 7,5 7,0 7,0
Variation 7,9% 5,6% 5,8% -1,9% -7,0% -0,5%
Professionnels 4,2 4,1 3,9 3,8 3,3 3,5
Variation 11,6% -0,5% -4,7% -4,0% -13,0% 7,0%
(*) Toutes tranches confondues / Traitement et estimation Xerfi / Source : Eurostat via SDES

Prix de gros du gaz par zone de marché


Unités : €/MWh, % des variations annuelles
2012 2013 2014 2015 2016 2017 (e)
Europe 26,0 27,4 21,9 21,2 16,8 23,3
Variation 8,2% 5,3% -20,2% -3,2% -20,9% 39,0%
Japon 42,6 41,1 41,2 31,9 20,7 24,4
Variation 18,7% -3,7% 0,2% -22,5% -35,3% 18,3%
États-Unis 7,3 9,6 11,2 8,1 7,5 8,1
Variation -25,3% 31,3% 17,1% -28,3% -6,8% 7,5%
Traitement et estimations Xerfi / Source : SDES et World Data Bank via Gas in Focus

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 68
6. SOURCES D’INFORMATION

SOURCES D’INFORMATION

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 69
Sources d’information (suite)

Les organismes officiels

AIE
Agence internationale de l’énergie
9, rue de la Fédération - 75739 Paris Cedex 15
Tél. : 01 40 57 65 00 – Fax : 01 40 57 65 09
www.iea.org

CRE
Commission de régulation de l’énergie
15, rue Pasquier - 75379 Paris Cedex 08
Tél. : 01 44 50 41 00
www.cre.fr

Énergie, Air et Climat


Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie
Grande Arche Tour Pascal A et B - 92055 La Défense Cedex
Tél. : 01 40 81 21 22
www.developpement-durable.gouv.fr/-Énergie-Air-et-Climat

RTE
Réseau transport électricité
1, Terrasse Bellini TSA 4100 - 92919 La Défense Cedex
Tél. : 01 79 24 80 00
www.rte-france.com

La presse spécialisée

Énergie Plus
www.atee.fr/Énergie-plus-magazine

Gas in Focus
www.gasinfocus.com

Les taux de change utilisés dans l’étude

Couronne suédoise
Taux de change moyen pour l’année 2017 : 1 EUR = 9,8438 SEK

Livre britannique
Taux de change moyen pour l’année 2017 : 1 EUR = 0,8872 GBP

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 70
Sources d’information (suite)

Les sites des groupes

Centrica
www.centrica.com
EDF
www.edf.com
Enel
www.enel.com
Engie
www.engie.com
Iberdrola
www.iberdrola.es
RWE
www.rwe.com
SSE
www.sse.com
Vattenfall
www.corporate.vattenfall.com

Pour en savoir plus

Le marché et la filière du gaz en France


8SCO05 – Juin 2018

Le marché de l'agrégation d'énergie à l'horizon 2023


8SCO53 – Mai 2018

La filière nucléaire française


8CHE19 – Avril 2018

Le marché et la filière de l’électricité en France


8SCO07 – Avril 2018

Les réseaux collectifs de chauffage et de climatisation


7SOC06 – Novembre 2017

Les nouvelles énergies hydrauliques et marines


7SCO26 – Mai 2017

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Engie | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 71