Vous êtes sur la page 1sur 1

Introduction

Le soudage consiste à assembler deux pièces en réalisant la continuité de la


matière qui les composent. Le joint qui en résulte est la soudure. Dans le but
d’améliorer les caractéristiques du cordon de soudure, l’homme n’a jamais cessé
de mettre en place de nouveaux procédés. Cette pléthore de procédé se voit
regrouper en deux grands types ; mais parmi ceux-ci, un attire particulièrement
notre attention : c’est la soudure autogène ? D’où il est normal de se poser
quelques questions à savoir d’abord « qu’est-ce que la soudure autogène en elle-
même ? », ensuite  « quelles sont les procédés qu’elle comporte en son sein et
leurs particularités ? » et enfin en quoi ce type de soudure est-elle spéciale ?
Dans le but de mieux faire comprendre notre travail, nous présenterons primo
une définition et une généralité de celle-ci, deuxio nous présenterons quelques-
unes de ces particularités et limites ; tertio nous présenterons les procédés
qu’elle comporte munies d’un mode opératoire.