Vous êtes sur la page 1sur 1

Qu’est-ce que la bourse ?

Tout le monde ou presque a déjà entendu parler de la Bourse ou de ses actifs les plus connus
comme le CAC 40 et autres indices ou actions de grandes sociétés mondiales. Mais peu de
particuliers connaissent réellement la signification de tous ces termes souvent techniques et que
l’on croit, à tort, réservés aux traders les plus aguerris. La Bourse est pourtant un marché
accessible à tous, que ce soit par le biais de produits bancaires comme les comptes-titres ou les
PEA ou en passant par une plateforme de trading en ligne. Voici donc quelques explications au
sujet de la Bourse et de son fonctionnement

La Bourse en bref :
Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’histoire de la Bourse est plutôt ancienne bien que
son concept ait largement évolué au fil du temps. C’est en effet au cours du XIVème siècle que
la Bourse a fait son apparition à Bruges en Belgique. Il s’agissait à l’époque d’un endroit où les
commerçants locaux et étrangers échangeaient leurs produits et services.  C’est d’ailleurs le nom
de cette place « Oude Buerse » qui a donné le nom définitif de Bourse. Bien entendu, la Bourse
telle qu’on la connaît de nos jours a très fortement évolué, que ce soit pour ce qui est de sa
réglementation ou pour ses aspects techniques sur le plan international.
Aujourd’hui, si la Bourse est toujours un lieu d’échanges, c’est avant tout un marché immense où
s’échangent des titres financiers. Ces titres financiers peuvent concerner les actions de grandes
sociétés, des obligations, des devises ou encore des matières premières comme l’or ou le pétrole.
Cependant, il ne s’agit pas ici d’échanger des produits ou marchandises physiques, mais
uniquement des titres qui représentent une certaine valeur évolutive.

Fonctionnement général de la Bourse :


On pourrait donc définir la Bourse comme étant un marché sur lequel se rencontrent acheteurs et
vendeurs.  Mais à la différence du commerce traditionnel, ce ne sont pas les vendeurs qui
décident du prix de leurs titres, mais bien les acheteurs. C’est ensuite le carnet d’ordres qui rend
compte des prix ainsi décidés.
En définitive, plus les titres d’un marché boursier sont demandés par les acheteurs, et plus leur
prix monte. Au contraire, lorsque la demande est plus faible, leur prix baisse.
Le marché boursier sur lequel il est possible d’échanger des titres est aussi appelé « marché
primaire ». C’est donc sur ce marché que les sociétés peuvent émettre ce qu’on appelle des «
actions » qui sont ensuite achetées par des investisseurs, particuliers comme professionnels.
C’est grâce à ces achats de titres que les sociétés peuvent obtenir de l’argent nécessaire à la
réalisation d’investissements. Mais les actions ne sont pas les seuls actifs échangés sur ce marché
puisque l’on peut y trouver également des obligations ou des titres financiers.
L’intérêt des investisseurs est spéculatif puisqu’ils achètent un titre à un prix jugé inférieur au
prix qu’il pourrait atteindre plus tard afin de faire un bénéfice ou perçoivent ce que l’on appelle
des « dividendes » en fonction des performances économiques réalisées par la société émettrice
de ces titres en devenant « actionnaires ».