Vous êtes sur la page 1sur 6

I -*I

4
~

. ! l .

Si, pour une raison -majeure, Yàllaitement 'I


I I maternel n'est pas possible, il faut avoir recours
, E
à un lait diététique qui, après rëconstitution,
permet de nourrir 1 a naissance
l

1 I

m/ O. R.3.T. O. M. Fslrids DFGUI


.._:

pour l’alimentation des nourris- nouveaux-nés contre les infections ’ rend hors de portée d
sons. Ils peuvent être employés dès et les enfants nourris au lait artifi- familles qui, si elles s’en procurent, ’

la naissance. Ils ont cependant des ciel ont fréquemment des diarl ont tendance à le diluer pour en
inconvénients majeurs et leur em-, , rhées, surtout si les repas ne sont diminuer le coÛt,:ce qui entraîne
ploi ne devrait se justifier que dans pas préparés .dans des conditions rapidement une ,malnutrition. Ac-
des circonstances exceptionnelles. d’hygiène idéale. Par ailleurs, le tuellement, dans la plupart des pays
Ces laits ne protègent pas les prix de revient élevé de ces laits lesl , d’Afrique de I’Ouest9;nourrir u n
NIJ 35 - FAMILLE E T DEVELOPPEMENT - Page 13
r” *- I .

enfant . avec ces produits lactés ‘ment artificiel dépasse fréquem- crème pkuvent être tolérés,par les
coûte environ chaqÜe mois, 30% du ment le montant du revenu moné- nourrissons. Leur teneur en éner-
salaire mensuel d’un manœuvre. taire annuel d’un paysan (voir ta- pie est relevée p l r addition de sucre.
En zone rurale, le cout de l’allaite- bleau). Leur concentration en protéines et
en Cléments minéraux est plus éle-
vée que celle du lait de femme. Ce
qui peut poser des problèmes en cas
de diarrhée et de déshydratation. Ils
Quanti té Quantité Prix de Prix sont fréquemment additionnés de
de lait équivalente la boîte de total fer.
nécessaire de boîte5 de 400 g - Les laits adaptés pour nourris-
par mois lait de de lait sons (14% de protéines, 28% de
(kg) 400 g matières grasses) : ces laits ont une
composition chimique modifiée de
O - 2 mois ..... ..... façon à se rapprocher du lait de
3 - 6 mois ..... ..... femme. Ils contiennent peu de
protéines, peu d’Cléments miné-
Comparez le coút de l’allaitement articifiel a u revenu d’un manœuvre
ou d’un paysan de votre région.

Les laits diététiques pour enfants


1 raux et les matières grasses qu’ils
renferment ont une forte proportion
d’huiles végétales faciles à digérer.
Ils conviennent mieux à l’alimen-
se classent dans deux grandes caté- tatio,n des nourrissons pendant les
gories : premiers mois de la vie que les laits
- Les laits partiellement écré- partiellement écrémés et sucrés
més et sucrés (20Y0 de protéines, mais ils sont sensiblement plus
12% de matières grasses). Ces laits chers. Leur emploi ne se justifie
en raison de leur faible teneur en pas après l’áge de 6 mois.

Composition comparee du lait de femme et du lait de vache

Protei

YOénergie totale apportée


par les protéines ....................

Fer (mgll) .........................


............

Si, pour une misori majeure, l’allaitenie~it Les protéines du k i t de vache sont essentiellement constituées de
materiiel n’est pas possible, i‘ faut avoir caséinequi coagule en flocons dans l’estomac et est plus difficile àdigérer
recoursà un lait diététique pour er lfarit qui, que les protéines solubles du lait de femme. L e fer du lait de vache est mal
après reconstitution, permet de riourrir absorbé.
l’erlfarit dès la riaissarice.
Page 14 - FAMILLE E T DEVELOPPEMENT - N” 35
’ . I -

-__.---- ............ ------ ...................... I__ -__l__l...______.l .. ----*3.pypm[lr..


,<* .
est mélangé en faibles conceatra-
tions à d’autres aliments.
Autrefois, on redoutait beaucoup
les carences e n vitamine A chez les
enfants nourris au lait écrémé. Ce
risque subsiste toujours chez ceux
qui reçoivent du lait écrémé de fa-
çon artisanale comme unique ali-
ment. Pour ceux qui consomment
du lait’écrémé en poudre mélangé à
d’autres aliments, ce problème ne
devrait pas se poser e n pratique.
D’une part, il est facile d’introduire
dans les recettes de bouillies des
aliments riches e n vitamine A,
comme des feuiiles, des légumes
verts, de l’huile de palme ou des
légumes à chair orange. Par ail-
leurs, en principe, tous les laits
écrémés destinés à être exportés
vers l’Afrique sont enrichis artifi-
ciellement .en vitamine A. I1 est
plus prudent cependant de bien vé-
rifier si le lait vendu localement est
effectivement supplémenté (regar-
der la composition sur le sac).

Le lait entier
en poudre
Ce lait, à 26%0 de matières gras-
ses, coûte plus cher que le lait
écrémé. Sa principale supériorité
-
U
m
est d’apporter plus d’énergie et de
contenir de la vitamine A. Ces
I
C
avantages sont en fait assez mi-
.-
o neurs car il est facile -d’apporter
ffl dans l’alimentation des enfants de
P l’énergie en ajoutant de l’huile vé-
t gétale à leur ration et que, par ail-
leurs, les laits écrémés en poudre
L’emploi de protiïnes p u r i j i e de lai! lie présente UUCUII iiitirif les truifenieiit
d~ii~ des soni en principe supplémentés e n
malnutritions. vitamine A.
Comme le lait écrémé, ce lait ne
Entre 4 et 6 mois, il est possible Utilisé pur c’est un mauvais lait doit pas étre recanstitué et donné à
d’introduire dans le régime de pour les enfant‘s. D’une part il n’ap- boire pur aux enfant>.D’une part,
l’enfant, des laits industriels qui porte pas assez d’énergie pour cou- présenté de cette façon, si l’eau qui
constituent u n apport de protéines vrir les besoins d’un enfant. Par a servi à sa reconstitution n’est pas
d’excellente qualité. II ne faut ja- ailleurs, i l apporte du lactose en parfaite, il se poilue facilement et
mais les donner purs mais toujours fortes concentrations, ce qui risque, entraine un risque d’intoxication
mélangés à d’autres aliments. chez certains enfants, d’aggraver ou alimentaire. Par ailleurs, avant 6
certains de ces laits sont plus in- même de déclencher des diarrhées. mois et parfois m i m e après chez les
téressants que d’autres. Incorporé à des plants à base de enfants malnutris, les graisses peu
céréales, auxquels on ajoute des digestibles qu’il contient en fortes
matières grasses, le lait écrémé est concentrations sont mal absorbées
Le lait écrémé par contre u n aliment très utile et entraînent fréquemment des
diarrhées chroniques. Mélangé iì
en poudre pour augmenter la ration de protéi-
nes. d’autres aliments, il est par contre
Ce 1ait.a l’avantage d’être le produit Utilisé de cette façon il n’en- bien toléré et, dès l’âge de 4 mois, il
laitier qui apporte les protéines traine aucun risque de diarrhée : le constitue un moyen simple d’enri-
sous la forme la moins chère, sur- lactose qu’il contient pose beau- chir les bouillies en protéines.,
tout quand il est acheté en vrac. coup moins de problèmes quand il Le lait entier e n , poudre se
N ’ 35 - FAMILLE E T 1)EVEIDPPEMEN’I’ - Page 15
Y

conserve mal quand il n’est pas térêt nutritionnel que le lait entier souvent, on retire la crème qui
stocké d a m ‘un emballage étanche en poudre dont il n’est qu’une re- forme une c0uch.e à la surface du
contenant u n gaz inerte. Quand u n constitution sous forme concen- lait. L e lait caillé ainsi obtenu est
sac ou une boîte sont ouverts, la trée. I1 a cependant des inconvé- pauvre en energie surtout s’il est
matière grasse s’oxyde e n quelques nients. Ce lait est cher, en moyenne étendu d’eau comme c’est le cas
semaines et le lait prend u n goút 30 à 40% de plus à valeur nutrition- souvent pour le rendre plus désalté-
désagréable. Par ailleurs, certaines nelle égale que le lait en poudre il se rant. I1 ne convient pas tel quel pour
protéines se combinent chimique- conserve mal quand la boite est ou- alimenter les enfants. O n peut ce-
ment avec le lactose et deviennent verte : s’il n’est pas mis au frais pendant le faire consommer en
inassimilables aÚ niveau du tube après avoir été entamé, ce lait ne se ajoutant de l’huile végétale, habi-
digestif. garde que quelques heures et est tuellement beaucoup moins chère
Ce lait est trèE largement distri- donc à déconseiller. que le prix auquel est commerciali-
bué par les réseaux commerciaux sée la crème. O n peut également
en place. ajouter du sucre.
E n ville, on trouve fréquemment
Le lait sur les marchés du lait caillé fait à
partir de lait en poudre d’importa-
concentré sucré tion acheté e n gros, Ce lait a
Ce lait se conserve bien quand la l’avantage d’être relativement bon
boite a été ouverte e n raison de la marché et surtout d’avoir un goút
grande quantité du sucre qu’il qui plaît aux enfants. Si ce lait est
contient et qui représente 44% du préparé soigneusement, on peut en
poids de la boîte. I1 a une saveur donner à paitir de l’áge de 4 à 6
agréable au goút qui plaît aux mè- mois. I1 est souvent préparé àpartir
res. C‘est le lait industriel le plus d‘un mélange de lait entier et de lait
répandu en brousse et c’est souvent écrémé. I1 est donc avantageux d’en
le seul qu’on trouve facilement. relever le contenu énergétique e n y
Pour toutes ces raisons, c’est le lait ajoutant de l’huile et du sucre.
donné le plus souvent aux enfants.
Malheuieusement, c’est certaine- Les farines
ment u n lait très mal adapté à cet
usage. Reconstitué et donné sous lactées
forme de boisson, il risque d’en-
O n trouve de plus en plus en
trainer des dixrhées en raison de la
Afrique des farines lactées impor-
forte quantité d e sucre qu’il
contient : si. on ajoute la quantité Dans les régions d’élevage et A tées de fabrication industrielle qui
d’eau recommandée par le fabri- certaines saisons on peut se procu- jouissent d’un grand prestige au-
rer à bas prix du lait de production près des mères. I1 s’agit de farines
cant, le lait obtenu a à peu près la
m ê m e composition c h i m i q u e locale. Ce lait a l’inconvénient auxquelles on a ajouté du lait e n
qu’un lait frais auquel on aurait d’avoir été souvent recueilli dans poudre, des arômes, des minéraux,
des vitamines et qui subissent une
ajouté 35 morceaux de sucre par li- . . de? conditions d’hygiène qui lais-
précuisson qui réduit leur viscosité
tre. Dilué davantage, il n’apporte,.’. sent à désirer. Si onprend quelques
et leur donne la propriété de se pré-
pas assez de’protéines pour nourrir;’ ... précautions, il eqt possible cepen-
parer instantanément. Elles sont
un enfant. Mélangé.!à d’autres ali- j ,; dant de l‘introduire dans l’alimen-
donc particulièrement pratiques
ments, ce lait qui ‘.n’apporte q u e ‘ ‘ tation des enfants. L e bénéfice que
pour les mères qui ont peu de
10 ‘%,de son énergie.’:sousforme d e . . l’on peut en tirer sur le plan nutri-
tionnel semble compenser le risque temps, ce qui explique leur large
protéines estpeu efficace pour rele-
infectieux dans les milieux Oh ce diffusion dans les pays industriali-
ver la valeur nutritionnelle .d’un
lait est consommé traditionnelle- sés. I1 faut savoir cependant qu’el-
plat. .
ment. Ce lait peut être utilisé sous les sont chères.
11 existe deux variétés de lait
La mère, pour des raisons d’éco-
concentré : le lait concentré sucré deux formes :
nomie, est tentée de diluer ces
entier et le lait concentré sucré -
Lait frais. A partir de 6 mois, bouillies et souvent sous-alimente
écrémé. Ce dernier est plus une on peut recommander pour prépa- son enfant e n croyant donner u n
friandise qu’un ali rer des bouillies de faire bouillir de aliment particulièrement nourris-
qu’il n’est paskupplé .“la fayinë .de mil dans du-lait fraî- sant. Pourtant, si elle fait cuire elle-
chement recyeilli. Cette.façon de ’
même 30 g de farine locale dans
faire limite en’principe les risques .. 200 ml d’eau, et qu’elle ajoute à la
de diarrhée si la 1-ouillieest donnée fin de la cuisson à 3 petites cuillers
’ immédiatement B l’enfant. de lait entier en poudre et u n mor-
Lait caille. - Certaines ethnies ceau de sucre, elle obtiendra une
,sucré traditionnellement font cailler le bouillie qui contiendra une quan-
E n principe ce lait a le même in- lait avant de la consommer. L e plus tité de protéines ou d’énergie équi-
Page 16 - FAMILLE E T I>BVELOPPEMENT - NI’ 35
= ._---

It. , e

involontairement il est vrai, en


promotion pour les farines com-
merciales : elles tendent à faire
croire aux mères que seule la nour-
riture importée est bonne pour les
enfants.

Les protéines
purifiées de lait
On trouve encore sur le marché
des produits diététiques à base de
protéines de lait purifiées (du type
Hyperprotidine et LDA). Ils sont
d‘un prix de revient élevé. Par ail-
leurs ils n’offrent que peu d’intérét
par rapport aux autres produits lai-
tiers pour enrichir la ration d’un
enfant en proteines. On peut très
bien le faire pour beaucoup moins
cher avec du lait écrémé en poudre.
On conseillait autrefois, pour
traiter la malnutrition, d‘utiliser
ces produits pour enrichir les autres
laits et e n augmenter la teneur e n
protéines.’ Cette pratique est dange-
reuse et doit être abandonnée. E n
effet, le lait de vache entier apporte
déjà environ deux foi, plus de pro-
téines que le lait de femme ce qdi
pose des problèmes de surcharge
rénale chez les malnutris. Toute
protéine apportée en excès des be-
soins est brülée par l’organisme et
l’urée produite doit être éliminée
par le rein. Enrichir le lait de vache
avec des protéines supplémentaires
ne fait qu’aggraver ces problèmes
peut
011 relever le roiiteiiii PiiergPtiqire du lciit mille‘ iiver [le l’huile vigPtole L‘I du w c r e ¿Its et entraîne des risques de déshy-
l’&e de 4-6 t~rois.
dratation.
Ces produits ont été mis au point
valente à celle d‘une préparation ajoutant aux bouillies, deux fois par à une époque où on pensait que le
importée toute faite pour u n prix jour, des aliments riches en vitami- manque de protéines était la cause
deux à trois fois moindre. nes et en minéraux comme les principale de malnutrition dans les
Si elle utilise à la place du lait feuilles, les légumes vert-foncé ou pays du Tiers monde. Actuelle-
entier en poudre une source locale des fruits. ment, on sait que le problème des
de protéines et de matières grasses Certains organismes humanitai- apports en énergie est beaucoup
comme u n jaune d’œuf, du lait frais res distribuent gratuitement des fa- plus préoccupant. I1 est reconnu
ou de la pâte d’arachide, le prix de rines lactées vitaminées pour amé- maintenant par les nutritionnistes
revient de la bouillie peut être plus liorer l’état nutritionnel des enfants qu’augmenter les apports e n pro-
de dix fois inférieur à la bouillie au moment du sevrage, On constate téines au-delà d’une certaine limite
d’origine commerciale. la plupart du temps que l’impact de ne présente aucun intérêt pour u n
Certes ces bouillies ménagères ces actions est très faible sinon nul, enfant malnutri et peut même être
contiennent moins de vitamines et dans les pays OG ne règne pas de dangereux. On peut se demander
d’Cléments minéraux que leur pépurie alimentaire aiguë. L’inté- pourquoi ces produits sont encore
équivalent commercial. Cet incon- rêt‘ de ces interventions par rapport sur le marché. I1 est regrettable e n
vénient est mineur pour les enfants h une éducation nutritionnelle des tous cas que de nombreux méde-
qui sont encore allaités au sein car mères leur permettant de préparer cins continuent de les conseiller en
ces nutriments sont apportés en elles‘-mêmes des bouillies correctes cas de malnutrition.
grande quantités par le lait mater- 8 partir de produits locaux est très D’ Andre Briend
nel. Par ailleurs, ,il est facile de cou- discutable. E n fait, ces distribu- Médecin nutritionniste
vrir ces besoins après 6 mois en tions de vivres se transforment vite, de 1’ORSTOM à I’ORANA
N“ 17 - FAMILLE ET DEVELOPPEMENT - Page 17