Vous êtes sur la page 1sur 7

Master 01 : RO-2MIR

Module : combinatoire et application


Professeur responsable : Mr S. BOUROUBI
Rédiger par HELLAL & MEBREK

EXERCICE 7 :
1- Montrer que
a) ∑𝑛𝑘=0(𝑛𝑘) = 2𝑛
b) ∑𝑛𝑘=0(𝑛𝑘)(−1)𝑘 = 0

Réponse 1 :

a) ∑𝑛𝑘=0(𝑛𝑘) = 2𝑛

On a le binôme de Newton
𝑛
𝑛
∑ ( ) 𝑎𝑘 𝑏 𝑛−𝑘 = (𝑎 + 𝑏)𝑛
𝑘
𝑘=0

Il est clair de prendre a=b=1


𝑛
𝑛
∑ ( ) 1𝑘 1𝑛−𝑘 = (1 + 1)𝑛 = 2𝑛
𝑘
𝑘=0

b) ∑𝑛𝑘=0(𝑛𝑘)(−1)𝑘 = 0

De même
𝑛 𝑛
𝑛 𝑛
∑ ( ) (−1)𝑘 = ∑ ( ) (−1)𝑘 (1)𝑛−𝑘 = (1 − 1)𝑛 = 0
𝑘 𝑘
𝑘=0 𝑘=0

2- Montre que
⌊𝑛⁄2⌋ ⌊𝑛−1⁄2⌋
𝑛 𝑛
∑ ( )= ∑ ( ) = 2𝑛−1
2𝑖 2𝑖 + 1
𝑖=0 𝑖=0

Réponse 2 :

On pose
⌊𝑛⁄2⌋
𝑛
𝑆1 = ∑ ( )
2𝑖
𝑖=0
Et
⌊𝑛−1⁄2⌋
𝑛
𝑆2 = ∑ ( )
2𝑖 + 1
𝑖=0

On a d’une part
𝑛
𝑛
∑ ( ) = 2𝑛
𝑖
𝑖=0

De plus
𝑛
𝑛
𝑆1 + 𝑆2 = ∑ ( ) = 2𝑛
𝑖
𝑖=0

D’autre part :
𝑛
𝑛
∑ ( ) (−1)𝑖 = 0 ; ∀𝑛 ≥ 1
𝑖
𝑖=0

Comme
𝑛 𝑛 ⌊𝑛⁄2⌋
𝑛 𝑛 𝑛
𝑆1 + 𝑆2 = ∑ ( ) (−1)𝑖 + ∑ ( ) = 2 ∑ ( ) = 2𝑛
𝑖 𝑖 2𝑖
𝑖=0 𝑖=0 𝑖=0

Et donc

𝑆1 = 2𝑛−1 ; 𝑆2 = 2𝑛 − 𝑆1 = 2𝑛 − 2𝑛−1 = 2𝑛−1


3- Montre que
∑𝑘𝑖=0(𝑛𝑖)(𝑘−𝑖
𝑚
) = (𝑛+𝑚
𝑘
)

Réponse 3 :

(𝑛+𝑚
𝑘
) Le nombre de choisir 𝑘 parmi 𝑛 + 𝑚

(𝑛𝑖) Le nombre de choisir 𝑖 parmi 𝑛


𝑚
(𝑘−𝑖 ) Le nombre de choisir 𝑘 − 𝑖 parmi 𝑚

Donc : d’une part on a 𝑘 parmi 𝑛 + 𝑚

Si on choisit 0 parmi 𝑛 donc 𝑘 parmi 𝑚

On choisit 1 parmi 𝑛 donc 𝑘 − 1 parmi 𝑚


On choisit 𝑖 parmi 𝑛 donc 𝑘 − 𝑖 parmi 𝑚

Et (𝑛𝑖) × (𝑘−𝑖
𝑚
) : le nombre de choisir 𝑖 parmi 𝑛 et 𝑘 − 𝑖 parmi 𝑚 « d’après The Vandermonde
Identity »
Et donc : (𝑛+𝑚
𝑘
) = ∑𝑘𝑖=0(𝑛𝑖)(𝑘−𝑖
𝑚
)
4- Montre alors
2
∑𝑘𝑖=0(𝑛𝑖) = (2𝑛
𝑛
)

Réponse 4 :

(2𝑛
𝑛
) : choisir 𝑛 parmi 2𝑛 .

Si j’ai 𝑖 choix dans les 𝑛 premier j’ai forcement 𝑛 − 𝑖 choix dans les 𝑛 dernier.
2
D’où : ∑𝑛𝑖=0(𝑛𝑖)(𝑛−𝑖
𝑛
) = (2𝑛
𝑛
) et comme(𝑛𝑖) = (𝑛−𝑖
𝑛
) ⇒ ∑𝑘𝑖=0(𝑛𝑖) = (2𝑛
𝑛
).

5- Calculer
𝑆 = ∑𝑛𝑖=0(−1)𝑖 (𝑛𝑖) (𝑛−𝑖
𝑝−𝑖
) Pour 0 ≤ 𝑝 ≤ 𝑛.

Réponse 5 :

On a : (𝑛𝑖) (𝑛−𝑖
𝑝−𝑖
) = (𝑛𝑝) (𝑝𝑖)
𝑛
𝑛 𝑝
𝑆 = ∑(−1)𝑖 ( ) ( )
𝑝 𝑖
𝑖=0
𝑝 𝑛 𝑛
𝑛 𝑝 𝑝 𝑛 𝑝
= ( ) ∑ ( ) (−1)𝑖 + ∑ ( ) (−1)𝑖 = ( ) (−1)𝑝 + ∑ ( ) (−1)𝑖
𝑝 𝑖 𝑖 𝑝 𝑖
𝑖=0 𝑖=𝑝 𝑖=𝑝+1

∑𝑛𝑖=𝑝+1(𝑝𝑖)(−1)𝑖 = 0 Car 𝑝 ≤ 𝑖 (on ne peut pas calculer (𝑝𝑖))

Donc :
𝑛
𝑆 = ( ) (−1)𝑝
𝑝
6- Calculer
𝑆 = ∑𝑛𝑖=0 ∑𝑖𝑗=0(𝑛𝑖) (𝑗𝑖 ) (−1)𝑛−𝑖 𝑥 𝑛−𝑖+𝑗 (1 − 3𝑥)𝑖−𝑗

Réponse 6 :
𝑛 𝑖
𝑛 𝑖
𝑆 = ∑ ( ) (−𝑥)𝑛−𝑖 ∑ ( ) 𝑥 𝑗 (1 − 3𝑥)𝑖−𝑗
𝑖 𝑗
𝑖=0 𝑗=0
𝑛
𝑛
𝑆 = ∑ ( ) (−𝑥)𝑛−𝑖 . (𝑥 + 1 − 3𝑥)𝑖
𝑖
𝑖=0
𝑛
𝑛
𝑆 = ∑ ( ) (−𝑥)𝑛−𝑖 . (1 − 2𝑥)𝑖
𝑖
𝑖=0

𝑆 = (1 − 3𝑥)𝑛
2030
7- Trouver le coefficient de 𝑎5 𝑏 5 𝑐 2020dans le développement de(𝑎 – 𝑏 + 2𝑐)

Réponse 7 :
2030 2030
(𝑎 – 𝑏 + 2𝑐) = ∑2030 𝑖
𝑖=0 ( 𝑖 )(𝑎 − 𝑏) . (2𝑐)
2030−𝑖

2030
= (𝑎 − 𝑏)2030 + ⋯ + ( ) (𝑎 − 𝑏)10 . (2𝑐)2020 + ⋯ + (2𝑐)2030
10
10
(𝑎 − 𝑏)10 = ∑10 𝑖
𝑖=0( 𝑖 )(𝑎) . (−𝑏)
10−𝑖
= 𝑎10 − ⋯ + (10
5
)(𝑎)5 . (𝑏)5 − ⋯ + (𝑏)10

10 2030
(𝑎 – 𝑏 + 2𝑐)2030 = ( ) ( ) × (2)2020
5 10
8- Montrer les inégalités suivantes :
2𝑛
2𝑛 ≤ ( ) ≤ 4𝑛
𝑛
Réponse 8 :

Par récurrence on a :

𝑛=0:

1≤1≤1
𝑛 =1:

2 ≤ (21) ≤ 4

2≤2≤4

Supposant que 2𝑛 ≤ (2𝑛


𝑛
) ≤ 4𝑛 est vrai et on vérifie pour 𝑛 = 𝑛 + 1 :

2𝑛+1 ≤ (2𝑛+2
𝑛+1
) ≤ 4𝑛+1
(2𝑛+2)!
2𝑛+1 ≤ (𝑛+1)!(𝑛+1)! ≤ 4𝑛+1

(2𝑛)!(2𝑛+1)(2𝑛+2)
2𝑛+1 ≤ (𝑛)!(𝑛)!(𝑛+1)(𝑛+1) ≤ 4𝑛+1

(2𝑛+1)(2𝑛+2)
2.2𝑛 ≤ (2𝑛
𝑛
). (𝑛+1)(𝑛+1)
≤ 4.4𝑛

2(2𝑛+1)
2≤ (𝑛+1)
≤4

(2𝑛+1)
1≤ (𝑛+1)
≤2

(2𝑛+1)
lim𝑛=0 (𝑛+1)
=1

(2𝑛+1)
lim𝑛=+∞ (𝑛+1)
=2

Elle est vrai pour 𝑛 = 𝑛 + 1 donc elle est vrai pour tout 𝑛 ≥ 0.
EXERCICE 08 :
Montrer que le nombre de mots de longueurs 𝑛 sur l’alphabet
{1, . . . , 𝑘} Contenant 𝑛𝑖 lettres 𝑖, 𝑖 = 1, . . . , 𝑘, est
𝑛
( )
𝑛1 , … , 𝑛𝑘

Réponse :
On a le mot est de longueur 𝑛 donc un mot contient 𝑛 lettres

Combinatoirement j’ai 𝑛 ! cas possible … (1)

On a {1, . . . , 𝑘} l’ensemble des alphabets

Cet ensemble contenant :

𝑛1 Le nombre de la 1𝑒𝑟 lettre

𝑛2 Le nombre de la 2é𝑚𝑒 lettre

𝑛𝑘 Le nombre de la 𝑘 é𝑚𝑒 lettre

Commbinatoirement on a 𝑛1 ! 𝑛2 ! … 𝑛𝑘 ! cas favorables ordonnées … (2)

De (1) et (2) on a
𝑛! 𝑛
Que le nombre de mots de longueurs 𝑛 = = (𝑛 )
𝑛1 !𝑛2 !…𝑛𝑘 ! 1 ,…,𝑛𝑘

De plus parmi les interprétations des coefficients multinomiaux c’est la réponse en question.

EXERCICE 09 :
Trouver le nombre de plus courts chemins entre (0, 0) et (𝑎, 𝑏) où 𝑎 et 𝑏 sont deux entiers naturels non nuls :

Réponse :
Le chemin est composé de 𝑎 arcs horizontale et 𝑏 arcs verticaux si on choisit les 𝑎 arcs horizontale et
𝑏 arcs verticaux sont automatiquement déterminée et si on choisit les 𝑏 arcs verticale et 𝑎 arcs sont
horizontale automatiquement déterminée.

Donc le nombre de chemin est= (𝑎+𝑏


𝑎
) = (𝑎+𝑏
𝑏
).
EXERCICE 10 :
Trouver le nombre de plus courts chemins entre A et B passant par C

Réponse :
Le chemin entre A et C est composé de 2 arcs horizontale et 6 arcs verticaux

Donc le nombre de chemin est (6+2


2
) = (6+2
6
)

Le chemin entre C et B est composé de 3 arcs horizontale et 2 arcs verticaux

Donc le nombre de chemin est (3+2


2
) = (3+2
3
)

Alors le nombre de chemin entre A et B passant par C est = (82). (53) .

EXERCICE 11 :
18 personnes ont pris place dans un bus qui s’arrête à 3 stations.
1- Quelle est la probabilité pour que 6 personnes exactement descendent à chaque station ?

Réponse 1 :
18 18
(6,6,6) (6,6,6)
= = 0.0442
∑𝑛1 +𝑛2 +𝑛3 =18 (𝑛 18
) 318
1 ,𝑛2 ,𝑛3

2- Que devient cette probabilité, si on suppose que les 18 personnes sont indiscernables (clones) ?

Réponse 2 :
1
= 0.0052
(20
2
)