Vous êtes sur la page 1sur 21

09/04/2020

'LJLWDOO\VLJQHGE\
)728728(]]HGGLQH
)7287 '1FQ )728728
(]]HGGLQHJQ )728728

28
(]]HGGLQHF 7XQLVLDO 71
R (1,0RX '*0
H H]]HGGLQHIWRXWRX#JP

(]]HGGL DLOFRP
5HDVRQ,DPWKHDXWKRU
RIWKLVGRFXPHQW

QH /RFDWLRQ
'DWH


Guidage en rotation
Une liaison pivot n’autorise qu’un degré de liberté : 1 Rotation
Génie Mécanique 1
ÉLÉMENTS DE MACHINES
LES ROULEMENTS ET LES PALIERS
Analyse fonctionnelle d’une liaison pivot (Cdcf):

http://www.bearingslimited.com http://imghost1.indiamart.com

Tarak BOURAOUI - Ated BEN KHLIFA – Asma BEL HADJ- Ezzeddine FTOUTOU
ENIM-LGM
tarak.bouraoui@gmail.com ; ated_bkh@yahoo.fr ; asmabelhadj2011@yahoo.fr

VERSION 2020

GM1 – Éléments de machines 2

1 2

Il existe 4 principaux types de réalisation pour le guidage en rotation :


Par contact direct Par interposition Comparaison des solutions
d’éléments roulants
Solution pour un
Avantages Limites d’utilisation
guidage en rotation
 Coût peu élevé,  Efforts transmissibles modérés,
Contact direct  Facile à réaliser,  Faible vitesse d’utilisation.

 Encombrement en longueur élevé,


 Encombrement radial réduit, Capacité de charge inversement
Interposition de  Report de l’usure sur les bagues,

proportionnelle à la vitesse
bagues  Coût global réduit. d’utilisation,
 Sensible aux défauts d’alignement.

 Composant normalisé universel,  Encombrement radial important,


Interposition  Précision élevée,  Vitesse maximale possible pouvant
d’éléments roulants  Supportent des efforts radiaux et parfois être une limite.
axiaux.  Prix relativement élevé.
Par interposition de
Par interposition d’un  Etanchéité difficile,
bagues  Très grande précision,
film d’huile Interposition d’un  Frottements internes très réduits,
 Supportent uniquement des

film d’huile charges radiales,


 Capacité en vitesse élevée.
 Prix très élevé.

GM1 – Éléments de machines 3 GM1 – Éléments de machines 4

3 4
09/04/2020

Un peu d'histoire
Solution pour un
Applications
guidage en rotation

Contact direct  Mécanique grossière (Brouette, Gond,…)

Interposition de  Moteurs électriques pour outillage ou électroménager,


bagues  Vilebrequin de moteurs d’automobile.
 Roues d’automobile,
Interposition
 Réducteurs, poulies,
d’éléments roulants Léonard de Vinci
 Pompes, moteurs électriques. Augmenter la vitesse de déplacement
Résoudre le problème de frottement 1490
 Broche de machine outils (rectifieuse),
Interposition d’un Diminuer la pénibilité des tâches
 Paliers à air (Fraise de dentiste),
film d’huile
 Broche à air pour appareil de métrologie.

GM1 – Éléments de machines 5 GM1 – Éléments de machines 6

5 6

Composition
Matériaux employés
Eléments roulants Pour bagues et éléments roulants:
L’acier au chrome à haute teneur en carbone est l’acier le
Billes Rouleaux Aiguilles plus généralement utilisé. Sa nuance la plus courante est
l’acier 100 Cr6 (1% de carbone et 1,5 % de chrome )
dégazé sous vide, qui présente de nombreux avantages :
propreté et endurance, aptitude à la trempe . On emploie
aussi les aciers de cémentation ( 20 NCD2 ) ou bien les Bague extérieure
aciers dits « rapides « (80 DCV 40 )
Cage
Pourquoi choisir les roulements :
Pour cages :
Le coefficient de frottement interne au
Cages en tôle emboutie, rivetée, soudée, agrafée : en acier
roulement est très faible (de 0,001 à 0,005) :
doux, laiton.
Peu de perte dans le roulement Cages usinées : résine phénolique, alliages cuivreux, alliages
Puissance absorbée par la résistance au d’aluminium.
roulement très faible Cages moulées : la matière la plus employée actuellement
Très bon rendement au niveau de la liaison est le polyamide chargé de fibre de verre.
réalisée par le(s) roulement(s)
Éléments roulants

GM1 – Éléments de machines 7 GM1 – Éléments de machines 8

7 8
09/04/2020

Les efforts
Différentes cages

Cage rivetée Cage agrafée Cage usinée Cage moulée Cage moulée fermée
(matières synthétique)
Ou soudée (matière synthétique)

GM1 – Éléments de machines 9 GM1 – Éléments de machines 10

9 10

Choix des roulements selon les Charges appliquées Types de roulements


Roulements à Billes

Types de charges

RADIALES AXIALES et RADIALES AXIALES

Roulement à Roulement à Butée à rotule


rouleaux Roulement Roulement à contact sur rouleaux Butée à billes Butée
cylindriques (cage) à billes oblique à aiguilles
aiguilles
Contact radial Contact oblique Rotule 2 rangées

Butée simple effet Butée double effet

GM1 – Éléments de machines 11 GM1 – Éléments de machines 12

11 12
09/04/2020

Roulements à Rouleaux
Roulements à Aiguilles

Avec bague Sans bague


Cylindrique Conique Rotule Butée intérieure intérieure Butée sans bague Butée avec bague

Douilles

GM1 – Éléments de machines 13 GM1 – Éléments de machines 14

13 14

Roulements les plus utilisés


Roulements à une rangée Roulements à deux rangées
Roulements à une rangée de Roulement à deux rangées de
billes, à contact radial billes à contact radial de billes à contact oblique de billes à contact oblique

Représentation Représentation Représentation


Représentation Normale conventionnelle Normale conventionnelle
Normale conventionnelle Normale conventionnelle

Ces roulements supportent des charges Ces roulements supportent des charges
Ces roulements supportent des Ces roulements supportent des c axiales relativement élevées dans un seul radiales assez importantes et des charges
charges radiales et axiales harges radiales et axiales supérieu sens ou des charges axiales et radiales axiales alternées. Ils demandent une très
relativement importantes. combinées. Ils demandent une bonne bonne coaxialité des portées de l’arbre
res aux roulements à une rangée
coaxialité des portées de l’arbre d’une part d’une part et des alésages des logements
Ils exigent une bonne coaxialité de billes d’autre part. Les fréquences de rotation
et des alésages des logements d’autre part.
des portées de l’arbre d’une part Ils conviennent pour de grandes fréquences admissibles sont plus faibles que celle des
et des alésages d’autre part. de rotation. roulements à une rangée de billes.

GM1 – Éléments de machines 15 GM1 – Éléments de machines 16

15 16
09/04/2020

Roulements à rouleaux cylindriques


Roulements à deux rangées de billes à rotule
dans la bague extérieure
Représentation
B E à deux épaulements B E à deux épaulements B E sans épaulement
Normale conventionnelle B I sans épaulement B I à un épaulement B I à deux épaulements

Montage sur manchon


de serrage Ces roulements comme les Autre variante de roulement
Ces roulements supportent des charges radiales moyennes Ces roulements supportent des
précédents résistent bien aux à rouleaux cylindriques. Ceci
charges radiales très importantes
et des charges axiales faibles. Ils conviennent pour de chocs. Ils permettent un léger admettent un déversement
grandes fréquences de rotation. mais aucune charge axiale (pour
déplacement de l’arbre par admissible de 2’
les types dont l’une des bagues ne
Ils autorisent un léger déversement de la bague intérieure rapport au logement. Certains
par rapport à la bague extérieure. comporte pas d’épaulements). Ils
types comportent trois
Les roulements dont la désignation comporte le suffixe K conviennent pour de grandes
épaulements latéraux. Ils peuvent
ont un alésage conique. Ceci permet notamment leur fréquences de rotation.
de ce fait supporter de légers
Ils exigent une très bonne
montage sur une portée conique, sur manchon de serrage, efforts axiaux. Ils sont
sur manchon de démontage. On évite ainsi l’épaulement Montage sur manchon coaxialité des portées de l’arbre,
éventuellement employés avec
de démontage. d’une part, et des alésages des
d’appui sur l’arbre. une bague d’épaulement séparée
logements, d’autre part.
(symbole HJ).
18
GM1 – Éléments de machines 17 GM1 – Éléments de machines 18

17 18

Déversement admissible : 1° à 2,5°


Déversement admissible : 2’

Roulements à deux rangées de Roulements à rouleaux coniques. Roulements à aiguilles


rouleaux à rotule dans la bague
Épaulements sur bague extérieure Épaulements sur bague intérieure
extérieure. Normale conventionnelle Avec bague lisse Avec bague lisse
Normale conventionnelle

Ces roulements supportent des charges radiales Les roulements à aiguilles supportent des charges radiales importantes sous un encombrement
Ces roulements supportent des charges et axiales très importantes. Ils ne conviennent relativement réduit. Comme pour les roulements à rouleaux cylindriques ils ne supportent aucune
radiales très importantes et des charges pas pour les grandes fréquences de rotation et charge axiale. Ils conviennent pour de grandes fréquences de rotation. Ils exigent une très bonne
radiales et axiales combinées. Les fréquences demandent une bonne coaxialité des portées de coaxialité des portées de l’arbre et aussi des alésages des logements. Ils résistent bien aux chocs. Ils
de rotation admissibles sont plus faibles que l’arbre et aussi des alésages des logements. Ces permettent un léger déplacement axial de l’arbre par rapport au logement. La bague intérieure est
celles des roulements à rotule sur deux rangées roulements sont habituellement utilisés par paire séparable. Ces roulements sont couramment utilisés : sans bague intérieure, sous forme de douilles
de billes. Ils autorisent un léger déversement et montés en opposition. Ils sont utilisés pour à aiguilles, de cages à aiguilles, mais les surfaces de roulement doivent présenter une dureté et un
de la bague intérieure par rapport à la bague des paliers de grandes et moyennes dimensions état de surface suffisants (HRc = 57, Ra = 0,2 ).
extérieure. pour des mécanismes précis fortement sollicités.

GM1 – Éléments de machines 19 GM1 – Éléments de machines 20

19 20
09/04/2020

Angle de rotulage ou déversement admissible :


Butées à billes

Butées à billes à simple effet Butées à billes à double effet Ceci caractérise les petits mouvements possibles entre BE et BI (en
rotation), dont les jeux sont à l’origine. Ces petits déplacements
permettent entre autre de compenser les défauts d’alignement entre
l’arbre et l’alésage.
L’angle de rotulage est l’angle que peuvent faire les axes de symétrie
des BE et BI.
L’angle de rotulage dans les roulements à galets coniques et à galets
cylindriques est dû au léger bombé du profil des pistes de roulement.
Les butées à billes ne supportent que des charges axiales, mais ces charges peuvent être très
importantes. Les butées à simple effet ne supportent que des charges axiales dans un seul sens.
Les butées à double effet sont conçues pour subir des charges axiales alternées.
L’action de la force centrifuge sur les billes limite leur emploi à de faibles fréquences de rotation.
Les butées à billes ne sont pas conçues pour guider un arbre en rotation. Ce guidage doit être
assuré par d’autres types de roulements.
Les butés à billes conviennent particulièrement pour des arbres verticaux, fortement chargés
axialement et tournant lentement.

GM1 – Éléments de machines 21 GM1 – Éléments de machines 22

21 22

Cotation

Seul le diamètre des portées de l’arbre d et de l’alésage D sont à coter.

GM1 – Éléments de machines 23 GM1 – Éléments de machines 24

23 24
09/04/2020

Cotation Cotation

Conditions d’emploi Charge Tolérances Observations


Conditions d’emploi Charge Tolérances Observations
Bague intérieure fixe par Constante g6 La bague intérieure peut Bague extérieure Importante P7 La bague extérieure ne
rapport à la direction de coulisser sur l’arbre tournante par rapport avec chocs peut pas coulisser dans
la charge Variable h6 à la direction de la l’alésage.
Normale ou N7
charge importante
Bague intérieure Faible et j6 La bague intérieure est Faible et M7
tournante par rapport à variable ajustée avec serrage sur variable
la direction de la charge. l’arbre.
Ou Normale k5 – k6 Direction de charge Importante K7
Direction de la charge non définie ou normale
non définie Importante m5 – m6 Bague extérieure fixe Importante J7 La bague extérieure
Importante n6 par rapport à la avec chocs peut coulisser dans
avec chocs p6 direction de la charge Normale H7 l’alésage.
Normale H8
Butée à billes Axiale j6 (mécanique
ordinaire)
Butée à billes Axiale H8

GM1 – Éléments de machines 25 GM1 – Éléments de machines 26

25 26

Immobilisation axiale des bagues de roulement

Bagues
intérieures

7. - Solution pour arbre lisse

Bagues
extérieures

GM1 – Éléments de machines 27 GM1 – Éléments de machines 28

27 28
09/04/2020

Exemple d’application
2— Logement tournant, charge de direction fixe
1— Arbre tournant, charge de direction fixe
Jeu = 0,1

Bague extérieure non m Jeu = 0,1 Logement tournant


aintenue latéralement
rondelle de réglage

Bague en deux parties entretoise Bague intérieure non maintenue


Arbre tournant latéralement
entretoise

• Nous pouvons constater que les deux bagues intérieures des roulements sont maintenues latéralement :
par la rondelle de réglage, l’ entretoise, et l’ épaulement de l’ arbre.
A l’ inverse du cas précédent, ce sont les deux bagues extérieures qui sont maintenues latéral
• Un des roulements a sa bague extérieure coulissante afin de lui permettre de prendre librement sa place
ement. La bague intérieure (celle de droite) d’ un des roulements est libre latéralement.

GM1 – Éléments de machines 29 GM1 – Éléments de machines 30

29 30

Une entretoise est une pièce de forme


cylindrique destinée à maintenir constant
l'écart entre 2 roulements à billes ou pour
maintenir une pièce vissée à distance du
Manchon de serrage support.

GM1 – Éléments de machines 31 GM1 – Éléments de machines 32

31 32
09/04/2020

Exemple de montage d’arbre du batteur mélangeur Le guidage de l’arbre moteur


DITO-SAMA 7 est assuré par deux
roulements à billes à contact
radial.
L ’ action exercée par la
courroie sur l ’ arbre est
constante et de direction fixe.
Le montage est « arbre
tournant »donc les BI sont
serrées (k6) et les BE
glissantes (H7).
7
Les 4 arrêts sur les BI sont
réalisés par un épaulement
sur la poulie 17,
l'épaulement sur l’arbre 7 et
l’entretoise 13.
Les 2 arrêts sur les BE sont
réalisés, sur le roulement 14,
par un épaulement sur le
Nécessité d’un jeu en cet endroit carter 9, ainsi qu ’ une
rondelle plate 15 maintenue
en position par les vis 16.

GM1 – Éléments de machines 33 GM1 – Éléments de machines 34

33 34

Montage pour une charge radiale fixe et tournante


Guidage de l’arbre 14 : montage
identique, en terme de point
d’appui, mais avec deux roulements
à billes à contacts radiaux. Ces
derniers sont montés dans des
boîtiers.

Guidage de la vis 5 : arbre tournant, les BI sont serrées et


BE glissantes.
2 arrêts sur BI : épaulements sur 5.
2 arrêts sur BE : mise en position axiale par le chapeau
10, réglage du jeu avec les cales 9.
La butée axiale permet d’encaisser les efforts axiaux
générés par les filets hélicoïdaux.

GM1 – Éléments de machines 35 GM1 – Éléments de machines 36

35 36
09/04/2020

Montage des roulements à une rangée de billes à contact oblique

Montage en O Montage en X
Ils sont habituellement utilisés par paires et montés en opposition. La position axiale de l’arbre est
déterminée par les deux roulements. Les conditions de montage obéissent à des règles
particulières. Pour les cas courants, on distingue deux principaux types de montage :
— Le montage en X ( il est habituellement utilisé dans le cas d’un arbre tournant)
— Le montage en O (il est habituellement utilisé dans le cas d’un logement tournant)
GM1 – Éléments de machines 37 GM1 – Éléments de machines 38

37 38

Montage des roulements à rouleaux coniques Exemple d’ application — Arbre “ court“ tournant, charge de direction fixe

Cale de réglage Logement fixe

Arbre tournant

Montage en O Montage en X
Montage en X

Le montage de ces roulements est rigoureusement identique aux montages des roulements à une
Le montage de ces roulements nécessite un réglage du jeu de fonctionnement. Il doit être effectué
rangée de billes à contact oblique :
en agissant sur les bagues coulissantes des roulements. Ces roulements subissant des efforts axiaux
— Le montage en X ( il est habituellement utilisé dans le cas d’un arbre tournant)
et radiaux, la résultante de ceux-ci s’exercent perpendiculairement aux rouleaux. L’ensemble forme
— Le montage en O (il est habituellement utilisé dans le cas d’un logement tournant)
un montage dit “ en X “
GM1 – Éléments de machines 39 GM1 – Éléments de machines 40

39 40
09/04/2020

Exemple d’ application — Logement tournant, charge de direction fixe Bague intérieure tournante par rapport à la direction de la charge
(bagues intérieures montées serrées)

rotule + linéaire annulaire

Arbre fixe
« montage en X »

Bague extérieure tournante par rapport à la direction de la charge


(bagues extérieures montées serrées)

Logement tournant
rotule + linéaire annulaire
Montage en O

Un réglage simple et précis est obtenu par écrou à encoches et rondelles frein. Ces roulements
subissant des efforts axiaux et radiaux, la résultante de ceux-ci s’exercent perpendiculairement aux
rouleaux. L’ensemble forme un montage dit “ en O “ « montage en O »

GM1 – Éléments de machines 41 GM1 – Éléments de machines 42

41 42

Remarque : c- Durée d’un ensemble ou association de roulements


-1
 Les montages en opposition, de type X ou O, sont à privilégier avec les roulements à Cette durée est toujours inférieure 1.5 1.5 1.5 1.5
1 1 1
billes à contact oblique ou les roulements à rouleaux coniques. à la plus petite des valeurs Li.10. LE.10 =
(L1.10)
+
(L2.10)
+ … +
(Ln.10)

 Une des finalités de ces montages est de se rapprocher au mieux de l'isostatisme. Exemple

1.5. Durée de vie des roulements Deux roulements à rouleaux coniques d’un même arbre ont des durées respectives de

a - Durée de vie normalisée L10 15 000 et 25 000 heures. Calculons la durée de vie probable du montage.
-1
1.5 1.5 1.5
La durée de vie L10 d’une série de roulements identiques, soumis à la même charge, est LE.10 =
1
+
1
= 11 630 heurs
d- charge dynamique de base C 15
000
25
000
égale au nombre de tours, ou de révolution, réalisés par 90 % des roulements de la
La charge dynamique de base C, d’une série de roulements identiques, est la charge radiale
série avant qu’apparaissent les premiers signes de fatigue.
(axiale pour une butée), constante en intensité et en direction, que peut endurer 90 % des
La durée de vie se calcule en millions de tours, parfois en heures de fonctionnement.
roulements de la série, pendant 1 million de tours, avant qu’apparaît les premiers signes de
b - Durée de vie corrigée Ln : fiabilité différente de 90%
fatigue.
Si on désire une durée de vie supérieur à L10, on à une fiabilité supérieure, celle-ci
Remarque
corrigée est donnée par Ln = a1 L10
-Pour un roulement chargé à l’arrêt ou dans le cas de mouvement de faible amplitude CO
fiabilité différente de 90%
Fiabilité F en % 90 95 96 97 98 99 99.5 99.9 représente la charge statique limite à ne pas dépasser.
Ln L10 L5 L4 L3 L2 L1 L0.5 L0.1 - La capacité C est une caractéristique de base des roulements ; elle est indiquée dans les
a1 1 0.62 0.53 0.44 0.33 0.21 0.15 0.06 catalogues des fabricants en même temps que d, D, B et r.

GM1 – Éléments de machines 43 GM1 – Éléments de machines 44

43 44
09/04/2020

Calcule de la charge dynamique équivalente P


e- Relation entre durée de vie L10 et charge dynamique C
La charge équivalente P est une charge radiale pure, donnant exactement la même durée
L10 = Durée de vie du roulement en millions de tours. de vie que la combinaison charge axiale Fa plus Charge radiale Fr réellement exercée sur
n C = charge dynamique de base. le roulement. P est différent de la charge combinée F.
C P = Charge équivalente exercée sur le roulement.
L10 = n = 3 pour les roulements à billes et 10/3 pour les a. Cas particuliers
P
roulements à rouleaux

106. L10. L10H = Durée de vie en heures de fonctionnement. b. Cas général d’une charge combinée
L10H = N = Vitesse de rotation en tr/min P = α X . Fr + Y .Fa
60.N
• X et Y sont des coefficients liés à la nature du roulement et à ses dimensions.
• α = 1 si la bague intérieur tourne par rapport à la direction de la charge.
• α = 1.2 si la bague extérieure tourne par rapport à la direction de la charge.

GM1 – Éléments de machines 45 GM1 – Éléments de machines 46

45 46

Critères de choix des solutions Passage aux chargements réels


Passage aux chargements réels
Méthode pratique de calcul de la charge équivalente

Soit un roulement soumis à un effort F ayant deux La méthode pratique de calcul consiste à remplacer la fonction P/Fr = f°(Fa/Fr) par une
composantes, radiale et axiale. fonction majorante F'(Fa/Fr) composée de deux portions de droites.
Dans le cas des roulements radiaux à une rangée d'éléments (fig. 6), on à deux droites
On appelle CHARGE EQUIVALENTE A LA d'équations:
CHARGE F la charge P, purement radiale, qui
•Pour Fa/Fr < e alors P = Fr
aurait, relativement à la durée de vie L du
•Pour Fa/Fr > e alors P = X.Fr + Y.Fa
roulement, le même effet que l'effort F.

Si l'on trace la fonction P/Fr = f°(Fa/Fr) pour des Valeur des coefficients e, X, Y
roulements à billes à contacts radiaux, on obtient la
courbe ci contre. Elles ont été établies par expérimentations, et sont donnée
s dans le catalogue du constructeur de roulement. Elle vari
La fonction est égale à 1 pour Fa/Fr=0, décroit tout ent avec la géométrie des roulements.
X est toujours constant pour un type de roulement donné.
d'abord quand Fa/Fr augmente, passe par un
e, Y sont fonction de l'inclinaison a de l'action de contact a
minimum, puis tend vers une asymptote quand u niveau des éléments roulants.
l'effort axial devient prépondérant.

GM1 – Éléments de machines 47 GM1 – Éléments de machines 48

47 48
09/04/2020

Calcul de durée de vie, algorithmes Calcul de durée de vie, algorithmes


Choix des roulements rigides à billes Choix des roulements à rotule sur billes

ou sur rouleaux et à galets coniques

GM1 – Éléments de machines 49 GM1 – Éléments de machines 50

49 50

Exemple Exemple
1/ DONNEES DE L’ETUDE 1/ DONNEES DE L’ETUDE
Un arbre d’un engin agricole est guidé par 2 roulements à billes. Un arbre d’un engin agricole est guidé par 2 roulements à billes.
L’architecture répond au schéma suivant : L’architecture répond au schéma suivant :
 Arbre Ø 28 mini ;  Arbre Ø 28 mini ;
 N = 100 tr/min ;  N = 100 tr/min ;
 Logement Ø 70 maxi ;  Logement Ø 70 maxi ;
 Charges constantes,  Charges constantes,
 Roulement : d = 30 ; D =55 / B = 13 ;  Roulement : d = 30 ; D =55 ; B = 13 ;
 C = 12 600 N ; C0= 8 200 N.  C = 12 600 N ; C0= 8 200 N.

GM1 – Éléments de machines 51 GM1 – Éléments de machines 52

51 52
09/04/2020

Évolution Évolution

Depuis l’ancêtre des roulements … Le roulement 2 en 1

GM1 – Éléments de machines 53 GM1 – Éléments de machines 54

53 54

Évolution Évolution
Instrumentation

ASB® (Active Sensor Bearing) permet la mesure


Fonction fixation
active de la vitesse de rotation de la roue.
GM1 – Éléments de machines 55 GM1 – Éléments de machines 56

55 56
09/04/2020

Évolution

Génération 0 Génération 1

GM1 – Éléments de machines 57 GM1 – Éléments de machines 58

57 58

Évolution Évolution

Génération 2 Génération 3

GM1 – Éléments de machines 59 GM1 – Éléments de machines 60

59 60
09/04/2020

Critères de choix des solutions

Le critère de choix d’une solution se fait en fonction des conditions


de fonctionnement : F
 précision du guidage,
 vitesse de rotation, Jeu 

 efforts admissibles par la liaison.


Arbre
Logement

Type de guidage en Contraintes


rotation Précision Vitesse Efforts à transmettre
Contact direct   
Interposition de bagues + + +
Interposition d’éléments roulants ++ ++ +++
Interposition d’un film d’huile +++ +++ ++

GM1 – Éléments de machines 61 GM1 – Éléments de machines 62

61 62

Les Paliers Les Paliers


Introduction :
Introduction : Les paliers sont des organes utilisés en construction mécanique pour supporter et guider, en rotation,
Le guidage en rotation obtenu grâce à l’interposition d’un film d’huile se décompose en 2 familles : des arbres de transmission.
Suivant l’usage désiré, ces paliers peuvent être :
 lisses où les arbres qui reposent sur des coussinets sont soumis au frottement de glissement entre les
surfaces en contact.
Paliers hydrodynamiques Paliers hydrostatiques  à roulement où le contact s’effectue par l’intermédiaire de billes ou de rouleaux contenus dans
des cages. On a là un phénomène de frottement de roulement qui permet une plus grande charge
sur les paliers et une plus grande vitesse de rotation.

Coussinets
autolubrifiants

Paliers
hydrodynamiques

GM1 – Éléments de machines 63 GM1 – Éléments de machines 64

63 64
09/04/2020

Les Paliers lisses : les coussinets Les Paliers lisses : les coussinets
Les coussinets autolubrifiants

Ils sont fabriqués à partir de métal fritté à base de bronze, poreux (porosités entre 15 et 35% en
volume), avec incorporation de lubrifiant (huile, graphite...) dans les porosités. Dans le cas de l'huile,
la structure, comparable à une éponge, restitue l'huile en fonctionnement et l'absorbe à l'arrêt.

GM1 – Éléments de machines 65 GM1 – Éléments de machines 66

65 66

Les Paliers lisses : les coussinets Les Paliers lisses : les coussinets
Les coussinets composites type "glacier" Les coussinets polymères (Nylon, PTFE, acétal...)
Ils peuvent fonctionner à sec ou avec un léger graissage au montage sous des vitesses périfériques
inférieures à 3 m/s. Ils sont utilisés lorsqu'il est nécéssaire d'avoir une grande résistance chimique (acides, bases...).

Ils sont constitués de 3 couches principales: Inconvénients: le fluage sous charge et un faible coefficient de conductivité thermique empêchant
 La base est une tôle d'acier roulée (+ cuivre et étain). une bonne évacuation des calories.
 Une couche de bronze fritté.
 La surface frottante en résine acétal ou en PTFE
(Polyétrafluoréthylène) avec addition d'un lubrifiant
solide: plomb, graphite...

1 Polyétrafluoréthylène (PTFE)
2 Bronze/étain ou Bronze/plomb
3 Couche de liaison (cuivre)
4 Support en acier
5 Couche de cuivre Protection du
6 Couche d’étain support en acier

GM1 – Éléments de machines 67 GM1 – Éléments de machines 68

67 68
09/04/2020

Les Paliers lisses : les coussinets Les Paliers lisses : les coussinets
Le montage des coussinets Règle de montage :
Le coussinet est monté serré dans l'alésage (logement) et
glissant sur l'arbre.
Remarque :
Lorsque l'effort à transmettre
n'est par purement radial, il
est conseillé d'utiliser une
bague à collerette.

GM1 – Éléments de machines 69 GM1 – Éléments de machines 70

69 70

Paliers hydrodynamiques Paliers hydrostatiques


Les paliers lisses hydrodynamiques sont constitués de coussinets comportant une rainure permettant Le principe de fonctionnement est différent de celui des paliers hydrodynamiques,
l’arrivée d’un lubrifiant. la pression est fournie par une pompe qui envoie le fluide sous pression dans quatre
Arrivée d’huile chambres.

Arrivée d’huile sous pression


Arbre

Arbre

Palier hydrodynamique

Film d’huile
La vitesse tangentielle de l'arbre par rapport au palier, à condition qu'elle soit suffisante, crée une
portance hydrodynamique comparable au ski nautique ou à l'aquaplaning.

En permanence un film d'huile sépare les deux surfaces respectives (régime hydrodynamique). L’arbre est sustenté au centre du mécanisme par la pression du fluide. La création du film
L'usure est alors pratiquement nulle et les frottements fortement réduits. d’huile est produite par la mise en pression autour de l’arbre à la façon d’un hydroglisseur.

GM1 – Éléments de machines 71 GM1 – Éléments de machines 72

71 72
09/04/2020

Dimensionnement des paliers Dimensionnement des paliers


Evaluation des pertes par frottement En cas d'utilisation de coussinets à collerettes, il faut ajouter le couple de frottement de l'arbre
Considérons l'arbre 2, de rayon R. contre l'épaulement.
Il est soumis aux actions mécaniques extérieures suivantes:
Cm: Couple moteur minimum entrainant la rotation de 2/1. (N/m)
F: Effort radial sur l'arbre 2.(N)
F1/2: action mécanique du palier 1 sur l'arbre 2 (N) qui se décompose en une composante normale
au contact (N) et une composante tangentielle (T).
Pendant la rotation en régime permanent (vitesse constante et glissement de 2/1) il y a équilibre des
moments et des résultantes.

GM1 – Éléments de machines 73 GM1 – Éléments de machines 74

73 74

Dimensionnement des paliers Dimensionnement des paliers


Puissance perdue par frottement: Dimensionnement des coussinets (en régime non hydrodynamique)
P = Cf x W La procédure de calcul varie sensiblement d'une famille à l'autre et d'un fabricant à l'autre. Pour des
choix précis utiliser les documents constructeurs. Cependant ces calculs (durée de vie, longueur du
coussinet...) font régulièrement intervenir les notions de pression diamétrale P et de produit PV.
avec P: puissance exprimée en Watt (W)
Cf : couple de frottements (N.m)
W : vitesse angulaire (en rad/s)
Cette puissance correspond à l'énergie qu'il faut évacuer pour chaque unité de temps sous forme de
chaleur. La chaleur s'évacue:
 par le bâti : Surface d'échange importante, faible élévation de la température.
 par l'arbre: Surface d'échange limitée, élévation de la température.
Cette élévation de la température modifie:
 les jeux de fonctionnement (risque de grippage pour jeu initial insuffisant).
 les qualités du lubrifiant.
 les caractéristiques physiques des matériaux.
Dans tous les cas le jeu initial installé au montage doit être supérieur à la réduction due à la dilatation.

GM1 – Éléments de machines 75 GM1 – Éléments de machines 76

75 76
09/04/2020

Dimensionnement des paliers Dimensionnement des paliers


Facteur PV
Ce facteur est déterminant dans le dimensionnement du coussinet. Sa valeur permet de mesurer la
capacité du matériau à supporter l'énergie engendrée par le frottement. En cas de dépassement, la
température du palier augmente et la destruction est rapide.

PV = Pression diamétrale (N/mm2) X Vitesse tangentielle (m/s)

p (N/mm²)
nant pour le

du matériau
capable de

R V
N (tr/min)
(m/s)

 (rd/s)

GM1 – Éléments de machines 77 GM1 – Éléments de machines 78

77 78

Régimes de fonctionnement des paliers Régimes de fonctionnement des paliers


Il existe 4 régimes de fonctionnement des paliers lisses qui dépendent, de la famille à la quelle ils 5. 1 . Régime "sec"
.
appartiennent, des conditions d’utilisation (tr/min, T°C), du mode de lubrification ainsi que de la Contact direct, pas de film d’huile entre coussinet et pièce.
viscosité du lubrifiant. 5. 2. Régime "onctueux"
5. 2. Régime
Présence "onctueux"
d’un mince film d’huile entre coussinet et pièce. - Applications peu critiques, les plus
courantes, calcul simple.
- Coussinets en bronze ou polymères, et
dimensions normalisées.
- Usure inévitable

5. 3. Régime "hydrodynamique"
Présence d’un épais film d’huile entre coussinet et pièce.
Ce film d’huile se crée uniquement en régime permanent du - Applications avec un produit p.V élevé,
mécanisme, et est dû au phénomène de portance (un peu et une marche en continu durant de
comme le ski nautique). Une vitesse minimale est à très grandes périodes. Calcul complexe.
atteindre pour que ce phénomène apparaisse. - Grandes séries (moteurs à combustion).
Evolution du coefficient du frottement en fonction de la vitesse de rotation - Coussinets en alliage de zinc, étain,
plomb, cuivre…
- Usure au départ et à l’arrêt.

GM1 – Éléments de machines 79 GM1 – Éléments de machines 80

79 80
09/04/2020

Régimes de fonctionnement des paliers

5. 4. Régime "hydrostatique" - Applications spécialisées. Calcul


Présence d’un épais film d’huile entre coussinet et pièce. complexe.
Ce film d’huile est créé artificiellement dans le palier par - Vitesse faible à nulle.
injection sous pression du lubrifiant. - Installation coûteuse et fragile.
- Aucune usure.

• Frottement de glissement • Frottement de rotation

• Durée limitée par l’usure • Durée limitée par la fatigue

GM1 – Éléments de machines 81 GM1 – Éléments de machines 82

81 82

Les engrenages

83