Vous êtes sur la page 1sur 49

REPUBLIQUE DE COTE D’IVOIRE

MAITRE D’OUVRAGE & MAITRE D’OEUVRE

Lot 3 : PASSAGE EN 225 kV DU POSTE DE BIA SUD

AFFAIRE
POSTE BIA SUD
PLAN PARTICULIER DE LA SECURITE
LOT : 3 ET LA PROTECTION DE LA SANTE
PHASE
(PGES)
EXECUTION

ATTRIBUTAIRE

05 BP 2732 ABIDJAN 05 – TEL. (225) 21 35 33 83/07 70 17 00 – FAX. (225) 21 35 53 50


Indice Date Modifications Rédigé Vérification Approbation
0 04-02-2020 Emission initiale BOA JEAN TIA Fabrice A.
MARIE

Indice Page Format Echelle


Document Numéro 00_P
0 24 A4 1/
SOMMAIRE

LISTE DES TABLEAUX.....................................................................................................................3

SIGLE ET ABREVIATION..................................................................................................................3

INTRODUCTION..................................................................................................................................4

1. OBJECTIF DU PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE


LA SANTE............................................................................................................................................4

2. DÉFINITION GÉNÉRALE DES NOTIONS DE RISQUE, DANGER,


EXPOSITION ET FACTEUR DE RISQUES....................................................................................4

3. IDENTIFICATION DES RISQUES ET DANGERS....................................................................5

3.1 Identification des risques et facteurs d’exposition.....................................................................................5


3.1.1 Risques liés aux chutes de hauteur ou de plein pied.................................................................................5
3.1.2 Risques liés aux chutes d’objets.....................................................................................................................6
3.1.3 Risques liés à la circulation...............................................................................................................................6
3.1.4 Risques liés à la manutention manuelle........................................................................................................6
3.1.5 Risque liés aux engins de manutention.........................................................................................................6
3.1.6 Risques liés aux incendies / explosions........................................................................................................6
3.1.7 Risques liés aux composantes biologiques.................................................................................................7
3.1.8 Risques liés aux produits chimiques..............................................................................................................7
3.1.9 Risques liés au bruit et vibration physique...................................................................................................7
3.1.10 Risques liés à l’électricité................................................................................................................................7
3.1.11 Risques liés au travail sur écran....................................................................................................................7
3.1.12 Risques liés aux matériels de travail............................................................................................................7
3.1.13 Risques liés à l’hygiène....................................................................................................................................8
3.1.14 Morsure de bêtes venimeux ou serpent.......................................................................................................8

4. ADOPTION ET PROCESSUS DE MISE EN ŒUVRE DES MESURES DE


PREVENTION....................................................................................................................................11

4.1 Formation, information et sensibilisation du personnel...........................................................................11


4.2.1 Fourniture des équipements de protection individuels et surveillance du port d’EPI
par les employés..........................................................................................................................................................13
4.2.2 Respect des consignes de port des EPI et EPC........................................................................................13
4.2.3 Prévention des accidents aux abords du chantier....................................................................................13
4.2.4 Sécurité des riverains........................................................................................................................................14
4.2.5 Sécurité des usagers sur les voies de transport du matériel.................................................................14
4.2.6 Gestion des accidents.......................................................................................................................................14
4.2.7 Prise en charge des blessés et rapport d’accident et d’incident..........................................................14

4.3 Dispositions et mesures d’hygiène.............................................................................................................. 16


4.3.1 Contrôle des sources d’émissions de poussières et des gaz................................................................16
4.3.2 Gestion des déchets issus des travaux.......................................................................................................16
4.3.3 Contrôle des lieux d’alimentation du personnel........................................................................................16
4.3.4 Entretien des locaux de la base et des aires..............................................................................................16

1
4.4 Dispositions et mesures de santé................................................................................................................ 17
4.4.1 Couverture du personnel par une assurance.............................................................................................17
4.4.2. Horaire de travail...............................................................................................................................................17
4.4.3 Interdiction de consommer l’alcool, de drogues et substances non autorisée................................18
4.4.4 Équipement du chantier en boite à pharmacie pour les premiers soins............................................18
4.4.5 Prise en charge des malades..........................................................................................................................19
4.4.6 Mesures pour limiter les risques de contamination aux maladies sexuellement
transmissibles..................................................................................................................................................................19

4.5 Système de suivi et acteurs de mise en œuvre des mesures de sécurité, santé et hygiène..............19
4.5.1 Système de suivi.................................................................................................................................................19
4.5.2. Responsabilités dans la mise en œuvre des mesures de sécurité, de santé et
d’hygiène........................................................................................................................................................................20

CONCLUSION....................................................................................................................................22

2
LISTE DES TABLEAUX
TABLEAU N° 1: DÉFINITION DES NOTIONS...................................................................................................................................4
TABLEAU N° 2 : MATRICE DES RISQUES ET MESURES DE PRÉVENTION...........................................................................8
TABLEAU N° 3 : PLAN DE FORMATION HYGIÈNE, SANTÉ, SÉCURITÉ.................................................................................11
TABLEAU N° 4 : RÉPARTITION DE CABINET D’AISANCE EN FONCTION DU NOMBRE DE SALARIÉS
PAR SEXE.................................................................................................................................................................................... 17
TABLEAU N° 5 : HORAIRE DE TRAVAIL........................................................................................................................................17
TABLEAU N° 6 : LISTE NON EXHAUSTIVE DES PRODUITS NÉCESSAIRES POUR LA BOÎTE À
PHARMACIE................................................................................................................................................................................ 18

SIGLE ET ABREVIATION
CI- Côte d’Ivoire Energies
ENERGIES
ANDE Agence Nationale De l’Environnement
IST Infection Sexuellement Transmissible
MDC  Mission De Contrôle
MINSEDD Ministère de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable
MOD Maître d’Ouvrage Délégué
PAR Plan d’Action de Réinstallation
PGES Plan de Gestion Environnementale et Sociale
PPSPS Plan Particulier de sécurité et de Protection de la Santé
PPGD Plan Particulier de Gestion des Déchets
PAE Plan Assurance Environnement
PGES-HSS  Plan de Gestion Environnemental, Social, d’Hygiène, Santé et Sécurité
PGESC  Plan de Gestion Environnementale et Sociale Chantier
PIC  Plan d’Installation du Chantier
SICTA  Société Ivoirienne de Contrôle Technique Automobile
SIDA Syndrome d’Immuno-Déficience Acquise
VIH Virus de l'immunodéficience humaine

3
INTRODUCTION

Comme tout projet de développement, les travaux liés à la réalisation de travaux de


développement sont de nature à porter atteinte à préjudice au milieu biophysique et humain.
Les travaux à réaliser, les matériels et engins à utiliser pour la réalisation de ce projet
comporte des dangers auxquels seront exposés les travailleurs et le personnel du chantier.
Pour prévenir tout risque et préserver la sécurité et la santé des travailleurs, du groupement
GECI/IEL a élaboré ce présent Plan Particulier de Sécurité et Protection de la Santé (PPSPS)
et cela conformément au code de travail de la République de Côte d’Ivoire et aux normes
environnementales de la Banque mondiale.

1. RENSEIGNEMENT GENERAUX

GECI/IEL compte concrétiser l’ensemble de ses efforts par la mise en place d’un Plan
Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé (PPSPS) dont la mise en œuvre devra
permettre d’éviter ou de réduire les accidents de travail et les maladies professionnelles sur le
chantier. L’atteinte de cet objectif, demande de la part du personnel de chantier engagement
inconditionnel en matière de prévention des risques professionnels.

1.1 Informations sur l’entreprise

Nom du Groupement GECI/IEL


Adresse :
Téléphone :
Nom du directeur de projet : TIA FABRICE
Nom du chef de projet  BAMBA…..
Nom de l’environnementaliste :

1.2 Désignation du chantier :


Nom de l’opération GECI/IEL
Lieu Abidjan
Bailleur Banque mondiale
Maître d’œuvre CI-ENERGIE
Nature des travaux : Construction
Délai de réalisation : 18 mois
Effectif prévisible du personnel de 80
chantier :

4
1.3 Horaires de travail du chantier
Jours Matin Soir
Lundi 08hoo-12hoo 13h00-17h00
Mardi 08hoo-12hoo 13h00-17h00
Mercredi 08hoo-12hoo 13h00-17h00
Jeudi 08hoo-12hoo 13h00-17h00
Vendredi 08hoo-12hoo 13h00-17h00

Heures supplémentaires  : 20 heures par semaine maximum.


La législation nationale prévoit 48 heures normales de travail par semaine. Toute
extension des horaires normaux (+ 20 heures maximum par semaine) devra faire
l’objet d’une autorisation de l’Inspection du travail.

1.4 Intervenants sur le chantier :


Maître d’ouvrage CI ENERGIE
Mission de contrôle EDF
Entreprise des travaux Groupement GECI/IEL

1.4 Organismes de prévention dont dépend l’entreprise :


- Inspection du travail : Direction régionale d’Abidjan
- Service de médecine du travail : Clinique médicale ODYSEE
2. RENSEIGNEMENTS CONCERNANT L’ORGANISATION DU CHANTIER
2.1. Hygiène et conditions de travail du personnel de chantier :
- Parking véhicules du personnel : le parking du site sera utilisé vue la restriction de
l’aire de travaux ;
- Sanitaires : Il existe des toilettes pour les ouvriers à la base de chantier ;
- Réfectoire : Les ouvriers se nourrissent à l’extérieur du chantier chez des
restauratrices.
2.2 Surveillance médicale spéciale :
En ce qui concerne la surveillance médicale, l’entreprise a signé un protocole d’accord avec le
centre de médical l’ODYSEE, pour la prise en charge de son personnel. Outre ce partenariat,

5
l’entreprise dispose d’une boîte à pharmacie sur le chantier les soins de premières nécessités.
De plus des trousses de secours seront disponible dans les véhicules et engin.

3 MESURES DE SECURITE APPLICABLES AUX INTERVENTIONS DE


L’ENTREPRISE SUR LE CHANTIER
3.1 Objectif du plan particulier de sécurité et de protection de la sante

Le Plan Particulier, de Sécurité et de Protection de la Santé (PPSPS) du chantier mis en place


par le Groupement est établit dans le but d’éliminer, d’écarter ou du moins de diminuer les
risques existants et de déterminer les mesures indispensables à mettre en œuvre afin de
garantir la sécurité et la santé des salariés sur leurs lieux de travail.

Le respect des mesures d'hygiène, Santé et Sécurité sera considéré comme une condition
d'emploi pour l’ensemble du personnel. Les règlements seront expliqués et traduits aux
employés, surtout ceux localement recrutés ou parlant une autre langue que le français.
Le Chef de Projet et l’environnementaliste auront à chacun ce qui le concerne, la
responsabilité de le faire appliquer, de corriger les actions dangereuses, notamment les
manquements aux règlements. Des inspections périodiques de la direction des travaux seront
faites pour s’assurer que le personnel (qualifié ou non) a bien compris le règlement qui
s’applique à son poste.

3.2 Moyens matériels utilisés par l’entreprise


Eclairage du chantier (Electricité) : Réseau CIE
Approvisionnement en eau : Réseau SODECI

3.3 Installation générale de chantier

L’installation de chantier comprend :

- Un bureau du Chef de Projet,


- Un bureau de la Mission de Contrôle,
- Un bureau du Responsable HSE/ Secrétariat ;
- Une salle de réunions ;
- Deux conteneurs servant de magasins ;
- Des toilettes.
Par ailleurs, on enregistre une aire de stationnement des engins et véhicules de chantier et
une toilette externe pour les ouvriers.
Le plan d’installation de chantier est présenté en annexe du rapport.

4. DÉFINITION GÉNÉRALE DES NOTIONS DE RISQUE, DANGER, EXPOSITION


ET FACTEUR DE RISQUES
Tableau n° 1: Définition des notions
Termes Définition
Risque Le risque est la probabilité que les conséquences néfastes, les dommages, se

6
matérialisent effectivement.
Un danger ne devient un risque que lorsqu’il y a exposition et donc, possibilité de
conséquences néfastes.
Danger Un danger est une propriété ou une capacité d’un objet, d’une personne, d’un
processus, ou toute autre chose, pouvant entraîner des conséquences néfastes, aussi
appelés dommages. Un danger est donc une source possible d’accident.
Exposition L’exposition est le contact entre le danger et une personne pouvant entrainer un
dommage.
Facteur de risques Les facteurs de risques sont des éléments qui peuvent augmenter ou diminuer la
probabilité de survenance d’un accident ou la gravité d’un événement.

5. IDENTIFICATION DES RISQUES ET DANGERS


5.1 Identification des risques et facteurs d’exposition
L’identification des risques et dangers liés à la réalisation d’un projet est fonction de la
consistance et les sites d’exécution des travaux. Dans le cadre de ce projet, les activités à
réaliser sont décrit dans le tableau suivant.

Tableau 2 : Description des travaux


Désignation des travaux Description des travaux, modes d’exécution et moyens
généralement utilisés
- Dégagement de l’emprise
Préparation des surfaces - Marquage des limites
- Identification des réseaux divers (télécom, eau potable,
assainissement, etc.)
Exécution des fouilles - Mesures de prévention aux croissements des réseaux existants ;
- Fouille sur terrain nu
- Fouille par fonçage et/ou forage 
Construction d’un bâtiment - 1 Nouveau Bâtiment comprenant ; la salle de commande et de
de commande relayage + les salles HTA 16.5 kV et 33 kV aux normes CI-
ENERGIES avec vides techniques.
Partie Poste 225/90 kV - 2 travées ligne 225 kV (départs 225 kV Vridi, Riviera) ;
- 2 travées ligne 225 kV Réserve (départs 225kV) ;
- 2 travées Transformateurs de puissance 225/90 kV 100 MVA ;
- 2 jeux de barres 225 kV ;
- 1 travée couplage de barres 225 kV ;
- 2 jeux de barres 90 kV (prolongation des jeux de barres existants) ;
- 2 transformateurs de puissance 225/90 kV 100 MVA ;
- 4 armoires de protection lignes 225 KV
- 2 armoires de protection transformateur 225/90 kV 100 MVA ;
- 1 armoire de protection couplage des jeux de barres 225 kV
- 4 armoires de protection lignes 90 kV existantes ;
- 4 armoires de protection transformateur 90/15kV ;
- 1 armoire de protection couplage des jeux de barres 90 kV
- 1 CCN + Téléconduite pour le niveau HTB du poste
- 1 Extension du RTU560 existant pour le CCN HTA du poste

Partie lignes 225 kV - 2 pylônes d’arrêt double terne avec les câbles, et accessoires

Repli du chantier - Démobilisation du chantier (désinstallation du chantier et des aires

7
de stockage de matériels et outils)
- Nettoyage général du site

5.1.1 Risques liés aux chutes de hauteur ou de plein pied

Ce sont les risques d’accident résultants du contact brutal d’une personne avec le sol ou avec
une autre surface suffisamment large et solide. Ces risques sont dus aux travaux, au
déplacement à pied en bordure des fosses.
Le personnel du chantier peut être exposé à ces risques pendant les activités telles que :
• déplacement sur un sol glissant et/ou encombré ou déformé ;
• déplacement sur un sol en dénivelé ;
• utilisation d’escaliers et d’escabeaux.

5.1.2 Risques liés aux chutes d’objets

Ce sont des risques d’accident résultants de la chute d’objets lors du montage des poteaux
électriques ou du transport de ce matériel. Ils sont dus à la superposition ou juxtaposition du
matériel lors du transport ainsi que lors du levage des poteaux avec un appareil de levage.
L’exposition du personnel à ces risques est liée aux travaux avec des objets pouvant tomber
d’un niveau supérieur, aux objets empilés sans être sécurisés et à l’utilisation d’échelles ou de
grues.

5.1.3 Risques liés à la circulation

Ces risques liés à la circulation peuvent être internes ou externes. Les risques internes
concernent la circulation des engins et des véhicules dans l’entreprise. Dans ce cas l’accident
peut résulter du heurt d’une personne par un véhicule ou d’une collision entre véhicules ou
entre un véhicule et un obstacle. Ils peuvent être externes, notamment la circulation routière.
Dans ce cas le risque d’accident de circulation est lié au déplacement d’un salarié réalisant
une mission pour le compte de l’entreprise. Ces risques sont dus au déplacement en voiture ou
par un autre véhicule motorisé au sein de l’entreprise ou à l’extérieur pour le compte de
l’entreprise.
L’exposition à ce risque se trouve à l’utilisation des véhicules sur des voies publiques. Sont
exposés à ces risques le personnel, tout comme les populations riveraines.
Ces risques sont identifiés pendant les travaux d’ouverture des voies d’accès, aux transports
des matériels et matériaux de construction et aux travaux de fouille avec engins.

5.1.4 Risques liés à la manutention manuelle

Risques au niveau du tronc et des membres supérieurs et inférieurs suite aux attitudes et
efforts physiques intenses liés à la nature de la charge (forme, poids et volume). Le degré
d’exposition du personnel est lié au nombre de manipulations de la charge, de façon répétitive
ou à la cadence élevée, à la manutention dans un environnement particulier (état du sol,
encombrements,) ou dans une ambiance particulière (chaleur, basse température, mauvais
éclairage, …) et à la manutention demandant le maintien prolongé d’une posture ou une
contrainte posturale liée à la dimension de la charge.

8
5.1.5 Risques liés aux engins de manutention

Risque d’accident lié à la manutention de charges avec des engins (chariots élévateurs, grues,
ponts-roulants, pelles mécaniques, etc.), au déplacement d’engins et aux moyens de
manutention. Le personnel sont exposés à ces risques par :
• la collision, dérapages, renversement d’engins ;
• la défaillance des moyens de manutention ;
• la conduite sans visibilité ;
• l’instabilité du moyen de manutention ou de la charge.

Les risques liés à la manutention manuelle et aux engins de manutention sont essentiellement
identifiés pendant les travaux de fouille et de pose des bétons préfabriqués.

5.1.6 Risques liés aux incendies / explosions

Risque d’accident, suite à un incendie ou à une explosion liée au poste en alimentation ou au


stockage de produits facilement inflammables ou explosifs, etc., à la présence d’équipement
ou d’installation pouvant générer de la chaleur (p. ex. travaux de soudage, etc.), à la présence
du comburant, à un choc électrique et au stockage de produits incompatibles.

L’exposition du personnel est perceptible face à toute situation de travail où se trouvent


simultanément des produits/matériaux combustibles, une source de chaleur et du carburant, à
l’utilisation de substances facilement inflammables, à la création d’une atmosphère explosive
et au mélange de produits incompatibles.

5.1.7 Risques liés aux composantes biologiques

Risques d’infection, d’allergies ou d’intoxications résultant de la présence de micro-


organismes liés aux objets coupants, tranchants et piquants, à la libération de produits
biologiques allergisants ou toxiques, aux produits dangereux pour l’environnement.
L’exposition du personnel à ces risques sera due à toute situation de travail où existe la
possibilité de contamination par différentes voies (inhalation, ingestion, contact, pénétration
suite à une lésion), à toute situation pouvant entraîner une propagation accidentelle dans
l’environnement et au contact avec des produits ou installations contaminés (p. ex. stations
d’épuration, opérations d’assainissement).

5.1.8 Risques liés aux produits chimiques

Risques d’infections, d’allergies, d’intoxications ou de brûlures qui sont perceptibles face à


toute situation de travail où existe la possibilité de contamination par différentes voies
(inhalation, ingestion, contact, pénétration suite à une lésion), où les produits sont
susceptibles de déclencher ou de propager un incendie et une émission de gaz, de poussière
ou de la fumée. Ces risques concernent aussi bien le milieu humain que le milieu biophysique.
Ils sont liés à la circulation des engins et à la manipulation du carburant et des huiles usagées.

5.1.9 Risques liés au bruit et vibration physique

Risques liés aux bruits, aux vibrations et aux rayonnements. Ils sont identifiés lors de
l’utilisation des différents moyens de transport d’installations et les travaux des machines

9
(bruit et vibrations). On les identifie également en présence de sources de rayonnements
ionisants et de sources de rayonnements électromagnétiques. Son effet sur le personnel et sur
les populations pourrait se constater pendant les travaux d’ouverture des voies, de transport de
matériels et matériaux de construction et des travaux de fouille.

5.1.10 Risques liés à l’électricité

Risques d’accident résultant du contact avec des installations électriques. Le personnel peut
s’y exposer face à :
• toute situation où il y a possibilité d’électrocution ou électrisation ;
• conducteurs nus accessibles aux travailleurs ;
• matériel défectueux, âgé ou usé ;
• non-consignation d’une installation électrique lors d’une intervention.

5.1.11 Risques liés au travail sur écran

Risques pour la santé sur des postes de travail non ergonomiques. Le personnel le plus exposé
à ces risques est le personnel de bureau. Ils sont liés à la sollicitation visuelle (brillance de
l’écran, distance entre l’écran et la personne, taille des caractères, etc.), à une mauvaise
posture (cou, dos et membres supérieurs) et à l’ambiance : éclairement, bruit, température,
etc.). Cette exposition est due soit à la durée du travail sur écran, au type du travail (saisie,
dialogue, transcription), à l’organisation du travail (autonomie, pauses, etc.), aux contraintes
ergonomiques (écran, clavier, souris, table, siège, etc.) ou à l’éclairage mal adapté.

5.1.12 Risques liés aux matériels de travail

Risques d’accidents causés par l’action mécanique (coupure, perforation, etc.) d’une machine,
d’une partie de machine ou d’un outil portatif.
Le personnel s’expose à ces risques face aux fluides ou matières pouvant être projetés,
l’utilisation d’outils tranchants et toutes situations au cours desquelles il y a possibilité
d’écrasement, de cisaillement, de happement, de heurt, de choc, d’enroulement, etc.

5.1.13 Risques liés à l’hygiène

Les risques de dégradation du cadre de vie du personnel sont inévitables dans la mise en
œuvre de ce projet. Ils sont liés essentiellement à la mauvaise gestion des déchets aussi bien
au sein de la base chantier que sur les sites de travaux. À cela faut-il ajouter les risques de
contraction de certaines maladies liées à l’insalubrité de la zone de travaux.

5.1.14 Morsure de bêtes venimeux ou serpent

La zone des travaux est beaucoup enherbée et est propice à l’habitat de certains insectes et
reptiles venimeux. Les travaux dans cette zone pourraient exposer le personnel aux risques de
morsure ou d’agression des bêtes sauvages et de serpent.

5.2 Mesures de prévention des risques


Les mesures à mettre en œuvre pour la prévention des risques sur les chantiers de l’entreprise
GECI/IEL sont illustrées dans les tableaux ci-dessous.

10
Le personnel sera informé de ces risques et formé sur la mise en œuvre des mesures de
préventions prescrites par l’entreprise lors des quarts d’heure environnementaux. Il sera
également mis à la disposition du personnel, tous les équipements nécessaires et adaptés à
chaque type de travaux. Le port ou l’utilisation de ces équipements sera obligatoire sur les
chantiers et tout contrevenant sera sanctionné.
Tableau n° 3 : Matrice des risques et mesures de prévention
Risque identifiés Mesures de prévention

Risques liés aux chutes de Bonne disposition du matériel lors du transport ;


hauteur ou de plein pied Signalisation de tout point glissant, déformé ou des arrêts de chute ;
Entretient des voies de circulation piétonne sur le chantier ;
Mise à la disposition des ouvriers de tout équipement de protection
individuelle et collective nécessaire et approprié aux travaux.
Risques liés aux chutes Bonne disposition du matériel lors du transport ;
d’objets Limiter la hauteur de stockage selon les caractéristiques des objets ;

Installation de protections évitant la chute d’objets pendant des travaux sur


échafaudages ou à différents niveaux ;

Respect des indications de taille et de poids pour le stockage sur étagères ;

Protéger la charge contre la chute lors du transport avec grues ;

Ne pas déplacer des charges au-dessus de personnes

Risques liés à la circulation Respect du Code de la Route ;

Disposer la signalisation appropriée sur le site de l’entreprise ;

Etablir un Plan de circulation interne et externe

Entretien préventif des véhicules ;

Interdiction d’utiliser des moyens de communication et de conduire en état


d’ébriété.

11
Risque identifiés Mesures de prévention

Risques liés à la manutention Limitation des charges pour réduire le volume et le poids ;
manuelle
Intégration de moments de repos ;

Organisation du poste de travail pour supprimer ou diminuer les


manutentions.
Risque liés aux engins de Utilisation des moyens de manutention et accessoires conformes à la
manutention règlementation ;

Utilisation de moyens de manutention adaptés aux charges et


encombrements ;

Utilisation des moyens de manutention selon les indications du


constructeur ;

Entretien préventif des engins ;

Rendre inaccessibles les zones en dessous des charges levées.


Risques liés aux incendies / Remplacement par des produits non dangereux et, si cela n’est
explosions possible, par des produits moins dangereux ;

Organisation du stockage ;

Organisation de l’alerte et de l’intervention des secours ;

Contrôle des équipements et installations ;

Signalisation et étiquetage appropriés ;

Affichage des consignes de sécurité et des plans d’évacuation ;

Installation d’alarmes et de moyens de détection ;

Installation de moyens d’extinction ;

Suppression des sources de chaleur à proximité.


Risques liés aux Ventilation correcte des locaux ;
composantes biologiques et
chimiques Bonne gestion des déchets ;

Réduction des temps d’exposition et limiter le personnel exposé ;

Procédures de décontamination ;

Vaccinations et surveillance médicale des employés.


Risques physiques Essayer de supprimer les sources de bruit ou de vibrations ;

Limiter le temps d’exposition du personnel ;

Disposer les installations bruyantes dans des locaux séparés ;

Installer des protections sonores ;

Installer des isolations contre les vibrations ;

12
Entretenir régulièrement les machines, outils et moyens de transport.

13
Risque identifiés Mesures de prévention

Risques liés à Respect les règles de sécurité que sont :


l’électricité
- mise hors tension,
- protection contre la remise sous tension,
- contrôle de l’absence de tension,
- mise à la terre et court-circuit,
- séparation,
- Isolation,
- protection des parties voisines sous tension.
Risques liés Variation des travaux ;
au travail sur Pauses régulières ;
écran Éclairage et sonorisation adaptés ;
Adaptation de l’ergonomie du poste à l’utilisateur ;
Adaptation de l’éclairage ;
Risques liés aux Utilisation d’équipements de travail adaptés ;
matériels de
travail Vérifications périodiques ;

Sécurisation du site de travail ;

Signalisation des éléments ou zones à risques ;

Dispositifs d’arrêt d’urgence ;

Aménagement du poste de travail ;

Utilisation de machines et outils conformes à la réglementation ;

Utilisation selon les indications du constructeur / fournisseur.


Risques liés à Mobilisation d’un agent pour assurer l’entretien des locaux de la base ;
l’hygiène
Maintien des aires de travail propre et rangée ;

Disposition des poubelles aux endroits indiqués pour accueillir les


déchets ordinaires constitués essentiellement de matières
organiques ;

Dégager les aires de travaux de tous les résidus (chutes de planche,


de fer, de câble...) en fin de journée ;

Collecter, mettre en tas, les déchets afin de les évacuer vers la


décharge appropriée

Tous les déchets dangereux (huiles usagées, filtres usés, etc.) seront
stockés et feront l'objet d'une attention particulière ;

Équipement de la base chantier des installations sanitaires


adéquates (adduction d'eau potable, toilettes, collecte des déchets
et excrétas) ;

14
15
6. ADOPTION ET PROCESSUS DE MISE EN ŒUVRE DES MESURES DE
PREVENTION

Pour la mise en œuvre des mesures de prévention déterminées, l’entreprise GECI prendra
les dispositions suivantes :

6.1 Formation, information et sensibilisation du personnel

La responsabilité sociétale de l’entreprise concerne aussi la mise en œuvre de bonnes


pratiques de management HSE. C’est un enjeu tant pour la vie, la santé et la sécurité des
salariés que de performance pour l’entreprise. Des séances de formation seront réalisées
fréquemment et pendant toute la durée des travaux par l’environnementaliste de
l’entreprise.

Les objectifs sont de comprendre le lien entre environnement, santé, sécurité et qualité de
vie au travail, de connaître les obligations réglementaires et évolution de l’environnement
au travail sur différents axes (hygiènes, sécurité, santé), d’améliorer le comportement du
personnel et des collaborateurs impliqués dans l’exécution des travaux.

Ainsi, chaque nouvelle recrue bénéficiera d’un accueil HSE axé sur la sécurité, la santé et
l’hygiène. Des séances de renforcement de capacités seront organisées, en présence de
l’équipe de l’encadrement de l’entrepreneur ou un représentant de CINERGIES, pour
aborder des questions spécifiques suivant l’évolution des travaux et de prévenir les
incidents et/ou accidents en matière d’hygiènes, de sécurité, de la santé ou
d’environnement.

Le tableau ci-dessous mentionne la liste des thèmes de sensibilisation prévus par l’équipe
HSE durant toute la durée des travaux par le biais des ¼ d’heure de formation. En plus des
quart-heurts de formation, une compagne de sensibilisation sur la santé (VIH/SIDA) et la
sécurité routière sera réalisée par une ONG expérimentée.
Tableau n°4 : Plan de formation Hygiène, Santé, sécurité
Domaines Thèmes à aborder Cibles Responsables
Accueil Rappel des mesures de Nouveau recrute Environnementaliste
HSS sécurité et consignes de
gestion de l’entreprise
Hygiène et Nettoyage des ateliers de Chef d’équipe/responsable Environnementaliste
sécurité chantiers travaux
Le respect des distance et Personnel de l’entreprise Environnementaliste
mesures de sécurité
Formation en SST Personnel de l’entreprise Formateur agrée SST
Hygiène et Manipulation des Personnel de l’atelier Environnementaliste
sécurité extincteurs /responsable travaux
Le port des EPI Personnel de l’entreprise Environnementaliste
Gestion des toilettes Personnel de l’entreprise Environnementaliste
Gestion des feux ou Personnel de l’entreprise Environnementaliste
appareils électriques
Sécurité Secourisme Personnel de Environnementaliste
l’entreprise/chef de chantier
Entretien Sécurité des engins et les Conducteurs engins Environnementaliste
des engins risques des manœuvres
Les dispositions Conducteurs de travaux Environnementaliste

16
environnementales et
sécurité dans les travaux
de terrassement/excavation

Domaines Thèmes à aborder Cibles Responsables


Qualité de l’air Comment porter les Personnel de l’entreprise Environnementaliste
masques a poussière
Comment transporter les Conducteurs d’engins Environnementaliste
gravats, sables
Gestion des Comment bien trier les Personnel de l’entreprise Environnementaliste
déchets déchets
Dépôt des déchets dans les Personnel de l’entreprise Environnementaliste
bacs
Les conséquences de la Personnel de l’entreprise Environnementaliste
pollution des déchets
Gestion de l’eau Gaspillage des eaux de Personnel de l’entreprise Environnementaliste
surfaces
Pollution des eaux de Personnel de l’entreprise Environnementaliste
surfaces et souterraines
Gestion des Pollution par des huiles de Equipe Environnementaliste
huiles vidange mécanique/pompiste
Gestion des Comment manipuler les Personnel de l’entreprise Environnementaliste
produits produits chimiques
chimiques
Gestion du sol Comment éviter/gérer les Personnel de l’entreprise Environnementaliste
pollutions au sol
Plan Mesure d’urgence en cas Personnel de l’entreprise ONG
Intervention d’accident ou incidents
d’Urgence Formation sur le PIU du
chantier
Renforcement Sensibilisation du personnel Personnel de l’entreprise
de capacités sur la prévention routière, ONG
les maladies diarrhéiques
et contre le paludisme
Sensibilisation sur les Personnel de l’entreprise
VIH/Sida ONG
Mise en garde sur les Personnel de l’entreprise Environnementaliste
contacts avec les mineures,
les déficientes mentales et
personnes trainant un
handicap

17
6.2 Disposition et mesures de sécurité
6.2.1 Fourniture des équipements de protection individuels et surveillance du
port d’EPI par les employés

Des équipements de protection individuelle (EPI) seront mis à la disposition du personnel. Le


personnel sera formé à l’utilisation des EPI en fonction des besoins suivants :

▪ Protection de la tête : des casques ou tout autre équivalent standard international


sont requis sur tous les lieux de travail.
▪ Protection du nez : des cache-nez ou les masques anti-gaz sont prévus et seront
portés obligatoirement sur tous les lieux d'opérations.
▪ Chaussure ou bottes de sécurité : les chaussures de sécurité et des bottes seront
portés obligatoires pendant le travail.
▪ Protection de mains : des gants seront portés en cas de manipulation de produits qui
peuvent brûler, couper, déchirer ou blesser la peau. Le port de gants pour les
travaux de ferraillage est obligatoire. Les mains seront protégées de tout pincement.
Des gants résistants aux produits chimiques seront portés en cas de manipulation de
produits chimiques spécifiques en accord avec les recommandations des fiches de
sécurité.
▪ Protection antichute : pendant les travaux, s’il existe un risque potentiel de chute,
des harnais de sécurité seront portés par tous les ouvriers travaillant à 2 mètres ou
plus au-dessus du sol ou lorsque le travail s'effectue dans une position précaire. Ces
dispositions feront l’œuvre d’un contrôle quotidien avant le début des travaux.

Toute personne intervenant sur le chantier sera dotée d’équipements de sécurité adéquats
(masques anti poussière et antifumée, gants, bottes, casques…) et on veillera à ce qu’elle les
utilise effectivement.

6.2.2 Respect des consignes de port des EPI et EPC

Chaque début de semaine, avant le début des travaux, au cours des séances de 1/4 heures
d’hygiène, sécurité et santé qui seront organisés, le personnel sera sensibilisé sur
l’importance et la nécessité du port obligatoire des EPI et l’utilisation des EPC pendant les
travaux. Une liste de présence de suivi de ces entretiens sera dressée.

6.2.3 Prévention des accidents aux abords du chantier


En matière de sécurité sur le chantier et ses abords, le Groupement GECI/ IEL prendra les
mesures suivantes :

▪ mettre sur le site des travaux un programme de prévention des accidents de travail
comprenant la déviation de la circulation pour permettre la mobilité des populations
et éviter dans la mesure du possible, les accidents ;
▪ mettre des balises (rubans fluorescents par exemple) et des panneaux de signalisation
sur tous les tracés afin de limiter les accidents.
▪ informer et éduquer les conducteurs et les opérateurs de machines des normes de
sécurité à respecter en tout temps ;
▪ équiper les véhicules de triangle de signalisation ;

18
▪ équiper les véhicules et engins de trousses de secours :
▪ équiper les véhicules et engins de bip de recule ;
▪ limiter les vitesses sur les sites du chantier et sur toutes les voies d’accès au chantier ;
▪ fermer les tranchées au fur et à mesure de l’avancement des travaux pour éviter des
chutes dans ces dernières ;
▪ construire une clôture du chantier là où cela est nécessaire.
6.2.4 Sécurité des riverains

La circulation sur toutes les voies d’accès aux sites des travaux seront maintenues pendant
toute la durée des travaux. Pour ce faire, le Groupement GECI/ IEL évitera de stationner les
véhicules et stocker tout équipement le long des voies d’accès aux sites des travaux. En cas de
panne, le véhicule sera stationné dans une zone moins dangereuse pour la circulation des
autres usagers (éviter les virages et les ouvrages d’art, les carrefours, chaussée rétrécie, les
marchés, les écoles, lieu de culte, etc.).
L’amené et le repli du matériel et la circulation des véhicules lourds (camions, remorque)
éviteront dans la mesure du possible la grande voie de circulation.
Les dispositions de circulation suscitées sont également recommandées sur les emprises des
travaux de construction des réseaux associés.
Pour ne pas porter atteinte à la liberté de circulation des riverains et aux usagers des routes
concernées, le Groupement GECI/ IEL rétablira les accès aux habitations, aux établissements
publics et aux carrefours pendant les travaux par des ponceaux provisoires sur les voies et
zones qui seront retenues.
Sur les voies concernées par les travaux, le Groupement GECI/ IEL travaillera dans les limites
des emprises des travaux et posera la signalisation adéquate avec des agents pour réglementer
la circulation.

6.2.5 Sécurité des usagers sur les voies de transport du matériel

Le transport des matériaux se fera par des engins appropriés. Les camions seront chargés
de manière à éviter les pertes de matériaux au cours du transport. Les matériaux et
matériels transportés seront recouverts à cet effet de façon appropriée. Une signalisation
indiquera le passage.

6.2.6 Gestion des accidents

Tout personnel du chantier sera instruit sur les mesures suivantes à adopter en cas d’accident :
Tout témoin d’un accident de travail doit :
▪ se protéger soit même, s'il y a danger, pour pouvoir intervenir ;
▪ supprimer la cause du danger et s'assurer de sa neutralisation ;
▪ soustraire la victime si un danger le menace ;
▪ s’il n'y a aucun danger, ne rien toucher.
▪ Alerter (ou faire alerter) le service médical ou le conducteur des travaux ou une
personne proche par le moyen le plus rapide en précisant le lieu et la nature de
l'accident et en décrivant brièvement l'état du blessé ;
▪ baliser les lieux de l'accident et s'assurer qu'il n'existe pas de risque d'extension de
l'accident ;

19
▪ appeler les secours.

6.2.7 Prise en charge des blessés et rapport d’accident et d’incident

Les chefs d’équipes seront formés sur l’utilisation de la boîte à pharmacie en cas de blessures
légères.
Pour les cas nécessitant une évacuation, le blessé ou l’accidenté sera évacué à la clinique
ODYSEE.

 Procédures en cas d’accident.


Les consignes générales en cas d’accidents et de maladies seront affichées sur le chantier à
l’attention du personnel. Ces affiches indiqueront les numéros d’urgence des médecins à
contacter, et l’organisation de l’évacuation des blessés. De façon spécifique, cette
organisation se fondera sur les aspects suivants :
 Tout accident doit être rapporté au Responsable HSE
 Déclencher les mesures d’urgence s’il y a lieu :
- Arrêt de l’activité en exécution
- Protection de la zone concernée
- Éloignement des curieux
 Sécuriser la personne ou les personnes impliquées
 Conduire la personne ou les personnes impliquées à l’infirmerie
 Identifier les sources de preuves
 Déclencher l’enquête et l’analyse de l’accident
 Faire prendre en charge les frais de soins médicaux des accidents sur
le chantier par le Groupement GECI/ IEL ou de maladies liées aux activités de
chantier.
 Mettre en place une commission d’enquête comprenant le chef de
chantier, l’Environnementaliste, le chef d’équipe de l’accidenté ou du malade, et
l’ouvrier blessé si possible.

Les incidents/accidents sont des événements à combattre par le contenu du présent document.
Toutefois, la sécurité étant doublement l’art de l’anticipation et de la gestion des faits
accomplis, la démarche suivante sera adopté en cas d’accident :
 Alerter le service médical ou un responsable de l’entreprise par le
moyen le plus rapide en précisant le lieu et la nature de l’accident et en décrivant
brièvement l’état du blessé ;
 Baliser les lieux de l’accident et s’assurer qu’il n’existe pas de risque
d’extension de l’accident
 Attendre les secours.

 Les enquêtes
Elles seront menées par une commission comprenant :
 le Chef de Chantier ou le responsable de l’ouvrier blessé ou victime de
l’incident;
 le responsable Sécurité ;
 l’ouvrier blessé si possible.

20
Les enquêtes commenceront immédiatement après l’accident ou l’incident. Au besoin, des
photographies de la scène seront prises sur les lieux. Les témoins seront entendus ; leurs
dépositions seront analysées de manière à reconstituer l’événement.
Lors d’un accident mortel ou particulièrement grave, le responsable opérationnel du chantier
devra renseigner le document de rapport et le transmettre au responsable HSE de l’entreprise.
Pour être efficace, le support devra servir de fil conducteur lors de l’enquête conduite sur le
terrain par l’environnementaliste de l’entreprise le plus tôt possible après qu’il ait eu
connaissance de l’accident. Le rapport élaboré par l’environnementaliste de l’entreprise devra
être joint au journal de chantier.
Le rapport d’incident ou d’accident seront transmis à la MDC.

En cas d’accident, les rapports suivants devront être produits :

 Rapport d’accident

La rédaction de ce rapport devra être réalisée par le responsable HSE. Ce rapport doit être
complété pour tout accident du travail ayant nécessité des premiers soins, sur place ou à
l’extérieur du chantier (même légers), et à fortiori pour tout accident plus sérieux.
 immédiatement s’il y a eu un accident causant un décès
 dans les 48h pour les autres cas.

 Compte rendu détaillé d’accident du travail

La rédaction de ce compte rendu appartient à l’encadrement du chantier et/ou au responsable


HSE du chantier.
Chaque accident du travail devra faire l’objet d’un compte rendu détaillé, quelles que soient
ses conséquences.
La finalité du document sera double : d’une part conserver une trace formelle de tout
évènement ayant affecté le chantier, et d’autre part permettre une analyse pour chacun de ces
évènements. Les mesures correctives apportées à chaque situation enrichiront le retour
d’expérience et serviront de support aux réunions de sécurité du chantier.
4.3 Dispositions et mesures d’hygiène

6.3.1 Contrôle des sources d’émissions de poussières et des gaz


Les émissions des poussières et de gaz porteront atteinte au confort du personnel de chantier
et au cadre de vie des riverains.
Les mesures d’atténuation prises pour les émissions de poussières sont :

▪ la protection effective des matériaux (sable et gravier) transportés et stockés. Le


taux d’humidité minimum admis sera respecté pour réduire l’envol des particules ;
▪ l’arrosage régulier des aires de circulation en terre au moins trois fois par jour ;
▪ la réalisation des travaux se fera dans la mesure du possible dans des conditions
météorologiques favorables ;
▪ la limitation des dépôts de gravats sur le chantier et la protection des matériaux
transportés (déchets volatiles) par des bâches.

21
Pour réduire les émissions de gaz, le Groupement GECI/ IEL utilisera des engins et des
véhicules en bon état de fonctionnement conformément aux normes techniques exigées et
faire régulièrement leur entretien.

6.3.2 Gestion des déchets issus des travaux

Les déchets issus du chantier seront triés selon leur nature et traités selon le mode indiqué
dans le PPGED (voir volume ….).

6.3.3 Contrôle des lieux d’alimentation du personnel

La vente de nourriture aux abords du chantier à l’endroit du personnel sera contrôlée.


Le personnel sera éduqué par l’environnementaliste sur les dispositions à prendre pour leur
alimentation :

▪ Ne pas consommer les aliments exposés en plein air à proximité ;


▪ Se laver les mains avec du savon avant les repas ;
▪ Éviter de manger pendant l’exécution des tâches ;
▪ Se munir d’une bouteille d’eau sur le chantier.

6.3.4 Entretien des locaux de la base et des aires

La propreté de toutes les installations (locaux, bureaux) sera assurée par un agent d’entretien
qui y veillera au quotidien. Toute personne sur le site se doit de conserver une aire de travail
propre et rangée. Des poubelles seront disposées aux endroits indiqués pour accueillir les
déchets ordinaires constitués essentiellement de matières organiques.
Sur l’ensemble de la base, les aires de travaux seront dégagées de tous les résidus (chutes de
planche, de fer, de câble...) en fin de journée. Les postes de travail seront laissés propres et
bien rangés. Les résidus seront mis en tas, collectés et mis en décharge.
Tous les déchets dangereux (huiles usagées, filtres usés, etc.) seront stockés et feront l'objet
d'une attention particulière.
Une convention sera signée avec les collectivités locales pour l’évacuation des déchets
ordinaires et une autre avec une entreprise spécialisée dans la gestion des déchets dangereux.
Le site d’installation du chantier sera équipé d’installations sanitaires adéquates (adduction
d'eau potable, toilettes, collecte des déchets et excrétas.
Des toilettes saines (latrines ventilées améliorées et équipées de chasse d’eau) ainsi que des
points d’eau avec savon et essuie-mains en papier ou tissus lavables/jetables et les préservatifs
seront disponibles en nombre conforme à la législation sur les sites d’installations fixes. Ces
installations seront dimensionnées pour répondre à la réglementation.
Tableau n° 4 : Répartition de cabinet d’aisance en fonction du nombre de salariés par sexe
Nombre de salariés de chaque
Nombre de cabinets d’aisance
sexe
1 à 15 1
16 à 35 2
36 à 55 3
56 à 80 4
81 à 110 5

22
111 à 150 6
1 cabinet supplémentaire par
A partir de 150
tranche de 40 salariés

6.4 Dispositions et mesures de santé

6.4.1 Couverture du personnel par une assurance

Le personnel du Groupement GECI/ IEL est couvert par une assurance pour les sinistres qui
peuvent subvenir sur le chantier.

6.4.2 Interdiction de consommer l’alcool, de drogues et substances non autorisée


Afin d’éviter tout risque d’accident, il sera interdit la consommation d’alcool, de drogues et
substances non autorisées pendant les heures de travail. Les employés seront informés que
l’entreprise se réserve le droit de mettre fin à leur contrat sans préavis ni indemnité pour ces
motifs. Ces dispositions sont inscrites au règlement intérieur du chantier.

6.4.3 Équipement du chantier en boite à pharmacie pour les premiers


soins

Le chantier sera équipé d’une boite à pharmacie pour les premiers soins en cas d’accidents
mineurs ou de blessures moins graves. Pour les blessés graves, ils seront évacués à la clinique
ODYSEE avec laquelle le groupement a signé une convention.
La boite à pharmacie sera composée des produits suivants :
Tableau n° 6 : liste non exhaustive des produits nécessaires pour la boîte à pharmacie
Produits
Paire de ciseaux -
Gants jetables
Epingle de sureté
Manuel de premiers secours
Pince à épiler
Bandages triangulaires
Pansements adhésifs multi-tailles
Pansements absorbants stériles 10 x 10 cm
Bande extensible 4Mx7cm
Rouleau sparadrap
Compresses grasses pour brûlure
Adhésifs suturants
Compresse de gaze (20 cm x 20 cm)
Coton
Désinfectant cutané (type Bétadine)
Analgésique (type doliprane 1000 mg)
Antiseptique pour lavage oculaire ou nasal (type dacryosérum)
Antispasmodique (type spasfon)
Anti diarrhéique (type sachet smecta ou intetrix)

23
Anti-inflammatoire (type Nifluril (250 mg)
Gel coup, bleus, bosses (type arnica)
Flacon alcool 70 %
Pommade- (Type Cicatryl)
Pommade anti-brûlure (type brulex)

6.4.4 Prise en charge des malades

Au démarrage des travaux, un bilan de santé sera fait pour chaque employé. Il consistera
notamment à connaitre le groupe sanguin et le taux de glycémie, la tension, le poids, etc…

6.4.5 Mesures pour limiter les risques de contamination aux maladies


sexuellement transmissibles

Afin de limiter les risques de contamination aux maladies sexuellement transmissibles, le


Groupement GECI/ IEL a appliqué les mesures suivantes :
▪ recruter dans la mesure du possible les manœuvres qualifiée et expérimentée dans
la commune concernés par les travaux;
▪ limiter la mobilisation du personnel étranger conformément au cahier de charge ;
▪ distribuer régulièrement au personnel ou mettre dans les toilettes des préservatifs;
▪ Mener des campagnes de sensibilisation sur les maladies sexuellement
transmissibles ;
▪ sensibiliser le personnel contre les pratiques à risques une fois par trimestre.

6.5 Système de suivi et acteurs de mise en œuvre des mesures de sécurité, santé et
hygiène

6.5.1 Système de suivi

6.5.1.1 Inspection des sites des travaux

L'inspection des sites des travaux sera faite pour évaluer l’efficacité des mesures, identifier les
dangers actuels afin que les mesures correctives appropriées soient effectuées.
II est prévu l’inspection des différents sites et installations du chantier au démarrage et
pendant le déroulement des travaux. À la suite de chaque inspection un rapport sera établi. Il
s’agira d’observer à la fois les conditions et les procédés de travail. Si un danger immédiat est
découvert, l’on prendra sans tarder les mesures préventives appropriées, avant même de
poursuivre l'inspection. Sur la fiche d’inspection les détails de la situation dangereuse et
l'endroit précis où elle existe seront mentionnés. Il sera également indiqué dans le rapport le
degré de gravité de chaque risque et de ses conséquences possibles.

6.5.1.2 Tenue des Registres

Des registres suivants seront confectionnés et utilisés dans le cadre du suivi.

24
- Fiche accueil et distribution d’EPI
- Enquête accident /incident
- Fiche de consigne en cas d’accident
- Fiche de consigne en cas d’incendie
- Fiche de consigne en cas de pollution
- Fiche de ¼ d’heure.
- Fiche d’analyse des risques
- Fiche de consultation médicale

6.5.1.3. Indicateurs et méthodes d’évaluation


Les points importants à observer pour juger d’une mise en œuvre efficace du plan Hygiène
Santé Sécurité sont :
- Le nombre de formations et sensibilisations effectuées
- Le nombre d’accidents relevés sur le chantier
- Le nombre de cas de maladie avec arrêt de travail
- Le nombre d’inspections effectuées ;
- La situation de non-conformité 
- Le nombre de plaintes et les solutions apportées (un cahier de plainte sera tenu sur
le chantier et au niveau de la mairie de KOUMASSI)
- Le taux de couverture formations
- Le nombre d’EPI distribués
- Le nombre d’accidents
- Le nombre de visites médicales
- Le nombre de consultations.

6.5.2. Responsabilités dans la mise en œuvre des mesures de sécurité, de santé et


d’hygiène

Pendant les travaux, le personnel d’encadrement procédera aux contrôles réguliers du respect
des consignes d’hygiène, de sécurité et de santé. Ce contrôle sera sanctionné par un rapport
qui sera enregistré au journal de chantier.
La direction des travaux à la responsabilité de la gestion des accidents, de la santé et de
l’hygiène sur le chantier. Dans l’application de ces tâches, le Directeur des travaux,
l’Environnementaliste et le Conducteur des travaux feront des inspections périodiques des
différents sites des travaux. Ces inspections ont pour objectifs de corriger tout manquement
aux mesures.
La répartition des responsabilités du personnel cadre pour la mise en œuvre du Plan
Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé (PPSPS) est présentée dans le tableau ci-
après.
Tableau 1 : Répartition des responsabilités dans le PPSPS
Niveau de Fonction Responsabilités
responsabilit
é
1 Directeur des travaux Premier responsable de l’hygiène, de la sécurité et de la
santé sur le chantier

25
Il mobilisera tous les moyens pour garantir la prévention des
accidents du travail, dommages, dégâts ou risques pour les
individus ; II fait respecter le PPSPS par tous les employés.
Il est le premier responsable de la mise en œuvre du
PPSPS. Il anime le programme du PHSS et conseille ses
assistants et les chefs d’équipe qui sont directement
responsables de la sécurité de leur personnel sur le
chantier. II sera responsable de la coordination du travail et
de toutes les activités relatives à la sécurité sur tout lieu de
L’Environnementaliste travail.
2 Il vérifie et rend compte de l'efficacité de l'équipement et des
procédures établies pour faire face aux accidents.
Il conseille sur les formations requises et anime des séances
de formation quand cela s'avérera nécessaire. Il conduit
également une initiation sécurité avec tous les sous-traitants
afin de s'assurer que les règles de sécurité sont bien
comprises et suivies.
II est responsable de la mise en œuvre du PHSS et
s'assure que celui-ci est bien répercuté auprès de
l'ensemble du personnel en général, et en particulier auprès
des nouvelles recrues.
Il s'assure que tous les collaborateurs sous son contrôle
sont avertis et conscients de leurs responsabilités en
matière de santé, hygiène et sécurité et ne prennent aucun
risque inutile.
II organise le chantier dont il a la charge de manière à ce
que tous les travaux à y exécuter présentent le minimum de
risques pour les employés, les autres intervenants, le
Conducteur des public, l’équipement ou le matériel ;
3
travaux
II met en place une organisation avec les prestataires de
service et autres intervenants visant à éviter toute confusion
des domaines de compétence en matière de Santé,
Hygiène et Sécurité ;
II s'assure que des dispositions adéquates sont prises dans
le cadre de la prévention des incendies sur toutes les
installations de son chantier ;
II s'assure que chaque accident qui survient sur n'importe
quelle installation sous sa responsabilité est rapporté
conformément aux exigences contractuelles et au Plan
Hygiène et Sécurité.
Ils sont chargés de la surveillance effective de l’application
des mesures de prévention des risques sur les différents
chantiers. Ils ont entre autres comme taches :
Assistants - la régulation de la circulation ;
4
Environnementalistes - la sensibilisation et l’application du port obligatoire
des EPI par le personnel chantier ;
- le reporting journalier des activités
environnementales et sociales du chantier.
Ils s'assurent que la politique santé et sécurité de
5 Les chefs d’équipes l’entreprise TPKE est portée à la connaissance du
personnel placé sous leur autorité. Ils exécutent tous les

26
travaux en accord avec ces règles. Ils organisent des
réunions sur le PPSPS avec leurs équipes de façon à leur
rappeler les règles, les méthodes de travail et leur conseil
sur toutes les précautions à prendre.
Ils ne permettent à personne de prendre des risques inutiles.
Ils vérifient que les nouveaux manœuvres ont reçu une
formation sécurité.
Ils ne permettent aucun jeu brutal ou plaisanterie
dangereuse et ramènent à l'ordre ceux qui ont fait preuve de
manquement à leur propre sécurité ou à celle des autres.
6 Ils doivent se conformer à la politique hygiène, sécurité et
Les sous-traitants
conditions de travail de l’entreprise TKPE.

27
CONCLUSION
De ce qui précède, il convient de noter que les activités liées à l’exécution de ce projet
présentent de nombreux risques auxquels le personnel de chantier sera exposé.
Pour prévenir ses risques et préserver la sécurité et la santé des travailleurs, le Groupement
GECI/ IEL prescrit des mesures appropriées. Ces mesures constituent la charte de la
protection de la sécurité et la santé au travail. Le personnel sera informé et formé sur les
différents risques et les mesures déterminés. Le personnel cadre (le Directeur des travaux
et l’environnementaliste de l’entreprise) est chargé du suivi de la mise en œuvre effective
et efficiente de ces mesures. L’entreprise se donne, à travers ce Plan Particulier de Sécurité
et de Protection de la Santé le défi de zéro accident du début à la fin du chantier.

28
ANNEXE

29
ANNEXE 1 : Politique Environnementale de GECI

30
ANNEXE 2 : Code de bonne conduite et règlement intérieur

31
32
33
34
35
36
37
38
Annexe 3 : PROCEDURE D’URGENCE
PLAN D’URGENCE MEDICALE

Accident toute gravité

Effectue les gestes de premiers secours si formation effectiv


Personne la plus proche de l’accident : Protège la victime
Le chef d’équipe Rend compte de la gravite de la situation
ou le chef de chantier Donne les premiers secours
ou conducteur de travaux

Directeur de travaux
Prévient les pompiers
Médecin ou infirmier Informe le HSE / Environnementaliste

Accident grave: Accident moindre


Brûlure étendue
Chute de hauteur
Fauchage par véhicule
Transport par Écrasement important
le chef de chantier, le conducteur de travaux dans véhicule de la société sur: La base de chanti
Coma

Évacuation transport médicalisé

Évacuation sur:
Cliniques conventionnées:

39
Annexe 4: FICHE DE BILAN MENSUEL DE CONFORMITE ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE

Nom et prénoms de l’environnementaliste :


Téléphone :
1. Le choix du lieu de stockage des produits d’hydrocarbure

Conforme
Non conforme
Commentaires
....................................................................................................................................................................................
....................................................................................................................................................................................
....................................................................................................................................................................................
...............................................................................................................
2. La Protection des employés

N°ordre Désignation Oui Non Nombre d’employés


équipés
1 Port des casques
2 Port des gants
3 Port de chaussures de
sécurité
4 Cache-nez
5 Lunettes
6 Combinaison

Commentaires
....................................................................................................................................................................................
....................................................................................................................................................................................
....................................................................................................................................................................................
...............................................................................................................
3. La préservation des arbres sur les zones de chantiers

Conforme
Non conforme
Nombre d’arbres préservés
Nombre d’arbres total
Commentaires
....................................................................................................................................................................................
....................................................................................................................................................................................
....................................................................................................................................................................................
....................................................

40
Les Mesures de sécurité de la circulation
Signalisation des chantiers Présente
Absente
Commentaires
....................................................................................................................................................................................
....................................................................................................................................................................................
....................................................................................................................................................................................
...............................................................................................................
4. La gestion des déchets au niveau du chantier

Type de déchets Lieu de stockage Mode d’élimination Quantité Conformité du


traitement

Commentaires
....................................................................................................................................................................................
....................................................................................................................................................................................
....................................................................................................................................................................................
....................................................
5. La Protection du sol

Surface décapée Situation Type Type d’aménagement réalisé


géographique d’aménagement Conforme Non conforme
prévu
Zone d’emprunt
Zone de dépôt
Zone de chantier
Zone du site
d’installation de
chantier
Commentaires
....................................................................................................................................................................................
....................................................................................................................

41
6. La Sensibilisation sur les dispositions sécuritaires et le VIH-SIDA

Réalisée
Non réalisée
Commentaires
..................................................................................................................................................................................................
..................................................................................................................................................................................................
..................................................................................................................................................................................................
.....................................................................
7. La Communication préventive pour les travaux

Réalisé
Non réalisé

Commentaires
..................................................................................................................................................................................................
..................................................................................................................................................................................................
..................................................................................................................................................................................................
.....................................................................
8. La Préservation du cadre de vie

Fréquence Conforme Non conforme

Arrosage du sol
Enlèvement des déchets
Respect des heures de repos

Commentaires
..................................................................................................................................................................................................
..................................................................................................................................................................................................
..................................................................................................................................................................................................
.....................................................................

1
La Présence d’une autorisation d’occupation de sols
N° Type d’occupation de sol Type de document Nature du site (zone Nature du Durée
ordre (location, autorisation d’autorisation d’emprunt, de dépôt , responsable
municipale, privé etc ; etc.) (privé,
municipalité, etc.
1
2
3
4
5

Commentaires
..................................................................................................................................................................................................
..................................................................................................................................................................................................
..................................................................................................................................................................................................
.....................................................................
9. L’Utilisation de la main d’œuvre

Emploi de la main Catégorie Nombre


d’œuvre Homme Femme
Main d’œuvre locale
Mains d’œuvre de l’entreprise
Total

Commentaires
..................................................................................................................................................................................................
..................................................................................................................................................................................................
..................................................................................................................................................................................................
.....................................................................

Fait à………………………………………le …………………………………..

L’ Entreprise Le Bureau de contrôle

2
ANNEXE 6 : FICHE DE GESTION DES URGENCES DEVERSEMENT DE PRODUITS

CHECKLIST D’INTERVENTION SUITE A UN DEVERSEMENT

L’agent qui est témoin d’un déversement doit mettre en place les mesures d'urgence qui comprennent :
 Assurer la sécurité du personnel dans la zone
 Informer le chef chantier
 Éliminer toute source d'inflammation en cas de produits inflammables
 Arrêter le flux à la source si cela est possible
 Combattre tout incendie survenu sur un camion avec l'extincteur approprié (si cela
peut être fait sans danger).

3
ANNEXE 7 : CONSIGNES D’EVACUATION EN CAS D’INCENDIE

En préalable : Repérer toujours la sortie extérieure la plus près du local que vous occupez.

 Dans le cas où vous constatez un début d’incendie :

 Faire sortir les personnes du local en question et des locaux voisins,


 N’utiliser les extincteurs que si vous êtes convaincus qu’il s’agit d’un incendie mineur que vous êtes
capable de maîtriser
 Dans le cas contraire, donner l’alerte

 Dans le cas où vous entendez l’alerte d’incendie :

 Se diriger vers la sortie la plus près ou la plus sécuritaire,


 Porter une attention particulière aux personnes handicapées ou blessées,
 Ne pas prendre le temps de rassembler des effets de bureau ou personnels,
 Fermer les portes une fois le local évacué et n’ouvrir aucune autre porte autre que la sortie vers
l’extérieur,
 Aviser toutes personnes qui ne semblent pas avoir déjà pris conscience de l’alerte,
 Ne jamais crier «Au Feu !»,
 Rassurer les personnes qui semblent perdre leur calme,
 Ne jamais retourner vers le secteur d’où semble provenir l’incendie.

 Une fois à l’extérieur :

 Se diriger vers le point de rassemblement

 Les aires de circulation doivent être continuellement libérées pour permettre l’intervention des services
de secours.

4
GESTION DES URGENCES DEVERSEMENT

Alerter
En cas de déversement prévenir les responsables du chantier :

Et notifier le lieu et les circonstances de l’accident.

Se protéger

 S’équiper des fiches de sécurité du produit déversé afin de connaître les risques et les  mesures
d’usages

 S’équiper des EPI nécessaires

Intervenir
 S’équiper d’un kit de dépollution (prendre du sable à défaut)
 Confiner la pollution si possible à l’aide des coussinets absorbants ou de rebords de sable

 Recouvrir les matériaux contaminés par les absorbants  

 Récupérer les absorbants dans des récipients bien fermés et étiquetés 

 Mettre les récipients dans une zone déterminée et prendre les dispositions nécessaires 

Cloture de l’incident
 Inspecter la zone pour s’assurer qu’elle a été correctement nettoyée

 Rédiger un formulaire Points sensibles le plus complet possible

5
ANNEXE 8 : ATTESTION D’ASSURANCE/ RESPONSABILITE CIVILE

ANNEXE 9 : ATTESTION D’ASSURANCE TOUT RISQUE


6
7