Vous êtes sur la page 1sur 9

« Mot le plus long du Coran et la Sourate Tâ-Hâ dans le traitement de

l’impuissance »

Le mot laYastakhlifannahum ou mot le plus long du coran cache des secrets.

En effet Dieu dit :

« Wa’ada Allâhu allazîna âmanoo minkum wa’amiloo alssâlihâti


layastakhlifannahum fî al-ardi kamâ istakhlafa allazîna min qablihim
walayumakkinanna lahum dînahumu allazî irtadaa lahum
walayubaddilannahum min ba’di khawfihim amnan ya’budoonanî la
yushrikouna bî chay-an waman kafara ba’da zâlika faoulâ-ika humu
alfâsiqouna »

Traduction : « Allah a promis à ceux d'entre vous qui ont cru et fait les bonnes
œuvres qu'Il leur donnerait la succession sur terre comme Il l'a donnée à ceux qui
les ont précédés. Il donnerait force et suprématie à leur religion qu'il a agréée pour
eux. Il leur changerait leur ancienne peur en sécurité. Ils M'adorent et ne
M'associent rien et celui qui mécroit par la suite, ce sont ceux-là les pervers. »

Vous voyez là toute la signification de ce verset. En fait, comment utiliser


layastakhlifannahum ?

1 Pour l’ouverture, réussir dans le commerce et la facilité dans les


affaires : écrire 489 (Poids mystique de Fatâhu : l’Ouvreur, le
Conquérent) le mot layastakhlifannahum. En faire un bain ou y
asperger sa marchandise.

2 Pour la protection : Ecrire 70 fois layastakhlifannahum et en


faire un bain.

3 Pour concevoir un enfant : Ecrire 313 fois layastakhlifannahum et


le boire avec des racines de « ngueer », « xarégne », « temb »,
« neb neb » et « caxat ». Très bon remède contre la stérilité
féminine.

4 Protection de la grossesse : Ecrire 70 fois layastakhlifannahum et


le porter.

Contre l’impuissance et pour retrouver ses forces :


Ecrire Tâ-Hâ : « Mâ anzalnâ alaykal qour ânalitachqâ…….Wamanih
tadâ » et le boire avec des racines de « kandja », de « keng » de
« daxaar » et de « dank ».

NB : Soyez sûre d’être avec votre épouse avant de le prendre. Ce


remède est contre-indiqué à ceux qui sont loin de leurs épouses ou
aux célibataires.
Contre les terreurs nocturnes, pour éloigner un génie
ou faire descendre une arête de poisson !

Je vous présente ci-dessous quelques remèdes utilisés par les anciens pour éloigner
un génie de la demeure, pour lutter contre les terreurs nocturnes ou encore faire
descendre une arrête de poisson qui peut gêner pendant un repas.

A. Contre les terreurs nocturnes

Prendre quotidiennement un bain dans une eau contenant pulvérisées, des racines
de Ceiba pentandra et d’Anona senegalensis.

Continuer le traitement jusqu’à ce que le sujet cesse d’avoir peur. Faire surtout
usage de ce médicament pour soigner l’enfant qui, au cours du sommeil, se lève en
sursaut, pousse des cris parce qu’il lui semble voir des êtres surnaturels affreux, qui
lui font peur.

B) Pour éloigner un génie

Dès fois la femme est hantée par un génie mâle qui l’empêche de procréer. En état de
grossesse, une telle femme doit prendre des précautions sinon elle avorte. Une de
ces précautions est celle-ci : concasser ensemble un gui d’Afzelia africana, de
Tamarindus indica et des fleurs de Cymbopogon giganteus. Mettre une bonne pincée
du produit obtenu dans un récipient sur du charbon allumé et se placer (femme
hantée) à cheval sur le dit récipient. Le génie visé s’éloigne à jamais après une
semaine de médication. Opérer la nuit avant d’aller au lit.

C) Faire descendre une arête de poisson

Absorber une infusion de feuilles de Pterocarpus santalinoides. L’arête descend


aussitôt.

NB. Vovabulaire (Ceiba pentandra = « bentégnié », Tamarindus indica =


« daxaar » Anona senegalensis = « dugoor » d’Afzelia africana = « lingué »

Cymbopogon giganteus = « benfala » Pterocarpus santalinoides = « diaou »


Aux couples : Voici 5 des meilleures plantes
aphrodisiaques pour une érection ferme !

« Quels sont les mécanismes de la


respiration de l’organe sexuel mâle ? »

Tout homme rêve d’une érection belle et ferme avec un pénis bien rigide.
Malheureusement, certains vous diront toujours : « Professeur, ce n’est jamais
vraiment dure chez moi. »

Seulement, il y a lieu de préciser que la verge est un tissu mou qui, quel que soit le
volume de sang qu’il reçoit, ne pourra jamais devenir une barre de fer, un os ou
béton.

Quelle est cette érection dite idéale ?

Comparée à la qualité de la vie sexuelle, la qualité de l’érection est dans la plupart


du temps subjective. Tout un chacun la compare à ce qu’il pense être cette érection
idéale. Et, si vous mettez la barre très haut, vous risquez de ne jamais être satisfaits.
Et vous vous rendrez par la même occasion, la vie difficile. Ainsi, il est important de
rappeler que, dans l’acte sexuel, ce n’est pas seulement le bon fonctionnement de
l’organe mâle qui est important mais aussi le plaisir retiré de l’échange relationnel
entre les deux amants.

Mécanismes de la respiration de la verge

Comme les autres organes du corps, le pénis a besoin d’oxygène que lui apportent
naturellement les artères, mais seulement pendant l’érection. Au repos, les corps
érectiles ont tendance à s’asphyxier.

Pour avoir une bonne oxygénation, le pénis a besoin d’au moins six heures
d’érection par 24 heures. Cela vous semble grandiose mais c’est ce qui se passe chez
tous les hommes et pendant la nuit.

Cependant, si un homme est privé d’érection pendant un certain temps (effet


secondaire d’un médicament comme les bétabloquants utilisés dans le traitement de
l’hypertension, les antidépresseurs, la chirurgie de la zone sexuelle, des artères
endommagées…), il pourrait voir son pénis manquer d’oxygène.

Ainsi, quand l’organe mâle est mal irrigué, ses tissus élastiques vont se rétracter. Il
perd petit à petit sa souplesse et l’érection, par voie de conséquence, devient de plus
en plus molle.

La participation de la femme est capitale pour booster


l’érection

Pendant la pénétration, le pénis s’engage dans une zone étroite. La verge se trouvera
ainsi comprimée, une compression agréable mais aussi très utile. En effet, cette
compression entraîne un afflux de sang et, la conséquence sera l’augmentation de
l’érection.

La femme elle, lors des mouvements de va et vient, et de par ses contractions, va


serrer, desserrer le pénis et créer ainsi des différences de pression qui contribuent à
maintenir un flux sanguin élevé dans le pénis, et donc l’érection. C’est pourquoi une
érection peut être faible, incomplète lors de la pénétration et devenir bonne pendant
l’acte avec le travail de la femme.

Donc aux femmes de muscler leur périnée. Les sensations du couple de même que
l’érection n’en seront que meilleures.

Sur quoi repose le mécanisme de l’érection ?

En fait, le mécanisme de l’érection dépend de beaucoup de choses. Pour qu’un


homme ait une érection, des stimulations sexuelles seront nécessaires (flirts,
caresses…). Cette érection dépendra nécessairement aussi du bon fonctionnement
du système nerveux (qui véhicule les signaux), du système circulatoire (transporte le
sang), du pénis lui-même. Ce qui veut dire qu’un homme doit être en bonne santé
pour avoir une érection.

Et comme l’érection est une partie intégrante d’une réponse sexuelle normale, le
trouble de l’érection sera considéré comme une anomalie et un symptôme possible
d’une maladie sous-jacente.

Voici 5 aphrodisiaques pour une érection ferme


Je vous présente ici la décoction qui sera prise après chacun des trois repas en
raison d’un demi-verre à café.

Bouillir ensemble dans deux litres d’eau, les racines de Securinega virosa (« keng »),
de Diopyros mespiliformis (« Alom »), de Cordyla pinnata ("ndimb"), d’Acacia
albida("kadd") et des graines de Syzygium aromaticum("jar").
Santé : Remèdes souverains contre l’hypertension et le
saignement du nez !

L’hypertension artérielle résulte en général de


l’augmentation de la résistance au niveau des petits vaisseaux. Dans 10% des cas,
la cause est organique : diminution de l’élasticité aortique, trouble du
fonctionnement des reins, trouble des glandes hormonales.
Dans 90% des cas la cause est inconnue.

Quelques facteurs favorisants !


On constate actuellement que l’hypertension est une « maladie de civilisation ». Elle
constitue la première cause indirecte de mortalité dans les pays développés. Divers
facteurs semblent favoriser son apparition/
* Les grandes émotions et le stress psychologique ;
* L’ingestion d’une grande quantité de sel ;
* Des facteurs héréditaires et raciaux.

La tension artérielle et l’âge !


Il est bien connu que l’hypertension artérielle évolue avec l’âge :
* De 15 à 45 ans la tension maximale est 12 et la tension minimale 8.
* De 46 à 60 ans, tension maximale 14, tension minimale 9.
* Plus de 60 ans, tension maximale : 10 + âge (années) : 10.
NB : Chez un même sujet, la tension s’abaisse pendant le sommeil pouvant passer,
d’un maximum de 14 pendant la journée, à un maximum de 7 à 8 pendant le
sommeil.

Signes ou symptômes de la maladie ?


Dans la plupart des cas l’hypertension artérielle ne donne aucun signe susceptible
d’alerter le malade. Cependant certains symptômes font suspecter une hypertension
artérielle.
* Des troubles visuels : mouches volantes, brouillard devant les yeux…
* Des maux de tête le matin sur le sommet ou derrière la tête plus vertiges.
* Des saignements du nez.
* Une pollakiurie (envie fréquente d’uriner).
* Une gêne respiratoire traduisant une insuffisance ventriculaire gauche (dyspnée).
* Des crampes musculaires.
* Des étourdissements (malaise brusque, parfois accompagné d’une perte de
conscience passagère).
* Des bourdonnements d’oreilles.
* Des douleurs occasionnelles dans l’épaule gauche et du côté gauche de la poitrine.
* De violents battements de cœur et essoufflement lors d’exercices non pénibles.
* Une fatigue récurrente.

Quelle est la meilleure alimentation pour l’hypertendu ?


La première chose à faire c’est d’éviter les aliments riches en gras : beurre, chocolat,
œufs, viande grasse ; et de réduire le plus possible les huiles, la margarine, les
charcuteries, le fromage (sel), les fritures…
On privilégiera par contre les légumes verts, les viandes maigres et le poisson (sauf
le crustacé trop riche en sel).
Consommez les aliments riches en potassium : avocat, banane, céleri, betterave,
chou, courge, dattes, mangue, orange, papaye, poire, pomme de terre, tomate…
Mais aussi ceux riches en calcium : poudre de lait écrémé, graines de sésame, le
persil, poudre de cacao, olive, moutarde, chou, orange, haricot, soja, raisin sec…
Quels types de sport doit pratiquer l’hypertendu ?
En plus de ses vertus relaxantes, le sport contribue à faire baisser l’hypertension.
On choisira les activités d’endurance telles que la marche, le jogging, la natation, le
vélo… On évitera les sports de vitesse ou à début d’effort brusque et arrêt rapide tels
le 100m, le foot, le basket…
Notons enfin que cette activité se fera de façon progressive et au moins 30 à 45
minutes trois fois par semaine.

Quel traitement pour l’hypertension artérielle ? Ayez confiance aux


plantes !
Le fait de manger régulièrement de savoureuses soupes de légumes peut contribuer
à normaliser la pression sanguine et à prévenir les maladies du cœur. Il aide aussi à
prévenir le cancer, l’obésité, le diabète et la constipation. En fait, la soupe de
légumes est tellement bonne pour la santé que j’ai renoncé à l’appeler minestrone
pour la rebaptiser « Médistrone »
Mais quels ingrédients inclure dans votre médistrone ? N’hésitez pas à utiliser
pratiquement tous les légumes que vous que vous avez sous la main, surtout ceux
qui figurent das ce chapitre.
D’autre part, il existe quantité de plantes qui peuvent contribuer à maîtriser la
pression artérielle :

*L’Ail (Allium sativum) : Ce bulbe miraculeux aide non seulement à normaliser la


pression sanguine, mais il abaisse également le taux de cholestérol. Dans le cadre
d’une étude scientifique, des sujets souffrant d’hypertension artérielle ont reçu
environ une gousse d’ail par jour pendant 12 semaines. A l’issue de cette période,
leur pression sanguine diastolique et leur taux de cholestérol avaient
considérablement baissé. On sait à présent que l’ail, même quand il n’est pris qu’en
une quantité aussi faible que 15g par semaines, abaisse l’hypertension artérielle.
Une quinzaine de gramme par semaine représente à peu près une gousse par jour.
Si vous utilisez l’ail cuit dans vos plats cuisinés et cru dans les crudités, vous
n’aurez aucune difficulté à en manger autant. En revanche, si vous n’aimez pas le
goût de l’ail, rien ne vous empêche d’en prendre sous forme de gélules. Cette plante
aromatique offre tant d’avantages pour la santé que je vous recommande vivement
de l’intégrer dans votre alimentation de toutes les manières possibles.

* Le Céleri (Apium graveolens): En médecine chinoise, le céleri est recommandé


depuis longtemps pour abaisser la tension artérielle. Les recherches ont confirmé
l’usage oriental. Dans le cadre d’une étude, les animaux de laboratoire à qui l’on
injectait de l’extrait de céleri présentaient une tension artérielle considérablement
plus basse. Chez l’être humain, il suffit pour obtenir le même résultat de manger ne
serait-ce que quatre tiges de céleri.

*L’Oignon (Allium cepa) : Une étude a montré que la prise de deux à trois cuillerées
à soupe par jour d’huile essentielle d’oignon a pu abaisser la tension artérielle chez
67% des sujets souffrant d’hypertension légère. Leur taux systolique a diminué en
moyenne de 25 points, leur taux diastolique de 15 points.

*La Tomate (Lycopersicon lycopersicum) : Un minestrone se prépare typiquement


avec des tomates. C’est également une base parfaite pour mon médistrone, car les
tomates contiennent une abondance d’acide gamma-aminobutyrique, une substance
complexe qui peut contribuer à abaisser la tension artérielle. Les tomates
contiennent en outre six autres substances complexes qui ont le même effet.

*La Carotte (Daucus carota) : Elle contient huit substances complexes susceptibles
d’abaisser la tension artérielle.

* Les Epices diverses : Quand aux épices que vous pouvez ajouter à votre
médistrone, sachez que le fenouil contient au moins dix substances complexes qui
ont pour effet d’abaisser la tension artérielle. L’origan en compte sept. Le poivre noir,
le basilic et l’estragon en comportent chacun six.

Que pouvez-vous faire d’autre ?

1. Boire chaque matin une infusion de tendres feuilles « ratt » (Combretum


micranthum).

2 Lorsque le sujet est souvent l’objet d’abondants saignements du nez on combat


cette situation en procédant comme suit : Prisez, de temps à autre, comme on fait
pour le tabac à priser, une pincée d’une poudre très fine obtenue en écrasant des
feuilles de « khay » (Khaya senegalensis) ou à défaut, celles de « ndiadam » (Boscia
senegalensis). L’usage fréquent de l’une de ces poudres décongestionne le cerveau et
empêche le saignement du nez d’avoir lieu.

3 Boire du lait caillé renfermant dissoutes des feuilles de Guiera senegalensis.