Vous êtes sur la page 1sur 4

III.

3 Indications et contre-indications :
III.3 .1 Indications :
III.3.1.1 Indications esthétiques :
- Profil droit ou à risques esthétiques en cas d’extractions.
- Contact labial en position de repos

III.3.1.2 Indications squelettiques :


- Sujet en Classe II squelettique
- Hypodivergent ou normodivergent facial

III.3.1.3 Indications dentaires :


- Classe II division 1 et classe II division 2 dentaire
- Encombrement dentaire mandibulaire faible, sans repositionnement incisif
- 0 < DDM < -6 mm
- Anomalie de forme d'arcade initiale
- Classe II subdivision
- Sujet en Classe II avec absence de 14-24
- Absence d'encombrement postérieur
- Cas limite de Classe II et de DDM.

III.3.2 Contre-indications :
III.3.2.1 Contre-indications esthétiques :
- Lèvres protrusives
- Inocclusion labiale en position de repos
- Sourire gingival important

III.3.2.2 Contre-indications squelettiques :


- Hyperdivergence faciale

III.3.2.3 Contres indications dentaires :


- Classe II bipro-alvéolie
- Vestibuloversion coronaire initiale marquée de l'incisive mandibulaire (IMPA> 100°).
Cependant, durant le traitement interceptif DAC, si la vestibulo-version augmente pendant la
phase active de 3°, elle rediminue ensuite durant la phase de surveillance pour revenir à sa
valeur initiale (CHAUTY, 2005).
- DDM importante supérieure à – 6 mm
- Orientation intra-maxillaire de 17 - 27 corono-mésiale (la distalisation de 16 - 26 risque
d'enclaver les deuxièmes molaires maxillaires)
- Encombrement postérieur : prévoir les germectomies précoces de 18 – 28

III.3.2.4 Contre-indications parodontales :

- Dysharmonie dento-parodontale

45
III.4 Description 
De façon générale le DAC comprend :

 Dispositif multi attaches (brackets , bagues)


 Des tractions intermaxillaires pour propulser la mandibule.
 Des ressorts entre les incisifs et les premières molaires maxillaires pour distaler ces
dernières.
 Des cales en CVI sur les premières molaires mandibulaires.
 Ces cales sont un élément fondamental du dispositif : elles stabilisent les molaires
mandibulaires qui servent de réserves d’ancrage musculaire.
 Elles repositionnent la mandibule dès le début du traitement, favorisant la
croissance condyliènne.
 Déverrouillent l’occlusion ce qui simplifie les étapes de nivellement et
d’alignement.

III.4.1 La thérapeutique DAC en denture mixte :

Les éléments scellés de l'appareil sont composés d'un arc lingual mandibulaire fixé sur 36-46,
de bagues sur 16-26 et de brackets sur les incisives maxillaires (prescriptions de Roth). Une
cale en verre ionomère sur 36-46 déverrouille l'occlusion. Un nivellement maxillaire est
obtenu à l'aide d'un arc .016 inch NiTi, suivi d'un arc .016 x .022 inch NiTi.

Puis, l'appareillage suivant est installé, qui comporte :

 un arc maxillaire .019 x .025 inch ressort NiTi en compression (Dentaurum)


 un éperon situé distalement à 12-22
 un stop distalement à 53-63
 un arc lingual mandibulaire 36-46
 une traction intermaxillaire en classe II x 2 par côté (3oz x 2 / côté : 5 à 10 semaines)
 une cale au verre ionomère (Kétac cem) sur 36-46 (2 mm), pour assurer le
déverrouillage occlusal et le repositionnement mandibulaire .

46
Fig.35 Thérapeutique DAC conduite en denture mixte. (La thérapeutique
« distal actif concept » appliquée à la denture mixte : étude comparative)
Jean-Jacques AKNIN, Sarah GEBEILE. Orthod Fr 2001

Fig.36 Thérapeutique du Distal Active


Concept en denture mixte après le
nivellement maxillaire. EMC

III.4.2 La thérapeutique DAC en denture adolescente :


Au début du traitement et jusqu’à la correction de la classe II canine et molaire, les
prémolaires maxillaires ne sont pas appareillées. La cale de surélévation en verre ionomère est

47
mise en place lors de l’appareillage. Le ressort en compression postérieure associé à la double
mécanique de classe II permet la correction de la classe II molaire totale en 10 semaines tout
en repositionnant les canines en classe I.

Un multibague avec arc droit de .022 x .028 pour les deux groupes est utilisé avec des
brackets Roth de .022 x .028 inch.

Pour le DAC à l'arcade mandibulaire, les brackets des secondes prémolaires sont préangulés à
-3° et les tubes des premières et secondes molaires à (- 6° et - 10°). Un torque à + 20° serait
souhaitable sur les incisives maxillaires et à - 5° sur les incisives mandibulaire.

Fig.37 La Thérapeutique DAC conduite en


denture adolescente. (La thérapeutique
« distal actif concept » appliquée à la
denture mixte : étude comparative) Jean-
Jacques AKNIN, Sarah GEBEILE.
Orthod Fr 2001

48