Vous êtes sur la page 1sur 3

CONSEIL DE COMMUNAUTÉ DU 28 OCTOBRE 2005

Délibération n° C 2005-10-165

Le rapporteur, M. Yves PAGES


donne lecture du rapport suivant

EQUIPEMENTS D'AGGLOMÉRATION – Création d'une régie personnalisée pour la


gestion de la Salle des Musiques Actuelles.

Brest métropole océane a décidé la création d’un équipement dédié aux musiques actuelles, chargé
des missions de diffusion, de formation, d’information et de création. Pour assurer la coordination
de ce projet et mener les actions de préfiguration du futur équipement, un chargé de mission
contractuel a été recruté, rattaché au service culturel de la collectivité.

Brest métropole océane a confié l'étude et la réalisation du projet à la SEMAEB lors du Conseil de
Communauté du 22 mars 2002 dans le cadre d'une convention de mandat.

Le Bureau de Communauté du 25 avril 2003 a désigné l'équipe Ripault et Duhart comme lauréate
du concours de concepteurs.

Le bureau communautaire du 25 février 2005 a attribué le marché de travaux relatif à la


construction de la salle des musiques actuelles à l’entreprise GTB.

Il est maintenant proposé de créer une régie personnalisée avec autonomie financière pour la gestion
de cet équipement. Cette régie, dénommée la «R.E.M.A », « Régie de l'Équipement Musiques
Actuelles ‘’, chargée de l’administration d’un service public industriel et commercial (SPIC), sera
créée et administrée conformément aux dispositions des articles L 2221-1 à L 2221-10 et R 2221-1
à R 2221-52 du Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT).

1. Les raisons du choix

Le choix de la régie personnalisée avec autonomie financière pour gérer la future Salle des
Musiques Actuelles répond à des objectifs complémentaires :

Délibération n° C 2005-10-165 Page 1 sur 3


CULTURE-REGIE SALLE MUSIQUES ACTUELLES
Edité le 30/11/05
§ sur le plan administratif
- choisir un statut juridique adapté à l’objet,
- créer une personnalité morale distincte de Brest métropole océane,
- garantir l’indépendance de fonctionnement et l’autonomie financière de
l’équipement,
- assurer des missions de service public et des activités commerciales,
- préserver un niveau de maîtrise de la collectivité locale sur l'équipement ;

§ sur le plan culturel


- garantir l’indépendance artistique et culturelle de l’équipement,
- faciliter l’implication des acteurs et associations locales à la vie de l’équipement et
promouvoir la diversité culturelle,
- participer à la vie et à l’animation d’un territoire.

2. Les principes

La régie dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière ( dite « régie personnalisée »)


se distingue par la création d’une personnalité morale distincte de la collectivité et d’une autonomie
financière.
Elle dispose de l’autonomie juridique et peut donc, dans ce cadre, passer des contrats, agir en
justice et posséder des biens.
Elle est créée par délibération de la collectivité, avec une organisation administrative et financière
déterminée.

Elle est administrée par un Conseil d’Administration qui adopte le budget, fixe les redevances et
délibère sur toutes les questions intéressant le fonctionnement de la régie, et par un directeur qui en
est l’ordonnateur. Les membres de ce Conseil sont nommés par le Conseil de Communauté. Le
Conseil d’Administration se réunit au moins une fois tous les trois mois.

Les membres du Conseil d’Administration titulaires d’un mandat de la collectivité doivent détenir
la majorité des sièges. Les autres membres relèvent du secteur de compétence de l’équipement (sans
lien financier ou d’activités autres avec la structure).

Le Président de la Communauté Urbaine propose un directeur, proposition validée par le Conseil de


Communauté puis entérinée par le Conseil d’Administration.

Le directeur passe les actes, marchés, etc., assure la direction des services, recrute et licencie le
personnel, agit en justice.
Le personnel est de droit privé, sauf le directeur et le comptable qui relèvent du droit public.

3. Applications

Il est proposé que la « R.E.M.A » soit gérée par un Conseil d’Administration composé de
10 membres, soit 6 élus choisis au sein du Conseil Communautaire et 4 personnalités qualifiées.
Le fonctionnement de cette régie est fixé par les statuts ci-joints.

Délibération n° C 2005-10-165 Page 2 sur 3


CULTURE-REGIE SALLE MUSIQUES ACTUELLES
Edité le 30/11/05
Il est proposé au Conseil de Communauté, après avis des commissions compétentes :

- de décider de la création d'une régie personnalisée qui sera chargée de la gestion de la salle des
musiques actuelles,
- d'approuver le projet de statuts de cette régie,
- de désigner les 6 membres élus du conseil d'administration de la régie,
- de désigner les 4 personnalités qualifiées comme membres du Conseil d'Administration.

Avis commissions :
Avis de la Commission Services à la Population : FAVORABLE A L'UNANIMITE
Avis de la Commission Administration Générale : FAVORABLE A LA MAJORITE

Décision du Conseil de Communauté :


Création de la régie :
ABSTENTIONS : UMP - UDF et INDEPENDANTS ; UMP BREST & Brest métropole océane.
Désignation des membres : ADOPTE A L'UNANIMITE
Désignations effectuées :
Six élus :
M. François Cuillandre (Président) ; M. Yves Pagès, M. Alain Masson ; M. Jean-Luc Polard ; M. Gaétan
Le Guern ; M. Fortuné Pellicano.
Quatre personnalités qualifiées :
Anne Follezou, Directrice de Musiques et Danses du Finistère,
Chantal Guittet, Responsable du Master "Management du spectacle vivant" à l'UBO.
Philippe Aari Blachette, musicien, compositeur, directeur de l'ensemble Sillages, ancien directeur de
l'ENMD de Brest.
Jérôme Guibert, sociologue, spécialiste des musiques actuelles et de leurs publics.
Publication le : 7 Novembre 2005
Reçu à la sous-préfecture le : 10 Novembre 2005

Délibération n° C 2005-10-165 Page 3 sur 3


CULTURE-REGIE SALLE MUSIQUES ACTUELLES
Edité le 30/11/05