Vous êtes sur la page 1sur 67

Chapitre 4 : Contraintes environnementales liées à la

réalisation d’une installation de production d’électricité à


partir d’EnR

Introduction

I/ Etude d’impact environnemental

II/ Enquête publique « environnement »

III/ Démantèlement et remise en état du site

Etude d’impact Enquête Démantèlement


publique

Dépôt Fin
Instruction d’exploitation

55
Installations Etude d’impact Enquête publique
Eoliennes terrestres si au
moins une éolienne dont la hauteur
de mât ≥ 50 m
Obligatoire Obligatoire
Installations biomasse :
installations de combustion ≥ 20 MW

Installations de
méthanisation si quantité de
matières traitées ≥ 60 t/j

Installations en mer de Obligatoire Obligatoire


production d’énergie
Centrales solaires PV au Obligatoire Obligatoire
sol d’une puissance ≥ 250
kWc
Installations Obligatoire Obligatoire
hydroélectriques d’une
puissance maximale brut
totale > 4,5 MW
56
I/ Etude d’impact environnemental

- Document technique et scientifique, permettant d’analyser les


conséquences sur l’environnement de certaines installations

- Guides ministériels de l’étude d’impact :

Eolien: www.ecologique-solidaire.gouv.fr › Guide_EIE_auto env_2017-


01-24

Solaire :
https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwiK6bHK3qHoAhVO4YUKHZ-
YCtsQFjAAegQIBhAB&url=https%3A%2F%2Fwww.ecologique-solidaire.gouv.fr%2Fsites%2Fdefault%2Ffiles%2FGuide_EI_Installations-photovolt-
au-sol_DEF_19-04-11.pdf&usg=AOvVaw3Mg7NHfU7nSY9D4g4sbW6G

57
➢ Effets des parcs éoliens
- Effets positifs: parcs éoliens à l’origine d’effets positifs par exemple
sur le milieu physique et sur le milieu humain (création d’emplois
directs et indirects, émissions de CO2 évitées)
- Effets négatifs des installations elles-mêmes temporaires ou
permanents:
- par exemple, la phase de chantier peut induire des dérangements de la
faune volante ou terrestre, une augmentation de la turbidité de l’eau lors
des travaux en mer, une perturbation du trafic routier (lors de
l’acheminement des éoliennes)
- Le fonctionnement de l’installation peut être à l’origine de collisions ou
d’effets barrières lors des déplacements d’oiseaux ou de chauves-souris,
d’émissions sonores, ou encore de perturbations du fonctionnement des
radars

→ Dans la plupart des cas: mesures prises pour éviter, réduire


voire compenser (ERC) les effets négatifs des installations sur les
différentes composantes de l’environnement
58
➢ Eviter, réduire et, si possible, compenser (ERC):
description des mesures prévues
(Code de l’environnement, Art. R.122-5 II 7°)

Étape 3:
Étape 1: éviter les compenser, lorsque
effets négatifs Étape 2 : réduire
cela est possible,
notables du projet les effets n'ayant pu
sur l'environnement être évités les effets négatifs
ou la santé humaine notables du projet sur
l'environnement

59
➢ Exemples de mesures de réparation

- Mesures de suppression d’un impact: implique parfois une


modification du projet initial telle qu’un changement de tracé ou de
site d’implantation, choix du site en évitant les voies de passages
migratoires, bridage des éoliennes en cas de dépassement
acoustique, rétablissement de la qualité de la réception TV
- Mesures de réduction: limitation de l’emprise des travaux,
enfouissement des câbles, la planification et le suivi de chantier
(avifaune nicheuse: éviter le début des travaux pendant les périodes
de nidification), la mise en place de bassins temporaires ou de filtres
pour les eaux de ruissellement…
- Mesures de compensation: reboisant des parcelles pour maintenir
la qualité du boisement lorsque des défrichements sont nécessaires,
aménagements paysagers (haies, jachères)
60
➢ Mesures de réparation: estimation des dépenses,
effets attendus et modalités de suivi

La description de ces mesures doit être accompagnée:


- de l'estimation des dépenses correspondantes,
- de l'exposé des effets attendus de ces mesures à l'égard des
impacts du projet
- ainsi que d'une présentation des principales modalités de suivi de
ces mesures et du suivi de leurs effets
Code de l’environnement, Art. R.122-5 II 7°

61
➢ Mesures d’accompagnement

Mises en œuvre parallèlement aux mesures ERC aux frais de


l’exploitant
Exemples:
- financement d’études
- suivi pluriannuel d’espèces protégés,
- aide au fonctionnement de structures locales, journées portes ouvertes à l’attention des riverains
après la mise en service…
- projet d’information de la population sur les énergies renouvelables
- dispositif de suivi annuel des impacts des éoliennes sur l’environnement.

Formalisation:
- étude d’impact,
- offre de concours

62
Actualité: Arrêt du Conseil d’Etat du 07/11/2012 concernant
l’insuffisance de l’étude d’impact
➢ Faits: Délivrance par arrêté du préfet de l'Hérault en octobre 2004 d’un
permis de construire en vue de l'implantation de 7 éoliennes sur le territoire
de la commune de Lunas

➢ Cour administrative d’appel de Marseille en mai 2011: annulation du permis pour illégalité de
l’étude d’impact car présentation générale des risques de dysfonctionnement générés par les
éoliennes sans procéder à une étude de ces risques au regard de la présence d'une route
départementale à proximité

➢ Arrêt du Conseil d’Etat:

Erreur de droit de la cour administrative d’appel de Marseille n’ayant pas


précisé en quoi une telle insuffisance était de nature à avoir nui à l'information
complète de la population ou à avoir exercé une influence sur la décision de
l'autorité administrative (jurisprudence constante/CAA Nantes 27 avril 2012 Association Les
Vents de la Mée, req. n° 10NT00762).
La cour d’appel avait relevé elle-même la faible occurrence de ces risques et la fréquentation limitée de
la route départementale

63
Autres considérations environnementales

Les installations au sol peuvent par ailleurs respecter d’autres considérations


environnementales :

•implantation en zone inondable : circulaire du 30 avril 2002, article L-562 du


code de l’environnement, plan de préventions des risques d’inondations
•risque incendie : article L-562 du code de l’environnement, plan de prévention
des risques incendies
•périmètre de protection des captages publics : Code de l’environnement-
Livre II- Titre 1er- Chapitre IV- Section 1
•législation sur l’eau : articles L-214-1 et L-214-6 du code de l’environnement.
•loi littoral : articles L.146-1 à L.146-9 du code de l’environnement,
jurisprudence du Conseil d’Etat du 14/01/1994 et du 05/04/2006
•loi montagne : article L 145-3 du code de l’environnement
•zone Natura 2000 : article R 414-19 code de l’environnement

http://www.developpement-durable.gouv.fr/Les-demarches-administratives-
a,13555.html
64
ZICO / ZPS / ZNIEFF: Décryptage
➢ Documents reposant sur une démarche scientifique et destinés à alerter les
responsables gestionnaires du territoire sur des richesses naturelles dont la conservation est
souhaitable

➢ Zone importante pour la conservation des oiseaux (ZICO):


Application à tous les états membres de l’UE de la directive européenne n°79-409 du 6 avril 1979
relative à la conservation des oiseaux sauvages
→ la France a décidé d’établir un inventaire des ZICO: sites d’intérêt majeur hébergeant des effectifs
d’oiseaux sauvages jugés d’importance communautaire ou européenne

En 2009, 278 ZICO ont été désignées en Zones de Protection Spéciale (ZPS)
→ Sites Natura 2000 [Code de l’Environnement, Art. L414.1 à L414.7]
Obligation d’ Evaluation des incidences Natura 2000 en cas d’affectation significative du site par le
parc éolien / centrale solaire

➢ Zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique (Znieff):


Secteur du territoire particulièrement intéressant sur le plan écologique, participant au maintien des
grands équilibres naturels ou constituant le milieu de vie d’espèces animales et végétales rares,
caractéristiques du patrimoine naturel régional
Inventaire des ZNIEFF: identifie, localise et décrit les sites d’intérêt patrimonial pour les espèces
65
vivantes et les habitats
II/ Enquête publique « environnement »
Centrales solaires au sol ayant une Eoliennes terrestres soumises à
puissance crête  250 kWc autorisation ICPE (si H > 50 m)

Projets soumis à étude d’impact soumis à enquête publique

Phase essentielle permettant à la population de:

- consulter toutes les pièces du dossier de demande d’autorisation


- demander des explications
- donner son avis sur le projet avant la fin de l’instruction de la demande
de PC ou ICPE

Eolien: rayon d’affichage de l’enquête publique fixé à 6 km en raison de l’impact visuel des éoliennes
Solaire: déroulement de l’EP dans la commune d’implantation et les communes limitrophes

→ Cas pratique: présentation des conclusions du commissaire


enquêteur
66
➢ Réforme : concertation préalable à l’EP [CE, art. L121-16]

Nouveautés issue de l’ordonnance du 3 août 2016:


➢ Durée minimale de 15 jours et d'une durée maximale de 3 mois
➢ Initiative du maître d’ouvrage puis de l’autorité compétente le cas échéant

➢ Bilan de cette concertation rendu public


➢ Période concernée: phase d’élaboration du projet → début de l’EP
➢ Conséquence: compléter le dossier d’EP en précisant :
- les concertations déjà menées et,
- la façon dont sera conduite la concertation jusqu'au début de l’enquête

67
➢ Synthèse de la procédure d’Enquête publique éolienne

30 j min. sauf prolongation de 30 j 2 mois

DAE Désignation AOEP EP Clôture RRCE AE


par TA
commissaire
enquêteur

DAE Demande d’Autorisation Environnementale

RRCE Réception Rapport Commissaire Enquêteur

AOEP Arrêté d’Ouverture Enquête Publique

EP Enquête publique

AE Autorisation Environnementale
68
III/ Démantèlement et remise en état du site

➢ Installations en régime d’autorisation ICPE :

- notification par l'exploitant au préfet de la date d’arrêt définitif au


moins 3 mois avant celui-ci

- l'exploitant remet son site en état tel qu'il ne s'y manifeste aucun
danger ou inconvénient pour la santé, la salubrité publique ni pour
l'environnement

Article R 512-39-1 du Code de l'environnement

69
➢ Démantèlement et la remise en état des sites éoliens
Arrêté du 26 août 2011 relatif à la remise en état et à la constitution des garanties financières (schéma de présentation)

Montant de la garantie financière: 50.000 euros par éolienne réactualisé tous les 5 ans par
l’exploitant
Arrêté préfectoral d’autorisation fixe le montant initial de la garantie financière
et précise l’indice TP01 utilisé pour calculer le montant de cette garantie

Excavation des fondations et


Installations de production remplacement par des terres
Remise en état
d’électricité de caractéristiques
comparables…

…sur une profondeur minimale de 30 cm


lorsque les terrains ne sont pas utilisés pour un
Décaissement des aires de grutage et des
usage agricole au titre du document
chemins d’accès sur une profondeur de 40
d’urbanisme opposable et que la présence de
centimètres
roche massive ne permet pas une excavation
plus importante
Éoliennes, poste de livraison et câbles dans un
rayon de 10 mètres autour des éoliennes et …sur une profondeur minimale de 2
des postes de livraison mètres dans les terrains à usage forestier au Remplacement par des terres de
titre du document d’urbanisme opposable caractéristiques comparables aux terres à
proximité de l’installation, sauf si le
propriétaire du terrain sur lequel est sise
…sur une profondeur minimale de 1 mètre l’installation souhaite leur maintien en l’état
dans les autres cas
70
➢ Concernant les garanties financières / parcs éoliens terrestres

Constitution
Envoi au Préfet d’une attestation de
Autorisation des garanties MSI
ICPE constitution des garanties financières
financières

- Responsabilité de la maison mère en cas de défaillance de l’exploitant


- Constitution de garanties financières sur la base d’un engagement écrit
d’un établissement de crédit, d’une entreprise d’assurance ou d’une société de
caution mutuelle
- Durée minimale de 2 ans
- Obligation de conformité au modèle d’acte de cautionnement solidaire
figurant en annexe I de l’Arrêté du 31 juillet 2012 71
➢ Démantèlement et remise en état des centrales
solaires photovoltaïques

- Pas de réglementation spécifique imposant le démontage des


installations solaires au sol ou sur toiture et la remise en état du site à
la fin de la période d’exploitation

- Obligation de remise en état et de démantèlement généralement


prévue dans le bail pour les centrales solaires au sol

- Pas de remise en état et de démantèlement systématique pour


les centrales solaires sur bâti

➢ le propriétaire souhaite exploiter les panneaux et éviter de remettre en cause le bon usage du
bâtiment

72
Chapitre 5 : Phase d’obtention des autorisations
administratives

Introduction

I/ Permis de construire (solaire)

II/ Autorisation Environnementale unique (éolien terrestre, méthanisation,


biogaz)

III/ Autorisation ministérielle d’exploiter une installation de production


d’électricité

73
Introduction
- Création par le développeur d’une société d’exploitation (= Special
Purpose Vehicle - SPV) dédiée au projet

Au plus tard en vue du dépôt de la demande de permis de construire


(solaire) et de la demande d’autorisation environnementale (éolien…)

- Détient l’ensemble des droits et autorisations relatifs au projet

- Avantage: cession d’un projet à un tiers plus facile

Vendeur (X) Acquéreur (Y)

Société de projet (Z)

Droits et autorisations (baux, PC, ICPE, contrats…) 74


Autorisation Autorisation Autorisation
d’occupation environnementale ministérielle
d’exploiter
« électrique »
Eoliennes terrestres Non applicable Eoliennes terrestres si au moins une Si puissance > 50 MW
éolienne dont la hauteur de mât ≥ 50 m
(rubrique n°2980)

Eoliennes en mer Concession d’utilisation du domaine Non applicable Si puissance > 50 MW


public maritime

Biomasse Non applicable Installations biomasse : installations Installations > 50 MW


de combustion ≥ 20 MW (rubrique utilisant, à titre principal :
Méthanisation n°2910) - l'énergie dégagée par la
combustion ou l'explosion
Installations de méthanisation si de matières non fossiles
quantité de matières traitées ≥ 60 t/j d'origine animale ou
(rubrique n°2781-1) végétale
- l'énergie dégagée par la
combustion ou l'explosion
de biogaz

Installations Permis de construire (construction Non applicable les Autorisations « Loi sur
nouvelle) et: l’eau » valent autorisation
hydroélectriques d’exploiter « énergie ». (art
- Cas 1: régime d’autorisation spécifique L. 531-1 du code de
Parc hydroélectrique français: 2 500 centrales,
dont 399 concessions d’une puissance délivrée par la Préfecture jusqu’à 4,5 MW l’énergie)
supérieure à 4,5 MW, âge moyen de 50 ans. (Code énergie, Article L511-5)
EDF: 80 % de la puissance hydroélectrique - Cas 2: régime de concession par l’Etat
concédée et GDF Suez 17 %
des installations > 4,5 MW / durée
Article L511-1 Code énergie: maximale de 75 ans (Code énergie, Article
« …nul ne peut disposer de l'énergie des L511-5 et L521-4)
marées, des lacs et des cours d'eau, quel que
soit leur classement, sans une concession ou
Et autorisation « Loi sur l’eau »
une autorisation de l'Etat. »
rubrique 5.2.2.0 (cas 1) et rubrique 3.1.1.0.
Obligations du concessionnaire: retour des (cas 2) de la nomenclature « eau »
biens à l’Etat en fin de concession, mise à
disposition de réserves en eau et en énergie,
redevance financière versée à l’Etat

Solaire au sol (1) (1) Permis construire si puissance > 250 Non applicable (1) Si puissance > 50 MW
kWc (2) Si puissance > 50 MW
Solaire sur toiture (2)
➢ Impacts Loi de transition énergétique/développement
- Généralisation de l’autorisation unique à toutes les régions françaises

- Dérogation encadrée à la Loi Littoral pour l’éolien en métropole en


dehors des espaces proches du rivage et au-delà d’une bande d’1 km après délibération
favorable de l’autorité compétente / PLU et après avis de la CDNPS

- Délivrance de l’autorisation d’exploiter subordonnée au respect d’une


distance minimum de 500m - appréciée au regard de l’étude d’impact

- Envoi d’une note explicative de synthèse sur le projet éolien aux membres du
conseil municipal

- Délai de raccordement maximum de 18 mois à compter de la signature de la


convention raccordement pour les installations EnR d’une puissance supérieure à 3 kVa

76
I/ Permis de construire (solaire)

Centrales solaires au sol

Source: http://www.developpement-durable.gouv.fr/Les-demarches-administratives-a,13555.html
77
➢ Installations solaires sur toiture (urbanisme)

Déclaration préalable Permis de construire

▪ Ajout à une construction existante par ▪ Ajout à une construction existante par
installation de modules d’une surface installation de modules, d’une surface
de plancher comprise entre 5 m² et de plancher > 20 m2 (Code urbanisme, R421-14)
20 m² (Code urbanisme, R421-17)
▪ Projet situé sur un immeuble ou une
Exemple: création d’un auvent partie d’immeuble inscrit au titre des
monuments historiques
(Code urbanisme, R.421-16)

▪ Modification de l’aspect extérieur


d’une construction, même si pas de ▪ Projet situé dans un secteur sauvegardé
(Code urbanisme, R421-15)
création de surface de plancher
(Code urbanisme, R421-17)
▪ Construction nouvelle d’un bâtiment
Exemple: installation en façade ou sur toiture comprenant des panneaux solaires
existante (Code urbanisme, R421-1)

78
➢ Procédure d’obtention du permis de construire

Délai d’instruction de la demande de permis de construire

- Principe: 2 mois à compter de la réception par le Préfet du rapport du


commissaire enquêteur [Code urbanisme, art. R423-32]

Nécessaire d’actualiser les données figurant dans le dossier de


demande de PC en cours d’instruction

79
➢ Procédure d’obtention du permis de construire

Déroulement de l’instruction

- Service instructeur = Direction Départementale des Territoires (DDT)

- En cas d’Enquête Publique = commissaire enquêteur doit rendre son


avis dans le mois de la clôture de l’enquête

- Consultation par la DDT pour avis des personnes publiques, services


ou commissions intéressés

80
➢ Procédure d’obtention du permis de construire

Décision de l’administration

- Autorité compétente = Préfet de département

- Motifs de refus: non compatibilité aux documents d’urbanisme (PLU) / atteinte à


la salubrité et à la sécurité publique / atteinte aux paysages, sites et milieux
naturels

81
➢ Durée de validité du permis de construire

- PC périmé si les constructions ne sont pas entreprises dans le délai de


3 ans par un commencement « substantiel » des travaux

→ Possibilité de prorogation jusqu’à 10 ans pour les EnR


(Code Urbanisme - R424-21)/idem autorisation environnementale

- Nécessité d’une Déclaration d’Ouverture de Chantier avant la date


d’expiration du PC et si besoin constat par acte d’huissier du démarrage
substantiel des travaux

82
II/ Autorisation Environnementale (AE/ICPE)

Objectifs:

- réduire les délais de délivrance de l'autorisation à 9 mois


(+ période de compléments)
- et les interlocuteurs pour le porteur de projet

Généralisation à compter du 01/03/17 de l’expérimentation en vigueur du


01/03/14 au 28/02/17 = autorisation environnementale

Applicable aux Installations classées pour la protection de l'environnement


soumises au régime d’autorisation (dont les parcs éoliens terrestres)

- Ordonnance n° 2017-80 du 26 janvier 2017 relative à l'autorisation environnementale


- Décret n° 2017-81 du 26 janvier 2017 relatif à l'autorisation environnementale (modalités de procédures et
d'instruction)
- Décret n° 2017-82 du 26 janvier 2017 relatif à l'autorisation environnementale (contenu du dossier de demande
d'autorisation environnementale)
83 83
➢ Autorisation environnementale (AE): contenu/procédure

Autorisation ICPE

Volet Urbanisme

+ Le cas échéant (si applicable):


- Autorisation Loi sur l’eau
- Autorisation de défrichement
- Dérogation à l’interdiction de destruction
des espèces protégées
- Absence d’opposition au titre du régime
d’évaluation des incidences Natura 2000
- Autorisation d’exploiter électrique si >
50 MW

https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/sites/default/files/L%E2%80%99autorisation%20environnementale.pdf

84 84
➢ Instruction / Autorisation environnementale (AE)

Phase d’examen après


DAE complète (récépissé) Phase d’enquête
Phase de décision
publique
DAE déposée dans les 2 mois de
4 mois sauf prolongation Saisine TA au plus tard 15
réception du rapport
jusqu’à 8 mois jours suivant phase
d’enquête
Suspension en cas de d’examen
demande de compléments

85
➢ Délais de recours / caducité

Par les pétitionnaires ou exploitants, dans un délai de 2 mois à compter


du jour où la décision leur a été notifiée
Par les tiers intéressés dans un délai de 4 mois à compter de :

- L'affichage en mairie
- La publication de la décision sur le site internet de la préfecture

Le délai court à compter de la dernière formalité accomplie.


Prolongation du délai de recours de 2 mois en cas de recours gracieux
devant le Préfet

Caducité de l’autorisation en l’absence de mise en service dans un délai


de 3 ans sauf demande de prorogation jusqu’à 10 ans au total
Saisine directe de la cour administrative d’appel en cas de recourse
→ accélération: 18 mois en moyenne (Décret n° 2018-1054 du 29 novembre 2018)

86
➢ Prescriptions ICPE

Régime d’autorisation ICPE


Eoliennes terrestres si au moins 1 éolienne dont la hauteur de mât ≥ 50 m
rubrique nomenclature 2980-1

Installations de biomasse dont P nominale ≥ 20 MW


rubrique nomenclature 2910 A

Installations de biogaz issues d'une installation de méthanisation classée 2781-


1 (déchets végétaux) soumise à autorisation et si puissance thermique nominale
de l'installation > 0,1 MW
rubrique nomenclature 2910C

Installations de méthanisation si quantité de matières traitées ≥ 60 t/j


rubrique nomenclature 2781
87
➢ Qu'est ce qu'une ICPE?

Définition (Code de l’environnement, Article L511-1):


Toute installation exploitée ou détenue par une personne physique ou
morale, publique ou privée qui peut présenter des dangers ou des
inconvénients pour :
- la commodité du voisinage,
- la santé, la sécurité, la salubrité publiques,
- l’agriculture,
- la protection de la nature, de l’environnement et des paysages,
- la conservation des sites et monuments et patrimoine archéologique

Objectif: protéger la population de toute activité industrielle ou agricole


susceptible de créer des risques ou de provoquer des pollutions ou
nuisances

88
→ Prescriptions nationales ICPE applicables aux parcs éoliens
(26/08/11)

Partie 1: Le volet implantation


Partie 2: Le volet exploitation et sécurité
Partie 3: Le volet risques
Partie 4: Le volet acoustique

89
Partie 1: Le volet implantation (éloignement)

➢ Implantation des éoliennes à une distance minimale de (art. 3):

- 500 mètres de toute construction à usage d’habitation, de tout


immeuble habité ou de toute zone destinée à l’habitation

PLU: zones urbaines, à urbaniser, constructions habitées par un exploitant


agricole en zones agricoles/naturelles, bâtiments agricoles identifiés dans
les documents graphiques du règlement comme pouvant faire l’objet d’un
changement de destination dans les zones agricoles

- 300 mètres d’une installation nucléaire de base ou d’une *ICPE de type


Seveso
*http://www.installationsclassees.developpement-durable.gouv.fr/rechercheICForm.php

90
Partie 1: Le volet implantation (radars)

➢ Principe d’interdiction de la « gêne significative » du fonctionnement


des radars par les éoliennes (art. 4)

➢ Radars Aviation civile/ports:

2 hypothèses:

- Soit respect des distances minimales d’éloignement du tableau ici:


Distances
- Soit accord écrit de l’administration concernée [si le site retenu ne
respecte pas ces distances minimales d’éloignement]

➢ Radars militaires (art. 4.3)

Accord écrit préalable de l’autorité militaire concernant la configuration de


l’implantation des éoliennes

91
Partie 1: Le volet implantation (radars / hors météorologiques)

DISTANCE MINIMALE
d'éloignement en kilomètres

Radar de l'aviation civile :

- radar primaire ; 30

- radar secondaire ; 16

- VOR (Visual Omni Range). 15

Radar des ports (navigations maritimes et


fluviales)

Radar portuaire 20

Radar de centre régional de surveillance et de


10
sauvetage
92
Partie 1: Le volet implantation (radars météorologiques)

DISTANCE
DISTANCE MINIMALE
de protection
d'éloignement en kilomètres
en kilomètres

Radar météorologique :

- radar de bande de fréquence C 5 20

- radar de bande de fréquence S 10 30

- radar de bande de fréquence X 4 10

✓ Cas 1: aérogénérateur en deçà d’une « distance minimale de


protection » : implantation interdite sauf avis favorable de Météo-
France

✓ Cas 2: aérogénérateur en deçà d’une « distance minimale


d’éloignement » : implantation interdite sauf réalisation d’une étude
d’impacts cumulés démontrant l’absence de gêne significative =
prévenir la création de « zones d’impact » (mesures radars inexploitables) 93
Partie 2: Le volet exploitation et sécurité
➢ Balisage des éoliennes en dehors des zones grevées de servitudes aéronautiques (Arrêté du 23 avril 2018)

94
Partie 2: Le volet exploitation et sécurité

➢ Suivi environnemental (art. 12)

Mise en place par l’exploitant d’un suivi environnemental au moins 1 fois au


cours des 3 premières années de fonctionnement de l’installation puis une
fois tous les 10 ans

➢ Affichage des prescriptions à observer par les tiers (art. 14) :

- soit en caractères lisibles,


- soit au moyen de pictogrammes sur un panneau sur le chemin d’accès
de chaque aérogénérateur, sur le poste de livraison.

95
Partie 2: Le volet exploitation et sécurité

➢ Essais (art. 15):

Réalisation d’essais avant la mise en service industrielle d’une éolienne:

• un arrêt
• un arrêt d’urgence
• un arrêt depuis un régime de survitesse ou une simulation de ce régime

➢ Contrôles des éoliennes (art. 18):

• contrôle des brides de fixations, des brides de mât, de la fixation des pales
et un contrôle visuel du mât
• contrôle annuel des systèmes instrumentés de sécurité

- Périodicité: 3 mois, puis 1 an après la mise en service industrielle, puis


suivant une périodicité qui ne peut excéder 3 ans
96
Partie 3: Le volet risques

➢ Système de détection (art. 23)

Mise en place d’un système de détection en cas d’incendie ou de survitesse

➢ Lutte contre l’incendie (art. 24):

Obligation de doter chaque éolienne de moyens de lutte contre l’incendie :

- un système d’alarme informant l’exploitant à tout moment d’un fonctionnement anormal.


- au moins 2 extincteurs situés à l’intérieur de l’éolienne, au sommet et au pied de celle-ci.

➢ Formation de glace sur les pales (art. 25)

Equiper chaque éolienne d’un système permettant de détecter ou de déduire la formation


de glace sur les pales de l’éolienne

En cas de formation importante de glace, mise à l’arrêt de l’éolienne dans un délai maximal de 60
minutes
97
Partie 4: Le volet acoustique

Texte Commentaire
Article 26:

- Règle: valeurs d’émergence admissibles des - Précision Arrêté: augmentation


d’un terme correctif en dB (A),
émissions sonores définies ici: tableau fonction de la durée cumulée
d’apparition du bruit
Objectif: ne pas compromettre la santé ou la
sécurité du voisinage

- Niveau de bruit maximal fixé à 70 dB (A) pour - Précision Arrêté: niveau de bruit
la période jour et de 60 dB (A) pour la période mesuré « en n’importe quel point du
périmètre de mesure du bruit » :
nuit: Le périmètre de mesure du bruit de
l’installation

Voir échelle du bruit

98
➢ Echelle du bruit (en dB)

Source: terre-finance.fr

99
Partie 4: Le volet acoustique (valeurs d’émergence admissibles)

Remarques complémentaires:

- Emergence = niveau de bruit ambiant (−) niveau du bruit résiduel

Niveau de bruit ambiant = l'ensemble des bruits habituels + le bruit généré par l’installation
Niveau du bruit résiduel = l'ensemble des bruits habituels sans le bruit généré par l’installation

- Niveaux d’émergence repris de la réglementation du code de la santé publique (bruit de


voisinage) qui s’appliquait jusqu’alors aux éoliennes dans le cadre de la procédure du permis de
construire (note de présentation des textes ICPE en date du 29.06.11 pour la consultation du CSE)

100
Le périmètre de mesure du bruit de
l’installation
◼ Périmètre de mesure du bruit de l’installation : périmètre correspondant au
plus petit polygone dans lequel sont inscrits les disques de centre chaque
aérogénérateur et de rayon R défini comme suit :

R = 1,2 x (hauteur de moyeu + longueur d’un demi-rotor).

70 dBA le jour
60 dBA la nuit
R
Renouvellement de parcs éoliens terrestres

➢ Texte applicable:

- Instruction ministérielle du 11/07/2018


- Code environnement, L181-14/R181-45 et 46 102
III/ Autorisation ministérielle d’exploiter

Procédure d’autorisation applicable aux installations suivantes dont


la puissance est supérieure aux seuils suivants:
1° Installations utilisant l'énergie radiative du soleil : 50 mégawatts ;
2° Installations utilisant l'énergie mécanique du vent : 50 mégawatts ;
3° Installations utilisant, à titre principal, l'énergie dégagée par la combustion ou l'explosion de matières non
fossiles d'origine animale ou végétale : 50 mégawatts ;
4° Installations utilisant, à titre principal, l'énergie dégagée par la combustion ou l'explosion de biogaz : 50
mégawatts ;
5° Installations utilisant l'énergie des nappes aquifères ou des roches souterraines : 50 mégawatts ;
6° Installations qui valorisent des déchets ménagers ou assimilés, à l'exception des installations utilisant le
biogaz : 50 mégawatts ;
7° Installations utilisant l'énergie houlomotrice, hydrothermique ou hydrocinétique implantées sur le domaine
public maritime : 50 mégawatts ;
8° Installations utilisant, à titre principal, du gaz naturel : 20 mégawatts ;
9° Installations utilisant, à titre principal, d'autres combustibles fossiles que le gaz naturel et le charbon : 10
mégawatts.

Code de l’énergie, art. R 311-2 et suivants

103
➢ Caractéristiques de l’autorisation d’exploiter

Instruction 4 mois à compter de la date de réception


de la demande d’autorisation complète
Autorité compétente Ministre de l’Energie (DGEC)

Durée de validité 3 ans jusqu’à la mise en service


Obligation d’exploitation non ininterrompue
pendant plus de 3 ans

Caractéristiques Nominative
Demande de transfert de l'autorisation en
cas de changement d'exploitant
Publicité OUI, Journal officiel

104
➢ Critères pris en compte par l’autorité administrative
pour délivrer l’autorisation

Sécurité et la sûreté des réseaux publics d'électricité


Choix des sites, l'occupation des sols et l'utilisation du domaine
public
Efficacité énergétique
Capacités techniques, économiques et financières du candidat ou
du demandeur
Compatibilité avec les principes et les missions de service public

Respect de la législation sociale en vigueur

105
Chapitre 6 : Mécanisme d’achat de l’électricité produite

I/ Description générale

II/ Mécanisme d’appel d’offres VS Guichet ouvert

III/ Tarif d’achat VS complément de rémunération

106
I/ Description générale

- EDF ou les distributeurs non nationalisés (ou acheteur agréé)


concluent avec les producteurs un contrat d’achat ou de complément de
rémunération de l’électricité produite

- Constitue le principal facteur de développement des filières


d’énergie renouvelable en France et en Europe

- Contribution au Service Public de l’Electricité (CSPE) :

Objectif = compenser à EDF et aux DNN les surcoûts résultant notamment des politiques de soutien
aux énergies renouvelables

Due par tous les consommateurs finals d'électricité au prorata des kWh consommés

107
II/ Mécanisme d’appel d’offres VS Guichet ouvert (sans appel d’offres)

Guichet ouvert avec


obligation d’achat Guichet ouvert avec
complément de rémunération Appel d’offre avec
(jusqu’au 31/12/2015)
(éolien: complément de rémunération
CR 16/17) (éolien:
Tarif 2016: 80,97e/MWh 2017-2020)
Tarif éolien 2015: Tarif depuis 2017: 72e/MWh
82,54e/MWh

108
Catégories d'installations éligibles en « Guichet ouvert »
Obligation d’achat Complément de rémunération
« Guichet ouvert »* « Guichet ouvert »*
Installations utilisant l’énergie hydraulique Installations utilisant l’énergie hydraulique d’une
d’une puissance ≤ 500 kW + Eolien flottant puissance ≤ 1 MW
Eoliennes terrestres en cas de demande Eoliennes terrestres :
complète de contrat d’achat déposée au plus CR16 du 01/12/16 au 31/12/16 (clos)
tard le 31/12/2015 CR17 depuis le 11/05/17 (max. 6 éoliennes et 3 MW/éolienne)
Centrales solaires sur bâtiment d’une
puissance ≤ 100 kW (appel d’offres au-delà)
Annonce ministre de passer à 300 kW (3.000
m² de superficie)

Principe: non cumul du contrat d’achat et du complément de rémunération


Durée de 20 ans maximum pour le complément de rémunération
https://batijournal.com/hausse-du-seuil-du-guichet-ouvert-photovoltaique-de-100-a-300-
kwc/103897
* Guichet ouvert = sans appel d’offres

109
Appel d’offres éolien terrestre
Cahier des charges

Calendrier de dépôt des


offres

Puissance appelée 500 MW par période soit au total 3 GW

Conditions 1ère et 3ème période: arrêté d’ouverture de l’enquête publique


Autres périodes: autorisation environnementale
Au minimum 7 éoliennes ou au moins 1 éolienne de plus de 3 MW
Achèvement: 3 ans à compter de la désignation sauf retard de raccordement et
recours contre les autorisations administratives

Prix Complément de rémunération avec tarif de référence plafonné à 71 €/MWh


Durée: 20 ans
Garanties financières garantie bancaire d’exécution constituée dans un délai de 2 mois à compter de la
date de désignation

Prix moyen Volume


pondéré
AO 1 65,4€/MWh 22 projets lauréats pour une puissance totale de 500 MW
AO 2 68,7€/MWh 5 projets pour une puissance totale de 118 MW
AO 3 63 €/MWh 21 projets pour une puissance totale de 516 MW
AO 4 66,5 €/MWh 20 projets pour une puissance totale de 576 MW 110
Appels d’offres solaires pluriannuels
Installations sur Appel d’offres 09/09/2016 / période 9:
bâtiments 306 nouveaux lauréats pour développer des installations photovoltaïques sur bâtiment
(100 kWc – 8 MWc) ont été désignés en février 2020. Pour chaque famille, le prix moyen proposé par les
lauréats est de :
- 86,17 €/MWh pour les installations de plus grande puissance, entre 500 kWc et 8 MWc.
- 96,49 €/MWh pour les installations de puissance comprise entre 100 et 500 kWc

Installations au sol (500 Un appel d’offres tri-annuel d’un volume total de 3 000 MW pour centrales solaires
au sol a été lancé le 24 août 2016. Les nouvelles capacités sont réparties en six
kWc – 30 MWc) tranches de candidature de 500 MW, espacées chacune de 6 mois. Il permettra donc la
réalisation de projets entre 2017 et 2020. La première période de dépôt des offres a
ouvert en janvier 2017.

6ème période : 107 nouveaux lauréats ont été désignés le 5 août 2019. Le prix moyen
proposé par les lauréats est de 64 €/MWh pour l’ensemble des projets, soit une hausse
d'environ 2% par rapport à la période précédente.

Pour chaque famille, le prix moyen proposé par les lauréats est de :
- 59,5 €/MWh pour les installations de plus grande puissance, supérieur à 5 MWc.
- 67,5 €/MWh pour les installations de puissance comprise entre 500 kWc et 5 MWc.
- 88,3 €/MWh pour les installations sur ombrières de parking.
Taux de mise en service des Au 1er novembre 2017, entre 65% et 81% des lauréats des appels d'offres solaires de
appels d'offres solaires 2011 et 2013 ont été mis en service

Source: https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/solaire 111


Appels d’offres solaires (sol) : sites éligibles
Rappel: arrêté de permis de construire est une pièce obligatoire

Cas 1 Le Terrain d’implantation se situe sur une zone urbanisée ou à urbaniser d’un PLU (zones « U »
et « AU ») ou d’un POS (zones « U » et « NA »)
Cas 2 Terrain d’implantation se situe sur une zone naturelle d’un PLU, n’est pas situé en zones
humides, et le projet n’est pas soumis à autorisation de défrichement
Cas 3 le Terrain d’implantation se situe sur un site dégradé

Exemples:
Le site est un site pollué ou une friche industrielle
Le site est une ancienne carrière,
Le site est une ancienne mine
Le site est une ancienne Installation de Stockage de Déchets Dangereux (ISDD)
Le site est un ancien aérodrome ou un délaissé d’aérodrome
Courrier de la DGAC ou du gestionnaire
Le site est un délaissé portuaire routier ou ferroviaire
Le site est situé à l’intérieur d’un établissement ICPE soumis à autorisation, à l’exception des carrières
Le site est un plan d’eau
Le site est en zone de danger d’un établissement SEVESO ou en zone d’aléa fort ou majeur d’un PPRT
Le site est un terrain militaire faisant l’objet d’une pollution pyrotechnique

Source: https://www.cre.fr/Documents/Appels-d-offres/appel-d-offres-portant-sur-la-realisation-et-l-exploitation-d-installations-de-production-
d-electricite-a-partir-de-l-energie-solaire-centrales-a 112
III/ Tarif d’achat VS complément de rémunération

→ 2 mécanismes prévus:

- Tarif d’achat = rachat intégral par EDF/ELD de l’électricité produite


(ou acheteur agréé)

- Prix de marché + Complément de rémunération versé par EDF


(ou acheteur agréé)

Installations éligibles et conditions financières définies par textes


réglementaires

113
Comparatif CR16 et CR17 (éolien terrestre)
CR16 (clos) CR17 (en vigueur)

Conditions de demande Demande complète de contrat Autorisation environnementale


déposée avant le 31/12/2016 6 éoliennes maximum
SIRET établissement secondaire Puissance maximale de 3 MW par
éolienne
Variation possible de puissance de Variation possible de puissance de 30%
30% maximum maximum

Durée du contrat 15 ans 20 ans

Tarif de référence 80,97€/MWh 72e/MWh pour les premiers MWh


+ prime de gestion de 2,8 €/MWh produits puis 40€/MWh après l’atteinte
d’un plafond (dépend du type
d’éolienne):+ prime de gestion de 2,8
€/MWh

Achèvement Au plus tard 3 ans à compter de Au plus tard 3 ans à compter de la


la date de de demande complète date de de demande complète sauf si
sauf si mise en service retardée du mise en service retardée du fait des
fait des délais nécessaires à la délais nécessaires à la réalisation des
réalisation des travaux de travaux de raccordement ou d'un recours
raccordement ou d'un recours contentieux
contentieux

114
115
ACTUALITE (COMPLEMENT DE REMUNERATION)

Tarif de référence Te, exprimé en €/MWh hors TVA (hors indexations annuelles K et L)

Te max: 71 €/MWh

116
➢ Dispositif tarifaire solaire en vigueur (guichet ouvert)
Révision des tarifs chaque trimestre depuis le 1er juillet 2011 en
fonction des demandes de raccordement déposées au cours du trimestre
précédent
Trajectoire: 50 MW / trimestre (250 millions de m2 de panneaux)

Source: http://www.developpement-durable.gouv.fr/ 117


Chapitre 7

I/ Raccordement

- Proposition technique et financière (PTF = offre) obligatoire :

Demande « complète » de PTF: fournir décision accordant le permis de construire/autorisation


environnementale, fiche de collecte de renseignements
PTF fournie sous 3 mois à compter de la réception de la demande complète
Objet = définition de la solution de raccordement (devis)

Acceptation de la PTF dans un délai de 3 mois et paiement acompte


Demande « complète » de raccordement (PTF) = entrée en file d’attente = réservation de la puissance
de raccordement
ENEDIS réalise les études de réalisation permettant de préciser les coûts et les délais de réalisation des
ouvrages de raccordement

Raccordement dans un délai de 18 mois à compter de la signature de


la convention de raccordement par le demandeur

118
Construction d'un parc éolien sur une durée
II/ Construction (éolien) généralement comprise entre 6 et 9 mois

Contrats par Contrat clé en Choix de turbine Etude


lots main géotechnique
Lot Turbines 1 seul Lot 2 cas: Après obtention des
Lot Génie civil et autorisations de
fondations - Type de machine construire: réalisation
Lot Réseau indiqué dans la d’une étude
Client: société de demande géotechnique par un
Client: société de projet d’autorisation: pas bureau d’études
projet de choix du
fabricant Comprend des forages
Avantage: optimisation Avantage:
dans le sol et le sous-
des coûts - 1 seul interlocuteur
- Gabarit indiqué sol au droit des sites
et responsable
dans la demande d’implantation
Inconvénients: - Garantie
d’autorisation:
- rédaction d’un contractuelle
choix du fabricant Permet de déterminer
cahier des charges générale de 2 ans
le dimensionnement
- partage de
des fondations
responsabilité Inconvénient:
- garanties variables - Coût plus élevé
- gestion des
interfaces/planning
119
III/ Exploitation (éolien)
Contrat Contrat de maintenance Contrat d’exploitation
Contractants Fabricant/société projet Prestataire/société projet
Prestations - Maintenance - Gestion technique
préventive: visites régulières (inspections visuelles et
effectuées par le constructeur et destinées
à vérifier l'usure de certaines pièces avec ascension,
- Maintenance curative: rapports)
réparations pendant les - Gestion commerciale:
phases de vent faible facturation, paiements
Durée En principe, minimum En principe, minimum
5 ans à compter de la 5 ans à compter de la
réception du parc réception du parc
Engagements spécifiques garantie de disponibilité Support en cas de visite
(95-97%) indemnisera l'exploitation d’inspection ICPE
éolienne dans l'éventualité ou sa production
énergétique réelle n'atteint pas le seuil de 95%
de la production indiquée sur la courbe de
performance établie par le constructeur
Astreinte 24h/24h
http://www.usinenouvelle.com/article/fiche-
pratique-la-maintenance-des-eoliennes-
assistee-par-ordinateur.N127244
120
➢ ENR:

- des énergies inépuisables, non polluantes et créatrices d’emplois

➢ Eolien terrestre:

- une filière mature et compétitive


- mais un taux de contentieux élevé
- nécessité de maintenir le guichet ouvert et encourager le repowering

➢ Eolien offshore/biomasse: des appels d’offres ambitieux à concrétiser

➢ Solaire photovoltaïque: améliorer le taux de mise en service des projets


lauréats et développer les technologies innovantes (agrivoltaïsme…)

121