Vous êtes sur la page 1sur 1

Comment gérer nos entreprises pour surmonter la crise économique née de la pandémie du

Covid-19 ? Les 9 suggestions de l’ancien ministre Lahcen HADDAD.


Lahcen HADDAD

L’ancien ministre marocain Lahcen HADDAD propose 9 conseils importants aux


dirigeants d’entreprises pour surmonter la crise économique née de la pandémie du coronavirus.
Le premier conseil qu’il donne est de tout d’abord, rester calme. Dans une situation comme
celle-ci c’est très facile de sentir dépasser, mais en qualité de dirigeant, comme ils sont les
leaders, ils doivent être un exemple de comportement rassurant, comme les pilotes en temps de
turbulences. Je trouve cette métaphore très percutante car elle présente une représentation d’une
situation à enjeux forts dans laquelle le calme est nécessaire. Ensuite, il propose qu’il faut «
protégez-vous et protégez vos collaborateurs, vos employés et vos clients ». Il continue en disant
que la mesure dans laquelle les instructions sont respectées doit être évaluée quotidiennement
afin que la sécurité sanitaire fasse partie intégrante de la gestion quotidienne du travail. À mon
avis, cela c’est un excellent conseil parce que ce n’était pas un enjeu que nous avons rencontré
avant la pandémie, qui est à l’avant-garde du monde professionnel.
Son troisième conseil est de « créez un comité de vigilance pour suivre la situation », la
mission de ce comité est d’obtenir des données de suivre l’évolution des opérations et de
surveiller la baisse de la demande qui peuvent être utilisées par la direction pour prendre des
décisions. Ensuite, il propose qu’il faut travailler pour renforcer la confiance en temps de crise, il
est crucial de renforcer ces attitudes régulièrement pour aider vos employés et vos clients. Il faut
produire un environnement de transparence et de gestion efficace dans l’intérêt de l’entreprise. À
mon avis le cinquième conseil est le plus important. Haddad propose qu’il faut garder vos
employés, ne les licenciez pas. Les valeurs de solidarité doivent prévaloir dans un moment
détresse. Protéger les ressources humaines est un investissement dans l’avenir. Pour moi, c’est
plus que du travail, c’est la vie des employés, et il est important de préserver le travail des gens.
Dans le conseil suivant il propose de « créer un plan flexible qui prend en compte tous les
scénarios possibles ». Je trouve ça un peu optimiste parce qu’il est impossible de tout prévoir,
comme cette pandémie, personne ne savait que cela arrivait à ce point. Ensuite, il propose qu’il
faut étudier clairement l’impact de ces changements possibles se le secteur dans lequel vous
travaillez et élaborer un plan d’affaires qui prend en compte les différents scénarios développés
par les experts, comme par exemple, profiter de la période de faible demande et de la production
et concentrer les efforts en interne. À mon avis, cela est un conseil bénéfique parce que parfois je
pense que les entreprises devraient prendre plus de temps pour concentrer leurs efforts en
interne, en particulier dans le cas des employés.
Son prochain conseil est d’étudiez vos besoins en matière de financement et d’assurance.
Ma maman travaille dans l’assurance et je pense que mon esprit est câblé pour penser du côté de
l’assurance. Il est important de savoir exactement comment vous pouvez être assuré. Son dernier
conseil est de tirer les leçons de la crise pour anticiper la prochaine. Il procède ensuite avec une
citation par Bill Gates en disant qu’il avait déclaré que les épidémies étaient les plus grands défis
auxquels le monde sera confronté au cours des prochaines années. Cette citation me fait un peu
peur parce que, même si c’est vrai, le monde ne devrait pas vivre dans la peur. Le monde du
travail, aussi bien que le monde entier, survivront à cette crise en prenant les mesures
nécessaires. Pour conclure, je crois que tous ses conseils sont bénéfiques et peuvent également
être étendus au grand public.