Vous êtes sur la page 1sur 8

LES GRANDS PRINCIPES DE DIEU CONCERNANT

LES FINANCES
Publié le 27 octobre 2016 par Fils d'Abraham en Jésus mon sauveur

  LE ROYAUME DE DIEU ET LES FINANCES

Nous allons aborder le thème des finances et de l’argent.

Il s’agit d’un domaine un peu tabou que peu de gens souhaitent aborder
mais où il est important de savoir ce que la Parole à nous dire  d’autant plus
que 2 084 versets nous enseignent sur le sujet.

Pourquoi existe-il autant de textes qui nous enseignent sur l’argent et la


gestion de nos biens. Nous allons en citer quelques-uns.

1/ Les grands principes de Dieu concernant les Finances  :

Il faut savoir qu’il existe un contraste entre deux grands systèmes. L’un tire
son origine de l’arbre de vie et l’autre de l’arbre de la connaissance du bien
et mal.

D’une part, le système du monde dans lequel nous vivons tous. Nous avons
été façonnés par ce système concernant les finances et nous pouvons
penser qu’il n’existe que celui-là .

Nous avons toutefois conscience que quelque chose est défaillant dans ce
système, rappelons-nous ce que nous dit Jésus : ‘’nous sommes dans le
monde mais pas du monde’’. Dans ces conditions, le principe du monde qui
est contraire au principe du royaume de Dieu, ne peut nous satisfaire.
D’autre part le principe du monde nous rend hostiles, ennemi de Dieu.

Dieu nous a appelé à vivre dans son royaume avec ses principes ou Jésus est
ici le gouvernant suprême. Il nous a appelle à jouir de tous les bienfaits de
son royaume en obéissant à ses commandements.

De l’autre cô té, le système du monde se situe sous la domination et le


contrô le du diable (1° lettre de Jean) : Nous savons que nous sommes de
Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin.                       
1 Jean 5 : 19

Le modèle de Dieu est fondé sur le mode de donner et recevoir et


fonctionne sur le principe des semailles et des moissons (accroissement par
la multiplication), l’autre sur le système de vendre et acheter, de prendre et
garder, de thésauriser (élément de sécurité).

Dans ce système, la croissance vient en pourcentage mais pas en


multiplication, la multiplication n’étant donné que par le jeu comme le loto
ou quelqu’un recevra au détriment d’un autre.

Dans le royaume de Dieu, c’est Dieu qui multiplie et il ne le fait pas au


détriment d’autrui.

C’est pourquoi Dieu nous invite à nous couper du système du monde.

Nous allons aborder 3 domaines 

1/ Les Possessions

Ici, le but poursuivi est de constituer un héritage qui puisse se transmettre


d’une génération à une autre.

L’intention de Dieu est qu’il puisse y avoir une multiplication des


possessions : Prends donc garde de ne pas te dire : C’est par mes propres
forces et ma puissance que j’ai acquis toutes ces richesses. Souviens-toi au
contraire que c’est l’Eternel ton Dieu qui te donne la force de parvenir à la
prospérité et qu’il le fait aujourd’hui pour tenir envers toi les engagements
qu’il a pris par serment en concluant alliance avec tes ancêtres.

                                                                                                                            Bible du
Semeur Deutéronome 8- 17 et 18 

C’est Dieu qui nous donne la force d’accueillir et de gérer les biens.

 
2 /L’argent qui se distingue des possessions

 Dis-nous donc ce qu’il t’en semble  : est-il permis, ou non, de payer le tribut à
César  ? Jésus, connaissant leur méchanceté, répondit : Pourquoi me tentez-
vous, hypocrites ? Montrez-moi la monnaie avec laquelle on paie le tribut. Et
ils lui présentèrent un denier. Il leur demanda  : De qui porte–t-il l’effigie et
l’inscription ? De César, lui répondirent-ils. Alors il leur dit  : Rendez donc à
César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu.

    
Matthieu 22 : 17 à 21

 La question consistait à savoir si les disciples devaient payer l’impô t.


Comme la pièce présentée à Jésus était à l’effigie de César, il fallait donner à
César ce qui lui appartenait  et être obéissant aux commandements de Dieu.

Nous avons l’image de Dieu imprimée en nous et nous avons un service à


rendre à notre Créateur.

 Il existe un autre « créateur » qui est César. Il représente le système du


monde dont le but consiste à acheter et à vendre afin de gagner de l’argent;
ce n’est plus alors la propriété de Dieu mais celle de Mammon.

Mammon a introduit l’argent dans la vie des gens et sa volonté consiste à ce


que ceux-ci aiment et servent l’agent. C’est une entité démoniaque
spirituelle,  un pouvoir qui influence nos pensées, nos cœurs et nos vies :
Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les
dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres,
contre les esprits méchants dans les lieux célestes.   

                                                                                                                                       Ephé
siens 6-12

Dieu énonce le principe des finances (n’amassez pas des trésors sur la
terre) : Ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où la teigne et la rouille
détruisent, et où les voleurs percent et dérobent  ; mais amassez-vous des
trésors dans le ciel, où la teigne et la rouille ne détruisent point, et où les
voleurs ne percent ni ne dérobent. Car là où est ton trésor, là aussi sera ton
cœur.                                                                                               Matthieu 6 : 19 à 21
 On ne peut servir deux maîtres, Dieu et Mammon : Nul ne peut servir deux
maîtres. Car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre  ; ou il s’attachera à l’un, et
méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon.
Matthieu 6-24 

 N’aimez pas l’argent car c’est la racine d’un grand nombre de maux
(drogue, vol, pouvoir…) : Car l’amour de l’argent est une racine de tous les
maux ; et quelques–uns, en étant possédés, se sont égarés loin de la foi, et se
sont jetés eux–mêmes dans bien des tourments. Car l’amour de l’argent est
une racine de tous les maux ; et quelques–uns, en étant possédés, se sont
égarés loin de la foi, et se sont jetés eux–mêmes dans bien des
tourments.                                                                                                                               1
Timothée 6  : 10

3/Les richesses :

Quand nous investissons dans le système du monde au-delà de nos besoins,


se forme alors la richesse (obligations, actions, …) et Mammon veut que
nous placions notre confiance dans l’argent  et que cela devienne un trésor
dans nos vies.

Matthieu 6-19/21 :   Tout ce que nous considérons comme un trésor  sera la


recherche de notre cœur.

Mammon souhaite contrô ler la pensée des gens.

Inflation, déflation, dévaluation ont un impact sur l’argent et par


conséquent dans nos vies, ce qui engendre des inquiétudes sur ces trois
aspects, Mammon n’étant pas capable de donner ce qu’il promet mais Jésus
nous dit de ne pas nous inquiéter : C’est pourquoi je vous dis : Ne vous
inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de
quoi vous serez vêtus. La vie n’est–elle pas plus que la nourriture, et le corps
plus que le
vêtement ?                                                                                                                        Matt
hieu 6-25

Notre Père céleste va pourvoir à nos besoins. Ainsi Jésus nous introduit
dans le concept de l’argent et des finances.
Bien sû r, il nous faudra de l’argent pour payer les factures, se nourrir, se
vêtir mais il ne faut pas que cela devienne un trésor ou une inquiétude dans
notre vie.

Jésus veut que nous soyons libres (Marc 10-17à 22) et nous dit comment 
briser le pouvoir de Mammon en distribuant ce qui est possédé : Comme il
se mettait en chemin, un homme accourut et se mit à genoux devant lui pour
lui demander : Bon maître, que dois-je faire pour hériter la vie éternelle ?
Jésus, l’ayant regardé, l’aima, et lui dit  : Il te manque une chose  ; va, vends
tout ce que tu as, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis
viens, et suis-moi. Mais, affligé de cette parole, cet homme s’en alla tout
triste ; car il avait de grands biens.                       Marc 10  : 17 :21 et 22

Celui qui prête aux pauvres prêtes à l’Eternel et l’Eternel le lui rendra.
Proverbes 19-17

En donnant aux pauvres, on se libère de l’emprise de MAMMON et chaque


fois que nous donnons, nous nous amassons des trésors dans le ciel.

Ainsi, nous faisons un dépô t sur notre compte céleste en donnant et ce


compte ne se trouve affecté ni par l’inflation, ni par la déflation ni par la
dévaluation. Jésus veille sur ce compte et veut s’assurer que les dépô ts qui y
sont fait soient multipliés de sorte qu’il y ait toujours des finances
disponibles pour nous.

Cette multiplication de l’argent se réalise pour des objectifs bien précis.

Il nous faut vivre sur un ciel Ouvert : Apportez à la maison du trésor toutes
les dîmes, Afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison ; Mettez-moi de la
sorte à l’épreuve, Dit l’Eternel des armées, Et vous verrez si je n’ouvre pas
pour vous les écluses des cieux, Si je ne répands pas sur vous la bénédiction en
abondance.                                   Malachie 3-10

Nous voyons que les enfants d’Israël volent Dieu dans les dîmes et les
offrandes. Ils se trouvent alors frappés par la malédiction.

Cela signifie que si nous ne fonctionnons pas selon les principes du


royaume de Dieu, alors nous allons nous retrouver sous le système du
monde qui nous placera alors sous la malédiction.
Dieu ne veut pas que nous soyons confinés à ce système et que au contraire
nous soyons impliqués dans son royaume :   ‘’ mettez-moi à l’épreuve et vous
verrez si je n’ouvre pas pour vous l’écluse de cieux’’.

Ceci est une bénédiction afin que se produise un flux de finances par nos
dîmes qui aient pour effet d’ouvrir le ciel.

Posons-nous maintenant une question primordiale : Combien est


suffisant ?

L’esprit de MAMMON ne veut pas que nous apportions une réponse à cette
question car il est conçu pour créer des besoins sans limites ou toujours
grandissants dans nos vies.

 Nous avons vu que l’esprit de Mammon influence le cœur et les pensées des
gens pour les amener à aimer l’argent et faire confiance aux richesses et à
servir l’argent.

L’esprit de Mammon va s’associer à d’autres esprits tels que la cupidité, la


fausse sécurité, le mensonge, la tromperie.

 Récit d’Ananias et Safira qui ont eu l’occasion de vendre une propriété en


argent et ou un esprit de mensonge s’est emparé d’eux : Pierre lui dit  :
Ananias, pourquoi Satan a–t-il rempli ton cœur, au point que tu mentes au
Saint–Esprit, et que tu aies retenu une partie du prix du champ  ?  
Actes 5 :3

  Récit de Simon Le Magicien qui a essayé d’acheter ce pouvoir : Lorsque


Simon vit que le Saint–Esprit était donné par l’imposition des mains des
apôtres, il leur offrit de l’argent, en disant : Accordez-moi aussi ce pouvoir,
afin que celui à qui j’imposerai les mains reçoive le Saint–Esprit. Mais Pierre
lui dit  : Que ton argent périsse avec toi, puisque tu as cru que le don de Dieu
s’acquérait à prix d’argent !          Actes 8  : 18 à  20

Pouvoir et convoitise sont attachés à l’esprit de Mammon


L’esprit de Mammon n’exige pas que des offrandes, il demande aussi des
sacrifices au travers des cartes de crédit et de l’esclavage de la dette.

Comment alors être libre dans ces conditions ?

Il convient de traiter cet esprit dans nos vies et veiller à ce que notre amour
pour Jésus soit pur, que ce soit lui qui influence nos pensées, nos émotions
et notre volonté.

Pour répondre à cette question de ‘’combien est suffisant ?’’, il est


nécessaire de fonctionner en cercle fermé.

1/ nos obligations (crédit maison, voiture, factures).

2/Les nécessités comme se nourrir ou se vêtir.

3/ Nos désirs : c’est là que l’esprit de Mammon souhaite s’emparer de nous


et crée le besoin par la publicité par exemple.

Il nous faut donc dresser une liste de ce qui nous tient à cœur et d’être en
accord avec Dieu.

 Dieu veut que nous soyons des gestionnaires fidèles. Nous allons soumettre
nos désirs à Dieu qui va les libérer au bon moment pour notre vie : Dieu
souhaite que cela déborde au-delà du cercle, qu’il y ait de l’abondance.

Le but de ce surplus est d’avoir une semence entre nos mains et que celle-ci
soit investie dans le royaume de Dieu.

A l’inverse, si le cercle est ouvert, il se produit des pressions par l’esprit de


Mammon pour accroître la dimension du cercle mais sans surplus car les
gens vivent alors dans l’esprit de la dette.

 
La dîme ouvre la fenêtre du ciel et établit le droit de propriété de Dieu.
L’esprit de Mammon ne veut pas que nous donnions la dîme et nous
pouvons être amenés à livrer un combat spirituel à ce sujet.

Matthieu 6-33  ‘’ne vous inquiétez de rien, cherchez le royaume de Dieu et sa


justice et toutes choses seront données par-dessus’’.

Hébreux 11-6 : ‘’sans la foi, il est impossible de plaire à Dieu’’.

Dieu nous fait parvenir l’argent de plusieurs manières : de façon


surnaturelle (manne) mais Dieu peut aussi nous donner des fruits que nous
n’avons pas semé (héritage) et enfin par l’ensemencement et la récolte ou
Dieu apporte des revenus par le salaire.

Il fait en sorte que ceux-ci soient suffisants pour répondre au besoin de


notre cercle.