Vous êtes sur la page 1sur 2

Un variateur électronique de vitesse est un dispositif destiné à régler la vitesse et le couple

d'un moteur électrique à courant alternatif en faisant varier la fréquence et la tension,


respectivement le courant, délivrées à la sortie de celui-ci.

Inventée par NikolaTesla en1887 et publié le 1er mai 1888, les moteurs asynchrones
triphasées utilise des phénomènes électromagnétiques pour transformer l’énergie électrique en
énergie mécanique , ils sont constitué d'une partie fixe le stator, logé dans une carcasse en
acier trois enroulements ou bobinage sont raccordés à une plaque à borne permettant le
branchement sur le réseau, et d'une partie mobile le rotor qui est soit à cage d'écureuil(Il est
constitué de barres conductrices très souvent en aluminium. Les extrémités de ces barres sont
reliées par deux flasques également conductrices. Ce montage offre très peu de résistance) ou
de type rotor bobiné(des tôles sont munies d’encoches où sont placés des conducteurs formant
des bobinages qui ne sont pas alimentés.) , trois enroulements sont disposés dans le stator à
120 ° les uns des autres, une fois alimentés trois champs magnétiques indépendants sont crées.
Ces champs magnétiques sont déphasés dans le temps de par la nature même du courant
triphasé la vitesse du champ magnétique sera toujours supérieure à celle du rotor, les deux
vitesses ne peuvent être synchrones d'où le nom de moteur asynchrone . La vitesse d'un
moteur en tours par secondes dépend de la fréquence du réseau qui alimente le stator en Hz
(50Hz pour l'Europe) et du nombre de pôle du moteur, donc pour faire varier la vitesse d'un
moteur il suffit de modifier la fréquence ou le nombre de pôle.
Pourquoi utiliser un variateur de vitesse
Économie d'énergie : La consommation électrique de beaucoup de moteurs
fonctionnant à vitesse fixe et connectés directement au réseau peut être réduite en utilisant un
variateur de vitesse. Le gain est particulièrement intéressant dans le cas de ventilateurs ou de
pompes centrifuges fonctionnant avec un couple variable. En effet, dans ce cas, le couple et la
puissance sont proportionnels respectivement au carré et au cube de la vitesse On estime
qu'aux États-Unis, 60 à 65 % de l'énergie électrique sert à alimenter des moteurs, dont 75 %
sont des moteurs à couple variable. En utilisant des techniques moins énergivores, comme les
variateurs de vitesse, la consommation d'énergie de ces 40 millions de machines tournantes
pourrait être réduite d'environ 18 %.
Performance de la commande : Le variateur de vitesse permet d'améliorer les
performances des moteurs afin qu'ils répondent aux besoins de l'industrie ou des usagers. Les
paramètres à gérer sont : l'accélération, la vitesse, la température, la tension, le flux, le courant
et le couple. Les moteurs ayant une charge fixe sont sujets à des courants de démarrage allant
jusqu'à huit fois leur courant nominal. Les variateurs de vitesse permettent de limiter ce pic en
faisant accélérer progressivement le moteur. Cela limite les contraintes électriques et
mécaniques que subissent la machine tournante et donc son besoin en maintenance et en
réparation, sa durée de vie s'en trouve allongée. Des stratégies spécifiques peuvent être mise
en place pour optimiser cet aspect.
Comment fonctionne un variateur de fréquence :

Il est formé de 4 parties : redresseur,  circuit intermédiaire, onduleur et  circuit de commande.

Un redresseur qui va permettre d’avoir une sorte de tension continue à la place de la tension


alternative originale en entrée du moteur.

Un circuit intermédiaire qui va stocker l’énergie (il comporte des condensateurs ), atténue les
ondulations résiduelles du redresseur.

Un onduleur qui va permettre, grâce aux semi-conducteurs qui le composent de decréer un


courant alternatif variable.

Et un circuit de commande qui va “diriger” le redresseur et l’onduleur et éviter au moteur des


problèmes de surtension ou autre.